Doctor measuring obese man stomach.

Voici comment perdre 1 kilo par mois, sans effort

Une fidèle lectrice, Ghislaine, me lance cette « bouteille à la mer » :

« Bonjour, depuis un an environ je suis un jeûne intermittent (de 20h à 12h), je mange beaucoup de légumes et fruits, pas de pain ni de riz, parfois des pâtes mais intégrales, je ne bois pas de boisson sucrée mais de l’eau et 1/2 verre de vin rouge ou rosé aux repas (je pourrais m’en passer mais c’est un plaisir que je n’ai pas envie de bouder) et un jus de citron frais dans un grand bol d’eau tiède le matin.

J’essaie au maximum de varier mon alimentation, je ne prends pas de médicaments, je ne suis pas sédentaire sans être pour autant une grande sportive et pourtant aucune perte de poids, et même 2 kilos en plus cet hiver. J’aimerais perdre entre 5 et 8 kilos.

Je suis perplexe quand je lis vos témoignages, le mien vous interpellera-t-il ? »

Oui, chère Ghislaine, votre témoignage m’interpelle.

Car ce qui vous arrive est très courant, hélas.

Énormément de gens vivent le même problème :

Ils ont tout essayé… et pourtant, impossible de perdre le moindre kilo !

Si vous êtes dans ce cas, j’ai deux excellentes nouvelles à vous annoncer :

1. Des chercheurs ont découvert pourquoi il est si difficile de maigrir.

2. Et il existe un ingrédient simple et peu coûteux qui aide à perdre plusieurs kilos en quelques mois, sans le moindre effort !

Je vous dis tout de suite quel est cet ingrédient « magique ».

Mais d’abord, il est important de comprendre pourquoi on ne maigrit pas facilement :

Ces bactéries qui rendent « mince » ou « gros »

Vous savez sans doute que votre microbiote est « l’organe » le plus important de votre corps.

Il est situé dans votre intestin, pèse 1,5 kilos et contient des milliards de milliards de bactéries !

Si vos bactéries intestinales sont « bonnes », bien équilibrées, vous êtes en pleine santé.

Mais si vous avez le malheur d’avoir un microbiote déséquilibré, alors vous risquez de lourds problèmes de santé :

  • Digestifs bien sûr (ballonnements, gaz, constipation, diarrhées, etc.) ;
  • Mais aussi psychologiques (anxiété, dépression) car l’intestin est votre deuxième cerveau ;
  • Et même neurologiques, avec de plus grands risques de contracter Alzheimer ou Parkinson !

Voilà les risques que vous prenez à long terme.

Mais l’effet le plus immédiat des « mauvaises bactéries intestinales »…

… ce sont les kilos en trop !

Écoutez ce que dit le Dr David Pearlmutter, un des plus grands spécialistes du sujet :

« Dès la naissance, les bactéries intestinales déterminent si vous deviendrez obèse, diabétique ou mince et en bonne santé.

Elles influent sur la façon de stocker les graisses et la réponse aux hormones de la faim ou de la satiété »[1].

Eh oui : certaines bactéries vous conduisent à absorber plus de calories, ce qui force votre corps à se gonfler de graisse inutile !

Le plus injuste, c’est que la composition de votre microbiote ne dépend pas toujours de vous !

Ce n’est pas votre faute, c’est la faute de votre microbiote !

Évidemment, si vous ne vous nourrissez que de « malbouffe », il ne faut pas vous étonner d’avoir massacré votre microbiote :

C’est prouvé : plus vous consommez de sucre (sucre et fructose ajoutés, mais aussi le sucre contenu dans les céréales), plus vous déséquilibrez votre flore intestinale[2].

Quant aux pains, pâtes et biscuits à base de blé, ils contiennent du gluten (en plus du sucre), une protéine qui malmène votre intestin et contribue à perturber votre flore.

Et ne vous « rabattez » surtout pas sur les édulcorants industriels : la saccharine, sucralose ou aspartame ravagent encore plus la flore intestinale que les sucres[3] !

Si le problème vient de ce que vous mangez, il est en votre pouvoir de soigner votre microbiote.

Mais les problèmes de microbiote peuvent venir d’ailleurs :

  • Dès la naissance, l’accouchement par césarienne ou l’absence d’allaitement appauvrit votre microbiote ;
  • Avez-vous pris des antibiotiques à répétition ? Ils éliminent les « mauvaises bactéries », mais tuent aussi les « bonnes » et appauvrissent gravement votre flore intestinale ;
  • Et nous sommes entourés de toxiques et polluants (pesticides, bisphenol A, etc.) dévastateurs pour vos « bonnes bactéries » ;
  • Sans oublier le stress chronique, qui déséquilibre votre flore de l’intérieur !

Dans tous ces cas, le surpoids n’a rien à voir avec la « volonté » !

Pour maigrir, la meilleure solution est alors d’agir directement sur votre microbiote !

Des pertes de poids immédiates et spectaculaires

De nombreuses études prouvent que l’on peut obtenir des résultats stupéfiants avec un changement de microbiote.

Par exemple, une équipe de chercheurs de l’université Washington de Saint Louis a conçu des « bébé-souris » de deux types[4] :

  • Un groupe de souris a reçu les bactéries intestinales d’une femme obèse ;
  • L’autre groupe a reçu les bactéries intestinales d’une femme mince (la sœur jumelle de la femme obèse).

Puis, ils ont donné exactement la même alimentation à ces souris, le même nombre de calories.

Eh bien les souris ayant le microbiote de la femme obèse sont devenues plus grosses que les autres !

Encore plus fort : quand les chercheurs ont transféré les bactéries des souris minces vers les souris condamnées à devenir obèses… ces souris ont conservé un poids normal !

C’est la preuve que notre microbiote peut rendre gros ou mince !

Des probiotiques, oui, mais pas n’importe lesquels !

Et ce qui est formidable, c’est qu’il est possible d’agir directement sur la composition de notre flore intestinale !

C’est très simple : il peut suffire de prendre des « probiotiques », ces bonnes bactéries qui enrichissent votre microbiote !

Vous avez forcément entendu parler de ces petites merveilles de la nature.

On les trouve en grande quantité dans les aliments fermentés, notamment les produits laitiers fermentés, comme le yaourt grec ou le kéfir.

Mais si vous ne supportez pas les produits laitiers, pensez aux yaourts à base de noix de coco ou aux kéfirs réalisés à partir de lait de coco.

Le seul « problème », c’est qu’il y a énormément de probiotiques différents…

… et ils ne sont pas tous efficaces pour maigrir, loin de là !

A ce jour, on n’a pas trouvé LE probiotique « miracle » contre l’obésité.

Mais il existe un probiotique particulièrement prometteur.

Son effet est modeste, mais réel… et c’est peut-être le petit ingrédient qui vous manquait pour perdre vos 2 à 5 kilos en trop !

Il s’agit du Lactobacillus Gasseri, une souche naturellement présente dans le lait maternel.

Pour perdre du poids (et de la graisse), essayez le Lactobacillus Gasseri

Parmi toutes les « bonnes bactéries » étudiées, c’est elle qui montre les effets les plus puissants sur la perte de poids.

Comme l’explique très bien le Dr Rueff, le Lactobacillus Gasseri « aide à lutter contre l’obésité et la graisse abdominale » de plusieurs manières :

  • En inhibant l’absorption des graisses alimentaires et en augmentant la quantité de graisses excrétées dans les selles ;
  • En libérant des hormones qui réduisent l’appétit ;
  • Et en diminuant le stockage des graisses[5].

Une étude japonaise a prouvé les résultats très concrets du Lactobacillus Gasseri.

L’étude a été réalisée selon la méthodologie la plus fiable qui existe : en « double aveugle », sur 210 personnes.

Au bout de 12 semaines, voici les résultats obtenus par le groupe de patients qui avait avalé de simples gélules de Lactobacillus Gasseri :

  • Leur poids corporel a diminué ;
  • Ils avaient moins de graisse autour des organes ;
  • Leur IMC (indice de masse corporelle) s’est amélioré ;
  • Et leur tour de taille et de hanches s’est affiné !

La graisse du ventre a même été réduite de 8,5 % par rapport au groupe témoin[6] !

Tout cela en seulement 12 semaines !

Et avec un remède sûr, facile à prendre et 100 % naturel.

Voilà pourquoi je vous conseille vraiment d’essayer ce probiotique si vous avez des kilos à perdre.

A savoir avant de commencer votre cure de Lactobacillus Gasseri

Simplement, il y a quelques « petites erreurs » à éviter.

D’abord, n’oubliez jamais que les gélules de probiotique passent par votre estomac avant d’arriver dans votre intestin.

Vous devez donc éviter que votre estomac ne tue ces bonnes bactéries avant qu’elles n’arrivent dans votre microbiote !

Voilà pourquoi il faut :

  • Prendre votre Lactobacillus Gasseri  à distance des repas (par exemple le matin au réveil, 30 minutes avant le petit-déjeuner),
  • Et choisir votre probiotique enveloppé dans des gélules « gastro-résistantes », conçues pour résister à l’acidité de l’estomac.

Attention aussi à ne pas prendre des gélules sous-dosées (certains labos ne sont pas très honnêtes là-dessus).

Pour obtenir un effet significatif, vous devez prendre au minimum 5 milliards de ces micro-organismes tous les jours.

Sources

Laissez un commentaire

73 commentaires

Nathalie guezennec 16 août 2018 - 9 h 02 min

Bonjour
n’est il pas possible de trouver des probiotiques sans tous ces additifs (Autres ingrédients : stéarate de magnésium, maltodextrine, dioxyde de silicium, cellulose microcristalline.) et nous ne savons pas si ils y sont ou pas en nanoparticules

Répondre
nicole 16 août 2018 - 8 h 28 min

merci de votre proposition

Répondre
bazemlal 16 août 2018 - 8 h 07 min

il y va de même pour un homme ?????????? merci

Répondre
Lagache 16 août 2018 - 8 h 03 min

Merci pour ce message , je vais essayer ce programme

Répondre
Thuong Thuong 16 août 2018 - 7 h 54 min

Pendant ma jeunesse, chaque jour, presque je ne mange que très peu de protéine animale , seulement quelque morceau de légumes, trempés dans la sauce saumure , et du riz… Tous les matins, avec l’estomac vide , jusqu’aux déjeunés, je vais à l’école, car, je suis dans une famille nombreuse, très pauvre, des jours, sans argent pour acheter du riz, heureusement, il y a un chinois, patron d’une petite boutique à mon quartier , qui accepte de me vendre en crédit du riz ….Dans cette circonstance, Mais je ne suis pas maigrie !!! Le corps légèrement ronde ! à l’âge de 17 ans, mon professeur de français m’a proposé de participer au concours des Miss du Vietnam !!! Mais, je refuse cette proposition car, je suis timide …
J’ai une amie, elle mange normalement aux petit déjeunés et déjeunés , elle ne mange pas les dîners , dans un mois, elle perd environs dix kilos …

Répondre
Djay 16 août 2018 - 7 h 52 min

Bonjour dans votre dernier article vous conseiller les probiotiques mais en regardant de plus près sur le site super smart les excipients sont une catastrophe.
le dioxyde de silicium et une nanoparticule comment pouvez-vous prôner des produits bien-être en désaccord avec le principe de précaution (produits cancerigene)

Répondre
vialas 16 août 2018 - 7 h 51 min

merci pour cet article.
intuitivement j’ai toujours su que le fait de prendre du poids ou non,dépendait du bon ou mauvais métabolisme de chacun, et que mon impossibilité de perdre du poids ou de ne pas garder un poids inférieur après un régime protéique drastique, venez de mon macrobiote.
J’ai acheté 3 boite de lactobacillus gasseri (sur un autre site au même prix mais avec 10 milliards de CFU). Question: combien de temps faut-il en prendre pour s’apercevoir si cela marche ou non?

Répondre
Nicole LEFEBVRE 16 août 2018 - 7 h 39 min

bonjour, je suis dans le même cas de figure : malgré un régime trop strict (avis de mon médecin) et la prise
de lacto bacillus gasseri depuis 3 ans, je ne décolle pas : suivie par un diététicien qui affirme que le stress est responsable de cette résistance ! je jette l’éponge !

Répondre
corgier 16 août 2018 - 7 h 32 min

article très intéressant mais comment connaître les « laboratoires sûrs » ?
Cordialement.

Répondre
Eric 16 août 2018 - 6 h 31 min

La marque Agaran commercialise un lactobacillus Gasseri.
De plus les produits Aragan se trouvent en pharmacie dans des réfrigérateurs, gage de sérieux

Répondre
1 2 3 8