Ce remède « ayurvédique » peut sauver 200 000 vies par an !

Un médecin indépendant de l’industrie pharmaceutique a découvert une autre voie que les vaccins pour combattre les maladies infectieuses et protéger nos enfants.

Une voie respectueuse des équilibres de notre corps, sans effet indésirable… et redoutablement efficace !

Le Dr Panigrahi, ce héros des temps modernes

Retenez-bien ce nom : Dr Pinaki Panigrahi.

Peut-être remplacera-t-il Louis Pasteur dans les manuels de médecine de l’an 2050.

Le Dr Panigrahi a grandi en Inde, où il a décroché son diplôme de médecin pédiatre. Puis il est parti aux États-Unis pour compléter ses études et faire de la recherche scientifique.

Mais il n’a jamais oublié d’où il venait.

Il est resté traumatisé par le niveau dramatique de la mortalité infantile en Inde : sur 1 000 bébés qui naissent, 40 trouvent la mort.

Et l’un des principaux « coupables » de toutes ces morts, c’est la dangereuse septicémie.

La septicémie, c’est une « banale » infection qui tourne mal. La bactérie passe dans le sang et menace d’infection généralisée.

Quand cela touche un nourrisson, c’est particulièrement grave, car son organisme est encore très fragile.

Même dans les pays occidentaux, des dizaines de bébés (souvent prématurés) meurent chaque année de septicémie.

Mais en Inde, le nombre de morts s’élève à plusieurs centaines de milliers !

Voilà pourquoi le Dr Panigrahi a tout fait pour trouver une solution.

Mais plutôt que de chercher un « vaccin miracle », il a choisi une autre voie beaucoup plus prometteuse.

Il a puisé son inspiration dans la médecine traditionnelle de son pays, l’ayurvéda, qui remonte jusqu’à l’an 6 000 avant notre ère.

Dans l’ayurvéda, on valorise depuis des millénaires la consommation d’aliments fermentés. Ce serait la « meilleure protection contre les maladies ».

Récemment, la science moderne a compris pourquoi : parce que ces aliments contiennent des « bonnes bactéries », capitales pour la santé de notre flore intestinale.

Et si vous avez une bonne flore intestinale, riche en bactéries issus d’aliments fermentés, c’est presque toujours la garantie d’une santé éclatante !

Ces « bonnes bactéries » qui guérissent, on les appelle aujourd’hui des « probiotiques ».

Et le Dr Panigrahi était convaincu qu’il pourrait sauver des milliers de vies si seulement on donnait aux bébés le « bon » probiotique.

Il a surmonté tous les obstacles pour faire sa découverte révolutionnaire

Mais il lui a fallu énormément de courage, d’intelligence et de détermination pour réussir à le prouver.

Car les probiotiques ce sont des médicaments 100 % « naturels », qui ne peuvent pas être brevetés.

Cela veut dire que l’industrie pharmaceutique ne dépensera jamais un centime pour faire des recherches sur leur efficacité.

C’est la conséquence de notre système concurrentiel : aucune entreprise privée n’a intérêt à dépenser des milliers d’euros de recherche pour découvrir un remède non brevetable.

Pourquoi ? Parce qu’elle ne pourra jamais récupérer l’argent investi dans la recherche. Dès que le remède non brevetable est découvert, n’importe quelle firme a le droit de le commercialiser !

L’entreprise qui fait la découverte est terriblement endettée, tandis que ses concurrents n’ont rien dépensé.

Voilà pourquoi les remèdes naturels n’intéressent absolument pas les firmes pharmaceutiques.

Et voilà pourquoi la recherche médicale désintéressée est cruciale : seule la recherche publique (financée par l’État) ou caritative (financée par des fondations) peut découvrir de nouveaux remèdes naturels, non brevetables !

Malheureusement, les États et les fondations ont beaucoup moins d’argent que les géants du médicament.

Pour un chercheur de talent, travailler sur les remèdes naturels est donc un parcours du combattant :

  • Non seulement il ne bénéficiera jamais des contrats « juteux » que les firmes pharmaceutiques accordent à leurs scientifiques « protégés » ;
  • Mais en plus, il devra passer l’essentiel de son temps à se battre pour obtenir des bourses de recherche publique !

Mais le Dr Panigrahi était à la fois désintéressé et déterminé.

Et grâce à son travail acharné, il a fini par obtenir 10 millions de dollars de l’État américain pour mettre sur pied un essai clinique géant dans sa région natale d’Inde, la province d’Odisha… et prouver sa théorie !

Maladies et mortalité infantile : l’étude qui change tout

Les résultats viennent d’être publiés dans le plus prestigieux journal scientifique au monde, la revue Nature – et ils sont assez inouïs. [1]

Son équipe a sélectionné 4 500 nourrissons de 150 villages différents. Quelques jours après leur naissance, la moitié de ces nourrissons ont avalé un probiotique spécifique, Lactobacillus plantarum. [2]

Au bout de 60 jours, les résultats ont dépassé ses espérances.

Tenez-vous bien : parmi les bébés qui ont reçu le probiotique, seuls 5,4 % ont été victimes d’une septicémie… contre 9 % chez les bébés qui ont eu le placebo !

C’est une réduction de 40 %, ce qui est monumental !

Sur 600 000 bébés qui meurent de septicémie dans le monde, cela veut dire qu’on pourrait en sauver au moins 200 000 !

Et ce n’est pas tout.

Les bébés qui ont reçu le probiotique avaient aussi réduit de 75 % le taux d’infection aux bactéries à Gram-négatif, un groupe de bactéries difficiles à soigner, même avec des antibiotiques.

Encore plus fort : leur risque de pneumonie avait aussi été réduit de 34 % !

Une preuve de plus que ce qui se passe dans notre intestin est la clé de notre système immunitaire… et la voie royale pour nous protéger des infections !

Tout cela, pour un traitement qui coûte seulement 1 dollar par bébé !!!

Vous voyez la différence avec les vaccins ?

  • Les probiotiques stimulent naturellement le système immunitaire, pour le rendre plus fort face à toutes les infections – et non à une maladie particulière ;
  • Le traitement est composé d’une bactérie et d’un sucre naturellement présents dans l’organisme – plutôt que d’un germe infectieux enrobé d’adjuvants toxiques ;
  • Il ne coûte quasiment rien, il est extrêmement efficace… et il n’a pas le moindre effet indésirable!

Les probiotiques sont bien LA voie la plus prometteuse pour protéger les nourrissons contre les maladies infantiles !

Mais ne vous faites pas d’illusion : il faudra attendre des années avant qu’on ne fasse les recherches dont on a besoin.

Les profils comme le Dr Panigrahi sont trop rares, tout comme les financements publics.

Et les firmes pharmaceutiques ne sont pas prêtes à renoncer aux milliards d’euros de profits qu’elles réalisent grâce aux vaccins.

Elles seront donc prêtes à tout pour influencer nos autorités… y compris si cela implique de vendre des vaccins potentiellement dangereux !

Articles similaires



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 réponses à « Ce remède « ayurvédique » peut sauver 200 000 vies par an ! »

  1. thibault1958 says:

    Bonjour,
    Article intéressant, mots grandiloquents, mais texte trop général : aliments fermentés, oui mais le(s)quel(s), quel probiotique en particulier ?
    J’y retrouve la même structure que dans les lettres :
    1- Vous risquer tout ceci … (la liste est très longue) ;
    2- Je suis désireux de vous aider (avec au besoin quelques conseils généraux ou des formules accrocheuses mais totalement imprécises : buvez cette eau rouge miraculeuse ; mangez de l’ortie, du pissenlit, de telle herbe ; prenez telle huile (en latin et sans posologie ni détail, en général) ; faites du sport ; ne faites pas trop de sport ; ne faites pas n’importe quoi en sport : achetez ma méthode/la méthode de XXX que je vous conseille ; etc ;
    3- Je vous fais plein de cadeaux ;
    4- Abonner-vous ! C’est facile (c’est vrai) et pas cher (assez vrai aussi, même si à la longue cela fait une belle somme), juste parce que c’est vous, mais c’est très limité dans le temps.

    Hormis les commentaires directs sur vos articles, je ne peux pas laisser de commentaire sur les lettres auxquelles je suis abonné : Pas d’accès à mon espace perso ou lorsque validé, pas d’accès au formulaire dédié (Pas de droits).
    Malgré tout, c’est bien de lire que Bigpharma n’a pas raison sur tout. Et pas que pour eux, le but est de vendre…

  2. cassou says:

    BOnjour
    il a été prescrit cet automne un vaccin contre les infections pulmonaires
    vaccin effectué tous les 3 à 5ans
    ce vaccin n à pas été disponible de tout l hyver
    j en demande le remboursement
    impossible me répond la pharmacie il a été pris en compte par la sécurité et elle m’ a prévenue que je ne l aurai jamais quel honteux gaspillage paiement par la sécurité d un médicament qui n existe plus,,,,,……

  3. M-A Diraison says:

    Bravo pour la pertinence et la véracité de cet article.
    J’utilise des probiotiques et mon état de santé s’est amélioré, en particulier en terme d’énergie, et au niveau intestinal.Je crois fermement en leur potentiel.

  4. Hausammann Jean-Pierre says:

    Bonjour,
    Abonné à vos newsletter et bulletin périodique depuis longtemps, je vous dis bravo pour la qualité des informations que nous y trouvons et en particulier pour cette dernière concernant les probiotiques, que nous consommons depuis longtemps. J’encourage tous vos lecteurs à s’en convaincre. Cordialement.
    J.-P. Hausammann

  5. JC says:

    Bonjour,
    J’ai récemment reçu un mail de relance de votre part ayant pour objet : »Je suis surpris, et pour tout vous dire un peu déçu, de ne pas avoir eu de vos nouvelles après mes récents e-mails » et je souhaitais apporter ici une réponse:
    Pour tout vous dire, j’ai été moi même un peu déçu par vos lettres. Un peu trop « extrémistes » parfois voire dangereuses si on les lit au premier degré sans comprendre ni faire la part des choses. Je n’ose pas imaginer le nombre de personnes qui peuvent essayer de juste se soigner avec des plantes après leur lecture. Tenter de guérir d’un cancer avec telle ou telle décoction miraculeuse. Quelque part vous profitez vous aussi de la naïveté et de la détresse de certaines personnes face à la maladie. Certes vous êtes loin du lobby pharmaceutique et du danger que celle-ci peut également entraîner, mais vous ne faites pas non plus les choses gratuitement et vous vous enrichissez également sur le malheur des gens. Les personnes que vous ciblez dans la plupart des cas n’ont pas forcément un niveau intellectuel très élevé et sont souvent des personnes malades qui recherche une guérison miraculeuse naturelle et si possible à moindre coût car la santé aujourd’hui en France est presque devenu un luxe. Souvent ce n’est plus d’une hygiène de vie correcte pour rester en bonne santé qu’ils ont besoin, mais de véritables soins parfois très lourds.
    Cordialement.

    1. Henri says:

      Je vous donne raison.

  6. Poisson says:

    J utilise des prophétiques tous les jours en boisson. Je suis très satisfait du résultat.
    Je suis atteint de la maladie du côlon irritable.
    Depuis que je prends cette boisson je me sens beaucoup mieux.
    Graines de défi.

  7. Genin says:

    C’est vrai que je suis choquée en entendant cela car mes enfants petits ont eu des problèmes intestinaux mais jamais le médecin m’a prescrit des probiotiques pour aider à guérir plus vite et à renforcer le terrain

  8. Mariette Gerber says:

    référence très intéressante, en effet si l’utilisation de pré biotique ou de probiotique était recommandée depuis longtemps pour stimuler l’immunité, il semble, et c’est la nouveauté de cet article, que l’association des 2 est encore plus efficace, très probablement en renforçant l’immunité des enfants par action sur le microbiote, ce qui rejoint en effet l’approche ayurvédique .
    ​par contre, certaines conclusions qu’en tire Xavier Bazin sont tout à fait critiquables (et je les mettrai sur le commentaire):
    « une autre voie que les vaccins pour combattre les maladies infectieuses »: cette étude montre l’effet du traitement symbiotique sur des septicémies à germes que l’on peut qualifier de banaux, aucun ne faisant l’objet de vaccinations!
    « Mais plutôt que de chercher un vaccin miracle , il a choisi une autre voie beaucoup plus prometteuse. Il a puisé son inspiration dans la médecine traditionnelle de son pays, l’ayurveda, qui remonte jusqu’à l’an 6 000 avant notre ère » un effet favorable possible des probiotiques a été évoqué depuis longtemps (bon pas 6000ans, mais qui a tenu les registres en Inde en -4000 avt JC) par les chercheurs occidentaux ( c’est ce sur quoi Danone s’appuie pour vendre les yaourts au bifidus, peut-être l’ont-ils tiré eux aussi d’observations en Inde), mais l’idée nouvelle ici est d’associer pré- et probiotiques sur une large étude avec souche bien identifiée
    .
    « Car les probiotiques ce sont des médicaments 100 % « naturels », qui ne peuvent pas être brevetés » curieux de qualifier une souche microbienne (Lactobacillus plantarum ATCC strain 202195) de médicament 100% naturel, alors que la souche a été sélectionnée après plusieurs essais, témoignant d’un travail de recherche; alors n’intéresse peut-être pas l’industrie pharmaceutique, mais allez sur internet chercher pré et probiotiques, oligosaccharides , lactobacilles et vous trouverez un large commerce de ces produits.

    Enfin , il n’y a aucune référence dans l’article au prix du traitement, donc on ne sait as d’où vient cette estimation

    Bref, on comprend que l’objectif de l’article de H Bazin est slmt de dénigrer les vaccins, même si ses arguments de conclusion sont faux:
    -« Les probiotiques stimulent naturellement le système immunitaire, pour le rendre plus fort face à toutes les infections (FAUX: non prouvé dans l’article qui n’a montré l’effet que sur des germes banaux non généralement visés par les vaccinations) et non à une maladie particulière ( c’est justement la spécificité qui fait la force des vaccins!) ;

    -« Le traitement est composé d’une bactérie et d’un sucre naturellement présents dans l’organisme » FAUX: lactobacillus plantarum non naturellement présent dans l’organisme– « plutôt que d’un germe infectieux: FAUX ( germe ou toxine atténuée) » enrobé d’adjuvants toxiques » ;
    -« Il ne coûte quasiment rien » (non documenté), il est (extrêmement: affirmation exagérée) efficace… et il n’a pas le moindre effet indésirable!

    .
    Dr Mariette Gerber

  9. Josette says:

    Vos sources sont en Anglais et je ne maîtrise pas bien la langue.
    J’aimerais avoir des informations précises sur ce probiotique.
    Merci de me répondre

  10. Dr MEGUERDITCHIAN Cécile says:

    Si seulement nos dirigeants pouvaient faire preuve d’un peu plus d’attention envers de telles recherches et avancées si intéressantes

  11. Rochefort Alain (ex abonné) says:

    Votre méthode est particulièrement « fourbe ».
    Vous appâtez vos lecteurs avec vos textes, mais n’allez pas au but et ne donnez absolument aucune information quant au produit « miraculeux ». Sinon payer un abonnement à votre revue ou tout serait expliqué.
    Juridiquement je ne sais pas comment qualifier ce procédé mais il me paraît un tantinet abusif et limite abus du client. Vive le mercantilisme.
    Dommage !

  12. ROUX Agnès says:

    Bonjour,
    J’ai lu avec attention votre lettre. Je prends des symbiotiques. Quelle est la différence?
    Les résultats sont-ils les mêmes?
    Merci de m’éclairer et me dire si je suis sur la bonne voie.
    Agnès

  13. laurent says:

    Bonsoir,
    Les probiotiques ne sont pas bons pour tout le monde. J’ai les intestins fragiles et les médecins m’ont toujours prescris des probiotiques et je ne les supportais pas tellement ça m’occasionnait de gaz. Un jour, un pharmacien m’a dit d’arrêter de prendre ces probiotiques dont je n’avais pas besoin. Il m’a donné un traitement au micellium qui a très bien fonctionné.

  14. STORRER says:

    Merci pour ces infos sur les probiotiques protègeant
    les nouveaux-nés. A t-on répertorié le probiotique
    idéal, car récemment, vous avez communiqué une
    lettre indiquant que tous les probiotiques n’agissent
    pas avec les mêmes résultats. Pouvez-vous nous
    tenir informés de la bonne version. Par avance merci

  15. Dumas says:

    BRAVO DE VENIR SUR CE SUJET …..les probiotiques !!!
    Ayant un système immunitaire défaillant,j’ai la chance d avoir un médecin traitant  » tourné » vers les traitements naturels, ! Formidable , depuis que je prends ces probiotiques, cela renforce ma flore et me protège de biens de désagréments ! PILEGE FABRIQUE DIVERSES SORTES ADAPTEES, selon usage et besoin ! vente en pharmacie…;

  16. ughetto says:

    Où acheter ça ? Merci

  17. Ghislaine says:

    Je suis pour les probiotiques. J’en prends moi-même contre les intestins poreux Mais vous êtes loin de la réalité. Trouvez-moi une boite de probiotique à 1€. Il y aurait plus de patients intéressés. Les laboratoires de produits naturels s’en mettent autant dans les poches que les laboratoire pharmaceutiques sur lesquels vous aimez bien taper.

  18. olivier barraillé says:

    concernant Pasteur je demande à tous les écoliers de déchirer ou d’effacer la page de leur manuel d’histoire .
    Et de le remplacer par Antoine Béchamp

  19. BAUDIERE H2 says:

    je trouve cet article merveilleux ! Je pense tout de suite aux Pays déshérités. MAIS, est-ce que les ONG ont assez de libertéde
    de liberté, d’honeteté pour profiter d’un pareil trésor. Cela reste à voir. Merci pour tout ce que vous nous apportez.

  20. carcel says:

    Vos articles sont toujours d un grand interet pour la sante .
    ou peut on acheter ces probiotiques ?

    Merci pour votre reponse .

    Continuez ! Merci pour tout .
    Cordialement

  21. Blandine says:

    Article très bienfaisant.
    Mais il est vrai que les accents sensationnalistes sont pénibles et…surtout inutiles.
    Vos letters gagneraient beaucoup à pratiquer une sobriété heureuse des mots…
    Ceci dit, j’adore lire vos articles.
    Chaleureusement merci pour votre travail.

    1. olivier says:

      la langue française est suffisamment pauvre pour en plus pratiquer une sobriété malheureuse des mots .

  22. l'albatros says:

    je suis tout à fait d’accord,les laboratoires n’en ont rien à faire de la santé des patients mais seulement s’enrichir!!!!!on le constate avec l’homéopathie bien moins chère mais efficasse pour certaines pathologies

  23. Carron Chtati says:

    Les probitiques sont très efficaces .
    Je souffrais de maux liés à la digestion.
    Depuis je gère mieux ma santé intestinale.
    Merci cette lettre.

  24. Colette says:

    Je lis souvent vos lettres. À mon humble avis elles gagneraient à être moins longues… personnellement je passe certains passages que je trouve trop « mielleux » . Pour en fin de compte arriver à l’abonnement….
    Désolée

  25. Mart says:

    Sacrée maladie cette septicémie ça fera 1 an que j,aie perdu mon époux grâce a elle en 5 jours c,est affreux
    parti la nuit de son anniversaire 75 a
    Cela faisait 40 ans qu,il vivait avec le staphilocoque doré
    dans le corps attrapé a l,hopital.

    1. louis-guerin says:

      j’ai moi meme attrappé un staphilo doré a l’hopital apres un an de penicilline et de multiples furoncles surtout aux endroits avec des poils !!! j’ai fait des allergies buccales et genitales ..j’etais déses perée.je me suis soignée en 1 mois avec « une cure » d’oignons et d’ail et en retirant tous les produits laitiers et tous les glucides ..malheureusement je suis à croc à c es 2 familles de produit mais deja ce n’est jamais revenu mes staphilos se tapissent forcement ds les ganglions et j’ai deja eu des cistite a staphilo mais je les soigne en 4 jours en prenant essence de niaouli et lavande ..radical !

  26. Elouni says:

    vraiment c’est un sujet d’actualité vue la multitudes de maladies ainsi que la sommes très coûteuses des médicaments sans oublier leurs effets indésirable. LE NATUREL c’est la mode de ce siècle.

  27. Jean-Claude Heyraud says:

    Trop de texte pour une seule information aussi importante soit-elle … merci d’aller plus vite au but … nous donner la bonne nouvelle et comment en profiter …

  28. christiane milekitch says:

    J’ai lu avec intérêt votre article :  » remède « ayurvédique » peut sauver 200 000 vies par an ! ».
    Mais qd vs dîtes : « Et si vous avez une bonne flore intestinale, riche en bactéries issus d’aliments fermentés, c’est presque toujours la garantie d’une santé éclatante ! » … je me pose la question des aliments dits FODMAPS qui recommandent d’exclure les aliments fermentés pour les syst.digestifs déjà souffrants.
    Cela dit depuis que je prends des probiotiques, je m’en ressens fort bien (malgré la mise en garde du Dr Donatini sur des probiotiques dans l’estomac).
    Comment faire pour en avoir uniquement dans l’intestin ? Suppositoires ?
    MErci de votre appréciation sur mes questions.
    C. M

  29. nududunuie says:

    Grand merci pour l’information.
    Nous aimerions que vous nous donniez la recette de cette importante découverte que pratiquait déjà ma vieille grand mère qui ignorait peu-être le bien que cela lui procurait. Je vous attends donc impatiemment pour nous apprendre à fabriquer le « produit » qui nous protégera naturellement, et donc consommer moins de médicament classique pharmaceutique.

  30. Atse Amin Florent says:

    Bonjour,
    Felicitations pour toutes ces informations que vous nous donnez, surtout nous les africains dont les connaissances des vettus des plantes ont été qualifiées de démoniaques. Aujourd’hui nous en avons perdu la majorité alors que tout le
    Onde revient à la nature pour les soins. J’essaie de m’organiser pour utiliser ma retraite à ce sujet. J’aimerais pouvoir compter sur vous.

  31. canival says:

    La population est formatée depuis les plus jeunes années de la vie ..les vaccins la chirurgie, les médocs, la drogue l »alcool…..les gens qui se démedicalisent sont rares, Connaître les probiotiques, bien sûr ! nos grands mères savaient !
    Les slaves les asiatiques également. Toutes les peuples ont connus les remèdes de grands mères.
    jardins de annikaa

    1. olivier says:

      vos grands mères ne savaient rien du tout stop ce cliché ridicule .

  32. Jacquotte Bli says:

    Les bons magnétiseurs et les pharmaciens qui soignent par les plantes conseillent ce probiotique: Ergy philus plus du laboratoire Nutergia; il faut faire une cure de 3 mois. A tenir au frais et prendre 2 gélules à jeûn le matin. Ce produit revient entre 12 et 14€ le pot de 60 gélules.
    Il se vend en pharmacie.
    Est-ce le même indiqué dans ce courrier?
    Bonne santé à tous.
    Jacquotte

  33. HASSAIRI AHMED says:

    Merci pour l’article, mais alors, comme le produit est non breveté pourquoi un vendeur des produits naturels ou compléments alimentaires ne l’importe pas et le mettre en vente à la disposition de la population ?est ce qu’il ne rapporte pas des bénéfices juteuses ?

    1. olivier says:

      parce que aucun(e) charlatan(e) diplômé(e) de la faculté de médecine de Paris ou de Bucarest ne le prescrit donc rien de juteux

      1. olivier says:

        et parce que vous, public décérébré, vous n’avez que docteur à la bouche

  34. FEL says:

    Article très intéressant mais quels probiotiques utiliser? Ce renseignement n’apparaît pas.

  35. Bousleiman says:

    Bonjour , es ce que vous avez ce probiotique à me conseiller svp. ? Merci

  36. Delphine Cucy says:

    C’est une re – découverte magistrale !
    Mais non seulement ça ne rapportera rien aux laboratoires pharmaceutiques, mais en plus, cela va déranger au plus au point les tentatives morbides des puissants décideurs qui essaient par des moyens divers et variés de limiter l’augmentation de la population mondiale !
    Pour certains nantis, la surpopulation mondiale est un fléau, et , bien sûr, pour eux, d’ici quelques années, il n’y aura pas assez de nourriture pour tous ! Ils ont donc décidé d’éliminer certaines populations, en nous empoisonnant consciemment par l’air, la nourriture industrielle, les pesticides, les vaccins et leur dernière trouvaille, les attentats de masse !
    Tous leurs efforts vont en prendre un gros coup , et il va falloir se battre comme des titans pour arriver à faire déjà connaitre au plus grand nombre cette découverte, et sur battre encore plus pour puisse aboutir et à être profitable à tous ! A mon petit niveau, je ferai tout ce que je peux pour aider à diffuser, promouvoir cette information sensationnelle.
    Bon courage.

    1. olivier says:

      pas du tout il suffit d’empêcher les femmes de procréer puisque les femmes nous reprochent d’être des porcs nous veillerons donc à ce que vous, femmes, ne soyez pas des truies .
      et toc

  37. MAILLÉ says:

    L’Odisha est un Etat de l’Inde.
    Ceci étant dit, cet article est très intéressant.
    Aussi, y a t-il en France des médecins ou thérapeutes formés très sérieusement à l’Ayurvédique ?
    Il serait dommage que votre article ne soit que de l’information alors que de très nombreuses personnes sont en souffrance.
    Je vous remercie.

  38. fournet says:

    il faut envoyer ce courrier au ministère de la santé, à un maximum d’élus

    1. Tournarie says:

      Exactement, c’est au gouvernement de prendre ici les dispositions qu’il faut. C’est à lui de prendre ça place pour inverser ce mécanisme pervers fondé sur l’argent comme but unique. Et ce serait rentable pour la sécu !

  39. Mathé Jean-Claude says:

    Bonjour monsieur, parmi tous les probiotiques que vous préconisez , que pensez-vous du Kéfir ?
    Remerciements et bonne fin d’année!

  40. Bove Ademia says:

    Bonjour, est ce que le probiotical vendu en pharmacie, et que l’on donne en cas de probleme intestinal, est le produit dont vous parler? Si Non, pouvez vous me donner un nom? Et où peut on en trouver? Merci

  41. Bruno Maillard says:

    Très intéressant cet article…Peut-on avoir la façon de se procurer ce remède ou encore de les faire soi-même ? Je ne vois pas ces renseignements. Merci

  42. sylvaindancy says:

    Les recherches dans ce domaine ne sont pas nouvelles .
    Dans les années 1980 , Teruo Higa rapporte qu’un mélange d’environ 80 micro-organismes différents était capable d’influencer positivement la décomposition de matière organique d’une façon telle qu’elle se régénère dans un processus favorisant la vie. Higa évoque un principe de dominance pour expliquer les effets des EM.
    Sylvain

  43. DE GROEVE Jacques says:

    puisque ces recherches ont été publiées dans la revue nature(revue consultable dans les UD des universités ou a la Bibiliothèque Royale à Bruxelles) qu’attendent nos médecins occidentaux pour en faire bénéficier leurs patients???

  44. FERNANDES says:

    Je serais moi aussi s’avoir ou se procurer ce probiotique , les médicaments sont tellement nocifs!!

  45. Moune says:

    Si les États ne saisissent pas cette opportunité pour sauver les organismes de santé en réduisant drastiquement leurs dépenses c’est qu’ils sont complices de leur endettement non ?

    1. GARANT Simone says:

      Il est évident que le problème c’est cela. Les « scientifiques préfèrent nous empoisonner avec les vaccins cela leur rapporte beaucoup plus.

      1. olivier says:

        qu’est ce qui empêche les docteurs et doctoresses en médecine de la prescrire si ce n’est l’incompétence et du jem’enfoutisme ?

  46. wohtan says:

    40 pour 1000 cela fait 4%.
    Dans l’échantillon teste on passe à 9% pour le placébo et à 5,4% avec le probiotique.
    On reste au dessus de la norme nationale… faudrait détailler plus parce que sinon je comprends pas. avec son probiotique il reste sous la norme nationale…

    1. olivier says:

      d’où sortez vous que la norme nationale est de 4 % ???

      1. olivier says:

        sur les 4 % de bébés qui décèdent on en sauve 40 % grace au probiotique c’est très clair pour moi ce qui représente 16 batards sur 40 pour mille .

  47. Jan says:

    Bonjour,
    On peut se poser la question: un jour prendra-t-on vraiment en compte tout ce que nous donne (presque) gratuitement la nature? que ce soit des probiotiques ou des extraits de plante.
    Je pense en particulier à l’Afa Klamath, algue d’eau douce, très riche en nutriments, puisqu’on dit que c’est l’aliment le plus complet connu à ce jour sur la planète. mais l’algue Afa Klamath contient aussi de la phycocyanine, un anti inflammatoire puissant.
    Elle permet de stimuler le système immunitaire, et sa richesse en nutriments permet au macrobiote de se développer favorablement. il y a des informations sur http://www.afa-klamath.com ,pour en savoir plus sur cette algue.
    Belle journée à toutes et tous.

  48. Bussière says:

    Je suis convaincu de la médecine ayurvedique que j’ai pu tester en Inde lors d’un séjour, j’ai d’ailleurs ramener quelques produits pour soigner différents maux.Malheureusement l’industrie pharmaceutique et ses enjeux pèse plus lourd dans la balance que nos mots nous sommes des pantins que l’on manipule .Il faut dire STOP.

  49. Meilleurat says:

    Moi aussi j’aimerai connaitre le nom d’un probiotique efficace pour améliorer ma santé.
    Je vous remercie.

    Geneviève Meilleurat

  50. Lebrasseur Annette says:

    Est ce que ce Probiotique est accessible a la vente comment peut on se le procurer

  51. THOMAS Gérard says:

    Très intéressant cet article…Peut-on avoir la façon de se procurer ce remède ou encore de les faire soi-même ? Je ne vois pas ces renseignements. Merci

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité