big pharma

Pourquoi ne parle-t-on pas des médicaments qui TUENT ?

Vous vous souvenez peut-être de cet accident dramatique, en décembre 2017.

C’était à Millas, dans les Pyrénées Orientales.

Un bus scolaire avait été coupé en deux par un train.

Cinq enfants sont morts sur le coup. Un sixième est décédé de ses blessures, peu après.

Une cérémonie religieuse déchirante avait eu lieu le 20 décembre :

« Alan, Loïc, Diogo et Teddy: les cercueils blancs de quatre garçons reposaient dans la salle polyvalente du village. L’abbé Benoît de Roeck a aussi évoqué Ophélia et Younès, dont les obsèques ont eu lieu quelques jours plus tôt. »

Mais ce n’est que tout récemment, début avril, qu’on a appris le nom du vrai coupable.

Il s’appelle Imovane, ou zopiclone.

C’est le nom du médicament que prenait la conductrice du bus scolaire.

Un médicament contre l’insomnie.

Un médicament incompatible avec la conduite.

Un médicament qu’on ne doit jamais prendre plus de 4 semaines, en théorie…

…mais que la conductrice prenait depuis 7 ans (!), sur prescription de son médecin !

Et pourtant, cela fait des années que l’on sait à quel point les somnifères comme l’Imovane ou le Stilnox causent des ravages en France.

Directement : ces médicaments de la classe des benzodiazépines sont soupçonnés de causer au moins 16 000 à 32 000 nouveaux cas d’Alzheimer en France chaque année[1].

Mais aussi indirectement, ce genre d’accident dramatique, sur la route.

De nombreuses études l’ont prouvé : les somnifères et anxiolytiques (benzodiazépines), ainsi que les antidépresseurs causent de nombreux accidents de la route[2].

Les médicaments causent des morts sur la route… même parmi les piétons !

Souvent, les victimes sont des personnes âgées, les plus de 65 ans, qui cumulent ces médicaments risqués.

Et grâce à des chercheurs français, on sait maintenant que ces médicaments font aussi des victimes… chez les piétons ![3]

Dans leur étude publiée dans Plos Medicine, des scientifiques de l’Université de Bordeaux ont montré que 48 classes de médicaments courants augmentent le risque d’accident des piétons !

Conclusion des chercheurs : « Cette étude montre la nécessité de faire de la prévention à propos des effets de ces médicaments, chez les piétons ».

Mais tout ça n’est pas la priorité de Madame Buzyn, manifestement.

Agnès Buzyn préfère alerter sur les dangers de… l’homéopathie !

Dans un entretien récent accordé à Paris Match, notre Ministre Agnès Buzyn présente ses deux grandes priorités de santé[4] :

  • Lutter contre les « fake news », notamment sur les « vaccins contre la rougeole, le papillomavirus » ;
  • Et « évaluer » l’homéopathie, car « détourner les patients de la médecine réellement efficace est une pente dangereuse ».

C’est tout.

Pas un mot sur les dizaines de milliers de morts causés par l’excès de médicament, chaque année.

Pourtant, d’après les chiffres officiels, 10 000 à 30 000 morts chaque année sont directement « attribuables à un accident médicamenteux » !

Et cela ne compte pas les morts « indirectes », comme les accidents de la route !

Écoutez ce que dit le Pr Bernard Bégaud, auteur du rapport de référence :

« Il y a chaque année 18 000 morts directement liés à la prise de médicaments.
 
Un tiers de ces décès correspondent à des prescriptions qui ne sont pas justifiées.
 
 La France est un pays qui depuis toujours surveille très mal l’usage des médicaments » [5],

Mais pour Agnès Buzyn, le problème n’est pas là.

Le vrai danger, explique-t-elle, c’est « la popularité croissante de médecines factices qui se présentent comme parallèles ou alternatives ».

Oui, elle a osé dire cela…

…quelques jours seulement après la révélation sur le drame de l’accident de bus !

Elle n’a pas dit un seul mot sur le Levothyrox, la Dépakine, les pilules de troisième génération ou le Docétaxel !

Et encore, ces scandales sanitaires ont déjà éclaté – le pire est à venir :

Ce seul médicament cause au moins 10 000 morts par an chaque année

Cela fait des années que j’écris que le prochain scandale visera les « IPP », les médicaments anti-acides, contre les brûlures d’estomac.

Et une recherche récente, parue dans le British Medical Journal, a confirmé mes craintes, hélas.

D’après cette étude, ces médicaments causeraient la mort de plus de 10 000 personnes par an, en France, chaque année[6].

Oui, j’ai bien dit plus de 10 000 morts.

C’est un calcul très simple à faire, à la portée de n’importe quel journaliste :

Les chercheurs estiment que les IPP causent 1 mort pour 500 personnes environ.

Or il y a environ 8 millions de Français qui prennent ce médicament tout au long de l’année[7]

C’est mathématique : on dépasse largement les 10 000 morts.

Mais chut… aucun média n’en a parlé…

…et pour notre Ministre, la véritable urgence, c’est de dérembourser l’homéopathie !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : si vous avez des insomnies, évitez à tout prix les somnifères, et suivez plutôt ces conseils naturels : https://www.sante-corps-esprit.com/comment-vous-endormir/

Sources

27 commentaires

Dumouchel Zenouda 16 mai 2019 - 16 h 24 min

Je comprends tous vos arguments concernant les médicaments, que j’utilise pour moi et ma famille avec parcimonie. Toutefois vous dénoncez souvent la Dépakine comme étant un médicament dangereux et inutile. Or j’ai en fils de 37 ans qui a une épilepsie sévère du à une mutation génétique, seule la Dépakine lui permet de ne pas avoir de crises de très grand mal et de vivre a peu près tranquillement malgré son handicap neuromoteur. Nous avons avec les neurologues de tester les autre neuroleptiques, mais rien ne fonctionne aussi bien que la Dépakine. Je tremble à l’idée que l’on interdisent son utilisation. La Dépakine est toxique oui comme tous les neuroleptiques, mais il y a des malades qui ne peuvent sans passer pour vivre. Bien sûr il faut faire la prévention concernant les femmes enceintes.
Merci de bien vouloir le préciser chaque fois que vous prenez la Dépakine pour cible. Je vous en remecie

Répondre
Michel 16 mai 2019 - 15 h 55 min

Pour les brûlures d’estomac ou les remontées de bile je prend 3 granules de Nitric acid 5 ch en homéopathie et mes douleurs disparaissent en 1 à 3 mn
A conseiller
C’est pas cher et efficace
Vive l’homéopathie

Répondre
Pauline 13 mai 2019 - 19 h 57 min

l’homéopathie n’a jamais pu prouver son efficacité.
Ce n’est qu’un placebo qui ne peut soigner que les petits bobos, à condition d’y croire.
Même le personnel de Boiron n’y croit pas car toutes les expériences en double aveugle qu’ils ont tentés -sans que cela soit rendu public- ont raté !
Simon Hahnemann était un charlatan.
Attention avec ces faux médicaments : le Dr Peloux, urgentiste voit arriver des patients trop atteints car ils ont cru se soigner avec de l’homéopathie.

Répondre
Pauline 13 mai 2019 - 19 h 49 min

J’ai failli mourir cet été car je croyais me soigner d’une grosse bronchite avec de la propolis et différentes huiles essentielles prescrites par un pharmacien naturopathe.
j’ai dû être hospitalisée en urgence une semaine en réanimation et plusieurs mois d’hôpital avec une pneumonie avec légionelles qui n’avait pas été soignée réellement !
Attention aux faux remèdes !

Répondre
yombouno 11 mai 2019 - 1 h 49 min

ces cool toutes mes felicitation pour les information que vous nous fournissez sur la sante et les medicaments et les differentes maladie courage et bonne chance a vous sur vos recherches.a bien tot

Répondre
Nicolas Maria 9 mai 2019 - 21 h 22 min

Par pitié faites partir cette ministre de la santé elle fait de la pub pour les medicaments et par ce biais pour les laboratoires pharmaceutiques. Y en a marre que l on prenne les gens pour cobayes avec les médicaments (comme le levothyrox ) ou les vaccins qu elle veut vendre . Mais de là à vouloir que les gens tournent le dos à l ‘ omeopathie elle peut toujours rêver. Elle n a qu à essayer les médicaments avant de vanter leur effet qu est ce qu elle en sait ?.on ne croit plus personne à force de nous prendre pour des demeurés .il faudrait que cette dame oeuvre pour le bien du peuple et non « pour l’argent ». Mon avis est celui d une majorité de personnes.

Répondre
Jo DD 9 mai 2019 - 15 h 21 min

J’ai pris du Stylnox après mon opération du dos (arthrodèse de la colonne vertébrale) et sais combien il est difficile de s’en défaire.
Depuis j’ai fait le choix d’être suivie par une homéopathe (sachant qu’elle a le même cursus qu’un médecin normal + quelques années supplémentaires pour une spécialité Homéopathie, je prend de l’Escholtzia : 50 gouttes le soir, avec de bons résultats et elle me suit aussi pour mes problèmes d’hypothyroïdie – Notre ministre actuelle de la Santé est très loin des préoccupations des Français, on se demande même ce qui la motive dans ses décisions…

Répondre
torres 9 mai 2019 - 11 h 08 min

bonjour,je prends de l eupantol 40 depuis pas mal d années.j essaie d espacer les prises journalières,et je voudrais surtout savoir par quoi les remplacer.pouvez vous me donner votre avis.en vous remerciant

Répondre
Moulkhachba 9 mai 2019 - 4 h 42 min

La bonne santé mentale et physique n’est pas en se bourrant de n’importe quel produit pharmaceutique. Il faut un peu de Sens et de Bon Sens.

Répondre
josette schmoll 8 mai 2019 - 22 h 07 min

je crois qu’il faut changer de ministre de la santé.Deja 11 vaccins a des bébés elle veut en tuer beaucoup.Et tout le reste!!!!

Répondre
Edy F. 8 mai 2019 - 21 h 36 min

Se sevrer des IPP est très difficile, d’autant plus qu’on les prend depuis longtemps. IPP = Une solution de facilité qui devient un véritable piège. Moi, après des années de médication sous IPP, cela m’a pris environ 6 mois pour me sevrer, non sans douleur. Il y faut de la volonté. Ensuite, lorsque l’on y parvient, il faut rééquilibrer tout le système digestif, ce qui, là aussi, ne se fait pas sans mal. Les IPP sont un véritable poison, à éviter absolument au-delà de quelques semaines d’utilisation. Un cercle vicieux qui entraîne inexorablement vers le pire. Et, malheureusement, pour différentes raisons, une grande quantité de médecins sont de parfaits ignorants en matière de problèmes digestifs. Il est donc vital de s’informer et de se prendre en main, afin de ne plus être des victimes consentantes du système en place. Les solutions alternatives existent. Je ne prends désormais plus aucun médicament chimique. Et je n’ai plus de problèmes digestifs..

Répondre
Marie 8 mai 2019 - 17 h 34 min

Cela ne m’étonne pas : quand mon mari est décédé d’un AVC à 50 ans mon médecin s’est empressé de me prescrire du Lormetazepam.Plongée dans mon chagrin, je lui en ai été reconnaissante car cela me permettait de dormir un peu, mais au bout de 3 ans j’ai dû me désintoxiquer toute seule car je commençais à avoir des hallucinations et le médecin me déconseillait d’arrêter car j’étais « encore fragile ». Je l’ai quand même fait et j’ai eu raison, j’en suis persuadée !

Répondre
PERNOT 8 mai 2019 - 16 h 06 min

Comment peut-on laisser une Ministre de la Santé s’acharner sur l’homéopathie, les huiles essentielles etc. Je me soigne par homéopathie depuis des années, je fais également de l’acupuncture, j’utilise les huiles essentielles et croyez moi je m’en porte très bien, et je ne coûte pas trop cher à la Sécu !!!
Il y a 3 mois j’ai dû prendre une antibiotique prescrit par mon dentiste et j’ai mis 1 mois à m’en remettre, chercher l’erreur !!!
J’ai dû avoir des opérations et j’ai refusé les anti-inflammatoires, je me suis contentée des petits bonbons sucrés comme dit notre ministre.
Bien sûr je ne soignerais pas un cancer avec de l’homéopathie mais j’adjoindrais de l’homéopathie. J’ai signé toutes les pétitions et j’espère qu’elle n’arrivera pas à ses fins.

Répondre
Geis 8 mai 2019 - 14 h 24 min

mais il y a santé corps esprit et on vous lit et relit et on vous remercie de vos conseils et conférences pour nous apprendre la prévention et la santé naturelle, vous nous êtes d’un grand secours. Le grand problème ce sont les mauvaises habitudes de vie et l’inertie, et non point Macron ou autres ministres, prenons nous en main avec votre aide Merci

Répondre
Mireille Bobin 8 mai 2019 - 13 h 49 min

Merci de me donner les effets secondaires du tamoxyphene pris apres plusieurs annees,est ce vraiment efficace ou est ce d abord pour la rentabilite des labos,y a t Il 1 remplacant en homeopathie,merci beaucoup

Répondre
PATRICIA 8 mai 2019 - 13 h 18 min

Macron a été élu grâce à BIG PHARMA (il a, d’ailleurs, remercié BIG PHARMA en imposant 11 vaccins aux bébés), et comme les principaux médias sont sous contrôle, nous devons donc réagir massivement contre tous ces mensonges et toutes ces cachotteries, qui menacent notre santé. Toutes les médecines naturelles sont en péril, et nous devrions tous nous unir pour protester contre toutes ces horreurs (vaccins, 5G, LINKY, médicaments dangereux, etc…) et dire que TOUT CELA SUFFIT.

Répondre
Fau Denise 8 mai 2019 - 13 h 16 min

Bonjour Trop bien soigner, ça ne rapporte pas assez à l’état et aux laboratoires Par contre nous maintenir dans la maladie crée du travail aux médecins et aux labos aussi toutes les médecines douces ou paralèlles qui soulagent on nous les interdit et elles ne sont pas remboursées « il faut faire du fric sur le dos du peuple ignorant en leur faisant avaler n’importe quoi !

Répondre
Moune 8 mai 2019 - 12 h 33 min

C’est un scandale d’entendre notre ministre de la santé parler de la sorte.est elle consciente que l’homéopathie ne nous agresse pas et ne nous tue pas surtout !!
Continuez Monsieur Bazin à nous tenir au courant. Merci

Répondre
KREUTZ 8 mai 2019 - 12 h 30 min

Vos commentaires sont choquants et inacceptables. Vous tombez inexorablement dans la même maladie que celle de la ministre et des groupes pharmaceutiques. Rejoignez les gilets jaunes. C’est de la même inspiration.
Je plains sincèrement les parents de ces élèves qui vous lisent ou vous ont lu. Rien ne se résout dans la haine. Cordialement

Répondre
Moune 8 mai 2019 - 12 h 14 min

Je trouve scandaleux

Répondre
Henry 8 mai 2019 - 11 h 59 min

J’ai arrêté depuis des années le témesta, un demi comprimé le soir (arrêt depuis 10 ans au moins) je prends maintenant un somnifère par l’intermédiaire des plantes, je dors maintenant dans les 15 minutes maxi (valériane, passiflore, coquelicot, escholtzia) de Dietaroma)
Cela n’est pas une publicité mais une vérité, aucun effet secondaire.
Cordialement
André Henry

Répondre
NICOLE AGNEL 8 mai 2019 - 11 h 25 min

Je suis entièrement d accord avec Mr Bazin ; mais aussi infusion de mélisse et valériane est très bon pour s endormir !!!

Répondre
Teriitetoofa 8 mai 2019 - 9 h 59 min

Bonjour,
Je reste bouche bée en lisant cet article. D’ailleurs à chacune de vos informations que vous avez la générosité de partager je me rends contre en effet de toute cette manipulation médiatique que nous subissons. Je ne prends aucun de ces médicaments mais m’inquiète beaucoup pour ceux qui en prennent.
Je salue vos efforts et votre travail. Merci énormément de votre générosité.
Hina

Répondre
HUBER Sylviane 8 mai 2019 - 9 h 53 min

Un grand BRAVO pour cette lettre !
Le prochain scandale sera peut-être celui des IPP, mais à quand celui des benzodiazépines ?
Je suis moi-même une victime de ces benzodiazépines: 6 semaines de prise, 2 1/2 de sevrage lent et difficile, et toujours des symptômes à plus de 3 ans de post-sevrage. Les médecins sont totalement dans le déni sur les difficultés de sevrage pourtant bien décrites chez les anglo-saxons (manuel Ashton !). Si vous suivez le protocole français pour le sevrage, vous avez de grandes chances de finir poly -drogué ( on rajoute une autre benzodiazépine, un anti-dépresseur) !
Si ce scandale pouvait s’arrêter, il y aurait d’énormes économies à la clé pour la sécurité sociale !

Répondre
armande delauzun 8 mai 2019 - 9 h 42 min

Bonjour,
Oui, il faut diffuser encore plus toutes ces informations… Je me rends compte chaque jour des méfaits de la médication autour de moi… Comment réveiller les être humains qui dorment encore ? Je suis stupéfaite de voir tant de souffrance d’un côté, et tant d’inertie de l’autre ? Jusqu’où devra aller toute cette souffrance, toute cette infâmie, toutes ces horreurs, pour que les être, enfin, se réveillent et voient le massacre de l’ombre ?

Répondre
Jean-Paul BONREPAUX 8 mai 2019 - 9 h 36 min

Buzyn, disciple efficace des mensonges et stupidités de macron qui se fout totalement des problèmes des  » petits concitoyens » Seul le bénéfice compte …
Honte a tous ces menteurs qui profitent de leur place pour distiller le mensonge …

Répondre
MARTIAL 8 mai 2019 - 9 h 30 min

bonjour, je suis entièrement d’accord avec Xavier Bazin. Madame la ministre ferait mieux de s’occuper de médicaments dangereux plutôt que de s’occuper de dérembourser l’homéopathie.
Atteinte de MSA, je n’ai aucun médicament si ce n’est de l’homéopathie
ordiaement

Répondre

Laissez un commentaire