Brûlures d’estomac, reflux gastriques ? Attention aux IPP

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont certainement le prochain scandale sanitaire, les dangers des IPP sont nombreux

Depuis 2009, il est en vente libre. Des centaines de milliers de Français en prennent quotidiennement. Les médecins le prescrivent à tour de bras.

Vous avez probablement déjà eu affaire à eux si vous souffrez de brûlures d’estomac ou de régurgitations acides (reflux), ou si vous prenez régulièrement des médicaments anti-inflammatoires.

Mais nous sommes tous concernés par cette affaire.

Car c’est un véritable cas d’école des dérives de la médecine moderne, sous l’influence des puissantes industries pharmaceutiques. C’est l’exemple type des produits chimiques nocifs prescrits sans modération alors qu’il existe des approches naturelles plus efficaces.

Les IPP causent Alzheimer, crise cardiaque et insuffisance rénales graves !

Le nom est un peu barbare, mais leur fonctionnement est très simple : ces médicaments réduisent drastiquement l’acidité de l’estomac, en interférant avec la protéine responsable de cette acidité (la « pompe à protons »).

La marque la plus connue est Inexium. Mais il en existe d’autres : Nexium (esoméprazole), Lanzor, Ogast, Ogastoro (lanzoprazole) ainsi que Mopral et Zoltum (omeprazole).

En France, les IPP « pèsent » au moins 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 900 millions sont remboursés par la sécurité sociale. Cela représente environ 60 millions de boîtes de médicaments vendues chaque année !

Comme beaucoup de médicaments, ils peuvent être utiles dans des cas précis, sur courte période – quelques semaines maximum.

Mais quand ils sont pris pendant des mois, voire des années, on se retrouve avec une catastrophe sanitaire.

Les Principaux effets nocifs répertoriés des IPP :

Les IPP augmentent d’au moins 44 % le risque d’Alzheimer et de démence !

On le sait grâce à l’étude de chercheurs allemands qui ont suivi 73 000 personnes de plus de 75 ans pendant 7 ans. Ils ont constaté que ceux qui avaient pris des IPP pendant plus de 4 mois avaient un risque de démence augmenté de 44 à 66 % !

A lire aussi :  ces médicaments qui causent Alzheimer

Ces résultats effarants ont été publiés dans le prestigieux Journal of the American Médical Association (JAMA) en février 2016.

Les IPP Augmentent le risque d’infarctus de 20 %

Les chercheurs de l’Université de Stanford ont épluché les dossiers cliniques de 2,9 millions de patients, et les résultats font froid dans le dos : à tout âge, les IPP augmentent de 16 à 21 % le risque de crise cardiaque.

La même étude a montré qu’ils augmentent aussi de 122 % le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire.

Les IPP Augmentent le risque de maladie grave des reins de 20 à 50 %

Cette fois, ce sont plus de 10 000 personnes qui ont été suivies pendant 15 ans. Elles n’avaient au départ aucun problème particulier aux reins. Mais à l’arrivée, celles qui prenaient des IPP avaient été davantage touchées par une maladie grave des reins.

Ces résultats, publiés dans le JAMA en 2016 , ont été confirmés par une autre étude récente qui a suivi 240 00 personnes pendant 17 ans. Et cette étude a en plus trouvé que celles qui prenaient des IPP avaient un risque de mourir prématurément augmenté de 76 % ! [3] [4]

Cela fait beaucoup, non ?

Surtout que ces résultats s’ajoutent aux effets que l’on connaissait déjà : un risque accru de fracture de la hanche , de pneumonie ou encore d’infection par la bactérie Clostridium difficile. [5]

L’absurdité de la situation au sujet des IPP

Bien sûr, tout médicament a potentiellement des effets secondaires. C’est toujours un risque qu’il faut peser soigneusement par rapport aux bienfaits attendus.

Mais la situation actuelle est absurde à tous points de vue.

Car non seulement les effets secondaires graves de ces médicaments étaient largement prévisibles, mais :

  • Les IPP ne guérissent jamais le patient : ils soulagent le symptôme – la douleur – sans jamais s’attaquer à la racine du problème ;
  • Les IPP aggravent même le problème initial : ce qui piège le patient dans un cercle vicieux où il ne peut plus se passer de ses médicaments, qui pourtant lui font du tort ;

Ceci, alors que pour lutter contre les brûlures d’estomac, il existe quantité de remèdes naturels, efficaces et sans le moindre effet secondaire.

Cela vous paraît fou ? C’est normal, personne n’explique jamais clairement aux patients ce que je vais vous révéler :

Les brûlures d’estomac ne sont pas dues à un excès d’acidité

A première vue, le raisonnement des labos se tient : l’acidité cause les brûlures d’estomac, donc il suffit de supprimer cette acidité pour résoudre le problème.

Et sur ce point, les IPP sont efficaces : ils réduisent la sécrétion d’acidité dans l’estomac de 90 à 95 %.

Ils sont si puissants qu’ils ont largement éclipsé les médicaments plus anciens, comme les anti-H2, ou les simples pansements gastriques occasionnels type Gaviscon.

Mais il y a un problème.

Les brûlures d’estomac ne sont presque jamais causées par un excès d’acidité de l’estomac.

Car l’estomac est naturellement très acide – afin de bien digérer les aliments. Et comme la nature fait bien les choses, les parois de l’estomac sont protégées de cette acidité par une barrière efficace, la muqueuse gastrique.

Les brûlures d’estomac ne se produisent donc que dans des situations bien particulières :

– Lorsque la muqueuse protectrice de votre estomac est endommagée : on parle de gastrite si elle est irritée, et d’ulcère en cas de lésion sérieuse ;

– Lorsque le liquide acide de l’estomac remonte et brûle les tissus de l’œsophage : c’est le reflux gastro-œsophagien qui touche près de 5 millions de Français ;

Dans les deux cas, il faut bien comprendre que le problème ne vient pas d’un estomac « trop acide ».

Si la paroi de votre estomac est intacte, vous n’aurez jamais de gastrite, même si vous mangez des aliments très acides.

Les véritables coupables des gastrites sont ailleurs. Le consensus médical pointe la responsabilité des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), type ibuprofène ou aspirine, l’excès d’alcool, ainsi qu’une bactérie, Helicobacter Pylori.

Pour le reflux gastro-œsophagien, c’est encore plus évident : le problème n’est pas que l’estomac soit acide – le problème est qu’une partie de ce liquide acide remonte là où il n’est pas censé aller – dans l’œsophage.

Bien sûr, ce qui vous brûle, c’est bien l’acide au contact d’une muqueuse irritée, ou au contact de l’œsophage.

C’est pourquoi les IPP sont si efficaces pour soulager la douleur. C’est pourquoi, également, ils peuvent être utiles temporairement pour permettre aux tissus endommagés de guérir.

Mais réduire l’acidité de votre estomac ne suffira jamais à résoudre durablement votre problème de fond, que ce soit l’inflammation de la muqueuse ou le reflux gastrique.

Pire : c’est tout simplement dangereux.

Réduire l’acidité : une manœuvre d’apprenti-sorcier !

Car si notre estomac est acide, ce n’est pas pour rien. C’est parce que cela a une fonction, une utilité.

Donc si vous réduisez artificiellement cette acidité de façon prolongée, cela doit forcément poser des problèmes, non ?

Cela devrait paraître évident… sauf aux apprentis-sorciers de la médecine moderne.

Si l’estomac est acide, c’est d’abord parce que c’est indispensable à la digestion.

L’acidité de l’estomac est nécessaire pour absorber correctement les vitamines et minéraux des aliments. Si vous la contrecarrez, vous risquez fortement d’être carencé en nutriments essentiels.

Par exemple, l’absorption de vitamine B12 est insuffisante lorsque l’estomac manque d’acidité. Or une carence durable en vitamine B12 est très mauvaise pour le cerveau… et est associée à une hausse du risque de démence et d’Alzheimer.

Faut-il vraiment s’étonner que l’étude du JAMA ait montré un lien entre IPP et démence ?

En outre, les IPP réduisent l’absorption de la vitamine B9. Or on sait qu’un manque de vitamines B12 et B9 augmentent le taux d’homocystéine, un des principaux marqueurs… des maladies cardiaques !

Ne pouvait-on donc pas s’attendre à ce que les IPP les favorisent ?

Pareil pour le risque de fracture, augmenté car les IPP nuisent à la bonne absorption du calcium, pareil pour la vitamine C, le fer, le zinc et le magnésium, des nutriments impliqués dans des centaines de processus métaboliques qui concourent à notre santé et notre longévité !

Et le pire, c’est que l’acidité de l’estomac ne sert pas « uniquement » à digérer. Elle est aussi notre principal rempart contre les mauvaises bactéries.

Un estomac insuffisamment acide ne vous protège plus contre les bactéries

La plupart des bactéries ne peuvent pas survivre dans un milieu trop acide.

C’est pourquoi notre estomac est notre première ligne de défense : il empêche les bactéries que nous avalons d’atteindre notre intestin – et il empêche également les bactéries de notre intestin de remonter dans l’œsophage.

Si vous abaissez l’acidité de votre estomac, vous vous rendez donc plus vulnérable aux infections. D’où les études ayant montré un lien entre IPP et pneumonies ou Clostridium difficile.

Plus grave encore, une faible acidité peut provoquer une prolifération bactérienne dans l’intestin.

Car si l’estomac n’est pas suffisamment acide, il laissera passer des aliments non digérés dans l’intestin. Avec, à la clé, des ballonnements, des gaz et surtout un risque de fermentation et de déséquilibre de la flore intestinale.

Or l’intestin – notre « deuxième cerveau » – est un organe absolument déterminant pour rester en bonne santé.

Un simple déséquilibre de la flore intestinale et c’est la porte ouverte à l’obésité, au diabète, aux maladies inflammatoires de l’intestin (Crohn) et même à certains cancers.

Les chercheurs commencent même à faire le lien avec des maladies comme l’autisme, Alzheimer ou la dépression !

Nous avons encore beaucoup de choses à apprendre sur cet organe passionnant… mais nous en savons suffisamment pour savoir qu’il faut se méfier des médicaments qui l’endommagent.

Les IPP aggravent les problèmes gastriques

Les IPP ne se contentent pas d’avoir des effets indésirables ; ils sont en eux-mêmes un obstacle à la résolution du problème qu’ils sont censés guérir.

D’abord pour des raisons psychologiques : comment remettre en cause son hygiène de vie quand il existe à portée de main un médicament aussi efficace pour éteindre le feu ?

En plus, ces médicaments sont addictifs. Une fois que vous les avez essayés, il est très difficile de s’en passer, car lorsque vous les arrêtez brutalement, les brûlures repartent de plus belle – on appelle cela « l’effet rebond ».

Et c’est ainsi qu’un médicament prévu au départ pour être pris pendant 2 mois maximum est désormais avalé par des millions de personnes pendant des années !

Plus problématique encore : loin de soigner votre problème de gastrite ou de reflux, ils l’aggravent.

Pour les gastrites, c’est évident. On a vu qu’une des causes principales des gastrites et des ulcères était la prolifération d’une bactérie, Helicobacter Pylori.

On a vu également que les bactéries n’aiment pas l’acide. Or Helicobacter Pylori a beau être beaucoup plus résistante que ses « collègues », elle n’échappe pas à la règle : si vous abaissez l’acidité de votre estomac, vous lui facilitez la tâche !

Vous mesurez l’absurdité de la situation : des patients prennent des IPP pour soulager leurs brûlures d’estomac… et aggravent du même coup leur risque de souffrir de gastrites et d’ulcères !

C’est un cercle vicieux… et il n’est pas fini.

Car une des causes directes du reflux est le mauvais fonctionnement du clapet qui sépare l’estomac de l’œsophage. En temps normal, ce clapet laisse passer la nourriture qui descend dans l’estomac, et empêche le liquide gastrique de remonter.

Mais il arrive que ce clapet se relâche. Cela se produit souvent lorsque votre ventre est soumis à une pression importante. C’est pourquoi les personnes en surpoids et les femmes enceintes sont davantage touchées par le reflux.

Mais la pression abdominale augmente dans un autre cas : lorsqu’on souffre de gaz et de ballonnements.

Or quelle est la cause première de ces désagréments qui aggravent le reflux ? Un déséquilibre de la flore intestinale… dont on a vu qu’il était amplifié par les IPP !

Les IPP sont de vrais pompiers pyromanes : sous couvert d’éteindre le feu, ils ne cessent de propager le brasier !

Et si vous avez le malheur de souffrir d’arthrose, ils risquent de créer un feu de toutes pièces.

Le danger des IPP préventifs :

Car de plus en plus de médecins prescrivent des IPP à toutes les personnes qui prennent des anti-inflammatoires au long cours. Qu’elles aient des brûlures d’estomac ou non !

La raison est simple : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’aspirine ou l’ibuprofène attaquent la muqueuse de l’estomac. Pris régulièrement pendant des années, ils provoquent des gastrites, ulcères, voire des perforations de l’estomac avec hémorragie.

L’objectif est donc d’éviter cette issue malheureuse.

Mais… ne serait-ce pas plutôt une raison d’éviter purement et simplement les AINS – plutôt que de les associer avec un autre médicament dangereux ?

Car les médicaments anti-inflammatoires peuvent être évités. Non seulement il existe dans la nature de puissants anti-inflammatoires naturels sans effets secondaires… Mais des douleurs chroniques comme celles de l’arthrose peuvent disparaître pour de bon avec la bonne stratégie alimentaire (je vous montrerai tout cela dans une prochaine lettre).

Sauf que… les médecins ne sont pas formés à ces méthodes, qui ont de surcroît le grand désavantage de ne rien rapporter aux laboratoires pharmaceutiques.

Résultat : si vous prenez des AINS, beaucoup de médecins vont vous prescrire des IPP en prévention de l’agression que les anti-douleurs vont faire subir à votre estomac !

Même la Haute Autorité de Santé s’est récemment inquiétée de cette dérive. Selon elle, les IPP « préventifs » ne devraient concerner que les patients les plus à risque – et non pas tous ceux qui prennent des AINS.

On aurait largement atteint le fond… si l’envol des prescriptions contraires aux recommandations officielles ne touchait pas aussi les nourrissons.

Des IPP dès le biberon !

C’est difficile à croire, mais c’est ainsi : plus de 10 % des nourrissons prennent désormais des médicaments anti-reflux. [7]

Et parmi ces médicaments, les IPP font partie des plus prescrits.

Inutile de préciser qu’ils ont les mêmes effets indésirables que pour les adultes – comme l’augmentation du risque de gastroentérites aiguës et de pneumonies. [8]

Chez l’adulte, les IPP ont au moins le mérite de soulager les douleurs. Mais chez le nourrisson, ils n’ont pas plus d’effet qu’un simple placébo ! C’est ce qu’a montré sans équivoque une récente synthèse incluant 5 études contrôlées chez des bébés. [9]

Donner ces médicaments à des bébés est d’autant plus invraisemblable que la plupart des reflux des nourrissons disparaissent spontanément. Et des méthodes simples et sans dangers règlent le problème dans l’immense majorité des cas (je les mentionne en note si vous êtes concerné). [10]

Où est passé le serment d’Hippocrate ?

Évidemment, il n’y a pas que du mauvais dans les IPP.

Ces médicaments sont utiles pour permettre à l’œsophage de cicatriser, lorsque les régurgitations acides à répétition ont endommagé sa paroi.

Ils sont précieux, également, pour augmenter l’efficacité des traitements antibiotiques contre Helicobacter Pylori. Ce sont des traitements de courte durée, là encore.

Par ailleurs, je ne dis surtout pas qu’il ne faut rien faire en cas de reflux ou de gastrite.

Je dis simplement la chose suivante : vu les effets délétères des IPP, ils ne devraient être prescrits qu’en dernier recours. En commençant par les méthodes naturelles, que je vous détaillerai dans une prochaine lettre.

Mais la médecine moderne fait l’inverse. Elle commence par le médicament dangereux.

Les autorités de santé ont accepté d’autoriser les IPP en vente libre, comme s’il s’agissait de médicaments inoffensifs. Pourquoi ?

Et pourquoi les médecins font-ils donc du zèle : pourquoi prescrivent-ils ces IPP en dehors des recommandations officielles – ce qu’ils font dans plus de deux tiers des cas ?? [11]

Pourquoi les donnent-ils pour de simples brûlures d’estomac ? Pourquoi les pédiatres les donnent-ils à des nourrissons ?

Certes, les patients ne sont pas irréprochables : ils demandent le plus souvent un remède qui les soulage rapidement et sans effort.

Mais les médecins devraient leur résister. Et toujours se rappeler le serment d’Hippocrate :

« D’abord, ne pas nuire »

Voilà une valeur fondamentale, qui est au cœur du programme Santé Corps Esprit.

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS 1 : N’hésitez pas à me faire part part de votre sentiment, en commentaire de cet article. Êtes-vous d’accord avec moi pour dire que la médecine moderne joue parfois aux apprenti-sorciers ? Avez-vous d’autres exemples en tête ? D’après vous, pourquoi assiste-t-on à une telle dérive par rapport au serment d’Hippocrate ?

PS 2 : J’ai rédigé une lettre sur les solutions anti-reflux et anti-ballonnements.

Sources

[1] Association of Proton Pump Inhibitors With Risk of Dementia – A Pharmacoepidemiological Claims Data Analysis JAMA Neurology February 15 2016 doi:10.1001/jamaneurol.2015.4791

[2] Proton Pump Inhibitor Usage and the Risk of Myocardial Infarction in the General Population, Shah NH, LePendu P, Bauer-Mehren A, Ghebremariam YT et al. PLoS ONE, 2015, 10(6): e0124653. DOI:10.1371/journal.pone.0124653 June 10, 2015

[3] Proton Pump Inhibitor Use and the Risk of Chronic Kidney Disease. JAMA Intern Med. 2016 Feb 1;176(2):238-46. doi: 10.1001/jamainternmed.2015.7193.

[4] Proton Pump Inhibitors Are Associated with Increased Risk of Development of Chronic Kidney Disease, Pradeep Arora, Mojgan Golzy, Anu Gupta, Rajiv Ranjan, Randy L. Carter, James W. Lohr. Nephrology, VA Medical Center, Buffalo, NY; Medicine, SUNY, Buffalo, NY; Dept of Biostatistics, UB, Buffalo, NY. – See more at: http://karenlangston.com/2015/11/what-are-proton-pump-inhibitors-ppis/#sthash.afeFmhBS.dpuf

[5] Use of proton pump inhibitors and risk of hip fracture in relation to dietary and lifestyle factors: a prospective cohort study. Khalili H, Huang ES, Jacobson BC, Camargo CA Jr, Feskanich D, Chan AT. BMJ. 2012 Jan 30;344:e372. doi: 10.1136/bmj.e372.

[6] Charybde et Scylla sont deux monstres marins de la mythologie grecque, situés de part et d’autre du détroit de Messine. D’où l’expression « tomber de Charybde en Scylla », qui veut dire « aller de mal en pis ».

[7] RGO : 1 enfant sur 2 est traité pour rien, Le Congrès Médical Congress, Le Nouvel Observateur

[8] Therapy with gastric acidity inhibitors increases the risk of acute gastroenteritis and community-acquired pneumonia in children, Canani RB, Cirillo P, Roggero P, Romano C, Malamisura B, Terrin G, et al. Pediatrics 2006;117(5):e817-20

[9] Efficacy of proton-pump inhibitors in children with gastroesophageal reflux disease: a systematic review, Van der Pol RJ, Smits MJ, van Wijk MP, Omari TI, Tabbers MM, Benninga MA. Pediatrics 2011;127(5):925-35 DOI: Cyberpub. du 4 avril 2011.10.1542/peds.2010-2719

[10] Imposer à l’enfant des pauses pendant la tétée au sein ou au biberon, le laisser respirer, et bien le positionner demi-assis dans les bras du parent ; Si le bébé est nourri au sein, la mère doit arrêter de consommer des produits laitiers ; si le bébé est nourri par du lait industriel, arrêter le lait de vache pour un lait végétal en poudre bio (mais pas de soja)

[11] Rapport sur l’utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons, Sauvaget L, Rolland L, Dabadie S, et al. Rev Med Interne. 2015 ; 36 : 651-7.

2 400 commentaires

Fal 27 octobre 2020 - 13 h 35 min

Merci pour toutes ces precisions.
Je suis tout à fait de votre avis. Mais comment lutter comntre cette hausse de prescription?
Bien cordialement

Répondre
France Richemond 23 octobre 2020 - 9 h 40 min

Bonjour et merci pour votre travail.
Je pense que le cas de ma mère vous intéressera : madame Paulette Dupont, née le 2 novembre 1931.
Il y a une dizaine d’année, ma mère est hospitalisée pour une anémie très grave. On pense que cela est du à une hémorragie interne. Après examen on constate un ulcère guéri et une hernie discale. Et on la met, à titre préventif, sous Inexium. On lui signifie que dans son cas, elle doit le prendre à vie. Je précise qu’elle n’a pas de remonté acide.
Elle le prend pendant 7 ans. Ma mère rencontre alors rapidement des problèmes de diarée hémorragique tous les matin, allant jusqu’à un petit malaise. Nous consultons plusieurs gastro-entérologues, qui ne s’intéressent pas vraiment au problème. Ils se contentent de constater qu’il n’y a pas de cancer. Je prend les choses en main et nous supprimons le lait. Premier résultat prometteur, mais qui ne durent pas. Nous supprimons le gluten. Là encore les résultats sont géniaux, mais ne durent pas. Et puis ma mère se mets a avoir des crises d’angoisse terrible. Nous allons aux urgence craignant une crise cardiaque… Puis je tombe sur un article sur l’Inexium et je conseille à ma mère de réduire les doses (elle prend la plus forte dose). Ma mère réduit un peu pendant qq semaine, puis l’arrête. Elle subit une « crise de manque » absolument terrible avec plus de 3 mois de diarée colossale qui la cloue au lit… Mais ne cède pas… Il faudra 2 ans pour clore les effets secondaires et cela fait un peu plus d’un an qu’elle a retrouvé un état d’équilibre.
Mais entre temps ses problèmes cardiaques se sont aggravée. Elle est opérée pour lui mettre une pile. Le cardiologue l’incite à garder l’Inexium. On n’ose pas lui dire qu’on l’a arrêté… Il y a un an le cardiologue la met sous anticoagulant, et insiste sur l’importance de l’inexium… Elle ne cède pas et ne le reprend pas (tout en n’osant pas en parler au cardiologue). Elle surveille la couleur de ses sels afin de détecter la moindre hémorragie interne, prête à le reprendre à ce moment là… Mais c’est une situation pénible et compliquée. Mes recherches, mais je suis loin d’être médecin, me donne à penser que les IPP ne peuvent pas protéger ma mère, mais nous avons l’impression de jouer à l’apprenti sorcier…
Je suis convaincue par la dangerosité de ce type de médicament. Il faut pouvoir digérer, et l’IPP nous en empêche. Mais que penser des médecins qui le donnent avec cette insistance ?
Voici mon témoignage.

Répondre
Tinguely 21 octobre 2020 - 15 h 47 min

Je ne sais qui vous êtes, vraisemblablement des connaissances sur le fonctionnement du corps humain, mais quelle est donc votre proposition en matière de traitement pour gastrite doublée d’une hernie hiatale de 8cm. J’J’attend impatiemment une proposition intéressante et surtout efficace qui résoudrait ma situation. Merci pour votre réponse.

Répondre
Leys Brigitte 21 octobre 2020 - 8 h 47 min

Bonjour, après avoir lu votre article, vous parlez des apprentis sorciers…mon petit fils de 6 semaines est nourri exclusivement de lait non chauffé, nouvelle méthode pour gagner du temps validée par le pédiatre et la sage femme mais qui nous choque, nous les grands parents…je me demande si cela n’a pas d’incidence à long terme sur le bon fonctionnement des organes d’un bébé de 2k6 à la naissance… depuis il a pris 1kg mais moi je pense aussi à son bien être…du lait froid est il indiqué ? Les parents trouvent évidemment que c’est plus facile…mais moi je trouve ça ahurissant, qu’en est-il ? Merci pour vos articles très intéressants, bonne journée 🙂

Répondre
Yrémilie Hanoguera 19 octobre 2020 - 20 h 29 min

Je fais partie des gens à qui un gastro-entérologue, qui me fait une coloscopie de contrôle tous les deux ans depuis longtemps, a prescrit de l’Ezoméprazole. J’attends donc avec impatience vos conseils contre les reflux gastriques, qui, effectivement, se sont raréfiés chez moi, et même carrément disparu. Mais les effets secondaires me font peur, à présent que j’ai lu votre mise en garde. La période la plus longue a été (pour avaler de l’Inexium ») un mois et demi. J’espère que ce n’est pas excessif ? En tout cas, je n’en prendrai plus, désormais, j’achèterai plutôt du Gaviscon. En attendant vos précieux conseils, merci par avance !

Répondre
Goldberg Arlette 17 octobre 2020 - 10 h 34 min

Je prends un IPP depuis plusieurs années.
Que proposez vous a la place ???

Répondre
Armelle 13 octobre 2020 - 9 h 09 min

bonjour
toutes les articles sont super intéressants et nous apprennent tellement de choses ou nous permettent d’approfondir nos connaissances
merci infiniment
Armelle

Répondre
Carruba 5 octobre 2020 - 9 h 03 min

Tout à fait d’accord avec vous.

Répondre
LE BOUCHER 3 octobre 2020 - 8 h 16 min

J’ai le cardia légèrement surélevé donc si je veux éviter d’avoir mal à la gorge le matin et loesophage enflammé je dois prendre 20g d’IPP. Comment faire ? Je sais que les IPP sont mauvais mais donnez moi la solution pour éviter les conséquences de remontées acides
merci de votre réponse

Répondre
FELIX 25 septembre 2020 - 17 h 58 min

Je vous remercie vraiment pour ces explications, et je m’aperçois que toute cette mafia pharmacologique est à l’origine de la dégradation programmée de notre santé. Si nous ne pouvons plus faire confiance à nos médecins, la trahison est grande.

Répondre
Lumineuse 26 septembre 2020 - 14 h 17 min

Bonjour Monsieur,
C’est bien beau. Moi j’ai pris Inipomp pendant plus de dix ans et la gastro m’a dit » vous devrez le prendre à vie ». Heureusement, lors d’une intervention chirurgicale sur mon genou, le médecin m’a alertée sur les dangers de ce médicament pour le foi. Je l’ai arrêté, mais que faire pour les remontées d’acides. J’ai eu une oesophagite state 3, qui a été traitée, mais périodiquement, je souffre de ces remontées acides. Merci de nous indiquer des remèdes naturels, en vérifiant qu’ils n’ont pas des effets secondaires. Par exemple, j’ai essayé la sauge, sur les conseils d’une amie, mais ma tension est montée à 18, après l’absorption d’un verre de tisane!

Répondre
Coco 10 septembre 2020 - 10 h 40 min

Bonjour, j’avais l’oesophage qui brûle et le médecin me donnait systématiquement des omeprazoles que je prenais au coup par coup car je n’aime pas les médocs! Suite à mon endoscopie, je n’ai rien, juste une petite ébauche de hernie hiatale , pas de bactérie hélicobacter, je prend lorsque ca m’arrive, des sachets de nectaloé , cest de l’aloès Vera, conseillée par mon pharmacien . Et ça me fait du bien. Mais la ca fait un moment que je n’en ai pas eu besoin… Mais j’ai remarqué que c’est beaucoup le stress qui me fait ça.
Merci pour ces lettres qui m’apprennent beaucoup de choses. Envie de faire attention à moi et de limiter les médocs !

Répondre
Philippe 10 septembre 2020 - 10 h 05 min

Bonjour,
Je suis choqué par la révélation du dégât que peuvent faire ces IPP. Pour ma part je suis sous Inexium (esoméprazole) depuis plus de dix ans.
Je l’arrête de suite. Mais Mr Xavier Bazin pourquoi nous faire attendre pour nous donner les solutions naturels dans une prochaine lettre ?
Je pense qu’il y a urgence, aux vues des dégâts qu’ils procurent. J’ai hâte de vous lire ….!

Répondre
Carpin carole 5 septembre 2020 - 8 h 50 min

Quelle est la solution lorsqu’on a une hernie hiatale ?que préconisez vous.svp?

Répondre
Golly 2 septembre 2020 - 6 h 44 min

Dénoncé C est bien mais quelle est la solution pour remplacer ces médicaments.

Répondre
Daniel CLARENC 23 août 2020 - 10 h 10 min

Merci pour ce très intéressant article .
Je suis directement concerné par ce problème et attends les remèdes naturels sans danger .

Répondre
MOULIN nicole 22 août 2020 - 9 h 33 min

bjr je prends du MOPRAL depuis 10 ans, suite à une gastro coloscopie, j’ai eu un cancer en 2004 du
colon avec opération très invasive du colon chimio
et une gastro a repéré une anomalie de l’estomac
suivi depuis ce cancer tous les 2 ans, mon gastro
antérologue au mois d’avril m’a conseillé de modérer ma prise de MOPRAL ainsi que mon généraliste je n’en prends que très peu actuellement mais est ce que je risque encore
de contracter ses différentes pathologie pour
l’avenir ???? j’ai très peur……
répondez moi si j’ai un risque et que dois je faire

Répondre
Magdalena 19 août 2020 - 7 h 26 min

Merci pour ce article si interesant. Est ce que vous avez conseil sur syndrome de jambes sans repos?

Répondre
Dartiailh 15 août 2020 - 9 h 53 min

Bonjour et merci pour cet exposé ……mais vous proposez quoi pour arrêter ou diminuer les reflux gastrique ????

Répondre
Verbeke 10 août 2020 - 17 h 57 min

Bonjour
Votre article est très intéressant mais je serai très heureuse de savoir par quel moyen arrêter les IPP que je prends depuis vingt ans. Qui peut me donner des conseils pour un sevrage en évitant l’effet rebond ?

Répondre
Condy colette 16 septembre 2020 - 23 h 02 min

Bonjour,
Je prends du mopral depuis 15 ans. J’ai quand même des brûlures.
Je suis également sous xarelto 20 mg suite à une ablation de FA en juin 2019.
Comment arrêter les IPP en évitant l’effet rebond.
Que prendre à la place?

Répondre
christian lapeyre 7 août 2020 - 14 h 35 min

Bonjour!
Pour avoir pris au quotidien des IPP je suis maintenant dialysé depuis un peu plus de deux années !

Répondre
BERNARD VROMAN 6 août 2020 - 7 h 16 min

bjr justement j’ai ce probleme d’acidite de l’estomac et je prends2 gelules d’esomeprazole par jour depuis au moins 6 mois ,donc si j’ai bien compris votre lettre je devrais arreter ou ralentir la prise de ce medicament; dites moi que faire merci de votre reponse

Répondre
Belka 31 juillet 2020 - 7 h 19 min

Bonjour,
C’est avec grand plaisir que je viens de prendre connaissance de votre article. A partir de maintenant, je pense changer de médication. En effet prenant depuis plusieurs années de l l’omneprazole dont j’ai arrêté voilà 2mois maintenant. Je vous remercie du fond du coeur pour votre article qui m’a été d’un grand secours..
Cordialement

Répondre
Hamiani 24 juillet 2020 - 14 h 22 min

Bonjour , si on prend des anti inflammatoires tels voltarene LO100mg ou bi – profenid pendant plus de 2 mois , pour cause de fractures douleurs de poignets associés avec de la rhizarthrose que doit t on donc prendre pour atténuer et protéger l estomac de ces puissants médicaments ? Merci pour votre réponse

Répondre
lacourt 20 juillet 2020 - 9 h 54 min

Bonjour, Je souhaite savoir, en réaction à votre intéressant article sur l’acidité gastrique, quel est votre suggestion de traitements naturels pour le même effet svp ?
Merci Bien a vous Claude Lacourt

Répondre
Ducha 6 août 2020 - 13 h 28 min

Je prends du litothamne sans me ruiner je l achète pas cher .. c est efficace, très bon antiacide mais attention certaines contre indications pour cette algue : l insuffisance rénale

Répondre
Francesco 19 juillet 2020 - 9 h 04 min

votre article est très convaincant, mais vous ne donnez aucune solution,je me demande à quoi ça sert, car si le problème persiste, nous sommes obligés d’avaler ce qui nous aide.

Répondre
cavailles jeannie 18 juillet 2020 - 14 h 07 min

Bonjour,
article intéressant, d’ailleurs les IPP sont contestés (émission sur la 5 : santé magazine) mais quelles solutions ? Puisque dès que l’on arrête c’est infernal jour et nuit !
A vous lire quant aux solutions pour résoudre ces problèmes d’acidité?

Répondre
vincent 16 juillet 2020 - 9 h 57 min

bon sujet la suite bientot car ceci est mon probleme mauvais medicament reflux depuis toujours infection urinaire a repetition que pensez vous du lithoamne merci de vous lire a bientot

Répondre
ferbos 15 juillet 2020 - 7 h 21 min

vous faite tout pour faire peurseul votre remede serait bon la medecine serait incompetempte bravo pour votre mauvaise pub

Répondre
SYLVIE SALVERT 6 juillet 2020 - 21 h 43 min

MERCI POUR CES BONS RENSEIGNEMENTS MAIS VOUDRAIS CONNAITRE UNE METHODE NATURELLE CONTRE LES REMONTEES ACIDES SI VOUS EN CONNAISSEZ UNE ???

Répondre
Ducha 6 août 2020 - 13 h 30 min

Je prends du litothamne sans me ruiner je l achète pas cher .. c est efficace, très bon antiacide mais attention certaines contre indications pour cette algue : l insuffisance rénale

Répondre
abry 5 juillet 2020 - 12 h 56 min

Que puis-je prendre à la place des ipp , j’ai eu la bactérie helicobacter pylori que je n’ai plus, j’ai toujours des brûlures dans la gorge avec un excès de salive

Répondre
PERRIN 5 juillet 2020 - 8 h 24 min

j’ai abandonné tous les IPP et prends du bianacid et du nutri PH. ces produits osnt ils bons?, sinon que faire pour réduire le ROG qui finit par bruler la gorge ne permanence

Répondre
Gérard EYRAUD 28 juin 2020 - 11 h 01 min

Oui, mais…vous ne proposez aucune alternative!

Répondre
Gérard EYRAUD 28 juin 2020 - 8 h 08 min

Bonjour,
Je prends de l’ogast depuis plusieurs années en lien avec une hernie hiatale qui me cause des régurgitations acides désagréables. Et c’est vrai que depuis plusieurs années aussi j’ai un diabète de type 2 et une insuffisance rénale moyenne, peut-être liés à l’ogast.
Mais que faire pour éviter ces régurgitations acides?

Répondre
Gillis de Sart Tilman 24 juin 2020 - 15 h 39 min

Tout à fait d’accord Je me soigne depuis plus de trente ans et si par malheur je prend une fois un autre médicament que l’homéopathie le résultat
n’est pas là.

Répondre
moulinié christel 24 juin 2020 - 6 h 42 min

D’accord mais vous dites ce qu’il ne faut pas faire mais pas ce qu’il faut faire …

Répondre
Foretti 22 juin 2020 - 20 h 40 min

j’ai reflux important la nuit et je prends isoxone très naturel ou argogelules pour le reflux, dans la journee parfoids j’ai brulure estomac légère..

Répondre
ACR 20 juin 2020 - 7 h 10 min

Stop à toutes vos conneries !
Vous ne savez pas de quoi vous parlez…
Les IPP provoqueraient Alzheimer , infarctus….et pourquoi pas des cancers quand on y est ?
Le pb avec les sujets extrêmement complexes tels que santé, nucléaire et environnement/énergie c’est que n’importe quel ignare (càd sans formation et expérience solides) se croît autorisé de donner son avis !
Dr ACR

Répondre
Sylvain Led 19 juin 2020 - 17 h 37 min

Je prenais occasionnellement mais de manière chronique, sur ordonnance, du pantoprazole 40mg, j’ai changé de pharmacien et ce dernier m’a fait prendre conscience des risques liés à ce type de produit. Il m’a conseillé un produit plus naturel, le lithotamne, qui me fait exactement le même effet que le pantoprazole, et j’espère des effets secondaires en moins!

Répondre
Ladewig 17 juin 2020 - 7 h 56 min

Merci pour vos articles toujours intéressants, j’ai pris Oméprazol pendant 8 ans suite à un gros problème hélicobactères piloris et suite à cela cardia béant.
PERSONNE ne m’a jamais informé sur les dangers, sauf quand j’ai changé de gastroentérologue. j’ai donc arrêté de suite. Ce qui me soulage vraiment quand je souffre c’est une cuillère à café de bicarbonate dans un verre d’eau.

Répondre
Doris 16 juin 2020 - 12 h 58 min

Merci pour toutes ces informations , il y a 5 ans j’ai été diagnostiquée de colites ulcéreuses dues a trop d’acidité dans mes intestins.
Mon gastro-entérologue m’avait prescrit un médicament pansement pour calmer les saignements mais j’ai préféré changé mon alimentation, conseillée par mon naturopathe. Plus de gluten, laitages, fruits et légumes acides, plats épicés, café , et réduire le stress de ma vie.
Au bout d’un an j’ai réussi à réintégrer certains aliments , je fais beaucoup plus de Yoga et quelques méditations et aujourd’hui Je peux me permettre de manger avec modération de tout sans que mes intestins s’enflamment.
Écouter son corps et essayer de changer son mode de vie et d’alimentation quand nos intestins ou estomac lancent des signaux d’appels plutôt que de se jeter aveuglément sur des médicaments chimiques peut vous aider à vous sentir mieux et à long terme

Répondre
Berthon 16 juin 2020 - 10 h 35 min

Je tenais simplement à vous remercier pour ces lettres extrêmement instructives
Ayant une gastrite, on m’a prescrit ces fameux IPP mais j’en suis vite revenu après m’être documenté sur le sujet, et vous avez entièrement raison, il est nécessaire de faire passer l’information au plus grand nombre car beaucoup soufre de gastrite ou plus encore de reflux. Important
votre lettre est intéressante et je la partage sur le champs 😉

Répondre
Klein véronique 14 juin 2020 - 8 h 19 min

Que faire alors quand vous avez eu un cancer du bas œsophage et qu’on vous a enlevé une partie de celui-ci et une partie de l’estomac ? Vous n’avez plus de clapet et vous avez des reflux. Ça fait plus de cinq ans que je prends de l’esoméprazole. J’ai réduit de moitié et je désire arrêter mais Je prends quoi à la place alors ?

Répondre
Folliot Jean 12 juin 2020 - 10 h 12 min

Bonjour;
Votre article me fait peur car j’ai une situation à haut risque je le sais, d’abord un AVC grave en 2015 (2 années pour retrouver mon équilibre et puis depuis 3 ans une attrape sévère ce qui fait que je prends journellement du OMEPRAZOLE ET CARDEGIC pour mon arthrose du dos oui mais maintenant j’ai mal à l’estomac tous les jours avec un petit refoulement, pour l’instant je ne prends rien pour soulager ce problème sauf que je mange moins ( c’est une bonne chose car je pèse 77 kg pour 1.70 et j’ai malheureusement 82 ans , des légumes le soir, le matin flocon d’avoine le midi 2 yaourts cela commencent à s’estomper; parfois de la viande (poulet seulement)je ne veux pas de nouveaux médicaments et cela fait trois jours que j’ai arrêté le TRAMADOL-PARACETAMOL , je supporte la douleur mais ce n’est pas drôle, j’attends la suite de votre article jean Folliot

Répondre
dominguez 1 juin 2020 - 11 h 24 min

Je prends du Mopral 20 depuis 28 ans, quel serait la solution si je l’arretais ????

Répondre
Marie 23 mai 2020 - 9 h 59 min

Bonjour, je prenais de temps en temps l’omeoprazol mais je l’ai complètement arrêté à cause des articles comme celui -ci. En plus, J’ai arrêté de travailler, plus de stress, plus de mal à l’estomac. Mais … ma belle mère a 95 ans et on ne compte plus les années qu’elle prend tous les jours 40mg. Elle est diabétique. Elle a toute sa tête, son cœur et ses reins se portent à merveille. C’est tout.

Répondre
gautheron 22 mai 2020 - 20 h 58 min

Les reflux gastriques sont aussi provoqués par les contractions du diaphragme et des muscles abdominaux qui comprime l’estomac et font remonter l’acide dans l’oesophage. Chez certains cela va jusqu’à provoquer une hernie hiatale, une partie de l’estomac passant au-dessus du diaphragme.En reprenant une respiration abdominale diaphragmatique les remontées gastriques cessent.
Ecouter l’interview de JJ.Viard, ostéopathe.
https://www.francebleu.fr/emissions/le-conseil-bien-etre/touraine/rediff-des-problemes-digestifs-voit-comment-les-reduire-par-une-bonne-posture
A votre disposition pour de plus amples explications. Cordialement. Gautheron

Répondre
HENRI 22 mai 2020 - 9 h 51 min

Merci pour cet article qui parait très intéressant!!!!
Mais quel est votre remède pour pallier à ce mal?
Quelle est la SOLUTION? Merci

Répondre
SERGE MOREAU 17 mai 2020 - 15 h 53 min

bonjour
je souffre énormément de brûlures remontée gastrique hernie hiatale j’ai arrêté extrasolaire suite a votre article je souffre le martyre que faire
merci

Répondre
DURAND 16 mai 2020 - 9 h 10 min

Bonjour,
Je suis soignée depuis 25 ans avec des IPP?… certes mon médecin a changé à plusieurs reprises en fonction de l’ intolérance aux uns et aux autres, et tout cela en fonction du soi-disant  » bénéfice-risque  », c’ est bien de nous faire remarquer ce que malheureusement nous savons déjà, ce serait mieux de nous présenter une VRAIE SOLUTION. Merci !

Répondre
DURAND 16 mai 2020 - 9 h 05 min

Bonjour,
Ce que vous nous dites est très juste, je prends des IPP depuis 25 ans….Je sais pertinemment que les effets secondaires sont impressionnants et pourtant mon médecin insiste sur le principe du  » bénéfice-risque  »
Ah ! Ah ! mais non seulement cela ne guérit pas mais engendre d’ autres maux. C’ est bien de nous le faire remarquer, ce serait mieux de nous proposer une vraie solution ! Mercfi !

Répondre
Samatey 16 mai 2020 - 8 h 29 min

Bonjour,
Je suis très heureuse de vous lire. Je souffre depuis le 18 mars de brûlures d’estomac avec des ballonnements et une constipation. La gastro, après consultation en urgence m’a prescrit de l’oméprazole et tout d’abord 20 sachets detransopeg dans 1L d’eau et ensuite 1 sachet tous les soirs. Dès les premières pris des IPP, j’ai fait des malaises. A ce jours, j’ai maigri, j’ai toujours des ballonnements et c’est juste horrible. Mais je n’ai plus de brûlures
…Help! Je souffre.
Eliane

Répondre
wautier christian 14 mai 2020 - 14 h 49 min

pour l’acidité de l’œsophage je prends du bicarbonate de sodium??? est-ce bon ou mauvais

Répondre
Jean-René Gouron 23 mai 2020 - 10 h 21 min

Bonjour
les réponses sont simples
En ce qui me concerne c’est mon œsophage qui souffre de brûlures gastriques. Soit je baisse l’ acidité de mon estomac et se sera cancer de l’intestin , soit je ne fais rien , je souffre et se sera cancer de l’ œsophage. Enfin c’est combien pour avoir une solution?

Répondre
Michel Bacque 14 mai 2020 - 8 h 10 min

Merci de nous prévenir de tout ces danger surtout que moi je prend certains de ces médicaments doit je les arrêter et quoi prendre a la place de naturel merci de votre réponse sincère salutations

Répondre
MAX 13 mai 2020 - 21 h 06 min

Je ne suis pas médecin, mais je n’ai toujours pas compris pourquoi vouloir neutraliser à tout prix l’acide gastrique à mon avis, nécessaire à la facilité avec le rôle de « malaxeur » produit par l’estomac afin de réduire et de faciliter la décomposition et la digestion des aliments avant leur cheminement vers l’intestin ? J’en ai parlé à mon médecin qui m’en prescrit à tour de bras et je me suis fait remettre en place, car il m’a dit, c’est moi le médecin, vous n’êtes que le patient. J’ai des remontées acides violentes depuis le traitement par radio/chimio depuis un cancer des amygdales, en totale rémission. Je n’ai quasiment plus de salive, j’ai la bouche brûlante, et ne peux avaler que des compléments alimentaires. Ma salive est amère et très acide. J’avoue ne plus avoir confiance en la médecine. Très déçu par mes deux derniers médecins ayant la cinquantaine. Je suis bourré d’ogastoro 30 et si j’arrête au bout de 3 semaines c’est la catastrophe. Excusez la longueur de mon témoignage. Bien cordialement.M.P

Répondre
luc jospin 10 mai 2020 - 18 h 40 min

Merci pour ces informations.
J’ai 52 ans et j’ai depuis quelques années une hernie hiatale. Je suis soigné par pantoprazole 20mg. Je cherche des solutions en adaptant au mieux mon alimentation. Vous nous annoncez dans une prochaine lettre, les moyens pour se soigner sans prise d’IPP.
je l’attends avec impatience comme tout le monde.
Merci beaucoup

Répondre
ARENTS SYLVIE 10 mai 2020 - 13 h 50 min

BONJOUR QUE PRESCRIEZ VOUS ALORS DE NATUREL POUR UNE GASTRITE PRESQUE CHRONIQUE MERCI DE VOTRE REPONSE

Répondre
Milleret 5 mai 2020 - 11 h 49 min

Je me retrouve tellement dans tous ces effets secondaires, c’est fou comment la médecine nous tue à petit feu en nous soignants d’un côté , ils nous détruisent de l’autre c’est hallucinant et ahurissant pff 🙄 quelle tristesse et quelle misère . Merci pour ces informations tellement scotchantes 🙏

Répondre
Irene Gracovetsky 5 mai 2020 - 9 h 18 min

je suis d’accord avec ce que vous dites mais quand il y a brulures,et que parfois meme le gaviscon ne suffit pas ,vous prenez un medicament qui vous soulage !!! mais les effets secondaires ,je connais ils sont pour moi,alors je prends ,j’arrete ,je prends un jour sur deux etc,maintenant si c’est pour me vendre un produit soit disant miracle du professeur Tartempion ne me repondez pas

Répondre
ANDRE LIOT 4 mai 2020 - 7 h 15 min

J’ai75 ans et en très bonne forme. J’ai toujours fait en sorte de privilégier les moyens naturels pour résoudre les petits problèmes de santé ou les accompagner lorsque les médicaments étaient inévitables. J’ai eu récemment quelques brûlures d’estomac avec quelques remontées d’acidité. Ils ont pratiquement disparu en buvant régulièrement de l’argile blanche délayée dans de l’eau le matin à jeun.

Répondre
Michel Grosjean 2 mai 2020 - 19 h 34 min

En arrêtant le gluten en 2011,pour des problèmes d’inflamation au dos mon problème d’estomac a comme par miracle disparu. J’ai pris pendant 20 ans des IPP et depuis neuf ans plus aucun symptôme !

Répondre
Mendes 2 mai 2020 - 17 h 16 min

C’est bien gentil tou ça, mais prend quoi ?

Répondre
Claudine Rousset 2 mai 2020 - 16 h 59 min

Cet article me laisse bien démunie. Il y a un sujet que vous n’abordez pas, c’est la hernie hiatale. Cela cause beaucoup de douleurs, parfois on a l’impression de recevoir des coups de poing dans l’estomac, on se réveille le matin avec un poids énorme. De plus, la hernie entraine un saignement léger mais permanent qui cause à son tour des carences en fer. Mon médecin m’a prescrit des IPP que je ne prends pas en permanence. Vous ne dites pas dans cet article par quoi les remplacer.

Répondre
moha 6 juin 2020 - 20 h 45 min

une hernie hiatale ne cause jamais des saignements cet une petite portion de lestomac qui remonte dans la,cage thoracique ce qui gene le cardia qui reste ouvert pour les remontées des acides envers ton eseophage

Répondre
Hubert Claude 2 mai 2020 - 16 h 08 min

Bonjour
J’ai 88 ans et je suis concerné par le RGO.
Quel remède me proposez-vous sachant qu’il y a belle lurette que ne bois plus de biberon…!
Merci.

Répondre
Lignon 1 mai 2020 - 7 h 42 min

Par principe je me méfie du sensationnalismeet des avis « a la kalachnikof »
Vous êtes excessif et votre attitude doit procéder de frustrations personnelles.je suis pourtant en accord avec certaines de vos interrogations mais l’excès tue l’argument.
L’industrie pharmaceutique n’est exempte de reproches mais votre complot idem me rappelle la revue Prescrire des années 80.Sans la pharmacie vous ne seriez certainement pas en vie aujourd’hui Un peu de mesure ne nuirait pas à vos démonstrations et vous vendriez autant de médecines naturelles sans angoisser les gens inutilement.qui n’ont pas besoin de cela en ce moment

Répondre
Mananga robert 29 avril 2020 - 20 h 47 min

Bonjour,
Je vous suis reconnaissant et vous remercie pour vos combats sur ces médicaments qui nous compliquent et pourrissent la vie.
J’ai un amie qui a un problème de remote d’acides chaque nuit. Que donnerez-vous comme conseil pour sa situation.
Cordialement
Robert

Répondre
Michel Kara 29 avril 2020 - 17 h 12 min

Merci mais je n’ai pas le temps de tout lire. Pourriez vous faire un résumé simple, 3 -4 lignes avec la solution proposée.
Cordialement

Répondre
Vincianne Van Weyenbergh 28 avril 2020 - 12 h 44 min

Je vous en prie, je viens de jeter ma boîte de Pantomed que je consomme depuis l’âge de 25 ans.

J’ai 47 ans! Quelle horreur! Comment puis-je gérer celà naturellement?

Merci pour votre prompte réponse. Svp, svp. Un grand merci d’avance. Vôtre bien dévouée.

Van Weyenbergh Vinciannne

Répondre
Marie Paule 27 avril 2020 - 21 h 26 min

Très intéressant l’article, mais angoissant en même temps. Je prends du Panteprazol depuis 3 mois pour traiter un ulcère à l’estomac. Mon gastro entérologue devait me faire une nouvelle endoscopie après un traitement de 2 mois avec biopsie( hélico bactérie) mais à cause du Covid19 toute consultation a été annulée et mon traitement au Panteprazol prolongé.
Est ce qu’on peut arrêter la prise du jour au lendemain? Ou diminuer la dose pour la substituer à un médicament moins nocif?

Répondre
Clémence Vachon 27 avril 2020 - 12 h 22 min

Bonjour M. Bazin, je trouve votre article très intéressant et j’ai une question: depuis mon très jeune âge j’ai beaucoup de difficultés avec la digestion et cet état s’est aggravé en vieillissant, de sorte que les brûlements d’estomac sont apparus périodiquement et par la suite constamment. Après avoir fait des test médicaux on détecte que je n’ai pas de sphincter d’estomac et qu’il y a l’œsophage de Barrette, je suis obligée de prendre des médicaments toute ma vie pour me soulager, j’ai dû en essayer plusieurs avant de trouver celui qui me convenait, je suis consciente des effets néfastes que cela peut avoir dans mon corps mais je ne sais vraiment pas comment faire autrement. Je ne mange pas de produits laitiers et je fais relativement attention à mon alimentation. J’aimerais bien avoir votre opinion à ce sujet. Merci de votre attention

Répondre
chapuis lucette 24 avril 2020 - 16 h 06 min

Bonjour, je suis abonnée – très heureuse de voir vérifié ce qu’un « rhumatologue » m’a démontré sur son PC en février 2019 – omeprazole : arrêtez tout de suite IL EST MORTEL – ce que j’ai fait mais depuis les reflux sont revenus et j’ai résisté mais depuis ce matin, j’ai des reflux et ne sais par quoi les arrêter ?

Répondre
ELISABETH 24 avril 2020 - 8 h 55 min

bonjour
je me suis abonnée à votre lettre par curiosité mais en tant qu’ancienne infirmière et qui se soigne de plus en plus par autre chose que les médicaments vos articles sont pertinents je souffrais beaucoup de l’estomac étant jeune beaucoup de confiture et miel tabac stress boissons chaudes avant le coucher après arrêt 80% des douleurs ont disparues j’attends avec impatience l’article sur le problème des douleurs articulaires et surtout que prendre pour être soulagée merci bonne continuation

Répondre
FEYEREISEN Véronique 24 avril 2020 - 8 h 52 min

Mes compliments pour cet article.
J’ai cessé de prendre mon Pentomed et j’ai tout simplement réduit les volumes que je mange ainsi que les mauvaises graisses et les sucres.
Ca marche.

Répondre
Patricia GROSJEAN 22 avril 2020 - 11 h 34 min

Article très intéressant.
Mais je suis inquiète car la semaine prochaine je dois subir une fibroscopie pour des brûlures récurrentes et je devrai prendre ce type de médicament pour soigner la hernie hiatale (voire l’ulcère que le médecin veut vérifier par fibro).
quel conseil me donneriez-vous pour soulager ces brûlures ?

Répondre
Abdallah mouhidine 20 avril 2020 - 7 h 19 min

Bonjour,
Je suis tres content d’apprendre ces informations car j’en fais parti de ceux qui souffre de ce probleme. mais que faire. J’en serais très heureux d’apprendre les solutions non nocifs.

Répondre
Cathy 17 avril 2020 - 10 h 16 min

Bonjour
Depuis 2 ans je prends pariet 1 par jour, je voudrais trouver un produit naturel qui pourrait remplacer mon traitement. Pouvez vous m’aider?
Cordialement
Cathy

Répondre
Jean 16 avril 2020 - 9 h 17 min

Tout ce qui est dit est logique. Mais quelle est la solution? « Tout médicament est un poison ». C’est le calcul bénéfice risque d’effets secondaires qui est difficile a évaluer. Pour éviter de se poser la question il faut agir en amont , avant d’être malade en ayant un mode de vie sain. Mais est-ce toujours possible dans nos sociétés stressantes, et même ainsi on n’a pas tous la chance d’avoir au départ un capital santé au top…

Répondre
DORNADIC 16 avril 2020 - 8 h 26 min

Merci tout simplement pour cette lecture médicale.
Je retrouve des exemples vécus et subis, que j’aurai surement pu éviter si j’avais lu toutes ces infos avant.
J’ai pris un anti inflammatoire pendant des années. J’ai fait une infection grave de reins et une pneumonie. En ce moment je ne trouve pas de solution pour un problème de cheville et d »insensibilisation des extrémités de pieds ….

Répondre
Jacqueline Lardenois 14 avril 2020 - 16 h 16 min

Je prends depuis des années pour un petit ulcère blanc au duodénum I NEXIUM 20mg prescrit par mon gastroentérologue. J’ai des troubles de mémoire inquiétants. A la lecture de votre article j’ai décidé de supprimer ce médicament.

Répondre
Jean-Luc ballion 13 avril 2020 - 9 h 38 min

Bonjour, quels remplaçants naturels des IPP proposez-vous ?
Merci

Répondre
vincent elisabeth 11 avril 2020 - 23 h 12 min

bonjour ,
je n’ ai pas retrouvé dans la lecture de votre lettre les conseils et les solutions que vous préconisez pour lutter contre le reflux chez l’ adulte .n’ y a t il pas de ttt soit homeopathique ou autre que vous pourriez conseiller ? ou peut etre n ai je pas lu le courrier qui en faisait état ,car je viens de m’ inscrire.
cordialement

Répondre
JOIN 9 avril 2020 - 22 h 24 min

Merci pour tous vos bons conseils

Répondre
LAUNAY 7 avril 2020 - 14 h 56 min

Je me permet en tant que naturopathe, de vous faire part de ce qui fonctionne :
– la gomme (larmes) de mastic de Chios (Grèce) remède plus que millénaire de l’estomac en particuliers contre l’hélicobacter pylori,
– l’Arrow root (fécule pour faire des bouillies ou épaissir le potage)
– le produit MINACIA du laboratoire ORTIS (plantes + acide alginique) en comprimés ou en gel; efficace car on n’en a moins besoin jour après jour;
– la graine de Chia (forme avec l’eau un gel protecteur) à prendre au besoin.

Répondre
LAUNAY 7 avril 2020 - 14 h 33 min

Précisons aussi Xavier, que le stress est à la base de beaucoup de problèmes d’estomac, il ralentit l’usine à mucus qui protège les parois, que le café tout comme l’alcool est un des pires ennemi de l’estomac, que le chocolat, même en petite quantité anesthésie le clapet (cardia) et favorise ainsi les remontées acides.

Répondre
Reverdy 7 avril 2020 - 10 h 38 min

Bonjour,
Mon épouse prend du Chondrosulf associé a Esoméprazol. Nous en parlerons a son médecin à la prochaine consultation
J’attends donc votre prochaine lettre avec impatience
Cordialement
M.Reverdy

Répondre
Orne 18 juin 2020 - 17 h 58 min

Je parle du tresse je prends beaucoup de médicaments jai 54ans et j’ai mal au ventre et j’ai mal au articulations et j’ai des migraines le stress declache beaucoup de choses

Répondre
SKOWRONEK Ruby 7 avril 2020 - 8 h 07 min

Mon mari prend de l’Ezomeprazole, mais nous avons de notre propre initiative diminué les doses, d’abord un jour sur deux et maintenant un tous les 3 jours. Tous les matins nous prenons du citron pressé avec de l’eau tiède. Pensez vous que nous puissions continuer à progressivement espacer les prises d’IPP sans crainte ?
Merci d’avance pour votre aide.
Bien cordialement

Répondre
Demicco 3 avril 2020 - 8 h 22 min

je ne comprend pas tous les médicaments sont dangereux finalement moi j’au une hernie hiatale et je prends de l’omémaprozole à 20mg,si on a la diarrhée on prend du smecta qui contient du plomb,je prends des anxiolitiques j’ai pris des antidépresseurs alors que faire c’est bien de nous mettre en garde comment se soigne t’on?

Répondre
blazy 28 mars 2020 - 14 h 31 min

Merci pour ce brillant exposé sur les IPP
J’en prends moi même depuis 20 ans !

Mais où est la solution alternative accessible.
Les anciens médicaments ne sont plus disponibles
Alors seul Gaviscon ou autres pansements gastriques ??
Il sont mauvais pour le transit !
La solution?

Merci
Bien cordialement

Répondre
Jose Paldir 2 mai 2020 - 8 h 57 min

Mêmes questions .quelle alternative ?

Répondre
Kohler 28 mars 2020 - 11 h 37 min

Bonjour,
Je prends de l’Oméprazol depuis plus de 15 ans, j’ai un problème de clapet qui ne se ferme pas correctement. Pouvez-vous me dire ce que je peux prendre pour me passer de l’Oméprazol. Merci pour vos articles très intéressants.

Répondre
stella 27 mars 2020 - 16 h 31 min

Oui je suis tout à fait d’accord, mais nous sommes programmés par la peur!
Puis si je voulais suivre vos conseils, c’est de changer ma manière de vie de penser, c’est un gros travail, de plus quand on est néophyte par ou faut commencer!
On est trop dans méfiance , l’incertitude, nos parents ni grand parents étaient ouvert à une hygiène de vie, les vaccins oui on le sait, mais c est la peur pour nos enfants de ne pas les vaccinés, la responsabilité en tant que parents est fragile!
Moi même dans mon fond intérieur je sais que l on nous manipule, ce confinement nous étouffe, nous prive du printemps, pourquoi pas de masque, c’est dommage, mais quand ce qui a de positif c’est grâce au confinement que j’ai découvert M philipe JANDROK ET VOUS!
Je suis une petite cellule qui voudrait bien apprendre par ou commencer!
Cdt!
Merci

Répondre
Danielle Dupuy-Milhaud 26 mars 2020 - 14 h 15 min

Bonjour,
Helas je connais bien les effets indésirables de ce TTT , et surtout anti allopathique depuis plusieurs années .Mais a la suite d’une gastroscopie on m’a découvert un état pré-cancéreux de l’oesophage , je dois avouer que malgré une grande résistance à ce TTT, je le prends certes pendant 2 mois ( ce qui n’est pas sur ) car j’espère entre temps pouvoir me procurer tous ce que préconise la Pharmacienne du Programme des Huiles essentielles , mais actuellement vu la période difficile que tous le monde traversent , je n’arrive pas à tous me acheter , certaines HE sont à ma pharmacie , mes pas les hydrolats. Il ne me reste qu’a patienter et prendre à contre coeur du moins pendant un mois les IPP
Merci de tous ces bons conseils et de nous éclairer sur certaines choses , dont les médias ne risquent pas de parler
Cordialement
Danielle

Répondre
Hoareau helene.hoareau@hotmail.fr 24 mars 2020 - 16 h 09 min

Bonjour cet bel article et vos explications
Sont très claires merci pour votre aide pouvez nous les remèdes naturelles pour lutter contre les reflux gastriques et l irritation du côlon merci

Répondre
BENSIMON MARCEL 24 mars 2020 - 13 h 11 min

Bonjour,
J’ai bien lu votre article.
Je voudrais savoir ce que vous pensez à ce sujet de
l’AZANTAC ou RANITIDINE.
Merci de votre retour.
Cordialement.

Répondre
chris65 23 mars 2020 - 7 h 28 min

bonjour, j’ai pris de l’ésomeprazole pendant dix ans je crois… et un jour, j’ai rencontré une personne qui attendait les résultats d’une biopsie de l’estomac, on lui suspectait un cancer dû à ce médicament… J’ai commencé à avoir plutôt peur… et puis j’ai entendu une personne dire que depuis qu’elle avait arrêté de chocolat, plus de brûlures… j’ai donc arrêté le chocolat et le médicament en même temps, et miracle, plus de brûlures… ou très rarement, je prends alors du jus de citron dilué avec de l’eau, c’est très efficace. J’en ai parlé à mon médecin qui interrogera désormais ses patients dans mon cas sur leur consommation de chocolat… et le citron, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer n’empire pas l’acidité de l’estomac mais empêche les brûlures! je pense que cela vaut le coup d’essayer. Je suis très contente de m’être débarrassée de ce médicament effectivement dangereux.

Répondre
sablon 16 mars 2020 - 15 h 53 min

Bonjour
je prends du gaviscon depuis des années sans pour autant diminuer mes reflux gastriques: que pourriez vous me proposer en remplacement?
Lucien de martinique

Répondre
Beaujouan 15 mars 2020 - 19 h 21 min

Bonjour
Je prends du lansoprazole depuis près de 30 ans et vous m inquiétez. Avez vous une solution naturel (homéopathie ou plante )pour que j ‘arrête ?
Merci d’avance

Répondre
Dassié Chantal 15 mars 2020 - 11 h 06 min

Merci pour cet article éclairant. Deux médecins m’ont mis en garde contre l’ésoméprasole que je prends depuis des années et me conseillent de sauter des jours…je le fais mais les brûlures sont dures…alors je prends du gaviscon…mais n’est-ce pas le même problème ? Que faire pour se passer de ces produits, car la douleur acide est dure. J’ai une hernie hiatale.
Cordialement

Répondre
Vergne 15 mars 2020 - 8 h 48 min

Merci pour toutes ces alertes pour les personnes qui prennent des IPP.
J en prends depuis des années, j attends avec impatience vos conseils alimentaires !!!
Article très bien expliqué.

Répondre
Burton Lucie 12 mars 2020 - 17 h 04 min

Bonjour

Merci pour vos lettres, j’ai pris votre abonnement au magazine et je l’attends avec impatience.
Cet article m’intéresse beaucoup car dans ma famille la moitié ont des problèmes gastriques, moi le moins grave, j’ai des reflux gastriques qui m’indisposent .
J’utilise déjà beaucoup les plantes pour me soigner sauf pour les reflux gastriques et j’aimerai tant avoir la solution au naturel pour cela.
J’attends avec impatience votre autre lette sur le remède naturel pour mes reflux gastriques
Merci
Lucie Burton

Répondre
souhami 9 mars 2020 - 8 h 19 min

Bonjour Suite a une intervention chirurgicale j’ai eu un gros souci de santéor a la suite de cet infection qui n’a pu être évaluée par les médecins des maladies tropicales de Toulouse et qu’ils ont étiqueté de maladie idiomatique j’ai eu droit a pléthore d’antibiotiques et d’anti -inflammatoires jusqu’au moment ou ne sachant plus quoi faire on m’a mis sous cortisone a haute dose pendant 18 mois et ce assorti d’inhibiteur ipp :pentoprazole et de fait il m’a fallu du temps pour comprendre qu’ils agissaient a contrario puisque j’avais encore plus d’effet indésirables après leur prises même en buvant de l’eau j’ai donc TOTALEMENT éliminé la prise de ce médicament et dommage que je n’ai pas eu vos informations a l’époque ! a ce jour en cas de crise je prend du carbonate de calcium ou du psyllium blond très naturel et sans effets indésirables,en espérant que ce message puisse aider

Répondre
Claire LAUZON 17 février 2020 - 22 h 24 min

le reflux gastrique: j’en ai souffert toute ma vie jusqu’à ce qu’un docteur CONSCIENCIEUX me demande pourquoi je mangeais si peu et 1 seul repas par jour- réponse: 9 fois sur 10, je m’étouffais sur la nourriture et j’étais au point d’avoir peur de manger et de m’étouffer encore et encore. Finalement, ce docteur a trouvé le problème du reflux après une intervention: mon oesophage était de la grosseur d’un crayon et brûlé par l’acide ainsi que le début de mon estomac…tout causé par une déformation (héréditaire??) de mon oesophage. Après 2 interventions de GONFLER mon oesophage (sous anesthésie légère) les problèmes de reflux et de peur ont presque disparus mais le dommage causé antérieurement est irréversible.

Répondre
Farouk 21 juin 2020 - 1 h 12 min

Chère Ladewig, pourriez-vous me recommander votre gastro-entérologue?

Répondre
jacqueline 16 février 2020 - 16 h 13 min

merci pour l’information. pour ce qui est des brûlures d’estomac avec acidité. je ne prends pas de médicaments. voici ce que je fais lorsque cela m’arrive. dans un verre d’eau je mets une cuillère à café de bicarbonate de soude et c’est très efficace. au moins rien de nocif dans mon estomac. raz le bol de tous ses médicaments qui nous empoisonne la vie.

Répondre
MESNARD 15 février 2020 - 10 h 42 min

j’ai un reflux gastro-œsophagien, qu’est-il bon de faire d’après « santé corps esprit »
je prends la suspension buvable « Kéal 2g » avant de dormir, qu’en ma bouche est brulante, la sensation désagréable s’atténue mais ne disparait pas.

Répondre
Brigitte 15 février 2020 - 8 h 46 min

Tout à fait d’accord avec l’article. J’ai pris ce poison pendant 5 ans…j’avais lu un article venant du Canada où le produit a été retiré du commerce je pense. 1an et demi de galère…je n’aie pas su arrêter d’un seul coup…aidé par un acuponcteur et une alimentation plus saine. Je commence à percevoir les aliments qui donnent de l’acidité. Aujourd’hui je n’en prend plus, et en plus j’ai perdu 6 kg. Je pense réellement qu’il faut se faire aider. Honteux ce commerce. Merci pour l’article.

Répondre
Ghislaine Coutu 12 février 2020 - 14 h 53 min

C’est intéressant que vous nous disiez quoi ne pas faire mais que devons nous faire naturellement pour éviter le reflux gastrique???

Répondre
Jocelyne 10 février 2020 - 23 h 11 min

Bonsoir, Pour mes problèmes de brûlure d’estomac je n’ai jamais pris de médicament. Mes remèdes m’ont étés transmis par ma mère pas le médecin : le charbon actif, le bicarbonate, l’anis étoilé, l’anis vert,
les baies de genièvres, les grains de cumin vous savez ces petites graines que l’on vous sert à la sortie du restaurant indien. Votre pharmacie vous l’avez sous les yeux dans votre cuisine.

Répondre
levier 10 février 2020 - 18 h 56 min

Cher Monsieur,
Je prends ce médicament depuis quelques semaines. Je vous remercie de votre mise en garde.
Je me réjouis de lire votre prochaine lettre, comment triater avec des produits naturels.

Répondre
jose-louis Aguirre 10 février 2020 - 17 h 08 min

Un grand merci
Le contenu de votre lettre est tellement clair et tellement logique ,
je comprend beaucoup mieux maintenant l’origine de mes problèmes , et vais prendre les corrections
qui s’imposent
Sincèrement merci

José-louis

Répondre
Chantal L 9 février 2020 - 13 h 39 min

Bonjour,

J’aimerais bien savoir comment ils ont pondéré l’augmentation des problèmes rénaux de l’Alzheimer, etc vs l’augmentation reliée au vieillissement normal de la population.
Les effets doivent être réversibles à l’arrêt mais vous n’en parlez pas. Pourriez-vous élaborer svp?

Répondre
turci 6 février 2020 - 12 h 27 min

Cher Monsieur,
je prends ce médicament depuis des années.-
Je me réjouis de lire votre prochaine lettre,
si je pouvais éviter de prendre un médicament ce serait parfait
Cordialement
Turci

Répondre
PATRICK PIAT 4 février 2020 - 9 h 06 min

J’attends avec impatience que vous nous donniez les solutions naturelles pour venir à bout de ces problèmes lorsqu’il s’agit de reflux donc d’un phénomène « mécanique « .
Merci très sincèrement de toutes ces informations.

Répondre
linda 3 février 2020 - 10 h 03 min

moi ca fait des années que je prend lansoprazole une fois le matin c est tout et le soir je prend du gasviscon liquide aux fruits dois je en parler a mon médecin de ca

Répondre
Sylvain 29 janvier 2020 - 0 h 23 min

Bonsoir
J’ai une hernie iatale (donc plus de clapet entre estomac et oesophage.
Sans médicament IPP j’ai des reflux permanent.
Que faut il faire ?
Merci de votre réponse

Répondre
MAILHOL 28 janvier 2020 - 10 h 07 min

Comment soigner ces brûlures d’estomac sans prendre des IPP ?
Je constate que les courriers ayant fait la même démarche que moi sont toujours sans solution. J’espère que moi j’aurai une réponse positive.
Merci pour votre aide

Répondre
Josette Soubramanien 28 janvier 2020 - 5 h 49 min

Au lieu de rapporter ces nombreux témoignages que l’on ne peut pas lire rediffusez votre lettre sur les autres solutions que les IPP.
Ce sera beaucoup plus utile.
Merci J

Répondre
philduvillage 26 janvier 2020 - 10 h 20 min

Il y a 3 ans j’ai essayé un produit vendu librement en pharmacie. Après 2 jours je commençais à avoir des oppressions énormes dans la respiration dans le haut de la poitrine. J’ai arrêté de suite et j’ai jeté le produit (je ne me rappelle plus le nom). Mais à l’époque j’avais averti toute la famille et nos amis et voisins.
Depuis je ne prends plus de médicaments pour ça, de temps en temps un demi verre d’eau avec un peu de bicarbonate alimentaire ce qui marche très bien. J’avais remarqué aussi que la brioche et les croissants me donnaient systématiquement des brûlures d’estomac 1,5 à 2 heures après le petit déjeuner. J’ai arrêté tous ces produits tout simplement.
J’ai aussi remarqué que le chocolat le soir à partir de 19 hr me donnait aussi des brûlures. Donc le chocolat reste bien un péché mignon, mais dans la journée.

Répondre
Saint Hubert Monique 24 janvier 2020 - 15 h 42 min

Vous êtes formidable merci pour vos bon conseil
Je prends depuis 5ans le pentomed 40 mg par jour et je suis désespérée de constater plusieurs symptômes agravant mon état de santé j ai de plus en plus de ballonnements plus d appétit et malgré cela des brûlures de l œsophage le spécialiste prétend que s est normal étant donné que je souffre d une hernie hiatale inopérable je suis convaincue d abandonné le pentomed en revanche que puis-je prendre d autre pour me soulager ? un remède à base de plante?

Répondre
Hitter stefanie 23 janvier 2020 - 17 h 07 min

Bien expliqué mais quels sont donc ces remèdes naturels contre les brûlures d estomac ?

Répondre
Adeline 23 janvier 2020 - 8 h 51 min

Bonjour,
Votre article est très intéressant et vous savez garder le suspens. Mais ma fille est dans cette situation et j’ai essayé une cure d’aleo vera. Ca allait mieux. Qu’en pensez-vous ?

Répondre
serge chevalier 22 janvier 2020 - 18 h 12 min

Bonjour
C’est bien beau de critiquer sans donner d’alternative, cela fait 25 ans que j’ai des brûlures d’estomac et que je prends des médicaments pour réduire l’acide car hélas il n’y a que ça qui me soulage…….

Répondre
DE SOUSA 21 janvier 2020 - 10 h 09 min

Bonjour,
Tout ce que vous dite dans votre article nous le subissons au quotidien. Pourtant, nous consultons un médecin spécialisé en gastro-anthérologie à l’hôpital Cochin en passant être bien soignées et nous avons comme médicaments les IPP.
Que pouvons-nous faire quand on se sait plus vers qui se retourner ???
Merci donc à votre revue de nous donner des solutions alternatives avec des produits naturels.
Merci à vous et à toute l’équipe.

Répondre
vendrot 21 janvier 2020 - 8 h 35 min

Qu’en est-il du Pantoprazole? l’hopital m’a donné ce médicament mais je n’ai jamais eu de brulure d’estomac

Répondre
carine hennixdal 20 janvier 2020 - 22 h 10 min

bonjour,
comment soigner naturellement d une gasthique et de reflut merci d avance

Répondre
Georgette 20 janvier 2020 - 15 h 45 min

C’est bien de nous mettre en garde de ces médicaments. Cependant, il faut donner des solutions de remplacement. Dire des produits naturels, ce n’est pas suffisant. Il faut les nommer car lorsque l’on a mal ce sont des nuits d’insomnie et nous ne sommes pas fonctionnels le lendemain.
C’est un autre problème qui s’installe à ce moment là.

Répondre
claude boulet 16 janvier 2020 - 0 h 08 min

moi je fais que commencer a prendre 20 mg de pantoprazole et je sais que c est de la merde je ne crois pas aux pillues chimiques de la big phama pourriez vous me diriger vers d autres alternatives naturels et plus efficaces

Répondre
Benet christiane 11 janvier 2020 - 13 h 14 min

Bonjour
Votre article sur les remontées gastrique m’a énormément intéressé vu que je prends depuis plusieurs années Ogast ou Lanzoprazole.

Quel remède proposé vous pour substituer
Ce traitement.
Avec mes remerciements
Cordialement
Christiane Benet

Répondre
Michel Michaud 10 janvier 2020 - 16 h 53 min

Mme ou Monsieur, Je viens de lire votre article sur les IPP et je ne vois jamais de médecin puisque je ne crois pas à la médecine. Cependant en 1996 lors du déluge du Saguenay je me suis rendu compte que je crachais du sang. J’ai tél à la clinique de jeûne de chicoutimi et j’ai jeûner 21 jours et par la suite j’ai recommencé à manger et par la suite ce n’est jamais revenu. En passant je jeûne 5 à 10 jours par année ma femme au moins 3 semaines, actuellement ça fait 7 jours que je suis en jeûne total je bois juste de l’eau. Merci Michel Michaud

Répondre
Louise Pelletier 10 janvier 2020 - 16 h 32 min

Merci pour votre article des plus intéressant. Par contre, j’aimerais bien connaître quel est la solution que vous proposez pour enrayer ce problème. Pour ma part, je ne souffre pas de ces problèmes car je mange beaucoup de légumes et fruits crus, sans ajouter sucre. Si je mange des féculents comme le pain, je gonfle immédiatement dans la région abdominale.

Répondre
Soto 3 janvier 2020 - 16 h 58 min

Très instructif. Merci.

Toutes fois j’aimerais avoir le nom des ipp au Canada.

Répondre
Omer KINDE 2 janvier 2020 - 11 h 59 min

– Je ne prends jamais ce genre de médicaments. J’essaie avec mon médecin traitant de prendre des remèdes qui ne nuisent pas à mon métabolisme. Pour les reflux, il m’est arrivé d’en avoir mais à mon avis, après un repas il me semble bon de faire une petite marche pour amorcer la digestion plutôt que d’aller se coucher ( surtout le soir ) : on y pense pas souvent. On ne fait pas suffisamment d’activités physiques et on ne mange pas de manière suffisamment saine.

Répondre
Mahafoudh 1 janvier 2020 - 21 h 10 min

bonjour merci docteur

Répondre
rejean levesque 1 janvier 2020 - 1 h 37 min

je lis vos ecrit avec beaucoup d interet car c est la confirmation de ce que je crois depuis longtemps je suis un auto didate dans le domaine des produits naturels etant mois meme atein du colon éritable depuis de nombreuse années meme apres de nombreuse examin medicale j ai vécu une vie d enfert pendant des dizaine d années aujourduis grace a vos ecrit je me suis apercu que j avais le candidat albican meme si je ne suis pas avance dans le traitement je ne fait que connaitre de grande amelioration et vos ecrits me confirme que je suis sur la bonne voix merci beaucoup et continuez

Répondre
Yolande 31 décembre 2019 - 8 h 56 min

J’ai résolu mes problèmes de reflux grâce à un kinésithérapeute adepte des médecines naturelles. J’ai pris de l’inexium comme beaucoup de personnes mais ce médicament m’a provoqué de violents maux de tête. J’ai du l’arrêter au bout de quelques jours. Mon kiné m’a fait des manipulations sur le diaphragme et l’estomac. Depuis, plus de remontées acides.

Répondre
paul 29 décembre 2019 - 6 h 26 min

Je prends des IPP depuis plusieurs années (à tous les jours) et cela fonctionnent plutôt bien pour moi. J’ai tenté à deux reprises de diminué la fréquence d’utilisation mais sans succès. Les douleurs étaient intenables. Vous faites peur aux gens avec vous textes et vous n’apportez pas de solutions à nos problèmes. Vous allez sans doute essayer de nous vendre un quelconque produit très cher et inefficace?!
Non merci, pas pour moi.

Répondre
Evelyne 27 décembre 2019 - 23 h 12 min

Je souffre de RGO depuis des années sans vouloir prendre de médicaments. Toutes les nuits je me réveille et tousse, crache…pendant 2 heures avant de me rendormir. J’ai une sinusite chronique, la voix rauque, des douleurs de gorge et aux oreilles. Le médecin vient de me prescrire des IPP et je dors. C’est bien de nous mettre en garde, dangereux de nous faire craindre des tas de complications, mais que proposez-vous de réellement efficace qui allie guérison et produits naturels ? Merci de votre réponse. Cordialement

Répondre
MATOUADI Gilbert 26 décembre 2019 - 13 h 13 min

sincèrement j’apprends beaucoup de choses auprès de vous cet article m’a intéressé car je commençais à être prisonnier de Esoméprazole, bien que soulagent la douleur, je ne voyais les effets collatéraux de ce médicament, merci pour mise en garde

Répondre
Muller 26 décembre 2019 - 10 h 40 min

Je suis sous pantoprazone depuis quelques mois à cause d une hernie hiatale Et d un clapet oesophagien qui reste ouvert en permanence : avec ces reflux acides, mes poumons sont affectés et je tousse depuis 50 ans sans trouver une solution durable… alors IPP ou pas?
Il s agit d acidité mais nous avons besoin d acidité dans le corps… on se mort la queue 🤔😔🤬

Répondre
MICHEL Catherine 24 décembre 2019 - 14 h 49 min

Bonjour,

Comme de très nombreuses personnes, je prends régulièrement des IPP (inipomp en alternance avec pariet) car j’ai des reflux très sévères, qui ne sont calmés par rien d’autre, le lit surélevé n’ayant pas atténué le problème, pas plus que l’équilibrage alimentaire ou les repas éloignés de la station couchée.

Après biopsie, pas d’Hélicobacter Pilori. Et pourtant, les reflux me causent régulièrement des saignements laryngés et des luxations de mâchoire.

Je ne conteste pas, et je ne suis pas médecin pour en juger, l’effet nocif que pourrait avoir ces médicaments à long terme, mais ce que je sais, c’est que ne pas soigner les reflux (ou ne pas les atténuer), brûle dangereusement la paroi œsophagienne, au risque de créer un œsophage de Barrett.
A noter que les IPP ne réduisent pas seulement l’acidité, ils permettent aussi de renforcer le tonus du muscle qui ferme l’œsophage à sa base.

L’autre risque des IPP, outre Alzheimer, les problèmes cardiaques etc… se trouve au niveau pulmonaire.

La véritable question est : prend-on le risque d’ingérer des IPP ou n’en prend-on pas quitte à développer à plus ou moins long terme un œsophage de Barrett puis un cancer de l’œsophage ?

C’est une question à ne pas négliger dans le raisonnement…

Bonne journée

Répondre
Hassan Bouijelaben 15 décembre 2019 - 8 h 52 min

Bonjour Docteur.
C’est exact ce que vous avez cité et vous l’avez bien expliqué. c’est la vérité . merci bien.

Répondre
letang claudie 13 décembre 2019 - 10 h 53 min

Bonjour
merci pour toutes ces informations
Je prends le l’oméprazole depuis 10 ans
après votre mail , comment je peux faire pour le supprimer, dès que je l’arrête j’ai des brûlures d’estomac au bout de 2 jours
cordialement

Répondre
Monreal 12 décembre 2019 - 18 h 43 min

Bonsoir Xavier, j’ai un ulcere depuis 76 àvec 2 ans de penicilline et corticoide,(RAA) donc ulcère depuis et 42 ans IPP qui n’ont fait aucun miracle, j’ai décidé que ca suffisait et donc arreté depuis 3 ans et demi, je prend du bicarbonate et une poudre de chez Fangocur. ça soulage et ce n’est pas nocif J’ai aussi vu une ostéopathe pour savoir si blocage des vertebres D6 à D8 . car pas d’hélicobacter Pilori. Quelle alimentation peut donner autant d’acidite,? Merci Xavier de tout ce que vous nous apprenez. Bravo. Danielle M.

Répondre
bertrand 10 décembre 2019 - 8 h 25 min

bonjour je prend Inexium 40 2 fois par jour depuis fin septembre aucune amelioration pouvez vous me dire ce que je dois essayez merci

Répondre
Djedaa 9 décembre 2019 - 8 h 36 min

j’ai lu votre article avec grande attention, car j’ai pris de l’oméprazole pendant quelques années pour des durées n’excédant jamais les 2 mois. Un jour un herboriste m’a proposé de prendre à la place du fenugrec et depuis je fais des cure de 15 à 20 jours au moment ou je ressent des douleurs et ça marche très bien. j’ai presque plus de douleur sauf dans des moments de grands stress, je fais ma cure et tous redevient comme avant. Plus d’antibiotique et autres pour guérir l’ulcération.

Répondre
rosato 5 décembre 2019 - 9 h 48 min

bonjour j’ai bien lu votre courriel sur les ipp on ma prescrit ce médicament il y a 4 ans en permanent prenant conscience il y a 1 an du danger de ce médicament j’ai essayé de me sevrer le problème j’ai fini aux urgences pour des douleurs insupportable pour me calmer il m’ont injecter par transfusion j’ai quand même réussis a descendre a 10mg jour j’ai essayé plein de chose en pharmacie sa marche pas avez vous une solution merci

Répondre
PEROU philippe 4 décembre 2019 - 11 h 04 min

Bonjour
Je prend pour l’yper tension EXFORGE 10MG/160MG
Esque ce cachet est dangereux pour la santé ?????

Répondre
THOREUX Maurice 26 novembre 2019 - 11 h 03 min

le médecin soigne la douleur mais non le mal – dans certains cas- SURTOUT lors de problème oesophagien

Répondre
Odile Villard 26 novembre 2019 - 10 h 37 min

Bonjour,
Votre article est intéressant mais 10 fois trop long, la philosophie sur une pathologie ne m’intéresse pas, ce qui m’intéresserait par contre c’est de savoir ce qui remplace les IPP et comment soulager et surtout soigner les brûlures d’estomac et les remontées gastriques, mais cela vous ne le dîtes pas. Comment soigner les ulcères œsophagiens ?
Cordialement

Répondre
xavier 28 novembre 2019 - 15 h 32 min

Bonjour effectivement beaucoup d’explications sur les dégâts en lisant d’autres publications sur le sujet j’ai pu me débarrasser des IPP en utilisant un produit naturel que j’ai découvert et qui a résorbé tous mes problème. il s’agit du phytogast que je prends chez perfect health solutions. voilà 😉

Répondre
Roy 26 novembre 2019 - 9 h 33 min

Bonjou
Je lis depuis peu vos articles qui sont très intéressants.
Par contre je trouve qu’il sont trop longs. Si vous pouviez être plus concis car il y a des redondances qui lassent à la lecture.
Bien cordialement

Répondre
Fabiola NUGUES 25 novembre 2019 - 9 h 00 min

Bonjour
Je suis tout à fait d’accord. J’ai d’ailleurs arrêté l’ésoméprazole prescrit à vie pour me tourner vers l’homéopathie et le Qi Gong + une alimentation sans trop de graisse et des petites portions. Je suis ainsi soulagée
Cordialement

Répondre
Christian Bertrand 24 novembre 2019 - 10 h 04 min

bonjour je prend Inexium depuis 2 mois et vien d’arreter rien de plus nis de moins au niveau brulures sans medoc mais je na sait pas quand sa va s’arreter ras le bol merci

Répondre
nati 11 novembre 2019 - 0 h 25 min

bonjour; je prend de l’inexium depuis de nombreuses années ; je me rend compte que j’ai de plus en plus de perte de mémoire ; j’en parle à mon médecin , lui disant également tous les m’effets de ce médicament ; il me répond qu’il n’a jamais entendu cela ;je lui dit que ça me calme les douleurs mais ça ne me soigne pas; donc je lui demande autre chose ; figurez vous qu’il a cru que je ne connaissais pas les IPP , il me presquit un autre produit ; mais dès que je vois le nom :ésoméprazole ; je me dis , il se moque de moi ;bref ne sachant pas encore la plante qui pourrait me soulager ,je continue à prendre ce médicament ; mais je n’ai qu’une idée en tête c’est de trouver une métthode naturelle; de plus je souffre des intestins depuis de nombreuses années ; certainement que les deux choses sont liées ; si vous connaissez la méthode naturelle pour me soulager , je suis preneuse ; et bien sûr l’artrose me fait beaucoup souffrir ; j’avais trouver grace à votre revue ce qui était bon pour moi en alimentation ; hélas, faute de moyens financier je n’arrive plus à remanger comme il me faut ( en une année ,j’avais perdu 20kg , je n’avais plus de diabète et j’avais l’esprit trés rajeuni , la dépression n’était plus là non plus ; et tout ça mon mèdecin maintient qu’il n’y a aucun rapport sur ma façon de manger ; je peux vous affirmer que je fais tout ce que je peux pour retrouver l’alimentation que j’ai appliqué avec succés; J’Y ARRIVERAIS ;

Répondre
LE PAPE 6 novembre 2019 - 22 h 43 min

Bonjour,
c’est avec beaucoup d’attention que j’ai parcouru votre message. Depuis 14 ans je souffre de brûlures d’estomac, remontés acides. Pour me soulager je prends du Pariet 10 mg chaque matin mais n’arrive pas à éradiquer la bactérie depuis 14 ans. Si gros crise je prends du Gaviscon. Mon médecin me dit que s’y j’arrête mon traitement j’aurai un cancer. Merci de m’aider afin d’éliminer à tout jamais cette bactérie.

Répondre
COLLET Monique 6 novembre 2019 - 15 h 58 min

Je suis complètement consciente de l’effet nocif des IPP. Mon médecin me prescrit de l’inexium 20 depuis des années et je suis très soupçonneuse sur ce médicament que j’essaie de ne prendre que tous les 3 jours. Surtout que lorsque je le prends, mes douleurs sont encore plus fortes. J’essaie d’arriver à le substituer par du bicarbonate de soude qui arrive à me soulager.

Répondre
javelot 6 novembre 2019 - 10 h 46 min

Bravo pour cette lettre très intéressante. Je suis complètement d’accord avec tout ce que vous écrivez… Je souffre de reflux depuis 12 ans !! (suite à une chimiothérapie…) Pour me soulager, je prends du bicarbonate de soude tout simplement. Dès 5 mn après, tout rentre dans l’ordre. `certains jours, il m’arrive dans prendre 2 ou 3 fois dans la journée.
Pour moi, cela est miraculeux… Merci

Répondre
Brégnac-Combet 6 novembre 2019 - 8 h 43 min

Bonjour, ma gastro-entérologue, m’a découvert un ulcère , depuis 2011, qui ne passe pas, elle m’a mise sous Inexium, comment faire alors???

Répondre
Mouret 1 novembre 2019 - 16 h 55 min

Bonjour Dommage après avoir lu le document Je pensais qu’en conclusion vous nous aurez donné un premier conseil des produits à prendre. Salutations

Répondre
Bounty 26 octobre 2019 - 8 h 21 min

Suite à cette lettre sur la toxicité de l’inexium, j’ai décidé d’arrêter après deux ans de traitement. Oui mais comme vous l’avez précisé, nous sommes dans un cercle vicieux car la douleur revient très vite. Je compense avec des gouttes de gemmothérapie et ça marche : tilleul, aulne et figuier. J’espère que j’arriverai à me sevrer avec ces produits naturels. Merci pour vos lettres.

Répondre
Smati 21 octobre 2019 - 22 h 02 min

Veuillez m’envoyer la suite j’ai ce problème depuis des années et ça m’a engendré de grave problème de santé. Pouvez-vous m’envoyer la suite des brûlures d’ Estomac car j’ai besoin pour me sevrer svp merci

Répondre
danielle DUBUS 18 octobre 2019 - 19 h 52 min

voici des vidéos très instructives qui permettront à beaucoup de comprendre et d’agir en dehors de la médecine conventionnelle, chimique et destructive :

Reflux gastrique, Helicobacter, digestion et acidité – partie 1
https://www.youtube.com/watch?v=vTOXLSJ3aJA&t=5s

Solutions + Jus Apéritif-Reflux, Helicobacter, digestion et acidité – Partie 2
https://www.youtube.com/watch?v=WDaxRjSPICU

grâce à lui et à ce qu’il préconise, j’ai retrouvé vitalité et énergie, j’ai retrouvé ma mobilité…

Répondre
danielle DUBUS 18 octobre 2019 - 8 h 59 min

Merci pour cet excellent article. Je me permets, comme vous le souhaitez de vous faire part de mon sentiment.
Je désire souligner dès maintenant une erreur de langage commune : nombre de personnes parlent de « médecine traditionnelle » en désignant la médecine moderne qu’il vaudrait mieux nommer « médecine conventionnelle ».

Les médicaments chimiques, quels qu’ils soient, ne guérissent pas la cause et ne font que supprimer les symptômes qui sont l’expression même de l’organisme qui lutte.
Même les remèdes naturels sont tout aussi délétère car, si puissants soient-ils, s’ils ne sont destinés qu’à supprimer les symptômes, les douleurs, etc. ils auront les mêmes effets néfastes.

Quel que soit le problème, l’utilisation de ce type de médicaments (chimiques, bio, ancestraux) ne soignent pas la cause.

Le meilleur exemple est celui des diabétiques qui se retrouvent à ingérer à vie des soi-disant médicaments destinés à supprimer leur diabète et qui ne seront jamais guéris, bien au contraire, car beaucoup finiront à la piqûre régulière d’insuline !

Même punition pour les personnes qui ont un soi-disant cholestérol élevé ! les statines étant encore plus « tueuses en série silencieuses » que les IPP !

Hippocrate à son époque n’a-t-il pas écrit :
« Que ton aliment soit ton seul médicament ». ?

Ce ne sont donc pas aujourd’hui les médicaments, même naturels, qui vont guérir ces maladies qui parfois n’existaient même pas du temps des herboristes moyenâgeux,

« Nous sommes ce que nous digérons »
« Nous sommes ce que nous n’éliminons pas. »
(Christophe Bernard)

Dans le cas d’inflammations douloureuses et handicapantes, et dans l’urgence, il sera bien évidemment judicieux d’utiliser des antiinflammatoires naturels. Mais il sera indispensable de soigner la cause en adaptant une diététique alimentaire sérieuse en fuyant les nutritionnistes, les diététiciens et autres acabits du même genre.
De très bons médecins formés à la naturopathie, à la médecine fonctionnelle, au jeûne, seront à même d’intervenir. J’en parle en connaissance de cause puisqu’après trois mois d’antibiotiques les staphylocoques dorés qui rongeaient la phalange du majeur, n’avaient pu être éradiqués. C’est un naturopathe qui m’a soignée juste par l’alimentation et quelques médicaments naturels appropriés ! il m’a évité l’amputation programmée par les gourous de la médecine chimique !

Le serment d’Hippocrate est passé aux oubliettes, non pas de la seule responsabilité des praticiens mais surtout de celle des industries pharmaceutiques et des laboratoires de compléments alimentaires dont les lobbies puissants agissent auprès des responsables des centre de formation pour former les étudiants en leur distillant comme des images subliminales, le message de ces lobbies !
C’est donc l’appât de revenus colossaux qui a détruit ce serment et la santé des peuples.

En ce qui concerne le reflux gastrique des nourrissons, il y a là double situation :
D’une part, l’intérêt des industriels du médicament pour que les IPP soient encore plus utilisés, d’autre part, l’intérêt des industries du lait et des industries du lait maternisé. C’est une véritable mafia !

En effet, si le nourrisson rejette sont biberon et présente des reflux gastriques c’est la plupart du temps parce que leur organisme (intelligent) refuse ce poison qu’est le lait de vache ! Et c’est encore plus criant de vérité pour les nourrissons qui ont été nourris au lait maternel pendant plusieurs semaines et que pour x raison, la maman passe au sevrage en alimentant son bébé au lait maternisé !

En fait, la médecine moderne ne joue pas vraiment à l’apprenti sorcier, elle joue à l’apprenti usurier : gagner toujours plus sur le dos des malades, poussée par leurs actionnaires qui sont de véritables prédateurs !

Certes, il lui arrive parfois de jouer à l’apprenti sorcier : c’est juste lorsqu’aucun médecin n’a réussi à diagnostiquer la maladie, alors, ils « essaient » en prescrivant des poisons et attendent pour en voir les effets. Et si cela ne marche pas, le médecin en prescrit un autre !

« D’après vous, pourquoi assiste-t-on à une telle dérive par rapport au serment d’Hippocrate ? »
Réponse à votre question : l’appât démesuré du gain et la pression des actionnaires dont les pire sont les « fonds de pension » !!!!!!!!

En ce qui concerne des exemples je peux vous donner le mien, mon vécu : Le changement radical de mon alimentation devenue « mon médicament » depuis bientôt 5 ans qui m’a remise à flot, lorsque j’ai découvert « le pot aux roses » grâce à Internet, grâce à des informations diffusées par des personnes que j’estime être des lanceurs d’alerte, comme vous le faite.
Aujourd’hui, à 73 ans lorsque j’ai un problème de santé, comme en ce moment : inflammation des articulations et staphylocoques doré suite à une angine que je n’ai pas su repérer et dont j’ai soigné les symptômes et non pas la cause ! Je n’ai pas consulté mon médecin qui ne me sert que pour un diagnostique et j’aurais du !
Lorsque j’ai le diagnostique, je consulte mon naturopathe.
L’autre exemple est celui de ma phalange qui grâce au naturopathe n’a pas été amputée.

http://www.maveritesur.com/danielle-dubus/grace-a-la-naturopathie-j-ai-evite-l-amputation/903

Répondre
Sarrey 16 octobre 2019 - 12 h 45 min

Prendre gastrocynésine BOIRON pour les brulures

Répondre
Sylvain 13 octobre 2019 - 10 h 59 min

Pour tous ceux qui demandent une thérapie alternative, la solution est de maigrir et de ne pas manger le soir.

Je dis ça parce que le responsable du forum ne répand jamais aux questions.

Répondre
danielle DUBUS 18 octobre 2019 - 9 h 03 min

lorsque c’est possible, selon l’état de santé du malade, la meilleure solution est de jeûner durant un certain nombre de jours, selon la pathologie. Il est préférable d’être suivi.
En jeûnant, nous supprimons l’alimentation nécessaire aux bactéries responsables de la pathologie, comme nous supprimons toute alimentation aux cellules cancéreuses qui du même coup meurent. Le jeûne élimine les tumeurs…

Répondre
merlier 13 octobre 2019 - 8 h 39 min

j’ai un endobrachyoesophagesans dysphagie et sans metaplasie mais avec de gros problemes de digestion aerophagie aerocolie douleur violente de l’oesophage estomac tres dilate apres les repas courant me genant souvent pour respirer.je fais tres attention a mon alimentation je mastique mes aliments je couche en ayant surelever la tete du lit de 15 cms on m’a prescrit esomeprazle 20 mg le soir puis je le supprimer dans mon cas et prendre du gaviscon a la place ou autre conseil sans aggraver mon eosophage abime merci pour avoir une reponsequi correspond a mon cas .je pese 52 kgs pour 1.60 donc pas de surpoids
j’ai une beance hiatale qui favorise le reflux faut il la faire operer pour resoudre ce probleme mais j’ai 70 ans et l’operation me parait dangereuse j’attends une reponse et des conseils de votre part en vous en remerçiant.

Répondre
sylive belaakalia 12 octobre 2019 - 10 h 55 min

alors concrètement quel produit doit on prendre en cas de reflux gastrique chronique (crachats en permanence…) ??

Répondre
Wirtz 4 octobre 2019 - 20 h 58 min

Voilà un article des plus intéressant.
Mais que proposez vous comme alternative .?

Répondre
NA HALIMA 9 mai 2020 - 16 h 05 min

c’est intéressant de connaitre les méfaits de ces remèdes, mais qu’est ce qu’il faut de naturel pour guérir de ces différents ulcères?

Répondre
BELLOT 4 octobre 2019 - 8 h 31 min

Un immense merci pour cette information. J’ai aujourd’hui 56 ans et mon médecin me prescrit régulièrement des IPP parallèlement à des anti-inflammatoires. Ors, je ressens déjà les prémisses de perte de mémoire. Ma mère à 79 ans en consomme régulièrement depuis 15/20 ans et présente des troubles mnésiques graves, nous allons vers un diagnostic Alzheimer… Peut-être y a-t-il un lien de cause à effet. Je ne connaissais pas ces risques ni les alternatives moins délétères, je vais cesser immédiatement de prendre ces poisons pris seulement en préventif! MERCI de l’information, je suis convaincue que mieux nous serons informés et plus nous pourrons être des consommateurs avisés et responsables.

Répondre
Luigi Palmieri 17 septembre 2019 - 10 h 10 min

Bonjour,
Je reçois depuis quelques temps votre lettre de nouvelles et je m’en réjouis.
Je ne suis pas un féru de la médecine naturelle, bien que ma femme le soit, mais je voulais vous féliciter pour la forme et le contenu de vos lettres. J’ai toujours eu une certaine retenue concernant les articles écrits ou vidéos sur des sujets de la santé naturelle soutenus par de grandes déclarations, mais pas bien documentés ou voire pas du tout.
Je lis donc votre lettre avec intérêt.
Dans la lettre concernant les brûlures d’estomac, vous posiez entre autre, cette question, je copie « D’après vous, pourquoi assiste-t-on à une telle dérive par rapport au serment d’Hippocrate ? »
Il est évident pour moi que notre société, dite moderne, a désacralisé tout ce qui l’est. Le sacré de la famille, du couple, de la sexualité, de l’individu, tous ces sujets vitaux sont tombés dans le grand bouillon du relativisme. Enlever l’aspect sacré d’une chose c’est la réduire à pas grand chose, c’est la banaliser. On en est arrivé à banaliser la valeur de la vie même. Par exemple, aux Etats-Unis, si vous détruisez un oeuf de tortue marine, vous êtes passible d’une amende de plusieurs milliers de dollars, si vous détruisez volontairement un oeuf d’aigle chauve, vous êtes passible d’une amende de plusieurs dizaines de milliers de dollars et vous risquez la prison. Je comprends que nous avons la responsabilité de préserver les espèces menacées de disparition. Mais à l’inverse, on peut tuer impunément des bébés. Il a même était proposé, par un sénateur, la possibilité de tuer un enfant nouveau-né juste après sa naissance.
Que ce soit le citoyen lambda ou le spécialiste en blouse blanche, dès que nous désacralisons la vie, on la banalise et la réduit à pas grand chose.
Merci encore.

Luigi

Répondre
moise pierres 16 septembre 2019 - 7 h 11 min

tres bien

Répondre
Ghesquiere 15 septembre 2019 - 11 h 11 min

Je suis très attentif à toutes vos analyses et recommandations. Il y a beaucoup de choses que je savais déjà et je dois vous dire que j’accorde une confiance assez sensible à vos articles. Cependant, à propos des IPP, je dois dire que ce médicament m’a littéralement changé la vie et dans bon sens. Je prends du Pentomed 20mg par jour depuis plusieurs années et j’ai évité un problème très grave au niveau de l’œsophage. J’avais des ulcères au stade C et avec ce médicament ça a complètement disparu ! J’ai une hernie hiatale assez importante depuis des années (j’ai 56 ans). J’ai bien tenté par la suite de me passer de ce traitement mais les fortes brûlures réapparaissent aussitôt. Je ne peux donc pas me passer de ce médicament, malheureusement.
Cordialement.

Répondre
Sylvain 13 octobre 2019 - 10 h 54 min

Je suis d’accord avec vous. Je prends des IPP depuis vingt ans. J’ai 76 et je n’expérimente aucun des ces effets indésirables dont on parle.
A chaque fois que j’ai essayé de remplacer les IPP par autre chose je me suis trouvé avec des complications. Asthme, atrophie d’une corde vocale dû à l’acidité.
J’ai essayé le vinaigre de cidre, l’aloe vera et ça n’a rien donné.
Et si ça empêche l’assimilation des vitamines, il suffit de prendre des compléments.
Des millions de personnes prennent des IPP et le pourcentage des complications est très petit.
Il faut arrêter le conspirationisme.

Répondre
Ghilain 13 septembre 2019 - 10 h 24 min

Merci pour vos lettres que j’apprécie beaucoup.
Concernant les IPP je prends du pantomed 40 mg Ma question fait-il partie des IPP et est-il dangereux?
Merci de me répondre. Le rioplan peut-il convenir lors de crampes? Bien à vous.

Répondre
Renault Catherine 12 septembre 2019 - 10 h 08 min

Vos lettres me pationnent chaque jour davantage. Mon mari est concerné par une prise de plusieurs années d’ezomeprazole. Il a à 73 ans de plus en plus de pertes de mémoire immédiate graves bien qu’il ait arrêté ce médicament depuis longtemps. Merci pour vos précieuses informations que je transmets à mes amis.
J’aimerais m’abonner à votre journal pour soutenir vos actions mais je n’y arrive pas comme indiqué à la fin de votre vidéo. Dites moi comment faire

Répondre
AZDOUD Driss 12 septembre 2019 - 9 h 47 min

Bonjour,
Sans le connaître, vous parlez de mon père dans cet article clair, précis et surtout pertinent.
Mon père est aujourd’hui âgé de 89 ans. Depuis une huitaine d’années, il a été mis sous IPP à vie pour l’aider à supporter les effets indésirables d’une hernie hiatale. Mal nous a pris d’avoir obéit sans sourciller au médecin. En novembre dernier, suite à une fibroscopie, on lui a découvert une tumeur gastrique naissante. On l’a opéré pour ça et on a réduit son hernie. Depuis l’opération en janvier 2019, plus de reflux gastrique, plus de brûlures et les scanners de contrôle sont normaux ainsi que les analyses sanguines en relation avec sa tumeur. Pour cela, tout le monde souffle enfin, mais, hélas, c’est sans compter avec les effets de IPP car mon père est aujourd’hui en proie à des pertes de mémoire impressionnantes et à des épisodes de démence. En lisant ici et là, j’ai bien compris que nous sommes en train de récolter les conséquences de notre ignorance, de l’incompétence de certains de nos médecins et de la complicité des tutelles.
Merci à vous de tirer la sonnette d’alarme sur les IPP. Arrêtons le massacre.

Répondre
bourgeois 11 septembre 2019 - 21 h 35 min

c’est avec beaucoup d’attention que j’ai parcouru votre message. Depuis des années je souffre de brûlures d’estomac. Pour me soulager je prends du Pariet de temps en temps mais n’arrive pas à éradiquer la bactérie Helicobacter pylori . Mon médecin m’a prescrit une trithérapie que j’ai du stopper suite à des effets secondaires. J’ai essayé l’argent colloïdal mais juste un soulagement. Merci de m’aider en médecine naturelle afin d’éliminer à tout jamais cette bactérie. (je demeure au Canada)

Répondre
Gilles Godin 11 septembre 2019 - 19 h 10 min

J’ai pris connaissance de votre commentaire au sujet des IPP. Moi ça fait des années que ce médicament me fut prescrit (Pantoprazole 40 mg.) A chaque fois que j’arrête plus de trois jours les brulures reprennent. J’ai d’ailleurs une petite hernis hyatale qui est stable.
Je me pose vraiment des questions.
Que feriez-vous…

Répondre
PAESANO NEE FLAMENT 10 septembre 2019 - 13 h 09 min

je prends des ipp depuis des annees et ce que vous ecrivez je sais que c’est réel, mais quel remède prendre pour remplacer le meprazole? idem quand j’arrete c’est pire? je prends l’homeopathie pour les remontees gastriques, mais pas assez efficaces, comment faire? oui c’es tune cercle vicieux
marie

Répondre
Jean-Claude Boudreau 8 septembre 2019 - 15 h 40 min

Je suis entièrement d’accord avec vos propos car à mon avis les médecins sont à la solde des Bigs pharmas (en bénéfices financiers: cadeaux, vacances, séminaires, etc..) et des pays ayant légiférés pour une assurance santé publique.
Merci pour vos alertes très pertinentes et très bien expliquées.

Répondre
Delwaide Claudine 8 septembre 2019 - 10 h 13 min

Je veux bien croire que tous ces médicaments ont des effets secondaires, mais supporter les brûlures d’estomac et le reflux gastro oesophagien, le perpétuel goût acide en bouche , ce n’est pas possible non plus ! Vous ne donnez pas de solution alternative !

Répondre
MARBAIX JACQUELINE 7 septembre 2019 - 17 h 42 min

tout-à fait d’accord avec vous! il est évident auJourd’hui que la médecine est à la solde des lobis pharmaceutiques et qu’elle devient impuissante à GUERIR ou même à soigner la plupart des maladies…certains médecins ont sont conscients mais totallement impuissants devant les maladies d’aujourdhui…quel est celui qui reviendra aux remèdes à base de plantes et a une nutrition correcte… »ils »n’ont pas « appris  » à l’unif…!!! on nous précipite dans la tombe…plein de gens deviennent malades et la médecine devient impuissante…de plus en plus…puis c’est la chirurgie qui vous ampute d’un organe ou l’autre…pauvre de nous dans ce monde qui est gouverné par le pouvoir de l’argent
…je vous suis dans vos conseils de soins naturels…

Répondre
Chris 7 septembre 2019 - 15 h 34 min

une lettre qui a le mérite d’être explicite !

Répondre
Marguerite Audet 7 septembre 2019 - 8 h 06 min

Intéressant mais beaucoup trop d’explications, on apprend rien qui nous aide à remplacer les produits néfastes comme vous dites.
Je dirais trop de placotages pour rien dire . Merci quand même.

Répondre
Arnaud 5 septembre 2019 - 10 h 24 min

Bonjour M. Bazin,
Etant sous Esomeprazole 20mg depuis plus de 15 ans à raison d’une gélule tous les matins, j’ai tenté à plusieurs reprises d’arrêter ce traitement que je sais nocif mais à chaque fois je suis confronté au fameux « effet rebond » et le reflux ainsi que les brûlures gastriques reprennent de plus belle au bout de quelques jours…quelles solutions naturelles alternatives préconisez-vous pour arriver à ce débarrasser définitivement de ce médicament ? Merci de votre réponse et bravo à vous de réveiller les consciences sur les dangers alimentaires auxquels nous sont confrontés au quotidien.
Cordialement,
Wilfrid Arnaud

Répondre
Claudette Michel 2 septembre 2019 - 15 h 14 min

Mon cardiologue m’a prescrit Dexilant 30mg.pour protéger l’estomac car je prends Eliquis 5 mg. Comment je peut le remplacer par des produits naturels vous remerciant à l’avance.

Répondre
Parra 2 septembre 2019 - 12 h 56 min

Bonjour,
Je dois vous dire un grand merci pour toutes vos lettre d’informations. Encore mille fois merci pour votre aide précieuse contre cette médecine aveugle qui ne sait que former des rédacteurs d’ordonnances et non de vrais médecins .
De plus j’apprécie beaucoup que vous nous informiez sans vouloir nous vendre quelque chose à la fin de la lettre . Ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres de vos confrères .
Encore une fois GRAND MERCI à vous .
G uy Parra

Répondre
marie france 2 septembre 2019 - 12 h 32 min

c’est vraiment du n’importe quoi les ipp sont utilisés depuis 30 ans et le premier a ete Mopral qui a permis d’eviter des milliers de chirurgie de l’estomac notamment dans les ulcères gastriques qui ne sont pas dus a l’alimentation mais à une bacterie . Dans le cas d’ailleurs du syndrome zollinger ellison la posologie est triplée et ce toute la vie des patients et aucun effet secondaire que vous avancez n’a jamais été relaté . Evitez d’avancer des theories fumeuses sur des soit disant recherches allemandes ou choisissez des revues cmme Lancet qui est une reference médicale serieuse

Répondre
Marie 2 septembre 2019 - 9 h 29 min

Devant l’aggravation de mon état, toux de plus en plus intensive, j’ai décidé de moi même d’arrêter les IPP. Trois jours après, aidée par le Gaviscon, j’ai eu l’impression de revivre. Mon RGO et mon hernie hiatale sont toujours là, mais j’en souffre moins. Après avoir dû me passer de salade et autres légumes crus, de fruits frais, d’orange ou de kiwis… (Je devais me contenter de bananes) j’ai recommencé avec précaution à manger des fruits. J’ai constaté que les aliments sucrés provoquaient les quintes de toux. J’ai prévenu mon médecin de l’arrêt du traitement, il n’a pas fait de commentaire. Je reste prudente sur mon alimentation, je sais que je ne suis pas guérie mais au moins je ne continue pas à m’empoisonner et ma vie est bien meilleure.

Répondre
Serres 2 septembre 2019 - 8 h 24 min

La première fois que l’on m’a prescrit de l’oméprazole, j’ai cherché la signification d’IPP et lorsque j’ai su, je me suis dit, c’est un non sens car on a besoin de cette acidité pour digérer. On m’a répondu que c’était plus compliqué que ça, et j’ai fait confiance pendant des années. Je souffrais de RGO qui me faisait tousser, mon entourage était inquiet devant mes quintes de toux. J’arrêtais de temps en temps puis j’en reprenais. Pour une gastroscopie prescrite car je souffrais de plus en plus, on m’a augmenté la dose temporairement. Une semaine après j’étais dans un tel état que j’ai décidé d’arrêter. Trois jours après j’ai eu l’impression de renaître. Avec du Gaviscon j’ai passé l’étape et ensuite j’ai pu n’en prendre qu’occasionnellement. Depuis longtemps je ne pouvais plus manger une feuille de salade ou un fruit, je devais me contenter de bananes. Les kiwis ou les oranges étaient de l’acide pour mon œsophage. Mais cette année (deux ans après l’arrêt des IPP) je peux manger des pêches et autres fruits de saison. Quant on pense au coût pour la sécurité sociale de ce poison et que pour économiser 120 millions par an on dérembourse l’homéopathie, on comprends bien que ce n’est pas l’intérêt des malades qui prévaut. Merci pour cet article qui, je l’espère en fera réfléchir plus d’un, à commencer par les médecins.

Répondre
Brigitte 2 septembre 2019 - 7 h 24 min

Bravo pour cet article qui est vraiment très intéressant ! Je prenais dU PANDOMED . Mais maintenant je fais des cures 1 à 2 fois par an et si j’ai des brûlures et mal au clapet je prends des cachets au gingembre très rarement .
J’ai hâte de lire votre solution !
Encore merci

Répondre
FIGON 27 août 2019 - 8 h 50 min

Bonjour, Votre message ‘a beaucoup intéressé car pour soulager des brûlures d’estomac,je prends chaque soir 1 comprimé de Lanzoprazole et ce,depuis plusieurs années. Y a-t-il un moyen de remplacer la prise de ce médicament par d’autres remèdes non dangereux ? Merci d’avance pour votre réponse.

Répondre
DE CADOLLE ALAIN 26 août 2019 - 16 h 21 min

Comme d’habitude, excellent article, clair et révélateur, un peu long cependant.

Ces articles devraient etre envoyés pour la moitié ou le tiers a 2 ou 3 jours d’affilée.

Répondre
Flament 25 août 2019 - 12 h 10 min

L article est bien mais vous parlez souvent des alternatives sans dire lesquelles

Répondre
Cohen 25 août 2019 - 10 h 20 min

Bonjour,

Pouvez-vous nous donner une alternative à ces médicaments dangereux.
Je prends de l’Inexium depuis des années qui me conviennent tout à fait.
Si j’omets d’en prendre, j’ai de terribles brulures d’estomac.
Merci de votre réponse,
Cordialement,

Nelly Cohen

Répondre
DEMAILLE mb 23 août 2019 - 17 h 10 min

Bonjour, c’est juste une erreur de frappe qui change le sens de la lecture : Dans le 2e paragraphe « de Charybde en Scylla », je pense qu’il faut lire perforation de l’estomac et non performation …
Il serait agréable de trouver à la suite de l’articles vos conseils :homéopathiques ou phyto-thérapeutiques … les articles sont complets et clairs. Merci

Répondre
Masson 17 août 2019 - 8 h 08 min

Merci pour touts ces bon conseils ! Je prends de l’omeprazole depuis 2006 pour un reflux gastrique trop fort et vue tout ce que je sais maintenant je préfèrerais prendre des produits naturel que me conseiller vous ? Merci beaucoup pour tout !

Répondre
Denizot Françoise 15 août 2019 - 10 h 47 min

Bonjour
Je suis entièrement d’accord avec votre lettre et je s’ouffre moi aussi de brûlures d’estomac qui me faisaient énormément souffrir chaque fois que j’avalais. Mon médecin m’avait prescrit pentoprazole que j’ai pris pendant 1mois et après examen le gastroentérologue m’avait prescrit : traitement à vie. Trop facile ! Je me soigne avec l’omeopathie mon homéopathe m’a conseillé de faire des cures de gel d’aloevera, maintenant j’achète bianacide, en comprimés c’est naturel et quel changement 😎.
Bien cordialement

Répondre
sd 22 novembre 2019 - 1 h 53 min

le bianacid calme vraiment vos brulures?

Répondre
Jean aimé Ikina 15 août 2019 - 7 h 34 min

Vraiment merci pour la connaissance que vous m’aviez donné de la part des anti-acide et les omeprazol et de me faire comprendre la différence de la brûlure d’estomac et la gastrite

Répondre
Guerin 14 août 2019 - 17 h 40 min

Bonjour
Et après avoir fait cet article vous préconisez quoi pour les hernies hiatales?
Vous semez la panique et ne donnez pas de solutions à la fin.
Qu’allez Trouver contre le Gaviscon maintenant ?
Vous êtes journaliste et non médecin.
Cordialement.
AM Guerin

Répondre
Villemin sylvie 14 août 2019 - 8 h 56 min

Bonjour
Mon petit fils né avec deux mois d’avance prend du gaviscon avant chaque tétée car il régurgite beaucoup. Est ce dangereux pour sa santé.
J’espère une réponse.
En tout cas merci pour toutes vos informations protéger notre santé .
Cordialement. Sylvie

Répondre
delaigue 13 août 2019 - 14 h 17 min

Bonjour,

Biensur que vous avez raison!
On peut prendre ou donner de l’argile diluée avec 1 cuillère de bois ou plastique (pas de métal).

Répondre
Rémy Honoré 12 août 2019 - 21 h 25 min

Bravo pour l’article : clair, précis et bien résumé !

Répondre
CHOULAK 11 août 2019 - 11 h 14 min

Bonjour Docteur,
Tout d’abord ,je tenais à vous remercier pour les informations médicales que vous nous adresser pour mieux nous éclairer sur notre santé.
De plus ,vous le faites gratuitement pour permettre à toute personne de s’informer(ce qui est rare de nos jours), geste qui prouve votre Humanisme, bon sens et votre volonté de renseigner pour éclairer ,soulager et guérir.

Ainsi ,je suis confirme et suis d’accord avec tout ce que vous dites et rapportez et l’ai meme constaté sur moi meme et bon nombre de personnes autour de moi,je sais aussi que bon nombre de médicaments sont une grosse affaire commerciale et que nous patients restons (les dindons de la farce).
Du fait que nous n’ayons point d’autres moyens de soulagement et de guérison,encore moins d’informations sur les produits naturels et sans effet secondaire sur notre santé,nous restons désarmés face à nos problèmes de santé.
Je dirai meme que certains médecins sans mauvaise intention aucune, nous les prescrivent car eux memes ne sont pas au courant des dangers de ces médicaments sur notre santé.
Si nous faisons confiance,c’est tout simplement parce que nous n’avons aucun moyen de guérison ou soulagement devant un état de santé qui nous met KO.
Ainsi si vous avez des remèdes naturels et non nocifs à notre santé,on serait ravi de les connaitre pour ne plus souffrir et de connaitre les aliments à éviter et bien sur ceux qui sont les plus conseillés.
Je vous remercie pour les informations adressées et pour la bonne volonté que vous mettez en oeuvre pour apporter soulagement et peut etre guérison avec les produits naturels dont vous allez nous faire part prochainement.
Avec mes remerciements et cordiales salutations.
Sissi

Répondre
Clement 10 août 2019 - 20 h 47 min

Votre article est très intéressant bien sûr et thé fais parti des patients qui prennent en traitement cure de plusieurs mois de l inipomp 40 car j ai des spasme œsophagien insupportable qui font penser à une crise cardiaque quand ça me prend la tant suivi par un spécialiste il n a pas chercher à m soigner autrement j ai des polypes à l estomac qu il retire quand ils sont trop gros je suis pressée de vs lire sur les médications naturelles que vs vs voudrez bien ns conseiller Cordialement Élisabeth Clement de Draguignan

Répondre
Estephan 10 août 2019 - 12 h 54 min

Bonjour Mr Bazin
D’abord , merci pour tous vos messages, très pertinents. Oh combien je suis d’accord avec vous. Il y’a bien longtemps que j’ai adopté cette méthode, que des produits naturels pour tout soigner, étant issue du milieu médical, j’ai dû abandonner ce dernier qui ne correspondait pas à ma manière de soigner.
J’ai travaillé avec les huiles essentielles durant 17 ans , leur efficacité n’est plus à prouver. J’ai converti des milliers de personnes aux produits naturels….j’ai pu en sauver quelques uns …
Je vous félicite pour votre action et vous souhaite du courage, car ce n’est pas facile de batailler contre des Lobies….

Répondre
Carline 10 août 2019 - 8 h 33 min

Bonjour, je viens de lire votre article sur les brûlures d’estomac. L’an dernier l’on m’a annoncé que j’avais une insuffisance cardiaque, hospitalisation, pose d’un sten actif et remise dun protocole soit une dizaine de médicaments par jour. Pour la petite histoire, ma myopathie cardiaque fait suite à un cancer du sein avec ablation que j’ai eu il y a 15 ans, avec malheureusement surdosage de chimio au 3eme protocole (ils n’avaient pas fait attention que j’avais perdu 15 kgs) additionné de 30 séances de rayons. Bref, brûlée. Mise en invalidité et voilà today mise en ALD à vie. Mais revenons à la bradée de médicaments liée à mon insuffisance cardiaque. Il faut savoir que je ne prenais plus aucun médicaments. Du jour au lendemain mon corps a dû s’ habituer à toute cette batterie dont le Pantoprazole. Je ne sais si c’est ce médicament qui a provoqué la chute de ma vésicule biliaire 1 mois après (avec infection). Tjrs est il que six mois après
on me l’enlevait.
Pourquoi, ne nous demandons nous pas au moment de la remise d’un protocole (très à la mode en ce moment) si notre corps va supporter tel ou autre médicament ? Non on vous l’impose! Pourquoi ???

Répondre
Elisa 8 août 2019 - 8 h 48 min

Bonjour,
Suite à la prise de comprimés de fer pendant 6 mois il y a 4 ans, j’avais développé une petite ulcération au niveau de la jonction entre l’œsophage et l’estomac. J’avais pris 4 jours Mopral puis changé pour Inexium mais j’ai développé tout de suite des vertiges et des maux de tête; Je n’ai pas pu continuer suite à ces effets secondaires importants. Je confirme, les IPP sont dangereux pour la santé et j’ai 2 amies qui en prennent depuis 5 ans, l’une a développé de très gros problèmes de transit et de constipation, l’autre a vu ses problèmes d’insomnie s’aggraver. De mon côté, j’ai bien du trouver une solution pour me soigner et je me suis tournée vers une alimentation la plus naturelle possible avec la suppression des fruits acides, du vinaigre, moutarde, épices, le moins possibles de yaourts au lait de vache, le plus possible d’aliments alcanisants, fruits, légumes,…..Je continue à manger de la viande, du poisson, du fromage, quasiment de tout et j’ai trouvé un remède radical pour calmer les brûlures d’estomac quand celles-ci reviennent. Le lait d’amande nature sans sucres ajoutés que je trouve au rayon Bio dans mon supermarché. Par contre, j’ai tout de même gardé une sensibilité à l’œsophage et je fais très attention à la prise de médicaments ou de plantes même anodines car quand on est sensible de l’estomac, on l’est à vie. Il m’est arrivé de prendre des plantes pour le sommeil avec à l’intérieur des composants comme de l’acide citrique et du magnésium marin. 5 minutes après, grosses brûlures d’estomacs. Donc, attention aussi à cela pour protéger votre muqueuse. Bon courage à tous et à toutes dans votre guérison ! Et, tournez vous vers des remèdes naturels. Mopral et Inexium pendant des années c’est dangereux !

Répondre
lucille breton 7 août 2019 - 21 h 47 min

mr bazin j.aime tous la documentation que vous nous envoyer j.ai toujours hate de vous lire et je vous approuve a cent pour cent .j.adore les produit naturelmalheureusement ont sort chez les docteurs avec une prescription et on n.en prend faute de renseignement de ma part je suis contente de vous avoir decouvert et j.ai toujours hate de vous lire merci

Répondre
martine guillaume 6 août 2019 - 8 h 33 min

bonjour, je suis un peu sidérée de ce que j’apprends mais j’en retient quelque chose de précieux que je prônais déjà pour moi meme : utiliser le moins de médicament possible ou en tous cas le moins souvent possible et le moins longtemps que possible. la nature nous permet de nous soigner efficacement et peu de gens le savent certains même ne le croient pas. vous avez raison sur ce point : les médicaments soignent les symptômes mais pas la maladie. merci beaucoup pour tous les renseignements que vous nous donnez

Répondre
gerard claude 2 août 2019 - 14 h 00 min

bonjour
je suis d’accord avec vous étant passé par la

Répondre
Ariane 29 juillet 2019 - 8 h 28 min

bjr, question, comment éliminer en masse une population?: soit en prescrivant des médicaments qui tuent à la longue pour ne surtout pas faire le rapprochement et quand les effets mortels sont publiés il y a déjà des milliers de cadavres., ( c’est ça de gagner.) soit en pulvérisant de l’insecticide à humains…. il faut bien sûr réduire la population et tous les moyens sont bons, d’ici à ce que le monde prend conscience que tout ce cinéma est une grande farce farce les morts se comptent par millions. Continuez, félicitation et courage Bien à vous. Ariane

Répondre
Francoise Lacoix 17 juillet 2019 - 22 h 34 min

J’ai 88 ans depuis plu de 30 ans que mon médecin m’a prescris du Pantoprazole 80 mg on m’a toujours dit que c’était pour ma pression.
SVP Éclairez moi merci de votre réponse
je viens d’arrêter de le prendre

Répondre
Cahour 16 juillet 2019 - 10 h 31 min

Oui,vous faites bien paniquer et sur le fond avez sans doute raison . Mais que faire,?

Répondre
bonavia 15 juillet 2019 - 7 h 51 min

Bonjour,
Lu avec grand intérêt mais que faire d’autre ????
Mon mari souffre de cela depuis des années et a retrouvé un confort de vie avec oméprazole !
Avec quoi remplacer ce médicament svp ? Merci !
My

Répondre
CEURVORST 14 juillet 2019 - 8 h 54 min

Bonjour, merci mais que faire en cas d’oesophagite de Barreth ??🧐🧐

Répondre
Fiorucci 13 juillet 2019 - 21 h 37 min

Je suis d’accord avec Vous, mais où est la solution ?

Répondre
Annick 8 juillet 2019 - 13 h 08 min

Bonjour,
J’ai lu, avec beaucoup d’Attention, votre lettre sur les brûlures. Je souffre moi-même de ce problème depuis des années et j’ai dû passer par la case omeprazole (prescrit par mon gastro-entérologue) pendant de longs mois. Apres avoir découvert les effets ravageurs de ce médicament, je suis passée au zantac, moins dangereux mais qui reste un produit chimique. Entre temps, j’ai supprimé ou diminué certains aliments et j’ai pris du vinaigre de cidre de pomme tant vanté pour ses bienfaits. Malheureusement les effets n’ont pas été exceptionnels. Donc retour à la case depart et au zantac!
Parmi toutes les études sur ce sujet, a-t-on découvert un moyen naturel pour arrêter les brûlures?
Merci pour ces lettres qui sont tres intéressantes et instructives !

Répondre
Ariane 30 juillet 2019 - 14 h 12 min

Bjr. Chère Annick., tout est fait pr que ns, les humains prennent des médicaments à outrances qui ne nous soignent pas, au contraire provoquent plus de « maladies  » bien plus grave, afin de ns obliger soit d’en prendre plus, soit à vie….! Pour ma part il y a une option (mais je ne suis pas dans la souffrance de chacun) à tout mon entourage j’ai depuis très longtemps que je conseille l’ARGILE VERTE SURFINE la vraie en poudre. Contre les brûlures d’estomac, l’acidité gastrique les ulcères et bien d’autres utilisations… tous ces médicaments chimiques contre l’acidité détruisent la production de notre propre production et prennent le relaie, donc si on arrête d’en prendre l’estomac n’arrive plus à digérer etc…. avec l’argile, c’est un produit qui a sa propre nature, donc il agit non pas comme un CATAPLASME inerte et que se soit le corps qui est obliger de s’épuiser à faire le travail, l’argile aide à éliminer tous ce qui peut nuire à notre corps en creusant les plaies jusqu’à ce quelle soit prête à cicatriser., les déchets sont évacuer par voie naturelle. Les deux premiers jours sont peut être un peu durs, mais quel soulagement et quelle joie de s’être débarrassé de tous ces produits chimiques qu’on nous fait avaler. Si vs voulez essayer : 1 càs dans 1ltr d’eau de source, laisser décanter 1h minimum , en cas de lésion interne secouer la bouteille et prenez 1 verre le matin à jeun et 1 verre le soir au coucher. S’il n’y a pas de lésion pour faire un simple nettoyage ne buvez que l’eau. N’achetez pas votre argile verte en pharmacie ou en gélules, on ne sait ce qu’ils mettent dedans. Personnellement je la prend chez argiletz, depuis 30 ans je n’ai jamais été
déçu. Il faudrait revoir aussi votre alimentation. Sur youtub il y pas mal de conseils aussi. Bon courage et meilleures santé. Ariane

Répondre
Loquet 8 juillet 2019 - 7 h 44 min

Sur les abus médicamenteux : ma fille atteinte d’un syndrôme de Prader Willi a été victime l’an passé d’un syndrôme malin des neuroleptiques. En effet, prenant des médicaments antiépileptiques, il lui était administré des neuroleptiques contre indiqués par ces antiépileptiques. De plus,le psychiatre de l’institution où elle réside accumulait les neuroleptiques bien que nous lui ayons indiqué ces contre indications ! Aujourd’hui notre fille va mieux un an après seulement.

Répondre
Brouard 2 juillet 2019 - 18 h 41 min

Bonjour, quelles solutions autres quand on a u e hernie hiatale et quand on a déjà essayé tout un tas de solutions naturelles?

Répondre
CHERET 2 juillet 2019 - 9 h 22 min

Bonjour,
Je prends de l’Inexium 40 quotidiennement depuis 16 ans…
J’avais de gros problèmes de reflux causant des problèmes ORL. On m’a diagnostiqué une hernie hiatale et l’on m’a proposé de la traiter chirurgicalement. Sans que j’en aie été informée auparavant, l’on m’a enlevé le clapet et malheureusement, la valve mécanique que le chirurgien a créée n’a pas fonctionné une seule journée. Je ne semble donc pas avoir d’autre choix pour protéger mon œsophage que de prendre des IPP à vie. Qu’en pensez-vous ?

Répondre
BASER 20 juin 2019 - 13 h 49 min

OMEPRAZOLE. C’est ce que mes grands-parents prennent depuis des années, et je remarque qu’ils sont de moins en moins attentifs à ce qu’il font, ma grand-mère en particulier, elle oublie souvent ce qu’elle doit faire, de plus il leur est prescrit des aspirines type dafalgan alors qu’ils ont des problèmes de tension… que pouvez vous conseiller comme méthode naturelle ? Merci d’avance..

Répondre
Portugues 18 juin 2019 - 9 h 44 min

Bonjour,
Souffrant de RGO depuis des années , mon médecin m’a prescrit du Lanzoprazole
Effet quasi immédiat , plus aucune brûlure ni reflux, pluas aucune impression de ne pas digérer et de ventre lourd.
J’ai toujours eu des doutes sur ces médicaments qui vont contre la nature. Votre article estinteressant , mais il ne propose pas d’alternative « saine », si il en existe une !!

Répondre
Ch. Jumel 12 juin 2019 - 0 h 12 min

je suis malheureusement dans un cas extrême car j’étais sous IPP depuis beaucoup d’années 3 à 4 fois p/j 40mg. Vers l’âge de 4 ans et tous les jours voici mes problèmes: Constipations chroniques, digestions difficiles, Jamais soignée, J’ai maintenant une hernie hiatale. À l’âge adulte rien n’a changé et ma constipation finit par provoquer des colites spasmodiques inflammatoires, perte de connaissance, transpiration excessive, violentes douleurs au ventre; le 10-5-19 j’ai eu une crise dans le tram et emmenée aux urgences de l’hôpital. Depuis août 2018 j’ai perdu 15kg 600 ayant des nausées continuelles je n’arrive plus à faire des repas normaux, et je continue à perdre du poids. Le 9/1/19 hospitalisée pour m’opérer de la vésicule ainsi que calculs des voies biliaires. Malgré tous ces problèmes dus aux IPP, ceux-ci m’ont provoqué des kystes dans l’estomac, calcium en chute libre ainsi que la vitamine D, douleurs partout, et toujours la nausée, etc. J’ai pris la décision de tout arrêter les IPP qui ne m’ont jamais aidée. J’avais un RDV le 10/5/19 avec le Gastro car j’ai une toux due à une irritation de l’eosophage stipulé dans le rapport avant l’intervention du 9/1. J’ai informé le Gastro que l’IPP provoquait des effets secondaires il n’a rien voulu entendre et m’a remis ses IPP sur l’ordonnance. Je lui ai dit que je ne les prendrais pas et ça la mis en colère; c’était le combat du plus fort. Après son RDV j’avais le physio ensuite j’ai marché un peu jusqu’à l’arrêt du tram et c’est là que j’ai eu la Colite et l’intervention de l’ambulance. Ce Gastro qui a été mis au courant de mon malaise et bien son seul soucis c’était de me refiler ses IPP. Je n’avais qu’une envie c’était lui hurler d’arrêter de me donner ses IPP.

Répondre
MJ Beaulaton 10 juin 2019 - 14 h 01 min

J’ai bien compris les dangers des IPP, mais que proposez-vous ?… le lien indiqué à la fin de cet article ne fonctionne pas, et on ne trouve aucune solution efficace sur internet. Je comprends tout à fait qu’il faut garder le suspens pour inciter à s’abonner à la revue, mais sans être sûre d’avoir la réponse attendue, j’hésite! En attendant je continue à prendre l’IPP maléfique

Répondre
DR BOUSSER JEAN PATRICK 9 juin 2019 - 10 h 33 min

ok
MAIS le medecin rea que jesuis se souvient d avant les
IPP=
des ulcus aigus ou chroniques perforants et /ou hemorragiques mortels
des pancreatites necrosantes massives mortelles

des reflux gastro oesophagiens invalidants et resistants a tout autre traitement
DONC OK AVEC VOUS POUR INDICATIONS SELECTIONNEESET LIMITEES A 2 MOIS MAXI

Répondre
Fortier 5 juin 2019 - 17 h 50 min

tres bien l’article qui nous prévient d’éviter de prendre des IPP tel inexium
, mais vous ne dites pas ce qu’il faut prendre pour remplacer ce médicament.

Répondre
MARCHAND Josiane 5 juin 2019 - 10 h 18 min

Vous dites qu’il y a des méthodes autres que les IPP pour les reflux, quels sont ils ?

Répondre
MICHELE michele febvay 5 juin 2019 - 8 h 13 min

on nous dit ce qui est mauvais pour nous mais pas ce qui serait bon

Répondre
Rschoos 3 juin 2019 - 8 h 35 min

Au sujet des IPP, je pense avoir commence a avoir des problemes gastriques dans ma jeunesse, il y a 50 ans, en mangeant des sauces epicees??? 40 ans plus tard, j’ai eu des attaques gastriques (GERD) et les IPP (marques Nexium et maintenant Ezomeprazole), m’ont SAUVEZ LA VIE. Je les prends depuis 12 ans et c’est, d’apres plusieurs medecins sur trois continents, un medicament que je devrai prendre a vie, meme si les endoscopies revelent que ma trachea et intestin restent lisse et une operation ne se justifie pas. J’ai 72 ans, en pleine sante, reste tres actif physiquement et mange tres sainement. Le seul medicament que je prends a part Ezomeprazole est du Dutasteride et du Tamsulosine pendant une periode limitee pour un probleme de prostate qualifie de mineur.
EFFET des 17 incidents de GERD: : AUCUN REFLUX ou brulures d’estomac du tout mais l’ASPHYXIE presque TOTALE; dans deux cas, je suis tombe inconscient, une fois contre le coin du lavabos qui a laisse des traces et les autres fois avec asphyxies partielles qui duraient jusqu’a 20 minutes, le temps que 2 tablettes de 40 mg (normalement une par jour) prenne effect. C’etait moralement tres penible au point ou je dis a mes amis que je suis mort 17 fois. Le miracle, c’etait l’IPP.
Vous me diriez certaintenant que mon cas est extreme et justifie ces medicaments, mais je vis maintenant avec l’anxiete de savoir que ma vie sera probablement abregee, un sujet que mes medecins n’ont jamais aborde.
J’aimerais ajouter que ma dentiste pense aussi que mes nombreuses carries et autres sont tres probablement du a un excess d’acide qui s’accumule pendant le sommeil.
Toujours en etant conscient que je suis un cas particulier, j’aimerais que vous preniez le temps de m’offrir un conseil ou une recommandation. Je serais naturellement dispose a etre un sujet d’etude sur les IPP ou autres si l’occasion m’etait donnee. Merci. bob schoos

Répondre
Monique L 2 juin 2019 - 0 h 58 min

Merci pour cette belle revue scientifique et médicale à contre-courant des lobbies et mauvaises pratiques et longue vie à votre action ! Pour répondre à quelques commentaires, je sais actuellement comment résoudre immédiatement mes problèmes de reflux et d’acidité et pour un coût presque nul !
Mais je ne sais pas si ma méthode peut convenir à tout le monde, en tous cas, ce ne sera pas dangereux pour vous d’essayer !
J’ai développé une fibromyalgie il y a dix ans à type d’épuisement, de douleurs et de migraines, ainsi que des symptômes variés par exemple névrite optique passagère, pieds plats passagers, une maladie désarçonnante, mais j’avais déjà des problèmes inflammatoires intestinaux et des réactions allergiques et auto-immunes de type psoriasis, allergie et eczéma depuis très longtemps, depuis l’enfance…
Et j’ai pris beaucoup de poids.
Actuellement j’en ai fini avec certains symptômes handicapant : épuisement, douleurs, migraines, et j’ai même retrouvé une énergie que je ne m’étais jamais connue.
J’avais déjà incriminé les produits laitiers de grande consommation, les protéines de lait, les additifs de type épaississant, les féculents de type pain blanc, pâtes, qui provoquaient de suite ballonnements, acidité et plus insidieusement épuisement, migraines et douleurs concernant les produits laitiers (seule leur éviction et réintroduction ponctuelle m’a permis de le savoir).
J’ai appris par moi-même que les féculents, tous, me provoquaient de la boulimie et qu’il fallait que je fasse attention aussi à ces délicieux fruits secs de type dattes, pour le retour de la boulimie, par contre no problemo avec les fruits crus.
En fait je n’ai plus de reflux ni de douleurs de type ulcère, après en avoir souffert pendant plus de 10 ans et avoir été abonnée au Phosphalugel bourré d’aluminium à raison de 3 ou + sachets par jour…
Il peut m’arriver d’avoir encore des reflux lors d’entorses à ma nouvelle alimentation et je reprends le remède qui m’avait permis de me passer du Phosphalugel, alors même que mon alimentation était cause de mes soucis.
Alors pour calmer une brûlure immédiatement, je dilue une demie-cuillère à café rase de poudre de gingembre dans un grand verre d’eau et j’en bois en petite gorgées jusqu’à être guérie. En général, je n’ai même pas besoin de vider le verre…
Cela pique la gorge et l’oesophage sur le moment et semble ajouter de la brûlure sur la brûlure, mais en fait une minute après, adieu toute brûlure, et tout est redevenu normal !
Franchement, c’est un remède connu par les peuples orientaux depuis très longtemps.
Et ensuite, je ne connais tout simplement plus ce problème, hors tentations malsaines, puisque j’ai soigné le mal à la racine, après avoir enfin été renseignée sur les régimes hypo-toxiques de type Dr Seignalet, Pr Joyeux, Irène Grosjean…
J’ai alors viré tous les produits laitiers et j’essaie de me passer le plus possible des féculents (tous, même les bons de type chataigne, riz, sarrazin, petit épeautre, kamut, quinoa et si je craque, j’essaie que ce soit là-dessus en évitant tout ce qui contient du gluten, est trop transformé, y compris le type de blé, ou ce qui est trop blanc et hyper glycémiant de type pommes de terre ou riz blanc, mais malheureusement les tentations sont légion, bien sucrées et pleines de poison et en craquant je retourne forcément à la boulimie…).
Grâce à ce régime, j’ai retrouve une pèche incroyable, une grande énergie et une meilleure clarté mentale, alors que je pensais ne pas pouvoir survivre sans féculents ni avoir la moindre énergie…
Je fais pas mal d’entorses que j’essaie de limiter sur deux ou trois jours mais je mange des féculents si je suis inexplicablement fatiguée et que mon alimentation hypotoxique ne suffit plus (cela m’est arrivé après 7 jours d’alimentation parfaite…).
J’expérimente moi-même sans coaching, donc ce n’est pas parfait.
Il faut insister aussi sur le manger cru, le plus possible avec un maximum de fruits, de légumes frais, mais aussi oeufs, etc… et surtout, surtout, en mastiquant et ensalivant chaque bouchée, 35 fois idéalement avant d’avaler, ainsi la digestion commence dès la bouche et nos ancêtres n’avaient pas la nourriture aussi molle et comme pré-digérée (sans le travail de nos enzymes et nos bactéries buccales) que nous avons. Certainement qu’ils mastiquaient beaucoup !
Alors malgré toutes mes entorses, malgré le fait que je me fais plaisir et que je mange gras ainsi que des fruits secs très sucrés et que je sois loin de mastiquer 35 fois en ce moment (mea culpa, gare aux salades délicieuses mais qu’on ne mastique pas autant que des carottes par exemple !), cela m’a permis de maigrir enfin, de perdre énormément de kilos sans douleur en supprimant enfin toute boulimie, moi qui en souffrais depuis si longtemps, à cause des sucres et surtout à cause des féculents, ces sucres lents (je l’ai enfin compris)… Depuis lors, la faim est réelle mais seulement vécue comme une petite douleur sous les cotes, qui ne me pousse pas à me jeter sur la nourriture…
Franchement, je revis car à 50 ans passés, j’avais 30 kilos de trop à perdre d’urgence pour éviter tous les problèmes qui guettent dans ce cas (diabète, maladies cardio-vasculaires, douleurs articulaires, estime de soi…), mais aussi j’ai pu atténuer et même supprimer douleurs, migraines et manque d’énergie.
J’espère que mon témoignage servira à d’autres victimes de cette société qui va à sa perdition et qui nous tue autant qu’elle détruit la nature et les animaux.

Répondre
Janov 1 juin 2019 - 17 h 53 min

Article intéressant mais un peu trop alarmiste.
Pas de réponse pour la substitution.
Faut-il s’abonner à votre revue? Curieux.
Bref, finalement, c’est un article commercial.

Répondre
Bundu 1 juin 2019 - 9 h 09 min

Trèsinteressant.

Répondre
Bossiere 30 mai 2019 - 10 h 16 min

Vraiment rassurant d’avoir une « autre voix », plus naturelle.
Quels remèdes naturels peut-on donc préconiser, à part le fait d’éviter notamment l’hyperphagie (très soignable, de façon étonnante) par une séance d’hypnothérapie efficace ?
Merci

Répondre
michel lecointe 29 mai 2019 - 10 h 47 min

L’exposé est convaincant mais déception car vous ne donnez aucun moyen de remplacement comment faut-il faire pour atténuer les brulures lorsu’on est obligé de prendre par exemple du Kardégic journellement?

Répondre
Mauchamp 28 mai 2019 - 9 h 16 min

Bonjour,
Mon mari est sous anti-plaquettaire suite à un AIT, aspirine 100mg, le médecin lui avait prescrit des IPP, qu’il n’a pas pris risque t-il à la longue d’avoir l’estomac endommagé, existe-t-il un alternative pour protéger celui-ci?
Bien cordialement

Répondre
Philiberte 27 mai 2019 - 7 h 45 min

Bonjour, J’ai sûrement mal lu, mais vous ne dites pas ce qu’il faut faire en cas de brûlures d’estomac. Je prends de l’esoméprazole, mais jamais régulièrement. Bonne journée.

Répondre
Dominique 23 mai 2019 - 7 h 52 min

Pourquoi après toutes ces explications inquiétantes sur la prise des IPP vous ne donnez pas de solutions ?
Cette lettre fait peur un point c’est tout.

Merci de faire connaître vos remèdes naturels

Répondre
Marinowitsch 22 mai 2019 - 16 h 27 min

ayant une hernie hiatale que puis-je faire car je ne veux pas prendre ni inexium ,ni le générique ésoméprazole ,quand j’ai des aigreurs d’estomac je mets une pincée de bicarbonate et un peu d’eau cela m’aide ,mais y a-t-il encore autre chose de naturel que l’on peut prendre par exemple des granulés homéopathique mais quoi par exemple.Car je ne suis pas pour les médicaments .Merci de votre réponse .Mme Marinowitsch

Répondre
arto 20 mai 2019 - 9 h 02 min

Bonjour,
Suite à votre lettre ,mon épouse qui souffre d’un diabète plus d’une polyarthrite rhumatoïde non déformante depuis plusieurs années .
prends 1 célebrex 200mg/jour
2 topalgic 200mg/jour
1lanzor15mg/jour
Je vie essayer de lui donner que 2 lanzor par semaine pour voir . Merci

Répondre
Bleuze fabienne 19 mai 2019 - 8 h 03 min

Je suis en plein désarroi. Je prends ce medicament depuis deux ans en complement d’un antidepresseur czr j’ai eu un ulcer. J’ai efgectivement des ballonnements et problemes intestinaux et j’ai decide d’arrêter laitages et gluten. Vous nous laissez vraimentcdans l’angoisse en ne mentionnant pas votre solution naturelle. Pourquoi cette strategie douloureuse ?
J’attends voscsolutions avec impatience et peut etre une proposition pour minimiser mon avenir potentiellement bien gris.
Merci

Répondre
Le Gac 18 mai 2019 - 20 h 58 min

Je vous remercie de tirer le signal d’alarme concernant cette situation de santé ubuesque. J’ai pris pendant des annees, hélas, ces produits toxiques parce que les medecins me disaient que j’avais trop d’acide. Mais un jour, on m’a dit de faire un test avec du bicarbonate de soude et il s’est avéré que je n’avais pas assez d’acide. J’ai supprimé progressivement mais rapidement les IPP. Lorsque j’ai de l’acidité, je prends quelques gouttes de teinture mère de fenouil, et tout rentre dans l’ordre.

Répondre
Kheddar 13 mai 2019 - 8 h 20 min

Super article, logique et bien expliqué.

Répondre
Bleiberg 11 mai 2019 - 9 h 29 min

J’ai une hernie hiatale, et j’ai effectivement pris tous les jours ces médicaments.
Heureusement, soucieuse de ne pas les prendre toute ma vie, contrairement au dire de mon médecin, j’ai modifié tout simplement mon alimentation, suite à lectures de plusieurs ouvrages.
En quelques jours les brûlures dans la gorge ont disparu, et les autres désagréments avec !
Un miracle ? Non . De la logique !
Alors, essayez !
Cordialement.
DB

Répondre
Laeticia 22 juillet 2019 - 14 h 57 min

Bonjour, je viens de lire votre commentaire, j’ai également une hernie hiatale diagnostiquée il y a 1 an. J’ai des maux de gorge quotidien qui m’agacent énormément. Je prend INIPOMP mais cela ne me fait rien. Qu’avez-vous fait pour vous soulager?
Merci par avance.

Répondre
Rousset 11 mai 2019 - 8 h 07 min

Merci pour votre article. Quelles sont les méthodes naturelles ?

Un grand merci par avance.

Répondre
Lambert 8 mai 2019 - 9 h 26 min

Le terme d’apprenti sorcier est très galvaudé on l’entend partout mais je pense que c’est pire que ça
Il s’agit en fait d’incompétence ce qui est dramatique pour le monde médical donc d’insécurité d’angoisse de stress pour les patiens donc On ne fait plus confiance ce qui pousse les gens à se soigner seul avec les dérives qu’on connaît car on n’en impression que plus ça va plus le monde médical empoisonne les gens c’est vraiment très inquiétant

Répondre
I. Eberhard 3 mai 2019 - 18 h 31 min

Votre article est alarmant, mais pourquoi attendez-vous à nous donner votre conseil de remède alternatif?
Sans ma prise journalière de 10 mg de Omeprazol, je souffre de brûlures sévères qui causent des lésions à l’œsophage.

Répondre
évelyne HIMPE 2 mai 2019 - 15 h 46 min

je souffre depuis plusieurs années de reflux, j’ai pris du Mopral ET iNEXIUM 40. et j’ai tout arrêté!
Maintenant quand ça me prend, j’utilise le bicarbonade de soude et c’est efficace tout de suite.
j’ai une hernie hiatale et une pointe d’ulcère au duodénum. Mais, je suis une grande anxieuse, aussi! et malheureusement, j’ai aussi pris beaucoup d’anti-inflammatoire, pour mes problèmes d’arthrose, j’ai tout lâché et je vais en cure thermale!

Répondre
CHARRETIER 1 mai 2019 - 9 h 54 min

bonjour vous exposez la situation mais ne donnez aucune solution. Mon épouse a une hernie hiatale non compliqué avec gastrique et le foie steatose hépatique. Que préconisez vous ? merci par avance bien à vous A et JY CHARRETIER

Répondre
MOREAU 25 avril 2019 - 10 h 17 min

Bonjour,Ce que vous dites est parfaitement exact mais quelle est la solution Ma mere prends des IPP depuis des années.
J’attends votre prochaine lettre
Cordialement
J

Répondre
berger 24 avril 2019 - 11 h 32 min

Bonjour.Je vous apporte mon témoignage J.ai moi mème pris pendant environs 40 ans des IPP et toujours des reflux gastriques.Sur conseil des médecins j,avais arrèté de boire des alcools forts et de manger acide.Mais comme ce n,était pas suffisant j,ai de mon propre gré arrèté les lPP et je me porte aussi bien.Merci pour vos conseils.

Répondre
BOYRIE René 23 avril 2019 - 17 h 27 min

Bonjour,
J’ai pris des IPP (la plus faible dose possible) pendant des années,un jour mon amie a trouvé des infos dans une lettre du genre à la votre (merci pour les infos que vous nous donnés) et depuis 2 ans ,un jus de citron le matin à jeun et une pomme le soir après le repas(je ne mange presque que du bio)et depuis plus aucun signe de reflux gastrique.Ni le jour,ni la nuit.

Répondre
GALLIOT 23 avril 2019 - 10 h 17 min

JJe souffre d’acidité dans mon organisme et pour l’estomac je ne supporte plus vinaigre, sulfites, olives, cornichons, moutarde alors je prends un peu de bicarbonate de sodium certains jours. Faut-il prendre l’anti-acide NATRUM PHOS.
DES CYSTITES À RÉPÉTITION SE MANIFESTENT.
MERCI DE VOTRE AIDE.
DENISE GALLIOT 1745 QUARTIER DU BOIS
14200 HEROUVILLE SAINT CLAIR

Répondre
Rose-Marie augustin 22 avril 2019 - 23 h 31 min

Oui mais la brûlure répétée de l’œsophage par des liquides brûlants ou du suc gastrique acide peut provoquer à la longue un cancer ou un rétrécissement de l’œsophage.
Pour ma part j’ai remplacé l’IPP inexium par de la ranitidine, je ne sais pas si c’est mieux mais en tout cas on dit moins de mal de cette molécule.

Répondre
Martine 21 avril 2019 - 13 h 15 min

J’ai été très attentive à votre article je suis concernée puisque je prends de l’Ogastoro depuis des années pour une hernie hiatale. J’ai hâte de connaitre les substituts naturels. Quand pensez vous les partager avec nous?
Merci pour vos articles si complets.

Répondre
Frédéric CONSTANT 20 avril 2019 - 20 h 27 min

Bonjour, et merci pour cet article.
Concrètement, je prends ce genre de médicament
non stop depuis des années. Ponctuellement ça m' »aide », car je prends des anti-inflammatoires type Voltarène75, Kétoprofène, le paracétamol étant insuffisant à réduire la douleur. Sinon, je ne pourrais même pas aller travailler. Je présume ne pas être le seul dans ce cas.
Concrètement, que proposez-vous comme substance(s) naturelle(s) alternative(s)? A part « apprenez à vous passer progressivement des anti-inflammatoires » ou « lisez les ’10 trésors de la santé naturelle' ».
Certes, je vais m’inspirer de ce que dit Eric Penanster (cf son commentaire du 18/4/19), qui a stoppé progressivement, en commençant à 76ans (bravo!), en remplaçant telle « saleté » par qqch de plus sain. Mais il est peut-être « retraité », donc ayant l’esprit plus disponible pour lui-même. N’étant pas dans cette situation, mais plutôt très occupé, je doute d’avoir le temps et la patience de rechercher tout çà (qui a l’air simple, mais lui a sans doute demandé du temps pour chercher les pistes).
La douleur est là, tyrannique!
Merci d’avance.

Répondre
de Penanster Eric 18 avril 2019 - 9 h 54 min

J’ai pris Lanzor et Mopral pendant environ 20 ans… hernie hyatale et remontées acides. Et puis j’ai décidé d’arrêter il y a 6 mois. J’ai 77 ans. J’ai commencé par en prendre 1 jour sur 2 pendant 1 mois puis 1 jour sur 3, puis 1 par semaine. J’ai complètement stoppé depuis 2 mois. Et pour compenser et pour répondre à vos nombreux lecteurs qui vous demandent ce qu’il faut faire: j’ai arrêté le café et remplacé par la chicorée, 1 seul verre de vin par jour et pas d’autre alcool, arrêté le beurre et le pain, arrêté les fromages et autres produits laitiers de vache, remplacé par fromages et produits laitiers de chèvre ou de mouton, petit déjeuner copieux avec fruits, graines diverses et variées, flocons d’avoine.
Supprimé la plus part des épices. Déjeuner normal mais sans trop de graisse, dîner léger. Produits bio de préférence dans tous les domaines.
Je prends 2 cuillerées d’Aloe Vera en gel bio avant les 2 repas, et le soir une petite cuillerée de Bicarbonate de sodium en poudre dans un verre d’eau. Je n’ai plus aucun problème d’acidité ni de remontées! Rien de compliqué!

Répondre
Malcouronne 13 avril 2019 - 18 h 23 min

Bonjour
Merci beaucoup pour cet article bien documenté. Malheureusement, vous ne proposez pas d’alternative aux IPP. J’en prends tous les jours depuis 3 ans. Si j’oublie un soir, le lendemain, je tousse à m’étouffer et les brûlures sont très pénibles.
J’aimerais arrêter mais par quoi puis-je le remplacer ?
Merci d’avance pour votre aide et conseils.
Bien à vous
Ghislaine Malcouronne

Répondre
Elisabeth HARMITT 13 avril 2019 - 17 h 56 min

Merci pour cette info très claire..! j’attends vos
conseils, car je n’arrive pas à stopper complètement
ce médicament..

Répondre
Irina Katz-Mazilu 13 avril 2019 - 10 h 23 min

Merci

Répondre
Laurent DHUY 12 avril 2019 - 22 h 41 min

bonjour
J’ai une hernie hiatale et on me prescrit un médicament Inipomp
Que dois je prendre comme remède naturel pour éviter ces reflux
Merci de votre réponse
J’ai trouvé votre article très intéressant et utile

Répondre
GARCIA 12 avril 2019 - 9 h 01 min

Parmi les effets secondaires des IPP il a été signalé par plusieurs études le risque de pneumopathies

Répondre
GAGGIOLI 11 avril 2019 - 10 h 00 min

Je suis ‘soignée depuis des années avec INNEXIUM’ pour un RGO avec désormais la présence de plaques d EBO… je comprends aujourd’hui après avoir tenté pendant des années d éliminer l eau du robinet et successivement de nombreux aliments, d où me viennent ce que je qualifie pudiquement de ‘mes dérangements intestinaux’ chroniques
J adhére entièrement à votre compte rendu qui vient s ajouter aux mises en garde d utilisateurs sur le net et Je suis effrayée par les risques que vous évoquez J ai hâte de connaître le nom un substitut qui serait inoffensif… !?

Répondre
lakahal faida 4 avril 2019 - 21 h 00 min

Bonsoir, merci beaucoup pour ces informations,moi personnellement je souffre de problème du ballonnement intestinal.

Répondre
ouvry françoise 3 avril 2019 - 17 h 45 min

Votre texte est convaincant mais que prendre à la place?

Répondre
Mahieu 2 avril 2019 - 1 h 06 min

Votre article est intéressant et on y apprend beaucoup de choses.
Par contre les solutions naturelles tardent à venir…
Cordialement

Répondre
Zoop 31 mars 2019 - 18 h 10 min

Bjr, je prends des IPP depuis fort longtemps et j’ai une hernie hiatale. Si vous nous donniez des alternatives efficaces ce serait positif car votre lettre est assez effrayante pour les personnes dans mon cas.
Merci

Répondre
Vantesone 30 mars 2019 - 17 h 51 min

Bonjour, je ne suis abonnee que depuis 1 semaine à votre site, j’ai lu avec attention cer article mais j’aurais aimé connaître votre solution naturelle à ces problèmes de brulure d’estomac ou reflux gastrique sans attendre une prochaine lettre.

Répondre
Saintost 28 mars 2019 - 17 h 53 min

Bonjour,
Je suis tout à fait d’accord avec vous sur votre analyse.
Mais que faut il faire pour les remplacer ?
Quelle solution naturelle préconisez vous ?
J’ai pris de l’Inexium pendant quelques années suite à une prise excessive d’AINS et j’ai réussi à m’en sortir progressivement.
J’ai été obligé, faute de mieux d’en reprendre suite à une grosse gastrite en début d’année. Régime strict, tisanes spécifiques, gaviscon, rien n’y fait à part les IPP.
Je dois avoir les résultats d’une gastroscopie la semaine prochaine, à savoir si j’ai l’hélico baxter; sinon que faire pour remplacer ces IPP ???
Merci de nous donner la solution en plus de nous exposer le problème.
Merci

Répondre
Nedjar 27 mars 2019 - 8 h 23 min

Intéressant l’article sur les Ipp
Mais on attend la lettre sur les alternatives naturelles
Merci

Répondre
Elsa 24 mars 2019 - 7 h 20 min

Merci pour cet article
Je suis entière en accord avec vous et l alternative à ces différents problèmes se trouve très souvent dans un remède naturel
Pour commencer on cherche un remède à un problème précis puis cela devient une philosophie de vie et c est à ce moment qu on se rend compte que bon nombre de personnes deviennent malades par manque d informations
Il faut en effet renforcer ce serment d hypocrate et rendre accessible l information pour que les gens se soignent en connaissance de cause et fassent leur choix sur les possibilités qui leur sont offertes
Merci encore pour vos informations qui pour un grand nombre de personnes permettent de signaler qu il y a un choix à faire et de trouver des alternatives bienfaisantes

Répondre
Gillet Anne Madeleine 18 mars 2019 - 18 h 50 min

Merci pour cette foule d’informations. Je vous en suis infiniment reconnaissante. J’ai fait suivre à ma famille et peut-être aussi ultérieurement aux amis. Anne Madeleine Gillet.

Répondre
Lise Rompré 17 mars 2019 - 22 h 57 min

Je prend du Omeprazole depuis plus de 15 ans….. j’ ai essayé d’ arrêter et j’ avais des nausées du reflux, ne digérais plus rien , difficile de travailler dans une condition pareille …. pourquoi après après un si long texte sur le sujet, ne finissez vous pas par donner l’ information que « TOUT LE MONDE » attend…… j’ ai regardé le nombre de commentaires répétitifs de gens désespérés qui attendaient au moins un court paragraphe avec conseils et/ou solution(s). Si vous lisez les commentaires vous resterez surpris de savoir que les gens s’ attendent à autre chose …..
votre article est intéressant mais je le comparerait à « un film sans fin » ….

Répondre
Marie LISE MANIEZ 16 mars 2019 - 8 h 24 min

J ai bien lu votre lettre,mais vous ne mentionné pas le nom du médicament? Je prends du Lansoprazole 30 depuis plus de 2 ans est-ce dangereux? Merci de votre réponse Cordialement

Répondre
Angella Fleury 15 mars 2019 - 14 h 28 min

A quoi sert cette information, si vous n ‘offrez aucune solution?

Répondre
MICHEL SEVIN 13 mars 2019 - 12 h 47 min

bonjour,
les IPP, pour moi cela ne me dit rien…
Gaviscon et Innéxium , citrate de bétaîne en font-il partie??

Répondre
DENIZART 13 mars 2019 - 12 h 25 min

Je prends de l’esomeprazole 20 depuis des années pour soigner une gastrite chronique, brulants d’estomac et des remontées acides.
Pouvez-vous m’indiquer quelle serait la solution pour pouvoir remplacer ce médicament par quelque chose d’autre de plus naturel .
Par avance merci.

Répondre
Lalyj65 13 mars 2019 - 0 h 58 min

Bonjour,
c’est bien beau de nous dire de ne pas prendre les IPP. mais je fais comment maintenant que je les prends depuis plusieurs années pour m’en passer des que j’en oublie seulement 1 c’est hyper douloureux et je ne sais pas me soulager autrement.
vous ne donnez pas de solution réelle pour éviter d’en prendre, donnez nous au moins des pistes.
Bonne journée et merci

Répondre
René Bienvenu 12 mars 2019 - 22 h 22 min

Intéressant mais trop long, bien trop long.
J’ai déjà eu l’occasion de vous le dire: nous ne sommes pas à la « fac » !
Les longues explications finissent par décourager et
à pousser les lecteurs à abandonner la course avant
la fin.
L’art de la composition se retrouve dans la BRIEVETE.
Merci de votre attention et , toujours, bon travail.

Répondre
Jean-Claude RICHIERO 11 mars 2019 - 11 h 35 min

Que faire lorsqu’on est contraint de prendre 75 mg par jour d’acide acétylsalicylique (comme antiagrégant plaquettaire à la suite d’un accident coronarien aigu avec pose de deux stens) avec bien sûr coprescription d’un IPP ! J’arrête donc l’IPP mais que faire en cas de brûlures oeso-gastriques ?

Répondre
Janine Schrutt 10 mars 2019 - 18 h 52 min

Bonjour,
Cet article est très intéressant mais je fais des gastrites à répétition depuis l’âge de 15 ans avec plusieurs années d’interruptions sauf
depuis la ménopause. Je ne prends aucun anti-inflammatoire ou (ains) mais j’ai une hernie hiatale. Je viens de faire une énièmes gastroscopie avec un 2eme test sur l’helicobactere pyloris négatif.
J’ai été qq mois chez une Naturopathe puis 3-4 mois d’acupuncture et je fais attention aux aliments (thé/café/chocolat/épices etc) mais je souffre toujours de brûlure. Que ne conseillez-vous? Car mon médecin me prescrit de l’omeprazole. Merci pour votre réponse.
Janine Schrutt

Répondre
Hachimiste 9 mars 2019 - 10 h 06 min

Merci pour la publication de cet article qui est très intéressant pour moi qui a vécu la même situation concernant la prise des médicaments contre les brûlures d’estomacs, après un temps donné j’ai commencé a avoir mal aux pieds et quand je suis partie voir le médecine il m’avait dit que j’ai une carence en vitamines B12 et B6. Depuis ce temps j’ai arrêté de prendre les IPP. Donc je vous demande s quelques conseils sur la prise de IPP et AIN naturels.

Répondre
Lasseini Gonga Yahaya 4 mars 2019 - 10 h 55 min

cet article m’ a vraiment intéressé suis vraiment d’accord avec vous sur le fait ces médicaments aggravent les brûlures d’estomacs au lieu de les guérir. en effet j’ai été victime heureusement je suis rendu compte à temps et j’ai arrête de les prendre et à un certain moment ces brûlures se sont arrêtées d’elles -mêmes. mais j’ai une autre préoccupation: la goutte et les douleurs articulaires.

Répondre
Jacques 4 mars 2019 - 8 h 52 min

Bonjour
Vous rejoignez mes convictions et apprécié également Rebellesanté
Quand est ce que la raison dominera la facilité !
Se soigner après avoir fait la différence entre le pour et le contre!
Et les bienfaits de la nature que nous devrions respecter à chaque inspiration.merci

Répondre
PopDog 3 mars 2019 - 16 h 12 min

Il n’y a pas que les IPP qui font l’objet de prescriptions effrénées. Les médecins prescrivent d’emblée de l’anticoagulant comme Warfarine (Qui est de la mort aux rat), Coumadine, Marcoumar, Previscan et j’en passe!

Ces produits sont très dangereux, car ils peuvent provoquer des hémorragies à courts termes, moyens terme et à long terme peuvent provoquer des hémorragies chroniques.

Je pense que les médecins sont des scientifiques incomplets, car il sont ignares en ce qui concerne les soins et les médicaments naturels. Il y a un dicton qui dit ceci : Si tu ne veux pas être malade, ne vas pas à l’hopital. (Sauf si tu es en danger de mort !)

Répondre
Marin 3 mars 2019 - 10 h 39 min

Merci pour votre article qui démontre bien les méfaits de médicaments qui peuvent être nocifs pour notre santé. Nous autres français sommes les plus grands « consommateurs » de médocs, les lobby pharmaceutiques l’ont bien compris, tout est prétexte à se faire de l’argent sur la santé des français. Je ne prends quant à moi un traitement médicamenteux que rarement car j’en connais les dangers et l’accoutumance est source de danger. J’attends avec impatience votre lettre prochaine pour nous orienter vers d’autres moyens pour soigner nos organes de l’intérieur sans les agresser par la prise de médicaments aussi nocifs les uns que les autres.

Répondre
raymonde LAFFONT 1 mars 2019 - 17 h 18 min

articles très intéressants,attitude courageuse
En attente des solutions moins dangereuses
Merci

Répondre
Robin 1 mars 2019 - 10 h 11 min

Merci de m’indUsure l’es méthode naturelle pour les hernies hiatales. Jacquesrobin1848@gmail.com

Répondre
marie france 28 février 2019 - 13 h 22 min

Merci pour le documentaire mais alors que faut il faire quand comme moi on souffre de brulures d’estomac et de l’oesophage après une sleeve ?

Répondre
aldo PIAZZA 28 février 2019 - 10 h 56 min

comment peut-on éviter les brûlures d’estomac alors ?

Répondre
.Puzin jean Marc 28 février 2019 - 9 h 42 min

Bonjour Monsieur
Je ne suis pas médecin, et je prends du Lanzoprazole 15mg depuis des années à cause d’une hernie hiatale de 7,5cm! J’appréhende toujours les repas copieux du soir qui se prolongent tard car à coup sûr ce sera une nuit agitée avec reflux vers 3 ou 4hr du matin!!! Vôtre lettre me désespère, car que faire si on ne peut plus se fier à son médecingastroentérologue!!

Répondre
Pierre-Noël POZZO di BORGO 27 février 2019 - 20 h 25 min

Bonjour , pourriez-vous me dire s’il y a une solution pour ne pas prendre les IPP quand ont à une Hernie Hiatale
Les médecins me disent qu’il n’y a pas de solutions ,
Je compte sur vous pour m’aider

Bien Cordialement
Pierre-Noël POZZO di BORGO

Répondre
Françoise 25 février 2019 - 18 h 56 min

Bonjour,
Votre article est très intéressant et corrobore les recherches que j’ai faites sur le sujet. Effectivement, dans beaucoup de cas, l’origine de ces brûlures et RGO est liée à la répétition quotidienne de certaines habitudes ou au stress et tout peut rentrer dans l’ordre à long terme, par l’application de mesures naturelles, une fois les désordres initiaux traités. Par contre, je ne trouve pas d’articles concernant des troubles installés et apparemment irréversibles comme l’endo-brachy-oesophage. Aucune autre alternative n’est proposée actuellement, hormis des IPP à vie, pour en freiner l’évolution. Auriez vous à votre connaissance des articles que je pourrais consulter à ce sujet ? En vous remerciant d’avance. Cordialement.

Répondre
CANONNE 24 février 2019 - 10 h 52 min

Bonjour,
Trés bien vos revue et infos
Merci.
J’aimerais savoir… qu’entendez vous par Esprit?
Merci de me répondre.

Cordialement.
Philippe

Répondre
JEANNESSON Brigitte 21 février 2019 - 12 h 31 min

Bonjour Monsieur … et un grand merci pour toutes ces informations. Je vais m’abonner prochainement.
ce message concernant les IPP m’a fait « peur » car je prends du Parriet 20 depuis de nombreuses années.
J’ai essayé d’arrêter ou d’en prendre 1 jour sur 2 mais l’effet rebond m’a causé de nombreux problèmes. A l’âge de 6 ans (en 1964) j’ai été opérée d’un méga œsophage par le Professeur Denys Pellerin (Necker) une des 1ères opérations du style faite pour me sauver. Mais ensuite reflux conséquent, détérioration de l’œsophage. A l’âge de 24 ans (1981) j’ai été à nouveau opérée mais par le Professeur Roland Parc (St Antoine) car je n’avais plus à déglutir, j’avais des remontées d’acidité très conséquentes, ma vie était compliquée. il a donc procédé à une pyloroplastie,
il a posé une valve anti reflux et a coupé une partie du nerf pneumogastrique qui me cause depuis de gros dégâts … problème de digestion trop rapide avec diahrée conséquente que j’ai réussi à stabiliser par moments grâce à l’homéopathie.
J’ai une andobrachie œsophage. 2 ans après cette opération j’ai été enceinte et l’enfer du reflux a repris et depuis 1985 je prends des anti reflux puis IPP pARIET 20. Je prends de l’homéopathie en permance mais vu la restriction des remboursements ceci devient cher et je vais devoir arrêter. J’aimerais avoir l’avis d’un expert pour savoir comment me sortir de ces médicaments.
Depuis plusieurs années je mange moitié d’une pomme le soir sans avoir d’idée spéciale, simplement par goût et après plusieurs mois j’ai noté ne plus avoir de remontées d’acidité la nuit.
Je suppose que la peptine colmate un peu. Les médecins n’y croient pas. Je vous écris car j’aimerais avoir votre avis, vos conseils afin de me sentir mieux et surtout de limiter ou supprimer la prise de pariet. Je vous en remercie par avance.
Recevez, Monsieur, l’expression de mes meilleures salutations. Brigitte JEANNESSON

Répondre
DODANE 21 février 2019 - 9 h 50 min

Bonjour chers chercheurs et merci pour le partage de ces résultats très édifiants car, je suis moi-même médecin et souffre aussi de cette maladies depuis plus de 20 ans.
Pourriez vraiment partager rapidement ces méthodes naturelles ?
Par ailleurs, je me suis inscrit sur le site, mais je n’arrive pas à télécharger les documents peut être compte tenu de la qualité de la connexion internet de mon pays la RCA.

Répondre
Uzan 21 février 2019 - 8 h 27 min

Merci pour cette article très intéressant mais vous ne donnez aucune solution de substitution.
Merci

Répondre
joseph 20 février 2019 - 20 h 29 min

Bonjour,
Justement je souffre de bursite de la hanche et l’on me propose une infiltration de betamethasone, dois-je accepter, puis ce que vous dite qu’il y a des médicaments naturels. Quels sont t’ils?
j’aimerais avoir une réponse de votre part

Répondre
O Mc Koné 19 février 2019 - 12 h 32 min

Très bon article bien détaillé. Mais après lecture nous ne savons plus sur quel pied danser. Pouvez vous indiquer une solution alternative aux reflux gastriques (remontée œsophagienne), merci.

Répondre
O Mc Koné 19 février 2019 - 12 h 21 min

Bonjour et merci pour cet article bien détaillé et utile. Mais après lecture nous ne savons plus sur quel pied danser. Quand on abandonne les médicaments décriés sur quoi faudrait-il se rabattre, cas des reflux gastriques?

Répondre
Pasquier 18 février 2019 - 10 h 05 min

C’est bien beau de décrire les méfaits des médicaments de type anti acidité,mais que doit-on faire si l’on a une hernie hiatale ?(brûlure de l’oesephâge,toux…)

Répondre
Malet 18 février 2019 - 9 h 56 min

Merci de vos conseils, j’attends votre prochaine lettre avec impatience pour soigner mes reflux gastriques de façon naturelle. Bonne journée

Répondre
Liza 18 février 2019 - 5 h 28 min

Je prend des IPP depuis des années, quand je les prends tout va bien…. mais après avoir lu votre article pertinent , je suis inquiète !
Il serait bien de rassurer vos lecteurs en donnant une façon saine naturelle de remplacer les IPP. Qu’ avez-vous à nous conseiller, de quelle façon arrêter les IPP sans risque ?
Merci

Répondre
tizzian 17 février 2019 - 15 h 12 min

On voit bien que les médecins, ont oublié la règle de base du Serment de base du Serment d’Hippocrate, qui est d’abord de ne pas nuire. Dont ils n’ont que faire, lorsqu’ils refusent les tests de tolérance aux vaccins avant de vacciner des enfants.

Répondre
PETIT Marc 16 février 2019 - 19 h 25 min

Bonjour,
Je suis sous anti acide depuis plus de 25 ans et cela me permet de vivre même si ce que vous expliquez est vrai. Alors de grâce donnez moi une solution car lorsque je ne prend pas mon PARIET 20 mg pendant 2 jours, je souffre de brulures. Que faire ?
Je prend très peu d’alcool, pas de pain, peu de café, etc…
Donnez nous un protocole et nous vous dirons s’il y a mieux que les anti acides !
Dans l’attente de votre réponse
Cordialement

Répondre
Michel Brousse 13 février 2019 - 13 h 13 min

Personnellement, à la suite d’une embolie subie en 2013, Et… de graves antécédents intestinaux : ( ( ( (sigmoïdite aiguë avec perforation de l’intestin et resection de ce lui ci ) , il m’ a été prescrit un inexium tous les jours, et j’en prends donc un depuis 2013, et… je me sens très bien ! plus de brûlures d’estomac ! pour moi ce médicament est très bon, et je n’ai aucune action avec ce labo que je ne connais même pas.

Répondre
TESSIER Patrick 13 février 2019 - 11 h 32 min

bonjour ,
mon médecin m’a prescrit du Rabéprazole 10mg en comprimés et que je prend quand j’ai des brûlures d’estomac avec remontée gastrique ,elle me parle vaguement d’ulcère amis je ne prend que peu ce médicament car je trouve que c’est ce droguer a petit feu et peut-être devenir dépendant de ce médicament , donc je le prend quand j’ai très très mal et je suis dur au mal , pensez vous que ce médicament soit dangereux
et pouvez vous me dire si vraiment j’aurai un ulcère a l’estomac et comment le détecté avec certitude . car je trouve drôle soit disant d’avoir un ulcère et qui me fait mal 1 fois sur 20 ou 30 fois .
je vous remercie de la réponse que vous m’apporterez .
Cdlt

Répondre
TESSIER Claudie 13 février 2019 - 11 h 24 min

j’ai mon épouse qui a été opérer de polypes a l’estomac et qui depuis doit prendre a vie des Lanzoprazoles 30mg et tout les soit 3 ou 5 ans elles repasse sur la table d’opération pour se faire ré-enlever des polypes.
Ne courent-elles pas aucun danger car si elle ne prend pas 1 géllule par jour hé bien elle souffre l’enfer super brûlures d’estomac avec remonter acide tellement violent que cela lui amène des goûts de sang a la bouche.
merci de me répondre franchement
Cdlt

Répondre
Seddas 13 février 2019 - 10 h 10 min

Votre lettre est très flou et je trouve que ça sert vraiment à rien si vous ne proposer pas des remèdes naturel moi je trouve que vou ramez et c trop bavard

Répondre
danielle DUBUS 18 octobre 2019 - 19 h 40 min

Sedda, cette lettre de Monsieur Bazin n’est à mon avis destinée qu’à informer les lecteurs et leur faire prendre conscience qu’ils se font « rouler »…
Il ne peut pas donner de solution car chaque cas est différents, les origines de sa maladie étant différentes. Il pourrait même être dommageable de donner un « remède », de proposer une solution qui dans tous les cas serait globale alors qu’en matière de santé il est nécessaire d’envisager un cas par cas. Tout le monde suivrait alors la même solution alors que chaque cas est différent ?
n’est-ce pas à chacun de rechercher les solution et arrêter d’être les assistés de la médecine… ?
bien cordialement
Danielle

Répondre
Fred Teller 13 février 2019 - 9 h 18 min

Bonjour
J’ai bien apprécié votre reportage sur les IPP que moi je prend tout les jours depuis maintenant 3 ans la raison de la prise du médicament vient d’une hernie hiatale avec glissement et a par la chirurgie qui est faite en cas critiques de la situation il y a seulement les IPP pour soulagé les remonter gastrite
Alors que dans votre page il n’y a pas d’explication pour un problème bien précis comme l’hernie hiatale avec glissement
Si vous avez d’autres solutions que les IPP je veux bien les recevoirs
Merci
I

Répondre
lecroix 12 février 2019 - 9 h 53 min

d’abord merci pour cet article qui me concerne énormément car je prends tous les jours de l’esoméprazole depuis plus de 30 ans et en ce moment c’est pire qu’avant , je souffre de brulures , de remontées acides et de nausées alors j’attends avec impatiente votre prochain article avant de me rendre chez mon médecin sachant qu’il va me faire passer une fibroscopie donc j’appréhende
je patienterais en attendant de vous lire ..

Répondre
Kohler Christiane 12 février 2019 - 8 h 26 min

Ce médicament….Lequel ou lesquels plus exactement ?

Répondre
MILCENT 11 février 2019 - 12 h 06 min

votre information est intéressante et confirme que les médicaments soignent et tuent à la fois. J’essaie d’en prendre le moins possible. Cependant il serait utile de pouvoir les remplacer par des produits naturels. Mais1) s’il en existe on ne sait jamais si justement le serment d’Hipocrate est respecté.
2) dans notre société tout est utilisé pour faire de l’argent .
A qui faire confiance?
Vous-même vous écrivez cette lettre dans quel but?
Vous ne connaissez pas vos lecteurs et notre quotidien ne nous permet de croire ni à ‘altruisme ni à la générosité. Si ces vertus se pratiquaient plus de bonheur de vivre circulerait..
J’attends cependant votre lettre qui indiquera les remèdes naturels …
Bien cordialement.

Répondre
Amina 11 février 2019 - 9 h 25 min

Bonjour et merci pour tout très instructif malheureusement les médecins nous explique jamais tous cela , on a même l’impression qu il cherche à se débarrasser des patients en mettant fin à leur vie . Mon père qui a actuellement 62 ans on diagnostiqué qu il a la maladie de la démence fronto temporal , pendants des années son médecin lui prescriver inipompe c’est une médicament contre les brûlures depuis 1990 associé avec de lexomil et paroxetine ….. imaginer vous il n a même pas essayer de chercher la cause de ces brûlures d’estomac , alors il prenais sa pendants des annees , et il y a deux ans nous l’avons chopper a l’ai boire et il l’ai a cacher il nous la jamais dit , et depuis l’arrêt brutalement des médicaments c’est l’enfer grosse chute , il ne manger plus , dormer plus , crier se plaignait de brûlures d’estomac , insomnie disait qu il n’avait plus d’organe qu il pesait 0kilos . L’enfer quoi après multiple examens aucune anomalie la cause des brûlures c’était du à l’anxiété et du à l’arrêt des médocs ce qui est pas honnête de la part des médecins il ne diront jamais la vérité toujours avec leur raison qui est complètement fausse . Alors on avais pas le choix de le mettre en hôpital 72h psychiatrie alors je vous dit pas il l’ont doser au tercian 50gouttes il était presque dans un comas quand on aller le voir il n’arrivais même pas a s’assoir , il lui ont donner un traitement plus fort de ce qu il prenait. Et ensuite il l’ont transféré dans une clinique à Rambouillet pareil il l’ont seulement calme mais pas soigner a la sortie c’est l’enfer ma mère souffre énormément doit le pousser à se laver a aller au toilette il fait ces besoins partout en disant que c’est rien je vais nettoyer ….. le comportement inapproprié c’est devenu une autre personne … excuse-moi je me suis un peu étaler mais tous sa pour vous dire qu il sont massacre le cerveau a mon père et c’est même eux qu il lui on provoque cette maladie avec leur drogues . Je leur pardonnerai jamais. Faite attention à vous optez pour le naturel et non ces produits chimique qui pourrissent la santé des patients.

Répondre
Hunsinger 8 février 2019 - 12 h 14 min

Merci pour votre article. Mon médecin m’a prescrit du Zoltum associé à du kétoprofène. J’ai eu beaucoup de nausées et j’ai stoppé les deux. C’ était suite à une opération orthopédique. Peut-être sont ils mal informés et ces prescriptions ont l’a si automatiques. Pour ma part j’ai une RCUH depuis plusieurs années en rémission, je suis peut-être davantage sensibilisée à ce type de médicament. Que pensez-vous du bicarbonate de soude, j’en prends depuis plusieurs années pour mes brûlures d’estomac. Y’a t’il des effets secondaires?
Merci pour votre réponse, Marie

Répondre
gachet 7 février 2019 - 19 h 15 min

Merci , mais vous donnez pas d’alternative ; moi j’ai arrêté les IPP mais je suis au gaviscon a chaque repas ..le bianacid n’est pas efficace…
Critiquer ce que la science à mis au point pour soulager c’est facile mais c’est grâce à eux qu’on vit jusqu’à 100 ans et c’est surement pour ça qu’on a Alzheimer . Voila , si vous avez des remèdes miracles je suis preneur

Répondre
Jaunet 6 février 2019 - 13 h 43 min

Bonjour
Je suis complètement d’accord avec votre article,mais aujourd’hui mon fils à une béance du cardia, il n’arrive plus à s’alimenter correctement et à perdu 11 kgs il se trouve dans une impasse nous ne savons plus quoi faire, que nous suggérer vous ?merci encore pour vos super articles qui osent s’élever contre le bissness des labos

Répondre
Perez Colombi 6 février 2019 - 7 h 01 min

Bonjour Santé Corps Esprit…
Je viens de prendre connaissance de votre article concernant Inhibiteurs de la Pompe à Potrons..Édifiant..Merci et Bravo..
J’atteste..Il y a 15 ans j’ai eu la grande chance de rencontrer un grand Pr en Neurologie ..pour mon Feu Père qui souffrait de symptômes divers…Alors âge de 84 ans….
Le Pr lui a beaucoup posé de questions, écritures Tests etc.. passé afin de connaître si début Parkinson ou autres… Résultat..rien de Grave si ce N’EST  » STOPPER MR À PARTIR DE CE JOUR INEXIUM CAR CE MÉDICAMENT
N’EST PAS BON POUR VOTRE CERVEAU…se sont ces Paroles…DÉJÀ ALORS……Grand Professeur..
Depuis j’interpelle le les généralistes non à ces I.P.P me concernant (me rappelant les propos de ce grand Pr…Sans préciser trop why…? Ces derniers rétorquent PRENER I.P.P ..
Alors aujourd’hui ..J’ai trouvé une solution..produit naturel PIMENT sous toutes ces formes au quotidien.. Depuis pas de problème gastrique ..Digestion facile etc..pas de médicament ALORS que je suis interdite d’AINS..
Merci Merci S.C.E..
Bien à Vous

Répondre
guyrichd 4 février 2019 - 11 h 36 min

Excellente étude
Es ce que Inipomp 20mg est un IPP dangereux…,?

Répondre
patricia gumez 3 février 2019 - 20 h 59 min

Bonjours je suis nouvelle dans l inscription da sante corps et esprit .j etais bien loin de m imaginer prendre chaque jours autant de choses mauvaises pour ma sante ,qui m a ete prescrite par mon medecin ?? je prend de esomeprazole pour mes refux gastric et mon herni hiatal ,du perindopril indapamide pour ma tension,du levothyrox 50 pour ma thyroide du virlix pour mon ahsme et du singulaire .sans compter mes hinalateur de seretide 500 et spiriva18ug . ceci represente mon traitement journalier a vie . Si il est possible de changer ses traitement medicamenteux ,pourriez vous me dire comment faire ? je suis prete a faire les effort necessaire pour ne pas tomber^plus bas cote sante ,j aime la vie au bout de mes 62 ans ,mais je reconnait que la peur est toujours presente d avoir un jour une maladie incurable supplementaire apres tous mes maux . Merci si vous pouvez m aider pour une vie plus decente MM Gumez

Répondre
MOUNIA 3 février 2019 - 12 h 49 min

Bonjour
Merci pour la richesses du contenu
C’est quoi l’alternative SVP en cas de brûlures et reflux.

Répondre
CHIALI 3 février 2019 - 11 h 03 min

Bonjour,
J’ai lu votre article sur les effets néfastes des IPP. Malheureusement, j’ai pris de l’oméprazol (Mopral puis l’Inexium 40mg) pendant 15 ans. En lisant votre article, j’ai décidé d’arrêter.
Cela fait maintenant 10 jours que j’ai cessé l’Inexium. Le problème est que les remontées d’acide me font mal et brulent constamment mon œsophage et me cause des pharyngites, car je suis atteint d’une gastrite et d’une hernie Hiatal.
Ma question, est quel remède prendre pour calmer ou éradiquer ces remontées d’acides ? Dans votre article, vous n’avez pas traité ce volet de remède de substitution.
A vous lire,
Cordialement.

Répondre
SAOUDI LHACENE 20 mars 2020 - 12 h 59 min

Madame, Monsieur,
Pour votre cas, je vous conseille de prendre la racine du roseau odorant qui est vendue chez les pharmacopées en France ou partout ailleurs et celle-ci est prendre comme suit:
Laisser Macérer une bonne cuillère à soupe pendant toute la nuit dans un verre d’eau tiède et tiédir le matin en prendre une gorgée avant et repas chaque repas( soit 06 gorgée par jour).
Cette tisane donne des résultats spectaculaires. Vous serez délivrés de tous vos maux gastriques en très peu de temps. Que dieu vous guérisse.

Répondre
LEBOUBE Francis 3 février 2019 - 10 h 29 min

Bonjour, je suis d’accord avec vos explications à propos des IPP, mais quels sont les autres solutions naturelles pour luter contre les gastrites? Quel médicament prendre en cas de gastrite chronique dont souffre ma compagne depuis 3 ou 4 ans?
Francis.

Répondre
Simone MAROUX 3 février 2019 - 8 h 17 min

Bonjour,
Je suis bien consciente que les médicaments ne sont pas la meilleure solution …
Mais que proposez vous a la place des anti-inflammatoire ??? et quoi ? pour palier aux brûlues d’estomac ?
Cordilt. SM

Répondre
christian 2 février 2019 - 20 h 40 min

Votre article relate exactement ce que j’ai ressenti après plus de 10 ans de prise d’IPP ( Inipom).
Un désastre, les effets secondaires sont impressionnants, gros problèmes articulaires, prise de poids considérable ( vu les problèmes articulaires, impossible de faire du sport), j’ai les seins qui se sont développés ( particulièrement gênant pour un homme) et une toux permanente.
Cela fera un an en avril que j’ai cessé de prendre des IPP et je peux vous assurer que mes articulations vont beaucoup mieux, mais j’ai beaucoup de mal à perdre mes 25 kilos de ces 10 ans de prise d’ipp et ma toux me pose problème, je suis enroué tout le temps.
J’ai cessé la prise d’Ipp sans l’avis de mon médecin et aujourd’hui je me soigne autrement, le matin au réveil un grand verre d’eau et une cuillerée de sirop de curcuma avec du gingembre, cela me fait du bien pour la journée, mais bien sur je fais attention à ce que je mange ( j’évite les boissons gazeuses, les plats épicés, le lait, les oignons, les biscuits industriels, les sauces de tomates en boites…….).
Ça m’arrive après une soirée un peu arrosé et copieux de prendre un Gaviscon, mais j’évite au max, car cela déclenche immédiatement des douleurs articulaires et de digestion.
Ce médicament déséquilibre le système digestif, je ne saurai l’expliquer, n’étant pas un fin connaisseur de la médecine.

Répondre
Jeanne Bachelut 2 février 2019 - 14 h 15 min

par quoi remplacer ce médicament quant on a l’elicobactère pilori qu’on ne peut pas soigner cause : allergie au traitement

Répondre
BRUNET 2 février 2019 - 12 h 50 min

Bonjour,
je découvre votre lettre transmise par un ami. Je me doute bien que rien n’est parfait, mais je souhaiterais bien avoir également l’avis d’un ou plusieurs contradicteurs par souci d’objectivité.
En effet, si je prends en compte ce qui est écrit, cela implique que les personnes qui autorisent et prescrivent volontairement des médicaments dont le risque est supérieur au bénéfice sont passibles du tribunal correctionnel

Répondre
André BLONDELLE 2 février 2019 - 8 h 43 min

Bonjour, Monsieur Xavier BAZIN. En 2019, la Médecine, Allopathique, Occidentale, de l’Hémisphère Nord, est Fête, pour Fragiliser, l’Enfant, Dès Sa Naissance… Il va y avoir, de plus en plus, d’autistes. D’obèses. De diabétiques. D’alzeïmers. De parkinsons. De cancers. De Déments !!! Le but, de cette Médecine, est de, Dégrader, Cellule, après Cellule. Organe, après Organe. L’Etre Humain… Ainsi, votre Médecin Généraliste, vous indiquera, un nouveau Médecin, Spécialiste !!! Et fera, travailler, le meilleur, être humain. Le Pharmacien ??? Et, les Pauvres, Empoisonneurs. Donc, Tueurs. Laboratoires, Pharmaceutiques, Français, et Internationaux ???!!! Médecine, Gratuite, Cynique… Les Chinois, l’Ont, Très Bien, Compris !!! J’aimerai, Communiquer, Avec la Parole, avec Vous, Monsieur Xavier BAZIN. Seul, Votre Personne, Humaine, Connaît Ce Numéro. Ne le Transmettre, à Aucun, autres, êtres humains… Merci, Bien !!! Respectueusement, et Cordialement, A BLONDELLE. PS : Mes 12 Médecins, Me Nuisent, et Me Conduiront, à Ma FIN…

Répondre
Barse 1 février 2019 - 23 h 06 min

Bonsoir,
Je commence juste la lecture de vos articles et déjà je prends peur.Comme beaucoup j ai la conviction que les médicaments sont nécessaire
Mais que le bisness prévo sur la nescessite voir sur la qualité.je prends ogastoro tous les jours
Et j attends avec impatience l article qui me permettrai d arrêter
Je découvre santé corps esprit et j ai bien l impression que je vais devenir assidu
Merci

Répondre
BARLET Georges 1 février 2019 - 14 h 55 min

Je suis d’accord sur tout ce qui est écrit , souffrant moi même de puis longtemps de remontées acides. Evidemment , mon médecin m’a donné de l’Inexiom, et j’en prends « en continu « !! C’est vrai que celà fonctionne mais les effets secondaires me sont connus . Depuis quelque temps , je souffre d’arthrose à un pouce…et j’ai les intestins « dérangés ( beaucoup de gaz , etc.). Je suis aussi un « colopathe ? . je vais donc arrêter l’IPP( la notion de pompe à protons m’avait plu à moi , de formation mécanique !!!) . Mais que prendre ?
( Recherche ‘ d’helicobacter négative .)

Répondre
Sihem ABOUD 31 janvier 2019 - 19 h 14 min

Depuis des années Les médecins m’ont prescrit du moral et consor et cela n’a jamais réglé mes soucis car cela me provoquait une constipation chronique à laquelle j’ai fini par trouver le remède par l’absorption d’un verre de jus de citron, de gingembre et de miel dans un verre d’eau chaude le matin à jeûne. Le soir un peu de miel et d’huile essentielles d’eucalyptus ou de sauge mettait fin à cela.
Malheureusement, j’ai découvert la solution toute seule, car fatiguée de prendre des produits chimiques.
Effectivement un peu d’eau gazeuse non fraîche favorisait la sortie des gazs et de temps à autre une tisane au sene et tilleul ou camomille.
Merci pour cette information.

Répondre
Laure 31 janvier 2019 - 8 h 10 min

Bonjour,
Je suis outrée que l’on précrive des médicaments à tout va. Que ce soit pour le reflux gastrique, les antibiotiques contre la grippe, les anxiolitiques l’orsque l’on ne va pas bien.
A 20 ans j’ai souffert de grosses crises d’angoisses, on m’a prescrit du Xanax à haute dose et du Zolpidem pour dormir. En fait je souffrais d’hypothyrohidie sévère. Il y a 22 ans on ne faisait pas de dosage de TSH systèmatique .Merci Tchernobyl! C’est moi qui ai trouvé.
Quant aux aliments naturels, cela n’a aucun effet sur moi. Je suis devenue accro au Zolpidem. Et avec la nouvelle formule de LevothyroX, ça varie tous les 3 mois.
Stop aux medicaments et remèdes dits naturels systématiquement.
Médicaments et compléments alimentaires, même combat. Vous voulez vendre.
Une présonne à intérêt à être malade.
C’est lamentable.

Répondre
SAVONA 30 janvier 2019 - 19 h 16 min

Même commentaire que les personnes précédentes et je déplore aucune solution dans votre information !

Répondre
hélène Behringer 30 janvier 2019 - 9 h 36 min

c’est très interessant ce que vous dites ! mais n’est ce pas de la critique inconstructive puisque vous ne proposez pas de solution mais vous parlez de solutions naturelles sans les nommer … J’ai tendance à me méfier des personnes qui critiquent sans proposer des solutions .

Répondre
Hamit Mahamat Bichara 29 janvier 2019 - 5 h 46 min

Je vous remercie de tout mon coeur de nous prevenir un tel médicament nocif pour notre santé. C’est le médicament le plus répandu sur toute l’étendue de notre territoire. La plus part de mes amies l’utilisent.
Mais comment peut-on l’abolir au sein des hôpitaux et des pharmacies?

Répondre
Richard 28 janvier 2019 - 22 h 54 min

Ok pour la liste des nuissance, mais par quoi replacer les IPP. Merci.

Répondre
minost 28 janvier 2019 - 22 h 52 min

c’est avec un vif intérêt que je lirai votre prochaine lettre qui proposera des solutions et des conseils alimentaires.

Répondre
chantoiseau 28 janvier 2019 - 11 h 49 min

bonjour
mais que faut-il prendre de naturel, mon mari a une hernie hatiale
merci pour votre réponse

Répondre
jabaud 27 janvier 2019 - 16 h 12 min

mon seul commentaire , vous ne proposez que du baratin ,
quel médicament utiliser c pourtant simple.
Respectueusement

Répondre
Framboise 27 janvier 2019 - 13 h 36 min

Bonjour, je viens de lire votre article, j’ai pris de l’Ésoméprazole, pendant plus de 20 ans, j’ai 61 ans et je ne sais pas ce que ça va donner pour l’avenir… j’avoue que je ne suis pas vraiment tranquille ! Depuis 1 ans je prends du gel d’aloé véra à boire avec un minimum de gel pur de 90%, ça me fait énormément de bien, non seulement pour mon estomac, les reflux gastriques ne sont plus qu’un mauvais souvenir mais également pour l’arthrose, l’hypertension, je prends celui d’une marque allemande qui utilise le gel pur de la plante ! Attention il y a plein de produits sur le marcher qui se disent être à l’aloé véra mais le % de gel est infime ou alors ce ne sont que des jus ou encore des produits fait à base de poudre, lisez bien les étiquettes, il faut qu’il soit marqué Gel pur d’aloé véra barbadensis en premier et qu’il soit traité à froid, les pasteurisés perdent tous leurs principes actifs. J’espère que mon témoignage pourra aider des personnes !

Répondre
FAM 27 janvier 2019 - 9 h 18 min

article ou je me suis reconnue ! il y a 3 ans, je suis arrivée chez le médecin lui décrivant mes malaises et inconfort. Il a tout de suite reconnu les symptomes de l’intolèrance à l’Inexium et Gaviscon. J’ai donc arrêté tout ça. J’ai toujours mes remontées gastriques…..Il aurait été judicieux dans votre article, de donner des solutions ou au moins une orientation. On lance toujours une bouée aux gens qui sont à contre courant non ? Merci pour vos informations toujours très utiles en tous cas.

Répondre
Jacques D 27 janvier 2019 - 8 h 45 min

je pense en effet que la médecine actuelle est envahie par les labos de chimistes, mais dans votre très long article vous le prouvez, certes, mais … que proposez-vous aux gens qui souffrent de ces douleurs « hurlantes » ou « lancinantes » ?
OK, vous voulez VENDRE des trucs, donc vous êtes dans le même système que les labos et les toubibs, finalement : Dois-je alors vous faire confiance comme je l’avais malheureusement fait avec les toubibs ?

Répondre
Pierre 26 janvier 2019 - 9 h 18 min

Ayant été victime de toux chronique lorsque je me couchais, mon médecin m’a prescrit de l’Esoméprazole, ce que j’ai fait pendant 3 mois, avec un certain succès, puis j’ai découvert que mâcher du chewing-gum à la menthe faisait le même effet, c’était plus agréable et efficace, alors j’ai arrêté l’Esoméprazole, et ça marche toujours,,, Qu’en pensez vous Dr. ?

Répondre
Mónica 26 janvier 2019 - 8 h 31 min

Votre article est très intéressant maïs un peu décevant, vous ne passez pas à la phase constructive qui serait celle de nous donner les méthodes naturelles auxquelles vous faites allusion .En les attendant donc,merci pour vos articles

Répondre
francois de carbonnel 25 janvier 2019 - 17 h 24 min

je trouve set article très juste, et reflètant une expérience personnelle récente. J ai pris un de ces médicaments pendant 3 ou 4 mois, et viens d arrèter il y a une semaine : presque plus de reflux !

Répondre
PICAUDÉ Bruno 24 janvier 2019 - 11 h 31 min

Pour ma part, je prends de l’Inipomp depuis pas mal d’années car le reflux gastrique provoque une douleur insupportable, et, en outre me brûle le larynx > sensation d’angine permanente et voix qui ne fonctionne plus (or, je suis chanteur lyrique…).
Je suis preneur pour une solution alternative vraiment efficace. Vous ne faites que l’évoquer sans plus de précision. Sinon, impossible d’interrompre le traitement.

Répondre
caroline 24 janvier 2019 - 10 h 44 min

Je prends du Lanzor depuis presque 15 ans suite à l’ablation de ma vésicule biliaire et une hernie hyatale volumineuse et sans ça je ne tiens pas 2 jours sans avoir de grosses gênes et brulures et c’est vraiment invivable sans alors c’est peut être mauvais mais quelles solutions de remplacement proposez vous ? Plus rien à dire là apparemment…donc avons nous le choix ?

Répondre
Joëlle Messmer 24 janvier 2019 - 10 h 00 min

Je me réjouis de lire la suite car j’ai aussi un sclérodermie systématique et c’est un des premiers médicaments que l’on nous demande de prendre. Je l’ai remplacé par de la betaine HCL mais cela ne me soulage pas assez. Peut être que je pourrais lire LA solution dans le prochain courrier. Merci pour tout vos conseils.

Répondre
Michèle Thellier 24 janvier 2019 - 8 h 28 min

Je prends de lInexium depuis des années, j’ai essayé ,en vain de m’en passer les brulures et reflux sont intenables, par quoi les remplacer, d’autant plus que j’ai une sclérodermie systémique, que faire c’est vraiment très douloureux
Merci de votre aide

Répondre
SAVIGNY M Claude 23 janvier 2019 - 13 h 35 min

Bonjour , je vous remercie pour tous lettres messagerie que vous m’envoyer et je suis d’accord avec vous pour tous ses infos au sujet des médicaments surtout pour les brulures d’estomac , moi depuis l’age 31 ans je prend des gelules de mopral et maintenent j’ai 65 ans, j’ai eu toutes les maladies du monde ,du diabete ,tension , obèse et 37 interventions .Je commense a amettre emplace tous les conseils que vous commentez et a i’avenir je vous dirai ou j’enssuie . Merci cordialement.

Répondre
Vidau 23 janvier 2019 - 9 h 10 min

Bonjour vous êtes bien gentil de nous inquiéter pour ces médicaments, mais vous ne donnez pas de solution de remplacement tout aussi efficace, sans danger!
J’att Votre prochain courrier puisque vous de béa y répondre , si j’ai bien compris
Cordialement
Huguette Vidau

Répondre
Micheline Lamour 23 janvier 2019 - 8 h 21 min

Bonjour
Depuis plus de 2 mois je prends un médicament ésoméprazole que m’a prescrit mon médecin car j’ai une hernie hiatale. Je suis consternée par ce que je viens de lire. Faut il que je cesse de le prendre. Je suis sujette au ballonnement et je prends également du probiolog. Merci de me répondre à ce sujet
Bien cordialement

Répondre
Jean-Luc Gerner 22 janvier 2019 - 22 h 24 min

Avez-vous entendu parler d’un lien entre prazole et blépharospasme? La FDA en parle.

Répondre
Loterre 22 janvier 2019 - 18 h 18 min

Vous nous avez effrayé mais que faire?
Merci d’ avance pour votre réponse

Répondre
Boine-Noriega Daniel 22 janvier 2019 - 12 h 47 min

Bonjour,
Vous devriez aussi parler des risques avérés d’ostéoporose grave liés à l’utilisation des IPP.
En effet les os ont aussi des pompes à proton qui sont nécessaires pour permettre la phase d’apoptose indispensable à leur renouvellement.
En relation avec la limite « commentaire », mon message très condensé indique simplement une direction que vous serez bien capable de suivre j’en suis sûr.
Cordial salut. -Daniel-

Répondre
pinchemaille suzanne 22 janvier 2019 - 11 h 13 min

je soufre depuis quelque temps de brulure de l’estomac je voudrais en parler a mon medecin mais je voudrais etre su de se quelle me donne pouvez vous me donner un conseil merci

Répondre
Cuesta 22 janvier 2019 - 10 h 02 min

Bonjour, Merci pour toutes ces informations vitales pour retrouver une bonne santé’je viens de terminer un traitement antibiotique pour l helicobacter pylori avec l inexium 40une prise le soir.la prescription est pour trois mois.puis je arrêté au bout de 15jourset que me conseillez vous de prendre pour refaire mon estomac, Merci de votre réponse 🤔

Répondre
Beatrice PIALAT 22 janvier 2019 - 9 h 17 min

Je ne prends plus du tout INNEXIUM

Mais que puis je prendre pour soulager ces remontées acides (je prends de l homéopathie)

Merci

Répondre
Hermeline Michèle 21 janvier 2019 - 8 h 57 min

Bonjour,
Vous dîtes que nous pouvons nous passer d’anti-inflammatoire, c’est très bien, mais pouvez-vous nous donner la liste des produits naturels qui les remplacent ?

Répondre
gilles lahuec 20 janvier 2019 - 11 h 15 min

au secours je suis mopral ou générique depuis an moins 35 ans que faire ?

Répondre
jebali 19 janvier 2019 - 16 h 06 min

Bonjour
Merci pour ces precieux conseils ,comment vous dites I’ll ne faut pas abuser de toutes chooses, can devient dangereux tout excet.

Répondre
Brevellec 19 janvier 2019 - 15 h 15 min

Très bonne information.jattend la lettre suivante pour avoir l.information quoi prendre pour les reflux castriste.merci

Répondre
Bouas 19 janvier 2019 - 11 h 15 min

Voilà c’est bien, vous démontrez les dangers de ces traitements mais quelle alternative offrez vous quand on souffre, quand on vomit tous ses repas et qu’on en arrive à ne plus pouvoir s’alimenoter ?

Répondre
Corinne 19 janvier 2019 - 9 h 18 min

BONjour ,
Merci pour votre article personnellement je prends de l omeoprazole pour les ulcères à l estomac quand je lis cet article j ai bien envie de ne plus prendre ce médicament mais qu est ce que j ai comme solution alternative ? Vous pouvez m aider ?

Répondre
brigitte zahner 19 janvier 2019 - 8 h 28 min

un kilometre de mail pour dire que c est dangereux meme dans les effets indesirables c est note mon fils prend ce medicament depuis longtemps c est les seuls qui le soulage et n a jamais pris anti inflammatoire ou tres peu mal de dos
lpour nous patients on doit jouer aux apprentis sorciers ou trouver le bon toubib pour moi ya que le bicarbonate de sodium qui m aide pour mon fils cela ne suffit pa
quelle tristesse sd etre ainsi a la merci des labos et leurs magouilles la vie n est si longue et on s empoisse
j attends votre lettre simple … donner des solutions
chyde

Répondre
Joêlle Despradels 18 janvier 2019 - 15 h 38 min

très intéressant cette lettre sur les IPP mais que fait on pour éviter les ulcères chez une personne qui prend du Kardégic en prévention d’AVC? Merci pour votre réponse

Répondre
Isabelle 17 janvier 2019 - 10 h 00 min

Bonjour, je veux bien croire que vous ayez raison. Mais y a t il une alternative naturelle à ces médicaments? C aurait été bien d’évoquer également dans votre article les solutions par lesquelles on peut remplacer la prise d’ esomeprazole ou autre.

Répondre
Laurent 16 janvier 2019 - 15 h 40 min

Et dans ce cas vous ne préconisez rien. Nous restons donc au même point car que faire en cas de reflux et de balonnement ?
Bien cdlt

Répondre
Sarton 16 janvier 2019 - 14 h 40 min

Bonjour, je suis sous Ogastoro depuis plusieurs années. Si j’arrête la pris de ce médicament, j’ai de nouveau des signes cliniques en moins de 24h. Que peux t’on prendre comme traitement pour remplacer l’IPP et éviter les effets secondaires ?

Répondre
Izabelle gerard 16 janvier 2019 - 10 h 35 min

Que penser de PANTOPRAZOLE 40mg

Répondre
RAYNAUD 16 janvier 2019 - 8 h 33 min

Bonjour, bon diaqnostique mais vous ne proposer aucune solution ni aucun aliment bon pour l’estomac.

Répondre
Petit 15 janvier 2019 - 19 h 16 min

Bonjour,
Je vous remercie grandement pour c’est informations.
Auriez vous des conseils de traitements naturels pour lutter contre les aigreurs d’estomac sachant que unau très souvent des ballonements et que j’en suis en surpoids. Je viens de quitter l’obesité et envisage de continuer à mincir.

D’avance je vous remercie.

Bien à vous

Sandrine

Répondre
Direz 15 janvier 2019 - 15 h 17 min

Tout un mail, long et parfois répétitif, pour dire que les IPP sont nocifs.. OK
Mais RIEN concernant la solution pour se passer de ces médicaments…
bizarre et inutile mail.

Répondre
Oulès 15 janvier 2019 - 9 h 42 min

Je prends depuis 1999 de l’aspirine depuis mon opération du cœur (plasti mitrale) ce qui me provoque un RGO Mis IPP par le gastro je prends des IPP depuis près de 18 ans sans jamais résoudre le problème. Récemment j’ai cessé de prendre des IPP suite aux conseil de mon fils qui travaille pour un laboratoire pharmaceutique. Peut on trouver un remplaçant naturel du Cardegic 75 mg.
Merci pour vos excellents conseils
Christian Oulès

Répondre
Constanty 15 janvier 2019 - 8 h 21 min

Bonjour, moi aussi pendant des années j’ai pris omeprazol depuis plus d’un mois j’ai arrêter un peu dur au début mais avec un peu d’attention à ma nourriture je me sent de mieux en mieux pas de tabac pas d’alcool encore quelques brûlures la nuit mais gérablé . Quand on veut on peut . Merci pour votre lettre qui fait froid dans le dos.
Cordialement.

Répondre
SALES 14 janvier 2019 - 9 h 59 min

Votre article m’inquiète beaucoup. Je prends 2 x jour
Spagulax et Créon 25000U depuis mi Mai suite à une duodénopancréatectomie + gastrotectomie.
Pour Créon j’ai entendu la pharmacienne parlé de « pompe à proton » … qu’en est-il exactement !!!
Suis-je à nouveau en danger avec ces remèdes !!!
Merci de votre réponse.

Répondre
Suzanne Désilets 13 janvier 2019 - 15 h 47 min

Si la gastrite chronique n’est pas due à la présence de la bactérie H.P. mais à une hernie non chirurgicale et qu’il n’y a pas de reflux, quelle est alors la solution? La médecine n’offre que les IPP.

Répondre
CHIAMA 12 janvier 2019 - 10 h 00 min

jE SOUFFRE DE L’ESTOMAC DEPUIS UNE PREMIÈRE HÉMORRAGIE EN 1960…JE PRENDS MOPRAL A PARTIR DE 1981 date de la deuxième hémorragie- DEPUIS 1981, LE SOCIALISTE M’AYANT PRESCRIT CE MÉDICAMENT JUSQU’ A LA MORT !
JE SUIS EFFRAYE A LA LECTURE DE CET ARTICLE : suis-je condamné à avoir la terrible maladie d’Alzheimer ?
je signale un cancer du colon en 1997. Merci pour l’alerte. Est-elle trop tardive ? Trois ulcères d’œsophage et deux estomac.

Répondre
Zouaoui 12 janvier 2019 - 9 h 13 min

Merci pour ce partage.. j’aimerais bien savoir s’il existe des alternatives à ce médicament

Répondre
Larbi 11 janvier 2019 - 22 h 25 min

Bonjour. je reste dans l’attente de lire les méthodes naturelles pour le traitement des brulures d’estomac. Avec mes remerciements.

Répondre
BOUISSOU 11 janvier 2019 - 18 h 32 min

Merci pour l’info, cela fait 6 ans que j’en prends chaque jour 40mg.
Dès demain stop,

Répondre
MALBAUT Ghislaine 10 janvier 2019 - 18 h 30 min

Bonsoir, j’ai bien pris connaissance de votre lettre et je vous en remercie. Je suis en ce moment dans cette situation, cela fait 1 semaine que, si je ne prenais pas ce médicament, je ne pourrai pas dormir. j’ai bien essayé avant de prendre du bicarbonate dans de l’eau, des infusions à la réglisse et à la camomille, j’ai surélevé mon matelas pour avoir la tête plus haute et m’efforce de dormir côté gauche, j’ai retiré tout alcool et toute graisse, café, épices, … mais vous ne donnez pas d’alternative pour éviter de prendre ce fameux IPP pour moi c’est de l’Eupanthol + sachet de Gelox, si vous avez une solution, je suis preneuse, merci d’avance

Répondre
Boutte 8 janvier 2019 - 14 h 39 min

Bonjour, oui quoi comme alternative à tout ça ? Cordialement

Répondre
Rochard 6 janvier 2019 - 11 h 38 min

Bonjour
Je répète les dires de certains.
Pour d’une part dire que vos articles sont très intéressants (mais un peu longs avec des répétitions effectivement)
Et d’autre part, pour ce dernier Article, que nous avons bien compris que les IPP ne sont plus à prendre trop facilement.
Mais pouvez vous nous donnez la ou les méthodes naturelles pour remédier à ces vilaines acidités svp ?
Personnellement j’ai un déficit immunitaire et une gastrite auto-immune et c’est tellement souvent que j’ai l’estomac en vrac…
Merci à vous pour vos réponses et compléments d’informations, et vos articles !

Répondre
Salima Bouaouina 6 janvier 2019 - 9 h 37 min

Bonjour,J’au eu moi même il y a plusieurs années déjà, une hémorragie de l’estomac, deux jours avec hospitalisation, suite à la prise d’un cachet d’aspirine, prescrit par un médecin, les radios et le lavement baryté non rien détecté, j’ai été soignée comme pour un ulcère de l’estomac, je pense que ce qui m’a guéri, c’est d’avoir pris pendant deux ans régulièrement avant les repas un pansement gastrique en gel .

Répondre
Touzet 5 janvier 2019 - 20 h 16 min

Le ph stomacal se modifie selon le régime alimentaire
Si la porte d entrée est un problème dentaire les bactéries irritent l estomac et l intestin et l acidité augmente idem pour les allergies a contrario c est l infection qui augmente en cas de baisse d acidité
D où un dosage vigilant pour retrouver l équilibre surtout dans la prise de bicarbonate
La marche sportive avec besoin de boire et transpiration de la langue est excellente car elle permet de recracher des bactéries

Répondre
Courvoisier 5 janvier 2019 - 9 h 58 min

Comme tous les articles, beaucoup trop de texte pour répéter les mêmes choses mais pas de réponse à la question évidente que le lecteur se pose en fin de compte : quelle solution proposez-vous pour soigner le problème ?

Répondre
GALBAS 4 janvier 2019 - 21 h 05 min

Je suis sous traitement pour un pemphigus et il m a été prescrit ce médicament pour une période de 6 mois, dois je arrêter de les prendre.
Votre avis m intéresse

Répondre
sylvie nourbat 3 janvier 2019 - 12 h 07 min

Quels sont les traitements naturels efficaces ?
j’ai essayé le gel d’aloe vera, la kombucha, l’argile verte sans le moindre résultat.
j’ai une grosse hernie hiatale et je viens de finir le traitement de toutes les ulcérations . Que faire ?
Merc i de votre réponse.

Répondre
Mo Charfeddine 3 janvier 2019 - 8 h 54 min

Cher Mr. Bazin,
Vos articles sont très intéressants et très informateurs. Merci infiniment.
Cependant, ils sont trop longs. Vous répétez souvent certains de vos propos dans les différents paragraphes. Je vous prie de bien vouloir abréger vos articles et d’éviter les répétitions.

Répondre
Pasche Danuta 2 janvier 2019 - 10 h 23 min

Oui y a de quoi un peu paniquer. Alors… merci de nous donner la façon de prévenir les reflux, et les soigner de façon naturel !
Comment bien faire ?!

Répondre
kornacka marguerite 31 décembre 2018 - 12 h 41 min

Bonjour
Suite à la lecture de votre article sur IPP et ses effets dévastateurs je suis en panique. J’ai beaucoup de pathologies notamment maladie de Crohn et la vie est très dure. Pourquoi vous condamnées des médicaments sans donner la solution que vous préconisez EST dans la nature. Vous donnez jamais les nom de ce plantes?
Cordialement

Répondre
Vert 30 décembre 2018 - 19 h 03 min

Je prenais régulièrement des IPP et je les ai remplacés par une prise occasionnelle de bicarbonate de soude et ça marche très bien !!!

Répondre
Bot 29 décembre 2018 - 20 h 33 min

Bonjour, vous parler des Ipp comme médicaments dangereux ( on ne peut que les obtenir que sur ordonnances) ces médicaments que vous citez ci-dessus m ‘ apporte un confort de vie, il m arrive de ne pas prendre pendant quelques jours, avant je faisais des gastrites à répétitions et du reflux gastrique.pas en bonne santé..que je n’ ai plus aujourd’hui, ce qui ne m ’empêche pas de voir autre chose, mais avez vous une alternative sérieuse et crédible? ( mon père DCD en 1969 d’ un cancer de l ‘estomac a cette époque il fumait , ces médicaments là n ‘existaient pas!
cordialement

Répondre
Fournier Judith 28 décembre 2018 - 19 h 40 min

Bonjour je suis d’accord avec votre article.Ce sont les médicaments qui font travailler les labos.Je suis infirmière libérale.Le jour ou ´Daflon ´a été deremboursé,les gens l’ont arrêté.Donc ils n’en avaient plus eu besoin! Comme par hasard!

Répondre
Wolf Martial 28 décembre 2018 - 17 h 37 min

Je prends de temps en temps du Inexium ,mais maintenant que j’ai lu votre courrier , je vais le supprimer complètement ,je prends des gélules de Luvos , c’est de l’argile ,pour tapisser les parois de l’estomac ,et ça marche très bien ,et c’est un produit naturel !
Cordialement

Répondre
raymond gillet 28 décembre 2018 - 16 h 37 min

je suis interessé par cet article mais toujours un peu prudent lorsque cela a pour effet d’effrayer les gens ou utilisateurs de médicaments . Il serait plutot souhaitable d’indiquer des solutions pour guérir ceux qui souffrent des troubles de la digestion.

Répondre
François Grondeau 28 décembre 2018 - 12 h 50 min

Vous êtes excellentissime à argumenter sans fin contre les IPP et nous alarmer davantage nous qui souffrons d’RGO. En revanche nullissime en ne nous donnant pas des solutions fiables
de remplacement. Je vois d’ici venir un prochain article dont la toute fin sera : pour prendre connaissance du remède miracle « Cliquer ici »
et badaboom nous voilà délestés de quelques dizaines d’euros . . .
Escroquerie en col blanc non !?

Répondre
François Grondeau 28 décembre 2018 - 12 h 37 min

Bien, vous déclarez la guerre aux IPP avec un argumentaire qui n’en finit pas . . .
Nous, ceux concernés par un RGO, nous voudrions plutôt que vous vous étendiez aussi longuement et avec les arguments adéquats
sur les moyens de lutter contre ce reflux.
Surtout apportez-nous un début de
preuve de l’efficacité des « plantes » qui soit disant soignent le RGO
Vous donnez l’impression de n’être bon qu’à la critique sans donner de solutions fiables par ailleurs
Merci

Répondre
jouvet 28 décembre 2018 - 4 h 34 min

Cet article promet des solutions naturelles qu’il ne nous donne pas ! que veut-on nous vendre ? Quelle imposture !

Répondre
Martine 27 décembre 2018 - 12 h 43 min

Il est imprtant d’être alerté, toutefois, cela est parfois expliqué de manière si dramatique que c’est perturbant voir déstabilisant. On a l’impression d’avoir pris des médicaments et que chacun subira des conséquences non négligeables.
Ce n’est pas pour apaiser nos acidités.
Après prise de conscience de ces conséquences possibles, il faut trouver une solution.
La problématique est que les IPP réduisent apparemment le PH de l’estomac à 2 ce qui est très bas. Alors quand on tente d’arreter les IPP, le PH remonte d’un coup ne laissant pas le temps à l’estomac de remettre son PH à niveau. Les acidités reviennent donc de façon aigües et c’est normal.
A priori il faudrait diminuer la dose des IPP, soit en dosage si le patient est à un dosage à 40 ou 20mg, le dosage le plus bas étant à 10mg.
Une personne qui est à 1 comprimé 10 mg par jour devra peut être en prendre un jour sur 2 puis 1 jour sur 3. A priori il faut diminuer progressivement pour que l’estimac se réhabitue à son PH normal.
Personnellement mon pharmacien m’a conseillée BIONACID des laboratoires Aboca. C’est un composé de végétaux et minéraux qui forment un genre de filtre sur la paroi de l’estomac et de l’oesophage, ainsi l’acidité n’agresse pas les parois et vous ne ressentez pas de brûlures.
J’ai commencé et le jour ou j’ai arrêté l’IPP j’ai pris le soir un comprimé de BIONACID et un en fin de matinée le lendemain. Je suis ce soir à mon second soir sans IPP. J’espere que je vais pouvoir me stabiliser et ne prendre plus que BIONACID puis plus rien. L’inquietude accentue beaucoup les acides et brûlures de l’estomac.
Courage à toutes et à tous.

Répondre
Drzewinski 24 décembre 2018 - 14 h 08 min

Merci pour votre article sur les ipp. Ok que proposez vous pour les RGO. .surtout quand on sait qu il y a une corrélation avec des infections pulmonaires.ce qui est mon cas.je n ai plus ces infections depuis que je soigne mon RGO.merci à vous cordialement

Répondre
Aimée kadio 24 décembre 2018 - 10 h 35 min

Merci. Mon medeci m’a prescrit de l’inexium sur 3 mois renouvelable mais au bout de 10 jours j’avais des démangeaisons puis sont apparues des plaques sur ma peau. Le médecin a changé pour Mopral et j’ai une la mêle déconvenue. J’ai tout arrêté. Je soigne mon alimentation et je fais du sport.

Répondre
Vallier 23 décembre 2018 - 8 h 33 min

Bonjour,
De nombreux articles parlent des IPP, ce sont d’ailleurs les mêmes textes.
Si ces médicaments sont une catastrophe alors que fait le corps médical ? Voir les instances médicales ministère etc…
Pourquoi ne nous est il pas proposé d’autres alternatives ? Récemment un pharmacien a proposé à une collègue qui souffrait de remontées acides et brûlures d’estomac du BIANACID. A priori il s’agit d’un produit naturel et très efficace, je vais me le procurer dès demain et tenter d’arreter progressivement pariet 10mg que je prends le soir au coucher.
Merci de partager vos traitements qui vous ont permis de mieux vivre avec vos estomacs douloureux.
Bonnes fêtes.

Répondre
Florentin Kabeya 22 décembre 2018 - 17 h 54 min

Merci de ce partage.
J’ai prescrit ces ipp et je continue de le prescrire bien qu’ayant arrêté de les prendre moi-même faute des résultats escomptés à mes problèmes de santé.
Toute chose restant égale par ailleurs il ya de quoi s’accorder avec les résultats de vos études et d’en prescrire qu’en cas d’extrême nécessité.

Répondre
Martine 22 décembre 2018 - 17 h 38 min

Bonjour,
En effet de nombreux articles alertent la prise d’IPP et leurs conséquences possibles.
Par contre que faut il faire ? Revenir au gaviscon qui semble contenir de l’aluminium donc dangereux ? Quelle solution est proposée pour ne plus prendre d’IPP. Desaccoutumance eavec prise 1 jour sur 2 puis 1 sur trois progressivement. Par quel autre médicament faire la transition. Merci.

Répondre
Annic de Rochefort 22 décembre 2018 - 16 h 35 min

Quelles sont les approches naturelles pour traiter le reflux

Répondre
Valou 22 décembre 2018 - 8 h 24 min

Mon fils est né avec une malformation de l estomac. Pendant 2 ans on lui a donné du Gaviscon et autres, son RGO était extrême. Tout repas repartait. Il était maigre. Il ne dormait jamais et pleurait en permanence. A 2 ans une gastroenterologue a enfin eu l idée de le mettre sous Prepulsid (fourni par l hôpital) et Mopral. Il avait alors une œsophagite niveau 4. Aucun adulte n aurait supporté ce qu il vivait. En qq mois j ai enfin eu un enfant apaisé. Il a pu prendre du poids. Et dormir (moi aussi). Il a été opéré à 10 ans. Pdt 8 ans le Mopral l a sauvé et soulagé alors que tout le reste était inefficace.

Répondre
François Serrano 21 décembre 2018 - 10 h 49 min

J’ai pris Eupantol 40 puis son générique Pantoprazole pendant près de 10 ans et j’ai arrêté du jour au lendemain (depuis quelques mois seulement) grâce à un médecin homéopathe,
son traitement simple et pas du tout onéreux est efficace et je ne ressens pas de brulures dues au reflux.
J’espère qu’à 73 ans je ne vais pas me voir affecté d’un de ces effets secondaires dont vous parlez ici.

Répondre
Delhaes 20 décembre 2018 - 9 h 33 min

N’oubliez pas de nous faire parvenir sans tarder vos commentaires sur les remèdes naturels pour éviter les reflux oesophagiens et ainsi nous permettre d’éliminer ces fameux IPP.
un grand merci pour vos précieuses informations

Répondre
Buisson vicky 18 décembre 2018 - 12 h 17 min

Je suis d accord avec vous pour tout ce que vous dites mais lorsque les gens souffrent ils souhaitent avant tout d être soulagé
Ceci dit je prends de la statine depuis des années
et je ne sais pas comment
L arrêter …
Est ce que mon organisme en a pris l habitude
Je reconnais que mon cholestérol n est pas
En baisse au contraire mais je vais essayer de suivre vos conseils pour les méthodes naturels
Et voir s il y a de l amélioration j ai changé ma méthode d alimentation également en tout cas merci pour tous vos bons
Conseils qui nous rassurent et nous aident à avancer sur la bonne voie merci encore

Répondre
Maryse Roubaud 17 décembre 2018 - 13 h 33 min

vous n’indiquez pas ce que nous pouvons prendre pour atténuer nos remontées et brûlures d’estomac. S’il vous plaît! aidez-nous. Merci

Répondre
MARTINE DAZIANO 17 décembre 2018 - 9 h 54 min

Bonjour, je suis très intéressée par ce sujet car j’en souffre depuis l’adolescence. On m’a prescrit toutes sortes IPP pdt des années. Aujourd’hui à 52 ans, je ne suis toujours pas guérie. J’ai décidé moi même de les arrêter et de trouver des solutions ailleurs. J’attends votre prochaine lettre avec impatience pour connaître les solutions que vous préconisez. Je me sers d’Aloès Véra et de bicarbonate de soude.
De plus, tous les IPP contiennent du E171 soit le dyoxide de titane (nano particule) qui a pour particularité en outre de rendre la paroi de l’intestin poreuse ; un comble ! Les pharmaciens ne savent plus quoi dire quand j’explique mon raisonnement.
J’ai aussi pris cette décision car j’ai subi il y a presque un an une opération où l’on m’a coupé presque un mètre d’intestin.
A vous lire, cordialement,

Répondre
Jean Pierre 16 décembre 2018 - 13 h 44 min

Merci beaucoup pour vos recherches. Ça fait plusieurs mois que je prends l’oméprazole ignorant ces effets secondaires graves dont vous parlez. A lire votre étude, je pense qu’il faut repenser la façon dont on traite ces maladies et j’attends avec impatience votre prochaine lettre dans laquelle vous comptez nous proposer la méthode naturelle de traitement de l’ulcère d’estomac.

Répondre
Aouichat Bouguerra Souhila 15 décembre 2018 - 23 h 46 min

Bonsoir,
J’adhère complètement ,
moi même j’ai une gastrite à HB depuis des années,
j’ai des moments terribles mais bon je gère comme je peux avec l’aide de mon gastro,
mais j’aimerai bien avoir qqs conseils de votre part
pour éviter le cancer d’estomac !!!!
on m’a conseillée de prendre le matin à jeun, un petit jus de citron chaud avec une pointe de curcuma,
merci pour tout

Répondre
MONIQUE GEFFROY 15 décembre 2018 - 17 h 49 min

Que doit on faire pour remplacer l’oméprazole
prescrit lors de la nécessité de la prise du Bétaserc
suite vertiges et accouphène ?

Répondre
BERNARD 10 mars 2020 - 9 h 15 min

votre article est a priori intéressant mais vous ne proposez pas une alternative
je rends ces médicament a raisin de 2 cachets de 10 mg depuis une trentaine d’années

Répondre
Thery 14 décembre 2018 - 19 h 14 min

Merci pour vos informations …!
Une question vient spontanément après lecture de votre commentaire :
Comment sortir de cette spirale de l’utilisat de Mopral , dont on devient effectivement dépendant ?
Quelles sont les mesures naturelles qui existent ? Et auxquelles vous faites allusions ??
Grand merci à vous

Répondre
THIBAUT 12 décembre 2018 - 9 h 05 min

Bonjour,
Super article, suffisamment long pour nous faire saliver….mais vous avez la solution naturelle !!!
Sauf erreur de ma part, dans cette article je ne lis rien de concret pour remplacer ces poisons  » en vente libre « 

Répondre
ROTH Maria 11 décembre 2018 - 13 h 37 min

Bonjour,

Merci pour toute ses informations.
Ca va faire 6 ans que je prends quotidiennement le médicament Esomeprazol Mepha Lactab 20 mg suite à une Gastrectomie tumeur stromale gastro-intestinale (GIST).

Depuis, j’ai développé une arthrose de la hanche gauche, une problème cardiaque : fibrillation auriculaire. Je suis entouré des médecins; gastro-entérologue, cardiologue, généraliste, etc.
Jamais aucune de ces «savant» ne m’a pas averti le danger de ce médicament, que je vais arrêter de prendre dés demain.

Merci de continuer m’informer sur ce problème grave.

Répondre
Gay 11 décembre 2018 - 9 h 27 min

Ah…… argent quand tu nous tiens……
Merci de nous ouvrir les yeux Mr Bazin.

Répondre
Charpentier 11 décembre 2018 - 6 h 56 min

Bonjour, j ai lu attentivement votre article mais lorsque vous souffrez de poliartrite et que vous prenez tous les jours des doses de cortisone qui provoque des douleurs d estomac que prendre à la place du mopral?

Répondre
Diamanti 9 décembre 2018 - 20 h 30 min

Que peut on prendre de naturel dans ce cas

Répondre
lazarus 9 décembre 2018 - 13 h 45 min

Bonjour, félicitations pour les révélations! Je confirme les effets désastreux de certains médicaments (car j’en souffre). J’ais essayé de croire en notre médecine, mais il y a longtemps que je me suis rendu compte que ce n’étais qu’une histoire de gain, toujours et encore plus d’argent au détriments de la vie…A qui, et en quoi, peut-on faire confiance ?
La grande maladie de l’hêtre humain
 » l’Argent. » Depuis beaucoup d’années concerné par ces problèmes, à quel Saint me voué ? Quelle alternative ? Avec mes salutations distinguées

Répondre
khiari 7 décembre 2018 - 17 h 37 min

Bonsoir, Vous avez posé le problème sans pour autant donner des solutions !!

Répondre
Viviane 7 décembre 2018 - 8 h 40 min

Merci pour ces informations. J’ai hâte d’en apprendre plus, car je prends des IPP depuis maintenant 20 (vingt!!!) ans pour une hernie hiatale. Entretemps j’ai développé une sacrée arthrose, une dépression solide, je suis toujours fatiguée/épuisée, problèmes pour lesquels je prends beaucoup d’autres médicaments. J’ai demandé au médecin si les IPP ne seraient pas à l’origine des autres problèmes, vu que : pas d’acide->pas de résorption -ce qu’il a nié. Bonjour les dégâts.
Mais comment faire pour réduire et puis abandonner les IPP?
Merci

Répondre
Cojo Monique 6 décembre 2018 - 11 h 40 min

Je suis entièrement d’accord avec vous j’ai été « soigne »de cette façon pendant des mois ,mais ça a empiré, j’ai été très mal . j’ai alors décidé de me soigner autrement .par des méthodes naturelles . aujourd’hui je vais très bien .merci de prévenir les malades de cette façon.

Répondre
MARANINCHI 5 décembre 2018 - 16 h 31 min

Merci,car je prends depuis plusieurs années de l’oméprazole en préventif car je suis tributaire de plusieurs médicaments, j’ai du diabète de type 2, de l’hypertension, à cause de la pilule contraceptive qui m’a déréglée depuis mes jeunes années et ce en 6 mois, et suite à une opération d’un méningiome je « consomme » hélas du Képra, etc…
Inutile que je « flingue » en plus mon estomac avec un médicament non adapté alors que pour l’instant tout se passe bien, en outre j’ai de l’arthrose pour laquelle je vais en cure thermale ne voulant pas prendre en plus d’anti inflammatoire.
D’ailleurs pensez-vous que je doive prendre quelque chose pour pallier au risque de surcharge médicamenteuse que je fais prendre à mon estomac et me dire quoi, en phytothérapie ou autre … Merci de me le faire savoir.

Répondre
Raphael ERNST 26 novembre 2018 - 11 h 35 min

Mon médecin me prescrit depuis plus de 5 ans du Esoméprasole pour parer à un ulcère de l’estomac vu que je dois prendre pas moins de 7 médicaments différents par jour ! (cardiaque, diabète type 2, thyroïde, arthrose ) Existe t-il une autre méthode de protéger efficacement mon estomac ?

Répondre
Xavier Chabeau 24 novembre 2018 - 20 h 32 min

Pour la grande majorité des gens, la meilleure manière de pouvoir se passer d’inhibiteur de pompe à proton = manger moins et plus lentement (surtout le soir) + manger mieux + améliorer la qualité de la nourriture qu’ils absorbent ! J’invite les intervenants ci-dessous à essayer progressivement tout en diminuant leur dépendance aux médicaments. Evidemment cela demande quelques petits efforts ! Le plus bizarre c’est que personne ne parle de cette méthode !

Répondre
BOLAND 24 novembre 2018 - 9 h 16 min

Si vous ne digérez pas une solution buvez cette
liqueur digestive à base de plantes ( la verveine
verte ) plutôt que de prendre des médicaments .
1/2 verre à liqueur suffit et même une cuillère
à café et dans les minutes qui suivent la douleur disparaîtra .

Répondre
Sandrine 22 novembre 2018 - 13 h 16 min

Bonjour 🙂
Votre article est pertinent.
Oui ces sacrés médicaments !
Notre corps nous parle 🙂
Ecoutons-le sur les 3 plans : le physique, l’émotionnel et le mental…
Parlons de l’estomac…. côté physique il reçoit la nourriture et la digère, côté émotionnel …il reflète ma capacité à digérer les nouvelles idées ou situations.., côté mental.. »j’accepte d’être dans l’ouverture de nouvelles idées sans jugement. 🙂
Vive ces prises de conscience…
Chacun fait au mieux de ce qu’il peut
Namasté

Répondre
Virgel 21 novembre 2018 - 18 h 20 min

Votre article m a été très utiles je prends un traitement pour les intestins depuis 4 mois qui m’a donner des champignons dans la bouche je fais des reflux des brûlures dans la bouche une toux roque et franchement aussitot que j arrête le traitement ça recommence et r’ Plus de m Arthrose au cervical mal de tête et mon médecin me dit de ne pas m inquiétez facile pour lui

Répondre
Mireille D. 15 novembre 2018 - 20 h 37 min

Bonjour,
J’ai lu avec intérêt votre lettre relative au traitement des reflux gastriques. J’ai été opérée, il y a qques années d’une béance du cardia et réopérée 2 jours après pour revenir au point de départ, car opération  »trop serrée » !!!!! 1 semaine d’hospitalisation pour rien et 2 anesthésies!!! A ce jour, toujours autant de brulures, cordes vocales brulées, toux permanente…. Vous indiquez que des traitements naturels existent, alors pourquoi ne pas les citer ??? ainsi serait peut-être serait respecté le serment d’Hippocrate « ne pas nuire ».
Merci pour votre réponse.

Répondre
L.M 7 novembre 2018 - 11 h 26 min

Qu’est ce que ça fait du bien de vous lire!
Quel baume au cœur de se sentir comprise… et soutenue… Belle continuation à toute l’équipe qui œuvre pour que la belle médecine s’impose!

Répondre
Marecot 5 novembre 2018 - 18 h 59 min

Bonsoir,

Vous parlez d’anti inflammatoire naturels, pourriez vous les nommer ?
Merci

Répondre
WEBER 29 octobre 2018 - 9 h 17 min

Je prends (pas de gaité de coeur) des IPP depuis des années, j ai fait plusieurs fibro, et je ne bois pas fume pas prends pas d’aspirine ni de AINS et je n’ai pas helicobactere pylori. Je mange sans excès et pourtant dés que j arrete les IPP je souffre.
Votre article est très intéressant mais à part me faire flipper ne m’a apporter la moindre piste à suivre… Je suis abonné depuis peu à votre magasine. Ai je bien fait ? merci de me répondre Alain

Répondre
marie noelle lafont 24 octobre 2018 - 7 h 55 min

Bonjour,
je comprends la gravité de ce que vous affirmez. Quelle est alors la solution lorsque l’on souffre d’oesophagite, rester à souffrir?

Répondre
lazaar 8 octobre 2018 - 9 h 23 min

Je vous remercie infiniment pour votre article qui pose une grande problématique aussi bien morale que scientifique.
Je vous informe que mon médecin m’a également prescrit les IPP pour remédier aux reflux gastriques.
Je vous rassure que les effets catastrophiques mentionnés dans votre article dudit médicament qui reposent sur des résultats des expériences réalisées, seront largement partagés et diffusés.

Répondre
rouanet patrice 7 octobre 2018 - 5 h 47 min

Salut à tous,
J’ai comme beaucoup pris des IPP, malgré mes demandes répétées auprès des médecins pour une opération de ma hernie hiatale..faute de connaitre mieux, j’en ai pris pendant 17 ans … donc Alzheimer pour moi…
mais bon, maintenant j’ai decouvert un remede miracle
vous avez le bicarbonate , l’aloé vera qui marchent très bien et également
BIANACID des laboratoires Aboca donnés comme 100% naturel et bio. un comprimé après chaque repas et le résultat est bluffant