Le vrai secret de santé des centenaires

Saviez-vous qu’une certaine habitude de vie, en apparence inoffensive, est aussi nuisible pour votre santé que de fumer 15 cigarettes par jour ?

Son importance est souvent sous-estimée, notamment par rapport à ces quatre piliers fondamentaux de la santé :

1. Une bonne alimentation, riche en légumes et pauvre en sucres rapides ;

2. Une activité physique régulière, qui stimule votre cœur et maintient votre masse musculaire ;

3. Une gestion efficace de votre stress, avec un sommeil réparateur ;

4. Une protection contre les poisons de la vie moderne (pesticides, perturbateurs endocriniens, médicaments toxiques etc.)

Bien sûr, si vous suivez ces 4 règles, vous diminuez drastiquement le risque d’être touché par la maladie et la dégénérescence liée à l’âge.

Mais ces efforts peuvent être réduits à néant si vous négligez le 5ème pilier de la santé et de la longévité.

Pour vous le faire découvrir, je vous invite à un petit voyage dans les « zones bleues », ces fascinantes régions du monde où l’on compte le plus de centenaires.

L’île mystérieuse où les hommes vivent aussi longtemps que les femmes

Notre parcours commence par la Sardaigne centrale. Ici, dans les villages de montagne, la longévité des habitants est impressionnante, comparable à celles des habitants d’Icarie en Grèce, l’autre île des centenaires de la Méditerranée.

Mais le plus frappant, c’est que cette région de Sardaigne est l’un des seuls endroits au monde où les hommes vivent quasiment aussi vieux que les femmes ! On compte 10 fois plus d’hommes de plus de 100 ans qu’ailleurs.

Pourquoi ? L’explication la plus vraisemblable risque de vous étonner : parce que ces hommes ont des relations particulièrement riches et étroites avec autrui.

Partout ailleurs dans le monde, on observe que les femmes, comparé aux hommes, ont des contacts beaucoup plus fréquents avec les membres de leurs familles, leurs amies ou leur voisinage. Et c’est sans doute ce qui explique en partie pourquoi elles vivent plus longtemps.

Car dans les villages sardes, où les hommes vivent si vieux, ils ont des relations humaines tout aussi intenses que les femmes.

Quand la chercheuse Susan Pinker s’est rendue sur place pour connaître le secret de leur longévité, elle s’est heurtée à un petit problème logistique : les centenaires qu’elle voulait interroger n’étaient jamais seuls !

Déjà, ils vivaient souvent sous le même toit que leurs enfants.

Là-bas, les maisons de retraite n’existent pas. Et pour cause : voici ce qu’a répondu une femme de 60 ans à Susan Pinker, lorsqu’elle lui a demandé si cela ne lui pesait pas trop d’héberger son oncle de 102 ans, presque sourd et un peu bourru :

« Non, non ! Vous, les Américains ne comprenez pas cela. C’est un plaisir que de m’occuper de lui. Il représente mes racines. Les seniors de ce village sont notre trésor » [1]

Et même lorsqu’ils vivent seuls, ils ne sont jamais isolés.

Prenez l’exemple d’un de ces anciens, Salvatore Pina (94 ans). Lui et ses 3 amis, âgés de 88 à 90 ans, passent presque toute la journée ensemble. Ils se voient le matin pour prendre le café. Puis l’après-midi pour jouer aux dominos. Et enfin, ils se retrouvent à nouveau le soir, pour boire le vin local, le Cannonau. [2]

On retrouve cette intense proximité sociale dans toutes les « zones bleues », à commencer par la fameuse « île des centenaires » à Okinawa (Japon).

D’Okinawa à Abkazhan, une même solidarité humaine

A Okinawa aussi, les liens familiaux sont primordiaux, et les personnes âgées sont respectées et honorées.

Mais là-bas, la vie sociale est aussi enrichie par une institution typique, le « moai ». C’est une sorte de « club » dans lequel on est inscrit pour toute la vie, dès le plus jeune âge.

Les membres se rencontrent chaque semaine pour être ensemble, rigoler, chanter ou partager le thé. L’objectif, à l’origine, était de régler des problèmes pratiques de la vie en communauté. Mais rapidement, les « moai » sont devenus des familles étendues, dans lesquelles chaque membre sait qu’il pourra s’appuyer sur les autres en cas de difficulté.

Le chercheur Dan Buettner mentionne le cas de deux femmes qui faisaient partie du même « moai » depuis 98 ans. A 102 ans, elles continuent à se voir, à boire du saké. Il leur arrive de se disputer, comme un vieux couple, mais elles savent qu’à la moindre difficulté, elles pourront compter l’une sur l’autre.

Le « yuimaru », la solidarité, est une valeur clé à Okinawa. Lorsque vous construisez une maison, tout le village est là pour vous apporter de l’aide. Chacun sait qu’il peut compter sur son voisin s’il a besoin d’un coup de main ou s’il tombe malade.

Un bel exemple est cette femme âgée qui tenait une petite boutique familiale. Lorsque son mari est mort et qu’elle n’avait plus grand chose à vendre, les habitants du quartier continuaient à passer la voir, pour faire quelques achats et surtout lui tenir compagnie.

On retrouve la même convivialité et solidarité dans toutes les « zones bleues » où vivent le plus de centenaires. Dans la république d’Abkazhie, dans le Caucase, on trouve souvent 3 ou 4 générations sous le même toit. La vieillesse est perçue comme source de respect et de sagesse, et non comme un fardeau. Même chose à Vilcabamba, au Pérou.

Et quand on regarde ce qui se passe dans nos pays occidentaux, on s’aperçoit que la richesse des relations sociales y est aussi un facteur clé de santé et de longévité.

Les relations humaines, le vrai secret de la longévité

C’est notamment la conclusion de l’extraordinaire « étude d’Harvard », commencée en 1938 et encore poursuivie aujourd’hui.

Depuis près de 80 ans, des chercheurs ont observé minutieusement le parcours de vie de centaines d’Américains. Sur les 724 du départ, 60 sont encore en vie.

Chaque année, ces hommes sont interrogés en détail sur leurs habitudes de vie. Les chercheurs ont aussi accès à leurs dossiers médicaux, leurs analyses sanguines. Ils savent à peu près tout de leur vie, depuis leur adolescence avant la seconde guerre mondiale !

Ils ont pu analyser les habitudes de vie protectrices : celles qui permettent de vieillir en bonne santé… et celles qui menaient à la maladie ou la mort prématurée.

Sans surprise, les chercheurs ont observé que l’alcoolisme, le tabac et l’absence d’activité physique étaient délétères pour la santé.

Mais lorsque le directeur actuel, le Dr Waldinger, a cherché à synthétiser les innombrables enseignements de cette étude, il a eu cette phrase :

« La conclusion la plus nette que nous pouvons tirer de cette étude de 75 ans est celle-ci : de bonnes relations nous maintiennent heureux et en bonne santé. C’est tout. » [3]

La qualité compte au moins autant que la quantité

S’il est aussi affirmatif, c’est que les données qu’il a recueillies vont toutes dans le même sens.

Les hommes qui étaient davantage liés socialement à leur famille, à leurs amis et à leur voisinage étaient plus heureux et vivaient plus longtemps que les autres. Avoir un cercle élargi de relations sociales est bénéfique, alors que l’isolement tue.

Mais la quantité ne fait pas tout. Les chercheurs ont aussi constaté qu’il était aussi primordial d’avoir dans sa vie une ou plusieurs personnes très proches, sur qui vous savez que vous pouvez compter.

De fait, on peut se sentir seul et isolé affectivement au milieu d’une foule… voire au sein de son propre couple. Dans l’étude d’Harvard, par exemple, les mariages très conflictuels avaient des conséquences désastreuses pour la santé mentale et la longévité des conjoints.

En revanche, il apparaît clairement que les mariages stables sont l’un des meilleurs gardiens de la santé qui existe. Plus la relation qui unissait les conjoints était étroite, moins ils subissaient de maladies chroniques, de maladies mentales ou de déclin cognitif.

Cela ne veut pas dire qu’une bonne relation de couple doit être un long fleuve tranquille. Selon le Dr Waldinger, les disputes n’avaient pas d’impact majeur sur la santé, du moment que les époux sentaient qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre en cas de difficulté.

Sceptique ? Une rafale d’études qui le confirment

Depuis l’étude d’Harvard, l’impact des relations sociales sur la santé suscite la passion des scientifiques.

En 2010, les chercheurs de l’Université de Birmingham ont étudié statistiquement le mode de vie de 309 000 britanniques. Ils ont découvert que ceux qui avaient de fortes attaches familiales et amicales avaient presque deux fois moins de chance de mourir prématurément que les personnes isolées.[4]

Avoir de bonnes relations humaines était nettement plus protecteur que de faire de l’activité physique ou de ne pas être en hypertension.

Plus étonnant encore : d’après cette étude, être isolé était plus délétère pour la santé que de fumer 15 cigarettes par jour !

Bien sûr, il n’est pas toujours facile de démêler les causes et les effets. Être heureux et en bonne santé facilite les relations avec les autres, alors que la maladie peut conduire mécaniquement à se couper d’autrui.

Mais les recherches récentes sont unanimes à conclure qu’il y a bien un lien direct de cause à effet entre l’isolement et la santé :

– En 2014, des psychologues de l’Université de Michigan ont découvert que les personnes ayant peu de relations humaines avaient plus de risques de faire une crise cardiaque que celles qui sont bien entourées ; [5]

– En 2015, une revue d’étude a montré que l’isolement social augmentait le risque de mortalité de 30 %, un chiffre comparable aux autres grands facteurs connus de mortalité ; [6]

– En 2016, des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord ont montré que les personnes bien entourées avaient une meilleure tension artérielle que les autres, ainsi qu’un niveau moins élevé d’inflammation.

Une dernière étude américaine a montré que les personnes âgées isolées souffrent deux fois plus de déclin cognitif que celles qui ont des liens étroits avec leur famille, leurs amis et leur voisinage. [7]

La puissance thérapeutique des relations humaines ne fait plus de doute. Ce qui reste à comprendre, c’est la façon dont cette magie opère.

Mais d’où vient ce prodige ?

Une des raisons de cet effet thérapeutique n’a rien de mystérieux : lorsque vous êtes entouré, vous avez tout simplement plus tendance à faire attention à vous, à votre alimentation et à votre activité physique.

Ma tante de 88 ans vit seule et a perdu la vue il y a quelques années. Les jours où personne ne vient la voir, elle se nourrit à peine… alors qu’elle mange de bon cœur lorsqu’elle est entourée.

Mais l’isolement impacte aussi directement le fonctionnement même de nos cellules.

Subir un déficit affectif a les mêmes effets sur l’organisme qu’un stress chronique : notre tension est plus élevée, nos hormones sont aux aguets, notre cœur est sur le qui-vive… toutes choses qui épuisent nos cellules et nous rendent plus vulnérables aux maladies chroniques.

A l’inverse, lorsque nous sommes aimés et entourés, nos fonctions physiologiques sont harmonisées… et notre santé est protégée.

Le seul fait de prendre quelqu’un dans ses bras déclenche les hormones d’ocytocine et de vasopressine qui réduisent le stress, la douleur et favorisent la guérison des cellules.

Des chercheurs de l’Université de Californie vont plus loin encore. Ils pensent que les contacts sociaux ont un effet direct sur nos gènes, et en particulier ceux qui régulent notre système immunitaire… et combattent le cancer. [8]

Et le fait est que, parmi des femmes touchées par un cancer du sein, celles qui ont un réseau social actif et de nombreuses interactions avec autrui ont quatre fois plus de chances de survivre que les femmes les moins entourées. [9]

Alors quelle que soit la raison exacte de ce petit prodige, ce qui compte, c’est de s’y mettre !

Et si l’on faisait des efforts ?

Le problème est qu’il est plus facile de mettre des brocolis dans son assiette que d’entretenir des relations riches et agréables avec sa famille, ses amis et son voisinage.

C’est un travail de toute une vie, qui ne s’arrête jamais. Et il est vrai que ce qui est facile et inné pour certaines personnes est beaucoup plus compliqué pour ceux qui sont moins à l’aise socialement.

Mais la vérité, dans ce domaine comme dans d’autres, c’est qu’avoir de bonnes relations demande d’abord des efforts, tout simplement.

Et il serait temps d’attacher au moins autant d’importance à ces efforts-là qu’à ceux visant à arrêter de fumer ou se mettre au jogging.

Voici quelques pistes pour élargir votre cercle social. Vous les connaissez aussi bien de moi, mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal :

– Rejoignez ou créez un groupe autour d’une même passion. Que ce soit pour faire de la randonnée, jouer aux cartes ou faire de la photo, essayez d’imiter les anciens d’Okinawa en vous créant votre « moai » bien soudé.

– Essayez des activités qui vous feront rencontrer de nouvelles personnes. Si vous vous mettez à des activités bénéfiques comme le yoga, la danse ou le tai chi, vous ferez même d’une pierre deux coups pour votre santé !

– Résistez à l’envie de dire « non » aux invitations : on a toujours une bonne raison de rester tranquillement chez soi, mais cela vaut la peine de faire l’effort de sortir de son petit confort !

– N’hésitez pas à participer à une activité associative d’aide aux autres. Non seulement vous y rencontrerez d’autres personnes, mais le simple fait de « donner » de son temps pour d’autres a des effets bénéfiques pour la santé.

– Essayez d’enrichir votre relation avec les personnes que vous croisez régulièrement (voisins, commerçants, etc.). Apprenez à mieux les connaître.

– Passez du temps avec les membres de votre famille. Organisez des repas ou des sorties pour les rassembler. Contactez ceux avec qui vous n’avez pas parlé depuis des années. Faites la paix, oubliez les vieilles rancunes.

– Ne laissez pas vos amis s’éloigner. Montrez-leur qu’ils peuvent compter sur vous. Et n’hésitez pas à montrer vos points de vulnérabilité ou à partager vos secrets : c’est une des clés pour cimenter une relation de confiance réciproque.

Et bien sûr, si vous êtes en couple, prenez le plus grand soin de votre relation. Efforcez-vous de faire davantage de choses ensemble au quotidien (marcher, manger, parler, etc.). Essayez de nouvelles activités à deux. Et ne passez pas une seule journée sans contact physique affectueux.

Le (regretté) Dr David Servan-Schreiber le résumait à sa façon :

« Ce qui importe, c’est le sentiment de pouvoir être soi, complètement, avec quelqu’un d’autre. De pouvoir se montrer faible et vulnérable autant que fort et radieux. De pouvoir rire mais aussi pleurer. De se sentir compris dans ses émotions. De se savoir utile et important pour quelqu’un. Et d’avoir un minimum de contact physique chaleureux. D’être aimé, tout simplement. » [10]

Le paradis, c’est les autres.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Articles similaires

Sources

[1] Susan Pinker, The Village Effect, Atlantic Book, 2015

[2] Want great longevity and health ? It takes a village by Dan Buettner, The Wall Street Journal

[3] Qu’est ce qui fait une vie réussie ? Leçons de la plus longue étude sur le bonheur, par Robert Waldinger. Conférence TED à visionner sur ce lien.

[4] Social relationships and mortality risk : a meta analytic review by Julianne Holt-Lunstad et al. PLOS Medicine

[5] Perceived neighbourhood social cohesion and myocardial infarction, Eric S Kim, Armani M Hawes, Jacqui Smith, J Epidemiol Community Health, 2014

[6] Loneliness and Social Isolation as Risk Factors for Mortality, Julianne Holt-Lunstad et al., Sage Journals

[7] Effects of Social Integration on Preserving Memory Function in a Nationally Representative US Elderly Population, Karen A. Ertel et al. Am J Public Health. 2008 July;

[8] Social regulation of gene expression in human leukocytes, Steve W Cole et it, Genone Biology 2007

[9] Social networks, social support, and survival after breast cancer diagnosis, Kroenke CH et al. J Clin Oncol. 2006 Mar

[10] L’amour médecin, David Servan-Schreiber – Psychologies Magazine – Mai 2002



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

634 réponses à « Le vrai secret de santé des centenaires »

  1. GIFUMYA PATRICE says:

    c’est vraiment intéressant, le thème que vous avez développé et ça confirme l’importance de la spiritualité dans la vie de l’être humain.

  2. Léontine says:

    Très intéressant comme publication . Merci et que Dieu vous bénisse.

  3. Christiane Rouzaud says:

    Je partage tout a fait vos idees difficiles a mettre en oeuvre car je suis confrontee a ce probleme bien qu avec des neveu loin et tres affaires
    Merci pour tous vos conseiils

  4. Sabia says:

    Bonjour, avec Mon fils on était en train de parler et il m’a dit tu sais papa le plus beau cadeau que tu m’as fait c’est le temps que tu m’as consacré .Merci à vous aussi pour tous ces conseils essayons de suivre ce chemin ..

  5. jean85 says:

    aimer la solitude est un don royal que le seigneur nous offre, a nous de savoir en profiter.

  6. Bibiche says:

    MERCI,
    C’est un grand principe que j’applique et je m’efforce de faire attention à ne pas y déroger. Et je dirais qu’appliqué au management de l’équipe c’est aussi lutter contre le burn out. Chaque personne a un ou des points forts, le reconnaître, le dire voire l’écrire est un gros « câlin psychologique ».
    Aujourd’hui je lutte contre un maladie chronique handicapante qui m’empêche de travailler.
    Je reste sur la même voie avec les personnes que je rencontre, je suis convaincue et je suis heureuse de connaître ces documents qui me confortent dans mon attitude et me font tellement de biens. Merci Merci

  7. GILBERT GIGANT says:

    Article très intéressant, je l’ai lu jusqu’au bout et je ne m’en suis pas lassé, j’ai découvert plein de vérités que je connaissais mais le fait d’être rassemblées dans cet article leur donne plus de signification. Bravo pour l’auteur et vive les bonnes relations dans tous les sens du terme!
    Celà m’a donné envie de découvrir la Sardaigne et ce fameux petit village dont j’ai oublié le nom mais qui me reviendra et surtout faire l’amour n’a pas d’âge, l’important c’est le contact!

  8. Petit says:

    Bonjour et merci pour tout ce que vous nous offrez en partage c est une belle marque damour et cela me touche beaucoup .
    Affectueusement
    Danièle

  9. LOVERINI says:

    Tous vos conseils et vos enseignements sont d’une simplicité et d’une richesse inestimable ! Merci beaucoup. 💖

  10. RAZAFINTSALAMA Voahiranelivahatra says:

    Bonjour,
    J’ai déjà pu vivre une expérience similaire car il y a quelques mois de cela, ma mère était déjà dans l’agonie, et avait déjà frôlé la mort, mais moi et mes frères avons tout fait pour lui donner tout l’amour que nous pouvions, et miracle, elle est revenue parmi nous, à la grande surprise des médecins et de notre entourage.

  11. Mouna Chabach says:

    Bonjour Xavier,
    Merci infiniment
    De bon matin ce lundi, je découvre ce texte plein de conseils et de rappels pour vivre une vie longue mais surtout utile et joyeuse !
    Conseils vraiment complets et résumant tout ce qu’on sait aujourd’hui sur ce sujet:))
    Un vrai plaisir de vous lire
    Très bonne journée à vous

  12. Jolly janine says:

    Document beaucoup trop long.

  13. EZZEROUG says:

    l’écrivain le 25-11-2018
    désormais selon vos études je ne suis pas d’accord avec vous,car vous avez oublié la vie quotidienne des habitants de tiers monde,sachez que la misère mène ç la peur,la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence,voilà l’équation .

  14. barbiero says:

    Merci pour ce beau texte et toutes les infos sur le bonheur nicole

  15. Jo Andrianirina says:

    Bonjour à vous Docteur,

    Tout d’abord , je vous remercie beaucoup de m’avoir envoyé tous ces mails contenants des documents pour la santé, je vous suis très reconnaissant d’avoir pensé non seulement à moi mais aussi aux autres , car il devrait y avoir beaucoup de gens qui auraient besoin de ce genre d’aide dans le monde, et votre démarche est très efficace pour atteindre tous ces gens.
    Sinon faire des conférences de partout dans le monde ou éditer des livres pourrait aussi vous aider à atteindre beaucoup plus de personnes.Et je vous encourage de le faire même si dans la réalité cela nécessite trop de moyens, de temps…

    Je m’appelle Jo Andrianirina, je suis Malgache, j’ai 42 ans, marié et j’ai 3 merveilleux enfants, et surtout je suis Chrétien.

    J’aimerais surtout que vous publiez mon mail à des gens malades ou stressés, au bord de la dépression et surtout aux gens qui ont besoin d’amour, qui ont besoin de savoir comment aimer et être aimés .

    Je vous écris aussi pour apporter des confirmations dans vos écrits mais aussi partager mon témoignage et apporter de l’aide en donnant d’autres moyens pour se battre à des maladies.

    Premièrement il faut que les gens sachent que la bonne santé à beaucoup à voir avec la Spiritualité, le mode de vie et le mode de pensée.

    L’alimentation

    Dans le mode de vie , la plupart de nous sait que la nourriture est c’est ce qui compte le plus, donc il faut manger sainement :
    -manger naturellement : bio
    -manger les aliments nous rapportant des vitamines, fer, zinc,magnésium….: fruits et légumes
    -manger pas moins mais manger pas trop :
    – le matin manger assez suffisant pour la journée donc comme un roi
    – le midi manger assez pour l’après-midi comme un vallée
    – le soir manger comme un mendiant, donc presque rien car la nuit y a aucune activité physique

    Pour les végétariens, je conseille aux gens qui suivent ce régime de compléter la carence causée par la viande par le soja,vu que le soja apporte des protéines végétales et s’il existe de meilleur prévention contre le cancer c’est le soja, et aussi les légumes et fruits.

    Le Sport

    Bien sûr , le sport est très important donc il ne faut pas négliger les efforts physiques, et ce régulièrement.

    L’envirronement

    N’oubliez surtout pas que l’environnement y est pour quelque chose dans notre santé: l’air,la façon de respirer, la pollution,les tapages nocturnes.

    Faut faire de l’inspiration et de l’expiration profondes tous les matins et le soir avant de dormir, ça aide à avoir de bon sommeil,et un rythme cardiaque normal.

    Etre sociable

    Le mode de pensée :c’est le mental qui joue le plus, je confirme dans ce rubrique l’importance de vivre jamais seul mais au contraire s’approcher de beaucoup de monde le plus possible.
    Vous savez Monsieur, ici à Madagascar les parents sont pour nous la source physique de la vie, et nous disons toujours que c’est grâce à nos parents qu’on a vu les soleil ( le jour comme vous dites), et quand ils sont vieux on dit qu’ils sont au « soleil couchant » car on pense toujours qu’il s’approche de leur dernier jour.

    Mais contrairement de chez vous surtout au style américain, nous ne rejetons jamais nos parents dans des hospices mais on fait en sorte de vivre ensemble dans une même maison, et si ce n’est pas possible, on les visite dans leur maison le plus souvent possible en amenant avec nous nos enfants ,on mange ensemble, on fait de la fête ensemble, on se promène ensemble, on s’amuse ensemble, se partager la vie jusqu’à la fin.
    , Il arrive aussi souvent que nos parents nous visitent et nous aident à garder nos enfants quand on est très occupé ailleurs, bien entourés c’est ce qui les rend très heureux,voir vivre longtemps dans la joie , le bonheur et l’amour.
    Si l’un d’eux meurt, on ne laisse jamais seul le veuf ou la veuve mais il ou elle vit automatiquement avec ses enfants.

    La musicothérapie : écouter et chanter

    La musique est l’un des instruments le plus efficace pour lutter contre toute sorte de maladie,cardiaque, stresse,fatigue.
    Il faut surtout savoir choisir le rythme de la musique à écouter et le moment pour l’écouter;
    Pour commencer la journée, après la prière, écouter et chanter des chansons évangéliques , et pourquoi pas durant la journée, ça réconfort, ça donne de la joie pour la journée et surtout ça enflamme la foi, une journée de plus avec Jésus: le bonheur assuré,la réussite,la sécurité,la santé.

    A la fin de la journée,pareille, musique douce qui vous donne l’envie de chanter aussi, et la fatigue et le stresse disparaissent.

    Donner c’est recevoir . Donner du sang c’est sauver une vie.

    Jesus Christ nous a donné son sang pour sauver le monde , car à cause de nos pêchés , au lieu d’être crucifiés, nous on est en vie, et on a l’espoir pour la vie éternelle, par ce que c’est Lui qui a été crucifié à notre place, et par la foi on peut avoir cette grâce.Par cela je veux parler du don de sang, sachez que celui qui fait un don de sang à un malade donne de la vie en sauvant ce malade, et il est prouvé scientifiquement que les donneurs de sang sont en bonne santé par rapport à ceux qui ne l’ont jamais fait.
    Je vous donne un exemple concret d’un homme dans un de nos quartiers qui est appelé à chaque fois à donner du sang dès qu’une personne en a besoin pour son soin ou une opération chirurgicale, à 60 ans il ne s’est jamais plaint d’aucune maladie.De même pour un vieil homme qui est actuellement.

    La générosité, les mots doux, les bons gestes, les regards,les bonnes actions actions ,l’attention c’est la santé.

    Dans la vie, la forme la plus concrète de la reconnaissance c’est dire merci, mais aussi savoir donner aux autres, être miséricordieux. Croyez moi, lorsque vous croisez un mendiant, vous serez plus heureux et vous sentir beaucoup plus délivré ou libéré d’un poids lourd de lui avoir donné quelque chose qu’en le jugeant ou en le regardant indifféremment ou à penser seulement à ce qu’il pourrait endurer dans sa vie, et puisqu’on parle de santé ici, la bonne santé du cœur en est assurée.

    Heureux sont ceux qui donnent par rapport à ceux qui reçoivent, c’est Jesus lui même qui l’a dit,dans sa démarche , il a toujours été compatissant, il soignait,il réconfortait par des mots d’amours et d »espoirs pour les gens en deuils,Il donnait la vue à des aveugles,Il a guéri des lépreux,

    Un exemple très récent, le footballeur Kylian Mbappé a eu sa prime pour avoir remporté la coupe du monde de football le mois de Juillet dernier pour la France, mais il ‘la reversée en la donnant à des nécessitants en disant que l’argent il en a déjà beaucoup et que ça ne changera pas sa vie mais changera celles de ceux qui en reçoivent.

    Pour cela, c’est sûr que les gens qui reçoivent cet argent seront très contents et très heureux de pouvoir bénéficier beaucoup de choses grâce à cet argent , mais je suis certain que Kylian Mbappé est beaucoup plus heureux d’avoir pu faire ce geste(pour lui très petit) mais très grand devant le seigneur,car il a évité l’égoïsme et l’amour de l’argent en donnant l’amour aux autres.

    Dieu est amour,l’amour une grande guérison,

    I korinthien 1-13,

    L’amour selon le Saint Esprit c’est être humble,l’amour c’est pardonner, l’amour ce n’est pas mentir, l’amour ce n’est pas tuer, l’amour c’est être reconnaissant, l’amour ce n’est pas se prostituer ou vivre dans la débauche……

    Beaucoup de gens ont du mal à survivre à cause de leur maladie cardiaque, la plupart de ces gens ont quelque choses qu’ils n’ont pas pu digérer ou avaler dans des journées, depuis des mois ou même des années. Ce n’est autre que de la rancune,s’il est quelque choses qui alourdit notre pensée et affecte la santé du cœur c’est cet état d’esprit et il est très difficile pour les gens de s’en débarrasser sans être humble , c’est pourquoi La Sainte écriture précise que l’amour c’est être humble, autrement dit il vaut mieux ne pas être orgueilleux dans la vie et toute rancune disparaît, la santé vous reviendra avec un bon sommeil.

    Aimer c »est pardonner, pardonner et être pardonné est une grande libération

    Pour témoigner, je vais vous raconter qu’il fut un temps ou un homme a failli me détruire la vie professionnelle, d’autres ont essayé de détruire ma vie familiale et conjugale, il me fallait prier pour ne pas me verser dans la vengeance, demander à Jesus la force de pouvoir pardonner à ces gens , puisque cette envie m’empêchait de dormir,j’avais l’hypertension, j’avais des symptômes de maladie cardiaque, heureusement après des années je suis arrivé a recoudre la relation avec ces gens sans la moindre dispute et après j’ai pu oublier tout ce qu’ils m’ont fait.
    En ce moment, je me sens délivré, tranquil de ne pas avoir pu faire du mal à quelqu’un et ne pas les prendre pour ennemis et continuer à tendre ma main pour garder mes amis.Je me sens surtout heureux d’être au milieu de mes amis , et pour moi il y en a pas des anciens ou nouveau mais tout simplement des amis.

    Dieu disait: « pardonner vous les uns les autres comme je vous pardonne, car celui qui ne pardonne pas je ne le pardonnerais pas moi aussi ».

    La Foi, La Prière

    Prier c’est être en contact direct et très étroit avec Celui qui nous a donné la vie, Il est le seul à nous connaitre , à nous comprendre ,à pouvoir nous sauver , à nous aimer indéfiniment, à nous pardonner sincèrement .
    Autrement dit Jesus est le seul qui puisse nous donner la force de comprendre les autres, d’aimer les autres,de comprendre les autres, d’aider les autres à se soigner ou à soigner les autres.

    Dieu dit : « Si c’est le Fils qui vous délivre alors vous serez véritablement délivré »

    « Vous qui avez de lourd fardeau, venez vous approcher de moi, Je vous donnerai du repos »

    Si jamais vous dites que vous n’avez pas la Foi, Dieu en Jesus Christ en est le Propriétaire et le Réalisateur, « disons son Donneur, ou Envoyeur ».

    Si jamais vous dites que vous n’avez pas l’habitude ou la force de prier, demander Lui tout simplement La Force, le Saint Esprit ,vous verrez qu’une force abondante vous emmènera dans un univers en perpétuelle relation avec le Tout Puissant que vous serez capable d’Aimer,de Croire et d’Espérer voir savoir pardonner, prier,réconforter,soigner, et délivré de tous les maux de ce monde…car Jesus donne la vie et en donne beaucoup.

    Sachez bien que Pierre a nié Jesus 3 fois alors que ce premier prétendait n’en être jamais capable.

    Judas l’avait trahis une fois pour 30 francs en pensant que Jesus en tant que Dieu ,pourrait toujours se sauver.

    Si vous avez bien compris Pierre a été pire que Judas ,seulement Judas n’a pas su se repentir et n’a jamais demandé pardon car il n’y croyait plus et est arrivé au point de non retour et a fini par se suicider, alors que Pierre y croyait et a demandé pardon de toute son âme et a été sauvé et a pu continuer sa vie en tant qu’apôtre.

    Alors, quelques soient vos pêchés, ne donner de l’importance à sa gravité,s’il est une chose qui rend beaucoup de gens malades c’est le sentiment de culpabilité mais ll faut donner de l’importance à Jesus qui sait l’oublier , l’effacer en vous pardonnant.

    Faites la paix

    Alors approcher vous de Jesus et demander Lui Pardon,demander pardon à ceux à qui vous avez fait du mal
     » La où le pêché surgit la grâce abonde »,vous verrez le miracle d’une guérison,grâce à votre relation avec Jesus.

    Et je le repète : « Si le c’est le Fils de Dieu qui vous délivre alors vous serez véritablement délivré (pour de bon) »

    Par la grâce de Dieu, nous sommes ce que nous sommes.

    Au nom de Jesus Christ nous pouvons nous approcher de Dieu malgré nos pêchés, et lui demander pardon et avoir en lui la vie.

    Jesus a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie.

    Docteur,

    Je vous remercie beaucoup d’avoir consacré vos temps précieux pour lire ce message.

    Tous mes remerciements d’avoir pensé à tous ces malades victimes de ces problèmes de nutrition et autres.

    Je vous souhaite du grand bonheur et de réussite dans tous ce que vous faites et dans votre vie professionnelle.

    Jo Andrianirina

  16. arnaud chantal says:

    après la mort de mes parents, la dernière étant celle de mon père en juin214, je me suis repliée sur moi même, je ne voulais plus sortir de chez moi, mes livres et mes forums sur internet suffisaient à ma vie, et puis après l’hiver dernier passé en crise d’asthme sans arret, j’ai eu envie de me retouver dans la foi avec ceux de ma paroisse, cela m’a amené à fréquenter les gens de la FCPMH et de l’hospitalité, présents à Lourdes en juillet 2018, petit à petit je me suis rouverte à leur contact et j’en suis venue à vouloir fréquenter un club de bridge en bas de ma rue qui donne des cours, j’en suis au 4ème et je rencontre tous les mardi soirs des joueurs qui comme moi aiment les cartes….j’ai également rencontré d’autres personnes qui sont en train de m’apporter une espérance spirituelle à mon asthme qui n’est plus aussi virulent depuis que j’ai accepté enfin mon deuil de mes parents…

  17. lupu says:

    commentaire super réaliste et combien réel! je mets en pratique ces critères tout au long de ma vie et j
    ‘ai74ans et je transmets.Merci pour tout ce bon sens
    CHRISTIANE

  18. MR says:

    Sardaigne: vous dites On compte 10 fois plus d’hommes de plus de 100 ans qu’ailleurs : vous dites que les hommes vivent aussi vieux que les femmes et atteignent couramment 100 ans ….mais la Sardaigne est aussi la zone d’Europe où la prévalence de la SEP (sclérose en plaque) est la plus élevée et ce malgré l’alimentation et style de vie que vous décrivez…comme quoi…l’amour est certes nécessaire dans ce cas….
    Bien à vous

  19. Yvette Verroken says:

    Je suis toujours tellement plus heureuse après avoir lu vos lettres. C’est un comme ciel qui s’ouvre!
    Merci de pouvoir en profiter!!

  20. Dany says:

    C’est vrai qu’il fallait le rappeler. La rencontre avec les autres laisse à chaque fois un sentiment de pleinitude quand on rentr3 chez soi.

  21. mathias says:

    J’ai vraiment beaucoup apprécié le message autour de l’importance de cultiver des liens enveloppants, si je puis dire, avec les autres !
    J’ai diffusé ce message à deux grands groupes d’amis ,la seule chose que je me suis dit en le faisant c’est que les sources des études dont il est question dans le texte ,ne sont pas mentionnées …alors est-ce que l’article va leur apparaître crédible malgré le message clair de l’importance de l’amour et de la fraternité entre humains !!!!Merci pour ce beau message en tout cas à l’aube de mes 55 ans dimanche !!!Martine

  22. Ahmed BOUHASSOUN says:

    …tout ça est vrais, si l’intérieure est bon l’extérieur sera encore plus bon. Car depuis 1979 je n’ai consulté un médecin, sauf le médecin de travail. J’aime tout le monde, je rend service à tout le monde et j’ajoute à cela que j’ai mémé refusé d’effectuer le service militaire en me défendant avec cet argument: Je refuse d’effectuer se service militaire car je veux apprendre à vivre et non apprendre à tuer… et après ma condamnation j’ai acheté un sac à dos et je suis parti en voyage à travers le monde en auto stop et en bateau stop…, pour découvrir et connaitre l’autre…
    …et comme ALLAH le dit dans son Livre:
    Ô! Hommes Nous Vous Avons Crées d’un Mâle et d’une Femelle, et Nous Avons Fait de Vous des Nations et des Tributs afin que Vous Vous Entre-connaissiez. »

  23. mariller says:

    uN GRND MERCI pour cette belle lettre que je vais partager avec les personnes que j aime mais j aimerais que les habitants de mon village (3000 environ= la lisent car malheureusement bcp de jalousie dans ma bourgade et on a du mal a avancer – je suis membre depuis 20 ans du secours catholiqueet je parle en connaissance de cause – je crois que je vais l editer et aller la distribuer dans les boites aux lettres si vous me le permettez ? MERCI de votre reponse amicalement LILIANE

  24. Tuppence says:

    L’amour, c’est la vie ! Quand est-il quand la vie vous a privé de cet amour ? Comment peut-on réussir à rester en vie et pouvoir un jour espérer aimer de nouveau ?

  25. MUGNIER says:

    Tellement d’accord avec le Dr Servan-Schreiber …
    Quelle magnifique définition … On se sent moins anormal de lâcher prise quelques fois, de pleurer et de s’épancher ! Parce que dans la société d’aujourd’hui, ce n’est pas acceptable. Un de mes très proches devrait en prendre de la graine, et ne pas me voir comme il me voit ! Merci pour cette lettre on ne peut plus intéressante et qui réconforte. La solitude, je sais ce que c’est …
    Bien à vous

  26. c’est super, je veux absolument m’abonner à votre revue, et j’ai encore beaucoup à apprendre sur notre santé physique et surtout mentale. MERCI

  27. Joël says:

    Merci pour cet article fort inspirant!
    La vie est amour et l’amour est en vie!….
    Vous en êtes dignes héritiers!!

  28. Kro says:

    Merci pour ce bel article fort en amour !
    Rendue à Paris par amour, puis délaissée et je lui ai dit merci merci merci. Seule à Paris, bientôt sur une île, ce qu’il me manque le plus c’est d’être serrée dans les bras … en attendant de trouver la personne du reste de mes jours.
    Merci pour ce joli moment fort en émotions.
    Caroline

  29. rober baudouy janine says:

    Parfaitement d accord avec vous sur tout et buen analysé merci a vous ami Janine

  30. daniel tremblay says:

    nous sommes dans une societe de surconsommation et en meme temps sous alimenter et tres induvidualiste vivant avec la peur armee de fusil et de gun de films d horreur et de turies ou la maladie regne en maitre l humain est vide et vit dans l ignorance la ou est ton cœur la est ton tresor nous sommes ici pour vivre et non pour mourir l amour est la clef que la paix soit pour tous amen merci-

  31. Barbera L. says:

    Bonjour , votre lettre m’a beaucoup ému, et elle reflète bien ce que dit la parole de Dieu, il n’est pas bon pour l’homme d’être seul, :
    Voici un texte de la bible qui démontre que Dieu à fait preuve d’un grand amour pour le bien être de tous :
    Je vais lui faire une aide (Gen. 2:18).
    Le mariage fait pour ainsi dire partie de la vie. L’étude de son origine et de son but peut nous aider à avoir le bon point de vue sur cette institution et à profiter plus pleinement des bienfaits qu’elle doit apporter. Après avoir créé le premier homme, Adam, Dieu lui a amené les animaux pour qu’il leur donne un nom. Mais « pour l’homme il ne se trouva pas d’aide qui lui corresponde ». Dieu a donc fait tomber sur Adam un profond sommeil, a pris une de ses côtes, l’a bâtie en femme et a amené celle-ci vers l’homme (Gen. 2:20-24). Ainsi, le mariage est d’origine divine. Jésus a confirmé cette déclaration de Jéhovah : « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux seront une seule chair » (Mat. 19:4, 5). Le fait que Dieu ait utilisé une côte d’Adam pour créer la première femme a sans doute fait prendre conscience au premier couple des liens étroits qui les unissaient. Il n’était pas prévu de divorcer ni d’avoir plus d’un conjoint à la fois. w16.08 1:1, 2.
    et un autre texte de la bible que j’ai lu ce matin:
    Il y eut chez les Juifs parlant grec des murmures contre les Juifs parlant hébreu (Actes 6:1).

    À mesure que la congrégation primitive grandissait, une situation apparemment due à un problème de discrimination s’est présentée. Des Juifs de langue grecque se sont plaints que leurs veuves étaient traitées injustement. Afin d’y remédier, les apôtres ont choisi sept hommes pour veiller à ce que personne ne soit oublié. Ces hommes avaient tous des noms grecs, ce qui semble indiquer que les apôtres voulaient apaiser toute tension liée aux origines (Actes 6:2-6). Que nous en soyons conscients ou non, nous sommes tous très influencés par notre culture (Rom. 12:2). De plus, nous entendons sûrement des voisins, des collègues de travail ou des camarades de classe dénigrer ceux dont l’origine, l’ethnie ou la couleur de peau sont différentes des nôtres. À quel point cela nous influence-​t-​il ? Et comment réagissons-​nous quand on se moque de notre nationalité, peut-être en exagérant une caractéristique de notre culture ? w16.10 1:7, 8.
    un bon exemple dans le passé !,
    Merci encore pour vos lettre très édifiante,
    Mme Barbera

  32. Emeline says:

    Merci beaucoup pour vos lettres. Je n’en ai lu que 2 mais elles m’ont donné envie d’en lire d’autres. Merci pour ces conseils censés et positifs. Ils font du bien en plus d’enrichir… Merci merci merci <3

  33. Christine Lethielleux-Juge says:

    Excellent article, solidement documenté, dont je vous conseille la lecture. N’en déplaise à la médecine occidentale et à l’industrie pharmaceutique, les fondements et le maintien de notre santé ne passe pas des remèdes miracles et des médicaments, mais par un bon équilibre de vie, qui passe essentiellement par les autres: les humains sont une espèce sociale, ce que le confort de nos vies modernes a tendance à nous faire oublier depuis que nous ne devons plus lutter ensemble pour notre survie quotidienne. L’isolement et le manque affectif est un fléau beaucoup trop répandu et sournois, qui nous fait mourir à petit feu. Merci aux chercheurs qui nous l’ont démontré scientifiquement et aux journalistes qui nous l’ont transmis.
    Christine Juge, Ph.D., chercheur microbiologiste

  34. ^^ says:

    Merci pour ce partage 😊

  35. Jean-Claude REBOURS says:

    J’ai 85 ans, et je retrouve dans cette étude l’expérience et la sagesse de toute une vie. Bravo !
    Si les jeunes pouvaient prendre le temps de lire ce document, ils réussiraient plus vite dans leur entreprise.

  36. Merci pour cet éloge détaillé et précieux de la relation à l’autre, aux autres.
    J’ajouterais simplement qu’il ne faut pas oublier de la relation intime et personnelle avec soi qui donne son vrai sens à toute relation.

  37. meilac says:

    Je suis d’accord avec ce qui est dit. Mais j’ai été soignée pour un cancer et quand les amis proches ont connu la situation, ils ont tous fui et depuis plusieurs moi c’est le vide total. Il va falloir que je me reconstitue un nouveau réseau social car les amis qu’on croyait avoir ne sont pas des amis. ça fait mal surtout quand on a besoin d’affection dans ces moments là .
    Souvent ça ne dépend pas directement de nous !!!

  38. jutant says:

    bien sur que l’amour , la bienveillance, sont gages de bonne santé physique et morale , mais votre article semble dénigrer la solitude , celle ci bien vécue considérée comme une amie et non une ennemie est une belle source aussi épanouissement pourquoi être toujours dans le faire et participer à tes tas d’activités
    le souci de nos sociétés occidentales étant que *les anciens * sont mis de coté et ne sont plus intégrés dans la normalité de la vie toute simple!!!

  39. Zorah Viola says:

    Merci de cet article riche de sagesse et de générosité. AIMER ce simple petit mot signifie et recouvre tellement de choses, d’émotions, de sentiments, d’actions, de vie…

  40. Bensimon says:

    Vrai mais pas facile à notre époque mais à le mérite d’avOir pu prendre conscience merci bernardn

  41. bonjour, exception sans doute qui confirme votre règle , j’ai pu observé ma belle mère pendant 43 ans, elle a vécu chez elle en autonomie,continuant à s’occuper de ses fleurs et faisant sa cuisine jusqu’à plus de 99 ans et je peux vous assurer que ce qui la motivait et la maintenait en vie c’était sa méchanceté, car ses voisins et ses enfants la fuyait et elle passait son temps à faire des courriers et chercher des noises et remanier’ son testament.Mon mari est le seul fils qui c’est occupé d’elle avec moi par sens du devoir mais certainement pas par affection ou respect.Elle n’avait aucune maladie jusqu’à son dernier mois de vie.

  42. Jp Asselin says:

    Bonjour,

    Bien d’accord pour le fond de votre article.Pour autant,la réalité de la vie peut être si complexe qu’un tel plaidoyer peut-être mis en pièces ou sérieusement mis à mal.Il n’y a pas de recette miracle,tout dépend des circonstances,du destin personnel,de notre environnement,de notre nature personnelle.Ce n’est pas si simple,si tout était aussi beau que votre message,cela se saurait et se verrait,partout autour de nous.Est-ce le cas?
    Sans compter que chaque individu est isolé d’autrui.Par ailleurs que faire et penser des proverbes de Salomon du type: « celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur ».Qu’échange t-on lorsque qu’on se rencontre? Enfin la nature humaine est-elle bonne ou mauvaise en général? Quand on voit certaines réactions de violence naturelle en situation de forte contrariété,il est permis d’avoir des doutes.Je préfère de loin cette assertion d’un auteur rabat-joie voyant dans l’être humain un être dangereux,potentiellement explosif,qui est heureux quand tout va bien mais peut se révéler la pire des bêtes en situation désespérée.

  43. Drogoul Mireille says:

    Je voudrais vous raconter l’exemple de ma maman aujourd’hui décédée . Elle vivait seule dans son village en haut du village . Nous ses enfants étions dispersés et un peu loin . Tous les matins une amie venait puis, les aides soignantes mais le reste du temps elle était seule . Un de mes frères et sa femme venaient la voir une fois par semaine . L’autre frère de temps en temps , ma sœur et moi aux vacances . Elle était souvent angoissée et avez peur de mourir seule . Alors elle prenait un cachet pour pour soigner ses angoisses . Et un beau jour elle a eu un malaise . Heureusement elle avait a pu appeler à l’aide . Une ambulance l’a conduite à l’hôpital et quand je suis allée la voir elle était vraiment très mal . Quelques temps après elle est allée en maison de retraite pas loin du village et petit à petit en compagnie avec d’autres personnes elle a recommencé à vivre a se nourrir correctement , a participer aux activités, chants, jeux de cartes, activité manuelles, cinéma, messes et surtout à échanger avec les pensionnaires , les aides soignantes , les infirmières , les animatrices, le personnel . Et ma maman a retrouvé sa joie de vivre , elle déclamait des poèmes, chantait faisait rire son entourage .
    Comme elle était restée très coquette on la surnommait : « La contesse » . Elle a vécu 5ans en forme et s’est éteinte à l’âge de 95 ans .

  44. RÉGINE VUILLIER says:

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ces conseils avisés et si précieux.
    Oui, les liens d’amour et d’amitié sont les richesses du coeur et donc de la Vie.

    Permettez moi, à mon tour de vous souhaiter une vie rayonnante de Joie, d’amour et de communion fraternelle à chaque étape de votre Vie.

  45. Christophe GULLY says:

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article et je le dis depuis toujours : L’Amour au sens noble du terme est le meilleur compagnon pour une longue vie pleine et heureuse.
    Si je n’ai pas L’Amour je ne suis rien. Saint Paul

  46. Bonfils says:

    Je n’ai pas tout lu, je vous prie de m’excuser, (que le début malgré ma dérision d’y avoir entendu du « consanguinité ! ») mais je tiens à vous exprimer ma gratitude de ce beau message d’Amour et en effet de ce que je considère normal même si pour de moulte raisons il ne serait si évident de lieux, de personnes, d’enracines… Là aussi, « on l’a ou on ne l’a pas » , cela peut s’apprendre bien sûre mais à quoi bon tant le profond !!!! Merci et tous faisant je l’espère ce nécessaire… Bravo
    Véro B.

  47. Bien sûr !

    L’Amour est LA plus grande puissance guérisseuse et génératrice de vie !!
    Cette Energie est nous-mêmes, et tout l’art est de savoir rayonner cette Vérité….

  48. Françoise says:

    mais, outre toutes ces choses (mentionnées au verset 13) revêtez vous de ‘ amour car c’est un lien d’union parfait
    lettre de St Paul aux Colossiens chapitre 3 verset 14 (la Bible)

  49. Ambre says:

    L’amour est la solution à tout ! Merci pour ce très bel article… De mon côté il faut plutôt que j’apprenne à dire « non » justement ahah ! Très belle fin de semaine. Je me régale de vos articles 🙂

  50. Deparis says:

    Vous avez entièrement raison dans tout ce que vous écrivez mais
    quelquefois ça peut être dur à mettre en pratique chaque jour avec un peu d’effort et de volonté on pourrait y arriver…

  51. Gavillet Emmanuelle says:

    votre article rejoint exactement tout ce dont je me doute depuis longtemps !
    Les êtres humains sont fait pour être ENSEMBLE.
    Tous les êtres d’ailleurs…
    MERCI

  52. Graciela says:

    Hola Xavier. Te cuento que te escribo desde Buenos Aires, Argentina. Encontré tu página de casualidad, y me suscribí a tu correo. Me parece excelente la información que brindas, lamentablemente no puedo leer todo por un tema de idioma, pero sí lo que puede traducir al español. Hoy me decidí a escribirte por el artículo sobre si es el amor la droga más potente. Me pareció bárbaro, lamentablemente hoy la medicina no lo tiene muy en cuenta, al contrario todo es laboratorios y drogas. Es una pena que no nos demos cuenta que hay mucho negocio en tantos remedios y estudios. Bueno, te agradezco mucho la información y el enfoque que le das a las cosas. Con todo cariño. Graciela.

  53. IBRAHIM. says:

    C’est ca la vie, il faut aimer l’autre jusqu’à dans ses âges vulnérables afin qu’il ou elle ne renonce pas à la vie le plus longtemps possible.
    Où que vous soyez ne vous sentez pas seul je vous aime du fond de mon cœur, que vous soyez homme, femme, enfants, blanc, noir…
    Contacter moi, moi aussi je besoin de votre amour. Personnellement le personnes âgées me font penser à moi quand je serais à leur âge. J’ai beaucoup du respect pour tout le monde sans exception d’âge. De fois quand je vois l’injustice ou manque d’amour mes larmes coulent sans cesse,
    Merci à tous.
    La vie est si courte alors vivons la avec le mieux qu’on peut, pas de vengeance, pas de violence, pas rancune….
    Je vous aime tous, afin que vous vivez plus longtemps que moi.
    Aimé sans s’y attendre à une contrepartie.

  54. Geno says:

    Je souffre d’une leucémie lymphoïde chronique sans avoir actuellement de traitement?
    Je souffre également d’ostéoporose et de polyarthrite. Comment renforcer mon système immunitaire?

  55. Véro says:

    Tout est dit dans votre article.
    Bravo !
    Pour être heureux, il faut déjà être en adéquation avec soi-même : que notre fort intérieur soit représenté à la perfection par notre physique. S’assumer, lâcher prise, ne plus se forcer pour plaire à tout prix, trouver par là-même des personnes avec qui nous avons beaucoup d’atomes crochus, s’intéresser aux autres, ne pas être dans le jugement ; l’être humain est un kaléidoscope. Il nous nourrit par son vécu et sa personnalité unique et variée à la fois.
    La vie vaut la peine d’être vécue. Si chaque personne pouvait aimer l’autre : le monde irait mieux. Nous avons tous à apprendre de son prochain, dans le respect et sans condescendance.
    Bonne et heureuse année 2018 à vous qui m’avez lue.

  56. Kichenin says:

    Bjr eh oui alors l’amour est un bon médicament et je dis même dans mon travail dont nous sommes en majorité des seniors. De belles relations en équipe procurent de bons sentiments. Depuis ca va mieux pour toute l’équipe.
    Cordialement.

  57. SEBINIO says:

    À la lecture de cette publication, nous entrons dans la place de la vie qui est de croire qu’une puissance supérieure à nous, nous à aimer le premier et qui a créé la vie par amour grâce à l’interaction pour Le refléter, être ses panneaux publicitaires de Son existence !

    Il y a un sage qui a dit:
    « Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur , âme et esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
    Et le fruit le plus puissant de l’amour est LE PARDON!

    Vous comprendrez le lien direct avec les propos d’un homme qui a dit: « JE SUIS LE CHEMIN, LA VÉRITÉ ET LA VIE; NUL NE VIENT AU PÈRE QUE PAR MOI. »

    Cette article rend un puissant témoignage de la présence et l’existence d’une force supérieure : LE PÈRE AIMANT !

  58. Hélène FIAGAN says:

    Ce dossier me parait très important et je vous remercie de l’avoir réalisé et l’avoir partagé avec nous. je ne manquerai pas de le porter à la connaissance de mon entourage.
    Je profite de l’occasion pour vous souhaiter une excellente année 2018.

  59. GALTIER says:

    Bravo Xavier !
    Le 5 ème pilier d’une bonne santé, l’AMOUR est en réalité LE PREMIER …..
    On en parle pas assez dans nos pays occidentaux et les orientaux, comme vous le dîtes l’on bien compris.
    J’ai 69 ans, suis célibataire et en dehors d’une pratique de la natation en groupe, suis très isolée,
    je vAIS FAIRE des EFFORTS et faire circuler votre RECETTE MIRACLE
    Cordialement

  60. Pavot says:

    AMELIORER SON CORPS ET SON ESPRIT GRACE A OLIFE PRODUIT GENIAL!!!!!PRODUIT ITALIEN!!!

  61. Pavot says:

    L’AMOUR ET LA RECONNAISSANCE ,C EST L’UN DES SECRET BEAUCOUP D’AMOUR A TOUS POUR CES FETES

  62. Mavinga says:

    Oui les bonnes relations humaines, donne de l’enthousiasme et font oublier dans certains cas ses douleurs ou problèmes .

  63. METTON says:

    Je suis seule depuis que j’ai divorcé il y a 3 ans et la solitude me pèse. J’ai essayé de nouer des contacts avec des amis mais malheureusement je ne rentre pas dans le moule du petit couple basique français.
    Je constate que malheureusement il n’est pas dur d’avoir une vie sociale quand tout parait aller bien mais quand on a des problèmes « les souris quittent le navire » mais je suis intimement persuadé que l’amour et les relations humaines sont les piliers du bonheur.

  64. Germaine says:

    Tout à fait d’accord avec vous. Si les gens mettaient en pratique les paroles de l’apôtre Paul contenues dans 1 Corinthien chap. 13 verset 4 à 7 nous pourrions vivre certainement dans de meilleures conditions.
    J’aimerai beaucoup avoir votre pensée sur le sujet.
    Bien à vous,
    Mme Germaine Monnier.

  65. NCIB Abdelfattath says:

    bonjour
    je vous remerci pour vos effort a rediger des dossiers aussi importants pour nos connaissances et notre culture ainsi que notre savoir vivre et notre sante. heuresement que je suis inscrit gratuitement dans votre news letter et ce que ne regrette jamais. je vous encourage infiniment.

  66. Idrissa Traoré says:

    C’est extraordinaire, je suis convaincu. Voici des idées très enrichissantes pour animer nos associations. Mille fois merci

  67. LIMANDAT says:

    Je suis entièrement d’accord. Je me trouve vraiment seule, en 3 ans j’ai déménagé 3 fois. La solitude me pèse.
    M’étant inscrite à 3 activités, je ne suis pas découragée pour réussir à me constituer un groupe d’amis, et ainsi vivre agréablement, pleinement ma vie. L’humain a un besoin des autres et est fait pour vivre en compagnie de ceux-ci

  68. Anne says:

    Mon éducation parentale, ma carrière d’infirmière , m’ont laissés des marques indélébiles sur cette façon d’appréhender la vie.
     » Aimez à torts et à travers  » disait je pense Julos Beaucarne.
    Il a entièrement raison… ?

  69. Le Meur Gérard says:

    Il est vrai que si on aime les gens on s’aperçoit qu’il y a très peu de personnes négatives et surtout éviter de donner raison aux personnes qui voient le mal partout.
    On vit tellement mieux en étant positif même si parfois la vie ne sourit pas toujours il faut essayer de rebondir le plus vite possible et se dire que cela aurait pu être plus mal.Il faut rencontrer d’autres personnes, avoir des objectifs et continuer à apporter du bonheur aux autres

  70. Jean-Claude DANTILLIO says:

    Sans me soucier de savoir à quoi je crois précisément, je me suis remis à prier, car je crois que c’est bénéfique pour mon esprit. De même, je vais cultiver les relations humaines. Cependant, à cause de conflits familiaux empoisonnés, il existe des personnes conditionnées pour être mal disposées à votre égard et, au bout de dizaines d’années confirmant cette inimitié fondamentale, il faut pragmatiquement prendre la décision de s’en protéger pour vivre en paix.

  71. Rose says:

    Les triples carma à travers des mauvais choix affectifs l alcoolisme la violence agressivité verbale trahison un désert affectif ds une famille inexistante l ingratitude des enfants une mère en arrêt de travail depuis 2 mois qui ne voit pas sa fille de 35 ans qui travaille à 10 km qui ne me téléphone jamais ne m écrit jamais et de ce fait me prive du bonheur de voir mes deux petites filles 19 et 6 mois à l approche de Noël !!! Je viens d apprendre que j ai une maladie auto-immune souffrant de solitude qd je lis votre lettre je ne peux que confirmer l exactitude de vos écrits je suis l exemple de la souffrance du corps et de l esprit à travers les fleurs du mal de ma vie !

  72. Rose says:

    Pour avoir vécue double triple carma dans ma vie étant seule aujourd’hui à 57 ans j ai maintenant une maladie auto-immune et je suis consciente qu une mère qui a souffert ds sa vie à travers des mauvais choix l alcoolisme

  73. Josiane says:

    Bonjour,
    Je vous remercie de nous rappeler le vrai sens de la vie. Exister pour les autres. Les petites joies de la vie que nous apporte, un sourire, un merci ou un bonjour d’une personne que l’ on ne connaît pas. Juste se donner la peine d’aller vers l’autre.

  74. MARTIN says:

    Entièrement d’accord avec ce que je viens de lire.
    La richesse du coeur est précieuse et plus importante que celle du porte-monnaie. La folie de l’argent rend le monde malheureux, il suffit de voir les décisions prises par les grands de ce monde qui en veulent toujours plus et méprisent ceux qui n’ont même pas le minimum vital. C’est une honte !

  75. Rougalle says:

    Je vous remercie de nous remémorer , vos conseils simples et de bons sens . Merci .

  76. jean-louis Gobeau says:

    J’ai 80 ans et je suis en bonne santé grâce à une bonne hygiène de vie et sans médicaments depuis l’âge de 20 ans. Mais le plus important pour moi est d’aimer Dieu et d’aimer mon prochain. C’est ce que fait le soleil en distribuant sa lumière et sa chaleur à tout un chacun.
    Jésus et Peter Deunov nous ont montré le chemin.

  77. Anonyme says:

    C’est absolument certain, nous les médecins généralistes l’observons tous les jours. En conséquence, il faut se battre à mort contre l’individualisme que notre société moderne nous impose. Se battre contre les réseaux sociaux qui ne sont qu’un mirage virtuel de la société, se battre contre le culte de toutes les petites recettes alimentaires ou physiques que nous devrions nous imposer chaque jour en ne pensant qu’à soi-même. Voyons le plus souvent possible tous ceux que nous aimons et qui nous font vivre.

  78. moulard says:

    Bel article qui me conforte dans ma façon d’être

    Je vis seule mais j’ai la chance d’être entouré par mes enfants et de nombreux amis (pour beaucoup Savoyard°
    En attendant de trouver un compagnon qui aura la même philosophie de vie

  79. DE. Grave Jacqueline says:

    Tout-à-fait d’accord avec votre façon de voir. Je me pose toutefois une question: qu’en est-il des africains qui maintiennent une solidarité entre eux. La prise en charge de ceux qui en ont besoin est dans leur culture et pourtant leur longévité n’est pas aussi importante.

  80. Solange says:

    Je suis tout à fait d’accord avec cette analyse être isolée n’est pas une bonne idée mais être entourée apporte beaucoup de joie et de réconfort moral pour l’instant je vis encore avec mes enfants majeurs et tout se passe bien mais je redoute le moment où ils partiront.

  81. vercruysse says:

    superbe xavier mais le fait de vous lire sur internet détériore votre et notre nature…adieu les livres ???

  82. Chantal says:

    je fais une dépression depuis 4 mois. Je me suis renfermée sur moi-même : envie de ne plus voir personne. J’ai envie de m’en sortir, vos conseils sont précieux et vrai ( je m’en était éloignée). Merci beaucoup. Super je vais revivre

  83. Tafe says:

    Bravo. Bonne observation.
    Qui plus Spirituellement c est un fait reconnu et encouragé par le Christ Lui même aux disciples et au plus grand nombre.

  84. RAFAEL says:

    Bonjour,
    Dans un de vos article vous avez parlé d’une plante qui était efficace contre le Diabète mais je n’ai pas noté le nom pouvez vous me préciser son nom pour que la recherche dans une herboristerie
    Merci cordialement

  85. Anne Marie says:

    Bravo et merci de répandre cette évidence. Je vis seule, mais être là pour les autres donne du sens à votre vie, vous sauve des situations les plus difficiles et vous apporte un bien-être extraordinaire.

  86. raust says:

    je suis surprise de ce que je vient de lire mais convaincue que ces vrais car je me sens beaucoup mieux depuis que je sort et suis en contact avec les autres merci

  87. MOUSSAKI says:

    Il me manque de mots pour apprécier à sa juste valeur la profondité de vos arguments.Bravo et encore bravo.

  88. Jean Pierre G says:

    cultiver de bonne relation avec ls autres ; cela demande un tant soit peu un peu d’effort et d’avoir un peu la « main verte » ce n’est pas évident mais vous avez totalement raison . Si soit même on en est conscient , comment en rendre conscient l’autre et lui apprendre la bonne façon d’avoir la main verte ?

  89. Syssi says:

    Je suis assez d’accord avec les études exposées. Il est certain que certains lieux d’habitation favorisent les rencontres entre voisins, voire la famille toute proche, mais les enfants pour différentes raisons sont souvent loin de leurs parents…Et peut-être des raisons moins avouables.

  90. PIERRE AUCHET says:

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article et avec Philibert. Celui qui a montré ce qu’est l’amour c’est Jésus. Aimer c’est donner sa vie pour les autres. Sa vie c’est ses exigences, son égoïsme… et renoncer à cela et à ses petits soins pour soi-même, mais vouloir le bien du prochain c’est le chemin que Jésus a tracé pour nous pour que nous ayons accès au réel bonheur. L’amour pour Dieu et sa parole nous pousse à aimer notre prochain et de cet amour nous en recevons les fruits en retour et c’est la vraie santé. C’est mon expérience en mes 74 ans de vie.
    Cela rejoint un autre article antérieur sur le fait de savoir dire merci qui est aussi une guérison de l’égoïsme naturel de l’homme.
    Pierre

  91. Mme taupin says:

    c’est bien vu et c’est le principal, bonne journée à vs, merci

  92. Nitsa says:

    Merci,vos écries ont une puissance énorme .

  93. Philibert says:

    Bravo pour cette 5è règle qui rappelle que l’amour du prochain, le don de soi, la bonne estime de soi, une vie saine sont une vraie bénédiction. En plus de vos exemples, vous pourriez rajouter la foi en Jésus-Christ et la bible, qui pendant 74 ans de ma vie, m’ont offert de manière tout aussi spectaculaire, la joie de vivre et mille autres bénédictions… même si mon pied nécessite aujourd’hui quelques soins !
    Philibert

  94. Closset says:

    La Méthode Rosen, qui est un toucher psycho-corporelle , permet de faire un magnifique chemin pour re-nourrir cette espace entre soi et l’autre que nos mode de vie on détruit.
    Nous avons en nous un potentiel de vie et d’amour incroyable ! C’est une énergie puissante qui peut faire peur mais c’est vrai fait des « miracles » !

  95. Coudron says:

    C.est tellement vrai!!
    J’en suis entièrement convaincue. Être entouré, donner de son temps, soutenir, partager des moments simples et vrais. Une grande richesse!!
    Par expérience, je me suis rendue compte que je me sentais bien plus épanouie et heureuse quand je vivais d’échanges et de petits bonheurs. Une sérénité!!!

  96. Moschetti Jocelyne says:

    La façon dont vous exposez ces vérités criantes m’a fait monter les larmes aux yeux. J’ai la chance, à 73 ans, d’être bien entourée et je suis encore bénévole. J’ai pu maintes fois constater la véracité de vos propos.
    Merci pour avoir si bien développé ce thème crucial, je vais faire suivre!

  97. toussaint says:

    Bonjour Mr Bazin.
    Je viens de recevoir cette new pour la 2ème fois la dernière était le 26/10/2017.
    Essayez de ne pas renouveler pour les autres.
    Sinon c’est très intéressant mais on ne sait où acheter tous ces produits.
    Mr Toussaint.

  98. soinou says:

    Merci d’avoir si bien démontré avec exemples précis , ce que je sentais intuitivement.

  99. Brigitte franzinetti says:

    Oui j’en fais l’expérience tous les jours.
    C’est le paradis, oui, si on veut vraiment!!!
    Car cela demande un travail personnel de longue haleine tous les jours.
    la méditation est la source de bien des bonheurs.
    pour être juste, non jugeant et aimant
    ;

  100. christiane sicken says:

    qu´elle est la place des animaux dans cette relation? l´amour d´un animal peut il combler le manque de relation humaine? en tous cas j´ai beaucoup aimé cet article,merci de remettre les vrais valeurs en évidence

  101. Louvrier says:

    Merci pour ce rappel qui est entièrement vrai. Il est écrit qu’on a plus de plaisir à donner qu’à recevoir, parce que, en fait, quand on donne on reçoit beaucoup, c’est bon pour tout le monde. ?

  102. Tanifa Xavier says:

    Je suis très content de tout ce que j’apprends sur la santé et j’y crois fermement, tout ce qui est dit sur la thérapie des relations humaines, j’y crois
    et j’en ai déjà fait l’expérience. Je remercie le docteur Xavier Bazin pour tous ces éclaircissements sur la vie. À nous de les pratiqué.

  103. bijou 2 says:

    pas mal mais je trouve que c’est trop long a lire on dirais que ça ne va pas finir ça traine trop en longueur simplifier tout ça et se seras mieux bonne journée

  104. Argoud says:

    Très joli texte…vous avez conforté mes penséés.
    Merci
    Belle journée à vous

  105. afo daniel says:

    sans toute fois tout lire, je remercie l’equipe qui a publie dcette verite cahee ou negligee, moi je l’ai subi et les sequelle me poursuivent jusqu’a maintenant ,merci beaucoup

  106. GUERRIER says:

    Bravo pour cette lettre bienveillante et très utile à tous.
    Bonne journée à vous.
    FCOIS

  107. Raymond Sailly says:

    très bon texte.de très bonne info . Pour ex fumeur . Que de Plaisir à vous lire …Merci

  108. Gertrude Stheme says:

    Bravo Xavier… Le don de soi est le meilleur équilibre psychologique donc physique… Je m’y attelle depuis des années d’autant plus que je suis seule depuis 2 ans abandonnée par un mari séducteur et à la recherche de l’autre en permanence. Sans enfants, une grande famille unie, l’énergie ne m’a jamais quittée. Eureka…. merci. Et DSS nous manque beaucoup.

  109. Colette Reyntjens says:

    Tout à fait d’accord avec votre lettre !
    Je suis très heureuse avec mon mari et c’est un vrai bonheur de nous retrouver tous les soirs dans le même lit !
    Nous recevons beaucoup nos enfants (5) et petits enfants (12) ainsi que nos vrais amis !
    Plus de temps à perdre dans des relations …simplement avoir le plaisir de se retrouver !!!

  110. Madame Anonyme says:

    Devenir centenaire dans ce monde cruel d’égocentrisme et d’indifférence à la souffrance d’autrui n’a aucun sens pour moi. Quand les mots entraide, coopération, solidarité ne veulent plus rien dire, quand l’humanisme est devenu du capitalisme déguisé, s’occuper de sa santé perd de son attrait.

  111. Randrianasolo -Lamoline Danielle says:

    Merci pour ce témoignage plein de vérité. La meilleure richesse est l’amour qu’on éprouve envers autrui. Et le lien social devrait être notre fil conducteur pour une vie meilleure.

  112. Jacqueline Cook says:

    Je me sens mieux apres avoir lu ces informations et me donne la conviction de continuer mes efforts avec autrui
    merci

  113. Staub says:

    Ce sont les meilleurs conseils que l’on puisse donner.

  114. rey ROSELINE says:

    bonjour
    c’est avec intérét que je vous ai lu !

    je ne cherche à vivre comme celà du jour ou je suis tombé veuve à l’àge de 20ans ! c’est une quète permanent pour moi et à 67ans tout le monde me dit «  »mais tu en parrait 20 de moins » » l’amour est des plus fondamental dans une vie si courte d’ètre humain que nous sommes !! MERCI

  115. Archambault Anne Marie says:

    Tellement vrai et si important. C’est très bien démontré avec des exemples qui confirme tout ce qui est dit.
    Bravo pour ce message qui devrait réveiller tout le monde à un meilleur état de santé.
    La médication nous coupe de tout ça car elle assomme nos cellules et notre cerveau en nous éloignant de toute conscience.
    Aussi cela confirme qu’en prenant la responsabilité de notre santé, nous pouvons opérer de « vrais miracles » vers une longévité en Santé!!

    Encore grand merci pour ce beau travail et j’espère pouvoir vous lire longtemps. J’ai 74 ans et je me porte à merveille, en appliquant ce qui est suggéré dans ce magnifique message.

    Anne Marie

  116. Edith says:

    Etude très intéressante. L’amour et le bonheur guérissent tous les maux. Donner apporte bien plus que de recevoir. Il faut juste s’entourer des bonnes personnes, des personnes positives et non des personnes négatives qui ne peuvent s’empêcher de vous pourrir la vie ou des amis qu’on croit qu’ils sont des amis mais qui ne veulent que profiter de votre bonté. J’ai un avantage je me suis retrouvée Au fond du trou et là j’ai vu ceux sur qui je pouvais compter, il y en avait très peu mais là j’ai vu les vrais amis. Et j’en suis sortie grandie, plus forte et j’ai fait le tri dans mes amis.

  117. Anne Kocks says:

    Superbe analyse. Mon parcours d’enfant
    sans amour familial maternel (2x abandonnée) m’a obligée à chercher
    comment faire pour être aimée et avoir
    un peu de valeur sur cette terre.
    A ce titre mes beaux-parents actuels,et mon compagnon (hollandais) vivant
    en Belgique, sont un bel exemple de
    sociabilité et d’amour des autres.
    Mon beau-père est un homme admirable, qui s’occupe de son épouse
    qui a l’Alzheimer avec énormément d’amour. Il est un exemple pour moi.
    Mais ces valeurs se perdent car notre
    jeunesse est noyée par le stress de la
    vie actuelle au travail et par le matérialisme obligé dans lequel ils vivent.
    Votre article doit être partagé pour
    pouvoir inspirer les êtres humains
    en quête de bonheur.

  118. Claudine Revol* says:

    Merci MR
    Je suis tout à fait d’accord et je valide ce que vous nous conseillez
    Je pratique la sociabilité et la relation humaine ainsi que le loisir et le sport en effet j ai un cancer du sang mais je bouge beaucoup et j ignore autant faire ce peu cette maladie celle ci me booste et je l ignore grâce à toutes mes activites
    Cordialement

  119. Eveline B says:

    Merci de remuer le couteau dans la plaie !
    Les jeunes de ma famille ont toujours trop à faire pour qu’on se voit (malgré services, cadeaux etc); après 3 ans de Pilates ou de cours de mosaïque, on se dit juste Bonjour (ca c’est Paris ?!), et trouver un nouveau compagnon relève du parcours du combattant, i.e. il ne peut pas y avoir que des vainqueurs! Oui, il est plus facile de boire son huile de colza , je confirme !

  120. VERA CHACHOUA says:

    Oui, je suis tout à fait d’accord avec votre article. Malheureusement ce n’est pas toujours possible d’être entourée. La solitude me pèse beaucoup. Je me défoule souvent sur les sucreries pour combler ce vide.

  121. yakoubi says:

    J’Y CROIS. MA MAISON N’EST JAMAIS VIDE.J’AI TOUJOURS adore rendre service et AVOIR DU MONDE AUTOUR DE MOIS.j’ai 61 ans et je carbure encore. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas des petits soucis de sante.mais jecrois que je reussirais a les regler inchallah (2jours de bonheur les 30septembre et le 1er octobre derniers :congres IPSN,m’ont suffis pour faire confiance a la sante naturelle.merci

  122. DJIDDA MOUSSA says:

    Parfaitement.vivre en communauté vaut mieux que vivre seul.Toutefois la prudence doit être quelquefois de rigueur.

  123. Lucie Malichmann says:

    Je suis tout à fait d’accord avec vous mais nous le comprenons souvent trop tard quand on a perdu la personne la plus chère et qu’on regrette de ne pas avoir pris celle-ci plus souvent dans les bras.

  124. guiougou rita says:

    bonjour j’ai pris beaucoup de plaisir a vous lire très enrichissant c’est vrai qu’avoir de la compagnie nos procure un bien j’ai remarqué que ma mère de 77ans se porte beaucoup mieux depuis de ma grande sœur lui rend visite plus souvent

  125. Le Gallou Eric says:

    Bonjour,
    La longévité, ou longue durée de vie, amène à se poser l’éternelle question de ce qu’est la vie. Je me suis un temps posé la question, mais nul part je n’ai trouvé de réponse pertinente, ou plutôt beaucoup de réponses de différentes coteries étroites.
    C’est le végétal vivant qui m’a amené à une réponse que je tiens aujourd’hui comme une conviction. (Merci de tenir compte que je considère la conviction comme étant du domaine de l’hypothèse, du paradigme, de l’idée, et la certitude du domaine de la démonstration.)
    Si vous faites l’analyse des composants d’une plante vivante vous aurez une liste de molécules.
    Cette même liste de molécule cette fois ci chimique ne vous donnera pas du vivant.
    Quitte à ne pas être remboursé par la sécurité sociale mieux vaut manger des bananes, des légumes verts, des oléagineux, du cacao, lentilles ect…(sans effet secondaires) que du : Magne B6
    Une plante vivante a des actions thérapeutiques dues à ses principes actifs interdépendants, que n’ont plus ces mêmes principes une fois isolés ou reconstruits chimiquement séparément.
    Ce qui est « perdu » c’est le lien qui unit les principes actifs entre eux.
    De là à dire que le lien qui unit est la vie, c’est un pas que je franchis (pour moi même) allègrement.
    Appliquée à la nature (végétal et animal) ma conviction tient toujours, et appliquée à votre dernière lettre, elle se renforce.
    La vie serait le lien qui unit chaque chose.
    Une chose ne vie que lier à autre chose.
    Plaisant, satisfaisant.
    Merci

  126. sirguey says:

    merci pour le message vous avez plus raison que tout l’amour est le plus grans médicament du monde que cet amour vous fortifie et vous donne encore plus de courage

  127. HAMDANE says:

    CE TEXTE ME PLAIT BIEN MAIS J’AI UNE QUESTION à poser:comment faire avec ces malins qui cherchent uniquement à savoir vos secrets personnels pour s’en servir ultérieurementcontre vous?

  128. Versé Nathalie says:

    Merci Xavier Bazin pour votre lettre intitulée « Et si l’amour était le meilleur des médicaments »!
    Bien entendu que l’amour ne va pas régler tout et faire que vous ne serez plus malade mais je suis convaincue que les personnes aimées sont plus fortes pour lutter contre les maladies et un système immunitaire plus solide! D’ailleurs, quoi de plus beau et qui donne un sens à votre vie donc c’est logiquement je dirais presque que vous aurez une meilleure santé en général ou que vous aurez plus de force et de moral pour combattre les maladies!! N. Versé- Belgique

  129. Paul CAMUS says:

    Cette lettre est très positive. Merci beaucoup monsieur Bazin.

  130. Johnny says:

    Bonjour,
    Se sujet sur le Vrais secret de la santé des centenaires ma vraiment beaucoup intéresser
    pour moi qui me sent beaucoup seule donc pas toujours en bonne santé en se moment Mais le tout est de trouvé vraiment les bonne relation pour justement se sentir bien et ses sa qui est pas toujours facile en soit !

  131. Françoise says:

    Vous avez totalement raison. On peut le ressentir chaque jour
    Cependant … il existe parfois des environnements difficiles avec des personnes qui ne cherchent pas le lien et il faut bien reconnaître qu’on ne fait pas boire des ânes qui n’ont pas soif… mais… on peut toujours essayer de les conduire à la rivière…

    Belle et bonne humeur à tous

  132. Martine says:

    J’ai beaucoup apprécié cet article et je crois vraiment à l’importance de prendre soin de nos parents. Pour ma part, ma maman de Coeur (celle qui fut là quand ma maman est décédée) a une grande place dans ma vie…je rassemble autour d’elle, mes enfants et petits-enfants (ses soleils!) et c’est un bonheur pour tous!
    De même, mes amis comptent et une vraie solidarité s’organise pour les bons moments(passions, hobby…) et les moments difficiles!

  133. Fabie says:

    J’aimerais tellement que cela soit comme ça. Mais il faut que les gens autour de vous le souhaitent. Amicalement.

  134. Marido says:

    Merci Magnifique mais être tout simplement heureux de se sentir aimer suffirait à beaucoup d’entre nous, même si la longévité n’est pas au rendez-vous! Nous sommes incapables de vivre sans amour, pourtant l’égoïsme l’indifférence générale, nous font vivre seuls, mais nous aimons quand même, et nous souffrons de ne pas recevoir! Si chacun donnait ce qu’il désire recevoir, certainement que la vie serait superbe!

  135. Defaix says:

    http://jpd89ecrivain.canalblog.com/

    Voici un lien où j’ai écrit un livre parlant d’Amour

  136. Sylvie says:

    L’amour est effectivement très important , mais de quel amour parle t’on ? Le véritable amour est t’il possible dans cette société ? , aimé c’est ne pas posséder être en présence totalement à l’autre , et temps que nous sommes en présence de notre notre égo , ce n’est pas l’autre que nous aimons ,mais toujours que nous même , si l’humanité en est là , c’est parceque on c’est éloigné de notre être ,au profil de l’égo , qui régit tout, l’amour est une énergie la plus puissante , mais en mon sens elle est éteinte , et c’est pour cela que nous sommes devenus de fervent consommateurs, pour combler ce que nous ne trouvons pas à l’intérieur , bon courage à tout ,

    1. Christine says:

      Je partage ce que vous dites. De quel amour parle t’on. D’amour humain ou d’Amour. Si nous étions cet Amour véritable nous n’en parlerions pas nous le serions tout simplement. Nous recherchons à travers l’autre ce qui est en nous cet Amour. De tout coeur

  137. Hamelin says:

    Il n’y a que la relation avec l’autre qui sauvera notre planète s’enrichir de l’autre partager des émotions et
    donner évite de se concentrer sur son petit moi. j’ouvre
    ma maison aux voyageurs que d’échanges formidables
    je suis dans l’association lire et faire lire avec les enfants on apprend beaucoup, on peut faire plein de
    choses mais il faut prendre le temps!

  138. François Gacôgne says:

    Entièrement d’accord . Tout cela est frappé au coin du bon sens … Malheureusement , il n’est pas toujours possible de développer l’un ou l’autre , ou plusieurs , de ces points . La société actuelle est devenue d’une intolérance totale (totalitaire) , et si vous avez le malheur de détonner un peu ,notamment sur els questions « sociétales » , comme on dit , vous êtes immédiatement diabolisé . Quant aux familles , il y a beaucoup plus de dysfonctionnement , pour rester correct , que d’harmonie et d’affection . Quoiqu’ion fasse . Sans doute un effet de la sécularisation . Comme disiat Dostoïevski , « si Dieu n’existe pas , tout est permis! » Alors , que voulez-vous , on se retire sur son Aventin ….

  139. Anne-Marie Ramel says:

    Oh comme vous avez raison! Les contacts sont si importants, réchauffent le cœur, ouvrent l’esprit, stimulent la mémoire, l’activité physique et surtout les zygomatiques! Mais cela se cultive et il ne faut pas s’arrêter après une déception. Chacun peut apprendre que la malveillance « ne paye pas », éloigne les gens et ne rend pas heureux.
    A 81 ans, vivant loin de mes frères et sœurs, mes 2 conjoints décédés, opposée aux religions, je fais partie d’un grand chœur symphonique, un réseau troc-savoirs, de groupes d’espérantistes et de conversation en anglais, d’organisation de Veillées amicales avec animation et travaille comme bénévole dans un centre de distribution de vivres aux bénéficiaires de l’aide sociale. J’y conseille aussi, avec bonhommie et gentillesse, à garder le sourire et à dire S’il vous plaît et Merci, bases de notre civilisation. Vos lettres m’y aident aussi et le courant passe bien.

  140. Bernadette MENDY says:

    Bonjour,

    Merci pour ce rappel. Je suis d’origine africaine et j’ai grandi dans une famille où l’amour des autres et le partage avaient un vrai sens. Notre maison était la grande place comme on le disait souvent. Tous le.mknde était le bien venu et y trouver toujours une personne pour discuter et rigolé. Je disais , il n’y pas longtemps aux gens après la perte de papa , que mes parents étaient des « bonheurologues » . Les gens aiment venir à la maison pour rires, discuter, accueillis à n’importe quelle heure ! Aujourd’hui, je ne peux pas rester seule longtemps. J’invite très souvent des amis car cela me plaisir ,c’est avec joie que je m’empresse d’aller vers l’inconnu : le bonheur d’être avec les autres! Je suis toujours très positive et heureuse, malgré les tracas de la vie!

    Merci pour votre article.

  141. valy morel says:

    Bonjour,
    Je n’ai pas pu m’empêcher de partager cet article avec mes amis. J’ai la chance d’en avoir plusieurs et une piqûre de rappel ne fait pas de mal.
    Merci beaucoup

  142. Catherine Lise Dubost says:

    Et si la famille n’apporte pas l’amour et le bien-être dont on a besoin? Si l’on a appris, au fil des ans et des histoires malheureuses ou insatisfaisantes que l’on est son meilleur ami et que la solitude nous apporte la sérénité dont on manquait, justement, en essayant par des efforts constants d’être agréable aux autres? Pensez-vous vraiment qu’il vaut mieux se contraindre à chercher l’amour et la compagnie que de se retirer dans un espace où l’on peut respirer tranquille?
    Je crois qu’il est difficile de tenir des propos généraux sur l’effet de la sociabilité. Chaque personne doit trouver son équilibre dans la dose de liens sociaux qui lui convient. Certains en voudront peu, d’autre beaucoup. Se forcer à entretenir des liens avec un entourage nuisible ne peut pas être bénéfique, par exemple. Il en est de même pour les relations sociales contraintes.
    Je trouve que votre article, bien s’intéressant, gagnerait à être plus nuancé….
    Cela dit, je lis avec grand intérêt votre lettre et vous remercie pour le formidable travail de diffusion que vous faîtes.
    Cordialement
    CLD

  143. Fred says:

    D’accord à 100% avec la socialisation harmonieuse comme cause de bonne santé. Par contre, je n’approuve pas le yoga et autres ésotérismes. Mais je pense qu’il faut reconstruire des relations sociales. Cependant, ce n’est pas toujours facile, en raison de l’immoralité croissante de la population avec laquelle je partage de moins en moins de valeurs. Il faut se battre, avec le sourire, avec conviction, pour un monde moral et altruiste, où les gens soient bons. Il suffit d’appliquer les 10 commandements et la loi d’amour du prochain de l’évangile. C’est le secret du bonheur, mais peu de gens le croient et ils forgent ainsi leur malheur et le malheur des autres.

  144. Dom says:

    Bonjour! Oui, je partage complètement votre article et tout ce qui y est démontré est pour moi évident!
    Je m’y retrouve mis à part pour le couple! A 60 ans, je suis séparée depuis 2 ans car il a souhaité être libre afin de rencontrer d’autres femmes, à sa guise, sans contraintes…J’ai une vie professionnelle riche (je travaille dans le social) et je n’ai pas l’intention de l’arrêter pour le moment, 2 filles proches, 2 petites filles adorables, une soeur avec laquelle je partage et quelques amis…j’ai des relations de voisinage sympas..et tout cela fait que J’APPRECIE beaucoup de me retrouver seule chez moi…suis je malgré tout dans cette zone de risque???
    Merci pour vos articles que je lis avec plaisir et qui sont sources de réflexion!
    Cordialement,
    Dom

  145. Dominick R. Colom says:

    I did read with great interest your letter with reference to old age and the benefits of being surrounded by friends and family. I am totally in agreement with various research done over the past eighty years. I lived and worked in Asia for some 30 yrs and you are 100% correct.

    Youth today do not show their gratitude or rarely and love to their elders. They are obsessed with Iphone, Itablet, Iwhatever. It is sad for the human spirit and society in general… Kind regards, DRC

  146. azizo says:

    Merci bien pour le sujet . c’est très intéressent .

  147. Redon says:

    D’accord à 100%!

  148. Brigitte Fanal says:

    C’est vrai on est plus heureux quand on a discuté avec un ou des amis moi qui suis très enfermée et préfèrent être seule bien souvent, je m’aperçois qu’après avoir discuté avec quelqu’un je suis de meilleure humeur !

  149. Yvonne PHILIPPE says:

    A la retraite, nous venons de revenir dans la petite ville,
    où nous avons exercé pendant longtemps, avant de terminer notre carrière à la métropole régionale.
    Nous avons décidé de renouer avec des gens perdus de vue en réalisant, lors d’une rencontre impromptue, qu’ils semblaient contents de nous revoir…
    Nous venons donc de nous inscrire à l’Université du Temps Libre en attendant de se retrouver régulièrement et suivre vos conseils Merci !

  150. sousa says:

    Je vous remercie pour ce texte qui montre aux gens l’importance d’être vulnérable vrai et sincère. l’amour guérit c’est vrai et les vrais relations ne sont pas faciles a les construires par les temps qui courent mais c’est possible. il faut y croire et être patient.
    continuez à donner espoir a ce monde difficile et compliqué que l’amour existe
    bravo, ça c’est les vrais valeurs de la vie.

  151. MENIER says:

    C’est une évidence…..
    Et ce n’est pas aisé de suivre celui que vous
    vous emmenez en voyage avec vous…….mais salutaire.
    HBM

  152. Carnot says:

    J’adhère complètement, l’essentiel ce sont nos relations avec les autres, mais les vrais amis peuvent se compter sur les doigts de la main. La définition d’un couple idéal vue par David Servan-Schreiber me convient parfaitement et un tel fonctionnement a certainement un impact positif sur notre santé.

  153. Sepulchre J-H says:

    Vos messages sont beaucoup trop longs. et beaucoup trop fréquents;
    Allez à l’essentiel en une vingtaine de lignes.
    Si vous continuez avec de si longs messages je me désabonnerai.

  154. Daniel says:

    En reponse a votre lettre c’est la verite mêmes.je le constate tous les jours, à 83 ans…la vie,c est l l’amour donné aux autres et réciproquement.
    La réciprocité c’est le bonheur assuré …la tolérance pour ceux qui ne sont pas de votre avis et qui n’ont pas cette chance..on me dit souvent vous être trop bon ,et qui veut dire vous êtes c…
    Oui les cellules de nôtre corps réagissent en bien,se multiplient gonflent vos organes et vous immunisent..j’ai eu quelques infections très graves
    Tel que le staphylocoque doré dans les lombaires
    Aucune séquelle grâce à un bon état de santé générale.
    De plus vous attirez sur vous des événements positifs… d’où la chance.! .
    Pour certain je dirais, j’ai un ange gardien.
    BIEN À VOUS

  155. Bouley says:

    En reponse a votre lettre,c est la verite meme.je le constate tous noirs, a 83 sans…la vie,c est l amour donne aux autres et réciproquement.
    La réciprocité c’est le bonheur assuré …la tolérance pour ceux qui ne sont pas de votre avis et qui n’ont pas cette chance..on me dit souvent vous être trop bon ,et qui veut dire vous êtes c…
    Oui les cellules de nôtre corps réagissent en bien,se multiplient gonflent vos organes et vous immunisent..j’ai eu quelques infections très graves
    Tel que le staphylocoque doré dans les lombaires
    Aucune séquelle grâce à un bon état de santé générale.
    De plus vous attirez sur vous des événements positifs… d’où la chance.! .
    Pour certain je dirais, j’ai un ange gardien.
    BIEN À VOUS

  156. aouani says:

    Bel article qui montre la grande importance de l’amour et de l’humain dans la préservation d’une bonne santé . Bravo pour vos articles!

  157. Jean-Marc CHANEL says:

    Effectivement, les études citées corroborent les observations que je peux faire autour de moi, dans ma famille, parmi mes amis.
    De plus, cela rejoint la sagesse exprimée par le conseil (inspiré) donné par Moïse et repris par Jésus pour nous inviter à choisir la vie et non la mort: 1er commandement:aimer Dieu et le 2d: aimer notre prochain (jusqu’à être aimé en retour par lui). L’amour génère (et entretient) la vie.

  158. BENOIST ANDREE says:

    Très bel exposé. Vrai de surcroît. Donc utile.
    Merci.

  159. Joanna says:

    Bien dit! Mais l’effort est souvent trop grand. Vous m’encourage de faire plus d’effort.
    Merci!

  160. LABBE ELIANE says:

    Bonjour,
    Merci pour ce bel article, en ce qui me concerne je pratique la randonnée et le yoga, c’est très important de rechercher les contacts nous en avons besoin dans cette société où la solidarité manque beaucoup.
    J’apprécie beaucoup vos articles.
    Merci

  161. Renaud says:

    Cette journée débute bien avec vos conseils avisés,MERCI
    Je lutte contre ma nature de sauvageonne afin de ne pas m’isoler constamment.
    Votre aide est salutaire
    Encore une fois MERCI

  162. Balbo says:

    Bonjour,je vous remercie j essaye d expliquer aux gens qui m entourent, sans succès, mais votre article très bien fait et tout à fait vrais . Je le ferai lire autour de moi .mon sypchiatre me répète souvent ,s il y aurai plus d amour entre les gens il n y aurai plus de maladie dans le monde merci

  163. BELLIO says:

    Cher Mr BASIN,

    Merci pour cette « piqûre de rappel » comme vous dites.
    Merci pour l’article, tout ce travail pour nous, « les autres » .
    Merci de nous rappeler ce que les anciens savait.

    Vous nous donnez des pistes d’espoir et « l’espoir fait vivre »
    Que du bien pour vous,
    Dr ès Sc. A. BELLIO

  164. Jeannette says:

    Effectivement. J’ai constaté que lorsque j’étais entourée de personnes aimantes, mon état de santé s’améliorait, la Joie revient. Alors qu’isolée, c’est les douleurs, inflammations, manque d’appétit sommeil… Merci pour votre article, ce n’est pas illusoire.
    La procrastination à bannir !

  165. andry says:

    très bon article, qui pour une fois n’a pas désintêressé mon mari

  166. Jorat says:

    Bonjour oui tout à fait d’accord avec ce que vous dites au sujet de ? pour moi c’est l’essentiel et vital. Bonne journée et merci pour tous vos conseils qui me font avancer et dont je fais participer les autres. ?

  167. Cléry Marie-France says:

    d’accord !!!il faut aimer .Avec l’amour vous saurez écouter , donner de la joie (trés important la joie) l’amour vous sensibilise à l’autre ,vous rapproche de l’essentiel…pourquoi pas de Dieu que l’on peut ressentir partout aussi dans la nature & en plus d’aimer savoir dire merci à tout & s’aimer SOI pourmieux accepter le quotidien .merci pour ce partage

    1. Jeannette says:

      Je suis profondément en accord avec Vous, car nous sommes créés pour et par amour

  168. anne says:

    Merci pour ce très bel article. L’ amour qui circule est un porteur de Vie à tous les niveaux. Alors longue vie à tous et aimons!

  169. René D.Qué.Canada. says:

    Très bel article qui apporte réflexion et nous
    Permet de remettre des choses en perspectives.
    Merci.

  170. Langhoff Danièle says:

    oui,c’est tout à fait juste,je vis un réel bonheur à travers mon bénévolat d’accompagnement de fin de vie dans une clinique à Strasbourg,merci pour cet article très riche en réflexion

  171. Priscille Cormouls says:

    Merci !
    C’est exactement ce que je tente d’expliquer à mon entourage, tant familial, que professionnel….

    Je partage, immédiatement !

  172. Charlette fourot says:

    Oui,le paradis c’est les autres merci de redire encore redire que toute forme d’amour a les pleins pouvoirs..exellent article .

  173. Grolaud Guy says:

    Ben c’est pas trop tôt de s’en appercevoir.
    Nous ne pouvons rien faire sans amour, ni vivre d’ailleurs !
    Oxymore+++ Un Amour exclusif
    Bonne santé à vous et merci

  174. marc says:

    Merci pour cette belle analyse, c’est un constat que je partage, en dépit de nos sociétés modernes axées sur la surconsommation et l’acquisition de richesses matérielles, sociétés qui s’asphyxient peu à peu. Les anciennes civilisations en témoignent au travers des cycles grandeur et décadence (Inca, Égyptienne, Romaine) ne sommes nous pas dans une impasse avec le cycle de la surconsommation matérielle et du chacun pour soi ?
    Comme vous le dites si bien, c’est l’amour, le véritable vecteur de richesse et de bien-être, car immatériel et par conséquent inestimable en chacun d’entre nous. Faire abstraction des choses superflues autour de nous qui nous empoisonnent, regarder la beauté de la personne en face de nous ! Cultivons cet amour au travers de la parole et de relations positives avec les autres, il est dans la nature et dans notre nature. Cet amour est la sève de notre âme, comme celle d’un arbre ou les échanges et les fonctions vitales sont bien réelles mais invisibles.

  175. Swartvagher says:

    Je suis convaincue. Je le savais déjà par instinc et parce que j’ai grandi dans une famille nombreuse, entourée de cousins, oncles et tantes.

    1. Grolaud Guy says:

      Cela concerne la famille biologique et la famille d’esprit(Amis, copains, Connaissances(dans les 2 définitions du mots)

  176. Mennetrier says:

    Bonjour ! J’ai beaucoup apprécié cette lettre … car dans le monde où nous vivons fait de plus en plus de relations virtuelles par écran interposé, il était bon de rappeler les basiques !!!
    Alors je vous dis Merci

  177. RUBBO SYLVIE says:

    Tellement vrai et malheureusement si sous estimé. Pour ma famille et mes amis et même ceux que je ne connais pas encore, j’ai inventer le « bisou sandwich », une façon simple de faire circuler l’énergie d’AMOUR… Alors pour tous : souhaits d’AMOUR

  178. POLLASTRI says:

    Je suis d’accord que les relations sociales sont déterminantes pour notre bienêtre.
    J’ai beaucoup de contacts de voisinage et autres, j’ai des activités de loisirs, de randonnées en club, d’écriture, de peinture, j’assiste à des concerts divers
    Je prends ce qui m’est offert avec reconnaissance.
    J’ai 76 ans et je suis en bonne santé.

  179. cazin says:

    Merci monsieur Bazin
    cette lettre de rappel nous fait du bien.
    Nous avons de plus en plus besoin de repères.

    Merci encore

  180. Nadia Abès says:

    Bonjour,
    Pour nouer de riches relations, il ne faut pas chercher à être aimé ou reconnu à tout pris, ni d’ailleurs à être soutenu. Je pense qu’il faut d’abord chercher à s’intéresser sincèrement à l’autres ou à la personne que l’on rencontre, être à l’écoute et vulnérable. Puis, un vrai partage confiant peut se développer. Et dans les moments de frustration ou de conflit, oser se remettre en question et continuer à communiquer de la manière la plus juste. Le pardon (vrai) est pour moi la plus grande preuve d’amour et de guérison (au-delà des religions). Oui, c’est un chemin de l’effort (et peut être de renoncement) et c’est un travail de toute une vie, mais quelle aventure enrichissante et passionnante !

    1. Grolaud Guy says:

      L’amour ou la vie c’est Kif Kif, pas la peine de forcer…
      L’amour attire tout le monde, la peur la violence
      La haine est une chose tordue de l’amour
      La haine attache et point de liberté, l’amour enléve toutes les chaines.
      Si aprés cela vous n’êtes pas convaincu….ESSAYEZ

      1. Jeannette says:

        Tout par Amour,
        Rien par Force.

  181. MILLET says:

    Bonjour,
    Quel merveilleux message ! L’amour nous protège car l’amour c’est Dieu, le Divin qui nous a donné vie. Réfléchissons un peu, nous avons une cervelle pour cela. Dieu nous donne une âme et un corps. Si l’âme qui est dans le sang est souillée, le corps souffre. La maladie s’installe forcément avec le temps. L’âme est souillée par la haine. L’âme est saine et heureuse uniquement par l’amour. Seulement, la société actuelle s’amuse à nous faire croire qu’avec la haine, les rivalités nous sommes plus forts. Grosse erreur, nous voyons aujourd’hui, le mal-être, les maladies qui détruisent des vies.
    L’amour oblige à une discipline, respectons la.
    Ce message est envoyé avec amour.

    1. Coupiac Pierre says:

      Je m’occupe de ma femme Alzeihmer et on m’ a demandé si j’en voulais à quelqu’un de subir ce fardeau; j’ai répondu que, étant athée, je ne pouvais en vouloir à personne, ma situation vient du hasard et je l’accepte; c’est maintenant que je m’aperçois que j’aime ma compagne, avant, j’étais bien avec elle, elle me plaisait, mais je n’étais pas sûr de l’aimer.

  182. Matthieu Rousset says:

    Merci pour ce bel article ! L’amour et l’amitié sont donc l’une des clés principales pour une vie saine et heureuse : excellent !!!

  183. ALARY-GIRAUD says:

    Bonjour Monsieur Bazin,
    Eh bien OUI, on pourrait sans doute dire que le 5eme pilier de la santé serait le lien que nous entretenons avec notre environnement ( certes il y a la nourriture, l’air que nous respirons, la façon active ou pas avec laquelle nous nous mouvons dans l’espace….) et de plus, OUI, notre environnement est aussi constitué des êtres vivants dont l’homme et la femme font partie, sans compter le rapport au temps et donc aux générations!
    Grand merci pour cette belle lettre qui nous rappelle que l’être nous est oh combien plus précieux que l’avoir et nous savons bien qu’un parcours de vie réussi est un parcours qui était conduit par la recherche de sens
    Au niveau des neuro sciences nous savons maintenant que si notre cerveau ne s’entretient en bonne bonne que si nous le faisons vivre . Si non il va aller en se rétrécissant au fil des jours .Sur les  » cheveux  » de nos neurones: ( les dendrites)poussent des sortes de « bourgeons »qui vont se développer et créer de nouveaux liens neuronaux lorsque nous tissons du lien avec notre environnement et surtout des liens affectifs avec autrui, ( et le cerveau se maintient ainsi vivant) dans le cas contraire, si nous sommes isolées, nous ne déclenchons que très peu de neurotransmetteurs et alors nos  » petits bourgeons  » se dessèchent puis meurent et peu à peu notre cerveau se rétrécit, nos pensées aussi et notre cœur aussi.
    J’ai juste essayé, par ce message de rappeler que l’importance de l’amour , de l’amitié de l’empathie dans les liens que nous tissons progressivement dans le temps avec les êtres qui nous entourent seront la condition première de notre épanouissement dans la vie et que les neurosciences sont maintenant à même de le démonter.
    , Grand merci, Monsieur Bazin,pour ce lien que vous créez entre nous , lien qui donne sens au processus même de la vie.
    Je vis en Polynésie , riche de liens profondément humains sur l’île magnifique de Moorea où je vis et c’est toujours avec plaisir et grand intérêt que je me  » nourris » par la lecture de votre courrier.
    Trés chaleureusement à vous, Mr Bazin ,et à vous lecteurs que je ne connais pas
    Elisabeth.

    1. Grolaud Guy says:

      J’ai oublé de préciser Je n’ai jamais été malade. Quand l’esprit reste jeune, pas de problémes et quand la santé va tout va. L’âge officiel est une chose mais ce n’est pas toujours exacte. Nous avons l’âge de notre esprit. Rester vif et avec plein de projets, No problem !

  184. methout says:

    Bonsoir, je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais cette fois chapeau c’est une belle lettre.
    Merci de votre travail, vous êtes quelqu’un de bien. Georges METHOUT

  185. monique says:

    ça fait rêver !
    Dommage que TOUT le monde ne mette pas en pratique, ce serait effectivement « le paradis »

    1. Grolaud Guy says:

      Surtout ne pas s’occuper des autres mais mettre en pratique nous changerons notre vision du Monde et tant pis pour les fatalistes. Le monde est un rêve, ne faites pas de cauchemards.

  186. Pivolos says:

    Mer3 pour cette lettre. J ai actuellement un exemple sous les yeux. Ils ont 84 ans et sont mariés depuis 64 ans. Lui est très malade, elle lui dit plusieurs fois par jour qu’elle l’aime « à mourir » ! Ils se font des câlins et elle veille sur lui. Quel réconfort de les voir ainsi et quel exemple type de ce que peut faire l amour !!!

  187. RATEAU says:

    Merci pour votre article; j’aime beaucoup la citation du Dr Servan Shreiber; ma formule à moi c’est « l’enfer ce serait s’il n’y avait pas les autres! »
    Dominique

  188. Helene says:

    oui monsieur, c’est tous vrais, mais malgré je sais tout ca, il n’est pas facile de vivre de cette façon. Dans un certain âge, on ne trouve guerre pas des amis ,qui sont libres ou prêtes de se lancer dans un amitié.
    Mais on doit toujours essayer et travailler dans ce sense la. Si on aurait su dans la jeunesse ,on aurait fait beaucoup des choses différents. Parfois c’est trop tard, c’est la vie.
    Congratulations aux gens qui on faites ca bien.

  189. Allouche nadjia says:

    Merci beaucoup pour cet article que jai trouvé vraiment magnifique et que jai lu avec intérêt. Merci aussi pour votre savoir et vos conseils que vous partagez avec nous.

    Nadjia

  190. Michel says:

    Bonjour Monsieur Bazin,
    Ce que je viens de lire confirme la devise de Soeur Emmanuelle que j’ai fais mienne « SI TU VEUX VIVRE, TU DOIS AIMER » et celle-ci : « semez du bonheur dans le champ de votre soisin, vous serez surpris de voir comme il fleurit dans le vôtre »
    Je suis magnétiseur bénévole, faisant offrande des dons que les malades déposent au Père Pedro à Madagascar. Je m’efforce d’être toujours disponible, à l’écoute de l’autre, ce qui monopolise beaucoup de mon temps. Mais que de BONHEUR en retour, de la reconnaissance pour les bienfaits de mon action sur la maladie, qui me pénètrent jusqu’au plus profond de mes cellules et les régénèrent.
    OUI, je suis en parfait accord avec votre courrier pour l’expérimenter moi-même au quotidien.

  191. berthelot says:

    je vous suis complètement dans votre développement, toutes les choses simples de la vraie vie, savoir vibrer d’émotions ressenties, savoir les exprimer, les partager spontanément, naturellement! rien de plus gratifiant que de sourire à une personne, et quel bonheur de recevoir un beau sourire en retour! tendre la main à une personne en difficulté, apparemment, comportement rare quand on voit la réaction des gens, notre société a bien oublié l’essentiel, oublié tout simplement de partager la respiration vitale, le contact humain qui rend fort et donne tellement de bonheur!!!
    mais hélas, beaucoup n’ont pas compris l’importance de cette conduite, ceux qui pensent perdre leur temps, ou pire qui ne croient plus aux vraies valeurs de la vie, ils n’habitent pas la même planète, ils se laissent « gouverner » , ne prennent pas le temps de réfléchir à leurs vrais désirs, à changer leurs habitudes et de faire des choix en conséquence, malheureusement, ceci dans tous les domaines et notamment dans celui de la santé, qui est, elle aussi, un vrai trésor à choyer!
    l’Amour, c’est la vie, le partage!
    hélas dans notre société, tout n’est pas si simple et il faut aussi tenter de comprendre les gens trop malheureux qui s’enferment et ont des difficultés à s’extérioriser, c’est pour cela qu’un joli sourire ouvre les portes et peut apporter un peu de chaleur autant que l’amour des siens vous donne la sérénité, vous comble de bonheur!

  192. Barneron Renee says:

    Très beau message qui me fait penser à deux choses :
    1/- une chanson de mon enfance : » Pour être heureux , il faut penser aux autres, penser aux autre avant de penser à soi », et  » être heureux » c’est aussi très bon pour notre santé …
    2/- une devise qui fleurit partout dans les  » Tibetan children villages » du nord de l’Inde, qui accueillent des enfants tibétains orphelins ou éloignés de leur famille : « Others before self »… et quand on voit le sourire de ces enfants qui n’ont rien, la solidarité , la bonne humeur et la santé qui règnent dans ces villages… on prend ine sacrée leçon…

  193. Fabienne Charlet says:

    Merci pour vos articles, à chaque lecture on reçoit une nouvelle décharge émotionnelle qui prend tout son sens. Je pense avoir beaucoup de chance de pouvoir lire vos vérités qui me nourrissent.
    Merci à vous et bien sûr à toute l’équipe

  194. A says:

    Tres beau et vraiment « équilibrant « texte de vie mais dans ma réalité parisienne je vis tout le contraire ,surtout dans ma famille et  » groupes catholiques de prières »…
    Donc suis très malade. Ce qui m isole encore plus .

  195. A says:

    Djoli texte mais dans ma réalité parisienne je vis tout le contraire ,surtout dans ma famille et  » groupes catholiques de prières »…
    Donc suis très malade.

    1. Grolaud Guy says:

      Crée ta propre famille, celle de sang est trés décevante et pour cause. Mettre les systéme religieux au banc des accusés. 20 siécle de christianisme et voilà ce que ça donne.. Y’a comme une erreur…la chercher donne de bonnes clés

  196. Pierre F., Meudon, 92-8 says:

    Bonjour.

    Merci de nous aider par cette lettre sur l’amour à remettre ainsi les pendules à l’heure, les vraies, et de retrouver enfin le nord, au lieu de continuer à marcher sur la tete !
    Voilà le facteur numéro un de notre santé, en somme.
    Cela ne nous avait-il pas été dit déjà pourtant il y a deux mille ans, mais si mal compris ?
    Pierre F., Meudon.

  197. Autant says:

    J’approche de mes 81 ans. Il y a longtemps que j’ai oublié le chiffre de mes années, même si de temps en temps il me le rappelle.
    Votre message est d’une grande vérité.
    La vie est comme une fleur.
    Elle a besoin d’eau, d’amour ,d’écoute, d’une main qui la caresse avec tendresse, des yeux qui se posent sur elle pour la contempler, et lui dire  » tu es belle  » .
    Cette fleur c’est chacun de Nous. Comme elle semons les graines qui sont en nous, partageons les avec les autres ,elles sont une force, une richesse un savoir et avant tout elles nous rapprochent par le cœur moteur de la Vie!

    1. Fabienne Charlet says:

      Votre témoignage d’une infinie douceur, infini Amour, m’a beaucoup touchée. Gratitude à vous.
      Je vous souhaite à l’aube de vos 81 ans un très joyeux anniversaire.

      1. Autant says:

        merci Fabienne pour votre réponse qui me touche énormément. Je la dépose avec mes souvenirs heureux dans mon jardin secret pour mieux continuer de l’arroser avec amour.

        Geneviève

  198. Thomas says:

    Bientôt 50 ans de mariage, amoureux comme au premier jour, et pourtant la vie ne nous a pas épargné nous avons perdu deux enfants d’accidents 17 et 21 ans…. mais l’amour à ete plus fort il nous a sauvé du désespoir. Il y a toujours des moments difficiles mais on sait pouvoir compter sur l’autre, sur la famille, sur les amis. Nous avons encore deux enfants des petits enfants un grand nombre de filleuls….nous sommes entourés avec des engagements extérieurs.
    Merci de ce bel article que je vais diffuser. Article sincère et sans achat à la clef c’est tellement rare. Merci tout simplement.

  199. Saddier Gilles says:

    MERCI,
    AMOUR – tous jours,
    Gilles

    1. Grolaud Guy says:

      Amour. Tous les jours

  200. Hélène Bourgoin says:

    C’est un magnifique article, très touchant.
    Dans mon petit village de Puisaye, enfant je faisais chaque jour le tour des maisons et l’on parlait de la pluie et du beau temps, car dans le monde rural le temps qu’il fait est important et les nouvelles se transmettaient dans la grande famille que nous étions.
    Je continue d’y aller principalement pour aller voter, et chaque fois on fait la fête.
    Je suis attendue et c’est un vrai bonheur partagé…
    Psychanalyste, j’ai pris en charge une patiente avec un cancer généralisé au pronostic peu optimiste et vivant un immense stress et désespoir.
    Son cancer s’est déclaré au départ de sa fille pour l’étranger, et elle ne s’est pas fait soigner quand elle l’a découvert, par représaille sur elle-même de sa colère d’être abandonnée.
    Au cours de cette année passée à ensemble,ma patiente a fait un énorme travail de compréhension de son histoire, dans une recherche de lucidité au travers de l’alliance qui était la nôtre et la confiance qu’elle me portait.
    Je parle au passé car elle est morte récemment, hospitalisée un extremis.
    J’ai été la dernière personne à lui parler, elle est morte une à deux heures après notre appel. Je suis incapable de dire ce que nous avons échangé, c’était du partage émotionnel, mais je peux dire qu’elle est partie sereine, en sachant que j’allais à la voir à son chevet le lendemain et cela a été pour moi d’un grand réconfort.

    1. Grolaud Guy says:

      Un autre regard sur l’amour et la mort est nécessaire si nous voulons ne pas mourir idiots

  201. ELKINE NATHALIE says:

    Merci de nous rappeler combien la présence, le regard, et l’écoute de l’autre sont importants dans un monde où il nous faut encore, et encore refaire nos jeux car plus rien ne va.

  202. Agnès Boez says:

    Plus tu donnes d’amour, plus tu en reçois

    1. Agnès Daver says:

      C’est vrai mais pas toujours souvent on est découragé par la trahison des personnes auxquelles on a donné de son temps de son affection et sa confiance mais cela ne doit pas nous empêcher de continuer à donner pour notre propre bien

      1. Christine says:

        Oui, continuer à donner de l’amour est la bonne reaction, sans rien attendre. c’est pourquoi ce ne sont pas forcément les gens à qui on a donné de l’amour qui nous en donneront en retour (peut-être pas tout de suite) mais d’autres car quand on sème l’amour, on en recolte bien plus.
        A propos des proches qui vous décevraient, je vous cite (à peu près) une pensée de Swami Vivekananda, un penseur de l’Inde : « Nous ne progressons pas de l’erreur à la vérité, mais de la vérité à la vérité.
        C’est pourquoi nous devons veiller à ce qu’aucun individu ne puisse être condamné pour ce qu’il fait,
        car, en cet instant même, il fait tout son possible. »
        Ils vous donnent ce qu’ils peuvent en ce moment.
        Belle journée

  203. TETARD Bernard says:

    Tout à fait ok pour cette idée, mais cela implique de s’investir également. Trop de gens attendent des autres mais ne s’engagent pas personnellement. La tolérance est également importante….76 ans un cancer au stade 4 il m’est arrivé de penser à quoi bon toutes ces souffrances? Ce qui m’a retenu et donné la force de continuer ce sont mes enfants et mes amis nous sommes très liés- j’ai cette chance. mais cela n’arrive pas tout seul, si vous critiqué, pour ceci ou cela sans comprendre l’autre, il y a peu de chance que vous soyer heureux et entouré. L’amour est une puissante force à double sens. pour recevoir il faut aussi donner, si non le mouvement s’arrête. Heureux ceux qui l’ont compris…….RIEN N’ARRIVE PAR HASARD

  204. janvier says:

    C’est tellement vrai ! Pas seulement pour les personnes âgées mais pour nous tous. Je suis allée voir une tante qui a la maladie d’alzeimer. Son mari s’occupe d’elle à 90 ans, c’est difficile mais il la regarde avec amour, elle adore les ballades en voiture comme un enfant. Elle a le regard perdu et ne participe plus aux conversations. Lorsque je lui ai dit au revoir je l’ai embrassée sur la joue puis le front, je lui ai pris la main et je lui ai parlé et tout d’un coup elle s’est mise à sourire et à parler, son visage s’est illuminé. A tout âge nous avons besoin de cet amour, tendresse, et d’être touché aussi, embrassé. Dans un village de Côté d’Ivoire aussi les personnes âgées restent avec la famille, les enfants et continuent à participer à la Vie, à la cuisine, au ménage, veillent sur les petits enfants et vivent longtemps sans médicaments (pas de visite chez le médecin il n’y en a pas au village). On fait le tour du village pour dire bonjour à tout le monde. Le dimanche les 2 communautés religieuses vont au culte, ca dure 3 heures, ils chantent, dansent et à la fin les 2 communautés se rejoignent et continuent à chanter et danser ensembles toutes générations confondues. C’est joyeux et festif. Le marché étendu où chacun vient vendre sa production est aussi un véritable lieu d’échange.

  205. goudezoone says:

    je l ai copiée et je la laisse pour mes enfants merci

    1. Grolaud Guy says:

      Je l’ai faite suivre en déclaration d’Amour

  206. jacqueline Pinchard says:

    C’est magnifique et je vous remercie d’apporter ces rayons de lumière à notre monde si perturbé. Deo gratias .
    Jacqueline Pinchard

  207. GARAY says:

    Oui, la famille, les autres, sortir, apprendre, chanter, danser,faire du sport sont nécessaires pour rester joyeux, créatifs,augmenter la confiance en soi , s’affirmer, se valoriser .C’est revitalisant donc rajeunissant. Merci d’avoir fait des recherches là- dessus pour que ceux qui abandonnent, se replient sur eux,écoutent les informations catastrophiques, retrouvent des activités régénérantes pour guérir( GAI RIRE)

  208. claudine LE MENS says:

    J’adhère à ce qui est dit, J’ai 73 ans, je fais des ateliers de scrapbooking à la maison, une fois par mois, avec un petit groupe d’une dizaine de participantes 7 à 90 ans, très fidèles, mais surtout passionnées. Je cherche pour chaque rencontre un nouveau projet que nous allons réaliser ensemble (boite, carte, ….. Il est vrai que Je suis heureuse de la participation de notre fille à l’atelier. Mon mari, quant à lui sert le dessert.
    Mais, aussi faire partie d’une communauté chrétienne apporte également des contacts amicaux.

  209. Bayle says:

    Entièrement d’accord avec l’idée qu’il faut préserver et dispenser la convivialité dans quelque lieu que ce soit, sans forcément attendre de retour…. partager quoi que ce soit ou que ce soit. Merci! Et bravo pour vos articles … sur l’humain!

  210. FAUCHEUX says:

    Merci pour cette lettre qui parle de phénomènes que l’on pressent et qui de plus sont scientifiquement vérifiés. Bravo

  211. Régis FAGUELIN says:

    Merci pour votre article.
    Il confirme, s’il en était besoin, ce texte de Barbara Ann Brennan que je redécouvre sans cesse depuis que j’en ai eu connaissance. Je me permets de le partager :

    « L’amour est le visage et le corps de l’Univers, son tissu conjonctif,
    l’étoffe dont nous sommes tissés,
    l’expérience de la totalité de son être et la connexion à la Divinité universelle.

    Toute souffrance résulte de l’illusion de la séparation, génératrice de peur, de haine de soi-même et éventuellement de maladie.

    Vous êtes maître de votre vie.
    Vous pouvez la dominer beaucoup mieux que vous ne le supposez.
    Vous pouvez très bien vous guérir vous-même en phase terminale.

    La seule maladie réellement « terminale » est la condition humaine.
    Mais l’existence n’a rien de terminale
    et la mort n’est qu’un simple passage à un autre niveau d’existence. »

    Barbara Ann Brennan

    Texte en introduction de l’ouvrage « Le pouvoir bénéfique des mains — Comment se soigner par les champs énergétiques — Un nouveau guide pour l’être humain : sa santé, ses relations humaines et la maladie » — Editeur : Tchou (1994)

    1. Grolaud Guy says:

      Ben voilà, c’est trés bien dit. Alors on se le fait ce monde d’Amour ?

  212. BRIGITTE says:

    Tout cela parait tellement évident …
    Cet article est vraiment magnifique !
    Merci !!!

  213. Dapsalmon says:

    C’est si vrai. Mais comment fait on quand son compagnon rend la vie stressante, isolement, triste, malgré les efforts pour que le vivre ensemble s’harmonise ?

    1. Dominique says:

      Je suis touchée par votre message car c’est mon problème également. Je fait tout mon possible pour vivre ce qui est dans ce message, mais j’ai en face de moi un mari qui est renfermé, solitaire, froid, égoïste, et qui me rend malheureuse par son attitude. Rien à partager, pas le droit de rire, d’avoir le moindre plaisir, surtout pas m’approcher!
      Comment ne pas être stressée continuellement?

  214. camille says:

    très juste cet article. on a tous des épreuves dans la vie, dont certaines sont très spécifiques: deuil d’un proche ou d’un enfant, maladie incurable, infirmité, passage par la prison ou la drogue ou l’alcool… il est toujours précieux de chercher et de trouver des gens qui vivent ou ont vécu ce type d’épreuve. pour cheminer quelques mois ou quelques années, trouver des chemins de vie ou de résurrection, pour accueillir des nouveaux désemparés par ce type d’épreuve. les US et UK appellent ça les « self help group ». parce qu’on ne peux comprendre certaines épreuves de la vie que si on les vit ou si on les a vécues.

    1. Grolaud Guy says:

      On ne fait que des expériences et ne pas les nommer bonnes ou mauvaises permet d’avoir un regard plus objectif. Je n’ai jamais eu envie de souffrir et je m’en tire trés, trés bien.

  215. Elhyane LANG says:

    Votre article est un hymne au bonheur. Tout ce que vous écrivez je l’expérimente Mariée depuis 63 ans (j’ai 83 ans) nous avons le bonheur d’être deux vieux qui font tout pour le bonheur et le confort de l’autre. A la retraite j’ai présidé (et dirigé) pendant 20 ans l’Office de Tourisme de ma ville. Nous avons subi la maladie, la déception, la mort des amis autour de nous, l’éloignement de la famille mais notre force est notre amour, notre solidarité, notre complicité. Comment faire pour ériger un code du bonheur : dans notre civilisation les personnes vieilles ou malades sont une charge pour leur famille et pour la société.La dernière trouvaille de notre gouvernement est de taxer les personnes âgées. Pensez, , avec 1200E on est riche et sans soucis et nous n’avons plus d’intérêt pour la révolution numérique et économique. Et cependant on attend un boom, les emplois d’aide à la personne. En vieillissant nous avons besoin d’aide il y a effectivement matière à emplois mais comment les rémunérer correctement. Nous en perdons la possibilité année après années. Nous vendons nos maisons car nous ne pouvons plus les entretenir et il faut voir comment sont fait les emplois du temps des aides ménagères et autres soutiens. Il court de l’un à l’autre, donnent un e demi heures pour une toilette, un repas, un change, il faut faire mieux pour réaliser le chemin du bonheur jusqu’à la fin de la vie.

    1. Grolaud Guy says:

      C’est ce qu’on appelle une société barbare et primitive. On arrête d’être vieux et de faire partie du troupeau. En temps qu’esprit je n’ai pas d’âge, en tant qu’humain je cherche à rester jeune et à part l’Amour je ne vois pas ce qui pourrais le remplacer.

  216. Jacqueline Poirier says:

    J’ai lu votre lettre avec intérêt. Vous avez raison de dire que de socialiser nous garde jeune. J’ai 78 ans, je suis active, j’ai pris l’habitude d’oublier le chiffre 78 et de répondre avec mon coeur, lui qui ne vieillit pas comme le dit une chanson. Tout est dans l’attitude. Merci à vous tous qui nous rappellent l’essentiel de la vie, l’amour.

  217. CELESTE KAMALA says:

    Ce que je viens de lire ne me surprend absolument pas je suis une martiniquaise de 58ans et lorsque j’étais petite (j’ai vécu mes 11 premieres annees à la Martinique ensuite ma mere nous a amené en France)j’ai connu cette convivialité dont vous parlez …ma grand mere vivait avec nous jusqu’à notre départ de l’ile et j’ai une profonde nostalgie de cette période de ma vie ….la Martinique actuelle est extrêmement occidentalisée et nos centaires ont disparu ….les maisons de retraite fleurissent…..

  218. Claudette Dessureault says:

    Merci pour votre belle implication et de partager votre savoir avec nous. Vous faites une différence dans ma vie.

    Claudette

  219. Aurélia says:

    Merci beaucoup pour cet éloge de l’amour, concret, illustré, plein d’études passionnantes et de témoignages qui me touchent.
    Ca me parle énormément: en tant que thérapeute et être vivant, pour moi l’essentiel se trouve dans la relation. Je le sais et je le sens chaque jour un peu plus. Nos relations sont guérissantes !
    Et maintenant j’ai des preuves ?
    Chaleureusement

  220. marianne says:

    c »est tout à fait cela
    merci pour ce superbe article
    Marianne

  221. Querton F says:

    Très vrai , merci de le NOus rappeler de temps en temps … MERCI

  222. DECUIGNIERES says:

    Bonjour,
    Je trouve votre lettre très intéressante,mais pas toujours facile à appliquer ,dans le monde où nous vivons, chacun a ses habitudes …mais il est vrai que d’avoir des contacts, ça améliore pleins de choses..
    Essayons de changer notre comportement !!!
    merci pour ce courrier ..
    Cordialement . Martine

  223. Catherine says:

    Très bel article qui nous encourage.

  224. GUILLOUX says:

    mille fois raison….QUE DE BONS CONSEILS CA NOUS REVEILLENT….

  225. Loire Bernadette says:

    Tout est vrai !!!!

  226. Christine H. says:

    Bonjour,
    C’est un bien bel article et plein de vérité. Cependant pas toujours facile a appliquer dans nos sociétés occidentale. Prenez mon cas par exemple: je n’ai plus de famille (pas que les liens se soient délités, non, ils sont tous décédés c’est tout). Ma vie a été plutôt chaotique et j’ai constaté à chaque fois que les « amis » prenaient le large souvent aux moments critiques. Par contre, lors de l’accro le plus grave de ma vie (un cancer), j’ai eu la chance de rencontrer simultanément quelqu’un de formidable qui ne s’est pas défilé (enfin pas tout de suite) et qui m’a soutenue. Plus tard, je me suis aperçue que les sentiments n’étaient pas vraiment réciproques en tous cas pas en intensité. Mais finalement ce qui m’a sauvé, c’est que que moi, je ressentais pour lui. Donc l’amour est un vecteur de guérison non négligeable c’est sur! Aujourd’hui, je suis de nouveau seule mais pas « malheureuse ». Pouvoir compter sur quelqu’un ça n’a pas de prix mais ça ne « s’achète » pas. Il est très difficile de construire de vraies relations amicales surtout dans les grandes mégalopoles tentaculaires d’aujourd’hui. En Bref, il est important d’être entouré mais tous n’ont pas cette opportunité (pas qu’ils ne le veuillent pas mais il n’en ont pas la possibilité). Je pense donc que cet article peut-être aussi perçu comme un redoutable miroir aux alouettes tant l’idéal de vie présenté est impossible à atteindre. Même si on fait « l’effort » d’aller vers les autres, ceux-ci ne le rendent pas forcément ou restent « superficiels ». Le « tissu social » est quelque chose de volatile et fragile.

    1. NOEL NICOLE says:

      bonjour CHRISTINE H.
      j’ai été contente de te lire ce matin ton récit , oui c’est bien vrai , nous vivons dans un monde bien seule..et quand la maladie est là et bien c’est tres dur , mais je suis comme toi , bien seule et et pense souvent en me disant ,que j’ai un toit , et je réussis à manger chaque jour et que tout cela compte , mais cette solitude c’est la pire des maladie avec le crabe qui nous dévore un peu plus chaque jour..
      écris moi sur ma boite mail et nous échangerons bon dimanche , moi je vais aller faire un tour cet apres midi au cimetiére , c’est mon lieu de réconfort…NICOLE

  227. Clo says:

    J ai eu mes enfants et leur bébé tout juste ne chez moi pendant ma chimiothérapie
    La diversion et le plaisir apportés ont contribué à ce qu’ elle soit totalement efficace. C était il y a 8 ans.

  228. Voisine says:

    Tout est exact. J en suis la preuve après trois cancerd

  229. Clément says:

    Les relations aux autres sont les condiments de la Vie… Une relation sentimentale retrouvée, c’est la paix intérieure. Merci

  230. SERGE trottier says:

    vrai l’amour est un excellent remède, l’amour fait parti de la vie, je vois beaucoup trop de haine, envers les animaux, les personnes, La journée que les habitants se rassembleront tissés serrés avec un but social de bien être, de justice, Pour en arriver à ce stage je suggère la provocation par le peuple d’une assemblée constituante, que les habitants reprennent leur pouvoir. merci de me lire.

  231. Fagour says:

    Tout est juste et parfaitement dit

  232. SARAMITO Michel. says:

    Bravo pour ce magnifique document scientifique et très important par les références que vous donnez…

    Je le re transmets+++

  233. Mireille says:

    Merci de tout coeur pour cet arc en ciel dans la vie de tous. A chacun d’essayer de mettre en application la lumière de tous ces beaux rayons irisés.
    Bon courage et foi dans la vie pour chacun de nous

  234. Lulu Van de Looij says:

    C’est vrai… Lorsque l’on est avec d’autres personnes, on oublie ses propres problèmes. Et c’est si facile d’être à la disposition des autres…! Mais encore faut-il que cela soit spontané, car le coeur n’agit que spontanément… Bravo à tous ceux qui se retrouveront dans ce partage et sur cette page… Bisous. lulu

  235. Marie says:

    J’ai été opérée en Juin cette année d’un cancer du poumon. On m’a enlevé le lobe supérieur droit. J’ai 74 ans, n’ai jamais fumé, fait de l’exercice régulièrement: marche, gym et mangé scrupuleusement mes 5 fruits et légumes bio par jour. Alors pourquoi ce cancer ? Aujourd’hui la solitude loin de mes enfants, une relation très toxique qui dure depuis plus de 20 ans avec un homme marié que je vois seulement quelques heures par semaine et une tristesse infinie m’ont apporté cette maladie. Merci pour cet article. Je vais multiplier les contacts avec les autres. Cela m’aidera à guérir.

  236. Baud says:

    Quand on aime les gens , on fonctionne sur un mode positif , producteur de substances amphétamine like, qui nous protège des agressions du quotidien….. CQFD

  237. françoise says:

    oui de ne pas se savoir aimer, ni se faire toucher c’est la mort lente… je le ressent vraiment comme ça.
    Apparemment ça parait exact … merci pour cet article

  238. Jeanne says:

    Magnifique lettre

  239. pellegrin says:

    très intéressant, Merci.

  240. Marcelle LINDEMANN says:

    Votre lettre constitue une synthèse précieuse. Je voudrais toutefois vous soumettre le cas des victimes du nazisme, et je vous citerai mon cas : 50 membres de ma famille ont été assassines et 3 seulement ont survécu. Ma grand-mère a été gazée le jour de mes 10 ans. Par soif d’amour, je n’ai pas eu l’occasion de fonder une famille!!! Et je vis seule à 83 ans. Mon fils vient me voir régulièrement et n’est pas toujours d’une humeur plaisante. mon travail s’est déroulé à l’étranger et là où je vis depuis près de 30 ans, je n’ai guère eu l’occasion de me faire d es amis. Enfin. Ma situation financière m.interdit les déplacements : je n’ai plus de voiture et aller au musée ou au concert relève de l’exploit. Faute d’échanges, j.oublie les mots alors que j’ai été traductrice et rédactrice pendant plus de 40 ans. Je m’efforce de vivre le plus longtemps possible car je suis en procédure depuis huit ans pour une escroquerie qui risque de coûter cher à mon fils si je n’obtiens pas gain de cause. Mon cas est particulier, certes, mais le manque d’une famille ne l’est, aussi je voudrais ajouter à votre écrit que le part-pris de vivre de son mieux est important. Merci

  241. Zinanni says:

    Tout a fait d’accord…….et je l’expérimente en ce moment où je démarre une relation..qui deja me transforme physiquement… J’irradie beaucoup plus..et je sens certaines hormones s’activer!!!!

    1. Sylvain says:

      Rendez vous dans deux ans

  242. Lasio says:

    Je suis originaire du centre de La sardegne et croyez moi je n’oublierai jamais les soirs d’été quand toute la rue
    s’assaient en rond et se racontent la journée jousqu-à minuit pendant que Nous jouions à nous faire peur.Quand notre puits était à sec en été le voisin
    Nous prêtait son puits .Enfin j’arrête la
    Car je pourrais écrire un livre ?,et pourquoi pas ??Je vous remercie de me lire avec attention et bon vent à tous .
    Pauleddu(On m’appelle comme ça la bas =petit paolo)J’ai 68 ans hi,hi .

    1. Régis FAGUELIN says:

      Ecrire un tel livre sur votre vie en Sardaigne serait en effet une bonne action pour nous tous. Ca permettrait une autre vision de la vie et des relations sociales chez nous, en France.

  243. SOME says:

    C’est formidable ce que vous avez écrit. C’st comme une parole d’évangile, tellement c’est pour la vie et le bonheur de l’homme ! Merci de continuer à donner de bons conseils sur la santé aux gens !

  244. Mercedes Vivas says:

    Chers amis Santé Corps Esprit,
    Je suis vraiment ravi d’avoir reçu cette lettre si intéressant et si bien documentée à propos du rôle de l’affectif et des relations sociaux dans la bonne santé et la longévité. Oui, la solidarité et l’amour au prochain sont la clé d’une vie heureuse et longeve.
    Merci beaucoup
    Mercedes

  245. Thomas says:

    Merci pour cette lettre
    Avant même de la traduire en actions, sa simple lecture fait déjà du bien.
    Merci

  246. Colette says:

    Dans ma famille (au Burkina Faso), nous organisons chaque dimanche si possible, une visite chez un membre. On y passe toute la journée en faisant la cuisine, le bruit au maximum avec des blagues et des jeux de sociétés propres à notre culture. Essayez ça, c’est vraiment un bon remède contre tous les maux. Même malade, vous repartez chez vous avec un grand soulagement et on fortifie ainsi les liens entre nous. Ce dimanche, ma grande sœur doit recevoir au moins 20personnes. Ne vous inquiétez pas, elle ne va rien dépenser en argent mais on aura tous gagné en amour!!!

  247. Marie says:

    Merci pour cette belle lettre qui fait beaucoup de bien…

  248. Solanges Lachance says:

    Merci pour cette lettre! Elle devait être écrite en caractère gras et affichée ds tous les centres de santé(hôpitaux,CHSLD,CLSC,écoles,etc.)

  249. Günter Pommerencke says:

    pour compléter votre excellent article sur la puissance de l’amour, nous vous conseillons
    de lire notre texte  » vive la vie, bordel !  »
    qui est un essai d’expliquer la philo phénoménologique avec des mots du peuple pour le peuple (et ce n’est pas triste !)
    notre site internet est en construction,
    mais vous pouvez obtenir notre texte fondateur
    par mail: les existentialistes@gmail.com

  250. michel petitjean says:

    En grande partie d’accord avec vous , je pense que chacun de nous ressens les bienfaits de l’amour que l’on donne ou que l’on reçoit , mais je dirai une chose , on ne vit pas dans un monde de bisounours et il ne faut pas non plus que çà soit toujours les mêmes qui donnent et tomber dans le piège de celui ou de celle qui se soucie toujours de savoir si il est aimé ou pas des autres et qui en sont à la longue très malheureux ! je fais partie de deux associations musicales , d’un club de tir et je j’ai de bons rapport familiaux et de voisinage mais malgré tout à part deux ou trois personnes que je considère comme des amis le reste est superficiel et je m’aperçois que j’adore le plus souvent ma solitude et les animaux qui ne me décoive jamais et que je ne suis jamais aussi heureux que lorsque je marche seul le matin dans la forêt ou que je suis tout seul à la pêche , d’ailleurs je déteste être à deux ou plusieurs pour pêcher ! comme quoi on est tous différents , l’essentiel étant de trouver un équillibre et de se dire que les vrais amis , ce sont ceux qui accourent le jours ou vous êtes dans les ennuis ou à l’hopital et ceux là croyez moi , je crains qu’il n’y en ait pas beaucoup !
    A méditer et bonne journée à tous .

  251. NOEL NICOLE says:

    merci
    de votre lettre , mais j’ai bien à aller au devant des autres , personnes me le rend!!
    donnez moi la formule magique??
    ou je suis bete ou???
    mais ce que vous dites est tout à fait vrai , la tendresse, quelle belle chose…
    merci encore j’ai passé un instant merveilleux à vous lire.
    NICOLE 65 ANS ET SEULE..

  252. Selma says:

    Bonjour,
    très belle communication, cela explique le foisonnement des thérapies en rapport avec le développement personnel. La société évolue et on ne peut pas retourner en arrière. L’ Amour reste un moteur essentiel de vie .
    Merci pour ce partage.

  253. anonyme says:

    J’ai beaucoup apprécié votre article, qui énonce des vérités bien souvent.

    Comment faire dans notre époque actuelle où tout est lié à l’économique ? La solidarité est aussi quelque chose qui s’achète en fait…

    Vos amis s’éloignent quand vous n’avez plus le même niveau de vie qu’eux et que du coup, vous ne partagez plus de vacances, de sorties etc…

    Votre famille n’habite plus près de vous car vous avez quitté votre région pour trouver du travail et là aussi la mobilité géographique demandée par le professionnel éloigne les gens et distend les liens inévitablement.

    Tout le monde ne se marie pas forcément et n’a pas non plus d’enfants, sans que cela ne soit voulu.

    Et alors on se reetrouve confronté à sa propre solitude, même si l’on sait évidemment que l’on vit mieux entouré, avec des étreintes, des embrassades et du soutien.

    ce n’est pas seulemnt une question de réciprocité. J’ai donné souvent il me semble, mais je n’ai puss toujours les moyens, en temps et en argent de donner.
    Finalement même dans les activités sportives, associatives etc… les gens viennent consommer leur « activité », mais il ne se tisse pas forcément des liens plus profonds avec autrui.

    Nous sommes dans l’ère de la marchandisation, du consumérisme et du divertissement ne l’oublions pas.

    Et il en va des etres humains comme du reste : prêt à consommer, prêt à baiser, prêt à jeter…

    Il faut tout faire pour combattre cela évidemment.

    1. NOEL NICOLE says:

      bonjour
      je réponds à votre message , vous avez raison , lorsque l’on divorce , plus d’amis , car plus la meme vie , plus d’argent une petite retraire ,les asso!!ah!!oui il y en a , mais une fois la rando faite ou autre sport..chacun ferme sa porte et à la semaine prochaine , notre weekend nous le passons seule et tout… tout nous le faisons seule, moi aujourd’hui , je dis faite quelque chose pour les gens comme nous…la SOLITUDE C EST LA MORD….alors lisez ceci car aujourd’hui samedi et bien , je suis bien seule , meme le tel ne sonne pas…DUR DUR

  254. françoise Jullié says:

    eh bien oui ! tout çà me parle et ce n’est que vérité,
    faisons le plein d’amour, avec nos proches, nos amis, notre entourage, notre conjoint, c’est s’ouvrir au monde et à l’amour!
    je suis partante à 100% si chacun essayons d’y arriver, nous allons rendre le monde beau.

  255. dalila says:

    vos messages ont pleins d’ondes hautement positives et à chaque fois (que mon temps me le permet) je parcours vos écrits je m’enveloppe de plus d’énergie , grand merci cher ami les relations humaines se réduisent davantage à notre époque …c’est domage….. l’affection humaine est trop chère et trop riche préservons la
    j’ai partagé avec ma famille vos écrits

    excellente journée à vous

  256. Renée GALLAS says:

    Je suis adepte de la calinothérapie. Votre message me conforte, je vais continuer à ouvrir mes bras pour faire du bien. Mais dans notre société de latins, il semble que le mot câlin ait une conotation sexuelle, si bien que beaucoup refusent mes bras. N’ayant aucune intention d’attirer qui que ce soit en faisant ce geste, je suis souvent déçue de l’attitude des autres.

  257. dejoy christiane says:

    bjr, entièrement d’accord, l’amour sous toutes ses formes fait énormément de bien, sur le moral des uns et des autres, sur le physique également et je pourrais vous en dire pour des pages, pour moi il faut aimer quelqu’un pour l’aider, être entourré, aider, consoler etc.
    cordialement

  258. Herzog says:

    Vos lettres sont comme des pots d’énergie un vrai bonheur.
    Merci pour ces trésors d’idées et d’encouragements pour se prendre en mains.
    Le livre du Dr Sarno est exceptionnel, merci de l’avoir cité, ça remet tout en question.
    Margot

  259. DORMOYc says:

    Difficile de nouer des relations.Dans ma région les gens sont distants,toujours pressés.Ils ne savent ni dire bonjour,ni sourire et encore moins communiquer.Tout le contraire de moi et j’en souffre.Donnez moi les endroits où les gens sont accueillants et j’y courre.

  260. Laurence says:

    Votre lettre est magnifique ! suivons vos bons conseils et nous vivrons certainement beaucoup mieux !
    Merci !

  261. Maria Goretti says:

    C’est tout à fait juste! Je me rends compte de plusieurs exemples. Des personnes qui sont mortes rapidement d’un petit problème de santé. Merci de cette information qui me sera utile et à mes proches. Ça vaut le coup d’en parler au journal de 20h pour améliorer la qualité de vie. De nos jours il y a beaucoup de personnes isolées par commodité (d’elles-mêmes ou de leurs proches) car ils ignorent les méfaits de l’isolement.

  262. Walter says:

    Je trouve très bien votre projet santé. plein de bernes idées de réélection. Je lit toujours avec
    beaucoup d’intérêt vos messages.
    Merci à vous!
    Bonne jornée

  263. Liliane says:

    Très bon article que j’ai apprécié et qui relève du bon sens. Le monde d’aujourd’hui fonctionne inversement. D’abord le profit. L’amour est considéré comme une denrée que l’on utilise épisodiquement. Dans certaines familles, les manifestations affectueuses sont bannies, ce qui ne permet pas aux parents et aux enfants d’exprimer leurs sentiments. Plus on est joyeux et content, plus le corps est épanoui. C’est ma conviction. Merci pour cette autre approche différente.

  264. jean borremans says:

    Bravo et merci. Je confirme l’esprit positif EN TOUTES CIRCONSTANCES, c’est 50% de guérison. Chaque jour se trouver « une petite victoire », c’est allumé une étoile. Une relation « amoureuse » avec les humains, les animaux, les végétaux, et en faire notre » pain quotidien » et tout pain est fait de miettes. « TRANSFORMONS LA BANALITE DU QUOTIDIEN EN FÊTE DE L’INSTANT PRESENT », tel est ma devise.- « L’important ce n’est pas de faire des grandes choses, mais de faire la moindre chose avec grandeur. Apporter un seul point, si petit soit-il à la magnifique broderie de la vie » P.Teilhard de Chardin.

  265. marie therese denise rossaert says:

    eXCUSEZ MOI DE ne pas pu relire mon texte – il est plain de fautes , SORRY – je suis aussi très mal voyante !!
    merci pour le texte VRAIMENT la réalité, j’en suis la preuve !!!

  266. marie therese denise rossaert says:

    c’est très vrai !! : je suis seule depuis plisieurs années, et mes enfants (2) travaillent plein temps, donc je suis tout a fait isolée dans mon appartement et très handicapé en plus , bien il y a pas longtelmps j’ai essayé d’a&voir un contact avec la Mutualité qui a un service pour les (isolées) ils m’ont appelé une seule fois, voulez vous aller en vacances avec nous ?? impossible pour l’instant j’ai répondu ; je ne demandais que,une petite conversation , de temps à autre – je n’ai plus eu de téléphoine !!! DONC je me bats jpournellement pour ne pas tomber dans le GRAN PUITS !!! pouraquoi je vis encore ?? pour voir s2/3 fois par ans mes enfants et petits enfants ??? ou est la GRAND SILIDARITE si mème le service pour les isolés n’ont pas le temps pourt faire une petite « bgavette »‘ avec quelqu’un d’isolé ??? DEonc moi je comprens tout a fait bien, avant j’étais très active faisait beaucoup d’activités bénévoles avec des aveugles et handicapés mème allés aux Jeux OLYMPIQUES _ OU SONST LES AUTGRES MEMBRE DE NOTRE PETIT GROUPE DE B2N2VOLES _ JE NEXISTE PLUS _ JE NE SORS PLUS DONC JE NE COMPTE PLUS 888

  267. Zotta says:

    Tout cela est bien beau, mais quand on n’a plus de famille, plus de parents, plus d’amis (car ils sont là que pour profiter) , plus de conjoint à qui se confier car absent à tout point de vue, on ne vous voit même pas…etc alors où sont les étreintes affectueuses forcées parfois quand on a l’impression de déranger et se sentir rejetée???que faut-t il faire ???

  268. Alain says:

    Vous dites de bonnes choses … mais vos textes sont trop longs. Dommage.

  269. Broquerie isabelle says:

    une belle lettre sur les relatons humaines MERCI de rappeler a chacun qu’il est important de communiquer j’ai 65ans je suis heureuses de pouvoir partager chaque jours des relations d’amour avec mon mari de profiter de mon petit fils de 9 mois de mes enfants mes frères et soeurs de vivre des moments avec mes amis les plus chères , mes voisins , mes élèves de QI GONG et TAÏ CHI bien sur la vie n’est pas toujours facile avec ses épreuves mais l’important c’est de vivre chaque instants qui nous sont offerts le mieux possible et entourés MERCI LA VIE

  270. LIETS Jean says:

    Merci pour cette lettre pleine de vérité et de bon sens. En fait, cette thérapie à base de rapports humains bienveillants a été ‘inventée’ il y a environ 20 siècles par un certain Jésus. Elle pourrait s’appeler ‘Evangile’. Il a été si loin dans son application qu’il en est arrivé à donner sa vie (cf : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »).

  271. Crowe says:

    Des mercis bien reconnaissants pour tous vos messages pleins de bon sens!
    « Aimez-vous les uns les autres », et il faudrait spécifier « d’une génération à l’autre » car le problème pour mes 87 ans est d’essayer de suivre les évolutions dans bien des domaines pour ne pas trop rester à la traine et maintenir le dialogue et l’écoute. Tout n’était pas mieux autrefois!

  272. Bapottier says:

    Ho combien je suis d’accord avec vos propos
    L’amour est le plus puissant des remèdes …..
    Merci d’avoir enfin oser associer corps et esprit pour la guérison de l’être humain…
    L’homme n’est pas qu’un corps mais surtout il est Esprit
    Merci Monsieur Bazin
    Bap

  273. Tonnelier says:

    Est il vraiment nécessaire de publier un article aussi long sur des recherches aussi longue pour conclure que la qualité humaine est essentielle. Les peuples premiers savaient cela bien avant toutes nos sciences qui confirment seulement le bon sens. Il serait sage d’être humainement humble et d’observer les lois naturelles de la vie avec la simplicité du cœur. Cet article est à ce point déconcertant qu’il prouve ce besoin incessants de justifications scientifiques pour revenir à une connaissance primordiale et naturelle au cœur de l’Homme.

    1. Tonnelier says:

      Ma relecture aurait été nécessaire pour éviter des fautes de frappe et d’orthographe.
      Mes excuses aux lecteurs.

  274. Pierre fabry says:

    C’est tout à fait évident, tellement évident qu’on en vient à se demander pourquoi cela se perd !
    Pourquoi l’égoïsme gagne du terrain dans cette belle civilisation occidentale ?
    J’ai beaucoup voyagé dans les pays arabes et j’ai toujours étonné par la fraternité entre les gens !
    Si l’on était plus fraternel avec eux, peut-être le terrorisme n’aurait il pas existé, j’en suis convaincu.

  275. Claude says:

    Bravo pour cette lettre plus que pertinente Il est certain qu’un maximum de relations avec les autres est un enrichissement permanent..il est grand temps de revenir à l’humain.. notre monde, surtout du côté occidental est devenu fou…seuls les apparences comptent ainsi que l’argent…cela rend les gens médiocres, individualistes et beaucoup deviennent aigris…L’aigreur est la mort de l’humain. Je crois qu’il faille nous reconnecter à notre mère nature pour retrouver nos vrais sens annihilés par le trop de confort…Merci et bravo Monsieur d’interpeler sur ce point, vous êtes dans le vrai…

  276. Daniel says:

    Je partage tout à fait les conseils et les conclusions de cet article mais le fait est que nous ne vivons ni en Asie ni en Orient et que dans notre monde occidental les valeurs comme la famille ou l’altruisme sont en chute libre. Les gens surtout en région parisienne sont froids et distants et il est difficile de se faire de vrais amis . Alors quelle est la clé pour vivre malgré tout socialement si ce n’est bien sûr jouer à la pétanque ou à la belote . Avez-vous des clés pour être entouré socialement et familialement?

    1. Vincent says:

      Super lettre vraiment extrêmement importante Il y a une foule d’activités à partager avec d’autres personnes hormis la pétanque et la belote,le sport,marcher,et des milliers d’autres,dès qu’on a une passion ou un hobby on aime bien le partager et on tombe malgré soi sur des connaissances ou amis…sortir, renouer avec sa famille etc… le but est de ne pas fuir systématiquement les gens .Dès qu’on a envie de faire quelque chose d’intéressant voire de passionnant on est malgré soi attractif pour les autres et c’est plus facile de rencontrer des gens qui ont le même centre d’intérêt il devient naturel de créer des liens…Encore merci pour cette lettre

  277. feuillade says:

    Tout à fait en adéquation avec cet article ; comme l’ a écrit Rousseau nous avant tout des êtres sociaux ; seules les relations restrictives mais authentiques comptent …

  278. simonneau says:

    Plein de bon sens votre article surtout à une époque ou l’on prône comme valeurs essentielles, l’argent, le physique ,l’individualisme à tout craint.Bref, des objectifs qui peuvent à un moment donné de votre vie être un moteur puissant pour réussir mais qui ne seraient en aucun cas source de bonheur individuel.
    Vivre plus longtemps oui, entouré, aimé mais pas dans la souffrance d’un corps qui se délite chaque jour et qui douleur pour ses proches.

  279. Pierre says:

    Docteur,

    Merci de la lettre et de ses recommandantions , bien noté l’importance de l’immersion sociale ! … mais que suggérez vous comme bouclier contre les pesticides et autres agents chimiques nocifs ?

    D’avance merci !
    Pierre

  280. sophie says:

    merci pour cette lettre quotidienne généreuse toujours très riche. hélàs parfois un peu longue pour nos vies stressées..
    Sophie

  281. Trendel Elisabeth says:

    Merci pour votre lettre et les recommandations vitales qu’elle nous remet en mémoire.
    L’amour, la compassion et la convivialité devraient être les piliers de notre existence ….
    Quel ‘boulot’ pour tous, les individus, la population, les dirigeants, les industriels, tout est à revoir …, mais la part du colibri à toute son importance.
    MERCI À VOUS

  282. VERONIK says:

    tout à fait d accord avec cet article.
    GRATITUDE pour cet article
    je suis pharmacienne et dans ma vie j ai eu recours à des antidépresseurs dont je connais que trop bien les effets secondaires, la théorie ; en pratique j ai pu en découvrir ses limites . ils sont efficaces pour soulager mais pas pour GUERIR . La guérison c est d aller chercher le bonheur en soi et passe par L AMOUR de soi et des autres .. c’est tout un travail au quotidien dans le respect de soi même même si c’est à l opposé du » bien pensant »..
    TRES BONNE JOURNEE

  283. André Rochat says:

    Bonjour, je lis avec beaucoup d’intérêt vos lettres matinales dont je partage le contenu avec mon épouse et je vous remercie pour vos excellents conseils.
    mais j’aurais une question très importante: mon épouse souffre d’un Guillain Barre depuis 6 ans et cela en réaction quasi immédiate à la vaccination contre la grippe (à banir) heureusement qu’elle a été prise en main par un neurologue. c’est grâce à des injections mensuelles de gammaglobuline (Privigen) que la maladie ne fait pas de nouveaux dégâts, mais elle est toujours présente dans ses membres inférieurs. Auriez-vous une recette miracle ou un conseil à lui donner pour tenter d’améliorer le plus possible la situation. grand merci et cordialement – André Rochat

  284. veronique urbaniak says:

    ce sont de ces choses simples, pleines de bon sens que l’on a oublié dans notre vie tournée vers la réussite sociale et financière. Si on écoute « l’enfant » qui est en nous, il nous aide à nous reconnecter à notre spontanéité qui nous pousse naturellement vers l’autre ainsi qu’à l’émerveillement que procure l’observation de la nature qui nous entoure.
    Tous unis pour un monde meilleur, oui c’est possible. Merci de nous le rappeler.

  285. Chateau says:

    Je suis tout à fait d accord! Notre société prône l individualisme et il n y a jamais eu autant de maladies et de pathologies liées à la dépression. Il est temps qu’ à notre petit niveau nous puissions agir pour les autres et pour nous mêmes en retrouvant des gestes et des attitudes simples qui permettent de reconnecter les gens entre eux et qui nous reconnectent à nous mêmes. Personnellement j y travaille!

  286. Françoise Piang Siong says:

    suis entièrement d’accord . C’est ce que j’ai compris pour améliorer mon moral et la qualité de mon quotidien entre mon mari (36 ans de mariage ) si différent de moi , âge , culture , éducation , et mon fils de 36 ans fort déficient intellectuel . J’ai du travailler ma colère , mes ressentiments envers la famille , l’école … et surtout moi-même . Faire la paix avec moi , mon histoire , pour apaiser mon relationnel avec les proches , faire enfin attention à moi et me nourrir émotionnellement , en plaisir , biodanza , gym-détente , Qi Gong , le jardin , active à mon rythme

  287. ROCHER says:

    Merci pour cet article que je vais transférer.
    Je suis entièrement d’accord et depuis plusieurs décennies je suis sur le chemin de cette « pratique »….
    Ma devise est « vieillir et mourir en bonne santé »…. Chaque jour je dis « MERCI à la VIE »

  288. Cath says:

    Je confirme, nous avons tous besoin les uns des autres. Commencer par s’aimer pour pouvoir aimer les autres. L’amour est toujours le plus fort. Et surtout surtout REMERCIER tous les bienfaits dans notre vie, ainsi que les personnes qui nous ont apporté du bien. La gratitude est la clé du bonheur. Et dans chaque situation difficile, essayer de trouver ce qu’il y a de positif malgré tout. Il est bon de chasser nos pensées négatives et de les remplacer par des pensées positives. En tout cas pour moi c’est magique ! Je vous invite à le faire. Je vous souhaite que du bonheur.

  289. Elisabeth says:

    Merci, merci, merci mille fois!

  290. Nénesse says:

    Merci pour cet article qui fait du bien à lire.
    Il dit des choses qui vont sans dire, mais encore mieux en les disant!… Études scientifiques à l’appui qui plus est..! Bravo, Merci

  291. mathilde says:

    merci pour tous vos conseils que j’ai commencé à mettre en pratique et qui m’aide que Dieu vous bénisse et vous garde

  292. Claude PIERQUIN says:

    Je partage pleinement cet avis et c’est depuis des années ma philosophie . Aimer les autres c’est aussi prendre soin de sa santé. Vivre en couple , avec sa famille, partager des moments avec des amis c’est un signe de bonne santé. A bientôt 70 ans j’y crois de plus en plus et suis toujours à la recherche de pouvoir continuer à partager des moments de joie et d’amour.

  293. crakinette says:

    Suis complètement d accord avec tout ceci malheureusement célibataire depuis 8 ans, je ne en ai que 57,je souffre terriblement de la solitude engendrée par ce monde moderne ou si t es pas connectée tu es has been.. Je pense rejoindre une association d ici quelques semaines.. merci pour toutes vos bonnes publications

  294. Conry Jacques says:

    Super c’est vital la convivialité !
    Merci de vos Sympathiques Articles très instructifs !

  295. Fatiha says:

    Je suis ravi de lire tous vos dossiers sur la santé .ils sont excellents .Merci infinfiniment .

  296. loyer julien says:

    remise en état après changement valve aorti
    que

  297. BACHALA says:

    Je suis d’accord avec tout ce que vous dites, mais je vis seul et voit seulement mes 3 enfants de temps en temps qui ont chacun leur vie personnelle..C’est quand meme difficile de se melanger plus souvent malgré tous nos efforts… Je les adorent mais refuse de trop me melanger avec leur vie…Evidemment je suis divorce depuis plus de 20 ans et suis meme malade d’arthrose depuis 2 ans 1/2..Alors : complique !!

    1. anne marie suisse echevin says:

      aimer c’est souffrir, si vous hésitez à « vous mélanger » aux vies de vos trois enfants, c’est par peur de souffrir à travers eux.
      Rapprochez-vous d’eux sans crainte, sinon,
      convaincus que vous êtes indifférente à leurs sorts, ils s’éloigneront encore plus … Analyser ce paradoxe :
      « je ne veux pas rester seule, mais je ne veux pas prendre ma part des soucis des autres. »
      donnez plus et vous recevrez plus

  298. Zénard says:

    Très belle lettre, tout est dit, tout est vrai et prouvé. Notre société se déshumanise terriblement ce qui engendre un tas de malaises, de maladies, de réactions injustes et négatives. La solitude est très néfaste pour la santé. Elle déstabilise et entraîne des perturbations de toutes sortes.
    L’amour pur et désintéressé, la compassion, la générosité de coeur peuvent tellement faire pour le bonheur d’autrui ! Et on se sent soi-même meilleur en donnant. On se porte mieux aussi du coup et la Vie paraît belle … Tout le monde devrait lire ce texte : il n’y a pas de miracle ! « Aimez-vous les uns les autres » et vous vous porterez mieux.

  299. Adel Halaoui says:

    En effet vous avez l’alimentation ,la convi viabilité ,la bonne humeur ,l’entourage Le rire l’amour et se sentir pour aider peut vous apporte une longévité inespérée .
    Il y a un adage en arabe qui dit « même dans le paradis ,s’il n’y a pas de monde ,il n’est plus paradisiaque (donc pas saint )  »
    L’amour comme vous le signaler est une bonne thérapie pour la longivité et surtout s’il est fait dans un climat social saint .

  300. Moudio Nkono Rochambeau says:

    C’est formidable toute cette analyse; j’ai connu les parents de mes grands parents pour avoir vécu avec eux sous le même toît , tous deux avaient plus de cent ans et c’est eux qui s’occupaient de nous en journée lorsque maman et papa étaient vaquaient à leurs occupations et on était sous les soins de pati et didon: quels moments inoubliables; mais nos parents sont morts un peu plus jeunes qu’eux et le cycle aujourd’hui se resserre quel dommage!

  301. Marguerite Mbonimpa says:

    Bonjour!
    Que c’est vrai tout ce que vous dites: le social et la famille compte! La société dans laquelle je vis à crée des maisons des vieillards et ce n’est pas dans ma tradition! Je suis africaine d’origine et une personne très sociable! Je vais continuer à cultiver ce trait dominant de mon caractère, de ma personnalité et partager cette vérité avec les kautres!
    Je vais vivre socialement avec plus d’intensité!
    Encore une fois, merci ?

  302. Bruzzone Christiane says:

    Merci de ces précieux conseils.
    Je vais essayer de continuer à les appliquer.
    S ouvrir aux autres , partager, et considérer, que chaque jour est une vie.

  303. Christel Bach says:

    Et juste pour vous remercier de la sagesse bouddhiste que vous nous offrez
    La réjouissance la joie l’amour le don et la patience sont les clefs de la bonne santé du coeur comme nous le dit bouddha à travers vous
    Mille mercis isssssssss

  304. Christel Bach says:

    Oui le paradis ou le pays pur c’est prendre soin des autres plus que de soi-même

  305. Bendaoud says:

    Tout ce que vous dite est vrai,j’ai vécu mon enfance en montagnes a l’air libre ,couture les champs en famille visiter les parents,et manger ce que la terre nous à donner du bio,c’était la santé nature,nous ne connaissons de toubib,ni docteur en s’est temps passer. Je remercie santé corps esprit pour le travail colossale que vous faites,nous sommes evec vous،. Bendaoud.

  306. Arth beatrice says:

    Suoerbe merci. J en suis convaincue.

  307. FatimaBennani says:

    votre lettre est extra tout est ce que vous dites est vrai

  308. Margot Jones says:

    Oui j’ai bien aimer votre article et c’est tellement vrai.Je vais l’appliquer plus souvent.Merci.

  309. Timsiline says:

    Merci de me renvoyer quelques dizaines d’années en arrière. Je suis originaire d’un village de Kabylie (Afrique du nord), où les gens vivaient à l’image des personnes que vous avez cité dans les différents exemples de votre article. La société d’alors comptait plus de centenaires qu’aujourd’hui. Ma grande mère paternelle, pour ne citer qu’elle en exemple, est décédée à 113 ans; la veille de son décès elle était encore debout sur ses jambes. Le seul Médecin qu’elle a connu c’était son ophtalmologue (cataracte sénile oblige); aucune maladie chronique. Des générations se bousculaient sous le même toit, partageant les mêmes repas (c’était un sacrilège de rater le repas du soir en famille). Je me souviens aussi, qu’après le dîner, les enfants y compris ceux des voisins, accouraient dans la maison d’une voisine, où une vieille dame leur contait une histoire avant de retourner chez eux pour s’endormir. Il y avait un ordre social ancestral bien établi où tout le monde pouvait compter sur tout le monde. Il n’y avait pas d’électricité, pas de télévision, pas de téléphone. Il n’y avait pas tous ces moyens modernes qui, au lieu de rapprocher les gens les ont éloignés. En ville, il y avait un petit hôpital où on ne faisait pas la chaîne. Aujourd’hui, la même structure hospitalière avec beaucoup plus de moyens n’arrive pas à faire face à l’afflux des malades. Les maisons sont restées les unes à côté des autres, mais les cœurs très éloignés. La modernité est passée par là, son installation a été largement facilité par les flux migratoires en Occident.

  310. Mira Jeannine says:

    Merci pour ce beau témoignage tellement vrai Et évident pour certains Mais hélas pas pour tous!!! Alors ouiiiiii voyons nous aidons nous soyons le soutien de l autre …. AIMONS NOUS C EST CA LE SECRET ??

  311. bachelle says:

    Merci pour vos bons conseils,dans cet article nous voyons que notre comportement envers les autres agit en bien ou en mal sur notre organisme. Pour être un ancien sportif de haut niveau,fan de sport,dans ce domaine,j’ai bien remarqué que lorsque l’on est compétiteur, nous récupérons bien plus vite lorsque nous gagnons! Nous envoyons des pensées positives à notre organisme!

  312. cribel says:

    bonjour oui elle ma ,dite moi quel aliment faut manger pour vive plus vieux ,bien Cordilemen

  313. gayot says:

    personnellement je serais pour mais ce n’est pas possible en France c’est chacun pour soi et je le vois bien par rapport a ma famille même si ont s’entend bien nous ne pourrions pas être tout le temps ensemble.

  314. collet says:

    que de temps perdu dans ces idées et ces comportements égoïstes

  315. Gouzot says:

    65 ans de mariage, 45ans de vie de médecin,m’ont permis de donner un sens à mon existence : donner et recevoir,c’est la formule du bonheur.

  316. Sylvie says:

    C’est vrai, moi j’ai besoin chaque jour que mon mari me serre dans ses bras mêmes quelques secondes et surtout j’ai besoin de serrer ma fille tous les jours dans mes bras et je crois qu’elle aussi en a besoin. C’est vrai, ce sont tes de vraies secondes de bonheur. Merci de nous le faire réaliser. Merci

  317. Régine Faïk says:

    Bonjour, je viens de lire votre article et c’est tout à fait ce à quoi j’adhère depuis toujours. C’est exactement ce que je souhaite faire comprendre à mon travail. Grand merci pour votre partage. Régine

  318. Martin says:

    C’est pourtant si vrai, effectivement à mettre en œuvre. Merci de cette piqûre de rappel

  319. Ramond says:

    Pas si facile !!! Mais tellement vrai …. Merci

  320. Roux says:

    Bonjour je trouve génial vos articles

  321. atanasio says:

    Merci beaucoup pour cette piqûre de rappel qu’est l’amour fraternel, celui qui passe d’une personne à une autre, un don de soi.

  322. Jeanne says:

    Merci de tous ces articles très enrichissants, qui vont j’espère apporter un plus dans ma vie surtout me rapprocher de plus en plus de ma famille, de mes proches . Les mots me manquent pour vous exprimer ma gratitude franchement c’est toujours un plaisir de vous lire et d’apprendre davantage c’est très instructif .

  323. Christelle Michon says:

    Xavier,

    Merci infiniment pour cet article, il est différent des autres.

    L’amour est la musique du cœur. Sans sa lumière, ses couleurs, sa chaleur, ses parfums et saveurs, la vie ne trouve pas sa source.

    Par amour pour mon chat de 14 ans, je suis devenue végétalienne. Mon corps a tellement changé !

    Vos newsletters sont un tel plaisir. J’apprends avec un bonheur toujours renouvelé.

    Namasté.

    Christelle

  324. De rohozinski says:

    Cette étude me paraît correspondre à une réalité: le besoin d’être aimé, d’aimer, de
    Partager.
    Merci pour cette bonne analyse et vos conseils.

  325. Tessier says:

    J’ai beaucoup aimé votre lettre passionnante et bien documentée .
    Elle me conforte dans la nécessité d’aller au devant des autres avec simplicité et générosité .Un grand merci .

  326. Agnès Lovato says:

    Merci pour tous ces articles qui ne font que confirmer l’expérience de longues années de pratique des médecines naturelles et énergétiques.
    Quant à l’amour comme principal remède ?
    Il y a 25 ans, naissait dans notre foyer notre deuxième enfant, une petite fille très lourdement handicapée. Notre amour pour elle a été si fort, dès le début, que nous l’avons gardée avec nous, avançant pas à pas sur le long chemin de l’apprentissage de la vraie Vie : celui de l’Amour, de la compassion et de la patience. Les seuls remèdes : homéopathie, soins énergétiques et bien évidemment l’amour. Elle se nourrit de toutes ces attentions du quotidien, dans chaque geste, chaque regard, mêlant amour et humour, nous enseignant à chaque instant sa dimension où rien d’autre n’existe que l’attention que l’on se porte l’un l’autre (elle ne parle pas, ne marche pas et est totalement dépendante). Sa vie même semble improbable au regard de la médecine orthodoxe (allongée depuis 25 ans, elle n’a jamais eu un seul escarre). L’amour qui coule en elle et sur elle, est si grand qu’il maintient ce fragile équilibre et nous offre, à toute notre famille et amis un rayonnement immense.
    L’amour, baume précieux, soigne celui qui le reçoit et encore peut-être plus celui qui le donne.

    1. henia TIARCI says:

      excellent sujet entièrement d’accord s’ intéresse aux autres apporte que du bonheur selon actes 20:35 dans la bible dit il ya plus de bonheur a donner cas recevoir…le pardonner aux autres et à soit même fait du bien cultiver le contement se nourrir spirituellement comblé le vide et la dessus la bible apporte des réponses a toutes nos questions sur le présent futur savoir pourquoi ns sommes sur terre pourquoi ns vieillissons moutons et ta t-il une espérance pour l’avenir oui il y en a…l’alimentation est importante aussi donné de l’affection oui aimé les gens d’1façon général oui important…imité la belle personnalité de Jésus qui était le reflet de son père jéhovah conduit aux véritable bonheur des maintenant et au futur car on a été créé pour vivre éternellement pas de mort ni de maladie ni vieillesse nous mourons a cause du péché d’eve et d’Adam et la dessus la bible l’explique très bien si on se donne la peine de la connaître ces lois et principes apportent des bienfaits si on les appliqués dans notre vie plus heureux on sait ou on va ce qui va arrive car ces promhesies sont bien réelles et authentique Dieu lui même ns dit la vérité sur notre histoire à ns les humains et il vaut ns voir heureux et vivre alors n’attendez pas tourné vous vers la bible apprenez à la comprendre votre vie va changer vous aurez une véritable connaissance de ce que Dieu s promet pour notre avenir ce n’est pas de l’utopie….cela fait 37ans que je le vie et atteste que la bible dit la vérité sur pleins de sujet…bonne recherche.

  327. Paulette Barezzani says:

    Ma belle-mère vient de féter ces 98 ans. Pourtant elle veut rester toute seule. ne veut pas venir au repas de famille. Veut bien voir cesz petits enfants à la maison de retraite ou elle est mais pas chez eux. Des qu’il y a du monde elle fuit. Alors Exeption qui confirme votre théorie?

  328. Rebeyrol says:

    Pierre Dac disait : «si tu te sent mal fait toi sentir par quelqu’un d’autre cela ira beaucoup mieux » cela n’est il pas une démonstration que sans l’autre nous n’en sommes rien et que le partage avec autrui est déjà le départ du bonheur donc la vie tout simplement…
    Cordialement

    1. madeleine says:

      je suis d’accord avec tout ce qui est dit mais dans ma solitude je n’en prends pas les moyens!
      vos articles vont m’aider merci

  329. Anne Marie LE FRANC says:

    Le principal n’est pas de vivre centenaire mais vivre mieux en harmonie avec les autres. Le partage des biens et du savoir procure une sensation de bien être. La Foi l’Amour et l’Amitié sont l’essentiel. Je suis d’accord avec cette article qui préconise cela.
    Merci de l’avoir partagé.

  330. job françoise says:

    Toujours aussi super de vous lire mais tellement vrais
    d’avoir bcp de relations humaines bravo pour vos mails

  331. Renée says:

    Bonjour,
    Merci pour votre publication et son contenu.
    Concernant l’Amour, non seulement il a tous les pouvoirs pour nous guérir et c’est bien prouvé scientifiquement mais il a également tout pouvoir pour nous éviter l’expérience de la maladie. Encore faut-il y croire un tant soit peu…
    De l’Amour pour toutes et pour tous,
    Renée

  332. Gautier says:

    Je suis tout à fait d accord mais J ai perdu mon compagnon il y a un an nous étions très heureux sans exagérer c etait le bonheur parfait je suis très entourée mais tout çà ne compense pas le manque
    Je suis triste que faire

  333. J.galle says:

    Celui qui ressent sa prope vie et celle des autres comme denuees de sens est fondamentalment malheureux puisqu’il n’a aucune raison de vivre. Albert Einstein.
    Il n’y a rien a ajouter

  334. J.galle says:

    Celui qui ressent as prope vie et celle des autres comme denuees de sens est fondamentalment malheureux puiqu’il n’a aucune raison de vivre.
    Albert Einstein

  335. SAUVAGE Joëlle says:

    Bonjour. Après cette lecture particulièrement intéressante, confirmation m’est donnée. Totalement d’accord avec ces beaux écrits. L’entourage affectif tant amical que familial a une importance capitale. L’amitié et l’amour, que du bonheur à partager pour une cure de jouvence ! Merci.

  336. Rosana says:

    Bonjour, cela rejoint Bruno Bettelhem qui l’avait écrit dans son livre ‘dans les chausseurs d’un autre’ et ‘survivre’ livres écrits dans les années 50 et j’y crois

  337. Harmonie says:

    Je suis ok à 100/100 …La solitude est le plus grand fléau de notre société et rend stérile toute tentative de bonheur. ..Pas facile de bien s’entourer,mais si l’on donne un munim de sa personne même un sourire on reçoit en retour…En s’ouvrant on lâche prise avec sa zone de confort on prend le risque de se devoiler mais la vie change et en decouvrant l’autre on se découvre soi!!!

  338. Izabela VUAILLET says:

    Cette lettre m’a beaucoup de bien! Mon mari est absent pendant une semaine et je suis très malheureuse!!!! Nous n’avons pas l’habitude d’être separés l ‘un de l’autre!!!! Je suis tout à fait d’accord avec tout ce que vous écrivez !!!! Merci

  339. Michèle says:

    C est absolument vrai Pour ma part quand nous avons emménagé dans une autre ville mon mari et moi avons recherche des contacts à travers le milieu associatif et nous avons trouvé des associations d échanges de savoir et d échanges de services dans lesquels nous nous sommes tout de suite impliqués Cela nous a apporté de nombreuses relations amicales qui ont rempli notre vie et renforcé notre couple parce que cette vie nous convenait à tous les 2
    Et puis de graves ennuis de santé ont éprouvé mon epoux Nous y avons fait face ensemble soutenus par notre entourage mais il est maintenant malheureusement décédé J en ai un chagrin immense Mais aussitôt après son décès J ai bénéficié d un grand élan de solidarité de la part de nos copains et amis qui actuellement m aident à avancer et m apprennent ,à espérer au lieu de regretter Le bien qu ils me font est indescriptible et J engage les personnes seules à aller vers les milieux caritatifs où elles trouveront toujours une main tendue Merci à vous qui nous permettez de passer ce message d espérance.

  340. Baty says:

    Régine dit: 18 mai 2017.
    Je souffre de sclérose en plaques ‘progressive’ depuis 1994très vivable et puis depuis 4 ans, dégradation…Je me déplace difficilement avec canne. J’habite un pavillon qui donne sur une nationale, ma voisine de droite était plutôt charmante et puis depuis mes ennuis réels de santé, je ne la vois plus !!!Elle a ses propres ennuis de santé mais je la vois sortir très souvent….Pourquoi ne vient-elle pas? Avant, nous discutions derrière la haie, depuis, plus rien, sauf des appels urgents liés à des incidents extérieurs! d’où ma déception, tant pis mais quel dommage que les gens ne soient pas plus ouverts aux autres, la vie serait tellement plus belle !

  341. vales says:

    comme votre « piqûre de rappel » est juste!!!
    merci
    Odile

  342. bouillon says:

    vous dites vrai dans la lettre ,je crois que beaucoup de vrai prendre exemple de cela .

  343. CHRISTINE says:

    je suis 100% D’ACCORD AVEC LES RELATIONS AUX AUTRES MAIS que faire quand on est seule et que 3 voisins jaloux, stupidement,de ma maison face à leurs préfabriqués, malgré tout ce que j’ai tenté pour un bon voisinage, réussissent à « tuer » mes arbres, 2 de 20m. , 26 petits conifères , tentent d’incendier ma maison, que la police ne fait pas grand chose, débordée « attentats?????

    1. Laurence ROULET says:

      Bonjour Christine,
      Je vis le même genre de situations avec mes voisins : moi aussi j’ai des arbres trentenaires que l’on voudrait me faire couper, alors je m’expose à des représailles similaires et la police municipale prend note mais ne veut pas enregistrer mes plaintes.
      Les voisins de l’autre côté, m’empêchent de boucher une porte mitoyenne mais qui est ma totale propriété alors qu’ils l’ont bloquée de leur côté et la laissent se détériorer.
      Jalousie là aussi….
      ne vous laissez pas atteindre par ce genre de situations, allez consulter la permanence juridique qui dépend de votre mairie et vous trouverez une solution. Bon courage.
      Laurence.

  344. Guilaine Van Bruwaene says:

    Très intéressant merci pour ses précieuses informations

  345. Anne GOMEZ says:

    A lire jusqu’à la fin ! Révélations surprenantes et commentaires plein de sagesse. C’est tellement VRAI et si simple pour améliorer nos contacts humains de plus en plus superficiels. Beaucoup ne pensent qu’à eux, narcissiques, égoïstes, etc…etc… Les Français sont souvent très individualistes et les personnes malades ou vieillissantes, délaissées, sans l’essentiel : la tendresse et bien sûr l’AMOUR. Merci pour cette analyse révélatrice, qui donne à réfléchir !!!. Anne GOMEZ – Nantes 44

  346. Anne GOMEZ says:

    Je trouve cette page pleine de vérités et de sagesse – elle devrait réconforter nombre de gens  » solitaires et mal dans leur vie » … Les contacts humains sont souvent très superficiels ou intéressés. Je suis ravie d’avoir lu ce constat surprenant !!! J »essairais de mettre en pratique vos conseils… MERCI.

  347. hennebert says:

    Merci, de tout cœur, pour ces informations sur la bonne santé, liée aux sentiments, que l’on a envers ses proches.
    Même, si la tâche n’est pas toujours simple, il est bon, de tenir, de ne pas baisser les bras, face à l'(ingratitude des enfants ou relation amicale.
    Merci pour tous ces enseignements positifs!
    Cordialement.
    Nicole

  348. Nicole says:

    J’ai remarqué que les gens qui aiment les autres vieillissent mieux sont moins marqués et souvent ils font beaucoup plus jeune que leur âge ,et ceux qui ont des mauvais sentiments qui sont aigris rancunier avare etc viellissent tres mal ils sont marqués ils sont gris ,cela ce voit facilement. Nicole

  349. pouillot says:

    bonjour tres bien et tres vrai .

  350. Norval says:

    Complètement en accord, mais quand tout le monde vous ignore et que vous êtes malade , et ne pouvez vous déplacer comme avant pour aller leur rendre visite ,

  351. christiane says:

    je me sens amputée de ma moitié depuis que je suis veuve,
    et mon chagrin n’en finit pas…
    je ne saurais reprendre une vie sociale que lorsque j’aurai de nouveau un compagnon qui m’aime et que j’aime !
    comme avant…

  352. Jean-Didier Boyé says:

    Merci beaucoup pour cet article qui analyse en profondeur ce point important de la vie sociale et familiale. Les médias devraient plus souvent mettre l’accent sur des initiatives comme le CPU Lyon qui fête son 10è anniversaire. Des associations de bénévoles qui se fixent une mission d’accueil, d’intégration, d’échanges culturels… Cela pose aussi le problème de l’évolution des techniques de communication.

  353. LEGER says:

    C’est bien vrai ! Je le vis depuis que j’ai consacré ma retraite à recevoir des pauvres gens dans une équipe du Secours Catholique de ma ville (7 ans déjà !).
    L’accueil individuel (pour l’aide aux démarches) après l’accueil collectif (goûter pris ensemble) doublé de temps en temps par des activités collectives (peinture, cuisine …etc) c’est excellent pour le moral et la santé… des bénévoles comme des accueillis !

  354. Emma says:

    Merci de nous ouvrir les yeux sur des évidences que la vie moderne est parvenu à nous faire oublier.
    Merci de nous rappeler la beauté de l’amitié et des relations familiales que le fleuve de la vie emporte sur son passage.
    Grâce à votre article je vais remédier à ce chapitre qui devient presque absent pour moi tellement ma vie est stressante et prenante. Pour consolider vos conclusions quant à l’importance des relations humaines, je ne me suis jamais sentie aussi épuisée et senti des tachycardie que depuis que ma meilleure amie m’a montré qu’elle pouvait me manquer de respect
    Merci encore

  355. Nonette says:

    Je vous lis et je me reconnais dans tout ce que je ne fais pas et qui très justement contribue à m’isoler de plus en plus…. et pourtant, il n’y a rien que je n’aime d’avantage que d’être en compagnie. Vous m’avez donné un éclairage sur le comportement a adopter pour briser ce cercle dans lequel je me suis enfermée, allant jusqu’à refuser des invitations car je n’avais plus la force de faire à mon tour pour les autres…. Merci pour ce bel article… Merci pour m’avoir insufflé cet énergie de faire… Nonette

  356. Marie says:

    J’ai bien aimé cet article c’est vrai le dialogue social à disparu avec le téléphone portable je vois beaucoup de couple au restaurant dans le métro qui ont le nez sur leur téléphone et qui ne se regarde même pas c’est désolant les enfants je ne dis pas tous les enfants mais la plupart n’ont plus de conversion avec autrui moi je regrette que mes parents sont partis trop tôt. Enfin que voulez vous c’est le monde moderne mais c’est triste
    Bonne journée à vous.monsieur
    Marie

  357. Marie Pierre says:

    J’ai bien aimé cet article c’est vrai le dialogue social à disparu avec le téléphone portable je vois beaucoup de couple au restaurant dans le métro qui ont le nez sur leur téléphone et qui ne se regarde même pas c’est désolant les enfants je ne dis pas tous les enfants mais la plupart n’ont plus de conversion avec autrui moi je regrette que mes parents sont partis trop tôt. Enfin que voulez vous c’est le monde moderne mais c’est triste
    Bonne journée à vous.monsieur
    Marie

  358. greffiel says:

    très bel article il est bon de rappeler qu’il faut impérativement s’intéresser aux autres c’est tellement beau l’amitié l’amour le regard l’intérêt des autres merci pour cet article

  359. Anne Marie says:

    Je pense que ce texte est beaucoup utile, je m’en réjouis d’en prendre connaissance je vais le partager avec les membres de ma Famille et surtout mon Mari.
    On ne peut être plus heureuse que d’ être utile à celui ou celle qui en a besoin.

  360. grossi says:

    lettre très enrichissante il est vrai que les échanges entre les personnes est une très bonne chose pour le moral

  361. Claudine Jacquart says:

    Je suis seduite par ce texte qui nous donne tout pour vivre en bonne santé et tout est vrai ce qui me rappelle mes grands parents dans le temps où tous vivaient ensemble se cherchait prenait des nouvelles aujourd’hui hui plus rien la haine à pris place et ont meurent plus vite plus tôt merci pour ses textes.

    1. Emma says:

      Bonjour
      Comme je partage votre avis sur le versant de la Haine. J’ai l’impression qu’elle reigne en maître absolu. Du coup toute relation devient une sorte d’objet d’une fragilité extrême.
      Je vous souhaite un bonne journée.
      Emma

  362. Grebert says:

    Bravo pour cette évidence, et son rappel. On vient au monde grâce à sa mère, et partant de là, le chiffre 2 s’impose, et c’est un minimum. Partant de la , l’isolement constant n’est pas de mise, et il faut bien sûr entretenir les relations humaines avec curiosité et respect. Votre analyse y contribue.

  363. pauline says:

    Vos articles sont puissants , enrichissants et instructifs car on voyage….ce n’est que du Bonheur

  364. Assinate says:

    Merci infiniment pour vos informations si précieuses… je vous souhaite un grand succès… merci encore pour votre bel article…

  365. Christian Vacquié says:

    Je suis persuadé aussi que l’amour sentiment personnel ou universel, est non seulement un médicament mais aussi , pratiqué en méditation régulièrement , avoir une influence bénéfique pour soi et pour le monde.
    Merci pour ce bel article

  366. jackie says:

    Merci pour cette page des plus intéressantes. Voilà mon témoignage: Mon compagnon est décédé il y a quelques mois et j’allais très mal. La solitude m’était insupportable. J’étais très dépressive, je dormais mal etc.. Rapidement J’ai repris une vie sociale – Association caritative- club de bridge- club de gymnastique etc …
    Peu à peu j’ ai eu le sentiment de revivre c’était presque une nouvelle naissance. et malgré + de 70 ans, je repars maintenant dans la vie presque comme à 20 ans avec un nouveau compagnon! C’est extraordinaire … comme si la vie avait encore un merveilleux ressort

  367. Omont says:

    Bonjour
    Je confirme ce message, isolement est un facteur d abandon, perte de confiance ,parfois on perd le moral car la vie est un peu cruel !!!
    Pour ma part j ai de la volonté et je me relève assez vite des situations de la vie ..
    Pour conclure allez vers les gens positif!!!!
    Qui vous fond du ? bien, ma pt tante bien aimé et mon oncle…….et mes amis?

  368. mona says:

    Merci pour vos conseils qui semblent tellement évidents qu’on oublie de les appliquer !

    Sandrin

  369. Garonne says:

    Un jour j’ai rencontré un guérisseur, nous avons beaucoup parlé et il m’a suggéré de me confier et de sortir de mon retranchement , de rencontrer du monde ,de me rapprocher de mon mari et de vivre d’amour et d’amitié hé bien je peux vous dire qu’au bout de quelques semaines je ne voyais plus la vie comme avant, je suis mieux dans ma tête et la vie me parait plus douce je pense que cela aura un bien fait sur ma santé, déjà je dors mieux , je suis plus détendu donc réapprendre à aimer c’est bien.

  370. Jean de Sontay says:

    Merci pour vos conseils qui sont sans aucun doute bénéfiques contre les maladies

  371. Mickael C. says:

    Comme il est étrange de percevoir toute la profondeur de la vie à travers vos articles ainsi que les commentaires laissés par vos lecteurs.
    Je suis moi même en train de vivre une rupture sentimentale difficile et bizarrement (ou pas) je me sens très bien au fond de moi car je puise une énergie formidable à travers les échanges que j’ai avec mon entourage.
    C’est comme un besoin qu’exprime mon âme pour avancer!!!
    merci à vous pour tous ces signes du destin ?

  372. Hervé ZG says:

    Merci pour cet article !
    Vous savez , j’ai été infirmier à l’hôpital pendant près de 25 ans , j’ai fait également de l’intérim , notamment dans beaucoup de maisons de retraites , et l’évidence saute aux yeux : l’Amour et l’Harmonie sont les plus puissants médicaments !!!
    Les maisons de retraite , elles , ressemblent plus à des « mouroirs » qu’à des Centre de Repos et de Guérison ! Et la froideur des hôpitaux … Sans commentaires … C’est d’ailleurs ce qui a fait que j’ai quitté les hôpitaux (je n’en pouvais plus !) , que j’ai appris à soigner différemment et que je soigne maintenant autrement les gens , d’une manière infiniment plus « humaine » à mes yeux , infiniment plus proche de mon cœur .
    Notre société actuelle est , en fait , une pseudo-société de gens hyper conditionnés et dont le cœur n’a pas beaucoup de place . On le voit très bien avec nos politiciens … lesquels représentent malgré tout ce dont nous avons besoin pour nous secouer et nous « réveiller » de notre torpeur .
    Plus j’avance dans ma vie , plus je constate ce manque de « communication VRAIE » entre les gens et les générations (sauf quelques rares exceptions) . Il faudrait revenir à ce que l’on faisait autrefois et que l’on fait encore aujourd’hui notamment chez les amérindiens et certaines peuplades d’Afrique : les Cercles de Paroles , dans lesquels TOUT LE MONDE sans exception , enfants compris , a droit à la parole et est écouté par tout le monde avec respect et cette parole est prise en compte par tout le monde … et garder un contact très étroit avec les parents et les grands-parents , sans empêcher la liberté des enfants . C’est cela le plus difficile à faire dans notre société actuelle qui est , tout le monde s’en rend compte maintenant , une société peu évoluée , dans laquelle l’Amour , le Respect et le Partage n’ont que très peu de place …
    À nous de commencer à changer cela ! <3

  373. renard says:

    Article très intéressant et enrichissant « aimer vous et aimer les autres » cela fait du bien d’être entourer..

  374. ENEA Octav says:

    Article très intéressant, merci !

  375. azaiez says:

    La vie est belle quand on ne vit pas seul et elle est encore plus belle quand on vit en famille avec nos parents et nos grands parents et on doit souhaiter aux autres ce qu’on aime pour soi . Quand on est jeune on ne pense pas à la vieillesse et quand on devient vieux on aura besoin d être entourer de nos enfants et de nos proches et on aura besoin de se sentir aimer .alors semer l’amour des autres dans votre jeunesse pour le récolter plus tard dans votre vieillesse.

  376. ADELAIDE says:

    merci ! pour vos conseils . cela fait du bien de savoir que l’amour est toujours d’actualité, que ce soit en famille ou avec les amis.

  377. Simon says:

    Oui ma famille les autres sont vraiement important dans nos vies.Merci pour tout ces info.AMOUR seul l’amour guerie!Arretons de se t’apper dessus.

  378. Charfi says:

    article très intéressant . Merci beaucoup

  379. FLEURY Chantal says:

    Merci à vous je vais faire plus d’efforts pour tout ce dont vous avez parlé, les amis, forme physique, aider les autres.

  380. Fanny says:

    Quel beau message !!!
    Je pense tout ça au fond de moi depuis longtemps et trouve maintenant plus légitime l’envie récurrente de partager entre amis et la certitude que cette société qui pousse à l’hyperproductivité tout le temps en laissant peu de temps libre va nous tuer à petit feu…

    Il ne reste plus qu’à organiser des événements « Santé Corps Esprit » ?

  381. Christiane says:

    C’est une découverte pour moi :la richesse des relations humaines qui est un facteur important de la santé.Et une angoisse : je me trouve seule et j’ai des difficultés de contacts avec les autres. Je vis loin de ma famille .Je vais essayer de connaitre d’autres personnes et de dialoguer avec elles , d’établir de nouvelles relations .malgré quelques activités je me sens isolée : comment faites-vous? J’ai quitté la région du Nord et n’ai pas réussi à me faire de nouvelles amitiés en région PACA. Le soleil est là mais moins de chaleur humaine!!
    Je vais persévérer dans l’espoir d’y parvenir.

    Merci pour vos conseils

    Marie

    1. Llinares Gérard says:

      Christiane Bonjour,

      Les conseils apportés par l’article devraient vous aider.
      Mais sachez que tout dépend en grande partie de nous, notre envie de rentrer en relation avec les autres. Les gens du nord sont chaleureux et vous avez certainement dans un petit coin du cœur un vestige de chaleur humaine. Rallumez la flamme qui est en vous, allez vers les autres. Plein de moyens existent, sans que cela coute financièrement.
      L’effort est relationnel. Entrez en communication avec les autres, par tous les moyens qui sont à votre disposition, vie associative, bénévolat, découvrez le comité d’intérêt de votre quartier et vos voisins…..

  382. Marie-Jeanne Dell'Angelo says:

    Tout à fait d’accord avec vous. …
    Pas toujours facile de créer des liens..
    Je suis souvent déçue. ..
    Merci pour votre lettre !

  383. brunier says:

    Je sus d’accord avec cela mais nous ne vivons pas comme au Japon ni même comme nos parents ! La vie moderne ne nous permet guère ces rapprochements. Quand j’étais petite, les parents vivaient avec les enfants et petits enfants, si 1 frere ouvsoeur se retrouvait seul et âgé, on le prenait avec nous. Mais dans les villes modernes les contacts sont compliqués, on ne connait pas ses voisins, on part tôt le matin et rentre tard le soir. Même retraites dans un village de campagne, contacts impossibles car les gens de la région n’acceptent pas les nouveaux arrivants ! Dépuis 2 ans mes « bonjour » sont sans écho et pire les gens tournent le dos ! Cela ne vient pas de nous car en avoir parle avec des voisins « nouveaux » ils se sentent exclus aussi. C’est peut-être la région du Loiret qui veut ça…

  384. JEAN-BERNARD POGU says:

    Bonjour, votre lettre est très claire et très positive. Je me sens parfaitement en phase avec ce que vous avez écrit.
    Je n’ai que 73 ans et par hasard je suis tout à fait dans votre schéma. Marié depuis 52 ans, 4 filles, 9 petits enfants, tout le monde se parle, nous ne ratons jamais un anniversaire..!!! J’ai été souvent président d’associations, je suis Rotarien , j’ai beaucoup d’amis sincères et je ne rate jamais une occasion de faire la fête, de rire. Nous sommes en très bonne santé. Espérons que ça durera longtemps.

  385. Stéphanie says:

    Merci pour votre article sur « Et si l’amour était le plus puissant des médicaments». Je l’ai beaucoup apprécié !

  386. Charlos Rolande says:

    L’Amour et l’Amitié sont les clés du bonheur mais aussi d.une bonne santé.je confirme

  387. Claudine commault says:

    ce n’est pas facile de faire ce que vous dites en ce qui me concerne ma famille m’a tourne le dos et j’ai quitte ma region pour me rapprocher de mon unique fils. La ou nous sommes nous ne connzissons personne !

    De plus je n’ai plus confiance dans les autres et donc j’ai du mal a ouvrir mon coeur

  388. Nicole ANDRE says:

    Oui, j’ai aimé cette lettre et suis d’accord avec les quatre bons principes cités que nous pouvons assez facilement observer mais le plus grand, le plus fort, celui qui procure le plus précieux des biens, le 5e pilier, comme vous l’appelez, c’est bien l’ AMOUR que l’on donne, que l’on reçoit, que l’on partage et qui se multiplie. Encore faut-il être assez simple, ouvert, attentif et généreux. Il faut aussi oser, se bousculer un peu.

  389. Marie Thérèse says:

    C,est très important
    Ces conseils remonte le morale

  390. Mijo says:

    Cela fait longtemps que L on sait que « seul L amour peut nous sauver » LE christ l à assez dit ET redit. Dans le bouddhisme aussi. Toutes les spiritualites mettent L accent sur L Amour de L autre mais aussi sur L Amoul Inconditionnel. LA méditation heartfulness méditation du Cœur nous ouvre à cette dimension.
    JE suis donc entièrement D accord avec cet article . MAIS un mouvement EST en marche beaucoup D entre nous s ouvrent à la vie communautaire ( habitat partage …) au partage a la solidarité au vivre ensemble .

  391. André-Pierre Giguère says:

    ¡Hola!

    Effectivement, j’ai reçu pour cadeau des fêtes, votre fameux livre de références de National Géographic, BLUE ZONES que j’ai lu et relu à quelques reprises.

    Depuis ce temps, ma famille et moi essayons encore davantage de manger comme eux.

    À titre d’exemple, nous mangeons des «black beans» une à deux fois/j.

    Mes amis n’en reviennent pas de me voir aller en ski alpin depuis ce temps (72 ans).

    La digestion est également revenue à la normale.

  392. lysseron says:

    Votre article est très intéressant, mais il contient une erreur géographique : Vilcabamba se trouve en territoire équatorien et non au Peru..

    D autre part, ces  » lieux bleus « …sont en train de devenir un refuge des étrangers qui ne respectent rien.. Alors, votre article une agence de voyages pour une population en décadence ???

  393. fari says:

    Un GRAND merci Xavier pour cette lettre riche de vos conseils habituels. Vous créez avec nous une certaine proximité affective par votre vos conseils réguliers et riches d’enseignement scientifiques.
    norre société souhaite se démocratiser de plus en plus grâce au collabiratif/participatif en créant des débats d’idées citoyens. Quel bel avenir et quelle réforme à l’air du numérique et de l’informatique qui virtualise tout et isole.
    Pas facile de changer et de faire des efforts réguliers et de nous émanciper d’un système et des habitudes
    Je vous salue affectueusement Xavier
    et vous souhaite une belle journée.
    Fari

  394. Chanal says:

    Merci pour cette lettre, comme toujours très instructive. Moi qui suis en train de prendre une nouvelle voie et qui cherche des pistes, c’est une piste très importante qui m’est donnée là. Bonne journée

  395. pieracci-prat says:

    Le fait de vivre ensemble, accompagné, d’être en relation avec autrui, pas relégué dans une maison de retraite…, peut vraisemblablement aider à mieux vivre, OK ! Très bien…, mais le Créateur de l’univers, notre Créateur, dans tout cela, vous ne l’évoquez pas me semble-t-il, pourquoi ?
    Cordialement,
    gmpp

  396. THOMELIN says:

    Bonjour,
    Les exemples du Japon, Iles grecques, Sardaigne, etc… existent en France et se développent avantageusement.
    Ces modèles de vie, favorisant les contacts, les échanges, se trouvent dans les habitats participatifs autrement appelés habitats partagés ou encore éco-lieux.
    Je vous donne comme référence la plateforme Regain.org. Vous pourrez mesurer l’ampleur de ce mouvement éco-citoyen.
    Il serait intéressant que les scientifiques qui collaborent à votre revue étudient, sur le long terme, l’état de santé des groupes qui partagent, depuis leur création, les projets et expérimentent le vivre-ensemble dans ces lieux nouvellement conçus pour favoriser les relations humaines et l’action commune en réaction contre une société ayant fait éclaté tous les repères traditionnels.
    Pour ceux qui ont déjà fait le choix de l’économie sociale et solidaire, ce seraient aussi des arguments scientifiques de poids pour interpeller les responsables, décideurs, défenseurs de l’économie de marché classique sur des modèles combien plus satisfaisants : Diversité de compétences, de techniques, de richesses et de confiance redonnée à l’homme, et surtout reconquête de ses choix de vie face à la toute puissance dictatoriale de la numérisation.

  397. ELISSALDE says:

    Bonjour et merci Mr Bazin. Je viens de lire votre lettre et au fur et à mesure de ma lecture une sensation de légèreté et de douceur m’envahissaient de plus en plus jusqu’à ce que je me sente carrément joyeuse! C’est tout simplement le fait de voir que vous confirmez avec votre texte une vérité que j’ai mis longtemps à découvrir à mes dépends. Subissant des relations chaotiques, des expériences décevantes voire destructrices, j’ai entrepris une psychothérapie. Je ne comprenais pas mon mal être car j’étais pourtant très entourée et active. Après de longues années de psychanalyse et de tonnes de livres avalés j’ai trouvé mon équilibre. Avec mon commentaire j’ai juste envie d’apporter une précision : il ne suffit pas d’être entouré et actif, il faut oser quitter les relations nocives, destructrices, même si ce sont des proches envers lesquels on aurait des devoirs affectifs et autres. On peut tomber gravement malade si on reste en relation avec des êtres négatifs et destructeurs. Il faut du courage pour aller contre les idées reçues , la pression sociale. J’ai donc fait le tri dans mes relations, choisi les activités que j’aime vraiment. Aujourd’hui je m’entoure des gens sincères, authentiques qui savent aimer, d’amitié ou d’amour et le soleil est entré dans ma vie. A mon âge « assez » avancé j’ai une santé de fer,bien meilleure qu’étant jeune et je rayonne de joie de vivre! Oui, vous avez mille fois raison, l’ AMOUR est le vrai médicament à tous nos maux, qu’ils soient psychiques ou physiques. Encore merci pour votre lettre tellement bienfaisante.

  398. delmotte says:

    j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette lettre, je suis assez solitaire et cela ma donne l’envie de faire un effort en ce sens. merci

  399. Anne-Marie says:

    Grâce à Facebook, une amie que j’avais perdu de vue pendant 50 ans, nous étions à l’école ensemble à 10 ans, m’a retrouvé. Je vous prie de croire qu’on ne se quitte plus et on se voit le plus souvent, dès que nous le pouvons avec nos enfants et petits-enfants.

  400. Anne-Marie says:

    Merci Mr. Bazin de nous avoir rappelé quelques pistes pour élargir notre cercle social. On les oublie parfois. Il était important d’aborder ce sujet de l’AMOUR. Le drame de la société occidentale en général c’est qu’elle est trop individualiste, « chacun dans son coin » et le lien familial ou amical disparaît peu à peu, d’où beaucoup de gens vivent et meurent dans l’isolement et la solitude. C’est une bouffée d’oxygène que de nous rappeler tout ça.

  401. Corinne Dude says:

    Je suis tout à fait d accord je consacre beaucoup de temps à l amitié. Et j ai même retrouvé une ancienne amie récemment. L amour de mon mari et de ma fille est primordiale mais nous n oublions jamais de réunir nos familleset nous gardons nos amis qui sont proches de nous. Faire la fête régulierement avec eux nous rend heureux. Notre maison est ouverte à la famille, amis aux personnes qui nous aiment et que nous aimons.

  402. Marguerite Baranger says:

    Cette lettre me confirme dans mes pensées dans mon état actuel .Je vis seule , enfants et petits-enfants sont assez éloignés .Agée de 88 ans , correspondante de presse ,j’ai pris dix ans au moins d’un coup depuis quelques mois: perte de mémoire , de cheveux, arthrose qui m’oblige à prendre une canne etc;.et me trouve isolée , sans envie de vivre ainsi;dans la journée je pars avec mon appareil photo pour continuer a assurer les reportages sur le secteur et pendant un temps je retrouve l’envie de vivre ‘ »Comme AVANT »Alors merci pour votre lettre , je vais reprendre courage (peut-être).

  403. depaulis says:

    je suis tout à fait d’accord avec votre article, l’humain n’est pas fait pour vivre seul…..et beaucoup de gens imaginent la communication à travers les moyens modernes, certes utiles, mais qui ne doivent pas faire oublier les contacts physiques;
    merci pour vos articles toujours enrichissants!

  404. A.Eveillard says:

    Je pense que tous les discours du monde,les conseils avisés,des mileux social ou culturel favorables ne pourront jamais changer le comportement d’une personne qui n’a pas en elle la faculté de s’intéresser aux autres,d’aller vers son prochain avec empathie,quelle que soit sa race ou sa religion.Dommage pour elle,elle y aurait tout à gagner.

    1. KJB07 says:

      Bonjour,
      Tout cela est bien beau mais ne résiste pas aux implacables réalités des choses et du monde.
      La maladie , l’isolement , les nouvelles technologies , les pouvoirs en place ,les maltraitances, les injustices, les haines , les jalousies, les rapports de force , les dislocations familiales, l’éloignement, les intérêts financiers, enfin bref , la connerie humaine dans toutes ses dimensions balaient en un instant tous les espoirs vains de partage
      en lesquels de trop nombreux êtres prétendus humains croient et s’illusionnent.
      Ne perdez toutefois pas la foi qui , SEULE, vous sauvera ainsi que notre misérable humanité.
      Merci pour votre article dont je vais m’inspirer
      pour affronter une absence de regard , de sourire, un petit quelque chose qui me permettra de penser que je ne suis plus tout à fait seul au monde!
      Bonne journée à toutes et tous

  405. faihy claire says:

    oui je suis tout à fait d’accord avec vous! l’amour,
    l’amitié, rend heureux, je pratique les relations au
    maximum et cela m’enrichit énormément;
    je parle aux personnes qui ont des chiens, des
    enfants, elles me confient leurs soucis , leurs espoirs,
    je prie pour elles et les confie à l’amour de Dieu;
    j’ai 75 ans et je suis heureuse;
    merci pour tout ce que vous nous dites , soyez béni .

  406. dieuceclair says:

    L’Esprit du Sinaï, Jésus, plus récemment Padré Pio et plus modestement aujourd’hui dieucéclair.centerblog.net évoquent la nécessité de l’amour avant toute chose ! C’est bien de le dire mais aucun d’entre eux ne parviendra à convaincre un être qui s’ignore : l’homme !
    L’essentiel de la vie est ailleurs !

  407. Williams MALARET says:

    Merci de me dire, avant que je ne souscrive, si en prenant l’abonnement « papier » de 12 mois, on a aussi accès à la version numérique ? Les deux modes ont leurs avantages !

    Cordialement,

  408. Chauveau says:

    REMARQUABLE ET INCONTOURNABLE !
    et en plus analysé en détail avec les clés de l’expérience dans tous les pays du monde…

    Le paradis, c’est les autres est de Sœur Emmanuelle!

    Le Dr David SERVAN SCHREIBER a écrit un merveilleux livre aussi:
     » Guérir du stress, de l’anxiété et de la dépression sans médicaments, ni psychanalyse. » chez Pocket No 12199. Une somme. ESSENTIEL !

    Un Grand MERCI!

  409. Lanore says:

    Bravo et merci Monsieur Bazin, c’est à la fois poétique et réaliste. Je suis comme vous convaincue que le secret de la vie, c’est l’amour des autres, et de la nature. Vos lettres sont sincères et pleines de bon sens, vous êtes un précurseur de la nouvelle « médecine » des hommes, un peu en avance mais c’est bien.
    Hélène

    1. dieuceclair says:

      C’est sans doute pour nous consoler de notre grand retard que nous pensons que certains hommes sont en avance sur leur temps ! Le temps c’est comme Dieu, il ne se mesure pas sauf pour prendre l’avion !

  410. Coliane says:

    Je suis en partie d’accord avec vous mais il semblerait normal que vous y ajoutiez un paramètre souhaitable, celui de ne pas se faire avaler ni par les Uns ni par les Autres à force de donner au point de se perdre .. L’intime a besoin de solitude pour se retrouver ..
    Merci pour toutes vos lettres qui suscitent un intérêt constant ..
    Bien cordialement.

  411. Georges Grillet says:

    Merci ? pour cette lettre magnifique , merveilleuse , je voudrais vous dire tout ce que je ressens au lire de cette lettre . J’avais un ami à Paris qui me faisait remarquer que les parisiens n’étaient pas souriants , je lui ai demandé de sourire à des inconnus dans la rue , il a été sidéré du nombre de sourires reçus en échange . Nous sommes sur cette terre ? pour aimé et être aimé , c’est  » l’aliment le plus riche et le plus sain  » . Encore merci . Georges .

  412. GARCIA says:

    BONJOUR,
    CE QUE VOUS DITES EST VRAI. L ‘HOMME N’EST PAS FAIT POUR VIVRE SEUL.
    CEPENDANT, JE PENSE AUSSI, QU’IL FAUT AVANT TOUT AUTRE CHOSE, SE SENTIR BIEN. ÊTRE SOI-MÊME SOIT DANS SA SOLITUDE, SI VRAIMENT ON S’Y RETROUVE. MOI, LA SOLITUDE ME RÉGÉNÈRE. JE NE DIS PAS L’ISOLEMENT. SURTOUT NE PAS SE FORCER À FAIRE UN ACTE DONT NOUS N’AVONS PAS ENVIE. LES PERSONNES DONT VOUS PARLIEZ, CENTENAIRES, DANS VOTRE TÉMOIGNAGE, AVAIENT CERTAINEMENT ENVIE D ÊTRE ENTOURÉ, TOUT SIMPLEMENT.
    MAIS IL VRAI, ET C EST UNIVERSEL, « SANS AMOUR, JE NE SUIS RIEN ». DANS LA BIBLE, TOUT EST DIT…….

  413. Martine PALAY says:

    Votre message sur la vie sociale des personnes âgées m’a beaucoup plu. car je l’expériente. seulement j’aime trop
    mon indépendance, et n’aime pas être considérée comme
    personne âgée, aussi je refoule pas mal de monde.
    J’ai la chance de trouver chez moi des activitées qui favorisent cette indépendance, comme lecture, ordinateur
    où je peux jouer, vous lire, et écouter des interviews, j’ai
    la chance encore d’avoir une bonne vue, ce qui me permet de garder cette indépendance, puis il y a également le vouloir de maîtriser les pensées négatives
    qui bien souvent ne se justifient pas, il y a dans ce monde des misères plus importantes, ce qui m’incite de
    dire ne te plaint pas sur ton sort et va de l’avant, le reste viendra d’aider dans ce sens.

  414. Mazzuchetti says:

    Evidemment c est plus facile a dire que a faire mais cela est vrai est tout a fait vrai l amour avec un grand A existe le respect de soit existe aussi si on fait des efforts sur la santee l alimentation mais je le concoit que l indifference l isolement tue le manque d echanges de rires de sortis de calins dans une relation de couple peut nous rendres aigris ou malheureux.merci pour le rappel ils existent des gens tres bien merveilleux.

  415. Mireille AMAT says:

    Bonjour,

    C’est avec grand plaisir que j’ai lu et relu cet article, très bien écrit, tres bien analysé presque une « Lapalissade » ce n’est pas toujours facile la solitude pour beaucoup de personnes
    , mais je pense qu’avec ces conseils beaucoup d’entres-elles en les mettant en application vont revivre/
    Merci et meilleures salutations

  416. Denise Côté says:

    Merci Vous lire est toujours un grand plaisir,je suis entièrement d’accord avec vous les bonnes relations c’est la longévité le plaisir de la vie l’armoni bien que mon mari a subi un intervevention à la colonne il y a 19 ans et moi j’ai 71 ans on fait de l’aquoiforme 2fois par semaine on joue au bowling 3 fois par semaine on fait 2 voyage par année avec un groupe d’amis à travers nos activités on s’est fait des amis qui sont devenu très proche on se voit plusieurs fois par semaine en plus dès enfants et petit enfants pourtant nous sommes un couple reconstituer ça fais 38 ans et l’on a jamais trouvé le temps de s’ennuyer on est heureux ensemble pour nous c’est ça le bonheur et c’est ce que je souhaite à tous.encore une fois Merci pour vos beau message

  417. Lucille Lessard says:

    Relation avec les autres ; pour Moi c’est essentiel !
    Les autres nous apportent beaucoup au point de vue social ! Il y a aussi les animaux ! Ça aide pour les maladies ! Flatter un chien aide à faire disparaître l’arthrose !
    Un contact avec des personnes stimulent notre système immunitaire , régularisé la tension, apporte de la chaleur humaine ! Quand nous entrons en relation avec les autres
    Nous sentons un bien – être absolu ! Il faut Rire , pleurer ,
    Nos émotions doivent éclatées à l’extérieur sur les autres !
    Quelle richesse le contact avec l’être humain ! Merci de me lire ! Je veux transmettre çe message à tout le monde sur la planète !

  418. grosjant says:

    Tout d’abord bonjour et merci pour votre magnifique travail. Je voulais juste dire que lorsque l’on s’éloigne de l’humain malsain (que nous sommes tous malheureusement un peu) puisque le mal est dans chacun de nous, afin de se retrouver un peu soi même et qui l’on est vraiment , afin de se chercher et d’aller puiser au plus profond de nous même la justice et la verite on est beaucoup plus vrai, plus juste, et sans intérêt aucun a son écoute dans l’amour de l’autre. Il me semble important afin de ne jamais être dans le deni de soi même, de se chercher d’abord dans l’isolement et la solitude pour retirer tout conditionnement de la societé ou autre (éducation, famille, travail), et ne pas chercher à se protéger pour ne pas ressentir mais être VRAI, sincere, naturel pour accueillir la relation avec l’autre dans une « purete » et avec confiance.

  419. Saillard jean louis says:

    Bonjour Xavier
    Je vais faire très simple et aller encore plus loin. En fait oui cela est vrai mais cela ne se limite pas aux seules relations humaines, toutes les personnes qui ont suivent mon stage et qui tout à coup comprennent leur véritable essence ont vu leur santé s’améliorer de manière significative car elles sont en osmose avec la nature et l’univers, elles prennent conscience que les autres sont aussi partie d’elles-mêmes et cela induit une sorte de respect et de bienveillance. L’entraide dans le quotidien devient une finalité, une ligne de conduite, la nécessité de rester en bonne santé également. Voilà, petit témoignage sur 387 cas, à la fin de la semaine 391,
    Cordialement j

  420. Breber says:

    A la fin de votre lettre, vous écrivez que « Le paradis, c’est les autres. »
    Ce peut être aussi l’enfer. Nous avons emménagé en location dans un lieu-dit d’une dizaine de maisons.
    Nous avons tout de suite essayé de créer des relations cordiales avec nos voisins les plus proches. Nous en étions arrivés à nous faire la bise.
    Le monsieur, oncle de notre propriétaire, croyant qu’il pouvait se permettre des privautés, a harcelé mon épouse pendant des semaines pour qu’elle accepte des attouchements lors de nos rencontres et de la bise. Il la guettait près du portail quand elle sortait ou allait chercher le courrier dans la boîte aux lettres. De loin, il lui envoyait des bisous avec la main, j’en ait été témoin alors qu’il ne savait pas que je le voyais. Mon épouse n’osait plus sortir quand il était dans son jardin.
    Elle lui a fait comprendre, gentiment d’abord puis de plus en plus fermement, qu’il devait arrêter et, comme il continuait, a fini par le menacer d’en parler à sa femme.
    Il a arrêté mais, sans doute vexé, il s’en prenait alors à moi par une attitude verbalement agressive sous n’importe quel prétexte et même devant d’autres personnes qui ont pu penser que son agressivité était justifiée.
    De guerre lasse, nous avons fini par distendre nos relations pour finir par nous contenter de « Bonjour » de loin.
    Cela leur a déplu (nous ne savons pas ce qu’en a déduit sa femme ou ce qu’il lui a raconté) et, dés lors, nous avons été l’objet de leur part de médisances qu’ils répandaient partout. Comme ils étaient natifs du lieu, cela a dû faire quelques dizaines de personnes alentours…
    Nous nous sommes retrouvés isolés socialement du quartier, avec de plus en plus de difficultés à communiquer avec les autres voisins voire plus du tout avec certains qui avaient de toute évidence été mis en garde contre nous. Que leur avait-il été raconté sur nous ? Même ceux avec qui nous n’avions pas encore eu de contacts nous évitaient manifestement. Nous avons d’ailleurs eu confirmation de ces médisances par quelqu’un qui, semblant sans doute ne pas apprécier leur propension à dire du mal des autres (peut-être en avait-il été lui-même victime), nous en a informé.

    « Tout le monde il est pas beau, Tout le monde il est pas gentil ».
    Mais vous avez raison, il faut essayer d’avoir de bonnes relations avec les autres… si c’est possible.

  421. Robert Cholette says:

    Le problème dans notre société c’est que c’est chacun pour soit, plus respect pour nos ainées, et pour l’être humains en général. La société a créer des façade pour bien paraitre mais derrière ces façade s’en aie vraiment lamentable.

  422. Coicault Anna says:

    votre lettre ma beaucoup toucher , aussi je suis d’accord avec se que vous expliquez, l’amour nous aide à vivre en bonne santé , mais il faut mettre de soi -même, pour arriver quelquefois pour tenir un bon équilibre de vie ,
    jais 79 ans avec beaucoup d’épreuve dans ma vie et en plus 24 intervention chirurgicale ,mes pour moi tous vas bien je vie seul mes je reçois beaucoup à déjeuner amies ou familles pour moi cela est un plaisir de partager un repas un grand merci à vous

  423. Bernard Relecom says:

    Je trouve cet article probant et juste la nature humaine est grégaire et à besoin de convivialité de tous les âges. Elle a besoin de fabriquer des hormones pour le plaisir et stimuler les neurones pour échanger et partager.

  424. Maryse Gonthier says:

    Bonjour,
    Comment rester indifférente à cette vague que vous déferlez sur nous avec tous ces conseils, ces simples mots de bons sens qui nous pénètrent jusqu’aux tripes ? Nous les savons « vrais » et j’aimerais tellement d’un coup de baguette magique suivre celui que je redoute le plus, celui qui me paralyse tellement : savoir pardonner de tout son être, de tout son coeur. Mais tel un sandow qui me tirerait par l’arrière et me clouerait sur place, je ne peux pas, je trouve de bonnes raisons (qui le sont je le jure) pour refuser en bloc toute approche, tout nouveau pardon, en me réfugiant dans ma douleur et mon chagrin trop immenses qui se refusent à prendre une seconde, voire troisième claque.
    Donc, oui je suis très ouverte et très sensible à ces conseils et vous remercie beaucoup pour tout cela au nom de tous ceux qui vous lisent aussi.

  425. Feller Régine says:

    Oui , je partage cette vision : le paradis c’est les autres ! Leur donner suivant leurs besoins , les écouter et comprendre leurs ressentis , converser sans chercher à imposer ses idées , voici incontestablement des éléments de richesse qui surpassent l’égo et conduisent vers le bien-être . Se crée ainsi du gagnant-gagnant avec tout l’intérêt qui en découle . Oui , les largesses du coeur conduisent au paradis sur terre ! RF

  426. LAMING says:

    Merci pour cet instructif et beau texte.
    C’est ce que nous faisons dans notre famille ; résultat… tout le monde vit âgé dans la joie.
    Avec mes amis.. même chose.
    Et au travail également ; vous en parlez peu mais il semble important de souligner qu’il faut quitter un travail lorsqu’il devient nuisible à soi et son entourage avant qu’il ne soit trop tard…
    Merci.
    Je vous souhaite une excellente année, lumineuse, créative, généreuse et solidaire.
    Corentine

  427. ADJILIMA says:

    Bonjour
    Avant tout je voudrais vous dire merci car j’ai pris connaissance que dans la vie de tous les jours nous avons de belles choses à découvrir et tous ces mots partager , rire
    et encore et encore ça fait chaud au cœur.Merci pour ce partage.

  428. Lise Michaud says:

    Merveilleux ! C’est merveilleux de vous lire…Vous avez tellement raison. Quittez son petit train train, vivre des relations d’âme , inviter des gens, échanger, apprendre à se connaître, c’est ça la vraie vie ….Merci de nous le rappeler.

  429. Nacera says:

    Bonjour
    je suis une personne réservée et grace a votre article je vais essayer de changé , de fréquenté les gens ; ne plus resté seule dans mon coin .
    Merci

  430. Cazes says:

    MERCI j ai du mal avec les autres mais je suis sur que vous dites vrai ma mère est décédé sans maladie mais elle c est laissé mourir d ennui

  431. chon says:

    Intuitivement je le savais mais ce texte m’a confortée ! Et c’est tellement bon d’être entouré, de donner et du même coup recevoir. Si parfois cela demande un effort, le bénéficie tiré en fait vite une philosophie de vie. Merci pour vos articles toujours extrêmement intéressants.

  432. laurent thierry says:

    esprit saint amour pur et ton corps suit ____TYCOY____

  433. Marie says:

    Merci bien pour routes ces belles choses que vous dites …tellement vrai..je suis bien d’accord….

  434. tourneur says:

    c’était tout simplement magnifique
    merci Xavier

  435. Du net r says:

    Merci pour toutes vos informations que je souhaite voir se réaliser …

  436. Charly says:

    Tout simplement captivant !

  437. Jean Meunier says:

    Bonjour,
    J’aimerai appliquer ces principes de vie véridiques.
    J’ai un défaut qui m’empêche d’être ouvert aux autres.
    Mais je vais essayer.
    Merci

  438. jean luc longeau says:

    je trouve ce documentaire super .avec ma femme on est tres lié on a des amis et on rit beaucoup on approche 60 ans comme on a tous les deux le sida ca me donne beaucoup d espoir dans l avenir merci

  439. PETIT says:

    Cette argumentation vient à point pour renforcer mon intuition. Je vais m’y mettre, merci de tout coeur !

  440. Arlette says:

    Vos avez raison sur toute la ligne, l’amour sauve, l’amour fait vivre, l’amour c’est la paix, et quand nous sommes en
    paix, nous sommes heureux, donc en final le corps répond en positif et la positivité c’est la santé. Merci à vous pour vos conseils. C’est très instructif.

  441. Huret Jacqueline says:

    J’y crois de tout mon être profond.
    Merci de  » nourrir  » notre ESPRIT !

  442. LAFFORT JEAN PIERRE says:

    La notion de lien social est essentielle. Toutefois la notion de détachement, de lâcher-prise qui l’accompagne ne l’est pas moins.
    Bien des personnes ont de forts liens sociaux ou familiaux. Mais les tribus familiales se sont dispersées géographiquement. Familles et amis disparaissent petit à petit, et un attachement trop important est générateur de maladie.
    Il existe aussi des cas de fragilité du ressenti. Les ouvrages sur la symbolique des maladies indiquent la raison d’un cancer du sein, par exemple, selon qu’il est à gauche ou à droite. Cette fragilité peut être liée à notre potentiel de vie, à une simple atteinte neuronique dans l’enfance. Même les tribus indiennes ou africaines sont atteintes parfois par des famines, des eaux polluées. Pourquoi ne pas rester plus mesuré et parler d’une orientation plutôt que de donner des exemples qui ne concernent pas les habitants à qui s’adressent vos lettres intéressantes par ailleurs? « L’homme n’est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête ». (Blaise Pascal)

  443. Fred says:

    Et voilà; aimez-vous les uns, les autres!
    Rappelons-nous qu’un gars qui aurait eu 2016 ans dans quelques jours a passé sa vie et bien plus à essayer de nous en convaincre..!
    Une « note d’humour », terme calculé pour évoquer la musique et le rire, fédérateurs également, à mon sens, de partage humain et à consommer sans modération!
    Bonnes fêtes à tous!

  444. COFFINET says:

    A l’heure de la retraite, en 1994, nous nous sommes installés, mon mari et moi, dans un village de Mayenne. Dans la rue, tous les gens s’embrassaient, ils étaient tous plus ou moins cousins. L’ambiance était familiale et nous avons été accueillis avec beaucoup de chaleur humaine. Nous nous sommes mis au diapason. Mon mari est décédé le 28 février 2013, originaire de la région parisienne, ses funérailles étaient prévues dans sa ville natale. Le jour du départ du convoi, tous les habitants du quartier se sont groupés devant notre maison pour lui rendre un dernier hommage. Je n’oublierai jamais cet instant unique. Aujourd’hui je vis seule mais je ne suis pas isolée, la solidarité joue toujours à plein. Je participe à un atelier d’écriture et je suis sereine. En Mayenne, il y a beaucoup de centenaires, dans ma commune, vit une dame de 103 ans, solide comme un roc, elle est très entourée et aimée. Et ce n’est pas un cas unique. Aujourd’hui, j’ai 82 ans, j’ai tout l’avenir devant moi et du temps pour penser aux autres. La vie est belle !

    1. Barraud says:

      Bonjour madame, je ne vous connais pas , mais je vous dit UN Grand BRAVO.
      Jean Luc

  445. LEQUILBEC Annie says:

    J’ai pu vérifier cette logique du lien social – surtout ne pas rester replié sur soi-même, faire les efforts pour côtoyer des connaissances, faire des activités qui nous intéressent…Mon cancer du sein est derrière moi depuis 4 ans, les douleurs d’arthrose et l’ostéoporose, je les gère grâce à l’alimentation et la naturopathie, les coups durs de la vie, je les prends à bras e corps

  446. Guyot says:

    Bonjour, moi j’ai des « sœurs »… Mes sœurs ce sont toutes celles qui ne sont pas véritablement mes sœurs mais celles sur qui je peux compter tout particulièrement dans les moments de tristesse. Celles à qui je peux dire » est-ce que je peux venir pleurer un pti coup chez toi ?  »
     » Bien sûr ma chérie, viens…  » et le temps de monter dans la voiture et me rendre chez elle, le soleil est revenu… Rien que de savoir que je peux poser  » mes valises » chez elle ça les allège… ?

  447. trillaud says:

    oui vrai c’est mon cas , j’ai l’argent mais pas de !!rien Ma famille est inexistante bref seul

  448. Ponzevera michele says:

    Tout ce que vous dites et très juste, mais comment aller vers les autres et que les autres viennent vers vous quand vous n’avez ni la santé ni l’argent ?….

  449. GARDET Monique says:

    J’ignorais que le fait d’être entouré pouvait agir ainsi sur la santé et je vais donc continuer à aller vers les autres et ne perdre aucune occasion de se retrouver.
    Je suis âgée de 69 ans, je vis seule depuis plusieurs dizaines d’années, mais toujours animée à me retrouver avec d’autres personnes, pratiquer des activités physiques, voyager quand je le peux et ma foi, je me sens bien dans ma peau.

  450. Francine Plourde says:

    Bravo pour votre lettre je suis âgée de 64 ans en pleine foRme physique je fait de l’exercice 5 jours semaine. Je suis en amour depuis 20 ans et on se le dit continuellement . J’ai des amis que j’adore j’ai eue des hauts et des bas dans ma vie mais j’ai toujours eue la joie de vivre et je pense sincèrement que oui l’amour et l’amitié nous aides à passer à travers bien des épreuves et des maladies et il faut toujours resté positive Merci je suis contente d’être abonnée à votre rubrique

  451. christophe says:

    J’avais l’exemple personnel de ma grand mère qui est partie récemment à 103 ans dans son sommeil et qui n’avait pas connu de grosses maladies.Son secret ?elle vivait chez elle avec un oncle et une tante qui ne sont pas mariés et qui l’ont toujours entourée et soutenue.Je suis persuadé que si elle avait vécu seule dans une maison de retraite elle n’aurait pas vécu aussi longtemps !!!

  452. BELHOCINE says:

    Bravo! et si on créait un réseau de relations humaines soudé à travers le monde: se rencontrer, organiser des voyage, publier des livres, organiser des manifestations….?

  453. Laurienne Bernard-Mazure says:

    Je tiens à vous dire combien cette lettre m’a choquée, mise en colère et dans une tristesse sans fond. Vous rendez-vous compte de ce que cela peut faire pour quelqu’un qui est isolé contre son gré, justement à cause de gros problèmes de santé, de lire que « l’isolement tue » ????? C’est affreux de votre part de tenir de tels propos, en affirmant être là pour nous apporter une bonne santé physique et morale.

    Je suis moi-même atteinte d’une maladie grave dont je ne
    guérirai jamais, qui m’a pris ma vie (pas de travail, pas de
    relations sexuelles possibles, pas d’enfant, pas de vie
    sociale justement, etc…). Les personnes autour de moi
    m’ont peu à peu lâchée car vous l’ignorez peut-être si vous
    avez la chance d’être en bonne santé, mais la maladie fait
    peur, isole et vous rend comme pestiféré aux yeux des
    autres. Alors quand on reçoit votre lettre qui dit que
    l’isolement tue, que faire sinon plonger dans un désespoir
    profond ? Vous ne faites qu’enfoncer un peu plus les gens
    qui ne vont pas bien, qui ne sont pas dans la norme et sont
    rejetés par la société actuelle où la performance, le plaisir et les activités en tout genre priment sur le reste.

    C’est bien triste et bien regrettable, surtout venant de
    quelqu’un qui se dit être là pour aider les autres !
    Personnellement, je voudrais bien pouvoir moi aussi
    appliquer vos conseils et créer un groupe de personnes
    amies, ne pas dire non aux invitations, passer de bons
    moments en famille, sortir, etc… (bref, tous les conseils
    donnés à la fin de votre lettre), mais ma maladie rend tout cela impossible.

    Alors, que dois-je faire ? Suis-je condamnée non seulement
    à supporter ma maladie, ma solitude, mais en plus à
    culpabiliser parce que c’est moi qui ne fais pas ce qu’il faut,
    et condamnée à mourir plus jeune puisque
    cet isolement va me tuer ???

    Vraiment, réfléchissez un peu avant d’écrire des choses
    pareilles ! Et pourtant, oui, je suis la première à penser que l’AMOUR est ce qu’il y a d’essentiel dans la vie.
    Mais posez-vous la question : avez-vous écrit cette lettre dans l’amour des malades, des pauvres, des isolés ?

  454. Haussard says:

    Merci d’avoir si bien expliqué ce merveilleux phénomène que j’ai moi-même vécu, pour mon plus grand bonheur.

  455. Eimberk says:

    Bonjour,
    Il est vrai que d’être aimée et d’aimer est le meilleur stimulant. Avec mon époux nous avons 51 ans de mariage. Il est atteint de dégénérescence cortico basale, vraisemblablement liée à la prise de statines. Ce n’est pas simple tous les jours, mais nous sommes ensemble et nous nous aimons, à 75 ans ,c’est le plus grand des bonheurs. J’estime que nous avons beaucoup de chance et je remercie le ciel tous les jours.

  456. cristine Villeneuve says:

    Ce que j´ai à vous dire, c´est que vous êtes des gens
    formidables, sincères et généreux.
    Un grand MERCI à toute votre équipe.
    Nous vous aimons..cris

  457. samama patricia says:

    bonjour
    je voulais réagir à votre commentaire, je vous rejoints lorsque vous dites que les rancunes il n’en faut point ,car en faite, il faut être en phase avec soi même pour être bien avec les autres mais je penses que c’est aussi un travail d’acceptation, s’aimer pour aimer les autres non ??
    vivre en paix avec sois. L’AMOUR j’y crois c’est le meilleur des médicaments, la convivialité ,transmettre son bonheur et accepter la différences des autres.
    Ma mère à 84 ans et elle est en bonne santé ,elle est toujours entourée de ses enfants , elle vit avec une de ses filles handicapée atteinte de surdité et dépressive. Nous ,ses autres enfants sommes là, des qu’elle a besoin ,nous sommes présents .Notre père est décédé à 54 ans, mais nous lui apportons de l’amour autant que nous pouvons ,du temps on essaie de lui en consacrer ,on maintient des réunions de famille, elle ne sera jamais isolée on y veille. Il faut savoir donner du temps quand on en a la possibilité, elle partira un jour et il ne faut pas attendre ce moment tant redouté, il faut vivre des instants des que ca se présente. Il n’y a pas de divorce, on se repecte,nous avons des personnalités différente mais aucunes rancunes car on peu dire les choses même si c’est quelques fois difficiles de la entendre… C’est CA l AMOUR
    MERCI pour tous vos messages qui transpirent de VERITES..
    Patricia

  458. Gaétan Fortin says:

    Bonjour,
    Je vois que vous vous immiscer dans tous les genres de discussion; j’aimerais donc vous faire part d’un problème de santé qui m’a tenaillé pendant longtemps, qui m’a fait souffrir d’une façon incroyable et qui m’a surtout éclairé sur le peu de sensibilité de beaucoup de médecins et de spécialistes en médecine.
    J’ai souffert d’une cystite interstitielle pendant longtemps(maladie incurable), allant uriner au moins 43 fois par jour avec des douleurs insupportables me dirigeant de plus en plus dans le découragement total. Mon urologue tenait à me rencontrer à tous les mois mais seulement pour me dire qu’il ne pouvait rien faire pour moi. Un jour, en vérifIant sur l’Internet, j’ai lu un article d’un citoyen de Londres qui trouvait curieux que les gens atteints de cette maladie se plaignaient constamment; je n’ai pu résister à l’envie de lui répondre pour le disputer pour écrire des propos aussi outrageants à l’endroit de personnes souffrant atrocement. L’individu m’a répondu qu’il suffisait de prendre de deux à trois pillules de « Prelief » par jour et que tous les malaises disparaissaient ( coût des pillules 0:07 cents l’unité). J’ai essayé le médicament en question et le résultat a été sublime dès le début du traitement. J’avais essayé au préalable, sur les recommandations de l’urologue des traitements au DMSO ainsi que d’autres médicaments mais toujours sans aucun résultat. J’ai discuté de ce résultat avec mon médecin personnel (non pas l’urologue) qui m’a fortement recommandé de continuer la prise de ces comprimés, qu’ils n’étaient pas dommageables pour ma santé.
    Si c’est tellement efficace pour moi, ça pourrait certainement l’être aussi pour les milliers de gens qui souffrent de cette maladie et j’ai pensé qUe vous pourriez peut-êtreutiliser votre tribune pour renseigner les gens sur ce remède « miracle ». Il ne guérit pas la maladie mais il me permet de manger n’importe quoi, de boire du café, du thé et un bon verre de vin aux repas sans ressentir aucune douleur au bas-ventre, à la vessie etc.. De plus, j’urine maintenant comme tout le monde, c-à-d quelques fois par jour seulement et pas plus d’une fois la nuit. Je peux maintenant voyager, aller au théâre et profiter de la vie.
    Merci pour votre implication!

  459. Elisabeth says:

    Bonjour, très heureuse de lire cet article riche et encourageant. Je vais continuer mes efforts !
    Merci.

  460. ORJUBIN says:

    Il a continué l’oeuvre d’OHSAWA par les ETATS UNIS. Ce qui est différent c’est votre approche des émotions, votre transmission de l’action de émotions ( é = extérieur et motion = mouvement). Les émotions sont LE RESULTAT de notre CONDITION créé elle-même par notre mode de vie, principalement alimentaire. Le premier stade de la maladie c’est la FATIGUE, le deuxième c’est l’ELIMINATION, le troisième c’est le COMPORTEMENT EMOTIONNEL et ainsi de suite… .

  461. ORJUBIN says:

    Vous rejoignez Nyoïti Sakurazawa dit Georges OSHAWA (Oh, ça va!), rénovateur de la macrobiotique d’HYPOCRATES et HUFFELAND le médecin de GOETHE qui définit 7 étapes de la maladie jusqu’à l’ARROGANCE ( MOI et les autres). Ce qui nous détruit actuellement c’est la domination de l’esprit séparation. Je suis MOI et je fais ce qui me plait, l’ORDRE de l’UNIVERS c’est pour les autres. La réalité s’est le SOI, plus souple, plus ouvert. Dans votre lettre je retrouve MICHIO KUSHI … .

  462. André Jeaugey says:

    Vous décrivez un monde idyllique qui n’existe que rarement. La réalité est que nous vivons dans un monde individualiste, jouisseur, dur pour ne pas dire violent. Un mariage sur deux se termine par un divorce et dans l’autre moitié il y a très souvent un dominant. Dans les associations la lutte entre les personnes est fréquente : on joue aux cartes pour battre l’autre, …. J’ai été gravement malade et il me reste des séquelles physiques et morales. J’ai travaillé dans une grande entreprise, j’ai séjouné dans des hôpitaux, j’ai été membre d’associations où j’ai rencontré des personnes formidables et de tristes individus. Les personnes intéressantes vivent leur vie au jour le jour et à l’instant présent ce qui fait qu’on ne peut pas établir de relations durables avec elles. Donc il faut se construire son bonheur individuellement en fonction de ses centres d’intérêts et faire confiance à la vie qui nous offre parfois de bons moments dont il faut alors profiter pleinement.

  463. Isa says:

    Un petit rappel qui fait tellement de bien…
    Pour ma part, je suis absolument convaincue des bienfaits des bonnes relations sociales sur la Santé !! « Il ne faut jamais attendre de dire je t’aime aux personnes qu’on aime… » c’est essentiel, dire « je t’aime », ce peut être passer dire bonjour, passer un coup de téléphone, serrer dans ses bras, laisser un petit mot… chacun peut trouver sa manière de dire à l’autre qu’il est important pour lui… et ça fait tellement de bien !!?

  464. denise mc says:

    vous avez raison
    c, est mon style de vie.
    J ai 83 ans…..et en sante……
    mon but….100 ans

  465. anita says:

    bonsoir
    pour completer la pensée du dr David SERVAN SCHREIBER
    7 pistes pour se faire aimer :
    savoir consacrer du temps pour l autre
    faire des compliments , vrais
    etre positif sur soi meme
    cultiver l humour
    apprendre a demander
    prendre plaisir a écouter
    ne jugez jamais;juger c est tres facile ,mais tres reducteur , cela met une etiquette qui emprisonne.Et comme on ne connait qu une infime partie de l autre vous avez toujours tort! lui laisser la liberte d étre aussi tout autre que vous pouvez imaginer, c est extremement precieux parce que plutot rare…
    ON APPREND DE TOUS.ET COMBIEN CELA FAIT DU BIEN DE RECEVOIR OU D ETRE AVEC DE VERITABLES AMIS.

    estextremement precieux parce que plutot rare…

  466. Renard Françoise says:

    Exactement

    1. Renard Françoise says:

      Exactement

  467. Agathe Allaire says:

    J’ai beaucoup apprécié,cela confirme mes croyances et la puissance de notre réseau.

  468. Gandais says:

    Merci pour cette belle lettre et le message d’espoir qu’elle porte, pour chacun d’entre nous et pour tous.
    Florence

  469. Christiane HUMBERT says:

    Etre entouré et relié aux autres donne tout simplement plus envie de vivre. Faire des projets, les partager, les réaliser ou simplement rêver ensemble entretient le désir de vivre. C’est ce qu’on n’oublie dans nos sociétés : une personne âgée n’est rien d’autre qu’un enfant qui a grandi, vieilli mais qui n’en reste pas moins le même avec ses désirs, audelà de ses besoins. C’est Françoise DOLTO qui disait cela et elle a bien raison. Ne jamais oublier l’enfant qui est en chacun de nous…..Il faudrait vraiment repenser ce « 3ème » âge ……

  470. digneau says:

    Bonjour, merci pour ce bel article. C’est vrai mais il y a des parents ou beaux-parents qui nous ont fait du mal et qui ne sont pas prêts à attendre certaines vérités qui pourraient faire que la relation s’améliorerait. Toujours à nous titiller à nous provoquer, Je suis désolée mais je ne suis pas prête à accueillir mes beaux-parents, cela entraînerait un divorce et des maladies. Non pas que je n’aime pas les personnes agées, j’ai fait du bénévolat dans un EPAHD en Ecosse et j’en ai reçu beaucoup en échange de la part de ces gens. J’ai 2 enfants et essaie d’avoir de bonnes relations avec eux pour ne pas avoir le même souci plus vieille. D’ailleurs ma fille veut qu’on aille chez elle à notre retraite.

  471. SUIRE Christophe says:

    Correctifs :

    . »Je veux parler du fait que… »

    . »ce point laissé sans débat »

  472. SUIRE Christophe says:

    Bonjour,
    Un élément discriminant dans votre panel des sites à centenaires m’interpelle très fortement alors qu’il semble vous apparaitre à vous comme non pertinent… Pourquoi ?
    Je veux parler que du fait que les centenaires dont vous parlez semblent résider très majoritairement dans des zones géographiques d’altitude, (Pérou, montagnes Sarde, Abkhazie…)
    Est-ce que cet aspect a été bel et bien pris lui également en considération comme cause éventuelle de ces longévité particulières ?
    Merci de m’éclairer sur ce point laisser débat.
    Mr Suire/Laborantin/Guadeloupe

  473. Pierre F. says:

    C’est tellement beau et émouvant que cette réalité humaine si frappante aujourd’hui remise en valeur !… Merci.

  474. Laure says:

    Plaisir de lire le grand David à la fin de votre article passionnant, merci Xavier!

  475. renaud says:

    Très bonne anayse

  476. Esnelda Martinez says:

    J’ai une tente qui vit en Uruguay ella a 102 ans mais elle est entouré d’une partie de ce qu’elle a crée sa famille adoptive car elle meme n’as pas d’enfants . Son « arriere petite fille tous les jours aprés la sortie de l’école la coiffe et la maquille (elle a 1O ans et tout le monde se ^porte trés bien.
    Un vraie exemple d’harmonie existententielle.

  477. Demba BA says:

    au Sénégal et en langue Ouolof, la plus répandue dans le pays, on dit(traduit littéralement):l’Homme est le remède de l’Homme. et j’ai pu constater que même dans d’autre langue du pays ce concept se retrouve.

  478. Eliane Samson 80 ans says:

    Je vis en harmonie avec ce que vous préconisez tant au point de vue matériel que spirituel, il faut toujours avoir un sourire au coin des lèvres pour l’offrir à la personne que vous croisez. Dans les campagnes autrefois, tout le monde se disait « bonjour » et en souriant, lorsque j’arrive dans un commerce, c’est ce que je fais, mais peu de gens y prêtent attention, on me regarde comme si je sortais d’un autre monde, mais je continue et lorsque des jeunes veulent me porter mon panier dans la rue, je suis la plus heureuse de la terre et je remercie le ciel de les avoir rencontrés. Chaque matin, j’apprécie une fleur, un bosquet, un oiseau qui passe et cela me donne du courage pour vivre une bonne journée malgré une poliomyélite subie depuis l’âge de 15 ans, qui m’a déformé les pieds et me donne d’horribles douleurs pour marcher. D’ailleurs j’ai presque fait le tour du monde grâce à mes amies qui sont toujours à mes côtés pour m’aider !….

  479. Serge Thérien says:

    Très grandes félicitations pour votre ouverture de cœur et votre œuvre.
    Dans « Le vrai secret de santé des centenaires » vous avez écrit: « la puissance thérapeutique des relations humaines ne fait plus de doute. Ce qui reste à comprendre, c’est la façon dont cette magie opère. »
    Et si c’était nos 40,000 neurones cardiaques, générant un champ électromagnétique 5,000 fois plus fort que celui de notre cerveau, lorsque nous manifestons les sentiments du cœur, à savoir la sollicitude, la gratitude, la compassion, le pardon et la joie?

  480. Provot says:

    La Marraine de mon épouse vient de fêter ses 106 ans à la maison de repos de Sch., où elle se trouve maintenant suite à une mauvaise chute. Mais elle était encore dans son appartement de St… il y a 7 mois, où elle vivait seule depuis la mort de son mari en 1987. A 105 ans elle faisait encore des courses dans son quartier. Elle avait chaque jour la visite de sa femme de ménage, et chaque semaine celle d’un membre de sa famille. Elle était parfaitement indépendante. Maintenant dans la maison de repos, elle passe sa vie au lit, ou dans un fauteuil roulant, car elle est dépendante de tout. Il lui reste le plaisir de pouvoir parler avec ses visiteurs. Elle trouve le temps long.

  481. dimdammeister says:

    Avis personnel. Tres bon article…Avec plaisir j »ai relu…

  482. cazin says:

    Merci pour toutes vos lettres d’information. Une mine de trésors sur la santé.
    Continuez à nous informer.

  483. Panoma says:

    Bonjour,
    Je vis seule dans une petite commune de Guadeloupe, veuve depuis 4 ans et ma famille proche est en Métropole. et j’ai beaucoup de chance: Je suis entourée de voisins avec qui j’échange les fruits de nos jardins. Je passe voir presque chaque jour ma voisine de 90 ans qui a décidé de rester chez elle avec l’aide de ses enfants qui se relaient, une soignante et une aide ménagère. J’apporte mes épluchures à Clotilde, 87 ans qui élève des poules. Je distribue abricots-pays et mangues à trois familles, non loin (8 enfants au total).
    J’arrive à participer un peu à l’action d’une association APAJH et à Amnesty Guadeloupe.
    Et je remue: 3 bonnes marches, si possible chaque semaine en compagnie de Dinnia et Maryvonne ou d’Arlette, marche qui se termine par un thé ou café chez Myrta 82 ans.
    J’ai encore la possibilité d’aider à distance des proches en difficulté.
    Dans ces conditions, je souhaite vivre encore quelques temps!

  484. Genzel says:

    « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité « Saint Exupery
    Voilà la recette pour y parvenir ! Un grand merci pour cet article tellement vrai mais difficile à mettre en pratique dans cette société en déconfiture….Mais l’espoir fait vivre !!

  485. Jean Vidil says:

    Monsieur, Je vous suis reconnaissant de m’avoir adressé le 11 juin votre Projet Santé Corps Esprit qui m’intéresse au plus haut point, et j’ai été très ému et convaincu par ce que vous écrivez sur les relations humaines en tant qu’élément décisif pour l’équilibre humain et une bonne santé sur tous les plans. Je me réjouis de pouvoir bénéficier de vos envois réguliers et vous exprime de cordiales pensées. JV

  486. Katell Martin says:

    Bonjour,

    Au moment de diffuser cet article dans mon cercle proche, j’ai pris conscience que nombre de mes proches avait subi (ou allait subir) la perte d’un être proche (et remarquable parfois de sociabilité).
    Je sais, pour lire vos articles, que tel n’était pas ce que vous induisiez mais je trouve qu’il serait intéressant de redire la chose suivante : l’isolement favorise le déclin prématuré mais le déclin ou décès prématuré ne s’explique pas bien entendu systématiquement par l’isolement. Tant d’exemples autour de nous le prouvent s’il le faut.
    En redisant clairement cette évidence, dans ce cas l’article peut être plus facilement et largement partagé, car il rassure et ne prend pas le risque de soulever l’indignation … merci!

  487. Chantal Devaux says:

    Je trouve que c’est parfaitement juste et plein de bon sens. Tout le monde a besoin d’amour, à tous les âges.

  488. Claire Guitard says:

    Un immense merci pour ce texte qui fait chaud au cœur.
    Se rappeler l’ESSENTIEL. La richesse des relations humaines qui va bien au-delà des bons vieux trucs de santé, sport, non-stress, alimentation etc … Voilà qui me redonne du punch pour entamer la journée ! On est au cœur même du bien-être. Vraiment merci

  489. Letty Hélène says:

    Votre lettre me touche beaucoup.
    La relation aux autres est vitale. Elle est à entretenir. Ce qui demande
    de sortir de soi et de chez soi. Ce n’est pas sans effort. Pour approcher l’autre, il est nécessaire de mettre de côté ses a- priori,
    ses jugements. Cela en vaut la peine.

  490. Marie says:

    Dites-moi connaissez- les molécules de signalisation REDOX?
    Merci pour vos infos sur le vieillissement et j’attends votre réponse.
    Marie

  491. RAZAKANIRINA says:

    Seulement merci.

  492. Nadine says:

    Merci pour cette lettre qui fait »chaud au coeur » En effet dans ce monde un peu brutal, c’est réconfortant, rassurant, de constater
    que les vraies valeurs sont celles du coeur

  493. Françe Rainville says:

    Merci pour cette lettre qui me rejoint énormément car cette reçette de vie fait partie de moi actuellement voila cet écrit me rends encore plus confiante par votre démarche et pas juste pour moi mais pour tous ceux qui liront cette lettre merci. Françe du Québec
    Merci

  494. Vincent Duplessy says:

    Bonjour,

    C’est votre lettre d’information qui, à date, m’a le plus touché. Je le finit les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres. Ce que vous dites est tellement vrai ! Les vrais relations d’amitiés et d’amour sont le coeur de ma vie et un des moteurs de ma motivation à bien des choses. Merci de le dire de si belle manière.

    Vincent

  495. jeanne mathilde says:

    nous venons d’accompagner notre tante Léone née le 11 12 1916 àLyon décèdée le10 06 2016 notre fils Chrstophe 48 ans lui a écrit;… oui oh oui aimer et se sentir aimé,nous aide à vouloir vivre .merci de nous le rappeler.Jeanne

  496. Dirk Lovink says:

    Merci! Je suis touché de vous lire et en meme temps voir ma famille et mes amies et connaissances de plus en plus diverti.

  497. NOMAS says:

    Je pense que nous avons chacun un chemin qui nous est particulier et que les conditions idéales peuvent être différentes en fonction de la personnalité et des choix de vie qui y sont attachés.
    Il me semble que si nous vivons une forme d’isolement par choix cela ne génère pas les mêmes problèmes physiques et psychologiques que lorsqu’il est imposé. Certains ermites ont vécu âgés…
    Le contexte de vie, l’alimentation, les activités sont très importants… la reliance salvatrice au vivant ne peut s’inscrire que dans un environnement adéquat à moins d’avoir développé des capacités spirituelles élevées permettant de la sublimer.
    Le fait d’être dans une différence, quelle qu’elle soit, peut aussi isoler du  » groupe « , raison pour laquelle se créent des oasis et éco-villages car, dans vos exemples comme cette île au japon ou en Sardaigne que vous citez, ce qui relie les personnes c’est un mode de vie, une culture propre à un lieu privilégié… Il en était ainsi dans nos campagnes Françaises tant que le monde était  » Paysan « … ce qui a éloigné les êtres, c’est le mode de fonctionnement d’une société basée sur une consommation et un mode de vie individualiste où les savoirs ancestraux ont perdu toute valeur de transmission… ou les humains et les animaux ne sont pas respectés et ce dès leur naissance…
    Un véritable gâchis que chantait déjà Ferrat !
    Comment remettre du sens, et du bon ? il faut déjà en éprouver le désir pour communiquer avec autrui, cet autre qui portera des valeurs saines que les générations futures pourront elles aussi transmettre avec amour pour que le vivant puisse être sauvé… chaîne dont nous faisons partie…
    Ne demandons plus aux êtres vivants d’être productifs mais offrons leur de développer leur potentiel créatif…
    Donc oui, je pense comme vous que l’isolement peut être nocif mais être entouré aussi si il n’y a pas d’amour et d’échanges gratifiants et vivants… Il est parfois difficile de trouver le bon équilibre et il demeure fragile…

  498. didier says:

    Ami henry,
    Tout à fait d’accord. Je dédie grande partie de mon temps à la promotion de santé naturelle au sein d’un barrio pauvre de Caracas, Venezuela. Et c’est important la « convivence »… la personne est un tout. Le psychique et corporel vont ensemble, tout es lié; je dirais même, le spirituel, la relation à Dieu est ici aussi.. Très intéressant et enrichissant ce partage.
    « En plus je suis atteint du Parkinson depuis une douzaine d’ année et j’ai été sensible à votre première lettre dans laquelle vous faisiez mention spéciale à cet handicap, ofréciant piste d’alternatif traitement naturel. J’ai faim de savoir et essayer d’avantage.
    Sincère merci.
    Didier

  499. guy chalverat says:

    un excellent rappel pour moi je vais essayer d’améliorer mes contacts et rencontrer plus souvent mes connaissances et famille.

  500. Amber Wilkinson says:

    J’ai lu avec beaucoup d’attention votre message. En 1992 j’ai eu un cancer du sein. L’oncologue m’a dit que mon genre de cancer était un cancer réactionnel, j’avais perdu ma mère et mon emploi. J’étais diplomate et un jour mon mari m’a dit que je devais choisir entre ma carrière ou lui. J’ai fait le mauvais choix. Je ne sais pas comment j’ai survécu car je n’ai pas eu le support de mon mari, ni de mes sœurs. Si ce n’est que grâce à un travail que j’avais réussi à trouver. J’ai pris mon mois de convalescence et je suis retournée travailler. Là j’avais le support de mes collègues et de ma patronne. Si j’aurais été seule, je ne serais plus de ce monde.
    Quand mon mari est mort, je suis rentrée en Belgique pour me rapprocher de mes sœurs, chose qui c’est révélée fausse. Depuis je vais de maladie en maladie, j’ai 69 ans. J’ai décidé de m’inscrire à un sport l’aqua-gym. J’espère que cela sera favorable à ma santé. Excusez-moi d’avoir pleurer sur votre épaule. Il y a une chose que les américains font très souvent c’est de se faire des calins, un « big hug ». Ma famille américaine est très heureuse et en bonne santé. Mes grands-parents, mes tantes et oncles ont vécus la plupart d’eux proche des 100 ans. J’espère que vos lecteurs comprendront votre message et en prendront bonne note

  501. koudjeti says:

    bonjour , vous abordez une nouvelle approche dans la prise en charge du patient , effectivement beaucoup de maladies mentales et psychosomatiques sont dues au manque de ces relations humaines et affectives , mais malheureusement dans la majorité des cas , le médecin néglige au cours de l’interrogatoire ce coté social . s’empresse de prescrire des médicaments qui sont fournis par son logiciel et hop la consultation est terminée .
    D’autre part toutes les religions soulignent l’importance des liens de parenté , d’étre bon avec autrui, aider les gens pauvres etc. , la perte de ces valeurs morales conduit au déséquilibre mentale et induit le stress , favorisant le cancer et maladies auto immunes .

  502. PERE says:

    Je vous rejoins tout-à-fait dans votre exposé.
    Mille fois merci !
    Simone PERE, 12 juin 2016

  503. Petitcuénot says:

    Merci beaucoup !
    Oui ce sont les bonnes relations qui font vivre, et surtout les relations d’amitié. Nous animons une petite (après en avoir animé une grande) association qui réunit pour des goûters des mamans seules en difficulté avec quelques personnes âgées très seules, quelques hommes. Je fais de bons gâteaux maison, on s’échange les nouvelles de chacun ou du monde, on rit, on s’embrasse…il y a des dépannages de toutes sortes, on nous appelle souvent papa, maman. Cela se passe dans notre maison qui est assez grande et qui a un une grande terrasse.
    Pour ce qui est de nos enfants : 3 avec 8 petits enfants, ils nous ont demandé de pouvoir se réunir tous pendant des weekend avec leurs enfants ici dans la maison…grand chambardement pour qu’il y ait 3 chambres pour leurs couple en tranquillité et la place pour la progéniture…
    Quand à nous nous allons fêter nos noces d’or, en faisant un grand rassemblement de toute la famille et des amis très chers…notre amour ne fait que grandir !
    Pour ce

  504. Francette Faure says:

    Merci infiniment pour votre lettre faisant partie des aidants vos conseils je vais ..essayer de les suivre merci bien cordialement

  505. Bernard Quincé says:

    Bonjour,
    Elémentaire, en apparence, mais il est bon d’avoir des études confirmant une impression que l’on peut avoir.
    Il est tout aussi important d’avoir donné des pistes pour sortir de l’isolement ou amplifier son réseau.
    Très cordialement.

  506. gouret michèle says:

    Bonjour,
    je partage complètement votre point de vue sur le bien fondé des relations sociales; je suis Infirmière d’accompagnement de personnes en difficultés physiques et psychologiques, j’ai animé des groupes de paroles pour personnes isolées, et j’ai constaté que l’effet groupal favorisait le retour de la confiance en soi, la restauration de l’image de soi, que la relation a un pouvoir thérapeutique, qu’accueillir autrui est bienfaiteur, qu’accepter les différences nous enrichit et nous rend heureux…
    Michèle

  507. Coutant says:

    J’étais en perte d’énergie ces derniers temps ce qui m’arrive rarement et principalement quand je me sens en manque de manifestations affectives.Merci pour cette piqûre de rappel qui m’offre une meilleure analyse de ma situation actuelle.Il est temps de changer de braquet d’autant que j’ai bien l’intention de rejoindre les centenaires dans 18 ans.Longue vie à vous .

  508. Paulette Bilak says:

    Je suis tout-à-fait d’accord : l’amour, l’amitié, le rire (ensemble), le partage – rien de cela ne peut être acheté. C’est le plus précieux – tout le monde a besoin de se sentir utile et apprécié.

    Merci !

  509. Françoise says:

    Merci pour ce message radieux et plein d’espoir;
    la solidarité , le lien avec les autres font partis des piliers de notre équilibre

  510. MALOT says:

    Cher Monsieur BAZIN,
    Sans vouloir vous encenser exagérément, je dirais qu’il n’y a qu’un homme de cœur, généreux et altruiste, pour effectuer le travail de vulgarisation que vous nous faites partager.
    Soyez remercié autant que cela est possible, par cet égrégore de pensées pleines d’amour et de reconnaissance qu’ont créé vos lecteurs, et qui, immanquablement, vous reviendront pour votre plus grand bienfait.
    Avec toute ma gratitude, et mes encouragements bien sûr !
    Cyril MALOT

  511. o.malley says:

    Au pays de Oui.Oui, ça se passe comme ça aussi……..Tout le monde , il est beau , tout le monde il est gentil et ne pense qu’à la solidarité avec les autres…

  512. Cécile says:

    Excellent article, rempli de conseils avisés et d’exemples concrets.

  513. Jean-Pierre says:

    Merci d’exprimer si clairement ce que je ressentais comme une envie…
    J’ai compris maintenant que c’est une nécessité pour moi comme pour les autres.
    Bonne santé à tous ! Jean-Pierre

  514. Sophie Husson says:

    Bonjour
    Merci pour votre enthousiasme et toutes ces choses que vous nous apprenez ou que vous nous confirmez
    Garder votre enthousiasme et est bien nécessaire!
    Sophie

  515. quaegebeur says:

    Je partage à 100 pour 100 votre article sur la longévité de l’être humain . Je suis née à la campagne et mes parents cultivateurs étaient très accueillants et rendaient beaucoup service , ils ne vivaient pas replier sur eux même .Mon père a vécu jusque 91 ans et ma mère 83 ans malheureusement elle avait un problème de coeur dû à des rhumatismes articulaires qu’elle avait eu vers l’age de 12 ans . Ma soeur aînée et mon frère cadet ainsi que moi même , sommes aussi beaucoup tournés vers les autres , ainsi nous retirons beaucoup de positif dans notre vie de chaque jour .

  516. Semery Josiane says:

    rester humble. Cela est le secret du Bonheur. Si tout le monde pouvait méditer sur ces simples explications, le monde changerait….

  517. Semery Josiane says:

    Merci pour votre lettre, criante de vérité . Dans ma vie professionnelle, j’étais commerçante, j’avais énormément de contact avec mes clients. Au fil du temps, beaucoup venaient simplement pour discuter, me parler de leur quotidien, j’étais en quelque sorte une succursale d’un bureau social . C’était enrichissant moralement pour tout le monde, même si le tiroir caisse ne s’ouvrait pas. Maintenant que je suis à la retraite ( j’ai 70 ans), j’aime écouter les autres, leur apporter du soutien moral, les aider simplement. Partout où je me trouve, je tisse des relations de convivialité et je suis toujours disposée à rendre service. J’ai aussi compris qu’il ne faut surtout pas vouloir dominer les autres , mais

  518. BAILLY says:

    Je suis encore relativement jeune, j’approche la soixantaine, mais il est facile de faire le rapprochement: bonne relation et bonne santé, particulièrement avec ceux qui nous sont proches, parents enfants, amis. Dans notre société occidentale les relations intergénérationnelles sont difficiles à développer mais combien enrichissantes. Je m’occupe d’enfants dans les quartiers sociaux 2 fois par semaine et chaque rencontre est une joie partagée qui m’enlève tout stress et frustration de notre vie trépidante actuelle. De même les moments avec les personnes plus âgées donnent de la profondeur à mon existence, leur simplicité et leur regard sur la vie sont une source de sagesse. Si Jésus Christ nous encourage à nous aimez vous les uns les autres, c’est surement le meilleur mode de vie.

  519. Zemouchi M-A says:

    Bravo, vous avez pu vous attaquer à un tabou, très longtemps négligé par nos institutions et la nouvelle génération. C’est important de savoir que y’a des communautés qui perpétuent cette relation entre les générations et l’échange d’electrons cad le contact entre les individus qui permet d’aller mieux.
    Salutations, bonne continuité, merci beaucoup

  520. Louise B.M says:

    J’ apprécie vraiment! Cela fait réfléchir et nous aide pour une amélioration. Merci!

  521. wilfrid says:

    C était très enrichissant.
    merci

  522. CAMILLE GEDEON says:

    Tout a fait d accord avez vous. Merci.

  523. Sylvie M says:

    Un grand merci pour vos lettres toujours très intéressantes ! Il y a pourtant des facteurs qui me semblent importants à prendre en compte : les familles monoparentales en difficulté, les parents toxiques, égoïstes ou négligeant, une éducation nationale en sous effectif… produisent isolement, frustrations, souffrances.., etc. Beaucoup d’entre nous sont seuls depuis la petite enfance et bien sûr connaissent les symptômes que vous décrivez et bien pire encore parce que sur leur front il est marqué « fragile » et dans nos sociétés ces personnes là deviennent des proies. Comment créer des liens, avoir des contacts sans moyens, sans confiance, sans entourage sain.. ? Il me semble que vos lettres s’ adressent souvent qu’à une petite partie de la population .

  524. Bernard says:

    Pas de long discours , et simplement MERCI.

  525. suzel says:

    Cela m’a fait du bien de lire votre lettre. C’est un message qui va droit au cœur. Nous sommes tellement occupés à courir que nous voyons à peine les gens qui sont proches de nous. Ce message me conforte dans ma conception de la famille et des amis.

  526. ariane says:

    Oui tout est vrai mais hélas tout n’est souvent qu’un sentiment sans retour d’autrui, mais OUI l’AMOUR seul sauve et mème avoir un animal, chat ronronnant ou chien

  527. godelieve says:

    suite à la thrombose de mon époux il a du être soigné au chr et de là en revalidation j en ai souffert autant que lui de le voir sans défense et malgré l insistance de l assistante sociale de le placer en maison de repos j ai réunit toute mon énergie et il est rentré chez moi. maintenant il nous a quitté. j ai du mener un combat pour y arriver.

  528. Catherine Bony-Brandt says:

    Merci Monsieur pour ce texte qui nous rappelle l’essentiel, qui est aussi le texte essentiel de la foi chrétienne : « aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ».
    Je lis tous vos articles avec le plus grand intérêt. Mon mari et moi, retraités, avons trouvé avec la pratique de sport douce plusieurs fois par semaine, ainsi que le renouveau de la pratique religieuse, qui est aussi un lieu de socialisation, même si c’est du « small talk », un moyen de rester en contact avec le monde extérieur. Et comme vous le dites bien : se rencontrer, prendre le temps d’être ensemble.
    L’Internet c’est la boîte de Pandore : l’accès à votre site nous en donne le meilleur.

  529. godelieve says:

    m^me sur ordre d une assista

  530. Guay says:

    Merci pour tout ce que vous nous partagez.

    J’apprécie beaucoup: Le vrai secret de santé.
    C’est bon de se rappeler ces moyens.

  531. Roland Peccoud says:

    Certes, les relations sociales, familiales et amicales, jouent un rôle important dans le maintien de la santé physique et psychique, à la condition toutefois que nos partenaires aient plaisir à nous voir ; il faut pour cela que notre attention aux autres déclenche chez eux des sentiments d’amour. Combien de vieux grigous, de vieilles quinquernes ou rabâcheuses se lamentent d’être seuls !
    Les relations sociales, ça se cultive : gymnastique, yoga ou QI GONG, lectures, pratique d’un art (même en amateur) … ce qui nous permet de rester vigilants, attentifs à nous-mêmes et aux autres..

  532. Filotea says:

    Merci! C’est tellement vrai! Je trouve que ce bel article est entièrement juste et émouvant…cultiver ces liens d’amitié riches et étroits avec autrui et briser l’isolement involontaire dans lequel beaucoup se trouvent malgré eux, aimer et servir nos aînés dans nos familles, que de beaux et vrais moments d’amour à vivre ensemble! malheureusement cela paraît parfois presque utopique dans certaines de nos sociétés contemporaines…et pourtant c’est l’amour qui nous la vie, donc s’il n’y en a plus c’est la vie qui s’en va.

  533. elisabeth frezouls says:

    Ce que vous transmettez est magnifique et nous avons vraiment cet envie d’attendre avec beaucoup d’impatience un de vos prochain mail qui va nous apprendre encore et encore!!!!!mais qui va aussi nous aider à persévérer en tous points.Vos messages sont accessibles à tous et nous ne pouvons que vous remercier car tout le monde a le droit de savoir comment » bienprofiter de la vie’,tant au niveau alimentaire,physique,psychologique……UN GRAND MERCI à vous ,MERCI au professeur Joyeux et à toutes ces personnes qui sont aupres de vous et qui ne cessent de se battre pour chacunes de nos vies Elisabeth

  534. Moser says:

    Merci pour ce très bel article!
    C’est clair et ces conseils sont précieux.Soigner la relation avec son conjoint,sa famille et ses amis est pour moi essentiel face aux turbulences extérieures liées à notre travail,au quotidien.
    Encore merci!

  535. Lauren says:

    Témoignage :
    Mon amie, usée mais en excellente santé, actuellement en gériatrie, a 101 ans 1/2. Elle est entourée par un groupe d’amis et amies qui se relaient pour aller lui rendre visite chaque jour. Le personnel soignant nous dit que, sans notre amitié et nos visites régulières, elle ne serait plus de ce monde …
    Sa vie ? Née en 1914, elle a subi pendant la petite enfance les privations dues à la guerre ; mais elle vivait dans une famille unie et aimante, où deux générations se côtoyaient. Première de sa classe, elle a été major au certificat d’études (tout comme sa sœur) – ce qui était rarissime pour les filles à cette époque. Elle est « montée » du Massif Central à Paris, où elle a décroché un travail au Ministère des Finances : elle a commencé par calculer les pensions pour les orphelins, les veuves de guerre, et les « gueules cassées » et ceci sans calculette ! Restée célibataire, elle y a fait toute sa carrière.
    Son régime alimentaire ? Le matin, un café et c’est tout. A midi, un sandwich jambon-beurre. Le soir, elle se cuisinait un vrai repas équilibré « comme faisait sa maman ». Cela lui a permis de mettre de l’argent de côté pour s’acheter (sans crédit) un vélo, puis une petite voiture, et enfin (mais avec un crédit !) un bel appartement en plein Paris 12ème, avec balcon (auparavant, elle vivait au « Palais de la Femme » à Paris, tenu par l’Armée du Salut – puis en colocation avec une copine). A l’âge de la retraite, elle a mis son logement en viager occupé … et les bénéficiaires attendent toujours !!! Le bouquet a servi à rembourser son crédit immobilier restant, et les mensualités lui sont un complément de retraite.
    Joyeuse, curieuse, bavarde, cabocharde, entreprenante, pionnière, elle a concouru à bicyclette, fait de l’équitation, du planeur, et même appris à piloter les « coucous » en aéro-club (ce qu’elle a arrêté, car cela lui revenait trop cher).
    Militante à la SPA, elle a recueilli et adopté nombre d’animaux.
    A 80 ans passés, elle suivait régulièrement des séminaires de spiritualité – sans jamais avoir abandonné la pratique religieuse donnée par ses parents.
    Maintenant, elle est usée par l’âge, et ne peut plus marcher ; mais elle a une bonne audition (elle adore la musique classique à la radio), voit sans lunettes (même si son acuité visuelle a bien baissé), comprend tout ce qu’on lui dit (même si sa conversation est devenue ardue), est comme une bougie à la fin de sa provision de cire, qui attend sereinement le moment de l’extinction de sa flamme !

  536. Dinita Lelievre 11juin 2016 says:

    Bonsoir, comme j’ai aimé votre message d’amitié et d’amour pour tous. Oui je suis d’accord avec vous et l’expérience qui en sort est bien la vérité. Même si vous offrez de votre temps ou de l’amitié de l’affection du soutient financier ou moral et de l’amour à ceux qui vous entourent, à un moment ils le refusent car ils ont peur. Mais armez vous de patience, de ténacité continuez à leur offrir tout ce que vous pouvez, et un jour ils vous remercieront de ne pas avoir lâché de ne pas les avoir abandonné. C’est là où vous connaîtrez le BONHEUR. Merci et à bientôt.

  537. Francoise says:

    Bonsoir,
    C’est avec grande attention que je lis vos newsletters. Mais celle-ci m’a profondément interpellée. Je pense effectivement que les relations amènent non seulement des échanges mais une écoute active et attentive. Mais ce qui compte, en mon sens, c’est de laisser parler son coeur avec un naturel enfantin et spontané. …
    Je vous remercie beaucoup et au plaisir de vous relire. …Françoise

  538. Raymond says:

    Merci pour l’ offrande de votre travail.
    Dans les <> qui contribuent a agir profitablement sur notre santé, il m’ apparait que la compréhension consciente de ce qu’ est l’objectif idéale de notre existence ainsi que la raison d’être de celle ci font partie de nos richesses culturelles les plus précieuses. Des richesses qui éclairent les besoins du corps et de l’esprit en nous renouvelant a nous mêmes.
    amitiés

  539. Laurent says:

    Bonsoir,

    Merci pour tous ces renseignements, j’aime particulièrement le dernier paragraphe. Oui, nous avons tous besoin d’amour, tout simplement. Donner de l’amour et aussi en recevoir, voilà la recette. Se sentir accepté tel qu’on est donne envie de vivre.
    Bravo, « santé corps esprit » bonne continuation.

  540. JEAN-MARIE GIRARD says:

    Bonsoir,

    je partage complètement les idées énoncées ‘plus hauts et vous remercie de nous les rappeler.
    merci
    Jean-Marie

  541. Simone says:

    Tout ce que vous dites est d’une criante vérité… mais on ne s’en rend pas forcément compte ! Merci de nous rappeler ces vérités fondamentales ! Donner de son temps c’est tellement recevoir plus… Oui les bonnes relations dans la famille, entre voisins, entre collègues sont nécessaires et il faut se donner la peine de les entretenir car on reçoit beaucoup en retour. Un simple sourire peut faire renaître un peu de confiance, de la reconnaissance ou tout simplement faire prendre conscience à la personne qui reçoit ce sourire qu’elle est importante…

  542. Sandra says:

    Merci pour cette lettre, j’ai toujours cru que c’était vraiment dommage d’envoyer les personnes âgées dans des maisons de retraite. J’aime beaucoup, par contre, l’idée de prendre soins des personnes âgées, de vivre plusieurs générations ensemble, d’intégrer dans la vie quotidienne de chaque communauté toutes les personnes de tous les âges. Le fait de fragmenter les familles comme nous le faisons en Occident, c’est peut-être une conséquence du système capitaliste : ce système qui veut à tout prix rentabiliser, profiter de la productivité de l’être humain au dépit de la qualité de vie et des rapports; ce système qui mesure l’utilité des personnes en fonction de leur niveau de productivité et qui les met à l’écart dès qu’elles ne produisent plus, qu’elles ne travaillent plus….

  543. BERTHELOT says:

    Malgré de nombreux rapports sociaux ,j’aimerai me rendre utile en aidant les autres . Je ne sais où m’adresser. j’habite à Fayence dans le Var

  544. Violette says:

    votre lettre me rassure, mais avons nous encore une chance que les jeunes comprennent ce message?
    je suis veuve, j’élève 3enfants placés et j’ai ma maman qui a 89 ans on ne fait plus partie de rien quand on a ce statut, les amis sont rares, les couples fuient plus ou moins …..nous vivons dans un monde égôïste,
    je suis engagée dans plusieurs associations et à la commune , et j’aide toujours les autres, mais je suis seule et je me sens seule
    mes enfants à moi sont loin , ils se battent aussi dans leur vie
    on se téléphone aussi souvent que possible pour se soutenir
    et leur père leur manque ,alors je dois rester le pilier

  545. Margarita says:

    Merci Monsieur Bazin pour cette belle lettre!
    Vivre en harmonie avec soi-même est les autres est un véritable baume pour le corps et l’esprit. Vivre d’amour est d’amitié c’est un travail constant, car donner pour recevoir et non pour rendre l’autre heureux peut nous apporter plus de frustrations que de bonheur.

    Encore merci pour nous éveiller au bonheur de partager.

  546. claude says:

    article intéressant qui demande à être lu plusieurs fois compte tenu de l’abondance d’informations.
    toutefois si vous pouviez éviter cette formulation :
    – deux fois moins de « chance » de mourir
    j’ai du mal à interpréter comme une chance la perspective de mourir …
    cordialement

  547. Danièle La Réunion says:

    C’est un message qui va droit au cœur ! Merci

  548. ROGER Edith says:

    Un grand merci pour votre lettre dont je partage complètement les écrits.

    Pour ma part je suis responsable d’une association d’aide à la personne pour les personnes âgées en difficulté de mobilité. J’ai 70 ans et je me sens bien, le partage avec les autres m’apporte énormément. Seulement un problème de hanche qui m’empêche d’être encore plus active mais je reste sereine grâce à ce lien social qui est très riche.
    Votre courrier est plein de bon sens , c’ est toute une éducation à modifier dans notre société qui oriente les personnes âgées trop rapidement vers des EHPAD ou maisons de retraite. Le respect de la personne, l’entraide, les échanges entre les générations …sont à réinventer.

  549. Mamymouette says:

    Tout à fait d’accord avec vous sur l’importance de s’intéresser vraiment aux autres, donc de « cultiver son jardin d’amitié ». C’est vital aussi de conserver un noeud familial lorsque nos parents ont disparu.
    Je pense être une bonne jardinière, mais c’est héréditaire, mes parents ont toujours gardé leur porte ouverte, recevant parents, voisins, amis « sans compter » !
    Merci pour vos lettres si intéressantes.

    Je me permets une petite remarque en ce qui concerne l’expression suivante que vous employez dans votre texte :
    … « deux fois moins de chance de mourir prématurément… »
    un peu surprenant … on pourrait plutôt parler de « risque »

  550. Cécile says:

    Très juste .
    Même une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, comme ma mère , à un stade très avancé , continue à réagir de façon très vive et profonde aux marques d’affection et je peux même dire que ces moments de tendresse partagée me soignent tout autant !

  551. Marylène says:

    Merci pour ce beau message. Je partage totalement!
    Née et élevée dans une famille conflictuelle et jugeante, j’ai pris mes distances au fil de ma vie. J’ai petit à petit développé, et entretenu des relations sociales de plus en plus authentiques, et intergénérationnelles, ce qui me semble important.
    Agée aujourd’hui de 68 ans, je vis en (nouveau) couple, une véritable relation de partenariat. Ensemble, nous pratiquons la biodanza, qui nous permet de développer de belles relations basées sur le respect, l’intergénérationnel, le partage… Danser ensemble, se prendre dans les bras, soigner nos amitiés, participer à la vie associative, tout cela nous rend heureux chaque jour!

  552. Nicole Hould says:

    Nous sommes tellement occupé à courir pour tout réussir que nous oublions l’important!! Le temps présent et les gens qui vivent autour de nous!! J’ai 60 ans, je fais de l’exercice régulièrement, je fais attention à mon alimentation, je travaille pour subvenir à mes besoins!! J’ai élevé mes 2 enfants qui font leur vie chacun de leur côté ! ! Ils sont autonomes et très indépendant ! ! Trop je crois j’ai oublié de leur montrer que nous avons tjrs besoin de soutien dans la vie et que nous devons en donner pour en recevoir un jour sans le demander!! J’envie ses peuples qui prennent soins de leurs aînés comme les parents à la naissance de leurs enfants!!

  553. catherine says:

    Merci de votre lumière et du bienfait de vos approches

  554. Jocelyne says:

    Cela me fait un grand bien de savoir que le bien vivre ne dépend pas de la catégorie sociale mais de notre environnement familial et social. J’ai connu la vie des sardes avant d’arriver en France. Je me suis adaptée à la vie occidentale où les amis sont nombreux mais tu ne peux compter sur personne. Mes véritables amis sont toujours mes amis d’enfance de l’île de la Guadeloupe. Merci pour cet art de vivre qui est un des facteurs d’avoir une bonne santé.

  555. Marie says:

    Moi qui ai une forte tendance à m’isoler, ça me fait du bien de lire ce mail ! Merci pour toutes les vérités que vous rappelez et les conseils pratiques proposés.

  556. bochra says:

    Très heureuse de lire votre lettre qui me conforte dans ma conception de la famille et des amis.
    J’ai eu à me battre contre la maladie et c’est moi qui ai gagné grâce à la présence, en continu de ma famille et de mes amis.
    Merci pour toutes vos lettres.

  557. Sophie Lauzun says:

    Bien d’accord avec vous et il est bon de le relire!…chaque être humain vaut la peine d’être connu et de s’intéresser à lui…;que de belles surprises nous pouvons vivre en abandonnant nos peurs,nos réticences.Le » lien » « the touch » » yoga » tout ceci voulant dire la même chose est primordial!restons ouvert et notre vie intérieure sera enrichie.

  558. Charlotte says:

    Bonjour,
    Je lis attentivement toutes vos news lettre et j’apprécie énormément toutes informations que vous nous donnez! J’apprends à chaque fois de nouvelle chose. Votre lettre du jour me fait particulièrement du bien et me motive à garder la même ligne dans ma vie privée et ma vie professionnelle!
    J’habite en Suisse et j’aimerais savoir s’il est possible de s’inscrire pour recevoir votre revue? Peut-être pourriez vous me répondre? Merci infiniment pour votre partage!

  559. Suzete Nunes says:

    Un grand merci pour votre lettre que m’a fait reflechir.Je veux faire un grand effort pour changer, parceque je suis un peu solitaire,mais je suis aussi solidaire.
    Je pense que vous avez raison…l’important c’est l’amour…vivant beaucoup ou pas beaucoup. Faire comme il faut pour rendre nos semblabes(pas tout a fait semblable! ) heureux, doit être notre but. Et encore merci.
    Bonne santé pour tout le monde

  560. peyre says:

    Parfait votre Mail, j’ai connu ce bon temps là quand j’étais jeune vivant à la campagne, on vivait très simplement, tout le monde s’entendait très bien, nous nous rendions services c’était gaie et agréable. Puis la modernisation: chacun ces soucis, ces tracas on les vis seuls chez soi.
    J’ai retrouvé cette sincère amitié: chez les Petits Frères des Pauvres,
    les bénévoles retraités admirables s’occupe des personnes agé(es) handicapé(es) avec beaucoup d’amour. Quand on se rassemble,
    c’est une grande famille réuni il y a beaucoup de joie de bonheur
    de ne plus être seul on ri, on s’amuse, la joie de vivre.

  561. genevieve 83 says:

    Il parait que c’est ainsi que les Homo neanderthalensis n’ont pas résisté au développement des sapiens sapiens , manquant de « dynamique sociale  » ……pour ma part je fréquente plusieurs fois par semaine les marchés provençaux, les vrais , où les producteurs vendent, haranguent avec l’ accent, où les terrasses sont pleines d’échanges sociaux … c’est vivifiant,et je pratique aussi le camping-car depuis 40 ans et les rencontres et clubs ne manquent pas ni les marchés locaux ou étrangers où l’ on s’ explique les recettes avec les mains !!

  562. antoinette GAMESS says:

    Tout ce qui est dit dans ce texte me concerne, car, la situation de ma maison, dans une zone habitée me permet d’expérimenter, d’entretenior ces relations humaines, avec des passants comme avec ma famille. Une certaine pratique de la spiritualité me permet de ne pas avoir de prévention à l’égard des croyances religieuses des autres. On en discute simplement. C’est cela le bonheur après lequel on court toute sa vie.

  563. LECLERC says:

    Complètement d’accord avec vous … Il y a 6 ans j’ai eu un cancer du sein . Je vivais seule , mais , à chaque chimio mes amies sont venues de tous les coins de France pour veiller sur moi, chacune à leur tour.
    J’ai été très bien soignée , puisque je suis encore là aujourd’hui , mais je suis absolument persuadée que la vague d’amour qui m’a entourée a largement contribué à cette guérison . Donc OUI ! Aimons nous ! Il n’y a pas de meilleur médicament … ( enfin … presque !!! )

  564. Sylvie Peringuey says:

    Un grand merci pour cette analyse pleine d’intelligence et de sensibilité!
    Une belle leçon de vie. Un enseignement enrichissant sur la valeur et les vertus des rapports humains!

  565. Danielle says:

    Ce matin j’ai lu avec plaisir votre texte sur l’importance des relations humaines pour une meilleure santé. Même si on le sait, ça fait du bien de se le rappeler. Merci beaucoup cela me fait un grand bien et commence bien ma fin de semaine.

  566. GORSE Marie Noëlle says:

    C’est ma conviction profonde et je crois aussi qu’il est capital de commencer par développer des relations le plus fluides possible avec soi-même.
    Merci à vous !

  567. duchier michèle says:

    oui c’est bien vrai , moi je suis veuve depuis 3 ans mais je suis C.Cariste et j’ai beaucoup de contacte quand je me trouve sur une aire de stationnement , car ou j’habite c’est en pleine campagne et je n’ai pas de voisins tout près mais à 1 Km, ma fille est à 20 Km , et mon fils en Angleterre , et mon compagnon à 1,200 Km,
    mon père cette année fête ses 88 ans et nous sommes tous les jours en contact grâce a Skype ainsi que son frère qui a fêté lui ses 90 ans ainsi que sa femme
    merci pour toutes les informations
    Michèle de l’Italy

  568. Pascal says:

    je n’ai encore jamais laissé de commentaire…

    Ce qui m’est venu à la lecture de cet article, c’est la notion de l’homme comme miroir de l’univers, le microcosme qui reflète le macrocosme… Dit autrement, dans la loi d’Hermès « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».
    Ce qui est vrai pour la société (c’est une banalité de dire qu’une société fonctionne mieux quand les gens sont proches et en empathie) se reflète en l’homme (nous sommes en meilleure santé par nos relations).
    Merci de vos partages.

  569. Catherine says:

    Merci pour cette tres belle lettre.

  570. Micheline St-Cyr says:

    Oui les relations amicales et fraternelles de longues durées son un vrai cadeaux, J’ai une amie, une vraie, depuis l’âge de 16 ans et j’aurai 79 ans dans 2 mois. Nous ne nous rencontrons pas de façon régulière, vivant dans 2 municipalités éloignées, mais c’est toujours comme nous étions vues la veille, à chaque rencontre (en personne, par correspondance ou téléphonique.

    Mais les relations de plus courtes durée peuvent être tout aussi efficaces. J’ai énormément déménagé tout au long de ma vie. Alors impossible de garder contact avec toutes ces personnes précieuses. Mais l’essentiel est de créer de nouvelles amitiés partout où je vis. Cela devient très enrichissant par la diversité des personnalités et des échanges.
    Ma mère a vécu avec moi les 15 dernières de sa vie; j’ai donc pu bénéficier de la richesse de ses amitiés.
    Merci pour votre approche de la vie totale de l’être humain.
    Micheline

    1. Micheline St-Cyr says:

      Je ne comprends pas très bien votre message « votre commentaires est en attente de modération.’
      Peut-être est-ce dû à l’erreur de frappe dans mon adresse courriel : le second o du premier mot est de trop. Mes excuses. Micheline

  571. ANGELE says:

    vous êtes dans le vrai et dans le juste ; le secret du bonheur et de la joie est dans le DON ; le fait de donner de son temps et de sa personne pour les autres .Lorsque l’on donne de l’amour, de l’attention aux autres on s’aperçoit que l’on reçoit infiniment plus en retour ; l’univers ou LA FORCE DE L’AMOUR nous renvoie ce que nous donnons et infiniment plus encore et notamment la paix intérieure, celle qui ne dépend plus d’aucun élément extérieur . Comprendre les autres et essayer de pardonner , même l’impardonnable est le secret de la paix intérieure, et la source du bonheur et de la santé, une rencontre avec la source d’amour infinie et absolue qui est en chacun de nous.

  572. Cécile says:

    Merci pour cette magnifique lettre. Ces informations m’étaient inconnues. Elles me surprennent bien qu’elles me semblent en même temps évidentes et pleines de bon sens.
    C’est très émouvant, encore merci pour ce partage !

  573. AKEPSIMAS Philomila says:

    Bonjour La lecture fût un peu longue mais oh! quel délice….C’est un rappel « vaccinal » pour notre Santé Holistique. J’ai été très émue et touchée.Je partage entièrement. Un grand MERCI
    La Puissance de l’Essentiel
    Bien Amicalement Philomila

  574. Denise says:

    Vraiment ces propos m’enthousiasment! J’aurais mis le 1 et le 4 dans le même point, remplacé le 4 par les relations sociales, et le 5 serait la spiritualité. 5 comme une étoile à 5 branches

  575. nina says:

    Merci d’avoir si bien parlé de l’essentiel de la vie.

  576. Crumiere AGNES says:

    Plein de vérité , de bon sens , c est toute une éducation à changer , une société à orienter différemment vers le respect , L entraide , Les échanges entre les générations …

  577. Marie says:

    Je pense aussi qu’un certain travail sur soi nous permet de nous « connecter » à plus étendu que la famille et les relations sociales, et que vivre seul(e) n’est pas un problème parce que nous avons cette connection plus vaste. Vivre seul(e) n’est pas vraiment vivre seul(e), c’est être avec soi-même, et avec le « Divin » en soi…..
    C’est grave de dire que si on vit avec une famille, avec pleins d’amis, on vit plus longtemps et en meilleure santé, c’est oublier ceux qui vivent seul(s-es) et qui n’y peuvent pas grand’chose, c’est comme ça…. Il y a aussi la possibilité de faire de la solitude une « amie » fidèle et enrichissante. Et puis on n’est jamais vraiment tout seul(e), nous sommes tous et toutes les maillons d’une même chaîne….

  578. J.-C. B. Montagné says:

    Merci Monsieur, j’ai 93 ans 1/2 et ma chère épouse vient de me quitter à 95 ans à cause d’un cœur fragile d’origine. Nos enfants et petits enfants sont mon réconfort et, prêt à déménager, je compte bien avoir une activité sociale dans ma nouvelle ville. Votre article me conforte dans cet esprit.
    Bravo pour vos lettres en général.

  579. michele says:

    merci, merci, merci je vie des moments difficiles avec mes enfants dont mes deux filles cet enseignement m a beaucoup aidé a savoir dans quelle direction aller car je voulais tomber.

  580. Catherine Huguenin says:

    Vous nous enseignez la chose principale :la confiance en la nature et en nous même.
    J’ai une Sep primaire progressive depuis16 ans (certainement plus)
    Mon Neuro m’a prescrit uniquement de la vitamine E et j’essaie toujours de m’activer bien que ce soit plus difficil.
    Ma jambe gauche est un peu trop raide et j’aimerai trouver un moyen pour marcher un peu mieux. La vitE a été tres efficace au debut mais plus assez maintenant
    Merci

  581. MADANI Stéphane says:

    Merci grand merci. Vous êtes tellement dans la vérité.

  582. Xavier B. says:

    Bonjour,
    Très intéressé et même ému par votre lettre sur l’importance de la qualité des relations pour une bonne santé. J’en suis convaincu. Relations avec soi, avec les autres. C’est tout le travail d’une vie, lente construction pour certain(e)s, charisme plus naturel pour d’autres.
    Je pense relayer votre courriel sur ce thème, il intéressera certainement les destinataires.
    Merci pour vos partages,
    Bien à vous,
    Xavier B.

  583. Cosyn Blanche says:

    Je vis depuis toujours comme ecrit dans votre mail:marche rapide journaliére bon rapport avec mon conjoint depuis 54 ans et je vais jouer au bridge 3 a 4 fois par semaine afin de rencontrer des gens que j’aime et de temps en temps je téléphone a des amies que je n’ai pas vu depuis longtemps Bilan j’ai 76ans et je n’ai aucune pathologie et j’espère vivre encore longtemps ainsi donc je crois vraiement que ce que vous avancez doit etre vrai

  584. jc.theriault says:

    Mon premier commentaire; ce texte sur la longétivité est vraiment inspirant et rassurant; je ne savais pas que la proximité et les bonnes relations avec autrui étaient à ce point bénéfique pour la santé des humains. je vais continuer à y travailler afin que nous vivions tous plus vieux et en santé.

  585. Ruinet says:

    Oui, ces enquêtes sont intéressantes et montrent bien qu’il faut un équlibre complet de tous les éléments de notre vie pour nous permettre de vivre bien, longtemps et en bonne santé. David Servan-Schreiber est très justement résumé les choses. Sans amour, l’homme n’est rien ….

    Merci pour votre lettre !

    Holde Ruinet

  586. Jacques Allegret says:

    Excellent de justesse et de verite. A mediter…..

  587. olivier barraillé says:

    oui mais que faire dans une société française et pire étasunienne qui déteste les hommes ? je prend un exemple concret d’une journée typique en France :
    ce matin mercredi 8 juin j’allume la télé :
    en Turquie les femmes manifestent contre les hommes pour les droits des femmes et des enfants ; ensuite aux maternelles de france 5  » faites la grève du sexe contre les partisans de Trump larguez le mesdames  » .
    Plus tard au magazine de la santé une femme vient présenter son dernier livre contre la violence sexuelle ok normal sinon que les petites phrases sexistes des députés sont considérées comme de la violence sexuelle et maintenant que l’on en sait un peu plus sur l’affaire Denis Baupin et les plaignantes affabulatrices , comment voulez vous que ,nous les hommes, soyons heureux dans ce perpétuel racisme anti hommes ?
    Une chose est claire personne ne veut que les hommes soient heureux et cela commence dès la naissance ( test du bébé qui pleure : quand on dit c’est une fille tout le monde la plaint mais quand on dit c’est un garçon ça devient  » et bien il est énervé celui là  »
    L’homme est le souffre douleur et pourtant aucun ne défend sa cause alors que les femmes passent leur temps à faire du lobbying
    pour la cause des femmes bien sûr aucune femme n’a jamais défendu la cause des hommes mis à part quelques avocates dans des affaires de droit de garde d’enfants .
    Quant à faire des efforts pour aller vers les autres sachant que quoi qu’on fasse la société est faite pour les femmes surtout en France et aux USA où vivre ses rêves d’homme y est pratiquement impossible alors je prend le contre pied de cette réflexion basée sur des études surement biaisées : beaucoup d’hommes furent assassinés par leurs femmes en Italie par aqua toffana , les innombrables cas de divorce pour échapper à l’enfer conjugal, sans parler des émasculations des maris par les épouses thailandaises pendant leur sommeil , la longévité de robert Marchand veuf depuis 70 ans , la soumission sans conditions des américains à leurs femmes, le racisme anti vieux qui se rajoute au racisme anti homme , tout cela prouve que vous devez revoir votre copie .
    Ma conclusion ce n’est pas en multipliant les contacts superficiels que l’on fera changer les femmes moi qui suis masculiniste depuis l’âge de 12 ans je sais de quoi je parle : il faut les obliger à nous respecter le reste c’est du baratin et tant que les femmes refuseront obstinément d’entretenir leur homme soyez sûr qu’elles ne nous respecteront pas : c’est un marqueur indéfectible.
    De plus , les femmes en imposant leurs vision ( famille enfant à tout crin ) créent un monde invivable pour les célibataires car comme ces femmes donnent tout à leur progéniture elles n’ont plus rien à donner aux autres ; mais il y a un prix à payer, c’est que comme tous les animaux qui élèvent leurs petits , les femmes vivent moins longtemps que les animaux qui n’élèvent pas leurs petits ( tortue , crocodile ) .
    Pour conclure je dirais que les femmes vivent sur de fausses valeurs sauf en Sardaigne ( apparemment mais je veux vérifier par moi même )
    Olivier Barraillé
    Naturopathe

  588. Bécé says:

    Bonjour,
    Je lis avec attention chacune de vos lettres et attends avec impatience la revue. Votre lettre d’aujourd’hui est aussi intéressante mais me laisse un petit goût amer car il y a hélas des exceptions. Tout ce que vous décrivez correspond à la vie que nous partagions avec mon époux (amour, relations sociales et amicales, activités physiques, alimentation saine, passions partagées…) Mais hélas mon tendre époux est décédé il y a 7 ans d’un cancer de la prostate qui s’est généralisé et l’a emporté en 3 mois… Il avait 66 ans… Je continue à mener cette vie saine, riche de relations sociales mais j’aurais tant aimé que cette vérité le soit aussi pour mon mari ! Bien à vous et continuez votre beau combat.

  589. Maryse says:

    Tellement d’accord avec vous.j’ai l’exemple de ma mère de 90 ans avec qui je prends le temps de l’emmener au cinéma, au concert,d’échanger sur ce qu’elle a vu à la télé, de faire un scrabble. Même si elle se déplace difficilement,elle a des joies et
    Reste optimiste avec toute sa tête. ….

  590. Niki Kokkinos says:

    Soi-même, (?) et uniquement (?),on en a en effet vite fait le tour :
    L’important, c’est, Les autres …! :
    Il est plus épanouissant de donner (son temps, son énergie, ses pensées et actions positives tournées vers les autres) que d’attendre de recevoir, de prendre, et d’uniquement « profiter » des autres …!
    Bien à vous,
    Niki K.

  591. Pierre Grosjean says:

    J’étais très heureux de lire votre lettre qui, pour moi, met le doigt sur l’essentiel, le primordial. Le reste est accessoire.
    Merci de l’avoir si bien dit.
    Pierre

  592. Isabelle says:

    C’est la premiere fois que je laisse un commentaire : votre message me fait très plaisir et me conforte dans ma façon de vivre et d’envisager l’avenir.
    Bien amicalement

  593. GAUTHIER says:

    Bonjour,
    Je voulais juste dire que le fait de garder chez soi les membres âgés de sa famille se fait encore beaucoup en Afrique et était coutumier dans nos campagnes françaises il y a moins de 50 ans ce qui permettait, entre autre, que les jeunes enfants n’étaient jamais seuls ni confiés à des « étrangers » (nounou). Les jeunes couples profitaient de l’expérience des anciens aussi bien concernant les travaux agricoles, que la vie quotidienne et la transmission des savoirs en matière de santé – et notamment de la mère à la fille.
    Grâce à toutes ces connaissances, nos anciens étaient fort respectés aussi bien dans le voisinage que dans la famille elle-même.

    1. Emie MAGNE says:

      vous avez raison, j’ai gardé maman avec nous pendant 15 ans et ce jusqu’à ses 94 ans, elle est morte entre mes bras
      elle s’occupait beaucoup de ma petite fille à qui elle a appris à marcher, et.. elle avait Alzheimer, et je me suis rendue compte que le meilleur médicament contre cette maladie est l’amour, et ne jamais laisser ces malades dans un coin, mais les mêler à notre vie, à nos discutions, c’est magique, oui, surtout l’amour!
      Emie

      1. Emie MAGNE says:

        j’ai oublié de dire que notre maison est toujours pleine d’amis et de membres de notre famille, que les places autour de notre table qui fait 4m80 sont très souvent toutes occupées, dans les assiettes il n’y pas seulement de la nourriture mais aussi beaucoup d’amour et de tendresse !
        Emie

        1. FAUVET says:

          Je suis en accord avec tout ce qui est dit … j’ai toujours tout au long de ma vie essayer de reconcilier et réunir tous ceux qui m’étaient chers. Je continue à le faire car actuellement vu les évènements il m’est impossible de ne pas être attentive aux soucis de chacun, de prendre de leurs nouvelles et d’être là tout simplement sans que pour cela je ne garde pas mon indépendance et du temps pour moi.
          , Présence, écoute, compassion, amour, joie et rire sont les outils à développer envers les autres.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité