Doctor pressing button Fake News healthcare on virtual panel medicine

VITAMINES : l’énorme « Fake news » entendue sur France Inter

Vous pouvez toujours compter sur les grands médias :

  • Pour minimiser les dangers des médicaments (« tout va très bien, Madame la Marquise »)…
  • …et au contraire chercher à vous faire paniquer sur les remèdes naturels !

Vous ne me croyez pas ?

Prenez les médicaments contre Alzheimer. Récemment, la Ministre de la Santé a fini par reconnaître publiquement qu’ils sont dangereux (en plus d’être inutiles).

Eh bien vous pouvez regarder les archives de France 2, d’Europe 1 ou du Monde : pas un de ces médias ne vous en avait parlé plus tôt, alors qu’on le savait depuis des lustres[1] !

Par contre, pour les remèdes naturels, c’est une toute autre histoire !

Gelée royale, algues, mélatonine : attention « danger » !

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une « grave alerte » ne sorte dans les médias !

« Attention à la gelée royale ! » : voilà ce qu’ont titré TOUS les médias[2] il y a quelques jours, suite à un communiqué de l’agence de sécurité sanitaire (ANSES).

Pourquoi ? Simplement parce qu’elle pourrait parfois contenir du pollen (un allergène) :

« L’Anses rapporte ainsi les cas de trois femmes allergiques au pollen de 29, 49 et 65 ans confrontées à d’importantes difficultés à respirer après avoir ingéré ce type de produits »[3].

Trois femmes qui ont eu du mal à respirer, cela valait-il vraiment une alerte nationale…

…alors que les mêmes autorités ont fermé les yeux pendant des années sur les 2 000 morts causées par le Mediator !?

Et je pourrais multiplier les exemples absurdes de cette nature :

  • « Probiotiques, gare à l’automédication », titrait la presse le 8 août dernier[4]… simplement parce que quelques personnes ont subi des « gaz et ballonnements » (!) en prenant ces petites merveilles de la nature ;
  • « Mise en garde de l’ANSES contre la consommation d’algues », le 9 août[5]. Raison invoquée : les algues sont riches en iode, un minéral pourtant excellent pour la santé ! (il ne faut pas en abuser, évidemment, mais c’est pareil pour tous les aliments) ;
  • Et il y a quelques mois, vous pouviez lire « L’Anses met en garde sur les risques liés à la prise de mélatonine »[6], à cause de quelques maux de tête recensés !

Mais le plus « tragi-comique », sans doute, c’est cette chronique parue sur France Inter cet été :

Cette fois, France Inter s’en prend aux vitamines !

Il fallait oser… et France Inter l’a fait.

Dans sa rubrique supposée « scientifique », La tête au carré, cette radio publique vous dit que les vitamines sont inefficaces[7] !

Bigre ! Ce serait un tremblement de terre si c’était vrai !

En fait, c’est une « fake news » (fausse nouvelle), évidemment…

…mais vous allez voir : c’est aussi un exemple supplémentaire de la mainmise de Big Pharma sur l’information !

Écoutez bien, la chronique commence très fort :

« Les vitamines, comme les régimes d’ailleurs, font partie de cette catégorie étrange pour laquelle le cerveau humain s’entête à ne pas vouloir entendre les messages que la science lui délivre. 

Cela ne sert souvent à rien mais tout le monde persiste dans la croyance qu’ils améliorent la santé d’un côté ou la silhouette de l’autre. »

Cela ferait bien rire le Dr Kevin Gendreau, dont je vous ai parlé récemment, qui a perdu 60 kilos grâce à un régime alimentaire sain, pauvre en glucides, et un jeûne intermittent.

Mais revenons à nos vitamines.

Pour « prouver » sa thèse, France Inter cite une étude de l’Université de Toronto.

Les chercheurs canadiens ont étudié les effets des vitamines et minéraux les plus courants sur le cœur et les maladies cardiaques.

C’est un choix « surprenant », car ce n’est pas sur le cœur que l’intérêt des multivitamines est le plus spectaculaire.

Pour la santé de votre cœur, il est beaucoup plus fréquent de parler des suppléments d’oméga-3 ou de Coenzyme Q10 (CoQ10).

Mais il n’est pas question de ces remèdes-là, dans cette étude. Bizarre, non ?

Malgré cela, l’étude de Toronto trouve un effet remarquable d’une vitamine sur le cœur.

Oui, d’après l’étude citée par France Inter, l’acide folique (vitamine B9) réduirait de 20 % les risques cardio-vasculaires !

20 % de moins ! En prenant une simple gélule de vitamine B9 !

Vu que les problèmes cardio-vasculaires tuent 30 000 personnes chaque année en France…

…un simple calcul nous dit qu’on pourrait peut-être sauver des milliers de vies par an avec la vitamine B9 !

N’est-ce pas une nouvelle qui mériterait un GROS titre des médias ?

Eh bien non, pas pour France Inter… qui conclut de cette étude que les « compléments alimentaires ne servent à rien » !!

Et ce n’est pas tout.

France Inter vous dit aussi que « la supplémentation en minéraux n’a aucun effet sur la santé cardiovasculaire et sur la mortalité globale ».

Aucun effet des minéraux ?? Alors là, je tombe de ma chaise.

Car une étude très sérieuse, publiée au début de l’année dans le British Medical Journal[8], a titré :

« Déficit léger en magnésium : une cause majeure des maladies cardio-vasculaires et une crise sanitaire ».

Vous avez bien lu : d’après ces cardiologues américains, un léger déficit en magnésium est à la fois très courant… et très dangereux pour le cœur !

Mais AUCUN média n’avait fait le moindre reportage sur cette découverte capitale !

Et maintenant, France Inter vous ment effrontément, en disant que les vitamines et minéraux ne servent à rien !

Les coulisses d’une étude « bidon » (une de plus)

Si France Inter avait pris la peine de « creuser » le sujet, il se serait aperçu que l’étude de Toronto est dirigée par le Dr Jenkins, un professeur de nutrition…

…dont les principaux sponsors sont Coca-Cola, Pepsi-Co (qui produit les chips Doritos) et Unilever (glaces Magnum, etc.)[9] !

Quand les géants de la malbouffe financent des études sur la nutrition, j’ai tendance à me méfier.

Mais surtout, il n’est pas sérieux de prétendre évaluer l’impact des vitamines et des minéraux « en général » sur la santé.

Pourquoi ? Mais parce qu’il y a « vitamines » et « vitamines » !

Si, comme Big Pharma, vous voulez montrer que la vitamine D n’a aucun effet pour la santé, c’est très facile !

Il suffit de prendre des études dans lesquelles les patients ont pris des doses très faibles de vitamine D (par exemple 400 UI par jour) !

À ce dosage ridicule (la plupart des gens ont besoin de 4 000 UI, soit 10 fois plus), il vous est facile de titrer que la vitamine D ne sert à rien !

En outre, il peut y avoir des différences énormes entre une vitamine synthétique et une vitamine naturelle !

Par exemple, France Inter essaie de vous faire peur en citant une vieille étude montrant que des suppléments de bêta-carotènes ont eu des effets désastreux sur les fumeurs.

Mais c’était du bêta-carotène de synthèse, « chimique », qui n’a rien à voir avec celui que vous trouvez naturellement dans les carottes, potirons ou patates douces ! Et en plus, les chercheurs avaient donné aux fumeurs des doses énormes, absolument pas physiologiques !

Cette étude date d’ailleurs de plus de 20 ans, mais comme les médias n’ont rien d’autre à se mettre sous la dent, ils vous la ressortent à chaque fois qu’ils veulent dire du mal des compléments alimentaires !

Méfiez-vous encore plus des études sur les « multivitamines »

Et quand des chercheurs essaient d’évaluer l’intérêt des multivitamines « en général », c’est souvent du grand n’importe quoi.

Pourquoi ? Mais parce qu’il y a d’énormes différences d’un complément de multivitamines à l’autre !

C’est comme si vous parlez de l’intérêt du fromage « en général » sur la santé… sans faire la différence entre une « vache-qui-rit » bourrée d’additifs et un emmental artisanal bio au lait cru !

De même, il y a d’énormes différences entre les multivitamines : certains ne sont pas assez dosés… d’autres utilisent des vitamines synthétiques plutôt que naturelles…

…mais certains multivitamines contiennent aussi des ingrédients mauvais pour vous l

  • Comme le calcium : les études s’accumulent sur les dangers du calcium en complément alimentaire – voilà un sujet dont les médias ne parlent pas, peut-être parce que cela n’arrange pas l’industrie du lait ?
  • Ou comme le fer : beaucoup de gens souffrent d’un excès de fer plutôt que d’un manque de fer… et en plus, il ne faut jamais mélanger le fer dans la même gélule que de la vitamine C, à cause des risques d’oxydation !

Bref, vous pouvez faire dire ce que vous voulez aux statistiques, selon que vous prenez des multivitamines de mauvaise qualité ou bien d’excellents produits !

Et comme Big Food et Big Pharma financent la plupart des chercheurs en nutrition… vous comprenez pourquoi on entend tout et surtout n’importe quoi sur ce sujet…

…avec l’aimable concours des « idiots utiles » de la presse et des médias, qui n’y connaissent rien !

Sources

41 commentaires

claude 5 septembre 2018 - 7 h 17 min

Bonjour ma fille autiste est suivie par une équipe suisse, elle est métamorphosée et oui elle avait beaucoup de vitamines dans les chaussettes ( b 12, b 6 , la d etc ) n’oubliez pas certaines vit d ne sont pas bien assimilables si la flore intestinale est abimée , et n’hésitez pas de demander à votre docteur de vérifiez le magnésium etc

Répondre
Devaux Francoise 1 septembre 2018 - 11 h 17 min

Pour tant je suis assez fidèle aux émissions scientifiques de France Inter dont j’aime l’esprit d’ouverture à toutes les sensibilités du public et à la diversité des avis d’experts. Mais je suis trés choquée le style vos attaques!

Répondre
Jean-Pierre SEBASTIEN 30 août 2018 - 17 h 55 min

Cher Xavier,

J’ai été très étonné de ton éloge sans restriction de l’ayahuasca car effectivement il a une « étonnante puissance » mais comme hallucinogène qui produit des effets particulièrement violents et incontrôlables. Je me permets de te joindre la page suivante en espérant que tu comprennes l’espagnol (il y en a surement bien d’autres en français, mais celui-ci m’a paru particulièrement clair) :
https://www.lifeder.com/efectos-ayahuasca/

Bien cordialement

Répondre
Michelle Alombert 30 août 2018 - 17 h 15 min

Pouvez vous nous dire ou on trouve l’ayahuasca( mon mari est sous anti depresseur depuis des années !)
De même que L carnitine ou collagène type 2 ?
Merci beaucoup

Répondre
Jean-Marc Wibart 30 août 2018 - 17 h 10 min

Attention aux soit disant médecin iridologue ou naturopathe qui vont faire que l’on guérit du cancer ou du diabète par les plantes qui vous font croire le vegan n’apporte aucune carence.
L’intelligence consiste à recourir aux médecines existantes françaises ou mondiales qui ont fait leur preuve depuis des centaines d’années, qui ne subissent pas le lobby du bio non vérifié au détriment du local. La recherche en France est balbutiante. Certains parents meurtriers vont refuser les vaccins et la tuberculose, la variole, la pneumonie … réapparaissent. Les plantes doivent être analysées et non données parce qu’elles ne font aucun mal c’est faux. Certaines vitamines en excès sont inutiles ou dangereuses. Pourquoi refuser toute médecine, les laboratoires homéopathiques sont ils aussi à détruire? Evitez la désinformation, ne surchargez pas les naïfs.

Répondre
Annie PERROT 30 août 2018 - 15 h 48 min

Je suis d’accord bien sûr avec votre article. Toutefois j’aimerais vous communiquer les références d’une étude parue dans la très sérieuse revue Pour la Science, N°472. L’article s’intitule : Les Bienfaits des toxines végétales sur le cerveau. Cette étude laisse penser que les antioxydants isolés de leur support naturel, n’auraient plus aucun effet sur l’organisme. Si vous ne le connaissez déjà, je pense que cet article vous intéresserait. Je peux vous le communiquer par mail. J’ai accès en effet aux archives de cette revue.

Répondre
dunand 30 août 2018 - 11 h 04 min

bravo pour vouloir oser défier BIGFARMA.com.
mais plutôt que FAKE NEWS : Désinformation ou nouvelles stupides , en FRANCAIS , c’est aussi pas mal!!!!!!.

Répondre
jean-françois 30 août 2018 - 10 h 49 min

je vous ai déjà fait part des possibles(très)gros ennuis que peuvent rencontrer les personnes prédisposées aux calculs rénaux qui prennent de la vitamine D en gouttes .Aux doses que vous préconisez vous les expédiez à l’hôpital….

Répondre
Roullois 29 août 2018 - 22 h 22 min

Bonjour,
Merci pour toutes ces infos très intéressantes.
Mais je suis extrêmement choquée de voir que très très souvent et en fin de message c’est pour proposer une nouvelle revue.

Répondre
Bozena 29 août 2018 - 21 h 13 min

Bonjour, j’ai assisté hier à une émission sur les plantes. C’est très dangereux de les utiliser, surtout, quand on est traité pour le cancer, car les plantes interfèrent avec la chimiothérapie et annulent son efficacité.
J’ai compris qu’il s’agit d’une attaque en règle pour nous priver voir de nous interdir nous soigner, comme depuis que l’humanité existe, par les plantes. C’est autant plus incompréhensible car dans une autre émission sur les animaux et surtout sur les singes, on c’est rendu compte, qu’il se soignent eux aussi, par les plantes. Je ne suis pas seule qui est prête à se battre contre ces laboratoires qui, pour leur profit, mettent nos vies en danger. D’autant plus que j’en suis a mon troisième médicament qui m’a fait plus de mal que du bien. D’abord Mediator, ensuite Siflor (traitement de Parkinson). Je n’ai pas les moyens de le prouver, mais je suis persuadé que l’on a fait des essais sur nous, les malades, en grande échelle, sans nous en avertir, sans nous prévenir de risques. J’ai eu l’occasion de parler avec plusieurs personnes qui ont été dans mon cas et TOUS ont eu des graves problèmes en guise des effets secondaires.
Troisième médicament c’est Xarelto. Depuis le début de sa prise, je n’ai eu que de problèmes pulmonaires, les rhinites, mal à respirer, le dernier épisode c’est soldé par une pleurésie avec l’eau dans les poumons. Bien sûr, on m’a affirmé que ce n’est pas le Xarelto qui est en cause. Sauf que l’allais nettement mieux quand je l’ai arrêté contre l’avis de médecin qui a REFUSÉ de me prescrire un autre anticoagulant, bien qu’il y en a des tas d’autres. Heureusement, un autre médecin m’a prescrit autre chose puisque j’en ai vraiment besoin suite à une arythmie cardiaque (le Mediator n’y est pour rien, car les Experts ont décidé, que le seul problème à prendre en considération, est le problème des valves. Après mon deuxième choc électrique en juillet de cette année on m’a prescrit un autre médicament que j’ai refusé catégoriquement de prendre. Dans la notice il y a au moins TROIS effets secondaires (parmi une dizaine d’autres) qui peuvent ENGAGER LE PRONOSTIC VITAL ! Comme j’en ai déjà un (pronostic vital engagé – mon arythmie), je m’en contente. Je n’ai aucune envie d’en ajouter trois autres. Le même problème : l’interne a l’hôpital à REFUSÉ de changer sa prescription. Et, en sourdine la menace que je refuse de me soigner….
J’ai bientôt 73 ans, je lutte avec le Parkinson depuis l’an 2000. A force de m’entrainer, J’ai réussi à ce jour, de marcher à peu près normalement, j’entretiens la mobilité de mes mains et je ne me laisse pas aller moralement.
Mais je n’ai pas assez de forces pour me bagarrer avec cette partie du corps médical qui n’a aucune considération pour le patient. Les malades sont devenus les protocoles que l’on applique et marche ou crève !
Heureusement, il existent d’autres médecins qui sont resté humains, mais même eux ont des problèmes avec l’administration quand il ne se confirment pas aux protocoles.
In fine, on en arrive à la même situation qu’aux USA où ce sont les bureaucrates des compagnies d’assurances qui décident à la place du médecin.
Voilà où m’a amené la réflexion sur les « fakes news ».

Répondre
1 2 3 4 5

Répondre à Adela Cornet Annuler la réponse