L’aliment préféré du cancer

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Quand son médecin lui apprend qu’elle a un cancer du sein, Christiane Wader n’a que 27 ans.

Le choc est immense, mais Christiane est une battante. Elle est prête à faire « ce qu’il faut » pour vaincre la maladie.

C’était en 2009. Elle commence rapidement les traitements conventionnels : chimiothérapie, opération du sein, radiothérapie. Les résultats sont prometteurs.

Pour renforcer ses chances de guérison, elle fait 30 minutes de sport tous les jours. Elle fait aussi plus attention à ce qu’elle met dans son assiette : elle délaisse les produits industriels et privilégie les aliments bio.

Un jour, en discutant avec un autre patient chez son cancérologue, elle apprend quelque chose qui la stupéfie : les cellules cancéreuses se nourrissent essentiellement… de glucose (sucre).

Immédiatement, elle prend rendez-vous avec les plus grands spécialistes pour leur poser LA question qui la taraude : « dois-je limiter ma consommation de sucre ? »

La réponse, hélas, est désinvolte : « ne vous stressez pas, ce n’est absolument pas prouvé » ou « ne soyez pas trop stricte avec vous-même, il faut aussi vous faire plaisir ». Rassurée, elle continue donc à consommer autant de sucre qu’avant.

En 2011, coup de tonnerre : le cancer est revenu, cette fois sous forme de métastases multiples au foie. Elle passe dans la terrible catégorie des patients « sans grand espoir de guérison ».

C’est reparti pour les traitements de choc : nouvelle chimio, ablation de la vésicule biliaire, ablation d’une partie du foie.

Mais un jour, ses médecins lui font passer un scanner PET pour évaluer l’ampleur de son cancer… et Christiane est troublée quand on lui explique comment cette machine fonctionne. Pour « repérer » le cancer, le scanner fait ressortir les parties du corps dans lesquelles les cellules se nourrissent le plus de glucose.

Pourquoi ? Parce que les cellules cancéreuses consomment 10 à 20 fois plus de glucose que les cellules normales. Voilà ce qui les trahit, et ce qui permet de les repérer facilement au scanner PET.

Mais… cette découverte ne serait-elle pas une bonne raison de faire attention à sa consommation de sucre ? Christiane se pose une nouvelle fois cette question bien légitime… et en est vite convaincue lorsqu’elle découvre les travaux du Dr Warburg.

La découverte oubliée d’un prix Nobel de Médecine

Otto Warburg est LE grand prodige de la biochimie du 20ème siècle. Lorsque le comité suédois lui accorda le Prix Nobel de Médecine en 1931, ce génie murmura : « Il était temps ». Cela manque un peu de modestie mais il n’avait pas tort !

Car ce qu’il avait compris sur le cancer constituait un progrès inouï, dont on commence à peine à redécouvrir l’importance aujourd’hui.

Il a montré que les cellules cancéreuses tirent leur énergie de la fermentation du glucose, contrairement aux cellules normales qui vivent de la respiration de l’oxygène.

Résultat : les cellules du cancer ne s’arrêtent jamais de « manger » : elles sont « droguées » au glucose. Et si elles manquent de « nourriture », elles finissent par mourir.

Pour le Dr Warburg, c’était LE talon d’Achille du cancer, LA faiblesse majeure de cette maladie, qu’il fallait chercher à exploiter.

Malheureusement, une autre découverte scientifique phénoménale a éclipsé ses travaux pendant plus de 50 ans : la découverte de l’ADN en 1953, par James Watson et Francis Cricq.

La recherche sur le cancer s’est rapidement focalisée sur la génétique… ce qui fut une terrible erreur, comme l’a reconnu récemment James Watson lui-même, à 88 ans :

« Identifier les gènes qui causent le cancer a été remarquablement peu utile. Si je devais me lancer dans la recherche sur le cancer aujourd’hui, je me lancerais dans la biochimie, pas dans la génétique ». [1]

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut d’ores et déjà tirer des enseignements pratiques des travaux du Dr Warburg.

Car on en sait désormais suffisamment pour déconseiller fortement les sucres rapides aux malades du cancer – et à tous ceux qui veulent éviter cette maladie !

Le drame des sucres rapides

Quand on entend « sucre rapide », on pense d’abord au sucre de table, au sucre des confitures, du miel ou des biscuits.

Et en effet, ce sont bien des sucres « rapides », au sens où ils augmentent fortement votre taux de sucre sanguin.

Mais ils ne sont pas seuls ! Beaucoup de sucres rapides… n’ont pas le goût sucré.

C’est le cas du pain (blanc ou complet), du riz blanc, des galettes de riz soufflé ou des pommes de terre : ces aliments sont des sucres encore plus « rapides » que le simple sucre blanc !

Comment le sait-on ? Grâce à un indicateur très simple, « l’index glycémique » (IG), qui classe les aliments selon leur impact sur le sucre sanguin (voici un tableau complet).

Cette classification vous donne une vision simple et pratique des aliments à éviter à tout prix. Car cela fait maintenant des années qu’on connaît les effets désastreux pour la santé de ces sucres rapides :

– Ils contribuent à l’obésité et au diabète, en forçant votre pancréas à produire toujours plus d’insuline, jusqu’à ce que vos cellules soient saturées ;

– Ils nuisent à votre psychisme (mémoire, humeur, etc.), qui a besoin d’un niveau de sucre stable pour fonctionner, et non pas de pics sucrés soudains, destructeurs à long terme ;

– Et ils accélèrent le vieillissement et la dégradation générale de vos cellules, via l’inflammation, la glycation et l’oxydation (j’y reviendrai dans une prochaine lettre).

Mais ce qu’on commence aujourd’hui à observer, c’est que ces sucres rapides sont aussi une cause majeure de cancer !

Aussi dangereux pour vos poumons que la cigarette !

Dans une étude publiée début 2016 , des chercheurs ont découvert que consommer des aliments à indice glycémique élevé augmente de 49 % le risque de cancer du poumon !! [2]

Parmi les patients qu’ils ont minutieusement interrogés, ceux qui consommaient le plus de sucres rapides avaient même deux fois plus de risque d’avoir un cancer du poumon que ceux qui en consommaient le moins… y compris s’ils étaient non fumeurs !

Et ce n’est pas une étude isolée.

Encore plus récemment, en avril 2016, des chercheurs ont découvert que les hommes ont trois fois plus de risque de cancer de la prostate s’ils consomment beaucoup de boissons sucrées. [3]Ce risque est presque doublé s’ils consomment des aliments à IG élevé, type pizzas ou sandwichs.

A l’inverse, les femmes qui privilégient les aliments à indice glycémique bas (céréales complètes, lentilles, fruits frais) ont 67 % de risque en moins de contracter un cancer du sein.

Bien sûr, ce ne sont que des observations indirectes, pas des preuves définitives.

Mais les preuves directes commencent aussi à apparaître :

Comment le sucre nourrit le cancer du sein

Des chercheurs de l’Université du Texas ont publié récemment une étude fondatrice dans la revue Cancer Research. [4]

Ils ont sélectionné des souris prédisposées génétiquement au cancer du sein (exactement comme certaines femmes) et leur ont donné des doses de sucre comparables à ce que les Occidentaux avalent tous les jours.

Au bout de 6 mois seulement, les souris qui avaient suivi un régime enrichi en sucre blanc (saccharose) avaient presque deux fois plus de tumeurs que les autres. Et plus le régime était riche en sucre, plus les tumeurs grandissaient rapidement !

Encore plus intéressant : l’étude a établi que le fructose ajouté était plus dangereux encore que le glucose : les souris nourries au fructose avaient encore plus de tumeurs que les autres.

Or où trouvez-vous des doses massives de fructose ajouté de nos jours ? Dans la plupart des produits industriels, sous des noms divers (sirop de fructose-glucose, sirop de maïs, etc.).

Il n’y a donc plus de doute : l’augmentation massive de notre consommation de sucres rapides depuis 40 ans est une des causes majeures de la hausse des cancers sur la même période.

Alors que faire ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe donc un moyen incroyablement simple de réduire votre risque de cancer (et votre risque de surpoids, et de diabète, et d’Alzheimer, et d’arthrose, etc.) : limiter drastiquement votre consommation de sucre à indice glycémique élevé.

Cela signifie d’abord supprimer totalement le sucre ajouté.

Bannissez pour toujours le sucre blanc de votre foyer. Ne sucrez plus votre thé ou café (en plus, vous en redécouvrirez le vrai goût). Réduisez au maximum les confitures, même maison. Si vous aimez faire des pâtisseries, réduisez fortement la portion de sucre et réservez- les pour les jours de fête !

Attention avant de vous jeter sur les alternatives au sucre, elles ne valent parfois pas beaucoup mieux ! Fuyez l’aspartame ou le sucralose, et même le sirop d’agave. Privilégiez la stevia, un édulcorant naturel et sans danger.

Ne vous privez surtout pas de manger des fruits entiers, mais évitez de les consommer sous forme de jus, surtout s’ils sont très sucrés, comme l’ananas, la mangue ou le raisin.

Evitez autant que possible les produits industriels. A minima, lisez bien les étiquettes, en gardant en tête que les industriels rivalisent d’imagination pour sucrer leur marchandise sans que vous ne vous en rendiez compte, en utilisant des noms très divers « sirop de glucose », « sirop de fructose-glucose », « sirop de maïs », etc.).

Et si vous mangez des féculents, privilégiez ceux qui ont un indice glycémique modéré : les patates douces, le sarrasin, les flocons d’avoine, le pain au levain, le riz complet ou basmati, les lentilles, les haricots rouges, les haricots blancs, les pois chiches.

Faut-il vous priver totalement de sucre en cas de cancer ?

Tous ces conseils, Christiane Wader a commencé à les suivre scrupuleusement quand elle a compris l’importance du sucre dans le cancer… Et avec succès puisqu’elle est aujourd’hui en pleine forme, 5 ans après son terrible diagnostic de cancer métastasé.

Mais Christiane est même allée un cran plus loin encore. Elle a essayé un régime sans le moindre sucre (ou presque), appelé « régime cétogène ». Il consiste à consommer seulement 5 à 10 % de glucides (quelques portions de légumes), là où la norme est plutôt de 30 à 50 %.

Ce régime cétogène a fait ses preuves contre l’épilepsie, et montre des signes prometteurs contre Alzheimer.

Mais contre le cancer, son utilisation est encore controversée. Mon ami le Professeur Joyeux, cancérologue, ne le recommande pas.

Une de ses limites est qu’il ne pourra jamais « affamer » totalement votre cancer. La raison est simple : un peu de sucre circule toujours dans votre sang, même lorsque vous cessez d’en absorber le moindre gramme.

Prudence avec le régime cétogène, donc. En revanche, il est clair que vous avez toutes les raisons du monde d’éviter au maximum les sucres rapides !

C’est un peu dur au début, mais on se déshabitue progressivement du goût sucré… et c’est le geste le plus important que vous pouvez faire pour votre santé globale.

Bonne santé !

Xavier Bazin

Vous aimerez sans doute ...

N'oubliez pas de laisser votre note sur l'article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 4,33 / 5



[1] An old idea revived : starve cancer to death, article published in The New York Times

[2] S. C. Melkonian, C. R. Daniel, Y. Ye, J. A. Pierzynski, J. A. Roth, X. Wu.Glycemic Index, Glycemic Load, and Lung Cancer Risk in Non-Hispanic Whites. Cancer Epidemiology Biomarkers & Prevention, 2016; 25 (3): 532

[3] Nour Makarem, Ph.D. student, nutrition, New York University, New York City; Marji McCullough, Sc.D., R.D., strategic director, nutritional epidemiology, American Cancer Society, Atlanta; America Beverage Association, statement, April 5, 2016; abstract, April 5, 2016, presentation, American Society for Nutrition’s Experimental Biology meeting, San Diego

[4] Cancer Research Dec, 2015 doi: 10.1158/1538-7445.AM2015-3735 Dietary sugar induces tumorigenesis in mammary gland partially through 12 lipoxygenase pathway


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

182 réponses à “L’aliment préféré du cancer”

  1. Rougalle dit :

    Merci pour vos conseils avisés .

  2. Cécile Vangrunderbeek dit :

    une cellule -même cancéreuse- a besoin de PROTEINES pour se multiplier.
    Une caractéristique de son métabolisme qui est la rapidité de son développement est mise en évidence par sa grande consommation des nutriments, dont les sucres.
    Une autre caractéristique est hyperchromie, utilisée en son temps par Beljanski.
    Ceci dit, trop de sucres nuit, bien évidemment, mais les diminuer n’évite pas le cancer.

  3. Combe dit :

    merci pour toutes ces informations, et conseils …si precieux
    vos lettres sont toujours interessantes et nous semontre l absurdité et les mensonges de notre société!!

  4. Jacques dit :

    Vos conseils sont vraiment très bons et importants.
    Je suis persuadé que le sucre est en effet très mauvais.
    En ce qui me concerne, j’essaie depuis quelques années d’écouter ce que mon corps me dit, et ce sont mes dents qui hurlent lorsque je consomme du sucre. Elles m’empêchent donc d’absorber cet élément agréable mais destructeur à tous points de vue.
    Merci pour tous vos conseils

  5. ROGER dit :

    C’est toujours avec grand plaisir que je lis vos courriers. J’apprends beaucoup sur les pièges à éviter
    de quelque nature qu’ils soient.
    Merci beaucoup de tous vos bons conseils pour essayer de continuer à vivre convenablement.
    Une octogénaire de 85 ans !

  6. BLAISON François dit :

    Grand merci pour ces informations; il est vrai que nous en recevons de toute part, ce qui ne nous rend pas la vie facile, entre le vrai est l’intox.
    Je constate que ce nourrir devient un vrai métier…!
    Les étiquettes ne sont pas assez lisibles ce qui décourage le consommateur à vérifier ce qu’il achète.
    Encore merci.

  7. Blachet Christine dit :

    Bonjour
    J ai bien lu votre article et je suis totalement d’accord avec vous. J ai eu un cancer du pancreas on m a enlevé la queue du pancreas et la rate depuis un peu plus d un an j ai eu 6 mois de chimio et je suis en rémission.
    Je surveille mon sucre je ne consomme jamais de boissons sucrées ni de plats industriels.
    Pour mon café impossible de le boire sans sucre.
    Je suis certaine que les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre.
    Mais quel alternative pour le sucre dans certains aliments ?
    Bonne journée

  8. Annie Rochat dit :

    Merci beaucoup pour vos lettres précieuses que je transmets souvent a gauche et à droite.
    A propos du sucre je n’ai encore pas trouvé une étude fiable sur le sucre de bouleau nommé XYLITOL. En avez-vous en tendu parler?
    Meilleures salutations Annie Rochat de Suisse.

  9. Jacobs-Mazillier Claire dit :

    Bonjour,
    Que penser du XYLITOL : bon ou mauvais ??
    Que penser du STEVIA : une émission de télévision sérieuse nous a fait voir les dessous de la fabrication du Stévia …il y aurait un mélange avec du sucre .. vrai ou faux ?? Un noir complet au sujet de ces sucres, et j’utilise le xylitol pour confectionner la vitamine C liposomale ( je suis en rémission d’un cancer) alors que faire ?? Merci de votre éventuelle réponse.

  10. Lerch Gisèle dit :

    Bonjour,
    Merci d’avoir précisé dans votre listing des causes pouvant provoquer un cancer, les chocs émotionnels!
    Ayant moi même été soignée pour un cancer du sein, quelques années après avoir perdu brutalement, un enfant de 20ans, Je n’ai pas été étonnée à l’annonce de cette maladie!
    C’est malheureusement peu reconnu par le corps médical, et difficile à prouver!
    Aujourd’hui, je visite les patientes opérées d’un cancer du sein, après leur intervention dans un centre hospitalier ( je fais partie de l’association Vivre Comme Avant, qui est conventionnée et forme ses bénévoles à l’écoute). Je les accompagne tout au long de leur parcours de soins.
    Force est de constater que , lorsque ces femmes se confient, elles mettent en avant, la plupart du temps, un choc émotionnel, ou un stress de longue durée. Elles se questionnent évidemment, sur l’impact que peut avoir ce stress sur leur santé.
    Par ailleurs, lorsque l’on ne va pas bien psychologiquement, on a tendance a manger un peu n’importe comment et n’importe quoi, et surtout des aliments agréables et sucrés pour compenser notre mal-être. Pas étonnant que nous finissions par tomber malades.
    Aujourd’hui je vais bien, mais il est vrai que j’ai du mal à éliminer totalement les aliments riches en glucose de mon alimentation! J’ai été élevée à manger du pain blanc avec tous mes repas! Difficile de sortir de cette habitude additive. Cependant, je ne consomme aucune boisson sucrée.
    Votre article m’oblige à me remettre en question et je vais être plus attentive à ce que je mange. Merci. Gisèle

  11. pasquier dit :

    le miel est déconseillé aussi

  12. zoe dit :

    super commentaire avec lequel on ne peut qu’etre d’accord

  13. IMOTEP dit :

    Bonjour,
    Article très intéressant en phase avec mes recommandations sur mes site internet .

    J’ajouterai en plus des sucre rapides que les cellules cancéreuses ne prolifèrent que dans un milieu acide.
    Pour guérir du cancer, le bicarbonate de soude (alcalinise le sang) est certainement plus efficace que le trio mortifère : chimiothérapie/rayons/chirurgie.
    Vous évoquez le régime cétogène (pauvre en glucides, riche en lipides), s’il fonctionne pour certain(e)s, il sera peu efficace, voire dangereux pour d’autres.
    La manière de s’alimenter pour retrouver la santé est liée au groupe sanguin de la personne.
    Un(e) malade du groupe A, qui suivrai le régime cétogène serait obligé(e) de manger viandes et poissons, ce qui risque à coup sur d’engendrer diverses pathologies (dont le cancer) en raison de son incapacité à assimiler ce type d’aliment (sauf poulet et certains poissons)
    C’est un sujet complexe, il faut pour cela lire l’excellent livre 4 régimes, 4 groupes sanguins » du docteur d’Adamo, et ses nombreux tests cliniques pour comprendre que c’est la manière dont nos ancêtres assuraient leur subsistance (chasse/cueillette O – nomadisme B(ethnie mongole et asiatique principalement)- agriculture A- moderne AB) qui détermine le groupe sanguin.

    J’ai d’ailleurs écrit un article sur les inuits et leur nourriture exclusivement carnée (donc cétogène) et leur absence de maladies. (ils sont du groupe O à 86%, 2 fois plus qu’en France)

    Malgré tout, les causes du cancer sont:
    -Choc émotionnel (on peut décharger cela en revivant et en communiquant avec une personne compréhensive, un bon psychanaliste par exemple ou une personne de confiance)
    -Alimentation non compatible avec son groupe sanguin
    -Vivre (je pense à la position du lit) à l’aplomb d’une zone géopathogène), rare mais ça arrive.
    -Et bien sur l’abus de drogues, qu’elles soient illégales ou légales (dont les médicaments)

    alimentvsmedicament-fr
    guérirsansmedicament.fr

  14. Roger nicole dit :

    Bonjour ! Je réagis avec intérêt à votre article si instructif. Il y a quelques années, le hasard m’a placée devant un article concernant l’intérêt du jeûne pendant les chimios et même un peu avant le jour prévu . Également les jours qui suivent. Des preuves sont à l’appui pour valider les résultats positifs de ce choix d’alimentation (non alimentation même ! ) Á Berlin, existe un Hopital de pointe sur cette notion qui limite au maximum apport de sucres rapides et de graisses saturées. Merci pour tous ces conseils et le partage de votre connaissance

  15. Bernadette dit :

    Bonjour,
    J’ai moi aussi reçu tardivement un diagnostic de cholangiocarcinome métastasé au foie voici exactement deux ans. Trois mois plus tard j’ai commencé ,après m’être informée , un régime cétogène, et de l’exercice physique régulier, bien sûr parallèlement à la chimiothérapie qui restait ma seule chance car inopérable. . L’évolution des metastases au foie s’est arrêtée, et Avec des hauts et des bas, je suis toujours là, et ce qui étonne beaucoup les oncologues (qui ne croient pas trop à ce régime et donc j’evite de leur en parler), c’est que je sois en forme, et que j’arrive à mener ma vie normalement. J’ai arrêté la chimio thérapie au bout de 6 mois puis en ai repris une ,un an plus tard , après une métastase à un ovaire et ablation. Actuellement, je termine cette deuxième série de chimio, moins pénible, et en dehors des jours de soin à l’hôpital, je poursuis ma vie avec juste un peu plus de fatigabilité.. Je ne sais combien de temps cela durera, je ne suis qu’à deux ans de rémission, mais c’est toujours çà de pris dans de bonnes conditions et les différents médecins que je vois au cours des soins sont étonnés de ma forme, qui est confirmée par les analyses.
    Votre article me fait du bien car autour de moi certains ne comprennent pas que je m’embête avec ce régime contraignant. Cà me conforte dans mon choix.
    Ne donnez pas mon nom, s’il vous plaît,
    Merci

  16. Bontemps Marie-Louise dit :

    Vos lettres son anxiogènes. D’après ce qu’on lit on ne peut plus rien manger sous peine d’avoir le risque de contracter toutes les maladies graves possibles.

  17. Andre Teirlinck dit :

    Merci, c’est une lettre intéressante. Je voudrais vous demander une faveur. Moi-même j’ai un blog sur Internet « opabio » qui est consulté par pas mal de personnes de langue néerlandaise (des Flamands et des Hollandais). J’y met des textes sur la santé et la nourriture, traduits des articles de SantéNatureInnovation et de Natural News qui m’ont donné l’autorisation de traduire leurs articles avec mention de la référence. Je trouve vos textes si intéressants que je voudrais vous demander l’authorisation de traduire des articles de SantéCorpsEsprit. Mes lecteurs qui ne maîtrisent pas le Français ou/et l’Anglais, vous seraient reconnaissants.

  18. Daniel Pugnotti dit :

    J’ai parlé hier vendredi 6-10-17 avec une jeune doctoresse en médecine parlant de la guérison passée sur vidéo d’un cancer de la vessie après un jeune de 28 jours.
    Bien entendu elle prétend que le jeune n’y est pour rien.

  19. terronaute1 dit :

    Une chaîne n’en fera que de rendus de bons maillons qu’à s’en faire que de religion d’ordonnancement d’amarres à l’en faire avant tout

  20. Raphaël Celis dit :

    Merci beaucoup Xavier pour cette lettre fort utile et bien documentée.

  21. GAM dit :

    Nous ne pourrons plus dire que nous ne le savions pas….
    Merci pour cette lettre explicite , qu’il faut appliquer sérieusement si nous voulons vaincre ce fléau.
    Nous devons continuer le changement de nos habitudes alimentaires ….

  22. Dominique Naturel dit :

    Merci, lettre très intéressante,
    J’étais plus que fan de sucre toute ma vie, grand actif et sportif
    Aujourd’hui c’est le Diabète qui frappe à la porte
    Cordialement

  23. COLL dit :

    Nous savons plus ou moins la teneur de ces conseils mais MERCI de nous le rappeler en nous encourageant à effectuer des efforts

  24. jf dit :

    Bonjour,
    Se peut-il qu’on fasse de telles erreurs dans le traitement du cancer ?

  25. Sep dit :

    Bon à savoir et cela va me permettre de faire beaucoup plus attention sur les aliments que l’on consomme

  26. ISABELLE ROUSSELIN dit :

    merci beaucoup cette lettre va m’aider dans mon étude sur le « regime » anti cancer

  27. Karim dit :

    Je suis très content de voir tout ces conseils que je connaissais pas auparavant un grand merci pour le grand professeur .

  28. Bourgouin dit :

    Article très intéressant . Il permet d’apprendre et de prendre conscience de l’importance de nos habitudes alimentaires et surtout me booste pour changer celles ci. Merci

  29. ezanic dit :

    Smerci de tous ces bons conseils .
    Je savais que le sucre etait néfaste pour la santé , mais j’ignorais tout ça
    Merci encore

  30. fournier mme dit :

    cet article est un des plus intéressant et important qu’il m’est été donné de lire
    Merci à vous

  31. Kamel dit :

    Un grand merci pour cet article.

  32. syidalza rina dit :

    Bonjour,

    Merci pour cette information qui me fait prendre conscience de notre alimentation, qu’on croit bonne, malheureusement manque d’information, et beaucoup ignorent, et perdent leur vie.
    Merci, merci.

  33. BELAY dit :

    Bonjour,
    Très intéressant cet article sur les sucres rapides.
    Qu’en est-il pour le miel?

    Cordialement,
    Albert

  34. Sonia dit :

    Merci pour ce conseil d’éviter le sucre !!! Un peu difficile à suivre au début( car le sucre est une drogue dure ! ) mais vaut la peine ! Courage à tous !!!!!

  35. Gauthier dit :

    Si j’ai bien compris : pas de sucres ( cancer, obésité ); pas de sel ( hypertension, infarctus ); pas de viandes (idem); pas de poisson (mercure); peu de fruits ( sucres cachés ); peu de légumes (intrants); pas de laitages ( c’est du suicide ) et bien sûr pas de vin (évident); pour finir pas d’eau (polluée)…Que nous reste-t-il du plaisir de vivre ? La vie n’est-elle pas elle-même une maladie sexuellement transmissible et qui s’achève toujours de la pire façon ?

  36. BURG dit :

    Dans presque tous les aliments il y a du sucre….difficile de l’éliminer…dans le café c’est facile,je vais suivre vos conseils pour diminuer le risque !!! MERCI.

  37. Mme Danièle LORRIOT dit :

    Bonjour Monsieur,

    Vous écrivez que l’explosion sur le marché des aliments et boissons (trop) sucrés depuis 40 ans coïnciderait avec l’augmentation des cancers sur la même période. Cette affirmation ne semble pas vérifiée.

    En effet, selon ce que m’a dit un professeur de médecine en cancérologie il y a quelques années, ce ne sont pas les cas de cancers qui ont augmenté mais le nombre de diagnostics. On décèle notamment des cancers du sein « in situ », invisibles par radiographie et/ou échographie, ce qui relève de ce qu’on appelle le « sur – diagnostic « . Les appareils de radiologie sont en effet beaucoup plus puissants qu’au XXème siècle.
    Il convient donc de prendre avec précaution cette soi-disant augmentation des cancers, dont on ne meurt d’ailleurs pas forcément. Les tumeurs peuvent en effet se stabiliser et même régresser naturellement.

  38. Micheline-Françoise DUVOISIN dit :

    J’aurai voulu connaître plus d’informations sur le « Cancer du cerveau » chez une jeune femme de 38 ans, son évolution, les différents moyens de soutiens et oncologiques – ainsi que l’évolution « normale » de la maladie. Les possibilités de guérison.
    Merci et meilleures salutations.
    Micheline-Françoise Duvoisin

  39. REGNIER Claude dit :

    Bonjour
    Bravo pour la qualité de vos informations toujours pertinentes et pédagogiques.
    Je voudrais vous poser une question:
    Lorsque vous recensez les sucres de substitution
    pourquoi ne parlez vous pas du xylitol ?
    Merci de votre réponse

  40. Terras ramdane dit :

    Merci bcp, toutes ces informations qui sont nouvelles pour nous, sont d’une importance capitales et precieuses pour notre sante et nos poches

  41. gilbert pierard dit :

    Que le sucre est un ennemi, tout le monde le dit, tout les médecins le confirment mais on continue à en manger avec le mode d’alimentation de notre société. Trop d’enjeux économiques.

  42. ro dit :

    oui très intéressante vous pouver encore me donner des astuce sur la nourriture pour la sante la santè merci

  43. bruno dit :

    Je pense que les gens atteint d un cancer entendent tout est n importe quoi et ce n est pas les aider!!! Le sucre et pourquoi pas le sel .

  44. KADI dit :

    Bonjour ;je ne veux pas faire de commentaires je découvre à l, avancée de la science ! Par contre comme je suis en deuxième année de pharmacie que me conseillez vous pour développer ma formation dans une spécialisation en rapport avec santé et bien être et la biochimie après que mon cursus universitaire de cinq ans seront effectués.
    Je vous en remercie cordialement.

  45. Pagis Evelyne dit :

    qu’en est-il de la cure de raisins?
    A l’avance, merci de votre réponse,
    Eve

  46. Christine dit :

    Merci pour ces précieux conseils cela va nous aider à améliorer notre santé !
    Christine

  47. Edith Mairy dit :

    Grand merci pour ces informations car je suis mis a vouloir diminue mon diabète . C’etait urgent , le specialiste m’a informé que mon diabète etait morbide et j’ai pris peur . Je me suis donc abonnée a plusieurs chaine comme vous . Merci encore je continue a me battre contre moi même.

  48. Deniel andre dit :

    Lecture et conseils très intéressants , pourquoi ne pas enseigner ces vérités dans nos écoles…..

  49. Anne Wargnies dit :

    Bonjour, j’ai eu un cancer du sein de
    grade 1 il y a vingt ans et je me souviens qu’ en rentrant du travail, je devais m’ arrêter pour consommer un éclair au chocolat ou un gâteau bien sucré comme si c’ était une question de vie ou de mort tellement mon corps réclamait du sucre. Je rentrais dans ma voiture et je dévorais le gâteau avant de redémarrer .Ordinairement, je préfère le salé et depuis que la tumeur a été opérée, je n’ ai plus besoin de sucre si ce n’est de temps en temps un petit carré de chocolat… Mon expérience confirme doncce que vous écrivez.

  50. Inoxydable dit :

    C’est marrant, vous ne citez pas les travaux et la méthode du Dr Laurent Schwartz qui depuis des années soigne avec succès des malades du cancer avec la suppression du sucre, le régime cétogène, l’acide alpha lipoïque etc..; sans supprimer totalement la ou les chimiothérapies réellement nécessaires. Il est le digne successeur de Warburg. Voir son site : Guérir du cancer et ses vidéos YouTube et autres.

  51. Maria Corgier dit :

    bonjour et merci de votre témoignage qui me remonte physiquement et surtout moralement. Contre le cancer du poumon avec métastases osseuses, combien de temps et surtout y a t il une solution? Merci a vous

  52. Vernet-Bour Bruno dit :

    Article vraiment très intéressant, étonnant, et qui nous apporte une lueur d’espoir contre cette odieuse maladie qui, avec le temps, tant d’argent qui lui est consacré depuis si longtemps (enfin, je l’espère, car le passé nous a bien assombrit la réalité !) et toutes les recherches faites, ne devrait plus exister !
    Pour le moment, je ne suis pas concerné par cette maladie, mais j’ai autour de moi, trop de personnes touchées, à ma très grande tristesse, et demain, je les rejoindrai peut être, malheureusement !
    Très grande compassion à vous toutes et tous !
    Et Grand Merci pour cet article

  53. ubeda dit :

    oui vous avez raison madame pour ce poison qui est une drogue, le monde n’a pas besoin de lui il faut absolument le bannir il est responsable de beaucoup de vie brisée il provoque l’hypoglycémie qui nous rend irritable triste anxieux fatigué . merci beaucoup à tout les industriels qui toujours pour l’argent le mette partout dans l’alimentation. merci au plaisir jean-josé .

  54. fontaine marie Roseline dit :

    si j’avais su tous ses renseignements sur les sucres j’aurais peut être sauvais mon mari partit trop tôt moi aussi j’ai eu un cancer a l’estomac en2002 merci de nous renseigner ROSELYNE

  55. regine theodorides dit :

    ….. ET QU ON SE LE DISE !!!!!!!!!!!!!!!!….

  56. Suzanne Leroy dit :

    Alors que dans les années 60/70 j’étais en agriculture biologique la fille d’un très vieux médecin venait à la ferme acheter pour son père 2 litres de babeurre. Ça devient sure au bout de quelques jours mieux vaut en boire le + possible lorsqu’il est frais. C plein de vitamines et oligo-éléments…..etc..

  57. Suzanne Leroy dit :

    Pourquoi ne pas manger le matin un solide petit déjeuner comme les asiatiques avec salades vertes, tomates….etc…c délicieux ! En bonne Normande je privilégié au confitures maison le beurre qu’on pourrait appelé maison, non pasteurisé, bon pour le cholestérol car le babeur est source de plein de bonne choses pour notre santé mais ça tout le monde l’a oublié !!!
    C’est inouï.

  58. Corinne constant dit :

    Je viens de finir ma radiothérapie je vous remercie :je vais prendre mon café sans sucre ! MERCI

  59. Heng dit :

    C’est très important, très intéressant pour la plupart des gens qui ne le sait pas cela.

  60. DALI dit :

    Merci pour ce rappel
    On oublie vite
    Alors que c’est inéluctable
    Nous sommes de faibles créatures et les sucres nous empoisonnent délicieusement
    Excusez du peu de commentaires mais aujourd’hui je ai pris une décision pour mon entourage et moi même
    Merci

  61. beatrice dit :

    J’ai bien aimé lire. Je souhaiterai lire un moment donné la question sur la moelle osseuse. Moi la moelle est paresseuse ce qui me donne un manque de globules rouges, et blancs ainsi les plaquettes.
    que faire pour améliorer. Actuellement, je reçois des transfusions de sans si besoin. J’aimerais avoir des infos .
    grands mercis

  62. Hedin dit :

    Merci pour tout vos conseils, j’essaie d’en appliquer quelques et de changer mon alimentation pour une nourriture plus saine , Mais il est quand même assez difficile de trouver dans le commerce des produits sans gluten sans lait sans sucre qui soient agréable à consommer. Bonne continuation dans vos lettres utiles et simple à comprendre qui nous permettront de vieillir un peu moins vite .Ghislain

  63. Anaïs Arzens dit :

    M. Bazin, que dire..! Merci, merci mille fois pour votre article qui est une véritable découverte pour moi aujourd’hui, ce qu’on essaie de nous cacher, vous, vous le déterrez et vous nous l’exposer au grand jour. À compter d’aujourd’hui, je vais faire encore plus attention au sucre que je consomme. Merci encore, pour tous vos articles, c’est un plaisir de vous lire !!!
    * Je me posais une petite question : le sucre roux, dit naturel, est-il préférable que le sucre blanc? Ou est-il similaire à celui-ci?

  64. karagueuzian dit :

    Bonjour,
    Attention à la stevia, engraissée à grands coups de pesticides par nos amis chinois…
    Cordialement,

  65. Delvaux dit :

    Article intéressant et mesuré. Beaucoup mieux que le style d’outre-atlantique, raccoleur et excessif.. Merci.

  66. LE ROC'H dit :

    Qu’en est il de l’alcool, qui n’est pas un sucre, mais que l’on dit métabolisé comme un sucre? (même en quantité modérée bien sur!);
    D’autre part les index glycémiques sont très différents selon les tables que l’on consulte. Comment s’y retrouver?
    Et enfin, le cerveau a besoin d’un minimum de glucose……….. faut il pour survivre mourir idiot?

  67. INGRID BICHEROUX dit :

    Guérir d’un cancer métastasé au foie? Impossible.

  68. le floch dit :

    Beaucoup d’informations très intéressantes et surprenantes sur le sucre et le cancer

  69. lenoir dit :

    c’est curieux mais je ne crois pas a cette histoire de sucre

  70. vissault dit :

    Un autre sucre valable comme la stévia, c’est le Xilitol sucre qui vient de l’écorce de bouleau. indice glycémique très bas de 7 ! je fais actuellement le régime cétogène mais j’enlève la viande rouge aussi de mon alimentation (je mange un peu de viande blanche) et sans gluten, sans lait, sans fromage (protéine animal, le cancer s’en nourrit aussi)…..une personne bien concernée par cette maladie!

  71. Minkeng mireille romsetu@yahoo.fr dit :

    Merci beaucoup pour ces informations, je tâcherai de les mettre en application dorénavant.

  72. Coryn dit :

    Le sucre nourrit effectivement les cellules cancéreuses mais n’est pas à l’origine des cancers.

  73. Claude dit :

    Merci pour cet article très intéressant,
    Comme de nombreux autres d’ailleurs,
    Moi aussi j’ai connu, un cancer du sein à 47 ans, en tant qu’homme, mais sans suite apparemment… pour l’instant….
    A quand une grande étude nationale ou mondiale sur nos habitudes de vie, de passer toutes ces réponses à la moulinette d’un gros ordinateur, pour tenter de mieux comprendre….
    Bonne continuation,
    Claude

  74. boughrassa bouziane dit :

    Cette lettre et tres utile merci beaucoup

  75. RENAUD CHANTAL dit :

    Bonjour
    Article très intéressant. J’ai été traitée contre un cancer du sein en 2016, avec chimio chirurgie et radiothérapie. Je n ‘est pas d’antécédent je ne bois pas ne fume pas, et les médecins ne me donnent pas d’explications ??? Alors est-ce vraiment le sucre ? J’aime effectivement tous les aliments sucrés dont j’essaie parfois de réduire la consommation afin d’éviter les risques de diabète …Il est difficile de prendre une décision quant à son mode d’ alimentation. Une multitude d’informations circulent à travers les médias, les professionnels de santé, la presse, internet, mais je suis tout de même convaincue que le sucre rapide est néfaste pour la santé. Mais comment se débarrasser de ce goût sucré qui est difficile à maitriser ??

  76. gombeer george-henri dit :

    L’évangile dit  » Usez de tout, n’abusez de rien « . Le confort moderne est votre pire ennemi !

  77. Monseu Mireille dit :

    Oui, cela concorde avec ce que nous avions nous-même trouvé. Mon mari a, quant à lui, choisi le régime Montignac…

  78. lassalle dit :

    on le sait pour le sucre mais comment détruire ces cellules cancéreuss

    • Coryn dit :

      Il y a de nombreuses techniques d’études et de réalisation pour « guérir d’un cancer : immunothérapie, priver les cellules d’énergie en ne les alimentant pas en sang et les classiques radiothérapie, chimiothérapie, bistouri … de sorte que les morts par cancer diminue fortement depuis 20 ans.

  79. le doussal noelle dit :

    moi qu consomme de l aspartame depuis des annees je vais essayer de le supprimer de mon alimentation etant atteinte d un cancer de vessie depuiq six annees metastase au poumon avec ablation d un lobe
    merci a vous pour tous vos conseils sans votre lettre j aurais continue a manger tres sucre

  80. LAMIRAUD Jean-Marc dit :

    Excellent dont le contenu est très intéressant.
    Je suis atteint d’un lymphome cérébral en rémission complète (à 67 ans, soigné par chimio-thérapie début 2013) et j’essaie de limiter ma consommation de sucres rapides mais ce n’est pas facile car le cerveau pour fonctionner normalement a besoin de glucose.
    Merci pour ce que vous nous apportez.

  81. J.M.Froidevaux dit :

    J’ai lu que les cellules du cerveau se nourrissent essentiellement de sucre.Pourtant les cancers du cerveau sont rares. Qu’en pensez-vous ?

  82. HILAIRE dit :

    Cancer OK, Alzheimer OK et Parkinson vous en parler jamais pourtant cette maladie fait de + en + de ravage.

  83. chappey yvonne dit :

    j’ai un cancer du sein,
    je viens d’arréter l’hormonothérapie. cela fait 5 ans que j’ai été opérée d’un cancer du sein.
    je vais bien pour le moment et croise les doigts.
    je ne prends plus de sucre blanc depuis longtemps ,,ni de pain blanc.je fais très attention de bien me nourrir ayant eu des conseils de naturophate…cuire à basse température et à la vapeur,
    et c’est bénéfique.je prends un peu de miel ,
    le pR joyeux le recommande!!!!merci de donner des conseils,je suis abonnée à pratique de santé.

  84. Marc dit :

    Merci pour cet article, permettez moi d’ajouter une notion fondamentale totalement occultée quant aux travaux du Dr Otto Warburg.
    Ses conclusions majeures sont : « les cellules cancéreuses se développent dans un milieu anaérobique et acide. »
    A ce jour, tout le monde focalise sur le sucre à cause de la fermentation alors que le plus gros dysfonctionnement d’une cellule cancéreuse est son OXYGÉNATION et son équilibre acido-basique.
    Étrangement, l’élément défaillant qui assure l’oxygénation normal de la cellule serait le même qui rétablirait l’équilibre acido-basique de la cellule.
    Si vous souhaitez en savoir +, la discussion est ouverte…

    • Maria dit :

      Marc, je ne suis pas médecin, juste qn qui s’y intéresse car je trouve que cette maladie concerne de plus de plus de personnes, et j’avais lu que le cancer se développe dans un milieu acide uniquement, il meurt dans un milieu basique. Est-ce que vous vouliez dire? Merci !

  85. Christiane Thomain dit :

    J’ai déjà eu un cancer (cancer du rein ) et je voulais savoir si je pouvais continuer à manger du miel le matin sur le pain au petit déjeuner
    Sinon, je ne prends jamais de sucre blanc .et les pâtes ,je pense que ce sont des sucres lents .
    Merci de me fixer Je lis tous les jours sur internet, vos conseils qui me sont précieux et encore merci
    Christiane Thomùain

  86. François GAYMARD dit :

    Très intéressant. Auriez-vous des informations sur ce qu’il est possible de faire pour rétablir un ménisque abîmé ou donnant des signes de dégénérescence (liée à l’âge) ?

    • gombeer george-henri dit :

      Acupuncture, chute en vélo, genoux ouvert. Opération indispensable, non conseillee ! L’acupuncture a bien fonctionne, aucune sequelles.

  87. Pazzini dit :

    C’est vraiment une découverte d’apprendre que le sucre nourrit les cellules cancéreuses.

  88. Brigitte dit :

    Bonjour,
    J’ai eu un mélanome il y a 21 ans, il a métastasé et je me suis tout de suite tournée vers le régime paléolithique (sans céréales et sans laitage). Ce régime ne me convenant pas complètement, je me suis longtemps demandée si les graisses étaient bonnes pour moi. Il y a un an, j’ai démarré un régime paléo-cétogène, en ajoutant une bonne dose de bons gras à mon régime paléolithique et cela me convient parfaitement. Mon immunité est bien meilleure et tous mes tissus sont renforcés. Le régime cétogène manque de potassium et de fibres et si les portions de protéines animales sont trop importantes, il fatigue les reins.

  89. David Durand dit :

    Merci pour cette excellent article.
    Si j’apprécie vos articles ,souvent ils sont longs , riches (voir un peu trop riche !). Ceux qui ne les rendent pas toujours facile à diffuser auprès de M. et Mme Tout le monde.
    Celui-ci a le mérite d’être concis et précis. Idéal pour semer. Je l’ai largement diffuser auprès de mes proches.
    Merci pour tout votre travail.
    Cordialement
    David D

  90. FREDERIC elwa dit :

    CETTE LETTRE VAUT SON PESANT D’OR. J’AI ÉTÉ STUPÉFAIT
    DE DÉCOUVRIR SOUS QUELLES FORMES SOURNOISES LE SUCRE RAPIDE SE CACHAIT DANS LES ALIMENTS.
    POUR MOI C’EST LA LETTRE DE L’ANNÉE.
    JE NE SUIS PAS MALADE DE CANCER, MAIS A TITRE PROPHYLACTIQUE CETTE CONNAISSANCE DES SUCRES LENTS.EST UNE ARME POUR LA LUTTER CONTRE LES MALADIES DÉGÉNÉRATIVES.
    MERCI

  91. GIRARDEAU MICHELE dit :

    ce que je viens de lire me pertube beaucoup, en effet, je mange beaucoup de gâteaux, de biscuits, de sucre. Le matin je me lève la langue comme du carton, et je n’arrive pas à me passer de sucreries. Je fais moi-même les gâteaux
    j’ai 70 ans dans 1 mois. je vais essayer de me réduire au maxi car j’ai très peur .

  92. DAGNO dit :

    M Bazin recommande la stévia, est ce que le sukrin, le xilitol, l’ édulcobio sont aussi à recommander. Quant au régime cétogène, manifestement les avis divergent sur son efficacité, chaque  » spécialiste  » y va de ses commentaires et recommandations qui sont toujours écrits au conditionnel ou dans un cadre général ou rien n’ est faux et rien n’ est vrai, et parce qu’ il n’ existe pas d’ études randomisées sur lesquelles s’ appuyer. Et c’ est bien dommage que les pays riches n’ aient pas un jour, seul ou ensemble, mis en place des principes et protocoles d’ essai sur « les traitements naturelles » du cancer, l’ arthrose,l’ hypertension, le diabète, le mal être cérébral et bien d’ autres maux terribles telle la BPCO et autres maladies auto immunes, y associant naturellement les représentants de la « molécule » et des méthodes douces et naturelles. Bien à vous tous.

  93. Béluga dit :

    Je consomme du miel tous jours.. entrant dans la catégorie des sucres rapides, faut-il le supprimer malgré les bienfaits du miel ?

    • gombeer george-henri dit :

      Cycliste chevrone

      Cycliste chevrone j’en consomme 8 a 12 kg/ans, ai 76 ans, me porte parfaitement bien. J’en met dans le muesli de céréales le matin et dans le gruau d’avoine le soir. Tous les jours 15 a 20 km, par tous les temps. Aucune infirmites, malgré de nombreuses chutes qui endurcissent l’organisme. Rarement malade, jamais en hiver, les beaux jours sont mes ennemis, du fait des maladroits en balades.

  94. Engler dit :

    merci ,pour toutes vos informations

  95. daniele dit :

    j ai lu votre lettre et cela me fait tres peur , depuis 3 ans j ai du diabete ,mais pas d insuline seulement cachet je bouge beaucoup mais je suis toujours attirée par le sucre ,etant seule je n arrive pas a me controler

  96. Bernardin dit :

    Bonjour,
    Grande frayeur à la lecture de votre article, je cite :  » Elle passe dans la terrible catégorie des patients « sans grand espoir de guérison ». Il y a deux ans que l’on m’a retiré 2 métastases et la vésicule et plus de la moitié du foie, je viens de faire un contrôle, et tout va bien, mais voilà, cette petite phrase remet tout en question … de nouveau j’ai très peur ☠️. Par pitié, n’écrivez plus ce genre de choses entre guillemets, c’est effrayant pour les gens comme moi. Merci

  97. Christopher Hamard dit :

    Très intéressant, comme toutes votre lettres par ailleurs. Suite à sa lecture j’ai été consulter les pages Wikipedia du Dr Otto Warburg. Puis celles de James Watson et Francis Crick…Ce qui m’a amené à celle de Maurice Wilkins qui a partagé le prix Nobel de médecine en 1962 pour la découverte de l’ADN, avec ses deux collègues Watson et Crick…Puis à celle de Rosalind Franklin, décédée en 1958, et injustement occultée quant à sa contribution à cette découverte, et qui aurait mérité une nomination au même titre que ces trois collègues Watson, Crick et Wilkins…

  98. Le Luong dit :

    Sur le cancer, je m’aperçois, au vu de tous les articles que je lis, les vôtres et d’autres, que la médecine et la recherche actuelle s’appuient essentiellement sur des statistiques.
    Nul ne sait ce qu’est le cancer.
    Je comprends que l’alimentation a une très grande influence sur notre santé, car c’est principalement ce qui rentre dans le corps, mais il ne faut pas non plus que le fait de ne pas pouvoir s’alimenter de manière aussi stricte que ce que vous dites génère des peurs.
    Si les gens raisonnables et informés ne prennent pas ou n’abusent pas de coca-cola ou de boissons sucrés de ce type, la vie pratique (et professionnelle) de tous les jours fera qu’ils continueront de manger la baguette de pain blanc. Non, pas de pain complet s’il vous plaît, car les magasins bio ne courent pas les rues pour vous offrir le pain complet sans les pesticides au complet!
    Vous avez raison de conseiller les gens à se « restreindre » aux lentilles et céréales complètes, mais ce n’est pas ce qu’on peut trouver à midi au bureau dans les cantines et les restaurants de coin de rue. Ensuite, tout cela n’est que des statistiques.
    Heureusement qu’il y a eu des études sur la génétique! Car c’est difficile de croire qu’à 27 ans la principale cause d’un cancer est l’alimentation, alors que je connais des gens qui vivent jusqu’à 100ans sans se restreindre comme vous le conseillez..
    Prenons des précautions et parlons statistiques jusqu’au bout!

    • gombeer george-henri dit :

      Restriction pour les andouilles qui abusent du confort offert par la vie moderne. Il y a un prix a payer pour tout.

  99. JOCELYNE dit :

    Je connaissais ces informations mais il est très utile de les rappeler. Merci

  100. […] blanc, fructose, céréales du petit-déjeuner, confiseries, gâteaux, biscuits). C’est « l’aliment préféré du cancer », comme je l’ai expliqué dans une lettre précédente […]

  101. greffier dit :

    merci pour cette information bon a savoir

  102. Najet dit :

    Merci pour cette information si importante encore merci

  103. guy roussel dit :

    un gros merci de nous informer sur différents sujets sur la santé, dont le sucre cette fois-ci.

  104. Grandet dit :

    eh, oui, j’ai pu vérifier en réalisant des PET-Scan pendant plusieurs années en Aquitaine que les cellules cancéreuses captent en moyenne 15 fois + de glucose que les cellules saines. Dr Pierre Grandet.

  105. Toth dit :

    Très intéressant

  106. GONDINET dit :

    Vos lettres sont toujours très intéressantes, celle d’aujourd’hui est passionnante, toutefois vous ne citez pas comme alternative au sucre le sucre de bouleau ou xylitol, indice glycémique 7, donc tout-à-fait compatible avec un régime indice glycémique bas, pour ma part c’est un sucre que j’utilise pour mes confitures, pour sucrer le café etc., et aussi pour les pâtisseries (avec une farine à indice glycémique bas, c’est parfait).
    Merci encore pour toutes les informations que vous nous donnez.
    Très cordialement.

  107. Louise dit :

    Cette information est très capitale. Elle vaut aussi bien pour les patients que pour les personnes apparemment saines. Merci

  108. pellegrin dit :

    Monsieur,
    Cette information est super intéressante, nette, facile à lire.
    Je vs en remercie, Bravo !

  109. FRANCINE RENARD dit :

    BONJOUR,

    J’ai été très surprise que le sucre était très nocif à ce point là.
    Donc de ce fait je suis très satisfaite de pouvoir dorénavant faire attention à ce que je consomme en sucre.

    Merci de vos informations très utiles.

    Bien à vous

    Francine

  110. bremaud dit :

    Bremaud odile le 12 mars 2017
    Merci pour toutes ses infos. sur la santé qui sont très importantes, mais il faut se méfier des causes et des effets. Elles peuvent varier d’une personne à l’autre.
    Depuis mon enfance, j’ai eu des soucies de santé j’ai vécu des situations dur et difficile à surmonter qui m’on permises de comprendre qu’en France il est très dommage de ne pas pouvoir choisir sa médecine.
    J’aurais énormément de choses à dire Je fais très attention à mon alimentation à faire du sport à écouter mon corps et mon esprit J’ai 57 ans je me porte beaucoup mieux depuis que j’ai supprimer les produits au lait de vache etc…….
    Encore merci et bravo pour vos infos. J’en suis très contente et je m’y intéresse beaucoup et m’informe toujours sur ces sujets.
    Se soigner le plus naturelement possible c’est l’avenir

  111. Georges Grillet dit :

    Bonjour , les exposés sont trêve interressants , néanmoins, un peu moins longs , ils seraient moins fastidieux à lire . Merci . Cordialement G GRILLET

  112. helene Duarte dit :

    Merci de nous éclairer sur bien des sujets aussi intéressants que la santé .
    je vous suis depuis le Portugal et j en suis ravie .
    à bientôt le plaisir de vous lire

  113. Jacques Martines dit :

    Merci pour cet article. J’ai, depuis des dizaines d’années, banni le sucre « normal » pour des raisons de poids. Mais je l’ai remplacé par… l’aspartame ! Je vais essayer de me mettre à la stévia…
    À bientôt.
    JM

  114. Kaddour dit :

    J’ai moi même constaté que le sucre est néfaste à la Santé J’ai eu un cancer du sein a l’âge de 40 ans. J’ai changé mon alimentation. Je me nourri surtout de produit de saison et bio. Et je n’ai pas de sucre à la maison sauf à titre exceptionnelle de la confiture que je fais moi même. Je n’ai plus de douleurs articulaires j’ai des analyses de sang parfaites et aujourd’hui j’ai 58 ans et je fait toujours le grand écart. Sans problème

  115. Max dit :

    Votre conclusion me dérange…. Prudence avec le régime cétogène donc……. et pourquoi donc?! On sait que les glucides n’ont rien d’essentiel alors pourquoi continuer à s’obstiner à dire aux gens d’en consommer?! Je suis sur ce régime depuis plus d’un an et je me sens mieux que jamais!
    Cela me fâche lorsqu’on met en garde les gens contre quelque chose de sain…

  116. hagege dit :

    merci pour vos informations lumineuses

  117. De Luca Alessandro dit :

    Bonjour! Tous vos articles sont vraiment plain d’enseignement , et d’espoir.Continuez s’il vous plait.

  118. Maguy SURSON dit :

    Merci à vous pour cet éclairage très édifiant. Agée de 79 ans, je vais suivre du mieux que je peut cette nouvelle façon de vivre Pourquoi? Parce que je suis en pleine forme pour mon âge et que je voudrais aimer mes enfants (2) mes petits enfants (3) et mes arrières petits enfants (4). Les raisons pour rester en forme le plus longtemps possible : rester lucide le plus longtemps.

  119. lavoie dit :

    Merci, pour les informations que vous nous offrez cela est très important.
    ma question est ;pour une personne qui consomme régulièrement (coke diète ou seven diète)je pense que cela est aussi dangereux!
    merci pour votre réponse.
    de ;Jacinthe

  120. Sabine Roussel dit :

    Mille fois d’accord.

    Mon témoignage est un peu hors sujet par rapport au cancer, mais concerne plutôt l’état général.

    Depuis deux mois, je ne mange plus du tout de sucre au petit déjeuner (ni pain, ni miel, ni confiture), je ne sucre plus mon thé.
    Aux repas, je ne mange pratiquement plus de pain.
    Je ne consomme ni biscuits, ni pâtisseries. J’ai arrêté les viennoiseries en milieu de journée (remplacées par fruits et oléagineux).
    Par contre, je consomme essentiellement des légumes, dont beaucoup de crucifères en ce moment (c’est de saison tout l’hiver), des fruits, du poisson riche en oméga 3, puis des légumineuses de temps en temps.

    Résultat : à 48 ans, je me sens en pleine forme. Je n’ai plus du tout mal au dos malgré les efforts physiques dus à mon activité en extérieur et mes lombaires ne me font plus souffrir malgré le poids que je dois porter régulièrement ! Je suis scotchée !

  121. CURTIL Marie dit :

    Bonjour,
    Un immense merci pour ces précieuses informations.
    Que je me permettrai de transmettre à mon entourage.
    Je crois bien me nourrir,et suis en bonne santé, mais je serai encore plus vigilante à l’avenir. MERCI.

  122. Patricia Noe dit :

    Bonjour, mon oncle et atteint d’un cancer des os avec plus de 50%de blastes il est en se moment à l’hôpital cochin avec un traitement lourd de chimio qu’il ne supporte plus ne mange plus ne boit plus et une occlusion que peut faire le cancérologue Joyeux. Merci de votre réponse !

  123. GASTON HERVIEUX dit :

    MONSIEUR BAZIN
    POUR MOI IL EST BIEN CLAIR QUE LE SUCRE, SURTOUT CELUI QUE NOUS RAJOUTONS, EST LE PREMIER RESPONSABLE DES CARIES DENTAIRES ET COMME VOUS DITES DE PROBLÉMATIQUES MAJEURES EN MATIÈRE DE SANTÉ.
    PERMETTEZ QUE JE FASSE UN LIEN AVEC LE FLUOR : DIVERSES FORMES DE FLUORURES JUSQU`A LA FLUORURATION DE L`EAU POTABLE PRÉTENDUE FAUSSEMENT POUR PROTÉGER CONTRE LA CARIE DENTAIRE EN COMPTANT QUE NOUS EN RETROUVONS DANS LA PLUPART DES DENTIFRICES ; CE QUI ME PERMET DE VOUS DIRE QU`A CAUSE DE LEURS COMPOSITIONS MOLÉCULAIRES ILS DEVIENNENT DE VÉRITABLES AGENTS DE DESTRUCTION MASSIVE DE LA SANTÉ PUBLIQUE.

    DE CE QUE J`AI COMPRIS DE CONFÉRENCES D`IMMINENTS SCIENTIFIQUES DONT LE DOCTEUR JOHN LEE ET YAMOUYANIS ( DE MÉMOIRE POUR ÉCRIRE LEURS NOMS) ( CALIFORNIE / ÉTATS-UNIS / UNIVERSITE ).
    CONFÉRENCES QUI FURENT DONNÉES `A MONTRÉAL/QUÉBEC/CANADA DANS LE CADRE DU PROCESSUS DE CONSULTATION PUBLIQUE DE LA VILLE DE MONTRÉAL PORTANT SUR LA FLUORURATION DE L`EAU POTABLE DE LA VILLE DE MONTRÉAL. [ DURÉE : UNE VINGTAINE DE JOURS (+-) DANS LES ANNÉES 80 ].

    LE FLUOR QUE NOUS RETROUVONS DANS LE DENTIFRICE, L`EAU POTABLE, FAVORISERAIT LE TARTE (HYPOTHÈSE) QUE NOUS RETROUVONS SUR LES DENTS PAR SES DÉPÔTS CHIMIQUES TOXIQUES-RÉACTIFS-CORROSIFS SANS OUBLIER TOUTES LES CONSÉQUENCES GRAVES QU`IL OCCASIONNE `A LA SANTÉ EN S`ATTAQUANT, ENTRE AUTRES, AU SYSTÈME INFO-IMMUNITAIRE.

    CONSIDÉRANT TOUT LES PRODUITS CHIMIQUES RAJOUTÉE POUR ASSURER LE TRAITEMENT D`EAU POTABLE SANS OUBLIER TOUTE LES CHIMIES PRÉSENTES DANS LES COURS D`EAU QUI PASSENT DIRECTEMENT AU ROBINET.

    CONSIDÉRANT QUE LE FLUOR COMME LE CHLORE SONT DEUX ÉLÉMENTS CHIMIQUE TOXIQUE, CORROSIF, TRÈS RÉACTIFS EN PRÉSENCE DE D`AUTRES ÉLÉMENTS. LE CHLORE A ÉTÉ DÉCLARÉ PUBLIQUEMENT COMME ÉTANT CANCÉROGÈNE PAR LE DOCTEUR J,A, NANTEL IMMINENT TOXICOLOGUE DU QUÉBEC/CANADA, DE RENOMMÉE INTERNATIONALE, ET LE FLUOR EST CATALOGUÉ PAR L`ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ ( OMS ) `A PROPRIÉTÉS MUTAGÈNES.

    IMAGINEZ LE SUCRE RAFFINÉ SOUS TOUTES SES FORMES DANS CE BORDEL CHIMIQUE -TOXIQUE -RÉACTIF -CORROSIF ET SES CONSÉQUENCES PROBABLE SUR LA SANTÉ ; QUASI CERTAINES `A DIVERS DEGRÉS POUR CEUX ET CELLES QUI SONT CONTAMINÉS PAR CES SOURCES DE CONTAMINANTS….

    DANS UN LIVRE <> UN DOCTEUR AYANT SUBI LES AFFRES DE LA BOMBE ATOMIQUE-US A ÉCRIT <>.

    IL SERAIT DONC TRÈS INTÉRESSANT DE VOUS LIRE SUR CE SUJET QUI SERAIT TRÈS BIEN REÇU DE LA POPULATION ET DE TOUTES LES PERSONNES INTÈGRES QUI SONT VENUS SUR LA PLACE PUBLIQUE PARTAGER LEURS CONNAISSANCES AINSI QUE LEURS EXPERTISES !

    AU PLAISIR DE VOUS LIRE !

    GASTON HERVIEUX
    RECHERCHE / INTERVENTION ENVIRONNEMENTALE
    LSEIGNEURIEGASTON@HOTMAIL.CA

    • gombeer george-henri dit :

      Les fumistes de l’ O.M.S. ne sont pas crédibles.
      Voyez le journal financier belge « L’Echo de la Bourse » du mercredi 31 Mai 2017 en page 3. Des nuitées a 1000$ la nuit par personne, dans le pays « aide » contre le S.I.D.A. L ???

  124. ana castellanos dit :

    Merci bien pour cette lettre !!!

  125. Komala B. dit :

    Excellent article ! Très précis et complet. Merci.
    La réduction de sucre dans notre consommation va sauver la forêt car on exploite une bonne partie de la terre pour la production de canne à sucre, notamment en Inde, la nourriture des éléphants captifs consiste du riz blanc pas de canne à sucre. Les éléphants adorent les cannes à sucre.

  126. Polloni Pierre dit :

    Bonjour.
    Je vais avoir 90 ans cette année. Toute ma vie j’ai mangé beaucoup de sucre. Gateaux, bonbons, glaces…. tout ce qui est sucré me plait. Lorsque j’étais plus jeune, pris d’un coup de fatigue, je mangeais 2 oeufs frappés avec beaucoup de sucre – environ 4 morceaux – et je retrouvais des forces. Comment expliquer ma « longévité » ?

    • Coryn dit :

      Bravo et bonne santé avec tous les plaisirs de la vie donc aussi de l’alimentation sucrée (peu), salée (peu), gras (peu) et activité physique le plus possible, pas de tabac et un peu de vin.

  127. Lydie dit :

    Un grand Merci pour cette info. Je savais que la consommation de sucre n’était pas bonne pour la santé mais grâce à cet article je suis plus éclairée.

  128. Grenapin dit :

    Je lis vos lettres depuis un bon moment des lettres interminables quelque fois je ne vais pas jusqu’au bout dommage car ca m’intéresse mais je trouve pour se nourrir c’est d’un compliqué donc je décroche on ne sait plus quoi manger en plus il faut un porte monnaie ce qui n’est pas facile pour tout le monde

  129. wattebled dit :

    Merci à vous. Grâce à vous, dorénavant, je vais surveiller mon alimentation et ne consommer que de la stévia avec le café !! Encore merci !!

  130. touil safia dit :

    merci pour cette information.

  131. touil safia dit :

    bonjour merci pour cette information jaimerais bien savoir si la viande rouge provoque un cancer .

  132. ENTIOPE dit :

    Bonjour,
    Cette lettre m’a beaucoup plu et fait un peu peur. J’ai été opérée d’un cancer du sein récemment, et depuis, je constate, que ma consommation en sucre roux, est trop importante, je n’avais pas l’habitude avant cette opération. J’espère qu’il n’est pas trop tard pour y remédier.
    Merci à vous d’avoir envoyé une petite « lumière »nous éclairer!
    Rosy

  133. Ravaz dit :

    Bonjour,

    Ayant un mari qui adore le sucre, mais malheureusement diabétique type 2, je fais attention à la nutrition. Bien sur je lui fais quelque dessert de temps en temps avec du xylithol, vous ne parlez jamais de ce sucre. Qu’en pensez-vous.

    Bien cordialement.

    Marie-Hélène

  134. Benvalid Marie dit :

    Merci pour toutes les informations concernant LA SANTE.
    Cette derniere lettre est tres importante niveau glucose.
    Elle explique d’une facon Claire ,simple…des donnees importantes.Encore merci.

  135. LIPAN Reinette dit :

    J’ai bien apprécié cette article.Merci pour toutes les informations importantes , j’avais déjà quelques notions et la mise en pratique d’une meilleure hygiène de vie , mais en lisant l’article,j’ai été totalement convaincue du choix que j’ai fait.
    je vous remercie.

  136. Marzo dit :

    Bonjour, j’apprends toujours beaucoup de choses sur vos lettres. Pourriez-vous me dire si la DHEA est nocive comme je viens de l’entendre sur a2. J’en prends depuis quatre mois. Et je trouve que cela me fait du bien.

  137. Fautré dit :

    bonjour
    J’apprécie toujours vos lettres, mais j’aimerais en savoir plus sur tous les aliments a faible taux glycémique que l’on peut consommer.
    Pourriez-vous pour chacune de vos lettres donner des liens afin de parfaire vos lettres.
    Bien a vous
    JM Fautré

  138. myriam marguerite dit :

    je suis diagnostiquée avec un cancer du poumon depuis début janvier 2017. J’ai tout de suite suivi les conseils du docteur Laurent Schwartz (le traitement métabolique du cancer) et le régime cétogène. Pouvez vous me dire en quoi le professeur Joyeux n’est pas pour ce régime cétogène ?
    Peut être reste-t-il toujours du sucre dans le sang, mais le moins possible est certainement le mieux pour affaiblir ces cellules cancereuses.

  139. Duhamel dit :

    Une fois de plus, magnifique article remarquablement bien synthétisé. Bravo pour votre bon sens, votre humanisme, vos conseils pratiques et pour votre implication pour les autres. Je serais curieux de savoir combien de personnes vous sauvez chaque jour… Un e-héro des temps modernes ! Merci du fond du coeur pour tout.

  140. LEQUILBEC Annie dit :

    C’est le conseil donné par ma naturopathe il y a 2 ans alors que j’avais été opérée d’un cancer du sein 2 ans auparavant – c’est vraiment difficile de se déshabituer

  141. Houssier dit :

    Cette information est importante !
    mais qu’en est il alors du miel? faut il le bannir lui aussi alors qu’il apporte des éléments nutritifs non moins importants?
    merci

  142. Vernay Helene dit :

    je savais que le sucre n’était pas très bon pour la santé mais j’étais loin de me douter de tous les dégâts qu’il peut faire et ce qu ‘il peut entretenir .d’où l’importance de ne pas habituer les enfants au sucre .Si tout petits on leur met le moins de sucre possible dans leur alimentation ils n’en réclament pas et même si un gâteau est trop sucré ils le disent .L’éducation alimentaire commence après l’allaitement où les biberons.Merci pour ces articles qui font réfléchir et qui nous invitent à étudier les meilleurs façons de s’alimenter sans bien sur être trop rigides

  143. Jean dit 30 -01 -17 dit :

    Tous vos sujets sont intéressants ,je ne pensais pas que l’excés de sucre devenait poison! À ce point ! Merci

  144. leah dit :

    bonjour,
    je n’ai pas trouvé de réponse par rapport à la question concernant le sucre Xylitol, sucre de bouleau, d’un IP 7.
    la Stevia donne un très mauvais goût à mon avis!
    merci!

  145. LOPES dit :

    BONJOUR très bon article moi qui adore le sucre dans toute ces formes

  146. bitard dit :

    Merci pour cette belle explication concernant l’effet néfaste spécialement des sucres rapides pour le cancer.
    Alors pour les personnes qui ont ce défaut des sucreries et ont parfois du mal à se contrôler, existe il une molécule naturelle pour s’en sevrer? Laquelle? Car en dehors de vous , je ne sais à qui demander.
    Et pour une personne sportive qui se nourrit pas mal avec des pâtes all dente avant une preuves, que lui conseillez vous?
    Merci de votre réponse dans un prochain articles, un sujet qui en intéressera plus d’un.

  147. watrin dit :

    Lecture très intéressante et instructive sur les différentes formes de sucres que nous ingérons au cours d’une alimentation dite « normale ».

  148. Le Boucher dit :

    Merci beaucoup pour cet article et d’ailleurs pour tous les autres qui vont dans le sens de mon orientation personnelle, et qui ajoutent des précisions et subtilités que je ressens fondamentales, même si elles ne sont pas confortables à vivre.

  149. TAWAYE dit :

    merci infiniment a vous pour ce Partage. que Dieu vous donnent longue vie

  150. Sissia dit :

    Nous sommes d’accord que les fruits ayant un IG faible peuvent être consommés sans problème ?

  151. Marie dit :

    Je ne sais pas ce que peut être la véracité de la guérison du cancer sans le sucre, par contre c’est un très bon article avec beaucoup d’informations intéressantes. Ayant des antécédents diabétiques, ‘ai bannis le sucre de mon alimentation et je m’en porte très bien.
    Merci à vous.

  152. ines dit :

    merci infiniment a vous . que Dieu vous donnent longue vie

  153. Dpcteur Corinne dit :

    Bonjour,
    100% d’accord avec cet article . Vous pouvez aussi consulter le site du Dr Laurent Schwartz, Oncologue et chercheur à Polytechnique: http://guerir-du-cancer.fr/
    Il a repris les travaux de Warburg et propose dans ses livres « métastases » et « cancer, guérir tous les malades » des solutions dont 1 des clefs est la baisse drastique des sucres , et si possible le régime cétogène.
    Il faut le soutenir car la recherche officielle ne veut pas entendre parler de ses travaux, aucun médicaments brevetable, donc rentables, à la clef…

  154. Julia Giroud-Chauchard dit :

    Merci pour cet article . J’ai eu un cancer du sein en 2001 ,et j’ai compris petit à petit en étant à l’écoute de mon corps que le sucre en général ne lui plaît pas ! Merci merci au Pr Joyeux pour son courage et pour sa manière de voir La médecine aujourd’hui .j’ai lu il y a15ans  » Femmes si vous saviez  » du Pr Joyeux c’est une livre à mettre dans les mains de,toutes les femmes capable de remettre en question les inepties que l’on nous rabâche sans cesse ,pour faire du fric uniquement.Merci Pr Joyeux ,merci à toute votre équipe ,BRAVO ,

  155. Christine dit :

    comment savoir si on a la bonne dose de sucre par jour ? et il faut noter qu’il y a des jours ou en fait du sport et d’autres jours ou en raisonne plus donc on consomme plus et d’autres jour on fait rien(le Dimanche, voir des amis,boire un café,dormir et regarder la télévision)

    Exemple pour une personne qui ait lecteur’trice de bouquins donc qui réfléchie a la longueur de journée combien de sucre doit elle avoir sans pour autant atteindre une limite dangereuse

    parfois on nous dit sucre c’est bien et parfois sucre pas bien il faut trancher les copains !

  156. latreche dit :

    Bonjour,
    Moi aussi j’ai eu un cancer du sein!
    moi aussi j’ai adopté le régime cétogène!
    je suis en radiothérapie et je me sens bien,mais je conseille a tout ceux qui veulent le suivre de le faire avec une diététicienne qui connaisse ce régime.
    Il ne sont pas beaucoup en Europe car en France il est difficile de faire accepter des idées venant d’ailleurs!!!
    je suis le professeur joyeux depuis longtemps dans tout ses travaux et idées! merci d’avoir des médecins comme lui qui ose dire la vérité et se battent contre les lobbies pharmaceutique !!!!
    Mais j’aimerai savoir pourquoi,, la raison ? du Professeur Joyeux ne le recommande pas!!
    Les preuves sont là et existe bien!!
    en France et en Amérique où les études sont très poussées!!
    Mes medecins ont envoyés mes tissus en amérique pour des études cliniques!! alors là ?ils coopèrent?!!!
    Merci Mr Bazin !

  157. ROBERT MOREAU dit :

    Bonsoir à tous,
    tout sucre « industriel » est à bannir. J’ai vu que même certaines soupes en briques -y compris « bio » – contiennent du sucre ! Il faut bien prendre le temps de lire la liste des ingrédients sur les emballages !
    Les 3 « P » : pain, pâtes, patates sont la source principale de sucre actuellement, c’est là qu’il faut commencer, avec les plats industriels et … la pâtisserie, gavée de sucre et … de produits à base de lait de vache.. Je ne consomme qu’une cuiller à café de miel dans mon thé le matin et pas d’autres sucres que ceux qui existent naturellement dans les fruits et légumes. J’ai connu aussi le cancer, je suis en rémission et tout va bien, y compris sur le plan intellectuel. Le sucre rajouté est non seulement superflu pour le corps humain, il est bien nocif.

  158. Cristina M. dit :

    Bonjour!
    depuis trois moi j’ai couper le sucre de partout et le produit industrielles. J’ai oublier déjà sont gout et il ne me manque pas. J’ai énormément maigri, je me sens plaine d’énergie et en très bonne santé. C’est la meilleure chose a faire pour notre santé. Merci pour votre article!

  159. Christine dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article, c’est très intéressant et c’est clair que vous avez bien travaillé votre sujet.

    j’ai une chose a ajouté tout de même, pourquoi vous ne mentionnez pas l’importance du sucre pour le raisonnement et les cellules cérébrales pour toutes personnes qui a un travail intellectuel, et a défaut de sucres ces personnes la, peuvent s’évanouir.

    Merci de me répondre

  160. Yves Mermilliod dit :

    Les défenseurs du régime cétogène arguent que la privation complète de sucre rapide ET lent entraîne la cétose, qui est la diffusion de sucre à partir de la ‘fonte’ des lipides et des protéines stockées dans le corps, et -c’est très important- que les sucres ainsi formés ne sont pas assimilables par les cellules cancéreuses alors qu’elles le sont par le cerveau -grand consommateur de sucre.
    A tort ou à raison, je l’ignore.
    Pour ma part, j’ai observé qu’en ingérant entre 30 et 40 g maximum de sucres (rapides ET lents, ça fait une sacrée diète car tous les légumes en contiennent aussi !) par jour sur 4 à 6 semaines (cf Dr Gernez), il est encore possible d’avoir une activité sportive, ce qui prouve que le corps se débrouille quand même très bien sans sucre.
    On peut aussi rappeler que si dans l’évolution de la biochimie digestive sur quelques millions d’années, les protéines ont toujours été présentes, l’apport en sucres était limité aux petits fruits et racines ou tubercules, c’est-à-dire peu de choses. (cf régime paléo).
    Bien sûr, tout est discutable. Le rôle du sucre l’est effectivement de moins en moins !

  161. Valérie M dit :

    Merci pour cet article qui aidera les personnes à savoir comment mieux se nourrir pour éviter cette terrible maladie

  162. Selva dit :

    Tout à fait d’accord sur le fond. Par contre cela me semble un peu excessif. Comme toujours c’est l’excès qui est nocif et non le sucre lui-même.Le glucose est une source essentielle d’énergie et son taux dans le sang doit rester autour de 1 g/l . S’il est trop bas c’est le malaise assuré.
    Mais il est bon en effet de limiter au maximum les sucres ajoutés notamment les sucres rapides.
    B.Selva, biologiste médical retraité

    • Steven dit :

      Pas d’accord avec Selva qui en reste à ses connaissances théoriques. Je pense que sucre est un produit nocif en lui-même et pas seulement en excès. La documentation est abondante à ce propos. On peut appeler « chat » un chat et pas nécessairement se référer à des formules passe-partout (« c’est l’excès qui est nocif, pas le sucre lui-même »).

    • Marie dit :

      Le corps produit lui-même son sucre avec ce que l’on mange, il n’a pas besoin d’un apport extérieur.

  163. Hélène dit :

    Bonjour
    Je voulais savoir si le XYLITOL, extrait de l’écorce de bouleau, est un bon sucre de remplacement et alimente t-il aussi les cellules cancéreuse comme le sucre blanc?
    Merci

  164. kedy dit :

    bonjour Mr Xavier,
    merci pour cet article, mais vous ne précisez pas si les sucres rapides naturelles comme le miel les bananes et les dates sont aussi à éviter?

    • Carole dit :

      @Kedy : le miel, les bananes (sauf si elles ne sont pas mures) et les dattes ont un IG élevé et comme il est dit dans l’article, il vaut mieux les éviter….

    • Marie dit :

      Si il l’a précisé, pas de miel et quand il parle de fruits, la banane pour vous c’est quoi ?
      Il dit que la seule source de sucre valable c’est la stévia, il faut bannir le reste.