Ibuprofène : encore pire que ce qu’on pensait

Ce qui est train de se passer sur les antidouleurs et anti-inflammatoires est très grave.

On est en train de mettre en danger de mort les millions de personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques.

Vous-même, vous êtes directement concerné(e) si vous avez des douleurs articulaires qui vous tenaillent (arthrose), des douleurs de dos quotidiennes (lombalgie), ou d’autres douleurs permanentes.

Et si vous n’êtes pas touché(e) personnellement, c’est forcément le cas d’un de vos proches – un frère, un parent, un ami de longue date – car l’arthrose touche à elle seule près de 10 millions de Français !

Alors aidez-moi à faire connaître cette vérité partout autour de vous, c’est très important :

L’Ibuprofène cause des crises cardiaques dès la première semaine

Une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le prestigieux British Medical Journal vient de le révéler : l’Ibuprofène et les autres anti-inflammatoires augmentent considérablement votre risque de crise cardiaque en seulement quelques jours ! [1]

Dès la première semaine, votre risque d’infarctus :

  • augmente de 48 % avec l’Ibuprofène ;
  • augmente de 50 % avec le Diclofénac ;
  • augmente de 53 % avec le Naproxène ;
  • Et de 58 % avec le Nofecoxib !

Notez bien que cette étude est la plus large jamais réalisée sur le sujet, avec près de 500 000 patients étudiés.

Mais attention : vous devez savoir que le lien entre anti-inflammatoires et crise cardiaque n’a rien de nouveau.

En 2004, le VIOXX, un puissant anti-inflammatoire avait été retiré du marché en catastrophe pour avoir causé plus de 30 000 morts par crises cardiaques en très peu de temps.

Mais il y a pire.

Sur le coup, les autorités américaines ont mis sur pied un comité d’experts internationaux pour évaluer l’ampleur des dégâts du Vioxx par rapport aux autres médicaments anti-inflammatoires, type Ibuprofène ou Diclofenac.

Et savez-vous ce que ces experts avaient révélé ?

Que TOUS les anti-inflammatoires sur le marché augmentaient sévèrement le risque de crise cardiaque [2], ce qui a été confirmé depuis par de nombreuses études. [3]

Et savez-vous qui est le plus à risque de mourir terrassé par une crise cardiaque ?

Les personnes âgées, bien sûr… à qui on prescrit pourtant massivement des anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires !

Vous allez me dire : d’accord, mais il faut bien soulager la douleur !

C’est vrai… Mais c’est là que l’affaire devient encore plus scandaleuse :

La chondroïtine (naturelle) aussi efficace que les anti-inflammatoires dangereux !

Par un heureux hasard, une autre étude scientifique majeure a été publiée quelques jours seulement après celle sur les anti-inflammatoires – et ses conclusions sont ravageuses pour nos autorités de santé.

L’étude prouve qu’un remède naturel sans le moindre effet indésirable, la chondroïtine sulfate, est au moins aussi efficace contre l’arthrose du genou que les anti-inflammatoires classiques. [4]

Et là encore, vous devez savoir que cela n’a rien d’une annonce nouvelle

… Ce n’est qu’une nouvelle confirmation de ce qu’on savait depuis des années !!

Déjà en 2014, la grande étude « The Moves », présentée en juin 2014 au Congrès Européen annuel de Rhumatologie [5], avait démontré par a + b que ce remède naturel, avec la glucosamine était aussi efficace que les anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires… mais sans provoquer de crise cardiaque ni de saignements de l’estomac !!

Aujourd’hui, la situation est claire :

  • D’un côté, vous avez les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) type Ibuprofène ou Diclofénac, qui soulagent la douleur au départ, mais au prix de lourds effets secondaires ;
  • De l’autre, vous avez 2 substances naturelles, la chondroïtine et la glucosamine, qui soulagent aussi bien la douleur sur la durée mais sans le moindre effet indésirable !

Cela paraît simple… maisè

… Savez-vous ce qu’a décidé de faire la Ministre de la Santé de l’époque ?

Marisol Touraine dérembourse le remède inoffensif !

En janvier 2015, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé de dérembourser les remèdes naturels efficaces et inoffensifs – la chondroïtine et la glucosamine.

Oui, vous avez bien lu : elle a décidé de priver les malades les moins aisés d’un remède efficace qui ne provoque pas de crise cardiaque !

Les anti-inflammatoires comme l’Ibuprofène, eux, restent parfaitement remboursés et continuent d’être prescrits à tour de bras !

C’est tout simplement incompréhensible !

Est-ce que l’objectif était de « faire des économies » sur le dos des patients ?

Mais si c’était ça, pourquoi la même Marisol Touraine a-t-elle refusé de dérembourser les médicaments contre Alzheimer (qui coûtent 130 millions d’euros par an)…

… Alors que la Haute Autorité de Santé venait de déclarer officiellement que ces médicaments étaient inutiles et dangereux et avait demandé instamment au Ministre de les dérembourser !? [6]

Et le pire…

C’est que Marisol Touraine a récidivé, juste avant de quitter le gouvernement !

Mars 2017, Marisol Touraine en remet une couche contre les malades !

Je me rends bien compte que ce que je suis en train de vous dire paraît incroyable.

Mais c’est la stricte vérité.

Le 24 mars 2017, juste avant de partir, Marisol Touraine a publié un décret pour dérembourser un autre traitement naturel contre l’arthrose.

Il s’agit de la « visco-supplémentation », et cela consiste à injecter une substance présente naturellement dans l’articulation, à savoir l’acide hyaluronique.

C’est un traitement qui donne une grande satisfaction à de nombreux malades… et qui permet d’éviter une surconsommation d’anti-inflammatoires !

Mais voilà, en catimini, en pleine campagne présidentielle, Marisol Touraine a décidé de les « rayer de la carte »…

… Comme si elle voulait laisser le champ totalement libre aux médicaments anti-inflammatoires chimiques vendus par l’industrie pharmaceutique.

Faut-il rappeler que l’Ibuprofène est le second médicament le plus vendu en France, après le paracétamol ?

Faut-il vous préciser que les anti-inflammatoires chimiques rapportent des milliards chaque année à l’industrie pharmaceutique ?

Alors dites-moi, voulez-vous vraiment continuer comme ça ? 

Si comme moi vous répondez NON, alors je vous invite à transférer cette lettre à tous vos proches et à la partager sur Facebook.<

Tout le monde doit connaître la vérité sur ce qui est en train de se passer avec les anti-inflammatoires.

Je compte sur vous : des vies sont en jeu.

Sources

297 commentaires

monique demours 16 juin 2017 - 7 h 34 min

depuis que je choisis mon alimentation, les douleurs arthrosiques ont beaucoup diminuées : il s’agit de douleurs dans les mains, le dos, les hanches et les genoux. Je revis bien que tout ne soit pas encore réglé mais il s’agit d’être patiente. De toute façon pas question de prendre des médicaments chimiques, la nature nous offre tant de possibilités de guérison.

Répondre
Bernard 16 juin 2017 - 7 h 06 min

Petit bémol sur les remèdes naturels qui ne sont pas sans danger: il ne faut pas cumuler les compléments alimentaires et s’assurer qu’ils soient adaptés et pas sources d’interactions ou de contre-indications! Il faut demander conseil avant toute prise

Répondre
FROMENT 16 juin 2017 - 0 h 35 min

Bonsoir,
Voici mon témoignage : l’arthrose a attaqué brutalement à l’âge de 49 ans avec douleurs violentes et déformations des doigts, puis plus tard, les genoux atteints semblaient me condamner au fauteuil, les épaules peu mobiles, etc.. et ce fut une longue dégringolade pendant 25 ans, en cure, intoxiquée de ains, meto trexate,etc… et puis un jour j’ai lu un dossier scientifique très bien documenté, exactement comparable à ce que vous avez écrit. C’était le moment pour moi de me prendre en charge : chrono-nourriture choisie,
abandon des médicaments agressifs, aromathérapie, complémentation alimentaire…
Je n’ai plus de douleurs estomac/ventre, j’ai maigri, j’ai repris la marche et la danse, j’ai 76 ans, je me tiens droite et j’ai le sourire. A transmettre largement SVP au cas où d’autres personnes accepteraient comme nous d’écouter leur corps et de le respecter. Bien sûr qu’il faut s’insurger contre Big Pharma mais nous sommes responsables de nos choix.
Cordialement et vive la vie.
Lili-Anne

Répondre
Recht 15 juin 2017 - 20 h 28 min

Tout le monde sait si un tant soit peu informé que notre ancienne ministre de la santé Marisol Touraine obéissait aux lobbies que la santé des malades ne l’intéressait pas seulement sa carrière et son salaire…

Répondre
moi 15 juin 2017 - 18 h 05 min

espérons qu’il y aura du résultat pour toutes les personnes qui souffrent et dont je fais partie depuis quelques années, malgré les traitements pris et dont je suis depuis le début de cette fichue maladie.

Répondre
laclare 15 juin 2017 - 16 h 29 min

Vrai ma mère avait de l’arthrose a un genou le rhumatologue lui a injecté de l’acide hyaluronique voici une trentaine d’année pour essai, elle a trouvé aussitôt un grand bien être, mais ce ne fut qu’un essai!
Merci de faire quelque chose en grand contre le cholestérol (notamment le Tahor) je lai arrête mais trop tard j’ai des maux terribles dans les muscles presqu’a ne pas pouvoir marcher.
PLUs de place merci

Répondre
FOURCART 15 juin 2017 - 16 h 18 min

Merci Laura, c’est important d’en parler et de faire connaitre la vérité au plus grand nombre. Même si les autorités ne bougent pas, c’est à chacun d’agir et de choisir entre la médecine naturelle sans danger ou se polluer et risquer de mourir plus vite avec la médecine que l’on nous impose.
Personnellement, j’ai choisi mon camp, atteinte de spondylarthrite ankylosante, le verdict des médecins était : anti-inflammatoire à vie et aucune chance de guérir. Ne supportant plus les médicaments anti-inflammatoire, j’ai arrêter depuis quelques années, résultat, je vais mieux même si je ne suis pas complètement guérie, je ne souffre plus des effets secondaires. Depuis, je revis. A 44 ans, j’ai repris des activités presque normales alors que de 35 à 40 ans, je ne pouvais plus travailler plus de 2 h par jour, je devais restée alitée ou assise une grande majorité du temps.
Soyez nombreux à signer cette pétition et parlez-en autour de vous !

Répondre
Plée Dominique 15 juin 2017 - 16 h 11 min

Evidemment, tant que les gens continueront a voter pour ces racailles de socialo… La Touraine devrait être en prison, compte tenu de ses mamours avec l’industrie pharmaceutique. Même Bachelot, qui avait acheté trois fois plus de doses de vaccin en son temps, était un peu moins corrompue.

Répondre
libbleue02700 15 juin 2017 - 15 h 25 min

des médecins (et surtout des spécialistes !!!)

Répondre
libbleue02700 15 juin 2017 - 15 h 24 min

bonjour, je suis une une jeune femme de 33 ans avec des antécédents d’hypertension . Mon cardiologue m’a interdit à vie de prendre de l’ibuprofène et autres AINS… Je comprends mieux pourquoi maintenant, avec cet article…Ça me donne espoir qu’il y a encore (même si c’est rare) qui sont honnêtes et pas complétement vendus à l’industrie pharmaceutique…

Répondre
1 2 3 4 5 30

Laissez un commentaire