Ibuprofène : encore pire que ce qu’on pensait

Ce qui est train de se passer sur les antidouleurs et anti-inflammatoires est très grave.

On est en train de mettre en danger de mort les millions de personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques.

Vous-même, vous êtes directement concerné(e) si vous avez des douleurs articulaires qui vous tenaillent (arthrose), des douleurs de dos quotidiennes (lombalgie), ou d’autres douleurs permanentes.

Et si vous n’êtes pas touché(e) personnellement, c’est forcément le cas d’un de vos proches – un frère, un parent, un ami de longue date – car l’arthrose touche à elle seule près de 10 millions de Français !

Alors aidez-moi à faire connaître cette vérité partout autour de vous, c’est très important :

L’Ibuprofène cause des crises cardiaques dès la première semaine

Une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le prestigieux British Medical Journal vient de le révéler : l’Ibuprofène et les autres anti-inflammatoires augmentent considérablement votre risque de crise cardiaque en seulement quelques jours ! [1]

Dès la première semaine, votre risque d’infarctus :

  • augmente de 48 % avec l’Ibuprofène ;
  • augmente de 50 % avec le Diclofénac ;
  • augmente de 53 % avec le Naproxène ;
  • Et de 58 % avec le Nofecoxib !

Notez bien que cette étude est la plus large jamais réalisée sur le sujet, avec près de 500 000 patients étudiés.

Mais attention : vous devez savoir que le lien entre anti-inflammatoires et crise cardiaque n’a rien de nouveau.

En 2004, le VIOXX, un puissant anti-inflammatoire avait été retiré du marché en catastrophe pour avoir causé plus de 30 000 morts par crises cardiaques en très peu de temps.

Mais il y a pire.

Sur le coup, les autorités américaines ont mis sur pied un comité d’experts internationaux pour évaluer l’ampleur des dégâts du Vioxx par rapport aux autres médicaments anti-inflammatoires, type Ibuprofène ou Diclofenac.

Et savez-vous ce que ces experts avaient révélé ?

Que TOUS les anti-inflammatoires sur le marché augmentaient sévèrement le risque de crise cardiaque [2], ce qui a été confirmé depuis par de nombreuses études. [3]

Et savez-vous qui est le plus à risque de mourir terrassé par une crise cardiaque ?

Les personnes âgées, bien sûr… à qui on prescrit pourtant massivement des anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires !

Vous allez me dire : d’accord, mais il faut bien soulager la douleur !

C’est vrai… Mais c’est là que l’affaire devient encore plus scandaleuse :

La chondroïtine (naturelle) aussi efficace que les anti-inflammatoires dangereux !

Par un heureux hasard, une autre étude scientifique majeure a été publiée quelques jours seulement après celle sur les anti-inflammatoires – et ses conclusions sont ravageuses pour nos autorités de santé.

L’étude prouve qu’un remède naturel sans le moindre effet indésirable, la chondroïtine sulfate, est au moins aussi efficace contre l’arthrose du genou que les anti-inflammatoires classiques. [4]

Et là encore, vous devez savoir que cela n’a rien d’une annonce nouvelle

… Ce n’est qu’une nouvelle confirmation de ce qu’on savait depuis des années !!

Déjà en 2014, la grande étude « The Moves », présentée en juin 2014 au Congrès Européen annuel de Rhumatologie [5], avait démontré par a + b que ce remède naturel, avec la glucosamine était aussi efficace que les anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires… mais sans provoquer de crise cardiaque ni de saignements de l’estomac !!

Aujourd’hui, la situation est claire :

  • D’un côté, vous avez les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) type Ibuprofène ou Diclofénac, qui soulagent la douleur au départ, mais au prix de lourds effets secondaires ;
  • De l’autre, vous avez 2 substances naturelles, la chondroïtine et la glucosamine, qui soulagent aussi bien la douleur sur la durée mais sans le moindre effet indésirable !

Cela paraît simple… maisè

… Savez-vous ce qu’a décidé de faire la Ministre de la Santé de l’époque ?

Marisol Touraine dérembourse le remède inoffensif !

En janvier 2015, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé de dérembourser les remèdes naturels efficaces et inoffensifs – la chondroïtine et la glucosamine.

Oui, vous avez bien lu : elle a décidé de priver les malades les moins aisés d’un remède efficace qui ne provoque pas de crise cardiaque !

Les anti-inflammatoires comme l’Ibuprofène, eux, restent parfaitement remboursés et continuent d’être prescrits à tour de bras !

C’est tout simplement incompréhensible !

Est-ce que l’objectif était de « faire des économies » sur le dos des patients ?

Mais si c’était ça, pourquoi la même Marisol Touraine a-t-elle refusé de dérembourser les médicaments contre Alzheimer (qui coûtent 130 millions d’euros par an)…

… Alors que la Haute Autorité de Santé venait de déclarer officiellement que ces médicaments étaient inutiles et dangereux et avait demandé instamment au Ministre de les dérembourser !? [6]

Et le pire…

C’est que Marisol Touraine a récidivé, juste avant de quitter le gouvernement !

Mars 2017, Marisol Touraine en remet une couche contre les malades !

Je me rends bien compte que ce que je suis en train de vous dire paraît incroyable.

Mais c’est la stricte vérité.

Le 24 mars 2017, juste avant de partir, Marisol Touraine a publié un décret pour dérembourser un autre traitement naturel contre l’arthrose.

Il s’agit de la « visco-supplémentation », et cela consiste à injecter une substance présente naturellement dans l’articulation, à savoir l’acide hyaluronique.

C’est un traitement qui donne une grande satisfaction à de nombreux malades… et qui permet d’éviter une surconsommation d’anti-inflammatoires !

Mais voilà, en catimini, en pleine campagne présidentielle, Marisol Touraine a décidé de les « rayer de la carte »…

… Comme si elle voulait laisser le champ totalement libre aux médicaments anti-inflammatoires chimiques vendus par l’industrie pharmaceutique.

Faut-il rappeler que l’Ibuprofène est le second médicament le plus vendu en France, après le paracétamol ?

Faut-il vous préciser que les anti-inflammatoires chimiques rapportent des milliards chaque année à l’industrie pharmaceutique ?

Alors dites-moi, voulez-vous vraiment continuer comme ça ? 

Si comme moi vous répondez NON, alors je vous invite à transférer cette lettre à tous vos proches et à la partager sur Facebook.<

Tout le monde doit connaître la vérité sur ce qui est en train de se passer avec les anti-inflammatoires.

Je compte sur vous : des vies sont en jeu.

Sources

297 commentaires

Marie Coquil 15 juin 2017 - 10 h 44 min

J’avais déjà reçu cette lettre.
C’est un peu récurrent ,chez vous , de renvoyer les sujets, non?

Répondre
Berrios 15 juin 2017 - 9 h 21 min

Combien vous paiement les commerçants de produits naturels pour faire cette publicité ?? La chondroïtine pourrait remplacer les médicaments qui calment nos douleurs ?

Répondre
Patrice 15 juin 2017 - 9 h 07 min

Il n’a pris que 10 minutes pour m’expliquer ce qu’est l’arthrose : « une maladie dégénérative, irréversible qu’on ne sait pas guérir ».

Enfin, si l’industrie du médicament rapporte autant pour quelle raison dépenser des sommes folles en recherche ? ?

Répondre
Brugallé Armandine 15 juin 2017 - 8 h 46 min

Merci de me donner le nom du médicament naturel qui n’est plus remboursé contre l’arthrose … Je suis très intéressée par votre article . Je ne peux plus prendre un anti inflammatoire.

Répondre
rossier 15 juin 2017 - 8 h 21 min

bravo vous les français!!!!
j’habite en suisse et chez nous les assurances que l’ont paye très cher ont supprimés tout ce qui concerne médicaments naturels comme l’homéopathie ex: je paye 598 fr.suisse par mois pour l’assurance maladie et encore une franchise de 500fr
par année Alors……

Répondre
Aubert de la Faige 15 juin 2017 - 8 h 04 min

Bonjour

A ce jour j’ai 63 ans.
Mes frères et sœur se sont fait opérer celle ci récemment pour ne vouloir m’écouter mais faire confiance à la médecine traditionnelle résultat elle c’est faite opérée de la hanche comme ma mère et mes frères ,moi j’ai décider de tout faire pour éviter l’opération .
Je me suis suis mis en quette de trouver les solutions ,après avoir fait des cures d’harpagophytum de glucossamine chondroitine je revie je ne boite plus ,ne souffre plus la vie reprends son court, vive les méthodes naturelles ,les plantes sont le trésor de la santé ,elles existent depuis la nuit des temps nous ne pouvons en dire autant des laboratoires ?
Pour moi tout existe dans la nature pour se soigné naturellement

Répondre
Laurence 15 juin 2017 - 7 h 57 min

Bonjour
Il semble que le déremboursement de la Bosco supplémentation soit d ores et déjà suspendu jusqu en décembre, avant une suspension définitive.
Je tiens cette info de mon médecin. Le 1 er arrêté serait paru au jo.

Répondre
Eme 15 juin 2017 - 7 h 50 min

Bonjour très intéressant cette lettre. On me prescrit de l’antadys (AINS) qui n’est pas bon du tout non plus, pour une grosse dysménorhée. La chondroïtine pourrait remplacer ce médicament ? Merci beaucoup de m’apporter une réponse .

Répondre
isabelle fettaya 15 juin 2017 - 7 h 34 min

Je suis moi-même atteinte d’arthrose cervicale, lombaire et récemment au pouce du pied…j’ai essayé plusieurs formules de produits naturels afin d’échapper aux anti-inflammatoire à vie et je tenais à vous faire part de ma récente découverte puisqu’elle fonctionne très bien pour moi.
Il s’agit d’un « cocktail » harpagophytum, chondroitine et glucosamine de Les Préparations de l’Apothicaire
Bonne santé naturelle à tous

Répondre
Verrougstraete 15 juin 2017 - 7 h 30 min

L’impact d’une pétition est moyenne de nos jours ,si sa publicité n’est pas concomitante ; à mon sens , le meilleur impact aujourd’hui est d’obtenir un débat télévisé sur n’importe quelle chaîne avec des interlocuteurs contradictoires .

Répondre
1 2 3 30

Répondre à Françoise mallet Annuler la réponse