happy senior woman in sun hat on summer beach

Lunettes de soleil, crème solaire, ATTENTION !

Dernière minute : il y a quelques jours, une étude de l’autorité de santé américaine (FDA) a confirmé ce que je vous dis depuis des années : les crèmes solaires du commerce sont dangereuses !

Les chercheurs ont tartiné des volontaires de crème solaire pendant 4 jours…

…et après coup, ils ont retrouvé dans leur sang de fortes concentrations de substances chimiques comme :

  • L’avobenzone ;
  • L’oxybenzone ;
  • L’octocrylène ;
  • Et l’ecamsule.

Plusieurs de ces molécules sont soupçonnées d’être de dangereux perturbateurs endocriniens.

Le plus problématique de tous, c’est l’oxybenzone.

Eh bien le sang de plusieurs des « cobayes » de cette étude en contenait des niveaux 40 fois supérieurs à la dose maximale recommandée !

Bref, il n’y a pas de doute, il faut fuir les crèmes solaires « chimiques ».

Mais ce n’est pas une raison pour vous tartiner de crèmes solaires bio !

Je vous rappelle que l’inconvénient des crèmes solaires, même bio, est qu’elles :

  • bloquent la vitamine D, ce qui est un comble quand on sait à quel point cette vitamine est vitale pour la santé ;
  • et vous incitent à prolonger votre bain de soleil au-delà de ce qui est raisonnable pour votre corps !

Ne mettez de la crème solaire (bio et sans nano-particules) que dans un seul cas : lorsque vous n’avez pas le choix – lorsque que vous êtes obligé de vous exposer au soleil trop longtemps.

Sinon, l’idéal reste de s’exposer au soleil sans crème pendant quelques minutes tous les jours…

… puis, avant de rougir, il faut se mettre à l’ombre ou porter un chapeau et des vêtements filtrants !

N’oubliez pas que les bains de soleil raisonnables réduisent nettement le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire (infarctus, accident vasculaire cérébral)[1].

On a aussi découvert que le pire cancer de la peau (le mélanome) est plus rare chez les personnes qui s’exposent au soleil régulièrement.

Bien sûr, pour éviter le mélanome, il faut à tout prix éviter les coups de soleil.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut éviter le soleil, bien au contraire !

C’est un peu comme si vous arrêtiez totalement de manger sous prétexte que la malbouffe existe !

L’idéal est de s’exposer au soleil raisonnablement, pour profiter de ses myriades de bienfaits (vitamine D, effet anti-dépresseur, baisse de la pression artérielle, etc.).

Mais cela, vous le saviez peut-être déjà.

Ce qu’on vous dit moins, c’est que c’est vrai aussi pour vos yeux !

Voilà pourquoi je voudrais vous parler aujourd’hui des lunettes de soleil.

Avez-vous déjà vu un chien avec des lunettes de soleil ?

La nature fait généralement bien les choses.

Les animaux n’ont pas besoin de lunettes de soleil, manifestement.

Pourquoi en serait-il différemment pour les êtres humains ?

Bien sûr, certaines activités modernes sont très différentes de ce que vivaient nos ancêtres du Paléolithique.

Si vous passez la journée sur une plage des îles Baléares à regarder la mer … ou si vous dévalez des pistes de ski ensoleillées…

…alors oui, il est absolument obligatoire de porter des lunettes de soleil !

En revanche, si vous vous exposez au soleil raisonnablement, il n’y a pas de raison de penser que vous avez besoin de lunettes noires !

Ce pourrait même être dangereux pour votre santé :

L’étonnante découverte d’un photographe professionnel

John Ott n’était ni médecin, ni même un scientifique, mais une sorte de génie touche-à-tout.

Il a été banquier, réalisateur, directeur de la photographie, inventeur !

Son grand objet d’étude, ce fut la lumière.

Tout a commencé lorsqu’il travaille pour Walt Disney, dans les années 1950.

Il photographie alors la croissance naturelle des plantes, pour en faire une sorte de film.

Et il découvre alors que les plantes qui étaient sous verre se développent moins bien que celles sous une serre en plastique.

Il comprend vite pourquoi : contrairement au plastique, le verre filtre les rayons du soleil (UV).

Puis, John Ott fabrique des lampes qui reconstituent les longueurs d’onde de la lumière du soleil.

Grâce à ces lampes, ses plantes se mettent à grandir normalement, même en intérieur !

Il fait aussi une expérience importante sur des souris : il les place toute leur vie sous quatre types de lumières différentes, de la plus artificielle à la plus naturelle[2].

Résultat : les souris soumises à la lumière naturelle ET à des lampes spéciales qui reconstituent le spectre solaire complet ont vécu deux fois plus longtemps que les souris soumises à la lumière artificielle standard de nos habitations !

De fait, on sait aujourd’hui que les lumières artificielles sont très pauvres en comparaison avec la lumière du soleil (« sunlight », en anglais) :

Regardez bien l’image ci-dessus : vous voyez à quel point nous sommes privés de certaines longueurs d’onde, lorsque nous passons notre journée à l’intérieur, privés de la lumière du soleil ?

C’est un vrai problème, car chacune des longueurs d’onde du soleil est importante pour notre santé !

Les rayons ultraviolets font baisser la pression sanguine, grâce à la production de monoxyde d’azote, qui dilate vos vaisseaux sanguins.

On sait aussi que certains rayons infra-rouges peuvent accélérer la guérison de blessures de la peau, réduire la douleur et améliorer des troubles du cerveau[3].

Au total, il est possible que la « mal-lumière » ait des effets aussi désastreux que la malbouffe !

Trois conseils pour bénéficier des bienfaits de la lumière du soleil

Voilà pourquoi il faut faire très attention à tout ce qui « filtre » la lumière naturelle, à commencer par les lunettes de soleil !

Et c’est pourquoi mon conseil prioritaire est le suivant :

1. Sauf luminosité extrême, essayez de vous passer de lunettes de soleil

Attention : ne faites pas le « grand saut » d’un seul coup si vous avez toujours porté des lunettes de soleil. Essayez d’habituer votre œil progressivement.

C’est comme pour la peau : le pire, ce sont les coups de soleil, au début des vacances, quand on passe du jour au lendemain d’une exposition zéro à une exposition maximale.

De même, il faut habituer son œil à recueillir la lumière du soleil, de façon raisonnable.

Mais une fois que c’est fait, essayez de protéger vos yeux avec un bon chapeau plutôt que des lunettes de soleil.

2. Attention aussi si vous portez des lunettes de vue !

Si l’on en croit les expériences de John Ott, les lunettes de vue (en verre) peuvent bloquer elles-aussi certains précieux UV et longueurs d’onde de la lumière du soleil.

Si vous portez des lunettes correctrices, je recommande donc de vous exposer au moins 10 minutes par jour à la lumière naturelle, sans lunette !

Et dans tous les cas, évitez les fameux « verres de transition » (photochromique), ces lunettes qui s’ajustent automatiquement à la luminosité ambiante.

Non seulement ces verres sont hors de prix, mais ils vous privent en permanence de longueurs d’onde précieuses pour votre santé !

3. N’oubliez pas de manger des fruits et légumes anti-oxydants

Si le soleil a d’incroyables bienfaits, on sait aussi qu’il est pro-oxydant (un peu comme le sport !).

Pour en bénéficier pleinement (sur votre peau et sur vos yeux), il faut donc impérativement consommer des fruits et légumes anti-oxydants !

Pour la santé de vos yeux, il faut donc accompagner une exposition raisonnable au soleil par un régime riche en :

  • Caroténoïdes, qui réduisent les dommages éventuels causés par les UV : vous en trouvez dans les tomates, abricots, melons, carottes, poivrons, patates douces, etc. ;
  • Flavonoïdes et anthocyanes, ces puissants antioxydants que l’on trouve dans les baies colorées (framboises, mûres, myrtilles), le thé vert, le vin et jus de raisin ;

Comme le résume bien le Dr Damien Downing, auteur du livre Du bon usage du soleil : « Un chapeau ou une casquette qui donnent de l’ombre aux yeux devraient être une protection suffisante pour une personne en bonne santé et qui a une alimentation juste ».

Voilà la voie du bon sens et de la raison !

Sources

[1] Avoidance of sun exposure as a risk factor for major causes of death: a competing risk analysis of the Melanoma in Southern Sweden cohort. Lindqvist PG1 , Epstein E2 , Nielsen K3 , Landin-Olsson M4 , Ingvar C5 , Olsson H6 . J Intern Med. 2016 Mar 16. doi: 10.1111/joim.12496

[2] https://articles.mercola.com/sites/articles/are-clouds-destroying-your-health.aspx

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5505738/

31 commentaires

Lavenir 13 janvier 2020 - 12 h 10 min

Bonjour,
Je trouve lamentable que vous ne portiez aucune réponse à certains de ces commentaires.
Je voulais demander ce que vous pensiez des lunettes jaunes pour conduire la nuit et des lunettes anti bleu pour les ordinateurs.
Merci
ps : il ne s’agit pas de « réponses à Lunetes de soleil mais plutot de questions ……

Répondre
werner 2 août 2019 - 10 h 24 min

Bonjour, je voulais juste savoir je fais quoi ? j’ai un début de DMLA
déjà 3 injection dans l’œil, je dois me protéger ?

Merci pour votre réponse
Liliane WERNER

Répondre
Colette Eynard 10 juin 2019 - 10 h 44 min

Depuis l’opération de la cataracte pour les deux yeux, je ne supporte plus la luminosité du soleil….
En pensez vous quelque chose?
Cordialement
Colette Eynard

Répondre
Rémy 9 juin 2019 - 9 h 42 min

Bonjour,
Je crois me souvenir avoir lu sur votre site qu’une préparation à base d’huiles appliquée dans l’oreille, permettait de réduire les troubles de l’audition.
Je ne retrouve pas cet article dans mes archives : pourriez-vous me remettre sur la voie ?
Bien cordialement,

Répondre
Jidé 9 juin 2019 - 9 h 34 min

Bonjour, votre article sur la lumière et donc les vibrations couleurs est fort intéressant. Je ne porte jamais de lunettes solaires. J’ai apprécié votre schéma de couleurs qui montre à quel point la lumière artificielle nous met en manque de « BLEU » . En Médecine Traditionnelle Chinoise le <bleu ou noir (qui n'est pas une lumière) se rapporte au Rein, au potentiel énergétique, fondement individualisé de l'énergie. On s'étonne de la fatigue dont on se plaint en fait, par manque d'énergie solaire bon pourvoyeur en vibration de bleu, que représente votre schéma. Article très Intéressant. merci. Passionnée par la chromothérapie.

Répondre
Boulart Marc 8 juin 2019 - 7 h 04 min

Je crois qu’il faut préciser que toutes les personnes doivent passer régulièrement chez un ophtalmo surtout avant de se lancer sans protection solaire.
J’ai pour ma part lors d’une visite chez l’ophtalmo appris que j’avais attrapé un point de beauté sur ma rétine droite. De ce fait je suis obligé de protéger mes yeux d’un maximum d’UV pour éviter d’attraper un mélanome.

Répondre
Grosjean 6 juin 2019 - 14 h 42 min

Bonjour je voulais témoigner …je vis depuis 6 ans au Portugal …je portai des lunettes pour conduire avec une petite correction de loin …j ai 77ans et ne suispas opérée …ici avec le soleil au bout de 3 ans je ne supporte pas la correction mes yeux ont rajeunis …je porte des lunettes de soleil de tant en tant A la plage ….

Répondre
marangoni 6 juin 2019 - 9 h 32 min

conseil de lecture à ce sujet : la sagesse de l’âne de Mirzakarim norbekov
des années que je n’utilise plus de crème solaire ! ni de lunettes de soleil, et plus de lunettes de vue pendant de grands moments dans la journée… et j’y vois de mieux en mieux ! Je suis pourtant très myope et astigmate… La nature a tout prévu, il suffit de lui faire confiance !

Répondre
lola 6 juin 2019 - 1 h 15 min

tout à fait d’accord avec vous, les crèmes solaires sont souvent plus cancérigènes (surtout non bio) que le soleil lui même! et les lunettes même pour la vue à bannir si on le peut car les yeux ne travaillent plus et il faut sans arrêt changer de lunettes de vue! Comme vous dites les animaux ne mettent pas de lunettes!!

Répondre
Adeline 5 juin 2019 - 23 h 49 min

Quand on a du vitiligo et que le moindre rayon de soleil vous brûle la peau que doit on faire si la crème solaire est dangereuse??? Idem pour les lunettes de soleil Que préconisez vous quand on souffre de décollement du vitré, de sécheresse oculaire extrême avec lésion sur la cornée??? Quand à la paléontologie😝 moi je crois en la Création

Répondre
1 2 3 4

Laissez un commentaire