Soleil : l’erreur à ne SURTOUT pas faire cet été

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Une étude de l’autorité de santé américaines (FDA) a confirmé ce qu’on sait depuis des années : les crèmes solaires du commerce sont dangereuses !

Les chercheurs ont tartiné des volontaires de crème solaire pendant 4 jours…

…et après coup, ils ont retrouvé dans leur sang de fortes concentrations de substances chimiques comme :

  • L’avobenzone ;
  • L’oxybenzone ;
  • L’octocrylène ;
  • Et l’ecamsule.

Plusieurs de ces molécules sont soupçonnées d’être de dangereux perturbateurs endocriniens.

La plus problématique c’est l’oxybenzone – or le sang des volontaires de l’étude en contenait des niveaux 40 fois supérieurs à la dose maximale recommandée !

Bref, il n’y a pas de doute, il faut fuir les crèmes solaires « chimiques ».

Il y a quelques semaines, une étude française a enfoncé le clou[1], pointant les dégâts des filtres anti-UV comme l’octocrylène, l’oxybenzone (déjà mentionnés) et le salicylate d’éthylhexyle.

Mais ce n’est pas une raison pour vous tartiner de crèmes solaires bio !

Je vous rappelle que l’inconvénient des crèmes solaires, même bio est qu’elles :

  • Risquent de bloquer la vitamine D, ce qui est un comble quand on sait à quel point cette vitamine est vitale pour la santé ;
  • Et vous incitent à prolonger votre bain de soleil au-delà de ce qui est raisonnable pour votre corps !

Ne mettez de la crème solaire (bio et sans nano-particules) que dans un seul cas : lorsque vous n’avez pas le choix – lorsque que vous êtes obligé de vous exposer au soleil trop longtemps.

Sinon, l’idéal reste de s’exposer au soleil sans crème pendant quelques minutes tous les jours….

…puis, avant de rougir, il faut se mettre à l’ombre ou porter un chapeau et des vêtements filtrants !

N’oubliez pas que les bains de soleil raisonnables réduisent nettement le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire (infarctus, accident vasculaire cérébral)[2].

On a aussi découvert que le pire cancer de la peau (le mélanome) est plus rare chez les personnes qui s’exposent au soleil régulièrement.

Bien sûr, pour éviter le mélanome, il faut à tout prix éviter les coups de soleil.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut éviter le soleil, bien au contraire !

C’est un peu comme si vous arrêtiez totalement de manger sous prétexte que la malbouffe existe !

L’idéal est de s’exposer au soleil raisonnablement, pour profiter de ses myriades de bienfaits (vitamine D, effet anti-dépresseur, baisse de la pression artérielle, etc.).

Et c’est encore plus important que jamais, cet été 2020 !

Covid-19 : c’est le moment où jamais de faire vos réserves de vitamine D !

Avec ce satané coronavirus, personne ne sait ce qui nous attend à l’automne 2020.

Dans le doute, vous devez impérativement faire vos réserves de vitamine D cet été.

Je vous rappelle que même l’Académie de Médecine a reconnu son intérêt contre le Covid-19 !

Dans leur communiqué, les Académiciens ont expliqué que les morts du Covid-19 ont souvent une carence en vitamine D.

Et ils confirment que la vitamine D, « en atténuant la tempête inflammatoire et ses conséquences », pourrait être utile pour éviter les morts du Covid-19.

Seul bémol : ils ont publié ce communiqué à la fin de l’épidémie en France…

…alors que je vous recommande la vitamine D contre le coronavirus depuis début mars !

De fait, il y avait toutes les raisons de penser, depuis le début de l’épidémie, que la vitamine D était intéressante contre le Covid-19 !

Car la vitamine D est la « grande protectrice » contre les infections respiratoires.

Une revue d’études de 2017, publiée dans le British Medical Journal, a recensé 25 essais cliniques contre placebo, comportant plus de 11 000 participants[1].

Conclusion des chercheurs : parmi les personnes les plus carencées en vitamine D, celles qui ont eu la chance de recevoir des doses suffisantes de vitamine D tous les jours ont eu un risque diminué de moitié (de 47 % exactement) d’attraper une infection respiratoire.

Comme l’a dit le journaliste scientifique Thierry Souccar, il est frappant de constater que :

« L’Italie, le nord de l’Espagne, le nord de la France, le Royaume-Uni, qui sont très affectés par la mortalité élevée sont des régions de déficit en vitamine D, alors qu’en Allemagne et dans les pays scandinaves, les gens ont un meilleur statut en vitamine D ».

C’est pourquoi, dès le mois de mars, un ancien chef du Center for diseases control (CDC), la plus haute autorité de santé américaine (!) a appelé publiquement les Américains carencés à prendre de la vitamine D contre le coronavirus[2].

En avril, un rapport officiel irlandais consacré aux liens entre vitamine D et Covid-19 a enfoncé le clou en écrivant :

« A cause du confinement, beaucoup de gens sont privés de la possibilité de s’exposer au soleil. Tout ceci est de la plus haute importance étant donné l’importance de la vitamine D pour la fonction immunitaire en ce moment.

Nous avons observé de graves carences en vitamine D chez ceux qui sont obèse ou avec des problèmes pulmonaires, deux catégories particulièrement vulnérables au Covid-19 et à ses complications »[3].

Enfin, début juin, le gouvernement écossais a fini par prendre les choses en main et a recommandé à tout le monde de prendre un complément alimentaire de vitamine D[4].

En France, à part l’Académie de Médecine, personne ne vous en a parlé : ni le gouvernement, ni les médias.

Voilà pourquoi j’insiste dans cette lettre, car les Français ne sont pas bien informés !

Comment profiter du soleil, votre bonne étoile,

Alors, comment profiter des bienfaits du soleil, sans ses dangers ?

Eh bien en le « consommant » de manière raisonnable, comme tout remède.

Pour fabriquer naturellement la dose de vitamine D dont vous avez besoin, il suffit de vous exposer au soleil en maillot de bain 10 à 20 minutes par jour, entre 11h et 16h.

Mais attention : cela ne marche pas de novembre à mars, même si vous passez des heures tout nu au soleil.

Car à cette période, en Europe, le rayonnement du soleil est insuffisant pour vous permettre de produire la vitamine D.

Voilà pourquoi il est si important de profiter de cet été pour vous exposer tous les jours quelques minutes, sans crème solaire !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire – alors profitez-en bien !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : contrairement à ce qu’on croit parfois les bienfaits du soleil ne se limitent pas à la vitamine D.

Ses rayons ont bien d’autres impacts sur notre santé… comme de faire baissser notre tension !

Des chercheurs de l’Université d’Edinburgh l’ont montré : des patients exposés à des rayons ultraviolets (UV) pendant 20 minutes ont vu leur pression sanguine chuter et leur rythme cardiaque augmenter, avec des effets qui ont duré près d’une heure[5].

A quoi est dû ce prodige ? A une simple réaction chimique au contact du soleil sur votre peau : du monoxyde d’azote est libéré dans vos vaisseaux sanguins, ce qui a pour effet de les dilater… et de réduire la pression artérielle. 

Le soleil est donc doublement bon pour le cœur : via la vitamine D et via le monoxyde d’azote qu’il permet de libérer !

Quand on sait que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde occidental, on mesure la catastrophe sanitaire des recommandations visant à éviter le soleil !


Sources

[1] https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sante/cremes-solaires-nouveau-pointees-doigt

[2] Avoidance of sun exposure as a risk factor for major causes of death: a competing risk analysis of the Melanoma in Southern Sweden cohort. Lindqvist PG1 , Epstein E2 , Nielsen K3 , Landin-Olsson M4 , Ingvar C5 , Olsson H6 . J Intern Med. 2016 Mar 16. doi: 10.1111/joim.12496

[3] https://www.bmj.com/content/356/bmj.i6583

[4] https://www.foxnews.com/coronavirus-risk-may-be-reduced-with-vitamin-d

[5] https://tilda.tcd.ie/publications/reports/pdf/Report_Covid19VitaminD.pdf

[6] https://www.gov.scot/publications/vitamin-d-advice-for-all-age-groups/

[7] UVA Irradiation of Human Skin Vasodilates Arterial Vasculature and Lowers Blood Pressure Independently of Nitric Oxide Synthase. Liu D, Fernandez BO, Hamilton A, Lang NN, Gallagher JM, Newby DE, Feelisch M, Weller RB J Invest Dermatol. 2014 Jan 20. doi: 10.1038/jid.2014.27.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité