3 informations capitales dont les médias ne vous ont pas parlé

 

Si vous suivez les informations des grands médias, vous savez que :

  • Le cancer est désormais la première cause de mortalité prématurée en France, avec 400 000 nouveaux cas en 2017, un record absolu ;
  • De plus en plus de pesticides dangereux sont aspergés sur nos terres (+ 12% en France entre 2014 et 2016) ;
  • Les infections attrapées à l’hôpital ne cessent d’augmenter, avec de plus en plus de morts causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques[1].

Peut-être avez-vous entendu parler, aussi, des prix « records » des nouveaux médicaments :

Une simple pilule contre la migraine, l’Aimovig coûtera 6 000 euros par an à la Sécurité Sociale, pour une seule personne[2].

Les traitements classiques contre le cancer coûtent désormais jusqu’à 20 000 euros par mois : c’est 10 fois plus qu’il y a 20 ans, alors qu’ils ne sont pas vraiment plus efficaces !

Un médicament récent contre la cécité sera même vendu 425 000 euros… pour chaque œil ! Donc 850 000 euros au total[3] !

Évidemment, la Sécurité Sociale ne pourra jamais survivre à cette explosion infernale des prix.

Notre système de santé est un peu comme un avion sans pilote : si personne ne redresse la barre, il va bientôt s’écraser en flamme.

La seule solution pour éviter un atterrissage trop brutal, c’est que les citoyens se réveillent.

Qu’ils ouvrent les yeux sur la dérive du système médical et agro-alimentaire, pris en otage par les lobbys du « tout chimique ».

Et c’est pourquoi je voudrais partager avec vous 3 « news », passées totalement inaperçues :

 

70% des chimiothérapies sont INUTILES pour les cancers du sein

Cette information n’a pas fait la Une des médias, car elle est très embarrassante pour notre système de santé.

D’après une étude publiée dans le The England Journal of Medicine, des millions de femmes atteintes d’un cancer du sein ont subi des chimiothérapies inutiles[4].

D’après l’étude, 70% des patientes pourraient se contenter d’une simple « hormonothérapie » et éviter totalement la chimio !

C’est ce qu’a déclaré le Dr Kathy Albain, oncologue à Loyola, aux Etats-Unis :

« Avec les résultats de cette étude révolutionnaire, nous pouvons maintenant éviter la chimiothérapie en toute sécurité chez environ 70% des patientes chez qui il a été diagnostiqué le cancer du sein le plus répandu. »

Rendez-vous compte : cela veut dire que 7 patientes sur 10 pourraient échapper à ces médicaments aux effets extrêmement indésirables !

Pour le prouver, les chercheurs ont recruté près de 10 000 femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade assez précoce, sensible aux œstrogènes.

Puis, ils se sont intéressés aux 6 700 patientes (70%) qui avaient un risque de récidive « intermédiaire ».

Leur risque de récidive n’était ni très inquiétant, ni très rassurant. Ce sont les cas où les cancérologues ont tendance à prescrire une chimiothérapie « dans le doute ».

Les chercheurs ont alors séparé ces femmes en deux groupes : un groupe a reçu une chimiothérapie + hormonothérapie, tandis que l’autre groupe a seulement suivi une hormonothérapie.

Eh bien après 10 ans, le taux de survie des deux groupes était parfaitement identique !

Et quand on connaît l’impact de la chimio sur la qualité de vie, cela veut dire que les femmes ont tout à gagner à l’éviter !

Voilà une preuve de plus qu’il faut limiter les traitements lourds au strict nécessaire !

 

Un régime aux résultats incroyables sur le diabète de type 1

Autre nouvelle capitale : on commence à admettre qu’il est possible d’améliorer le diabète de type I naturellement !

Déjà, pour le diabète de type II, une maladie moins grave, il a fallu des années pour que les médecins acceptent que c’est une maladie réversible, que l’on peut guérir par l’alimentation.

Et figurez-vous que ce qui est vrai pour le diabète de type II l’est peut-être AUSSI pour le diabète de type I, qui touche des milliers d’enfants chaque année.

C’est une avancée révolutionnaire car le diabète de type I est théoriquement une maladie grave et incurable.

Si vous êtes touché, vous n’avez pas d’autre choix que de vous injecter de l’insuline tous les jours, ce qui réduit votre espérance de vie et cause des effets indésirables.

Mais une étude récente[5] a montré qu’un simple régime alimentaire a le pouvoir :

  • D’améliorer considérablement la glycémie des malades ;
  • Et de leur permettre de réduire les doses d’insuline à injecter !

Ce régime, c’est le régime cétogène, dont je vous reparlerai dans de prochaines lettres[6].

Il ne consiste pas à réduire les calories – ce qui serait dangereux pour les enfants !

Il consiste simplement à avaler moins de 36 grammes de glucides par jour (5% des apports caloriques) et compenser par des apports énormes d’aliments gras.

Et les résultats sont là pour les diabétiques !

Encore plus fort : un médecin hongrois a placé un enfant diabétique (de type I) sous un régime cétogène ET paléo (sans lait et sans gluten).

…et cet enfant a pu se passer purement et simplement d’insuline pendant 24 mois[7] !

C’est une véritable révolution, car personne ne pensait que c’était possible !

Et cela veut dire qu’il serait possible d’inverser le diabète de type I… juste après le diagnostic… non pas par des médicaments, mais par l’alimentation !

Oui, il est temps d’ouvrir les yeux sur la puissance des approches naturelles…

…mais aussi de réaliser les catastrophes causées par le « tout chimique » !

 

L’eau du robinet pleine de produits chimiques dangereux !

Cette nouvelle-là, je suis SÛR que vous n’en avez pas entendu parler.

Peut-être saviez-vous déjà que l’eau du robinet contient des micro-doses :

  • De chlore – utilisé par les stations d’épuration pour tuer les bactéries ;
  • D’aluminium (utilisé aussi pour le traitement de l’eau) ;
  • De pilules contraceptives (qui viennent de l’eau des toilettes et ne peuvent être éliminées par les méthodes de traitement des eaux) ;
  • De médicaments comme les anti-dépresseurs ;
  • De pesticides (issus des nappes phréatiques) ;
  • Et d’antibiotiques (issus des élevages intensifs).

Les autorités vous disent qu’il n’y a « rien à craindre », car les doses seraient trop faibles pour nuire à la santé.

Mais la vérité est qu’elles n’en savent rien. Il est impossible d’évaluer scientifiquement l’effet à long terme de toutes ces substances dangereuses, prises ensemble, tous les jours.

Et plus la science avance, plus on se rend compte que des micro-doses peuvent être dangereuses !

Un rapport américain explosif vient d’en apporter une nouvelle preuve[8].

Ce document officiel reconnaît que certaines substances chimiques que l’on trouve parfois dans l’eau du robinet aux Etats-Unis sont dangereuses à des doses 10 fois inférieures à ce qu’on croyait[9] !

Ces substances (perfluoroalkyles et polyfluoroalkyles) sont de redoutables perturbateurs endocriniens, qui peuvent provoquer des cancers graves.

Vous voyez : un jour, les autorités vous disent qu’elles ne sont pas dangereuses à un certain seuil… et le lendemain, elles réalisent qu’il en faut 10 fois moins pour vous mettre en péril !

Et vous pensez qu’on peut croire nos autorités quand elles nous disent que « tout va bien » ?

En réalité, la prudence élémentaire exige d’éviter au maximum d’ingérer des substances chimiques dangereuses, quelle que soit la dose !

Mais pour cela, il faut revoir notre système de fond en comble.

Ce n’est pas un hasard si j’ai commencé cette lettre en vous parlant de l’explosion du nombre de cancers, de la hausse de l’utilisation des pesticides, et du développement des bactéries résistantes aux antibiotiques.

En réalité, tout est lié :

  • l’utilisation massive d’antibiotiques dans les élevages intensifs est la cause majeure du développement des bactéries résistantes ultra-dangereuses ;
  • et les pesticides, comme beaucoup de substances chimiques dangereuses, participent à la hausse du nombre de cancers.

On ne s’en sortira pas sans un changement global :

Plus de prévention, moins de substances chimiques, plus de précautions, moins de médicaments, et plus de remèdes naturels.

La voie est claire et nette… mais pour y parvenir, il faut surmonter le poids des lobbys… et le silence complice des médias !

Et pour cela, notre arme principale est celle de l’information… alors n’hésitez pas à transférer cette lettre autour de vous !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Articles similaires

Sources

[1] Les infections nosocomiales ne cessent d’augmenter, Anne-Laure Lebrun, Août 2018, Le Figaro

[2] Migraines et mal de crâne : les vraies solutions, Juin 2017, Santé Corps Esprit

[3] Etats-Unis : un médicament contre la cécité vendu 850 000 dollars, Janvier 2018, France Télévisions

[4] Adjuvant Chemotherapy Guided by a 21-Gene Expression Assay in Breast Cancer, Joseph A. Sparano, Robert J. Gray, Della F. Makower, July 2018, The New England Journal of Medicine

[5] Management of Type 1 Diabetes With a Very Low–Carbohydrate Diet, Belinda S. Lennerz, Anna Barton, Richard K. Bernstein, R. David Dikeman, Carrie Diulus, Sarah Hallberg, Erinn T. Rhodes, Cara B. Ebbeling, Eric C. Westman, William S. Yancy Jr, David S. Ludwig, May 2018, AAP News & Journals Gateway

[6] Interest in the Ketogenic Diet Grows for Weight Loss and Type 2 Diabetes, Jennifer Abbasi, January 2018, JAMA Network

[7] Boy with type 1 diabetes goes 24 months without insulin on Paleolithic ketogenic diet, but is this a honeymoon period?, Jack Woodfield, March 2016, Diabetes.co.uk

[8] Toxicological Profile for Perfluoroalkyls, August 2018, Agency for Toxic Substances & Disease Registry

[9] Threshold for harmful chemicals in drinking water lower than thought: Study, Stéphanie Ebbs, Dr. Karine Tawagi, June 2018, abc news



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 réponses à « 3 informations capitales dont les médias ne vous ont pas parlé »

  1. schmitt says:

    Bonjour je suis sujette migraine depuis l age de 13 ans il y aurait le AIMOVIG quel en son les effets :qui en a le droit de le prendre ;de plus j ai la sphonlatryte ankylosante le b27 ;.comment gérer ces deux problemes
    Merci de vos réponses .Cordialement

  2. marek says:

    Bonjour et merci, c’est vrai si l’on ne veut pas sombrer dans l’intoxication permanente, il faut produire soi même l’eau que l’on bois.
    Pour ma part, je vous propose une solution, je récupère l’eau qui vient du ciel, je la stocke dans un bassin de 3 m x 2 m avec quelques poissons rouges et une filtration permanente comprenant : une fosse 1/2 m3 de pouzzolane, une autre de 1/2 m3 de gravier marbre bleu avec 1 petit bac de zéolite le tout en brassage par circulation permanente avec entre les 2 fosses un siphon à trop plein pour garantir l’effet vortex et énergiser l’eau.
    On peut également rajouter une lampe à ultra violet et mettre des plantes aquatiques dans le bassin pour encore améliorer la qualité.
    Tous les matins, je bois à cette fontaine de jouvence et je m’en porte très bien, je ne suis pas le seul, les oiseaux, les chats, les insectes, tous les animaux même ceux qui viennent même de loin font de même et apprécient.
    Bien cordialement.

  3. Bruegger Edith says:

    merci de toutes vos nouvelles. je bois bcp d’eau je fais 10000kms par an été en vélo à 72 ans, et je viens de faire une grave infection gencive, on m’a scié hier un bridge: dent nécrosée aussi . Par quoi ? ? est-ce l’eau . Mais alors que faire ?????? mettre 2 gouttes d’eau de javel n’y fera rien !!!!!

    On attend votre SAGESSE pour y répondre Edith
    Bruegger en Gruyère

  4. lola says:

    je dis tout simplement A BAS BIG PHARMA QUI TUE PLUS QU’IL SOIGNE !! JE SUIS POUR LA PREVENTION PLUTOT QUE LA GUERISON TARDIVE A NOUS TOUS DE SAVOIR FAIRE DE LA PREVENTION CONTRE LE CANCER (curcuma aloe vera etc…) quant à l’eau je n’ai aucune solution à part revenir aux bouteilles en verre avec consigne!

  5. RENARD Damien says:

    Bonjour,
    Je voulais réagir sur l’augmentation de 12% de pesticides entre 2014 et 2016.
    Je suis agriculteur et je peux vous affirmer que nous appliquons avec parcimonie les produits phytosanitaires que nous utilisons, nous sommes directement concerner par leur coût financier et connaissons les risques d’une surexposition à ceux-ci.
    Il est pour ma part stupide de comparer une année avec des conditions météo exécrables (2016), qui ont engendré un développement important des maladies sur les cultures et ont nécessité une protection renforcée avec une année (2014) où la météo a été plutôt favorable et ayant permis de minorer la protection des cultures.
    Nous devons nous adapter en permanence mais la météo demeure un facteur important que nous ne maitrisons pas et tel un médecin qui doit parfois faire face à une épidémie ou une maladie contagieuse nous sommes parfois amené à prendre des dispositions exceptionnelles ce qui fut le cas en 2016.
    Bien cordialement
    Damien RENARD

  6. Bosson Dany says:

    Un taux de globule rouge trop élevé
    Quel sont les risque de faire une crise cardiaque
    Cause par un caillot
    J ai très peur que mon médecin prenne ca à la legere
    Qu est ce que je doit faire pour faire baisser ce taux ,?? Qu est ce que je doit prendre?
    Merci de me répondre j ai très peur

  7. Caous says:

    Bonsoir mon mari a un lymphome situé près de l’aorte , on veut lui faire de la chimio sévère et de l’immunotherapie Vue les dégâts de cette chimio mon mari l’a refusé et s’oriente vers la médecine ayurvedique , il est en forme , nous avons regardé plusieurs reportages sur cette médecine et les résultats sont très satisfaisants mais dommage qu’il n’y ai pas beaucoup de médecin dans cette médecine .

  8. Chris says:

    je vous laisse un commentaire bien que vous ne répondiez jamais.
    Je bois hélas de l’eau en blle car celle de mon forage serait impropre du fait de bactéries.
    Solution ?
    Existe-t-il un appareil qui détruit les bactéries ?
    Merci pour vos lettres qui gagneraient à être moins diluées.

  9. Chris says:

    je veux bien laisser un commentaire bien que vous ne répondiez jamais …!
    Je bois hélas de l’eau en blle car celle de mon forage serait impropre du fait de bactéries;
    Solution ?
    existe-t-il un appareil détruisant les bactéries ?
    Merci pour vos lettres qui gagneraient à être moins diluées !

  10. Chris says:

    Je laisse un commentaire bien que vous ne répondiez jamais !
    Je bois de l’eau en blle car l’eau de mon forage serait impropre du fait de bactéries
    existe-t-il un appareil capable de détruire les bactéries ?
    Vos lettres sont intéressantes mais beaucoup trop diluées.

  11. ROUX Bernadette says:

    Je suis atteinte d’une polyarthrite depuis 2014. J’ai suivi un traitement « conventionnel’, mais cela ne me convenant pas (effets secondaires épouvantables), je me suis fait soigner par homéopathie.
    Depuis tout va pour le mieux : j’ai une nouvelle vie sans effets secondaires.
    J’avais une prise en charge « ALD ». J’ai fait comme tous les ans, depuis 2014, une demande de prise en charge auprès de ma caisse de sécurité sociale pour une cure thermale
    Courriers reçus de Caisse :
    – 19/04/18 : Accord de prise en charge de cure thermale
    – 25/05/18 : Refus d’exonération du ticket modérateur pour ALD
    – 19/06/18 : Notification d’accord de prise en charge au titre du suivi « post « ALD » 02/06/18jusqu’au 02/06/23
    – 20/06/18 : Notification de refus d’exonération du ticket modérateur ALD
    – Hier, je téléphone à Caisse d’assurance maladie, une personne me répond que la cure thermale serait prise en charge comme précédemment
    – Aujourd’hui, un message sur mon téléphone portable de « ma caisse maladie » que cette cure ne rentre pas dans le cadre « post ALD » donc tarif normal.
    Je tenais à vous informer : L’homéopathie m’a soignée

  12. esteves says:

    Bonjour toutes les chimio sont innéfficaces,atteinte d’un myélome depuis 2013 en chimio depuis 2014 qui m’a déclenché un infarctus je pense devoir arrété tous ces traitements car depuis une extraction dentaire mon
    pic est descendu à 4 pour un début de maladie à 47.
    cordialement

  13. dento says:

    je rejoins les commentaires de beaucoup de personnes quoi choisir entre eau des bouteilles plastiques qui polluent et eau du robinet polluante aussi.
    merci de nous aider !!

  14. STACHE says:

    Bonjour, connaissez-vous les systèmes de filtration d’eau en inox Berkey ? Qu’en pensez-vous ? Ils sont agréés par l’état de Californie, qui, à priori, a les normes les plus draconiennes dans ce domaine. Il est en inox filtre l’ensemble des susbtances toxiques contenues dans l’eau du robinet. Chaque filtre permet de filtrer 22000 litres d’eau.J’en ai acheté un récemment, mon eau a maintenant une saveur et je n’achète plus d’eau en bouteilles. Il est très facile à installer. Je l’ai acheté auprès du distributeur français Aponio dont je recommande le sérieux. Il existe même un système de filtration portable pour filtrer l’eau lors de randonnées par exemple.

  15. jan says:

    Bonjour, je fais partie des femmes au cancer du sein qui ont eu une chimio inutile qui de plus a faillie me tuer. j’ai en effet en plus de tous les desagrements et journées au lit eu une diverticulite puis septicemie et enfin un pneumothorax! . je reste avec un intestin permeable et tous les desagrements et regimes qui vont avec .
    Vous parlez de l’eau du robinet , que pensez vous de l’eau kangen en purete et en bienfait. Merci de répondre

  16. Odile VILLALBA says:

    Merci pour vos informations. Une seule difficulté parfois est la longueur des textes. Le temps manque , parfois, pour aller jusqu’au bout. Pour les vidéo, il serait bon d’avoir une ligne  » rouge » de repère pour pouvoir reprendre la vidéo là où on s’est arrêté…et pouvoir lire la vidéo en entier. Eviter aussi le suspens facile, aller rapidement à l’idée importante. Mais merci de vos informations.

  17. Dejos says:

    Bonjour
    En effet des chimiothérapies pourraient être évitées. C’est ce qui est arrivé à ma fille qui a eu un cancer du sein l’année dernière à 30 ans mais heureusement son chirurgien a demandé un oncotype qui s’est révélé avec un faible risque de récidive elle a refusé la chimio mais n’a pas échappé à la radiothérapie elle est sous hormonothérapie et va aujourd’hui très bien. C’est une battante merci à vous

  18. Merci pour ces informations et merci pour tous vos courriers d’un intérêt capital .
    Si on veut un changement il faudra faire vite car les dégâts sont immenses .
    Merci, merci mille fois. C’est un bonheur de vous lire.

  19. Astrid says:

    J’ai récidivé d’un cancer du sein avec métastases aux poumons, donc chimio et thérapie ciblée pendant 6 mois
    Au bout de 3 mois amélioration et 6 mois après, le scanner ne révèle plus rien et depuis 2 ans et plusieurs examens de contrôle tout est normal
    Apparemment, cela a marché pour moi
    Quelle autre alternative pour moi, à part la chimio il y a 2 ans ? je n’en sais rien

  20. Magali says:

    Bonjour,
    L’eau du robinet est polluée, ça, je m’en doutais bien, mais l’eau en bouteille n’est pas mieux.
    Alors que choisir ? Le diable ou le diable ?
    Les filtre type britax sont ils efficaces pour ces polluant ?
    Que faire ?
    Merci à vous.

  21. GAMARRA says:

    Honnêtement entre chimiothérapie et hormonothérapie, je ne sais laquelle est pire. L’hormonotherape dure jute beaucoup plus longtemps. Les effets secondaires de l’hormonotherapie ont été sur moi, 71 ans, atteinte de Fibromyalgie, moins spectaculaires mais plus dévastateurs (douleurs insupportables, pertes de mémoire, impossibilité de marcher). La, je m’en remets à la divine providence …

  22. Alex says:

    Bonjour , j’ai une question à vous poser par rapport à l’eau et au fait qu’elle soit contaminée avec toutes sortes de produits dangereux. Je bois et surtout je fais boire à mes enfants de l’eau filtrée ( brita ) afin d’eviter La pollution en achetant des bouteilles en plastique. Pensez vous que le filtre de ces carafes suffisent à éliminer tous ça ?

  23. Tran says:

    J’aimerais tellement qu’une majorité des etres humains réagissent intelligemment pour éduquer les autres afin que la destruction de la planète et des êtres vivants ne soit plus la réalité d’aujourd’hui …

  24. DOISE says:

    Vous avez tout a fait raison, pour les pesticides, la chimio, l’eau, le diabéte……..
    mais comment publier votre lette pour atteindre le maximum de personnes. et les responsables politiques.
    Merci pour votre réponse.
    recevez mes respects.

  25. Escande says:

    Merci Monsieur Bazin pour toutes ces infos intéressantes. Dommage que les politiques soient sourds à ce que souhaitent les citoyens dans leur grande majorité.

  26. gareau says:

    C’ est un scandale. Cela va dans le sens,à savoir que les personnes agées coûtent trop cher la Sécuet que bientôt, elles ne pourront plus se soigner.

  27. Marty says:

    Les cancérologues du monde entier sont donc , soit des cons ,soit des voyous . Qui ne communiquent jamais entre eux ,ni lisent aucunes puloications médicales ni n’assistent a aucun congrès . Comment peut on écrire des conneries aussi grosses ,sur des gens qui consacrent leurs vies à vouloir sauver d’autres vies

  28. Fraysse says:

    un article très intéressant sur le effets réels de la chimio thérapie sur les cancers en général
    https://blogs.mediapart.fr/ishtar/blog/060714/la-verite-tres-indesirable-sur-la-chimiotherapie
    autres articles intéressant sur le cannabis et 82 études réalisées sur l’éfficacité du cannabis dans le traitement
    des cancers et autres maladies.

  29. merci pour ces bons conseils ,,,,
    je fais bouillir mon eau plusieurs fois j,essai de prévenir ,,,,,bonne journée

  30. Ourth Michèle says:

    qu’en est-il de l’eau filtrée, récipient type « britta » bon ou pas bon pour éliminer chlore, métaux etc…

  31. susie jourdannet says:

    l’eau du robinet est à éviter mais l’eau en bouteille peut être nocive elle aussi, alors comment boire 1L5 d’eau par jour sans s’empoisonner à petit feu ?

  32. LALOUA says:

    Bonjour,
    Si l’eau du robinet n’est pas bonne, quelle eau boire ? Ou quoi boire ? L’eau en bouteilles plastique n’est pas bien venue non plus pour la planète !

  33. Raymonde says:

    Bonjour à vous,
    Je vous lis attentivement depuis 2ans, je vis au Canada et aucune offre nous est offerte.

  34. Marie says:

    Concernant ces problèmes liés à l’eau, que faire, que boire ? L’eau en bouteilles n’est pas écologique, l’eau du robinet impropre à la consommation, les carafes filtrantes peu fiables, …Boire du vin? Pas bon pour la santé.
    Merci pour votre réponse.

  35. darrigrand says:

    J’aimerai savoir l’intêret d’une chimio dans le cas d’un cancer du pancréas non opérable.
    Merçi.

  36. Louise Jura says:

    bonjour

    à propos de la chimio, il y a déjà 10 ans, une large enquête avait eu lieu auprès des oncologues américains;
    « Si un membre de votre famille proche était touché par le cancer, accepteriez vous qu’il fasse une chimiothérapie? »
    réponse quasi unanime: « NON ».

    Louise

  37. de La Monneraye Elisabeth says:

    Bonjour, venant de lire votre lettre c’est effrayant !
    Je bois l’eau du robinet depuis que je suis née…
    Et je pense que l’on s’immunise à force non ?
    Pour la Chimio pour le cancer du sein s’il y a d’autres moyens tant mieux car j’ai une amie qui en est décédée il y a qqes années déjà et ce cancer pullule… ! Merci pour votre lettre intéressante…

  38. est-ce que vous avez vu le rapport OXFAM très récent? ç,est très utile pour votre lettre toujpurs très intéressante ???

  39. Titirico says:

    et comment fait-on pour l’eau? prendre l’eau en bouteilles et contribuer à augmenter les quantités de plastiques?

  40. Mme HADJ-SAID says:

    Attention à ce que vous dites sur 70 % de chimiothérapies inutiles pour traiter le cancer du sein.
    Laissez svp les spécialistes faire leur travail .
    Vous suggérez qu il y a conflit d intérêts et c est très dangereux ce que vous avancez.
    Les oncologues savent de quoi ils parlent et l hormonothérapie est utilisée souvent après les chimiothérapies.
    Allez consulter à l institut Curie à Paris avant de telles alertes.
    Merci pour les femmes.

  41. Messer says:

    Merci tout cela est très intéressant même si j’habite en Suisse

  42. Christine Mayor says:

    Vous avez raison sur toute la ligne
    Soyez plus courageux : insistez pour réduire DRASTIQUEMENT la consommation de viande à 2x/mois max voire la supprimer !
    Ce sera ainsi la fin des élevages intensifs dont vous parlez qui en plus de ce problème d’antibiotiques, souillent nos nappes phréatiques, sont les principaux émetteurs de Co 2, contaminent nos sols ce sans compter l’indicible tribut que paient les animaux d’élevage en termes de souffrances ! Moins manger de viande c’Est aussi moins de diabète !
    On tue 120 MILLIARDS d’animaux de rente dans le monde par année et plus de mille MILLIARDS d’animaux marins!! Ces chiffres sont vertigineux et notre planète n’y survivra pas.
    Ayez donc ce courage d’expoSer cette vérité

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité