Vaccins : le Figaro vous DÉSINFORME à la puissance 8 !

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Pris la main dans le sac, cet article de désinformation sur les vaccins ! 

Il est paru dans le Figaro, mais j’aurais pu tout aussi bien m’attaquer à un article du Monde ou de Libération, car tous les grands médias nous enfument, en ce moment.

L’article s’appelle : Ces huit idées reçues qui circulent sur les vaccins anti-Covid[1].

Il s’attaque donc à 8 idées qui, selon le Figaro, seraient « fausses » ou « trompeuses ».

Prenons-les une par une : 

Idée reçue 1 : « le développement des vaccins a été bâclé donc on ne peut pas leur faire confiance »

Le Figaro commence très fort, car il est difficile de nier que ces vaccins ont été mis sur le marché dans un temps record, sans avoir été correctement testés !

Leur argument phare : « les vaccins n’ont pas échappé aux différentes étapes réglementaires ».

Formellement, ce n’est pas faux : il y a bien eu une phase 1, une phase 2 et une phase 3.

Mais elles ont été faites quasiment en même temps, dans l’urgence – normalement, il faut au moins 10 ans pour mettre un vaccin sur le marché, et non pas 1 an !

Et surtout, Le Figaro oublie de vous dire que la phase 3 n’est pas finie, loin de là !!

La phase 3 se finit en 2022 ou 2023 selon les vaccins – ce qui veut dire que nous sommes encore en phase d’expérimentation.

C’est d’ailleurs pour cela que les vaccins n’ont qu’une autorisation « conditionnelle » (et non définitive), liée à l’urgence de la pandémie.

Le Figaro se veut rassurant en disant que le vaccin Pfizer a été « testé sur 43 000 volontaires », mais c’est en réalité un chiffre très faible, non seulement : 

  • Pour juger de l’efficacité : dans cet essai clinique, seules 200 personnes ont été infectées par le coronavirus, ce qui est un chiffre ridiculement bas pour savoir si le vaccin fonctionne ou non sur les formes graves (souvenez-vous qu’on a moqué le Pr Raoult pour avoir fait une étude sur 80 malades – là il n’y en a que 200 et on a déjà vacciné plus d’un milliard de gens sur cette base !) ;
     
  • Mais aussi pour évaluer les effets indésirables : avec seulement 43 000 cobayes, il est impossible de détecter 1 effet indésirable grave sur 10 000 – donc vous ne pouvez pas savoir si le produit testé ne tue pas un vacciné sur 10 000 (ce qui ferait tout de même 4 000 morts sur 40 millions de vaccinés).

Et bien sûr, mettre sur le marché aussi rapidement des vaccins veut dire qu’on n’a aucune idée de leurs effets indésirables à moyen et long terme, après 6 mois ou 1 an.

Idée reçue 2 : « Les vaccins à ARN reposent sur une technologie totalement nouvelle qui n’avait encore jamais été testée chez l’humain »

Là encore, il faut un « exploit » au Figaro pour parvenir à réfuter cette simple vérité.

Certes, le tout premier prototype de vaccin à ARN messager a été testé sur des animaux il y a une trentaine d’années.

Mais ces vaccins ARN posaient tellement de problèmes qu’ils n’ont jamais obtenu d’autorisation malgré de nombreux essais sur différents virus, y compris celui de la grippe.

Il a fallu la crise de la Covid et « l’urgence » pour autoriser ces vaccins à la technologie totalement nouvelle.

Mais rassurez-vous, « la technologie était prête à être utilisée », dit le Pr Autran dans le Figaro. Ce qui n’est pas très convaincant : peut-être qu’elle était « prête », mais elle n’avait encore jamais été testée à grande échelle sur des êtres humains !

« Elle repose sur des recherches sérieuses », insiste le Pr Autran. 

Je n’en doute pas ! 

Mais le fait est qu’on n’a strictement aucun recul sur cette technologie totalement nouvelle, et de ses effets quand on l’injecte à des millions de personnes.

Idée reçue 3 : « Les vaccins donnent le Covid-19 »

Cette idée-là paraît farfelue à première vue – et c’est donc une cible facile pour le Figaro.

Comme le dit l’article à juste titre, « les vaccins anti-Covid ne peuvent pas transmettre le virus pour la simple raison qu’ils ne contiennent pas le virus entier activé ».

Mais le Figaro ajoute que « seul le virus entier peut provoquer la maladie ».

Et cela, on sait maintenant que c’est faux ! 

On commence à comprendre qu’il y a deux maladies dans la Covid-19 : 

  • La « Covid-1 », la maladie respiratoire « classique », avec envahissement des poumons, tempête inflammatoire et détresse respiratoire ;
     
  • Et la « Covid-2 », qui se manifeste par des troubles de la circulation et de la coagulation : caillots, hémorragies, thromboses, myocardites, péricardites, etc.

Or si le vaccin ne peut pas causer la Covid 1, il est maintenant très probable que le matériel génétique contenu dans le vaccin peut causer la Covid-2 !

Je rappelle que le vaccin crée dans votre organisme une petite partie du virus – la protéine spike – dont on sait maintenant qu’elle peut provoquer à elle seule des troubles de la circulation et de la coagulation[2] !

Plusieurs études ont montré que la protéine spike seule – donc sans le reste du virus – peut causer des dégâts aux vaisseaux sanguins !

Il est donc faux de dire que « seul le virus entier peut provoquer la maladie » – et il semble que le vaccin donne au contraire une partie de la maladie, que l’on peut appeler Covid-2 !

Et puis, il y a une autre manière de comprendre cette idée que « les vaccins donnent le Covid-19 ».

Il est maintenant bien établi que les vaccinés ont un risque beaucoup plus important d’être testés positifs à la Covid-19 dans les deux semaines qui suivent la première dose[3].

Cela a été observé dans presque tous les pays qui ont vacciné massivement : il y a un pic de contaminations après la première dose.

Une étude danoise l’a confirmé, en observant une augmentation de 40 % des infections dans la semaine qui suit l’injection du vaccin Pfizer[4]

Le Pr Raoult l’a également observé dans son IHU : « Nous avons maintenant un nombre de gens qui est significatif, on a 46 patients qui ont fait un Covid dans la semaine qui a suivi l’injection (…) C’est très frappant »[5].

On ne sait pas exactement à quoi c’est dû.

Personnellement, je pense que la première dose du vaccin détourne le système immunitaire de sa mission principale et rend les vaccinés plus vulnérables aux infections, pendant quelques jours.

Donc si le vaccin ne « donne pas la Covid » stricto sensu, il peut la favoriser !

Idée reçue 4 : « Les vaccins à ARN messager peuvent modifier notre code génétique »

Le Figaro dit que c’est faux… et nous désinforme encore !

Car il n’y a absolument aucun doute scientifique sur ce point : il est possible (même si peu probable) que les vaccins ARN messager modifient notre code génétique, notre ADN !

Le Figaro prétend que c’est impossible car l’ARN ne peut pas se transformer en ADN, puisque cela nécessite « des enzymes très particulières, les transcriptases inverses », qui ne « ne sont pas présentes dans nos cellules, ou pas en capacité d’agir avec l’ARNm ».

C’est inexact, et le Pr Raoult a été un des premiers spécialistes à le dire publiquement : « Les scientifiques le savent depuis plusieurs dizaines d’années, certaines séquences humaines ont une activité endogène de rétrotranscriptase »[6].

D’ailleurs, une publication récente publiée dans la prestigieuse revue PNAS (Journal de l’Académie des Sciences des Etats-Unis) l’a confirmé s’agissant du virus lui-même : « L’ARN du SRAS-CoV-2 transcrit à l’inverse peut s’intégrer dans le génome des cellules humaines cultivées »[7].

Donc le risque existe bien pour le vaccin, même si sa probabilité est faible (et pour tout vous dire, ce n’est pas ce risque-là qui me fait le plus peur avec les vaccins ARN, il y en a d’autres beaucoup plus sérieux et avérés).

Idée reçue 5 : « Les vaccins sont dangereux et ont entraîné des décès »

Le Figaro reconnaît que « des effets indésirables graves surviennentc’est le cas avec le vaccin AstraZeneca pour lequel le lien avec des thromboses atypiques est désormais établi ».

De fait, il est difficile de camoufler certains décès, comme celui de l’étudiant en médecine de 24 ans, en pleine santé jusqu’à son injection du vaccin, qui l’a tué en lui causant une thrombose abdominale.

Mais, nous rassure le Figaro, « ces cas sont très rares » et le risque d’avoir ce genre de mésaventure est « bien moins élevé que celui de faire une forme grave de la Covid-19 quand on a plus de 55 ans ».

C’est une manière de reconnaître que le risque de mourir du vaccin existe bel et bien – même si on vous dit qu’il est inférieur au risque de mourir de la Covid-19.

C’est ainsi qu’on passe sans le dire de l’assurance que « le vaccin est sûr » à l’idée que « le bénéfice-risque est positif », ce qui n’est pas la même chose. 

Et d’ailleurs, rappelons que nos autorités n’avaient eu aucun problème à autoriser AstraZeneca pour les moins de 55 ans, au départ.

N’est-ce pas la preuve que les essais cliniques avaient bien été « bâclés » (« idée reçue » numéro 1 !), puisqu’il a fallu attendre les premiers morts d’AstraZeneca pour revenir en arrière sur la vaccination des jeunes avec ce vaccin ?

Dès lors, qu’est-ce qui nous garantit qu’on ne va pas avoir d’autres mauvaises surprises ?

Déjà, les autorités israéliennes, américaines et françaises reconnaissent que le vaccin Pfizer cause des myocardites, c’est-à-dire des inflammations du cœur parfois mortelles.

Pire : le nombre de morts rapportées après vaccination anti-Covid est très inquiétant[8].

On en compte près de 1 000 en France, plus de 10 000 en Europe et plus de 5 000 aux États-Unis.

Le Figaro essaie de nous rassurer en disant que ces morts sont des « coïncidences », qu’elles seraient « survenues même sans vaccination ».

Mais il y a toutes les raisons de penser que c’est faux, et que ces milliers morts ont bien été causées par la vaccination.

Comment expliquer, sinon, qu’il y ait 100 fois plus de morts signalées après ces vaccins qu’après les vaccins contre la grippe ?

Comment expliquer qu’il y ait, aux États-Unis, plus de morts rapportées après vaccination en quelques mois qu’en trente ans, comme le montre ce graphique que je vous ai déjà montré ?

Nombre de morts signalées à la pharmacovigilance US après vaccination, de 1990 à 2021

Ces chiffres ahurissants ne sont-ils pas la preuve qu’il se passe quelque chose de très inquiétant ?

Idée reçue 6 : « Les vaccins rendent magnétiques »

 « Depuis plusieurs semaines, nous dit le Figarodes vidéos affirmant que des aimants peuvent se fixer sur des personnes vaccinées, en particulier au niveau du site d’injection, circulent ».

J’ai vu passer ces vidéos, et au départ, comme toute personne raisonnable, j’ai cru à un canular.

Le Figaro est en certain : « cette idée est évidemment fausse », car « les vaccins ne contiennent aucun composant métallique susceptible d’attirer des aimants ».

Sur ce coup-là, le Figaro a peut-être raison.

Mais au risque de vous surprendre, je ne n’en suis même plus aussi sûr qu’au départ !

Après avoir cru à un gag, j’ai vu deux informations qui m’ont fait douter :

  • Une petite étude (dont je ne peux toutefois pas attester de la validité), faite par une association, a trouvé que 29 personnes sur 30 vaccinés ont bien un effet d’aimant à l’endroit où l’on vaccine habituellement (contre 0 sur 30 chez les non-vaccinés)[9] ;
     
  • Et surtout, j’ai découvert que la magnétisation de nanoparticules était bien un procédé médical étudié très sérieusement, notamment pour sa capacité à améliorer la distribution dans l’organisme de messages génétiques ARN[10] ou d’un vaccin à ADN[11] ! 

Il n’est donc pas totalement impossible que les fabricants de vaccins ARN aient incorporé cette technologie dans les nanoparticules lipidiques qui entourent le message ARN – sans la rendre publique, peut-être pour des raisons de « secret de fabrication ».

Bref, restons sceptiques, c’est-à-dire ouverts à toutes les possibilités (et ne soyons pas bornés comme le Figaro qui écarte l’hypothèse sans même l’avoir considérée sérieusement).

Idée reçue 7 : « L’immunité obtenue après avoir eu le Covid est meilleure que celle conférée par la vaccination »

Il faut beaucoup de culot au Figaro pour contester cette idée.

Il est à peu près évident que l’immunité obtenue après infection est meilleure que celle du vaccin, comme je vous l’ai expliqué en détail dans ma lettre sur l’absurdité de vacciner les gens qui ont déjà eu la Covid[12] .

Et d’ailleurs, si vous lisez bien, Le Figaro ne le conteste même pas frontalement !

L’article cite le Pr Lelièvre, qui ne peut pas nier l’évidence : « il est vrai que pour la plupart des infections, l’immunité naturelle est meilleure ».

Mais, ajoute-t-il, « il ne faut pas oublier qu’elle peut s’acquérir au prix d’une infection grave conduisant en réanimation ou au décès ».

C’est vrai, et cela pourrait être un argument pour préférer se faire vacciner plutôt que se faire infecter… mais cela ne veut pas dire que le vaccin protège mieux que l’infection !

Le Figaro cite aussi une autre Professeure, Brigitte Autran, qui prétend que « l’immunité naturelle liée à la maladie est trop irrégulière d’un sujet à l’autre pour qu’on lui fasse confiance ».

C’est simplement faux, car il y a toutes les preuves que l’infection à Covid-19 produit une immunité robuste et durable[13]… une étude récente n’a d’ailleurs pas trouvé le moindre cas de réinfection sur plus de 1300 patients qui avaient eu la Covid-19[14].

Idée reçue 8 : « La vaccination ne fonctionne pas, la preuve, l’épidémie est repartie dans plusieurs pays ayant une des meilleures couvertures vaccinales »

Au moins, Le Figaro commence par reconnaître les faits : « Le Chili a connu sa plus forte vague épidémique de Covid-19 en avril dernier alors que la moitié de la population adulte chilienne avait déjà reçu une dose ».

Mais pour le journal, ce serait dû à « un relâchement trop précoce des restrictions sanitaires », et non pas à l’échec de la vaccination !

C’est absurde, car les très mauvais résultats du Chili se sont poursuivis en mai et en juin, malgré « une vaccination record »[15] !

Le Figaro aurait mieux fait de préciser que le vaccin utilisé au Chili est très majoritairement le vaccin chinois CoronaVac, qui est manifestement peu ou pas efficace.

Autre fait reconnu par le Figaro : « idem au Royaume-Uni, où les cas repartent à la hausse depuis quelques semaines sous l’influence de la présence grandissante du variant dit indien »

Mais selon le Figaro, ce n’est pas une preuve de l’échec des vaccins, car « le système hospitalier n’est pas saturé ». 

Pour le coup, je suis d’accord : ce n’est pas parce qu’il y a une hausse des cas que les vaccins sont en échec : il faudrait une hausse des hospitalisations et des morts pour prouver l’inefficacité de ces vaccins.

Or pour le moment, on n’a observé ces dégâts qu’au Chili, aux Seychelles et aux Maldives, des pays qui n’ont pas ou peu utilisé les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

Donc, on n’a pour l’instant aucune preuve que les vaccins occidentaux sont un échec manifeste. Mais il faudra surveiller la situation à l’automne : avec l’apparition possible de nouveaux variants, il n’est pas certain que les vaccinés seront nettement mieux protégés que les non vaccinés. 

Le Figaro conclut, avec le Pr Lelièvre, qu’il faut « 80 à 90 % de la population vaccinée pour faire disparaître cette maladie ».

C’est faux, une fois de plus, car il est impossible de faire disparaître ce genre de maladie virale – les coronavirus mutent et se recombinent facilement, ce qui fait qu’ils ne peuvent pas disparaître : ils s’adaptent et deviennent endémiques mais peu graves, grâce à l’immunité collective, comme les autres coronavirus de l’hiver.

Et je rappelle que cette histoire de couverture vaccinale qui doit atteindre 80 à 90 % de la population est une fable de statisticien déconnecté du terrain. Cela n’a jamais été confirmé dans les faits – la Mongolie a par exemple connu une épidémie de rougeole malgré une couverture vaccinale à plus de 95 %…

Bref, voilà de la belle désinformation : quasiment rien de vrai sur 8 points !

Transférez cet article autour de vous, il est important de dénoncer la propagande et les contre-vérités de nos grands médias.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

103 commentaires

Bellier 18 juillet 2021 - 2 h 40 min

Vous avez écrit un livre explosif, mais à quand un film d’investigation (façon « Hold-up ») avec un ou une associée spécialisés comme, par exemple, Marie-Monique Robin ?

Répondre
Colette BOREL 13 juillet 2021 - 20 h 40 min

Aujourd’hui 13 juillet, que faire pour lutter contre cette dictature sanitaire énoncée par le président ?

Répondre
Colette 9 juillet 2021 - 6 h 23 min

C’sst triste qu’un journal comme le Figaro soit de si mauvaise foi. Comment peut-il nier des faits si évidents. J’ai perdu 2 cousins après vaccination et et une autre a été conduite en urgence. C’est pour ma famille en France (car je vis au Canada).

Répondre
Anne-Marie Sernin 12 juillet 2021 - 1 h 08 min

Rassurez-vous Colette, la vérité finira pas éclater.
Des centaines de millions de personnes ont été vaccinés dans le monde.
Donc si vous avez déjà perdu 2 cousins après vaccination, imaginez le nombre de cousins que d’autres personnes vont perdre après vaccination. On ne pourra pas le cacher, tout le monde le saura.
Toutefois, si cela n’arrive pas, on en déduira que vous avez cherché à nous manipuler.

Répondre
ipani mireille 6 juillet 2021 - 12 h 25 min

Courage Monsieur continuer tjrs a enseigner la Verite

Répondre
Borghési Patrice 5 juillet 2021 - 17 h 44 min

Bonjour
Je reconnais que les informations que vous diffusez sont interressantes. Je pense souscrire à votre lettre mensuel. Cdt

Répondre
sarah wisniewski 5 juillet 2021 - 14 h 42 min

Bonjour,

Je tiens à vous remercier pour votre courage de dénoncer toutes ces « magouilles » et pour votre livre qui ose dire au public et l’informer que ce que les médias et le gouvernement nous cachent.
C’est scandaleux ce « génocide » et ce pour quoi on nous prend ! Malheureusement encore trop peu de personnes nous croient et nous accusent de « complotistes » et ne veulent pas nous entendre parler de la vérité.
Mais je prie tous les jours pour que la vérité apparaisse, que tous les coupables soient dénoncés, condamnés et jugés pour leurs crimes ! Que cesse tous ces morts au nom de quoi ? du pouvoir, de l’argent, du bisness !! Il faut dire STOP
Je suis de tout cœur avec vous et vous soutient dans vos actions.

Répondre
Franzoni Claudine-France 5 juillet 2021 - 0 h 49 min

messieurs , si j’ai bien tout compris , il n’y a rien de rassurant, avec vaccin ou sans vaccin. les commentaires ne se rejoignent presque jamais .je pense que grâce à cette maladie , il y en a qui se sont fait surtout des montagnes d’or, pour être polie !!!!!et ce sont toujours les mêmes. meilleurs salutations . CFF

Répondre
Sellier Marie Claude 4 juillet 2021 - 18 h 51 min

J’aime bien être In formée, et vous en remercie, car je ne crois pas du tout à ces vaccins, et je refuse cette vaccination, je me protège avec des compléments alimentaires et des huiles essentielles.

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 16 h 31 min

Mr Bazin, vous déclarez :
Mais il faudra surveiller la situation à l’automne : avec l’apparition possible de nouveaux variants, il n’est pas certain que les vaccinés seront nettement mieux protégés que les non vaccinés.

Phrase malencontreuse : c’est justement et précisément pour juguler l’émergence de variants qu’il faut se faire vacciner en masse d’urgence, c’est-à-dire avant l’automne.

Vous déclarez :
Bref, voilà de la belle désinformation : quasiment rien de vrai sur 8 points !

Belle finale ! Vous savez pertinemment que pour 95% de vos lecteurs convaincus d’avance, c’est la seule phrase qu’ils retiendront, si tant est qu’ils aient même trouvé les ressources mentales pour faire mieux que feuilleter votre soit-disant démonstration.

Répondre
JOUANDEAU 4 juillet 2021 - 14 h 25 min

Bonjour Monsieur, merci pour cette nouvelle publication.
Il est important d’être informé.
Je souhaite vous piser une question :
« Avec toures les preuves en votre possession auxquelles nous n’avons pas accès, votre expérience medicale, pourquoi ne pas solliciter une interview sur CNEWS afin de divulguer tout cela, alerter, protéger, d’autant que votre livre est publié et ce, pour le bien de l’humanité et faire avorter cette vaccination obligatoire en pourparlers très alarmante ? »

Espérant une reponse de votre part,
Bien à vous, Muriel

Répondre
LETERME 4 juillet 2021 - 9 h 04 min

J’ai poursuivi mes tests de transferts de fichier : même en cas de changement de l’entête, les courriers sont refusés par le serveur (test sur 5 courriers), par contre, si transfert de 1 ou 2 courriers, le message n’est pas refusé. Donc, transférer ses messages sans dépasser deux destinataires, et pour contourner la censure, multiplier le nombre de messages..

Répondre
LETERME 4 juillet 2021 - 8 h 41 min

Courrier passionnant et précis comme d’habitude – par contre, si je transfère votre courrier par Mel, sans changer l’entête, tous les serveurs de courrier refusent votre courrier ! sympa, la censure, vous êtes bien repéré – j’ai fait le test, en changeant l’entête du courrier de transfert, pas de refus des serveurs – donc un conseil peut-être à donner à vos lecteurs.
Docteur Leterme Loïc, médecin rhumatologue retraité – un ancien gros prescripteur de plaquenil !

Répondre
Bouchard 4 juillet 2021 - 8 h 21 min

Merci infiniment pour ces informations tellement importantes pour notre santé personnelle et collective.

Répondre
de SABLET Georges 3 juillet 2021 - 0 h 26 min

— ll semblerait que la vaccination cause 0,03 % de décès soit un chiffre analogue à ce que cause la maladie, pour autant qu’on connaisse exactement le nombre de morts du COVID et non de morts avec COVID. En novembre 2020, le site de l’INSERM fournissait sur son graphique un grand point d’interrogation en fait de résultat pour l’année en cours.
— Personne (parmi les « scientifiques ») ne soutient que le vaccin (qui n’en est pas un au sens commun) empêche ni de contracter la maladie, ni de la transmettre, le vaccin se bornerait à limiter les cas graves à un pourcentage de l’ordre de 90%.
— Le nombre de morts du COVID en France est — en gros– inférieur de moitié au nombre de morts par « accident » domestique .
— Aucun des vaccins n’a achevé sa phase de test et la reconnaissance par les autorités médicales d’un (ou plusieurs) traitement alternatif ferait tomber l’AMM provisoire.
Compte tenu de ces considérations (auxquelles, on pourrait ajouter des considérations morales sur la méthode d’élaboration du produit en question), comment un état prônant les libertés individuelles, peut-il envisager d’obliger tout ou partie de sa population à se faire vacciner dans ces conditions ? Puisque le vaccin n’empêche pas la contamination, comment peut-on prétendre éradiquer la maladie par ce moyen ? Enfin , quel phénomène psychologique peut entraîner une majorité de la population à être favorable à une telle mesure coercitive ?
Avez-vous des réponses à toutes ces questions ? Si oui, je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’en faire part (j’ai bien une petite idée là-dessus).
Cordialement

Répondre
Nolin 2 juillet 2021 - 23 h 40 min

Pourquoi ces soi disant journaliste ne se vacine pas eux et qui prouve qui sont vaccinés avant de faire la morale au autres

Répondre
Daniel 2 juillet 2021 - 15 h 39 min

Bonjour,

Lorsque j’ai lu le paragraphe 6 sur la magnétisation, étant de formation scientifique, ma 1ère réaction a été naturellement de croire à un canular. Mais, lorsque vous avez parlé de nanoparticules, j’ai eu une idée: je me suis dit qu’étant Electronicien très expérimenté, s’il y avait bien 1 point de votre article sur lequel je pouvais avoir un petit avis, c’était bien le n°6…..et j’ai voulu vérifier quelque chose. Je suis allé chercher l’aimant le plus puissant dont je dispose et surtout le plus léger (Un aimant NéodymeFerBore de 2grammes pour une taille de 15mm x 5.5 x 2). Je ne m’attendais pas à trouver quelque chose ayant eu de plus ma 1ère injection de Pfizer il y a 4 semaines. J’ai donc promené cet aimant au contact de ma peau pour remonter vers la zone d’injection. Autant dire qu’avant la zone d’injection l’aimant ne faisait que tomber lorsque j’entrouvrais les doigts (je n’ai jamais cherché à appuyer l’aimant sur la peau). Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’aimant n’a pas voulu tomber de la zone d’injection! je n’en croyais pas mes yeux. Je l’ai d’abord retiré pensant à une adhésion par de la sueur. je l’ai essuyé ainsi que mon bras et recommencé…..et même comportement. j’ai alors pris des photos avec mon portable. puis j’ai essayé plusieurs position pour le bras pour m’assurer d’être bien vertical. J’ai fait en tout 3 essais dont le dernier avec le bras en dévers. Pour aucun de ces 3 essais l’aimant n’est tombé. Bien sûr, je n’ai pas eu de mal à le retirer, ce n’est pas non plus la même force que sur un frigo. J’étais stupéfait car :
1) ça veut quand même dire que la force était suffisante pour compenser les 2g de poids de l’aimant, donc une bonne quantité de nanoparticules.
2) Les nanoparticules aimantables étaient toujours présentes en quantité autour de la zone d’injection, et donc pas encore éliminées par l’organisme au bout de 4 semaines.

Suite à cette expérience, j’ai pensé à des nanoparticules de fer. J’ai appris par des recherches sur internet le soir même qu’il s’agirait de nanoparticules de magnétite. Je ne sais pas à quoi elles peuvent servir dans le cas précis de ce vaccin, mais il semble que ce soit une technologie qu’on utilise dans certains traitements pour un ciblage précis d’un point d’arrivée à l’aide de puissants aimants ou champs magnétiques. Je n’ai pas d’appréhension particulière par rapport à ça, mais ça laisse rêveur.

Je ne vous cache pas que je suis impatient d’avoir la 2ème dose pour doubler la quantité de magnétite. Je n’attendrai pas 4 semaines avant de tester à nouveau. Je n’essayerai pas non plus sur le champ car sinon les particules vont se répartir en 2 zones aux 2 pôles de l’aimant; je veux laisser le vaccin agir comme il a été conçu pour la réaction immunitaire.

Je vous donne ma parole que ce que j’ai écrit correspond bien à la réalité, je n’aime ni les canulars ni la manipulation. je dispose de 6 photos.

Répondre
Canna 2 juillet 2021 - 9 h 27 min

La fille (45 ans) d’une amie a été mise sous anti-coagulant après sa 1ère dose de vaccin Astrazeneca et avant de faire la 2ème injection avec le vaccin Moderna, on lui a fait une prise de sang : aucun anti-corps !!
Super efficace les vaccins.

Répondre
HARVOI Laurence 2 juillet 2021 - 8 h 36 min

Bonjour,
Merci pour cet article très intéressant, pourriez vous nous donner le traitement à suivre en prévention contre le covid ?
Merci

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 15 h 56 min

Bonne question !

Répondre
Julien Aline 1 juillet 2021 - 21 h 59 min

J’ai acheté votre livre et tiens à vous remercier pour toutes ces informations.

Répondre
Leaurend lourd 1 juillet 2021 - 21 h 05 min

pour la protection des vaccins phizer/moderna, le cas de l’Israël a de quoi interpeller, 40% des nouveaux contaminés sont des vaccinés…… en Angleterre, dans les +50 ans hospitalisés, on retrouve 39% de vacciné 2 doses…..

on a droit un fact checking mensonger de la par de « LeParisien » sur la chose :

« Covid-19 : non, la part croissante de vaccinés parmi les cas infectés ne remet pas en cause l’efficacité du vaccin »

https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-non-la-part-croissante-de-vaccines-parmi-les-cas-infectes-ne-remet-pas-en-cause-lefficacite-du-vaccin-29-06-2021-WV3GF2TSJJHDDLKHOL5JPGSOHY.php

C’est un bel article, on y parle et « explique » le taux élevé de contaminés vaccines en Israël, on y parle du taux élevé d’hospitalisés vaccinés en Angleterre mais sans l’expliquer…. (pas de parade possible ? ) :

Comme vous le constaterez, tout est mathématiquement explicable…

C’est très mathématique de parler du cas anglais mais de ne pas de l’expliquer mathématiquement….
Ça écrit dans l’article que +- 50/60% des personnes sont vaccinées en Israël/Angleterre mais mathématiquement dans leur calcul, ça préfère considérer que 90% de la population est vaccinée……

Ça sent + la fausseté intellectuelle qu’une erreur mathématique… Au final leur calcul se rapproche du constat israélien de 40% avec 47.4%, plus qu’un hasard ?….

Bref leur calcul se base sur une erreur monumentale et il laisse planer qu’en Angleterre c’est aussi normal qu’en Israël…, de plus, les 10.000 personnes devraient être divisé en 4 catégories et non pas 2 ;

Les vaccinés une dose avec un certain profil de risque d’infection
Les vaccinés 2 doses avec leur profil de risque d’infection
Les non-vaccinés mais immunisés port infection avec leur profil de risque d’infection
Les non-vaccinés et non-immunisés post infection

je pense qu’Il y a plein d’autre chose à prendre en compte mais petit calcul pour l’Israël :

-population : 9.327.000 (*1)
-personnes vaccinées 2 doses : 5.169.775 (*2) (55.43% de la population)
-personnes vaccinées en attente recevoir la deuxième dose : 5.598.954 (*2) – 5.169.775 = 429.179 (4.60% de la population)
-vaccination moyenne de la population (1 + 2 doses) 60.03%

donc sur 10.000

5543 personnes vaccinées 2 doses
460 personnes vaccinées 1 doses
3997 personnes non vaccinées à décomposer :

avec seulement 841.777 (*3) tests positifs sur 9.327 millions de personnes et une immunité post infection de 2.5 % sur base d’une étude sérologique (*4), sur 3997 non vacciné, il y a :

100 personnes non vaccinées mais immunisés naturellement
3897 personnes non vaccinées et non immunisés

donc sur 10.000

-5543 vaccinés 2 doses
-460 vaccinés 1 doses
-100 non vaccinés mais immunisé
-3897 non vacciné et non immunisé

Si on part de leurs postulats : que le risque d’infection général est 1% pour les non-vaccinés et qu’il est réduit de 90% pour les vaccinés 2 doses,

j’estime que c’est pareil pour les personnes immunisées post infection, elles ont aussi un risque d’infection réduit de 90%, et pour les vaccinés une dose, disons 45%…:

5543 x 0.001 = 5.543==> 6
460 x 0.0055 = 2.53==> 3
3897 x 0.01 = 38.97==>39
100 x 0.001 = 0.1 ==> 0

Les vaccinés représentent 9 infections, les non vaccinés 39, le total des infections étant de 48 infections, les vaccinés avec 9 contaminations représentent 18.75% des infections, les non vaccinés 81.25%, on est donc très loin de la réalité du terrain où 40% des contaminations constatés concernent des vaccinés

la protection contre l’infection est-elle 2 fois moins bonne qu’annoncée ( 40% constaté contre 18.75% théorique)

*1 http://jerusalemfutee.com/les-derniers-chiffres-sur-la-population-israelienne-en-avril-2021
*2 https://datadashboard.health.gov.il/COVID-19/general
*3 https://news.google.com/covid19/map?hl=fr&mid=%2Fm%2F03spz&gl=BE&ceid=BE%3Afr
*4 https://www.israelhayom.co.il/article/766595

Pour l’Angleterre, saviez vous que l’immunité collective est évalué à 85% (*5), cela devrait dont suffire pour arrêter la propagation mais une fois n’est pas coutume, c’est un mythe, l’Angleterre subit une nouvelle vague de cas(*6)…..

cette nouvelle vague est sur 1 mois, 2 fois plus forte que la vague n°2 de septembre, il faut prendre en considération qu’il y a 2 fois plus de tests qu’en septembre mais que le testing est stable depuis des semaines et donc cette nouvelle vague est bien réelle et non due aux tests voyages

pour l’instant, malgré un début de vague de cas 2 fois + forte (sur un mois) que la vague 2 de septembre, les hospitalisations sont à peut prêt à la moitié de celles de septembre, on pourrait donc y avoir un effet vaccinal de 75% max ( si le nombre de test de la vague 2 était aussi correcte que maintenant ) et de 50% minium si on ne regarde uniquement que les hospitalisations parce que les cas réels détecté sont influencer

mais 50% ou 75% de réduction c’est sans compter, l’immunité post infection joue aussi sur les hospitalisation et elle est forte (*5) et la période estivale joue aussi

au final on est semble t-il loins des 90% d’efficacité sur tout ( être contaminé, être contaminant, hospi/décès ) et vu ce qui ce passe en UK, faudra peut être pas attendre l’automne pour juger de l’efficacité, dans un mois on devrait y voir plus claire !

*5 https://www.ons.gov.uk/peoplepopulationandcommunity/healthandsocialcare/conditionsanddiseases/bulletins/coronaviruscovid19infectionsurveyantibodyandvaccinationdatafortheuk/22june2021
*6 https://coronavirus.data.gov.uk/details/healthcare

Répondre
nous avons le droit à la vérité, Marylou 1 juillet 2021 - 18 h 12 min

Merci 🙏🏻 infiniment pour toutes ces précisions, il est certain qu’avec tout le ramdam qui tourne autour des vaccins, des questions sans réponses, c’est avec un plaisir non caché que je cède ma place.

Si je dois finir prochainement au cimetière alors cela sera tout simplement la vie et non décédée des suites d’une injection.

merci à vous pour tous vos articles et précisions.

Marylou

Répondre
Eric 1 juillet 2021 - 17 h 30 min

Jusqu’à présent je n’étais pas intervenu dans ce débat vax/antivax, parce que je m’en fichais complètement de ce que mes congénères font avec leur corps. Idem lorsqu’est arrivée la menace « toi pas vacciné toi pas partir en vacances pas aller au stade pas aller au ciné », cela fait plus de 15 ans que je n’ai plus voyagé, je ne me sens bien que chez moi, à l’abri des ondes électriques ravageuses (de cervelle notamment, je constate de plus en plus le résultat, malgré les négations de la majorité). Mais à présent que le gouvernement envisage la vaccination obligatoire, des mois après avoir prétendu le contraire, je regrette de ne pas avoir été plus actif, car j’aurais dû me rappeler que les escalades se répètent inlassablement dans l’Histoire. Me rappeler de ce qu’ont subi les minorités dans les années 30. Toutes les lois internationales, Déclarations de droits, Constitutions interdisent formellement l’injection d’un traitement médical contre le consentement éclairé du patient, mais le gouvernement veut passer outre prétextant l’urgence contre une 4ème vague. Pour le moment ce ne sont que les professionnels de santé qui sont visés. Ouf ? Rappelez-vous : en 1940, ce n’étaient que les Juifs, ouf… C’était un « petit sacrifice » en échange de la paix. Et aujourd’hui, un petit sacrifice (les victimes d’effets secondaires) en échange de l’éradication des virus dans le monde entier. En 1940 il y a bien eu le sacrifice, mais pas la paix. En 2021 il y aura le sacrifice, mais pas l’éradication. Ce sera bientôt la faute aux Résistants : les virus continueront à ravager des populations entières à cause d’un pourcent d’antivax inciviques, dira-t-on aux infos. Ah oui, les professionnels de santé auront le choix de se réorienter dans un autre domaine. Quand vous avez mis tous vos sous dans un fauteuil de dentiste, toute votre jeunesse dans des études, il faudrait tout abandonner et repartir les poches vides si vous refusez de vous injecter un produit dont on ne sait même pas ce qu’il contient exactement, à par des protéines spike dont des études scientifiques montrent la toxicité, visible chez certaines personnes, et probablement invisible mais bien présente chez les autres. Et enfin les patients dans tout ça ? Imaginons que 10 % du personnel quitte la profession alors que les soins de santé sont déjà au bord de la saturation…

Répondre
bernard 1 juillet 2021 - 16 h 58 min

un oubli sans doute : en angleterre c’est l’AZ et de nombreux vaccinés deux doses ont été infectés par le delta !
en Israel c’est pfitzer et là c’est 40% des nouveaux vaccinés qui sont infectés, pratiquement 1 cas sur deux rendant complètement caduc le vaxxin !

alors dire que le vaccin chinois c’est de la merde alors que c’est le seul vrai vaccin fait avec un virus complet affaibli ça fait un peu mauvaise foi.
comme tout VRAI vaccin le vaccin chinois protège à 40-60%

les 90 et 94% sont une première mondiale. faut dire qu’en ne prenant que des sujets jeunes et en bonne santé qui n’ont pas besoin de vaccin , celui-ci va forcément fonctionner…

sur une population globale j’avais lu que le fitzer ne faisait pas 34% de réussite et l’AZ 27% ! donc deux fois moins que le vaccin chinois qui fonctionne sur tout le monde (à 40-60%)

Répondre
MICHEL Any 1 juillet 2021 - 16 h 16 min

Vous faites donc campagne pour la non vaccination !
Je trouve vos arguments assez spécieux et vos affirmations sont plus près de doctrinaires que de chercheurs.
Quelles solutions alternatives vérifiables et vérifiées(au sens scientifique du terme), proposez-vous ?

Répondre
LAN 1 juillet 2021 - 13 h 31 min

PARFAIT

Répondre
Karoline DEMOULIN 1 juillet 2021 - 11 h 59 min

Merci de réveiller les comateux qui se croient à l’abri derrière ce non vaccin des plus dangereux par omission de son véritable rôle.

Répondre
stéphane petit 1 juillet 2021 - 10 h 48 min

les autoritésssssss nous mentent tous les jours et les « expert » sont pour au moins moitié des politiques !!!

Répondre
Rossi 1 juillet 2021 - 8 h 11 min

Je pense que toutes ces informations sont exactes et que vous êtes mandaté et rémunéré par l’état pour démentir ces vérités. Pour une fois que la presse en donne.

Répondre
COLARD JULIENNNE 1 juillet 2021 - 3 h 22 min

merci pour les infos

Répondre
Nadine TANTET 30 juin 2021 - 23 h 05 min

Merci beaucoup pour vos informations, j’ai lu le livre ,il faudrait que tout le monde en fasse autant. Je fais suivre; Encore merci.

Répondre
RIU ANNE MARIE 30 juin 2021 - 20 h 49 min

VOS LETTRES SONT TRÈS INTÉRESSANTE MAIS IL M’EST IMPOSSIBLE DE Partager vous n’avez que fasse de book et je n’utilise que odyssée et vk

Répondre
Lind 30 juin 2021 - 19 h 42 min

Face à ce ‘enfumage’ mondial votre livre est précieux et va dans le sens des « lanceurs d’alerte’ qui sont les seuls à qui je fais confiance …

Répondre
jourdain 30 juin 2021 - 18 h 33 min

« dans cet essai clinique, seules 200 personnes ont été infectées par le coronavirus, ce qui est un chiffre ridiculement bas pour savoir si le vaccin fonctionne ou non sur les formes graves  »
nON, c’est faux : 8 cas dans le groupe vaccin sur 21 720, 162 dans le groupe placebo..sur 21 728
vous racontez ici n’importe quoi.
Il y a il est vrai 43 448 participants au total.
Le total des infectés des 2 groupes = 170. Mais il n’y a que 8 cas !!!! ET NON 200

Répondre
sontag 30 juin 2021 - 18 h 28 min

bonjour
vous dénigrez la vaccination, quel serait le nombre de morts sans la vaccination.
le virus mute grâce aux non vaccinés
vous me décevez énormément, cela fait des années que je lis votre lettre.
Votre position par rapport aux autres maladies me font maintenant beaucoup douter des solutions que vous préconisez pour les soigner.
j’etais abonné à la revue santé corps esprit, maintenant c.est fini!
bonne continuation dans votre voie

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 15 h 51 min

Bonjour Sontag. Je comprends tout-à-fait votre réaction, probablement très sage. Pour ma part, j’essaye malgré tout de temps en temps de voir ce qui se passe autour de moi. C’est souvent consternant, mais faut-il s’enfermer dans sa tour d’ivoire et laisser rouiller notre sens critique ? Bien à vous.

Répondre
Jean-Luc 6 juillet 2021 - 18 h 55 min

Bonjour Daniel,
Quand on lit les commentaires de tous ces gens qui croient aveuglément à ce qui est raconté ici,
honnêtement où est le sens critique ? Qui s’enferme réellement dans sa tour d’ivoire ?
La plupart viennent ici pour écouter la grand messe parce qu’elle leur raconte ce qu’ils ont envie d’entendre.
Mr Bazin « pense que » ? Grand bien lui fasse, mais lui et ses adorateurs oublient juste que « penser n’est pas savoir ».
Cordialement

Répondre
MERRIN 30 juin 2021 - 17 h 58 min

Merci pour ce travail de vérification et d’essayer de donner un avis éclairé et objectifs

Répondre
Pascal Ganachaud 30 juin 2021 - 17 h 38 min

Je viens de lire votre article, et il correspond tout à fait aux propos de Mr Christian Vélot, dont j’ai la vidéo de son interview par France Soir. Pour quelqu’un d’incompétent, comme moi, dans le domaine médical mais scientifique, il faut être très attentif et concentré pour suivre ses explications! Cependant, je suis enthousiasmé par ses réflexions et positions, qui correspondent à mes pensées, ainsi que d’autres personnes. Mon moral est atteint, significativement, car je suis fermement opposé à cette campagne de vaccination qui n’est basée que sur des mensonges, des truands, des tueurs! Oui, c’est très dur!

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 15 h 34 min

Vous êtes incompétent, mais vous aimez être caressé dans le sens du poil.

Répondre
Rudi Cusmano 30 juin 2021 - 17 h 25 min

J’apprecie votre lettre, mais j’ai un problème: je n.arrive pas à lire comme une fois à cause de l’age. J’achtérai votre livre.

Répondre
jean-yves 30 juin 2021 - 17 h 15 min

Je suppose que vous êtes radié(s) depuis longtemps de l’Ordre des Médecins…

Répondre
Thomassin 30 juin 2021 - 16 h 51 min

j’ai acheté le livre et je vais le faire lire à ma belle-fille médecin que je vois à la fin du mois.

Répondre
Marty-Ferlin Annie 30 juin 2021 - 16 h 49 min

J’ai trouvé cet article interessant, et rédigé de manière concise et claire

Répondre
Olivier Blisnick 30 juin 2021 - 16 h 33 min

Bonjour, je suis ravi de votre lettre. Je voudrais apporter une information extrêmement importante concernant l’ARN messager. Un grand scientifique à démontré que l’ARN messager pouvait modifier l’ADN il y a 50ans de cela. Il s’agit du docteur Mirko Beljenski qui à par ailleurs soigne des maladies comme le sida et le cancer en associant l’ARN messager à des produit 100% naturels… Aujourd’hui, merci l’institut Pasteur, ce sont les américains qui ont pris le relais et qui développe le futur vaccin anti-sida et anti-can….
Merci pour toutes vos info. Olivier

Répondre
Sylvie JACQUEMIN 30 juin 2021 - 16 h 32 min

Bonjour Mr Bazin,

J’ai votre livre, je vous remercie de l’avoir écrit et transmis à vos lecteurs. Il se lit très facilement, et nous informe en vérité sur la situation sanitaire actuelle. J’ai une inquiétude : on entend de plus en plus parler de rendre la vaccination obligatoire en France comme ailleurs dans le monde. Comment se protéger pour ne pas être vaccinés de force, ou ne pas subir des mesures restrictives de nos vies? Merci pour votre engagement, et votre réponse

Répondre
laure 30 juin 2021 - 15 h 52 min

Bonjour, je suis avec intérêt tous vos articles sur le coronavirus ainsi que d’autres revues, mais quand on s’aperçoit l’ignorance des gens le refus de l’information, des médecins qui affirment à leurs patients qu’ils sont protégés à 90 % il y a de quoi de tomber de sa chaise ! Pour un peu vous auriez envie de baffer tous ces ignares qui disent amen. Le genre humain nage dans sa stupidité et je me dis qu’il mérite ce qui lui arrive. Bref continuez à être percutant Merci pour votre travail d’information. Cordialement

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 13 h 22 min

Ce genre de commentaire ne vous grandit pas et je doute fort que Mr Bazin soit flatté d’un tel soutien.

Répondre
Daniel 30 juin 2021 - 14 h 37 min

Je crois que nous sommes d’accord : la vaccination avec les vaccins standards utilisés en Europe diminue considérablement le risque d’infection et la gravité des infections résiduelles. Ceci me parait être le point fondamental à marteler par delà toute polémique. Mais également le fait que nous sommes engagés dans une course contre la montre entre vaccination et émergence de nouveaux variants. Toute tergiversation serait criminelle.

Le nombre de morts dus au Covid a déjà largement dépassé 100 000 en France et ce nombre est sous-estimé par la méthode de décompte (Hôpitaux + Ehpads exclusivement). Entre parenthèse, n’en déplaise à certains gourous ayant prospéré sur le net, nous sommes probablement d’accord aussi sur le fait que ce nombre aurait été bien plus élevé sans les confinements et autres gestes barrière.

Votre nombre de 1000 morts en France dus à la vaccination, déjà bien faible comparé au nombre ci-dessus, est de plus sujet à caution. On parle globalement de 0.03% de cas classés comme « graves », soit effectivement environ 1000 personnes, mais il ne s’agit de décès que dans quelques centaines de cas et il n’existe pas de preuve indubitable qu’une fraction importante de ces décès soit vraiment imputable à la vaccination. Extraire un si petit nombre du « bruit de fond » que génèrent inévitablement les quelques 600 000 morts déplorés en France chaque année est une gageure.

On ne peut considérer une mort comme conséquence de la vaccination Covid que si un mécanisme précis a été identifié et mis en rapport indubitable avec cette vaccination. Le mécanisme le mieux documenté est celui des thromboses. Mais on parle plutôt de dizaines de morts, à comparer aux 150 000 nouveaux cas de thrombose par an en France, même s’il est vrai que les thromboses imputées à la vaccination tendent à présenter des spécificités.

Vous écrivez : « Dès lors, qu’est-ce qui nous garantit qu’on ne va pas avoir d’autres mauvaises surprises ? » (avec la vaccination). Permettez-moi de renchérir : et pourquoi pas d’autres mauvaises surprises avec les séquelles du Covid lui-même ?! On cite par exemple un nombre inquiétant d’effets neurologiques durables suite à l’infection par Covid : confusion mentale, incapacité à travailler, etc. Qui ne connaît le symptôme de la perte d’odorat ? Ne nous y trompons pas : c’est bien le cerveau qui détecte les odeurs, pas le nez. Le Covid a une très fâcheuse tendance à s’attaquer au cerveau, et pas seulement chez les personnes âgées, loin de là. Peut-on affirmer que tout rentrera dans l’ordre ensuite ?

S’il est facile de s’appuyer sur le « principe de précaution » (une forme d’égoïsme dans la situation présente) pour convaincre les gens de ne pas se faire vacciner, ce même principe, si les gens étaient correctement informés des aspects neurologiques préoccupants de l’infection, devrait les pousser à se faire vacciner. Les informeriez-vous, au lieu de promouvoir la vente de votre « explosif bouquin » ?

À propos du nombre de morts signalées à la pharmacovigilance US après vaccination, vous écrivez : « Ces chiffres ahurissants ne sont-ils pas la preuve qu’il se passe quelque chose de très inquiétant ? » Oui, « ahurissant » est le mot. Y croyez-vous vous-même ? Fait médical ou sociologique ? Il serait intéressant de savoir si l’attention qu’on porte à l’enregistrement des effets secondaires des vaccinations n’a pas soudainement fait un énorme bond (bien compréhensible par les temps qui courent !).

Répondre
Michelle 1 juillet 2021 - 9 h 25 min

Entièrement d’accord avec vous, Daniel et Irène aussi. Je ne pense pas que nos arguments puissent influencer quiconque de cette newsletter. Cependant, merci à ce site de ne pas censurer les personnes comme nous qui sont en désaccord (mais pas hostiles, cependant)

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 15 h 11 min

Merci Michelle de cet appui. J’ai donc lu l’intéressante intervention d’Irène, que j’ai cru bon de commenter à mon tour.

Répondre
deRegnaucourt 30 juin 2021 - 14 h 35 min

Vous mêmes des informer ! Qui dit la vérité ? Attention ⛔️.

Répondre
MARIE LEA KOHLI 30 juin 2021 - 14 h 25 min

Parmi tous les messages que je reçois, j’attends ceux de Xavier Bazin que je considère, dès le début de cette pandémie, comme les plus fiables. Merci !
Il y a tant de messages qu’il est difficile de trier…
Ce qui m’interpelle est que ceux qui ne sont pas positifs pour ce fichu sont toujours basés sur des éléments scientifiques, ce que ne sont pas les rares qui nous poussent au vaccin.
Pour ma part, il est EXCLU que je me fasse vacciner. Et j’en assume les conséquences, telles que plus de voyages.
Je ne bousillerai pas ma santé !
Mais POURQUOI ? Qu’est- ce qui se cache derrière tout cela ? Quelle en est la finalité ? Ceci est LA vraie question…

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 13 h 27 min

Commentaire typique d’une personne mal informée et étalant complaisamment son égoïsme.

Répondre
Canivet 30 juin 2021 - 14 h 10 min

,Quand le peuple ouvrira les yeux,il faudra payer,pas vrai ??

Répondre
bichet 30 juin 2021 - 13 h 59 min

et tout le monde continue a se faire vacciné !!!au secours

Répondre
Fanny LAFFITTE-PENDANX 30 juin 2021 - 13 h 15 min

Vous avez osé..magnifique. Que la Lumière AUTHENTIQUE soit !!

Répondre
Nicolet Brigitte 30 juin 2021 - 13 h 02 min

Bonjour,
Dès le début de proposition de vaccination, j’ai été sceptique et ai refusé de me faire vacciner. On ne savait déjà pas ce que contenait le vaccin en lui-même et PAS DE RECUL !!!
Je suis sidérée que tant de gens se fassent vacciner ; restent-ils des moutons ?
Et les personnes de plus de 65 ans ? sont-ils des cobayes ? Ont-ils déjà un pied dans la tombe pour qu’on se « serve » d’eux pour
absolument les vacciner ?
Je suis outrée qu’on nous oblige à nous faire vacciner. Et ça remonte jusqu’aux droits de l’homme ! Nous n’avons qu’un devoir, c’est de mourir, mais libre et démocratiquement, sans pression des gouvernements qui nous soumettent à la dictature…
À bonne entendeur. Brigitte de Suisse

Répondre
GUICHARD 30 juin 2021 - 12 h 20 min

Je suis étonné que vous évoquiez la mise au point d’un vaccin qui nécésitait il est vrai une dizaine d’années. Mais depuis l’eau s’est écoulé sous les ponts et les techniques de recherche ont évolué. L’évolutionn et les coûts sur les techniques notamment sur le génome humain en rapporte une preuve patente. Et certains crimes sont élucidés grace à l’évolution de la recherche sous toutes ces formes Bizare que vous n’en teniez pas compte. Avec mes sincères et amicales salutations.

Répondre
Legrand 30 juin 2021 - 12 h 12 min

Oui bien sûr je suis tout à fait d accord avec vos remarques mais que faire car quelque part on est bien obligées de se plier à la raison d état…
Perso je vis dans une résidence autonomie et bien que plutôt contre l utilité des vaccins à tout va , il m a bien fallu l accepter pour faire comme tout le monde….eh oui …sinon qu e. Sera t t’il des visites autorisees ?
Donc ……et mes idées habituelles finissent par changer de cap ….
Merci à vous pour tous ces renseignements

Répondre
Francois 30 juin 2021 - 12 h 04 min

Bonjour, ci-après une info/lien QSCOOP d’Espagne, je n’ai pas les compétences pour en apprécier la « véracité »
La Quinta Columna: Analyse de la vaccination flacon, confirme la présence de nanoparticules de graphène,
Le lien ne fonctionne pas ? Copiez et collez cette URL dans votre navigateur :
> https://qactus.fr/2021/06/27/q-scoop-la-covid-19-est-cause-par-loxyde-de-graphene-introduit-par-plusieurs-voies-dans-le-corps/,
https://www.laquintacolumna.net ou à notre canal Telegram : La Quinta Columna TV,
Merci pour vos newsletters

Répondre
LUSSAN Jean-Pierre 30 juin 2021 - 12 h 00 min

Dans le monde ,il y a toujours eu les optimistes et les pessimistes et attention car ce sont les pessimistes qui amènent le malheur sur le monde . Je crains que vous fassiez partie des pessimistes graves …

Répondre
Lerch Barbara 30 juin 2021 - 11 h 54 min

J’ai apprécié cet article d’autant plus que des querelles surgissent de plus en plus entre les vaccinés et non vaccinés. J’ai du mal à présenter les arguments comme vous le faites et je n’en ai pas les compétences. Mais s’il vous plaît cessez de mettre des points d’exclamation partout. Parfois des mots en gras ou des phrases soulignées feront l’affaire et paraîtront plus sérieuses.
Merci beaucoup de ce que vous faîtes.
Cordialement.

Répondre
Maggy 30 juin 2021 - 11 h 48 min

Bonjour, je suis bien au courant que nos médias et nos gouvernements nous enfument, je ne me laisse pas faire, j’achète local, je ne veux pas du vaccin tueurs et je mange sainement

Répondre
madeleine PÉAN 30 juin 2021 - 11 h 24 min

votre analyse confirme les dires de Mr Vélot sur france soir et ce mr est généticien . sa vidéo est longue mais tellement instructive

Répondre
Feltin Micheline 30 juin 2021 - 11 h 23 min

Excellent article, qui résume l’essentiel de ce qui peut convaincre même les plus obstinés, à condition qu’ils acceptent une autre version que celle offerte par les médias, mais cela n’est pas évident

Répondre
VILLERS 30 juin 2021 - 11 h 19 min

Bonjour
Un grand merci pour cet article qui peut réconforter  » les complotiste  » soumis à des pressions qui frisent du harcèlement  » médical  »
Cette décision mûrement réfléchie de  » refuser la vaccination  » comme tout traitement lourd lié à une ou plusieurs pathologies n’est pas évidente à prendre non seulement vis à vis des membres de sa propre famille ou cercle d’amis mais surtout du CORPS MÉDICAL
et des Médias qui de plus en plus  » accusent les récalcitrants  » d’égoïsme, de manque de civisme et certains même de  » criminels  »
Je fais partie des gens soi-disant à risque car + de 75 ans , je respecte les normes masque-distanciation- hygiène – prends soin de mon alimentation , végétarienne , vitamines D3 , silicium, probiotiques .
Suite à un cancer et traitements adéquates , ainsi que traitement pour ostéoporose = ostéonécrose de la tête fémorale = PTH -arthrodèse L3/L4/L5 – Vetébroplastie sur 4 vetèbres – curetage endomètre etc …
Bref, spécialistes  » des effets secondaires  » et perte de confiance , je  » suis une complotiste  » !
Presque toutes les personnes âgées autour de moi se sont laissées influencer  » par les annonces mensongères  »
C’est dur de tenir tête !
Encore MERCI de votre analyse ( soutien moral )
Cordialement
M. C V
ZRCI car basées sue des bont changé Toutes le

Répondre
Françoise HULIN 30 juin 2021 - 11 h 16 min

Bravo pour votre démonstration

Répondre
cricri 30 juin 2021 - 11 h 01 min

Bonjour, info mis sur Twitter ce jour cordialement Cricri

Répondre
Rodriguez Christine 30 juin 2021 - 11 h 00 min

Merci pour éclaircir cette situation plus ou moins dérangeante et oubliée des médias c avec des gens instruits comme vous sur la situation que les gens et les esprits avancent

Répondre
Fasquelle lavoine jm 30 juin 2021 - 10 h 57 min

Merci de nous informer j’ai acheté et lu big pharma Démasqué et j informe mes proches. J attends beaucoup de l octofene qu’en pensez vous ?

Répondre
Régis Garnault 30 juin 2021 - 10 h 43 min

Impossibilité de publier sur F.B l’article concernant le Figaro au sujet des idées reçues car il est considéré comme fake news

Répondre
Dominique Pinet 30 juin 2021 - 10 h 36 min

très intéressant !

Répondre
Manlay 30 juin 2021 - 10 h 29 min

Commentaire d’une grande clarté, comme d’habitude ,et bien entendu je me suis procuré votre livre, que je passe à tous les membres de ma famille. Continuez à nous informer et à nous maintenir les yeux grands ouvert ,devant ces campagnes de désinformation!!! Merci à vous pour votre travail

Répondre
JACQUET 30 juin 2021 - 10 h 22 min

Article très intéressant et qui fait beaucoup réfléchir. Merci de cette prise de conscience

Répondre
ANGERMANN 30 juin 2021 - 10 h 17 min

Bonjour
Nous avons acheté votre livre dès sa parution.
Si seulement tous les français l’avaient en leur possession et daignaient le lire .
Les vaccins mis sur le marché européen sont des bombes à retardement…..
Que penser des 2 vaccins français à venir….Sanofi et surtout celui développé par Valneva élaboré de manière classique……
Tous nos remerciements pour vos messages.
Nous faisons circuler.
Cordialement

Répondre
Harald 30 juin 2021 - 10 h 15 min

Le Figaro: le vaccin Pfizer a été « testé sur 43 000 volontaires ».
En réalité le vaccin Pfizer a été testé sur 21 720 volontaires, 21 728 autres avec placebo
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33301246/

Ensuite, votre phrase « avec seulement 43 000 cobayes, il est impossible de détecter 1 effet indésirable grave sur 10 000 » est très exaggerée – mais avec seulement 21 700 cobayes, on peut facilement louper 1 effet indésirable grave sur 10 000 !

Répondre
MARC 30 juin 2021 - 10 h 10 min

A propos de l’Idée reçue 6 : « Les vaccins rendent magnétiques », cela devrait être facile à vérifier, vu le nombre de cobayes vaxxinés!!!
Bonne journée à tous.

Répondre
Belin Christian 30 juin 2021 - 9 h 57 min

Enfin des commentaires partagé sans Big pharma derriére.
Merci

Répondre
irene 30 juin 2021 - 9 h 56 min

Bonjour Monsieur Bazin, vous avez décidé de ne pas publier mon commentaire (deux fois) sur l’association à laquelle sont reversés les fonds de votre livre. Je continue à vous lire avec curiosité, pour découvrir de quelle manière vous allez présenter des  »informations » pour vendre votre livre. Les sources sont toujours aussi peu scientifiques y compris les « articles scientifiques » (non revus par des pairs etc) ou l’interprétation des conclusions que vous en faites. Malheureusement vous vous adressez à une population qui vous lit parce que préoccupée par se prendre en charge au niveau de sa santé mais pas armée pour lire, qui plus est en anglais, les articles scientifiques nombreux sur le sujet. Sans même vérifier vos sources, il est possible de lire que vous mélangez tout : par exemple pour les thromboses, d’un côté les vaccins à ARN messager et de l’autre à la partie suivante le vaccin AstraZeneca. Subliminal…
Vous ne parlez pas du fait que certaines personnes ne respectent plus les gestes barrières tout de suite après la première injection, qui ne protège pas du tout avant au moins deux semaines, ce qui explique l’explosion du nombre de cas : ce n’est pas le vaccin qui favorise l’infection mais le sentiment, à tort, d’être protégé juste après la première injection. Vous ne parlez pas des malades du Covid long, de la perte d’autonomie et vitalité de personnes âgées qui ont contracté la maladie, de leurs amis qui sont morts parce qu’exposés sans gestes barrières et pensant que tout ira bien avec l’hydroxychloroquine (j’en connais), des problèmes de fonction érectile jusqu’à 20% de la population des hommes jeunes ayant contracté la maladie. Cela fera l’objet d’une autre lettre pour vendre d’autres  »informations » ? Vous avez une responsabilité vis à vis de vos lecteurs, vous pouvez certainement vivre d’une prose plus scientifique, plus fondée et moins manipulatrice. La peur fait vendre, le sentiment d’avoir accès à des informations que les autres n’ont pas aussi, certes mais il y a d’autres moyens. Le vaccin à ARN messager était en cours de recherche depuis longtemps. Il a bénéficié de fonds exceptionnels, d’échanges scientifiques intenses et d’une situation de test (l’épidémie) idéale qui n’existent pas en temps normal : c’est ce qui explique le  »un an » au lieu du dix ans. Les plus âgés se rappeleront de la polio, de ses ravages et d’un vaccin, avec effets secondaires patents, qui a évité tant de morts et handicapés aux générations suivantes. Il était nouveau aussi !

Répondre
Daniel 4 juillet 2021 - 14 h 59 min

Merci Irène. Je me sens un peu moins seul. Les pauvres gens déboussolés, qui commentent avec reconnaissance les « révélations » de Mr Bazin, montrent le plus souvent un niveau d’éducation consternant. Ils se réfugient dans les bras de ceux qui contestent la « science officielle » parce qu’ils n’ont pas la moindre idée des compétences et des connaissances extraordinaires développées par des milliers de chercheurs, qui comptent parmi les meilleurs cerveaux de la planète et qui, loin de la politique et de la veine agitation du monde, sont le fer de lance du progrès technique et social de ces deux derniers siècles. Ce « rejet des élites » (je précise : élites intellectuelles et scientifiques) est un réflexe de protection, qui, s’il est peut-être compréhensible, n’en est pas moins déplorable. Mr Bazin, zombie ou non, se grandirait en remettant à leur place ceux qui mériteraient de l’être, mais on peut douter qu’il s’attaque à son fond de commerce et à ceux qui lui assurent une certaine forme d' »importance sociale », aussi contestable soit-elle. Dis-moi quel est ton public et je te dirai qui tu es.

Répondre
jo jo 30 juin 2021 - 9 h 56 min

Merci pour votre article particulièrement intéressant. Enfin des chiffres et des vérités fondamentales en rapport à cette dictature sanitaire.

Répondre
Diogo Roger 30 juin 2021 - 9 h 50 min

Excellente lettre et très très très pertinente et claire
Merci
Roger

Répondre
gery 30 juin 2021 - 9 h 44 min

MERCI ! en espérant qu’il n’ sur la tension et autres !
en est pas de même des inombrables médicaments

Répondre
danielle BRUNERIE 30 juin 2021 - 9 h 43 min

merci de ces informations claires, faciles à comprendre et à diffuser largement

merci

Répondre
Darcourt Lezat 30 juin 2021 - 9 h 37 min

Injection expérimentale à grande échelle : « du jamais vu »
Pourquoi un tel acharnement dans cette propagande à la « vaccination  » ? Y compris pour la jeunesse pour laquelle le risque covid est nul?
Si on écoute les experts en génétique on ne sait pas et il peut y avoir risque d’infertilité
A rapprocher avec la loi « bioethique  » autorisant manipulation des gamètes, procréation artificielle, qui vise à terme la population entière (les couples de même sexe ne sont qu’un prétexte pour faire passer la loi)
Nous assistons au déroulement d’un programme avec différents volets

Répondre
Marie-line Lachheb 30 juin 2021 - 9 h 26 min

Avis très intéressant qui me persuade de ne pas me faire vacciner pour le moment. Déjà très sceptique sur l’efficacité d’une vaccination trop rapidement mise sur le marché et qui malgré tout n’empêche pas l’évolution du COVID toujours plus virulent.

Répondre
Makulumbey Josée 30 juin 2021 - 9 h 25 min

Merci beaucoup pour ces informations.

Répondre
Trondt 30 juin 2021 - 9 h 15 min

Je suis tres daccord avec vous jai toujours dit que je ne ferais aucub vaccin meme si ont me le propose je suis jamais malade meme pas un rhume depuis mes 12 ans jai 60 ans je reste naturelle merci pour votre histoire jachterai votre livre merci

Répondre
Cédric Peers de Nieuwburgh 30 juin 2021 - 9 h 15 min

Toutes mes plus vives félicitations pour votre magnifique article, je suis entièrement d’accord avec avec son contenue.
Merci beaucoup et courage pour la suite.

Répondre
MARCEL MARGERIE 30 juin 2021 - 9 h 10 min

oui mais c’est un peu flou

Répondre
Brossier 30 juin 2021 - 9 h 03 min

Explications très claires

Répondre
domevert 30 juin 2021 - 8 h 53 min

bien bien au milieu des bois

Répondre
Ruth 30 juin 2021 - 8 h 49 min

Félicitation pour le contenu de votre lettre et la rectification d’un certain nombre d’informations erronées ou « inventées ».

Répondre
Héléna Marino 30 juin 2021 - 8 h 38 min

Merci. Mais on fait quoi à part ne pas me vacciner. Ma famille s est fait vacciner par obligation et peur !
Où ira et quand la vérité à tous !! On subit.

Répondre
Jaspart Michèle 30 juin 2021 - 8 h 34 min

Bonjour. J’ai beaucoup aimé votre lettre sur les vaccins. Je ne veux pas me faire vacciner étant contre certains vaccins comme celui de la Covid 19. Trop de morts autour de moi. En plus j’ai des varices dans les intestins et estomac, donc c’est NON; merci à vous de penser comme mon mari et moi, un vaccin ne change rien au problème.
J’ai changé d’adresse mail, j’avais laposte.net, merci à vous de faire le nécessaire.
Encore un grand merci et j’aime vos articles.

Répondre
Helene Lagraulet 30 juin 2021 - 8 h 12 min

Merci Mr Xavier Bazin.. Je vous suis depuis la création, du moins sur internet pour moi, de la revue Corps-Esprit. Mais ne suis pas abonnée…
Votre mail d’aujourd’hui est pour moi un des meilleurs que j’ai lu du début à la fin !!! Ne m’en veillez pas pour cette remarque et ce non abonnement. Je vais aller faire ma 2ème injection Pfizer le 21 juillet… Bon, j’irai en sachant les tenants et aboutissants par la clarté de votre mail. Honnêtement j’irai un peu moins sereine que pour la première, mes 2 médecins (généraliste, homéopathe) qui me suivent m’ont répondu pour la première injection que j’avais une très bonne immunité et que c’était à moi de voir. Je l’ai fait pour garantir mon p’tit voyage à St Malo cet été, invitée chez une amie mère de 3 enfants…. Voilà je souhaite m’en sortir bien de cette histoire « vaccin-pas vaccin », tous ceux que j’ai reçus depuis 72ans de vie ont bien passé ? et je continue celui de la grippe, + mammographie tous les 2ans, malgré ces méchants rayons !!! Bref… Serais-je centenaire ? L’avenir me le dira, le tout est que je me fasse vaccinée en connaissances de causes, et pour cela je vous remercie chaleureusement de votre excellente synthèse pour moi !!! Bonne continuation et bel été
Hélène /Louise

Répondre
Hofer Brigitte 30 juin 2021 - 8 h 03 min

Tout à fait.
En plus, cette vaccination détruirait notre capacité immunitaire à lutter contre toutes maladies.
C’est un réel danger de se faire vacciner.

Répondre
Maria P. 1 juillet 2021 - 7 h 04 min

Merci, très instructif 👍
Je partage

Répondre
Lejeune 30 juin 2021 - 7 h 47 min

Alors si je comprends bien la seule solution c’est d’acheter votre bouquin qui serait une sorte de bible qui sauverait l’immunité;))))
Et le professeur Raoult serait jesus christ notre sauveur a tous 😉

Répondre
EMAURE 1 juillet 2021 - 13 h 44 min

Bonjour .
Vous savez très que l’on ne peut pas faire confiance à Bigpharma et que ça ne l’ai dérange pas du tout qu’il y ai un % de perte , réfléchissez

Répondre
Hubert 30 juin 2021 - 7 h 43 min

Bonjour,
J’ai fait une vidéo d’une personne a qui j’ai posé une grande rondelle métallique sur le site d’injection rester collée, et ensuite avec son portable, avec le bras qui bouge dans les deux cas, et sans tomber.
Cela est réel, j’en atteste à ma grande surprise.
Bien cordialement

Répondre

Laissez un commentaire