femme attaque cardiaque

Pontages, stents, opérations… C’est inutile dans beaucoup de cas !

Une méga-étude dévoilée ce week-end devant l’Association Américaine de Cardiologie (AHA) a stupéfié les cardiologues[1].

Elle confirme ce que je vous dis depuis des années : dans la majorité des cas, les « pontages » et la pose de stents ne servent à RIEN.

C’est un énorme pavé dans la mare !

Aux États-Unis comme en France, les cardiologues ont la mauvaise habitude de se lancer un peu trop facilement dans ces opérations risquées.

Et pourtant, la science est désormais claire, nette et précise.

A moins que vous ne soyez à deux doigts de subir un infarctus, ces opérations sont globalement inutiles.

Attention : je dis bien qu’en cas d’urgence, la pose d’un stent peut vous sauver la vie.

Si vous êtes en train de faire une crise cardiaque, il faut absolument déboucher l’artère par tous les moyens !

Même chose en cas d’angine de poitrine instable – et c’est ce qui est arrivé à mon grand-oncle de 87 ans.

Un exemple d’urgence assez clair de pose d’un stent : mon grand-oncle

Cela s’est passé l’été dernier.

Mon grand-oncle a soulevé une tondeuse et a eu soudainement une vive douleur dans la poitrine.

Dans les jours qui suivent, la douleur est soulagée par un médicament (la trinitrine, très utile dans ce cas).

Mais bientôt, les douleurs reviennent, plus intenses encore, et il se rend droit à l’hôpital.

Les médecins lui font alors une angiographie, pour vérifier l’état de ses artères.

…et en effet, l’une de ses artères était bouchée à 90 % !

Immédiatement, ils ont décidé de lui poser un stent pour déboucher son artère.

Pour rappel, le stent est un petit grillage qui permet d’élargir une artère un peu bouchée.

L’opération se présente comme dans l’image ci-dessous : le petit ballon bleu de l’image permet d’élargir la paroi de l’artère, et le stent est le grillage qui la maintient bien ouverte :


Et depuis cette petite opération, mon grand-oncle se porte très bien !

C’est un cas d’école de l’EFFICACITÉ de la médecine moderne, et il faut le saluer.

 (Ce que je regrette, soit dit en passant, c’est qu’on ait ensuite placé mon grand-oncle sous un cocktail de médicaments dont il n’avait pas besoin : deux anti-hypertenseurs, alors qu’il n’a pas de tension artérielle, une statine, alors qu’il n’a pas de cholestérol, et même un IPP, un médicament anti-acide aux effets indésirables graves – c’est un protocole absurde, non testé scientifiquement, mais un « protocole » que les cardiologues appliquent à tout le monde, pour se couvrir).

Au total, donc, les stents ou les pontages sont utiles en cas d’urgence claire.

Mais ils sont INUTILES dans les autres cas.

Et c’est ce que l’étude ISCHEMIA vient de démontrer :

Cette étude qui démontre des cas d’inutilité de pose de stents et de pontages !

En fait, cela fait au moins 10 ans qu’on sait que les stents sont inutiles en dehors des cas d’urgence.

Mais beaucoup de cardiologues continuaient à n’en faire qu’à leur tête.

Sauf que cette fois-ci, ils vont être obligés d’écouter.

Car ISCHEMIA est un essai clinique gigantesque, comprenant plus de 5 000 patients !

Tous avaient des artères bouchées : parfois modérément, parfois sévèrement.

La plupart avaient les symptômes d’une angine de poitrine stable, avec des douleurs à la poitrine, en cas d’activité physique.

Ces patients ont été séparés en trois groupes :

  • 50 % ont reçu uniquement des médicaments à avaler ;
  • 40% environ se sont vu poser un stent ;
  • Et 10 % ont eu droit à un pontage via une opération chirurgicale.

Résultat des courses ?

Au bout de 4 ans, il n’y avait aucune différence de mortalité entre ces groupes.

Pourtant, la Dr Judith Hochman, l’une des auteurs de l’étude, s’attendait à voir un impact positif du stent ou du pontage chez les patients les plus gravement atteints[2].

Mais non : les stents et pontages ne sauvent pas la moindre vie, y compris chez ceux qui avaient les artères les plus bouchées, ou ceux qui avaient de vives douleurs de poitrine.

La raison est simple à comprendre.

Quand une artère est bouchée, c’est généralement un problème généralisé.

Cela veut dire que la plupart des artères sont endommagées, et chacune peut se boucher, sans qu’on sache laquelle.

Quand un médecin voit une artère bouchée, son premier réflexe est de la déboucher, comme le ferait un plombier.

Mais dans la plupart des cas, il vaut mieux s’attacher à soigner son cœur et ses artères de façon globale !

Cela passe parfois par des médicaments qui fluidifient le sang.

Mais cela marche encore mieux, et sans effet indésirable, avec des pratiques naturelles :

Voici comment vous préparer un « pontage » naturel

Je sais que je me répète, mais c’est un fait incontestable :  un mode de vie sain et protecteur est le meilleur des remèdes pour vos artères.

Figurez-vous que la nature a même un système extrêmement sophistiqué pour vous sauver la vie lorsque vos artères sont largement bouchées.

Oui, votre organisme est capable de faire tout seul une sorte de « pontage naturel », similaire à celui des médecins.

Pour mémoire, un pontage consiste à créer un petit « pont » autour d’une artère obstruée. C’est une sorte de dérivation pour que le sang puisse circuler sans encombre, en contournant le passage difficile. Un peu comme lorsque l’on crée une déviation sur une route pour éviter un passage en travaux.

Eh bien en quelques mois, votre organisme est capable de créer lui-même un petit réseau artériel qui contourne l’obstacle.

Cela marche à une condition : que vous ayez une activité physique régulière ! Il faut bouger !

L’autre grande clé pour déboucher ses artères naturellement, c’est bien sûr la nutrition.

Prenez soin de votre cœur, il vous le rendra bien !

PS : dans l’étude ISCHEMIA, la pose d’un stent ne sauve pas de vie mais semble avoir un effet positif : diminuer les douleurs du patient.

En réalité, c’est sans doute un effet placebo, lié à l’intervention.

C’est ce qu’a montré une étude de novembre 2017, publiée dans The Lancet[3].

Dans cette étude, les chercheurs ont fait quelque chose d’assez « osé ».

Ils ont sélectionné un groupe de 200 patients ayant une artère coronaire quasi-bouchée, avec de réelles douleurs à la poitrine en cas d’effort.

Puis ils ont fait subir à chacun de ces 200 patients une opération chirurgicale…

…mais seule la moitié d’entre eux se sont vu poser un stent !

Pour l’autre moitié, l’opération était purement « placebo ». Ils ont reçu les mêmes gestes chirurgicaux, mais sans avoir de stent !

Bien sûr, les patients ne savaient pas s’ils avaient eu la « vraie » ou la « fausse » opération.

Et au bout de 6 semaines, on leur a demandé de courir sur un tapis de course.

Résultat : ceux qui avaient un stent n’avaient pas moins de douleur que les autres !

Cela a beaucoup surpris les cardiologues, qui auraient juré que la pose d’un stent soulageait leurs patients… mais c’était uniquement dû à l’effet placebo de l’opération !


Sources

[1] https://www.acc.org/latest-in-cardiology/clinical-trials/ischemia

[2] https://www.nytimes.com/2019/11/16/health/heart-disease-stents-bypass.html

[3] http://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736(17)32714-9.pdf

14 commentaires

dockyHtf 4 juin 2021 - 14 h 31 min

cialis 5mg coupon cialis coupon online cialis 800

Répondre
JEAN-CLAUDE VIRIQUE 25 mai 2020 - 14 h 47 min

Quand une artére est bouchée, vous dites que c’est un pb général dans notre organisme, mais comment fait-on pour déboucher nos artères?
L’alimentation méditerranéenne et le sport modéré, puisque j’ai 73 ans, peuvent-ils suffire à inverser le processus d’athérome?
On dit qu’on a l’age de ses artères, comment les nourrir pour qu’elles ne se fissurent pas, ne se durcissent pas etc..
J’ai découvert des produits comme le kapillar, les bains de Salmanov, le tibetane, vascunet..
Ces produits sont-ils efficaces ?
Pas de témoignages nulle part de l’efficacité de ces produits !!
Merci pour votre réponse et conseils eventuels

Répondre
Isabelle 7 janvier 2020 - 15 h 30 min

Bonjour
Je pense que vous dites n’importe quoi ! et dans votre mail tout et son contraire = des choses vraies et d’autres complètement fausses . Il me semble que l’on meurt moins d’infarctus aujourdh’ui qu’avant et pourquoi?? je pense que si vous aviez une artère bouchée ou plusieurs, vous réviseriez vos propos …sur les 3 groupes que vous citez il faudrait connaitre leur hygiène de vie leur âge…Il y a une chose que je pourrais reprocher aux cardiologues ( certains, du moins c’est qu’ils se font de l’argent sur le dos de certains patients sans jamais avouer leur incompétence. ) mais tous les jours il y a des vies sauvées en cardio……..;

Répondre
YOLANDE HENNION 23 novembre 2019 - 13 h 39 min

AVEC UN PACEMAKER, LORSQUE LA PERSONNE EST TRIBUTAIRE DE CETTE PILE A 100%. QUELS SONT VOS CONSEILS ? ELLE NE PEUT S’EXPOSER DEVANT DU WIFI, DES PORTIQUES ANTI-VOLS, MICRO-ONDES etc. SINON ELLE RESSENT DES PETITES DOULEURS AU COEUR OU DES VERTIGES… suite à un contrôle, les cardiologues diagnostiquent aussitôt un début d’infarctus, les résultats de la prise de sange sont négatifs. Qu’en pensez-vous ?

Répondre
1 2

Répondre à Rance Annuler la réponse