propolis

Essayez la propolis cet hiver, vous ne le regretterez pas

La propolis est l’un des plus précieux remèdes naturels qui existe – et c’est un de mes préférés !

En hiver, je considère qu’il faut toujours avoir des gélules de propolis dans sa pharmacie personnelle.

Et en temps de Covid-19, il est encore plus urgent de refaire ses stocks !

Car la propolis a un nombre vertigineux d’effets thérapeutiques prouvés scientifiquement : elle est anti-oxydante, anti-inflammatoire, antibactérienne, antivirale, antifongique, immuno-modulatrice (équilibre le système immunitaire) et anti-tumorale.

C’est d’autant plus remarquable qu’on manque trop souvent d’études scientifiques sur les remèdes naturels, car ils ne sont pas brevetables.

Mais l’efficacité de la propolis est tellement forte qu’il existe beaucoup de recherches à travers le monde, généralement financées par des fonds publics.

Et les résultats sont spectaculaires :

Brûlures d’estomac, ulcères, herpès, acné, infections buccales etc.

Avant même de parler des infections hivernales, voici une petite liste des problèmes de santé pour lesquels la propolis a une efficacité validée scientifiquement :

  • Infections bucco-dentaires : la propolis est utilisée de longue date en dentisterie. Son efficacité́ est avérée contre les gingivites, l’hypersensibilité dentaire ou les parodontites [1]. Un bain de bouche à la propolis a aussi des effets prouvés contre la « plaque dentaire », sans les graves effets indésirables des bains de bouche chimiques [2] ;
  • Herpès et zona : une pommade concentrée à 50 % de propolis a permis une amélioration des lésions provoquées par le zona ou l’herpès dans 97% des cas [3]. De même, une crème à base de propolis fait mieux que le médicament antiviral officiel (acyclovir) contre l’herpès labial (lèvres) [4] ;
  • Acné : une crème à base de propolis est efficace grâce à ses effets anti-bactériens, anti-inflammatoires, antioxydants et cicatrisants [5] ;
  • Ulcères de l’estomac : avant même qu’on ne découvre (en 1984 !) qu’ils étaient causés par une bactérie (Helicobacter Pylori), 3 équipes de chercheurs russes avaient confirmé l’efficacité́ de la propolis dans le traitement des ulcères de l’estomac [6] ;
  • Reflux gastro-oesophagien : sucer des pastilles de propolis a de nombreux avantages contre le reflux : non seulement ses effets anti-bactériens et anti-douleurs sont utiles, mais cela active la salive, dont les effets anti-reflux ont été démontrés (mâcher un chewing-gum réduit les douleurs [7]).

Voilà déjà d’excellentes raisons d’avoir toujours de la propolis chez soi.

Mais ce n’est pas tout, loin de là :

Cancer, cerveau, métaux lourds… d’autres bienfaits à découvrir, sans effet secondaire !

Je n’ai pas la possibilité d’entrer dans les détails de tous les bienfaits de la propolis qui restent encore à découvrir.

Mais sachez tout de même que :

  • La propolis a un potentiel anti-cancer à explorer : in vitro, elle empêche les tumeurs de proliférer. Elle est aussi précieuse en accompagnement des traitements anti-cancer : elle évite l’inflammation de la bouche [8], fréquente en cas de chimio, ainsi que les œsophagites parfois causées par les traitements contre le cancer du poumon [9] ;
  • Elle peut protéger votre foie contre de nombreuses substances toxiques, comme le paracétamol, les pesticides et les métaux lourds ;
  • Elle pourrait même avoir un effet préventif sur les maladies du cerveau comme Alzheimer ou Parkinson !

A la limite, il serait presque plus rapide de faire la liste de ce sur quoi la propolis n’a aucun effet !

Rien que ces trois dernières années, de nouvelles découvertes ont été faites sur ses bienfaits.

Vous avez des problèmes urinaires ?

Femmes : si vous avez des cystites récidivantes, prenez un mélange de propolis et de canneberge, l’efficacité vient d’être prouvée [10] ! 

Hommes : un remède à base de propolis et boswellia réduit les douleurs en cas de prostatite chronique [11].

Vous avez trop de sucre dans le sang, du diabète ?

Des gélules de propolis améliorent la glycémie, c’est à dire la régulation du sucre sanguin chez les diabétiques de type II – une excellente nouvelle [12] !

D’autres études récentes suggèrent aussi une possible efficacité de la propolis sur des problèmes aussi variés que les douleurs articulaires, l’inflammation du cerveau ou encore la protection des poumons contre les ravages du tabac.

Encore plus étonnant : une étude japonaise a montré que la propolis pouvait aider à perdre du poids – chez des souris, certes, mais l’effet est clair et net [13] !

Avouez qu’on n’est pas loin de la « panacea », ce remède de la mythologie grecque censé guérir à peu près tout.

Et ce qui est magique, c’est que tous ces bienfaits vous tombent dessus sans le moindre effet indésirable.

Le seul risque, c’est l’allergie. Les rares malheureux qui sont allergiques aux produits de la ruche doivent impérativement l’éviter

Mais sinon, à des doses normales, elle ne pose aucun problème !

Alors vous comprenez pourquoi il serait fou de s’en priver.

Et c’est encore plus vrai en ces temps de coronavirus.

Car une étude scientifique vient de prouver son efficacité chez des patients atteints de la Covid-19 !

Je suis vraiment heureux de ce résultat, car je vous ai recommandé dès le mois de mars 2020 de prendre la propolis contre l’épidémie.

Voici pourquoi :

On le sait : la propolis est remarquable contre TOUTES les infections !

La capacité de la propolis à tuer les microbes est connue depuis l’Antiquité.

C’est même pour cela qu’elle est fabriquée par les abeilles.

Les abeilles l’utilisent pour boucher les trous de la ruche et la protéger contre les virus, bactéries et champignons. Grâce à la propolis, une ruche est plus stérile que le plus stérile des blocs opératoires !

Et en effet, la propolis contient deux des substances les plus efficaces au monde contre les microbes : polyphénols et huiles essentielles.

Leur richesse en polyphénols est impressionnante. La propolis contient les mêmes nutriments thérapeutiques que l’on trouve dans les super-aliments comme les mûres, les fraises, les oignons, les brocolis ou le thé vert.

Un des polyphénols de la propolis est d’ailleurs la quercétine, dont de nombreuses études ont montré l’intérêt contre les infections en général et la Covid en particulier.

Les quantités sont faibles, mais les abeilles ont le don de mélanger des substances pour obtenir des effets synergiques, dont l’efficacité est démultipliée contre les microbes.

Si l’on ajoute à cela les huiles essentielles, bien connues pour leur puissance anti-infectieuse, il n’est pas étonnant que la propolis ait fait la preuve de son efficacité contre de nombreux virus.

Par exemple,  une équipe de chercheurs italiens a récemment montré qu’une supplémentation de gouttes de teinture-mère de propolis combinée à du zinc permettait de diminuer la survenue d’otites chroniques de 32 % [14].

C’est donc le moment ou jamais de faire une cure de propolis, ce que je vous recommande chaque année (je vous dis comment vous approvisionner en gélules dans une seconde).

Mais en ce moment, il est aussi particulièrement utile de l’utiliser en spray et pastilles.

En prévention de la Covid et autres infections : dans le nez et la gorge !

La propolis a le grand avantage d’exister en spray nasal, spray pour la gorge et pastilles, ce qui en fait une arme excellente pour éviter que le coronavirus ne se propage dans les poumons.

C’est très important, car la spécificité du virus de la Covid-19, c’est qu’il se multiplie d’abord dans le nasopharynx (nez et gorge), avant d’attaquer les poumons et autres organes.

Donc si vous arrêtez le virus au niveau du nez et de la gorge, vous évitez les formes graves.

C’est pourquoi de nombreux chercheurs dans le monde essaient de mettre au point un spray nasal contre la Covid-19, avec toutes sortes de molécules innovantes.

Ainsi, des chercheurs de l’Université de Birmingham ont créé un spray nasal pour « tapisser sur les parois nasales et créer une barrière protectrice » contre le virus de la Covid-19 [15].

De même, une équipe du CNRS cherche à mettre au point une molécule visant à empêcher le coronavirus d’infecter les voies pulmonaires. « Si les tests s’avèrent concluants, elle pourrait prendre la forme d’un spray ou de pastilles. », avaient-ils conclu [16].

Mais pourquoi chercher de nouvelles molécules, alors qu’on a la propolis sous la main ! Et que les sprays et pastilles à la propolis existent déjà dans le commerce !

Surtout que des études ont montré qu’un spray nasal à base de propolis accélère la guérison du rhume et soulage les symptômes [17] !

Donc il est clair que la propolis en spray dans le nez est hyper prometteuse pour éviter le coronavirus – et il n’y a aucun risque à l’essayer !

Je vous conseille donc de vous en procurer maintenant (personnellement, j’achète en boutique diététique le « spray nasal des Pyrénées », bio et titré à 50 % de propolis).

C’est aussi le moment d’utiliser la propolis dans la bouche (en spray, bain de bouche ou en pastille), dès que vous avez le moindre début de mal de gorge ou symptôme grippal.

Car tuer le virus quand il se trouve encore dans le nez et la gorge peut avoir des effets spectaculaires.

Figurez-vous qu’une étude réalisée au Bangladesh vient de montrer qu’en cas de Covid-19, un simple spray nasal ainsi que des bains de bouche antiseptiques, à base de bétadine, réduiraient votre risque d’être hospitalisé de 84 % et votre risque de mourir de 88 % [18].

Voilà une solution simple et peu coûteuse qui pourrait mettre fin à l’épidémie en quelques jours – et si vous avez du mal à y croire, sachez qu’il s’agit d’une étude randomisée réalisée sur plus de 600 patients !

Donc n’hésitez pas une seconde à utiliser la propolis dans le nez et la gorge, tous les jours en ce moment si vous êtes vulnérable… et au moindre symptôme grippal pour tout le monde !

Et bien sûr, pour assurer encore plus d’efficacité à votre bouclier anti-infection, je vous conseille d’avoir des gélules de propolis à portée de main.

Des gélules de propolis : le remède à utiliser en prévention et traitement

On sait de longue date que les gélules de propolis fonctionnent en traitement, contre les infections de l’hiver.

En cas d’angine, de sinusite ou de grippe, les gélules de propolis réduisent les symptômes et accélèrent la guérison [19]. La propolis est également précieuse contre les bronchites, car elle « désinfecte » les bronches et aide à expulser le mucus.

Et comme je l’espérais, une étude brésilienne vient de confirmer que les gélules sont efficaces contre la Covid-19 !

Il s’agit d’une étude randomisée contre placebo – donc le plus haut niveau de preuve scientifique en médecine – réalisée sur plus de 120 patients.

Figurez-vous que des gélules de propolis ont permis de diminuer la durée d’hospitalisation de près de moitié… avec en plus des effets très protecteurs pour les reins !

Je trouve ce résultat d’autant plus spectaculaire que les doses données sont très faibles : 400 à 800 mg par jour, ce qui est une dose minimale, normalement donnée en prévention – je recommande plutôt 1200 à 2000 mg pendant quelques jours si vous êtes infecté.

Bref, je vous conseille vraiment d’avoir de la propolis chez vous en ce moment.

Jusqu’à la fin de la saison hivernale, je vous conseille d’en prendre entre 400 à 800 mg en prévention, 3 semaines sur 4 (ou 5 jours sur 7).

Au moindre symptôme grippal, quel qu’il soit, dépêchez-vous de prendre 1200 à 2000 mg par jour, en trois ou quatre prises, tant que vous ne vous sentez pas bien.

En tout cas, que ce soit contre la Covid, les infections hivernales ou de nombreux autres problèmes de santé, vous ne regretterez jamais d’avoir de la propolis dans votre pharmacie familiale !

Sources

[1] A. S. Mahmoud, K. Almas, and A. A. Dahlan. The effect of propolis on dentinal hypersensitivity and level of satisfaction among patients from a university hospital Riyadh, Saudi Arabia. Indian Journal of Dental Research, vol. 10, no. 4, pp. 130–137, 1999.

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31001394

[3] Giurcăneanu F, Crişan I, Eşanu V, Cioca V, Cajal N. Treatment of cutaneous herpes and herpes zoster with Nivcrisol-D. Virologie. 1988 Jan-Mar;39(1):21-4.

[4] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30406509

[5] Vijay D. Wagh – Propolis: A Wonder Bees Product and Its Pharmacological Potentials – Adv Pharmacol Sci. 2013; 2013: 308249.

[6] A. G. Gorbatenko. Treatment of ulcer patients with a 30 percent alcohol solution of propolis. Vrachebnoe Delo, vol. 3, no. 1, pp. 22–24, 1971. / F. D. Makarov. Propolis treatment of ulcer disease and pyloroduodenitis. Vrachebnoe Delo, vol. 4, pp. 93–96, 1972. /Damyanliev, K. Hekimov, E. Savova, and R. Agopian. The treatment of suppurative surgical wounds with propolis. Folia Medica, vol. 24, no. 2, pp. 24–27, 1982. / I. M. Korochkin and M. V. Poslavskiĭ. Treatment of chronic gastroduodenal ulcers by local administration of propolis. Sovetskaya Meditsina, no. 10, pp. 105–107, 1986.

[7] The effect of chewing sugarfree gum on gastro-esophageal reux. Moazzez R, Bartlett D, Anggiansah A. J Dent Res. 2005;84:1062–1065

[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28840622

[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29554652

[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31117097

[11] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31937091

[12] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30950136

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28381793

[14] Marchisio P, Esposito S, Bianchini S, Desantis C, Galeone C, Nazzari E, Pignataro L, Principi N. Effectiveness of a propolis and zinc solution in preventing acute otitis media in children with a history of recurrent acute otitis media. Int J Immunopathol Pharmacol. 2010 Apr-Jun;23(2):567-75.

[15] https://www.birmingham.ac.uk/news/latest/2020/11/anti-covid-19-nasal-spray-ready-for-use-in-humans.aspx

[16] https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-en-france-le-cnrs-explore-la-piste-d-un-spray-nasal-7800777225

[17] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29254297

[18] http://www.bioresearchcommunications.com/index.php/brc/article/view/176/159

[19] Z. Szmeja, B. Kulczynski, Z. Sosnowski, and K. Konopacki. Therapeutic value of flavonoid in rhinovirus infections. Otolaryngologia Polska, vol. 43, no. 3, pp. 180–184, 1989.

Laissez un commentaire

21 commentaires

Rei. F 5 septembre 2021 - 18 h 44 min

Bonjour, je suis foncièrement un anti médicaments et j’ai la chance de pouvoir travailler en Inde. Amoureux des épices et de la gastronomie Indienne, j’ai décidé d’intégrer beaucoup d’épices différentes dans mon alimentation, épicées et non épicées, aussi souvent que possible. Sachez seulement que j’ai dû faire une prise de sang cette semaine pour une opération très prochainement. Mes résultats sanguins, d’une année sur l’autre se sont nettement améliorée, Info ou intox, toujours est-il qu’ils ont nettement moins de cancer que nous ! Je suis foncièrement convaincu des nombreux bienfaits contre les big pharma. Commencer par mettre une cuillère à soupe ou de café de curcuma dans tous vos aliments…je ne suis pas médecins mais je me soigne simplement en mangeant.
Bien à vous

Répondre
Michel N 15 juillet 2021 - 18 h 57 min

C’est un commentaire destiné à lettre sur les réponses à E. Macron (erreur d’aiguillage …)

Répondre
Hantson Lydia 6 avril 2021 - 14 h 53 min

Bonjour,

Je trouve vos articles très intéressants, pouvez-vous me dire où peut-on trouver la meilleure propolis ?
Merci pour votre attention

Répondre
lola 24 février 2021 - 0 h 07 min

bjr moi je prends de la propolis verte du Brésil et bientôt la rouge elle est encore plus puissante et je suis jamais malade !!

Répondre
Janina Rejdych 24 janvier 2021 - 17 h 53 min

Meri, pour des informations très utiles et très bien formulés.

Répondre
AUTIN max 23 janvier 2021 - 0 h 18 min

BONJOUR
Bravo de rappeler les excellentes vertus de la propolis ( que l on « vole aux abeilles  » ce qui leur porte préjudice…vu que c est leur seul produit de santé(et de survie ).personnellement je récolte directement la propolis sur les arbres producteurs( peuplier noir-très productif-et quelques saules ) .je récupère les bourgeons ( qui ont l odeur caractéristiques de la propolis et le gout )je les mets dans l alcool a 90% et récupère la propolis au besoin ( conservation pluriannuelle ) j ai soigné plusieurs maux de gorge en ~20ans .Je prends 2 a 3 goutes de la macération en bouche et je salive abondamment , je me gargarise avec ce mélange 1 a2 mn et j avale .En général une seule prise suffit pour effacer une angine ,quelque fois 2 ! … Je vais essayer la macération dans la glycérine au printemps prochain pour les enfants et interdits d étanol

Répondre
Brigitte 21 janvier 2021 - 20 h 21 min

Bonsoir !
Je viens de lire votre article qui est très intéressant, j aurais aimer savoir si la propolis noire a les mêmes effet?dans l attente d une réponse je vous remercie
Cordialement !
Mdme anglade

Répondre
Franck LUCAS 1 février 2021 - 16 h 59 min

Bonjour, lorsque l’on parle de propolis noire ou brune, il s’agit souvent de propolis issue de peuplier récoltée en Europe. Les propriétés décrites dans cet article correspondent à cette propolis.

Répondre
bertin 21 janvier 2021 - 19 h 44 min

Bonsoir
J’ai de la teinture mère de propolis faite par un apiculteur.
Pourriez-vous me dire comment puis-je l’utiliser ? Est-ce possible de faire des bains de bouche avec ce produit ?
Merci

Répondre
Ferreira 21 janvier 2021 - 4 h 01 min

J’ai bien aimé votre recommendation.Je prends 5 goutes de propolis tous les jours. Merci

Répondre
1 2 3