Le vrai secret de santé des centenaires

Saviez-vous qu’une certaine habitude de vie, en apparence inoffensive, est aussi nuisible pour votre santé que de fumer 15 cigarettes par jour ?

Son importance est souvent sous-estimée, notamment par rapport à ces quatre piliers fondamentaux de la santé :

1. Une bonne alimentation, riche en légumes et pauvre en sucres rapides ;

2. Une activité physique régulière, qui stimule votre cœur et maintient votre masse musculaire ;

3. Une gestion efficace de votre stress, avec un sommeil réparateur ;

4. Une protection contre les poisons de la vie moderne (pesticides, perturbateurs endocriniens, médicaments toxiques etc.)

Bien sûr, si vous suivez ces 4 règles, vous diminuez drastiquement le risque d’être touché par la maladie et la dégénérescence liée à l’âge.

Mais ces efforts peuvent être réduits à néant si vous négligez le 5ème pilier de la santé et de la longévité.

Pour vous le faire découvrir, je vous invite à un petit voyage dans les « zones bleues », ces fascinantes régions du monde où l’on compte le plus de centenaires.

L’île mystérieuse où les hommes vivent aussi longtemps que les femmes

Notre parcours commence par la Sardaigne centrale. Ici, dans les villages de montagne, la longévité des habitants est impressionnante, comparable à celles des habitants d’Icarie en Grèce, l’autre île des centenaires de la Méditerranée.

Mais le plus frappant, c’est que cette région de Sardaigne est l’un des seuls endroits au monde où les hommes vivent quasiment aussi vieux que les femmes ! On compte 10 fois plus d’hommes de plus de 100 ans qu’ailleurs.

Pourquoi ? L’explication la plus vraisemblable risque de vous étonner : parce que ces hommes ont des relations particulièrement riches et étroites avec autrui.

Partout ailleurs dans le monde, on observe que les femmes, comparé aux hommes, ont des contacts beaucoup plus fréquents avec les membres de leurs familles, leurs amies ou leur voisinage. Et c’est sans doute ce qui explique en partie pourquoi elles vivent plus longtemps.

Car dans les villages sardes, où les hommes vivent si vieux, ils ont des relations humaines tout aussi intenses que les femmes.

Quand la chercheuse Susan Pinker s’est rendue sur place pour connaître le secret de leur longévité, elle s’est heurtée à un petit problème logistique : les centenaires qu’elle voulait interroger n’étaient jamais seuls !

Déjà, ils vivaient souvent sous le même toit que leurs enfants.

Là-bas, les maisons de retraite n’existent pas. Et pour cause : voici ce qu’a répondu une femme de 60 ans à Susan Pinker, lorsqu’elle lui a demandé si cela ne lui pesait pas trop d’héberger son oncle de 102 ans, presque sourd et un peu bourru :

« Non, non ! Vous, les Américains ne comprenez pas cela. C’est un plaisir que de m’occuper de lui. Il représente mes racines. Les seniors de ce village sont notre trésor » [1]

Et même lorsqu’ils vivent seuls, ils ne sont jamais isolés.

Prenez l’exemple d’un de ces anciens, Salvatore Pina (94 ans). Lui et ses 3 amis, âgés de 88 à 90 ans, passent presque toute la journée ensemble. Ils se voient le matin pour prendre le café. Puis l’après-midi pour jouer aux dominos. Et enfin, ils se retrouvent à nouveau le soir, pour boire le vin local, le Cannonau. [2]

On retrouve cette intense proximité sociale dans toutes les « zones bleues », à commencer par la fameuse « île des centenaires » à Okinawa (Japon).

D’Okinawa à Abkazhan, une même solidarité humaine

A Okinawa aussi, les liens familiaux sont primordiaux, et les personnes âgées sont respectées et honorées.

Mais là-bas, la vie sociale est aussi enrichie par une institution typique, le « moai ». C’est une sorte de « club » dans lequel on est inscrit pour toute la vie, dès le plus jeune âge.

Les membres se rencontrent chaque semaine pour être ensemble, rigoler, chanter ou partager le thé. L’objectif, à l’origine, était de régler des problèmes pratiques de la vie en communauté. Mais rapidement, les « moai » sont devenus des familles étendues, dans lesquelles chaque membre sait qu’il pourra s’appuyer sur les autres en cas de difficulté.

Le chercheur Dan Buettner mentionne le cas de deux femmes qui faisaient partie du même « moai » depuis 98 ans. A 102 ans, elles continuent à se voir, à boire du saké. Il leur arrive de se disputer, comme un vieux couple, mais elles savent qu’à la moindre difficulté, elles pourront compter l’une sur l’autre.

Le « yuimaru », la solidarité, est une valeur clé à Okinawa. Lorsque vous construisez une maison, tout le village est là pour vous apporter de l’aide. Chacun sait qu’il peut compter sur son voisin s’il a besoin d’un coup de main ou s’il tombe malade.

Un bel exemple est cette femme âgée qui tenait une petite boutique familiale. Lorsque son mari est mort et qu’elle n’avait plus grand chose à vendre, les habitants du quartier continuaient à passer la voir, pour faire quelques achats et surtout lui tenir compagnie.

On retrouve la même convivialité et solidarité dans toutes les « zones bleues » où vivent le plus de centenaires. Dans la république d’Abkazhie, dans le Caucase, on trouve souvent 3 ou 4 générations sous le même toit. La vieillesse est perçue comme source de respect et de sagesse, et non comme un fardeau. Même chose à Vilcabamba, au Pérou.

Et quand on regarde ce qui se passe dans nos pays occidentaux, on s’aperçoit que la richesse des relations sociales y est aussi un facteur clé de santé et de longévité.

Les relations humaines, le vrai secret de la longévité

C’est notamment la conclusion de l’extraordinaire « étude d’Harvard », commencée en 1938 et encore poursuivie aujourd’hui.

Depuis près de 80 ans, des chercheurs ont observé minutieusement le parcours de vie de centaines d’Américains. Sur les 724 du départ, 60 sont encore en vie.

Chaque année, ces hommes sont interrogés en détail sur leurs habitudes de vie. Les chercheurs ont aussi accès à leurs dossiers médicaux, leurs analyses sanguines. Ils savent à peu près tout de leur vie, depuis leur adolescence avant la seconde guerre mondiale !

Ils ont pu analyser les habitudes de vie protectrices : celles qui permettent de vieillir en bonne santé… et celles qui menaient à la maladie ou la mort prématurée.

Sans surprise, les chercheurs ont observé que l’alcoolisme, le tabac et l’absence d’activité physique étaient délétères pour la santé.

Mais lorsque le directeur actuel, le Dr Waldinger, a cherché à synthétiser les innombrables enseignements de cette étude, il a eu cette phrase :

« La conclusion la plus nette que nous pouvons tirer de cette étude de 75 ans est celle-ci : de bonnes relations nous maintiennent heureux et en bonne santé. C’est tout. » [3]

La qualité compte au moins autant que la quantité

S’il est aussi affirmatif, c’est que les données qu’il a recueillies vont toutes dans le même sens.

Les hommes qui étaient davantage liés socialement à leur famille, à leurs amis et à leur voisinage étaient plus heureux et vivaient plus longtemps que les autres. Avoir un cercle élargi de relations sociales est bénéfique, alors que l’isolement tue.

Mais la quantité ne fait pas tout. Les chercheurs ont aussi constaté qu’il était aussi primordial d’avoir dans sa vie une ou plusieurs personnes très proches, sur qui vous savez que vous pouvez compter.

De fait, on peut se sentir seul et isolé affectivement au milieu d’une foule… voire au sein de son propre couple. Dans l’étude d’Harvard, par exemple, les mariages très conflictuels avaient des conséquences désastreuses pour la santé mentale et la longévité des conjoints.

En revanche, il apparaît clairement que les mariages stables sont l’un des meilleurs gardiens de la santé qui existe. Plus la relation qui unissait les conjoints était étroite, moins ils subissaient de maladies chroniques, de maladies mentales ou de déclin cognitif.

Cela ne veut pas dire qu’une bonne relation de couple doit être un long fleuve tranquille. Selon le Dr Waldinger, les disputes n’avaient pas d’impact majeur sur la santé, du moment que les époux sentaient qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre en cas de difficulté.

Sceptique ? Une rafale d’études qui le confirment

Depuis l’étude d’Harvard, l’impact des relations sociales sur la santé suscite la passion des scientifiques.

En 2010, les chercheurs de l’Université de Birmingham ont étudié statistiquement le mode de vie de 309 000 britanniques. Ils ont découvert que ceux qui avaient de fortes attaches familiales et amicales avaient presque deux fois moins de chance de mourir prématurément que les personnes isolées.[4]

Avoir de bonnes relations humaines était nettement plus protecteur que de faire de l’activité physique ou de ne pas être en hypertension.

Plus étonnant encore : d’après cette étude, être isolé était plus délétère pour la santé que de fumer 15 cigarettes par jour !

Bien sûr, il n’est pas toujours facile de démêler les causes et les effets. Être heureux et en bonne santé facilite les relations avec les autres, alors que la maladie peut conduire mécaniquement à se couper d’autrui.

Mais les recherches récentes sont unanimes à conclure qu’il y a bien un lien direct de cause à effet entre l’isolement et la santé :

– En 2014, des psychologues de l’Université de Michigan ont découvert que les personnes ayant peu de relations humaines avaient plus de risques de faire une crise cardiaque que celles qui sont bien entourées ; [5]

– En 2015, une revue d’étude a montré que l’isolement social augmentait le risque de mortalité de 30 %, un chiffre comparable aux autres grands facteurs connus de mortalité ; [6]

– En 2016, des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord ont montré que les personnes bien entourées avaient une meilleure tension artérielle que les autres, ainsi qu’un niveau moins élevé d’inflammation.

Une dernière étude américaine a montré que les personnes âgées isolées souffrent deux fois plus de déclin cognitif que celles qui ont des liens étroits avec leur famille, leurs amis et leur voisinage. [7]

La puissance thérapeutique des relations humaines ne fait plus de doute. Ce qui reste à comprendre, c’est la façon dont cette magie opère.

Mais d’où vient ce prodige ?

Une des raisons de cet effet thérapeutique n’a rien de mystérieux : lorsque vous êtes entouré, vous avez tout simplement plus tendance à faire attention à vous, à votre alimentation et à votre activité physique.

Ma tante de 88 ans vit seule et a perdu la vue il y a quelques années. Les jours où personne ne vient la voir, elle se nourrit à peine… alors qu’elle mange de bon cœur lorsqu’elle est entourée.

Mais l’isolement impacte aussi directement le fonctionnement même de nos cellules.

Subir un déficit affectif a les mêmes effets sur l’organisme qu’un stress chronique : notre tension est plus élevée, nos hormones sont aux aguets, notre cœur est sur le qui-vive… toutes choses qui épuisent nos cellules et nous rendent plus vulnérables aux maladies chroniques.

A l’inverse, lorsque nous sommes aimés et entourés, nos fonctions physiologiques sont harmonisées… et notre santé est protégée.

Le seul fait de prendre quelqu’un dans ses bras déclenche les hormones d’ocytocine et de vasopressine qui réduisent le stress, la douleur et favorisent la guérison des cellules.

Des chercheurs de l’Université de Californie vont plus loin encore. Ils pensent que les contacts sociaux ont un effet direct sur nos gènes, et en particulier ceux qui régulent notre système immunitaire… et combattent le cancer. [8]

Et le fait est que, parmi des femmes touchées par un cancer du sein, celles qui ont un réseau social actif et de nombreuses interactions avec autrui ont quatre fois plus de chances de survivre que les femmes les moins entourées. [9]

Alors quelle que soit la raison exacte de ce petit prodige, ce qui compte, c’est de s’y mettre !

Et si l’on faisait des efforts ?

Le problème est qu’il est plus facile de mettre des brocolis dans son assiette que d’entretenir des relations riches et agréables avec sa famille, ses amis et son voisinage.

C’est un travail de toute une vie, qui ne s’arrête jamais. Et il est vrai que ce qui est facile et inné pour certaines personnes est beaucoup plus compliqué pour ceux qui sont moins à l’aise socialement.

Mais la vérité, dans ce domaine comme dans d’autres, c’est qu’avoir de bonnes relations demande d’abord des efforts, tout simplement.

Et il serait temps d’attacher au moins autant d’importance à ces efforts-là qu’à ceux visant à arrêter de fumer ou se mettre au jogging.

Voici quelques pistes pour élargir votre cercle social. Vous les connaissez aussi bien de moi, mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal :

– Rejoignez ou créez un groupe autour d’une même passion. Que ce soit pour faire de la randonnée, jouer aux cartes ou faire de la photo, essayez d’imiter les anciens d’Okinawa en vous créant votre « moai » bien soudé.

– Essayez des activités qui vous feront rencontrer de nouvelles personnes. Si vous vous mettez à des activités bénéfiques comme le yoga, la danse ou le tai chi, vous ferez même d’une pierre deux coups pour votre santé !

– Résistez à l’envie de dire « non » aux invitations : on a toujours une bonne raison de rester tranquillement chez soi, mais cela vaut la peine de faire l’effort de sortir de son petit confort !

– N’hésitez pas à participer à une activité associative d’aide aux autres. Non seulement vous y rencontrerez d’autres personnes, mais le simple fait de « donner » de son temps pour d’autres a des effets bénéfiques pour la santé.

– Essayez d’enrichir votre relation avec les personnes que vous croisez régulièrement (voisins, commerçants, etc.). Apprenez à mieux les connaître.

– Passez du temps avec les membres de votre famille. Organisez des repas ou des sorties pour les rassembler. Contactez ceux avec qui vous n’avez pas parlé depuis des années. Faites la paix, oubliez les vieilles rancunes.

– Ne laissez pas vos amis s’éloigner. Montrez-leur qu’ils peuvent compter sur vous. Et n’hésitez pas à montrer vos points de vulnérabilité ou à partager vos secrets : c’est une des clés pour cimenter une relation de confiance réciproque.

Et bien sûr, si vous êtes en couple, prenez le plus grand soin de votre relation. Efforcez-vous de faire davantage de choses ensemble au quotidien (marcher, manger, parler, etc.). Essayez de nouvelles activités à deux. Et ne passez pas une seule journée sans contact physique affectueux.

Le (regretté) Dr David Servan-Schreiber le résumait à sa façon :

« Ce qui importe, c’est le sentiment de pouvoir être soi, complètement, avec quelqu’un d’autre. De pouvoir se montrer faible et vulnérable autant que fort et radieux. De pouvoir rire mais aussi pleurer. De se sentir compris dans ses émotions. De se savoir utile et important pour quelqu’un. Et d’avoir un minimum de contact physique chaleureux. D’être aimé, tout simplement. » [10]

Le paradis, c’est les autres.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

[1] Susan Pinker, The Village Effect, Atlantic Book, 2015

[2] Want great longevity and health ? It takes a village by Dan Buettner, The Wall Street Journal

[3] Qu’est ce qui fait une vie réussie ? Leçons de la plus longue étude sur le bonheur, par Robert Waldinger. Conférence TED à visionner sur ce lien.

[4] Social relationships and mortality risk : a meta analytic review by Julianne Holt-Lunstad et al. PLOS Medicine

[5] Perceived neighbourhood social cohesion and myocardial infarction, Eric S Kim, Armani M Hawes, Jacqui Smith, J Epidemiol Community Health, 2014

[6] Loneliness and Social Isolation as Risk Factors for Mortality, Julianne Holt-Lunstad et al., Sage Journals

[7] Effects of Social Integration on Preserving Memory Function in a Nationally Representative US Elderly Population, Karen A. Ertel et al. Am J Public Health. 2008 July;

[8] Social regulation of gene expression in human leukocytes, Steve W Cole et it, Genone Biology 2007

[9] Social networks, social support, and survival after breast cancer diagnosis, Kroenke CH et al. J Clin Oncol. 2006 Mar

[10] L’amour médecin, David Servan-Schreiber – Psychologies Magazine – Mai 2002

822 commentaires

Goktas Ummahan 14 septembre 2020 - 12 h 11 min

Je compathie à vos idées et dis que l amour est le remède à tout

Répondre
Xavier MANCEL 8 septembre 2020 - 8 h 03 min

Bonjour , c est amusant de vous lire , vos propos sont souvent pertinents, là vous auriez dû les agrémenter en nous offrant un balai …
Ben oui , il nous faut être plus ouvert , aller davantage vers les autres . Pour ma part pas coincé , mais , ben oui , je balaie devant ma porte et je vais sortir davantage
Merci et belle journée
Xavier

Répondre
Iwona 2 septembre 2020 - 22 h 26 min

Merci pour vos articles. Un vraie plaisir de les lire!

Répondre
CABAY DANIELE 28 août 2020 - 11 h 36 min

45 lpourcent vivent dans la solitude compléte comme moi, pas de famille pas de compagnon, très difficile à sortir seule ou en transport en commun, les journées sont longues et silencieuses, je ne fume pas je ne bois pas et je fais une heure de sport à la maison et la solitude me pèse comme si j’avais toute la terre sur mes épaules.Bien à vous, Merci. article criant de vérité!

Répondre
MARBOT 25 août 2020 - 9 h 54 min

C’est « tellement » VRAI!
Néanmoins, une foi la vie active terminée il devient de plus en plus difficile d’entretenir des relations amicales avec son voisinage 1ere source de diversité et d’entraide.
A + 75, je remarque que les plus jeunes vivent essentiellement en « petits » comités liés à leurs soucis quotidiens. Il ne ménagent aucune place à ce que j’appelle « le geste gratuit » un bonjour, etc.

Répondre
Xyz 24 août 2020 - 6 h 57 min

bonjour
Vos articles sont importants. Ils traitent de thèmes utiles. Documentés, bien rédigés, ils sont accessibles, compréhensibles et très utiles.
Merci.

Répondre
CATHERINE VAGNER D'AMICOUR 20 août 2020 - 9 h 22 min

J’ai beaucoup aimé ce texte sur la puissance de l’anpathie : en effet « aller vers les autres » demande parfois un effort mais on est récompensé par les bénéfices que ça nous apporte : la découverte et l’intérêt soudains pour d’autres gens d’autres habitudes qui nous surprennent et nous plaisent : qui peuvent changer notre quotidien en l’améliorant et vice-versa. Le partage avec autrui est nécessaire pour vivre de mieux en mieux, votre lettre me l’a confirmé : Merci! Aussi je m’occupe beaucoup de ma mère que j’aime beaucoup et qui est en EPHAD, elle a 92 ans et je vais la voir régulièrement : 2*/semaine : quand je suis à ses côtés elle est métamorphosée elle est heureuse! Les jours où je ne viens pas ça va pas…
Je lui téléphoné tous les jours : je sais depuis longtemps que ma présence ou celle d’un autre membre de la famille la tiennent en vie.
Voilà mon commentaire complètement en harmonie avec votre lettre. Je vous souhaite bonne continuation dans vos recherches medicales plus naturelles que la médecine traditionnelle. Sincèrement. Catherine VAGNER D’AMICOURT

Répondre
Guyard 15 août 2020 - 19 h 36 min

Juste toooop!!!
profondément humain

Bravo

Répondre
Pierre GOURVEN 6 août 2020 - 9 h 42 min

Quand j’ai enfin compris que la seule chose qui compte dans la vie est l’amour je me suis dit « Bambi découvre la neige ». L’amour protège, guide et guérit. Et la vie devrait être simple pour tous : agir pour aimer et être aimé. Mais bon je suis d’accord c’est un peu plus difficile que de mettre des brocolis dans son assiette. Merci pour cet article.

Répondre
Louise-Marie Henrion 24 juillet 2020 - 9 h 49 min

Quel plaisir de vous lire !.
La justesse de vos propos , mélange de retour à l essentiel , de bon sens et d informations scientifiques actualisées , est un outil précieux de réflexion sur notre manière de vivre pour pouvoir mener notre barque à bon port .
Merci de tout cœur

Répondre
ANDRE MANUEL 13 juillet 2020 - 8 h 37 min

Je partage grandement cette façon de voir la vie , soyons spontané, et rendons à la société se que la société nous offre.

Répondre
N8c 9 juillet 2020 - 8 h 10 min

C exactement vrai ce que vous dîtes en plus de ça l amour de Dieu magnifie le tout.merci

Répondre
Mylène 8 juillet 2020 - 8 h 13 min

C’est magnifique et c’est 100% ce que je pense .
Bien sûr prendre soin de sa santé physique par la nutrition , l’activité physique, éviter ce qui est nuisible …Bien gérer Son bien-être mental en appréhendant la méditation, lectures , ondes musicales … la liste est longue
Mais si le bien-être avec soi-même ne se partage pas avec les autres , …. ça crée un vide , un questionnement….
Nos bonnes émotions , nos beaux sentiments, nous permettent de nous élever vers ce qui s’appelle La joie , l’espoir le bonheur …. l’essence éternelle de nos vies ❤️

Répondre
Wenk 1 juillet 2020 - 16 h 58 min

bonjour,
J’adhere completement a votre philosophie, notre vie est en couleurs, la nature prend soin de nous, oui , l’amour, toujours, on en reve , et quand il est la, alors les explosions de couleurs inconnues peuvent venir, pas d’age pour aimer, aimer sans conditions est la plus belle declaration d’amour, merci pour vos mots, la famille c’est sacre, nous dans le Sud de la France et en Corse on a les liens du sang indestructibles, a la vie, a la mort.

Répondre
Lognoul 29 juin 2020 - 21 h 37 min

je voudrai témoigner que l’amour que nous portons aux autres est nécessaire si non vital que se soit aux membres de sa famille ou à des amis ce qui est mon cas et avoir une vie saine et simple de communiquer avec d’autres partager les mêmes passions vivres ses passions avec ses amis et entretenir dans le temps des relations durables fait que nous vivons longtemps.

Répondre
Rafael PEREZ 28 juin 2020 - 18 h 30 min

Merci pour cet article.
Je partage tout à fait.
Je mène une vie « saine » sur le plan alimentaire et sportif, mais je suis convaincu que l’essentiel est dans la relation à l’autre.

Répondre
virginie salvador 26 juin 2020 - 10 h 15 min

bonjour et merci
vous lire a été une révélation ou plutôt une confirmation. J’en fait l’expérience au quotidien, dans mon couple où les relations sont tendues,
nous connaissons la maladie, le replis sur soi et la tristesse. Ce qui entraîne un éloignement des « amis », de la famille.
Je vais suivre vos conseilles et me reprendre en main.
encore merci

Répondre
Docteur Bernard JOUANJEAN 25 juin 2020 - 14 h 40 min

Merci pour votre message très positif et très rassurant. Sans l’autre, nous ne sommes rien! Je suis médecin de prévention et je cherche à faire prévaloir un système de santé fondé sur une approche physiologique de la PREVENTION. Il y a maintenant quelques années, j’ai présenté dans le cadre de l’Elysée à Monsieur Jacques CHIRAC et à Marie-Claire CARRERE-GEE, son conseiller social, ce projet auquel il a adhéré! Il a failli être adopté!
Si cela vous intéresse, je pourrai vous le détailler. Trois points sont fondamentaux: la gestion de l’équilibre, la mise en évidence des mécanismes autonomes de régulation de l’organisme qui nous ramènent à l’ état d’équilibre et leur gestion, la gestion des prolongations artificielles de nos fonctions physiologiques que j’appelle prothèses extra-organiques (PEO) définissant des groupes sociaux . Le livre « Physiologie du risque face à l’Histoire (l’harmattan) » préfacé par Monsieur Claude HAGEGE, Professeur de Théorie linguistique au Collège de France, vous donne une approche originale de la Prévention. Je pourrai vous adresser la présentation de ce travail par des slides.
Bien cordialement et merci pour votre approche très positive de la médecine.

Répondre
MARE 19 juin 2020 - 7 h 44 min

Bonjour,
j’apprécie vraiment vos écrits, et suis dans cette même approche du bien vivre ou bien vieillir. Je retrouve bcp de points communs avec mes lectures et/ou questionnements à la recherche d’une qualité de vie. Bcp de point commun avec la chrononutrition (Dr Delabos) et Dis-moi ou tu as mal je te dirai pourquoi : DrMichel Odoul, les cris du corps sont des messages de l’âme.
J’ai une approche et « philosophie » de la vie telle que vous la décrivez : simplicité, partager… rire. La solitude est un mot mal emprunter actuellement. Ce n’est pas le fait d’être seul chez soi que l’on doit dire solitude. En effet on peut être seul au milieu de pleins de gens. Mais c’est bien l’environnement, ce que la personne a comme dynamique de vie, son entourage qui vont faire son bien être.
Bien à vous

Répondre
Ziani 10 juin 2020 - 9 h 27 min

Bonjour,
Je ne suis pas d’accord avec vous, désolée.
Par expérience vécue, mon élixir de jeunesse c’est avant tout une bonne nourriture et une vie saine.
J’ai été durant une dizaine d’année esclave de mon employeur et si je suis encore en vie aujourd’hui et que j’ai pu tenir ces années de calvaire c’est grâce à mon hygiène de vie
Je suis végétarienne et pour accomplir les lourdes tâches que l’on m’exigeait ma protéine principale était le jus d’orange.
Bien évidemment, j’étais seule donc plus vulnérable.
Mon rythme de vie se résumait à juste mon travail et manger et dormir.
Il est vrai que ce qui a mis un terme à mon esclavagiste c’est mon invalidite, mais lorsque je me compare à la voisine âgée que j’aperçois de ma fenêtre qui elle n’a jamais travaillé, il n’y a pas photo !!!
La sérénité et une bonne hygiène de vie alimentaire sont des atouts pour survivre.
Aujourd’hui, je suis mariée à un homme charmant dans tous les sens du terme, je suis handicapée à cause de cette exploitation au travail, mais Vivante.
Mon alimentation a changé, elle est adaptée à ma vie grabataire.
En conclusion ma survie est dû grâce à tous l’inverse de votre lettre.
Désolée, je suis une exceptionnelle !

Mercredi 10 Juin 2020
Sylvie Ziani

Répondre
Mendez 4 juin 2020 - 14 h 19 min

J’adhère, sans réserve, au propos de votre lettre et je me permets d’ajouter que j’en suis un bel exemple. Je suis une personnalité empathique qui entretient de nombreuses relations familiales et amicales dans le plaisir de l’échange et du partage. Je suis aussi membre et bénévole de deux associations : APF (Association des Paralysés de France) qui accompagne des personnes sur fauteuils roulants et Auxilières des Aveugles (j’accompagne chaque semaine un monsieur aveugle de 60 ans). Ma récompense ? Je ne suis jamais malade et je me sens toujours jeune malgré mes … 76 ans. Eh oui ! Mon cerveau produit des neurohormones qui renforcent mon système immunitaire et m’assurent une excellente longévité. Marcel

Répondre
Deffernez 3 juin 2020 - 8 h 47 min

Bonjour,
j’apprécie vos commentaires sur l’alimentation, mais j’aimerai quelques exemples concrets sur la composition du petit déjeuner.
Bien à vous Didier

Répondre
Pierre 28 mai 2020 - 17 h 56 min

Bravo félicitations ,tout est justensur ce que vous dites

Répondre
Gracieuse PELLISSIER 24 mai 2020 - 18 h 19 min

merci de tout coeur de votre bon sens au service d’une évidence si souvent oubliée, même niée? en total accord j’espère que vos propos résonneront longtemps aux oreilles et au coeur du plus grand nombre. Gracieuse

Répondre
Paule Noblet 24 mai 2020 - 7 h 47 min

Je rejoins entièrement Nicole. J habite serre chevalier depuis 2ans après le décès de mon mari et à part la marche en montagne le ski le vélo etc etc personne ne s interresse à personne.
Quelle tristesse moi qui aime tellement la vie.

Répondre
Paule Noblet 24 mai 2020 - 7 h 40 min

Oui c est magnifique.
D un tempérament social très profond et adorant la vie , à 78 ans je suis venue habiter…..BRIANÇON près de mes enfants et petits-enfants. , pour éviter la solitude après le décès de mon mari .
Il est imposs ici de ce faire des relations. J ai 80ans je ne suis pas je ne fais pas de montagne ni de vélo et ce sont des montagnards à l esprit très rude qui ne vivent qu entre eux ! Depuis 2 ans je n ai fait AUCUNE connaissance et je dépérie d ennui. Mes enfants travaillent mes petits enfants ont le collège leurs copains et bien sûr le sport puisque serre chevalier est une aire de jeux. Donc c est extrêmement triste. Je me lève chaque jour avec l angoisse des heures à venir. Et pourtant j aime tellement rire et la compagnie……tout à fait d accord avec Nicole…

Répondre
Amouretti 23 mai 2020 - 15 h 07 min

Très intéressant, merci. Nous entrons dans une nouvelle époque d’humanisme et de respect de la vie, de sa dignité, de l’épanouissement de ses potentie et sa diversité. Exister, c’est coexister.

Répondre
nicole 21 mai 2020 - 10 h 32 min

merci pour cette lettre qui nous rappelle le bienfait d’être avec d’autres .je suis pour ma part dans une période difficile après une vie artistique très pleine je dirigeais un théâtre et rencontrais beaucoup de gens je me retrouve assez seule ;je me suis inscrite a deux cours mais les gens ne se parlent pas ils échangent très peu .Je fais des apéritifs multigenérationnels avec mes voisins,je recontacte mes amis mais c’est toujours moi qui nourrit la relation et j’en peux plus

Répondre
nicole yanni 21 mai 2020 - 10 h 29 min

merci pour cette lettre qui nous rappelle le bienfait d’être avec d’autres .je suis pour ma part dans une période difficile après une vie artistique très pleine je dirigeais un théâtre et rencontrais beaucoup de gens je me retrouve assez seule ;je me suis inscrite a deux cours mais les gens ne se parlent pas ils échangent très peu .Je fais des apéritifs multigenérationnels avec mes voisins,je recontacte mes amis mais c’est toujours moi qui nourrit la relation et j’en peux plus

Répondre
Laplace Eva 18 mai 2020 - 10 h 52 min

Bonjour
J’ai personnellement vécue une vie familiale ( avec mes parents car je n’ai pas d’enfants ) et sociale très riche , sereine et joyeuse
J’ai eu un cancer en 2018 , j’ai choisi de me faire soigner en famille
L’amour des miens
Le lien avec ma petite chienne
L’amour de la nature
Les messages et les prières de beaucoup de personnes …..ont fait qu ´en trois mois je me suis guérie totalement de ce cancer !
Bien entendu j’ai du passer par le traitement classique ( chimiothérapie et radiothérapie), alors que j’étais totalement contre cela !
Malgré je m’en suis sortie haut la main , car j’ai toujours eu une grande confiance en la Vie et en moi
Pour moi, l’Amour est un état , pas seulement «  une relation « 
Et suite à cette épreuve …..j’ai rencontré l’homme de ma vie !
Merci pour ce bel article qui résume tout…AIMER VIVRE
Eva

Répondre
L'homme universel 16 mai 2020 - 15 h 26 min

Tout humain a besoin de quelqu’un, avoir des amis sincères. Dans ce temps de confinement ,nous avons appris une chose; que l’Homme est sociable et jamais nous n’avons senti un si grand besoin de communication (téléphone,internet avec tout son matériel de vidéoconférence). Nous avons besoin de l’autre, et des autres pour apprécier la vie. »Il y a plus de bonheur à donner qu’a recevoir » (Actes 20:35) JC

Répondre
Joëlle B. 11 mai 2020 - 8 h 12 min

Bonjour,
Je trouve vos e-mails et tous les sujets traités très enrichissants et vos propos et citations parfois absolument magnifiques !
Merciii !!
Meilleurs messages.

Répondre
Sylvain 8 mai 2020 - 10 h 01 min

Merci beaucoup pour ce magnifique article !

Répondre
perigaud 5 mai 2020 - 9 h 46 min

le bonheur ce ne sont peut etre pas TOUS les autres mais au moins quelques amis tres chers, et quand on n a personne on s étiole et on voudrait bien disparaitre dans un monde meilleur!LOL

Répondre
Detourbet 3 mai 2020 - 8 h 55 min

Excellent article que je partage à 300%!

Répondre
Bonnetot Jean-Philippe 28 avril 2020 - 8 h 35 min

Bonjour à tous,
Je souscris complètement à cette vision de la santé humaine. Et, au risque d’être un peu religieux dans mon écrit, je voudrais rappeler que cette approche est un des message fondamentaux de la Bible et du Christ en particulier : aimer !
L’amour est effectivement fait de don. Don de soi, don de son temps, de ses forces, de son affection.
Alors, oui, je souscris doublement à ces encouragements dont je pense qu’ils sont vitaux dans un monde qui nous conditionne insidieusement vers l’individualisme.
L’idée serait peut-être alors de faire un petit pas de plus chaque jour : un SMS, un téléphone en attendant de pouvoir se serrer dans les bras.
C’est ce que j’essaie de faire au travers de ce message…
Recevez l’expression de ma sympathie !

Répondre
Tassel 22 avril 2020 - 7 h 13 min

Bonjour,
Dans votre news letter, j’ai relevé cette injonction :
« Et ne passez pas une seule journée sans contact physique affectueux. »
Que recommandez-vous aux personnes seules, qui plus est, en période de confinement ?
Merci de votre réponse.
Cordialement
C.Tassel

Répondre
daniel enjolet 16 avril 2020 - 10 h 00 min

Merci pour cette belle chronique: elle est revigorante , quasi poétique .

Répondre
RUELLOT 12 avril 2020 - 7 h 47 min

IL EST BIEN CONNU QUE DANS CERTAINS PAYS, ( OU REGION ) MEME SI UN COUPLE N’A PLUS DE  » RELATIONS SEXUELLE  » CES GENS NE DIVORCENT JAMAIS !! . CHACUN  » A SA PROPRE VIE EN DEHORS DU COUPLE « LEGAL  » & CES COUPLES DURENT TRES LONGTEMPS CAR CHACUN SAIS QUE EN CAS DE GROS PROBLEME, SANTE OU AUTRE QU’IL PEUT COMPTER SUR LE SOUTIEN INDEFFECTIBLE DE L’AUTRE .

Répondre
Rolande 10 avril 2020 - 13 h 47 min

Pour moi l’Amour est très important ! Ma vie est remplie d’amour et je le montre tous les jours.
Asta la vista !!

Répondre
Gwénaëlle COZAR 10 avril 2020 - 8 h 53 min

La solidarité et le partage font partie de moi depuis petite. C’est un pur bonheur que d’écouter les autres, parler avec eux, partager avec eux. Ça recharge les batteries et ça fait un bien fou de donner sans rien attendre en retour, car c’est ça le vrai bonheur : l’altruisme. Malheureusement il existe beaucoup de gens malsains ou hypocrites, qui jalousent les personnes altruistes et cela peut être très destructeur. Et cela peut se passer dans notre cercle le plus proche, sans que l’on en prenne conscience. Car quand on se livre à nu, tel que l’on est plein de bonté, nos barrières protectrices ne nous accompagnent plus. Et ces personnes malsaines vont alors retourner leur veste, pour faire plus facilement du mal, car incapables d’être elle même dans cette bienveillance. Leçon de vie…
Mais quand on est naturellement bienveillant, on le reste pour toujours, on se relève, on comble ses blessures avec des personnes racines avec qui on sait que l’on se guéri. Puis on rejoue cette solidarité, ce partage, car c’est toujours ça ce vrai bonheur qui nous fait nous épanouir.

Répondre
CATERINA Marie Jeanne 31 mars 2020 - 9 h 36 min

oui . cela montre aussi que la peur est le plus violent des poisons . il me semble important de le comprendre pour être à même de la déjouer même quand nous sommes seuls ou moins entourés . sinon nous risquons de vouloir appliquer ces données comme une panacée et de créer des sociétés peureuses qui s’inventent une vie sociale pour vivre plus longtemps .

Répondre
KRAWCZYK JACQUES 27 mars 2020 - 10 h 09 min

Y’a pas photo,c’est élémentaire comme dirait Sherlock Holmes?..Rappelons NOUS TOUS,les joies de notre jeunesse,la rencontre ou coup de foudre avec notre premier Futur Amour,l’embellie qui nous envahit et nous transcende?…Et puis les années passent,les aléas de la vie,les emmerdes,font que ce bonheur s’étiole,lentement,mais sûrement!….?

Répondre
Christine Germain 27 mars 2020 - 9 h 07 min

Quel plaisir de vous lire chaque matin et combien vous abordez les vraies solutions aux difficultes que nous rencontrons tous actuellement. Je rajouterais que pour developper des liens d’amour, il est d’abord vital de s’aimer soi-meme, l’amour pour notre entourage devient une evidence; le vivre ensemble releve de scenarios propres a la personnalite de chacun, mais appartenir a des groupes ou partager des activites procure une grande joie….et puis aussi l’amour pour tout ce qui nous entoure: la nature, les animaux domestiques ou sauvages. Vivre en amour, l espece humaine va-t-elle reapprendre a le pratiquer apres ce defi ou l on force les gens a ne plus s embrasser a ne plus se cotoyer et a se regarder avec mefiance, je l espere, un monde meilleur nous attend peut-etre demain.

Répondre
Simonyan 24 mars 2020 - 8 h 44 min

Le vrai paradis est près de Dieu , mais tout ce que vous dites je suis d’accord avec vous, car Dieu nous dit d’aimer tout le monde, prendre soin de nos aînés ,les respecter ,d’être en paix avec tout le monde et ne pas s’isoler ,mais le paradis c’est d’être en contacte avec le Dieu le créateur de l’univers . Amen

Répondre
MARQUET 19 mars 2020 - 11 h 38 min

Bonjour,
Excellente vos remarques. Encore un peu
jeune (79 ans) mais je les partage pleinement et
mon environnement à la campagne va me permettre d’aller dans cette direction. Une suggestion faire plus court afin que l’on puisse faire suivre votre document. Bien à vous. jM

Répondre
heitz 4 mars 2020 - 16 h 11 min

Bonjour

Pour ce qui concerne l Amour ah oui cela est bon pour la santé ,et on reste plus jeune aussi et très bon pour le moral ,et le corps est plus détendu
milles merci pour tout ces conseil
cordialement

Répondre
heitz 4 mars 2020 - 16 h 03 min

Bonjour

Pour le coronavirus un grand merci pour ce long texte
que je mettrais en application ,puisque vous le confirmer

Avec mes remerciement

Répondre
christiane 28 février 2020 - 13 h 00 min

Tout à fait d’accord avec ce que vous dites, les relations humaines sont tout aussi importantes que notre hygiène de vie. Merci pour vos bons conseils, mais vous oubliez une chose, c’est la présence d’un animal de compagnie qui est aussi une chose bénéfique et si agréable. L’animal vous rend au centuple l’amour que vous lui donner, c’est l’amour à l’état pur, pas de rancune, pas de jugement, il vous aime tel que vous êtes!

Répondre
Franck PAILLER 21 février 2020 - 15 h 44 min

Bonjour
Moi je vais beaucoup mieux depuis que je fais partie d »une association pour les bénéficiaires des minimas sociaux,je vois du monde avec qui je discute et fait du bricolage avec ces gens
Je suis beaucoup moin stressé que quand je restais seul chez moi
Donc se que vous dites est vrai pour moi

Répondre
mangion 21 février 2020 - 8 h 09 min

depuis qq jrs ,je lis les lettres avec un grd interet!
depuis 35 ans ,j’avance par mes lectures sur des chemins identiques et je me sens confortée et rejointe dans mes découvertes!
quelle joie!
merci
cl’rm

Répondre
Vittoria 19 février 2020 - 15 h 58 min

Vous avez raison l’amitié et l’environnement et l’amour c’est la santé. Je ne suis pas d’accord avec Frank manger en bonne compagnie facilite la digestion nous mangeons plus lentement c’est ce que je constate. Mal manger n’est pas la raison d’accompagnement, c’est une habitude de vie.
Merci pour pour ces informations. J’avais acheté le livre de la Planète Bleue très intéressant.

Répondre
Sperata 18 février 2020 - 19 h 32 min

Bonjour,
Je suis tout à fait d’accord avec vous car ne connaît pas ce qu’on appelle vieillesse.

merci pour ce beau capsule

Répondre
Ève Langevin 14 février 2020 - 21 h 37 min

OUI ! Tout cela touche en plein cœur du problème de fond de la société occidentale, notre mode de vie, notre culture (anti)relationnelle, égoïste et consumériste !

Répondre
Frank Milner 7 février 2020 - 12 h 05 min

Un expérience contradictoire : lorsque on déjeune en compagnie on a tendance à trop manger et boire, à ne pas faire attention à ce qu’on mange, à ne pas se concentrer sur ses besoins réels en nourriture, alors que lorsque on déjeune seul on réfléchit à la qualité et à la quantité de ce qu’on a dans son assiette. Bref, en compagnie on a du mal à se surveiller, à écarter tel ou tel met trop gras, trop sucré, etc. et tout cela pour ne pas faire « bande à part », pour  » faire comme les copains », etc. Prendre ses repas est un geste trop important pour le soumettre au jugement, à la critique de personnes qui ignorent ses besoins réels, ses éventuels problèmes de surpoids, de cholestérol, etc. Notre rapport à la nourriture est une affaire personnelle, surtout pas collective.

Répondre
Françoise Miralles 6 février 2020 - 11 h 20 min

bonjour,
Je suis d’accord avec cette théorie, dans mon village en Méditerranée espagnole, nous avons le même phénomène de vieillissement .
Les gens vivent en groupe , et les familles accueillent leur aînés .

merci pour ces conseils et articles vraiment intéressants.

Répondre
BERTHOLLET THIAM 2 février 2020 - 8 h 05 min

J’ai été vraiment bluffé par ce merveilleux article richement document qui valorise et magnifie l’importance des relations humaines dans la longévité des hommes. C’est une grande leçon de vie pour la société française qui doit se l’approprier.
Merci beaucoup à Dr Bazin.

Répondre
Estelle 1 février 2020 - 22 h 33 min

Merci pour les infolettres auxquelles je viens de m’inscrire. Chacune d’elle me donne qqchose à réfléchir ou à mettre en pratique.
Cet article sur la santé et le vieillissement, incluant le côté affectif des relations humaines, est super intéressant et tombe à point dans mon cheminement. Rester authentique, rester autonome et surtout rester ouvert à l’autre, dans l’amitié, la bienveillance. Merci pour l’espoir.

Répondre
A. Waterman 30 janvier 2020 - 15 h 06 min

Je trouve votre Santé Corps esprit très intéressante, malgré je suis anglais et je ne comprend
pas tous les mots. C’est disponible en Anglais…? peut être non ! Alors, je vais continuer a comprendre au mieux

merci.

Répondre
Michèle Daumas 29 janvier 2020 - 11 h 27 min

C’est tellement vrai que l’amour c’est la vie!
Pour les personnes isolées ( et même les autres),
L’effet bénéfique des animaux de compagnie n’est plus à démontrer, tout l’amour qu’ils savent donner éclaire les journées des personnes isolées et bien souvent aussi les maintiennent en vie…

Répondre
Alain Christ 28 janvier 2020 - 15 h 36 min

Merci beaucoup pour ces secrets.
Meme la parole de DIEU pour moi qui suis chretien demande de faire la paix avec tous et du texte de ce jour , je me sent interpelle d’elargie mon champs de relation avec les autres.

Répondre
Vinh Nguyen 26 janvier 2020 - 14 h 50 min

Vilcabamba n’est pas au Pérou. Vilcabamba est une ville qui se trouve en Équateur (Ecuador) :
https://www.google.com/search?rlz=1C1ASUT_enCA671CA672&sxsrf=ACYBGNTF-MKdghhqvfkd0TX4PfaAlQ0w7g:1580046338459&q=vilcabamba+%2B+Ecuador+?&spell=1&sa=X&ved=2ahUKEwjz4u2ls6HnAhXGZd8KHemhDBkQBSgAegQIFBAq&biw=1343&bih=511
Il y a un livre en anglais qui décrit la vie des centenaires de Vilcabamba : Los Viejos (dont j’ouble le nom de l’auteur).
Bon article !

Répondre
Lise 24 janvier 2020 - 14 h 48 min

Merci pour ce beau texte, vrai et savoureux. Belle journée toute remplie d’amour.

Répondre
NGANDJI MBADINGA RUFIN 23 janvier 2020 - 9 h 16 min

Cela m’amène à comprendre le modèle de société sur lequel s’est appuyé le capitalisme n’a déconstruit toute la bonne substance qui rend l’homme fort pour maintenir l’eliquibre du socle social. Merci à ces hommes s’évertuent à trouver les solutions simples du monde.

Répondre
Pierre GOURVEN 6 août 2020 - 9 h 53 min

Le commerce est le grand dissolvant qui détruit l’organisation sociale. Alexander Cunningham. Et un tue-l’amour très puissant.

Répondre
Iwi 23 janvier 2020 - 8 h 37 min

❤❤❤

Répondre
baumgartner Marine 22 janvier 2020 - 9 h 19 min

C est bien beau tout ça. C’est une vie de rêve. Mais la vie n’est pas rose.
Les relations humaines en société ne sont pas aussi simples. La vie de couple est un combat.
Beaucoup de paramètres entrent en jeu. Il y a bcq de non-dits, de mensonges, de caractères à gérer.
Et si en plus vous avez un passé qui vous pèse, avec ses bizarreries, sa solitude, ses douleurs, ses claques de prises, des choses positives, puis de suite après un problème arrive, des leçons de toutes parts, le sentiment que vous ne gérez plus votre vie comme vous le voulez…que vous êtes jaugé, évalué. Que vous ne croyez plus en rien. Seulement en vous, mais c’est peu. Vous tournez le dos à tout.

Répondre
Bonnetot Jean-Philippe 28 avril 2020 - 8 h 43 min

Pourquoi ne pas imaginer qu’il puisse y avoir des réponses à vos difficultés, des moyens de vivre une vie avec un goût différent ? Il y a moyen de guérir de son passé, il y a moyen de vivre une vie de couple régénérée.
Voulez-vous qu’on en parle ?

Répondre
NKINSI ANSELME 20 janvier 2020 - 20 h 49 min

Depuis que je me suis abonné à votre site, ma vision de choses a vraiment changé. Vos analyses et suggestions me donnent l’espoir que tout peut changer dans la vie de ma femme à qui je ne cesse de promettre une nouvelle relation basée sur l’amour sincère pour guérir ses maux. Merci beaucoup pour vos conseils.

Répondre
jo 19 janvier 2020 - 17 h 34 min

un peu simpliste et naif cet article : comparez des pays ou zones géographiques « à culture collective… » avec des pays où règnent l’individualisme.. c’est pas la même chose ! Il faut être réaliste Monsieur : l’enfer c’est les autres hélas!

Répondre
jo 18 janvier 2020 - 11 h 13 min

Tout ça est quelque peu ‘bien naif’ de la part de l’auteur. Si il n’y a pas de compréhension de la nature humaine, c’est une illusion. une illusion ne m’intéresse pas.
L’enfer c’est les autres, et seul les imbéciles sont heureux !
je me suis ouvert comme jamais.. sans que l’autre s’ouvre.. Pour moi c’est terminé !

Répondre
Hassna 17 janvier 2020 - 9 h 36 min

Tout à fait logi eu et juste
Merci pour vos articles riches et si énergisants
Bonne continuation

Répondre
Emmanuel Clermont 15 janvier 2020 - 14 h 10 min

J’ai étudié et appris votre présentation par coeur pour partager à l’église. LEs gens doivent savoir la richesse d’avoir une communauté. Mille mercis.

Répondre
natale rodolphe 15 janvier 2020 - 1 h 30 min

Cela me parait tres juste je vie dans une comunaute chretienne et je pense que l amour et l amitie sont des valeurs fondamentales que notre societe de profit a oublies.

Répondre
Sarah B 10 janvier 2020 - 21 h 24 min

Bonjour je suis très croyante et tout ce que vous dites sont vraiment des explications à plusieurs de mes pratiques exemple ( celui qui coupe les liens du sang ne sentira pas l odeur du Paradis ) enfin MERCI !!!! Je vous lis avec beaucoup d’attention…..

Répondre
Frédéric Chateau 7 janvier 2020 - 10 h 59 min

Bonjour,

On le sait, l’homme est un être de culture qui doit donc être relié aux autres et vivre avec eux des croyances et passions communes.

Le phénomène des fans et des supporters illustre assez comment l’économie de marché a réussi à capter ce besoin humain pour développer des profits. Dans le domaine non-marchand, le militantisme politique aussi – et peut être même l’engagement associatif pour la santé 😗

Merci d’avoir présenté cette étude en tout cas.

Répondre
della Faille 5 janvier 2020 - 9 h 36 min

« Ce qui importe, c’est le sentiment de pouvoir être soi, complètement, avec quelqu’un d’autre. De pouvoir se montrer faible et vulnérable autant que fort et radieux. De pouvoir rire mais aussi pleurer. De se sentir compris dans ses émotions. De se savoir utile et important pour quelqu’un. Et d’avoir un minimum de contact physique chaleureux. D’être aimé, tout simplement. »

Un maximum de contact physique chaleureux, non?

Répondre
Odette 2 janvier 2020 - 19 h 43 min

Je viens de lire votre article: « Et si l’amour était le plus PUISSANT des médicaments » Pourriez vous m’indiquer des livres traitant ce sujet?
Merci pour votre arclicle.
Odette

Répondre
Robert Lalonde 28 décembre 2019 - 17 h 05 min

Vos textes sont très d’intéressants et donnent des actions concrètes auxquelles je peux me les approprié
Même si je les trouvent souvent très long ils ne sont pas redondant
Peut-être que je manque d’émergé pour lire.?!
Encore merci
Continuez de la même façon

Répondre
patrick omalley 25 décembre 2019 - 18 h 06 min

Bravo et Mercie pour le partage de vaux étude et expérience professionnel

Répondre
Magalie 15 décembre 2019 - 21 h 11 min

Merci pour cette très belle étude, ces témoignages nous rappellent à l’essentiel. Dommage qu’on ait besoin d’une piqûre de rappel alors que c’est l’évidence.

Répondre
JCF 12 décembre 2019 - 12 h 15 min

Très intéressant et pas très surprenant quand on regarde autour de soi, quand nous voyons certaines personnes nous quitter prématurément, et quand nous connaissons leur mode de vie.
Ce qui est le plus inquiétant, c’est la génération actuelle, cette génération a des milliers d’amis virtuels, mais vit entre quatre murs, sans contact physique et aucun vrai ami

Répondre
Chanard 4 décembre 2019 - 8 h 03 min

Ce que vous dites est tellement vrai !!!

Répondre
Rafaël DICK 29 novembre 2019 - 23 h 55 min

Xavier Bazin,
Dès les premières rencontres,quand on se décide de former une équipe,les papillons font leur apparition et commencent à s’agiter agréablement dans le ventre. C’est le début d’une belle histoire pouvu que l’on s’y met pour la faire perdurer. Ceci peut prendre des années, mais il viendra un jour où les papillons commencent à se calmer! C’est à ce moment que l’on doit être prêt à changer de cap. Car sans cesse être au service de l’autre devient fatiguant. Moi-même,à l’époque, j’ai décidé de travailler à mon propre bien-être,ce qui moins fatiguant,mais par la même occasion j’ai insité ma femme à faire de même de son côté. Vu le fait que nous formions une équipe très unie,l’on parvenait à se défier mutuellement. Cette méthode nous a permis de continuer notre union,tout en restant très,très amoureux. Et cela dure déjà 58 ans !!!

Répondre
André Desbiens 25 novembre 2019 - 22 h 35 min

C est un peu semblable a une femme malade qu on négligerait, qu on n irait pas réconforter. Elle prendrait bcp plus de temps a guérir qu une autre, a qui on donnerait de l amour, qu on cajolerait, dont on prendrait soin avec grand plaisir. Je l ai vécu dernièrement, ce qui me rend apte a comprendre. Aimer me donne de la force, au lieu de m en enlever.

Répondre
André Desbiens 25 novembre 2019 - 22 h 27 min

Oui, tres vrai, merci.

Répondre
Jacques 22 novembre 2019 - 13 h 57 min

Bonjour. merci pour tous vos conseils, mais je trouve qu’il y a trop de baratin, de longues phases et d’explication, trop à lire. alors je lis en diagonal.
Sur le net nous sommes submergés d’explication, quand j’ai fini de lire je ne sais plus ce que j’ai lu.
Il me semble qu’il serait plus important de focaliser sur les bonnes choses à manger, pour rester en bonne santé. Sans vouloir chercher à convaincre.
Trop d’explication tue l’explication.

Répondre
PHILIPPE JOSSE 6 novembre 2019 - 11 h 25 min

Je vis solitaire,je l’avoue, mais, pour moi, le fait d’être ‘de l’autre bord’ (eh oui…) est la principale cause de cet isolement;j’ai l’impression très nette qu’il me faudrait une formidable dose de psychologie pour m’en sortir;pourquoi ai-je toujours si difficile d’avoir des contacts avec autrui? A ‘chaque’ occasion qui m’est offerte, le même phénomène se produit…pas de conversation… Cela m’énerve réellement !

Répondre
GUGENHEIM 31 octobre 2019 - 17 h 46 min

« PASSIONNANT ET VRAI  » , tel est le titre de mon transfert de votre article à mon entourage !
soyez profondément remercié pour votre texte , fort riche , et pour les valeurs qui vous animent
il fait echo a mes aspirations profondes , visant à vehiculer ces valeurs , manquant cruellement dans nos societés , source de tant de dégérescences societales

Répondre
Bégué 24 octobre 2019 - 19 h 03 min

Bravo! j’en étais convaincue mais de lire cette lettre et un succés! Merci la Vie! Merci à vous! Relier l’Amour à la santé est une bonne nouvelle pour nombreux d’entre nous. La meilleure PUB depuis longtemps! Grâce à vous la population va encore plus vieillir, mais…dans la joie et la bonne humeur!!!! c’est ça, la nouvelle mèdecine!

Répondre
Ivan Filipovic 21 octobre 2019 - 14 h 20 min

Tres Ravi vous connaître
Tres belle thèmes
Et essentiel pour notre vie
L amour devait régner partout
Bravo à vous

Répondre
Eric Seignovert 13 octobre 2019 - 6 h 41 min

Article très intéressant.merci pour toute ces réflexions positives.ca fait du bien

Répondre
Azzoug Ali 3 octobre 2019 - 13 h 23 min

Je crois que Gilbert Becoud a résumé tout ça dans
sa chanson L’indifférence tu es l’agneau elle le loup.

Répondre
Anne Francoise Polonini de Vigniet 25 septembre 2019 - 8 h 12 min

Voilà
Je vais synthétiser parce que j’avais posé un commentaire qui s’est effacé.
70 ans, depuis 6 ans et demi veuve.
Une fille de 45 ans à charge: sans emploi elle vit chez moi.
Pension écornée: je l’aide.
Comme je n’ai pas les moyens d’avoir une voiture autant dire qu’on m’a tourné le dos.
j’ai ressenti de l’aide quand mon mari était très gravement malade ( glioblastome de stade 4)
Je n’ai MÊME PAS été prise dans les bras par qqun de ma belle famille!
Je sais que tout le monde à ses problèmes et les voisins sont invisibless! je ne vois pratiquement jamais quelqu’un rentrer au sortie d’une maison c’est à croire que tout le monde est parti.
Mais tout le monde a une voiture !
ma fille ne conduit pas et mon mari n’a jamais voulu m’apprendre à conduire.
Je lui demandais souvent parce que j’avais souffert d’un traumatisme car à 6 ans je me suis retrouvé en dessous d’une voiture en ayant pratiquement rien malgré un pneu qui tournait sur ma jambe !
C’était pas mon heure !
quand mon mari était malade je me sentais un peu plus entouré quand même puisque on venait me chercher aller et retour pour la clinique ou de temps en temps je me débrouillais comme je pouvais !
Ma fille malheureusement a souffert d’un problème mental dont elle est sortie j’ai insisté pour qu’on sait sur le médicament et bien figurez-vous qu’elle se porte mieux seulement le problème c’est que j’ai toujours sous tutelle mais qu’elle va quand même avoir 45 ans figurez vous!
Pour combattre plus de cette solitude qui me pesait,j’ai fait partie d’un club littéraire!
J’ai dû abandonner à la suite d’une difficulté à lire et puis d’une DMLA !
Pourquoi je vous écris aujourd’hui ?
Parce que je ne souffre plus de la vue du tout !
Parce que j’avais pris un concentré de bêta-carotène, vitamine E,zinc ,lutéine pendant un an après avoir été opérée de la cataracte!
Personne ne vient jamais me voir j’ai une sœur que je vois à peine une1 x/ an!
Quand mon mari était parti d’un glioblastome de stade 4, je me demande encore comment j’ai tenu le coup à ce point !
C’est bien simple,: je voyais des gens puisque on venait me chercher ! Je m’inquiétais aussi des malades à côté !
Maintenant, oui je vais pas me faire davantage de stress pour une DMLA: APRÈS TROIS PIQÛRES SEULEMENT JE N’AI PLUS RIEN !
Il faut dire que pendant un an après une opération de cataracte,j’ai pris un complément assez puissant qui m’a préservé pendant 1 ans et qui a réduit ma vue seulement au stade de drusen( terme ophtalmo)
mon œil droit commençait à avoir des déformations et c’est comme cela que j’ai été voir le docteur qui a détecté une forme humide et donc des piqûres.
tout ceci pour vous dire que comme ma famille dispersée est est quand même un peu au courant, il y a juste un neveu qui m’a téléphoné,venu me voir!
L’an passé, j’avais eu excellente idée d’inviter tout le monde chez moi!
Ma sœur n’était pas là mais j’ai eu des neveux de ma belle-famille ainsi que les belles sœurs,toutes avec véhicules dont 3 veuves aussi.
On se téléphone rarement mais je ne sais pas aller vers les gens puisque je n’ai pas de voiture.
je dépend donc de bus j’aime autant vous dire que je préfère de temps en temps me déplacer d’une façon beaucoup plus confortable surtout quand je fais des courses.
Ma fille ne conduit pas non plus et moi j’ai souffert d’un traumatisme quand j’étais une petite fille parce que j’ai été renversé par une voiture dont le pneu avant a frotté sur la jambe.
Et bien vous le croirez si vous voulez mais je suis sorti indemne !
c’est aussi la raison pour laquelle j’avais peur de conduire et que je demandais souvent à mon mari de m’apprendre un peu le béaba pour pouvoir passer l’examen plus facilement.
seulement voilà, il me l’a toujours promis mais il ne l’a jamais fait je lui avais dit que comme il avait appris avec son frère il pouvait peut-être quand même me montrer de la même manière !
J’ai grandi dans une famille matriarcale principalement car ma mère habitait avec ses grands-parents et nous trouvions ça normal car elle n’aime elle était venue aussi à l’âge de 37 ans !
Dans la famille de ma mère je me souviens que dans mon enfance on se voyait souvent !
Surtout la génération j’ai l’impression maintenant la même chose parce que ma mère comment avoir la mienne et que je suis fort isolée.
Comme personne ne connaît le mot de covoiturage ici,je suis obligé figurez-vous de devoir prendre un taxi quand j’ai fait mes courses: il faut bien quelqu’un pour porter les packs de bouteilles ça avec ma fille et heureusement que le chauffeur est gentil il nous aide à tout rentrer à l’intérieur mais je vous assure que ça n’est pas évident et puis ça coûte fort cher, !
J’ai dormi mon problème de vue de côté ça fait peur d’être à charge de ma fille parce que imaginez si elle avait dû gérer une malvoyante !
Comme tout le monde, j’ai besoin de l’affection d’un hommee.
j’ai donc fait la connaissance de quelqu’un et malheureusement nous habitons à 60 km l’un de l’autre et lui vit vraiment dans la précarité! Une maison il y a plein de défauts : il en est le locataire pour une somme ridicule : il possède juste une voiture de 10 ans.
C’est quelqu’un qui a beaucoup vécu( encore un abandon parental).
Nous avons du mal à nous voir comme j’ai du mal à habiter chez lui de temps en temps car il n’y a pas de chauffage non plus à l’étage !
mais cela n’est pas la seule raison car la raison principale est de lui apporter de la chaleur humaine comme lui-même en a besoin.
nous sommes de la même génération et bizarrement personne ne vient le voir non plus alors que lui, il aide tout le monde !
Voilà en gros ce que ma vie parce que vous allez vous demander je suis aussi bavarde de par écrit : j’essaie de tenir le coup tant que je peux je ne vous cache pas que je me prive de beaucoup de choses mais que peut-être je vais réintégrer club: je sais qu’on peut venir me chercher mais en général cela se limite là car toutes les activités qui en découlent personne ne vient me chercher.
Il en est de même pour les concerts classiques que j’adore quand je demande à quelqu’un si il va à tel ou tel concert on me répond que non mais personne ne pense à me demander si on voudrait me conduire,quitte à me débrouiller pour revenir : j’habite un village et non pas la ville.
J’ai beaucoup encore arranger je n’ai pas les moyens mais ce qui me manque le plus c’est vraiment la commune donc ne fût-ce que par téléphone parce que là je suis tous les jours déranger mais c’est plus souvent le numéro inconnu ! Et ça, c’est énervant !
Si c’est toujours moi qui dois téléphoner évidemment la note, elle suit !
Je ne suis pas pingre pour un sou, je dois faire extrêmement attention puisque j’ai ma fille entièremement à ma charge!
Je ne saurais même pas partir en vacances avec mon ami ! Je l’aide comme je peux qd je le vois.
J’ai l’impression que lorsque l’on devient veuve on a cherché d’être » Madame Quelqu’un »
J’ai eu d’ailleurs d’autres témoignages comme quoi quand on devient seule( surtout quand on n’a pas de voiture) on est comme une espèce la différence d’âge créé une sorte de guettoïsation.
Ce n’est malheureusement pas comme au Japon !
Il y a bien trop de Homes ici.
Mon mari cancereux aurait dû finir AUTRE PART que dans un Home.
Détail : je fais le déni de mon âge : j’ai toujours pensé comme quelqu’un qui avait 20 ans de moins !
C’est la solitude qui tue!🚶🙄⏳⌛

Répondre
Mirza 24 septembre 2019 - 19 h 56 min

TOUT à fait d’accord avec vous! Je trouve épouvantable qu’en Amérique du Nord on « mette » les personnes âgées d’un côté et les jeunes d’un autre!
Pour quand l’entraide? La communication avec toutes les générations?
Pour quand les édifices multigeneracionales au Québec?

Répondre
Lucie Nadeau 24 septembre 2019 - 18 h 32 min

il est vraie qu’il n’y a pas d’âge pour être heureux et que faire l’amour apporte des bienfaits à notre santé il ne faut pas l’oublier.

Répondre
suzanne raymond 24 septembre 2019 - 17 h 36 min

Pouvez vous m’expliquer quelque chose que je ne comprends pas encore???? à moins que ce soit une exception…
Mes parents se sont chicanés toute leur vie et ils vivent encore: 94 et 95 ans
Ma mère est atteinte de Alzheimer depuis environ 5 ans et est en CHSLD
Mon père vit encore dans son appartement et est relativement en santé

Répondre
hilbert 23 septembre 2019 - 17 h 39 min

Pas très facile de mettre ce conseil en application !! J’ai tendance a rechercher la solitude. Mais je vais voir ce que je peux faire.

Répondre
Karim GUERBATI 23 septembre 2019 - 15 h 17 min

L’Islam est par excellence la religion d’être en groupe et de ne jamais vivre seul.
Allah (Dieu) dans son sacret livre, Le Coran, a toujours donné ses ordres aux groupes : O croyants, O gens, O enfants d’Adam, … Et les relations familiales (et parentales particulièrement) sont grandement les plus considérées. Merci de nous avoir rappeler ces piliers.

Répondre
Gilbert Kaufmann 22 septembre 2019 - 16 h 35 min

Bonjour,
merci pour tous vos bons conseils. en ce qui concerne l’amour et son importance, voici un passage de la bible qui confirme ce que vous nous avez écrit.

1Co 13.13 En somme, trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour, mais la plus grande d’entre elles, c’est l’amour.

Merci encore et bonnes salutations.
Gilbert Kaufmann

Répondre
Karine Lén-Sabatier 20 septembre 2019 - 8 h 13 min

Merci pour nous rappeler les choses essentielles de la vie.
Notre société nous rend si « occupé » qu’on en arrive à mettre de côté les manifestations d’amour, d’amitiés, de liens sociaux qui nous enrichissent.
Merci.

Répondre
Huguette Brière 14 septembre 2019 - 7 h 54 min

Un très bel article sur l amour ce soir.. Je suis une personne âgée de 82 ans, je suis artiste peintre et très active. J expose encore mes oeuvres et je produit et fais des commandes de portrait. Je suis solitaire s il le faut mais bien avec moi-même étant occupée à la création. J habite en résidence pour personnes autonomes, je ne participe pas aux activités mais je vais jaser avec eux de temps en temps. Je fais ma tournée de calins, j ai des amies depuis plus de 40 ans, nous gardons un lien serré souvent sur internet quelquefois en personne.. Mes enfants viennent souvent souper avec moi. Je suis solitaire mais je suis bien, je vois mes gens quand je le désire. Je parle aux gens, je connais leur histoire, ma femme de ménage est un amie pour moi. Un bon café l attend on parle un peu, et si on parle trop j époussette et elle lave les planchers .. elle vient aux 15 jour. Ma santé est parfaite, je suis une personne calme, créative et je suis certaine que mon alimentation végé et sans gluten , mon sommeil calme et prolongé comme je le désire ainsi que ma peinture et l amour qui m entoure en fait partie de ce succès sur moi-même..
Ce que j ai lu le confirme, merci et j espère que bcp de gens en prendront l exemple. Merci beaucoup !

Répondre
Marguerite Audet 12 septembre 2019 - 6 h 08 min

C’est tout à fait vrai et j’y crois . Je vis avec un nouveau conjoint depuis 15 ans déjà, il a 72 ans et j’en ai 74- on se fait un jardin pour manger de bonnes choses, il s’occupe de quelques animaux pour qu’on mange de la bonne viande sans hormone ni Antibiotiques. On se trouve présentement en meilleure santé qu’il y’a 20 ans alors qu’on vivait chacun de son côté sans se connaître.Merci!

Répondre
zoh 6 septembre 2019 - 19 h 21 min

c’est très juste docteur. c’est cela une implication du sens du principe de l’inséparabilité entre l’être et son environnement.
Merci de toujour partager vos connaissances avec nous.

Répondre
mario bergeron 4 septembre 2019 - 13 h 23 min

100 pour 100 d accord

Répondre
Carole Racette 4 septembre 2019 - 8 h 15 min

Je suis en parfait accord avec cette théorie car je vis avec ma mère et ma soeur depuis 15 ans et nous sommes capables à trois d’accomplir bien plus avec beaucoup moins d’efforts. On se supportent, on s’aide beaucoup et ça nous permet d’être très heureuses ensembles. Ma mère à 80 ans et en fait à peine 70. Ça demande quelques compromis mais ça en vaut vraiment la peine. C’est notre Moai à nous.

Répondre
Mutien-Omer Houziaux 26 août 2019 - 8 h 42 min

Merci pour ces informations. Elles confirment un sentiment largement partagé. Votre démarche est généreuse et engagent à la générosité. Après 52 ans de mariage, mon épouse est décédée, en douze heures, d’une chute en notre domicile, laissant, outre un veuf éploré, quatre enfants et huit petits-enfants. Malheureusement, la solidarité intergénérationnelle que vous évoquez appartient, dans nos pays, au passé. C’était la plaie sociale – on dirait aujourd’hui « sociétale » – que dénonçait, voici un demi-siècle, le philosophe Gustave Tibon dans « La vieillesse encombrante ». En ce monde où triomphent l’hédonisme et l’individualisme, il n’y a plus guère de place pour les « personnes des troisième et quatrième âges », sinon dans les hospices, pudiquement rebaptisés « sénioreries ». Ce n’est pas le moindre mal que je dénonce dans mon livre « A contretemps. Regards politiquement incorrects » : la famille, jadis considérée comme cellule de base de la société, est en voie de décomposition et, conséquemment, la société se disloque. L’utilitarisme a plus de succès que la transcendance : nous payons tous, peu ou prou, le prix de ce changement de paradigme.

Répondre
CHAUVEAU Chantal 25 août 2019 - 10 h 52 min

Merci pour tous vos précieux documents, conseils et remarques qui nous aident à prendre conscience de bien des choses.

Répondre
Tshilumba Jean-Pierre 25 août 2019 - 9 h 34 min

Merci pour nous avoir bien édifié et porter conseil, car dès que nous avons commencé à pratiquer ces conseils que vous nous prodiguez, nous sommes bien à l’aise .

Répondre
Gisela 22 août 2019 - 9 h 19 min

J’ai 95 ans et demi . J’ai des relations suivies avec des gens beaucoup plus jeunes que moi et je peux confirmer, par la manière de vivre mon grand âge, tout ce que vous exprimez. Je vis seule avec une aide pour 3 heures une fois par semaine et suis en train de préparer mon retour à mon pays d’origine après 50 ans ailleurs. Tâche difficile que je suis seule à entreprendre.

Répondre
Chaumat Jean-Pierre 21 août 2019 - 13 h 32 min

Tout à fait d’accord. J’ai toujours privilégié les échanges, les contacts, la vie en groupe… L’Homme n’est pas fait pour vivre seul ! Accepter un coup de foudre à 78 ans ? Oui !

Répondre
HESSOU TOIHIN 19 août 2019 - 9 h 47 min

Bonjour Monsieur Xavier Bazin,

Vous faites un travail d’accompagnement des personnes pour le bien-être global.

Vos conseils, publications constituent des trésors pour nous qui cherchons à maintenir notre équilibre par des comportements de vie exemplaires, la consommation des produits bio, etc.

Courage à vous

Répondre
khamis 14 août 2019 - 19 h 36 min

merci bien pour toutes les informations, ells sont utiles et efficacies. acceptez s’il vous plait mes felicitations. je suis tres interesse a ce qu’il aura nouveaux dans la question relevante.je comprends tout en francais mais j’ai mal a m’exprimer bien. je suis desole . a bientot

Répondre
Georges RIARD 14 août 2019 - 18 h 38 min

C’est avec grand plaisir que j’ai lu votre article qui montre combien l’amour joue un rôle prépondérant pour se maintenir en bonne santé. Ce que vous dites m’a remis en mémoire un verset biblique, le dernier du chapitre 13 de la 1re lettre aux Corinthiens, chapitre où il est question de l’amour. L’apôtre Paul y écrit :  » Aujourd’hui, cependant, ces trois-là demeu-rent : la foi, l’espérance, l’amour; mais le plus grand des trois c’est l’amour. »

Répondre
mbou 14 août 2019 - 9 h 44 min

grand merci pour les conseils contenus dans cette lettre
à moi ,d’en tirer profit.

Répondre
Raphanel 12 août 2019 - 8 h 34 min

51 ans de mariage , 25 ans de procédures avec la banque HSBC , 145 décisions de justice , série en cours , 2 infarctus , 6 stents , mais l’amour m’a sauvé tant de mon épouse que des autres.

Répondre
Claude REMISE 10 août 2019 - 13 h 52 min

Bonjour,
Merci beaucoup pour cet excellent article. Je réside depuis 10 ans en Afrique, où, faute de distractions, vacances, spectacles (manque de moyens), les gens se retrouvent et discutent pendant des heures… de la vie des autres (de la naissance à la mort), c’est « pour le conseil » disent-ils. De ces conversations et de mon observation des gens autour de moi, j’en ai conclu l’équation du bonheur et du malheur, ce qui est en fait plus important que la santé physique, et va bien au-delà de la longévité :
Celui qui donne plus qu’il ne prend est heureux
Celui qui prend plus qu’il ne donne est malheureux
Cela se vérifie encore et encore.

Répondre
Samuel 9 août 2019 - 13 h 29 min

Merci beaucoup pour cet article. Sa valeur
Médicale, sociale et thérapeutique n’est
Point à démontrer. Cela me demande de
Revitaliser certains aspects vitaux de ma
Vie. Mille fois Merci

Répondre
Alexis KOUMBA 6 août 2019 - 12 h 19 min

Merci beaucoup pour vos conseils. J’ai compris: l’amour dépasse tout; l’isolement tue. C’est bien de se sentir aimé et, surtout, de se savoir utile aux autres. Encore merci.

Répondre
Dubois jean 3 août 2019 - 8 h 21 min

Je re joins dans vos exemples,
J ai fais la profession de moniteur de ski et guide de haute montagêne . Ce qui m à aider à réussir ma carrière, c est d aimer les gents, et être hêtre heureux à chaque nouvelle personnes , qui venait dans mes sorties.
Pour moi l amour pour les autres est mon moteur
Et surtout avoir l amour avec ma compagne
Je ne vis que pour l amour.

Répondre
Buyse 27 juillet 2019 - 0 h 44 min

Vous avez raison. Par contre à partir de 50 ans, célibataire, on se rend compte de s’en sortir n’est pas évident?

Myriam

Répondre
Maggy 26 juillet 2019 - 19 h 13 min

Tres bel article qui nous montre comment les relations humaines sont importantes Dan’s Notre vie. Merci de nous le rappeler et essayons d’entretenir des relations plus chaleureuses avec nos proches et les autres.

Répondre
Jean M. MBEMBA 19 juillet 2019 - 9 h 08 min

La flamme de la vie est entretenu par le feu de l Amour. Merci pour votre article.

Jean M. MBEMBA

Répondre
Josiane Roirand 19 juillet 2019 - 8 h 08 min

Il y a un élément passé sous silence dans les reportages sur les zones bleues. En effet l’alimentation, la convivialité etc…. y sont étudiées mais qu’en est-il de la qualité de l’eau? J’ai vu récemment un reportage sur la Sardaigne où une dame mangeait un minestrone tous les jours, avec légumes du jardin bien sûr, mais je suppose qu’elle ne les faisait pas cuire avec de l’eau en bouteille. Alors……. moi je crois que la  »qualité  » de notre eau peut également, et pour beaucoup jouer sur notre santé. Qu’en pensez-vous à propos des zones bleues ? Par ailleurs j’ignore ce qu’il en est de la longévité dans des zones où l’eau est mondialement réputée comme Evian ou Vichy par exsmple……

Répondre
Nes 18 juillet 2019 - 11 h 52 min

Bonjour,
Nous dans notre religion l’Islam notre Prophète Mohamed nous l’a dit il y a de ça 14 cièlces:
<>
qui signifie: celui qui espère être alaise financièrement et vivre longtemps , alors il doit veiller à rester tout le temps en contacte avec les membres de sa familles.

Relations humaines non seulement garantissent une longue vie et de qualité, mais aussi une BARAKA dans ton argent et tes biens.

Répondre
Fae_mutlu@outlook.be 16 juillet 2019 - 20 h 05 min

Je suis entièrement d’accord avec tout cet article!
La santé réside aussi par le fait d’être entouré !
🙂 À BIENTÔT…

Répondre
Mandel Sonia. Sculpteur 14 juillet 2019 - 22 h 42 min

Super votre article, je suis totalement en accord avec vous . Il est indispensable d’aimer et de s’aimer surtout pour pouvoir partager
La convivialité, le partage, l’amitié, les sentiments sont des joyaux pour vivre heureux et le plus loin possible
L’amitié se cultive autant que l’amour et en plus si nous avons une passion c’est l’idéal pour vivre le mieux possible en harmonie

Répondre
Eillen 9 juillet 2019 - 8 h 06 min

Excellent article qui donne chaud au Coeur
Merci pour ces magnifiques exemples de beauté force et amour !

Répondre
Lima 24 juin 2019 - 8 h 44 min

Simplement un grand merci pour cette lettre qui motive un questionnement de l humain.

Répondre
BIGOT 13 juin 2019 - 9 h 47 min

Très bon article….
Cependant «  l’enfer c’est aussi les autres »
Je me suis investi dans nombre d’associations, de collectifs….j’ai rencretré beaucoup d’egos, voire des gogos mesquins et de la médisance…
Tout ceci m’a affecté moralement et…physiquement (palpitations)
Comment agir avec discernement dans ce domaine ???
Ceci étant je confirme que votre article est pertinent.
Peut-être qu’avec un peu de chance et d’effo De ma part, je trouverai le bon environnement
Merci

Répondre
Lise 22 juillet 2019 - 12 h 12 min

Votre article est très pertinent et les relations humaines sont un bon enseignement pour nous tous, qu’elles soient négatives ou positives. On apprend à faire le miroir lorsque des situations désagréables se répètent, et à apprécier la vie, le moment présent lorsque l’on se sent bien avec soi et son entourage. Nous construisons notre vie par ce que l’on sème, même nos pensées. C’est la loi universelle de cause à effet. Notre planète Terre est une merveilleuse école pour grandir et évoluer. «AIMER LA VIE ET ELLE VOUS AIMERA!» Qu’il en soit ainsi!

Répondre
BOTTE 3 mai 2019 - 7 h 33 min

Bonjour,
Tout cela est fort juste. Il serait opportun de faire une étude sociologique ici , en France pour observer les différences d’une région à une autre quant à la capacité (ou on) des individus à créer des liens sociaux. Et Je pense qu’il y a de fortes disparités. Cela permettrait d’en définir les facteurs de tous ordres.

Répondre
Isabelle 26 avril 2019 - 11 h 13 min

Très bel article tellement vrai ! Pensons aussi aux animaux de compagnie qui apportent réconfort, câlins, présence, amour, même si cela ne remplace pas les relations avec ses semblables « humains » bien sûr.

Répondre
MAUDHUY 25 avril 2019 - 9 h 12 min

Bonjour,
Merci beaucoup sur ce bel éclairage de la vie qui devrait etre partagé avec plus de générosité et plus de sagesse…
C’est un très bel hommage à la vie sans limite d’age avec une envie profonde de partager ce qu’on ressent dans l’amour et l’amitié.
Cordialement,
M.Paule

Répondre
Caplanne 24 avril 2019 - 1 h 41 min

Merci beaucoup Mr Bazin de votre article sur l’importance des relations sociales.
Il est très bien illustré et accessible.
Êtes-vous par hasard le chirurgien de Lannion qui habitait près de chez moi à Saint Quay Perros dans les années 1985?
Bien cordialement,
Gwenaël Caplanne

Répondre
LESUEUR 19 avril 2019 - 9 h 23 min

Bonjour, je suis qq de très « tactile », de contact physique spontané sans arrière pensée, même vis à vis des hommes . Comme je suis célibataire cette disposition est très mal interprétée par ces dames qui ont peur que je vole leur mari, d’autres se raidissent …..Beaucoup plus de réactions négatives vis à vis de cette attitude que positives . Mais je reste moi-même et continue car c’est une seconde nature en ménageant quand même les susceptibilités .
Bien vous. Sonai

Répondre
augustin 18 avril 2019 - 16 h 21 min

Très chouette

Répondre
Houri 12 avril 2019 - 8 h 31 min

Bonjour,
Je suis ravie de connaître et de compartir l’esprit de cette revue qui cherche à communiquer aux autres quelque chose qu’on a perdu dans nos sociétés occidentales : des valeurs comme la famille, les amis, l’attention aux autres. Et le bons sens d’avoir une alimentation plus équilibré ( moins de viande, plus de légummes, pas des produits industriels avec plein des conservateurs qui nous rendent malades, pesticides, etc). On se trompe de mode de vie. Et votre revue nous fait prendre conscience. Mille mercie et bonne continuation. Vous aidez les autres. Bravo!!!.

Répondre
Rougėe 8 avril 2019 - 10 h 01 min

merci monsieur

Répondre
Florence 6 avril 2019 - 7 h 18 min

Merci pour cette belle note / fiche très bien documentée

Répondre
jouglet michel 30 mars 2019 - 19 h 57 min

«  »aimez-vous les uns les autres et pardonnez-vous les uns les autres » » voilà + de 2000 ans que cette règle exhortée par le Maître n’a pas eu de place, de résonance dans nos âme, après Son départ.. donc conséquences désastreuses de notre civilisation : mal-être, guerres, maladies, suicides etc.. et dire que nous rejetons la «  »faute «  »sur DIEU
–pas pensable — la seule source du bonheur est là ! : «  »rendre les autres heureux » » Bon dimanche à toutes et tous et …tout le bien. MJ

Répondre
Cassandre 27 mars 2019 - 18 h 13 min

Un bel article à lire, relire… Merci beaucoup et bon soleil !

Répondre
GUEFFAZ ABDELHAMID 27 mars 2019 - 11 h 09 min

le prophéte (Bénédiction et salut soient sur lui)
a déclaré: « Pour ce qui est des croyants dans leur priéres ,leurs sympathie et leur compassion , comme un seul corps , si un menbre menbre se plaignait auprés de lui ,le reste du corps deviendrait fievreux et vigilant »

Répondre
Don Sophia 20 mars 2019 - 12 h 05 min

Bonjour Mr Xavier et merci beaucoup pour vos conseils. J’ai tout intérêt à élargir mon cercle social, d’améliorer mes relations d’amitié et surtout d’être plus positive et ouverte.
J’expérimente effectivement les effets nuisant et détruisant de l’isolement.
Je n’ai que la moitié d’âge des centenaires, mais je vis déjà la misère du déclin cognitif en plein cycle de doctorat. Je cherche comment m’en remettre en lisant vos lettres. Mais comment cultiver de l’estime de soi et la confiance en soi? Je suis de nature introvertie, mais je vis avec quelqu’un d’extraverti. Je me sens débordée du fait que cette personne parle trop positivement d’elle-même, de ses réalisations… Je ne sais pas lui dire ce qu’elle fait qui ne me plaît en pensant que je vais la blesser… Mais j’en paie les conséquences… quoi faire? merci de me répondre.

Répondre
A LV 19 mars 2019 - 8 h 23 min

Bonjour,
Ce qui explique aussi pourquoi les femmes vivent plus longtemps de manière générale, c’est que jusqu’à récemment (relativement) elles ne travaillaient pas, donc elles se tuaient moins à la tâche, le stress n’était pas aussi vif, et.. Effectivement plus de temps pour voir ses copines et sa famille, et ses enfants. Comme j’aimerai également avoir autant de temps libre hihi.

Répondre
André-Marie Mbadinga mbadinga 18 mars 2019 - 9 h 48 min

Bonjour, merci pour ce rappel. Je partage parfaitement ces conclusions.

Répondre
René Bienvenu 16 mars 2019 - 10 h 09 min

Oui, bien expliqué et laissant convaincre mais, vraiment,
essayez se revoir ces « lettres » et de les raccourcir…
Comme je vous l’ai déjà dit. elles sont bien trop
longues avec maintes répétitions.
Hèlas, trois fois hélas, aurait dit Bossuet…
Souvenez vous que les personnes d’un certain age
peuvent se lasser…

Répondre
Abderrahmane 15 mars 2019 - 8 h 01 min

Entièrement d’accord avec vous, l’amour est le cinquième pilier de la longévité puisqu’il est bien dit qu’on a l’amour on peut se nourrir que de pain et d’eau… Dans notre religion (l’islam) notre prophète nous recommande de dire au moins 60 fois par jour à nos proches  » je t’aime »et même dans toutes les autres religions la première recommandation est d’aimer autrui

Répondre
Bernard 12 mars 2019 - 10 h 30 min

Il existe également un gros village en Azerbadjan où les hommes tout autant que les femmes vivent centenaires.
Cet endroit montagneux dont j’ai oublié le nom est à l’abri de toute pollution et les relations intergénérationnelles ne posent aucun problème

Répondre
Pasquier 10 mars 2019 - 14 h 47 min

Merci pour ce beau texte.
Cela peut paraître évident mais se rappeler que nous avons besoin des uns et des autres …tendrement, mais du baume au cœur.

Répondre
rolande 7 mars 2019 - 7 h 07 min

bonjour ,

tout ce que vous dites je confirme c’est une vérité
félicitations.

Répondre
MARTIN Véronique 6 mars 2019 - 16 h 39 min

Je trouve cette lettre très intéressante et surement vrai pour beaucoup de chose. On se rend compte que nous vivons dans un monde de fou et rempli de personnes opportunistes pour le gain et le pouvoir.
Cela fait peur pour nos génération future mais grâce à vous je suivrai vos conseils pour ma famille, mes amis et moi même pour que l’ont puissent vivre bien plus longtemps qui si je ne vous aviez pas lu;
Merci encore pour votre dévouement au monde.

Répondre
Sellam 28 février 2019 - 7 h 19 min

Votre lettre est très intéressante, seulement en pretique ce n’est pas toujours facile de suivre tous vos conseils.

Répondre
Poussinelle 21 février 2019 - 15 h 32 min

Cher M. Bazin,
Vous avez mille fois raisons de croire que l’amour, l’amitié et se sentir aimer soient les meilleurs remèdes à la maladie. J’en suis la preuve vivante. Condamnée pour un cancer du sein de stade IV en 2015, j’ai reçu tellement d’amour de moi, de mon époux, de ma fille, de mes amies et de ma famille que cela m’a redonné le goût et la force de renaître à la vie. Bien vivante aujourd’hui, je suis une grande amoureuse de la vie et je profite de chaque instant qui passe en alimentant ce bel amour que je donne et que je reçois chaque jour. Je vous en souhaite toutes et tous autant et même encore plus. Aimé vous, aimé les autres et les autres vous aimerons. Amoureusement vôtre. xxx

Répondre
Maftah 20 février 2019 - 6 h 50 min

Bonjour
Merci infiniment pour cette publication oh combien criante de vérité
Effectivement la nourriture n’est uniquement dans ce qu’on ingère….. c’est beaucoup plus que cela….y a qu’a Interroger les personnes isolées pour s’en rendre compte…..c’est le problème number one
Belle journée aimons nous donc …..

Répondre
Ewen Dunn 17 février 2019 - 0 h 00 min

Je suis anglophone mais francophile, la littérature française m”a toujours intéressé- Maupassant,Balzac et Marcel Proust surtout. Je peux parler la langue un peu. Tout cela et la musique classique sont mes intérêt, mes hobbys et je passe beaucoup de ma vie suivant ces choses sur l’internet. Je suis âgé 85 ans et je
vis dans un comfortable apartment dans une excellente maison de retraite. C’est probable que très peu de mes voisins partage mes intérêts etc, du reste je n’en ai trouvé aucun. Toute ma vie « étais “gay” et cela contribue sans doute à mon sens d’isolement, mes voisins ont leurs femmes, leurs enfants et petits-enfants etc qui sont toujours présents dans leurs mémoires et les aidaient à confronter leur déclin. Mes seules connaissances sont la flemme qui m’aide à faire mes courses etc et une française qui me rend visite pour 2 heures chaque semaine. Je suis content de payer pour leurs visites. Voilà ma vie, et je me demande ce que je dois faire pour la changer. Ce matin on nous avait envoyé une invitation pour entendre un homme qui écrit des livres etc , son sujet les vins, qu’il jugent. Je vais accepter l’invitation. Le sujet m’intéresse et peut-être cela m’aide à rencontrer des gens qui m’intéressent aussi. Nous verrons. Bonsoir

Répondre
Marie-Pierre GARRIDO 15 février 2019 - 12 h 07 min

J’ai 63 ans. Je viens de vivre une longue période de difficultés de santé mais je sais qu’avec l’entourage des proches, quand ils le peuvent, on se sent mieux et on va mieux. Donner un peu de son temps ou même beaucoup, c’est primordial pour moi. Je ne suis heureuse que lorsque les autres me sourient, qu’ils soient de ma famille ou des amis, des collègues, des relations de voisinage ou d’activités sportives ou culturelles. De plus, mon mari ne peut s’empêcher de communiquer avec tout le monde, au magasin, dans la rue, dans une salle d’exposition, partout, il trouve de quoi faire rire son ou ses interlocuteurs et cela renforce toujours d’avantage le bien être ressenti!
Comme je suis tout à fait d’accord avec vous!!!

Répondre
DIARRA OUSSENI 15 février 2019 - 10 h 35 min

J’ ai beaucoup apprécié cet article je m’efforcerai
d’en parler à un groupe auquel j’appartiens dans le cadre d’une AMICALE de SOLIDARITE
ce sera encourageant pour lapluspart des membres étant en majorité des retraités MERCI

Répondre
Charles Trouverie 14 février 2019 - 18 h 09 min

J’ai 85 ans. je suis bien d’accord avec ces propos. La réussite professionnelle et la vie affective épanouie sont les meilleurs garants d’une bonne humeur et d’une bonne santé. J’ai vécu bien des épreuves , des maladies, opérations etc Chacune m’a rendu plus fort, Quand je me retourne sur mon parcours, j’ai du mal à réaliser comment je l’ai fait. Confiance en soi, accepter les défis

Répondre
Muriel 12 février 2019 - 8 h 39 min

Bonjour Xavier,
Maurane disait que le paradis, c’est l’enfer…
Va comprendre !
Muriel

Répondre
DI MAGGIO 9 février 2019 - 10 h 46 min

je suis totalement en accord avec ce que je viens de lire . mais hélas cela devient compliqué à appliquer concernant la famille .

Répondre
Marie Rossiny 8 février 2019 - 9 h 05 min

Merci Mr Bazin pour vos ecrits toujours aussi vrais et interessants .au sujet de cette lettre je suis entierement d accord avec vous ,Donnons de notre temps Donnons notre amour ,partageons les belles choses de la vie (conversation jeux lecture ect…) et soyons attentifs à nos aînés en Hepad et ou ceux atteints de maladie graves et destructibles qui sont seuls et daans la precarite .continuez Mr Bazin de nous donner breaucoup de bonheur à lire vos lettres et encore merci
Cordialement

Répondre
Tolosa Valentina 7 février 2019 - 8 h 27 min

Merci pour nous permettre constater ce que on sent au plus profonde de nos être, ce que on connaît, ce que aujourd’hui est fondamental et essentiel (nous ne laisser pas être piégé pour le monde virtuel d’Internet) et pour ceux que on est encore jeunes (57 ans) se préparer pour vieillir en Bonheur et en Remercient à la Vie et le plus importante que l’Amour circule!!! recevoir et donner, donner et recevoir🌍💙🌎💙🌏

Répondre
Kate 4 février 2019 - 10 h 11 min

Lorsque l on trouve l amour ..la pièce manquante à notre bonheur parfait. …alors les réponses remplacent les questions..on est sur une autoroute à vive allure ..le coeur et la tête pleins de certitudes. .on atteint un autre niveau de conscience ou rien de négatif ne peut nous atteindre. L amour est notre seul fournisseur d énergie.

Répondre
GALLIOT Denise 1 février 2019 - 19 h 07 min

MERVEILLEUSE LECTURE, PRENONS GRAND SOIN DE NOS RELATIONS AMICALES ET AMOUREUSES DANS LA DIGNITE. J’AI LU PLUSIEURS OUVRAGES DU DOCTEUR
SERVRAN SCHEBER, UN DÉLICE …

Répondre
Saby 31 janvier 2019 - 21 h 22 min

Merci pour cette lettre,tout ce que vous dites est vrai,les relations humaines,l’ Amour,l’ altruisme tout ceci contribue à nous rendre heureux et par conséquent ça influe positivement sur notre santé.

Répondre
Jacotte Bourdon 31 janvier 2019 - 16 h 01 min

Merci pour ce partage !
J’ai 80 ans, mon compagnon de vie aussi . Nous vivons en couple depuis 57 ans et nous célébrons chaque jour le bonheur d’être deux encore, et bien plus avec nos filles, nos petits enfants, nos cousins, nos amis !
Nous sommes chacun de notre côté engagés dans syndicats et associations et nous apprécions tous les jours la solidarité, la fraternité, l’élan de l’amour !
Votre article m’a beaucoup touchée… MERCI

Répondre
Elisabeth 31 janvier 2019 - 12 h 18 min

Merci infiniment Mr Bazin de nous faire prendre conscience combien les liens affectifs sont bons pour la santé.
Je vous remercie aussi pour toutes vos lettres qui m’apporte beaucoup .
Je vous souhaite réussite, bonheur et bien sûr une bonne santé !

Répondre
Tanoh 30 janvier 2019 - 23 h 42 min

oui Xavier Bazin,vous dites vrai,car l’amour,le contact avec autrui,les relations humaines bien entretenir rajeunissent,ils sont facteurs de bonne humeur même si parfois on a des raisons de s’écarter des autres..Un bon ami est un remède à tous nos maux je le dis..Merci pour vos articles.

Répondre
michel metzdorf 30 janvier 2019 - 19 h 00 min

J’ai vraiment aimé votre dernière lettre sur l’amour,
le plus puissant des médicaments

Répondre
Dimitrios Petalas 29 janvier 2019 - 9 h 49 min

« L’amour est puissante comme la mort »
(Cantique des Cantiques)

Répondre
RUSUKU Pascasie 25 janvier 2019 - 9 h 25 min

Bonjour Monsieur.
J’ai beaucoup admiré vos conseils de faire un effort pour améliorer nos relations sociales afin d’augmenter notre espérence de vie .
Ce sont de très bons conseils.
Je vous en remercie vivement.

Répondre
Fabienne MARTIN-LEFEBVRE 24 janvier 2019 - 10 h 37 min

Bravo pour ce projet ! je m’intéresse aux remèdes naturels depuis longtemps et votre lettre rend les recherches et retours d’expérience très accessibles.
Je suis convaincue de l’impact des relations humaines sur la santé et J’ai créé l’association Ami Boost pour partager des activités selon ses goûts et ses capacités. amiboost.com permet de proposer et partager ce qui vous fait plaisir quand vous êtes disponible. Nous démarrons à Lyon. J’ai partagé votre lettre dans le groupe Amiboosteurs. Je serais ravie de reprendre des éléments de présentation sur notre site.

Répondre
Isabelle 24 janvier 2019 - 8 h 23 min

Bonjour, je suis vraiment d accord avec cet article, aller vers les autres est gratifiant et enrichissant, ça fait du bien de se sentir utile. Ma vie actuelle est difficile et malgré tout je garde le moral et le sourire grace aux échanges que j ai avec les autres. Si on pouvait tous faire attention aux autres, la vie serait bcp plus paisible

Répondre
Nusret 23 janvier 2019 - 7 h 46 min

Bonjour Mr Bazin,
Depuis que j’ai arrêté de voir mes cousins et m’es amis, depuis maintenant 2 ans, je récent de plus en plus de douleur inflammatoire.

D’aper Votre rédaction il pourrait que cela en soit la cause.
Donc j’ai décidé de revenir vers eux dans les plus bref délai s’il accepte.

Cordialement

Répondre
Giuseppe 19 janvier 2019 - 17 h 54 min

Bonjour,
C’est absolument vrai la conclusion de cette magnifique renseignement.
Merci de l’avoir partagé.

Répondre
Ndong Ondo Mba 17 janvier 2019 - 12 h 49 min

Bonjour Xavier Bazin. Merci infiniment pour vos conseils sur la santé. Ils redonnent espoir à tant de personnes. J’espère qu’il est possible de poser des questions personnelles et de recevoir des réponses appropriées. Mon souhait est que ce que vous faites soit connu même dans nos villages en Afrique, nos quartiers sous-intégrés. Que l’espoir d’être en bonne santé soit permis même aux personnes les moins nanties.

Répondre
Samia 17 janvier 2019 - 9 h 41 min

Merci pour ces grandes vérités! Vous avez totalement raison, la famille et un bon entourage fait certainement vivre la personne en bonne santé.

Répondre
GERBERON 15 janvier 2019 - 10 h 34 min

Analyse très intéressante sur l’Amour et donc le Bonheur.
Il manque juste , à mon avis , la dimension spirituelle, véritable moteur dans nos vies !.
Bonne journée à tous.

Répondre
Huguette 14 janvier 2019 - 15 h 10 min

Si on se donnait la peine de regarder les causes
sous l’isolement, on pourrait peut-être trouver des
réponses surprenantes que l’on ne veut pas voir.
LA PAUVRETÉ est source de beaucoup de maux.

Répondre
Siliki 13 janvier 2019 - 17 h 02 min

Je partage entièrement cette réflexion sur l’attention, la relation que les uns et les autres peuvent avoir, c’est un lien, une chaîne humaine qui apporte beaucoup, un sourire, une écoute…

Répondre
Geneste 5 janvier 2019 - 9 h 43 min

Notre famille vi un cauchemar depuis 2015 à commencé par moi rupture d anévrisme au cerveau 40 ans, mon grand frère 48 ans cancer du colon, il se bat toujours aujourd’hui ça fait plus 3 ans que ça dure chimiothérapie intraveineuse et cachets, son cancer se généralise de jour en jour sans parlé des souffrances au quotidien, mon deuxième frère 43 ans maladie de hodgkin traitement chimiothérapie en rémission depuis plus d un an, nos parents infarctus pris à temps, mon petit frère décède d un cancer foudroyant du pancréas au printemps 2016. En l espace d un an 3 frères et sœur en RÉA ça fait beaucoup, nous vivons dans un stress permanent qui nous ronge chaque jour et qui détruit notre famille!

Depuis quelques mois j ai rejoint le mouvement gilets jaunes pour faire face à cette crise sociale qui nous touche tous particulièrement, grâce à ça c est une nouvelle famille qui se soude à la mienne, une nouvelle fraterie qui m apporte beaucoup d amour, de joie, de soutiens malgré l injustice de notre gouvernement, c est le peuple qui est là, ça me donne la force pour les miens, de lâcher prise avec eux sans rien lâcher car c est un combats qui nous permet d exister, de s’exprimer de chaque douleur qui nous unis tous c est le meilleur remède qu est l amour qui nous permet de faire face, d accepter de croire encore et qui nous donne de l espoir face à ces maladies et autres. Courage à tout ceux qui traversent des moments difficiles, restons unis pour être plus fort😊

Répondre
Sandrine 5 janvier 2019 - 9 h 32 min

Oui l’amour est plus fort que tout. Et votre article est tres intéressant. Mais vous pouvez aussi parler du pardon. Le pardon est une puissance qui libère et qui guérit. Le non pardon garde les gens dans des maladies chroniques et un mal être qu’ils ne peuvent expliquer. Il a été prouvé que des gens malades depuis des années avaient été guéri car ils avaient décidés de pardonner ou de demander pardon. Ça peut être une souffrance qui date depuis de longues années et que l’on a enfoui mais qui gangrène notre corps, notre esprit, nos pensées. Il est important de faire un petit retour en arrière pour réfléchir à ce qui aurait pu nous blesser ou à ceux que l’on aurait pu blesser. Et faire cette démarche de pardon ou de demande de pardon afin d’être libéré, délivré de toutes maladies, rancunes, amertumes qui détruisent la vie. Bonne journée

Répondre
Vande Vonder Evelyne 2 janvier 2019 - 11 h 27 min

Au sujet de l’amour et de l’importance de la relation humaine pour vivre bien (vivre vieux est moins intéressant pour moi, je n’aimerais pas vivre jusqu à 100 ans)
Croyante en Dieu : je prie le chapelet du rosaire, je suis proche du Seigneur Jésus et donc j’ai pu remarqué les effets incroyables que fait ma religion sur ma santé mentale, et physique. Il y a des souffrances que j’offre au Seigneur et qui disparaissent après quelques temps…. Des douleurs à l’épaule qui m’aurait tenu 1 an en séance de kiné ont disparus grâce aux prières que je faisais pour les malades qui m’entouraient, je priais pour eux et je ne suis restée que 3 mois chez le kiné, . Etonné on m’a demandé si j’avais été à Lourdes. Mon chapelet ne me quitte pas. La Vierge Marie est lié à jésus qui est Dieu. En fait, le principe est de penser d’abord aux autres personnes avant soi. Mes relations humaines se sont fortement améliorées grâce à ma foi.
J’ai appris que toutes maladies, souffrances est parfois ce que permet Dieu afin de nous purifier l’esprit, l’âme : est une bénédiction et lorsque j’expérimente cela, j’offre au Seigneur sur sa croix mes souffrances et je sais qu’il sauve d’autres personnes, nous sommes tous frères et soeurs. Le fait de prier tous les jours pour tous, nous soulage. Les souffrances n’en sont plus : j’ai une maladie incurable et je sais qu’un jour je serai guérie. Pour Dieu tout est possible, mais il ne peut guérir tout le monde, car, c’est souvent de notre faute que nous sommes en mauvaise santé et c’est à nous d’abord à nous corriger.
C’est pourquoi il m’a guidé jusqu’à votre site : santé corps esprit. Évidemment, je ne ferais ni yoga, ni méditation de conscience qui attire les esprits mauvais : Seul l’adoration chrétienne dans une église, devant la présence de Dieu, ou chez soi, libère, et unifie: parce que il y a relation entre Dieu-Jésus et moi dans cette adoration: comme sainte Thérèse d’Avila en donne enseignement. Les positions de yoga sont aussi des poses qui permet aux démons et âmes errantes de faire des dégâts et provoquent des maladies. Comme le reiki, très dangereux. Des prêtres reçoit en urgence des personnes ayant utilisés ces fausses médecines et ils ont été obligés de pratiquer des exorcismes. Le Reiki est un pouvoir que l’on exerce avec les mains: de quel droit l’homme se permet d’avoir un pouvoir sur l’autre ? Seul Dieu peut donner un don de guérison : exemple d’un prêtre que je connais: il ne fait pas étalage de son charisme mais je l’ai vu avec une simple prière faisant intervenir Jésus et posant ses mains sur la tête du malade, guérir en quelques secondes : ce n’est pas lui qui guéri, c’est Dieu qui utilise le prêtre : le Reiki est dangereux parce que on fait sa propre volonté : alors que le prêtre , lui, n’a rien demandé, c’est Dieu qui choisi qui peut recevoir ses dons. Le new age est rempli d’hommes et de femmes désirant vivre de leur propre volonté en exerçant un pouvoir sur les autres et sur sa vie, sa chance,…. Le Christianisme laisse Dieu faire ce qui est bon pour nous: je me confie en Lui en toute chose, tous les jours, je lui remets ma journée: très utile pour être protégée et pour que la journée se déroule sereinement. Bonne année à vous tous.

Répondre
Richard 26 décembre 2018 - 10 h 22 min

Ce que vous avez écrit dans cet article m’a touché au plus profond de moi-même. C’est très beau et réel. Je garde cet article car il m’est et me sera près précieux. Je le relirai de temps en temps , car il me fait du bien. Et par conséquent il fera du bien aux autres de mon entourage.
Bien à vous et à toute votre équipe.

Répondre
Dominique 23 décembre 2018 - 9 h 33 min

Merci pour cette lettre ! L’amour est puissant, mais il n’est pas toujours facile d’aller vers l’autre par timidité ou pudeur. Pour moi c’est un effort et c’est dur. Cela doit valoir le coup d’essayer pour soi, pour l’autre. Un challenge ! Merci pour tout. Dominique

Répondre
Alliez 22 décembre 2018 - 6 h 33 min

Ca fait tellement de bien de lire cette lettre !
Contredire Sartre en concluant que le bonheur c’est les autres … Je suis persuadé qu’il existe physiologiquement bien d’autres moyen d’expliquer cette prolongation de la vie en bonne santé en multipliant et maintenant de bonnes relations sociales. Si on fait un parallèle avec les plantes, on découvre à peine les liens existant entre elles (l’intelligence des arbres – Documentaire de Guido Tölke et Julia Dordel, avec Julia Dordel, Suzanne Simard et Peter Wohlleben de 2017). Je suis sûr qu’il y a dans un rire partagé des échanges de substances hormones, phéromones et autres qui permettront d’expliquer cela.
Merci !

Répondre
Habib Baldi 21 décembre 2018 - 8 h 18 min

Bonjour
Merci,vous êtes exilant ,personnellement ça me soulager beaucoup votre article.
Bonne continuation sur la voie de la sensibilisation pour développer la vie humaine,rien ne vaut plus que l’humanité
Salutations

Répondre
GIFUMYA PATRICE 16 décembre 2018 - 16 h 41 min

c’est vraiment intéressant, le thème que vous avez développé et ça confirme l’importance de la spiritualité dans la vie de l’être humain.

Répondre
Léontine 15 décembre 2018 - 17 h 19 min

Très intéressant comme publication . Merci et que Dieu vous bénisse.

Répondre
Christiane Rouzaud 15 décembre 2018 - 10 h 01 min

Je partage tout a fait vos idees difficiles a mettre en oeuvre car je suis confrontee a ce probleme bien qu avec des neveu loin et tres affaires
Merci pour tous vos conseiils

Répondre
Sabia 14 décembre 2018 - 8 h 53 min

Bonjour, avec Mon fils on était en train de parler et il m’a dit tu sais papa le plus beau cadeau que tu m’as fait c’est le temps que tu m’as consacré .Merci à vous aussi pour tous ces conseils essayons de suivre ce chemin ..

Répondre
jean85 12 décembre 2018 - 4 h 57 min

aimer la solitude est un don royal que le seigneur nous offre, a nous de savoir en profiter.

Répondre
Bibiche 11 décembre 2018 - 22 h 59 min

MERCI,
C’est un grand principe que j’applique et je m’efforce de faire attention à ne pas y déroger. Et je dirais qu’appliqué au management de l’équipe c’est aussi lutter contre le burn out. Chaque personne a un ou des points forts, le reconnaître, le dire voire l’écrire est un gros « câlin psychologique ».
Aujourd’hui je lutte contre un maladie chronique handicapante qui m’empêche de travailler.
Je reste sur la même voie avec les personnes que je rencontre, je suis convaincue et je suis heureuse de connaître ces documents qui me confortent dans mon attitude et me font tellement de biens. Merci Merci

Répondre
GILBERT GIGANT 9 décembre 2018 - 1 h 09 min

Article très intéressant, je l’ai lu jusqu’au bout et je ne m’en suis pas lassé, j’ai découvert plein de vérités que je connaissais mais le fait d’être rassemblées dans cet article leur donne plus de signification. Bravo pour l’auteur et vive les bonnes relations dans tous les sens du terme!
Celà m’a donné envie de découvrir la Sardaigne et ce fameux petit village dont j’ai oublié le nom mais qui me reviendra et surtout faire l’amour n’a pas d’âge, l’important c’est le contact!

Répondre
Petit 5 décembre 2018 - 11 h 15 min

Bonjour et merci pour tout ce que vous nous offrez en partage c est une belle marque damour et cela me touche beaucoup .
Affectueusement
Danièle

Répondre
LOVERINI 5 décembre 2018 - 8 h 30 min

Tous vos conseils et vos enseignements sont d’une simplicité et d’une richesse inestimable ! Merci beaucoup. 💖

Répondre
RAZAFINTSALAMA Voahiranelivahatra 4 décembre 2018 - 14 h 09 min

Bonjour,
J’ai déjà pu vivre une expérience similaire car il y a quelques mois de cela, ma mère était déjà dans l’agonie, et avait déjà frôlé la mort, mais moi et mes frères avons tout fait pour lui donner tout l’amour que nous pouvions, et miracle, elle est revenue parmi nous, à la grande surprise des médecins et de notre entourage.

Répondre
Mouna Chabach 3 décembre 2018 - 9 h 55 min

Bonjour Xavier,
Merci infiniment
De bon matin ce lundi, je découvre ce texte plein de conseils et de rappels pour vivre une vie longue mais surtout utile et joyeuse !
Conseils vraiment complets et résumant tout ce qu’on sait aujourd’hui sur ce sujet:))
Un vrai plaisir de vous lire
Très bonne journée à vous

Répondre
Jolly janine 26 novembre 2018 - 11 h 23 min

Document beaucoup trop long.

Répondre
EZZEROUG 25 novembre 2018 - 8 h 24 min

l’écrivain le 25-11-2018
désormais selon vos études je ne suis pas d’accord avec vous,car vous avez oublié la vie quotidienne des habitants de tiers monde,sachez que la misère mène ç la peur,la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence,voilà l’équation .

Répondre
barbiero 19 novembre 2018 - 18 h 17 min

Merci pour ce beau texte et toutes les infos sur le bonheur nicole

Répondre
Jo Andrianirina 15 novembre 2018 - 14 h 42 min

Bonjour à vous Docteur,

Tout d’abord , je vous remercie beaucoup de m’avoir envoyé tous ces mails contenants des documents pour la santé, je vous suis très reconnaissant d’avoir pensé non seulement à moi mais aussi aux autres , car il devrait y avoir beaucoup de gens qui auraient besoin de ce genre d’aide dans le monde, et votre démarche est très efficace pour atteindre tous ces gens.
Sinon faire des conférences de partout dans le monde ou éditer des livres pourrait aussi vous aider à atteindre beaucoup plus de personnes.Et je vous encourage de le faire même si dans la réalité cela nécessite trop de moyens, de temps…

Je m’appelle Jo Andrianirina, je suis Malgache, j’ai 42 ans, marié et j’ai 3 merveilleux enfants, et surtout je suis Chrétien.

J’aimerais surtout que vous publiez mon mail à des gens malades ou stressés, au bord de la dépression et surtout aux gens qui ont besoin d’amour, qui ont besoin de savoir comment aimer et être aimés .

Je vous écris aussi pour apporter des confirmations dans vos écrits mais aussi partager mon témoignage et apporter de l’aide en donnant d’autres moyens pour se battre à des maladies.

Premièrement il faut que les gens sachent que la bonne santé à beaucoup à voir avec la Spiritualité, le mode de vie et le mode de pensée.

L’alimentation

Dans le mode de vie , la plupart de nous sait que la nourriture est c’est ce qui compte le plus, donc il faut manger sainement :
-manger naturellement : bio
-manger les aliments nous rapportant des vitamines, fer, zinc,magnésium….: fruits et légumes
-manger pas moins mais manger pas trop :
– le matin manger assez suffisant pour la journée donc comme un roi
– le midi manger assez pour l’après-midi comme un vallée
– le soir manger comme un mendiant, donc presque rien car la nuit y a aucune activité physique

Pour les végétariens, je conseille aux gens qui suivent ce régime de compléter la carence causée par la viande par le soja,vu que le soja apporte des protéines végétales et s’il existe de meilleur prévention contre le cancer c’est le soja, et aussi les légumes et fruits.

Le Sport

Bien sûr , le sport est très important donc il ne faut pas négliger les efforts physiques, et ce régulièrement.

L’envirronement

N’oubliez surtout pas que l’environnement y est pour quelque chose dans notre santé: l’air,la façon de respirer, la pollution,les tapages nocturnes.

Faut faire de l’inspiration et de l’expiration profondes tous les matins et le soir avant de dormir, ça aide à avoir de bon sommeil,et un rythme cardiaque normal.

Etre sociable

Le mode de pensée :c’est le mental qui joue le plus, je confirme dans ce rubrique l’importance de vivre jamais seul mais au contraire s’approcher de beaucoup de monde le plus possible.
Vous savez Monsieur, ici à Madagascar les parents sont pour nous la source physique de la vie, et nous disons toujours que c’est grâce à nos parents qu’on a vu les soleil ( le jour comme vous dites), et quand ils sont vieux on dit qu’ils sont au « soleil couchant » car on pense toujours qu’il s’approche de leur dernier jour.

Mais contrairement de chez vous surtout au style américain, nous ne rejetons jamais nos parents dans des hospices mais on fait en sorte de vivre ensemble dans une même maison, et si ce n’est pas possible, on les visite dans leur maison le plus souvent possible en amenant avec nous nos enfants ,on mange ensemble, on fait de la fête ensemble, on se promène ensemble, on s’amuse ensemble, se partager la vie jusqu’à la fin.
, Il arrive aussi souvent que nos parents nous visitent et nous aident à garder nos enfants quand on est très occupé ailleurs, bien entourés c’est ce qui les rend très heureux,voir vivre longtemps dans la joie , le bonheur et l’amour.
Si l’un d’eux meurt, on ne laisse jamais seul le veuf ou la veuve mais il ou elle vit automatiquement avec ses enfants.

La musicothérapie : écouter et chanter

La musique est l’un des instruments le plus efficace pour lutter contre toute sorte de maladie,cardiaque, stresse,fatigue.
Il faut surtout savoir choisir le rythme de la musique à écouter et le moment pour l’écouter;
Pour commencer la journée, après la prière, écouter et chanter des chansons évangéliques , et pourquoi pas durant la journée, ça réconfort, ça donne de la joie pour la journée et surtout ça enflamme la foi, une journée de plus avec Jésus: le bonheur assuré,la réussite,la sécurité,la santé.

A la fin de la journée,pareille, musique douce qui vous donne l’envie de chanter aussi, et la fatigue et le stresse disparaissent.

Donner c’est recevoir . Donner du sang c’est sauver une vie.

Jesus Christ nous a donné son sang pour sauver le monde , car à cause de nos pêchés , au lieu d’être crucifiés, nous on est en vie, et on a l’espoir pour la vie éternelle, par ce que c’est Lui qui a été crucifié à notre place, et par la foi on peut avoir cette grâce.Par cela je veux parler du don de sang, sachez que celui qui fait un don de sang à un malade donne de la vie en sauvant ce malade, et il est prouvé scientifiquement que les donneurs de sang sont en bonne santé par rapport à ceux qui ne l’ont jamais fait.
Je vous donne un exemple concret d’un homme dans un de nos quartiers qui est appelé à chaque fois à donner du sang dès qu’une personne en a besoin pour son soin ou une opération chirurgicale, à 60 ans il ne s’est jamais plaint d’aucune maladie.De même pour un vieil homme qui est actuellement.

La générosité, les mots doux, les bons gestes, les regards,les bonnes actions actions ,l’attention c’est la santé.

Dans la vie, la forme la plus concrète de la reconnaissance c’est dire merci, mais aussi savoir donner aux autres, être miséricordieux. Croyez moi, lorsque vous croisez un mendiant, vous serez plus heureux et vous sentir beaucoup plus délivré ou libéré d’un poids lourd de lui avoir donné quelque chose qu’en le jugeant ou en le regardant indifféremment ou à penser seulement à ce qu’il pourrait endurer dans sa vie, et puisqu’on parle de santé ici, la bonne santé du cœur en est assurée.

Heureux sont ceux qui donnent par rapport à ceux qui reçoivent, c’est Jesus lui même qui l’a dit,dans sa démarche , il a toujours été compatissant, il soignait,il réconfortait par des mots d’amours et d »espoirs pour les gens en deuils,Il donnait la vue à des aveugles,Il a guéri des lépreux,

Un exemple très récent, le footballeur Kylian Mbappé a eu sa prime pour avoir remporté la coupe du monde de football le mois de Juillet dernier pour la France, mais il ‘la reversée en la donnant à des nécessitants en disant que l’argent il en a déjà beaucoup et que ça ne changera pas sa vie mais changera celles de ceux qui en reçoivent.

Pour cela, c’est sûr que les gens qui reçoivent cet argent seront très contents et très heureux de pouvoir bénéficier beaucoup de choses grâce à cet argent , mais je suis certain que Kylian Mbappé est beaucoup plus heureux d’avoir pu faire ce geste(pour lui très petit) mais très grand devant le seigneur,car il a évité l’égoïsme et l’amour de l’argent en donnant l’amour aux autres.

Dieu est amour,l’amour une grande guérison,

I korinthien 1-13,

L’amour selon le Saint Esprit c’est être humble,l’amour c’est pardonner, l’amour ce n’est pas mentir, l’amour ce n’est pas tuer, l’amour c’est être reconnaissant, l’amour ce n’est pas se prostituer ou vivre dans la débauche……

Beaucoup de gens ont du mal à survivre à cause de leur maladie cardiaque, la plupart de ces gens ont quelque choses qu’ils n’ont pas pu digérer ou avaler dans des journées, depuis des mois ou même des années. Ce n’est autre que de la rancune,s’il est quelque choses qui alourdit notre pensée et affecte la santé du cœur c’est cet état d’esprit et il est très difficile pour les gens de s’en débarrasser sans être humble , c’est pourquoi La Sainte écriture précise que l’amour c’est être humble, autrement dit il vaut mieux ne pas être orgueilleux dans la vie et toute rancune disparaît, la santé vous reviendra avec un bon sommeil.

Aimer c »est pardonner, pardonner et être pardonné est une grande libération

Pour témoigner, je vais vous raconter qu’il fut un temps ou un homme a failli me détruire la vie professionnelle, d’autres ont essayé de détruire ma vie familiale et conjugale, il me fallait prier pour ne pas me verser dans la vengeance, demander à Jesus la force de pouvoir pardonner à ces gens , puisque cette envie m’empêchait de dormir,j’avais l’hypertension, j’avais des symptômes de maladie cardiaque, heureusement après des années je suis arrivé a recoudre la relation avec ces gens sans la moindre dispute et après j’ai pu oublier tout ce qu’ils m’ont fait.
En ce moment, je me sens délivré, tranquil de ne pas avoir pu faire du mal à quelqu’un et ne pas les prendre pour ennemis et continuer à tendre ma main pour garder mes amis.Je me sens surtout heureux d’être au milieu de mes amis , et pour moi il y en a pas des anciens ou nouveau mais tout simplement des amis.

Dieu disait: « pardonner vous les uns les autres comme je vous pardonne, car celui qui ne pardonne pas je ne le pardonnerais pas moi aussi ».

La Foi, La Prière

Prier c’est être en contact direct et très étroit avec Celui qui nous a donné la vie, Il est le seul à nous connaitre , à nous comprendre ,à pouvoir nous sauver , à nous aimer indéfiniment, à nous pardonner sincèrement .
Autrement dit Jesus est le seul qui puisse nous donner la force de comprendre les autres, d’aimer les autres,de comprendre les autres, d’aider les autres à se soigner ou à soigner les autres.

Dieu dit : « Si c’est le Fils qui vous délivre alors vous serez véritablement délivré »

« Vous qui avez de lourd fardeau, venez vous approcher de moi, Je vous donnerai du repos »

Si jamais vous dites que vous n’avez pas la Foi, Dieu en Jesus Christ en est le Propriétaire et le Réalisateur, « disons son Donneur, ou Envoyeur ».

Si jamais vous dites que vous n’avez pas l’habitude ou la force de prier, demander Lui tout simplement La Force, le Saint Esprit ,vous verrez qu’une force abondante vous emmènera dans un univers en perpétuelle relation avec le Tout Puissant que vous serez capable d’Aimer,de Croire et d’Espérer voir savoir pardonner, prier,réconforter,soigner, et délivré de tous les maux de ce monde…car Jesus donne la vie et en donne beaucoup.

Sachez bien que Pierre a nié Jesus 3 fois alors que ce premier prétendait n’en être jamais capable.

Judas l’avait trahis une fois pour 30 francs en pensant que Jesus en tant que Dieu ,pourrait toujours se sauver.

Si vous avez bien compris Pierre a été pire que Judas ,seulement Judas n’a pas su se repentir et n’a jamais demandé pardon car il n’y croyait plus et est arrivé au point de non retour et a fini par se suicider, alors que Pierre y croyait et a demandé pardon de toute son âme et a été sauvé et a pu continuer sa vie en tant qu’apôtre.

Alors, quelques soient vos pêchés, ne donner de l’importance à sa gravité,s’il est une chose qui rend beaucoup de gens malades c’est le sentiment de culpabilité mais ll faut donner de l’importance à Jesus qui sait l’oublier , l’effacer en vous pardonnant.

Faites la paix

Alors approcher vous de Jesus et demander Lui Pardon,demander pardon à ceux à qui vous avez fait du mal
 » La où le pêché surgit la grâce abonde »,vous verrez le miracle d’une guérison,grâce à votre relation avec Jesus.

Et je le repète : « Si le c’est le Fils de Dieu qui vous délivre alors vous serez véritablement délivré (pour de bon) »

Par la grâce de Dieu, nous sommes ce que nous sommes.

Au nom de Jesus Christ nous pouvons nous approcher de Dieu malgré nos pêchés, et lui demander pardon et avoir en lui la vie.

Jesus a dit : Je suis le chemin, la vérité, la vie.

Docteur,

Je vous remercie beaucoup d’avoir consacré vos temps précieux pour lire ce message.

Tous mes remerciements d’avoir pensé à tous ces malades victimes de ces problèmes de nutrition et autres.

Je vous souhaite du grand bonheur et de réussite dans tous ce que vous faites et dans votre vie professionnelle.

Jo Andrianirina

Répondre
arnaud chantal 4 novembre 2018 - 18 h 00 min

après la mort de mes parents, la dernière étant celle de mon père en juin214, je me suis repliée sur moi même, je ne voulais plus sortir de chez moi, mes livres et mes forums sur internet suffisaient à ma vie, et puis après l’hiver dernier passé en crise d’asthme sans arret, j’ai eu envie de me retouver dans la foi avec ceux de ma paroisse, cela m’a amené à fréquenter les gens de la FCPMH et de l’hospitalité, présents à Lourdes en juillet 2018, petit à petit je me suis rouverte à leur contact et j’en suis venue à vouloir fréquenter un club de bridge en bas de ma rue qui donne des cours, j’en suis au 4ème et je rencontre tous les mardi soirs des joueurs qui comme moi aiment les cartes….j’ai également rencontré d’autres personnes qui sont en train de m’apporter une espérance spirituelle à mon asthme qui n’est plus aussi virulent depuis que j’ai accepté enfin mon deuil de mes parents…

Répondre
lupu 5 octobre 2018 - 7 h 58 min

commentaire super réaliste et combien réel! je mets en pratique ces critères tout au long de ma vie et j
‘ai74ans et je transmets.Merci pour tout ce bon sens
CHRISTIANE

Répondre
MR 22 septembre 2018 - 7 h 42 min

Sardaigne: vous dites On compte 10 fois plus d’hommes de plus de 100 ans qu’ailleurs : vous dites que les hommes vivent aussi vieux que les femmes et atteignent couramment 100 ans ….mais la Sardaigne est aussi la zone d’Europe où la prévalence de la SEP (sclérose en plaque) est la plus élevée et ce malgré l’alimentation et style de vie que vous décrivez…comme quoi…l’amour est certes nécessaire dans ce cas….
Bien à vous

Répondre
Yvette Verroken 8 septembre 2018 - 14 h 07 min

Je suis toujours tellement plus heureuse après avoir lu vos lettres. C’est un comme ciel qui s’ouvre!
Merci de pouvoir en profiter!!

Répondre
Dany 4 septembre 2018 - 8 h 39 min

C’est vrai qu’il fallait le rappeler. La rencontre avec les autres laisse à chaque fois un sentiment de pleinitude quand on rentr3 chez soi.

Répondre
mathias 29 août 2018 - 20 h 29 min

J’ai vraiment beaucoup apprécié le message autour de l’importance de cultiver des liens enveloppants, si je puis dire, avec les autres !
J’ai diffusé ce message à deux grands groupes d’amis ,la seule chose que je me suis dit en le faisant c’est que les sources des études dont il est question dans le texte ,ne sont pas mentionnées …alors est-ce que l’article va leur apparaître crédible malgré le message clair de l’importance de l’amour et de la fraternité entre humains !!!!Merci pour ce beau message en tout cas à l’aube de mes 55 ans dimanche !!!Martine

Répondre
Ahmed BOUHASSOUN 27 août 2018 - 16 h 08 min

…tout ça est vrais, si l’intérieure est bon l’extérieur sera encore plus bon. Car depuis 1979 je n’ai consulté un médecin, sauf le médecin de travail. J’aime tout le monde, je rend service à tout le monde et j’ajoute à cela que j’ai mémé refusé d’effectuer le service militaire en me défendant avec cet argument: Je refuse d’effectuer se service militaire car je veux apprendre à vivre et non apprendre à tuer… et après ma condamnation j’ai acheté un sac à dos et je suis parti en voyage à travers le monde en auto stop et en bateau stop…, pour découvrir et connaitre l’autre…
…et comme ALLAH le dit dans son Livre:
Ô! Hommes Nous Vous Avons Crées d’un Mâle et d’une Femelle, et Nous Avons Fait de Vous des Nations et des Tributs afin que Vous Vous Entre-connaissiez. »

Répondre
mariller 23 août 2018 - 9 h 17 min

uN GRND MERCI pour cette belle lettre que je vais partager avec les personnes que j aime mais j aimerais que les habitants de mon village (3000 environ= la lisent car malheureusement bcp de jalousie dans ma bourgade et on a du mal a avancer – je suis membre depuis 20 ans du secours catholiqueet je parle en connaissance de cause – je crois que je vais l editer et aller la distribuer dans les boites aux lettres si vous me le permettez ? MERCI de votre reponse amicalement LILIANE

Répondre
Tuppence 25 juillet 2018 - 11 h 47 min

L’amour, c’est la vie ! Quand est-il quand la vie vous a privé de cet amour ? Comment peut-on réussir à rester en vie et pouvoir un jour espérer aimer de nouveau ?

Répondre
MUGNIER 19 juillet 2018 - 11 h 06 min

Tellement d’accord avec le Dr Servan-Schreiber …
Quelle magnifique définition … On se sent moins anormal de lâcher prise quelques fois, de pleurer et de s’épancher ! Parce que dans la société d’aujourd’hui, ce n’est pas acceptable. Un de mes très proches devrait en prendre de la graine, et ne pas me voir comme il me voit ! Merci pour cette lettre on ne peut plus intéressante et qui réconforte. La solitude, je sais ce que c’est …
Bien à vous

Répondre
Véronique ZUBER 18 juillet 2018 - 20 h 42 min

c’est super, je veux absolument m’abonner à votre revue, et j’ai encore beaucoup à apprendre sur notre santé physique et surtout mentale. MERCI

Répondre
Joël 15 juillet 2018 - 13 h 28 min

Merci pour cet article fort inspirant!
La vie est amour et l’amour est en vie!….
Vous en êtes dignes héritiers!!

Répondre
Kro 12 juillet 2018 - 10 h 55 min

Merci pour ce bel article fort en amour !
Rendue à Paris par amour, puis délaissée et je lui ai dit merci merci merci. Seule à Paris, bientôt sur une île, ce qu’il me manque le plus c’est d’être serrée dans les bras … en attendant de trouver la personne du reste de mes jours.
Merci pour ce joli moment fort en émotions.
Caroline

Répondre
rober baudouy janine 11 juillet 2018 - 10 h 06 min

Parfaitement d accord avec vous sur tout et buen analysé merci a vous ami Janine

Répondre
daniel tremblay 1 juillet 2018 - 14 h 37 min

nous sommes dans une societe de surconsommation et en meme temps sous alimenter et tres induvidualiste vivant avec la peur armee de fusil et de gun de films d horreur et de turies ou la maladie regne en maitre l humain est vide et vit dans l ignorance la ou est ton cœur la est ton tresor nous sommes ici pour vivre et non pour mourir l amour est la clef que la paix soit pour tous amen merci-

Répondre
Barbera L. 15 juin 2018 - 7 h 47 min

Bonjour , votre lettre m’a beaucoup ému, et elle reflète bien ce que dit la parole de Dieu, il n’est pas bon pour l’homme d’être seul, :
Voici un texte de la bible qui démontre que Dieu à fait preuve d’un grand amour pour le bien être de tous :
Je vais lui faire une aide (Gen. 2:18).
Le mariage fait pour ainsi dire partie de la vie. L’étude de son origine et de son but peut nous aider à avoir le bon point de vue sur cette institution et à profiter plus pleinement des bienfaits qu’elle doit apporter. Après avoir créé le premier homme, Adam, Dieu lui a amené les animaux pour qu’il leur donne un nom. Mais « pour l’homme il ne se trouva pas d’aide qui lui corresponde ». Dieu a donc fait tomber sur Adam un profond sommeil, a pris une de ses côtes, l’a bâtie en femme et a amené celle-ci vers l’homme (Gen. 2:20-24). Ainsi, le mariage est d’origine divine. Jésus a confirmé cette déclaration de Jéhovah : « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux seront une seule chair » (Mat. 19:4, 5). Le fait que Dieu ait utilisé une côte d’Adam pour créer la première femme a sans doute fait prendre conscience au premier couple des liens étroits qui les unissaient. Il n’était pas prévu de divorcer ni d’avoir plus d’un conjoint à la fois. w16.08 1:1, 2.
et un autre texte de la bible que j’ai lu ce matin:
Il y eut chez les Juifs parlant grec des murmures contre les Juifs parlant hébreu (Actes 6:1).

À mesure que la congrégation primitive grandissait, une situation apparemment due à un problème de discrimination s’est présentée. Des Juifs de langue grecque se sont plaints que leurs veuves étaient traitées injustement. Afin d’y remédier, les apôtres ont choisi sept hommes pour veiller à ce que personne ne soit oublié. Ces hommes avaient tous des noms grecs, ce qui semble indiquer que les apôtres voulaient apaiser toute tension liée aux origines (Actes 6:2-6). Que nous en soyons conscients ou non, nous sommes tous très influencés par notre culture (Rom. 12:2). De plus, nous entendons sûrement des voisins, des collègues de travail ou des camarades de classe dénigrer ceux dont l’origine, l’ethnie ou la couleur de peau sont différentes des nôtres. À quel point cela nous influence-​t-​il ? Et comment réagissons-​nous quand on se moque de notre nationalité, peut-être en exagérant une caractéristique de notre culture ? w16.10 1:7, 8.
un bon exemple dans le passé !,
Merci encore pour vos lettre très édifiante,
Mme Barbera

Répondre
Emeline 14 juin 2018 - 11 h 55 min

Merci beaucoup pour vos lettres. Je n’en ai lu que 2 mais elles m’ont donné envie d’en lire d’autres. Merci pour ces conseils censés et positifs. Ils font du bien en plus d’enrichir… Merci merci merci <3

Répondre
Christine Lethielleux-Juge 14 juin 2018 - 9 h 35 min

Excellent article, solidement documenté, dont je vous conseille la lecture. N’en déplaise à la médecine occidentale et à l’industrie pharmaceutique, les fondements et le maintien de notre santé ne passe pas des remèdes miracles et des médicaments, mais par un bon équilibre de vie, qui passe essentiellement par les autres: les humains sont une espèce sociale, ce que le confort de nos vies modernes a tendance à nous faire oublier depuis que nous ne devons plus lutter ensemble pour notre survie quotidienne. L’isolement et le manque affectif est un fléau beaucoup trop répandu et sournois, qui nous fait mourir à petit feu. Merci aux chercheurs qui nous l’ont démontré scientifiquement et aux journalistes qui nous l’ont transmis.
Christine Juge, Ph.D., chercheur microbiologiste

Répondre
^^ 13 juin 2018 - 10 h 24 min

Merci pour ce partage 😊

Répondre
Jean-Claude REBOURS 12 juin 2018 - 11 h 51 min

J’ai 85 ans, et je retrouve dans cette étude l’expérience et la sagesse de toute une vie. Bravo !
Si les jeunes pouvaient prendre le temps de lire ce document, ils réussiraient plus vite dans leur entreprise.

Répondre
myriam van lierde 10 juin 2018 - 22 h 51 min

Merci pour cet éloge détaillé et précieux de la relation à l’autre, aux autres.
J’ajouterais simplement qu’il ne faut pas oublier de la relation intime et personnelle avec soi qui donne son vrai sens à toute relation.

Répondre
meilac 10 juin 2018 - 12 h 22 min

Je suis d’accord avec ce qui est dit. Mais j’ai été soignée pour un cancer et quand les amis proches ont connu la situation, ils ont tous fui et depuis plusieurs moi c’est le vide total. Il va falloir que je me reconstitue un nouveau réseau social car les amis qu’on croyait avoir ne sont pas des amis. ça fait mal surtout quand on a besoin d’affection dans ces moments là .
Souvent ça ne dépend pas directement de nous !!!

Répondre
jutant 9 juin 2018 - 20 h 50 min

bien sur que l’amour , la bienveillance, sont gages de bonne santé physique et morale , mais votre article semble dénigrer la solitude , celle ci bien vécue considérée comme une amie et non une ennemie est une belle source aussi épanouissement pourquoi être toujours dans le faire et participer à tes tas d’activités
le souci de nos sociétés occidentales étant que *les anciens * sont mis de coté et ne sont plus intégrés dans la normalité de la vie toute simple!!!

Répondre
Zorah Viola 9 juin 2018 - 11 h 37 min

Merci de cet article riche de sagesse et de générosité. AIMER ce simple petit mot signifie et recouvre tellement de choses, d’émotions, de sentiments, d’actions, de vie…

Répondre
Bensimon 9 juin 2018 - 7 h 07 min

Vrai mais pas facile à notre époque mais à le mérite d’avOir pu prendre conscience merci bernardn

Répondre
margaret guillou 7 juin 2018 - 15 h 22 min

bonjour, exception sans doute qui confirme votre règle , j’ai pu observé ma belle mère pendant 43 ans, elle a vécu chez elle en autonomie,continuant à s’occuper de ses fleurs et faisant sa cuisine jusqu’à plus de 99 ans et je peux vous assurer que ce qui la motivait et la maintenait en vie c’était sa méchanceté, car ses voisins et ses enfants la fuyait et elle passait son temps à faire des courriers et chercher des noises et remanier’ son testament.Mon mari est le seul fils qui c’est occupé d’elle avec moi par sens du devoir mais certainement pas par affection ou respect.Elle n’avait aucune maladie jusqu’à son dernier mois de vie.

Répondre
Jp Asselin 7 juin 2018 - 8 h 19 min

Bonjour,

Bien d’accord pour le fond de votre article.Pour autant,la réalité de la vie peut être si complexe qu’un tel plaidoyer peut-être mis en pièces ou sérieusement mis à mal.Il n’y a pas de recette miracle,tout dépend des circonstances,du destin personnel,de notre environnement,de notre nature personnelle.Ce n’est pas si simple,si tout était aussi beau que votre message,cela se saurait et se verrait,partout autour de nous.Est-ce le cas?
Sans compter que chaque individu est isolé d’autrui.Par ailleurs que faire et penser des proverbes de Salomon du type: « celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur ».Qu’échange t-on lorsque qu’on se rencontre? Enfin la nature humaine est-elle bonne ou mauvaise en général? Quand on voit certaines réactions de violence naturelle en situation de forte contrariété,il est permis d’avoir des doutes.Je préfère de loin cette assertion d’un auteur rabat-joie voyant dans l’être humain un être dangereux,potentiellement explosif,qui est heureux quand tout va bien mais peut se révéler la pire des bêtes en situation désespérée.

Répondre
Drogoul Mireille 6 juin 2018 - 16 h 22 min

Je voudrais vous raconter l’exemple de ma maman aujourd’hui décédée . Elle vivait seule dans son village en haut du village . Nous ses enfants étions dispersés et un peu loin . Tous les matins une amie venait puis, les aides soignantes mais le reste du temps elle était seule . Un de mes frères et sa femme venaient la voir une fois par semaine . L’autre frère de temps en temps , ma sœur et moi aux vacances . Elle était souvent angoissée et avez peur de mourir seule . Alors elle prenait un cachet pour pour soigner ses angoisses . Et un beau jour elle a eu un malaise . Heureusement elle avait a pu appeler à l’aide . Une ambulance l’a conduite à l’hôpital et quand je suis allée la voir elle était vraiment très mal . Quelques temps après elle est allée en maison de retraite pas loin du village et petit à petit en compagnie avec d’autres personnes elle a recommencé à vivre a se nourrir correctement , a participer aux activités, chants, jeux de cartes, activité manuelles, cinéma, messes et surtout à échanger avec les pensionnaires , les aides soignantes , les infirmières , les animatrices, le personnel . Et ma maman a retrouvé sa joie de vivre , elle déclamait des poèmes, chantait faisait rire son entourage .
Comme elle était restée très coquette on la surnommait : « La contesse » . Elle a vécu 5ans en forme et s’est éteinte à l’âge de 95 ans .

Répondre
RÉGINE VUILLIER 6 juin 2018 - 11 h 55 min

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces conseils avisés et si précieux.
Oui, les liens d’amour et d’amitié sont les richesses du coeur et donc de la Vie.

Permettez moi, à mon tour de vous souhaiter une vie rayonnante de Joie, d’amour et de communion fraternelle à chaque étape de votre Vie.

Répondre
Christophe GULLY 6 juin 2018 - 7 h 42 min

Je suis tout à fait d’accord avec cet article et je le dis depuis toujours : L’Amour au sens noble du terme est le meilleur compagnon pour une longue vie pleine et heureuse.
Si je n’ai pas L’Amour je ne suis rien. Saint Paul

Répondre
Bonfils 6 juin 2018 - 0 h 08 min

Je n’ai pas tout lu, je vous prie de m’excuser, (que le début malgré ma dérision d’y avoir entendu du « consanguinité ! ») mais je tiens à vous exprimer ma gratitude de ce beau message d’Amour et en effet de ce que je considère normal même si pour de moulte raisons il ne serait si évident de lieux, de personnes, d’enracines… Là aussi, « on l’a ou on ne l’a pas » , cela peut s’apprendre bien sûre mais à quoi bon tant le profond !!!! Merci et tous faisant je l’espère ce nécessaire… Bravo
Véro B.

Répondre
Anne Dellisse, Luminous Doe 5 juin 2018 - 13 h 37 min

Bien sûr !

L’Amour est LA plus grande puissance guérisseuse et génératrice de vie !!
Cette Energie est nous-mêmes, et tout l’art est de savoir rayonner cette Vérité….

Répondre
Françoise 4 juin 2018 - 7 h 55 min

mais, outre toutes ces choses (mentionnées au verset 13) revêtez vous de ‘ amour car c’est un lien d’union parfait
lettre de St Paul aux Colossiens chapitre 3 verset 14 (la Bible)

Répondre
Ambre 31 mai 2018 - 7 h 10 min

L’amour est la solution à tout ! Merci pour ce très bel article… De mon côté il faut plutôt que j’apprenne à dire « non » justement ahah ! Très belle fin de semaine. Je me régale de vos articles 🙂

Répondre
Deparis 23 février 2018 - 10 h 21 min

Vous avez entièrement raison dans tout ce que vous écrivez mais
quelquefois ça peut être dur à mettre en pratique chaque jour avec un peu d’effort et de volonté on pourrait y arriver…

Répondre
Gavillet Emmanuelle 23 février 2018 - 8 h 48 min

votre article rejoint exactement tout ce dont je me doute depuis longtemps !
Les êtres humains sont fait pour être ENSEMBLE.
Tous les êtres d’ailleurs…
MERCI

Répondre
Graciela 22 janvier 2018 - 18 h 49 min

Hola Xavier. Te cuento que te escribo desde Buenos Aires, Argentina. Encontré tu página de casualidad, y me suscribí a tu correo. Me parece excelente la información que brindas, lamentablemente no puedo leer todo por un tema de idioma, pero sí lo que puede traducir al español. Hoy me decidí a escribirte por el artículo sobre si es el amor la droga más potente. Me pareció bárbaro, lamentablemente hoy la medicina no lo tiene muy en cuenta, al contrario todo es laboratorios y drogas. Es una pena que no nos demos cuenta que hay mucho negocio en tantos remedios y estudios. Bueno, te agradezco mucho la información y el enfoque que le das a las cosas. Con todo cariño. Graciela.

Répondre
IBRAHIM. 15 janvier 2018 - 9 h 38 min

C’est ca la vie, il faut aimer l’autre jusqu’à dans ses âges vulnérables afin qu’il ou elle ne renonce pas à la vie le plus longtemps possible.
Où que vous soyez ne vous sentez pas seul je vous aime du fond de mon cœur, que vous soyez homme, femme, enfants, blanc, noir…
Contacter moi, moi aussi je besoin de votre amour. Personnellement le personnes âgées me font penser à moi quand je serais à leur âge. J’ai beaucoup du respect pour tout le monde sans exception d’âge. De fois quand je vois l’injustice ou manque d’amour mes larmes coulent sans cesse,
Merci à tous.
La vie est si courte alors vivons la avec le mieux qu’on peut, pas de vengeance, pas de violence, pas rancune….
Je vous aime tous, afin que vous vivez plus longtemps que moi.
Aimé sans s’y attendre à une contrepartie.

Répondre
Geno 10 janvier 2018 - 11 h 59 min

Je souffre d’une leucémie lymphoïde chronique sans avoir actuellement de traitement?
Je souffre également d’ostéoporose et de polyarthrite. Comment renforcer mon système immunitaire?

Répondre
Véro 8 janvier 2018 - 23 h 37 min

Tout est dit dans votre article.
Bravo !
Pour être heureux, il faut déjà être en adéquation avec soi-même : que notre fort intérieur soit représenté à la perfection par notre physique. S’assumer, lâcher prise, ne plus se forcer pour plaire à tout prix, trouver par là-même des personnes avec qui nous avons beaucoup d’atomes crochus, s’intéresser aux autres, ne pas être dans le jugement ; l’être humain est un kaléidoscope. Il nous nourrit par son vécu et sa personnalité unique et variée à la fois.
La vie vaut la peine d’être vécue. Si chaque personne pouvait aimer l’autre : le monde irait mieux. Nous avons tous à apprendre de son prochain, dans le respect et sans condescendance.
Bonne et heureuse année 2018 à vous qui m’avez lue.

Répondre
Kichenin 6 janvier 2018 - 7 h 49 min

Bjr eh oui alors l’amour est un bon médicament et je dis même dans mon travail dont nous sommes en majorité des seniors. De belles relations en équipe procurent de bons sentiments. Depuis ca va mieux pour toute l’équipe.
Cordialement.

Répondre
SEBINIO 1 janvier 2018 - 12 h 51 min

À la lecture de cette publication, nous entrons dans la place de la vie qui est de croire qu’une puissance supérieure à nous, nous à aimer le premier et qui a créé la vie par amour grâce à l’interaction pour Le refléter, être ses panneaux publicitaires de Son existence !

Il y a un sage qui a dit:
« Tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur , âme et esprit et tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
Et le fruit le plus puissant de l’amour est LE PARDON!

Vous comprendrez le lien direct avec les propos d’un homme qui a dit: « JE SUIS LE CHEMIN, LA VÉRITÉ ET LA VIE; NUL NE VIENT AU PÈRE QUE PAR MOI. »

Cette article rend un puissant témoignage de la présence et l’existence d’une force supérieure : LE PÈRE AIMANT !

Répondre
Hélène FIAGAN 29 décembre 2017 - 13 h 01 min

Ce dossier me parait très important et je vous remercie de l’avoir réalisé et l’avoir partagé avec nous. je ne manquerai pas de le porter à la connaissance de mon entourage.
Je profite de l’occasion pour vous souhaiter une excellente année 2018.

Répondre
GALTIER 28 décembre 2017 - 20 h 35 min

Bravo Xavier !
Le 5 ème pilier d’une bonne santé, l’AMOUR est en réalité LE PREMIER …..
On en parle pas assez dans nos pays occidentaux et les orientaux, comme vous le dîtes l’on bien compris.
J’ai 69 ans, suis célibataire et en dehors d’une pratique de la natation en groupe, suis très isolée,
je vAIS FAIRE des EFFORTS et faire circuler votre RECETTE MIRACLE
Cordialement

Répondre
Pavot 24 décembre 2017 - 15 h 50 min

AMELIORER SON CORPS ET SON ESPRIT GRACE A OLIFE PRODUIT GENIAL!!!!!PRODUIT ITALIEN!!!

Répondre
Pavot 24 décembre 2017 - 15 h 48 min

L’AMOUR ET LA RECONNAISSANCE ,C EST L’UN DES SECRET BEAUCOUP D’AMOUR A TOUS POUR CES FETES

Répondre
Mavinga 18 décembre 2017 - 21 h 15 min

Oui les bonnes relations humaines, donne de l’enthousiasme et font oublier dans certains cas ses douleurs ou problèmes .

Répondre
METTON 17 décembre 2017 - 12 h 05 min

Je suis seule depuis que j’ai divorcé il y a 3 ans et la solitude me pèse. J’ai essayé de nouer des contacts avec des amis mais malheureusement je ne rentre pas dans le moule du petit couple basique français.
Je constate que malheureusement il n’est pas dur d’avoir une vie sociale quand tout parait aller bien mais quand on a des problèmes « les souris quittent le navire » mais je suis intimement persuadé que l’amour et les relations humaines sont les piliers du bonheur.

Répondre
Germaine 16 décembre 2017 - 16 h 55 min

Tout à fait d’accord avec vous. Si les gens mettaient en pratique les paroles de l’apôtre Paul contenues dans 1 Corinthien chap. 13 verset 4 à 7 nous pourrions vivre certainement dans de meilleures conditions.
J’aimerai beaucoup avoir votre pensée sur le sujet.
Bien à vous,
Mme Germaine Monnier.

Répondre
NCIB Abdelfattath 16 décembre 2017 - 12 h 19 min

bonjour
je vous remerci pour vos effort a rediger des dossiers aussi importants pour nos connaissances et notre culture ainsi que notre savoir vivre et notre sante. heuresement que je suis inscrit gratuitement dans votre news letter et ce que ne regrette jamais. je vous encourage infiniment.

Répondre
Idrissa Traoré 13 décembre 2017 - 19 h 00 min

C’est extraordinaire, je suis convaincu. Voici des idées très enrichissantes pour animer nos associations. Mille fois merci

Répondre
LIMANDAT 12 décembre 2017 - 10 h 41 min

Je suis entièrement d’accord. Je me trouve vraiment seule, en 3 ans j’ai déménagé 3 fois. La solitude me pèse.
M’étant inscrite à 3 activités, je ne suis pas découragée pour réussir à me constituer un groupe d’amis, et ainsi vivre agréablement, pleinement ma vie. L’humain a un besoin des autres et est fait pour vivre en compagnie de ceux-ci

Répondre
Anne 11 décembre 2017 - 11 h 15 min

Mon éducation parentale, ma carrière d’infirmière , m’ont laissés des marques indélébiles sur cette façon d’appréhender la vie.
 » Aimez à torts et à travers  » disait je pense Julos Beaucarne.
Il a entièrement raison… ?

Répondre
Le Meur Gérard 10 décembre 2017 - 19 h 27 min

Il est vrai que si on aime les gens on s’aperçoit qu’il y a très peu de personnes négatives et surtout éviter de donner raison aux personnes qui voient le mal partout.
On vit tellement mieux en étant positif même si parfois la vie ne sourit pas toujours il faut essayer de rebondir le plus vite possible et se dire que cela aurait pu être plus mal.Il faut rencontrer d’autres personnes, avoir des objectifs et continuer à apporter du bonheur aux autres

Répondre
Jean-Claude DANTILLIO 8 décembre 2017 - 9 h 56 min

Sans me soucier de savoir à quoi je crois précisément, je me suis remis à prier, car je crois que c’est bénéfique pour mon esprit. De même, je vais cultiver les relations humaines. Cependant, à cause de conflits familiaux empoisonnés, il existe des personnes conditionnées pour être mal disposées à votre égard et, au bout de dizaines d’années confirmant cette inimitié fondamentale, il faut pragmatiquement prendre la décision de s’en protéger pour vivre en paix.

Répondre
Rose 6 décembre 2017 - 8 h 46 min

Les triples carma à travers des mauvais choix affectifs l alcoolisme la violence agressivité verbale trahison un désert affectif ds une famille inexistante l ingratitude des enfants une mère en arrêt de travail depuis 2 mois qui ne voit pas sa fille de 35 ans qui travaille à 10 km qui ne me téléphone jamais ne m écrit jamais et de ce fait me prive du bonheur de voir mes deux petites filles 19 et 6 mois à l approche de Noël !!! Je viens d apprendre que j ai une maladie auto-immune souffrant de solitude qd je lis votre lettre je ne peux que confirmer l exactitude de vos écrits je suis l exemple de la souffrance du corps et de l esprit à travers les fleurs du mal de ma vie !

Répondre
Rose 6 décembre 2017 - 8 h 30 min

Pour avoir vécue double triple carma dans ma vie étant seule aujourd’hui à 57 ans j ai maintenant une maladie auto-immune et je suis consciente qu une mère qui a souffert ds sa vie à travers des mauvais choix l alcoolisme

Répondre
Josiane 6 décembre 2017 - 5 h 08 min

Bonjour,
Je vous remercie de nous rappeler le vrai sens de la vie. Exister pour les autres. Les petites joies de la vie que nous apporte, un sourire, un merci ou un bonjour d’une personne que l’ on ne connaît pas. Juste se donner la peine d’aller vers l’autre.

Répondre
MARTIN 5 décembre 2017 - 8 h 53 min

Entièrement d’accord avec ce que je viens de lire.
La richesse du coeur est précieuse et plus importante que celle du porte-monnaie. La folie de l’argent rend le monde malheureux, il suffit de voir les décisions prises par les grands de ce monde qui en veulent toujours plus et méprisent ceux qui n’ont même pas le minimum vital. C’est une honte !

Répondre
Rougalle 5 décembre 2017 - 2 h 53 min

Je vous remercie de nous remémorer , vos conseils simples et de bons sens . Merci .

Répondre
jean-louis Gobeau 4 décembre 2017 - 22 h 36 min

J’ai 80 ans et je suis en bonne santé grâce à une bonne hygiène de vie et sans médicaments depuis l’âge de 20 ans. Mais le plus important pour moi est d’aimer Dieu et d’aimer mon prochain. C’est ce que fait le soleil en distribuant sa lumière et sa chaleur à tout un chacun.
Jésus et Peter Deunov nous ont montré le chemin.

Répondre
Anonyme 4 décembre 2017 - 12 h 02 min

C’est absolument certain, nous les médecins généralistes l’observons tous les jours. En conséquence, il faut se battre à mort contre l’individualisme que notre société moderne nous impose. Se battre contre les réseaux sociaux qui ne sont qu’un mirage virtuel de la société, se battre contre le culte de toutes les petites recettes alimentaires ou physiques que nous devrions nous imposer chaque jour en ne pensant qu’à soi-même. Voyons le plus souvent possible tous ceux que nous aimons et qui nous font vivre.

Répondre
moulard 4 décembre 2017 - 11 h 23 min

Bel article qui me conforte dans ma façon d’être

Je vis seule mais j’ai la chance d’être entouré par mes enfants et de nombreux amis (pour beaucoup Savoyard°
En attendant de trouver un compagnon qui aura la même philosophie de vie

Répondre
DE. Grave Jacqueline 2 décembre 2017 - 13 h 47 min

Tout-à-fait d’accord avec votre façon de voir. Je me pose toutefois une question: qu’en est-il des africains qui maintiennent une solidarité entre eux. La prise en charge de ceux qui en ont besoin est dans leur culture et pourtant leur longévité n’est pas aussi importante.

Répondre
Solange 2 décembre 2017 - 10 h 46 min

Je suis tout à fait d’accord avec cette analyse être isolée n’est pas une bonne idée mais être entourée apporte beaucoup de joie et de réconfort moral pour l’instant je vis encore avec mes enfants majeurs et tout se passe bien mais je redoute le moment où ils partiront.

Répondre
vercruysse 27 novembre 2017 - 11 h 47 min

superbe xavier mais le fait de vous lire sur internet détériore votre et notre nature…adieu les livres ???

Répondre
Chantal 27 novembre 2017 - 10 h 34 min

je fais une dépression depuis 4 mois. Je me suis renfermée sur moi-même : envie de ne plus voir personne. J’ai envie de m’en sortir, vos conseils sont précieux et vrai ( je m’en était éloignée). Merci beaucoup. Super je vais revivre

Répondre
Tafe 27 novembre 2017 - 10 h 15 min

Bravo. Bonne observation.
Qui plus Spirituellement c est un fait reconnu et encouragé par le Christ Lui même aux disciples et au plus grand nombre.

Répondre
RAFAEL 26 novembre 2017 - 12 h 01 min

Bonjour,
Dans un de vos article vous avez parlé d’une plante qui était efficace contre le Diabète mais je n’ai pas noté le nom pouvez vous me préciser son nom pour que la recherche dans une herboristerie
Merci cordialement

Répondre
Anne Marie 26 novembre 2017 - 9 h 54 min

Bravo et merci de répandre cette évidence. Je vis seule, mais être là pour les autres donne du sens à votre vie, vous sauve des situations les plus difficiles et vous apporte un bien-être extraordinaire.

Répondre
raust 24 novembre 2017 - 8 h 22 min

je suis surprise de ce que je vient de lire mais convaincue que ces vrais car je me sens beaucoup mieux depuis que je sort et suis en contact avec les autres merci

Répondre
MOUSSAKI 23 novembre 2017 - 19 h 34 min

Il me manque de mots pour apprécier à sa juste valeur la profondité de vos arguments.Bravo et encore bravo.

Répondre
Jean Pierre G 23 novembre 2017 - 12 h 16 min

cultiver de bonne relation avec ls autres ; cela demande un tant soit peu un peu d’effort et d’avoir un peu la « main verte » ce n’est pas évident mais vous avez totalement raison . Si soit même on en est conscient , comment en rendre conscient l’autre et lui apprendre la bonne façon d’avoir la main verte ?

Répondre
Syssi 22 novembre 2017 - 18 h 38 min

Je suis assez d’accord avec les études exposées. Il est certain que certains lieux d’habitation favorisent les rencontres entre voisins, voire la famille toute proche, mais les enfants pour différentes raisons sont souvent loin de leurs parents…Et peut-être des raisons moins avouables.

Répondre
PIERRE AUCHET 22 novembre 2017 - 10 h 27 min

Je suis tout à fait d’accord avec cet article et avec Philibert. Celui qui a montré ce qu’est l’amour c’est Jésus. Aimer c’est donner sa vie pour les autres. Sa vie c’est ses exigences, son égoïsme… et renoncer à cela et à ses petits soins pour soi-même, mais vouloir le bien du prochain c’est le chemin que Jésus a tracé pour nous pour que nous ayons accès au réel bonheur. L’amour pour Dieu et sa parole nous pousse à aimer notre prochain et de cet amour nous en recevons les fruits en retour et c’est la vraie santé. C’est mon expérience en mes 74 ans de vie.
Cela rejoint un autre article antérieur sur le fait de savoir dire merci qui est aussi une guérison de l’égoïsme naturel de l’homme.
Pierre

Répondre
Mme taupin 22 novembre 2017 - 9 h 34 min

c’est bien vu et c’est le principal, bonne journée à vs, merci

Répondre
Nitsa 15 novembre 2017 - 21 h 26 min

Merci,vos écries ont une puissance énorme .

Répondre
Philibert 15 novembre 2017 - 9 h 14 min

Bravo pour cette 5è règle qui rappelle que l’amour du prochain, le don de soi, la bonne estime de soi, une vie saine sont une vraie bénédiction. En plus de vos exemples, vous pourriez rajouter la foi en Jésus-Christ et la bible, qui pendant 74 ans de ma vie, m’ont offert de manière tout aussi spectaculaire, la joie de vivre et mille autres bénédictions… même si mon pied nécessite aujourd’hui quelques soins !
Philibert

Répondre
Closset 14 novembre 2017 - 11 h 41 min

La Méthode Rosen, qui est un toucher psycho-corporelle , permet de faire un magnifique chemin pour re-nourrir cette espace entre soi et l’autre que nos mode de vie on détruit.
Nous avons en nous un potentiel de vie et d’amour incroyable ! C’est une énergie puissante qui peut faire peur mais c’est vrai fait des « miracles » !

Répondre
Coudron 13 novembre 2017 - 8 h 24 min

C.est tellement vrai!!
J’en suis entièrement convaincue. Être entouré, donner de son temps, soutenir, partager des moments simples et vrais. Une grande richesse!!
Par expérience, je me suis rendue compte que je me sentais bien plus épanouie et heureuse quand je vivais d’échanges et de petits bonheurs. Une sérénité!!!

Répondre
Moschetti Jocelyne 12 novembre 2017 - 16 h 30 min

La façon dont vous exposez ces vérités criantes m’a fait monter les larmes aux yeux. J’ai la chance, à 73 ans, d’être bien entourée et je suis encore bénévole. J’ai pu maintes fois constater la véracité de vos propos.
Merci pour avoir si bien développé ce thème crucial, je vais faire suivre!

Répondre
toussaint 12 novembre 2017 - 15 h 33 min

Bonjour Mr Bazin.
Je viens de recevoir cette new pour la 2ème fois la dernière était le 26/10/2017.
Essayez de ne pas renouveler pour les autres.
Sinon c’est très intéressant mais on ne sait où acheter tous ces produits.
Mr Toussaint.

Répondre
soinou 12 novembre 2017 - 15 h 19 min

Merci d’avoir si bien démontré avec exemples précis , ce que je sentais intuitivement.

Répondre
Brigitte franzinetti 11 novembre 2017 - 19 h 15 min

Oui j’en fais l’expérience tous les jours.
C’est le paradis, oui, si on veut vraiment!!!
Car cela demande un travail personnel de longue haleine tous les jours.
la méditation est la source de bien des bonheurs.
pour être juste, non jugeant et aimant
;

Répondre
christiane sicken 11 novembre 2017 - 12 h 03 min

qu´elle est la place des animaux dans cette relation? l´amour d´un animal peut il combler le manque de relation humaine? en tous cas j´ai beaucoup aimé cet article,merci de remettre les vrais valeurs en évidence

Répondre
Louvrier 11 novembre 2017 - 3 h 00 min

Merci pour ce rappel qui est entièrement vrai. Il est écrit qu’on a plus de plaisir à donner qu’à recevoir, parce que, en fait, quand on donne on reçoit beaucoup, c’est bon pour tout le monde. ?

Répondre
Tanifa Xavier 10 novembre 2017 - 7 h 11 min

Je suis très content de tout ce que j’apprends sur la santé et j’y crois fermement, tout ce qui est dit sur la thérapie des relations humaines, j’y crois
et j’en ai déjà fait l’expérience. Je remercie le docteur Xavier Bazin pour tous ces éclaircissements sur la vie. À nous de les pratiqué.

Répondre
bijou 2 9 novembre 2017 - 9 h 14 min

pas mal mais je trouve que c’est trop long a lire on dirais que ça ne va pas finir ça traine trop en longueur simplifier tout ça et se seras mieux bonne journée

Répondre
Argoud 9 novembre 2017 - 8 h 27 min

Très joli texte…vous avez conforté mes penséés.
Merci
Belle journée à vous

Répondre
afo daniel 8 novembre 2017 - 16 h 09 min

sans toute fois tout lire, je remercie l’equipe qui a publie dcette verite cahee ou negligee, moi je l’ai subi et les sequelle me poursuivent jusqu’a maintenant ,merci beaucoup

Répondre
GUERRIER 8 novembre 2017 - 9 h 36 min

Bravo pour cette lettre bienveillante et très utile à tous.
Bonne journée à vous.
FCOIS

Répondre
Raymond Sailly 7 novembre 2017 - 16 h 52 min

très bon texte.de très bonne info . Pour ex fumeur . Que de Plaisir à vous lire …Merci

Répondre
Gertrude Stheme 6 novembre 2017 - 9 h 46 min

Bravo Xavier… Le don de soi est le meilleur équilibre psychologique donc physique… Je m’y attelle depuis des années d’autant plus que je suis seule depuis 2 ans abandonnée par un mari séducteur et à la recherche de l’autre en permanence. Sans enfants, une grande famille unie, l’énergie ne m’a jamais quittée. Eureka…. merci. Et DSS nous manque beaucoup.

Répondre
Colette Reyntjens 5 novembre 2017 - 20 h 06 min

Tout à fait d’accord avec votre lettre !
Je suis très heureuse avec mon mari et c’est un vrai bonheur de nous retrouver tous les soirs dans le même lit !
Nous recevons beaucoup nos enfants (5) et petits enfants (12) ainsi que nos vrais amis !
Plus de temps à perdre dans des relations …simplement avoir le plaisir de se retrouver !!!

Répondre
Madame Anonyme 5 novembre 2017 - 19 h 55 min

Devenir centenaire dans ce monde cruel d’égocentrisme et d’indifférence à la souffrance d’autrui n’a aucun sens pour moi. Quand les mots entraide, coopération, solidarité ne veulent plus rien dire, quand l’humanisme est devenu du capitalisme déguisé, s’occuper de sa santé perd de son attrait.

Répondre
Randrianasolo -Lamoline Danielle 5 novembre 2017 - 15 h 38 min

Merci pour ce témoignage plein de vérité. La meilleure richesse est l’amour qu’on éprouve envers autrui. Et le lien social devrait être notre fil conducteur pour une vie meilleure.

Répondre
Jacqueline Cook 5 novembre 2017 - 15 h 21 min

Je me sens mieux apres avoir lu ces informations et me donne la conviction de continuer mes efforts avec autrui
merci

Répondre
Staub 5 novembre 2017 - 12 h 45 min

Ce sont les meilleurs conseils que l’on puisse donner.

Répondre
rey ROSELINE 5 novembre 2017 - 7 h 53 min

bonjour
c’est avec intérét que je vous ai lu !

je ne cherche à vivre comme celà du jour ou je suis tombé veuve à l’àge de 20ans ! c’est une quète permanent pour moi et à 67ans tout le monde me dit «  »mais tu en parrait 20 de moins » » l’amour est des plus fondamental dans une vie si courte d’ètre humain que nous sommes !! MERCI

Répondre
Archambault Anne Marie 4 novembre 2017 - 12 h 46 min

Tellement vrai et si important. C’est très bien démontré avec des exemples qui confirme tout ce qui est dit.
Bravo pour ce message qui devrait réveiller tout le monde à un meilleur état de santé.
La médication nous coupe de tout ça car elle assomme nos cellules et notre cerveau en nous éloignant de toute conscience.
Aussi cela confirme qu’en prenant la responsabilité de notre santé, nous pouvons opérer de « vrais miracles » vers une longévité en Santé!!

Encore grand merci pour ce beau travail et j’espère pouvoir vous lire longtemps. J’ai 74 ans et je me porte à merveille, en appliquant ce qui est suggéré dans ce magnifique message.

Anne Marie

Répondre
Edith 4 novembre 2017 - 8 h 49 min

Etude très intéressante. L’amour et le bonheur guérissent tous les maux. Donner apporte bien plus que de recevoir. Il faut juste s’entourer des bonnes personnes, des personnes positives et non des personnes négatives qui ne peuvent s’empêcher de vous pourrir la vie ou des amis qu’on croit qu’ils sont des amis mais qui ne veulent que profiter de votre bonté. J’ai un avantage je me suis retrouvée Au fond du trou et là j’ai vu ceux sur qui je pouvais compter, il y en avait très peu mais là j’ai vu les vrais amis. Et j’en suis sortie grandie, plus forte et j’ai fait le tri dans mes amis.

Répondre
Anne Kocks 1 novembre 2017 - 10 h 29 min

Superbe analyse. Mon parcours d’enfant
sans amour familial maternel (2x abandonnée) m’a obligée à chercher
comment faire pour être aimée et avoir
un peu de valeur sur cette terre.
A ce titre mes beaux-parents actuels,et mon compagnon (hollandais) vivant
en Belgique, sont un bel exemple de
sociabilité et d’amour des autres.
Mon beau-père est un homme admirable, qui s’occupe de son épouse
qui a l’Alzheimer avec énormément d’amour. Il est un exemple pour moi.
Mais ces valeurs se perdent car notre
jeunesse est noyée par le stress de la
vie actuelle au travail et par le matérialisme obligé dans lequel ils vivent.
Votre article doit être partagé pour
pouvoir inspirer les êtres humains
en quête de bonheur.

Répondre
Claudine Revol* 30 octobre 2017 - 18 h 38 min

Merci MR
Je suis tout à fait d’accord et je valide ce que vous nous conseillez
Je pratique la sociabilité et la relation humaine ainsi que le loisir et le sport en effet j ai un cancer du sang mais je bouge beaucoup et j ignore autant faire ce peu cette maladie celle ci me booste et je l ignore grâce à toutes mes activites
Cordialement

Répondre
Eveline B 30 octobre 2017 - 10 h 39 min

Merci de remuer le couteau dans la plaie !
Les jeunes de ma famille ont toujours trop à faire pour qu’on se voit (malgré services, cadeaux etc); après 3 ans de Pilates ou de cours de mosaïque, on se dit juste Bonjour (ca c’est Paris ?!), et trouver un nouveau compagnon relève du parcours du combattant, i.e. il ne peut pas y avoir que des vainqueurs! Oui, il est plus facile de boire son huile de colza , je confirme !

Répondre
VERA CHACHOUA 29 octobre 2017 - 19 h 53 min

Oui, je suis tout à fait d’accord avec votre article. Malheureusement ce n’est pas toujours possible d’être entourée. La solitude me pèse beaucoup. Je me défoule souvent sur les sucreries pour combler ce vide.

Répondre
yakoubi 29 octobre 2017 - 16 h 52 min

J’Y CROIS. MA MAISON N’EST JAMAIS VIDE.J’AI TOUJOURS adore rendre service et AVOIR DU MONDE AUTOUR DE MOIS.j’ai 61 ans et je carbure encore. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas des petits soucis de sante.mais jecrois que je reussirais a les regler inchallah (2jours de bonheur les 30septembre et le 1er octobre derniers :congres IPSN,m’ont suffis pour faire confiance a la sante naturelle.merci

Répondre
DJIDDA MOUSSA 29 octobre 2017 - 12 h 47 min

Parfaitement.vivre en communauté vaut mieux que vivre seul.Toutefois la prudence doit être quelquefois de rigueur.

Répondre
Lucie Malichmann 29 octobre 2017 - 9 h 51 min

Je suis tout à fait d’accord avec vous mais nous le comprenons souvent trop tard quand on a perdu la personne la plus chère et qu’on regrette de ne pas avoir pris celle-ci plus souvent dans les bras.

Répondre
guiougou rita 27 octobre 2017 - 18 h 24 min

bonjour j’ai pris beaucoup de plaisir a vous lire très enrichissant c’est vrai qu’avoir de la compagnie nos procure un bien j’ai remarqué que ma mère de 77ans se porte beaucoup mieux depuis de ma grande sœur lui rend visite plus souvent

Répondre
Le Gallou Eric 26 octobre 2017 - 16 h 55 min

Bonjour,
La longévité, ou longue durée de vie, amène à se poser l’éternelle question de ce qu’est la vie. Je me suis un temps posé la question, mais nul part je n’ai trouvé de réponse pertinente, ou plutôt beaucoup de réponses de différentes coteries étroites.
C’est le végétal vivant qui m’a amené à une réponse que je tiens aujourd’hui comme une conviction. (Merci de tenir compte que je considère la conviction comme étant du domaine de l’hypothèse, du paradigme, de l’idée, et la certitude du domaine de la démonstration.)
Si vous faites l’analyse des composants d’une plante vivante vous aurez une liste de molécules.
Cette même liste de molécule cette fois ci chimique ne vous donnera pas du vivant.
Quitte à ne pas être remboursé par la sécurité sociale mieux vaut manger des bananes, des légumes verts, des oléagineux, du cacao, lentilles ect…(sans effet secondaires) que du : Magne B6
Une plante vivante a des actions thérapeutiques dues à ses principes actifs interdépendants, que n’ont plus ces mêmes principes une fois isolés ou reconstruits chimiquement séparément.
Ce qui est « perdu » c’est le lien qui unit les principes actifs entre eux.
De là à dire que le lien qui unit est la vie, c’est un pas que je franchis (pour moi même) allègrement.
Appliquée à la nature (végétal et animal) ma conviction tient toujours, et appliquée à votre dernière lettre, elle se renforce.
La vie serait le lien qui unit chaque chose.
Une chose ne vie que lier à autre chose.
Plaisant, satisfaisant.
Merci

Répondre
sirguey 26 octobre 2017 - 16 h 51 min

merci pour le message vous avez plus raison que tout l’amour est le plus grans médicament du monde que cet amour vous fortifie et vous donne encore plus de courage

Répondre
HAMDANE 26 octobre 2017 - 14 h 51 min

CE TEXTE ME PLAIT BIEN MAIS J’AI UNE QUESTION à poser:comment faire avec ces malins qui cherchent uniquement à savoir vos secrets personnels pour s’en servir ultérieurementcontre vous?

Répondre
Versé Nathalie 24 octobre 2017 - 17 h 40 min

Merci Xavier Bazin pour votre lettre intitulée « Et si l’amour était le meilleur des médicaments »!
Bien entendu que l’amour ne va pas régler tout et faire que vous ne serez plus malade mais je suis convaincue que les personnes aimées sont plus fortes pour lutter contre les maladies et un système immunitaire plus solide! D’ailleurs, quoi de plus beau et qui donne un sens à votre vie donc c’est logiquement je dirais presque que vous aurez une meilleure santé en général ou que vous aurez plus de force et de moral pour combattre les maladies!! N. Versé- Belgique

Répondre
Paul CAMUS 23 octobre 2017 - 20 h 32 min

Cette lettre est très positive. Merci beaucoup monsieur Bazin.

Répondre
Johnny 22 octobre 2017 - 15 h 30 min

Bonjour,
Se sujet sur le Vrais secret de la santé des centenaires ma vraiment beaucoup intéresser
pour moi qui me sent beaucoup seule donc pas toujours en bonne santé en se moment Mais le tout est de trouvé vraiment les bonne relation pour justement se sentir bien et ses sa qui est pas toujours facile en soit !

Répondre
Françoise 21 octobre 2017 - 18 h 54 min

Vous avez totalement raison. On peut le ressentir chaque jour
Cependant … il existe parfois des environnements difficiles avec des personnes qui ne cherchent pas le lien et il faut bien reconnaître qu’on ne fait pas boire des ânes qui n’ont pas soif… mais… on peut toujours essayer de les conduire à la rivière…

Belle et bonne humeur à tous

Répondre
Martine 19 octobre 2017 - 6 h 05 min

J’ai beaucoup apprécié cet article et je crois vraiment à l’importance de prendre soin de nos parents. Pour ma part, ma maman de Coeur (celle qui fut là quand ma maman est décédée) a une grande place dans ma vie…je rassemble autour d’elle, mes enfants et petits-enfants (ses soleils!) et c’est un bonheur pour tous!
De même, mes amis comptent et une vraie solidarité s’organise pour les bons moments(passions, hobby…) et les moments difficiles!

Répondre
Fabie 17 octobre 2017 - 21 h 39 min

J’aimerais tellement que cela soit comme ça. Mais il faut que les gens autour de vous le souhaitent. Amicalement.

Répondre
Marido 13 octobre 2017 - 15 h 12 min

Merci Magnifique mais être tout simplement heureux de se sentir aimer suffirait à beaucoup d’entre nous, même si la longévité n’est pas au rendez-vous! Nous sommes incapables de vivre sans amour, pourtant l’égoïsme l’indifférence générale, nous font vivre seuls, mais nous aimons quand même, et nous souffrons de ne pas recevoir! Si chacun donnait ce qu’il désire recevoir, certainement que la vie serait superbe!

Répondre
Defaix 13 octobre 2017 - 13 h 03 min

http://jpd89ecrivain.canalblog.com/

Voici un lien où j’ai écrit un livre parlant d’Amour

Répondre
Sylvie 12 octobre 2017 - 17 h 32 min

L’amour est effectivement très important , mais de quel amour parle t’on ? Le véritable amour est t’il possible dans cette société ? , aimé c’est ne pas posséder être en présence totalement à l’autre , et temps que nous sommes en présence de notre notre égo , ce n’est pas l’autre que nous aimons ,mais toujours que nous même , si l’humanité en est là , c’est parceque on c’est éloigné de notre être ,au profil de l’égo , qui régit tout, l’amour est une énergie la plus puissante , mais en mon sens elle est éteinte , et c’est pour cela que nous sommes devenus de fervent consommateurs, pour combler ce que nous ne trouvons pas à l’intérieur , bon courage à tout ,

Répondre
Christine 24 octobre 2017 - 8 h 30 min

Je partage ce que vous dites. De quel amour parle t’on. D’amour humain ou d’Amour. Si nous étions cet Amour véritable nous n’en parlerions pas nous le serions tout simplement. Nous recherchons à travers l’autre ce qui est en nous cet Amour. De tout coeur

Répondre
Hamelin 12 octobre 2017 - 8 h 32 min

Il n’y a que la relation avec l’autre qui sauvera notre planète s’enrichir de l’autre partager des émotions et
donner évite de se concentrer sur son petit moi. j’ouvre
ma maison aux voyageurs que d’échanges formidables
je suis dans l’association lire et faire lire avec les enfants on apprend beaucoup, on peut faire plein de
choses mais il faut prendre le temps!

Répondre
François Gacôgne 9 octobre 2017 - 12 h 59 min

Entièrement d’accord . Tout cela est frappé au coin du bon sens … Malheureusement , il n’est pas toujours possible de développer l’un ou l’autre , ou plusieurs , de ces points . La société actuelle est devenue d’une intolérance totale (totalitaire) , et si vous avez le malheur de détonner un peu ,notamment sur els questions « sociétales » , comme on dit , vous êtes immédiatement diabolisé . Quant aux familles , il y a beaucoup plus de dysfonctionnement , pour rester correct , que d’harmonie et d’affection . Quoiqu’ion fasse . Sans doute un effet de la sécularisation . Comme disiat Dostoïevski , « si Dieu n’existe pas , tout est permis! » Alors , que voulez-vous , on se retire sur son Aventin ….

Répondre
Anne-Marie Ramel 7 octobre 2017 - 11 h 00 min

Oh comme vous avez raison! Les contacts sont si importants, réchauffent le cœur, ouvrent l’esprit, stimulent la mémoire, l’activité physique et surtout les zygomatiques! Mais cela se cultive et il ne faut pas s’arrêter après une déception. Chacun peut apprendre que la malveillance « ne paye pas », éloigne les gens et ne rend pas heureux.
A 81 ans, vivant loin de mes frères et sœurs, mes 2 conjoints décédés, opposée aux religions, je fais partie d’un grand chœur symphonique, un réseau troc-savoirs, de groupes d’espérantistes et de conversation en anglais, d’organisation de Veillées amicales avec animation et travaille comme bénévole dans un centre de distribution de vivres aux bénéficiaires de l’aide sociale. J’y conseille aussi, avec bonhommie et gentillesse, à garder le sourire et à dire S’il vous plaît et Merci, bases de notre civilisation. Vos lettres m’y aident aussi et le courant passe bien.

Répondre
Bernadette MENDY 27 septembre 2017 - 6 h 56 min

Bonjour,

Merci pour ce rappel. Je suis d’origine africaine et j’ai grandi dans une famille où l’amour des autres et le partage avaient un vrai sens. Notre maison était la grande place comme on le disait souvent. Tous le.mknde était le bien venu et y trouver toujours une personne pour discuter et rigolé. Je disais , il n’y pas longtemps aux gens après la perte de papa , que mes parents étaient des « bonheurologues » . Les gens aiment venir à la maison pour rires, discuter, accueillis à n’importe quelle heure ! Aujourd’hui, je ne peux pas rester seule longtemps. J’invite très souvent des amis car cela me plaisir ,c’est avec joie que je m’empresse d’aller vers l’inconnu : le bonheur d’être avec les autres! Je suis toujours très positive et heureuse, malgré les tracas de la vie!

Merci pour votre article.

Répondre
valy morel 27 septembre 2017 - 3 h 09 min

Bonjour,
Je n’ai pas pu m’empêcher de partager cet article avec mes amis. J’ai la chance d’en avoir plusieurs et une piqûre de rappel ne fait pas de mal.
Merci beaucoup

Répondre
Catherine Lise Dubost 25 septembre 2017 - 19 h 47 min

Et si la famille n’apporte pas l’amour et le bien-être dont on a besoin? Si l’on a appris, au fil des ans et des histoires malheureuses ou insatisfaisantes que l’on est son meilleur ami et que la solitude nous apporte la sérénité dont on manquait, justement, en essayant par des efforts constants d’être agréable aux autres? Pensez-vous vraiment qu’il vaut mieux se contraindre à chercher l’amour et la compagnie que de se retirer dans un espace où l’on peut respirer tranquille?
Je crois qu’il est difficile de tenir des propos généraux sur l’effet de la sociabilité. Chaque personne doit trouver son équilibre dans la dose de liens sociaux qui lui convient. Certains en voudront peu, d’autre beaucoup. Se forcer à entretenir des liens avec un entourage nuisible ne peut pas être bénéfique, par exemple. Il en est de même pour les relations sociales contraintes.
Je trouve que votre article, bien s’intéressant, gagnerait à être plus nuancé….
Cela dit, je lis avec grand intérêt votre lettre et vous remercie pour le formidable travail de diffusion que vous faîtes.
Cordialement
CLD

Répondre
Fred 25 septembre 2017 - 13 h 02 min

D’accord à 100% avec la socialisation harmonieuse comme cause de bonne santé. Par contre, je n’approuve pas le yoga et autres ésotérismes. Mais je pense qu’il faut reconstruire des relations sociales. Cependant, ce n’est pas toujours facile, en raison de l’immoralité croissante de la population avec laquelle je partage de moins en moins de valeurs. Il faut se battre, avec le sourire, avec conviction, pour un monde moral et altruiste, où les gens soient bons. Il suffit d’appliquer les 10 commandements et la loi d’amour du prochain de l’évangile. C’est le secret du bonheur, mais peu de gens le croient et ils forgent ainsi leur malheur et le malheur des autres.

Répondre
Dom 24 septembre 2017 - 9 h 21 min

Bonjour! Oui, je partage complètement votre article et tout ce qui y est démontré est pour moi évident!
Je m’y retrouve mis à part pour le couple! A 60 ans, je suis séparée depuis 2 ans car il a souhaité être libre afin de rencontrer d’autres femmes, à sa guise, sans contraintes…J’ai une vie professionnelle riche (je travaille dans le social) et je n’ai pas l’intention de l’arrêter pour le moment, 2 filles proches, 2 petites filles adorables, une soeur avec laquelle je partage et quelques amis…j’ai des relations de voisinage sympas..et tout cela fait que J’APPRECIE beaucoup de me retrouver seule chez moi…suis je malgré tout dans cette zone de risque???
Merci pour vos articles que je lis avec plaisir et qui sont sources de réflexion!
Cordialement,
Dom

Répondre
Dominick R. Colom 23 septembre 2017 - 11 h 01 min

I did read with great interest your letter with reference to old age and the benefits of being surrounded by friends and family. I am totally in agreement with various research done over the past eighty years. I lived and worked in Asia for some 30 yrs and you are 100% correct.

Youth today do not show their gratitude or rarely and love to their elders. They are obsessed with Iphone, Itablet, Iwhatever. It is sad for the human spirit and society in general… Kind regards, DRC

Répondre
azizo 22 septembre 2017 - 12 h 24 min

Merci bien pour le sujet . c’est très intéressent .

Répondre
Redon 22 septembre 2017 - 10 h 50 min

D’accord à 100%!

Répondre
Brigitte Fanal 17 septembre 2017 - 21 h 01 min

C’est vrai on est plus heureux quand on a discuté avec un ou des amis moi qui suis très enfermée et préfèrent être seule bien souvent, je m’aperçois qu’après avoir discuté avec quelqu’un je suis de meilleure humeur !

Répondre
Yvonne PHILIPPE 15 septembre 2017 - 17 h 09 min

A la retraite, nous venons de revenir dans la petite ville,
où nous avons exercé pendant longtemps, avant de terminer notre carrière à la métropole régionale.
Nous avons décidé de renouer avec des gens perdus de vue en réalisant, lors d’une rencontre impromptue, qu’ils semblaient contents de nous revoir…
Nous venons donc de nous inscrire à l’Université du Temps Libre en attendant de se retrouver régulièrement et suivre vos conseils Merci !

Répondre
sousa 14 septembre 2017 - 11 h 04 min

Je vous remercie pour ce texte qui montre aux gens l’importance d’être vulnérable vrai et sincère. l’amour guérit c’est vrai et les vrais relations ne sont pas faciles a les construires par les temps qui courent mais c’est possible. il faut y croire et être patient.
continuez à donner espoir a ce monde difficile et compliqué que l’amour existe
bravo, ça c’est les vrais valeurs de la vie.

Répondre
MENIER 14 septembre 2017 - 8 h 23 min

C’est une évidence…..
Et ce n’est pas aisé de suivre celui que vous
vous emmenez en voyage avec vous…….mais salutaire.
HBM

Répondre
Carnot 13 septembre 2017 - 9 h 27 min

J’adhère complètement, l’essentiel ce sont nos relations avec les autres, mais les vrais amis peuvent se compter sur les doigts de la main. La définition d’un couple idéal vue par David Servan-Schreiber me convient parfaitement et un tel fonctionnement a certainement un impact positif sur notre santé.

Répondre
Sepulchre J-H 11 septembre 2017 - 21 h 06 min

Vos messages sont beaucoup trop longs. et beaucoup trop fréquents;
Allez à l’essentiel en une vingtaine de lignes.
Si vous continuez avec de si longs messages je me désabonnerai.

Répondre
Daniel 9 septembre 2017 - 16 h 26 min

En reponse a votre lettre c’est la verite mêmes.je le constate tous les jours, à 83 ans…la vie,c est l l’amour donné aux autres et réciproquement.
La réciprocité c’est le bonheur assuré …la tolérance pour ceux qui ne sont pas de votre avis et qui n’ont pas cette chance..on me dit souvent vous être trop bon ,et qui veut dire vous êtes c…
Oui les cellules de nôtre corps réagissent en bien,se multiplient gonflent vos organes et vous immunisent..j’ai eu quelques infections très graves
Tel que le staphylocoque doré dans les lombaires
Aucune séquelle grâce à un bon état de santé générale.
De plus vous attirez sur vous des événements positifs… d’où la chance.! .
Pour certain je dirais, j’ai un ange gardien.
BIEN À VOUS

Répondre
Bouley 9 septembre 2017 - 15 h 57 min

En reponse a votre lettre,c est la verite meme.je le constate tous noirs, a 83 sans…la vie,c est l amour donne aux autres et réciproquement.
La réciprocité c’est le bonheur assuré …la tolérance pour ceux qui ne sont pas de votre avis et qui n’ont pas cette chance..on me dit souvent vous être trop bon ,et qui veut dire vous êtes c…
Oui les cellules de nôtre corps réagissent en bien,se multiplient gonflent vos organes et vous immunisent..j’ai eu quelques infections très graves
Tel que le staphylocoque doré dans les lombaires
Aucune séquelle grâce à un bon état de santé générale.
De plus vous attirez sur vous des événements positifs… d’où la chance.! .
Pour certain je dirais, j’ai un ange gardien.
BIEN À VOUS

Répondre
aouani 8 septembre 2017 - 12 h 12 min

Bel article qui montre la grande importance de l’amour et de l’humain dans la préservation d’une bonne santé . Bravo pour vos articles!

Répondre
Jean-Marc CHANEL 7 septembre 2017 - 17 h 46 min

Effectivement, les études citées corroborent les observations que je peux faire autour de moi, dans ma famille, parmi mes amis.
De plus, cela rejoint la sagesse exprimée par le conseil (inspiré) donné par Moïse et repris par Jésus pour nous inviter à choisir la vie et non la mort: 1er commandement:aimer Dieu et le 2d: aimer notre prochain (jusqu’à être aimé en retour par lui). L’amour génère (et entretient) la vie.

Répondre
BENOIST ANDREE 7 septembre 2017 - 10 h 34 min

Très bel exposé. Vrai de surcroît. Donc utile.
Merci.

Répondre
Joanna 6 septembre 2017 - 12 h 54 min

Bien dit! Mais l’effort est souvent trop grand. Vous m’encourage de faire plus d’effort.
Merci!

Répondre
LABBE ELIANE 6 septembre 2017 - 9 h 09 min

Bonjour,
Merci pour ce bel article, en ce qui me concerne je pratique la randonnée et le yoga, c’est très important de rechercher les contacts nous en avons besoin dans cette société où la solidarité manque beaucoup.
J’apprécie beaucoup vos articles.
Merci

Répondre
Renaud 4 septembre 2017 - 8 h 27 min

Cette journée débute bien avec vos conseils avisés,MERCI
Je lutte contre ma nature de sauvageonne afin de ne pas m’isoler constamment.
Votre aide est salutaire
Encore une fois MERCI

Répondre
Balbo 3 septembre 2017 - 18 h 58 min

Bonjour,je vous remercie j essaye d expliquer aux gens qui m entourent, sans succès, mais votre article très bien fait et tout à fait vrais . Je le ferai lire autour de moi .mon sypchiatre me répète souvent ,s il y aurai plus d amour entre les gens il n y aurai plus de maladie dans le monde merci

Répondre
BELLIO 3 septembre 2017 - 18 h 18 min

Cher Mr BASIN,

Merci pour cette « piqûre de rappel » comme vous dites.
Merci pour l’article, tout ce travail pour nous, « les autres » .
Merci de nous rappeler ce que les anciens savait.

Vous nous donnez des pistes d’espoir et « l’espoir fait vivre »
Que du bien pour vous,
Dr ès Sc. A. BELLIO

Répondre
Jeannette 3 septembre 2017 - 16 h 39 min

Effectivement. J’ai constaté que lorsque j’étais entourée de personnes aimantes, mon état de santé s’améliorait, la Joie revient. Alors qu’isolée, c’est les douleurs, inflammations, manque d’appétit sommeil… Merci pour votre article, ce n’est pas illusoire.
La procrastination à bannir !

Répondre
andry 3 septembre 2017 - 14 h 13 min

très bon article, qui pour une fois n’a pas désintêressé mon mari

Répondre
Jorat 3 septembre 2017 - 10 h 31 min

Bonjour oui tout à fait d’accord avec ce que vous dites au sujet de ? pour moi c’est l’essentiel et vital. Bonne journée et merci pour tous vos conseils qui me font avancer et dont je fais participer les autres. ?

Répondre
Cléry Marie-France 2 septembre 2017 - 18 h 31 min

d’accord !!!il faut aimer .Avec l’amour vous saurez écouter , donner de la joie (trés important la joie) l’amour vous sensibilise à l’autre ,vous rapproche de l’essentiel…pourquoi pas de Dieu que l’on peut ressentir partout aussi dans la nature & en plus d’aimer savoir dire merci à tout & s’aimer SOI pourmieux accepter le quotidien .merci pour ce partage

Répondre
Jeannette 3 septembre 2017 - 16 h 42 min

Je suis profondément en accord avec Vous, car nous sommes créés pour et par amour

Répondre
anne 2 septembre 2017 - 15 h 39 min

Merci pour ce très bel article. L’ amour qui circule est un porteur de Vie à tous les niveaux. Alors longue vie à tous et aimons!

Répondre
René D.Qué.Canada. 31 août 2017 - 13 h 55 min

Très bel article qui apporte réflexion et nous
Permet de remettre des choses en perspectives.
Merci.

Répondre
Langhoff Danièle 31 août 2017 - 9 h 57 min

oui,c’est tout à fait juste,je vis un réel bonheur à travers mon bénévolat d’accompagnement de fin de vie dans une clinique à Strasbourg,merci pour cet article très riche en réflexion

Répondre
Priscille Cormouls 31 août 2017 - 7 h 46 min

Merci !
C’est exactement ce que je tente d’expliquer à mon entourage, tant familial, que professionnel….

Je partage, immédiatement !

Répondre
Charlette fourot 30 août 2017 - 19 h 26 min

Oui,le paradis c’est les autres merci de redire encore redire que toute forme d’amour a les pleins pouvoirs..exellent article .

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 07 min

Ben c’est pas trop tôt de s’en appercevoir.
Nous ne pouvons rien faire sans amour, ni vivre d’ailleurs !
Oxymore+++ Un Amour exclusif
Bonne santé à vous et merci

Répondre
marc 30 août 2017 - 14 h 32 min

Merci pour cette belle analyse, c’est un constat que je partage, en dépit de nos sociétés modernes axées sur la surconsommation et l’acquisition de richesses matérielles, sociétés qui s’asphyxient peu à peu. Les anciennes civilisations en témoignent au travers des cycles grandeur et décadence (Inca, Égyptienne, Romaine) ne sommes nous pas dans une impasse avec le cycle de la surconsommation matérielle et du chacun pour soi ?
Comme vous le dites si bien, c’est l’amour, le véritable vecteur de richesse et de bien-être, car immatériel et par conséquent inestimable en chacun d’entre nous. Faire abstraction des choses superflues autour de nous qui nous empoisonnent, regarder la beauté de la personne en face de nous ! Cultivons cet amour au travers de la parole et de relations positives avec les autres, il est dans la nature et dans notre nature. Cet amour est la sève de notre âme, comme celle d’un arbre ou les échanges et les fonctions vitales sont bien réelles mais invisibles.

Répondre
Swartvagher 30 août 2017 - 12 h 58 min

Je suis convaincue. Je le savais déjà par instinc et parce que j’ai grandi dans une famille nombreuse, entourée de cousins, oncles et tantes.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 11 min

Cela concerne la famille biologique et la famille d’esprit(Amis, copains, Connaissances(dans les 2 définitions du mots)

Répondre
Mennetrier 30 août 2017 - 12 h 23 min

Bonjour ! J’ai beaucoup apprécié cette lettre … car dans le monde où nous vivons fait de plus en plus de relations virtuelles par écran interposé, il était bon de rappeler les basiques !!!
Alors je vous dis Merci

Répondre
RUBBO SYLVIE 30 août 2017 - 8 h 08 min

Tellement vrai et malheureusement si sous estimé. Pour ma famille et mes amis et même ceux que je ne connais pas encore, j’ai inventer le « bisou sandwich », une façon simple de faire circuler l’énergie d’AMOUR… Alors pour tous : souhaits d’AMOUR

Répondre
POLLASTRI 29 août 2017 - 18 h 56 min

Je suis d’accord que les relations sociales sont déterminantes pour notre bienêtre.
J’ai beaucoup de contacts de voisinage et autres, j’ai des activités de loisirs, de randonnées en club, d’écriture, de peinture, j’assiste à des concerts divers
Je prends ce qui m’est offert avec reconnaissance.
J’ai 76 ans et je suis en bonne santé.

Répondre
cazin 29 août 2017 - 10 h 31 min

Merci monsieur Bazin
cette lettre de rappel nous fait du bien.
Nous avons de plus en plus besoin de repères.

Merci encore

Répondre
Nadia Abès 29 août 2017 - 10 h 09 min

Bonjour,
Pour nouer de riches relations, il ne faut pas chercher à être aimé ou reconnu à tout pris, ni d’ailleurs à être soutenu. Je pense qu’il faut d’abord chercher à s’intéresser sincèrement à l’autres ou à la personne que l’on rencontre, être à l’écoute et vulnérable. Puis, un vrai partage confiant peut se développer. Et dans les moments de frustration ou de conflit, oser se remettre en question et continuer à communiquer de la manière la plus juste. Le pardon (vrai) est pour moi la plus grande preuve d’amour et de guérison (au-delà des religions). Oui, c’est un chemin de l’effort (et peut être de renoncement) et c’est un travail de toute une vie, mais quelle aventure enrichissante et passionnante !

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 19 min

L’amour ou la vie c’est Kif Kif, pas la peine de forcer…
L’amour attire tout le monde, la peur la violence
La haine est une chose tordue de l’amour
La haine attache et point de liberté, l’amour enléve toutes les chaines.
Si aprés cela vous n’êtes pas convaincu….ESSAYEZ

Répondre
Jeannette 3 septembre 2017 - 16 h 49 min

Tout par Amour,
Rien par Force.

Répondre
MILLET 29 août 2017 - 8 h 41 min

Bonjour,
Quel merveilleux message ! L’amour nous protège car l’amour c’est Dieu, le Divin qui nous a donné vie. Réfléchissons un peu, nous avons une cervelle pour cela. Dieu nous donne une âme et un corps. Si l’âme qui est dans le sang est souillée, le corps souffre. La maladie s’installe forcément avec le temps. L’âme est souillée par la haine. L’âme est saine et heureuse uniquement par l’amour. Seulement, la société actuelle s’amuse à nous faire croire qu’avec la haine, les rivalités nous sommes plus forts. Grosse erreur, nous voyons aujourd’hui, le mal-être, les maladies qui détruisent des vies.
L’amour oblige à une discipline, respectons la.
Ce message est envoyé avec amour.

Répondre
Coupiac Pierre 29 août 2017 - 20 h 41 min

Je m’occupe de ma femme Alzeihmer et on m’ a demandé si j’en voulais à quelqu’un de subir ce fardeau; j’ai répondu que, étant athée, je ne pouvais en vouloir à personne, ma situation vient du hasard et je l’accepte; c’est maintenant que je m’aperçois que j’aime ma compagne, avant, j’étais bien avec elle, elle me plaisait, mais je n’étais pas sûr de l’aimer.

Répondre
Matthieu Rousset 29 août 2017 - 5 h 30 min

Merci pour ce bel article ! L’amour et l’amitié sont donc l’une des clés principales pour une vie saine et heureuse : excellent !!!

Répondre
ALARY-GIRAUD 29 août 2017 - 5 h 14 min

Bonjour Monsieur Bazin,
Eh bien OUI, on pourrait sans doute dire que le 5eme pilier de la santé serait le lien que nous entretenons avec notre environnement ( certes il y a la nourriture, l’air que nous respirons, la façon active ou pas avec laquelle nous nous mouvons dans l’espace….) et de plus, OUI, notre environnement est aussi constitué des êtres vivants dont l’homme et la femme font partie, sans compter le rapport au temps et donc aux générations!
Grand merci pour cette belle lettre qui nous rappelle que l’être nous est oh combien plus précieux que l’avoir et nous savons bien qu’un parcours de vie réussi est un parcours qui était conduit par la recherche de sens
Au niveau des neuro sciences nous savons maintenant que si notre cerveau ne s’entretient en bonne bonne que si nous le faisons vivre . Si non il va aller en se rétrécissant au fil des jours .Sur les  » cheveux  » de nos neurones: ( les dendrites)poussent des sortes de « bourgeons »qui vont se développer et créer de nouveaux liens neuronaux lorsque nous tissons du lien avec notre environnement et surtout des liens affectifs avec autrui, ( et le cerveau se maintient ainsi vivant) dans le cas contraire, si nous sommes isolées, nous ne déclenchons que très peu de neurotransmetteurs et alors nos  » petits bourgeons  » se dessèchent puis meurent et peu à peu notre cerveau se rétrécit, nos pensées aussi et notre cœur aussi.
J’ai juste essayé, par ce message de rappeler que l’importance de l’amour , de l’amitié de l’empathie dans les liens que nous tissons progressivement dans le temps avec les êtres qui nous entourent seront la condition première de notre épanouissement dans la vie et que les neurosciences sont maintenant à même de le démonter.
, Grand merci, Monsieur Bazin,pour ce lien que vous créez entre nous , lien qui donne sens au processus même de la vie.
Je vis en Polynésie , riche de liens profondément humains sur l’île magnifique de Moorea où je vis et c’est toujours avec plaisir et grand intérêt que je me  » nourris » par la lecture de votre courrier.
Trés chaleureusement à vous, Mr Bazin ,et à vous lecteurs que je ne connais pas
Elisabeth.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 26 min

J’ai oublé de préciser Je n’ai jamais été malade. Quand l’esprit reste jeune, pas de problémes et quand la santé va tout va. L’âge officiel est une chose mais ce n’est pas toujours exacte. Nous avons l’âge de notre esprit. Rester vif et avec plein de projets, No problem !

Répondre
methout 28 août 2017 - 21 h 57 min

Bonsoir, je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais cette fois chapeau c’est une belle lettre.
Merci de votre travail, vous êtes quelqu’un de bien. Georges METHOUT

Répondre
monique 28 août 2017 - 19 h 40 min

ça fait rêver !
Dommage que TOUT le monde ne mette pas en pratique, ce serait effectivement « le paradis »

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 31 min

Surtout ne pas s’occuper des autres mais mettre en pratique nous changerons notre vision du Monde et tant pis pour les fatalistes. Le monde est un rêve, ne faites pas de cauchemards.

Répondre
Pivolos 28 août 2017 - 18 h 56 min

Mer3 pour cette lettre. J ai actuellement un exemple sous les yeux. Ils ont 84 ans et sont mariés depuis 64 ans. Lui est très malade, elle lui dit plusieurs fois par jour qu’elle l’aime « à mourir » ! Ils se font des câlins et elle veille sur lui. Quel réconfort de les voir ainsi et quel exemple type de ce que peut faire l amour !!!

Répondre
RATEAU 28 août 2017 - 16 h 43 min

Merci pour votre article; j’aime beaucoup la citation du Dr Servan Shreiber; ma formule à moi c’est « l’enfer ce serait s’il n’y avait pas les autres! »
Dominique

Répondre
Helene 28 août 2017 - 16 h 07 min

oui monsieur, c’est tous vrais, mais malgré je sais tout ca, il n’est pas facile de vivre de cette façon. Dans un certain âge, on ne trouve guerre pas des amis ,qui sont libres ou prêtes de se lancer dans un amitié.
Mais on doit toujours essayer et travailler dans ce sense la. Si on aurait su dans la jeunesse ,on aurait fait beaucoup des choses différents. Parfois c’est trop tard, c’est la vie.
Congratulations aux gens qui on faites ca bien.

Répondre
Allouche nadjia 28 août 2017 - 15 h 09 min

Merci beaucoup pour cet article que jai trouvé vraiment magnifique et que jai lu avec intérêt. Merci aussi pour votre savoir et vos conseils que vous partagez avec nous.

Nadjia

Répondre
Michel 28 août 2017 - 14 h 21 min

Bonjour Monsieur Bazin,
Ce que je viens de lire confirme la devise de Soeur Emmanuelle que j’ai fais mienne « SI TU VEUX VIVRE, TU DOIS AIMER » et celle-ci : « semez du bonheur dans le champ de votre soisin, vous serez surpris de voir comme il fleurit dans le vôtre »
Je suis magnétiseur bénévole, faisant offrande des dons que les malades déposent au Père Pedro à Madagascar. Je m’efforce d’être toujours disponible, à l’écoute de l’autre, ce qui monopolise beaucoup de mon temps. Mais que de BONHEUR en retour, de la reconnaissance pour les bienfaits de mon action sur la maladie, qui me pénètrent jusqu’au plus profond de mes cellules et les régénèrent.
OUI, je suis en parfait accord avec votre courrier pour l’expérimenter moi-même au quotidien.

Répondre
berthelot 28 août 2017 - 14 h 01 min

je vous suis complètement dans votre développement, toutes les choses simples de la vraie vie, savoir vibrer d’émotions ressenties, savoir les exprimer, les partager spontanément, naturellement! rien de plus gratifiant que de sourire à une personne, et quel bonheur de recevoir un beau sourire en retour! tendre la main à une personne en difficulté, apparemment, comportement rare quand on voit la réaction des gens, notre société a bien oublié l’essentiel, oublié tout simplement de partager la respiration vitale, le contact humain qui rend fort et donne tellement de bonheur!!!
mais hélas, beaucoup n’ont pas compris l’importance de cette conduite, ceux qui pensent perdre leur temps, ou pire qui ne croient plus aux vraies valeurs de la vie, ils n’habitent pas la même planète, ils se laissent « gouverner » , ne prennent pas le temps de réfléchir à leurs vrais désirs, à changer leurs habitudes et de faire des choix en conséquence, malheureusement, ceci dans tous les domaines et notamment dans celui de la santé, qui est, elle aussi, un vrai trésor à choyer!
l’Amour, c’est la vie, le partage!
hélas dans notre société, tout n’est pas si simple et il faut aussi tenter de comprendre les gens trop malheureux qui s’enferment et ont des difficultés à s’extérioriser, c’est pour cela qu’un joli sourire ouvre les portes et peut apporter un peu de chaleur autant que l’amour des siens vous donne la sérénité, vous comble de bonheur!

Répondre
Barneron Renee 28 août 2017 - 12 h 32 min

Très beau message qui me fait penser à deux choses :
1/- une chanson de mon enfance : » Pour être heureux , il faut penser aux autres, penser aux autre avant de penser à soi », et  » être heureux » c’est aussi très bon pour notre santé …
2/- une devise qui fleurit partout dans les  » Tibetan children villages » du nord de l’Inde, qui accueillent des enfants tibétains orphelins ou éloignés de leur famille : « Others before self »… et quand on voit le sourire de ces enfants qui n’ont rien, la solidarité , la bonne humeur et la santé qui règnent dans ces villages… on prend ine sacrée leçon…

Répondre
Fabienne Charlet 28 août 2017 - 11 h 56 min

Merci pour vos articles, à chaque lecture on reçoit une nouvelle décharge émotionnelle qui prend tout son sens. Je pense avoir beaucoup de chance de pouvoir lire vos vérités qui me nourrissent.
Merci à vous et bien sûr à toute l’équipe

Répondre
A 28 août 2017 - 11 h 56 min

Tres beau et vraiment « équilibrant « texte de vie mais dans ma réalité parisienne je vis tout le contraire ,surtout dans ma famille et  » groupes catholiques de prières »…
Donc suis très malade. Ce qui m isole encore plus .

Répondre
A 28 août 2017 - 11 h 54 min

Djoli texte mais dans ma réalité parisienne je vis tout le contraire ,surtout dans ma famille et  » groupes catholiques de prières »…
Donc suis très malade.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 41 min

Crée ta propre famille, celle de sang est trés décevante et pour cause. Mettre les systéme religieux au banc des accusés. 20 siécle de christianisme et voilà ce que ça donne.. Y’a comme une erreur…la chercher donne de bonnes clés

Répondre
Pierre F., Meudon, 92-8 28 août 2017 - 11 h 17 min

Bonjour.

Merci de nous aider par cette lettre sur l’amour à remettre ainsi les pendules à l’heure, les vraies, et de retrouver enfin le nord, au lieu de continuer à marcher sur la tete !
Voilà le facteur numéro un de notre santé, en somme.
Cela ne nous avait-il pas été dit déjà pourtant il y a deux mille ans, mais si mal compris ?
Pierre F., Meudon.

Répondre
Autant 28 août 2017 - 10 h 46 min

J’approche de mes 81 ans. Il y a longtemps que j’ai oublié le chiffre de mes années, même si de temps en temps il me le rappelle.
Votre message est d’une grande vérité.
La vie est comme une fleur.
Elle a besoin d’eau, d’amour ,d’écoute, d’une main qui la caresse avec tendresse, des yeux qui se posent sur elle pour la contempler, et lui dire  » tu es belle  » .
Cette fleur c’est chacun de Nous. Comme elle semons les graines qui sont en nous, partageons les avec les autres ,elles sont une force, une richesse un savoir et avant tout elles nous rapprochent par le cœur moteur de la Vie!

Répondre
Fabienne Charlet 28 août 2017 - 11 h 45 min

Votre témoignage d’une infinie douceur, infini Amour, m’a beaucoup touchée. Gratitude à vous.
Je vous souhaite à l’aube de vos 81 ans un très joyeux anniversaire.

Répondre
Autant 29 août 2017 - 7 h 34 min

merci Fabienne pour votre réponse qui me touche énormément. Je la dépose avec mes souvenirs heureux dans mon jardin secret pour mieux continuer de l’arroser avec amour.

Geneviève

Répondre
Thomas 28 août 2017 - 10 h 41 min

Bientôt 50 ans de mariage, amoureux comme au premier jour, et pourtant la vie ne nous a pas épargné nous avons perdu deux enfants d’accidents 17 et 21 ans…. mais l’amour à ete plus fort il nous a sauvé du désespoir. Il y a toujours des moments difficiles mais on sait pouvoir compter sur l’autre, sur la famille, sur les amis. Nous avons encore deux enfants des petits enfants un grand nombre de filleuls….nous sommes entourés avec des engagements extérieurs.
Merci de ce bel article que je vais diffuser. Article sincère et sans achat à la clef c’est tellement rare. Merci tout simplement.

Répondre
Saddier Gilles 28 août 2017 - 9 h 22 min

MERCI,
AMOUR – tous jours,
Gilles

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 46 min

Amour. Tous les jours

Répondre
Hélène Bourgoin 28 août 2017 - 9 h 04 min

C’est un magnifique article, très touchant.
Dans mon petit village de Puisaye, enfant je faisais chaque jour le tour des maisons et l’on parlait de la pluie et du beau temps, car dans le monde rural le temps qu’il fait est important et les nouvelles se transmettaient dans la grande famille que nous étions.
Je continue d’y aller principalement pour aller voter, et chaque fois on fait la fête.
Je suis attendue et c’est un vrai bonheur partagé…
Psychanalyste, j’ai pris en charge une patiente avec un cancer généralisé au pronostic peu optimiste et vivant un immense stress et désespoir.
Son cancer s’est déclaré au départ de sa fille pour l’étranger, et elle ne s’est pas fait soigner quand elle l’a découvert, par représaille sur elle-même de sa colère d’être abandonnée.
Au cours de cette année passée à ensemble,ma patiente a fait un énorme travail de compréhension de son histoire, dans une recherche de lucidité au travers de l’alliance qui était la nôtre et la confiance qu’elle me portait.
Je parle au passé car elle est morte récemment, hospitalisée un extremis.
J’ai été la dernière personne à lui parler, elle est morte une à deux heures après notre appel. Je suis incapable de dire ce que nous avons échangé, c’était du partage émotionnel, mais je peux dire qu’elle est partie sereine, en sachant que j’allais à la voir à son chevet le lendemain et cela a été pour moi d’un grand réconfort.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 50 min

Un autre regard sur l’amour et la mort est nécessaire si nous voulons ne pas mourir idiots

Répondre
ELKINE NATHALIE 28 août 2017 - 9 h 00 min

Merci de nous rappeler combien la présence, le regard, et l’écoute de l’autre sont importants dans un monde où il nous faut encore, et encore refaire nos jeux car plus rien ne va.

Répondre
Agnès Boez 28 août 2017 - 8 h 56 min

Plus tu donnes d’amour, plus tu en reçois

Répondre
Agnès Daver 29 août 2017 - 7 h 31 min

C’est vrai mais pas toujours souvent on est découragé par la trahison des personnes auxquelles on a donné de son temps de son affection et sa confiance mais cela ne doit pas nous empêcher de continuer à donner pour notre propre bien

Répondre
Christine 30 août 2017 - 9 h 16 min

Oui, continuer à donner de l’amour est la bonne reaction, sans rien attendre. c’est pourquoi ce ne sont pas forcément les gens à qui on a donné de l’amour qui nous en donneront en retour (peut-être pas tout de suite) mais d’autres car quand on sème l’amour, on en recolte bien plus.
A propos des proches qui vous décevraient, je vous cite (à peu près) une pensée de Swami Vivekananda, un penseur de l’Inde : « Nous ne progressons pas de l’erreur à la vérité, mais de la vérité à la vérité.
C’est pourquoi nous devons veiller à ce qu’aucun individu ne puisse être condamné pour ce qu’il fait,
car, en cet instant même, il fait tout son possible. »
Ils vous donnent ce qu’ils peuvent en ce moment.
Belle journée

Répondre
TETARD Bernard 28 août 2017 - 8 h 43 min

Tout à fait ok pour cette idée, mais cela implique de s’investir également. Trop de gens attendent des autres mais ne s’engagent pas personnellement. La tolérance est également importante….76 ans un cancer au stade 4 il m’est arrivé de penser à quoi bon toutes ces souffrances? Ce qui m’a retenu et donné la force de continuer ce sont mes enfants et mes amis nous sommes très liés- j’ai cette chance. mais cela n’arrive pas tout seul, si vous critiqué, pour ceci ou cela sans comprendre l’autre, il y a peu de chance que vous soyer heureux et entouré. L’amour est une puissante force à double sens. pour recevoir il faut aussi donner, si non le mouvement s’arrête. Heureux ceux qui l’ont compris…….RIEN N’ARRIVE PAR HASARD

Répondre
janvier 28 août 2017 - 8 h 30 min

C’est tellement vrai ! Pas seulement pour les personnes âgées mais pour nous tous. Je suis allée voir une tante qui a la maladie d’alzeimer. Son mari s’occupe d’elle à 90 ans, c’est difficile mais il la regarde avec amour, elle adore les ballades en voiture comme un enfant. Elle a le regard perdu et ne participe plus aux conversations. Lorsque je lui ai dit au revoir je l’ai embrassée sur la joue puis le front, je lui ai pris la main et je lui ai parlé et tout d’un coup elle s’est mise à sourire et à parler, son visage s’est illuminé. A tout âge nous avons besoin de cet amour, tendresse, et d’être touché aussi, embrassé. Dans un village de Côté d’Ivoire aussi les personnes âgées restent avec la famille, les enfants et continuent à participer à la Vie, à la cuisine, au ménage, veillent sur les petits enfants et vivent longtemps sans médicaments (pas de visite chez le médecin il n’y en a pas au village). On fait le tour du village pour dire bonjour à tout le monde. Le dimanche les 2 communautés religieuses vont au culte, ca dure 3 heures, ils chantent, dansent et à la fin les 2 communautés se rejoignent et continuent à chanter et danser ensembles toutes générations confondues. C’est joyeux et festif. Le marché étendu où chacun vient vendre sa production est aussi un véritable lieu d’échange.

Répondre
goudezoone 28 août 2017 - 7 h 48 min

je l ai copiée et je la laisse pour mes enfants merci

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 18 h 57 min

Je l’ai faite suivre en déclaration d’Amour

Répondre
jacqueline Pinchard 28 août 2017 - 6 h 51 min

C’est magnifique et je vous remercie d’apporter ces rayons de lumière à notre monde si perturbé. Deo gratias .
Jacqueline Pinchard

Répondre
GARAY 28 août 2017 - 3 h 22 min

Oui, la famille, les autres, sortir, apprendre, chanter, danser,faire du sport sont nécessaires pour rester joyeux, créatifs,augmenter la confiance en soi , s’affirmer, se valoriser .C’est revitalisant donc rajeunissant. Merci d’avoir fait des recherches là- dessus pour que ceux qui abandonnent, se replient sur eux,écoutent les informations catastrophiques, retrouvent des activités régénérantes pour guérir( GAI RIRE)

Répondre
claudine LE MENS 27 août 2017 - 23 h 20 min

J’adhère à ce qui est dit, J’ai 73 ans, je fais des ateliers de scrapbooking à la maison, une fois par mois, avec un petit groupe d’une dizaine de participantes 7 à 90 ans, très fidèles, mais surtout passionnées. Je cherche pour chaque rencontre un nouveau projet que nous allons réaliser ensemble (boite, carte, ….. Il est vrai que Je suis heureuse de la participation de notre fille à l’atelier. Mon mari, quant à lui sert le dessert.
Mais, aussi faire partie d’une communauté chrétienne apporte également des contacts amicaux.

Répondre
Bayle 27 août 2017 - 22 h 46 min

Entièrement d’accord avec l’idée qu’il faut préserver et dispenser la convivialité dans quelque lieu que ce soit, sans forcément attendre de retour…. partager quoi que ce soit ou que ce soit. Merci! Et bravo pour vos articles … sur l’humain!

Répondre
FAUCHEUX 27 août 2017 - 19 h 57 min

Merci pour cette lettre qui parle de phénomènes que l’on pressent et qui de plus sont scientifiquement vérifiés. Bravo

Répondre
Régis FAGUELIN 27 août 2017 - 19 h 19 min

Merci pour votre article.
Il confirme, s’il en était besoin, ce texte de Barbara Ann Brennan que je redécouvre sans cesse depuis que j’en ai eu connaissance. Je me permets de le partager :

« L’amour est le visage et le corps de l’Univers, son tissu conjonctif,
l’étoffe dont nous sommes tissés,
l’expérience de la totalité de son être et la connexion à la Divinité universelle.

Toute souffrance résulte de l’illusion de la séparation, génératrice de peur, de haine de soi-même et éventuellement de maladie.

Vous êtes maître de votre vie.
Vous pouvez la dominer beaucoup mieux que vous ne le supposez.
Vous pouvez très bien vous guérir vous-même en phase terminale.

La seule maladie réellement « terminale » est la condition humaine.
Mais l’existence n’a rien de terminale
et la mort n’est qu’un simple passage à un autre niveau d’existence. »

Barbara Ann Brennan

Texte en introduction de l’ouvrage « Le pouvoir bénéfique des mains — Comment se soigner par les champs énergétiques — Un nouveau guide pour l’être humain : sa santé, ses relations humaines et la maladie » — Editeur : Tchou (1994)

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 19 h 03 min

Ben voilà, c’est trés bien dit. Alors on se le fait ce monde d’Amour ?

Répondre
BRIGITTE 27 août 2017 - 19 h 14 min

Tout cela parait tellement évident …
Cet article est vraiment magnifique !
Merci !!!

Répondre
Dapsalmon 27 août 2017 - 16 h 41 min

C’est si vrai. Mais comment fait on quand son compagnon rend la vie stressante, isolement, triste, malgré les efforts pour que le vivre ensemble s’harmonise ?

Répondre
Dominique 28 août 2017 - 23 h 55 min

Je suis touchée par votre message car c’est mon problème également. Je fait tout mon possible pour vivre ce qui est dans ce message, mais j’ai en face de moi un mari qui est renfermé, solitaire, froid, égoïste, et qui me rend malheureuse par son attitude. Rien à partager, pas le droit de rire, d’avoir le moindre plaisir, surtout pas m’approcher!
Comment ne pas être stressée continuellement?

Répondre
camille 27 août 2017 - 15 h 49 min

très juste cet article. on a tous des épreuves dans la vie, dont certaines sont très spécifiques: deuil d’un proche ou d’un enfant, maladie incurable, infirmité, passage par la prison ou la drogue ou l’alcool… il est toujours précieux de chercher et de trouver des gens qui vivent ou ont vécu ce type d’épreuve. pour cheminer quelques mois ou quelques années, trouver des chemins de vie ou de résurrection, pour accueillir des nouveaux désemparés par ce type d’épreuve. les US et UK appellent ça les « self help group ». parce qu’on ne peux comprendre certaines épreuves de la vie que si on les vit ou si on les a vécues.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 19 h 10 min

On ne fait que des expériences et ne pas les nommer bonnes ou mauvaises permet d’avoir un regard plus objectif. Je n’ai jamais eu envie de souffrir et je m’en tire trés, trés bien.

Répondre
Elhyane LANG 27 août 2017 - 15 h 30 min

Votre article est un hymne au bonheur. Tout ce que vous écrivez je l’expérimente Mariée depuis 63 ans (j’ai 83 ans) nous avons le bonheur d’être deux vieux qui font tout pour le bonheur et le confort de l’autre. A la retraite j’ai présidé (et dirigé) pendant 20 ans l’Office de Tourisme de ma ville. Nous avons subi la maladie, la déception, la mort des amis autour de nous, l’éloignement de la famille mais notre force est notre amour, notre solidarité, notre complicité. Comment faire pour ériger un code du bonheur : dans notre civilisation les personnes vieilles ou malades sont une charge pour leur famille et pour la société.La dernière trouvaille de notre gouvernement est de taxer les personnes âgées. Pensez, , avec 1200E on est riche et sans soucis et nous n’avons plus d’intérêt pour la révolution numérique et économique. Et cependant on attend un boom, les emplois d’aide à la personne. En vieillissant nous avons besoin d’aide il y a effectivement matière à emplois mais comment les rémunérer correctement. Nous en perdons la possibilité année après années. Nous vendons nos maisons car nous ne pouvons plus les entretenir et il faut voir comment sont fait les emplois du temps des aides ménagères et autres soutiens. Il court de l’un à l’autre, donnent un e demi heures pour une toilette, un repas, un change, il faut faire mieux pour réaliser le chemin du bonheur jusqu’à la fin de la vie.

Répondre
Grolaud Guy 30 août 2017 - 19 h 17 min

C’est ce qu’on appelle une société barbare et primitive. On arrête d’être vieux et de faire partie du troupeau. En temps qu’esprit je n’ai pas d’âge, en tant qu’humain je cherche à rester jeune et à part l’Amour je ne vois pas ce qui pourrais le remplacer.

Répondre
Jacqueline Poirier 27 août 2017 - 15 h 05 min

J’ai lu votre lettre avec intérêt. Vous avez raison de dire que de socialiser nous garde jeune. J’ai 78 ans, je suis active, j’ai pris l’habitude d’oublier le chiffre 78 et de répondre avec mon coeur, lui qui ne vieillit pas comme le dit une chanson. Tout est dans l’attitude. Merci à vous tous qui nous rappellent l’essentiel de la vie, l’amour.

Répondre
CELESTE KAMALA 27 août 2017 - 15 h 04 min

Ce que je viens de lire ne me surprend absolument pas je suis une martiniquaise de 58ans et lorsque j’étais petite (j’ai vécu mes 11 premieres annees à la Martinique ensuite ma mere nous a amené en France)j’ai connu cette convivialité dont vous parlez …ma grand mere vivait avec nous jusqu’à notre départ de l’ile et j’ai une profonde nostalgie de cette période de ma vie ….la Martinique actuelle est extrêmement occidentalisée et nos centaires ont disparu ….les maisons de retraite fleurissent…..

Répondre
Claudette Dessureault 27 août 2017 - 15 h 04 min

Merci pour votre belle implication et de partager votre savoir avec nous. Vous faites une différence dans ma vie.

Claudette

Répondre
Aurélia 27 août 2017 - 14 h 38 min

Merci beaucoup pour cet éloge de l’amour, concret, illustré, plein d’études passionnantes et de témoignages qui me touchent.
Ca me parle énormément: en tant que thérapeute et être vivant, pour moi l’essentiel se trouve dans la relation. Je le sais et je le sens chaque jour un peu plus. Nos relations sont guérissantes !
Et maintenant j’ai des preuves ?
Chaleureusement

Répondre
marianne 27 août 2017 - 14 h 33 min

c »est tout à fait cela
merci pour ce superbe article
Marianne

Répondre
Querton F 27 août 2017 - 13 h 42 min

Très vrai , merci de le NOus rappeler de temps en temps … MERCI

Répondre
DECUIGNIERES 27 août 2017 - 13 h 37 min

Bonjour,
Je trouve votre lettre très intéressante,mais pas toujours facile à appliquer ,dans le monde où nous vivons, chacun a ses habitudes …mais il est vrai que d’avoir des contacts, ça améliore pleins de choses..
Essayons de changer notre comportement !!!
merci pour ce courrier ..
Cordialement . Martine

Répondre
Catherine 27 août 2017 - 10 h 20 min

Très bel article qui nous encourage.

Répondre
GUILLOUX 27 août 2017 - 9 h 34 min

mille fois raison….QUE DE BONS CONSEILS CA NOUS REVEILLENT….

Répondre
Loire Bernadette 27 août 2017 - 8 h 25 min

Tout est vrai !!!!

Répondre
Christine H. 27 août 2017 - 8 h 14 min

Bonjour,
C’est un bien bel article et plein de vérité. Cependant pas toujours facile a appliquer dans nos sociétés occidentale. Prenez mon cas par exemple: je n’ai plus de famille (pas que les liens se soient délités, non, ils sont tous décédés c’est tout). Ma vie a été plutôt chaotique et j’ai constaté à chaque fois que les « amis » prenaient le large souvent aux moments critiques. Par contre, lors de l’accro le plus grave de ma vie (un cancer), j’ai eu la chance de rencontrer simultanément quelqu’un de formidable qui ne s’est pas défilé (enfin pas tout de suite) et qui m’a soutenue. Plus tard, je me suis aperçue que les sentiments n’étaient pas vraiment réciproques en tous cas pas en intensité. Mais finalement ce qui m’a sauvé, c’est que que moi, je ressentais pour lui. Donc l’amour est un vecteur de guérison non négligeable c’est sur! Aujourd’hui, je suis de nouveau seule mais pas « malheureuse ». Pouvoir compter sur quelqu’un ça n’a pas de prix mais ça ne « s’achète » pas. Il est très difficile de construire de vraies relations amicales surtout dans les grandes mégalopoles tentaculaires d’aujourd’hui. En Bref, il est important d’être entouré mais tous n’ont pas cette opportunité (pas qu’ils ne le veuillent pas mais il n’en ont pas la possibilité). Je pense donc que cet article peut-être aussi perçu comme un redoutable miroir aux alouettes tant l’idéal de vie présenté est impossible à atteindre. Même si on fait « l’effort » d’aller vers les autres, ceux-ci ne le rendent pas forcément ou restent « superficiels ». Le « tissu social » est quelque chose de volatile et fragile.

Répondre
NOEL NICOLE 27 août 2017 - 10 h 14 min

bonjour CHRISTINE H.
j’ai été contente de te lire ce matin ton récit , oui c’est bien vrai , nous vivons dans un monde bien seule..et quand la maladie est là et bien c’est tres dur , mais je suis comme toi , bien seule et et pense souvent en me disant ,que j’ai un toit , et je réussis à manger chaque jour et que tout cela compte , mais cette solitude c’est la pire des maladie avec le crabe qui nous dévore un peu plus chaque jour..
écris moi sur ma boite mail et nous échangerons bon dimanche , moi je vais aller faire un tour cet apres midi au cimetiére , c’est mon lieu de réconfort…NICOLE

Répondre
Clo 27 août 2017 - 8 h 04 min

J ai eu mes enfants et leur bébé tout juste ne chez moi pendant ma chimiothérapie
La diversion et le plaisir apportés ont contribué à ce qu’ elle soit totalement efficace. C était il y a 8 ans.

Répondre
Voisine 27 août 2017 - 7 h 52 min

Tout est exact. J en suis la preuve après trois cancerd

Répondre
Clément 27 août 2017 - 7 h 17 min

Les relations aux autres sont les condiments de la Vie… Une relation sentimentale retrouvée, c’est la paix intérieure. Merci

Répondre
SERGE trottier 27 août 2017 - 1 h 58 min

vrai l’amour est un excellent remède, l’amour fait parti de la vie, je vois beaucoup trop de haine, envers les animaux, les personnes, La journée que les habitants se rassembleront tissés serrés avec un but social de bien être, de justice, Pour en arriver à ce stage je suggère la provocation par le peuple d’une assemblée constituante, que les habitants reprennent leur pouvoir. merci de me lire.

Répondre
Fagour 27 août 2017 - 0 h 20 min

Tout est juste et parfaitement dit

Répondre
SARAMITO Michel. 26 août 2017 - 20 h 08 min

Bravo pour ce magnifique document scientifique et très important par les références que vous donnez…

Je le re transmets+++

Répondre
Mireille 26 août 2017 - 19 h 05 min

Merci de tout coeur pour cet arc en ciel dans la vie de tous. A chacun d’essayer de mettre en application la lumière de tous ces beaux rayons irisés.
Bon courage et foi dans la vie pour chacun de nous

Répondre
Lulu Van de Looij 26 août 2017 - 18 h 49 min

C’est vrai… Lorsque l’on est avec d’autres personnes, on oublie ses propres problèmes. Et c’est si facile d’être à la disposition des autres…! Mais encore faut-il que cela soit spontané, car le coeur n’agit que spontanément… Bravo à tous ceux qui se retrouveront dans ce partage et sur cette page… Bisous. lulu

Répondre
Marie 26 août 2017 - 16 h 14 min

J’ai été opérée en Juin cette année d’un cancer du poumon. On m’a enlevé le lobe supérieur droit. J’ai 74 ans, n’ai jamais fumé, fait de l’exercice régulièrement: marche, gym et mangé scrupuleusement mes 5 fruits et légumes bio par jour. Alors pourquoi ce cancer ? Aujourd’hui la solitude loin de mes enfants, une relation très toxique qui dure depuis plus de 20 ans avec un homme marié que je vois seulement quelques heures par semaine et une tristesse infinie m’ont apporté cette maladie. Merci pour cet article. Je vais multiplier les contacts avec les autres. Cela m’aidera à guérir.

Répondre
Baud 26 août 2017 - 14 h 38 min

Quand on aime les gens , on fonctionne sur un mode positif , producteur de substances amphétamine like, qui nous protège des agressions du quotidien….. CQFD

Répondre
françoise 26 août 2017 - 12 h 20 min

oui de ne pas se savoir aimer, ni se faire toucher c’est la mort lente… je le ressent vraiment comme ça.
Apparemment ça parait exact … merci pour cet article

Répondre
Jeanne 26 août 2017 - 10 h 28 min

Magnifique lettre

Répondre
pellegrin 26 août 2017 - 9 h 50 min

très intéressant, Merci.

Répondre
Marcelle LINDEMANN 26 août 2017 - 9 h 04 min

Votre lettre constitue une synthèse précieuse. Je voudrais toutefois vous soumettre le cas des victimes du nazisme, et je vous citerai mon cas : 50 membres de ma famille ont été assassines et 3 seulement ont survécu. Ma grand-mère a été gazée le jour de mes 10 ans. Par soif d’amour, je n’ai pas eu l’occasion de fonder une famille!!! Et je vis seule à 83 ans. Mon fils vient me voir régulièrement et n’est pas toujours d’une humeur plaisante. mon travail s’est déroulé à l’étranger et là où je vis depuis près de 30 ans, je n’ai guère eu l’occasion de me faire d es amis. Enfin. Ma situation financière m.interdit les déplacements : je n’ai plus de voiture et aller au musée ou au concert relève de l’exploit. Faute d’échanges, j.oublie les mots alors que j’ai été traductrice et rédactrice pendant plus de 40 ans. Je m’efforce de vivre le plus longtemps possible car je suis en procédure depuis huit ans pour une escroquerie qui risque de coûter cher à mon fils si je n’obtiens pas gain de cause. Mon cas est particulier, certes, mais le manque d’une famille ne l’est, aussi je voudrais ajouter à votre écrit que le part-pris de vivre de son mieux est important. Merci

Répondre
Zinanni 26 août 2017 - 7 h 19 min

Tout a fait d’accord…….et je l’expérimente en ce moment où je démarre une relation..qui deja me transforme physiquement… J’irradie beaucoup plus..et je sens certaines hormones s’activer!!!!

Répondre
Sylvain 26 août 2017 - 9 h 03 min

Rendez vous dans deux ans

Répondre
Lasio 25 août 2017 - 21 h 03 min

Je suis originaire du centre de La sardegne et croyez moi je n’oublierai jamais les soirs d’été quand toute la rue
s’assaient en rond et se racontent la journée jousqu-à minuit pendant que Nous jouions à nous faire peur.Quand notre puits était à sec en été le voisin
Nous prêtait son puits .Enfin j’arrête la
Car je pourrais écrire un livre ?,et pourquoi pas ??Je vous remercie de me lire avec attention et bon vent à tous .
Pauleddu(On m’appelle comme ça la bas =petit paolo)J’ai 68 ans hi,hi .

Répondre
Régis FAGUELIN 27 août 2017 - 19 h 33 min

Ecrire un tel livre sur votre vie en Sardaigne serait en effet une bonne action pour nous tous. Ca permettrait une autre vision de la vie et des relations sociales chez nous, en France.

Répondre
SOME 25 août 2017 - 18 h 12 min

C’est formidable ce que vous avez écrit. C’st comme une parole d’évangile, tellement c’est pour la vie et le bonheur de l’homme ! Merci de continuer à donner de bons conseils sur la santé aux gens !

Répondre
Mercedes Vivas 25 août 2017 - 16 h 51 min

Chers amis Santé Corps Esprit,
Je suis vraiment ravi d’avoir reçu cette lettre si intéressant et si bien documentée à propos du rôle de l’affectif et des relations sociaux dans la bonne santé et la longévité. Oui, la solidarité et l’amour au prochain sont la clé d’une vie heureuse et longeve.
Merci beaucoup
Mercedes

Répondre
Thomas 25 août 2017 - 16 h 28 min

Merci pour cette lettre
Avant même de la traduire en actions, sa simple lecture fait déjà du bien.
Merci

Répondre
Colette 25 août 2017 - 15 h 14 min

Dans ma famille (au Burkina Faso), nous organisons chaque dimanche si possible, une visite chez un membre. On y passe toute la journée en faisant la cuisine, le bruit au maximum avec des blagues et des jeux de sociétés propres à notre culture. Essayez ça, c’est vraiment un bon remède contre tous les maux. Même malade, vous repartez chez vous avec un grand soulagement et on fortifie ainsi les liens entre nous. Ce dimanche, ma grande sœur doit recevoir au moins 20personnes. Ne vous inquiétez pas, elle ne va rien dépenser en argent mais on aura tous gagné en amour!!!

Répondre
Marie 25 août 2017 - 13 h 37 min

Merci pour cette belle lettre qui fait beaucoup de bien…

Répondre
Solanges Lachance 25 août 2017 - 12 h 19 min

Merci pour cette lettre! Elle devait être écrite en caractère gras et affichée ds tous les centres de santé(hôpitaux,CHSLD,CLSC,écoles,etc.)

Répondre
Günter Pommerencke 25 août 2017 - 12 h 11 min

pour compléter votre excellent article sur la puissance de l’amour, nous vous conseillons
de lire notre texte  » vive la vie, bordel !  »
qui est un essai d’expliquer la philo phénoménologique avec des mots du peuple pour le peuple (et ce n’est pas triste !)
notre site internet est en construction,
mais vous pouvez obtenir notre texte fondateur
par mail: les existentialistes@gmail.com

Répondre
michel petitjean 25 août 2017 - 9 h 51 min

En grande partie d’accord avec vous , je pense que chacun de nous ressens les bienfaits de l’amour que l’on donne ou que l’on reçoit , mais je dirai une chose , on ne vit pas dans un monde de bisounours et il ne faut pas non plus que çà soit toujours les mêmes qui donnent et tomber dans le piège de celui ou de celle qui se soucie toujours de savoir si il est aimé ou pas des autres et qui en sont à la longue très malheureux ! je fais partie de deux associations musicales , d’un club de tir et je j’ai de bons rapport familiaux et de voisinage mais malgré tout à part deux ou trois personnes que je considère comme des amis le reste est superficiel et je m’aperçois que j’adore le plus souvent ma solitude et les animaux qui ne me décoive jamais et que je ne suis jamais aussi heureux que lorsque je marche seul le matin dans la forêt ou que je suis tout seul à la pêche , d’ailleurs je déteste être à deux ou plusieurs pour pêcher ! comme quoi on est tous différents , l’essentiel étant de trouver un équillibre et de se dire que les vrais amis , ce sont ceux qui accourent le jours ou vous êtes dans les ennuis ou à l’hopital et ceux là croyez moi , je crains qu’il n’y en ait pas beaucoup !
A méditer et bonne journée à tous .

Répondre
NOEL NICOLE 25 août 2017 - 9 h 27 min

merci
de votre lettre , mais j’ai bien à aller au devant des autres , personnes me le rend!!
donnez moi la formule magique??
ou je suis bete ou???
mais ce que vous dites est tout à fait vrai , la tendresse, quelle belle chose…
merci encore j’ai passé un instant merveilleux à vous lire.
NICOLE 65 ANS ET SEULE..

Répondre
Selma 25 août 2017 - 8 h 53 min

Bonjour,
très belle communication, cela explique le foisonnement des thérapies en rapport avec le développement personnel. La société évolue et on ne peut pas retourner en arrière. L’ Amour reste un moteur essentiel de vie .
Merci pour ce partage.

Répondre
anonyme 24 août 2017 - 8 h 57 min

J’ai beaucoup apprécié votre article, qui énonce des vérités bien souvent.

Comment faire dans notre époque actuelle où tout est lié à l’économique ? La solidarité est aussi quelque chose qui s’achète en fait…

Vos amis s’éloignent quand vous n’avez plus le même niveau de vie qu’eux et que du coup, vous ne partagez plus de vacances, de sorties etc…

Votre famille n’habite plus près de vous car vous avez quitté votre région pour trouver du travail et là aussi la mobilité géographique demandée par le professionnel éloigne les gens et distend les liens inévitablement.

Tout le monde ne se marie pas forcément et n’a pas non plus d’enfants, sans que cela ne soit voulu.

Et alors on se reetrouve confronté à sa propre solitude, même si l’on sait évidemment que l’on vit mieux entouré, avec des étreintes, des embrassades et du soutien.

ce n’est pas seulemnt une question de réciprocité. J’ai donné souvent il me semble, mais je n’ai puss toujours les moyens, en temps et en argent de donner.
Finalement même dans les activités sportives, associatives etc… les gens viennent consommer leur « activité », mais il ne se tisse pas forcément des liens plus profonds avec autrui.

Nous sommes dans l’ère de la marchandisation, du consumérisme et du divertissement ne l’oublions pas.

Et il en va des etres humains comme du reste : prêt à consommer, prêt à baiser, prêt à jeter…

Il faut tout faire pour combattre cela évidemment.

Répondre
NOEL NICOLE 26 août 2017 - 16 h 22 min

bonjour
je réponds à votre message , vous avez raison , lorsque l’on divorce , plus d’amis , car plus la meme vie , plus d’argent une petite retraire ,les asso!!ah!!oui il y en a , mais une fois la rando faite ou autre sport..chacun ferme sa porte et à la semaine prochaine , notre weekend nous le passons seule et tout… tout nous le faisons seule, moi aujourd’hui , je dis faite quelque chose pour les gens comme nous…la SOLITUDE C EST LA MORD….alors lisez ceci car aujourd’hui samedi et bien , je suis bien seule , meme le tel ne sonne pas…DUR DUR

Répondre
françoise Jullié 23 août 2017 - 8 h 04 min

eh bien oui ! tout çà me parle et ce n’est que vérité,
faisons le plein d’amour, avec nos proches, nos amis, notre entourage, notre conjoint, c’est s’ouvrir au monde et à l’amour!
je suis partante à 100% si chacun essayons d’y arriver, nous allons rendre le monde beau.

Répondre
dalila 22 août 2017 - 13 h 07 min

vos messages ont pleins d’ondes hautement positives et à chaque fois (que mon temps me le permet) je parcours vos écrits je m’enveloppe de plus d’énergie , grand merci cher ami les relations humaines se réduisent davantage à notre époque …c’est domage….. l’affection humaine est trop chère et trop riche préservons la
j’ai partagé avec ma famille vos écrits

excellente journée à vous

Répondre
Renée GALLAS 22 août 2017 - 12 h 36 min

Je suis adepte de la calinothérapie. Votre message me conforte, je vais continuer à ouvrir mes bras pour faire du bien. Mais dans notre société de latins, il semble que le mot câlin ait une conotation sexuelle, si bien que beaucoup refusent mes bras. N’ayant aucune intention d’attirer qui que ce soit en faisant ce geste, je suis souvent déçue de l’attitude des autres.

Répondre
dejoy christiane 22 août 2017 - 9 h 53 min

bjr, entièrement d’accord, l’amour sous toutes ses formes fait énormément de bien, sur le moral des uns et des autres, sur le physique également et je pourrais vous en dire pour des pages, pour moi il faut aimer quelqu’un pour l’aider, être entourré, aider, consoler etc.
cordialement

Répondre
Herzog 21 août 2017 - 14 h 54 min

Vos lettres sont comme des pots d’énergie un vrai bonheur.
Merci pour ces trésors d’idées et d’encouragements pour se prendre en mains.
Le livre du Dr Sarno est exceptionnel, merci de l’avoir cité, ça remet tout en question.
Margot

Répondre
DORMOYc 20 août 2017 - 18 h 43 min

Difficile de nouer des relations.Dans ma région les gens sont distants,toujours pressés.Ils ne savent ni dire bonjour,ni sourire et encore moins communiquer.Tout le contraire de moi et j’en souffre.Donnez moi les endroits où les gens sont accueillants et j’y courre.

Répondre
Laurence 20 août 2017 - 11 h 28 min

Votre lettre est magnifique ! suivons vos bons conseils et nous vivrons certainement beaucoup mieux !
Merci !

Répondre
Maria Goretti 19 août 2017 - 12 h 21 min

C’est tout à fait juste! Je me rends compte de plusieurs exemples. Des personnes qui sont mortes rapidement d’un petit problème de santé. Merci de cette information qui me sera utile et à mes proches. Ça vaut le coup d’en parler au journal de 20h pour améliorer la qualité de vie. De nos jours il y a beaucoup de personnes isolées par commodité (d’elles-mêmes ou de leurs proches) car ils ignorent les méfaits de l’isolement.

Répondre
Walter 19 août 2017 - 10 h 56 min

Je trouve très bien votre projet santé. plein de bernes idées de réélection. Je lit toujours avec
beaucoup d’intérêt vos messages.
Merci à vous!
Bonne jornée

Répondre
Liliane 18 août 2017 - 14 h 46 min

Très bon article que j’ai apprécié et qui relève du bon sens. Le monde d’aujourd’hui fonctionne inversement. D’abord le profit. L’amour est considéré comme une denrée que l’on utilise épisodiquement. Dans certaines familles, les manifestations affectueuses sont bannies, ce qui ne permet pas aux parents et aux enfants d’exprimer leurs sentiments. Plus on est joyeux et content, plus le corps est épanoui. C’est ma conviction. Merci pour cette autre approche différente.

Répondre
jean borremans 18 août 2017 - 9 h 47 min

Bravo et merci. Je confirme l’esprit positif EN TOUTES CIRCONSTANCES, c’est 50% de guérison. Chaque jour se trouver « une petite victoire », c’est allumé une étoile. Une relation « amoureuse » avec les humains, les animaux, les végétaux, et en faire notre » pain quotidien » et tout pain est fait de miettes. « TRANSFORMONS LA BANALITE DU QUOTIDIEN EN FÊTE DE L’INSTANT PRESENT », tel est ma devise.- « L’important ce n’est pas de faire des grandes choses, mais de faire la moindre chose avec grandeur. Apporter un seul point, si petit soit-il à la magnifique broderie de la vie » P.Teilhard de Chardin.

Répondre
marie therese denise rossaert 18 août 2017 - 8 h 53 min

eXCUSEZ MOI DE ne pas pu relire mon texte – il est plain de fautes , SORRY – je suis aussi très mal voyante !!
merci pour le texte VRAIMENT la réalité, j’en suis la preuve !!!

Répondre
marie therese denise rossaert 18 août 2017 - 8 h 47 min

c’est très vrai !! : je suis seule depuis plisieurs années, et mes enfants (2) travaillent plein temps, donc je suis tout a fait isolée dans mon appartement et très handicapé en plus , bien il y a pas longtelmps j’ai essayé d’a&voir un contact avec la Mutualité qui a un service pour les (isolées) ils m’ont appelé une seule fois, voulez vous aller en vacances avec nous ?? impossible pour l’instant j’ai répondu ; je ne demandais que,une petite conversation , de temps à autre – je n’ai plus eu de téléphoine !!! DONC je me bats jpournellement pour ne pas tomber dans le GRAN PUITS !!! pouraquoi je vis encore ?? pour voir s2/3 fois par ans mes enfants et petits enfants ??? ou est la GRAND SILIDARITE si mème le service pour les isolés n’ont pas le temps pourt faire une petite « bgavette »‘ avec quelqu’un d’isolé ??? DEonc moi je comprens tout a fait bien, avant j’étais très active faisait beaucoup d’activités bénévoles avec des aveugles et handicapés mème allés aux Jeux OLYMPIQUES _ OU SONST LES AUTGRES MEMBRE DE NOTRE PETIT GROUPE DE B2N2VOLES _ JE NEXISTE PLUS _ JE NE SORS PLUS DONC JE NE COMPTE PLUS 888

Répondre
Zotta 18 août 2017 - 0 h 43 min

Tout cela est bien beau, mais quand on n’a plus de famille, plus de parents, plus d’amis (car ils sont là que pour profiter) , plus de conjoint à qui se confier car absent à tout point de vue, on ne vous voit même pas…etc alors où sont les étreintes affectueuses forcées parfois quand on a l’impression de déranger et se sentir rejetée???que faut-t il faire ???

Répondre
Alain 17 août 2017 - 20 h 47 min

Vous dites de bonnes choses … mais vos textes sont trop longs. Dommage.

Répondre
Broquerie isabelle 17 août 2017 - 10 h 00 min

une belle lettre sur les relatons humaines MERCI de rappeler a chacun qu’il est important de communiquer j’ai 65ans je suis heureuses de pouvoir partager chaque jours des relations d’amour avec mon mari de profiter de mon petit fils de 9 mois de mes enfants mes frères et soeurs de vivre des moments avec mes amis les plus chères , mes voisins , mes élèves de QI GONG et TAÏ CHI bien sur la vie n’est pas toujours facile avec ses épreuves mais l’important c’est de vivre chaque instants qui nous sont offerts le mieux possible et entourés MERCI LA VIE

Répondre
LIETS Jean 15 août 2017 - 14 h 55 min

Merci pour cette lettre pleine de vérité et de bon sens. En fait, cette thérapie à base de rapports humains bienveillants a été ‘inventée’ il y a environ 20 siècles par un certain Jésus. Elle pourrait s’appeler ‘Evangile’. Il a été si loin dans son application qu’il en est arrivé à donner sa vie (cf : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis »).

Répondre
Crowe 13 août 2017 - 10 h 46 min

Des mercis bien reconnaissants pour tous vos messages pleins de bon sens!
« Aimez-vous les uns les autres », et il faudrait spécifier « d’une génération à l’autre » car le problème pour mes 87 ans est d’essayer de suivre les évolutions dans bien des domaines pour ne pas trop rester à la traine et maintenir le dialogue et l’écoute. Tout n’était pas mieux autrefois!

Répondre
Bapottier 11 août 2017 - 19 h 40 min

Ho combien je suis d’accord avec vos propos
L’amour est le plus puissant des remèdes …..
Merci d’avoir enfin oser associer corps et esprit pour la guérison de l’être humain…
L’homme n’est pas qu’un corps mais surtout il est Esprit
Merci Monsieur Bazin
Bap

Répondre
Tonnelier 11 août 2017 - 10 h 00 min

Est il vraiment nécessaire de publier un article aussi long sur des recherches aussi longue pour conclure que la qualité humaine est essentielle. Les peuples premiers savaient cela bien avant toutes nos sciences qui confirment seulement le bon sens. Il serait sage d’être humainement humble et d’observer les lois naturelles de la vie avec la simplicité du cœur. Cet article est à ce point déconcertant qu’il prouve ce besoin incessants de justifications scientifiques pour revenir à une connaissance primordiale et naturelle au cœur de l’Homme.

Répondre
Tonnelier 11 août 2017 - 10 h 03 min

Ma relecture aurait été nécessaire pour éviter des fautes de frappe et d’orthographe.
Mes excuses aux lecteurs.

Répondre