Arrêtez les « régimes » et mangez plus GRAS

Ma lettre sur la torture des « régimes minceurs » vous a fait beaucoup réagir !

Voici ce que me dit Blanche, une lectrice fidèle :

« Votre lettre est très juste. J’en ai fait l’expérience… Depuis des années, je fais des régimes et je n’arrive toujours pas à rester à un poids correct »

C’est malheureusement toujours ce qui arrive quand vous cherchez à perdre du poids trop rapidement.

Sur le coup, ça marche très bien… mais quelques mois plus tard, vous avez repris tous vos kilos… et même un peu de rab !

Comme le confirme André-Jean, un autre lecteur, il faut maigrir dans la durée :

« Oui, il faut maigrir doucement très progressivement sans à coup et garder et une activité physique importante. En 2 ans j’ai perdu 11kg (de 113kg à 102kg) sans souffrir de faim et autres stress. »

Simoes abonde dans le même sens :

« Il y a 3 ans maintenant j’ai découvert le régime Montignac qui repose sur l’index glycémique des aliments. J’ai perdu sans difficultés une quinzaine de kilos en une petite année. » 

En effet, c’est une excellente idée de surveiller l’index glycémique de ce que vous avalez.

Que vous vouliez maigrir ou simplement rester en bonne santé, c’est par cela qu’il faut commencer : éliminer tous les sucres « rapides » !

Beaucoup d’entre vous le savent par cœur, mais je préfère le répéter, en ce début 2018, tellement c’est important.

Petit rappel sur les sucres « rapides »

Quand on entend « sucre rapide », on pense d’abord au sucre de table, au sucre des confitures, du miel ou des biscuits.

Et en effet, ce sont bien des sucres « rapides », au sens où ils augmentent fortement votre taux de sucre sanguin.

Mais ils ne sont pas seuls ! Beaucoup de sucres rapides… n’ont pas le goût sucré.

C’est le cas du pain (blanc ou complet), du riz blanc, des galettes de riz soufflé ou des pommes de terre : ces aliments sont des sucres encore plus « rapides » que le simple sucre blanc !

Comment le sait-on ? Grâce à un indicateur très simple, « l’index glycémique » (IG) dont parlait Simoes : cet index classe les aliments selon leur impact sur le sucre sanguin (voici un tableau complet).

Cette classification vous donne une vision simple et pratique des aliments à éviter à tout prix, surtout si vous voulez maigrir… et rester en bonne santé !

Car cela fait maintenant des années qu’on connaît les effets désastreux pour la santé de ces sucres rapides :

  • Ils contribuent à l’obésité et au diabète, en forçant votre pancréas à produire toujours plus d’insuline, jusqu’à ce que vos cellules soient saturées ;
  • Ils nuisent à votre psychisme (mémoire, humeur, etc.), qui a besoin d’un niveau de sucre stable pour fonctionner, et non pas de pics sucrés soudains, destructeurs à long terme ;
  • Et ils accélèrent le vieillissement et la dégradation générale de vos cellules, via l’inflammation, la glycation et l’oxydation.

Voilà pourquoi il faut éviter le pain, les pommes de terre, les pâtes (les « 3 P »), ainsi que le riz blanc.

Si vous avez vraiment besoin de féculents, privilégiez ceux qui ont un indice glycémique bas ou modéré, comme le riz thaï semi-complet, le sarrasin, la patate douce ou les légumineuses.

Mais l’idéal reste de réduire les féculents… et de compenser en mangeant de bonnes graisses !

En 2018, mangez moins de sucre & céréales… et plus de graisses !

Une grande étude publiée dans le Lancet l’a récemment confirmé de façon spectaculaire. [1]

Les chercheurs ont examiné l’alimentation de plus de 135 000 personnes, de 18 pays répartis dans le monde entier …

…et ils sont arrivés à une conclusion sans appel :

« Un régime riche en glucides est associé à un plus haut risque de mortalité, alors qu’un régime riche en graisses est associé à une mortalité réduite. »

C’est ce que je vous dis depuis des années !

Selon cette étude, ceux qui mangent le plus de graisses ont 23 % de risque en moins de mourir prématurément… et 18 % de risque en moins de subir un AVC !

A l’inverse, ceux qui mangent le plus de glucides (et peu de graisses) ont 28 % de risque en plus de mourir trop vite.

Manger gras est capital… surtout si vous voulez maigrir !

D’abord parce que le gras est ce qui donne du goût à vos recettes, vos sauces et vos assaisonnements… et que vous ne pouvez pas maigrir durablement sans plaisir !

Mais aussi parce le gras est ce qui vous tient le plus « au corps », beaucoup plus que les glucides.

Si vous vous en privez, vous risquez d’être tenaillé par la faim en permanence… et de vous jeter à la moindre occasion sur les pires aliments, bourrés de sucre.

Attention cela dit, toutes les « graisses » ne se valent pas !

Mais pas n’importe quelles graisses, bien sûr !

S’il y a bien un type de gras à éviter comme la peste, c’est le « gras trans ».

Ce sont des graisses totalement artificielles, obtenues par un procédé chimique.

Vous n’en trouvez donc pas dans les aliments « naturels ».

Par contre, dès que vous mangez des plats préparés ou des produits industriels, vous devez vous méfiez.

On trouve surtout ce « gras trans » dans les biscuits, les viennoiseries, les pâtes à tartiner, les céréales, les barres granolas et certaines margarines.

Fuyez tous ces produits et privilégiez au contraire les bonnes graisses, délicieuses, comme :

  • Les huiles de cuisine – colza, olive, noix ou lin – riches en polyphénols et omega-3 ;
  • Les avocats – remplis de fibres et de potassium ;
  • Les noix, amandes et noisettes – pleines de vitamines ;
  • Les petits poissons gras, comme les anchois, riches en omega-3 ;
  • Le chocolat (très) noir – bourré d’anti-oxydants ;
  • Ou encore les jaunes d’œufs – remplis de choline.

Voilà des aliments GRAS à la fois « santé » et « régime » !

Je sais bien que c’est le contraire de ce qu’on vous a dit depuis des décennies, mais c’est aujourd’hui archi-prouvé scientifiquement !

PS : Certains d’entre vous m’ont demandé si le « jeûne » était aussi problématique que les régimes minceur rapides et dangereux.

La réponse est « NON » ! Le jeûne n’a rien à voir avec ces régimes que je dénonce.

Au contraire, jeûner est rempli de bienfaits pour votre santé – je vous en reparlerai dans une future lettre, j’ai moi-même fait un jeûne de 10 jours, purement à l’eau, et c’était une expérience extraordinaire.

Cela dit, même si le jeûne peut faire des miracles pour votre santé, il ne vous aidera pas forcément à maigrir.  Car si vous perdez 5 kilos pendant votre jeûne mais que vous les reprenez après, cela ne sert à rien !

Voilà pourquoi il faut toujours maigrir dans la durée en modifiant son alimentation en profondeur !

Sources

[1] Associations of fats and carbohydrate intake with cardiovascular disease and mortality in 18 countries from five continents (PURE): a prospective cohort study, Dr M. Dehghan et al, The Lancet, août 2017

46 commentaires

ammimouh 17 janvier 2018 - 18 h 32 min

nous sommes désorientés.durant des decennies les conseils et les orientations santé etaient aux antipodes!

Répondre
EON Nelly 17 janvier 2018 - 17 h 34 min

Tout ce que vous dites sur les régimes yoyo je l’ai
vécu moi aussi : je vais donc essayer de suivre vos conseils c’est-à-dire de consommer plus de gras
dans le bon sens : huile d’olive, avocat, noix etc ..
cela va sans doute permettre de perdre les 5kgs
dont j’essaie de me débarrasser depuis plus de 6/7 ans. J’ai grand espoir cette fois de réussir !
et à 80 ans ce n’est pas facile.

Répondre
Ph. LEBOURG 17 janvier 2018 - 15 h 56 min

Plus désolante que la précédente, cette dernière lettre ne nous fait pas progresser d’un pas dans la direction de la compréhension de l’être humain comme un tout systémique; à quoi sert « le poids » (les « kilos »)? quels sont les principes qui régissent sa variation? de quoi les corps (et l’esprit!!) ont-ils besoin? pour quoi faire? comment ne pas violer (trop souvent) ces principes? que se passe-t-il sinon? le corps peut-il corriger les violations et si oui comment?
Autant de questions passionnantes qui ne sont même pas posées. Il y avait pourtant de quoi faire dans une nouvelle lettre à partir de ce qui avait été posté sur les commentaires… Dommage!

Répondre
Yoyo ... guérie ! 17 janvier 2018 - 14 h 38 min

Que voilà un discours intelligent !
La seule façon de maigrir dans la durée et de conserver un poids stable réside effectivement dans un radical changement de la façon de se nourrir -plus sainement- plus équilibrée- alliée à l’exercice quotidien et tout cela en douceur et … à vie !
Hélas, trois fois hélas, les journaux féminins ne se vendent -très bien- qu’en faisant croire aux régimes miracles et aux journées « détox » diverses et variées sur 2 j ou 5 j et hop un citron, 10 citrons … et le miracle se produira !
Oui, peut-être, mais pour combien de temps ? Jusqu’au prochain régime miracle !
Signé : Experte en yoyo … guérie.

Répondre
Tasiaux 17 janvier 2018 - 13 h 02 min

Cette lettre est intéressante… Je me rends compte que je fonctionne à l’inverse du bon sens…

Répondre
JOSETTE AYMA 17 janvier 2018 - 12 h 08 min

vos conseils pour maigrir surtout pour bien manger sont super et je les applique .
merci

Répondre
DELPORTE-FONTAINE Michèle 17 janvier 2018 - 12 h 05 min

Si vous pouviez aussi vous intéresser aux personnes trop maigres ce serait sympa.

Répondre
Baillet 17 janvier 2018 - 12 h 44 min

Bonjour
Vous pouvez remplacer votre petit déjeuner par une salade composée copieuse pour tenir la matinée , manger froid peut surprendre au début mais je ne peux plus m’en passer , je la prépare la veille et l’assaisonne le matin, y ajouter un œuf dur ou un reste de viande froide . Sinon un mélange de noix , noisettes et graines , fait l’affaire .
Martine

Répondre
Ph. LEBOURG 17 janvier 2018 - 16 h 01 min

Au bout d’un moment de honte (« un moment de honte est vite passé »), il peut être intéressant pour le corps et pour l’esprit de passer à d’autres activités, exploratoires de chemins de santé (y compris mentale et affective). Le site regenere.org offre plein de possibilités à ce sujet et le parcours-E du docteur Bodin d’autres très bien aussi.

Répondre
marie 17 janvier 2018 - 16 h 35 min

exact le site régénère est très intéressant ;Thierry Casasnovas est tellement plein de bon sens

Répondre
1 2 3 4 5

Répondre à Painetvin Maria Annuler la réponse