Quelle influence des labos pharmaceutiques sur votre médecin ?

Bizarrement, TOUS les médias en ont parlé.

La presse écrite – comme Ouest France :

La radio – comme Europe 1 :

La télévision – comme BFM TV :

De quoi s’agit-il ?

Tout le monde sait que les médecins reçoivent des « petits cadeaux » de la part de l’industrie pharmaceutique.

Cela va du stylo donné par le visiteur médical à des invitations à dîner, voire des subventions pour assister à des congrès et conférences.

Eh bien, des statisticiens français ont voulu savoir si les médecins généralistes sont influencés ou non par ces cadeaux.

Résultat des courses : plus les médecins reçoivent des « petits cadeaux », plus leur prescription est chère et contestable.

A l’inverse, les médecins vertueux qui refusent les petits cadeaux de Big Pharma ont tendance à faire des prescriptions :

  • Un peu moins coûteuses pour l’assurance maladie (avec plus de médicaments génériques) ;
  • et avec un peu moins de médicaments inutiles et/ou dangereux (vasodilatateurs et benzodiazépines).

C’est bon à savoir, bien sûr.

Mais il y a un problème : cette étude est l’arbre qui cache la forêt.

Les médias se sont trompés de cible (comme souvent).

Car ce ne sont pas sont pas les « petits cadeaux » aux médecins généralistes qui changent la face du monde.

La réalité de la corruption de notre système de santé est ailleurs.

Il suffit de regarder la réalité des sommes dépensées par Big Pharma:

  • 14 millions seulement de cadeaux pour les médecins généralistes ;
  • et près de 250 millions pour les médecins spécialistes, soit 18 fois plus !!

Au total, si l’on ajoute les « liens d’intérêts », les laboratoires dépensent plus d’un milliard d’euros pour les médecins[1].

Rien à voir avec les quelques 14 millions distribués aux médecins généralistes !

On a obligé les médecins à déclarer publiquement les cadeaux qu’ils reçoivent, dès qu’ils dépassent 10 euros… mais le vrai problème est ailleurs.

C’est exactement comme le fameux dispositif « anti-lobby » à l’Assemblée nationale, qui demande aux lobbyistes de s’inscrire sur un registre et de porter un badge.

Ici aussi, c’est l’arbre qui cache la forêt, car la vraie puissance des lobbys ne se joue pas en plein jour, dans les couloirs de l’Assemblée nationale…

mais au plus haut sommet de l’Etat, dans des rencontres confidentielles.

Prenez le fameux dîner à l’Élysée du 8 juillet dernier, révélé par Médiapart, qui a réuni Emmanuel Macron, Agnès Buzyn et tout le gratin de Big Pharma (Sanofi, Roche, etc.)[2],

C’est là que les grandes décisions se prennent – et c’est le lendemain de ce dîner, le 9 juillet, qu’Agnès Buzyn a annoncé le déremboursement de l’homéopathie, comme par hasard.

Eh bien pour les médecins, c’est pareil.

La véritable corruption du système n’est pas dans les quelques déjeuners offerts aux médecins :

Le lobby pharmaceutique commence dès la Faculté de Médecine !

Pour Big Pharma, il est essentiel de commencer « l’endoctrinement » aussi tôt que possible.

C’est pourquoi l’industrie pharmaceutique est omniprésente dans les Facs de Médecine.

Big Pharma offre des cadeaux aux étudiants, organise quantité de conférences et formations sur le campus, finance les déplacements des étudiants à ses congrès médicaux.

Il arrive même que Big Pharma soutienne les étudiants dans la rédaction d’articles scientifiques – ce qui est une manière d’influencer la recherche

Au total, une étude du collectif Formindep, qui lutte contre les conflits d’intérêts en médecine, a montré que les Facultés françaises faisaient partie des plus laxistes au monde[3] !

En clair, Big Pharma y règne en maître, sans aucune règle pour limiter son influence sur les apprentis-médecins.

Et ce qui se passe en Fac n’est que le début de l’histoire.

La même chose a lieu à l’hôpital, en pire.

Saviez-vous que les chefs de service peuvent obliger leurs internes à assister à une « formation » organisée par un laboratoire pharmaceutique ?

« Si on refuse, on s’attire les critiques, ça peut nuire à notre carrière », a confié un jeune médecin au journal 20 Minutes[4].

« Carrière » : le mot est lâché.

C’est dans la carrière des « KOL » que tout se joue :

Le lobby pharmaceutique fait la carrière de nos grands « pontes »

Les KOL, « key opinion leaders » (leaders d’opinion clés), ce sont les grands pontes de médecine :

  • qui pèsent sur les décisions des autorités de santé – ces décisions visant à autoriser un médicament et décider de son prix ;
  • et qui influencent les prescriptions des autres médecins, par leur prestige.

Pour Big Pharma, il suffit donc d’avoir les KOL dans sa poche pour dominer le système.

Et de nos jours, il est très facile pour Big Pharma de manipuler les KOL !

Pour une raison simple : aucun médecin ne peut « faire carrière » sans être financé par l’industrie pharmaceutique.

Car pour devenir un « ponte », il faut faire de la recherche scientifique.

Mais pour faire de la recherche scientifique, il faut avoir des financements – cela coûte cher !

Et comme l’Etat et les institutions publiques n’ont quasiment plus d’argent pour la recherche, les médecins chercheurs sont obligés de se tourner vers… l’industrie !

C’est comme ça que Big Pharma crée de toutes pièces des « pontes » qui lui seront redevables toute leur vie.

Puis, pour s’assurer de leur totale « loyauté », Big Pharma passe avec eux des « contrats de consulting » bien juteux :

 « Il s’agit de contrats financiers personnels de consultance et de fonctions officielles au sein même des firmes pharmaceutiques, telles que la participation à leur conseil d’administration scientifique, avec la mission de parler ou de répondre, directement, en leur nom, aux questions que leur posent les instances officielles ou la presse. Ce sont des mercenaires. » (Pr Even)

Notre Ministre Agnès Buzyn en est un terrible exemple.

Elle a siégé au Conseil d’administration scientifique de deux laboratoires, Novartis et Bristol-Meyers Squibb[5], et a été grassement rémunérée par une filiale de Sanofi de 1998 à 2011[6].

Et comme le rappelle le Pr Even :

« Ces contrats atteignent couramment des sommes de 50 000 à 500 000 dollars et parfois un million ou plus. Chaque année. Des années. Tant que les leaders d’opinion restent utiles au développement des firmes.

Et beaucoup de ces leaders d’opinion sont sous contrat non pas avec une seule, mais avec trois, dix ou vingt firmes ».

A côté de tout ça, vous voyez que le repas à 40 euros offert au médecin généraliste n’a pas vraiment d’importance !

Mais il y a encore pire.

Aujourd’hui, c’est la recherche scientifique elle-même qui est corrompue :

La Science « déformée » pour servir le lobby pharmaceutique

Pour mettre un médicament sur le marché, l’industrie pharmaceutique teste son produit par des « essais cliniques », sur des patients.

Problème, ces essais sont désormais manipulés de bout en bout :

« Les essais cliniques chez les malades, tous financés et organisés sans contrôle extérieur par les firmes, ne peuvent, à 300 millions d’euros pièce, être négatifs.

Aussi sont-ils, dans la coulisse, TOUS, TOUJOURS, falsifiés, à toutes les étapes, dopés, élagués, lissés, brossés, astiqués, vernissés ou parfois enterrés lorsqu’ils ne sont pas sauvables, de façon à donner l’image la plus idyllique possible du nouveau médicament » (Pr Even).

Malgré toutes ces manipulations, ces articles sont acceptés dans des journaux scientifiques prestigieux.

Pourquoi ? Réponse du Pr Even :

 « Aucun journal ne peut résister longtemps aux pressions des grandes firmes, dont dépend directement leur survie à travers les budgets publicitaires et l’achat de centaines de milliers d’exemplaires distribués ensuite gratuitement par les firmes à tous les médecins du monde par l’intermédiaire des visiteurs médicaux ».

Résultat : la plupart des études scientifiques payées par Big Pharma ne sont pas fiables.

Ce n’est pas moi qui le dit, mais le Dr Richard Horton, l’actuel rédacteur en chef du Lancet, le journal médical le plus respecté au monde :

« Une grande partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, n’apparaît pas crédible. Affligée d’études aux échantillons insuffisants, aux effets marginaux, aux analyses invalides et aux conflits d’intérêts flagrants, plus une obsession à suivre des modes dont l’importance est douteuse, la science a pris un tournant qui la mène vers les ténèbres »[7]

Même son de cloche chez la Dr Marcia Angell, qui a dirigé un autre grand journal médical :

« Il n’est simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique qui est publiée. Je suis désolée de cette conclusion, à laquelle je suis parvenue lentement et à contre-cœur au cours des deux décennies que j’ai passées à la rédaction du New England Journal of Medicine »

Et une fois la science « déformée », il ne reste plus qu’à en faire le service après-vente auprès des médecins et étudiants en médecine.

D’où l’importance d’organiser des « Congrès » sur les campus des universités.

D’où l’importance d’inviter gratuitement les médecins à déjeuner ou dîner pour qu’ils viennent écouter la bonne parole à ces fameux congrès.

En apparence, on y parle de science et de médecine… mais en réalité, ces congrès sont souvent des publicités déguisées pour les médicaments de Big Pharma…

…y compris quand ils sont organisés par des associations « respectables », comme la Fédération française de cardiologie :

 « La deuxième étape est d’assurer la promotion des produits des firmes à la tribune des congrès nationaux et internationaux organisés et financés pour cela par les firmes elles-mêmes, sur les thèmes qu’elles choisissent elles-mêmes, mobilisant à leurs côtés de nombreuses et puissantes associations de médecins.

Il y en a des centaines américaines, européennes ou nationales, dans le monde, qui ne survivraient pas vingt-quatre heures sans les financements que leur accorde l’industrie pharmaceutique » (Pr Even).

Je sais, je sais…

…tout cela est un peu déprimant !

Mais il faut le savoir, et ouvrir les yeux !

C’est pour ça qu’il est crucial de prendre en main sa santé soi-même, et s’informer par des sources indépendantes !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : Au cas où vous vous poseriez la question, même les instituts de recherche publics sont « mouillés » par l’argent de Big Pharma.

Écoutez plutôt le Dr de Lorgeril, dans un article passionnant intitulé Que signifie la notion de “conflit d’intérêt” ?

« C’est la même chose, pour les contrats de recherche passés entre un industriel et des équipes de chercheurs INSERM ou CNRS. Le chef ou le patron doit, pour assurer l’avenir de son labo (c’est-à-dire sa propre carrière, son avancement, ses primes et salaires en hausse, ses ambitions, son prestige national et international), pérenniser les contrats, c’est-à-dire faire plaisir à l’industriel, ou au moins ne pas lui déplaire. »

C’est ainsi que le mari d’Agnès Buzyn, Yves Levy, a dirigé l’INSERM alors que sa femme était ministre.

 « On peut ainsi rendre des services considérables à l’industrie des vaccins en étant le conjoint d’un(e) Ministre de la santé qui fait voter des lois très favorables au business des vaccins et en dirigeant soi-même des Instituts de recherche qui passent des contrats faramineux avec des industriels sous le label très comique de plate-formes public-privé de collaboration scientifique…  Seuls les imbéciles ou les complices (dans les médias) peuvent se laisser prendre. »

Les véritables interlocuteurs des industriels (d’ici et d’ailleurs) ne sont pas les Ministres, contrairement aux apparences, mais justement les hospitalo-universitaires et les supposés scientifiques (qui peuplent les divers comités consultatifs après avoir été subtilement sélectionnés), les uns dans leurs unités de soin, les autres dans leurs labos.

Dit autrement, les industriels rémunèrent ces sommités intellectuelles (de façon plus ou moins évidentes : contrats de recherche, prix et récompenses, invitations variées…) de façon qu’ils participent au Spectacle de façon positive. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 réponses à « Quelle influence des labos pharmaceutiques sur votre médecin ? »

  1. LEBON says:

    A la lecture de ce courrier cela confirme tout ce que je pense de la médecine actuelle. Pour tous nos bobo on commence par aller voir notre généraliste. S’il est honnête, compétent et s’il fait un bon diagnostic, il nous propose les bons médicaments et on s’en sort. Mais bien souvent, il nous oriente vers un ami spécialiste qui nous fait faire des examens, des analyses, et bien souvent nous oriente à son tour vers un autre spécialiste. Nous, pauvres patients, nous sommes pris en otage dans cette mafia médicale qui ruine la sécurité sociale et bousille notre santé. J’ai pris connaissance dans la revue « Prescrire » de la centaine de médicaments qu’on nous prescrit régulièrement et qui nous empoisonne. C’est un véritable scandale. Y aura t’il une personne de bonne volonté pour mettre un terme à tout cela ?

  2. LAPLUME says:

    merci pour certaines infos que je connaissais pas.
    ayant lu le « pavé  » publié par le pr Even , corruptions et crédulité en médecine, ma religion sur ce sujet était faite depuis longtemps.
    Les moyens de se soigner « autrement » ne manquent pas: homéopathie( même non remboursée), alimentation naturelle, magnétisme (dont font partie les coupeurs de feu) et la pensée positive que j’ai expérimenté depuis des années et qui m’évitent d’absorber des « médicaments poison ». On peut gérer les douleurs , l’arthrose , les abcès ,… par la puissance de sa propre pensée.cela demande un apprentissage , mais on en tire de tels bénéfices.

  3. ROGER says:

    Toutes les infos et documents sont sur valentonine.fr
    DOCUMENT A DIFFUSER DANS LE MONDE ENTIER, SANS LE MODIFIER

    UN APPEL URGENT aux FRANÇAIS et aux HOMMES DU MONDE ENTIER

    Déclaration du Pr Jean-Bernard Fourtillan

    Il est très URGENT pour la santé des hommes et des femmes de France, et du monde entier, de mettre fin au scandale de l’aluminium dans les médicaments à usage humain (vaccins et pansements gastriques)

    J’ai découvert le système Veille-Sommeil et ses nombreuses applications thérapeutiques sous forme de patchs. Il se trouve que je suis en même temps Expert Pharmacologue-Toxicologue spécialisé en Pharmacocinétique. C’est la raison pour laquelle, en mai 2018, je me suis rendu compte, avec stupeur, que les experts de l’ANSM, des académies de médecine et de pharmacie, le LEEM (organisation professionnelle des entreprises du médicament en France), ainsi que les 4 laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent des vaccins, s’étaient tous trompés, malheureusement pour les personnes vaccinées, dans l’interprétation de la Dose minimale Toxique de l’aluminium par voie orale, en concluant, aussi bien par voie orale, pour les pansements gastriques, que par voie IM, pour les vaccins, que l’aluminium n’était pas toxique, alors que c’est exactement l’inverse.

    Je vous propose de visionner cette vidéo que l’on peut classer à la première place du grand « bêtisier de l’aluminium ». Elle émane du laboratoire Pfizer, qui, en 2017, occupait la 1ère place au top 10 des Big Pharmas :

    C’est incroyable !!!!!!!

    Vidéo de Pfizer
    Idées reçus sur les vaccins : les adjuvants dans la vaccination

    Mon expérience d’ Expert Pharmacologue-Toxicologue spécialisé en Pharmacocinétique, m’a permis d’établir un Certificat d’Expertise interdisant, selon les commandements de la FDA et de l’OMS, la présence d’aluminium dans tous les médicaments à usage humain : pansements gastriques anti-acides et vaccins contenant de l’aluminium.

    Tout porteur de ce certificat d’expertise peut s’opposer,

    pour lui-même et ses enfants,

    à l’administration de ces médicaments mortifères

    interdits par la FDA et l’OMS depuis 1996.

    La véracité de ce certificat d’expertise est évidente et indiscutable.

    Aucune personne dans le monde ne peut le contester

    Certificats d’Expertise, en français et en anglais,

    interdisant l’administration à l’homme :

    – de tous les vaccins contenant de l’aluminium

    – de tous les pansements gastriques antiacides

    contenant de l’aluminium (Maalox, Phosphalugel, Smecta, etc.)

  4. Bonjour,
    Ce que vous expliquez est très clair. Et parmi les personnes un peu inteligentes (seulement un peu) il n’y a que les hypocrites, les « vendus », les indifférents maladifs, les « manchistes  » (ceux qui sont toujours du côté du manche, attendant quelques miettes incertaines de leurs soumissions), qui refuderont de reconnaître cette réalité de la corruption plus ou moins généralisée de notre système de santé et son corrolaire désatreux pour les finances de la Sécurité Sociale et donc de l’État. Pour ma part, il y a bien longtemps que j’ai compris comment fonctionne le système de corruption que vous dénoncez … mais tout le monde ou presque s’en moque, disant attendre que les dispositifs officiels de répression (dépendant plus ou moins de l’ État) fassent leur travail … tout en sachant bien qu’ ils ne le feront pas ou si peu. Il n’y pratiquement pas de contre – pouvoir face aux médecins soumis à leur(s) Conseil(s) de leur ordre et bien entendu, ces Conseils sont devenus des clients plus ou moins directs et plus ou moins forcés des labos qui n’ont fait qu’appliquer le BA BA des techniques de corruption façon mafieuses. Le vrai problème est de savoir comment lutter efficacement contre cet ordre des choses qui relève de la logique de la situation (une de mes expressions favorites pour ceux qui me connaissent). Si vous avez quelques idées sur ce qu’il faudrait faire concrètement et au delà de ce que vous proposez implicitement ici, je pourrais échanger avec vous sur ces questions et espèrerais bien vous surprendre avec des propositions innovantes (un peu ma spécialité)
    Pour ce faire, laissez moi des moyens de contacts avec vous.
    Daniel RACINET, 77 ans retraité. Formation initiale : ingénieur d’une grande école.

  5. luis a. p, a. pinheiro says:

    Ce n´est pas la faute des medecins…C´est le systeme qui est corrompu presque partout…
    Il faut un nouveau contrat social pour faire face á tout ça!
    Pourquoi les medecins, les cliniques, les hospitaux sont payées pour les maladies et non pour conserver la santé des gens?

  6. Mantion says:

    je dit que c’est une honte, que tout cela est scandaleux; je m’intéresse de plus en plus aux produits naturels » mais inconvénient » ces produits sont chers!! et non remboursés!!
    Je m’adresse aux consommateurs de médicaments : réfléchissez, agissez! de nombreux médicaments issus de l’industrie peuvent apporter des troubles secondaires pouvant être dangereux. je le sais. Ayant été témoin et aussi victime de « ces sociétés pharmaceutiques et de certains médecins à mettre dans le même sac!

  7. Agnès says:

    Pas étonnée par cette corruption à tous les étages…. Petite histoire (douce) vécue : il y a une trentaine d’années, j’allais assez régulièrement chez une dermatologue assez âgée qui me racontait avec satisfaction, les voyages dans des lieux prestigieux dont elle et son mari (Gynécologue peu sympathique en l’occurrence) bénéficiaient grâce à la générosité des laboratoires….De toute évidence, ces « petits cadeaux » lui paraissaient très normaux.
    Ce que vous nous racontez est bien plus grave…Dans ces conditions, difficile de faire le tri entre ce qui est bon et ce qui ne l’est pas pour notre santé. La plus grande des vigilances n’y suffit pas. Cela dit, un pharmacien (de ma famille par alliance) nous a confié qu’il n’avalait jamais un médicament…(!!!!)

  8. Monique PIERRE says:

    J’avais bien compris depuis quelques années que la magouille était + que présente dans tous les domaines de la santé . Aujourd’hui, je me demande si cet état de vices pourra changer .
    Un sincère merci pour ce super article .

  9. Ancelot Agnès says:

    Pas étonnée par cette corruption à tous les étages…. Petite histoire (douce) vécue : il y a une trentaine d’années, j’allais assez régulièrement chez une dermatologue assez âgée qui me racontait avec satisfaction, les voyages dans des lieux prestigieux dont elle et son mari (Gynécologue peu sympathique en l’occurrence) bénéficiaient grâce à la générosité des laboratoires….De toute évidence, ces « petits cadeaux » lui paraissaient très normaux.
    Ce que vous nous racontez est bien grave…Dans ces conditions, difficile de faire le tri entre ce qui est bon et entre ce qui ne l’est pas pour notre santé. La plus grande des vigilances n’y suffit pas. Cela dit, un pharmacien (de ma famille par alliance) nous a confié qu’il n’avalait jamais un médicament…(!!!!)

  10. Planchamp Anne Marie says:

    Je me souviens il y a 20 ans, lorsque mon fils a voulu faire sa thèse sur la médecine chinoise – « on » lui a interdit en prétextant que le médecin était là pour guérir et non pas pour empêcher d’être malade !

  11. PLADEAU says:

    mon mari etait dialyse en 2017 hosptitalise dans une clinique le docteur m’a dit qu il y avait une erreur de dialyse quelque temps apres son deces j’ai lu un article disant qu il y avait eu 40% de deces e plus dans les centres de dialyse suite a un essai dun nouveau procede quand je demandais ce qui se passait on me rpondait que la dialyse setait bien passee et c est la kine qui a reussi a savoir que mon mari nen avait que pourquelques semaines alors vous comprendrez pourquoi je ne crois plus en rien sinon que l’argent est le moteur de notre societe et que si on veut faire disparaitre la classe qui derange cest facile vaccinons a tout va bien portant et malade

  12. Carreau says:

    Bonjour
    Merci pour cet article très complet
    Mais ma question est : comment gérer l’apres vaccin qd les parents sont obligés d’y recourir par les fortes pressions exercées par les crèches les écoles etc
    Que peut on faire pour éviter les réactions à l’injection des adjuvants tel mercure et aluminium
    On ne trouve pas de médecinsqui aient le courage s’opposer à cette accumulation de vaccins sur des enfants en plein développement
    Merci pour votre reponse

  13. Artov says:

    Votre lettre est une insulte au bons sens, à l’industrie pharmaceutique française et à la médecine française. Réjouissez-vous : l’industrie pharmaceutique française était classée dans les 3 premières mondiales en 1970. Elle est maintenant 5ème ou 6ème. Continuez votre combat et mélangez tout. Votre société de transparence et de pureté absolue vire au cauchemar.

    1. SEP says:

      L’industrie  » pharmaceufric  » est, sans aucun doute, l’une des industries les plus cupides, pourries et corrompues….. Elle n’est ABSOLUMENT PAS soucieuse de la santé des populations. La seule chose qui l’intéresse est le pognon et encore le pognon….Il ne faut pas se gêner pour dénoncer ses dérives mafieuses et même aller jusqu’à l’insulter. A en juger à votre réaction à cet article, on peut supposer que vous devez être médecin et vous ne supportez pas que l’on dénonce ce scandale…!

  14. Jeanine Zander says:

    Bravo pour cette lettre angoissante certes mais courageuse. Je n’aurais jamais cru que les grands pontes et la recherche scientifique étaient influencés à ce point par Big Pharma. C’est révoltant !

  15. jj says:

    Votre information bien documentée n’indique pas les actions juridiques que vous avez engagées. Alors ça ne sert à rien. Tout le monde sait que tout est corrompu dans le milieu médical mais que peut-on on faire quand on est simple patient? RIEN. Un patient devient un client dès qu’il fournit sa carte vitale et doit se taire. j’en sait quelque chose . Alors défiler dans les rues parce que ces nantis sont déprimés…..les pauvres en Porsche!

  16. On se moque vraiment des patients. Je dirige un labo aux normes pharmaceutiques européennes, de compléments alimentaires, depuis 40 ans, avec quelque milliers de clients fidèles. Suite à la revue 60 millions de consommateurs, le doute sur l’efficacité sans risque des produits est instillé dans le cerveau des plus crédules. Suite à la dénonciation de la berberine les clients prennent peur. Pourtant ce même journal ne dit rien sur tous les dangers des médicaments ! c’est un assassinat programmé des médecines alternatives. Heureusement que vous rétablissez la vérité…Merci

  17. messager says:

    votre article est magnifique. Mais comment peut on se mobiliser?
    Je suis infirmière et nous sommes obligées de travailler avec des produits imposés, même s’ils ne sont pas bons.
    La médecine est une catastrophe. Combien de morts par iatrogénie ? Combien d’essais sous le couvert de nouveau traitement ?
    J’ai honte d’appartenir à ce monde. Mais aussi on voir beaucoup d’évolutions en OPH, en chirurgie. par ex.
    COMMENT LE GOUVERNEMENT PEUT-IL CHANGER DE POLITIQUE?
    c’est impossible ! Big pharma a le pouvoir de semer la terreur!

  18. Comme c’est vrai et comme c’est triste et c’est pareil dans tous les pays développés.
    Faites bien attention à vous. ILS vont pas aimer ce que vous avez écrit.

  19. MICHEL sylvette says:

    Merci pour cet article qui ne fait que confirmer ce que je savais déjà ! C’est malheureux de voir que nous sommes des objets sans importance dans les mains de ces gens avides et indignes qui nous dirigent. Heureusement il y a encore des médecins propres, bravo à eux.

  20. NAGEL says:

    très bien, mais comment contrer ce système, uniquement en se soignant d’une façon naturelle?

    1. SEP says:

      Se soigner au naturel est un bon moyen de résister à ce système archi-pourrit et corrompu….!

  21. Evelyne says:

    Merci pour ce courageux article. Je me doutais bien que tout était noyauté par Big Pharma, mais vous avez fait une enquête qui dévoile tout le système. Comment en sortirons-nous? Comment se debarrasser de tous ces menteurs? La médecine « naturelle » ou « douce » est bien sûr l’alternative, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ elle est combattue par Big Pharma qui lui enlève petit à petit ses droits au remboursement, droit d’exercer les professions qui lui déplaisent, la vente libre des produits naturels. Heureusement il y a encore quelques médecins qui osent braver Big Pharma, mais ils sont harcelés, injustement accusés, ils perdent le droit d’exercer. Plus la médecine naturelle gagnera en importance auprès des patients, plus elle sera combattue. Les scandales découverts de medicaments et vaccins inutiles et/ou dangereux, n’ont pas eu beaucoup d’impact sur l’industrie pharmaceutique. Les amendes ne sont pas dissuasives, seule des peines de prison ferme de plusieurs années appliquées aux responsables de ces abus marqueraient la différence. Mais alors ils vont corrompre la Justice! Ce problème n’a peut être pas de solution dans la légalité, sinon par des actions collectives genre gilets jaunes, pétitions, grèves, car nos dirigeants les plus hauts placés sont concernés. Ils devraient être mis en examen pour corruption, complicité de recel, meurters crapuleux en serie, puisque pour s’enrichir ils ne reculent pas devant la mise en danger et la mort de milliers de gens obligés d’utiliser leurs poisons, dans les vaccins notamment!

    1. Monique PIERRE says:

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, mais ne comptez pas sur la justice pour vous apportez un peu de baume . Elle aussi est corrompue, hélas ! Quand vous voyez que les criminels sont libérés au bout de 2 ans, que ce sont eux qui font la loi dans les prisons, voire dans les tribunaux !

  22. Michèle Vogeleisen says:

    que faire devant cette corruption généralisée dont sont victimes les patients ? tenter de se soigner avec des médecines naturelles n’est pas accessible à tous !
    Savoir si les médicaments que l’on vous prescrit sont sans danger ou inutiles ! Il faut de la volonté et des moyens inaccessibles au plus grand nombre pour trouver des solutions de soin différentes . Vers qui se tourner

  23. Dinah Nahaabi says:

    It is very sad but it is the bitter truth. Also, many doctors do not take time, or do not actually have the necessary competence to read and analyse the data presented in scientific research and publications concerning new products and new forms of treatment. It is easier for them to just go along with what the representatives of the big pharma companies tell them.
    The current trend of using natural plant products to treat sicknesses as you are doing here is a big step in the right direction . It would change the approach of modern medicine for ever if it could be made a part and parcel of training in today’s medical schools with periods of internship for the young doctors.

  24. Gobeau says:

    Félicitation pour votre lettre sur le big pharma qui prouve que le corps médical est bien malade aussi.La situation pour se soigner est catastrophique ,pénurie de médecins traitants et hopitaux surchargés ,avalanches de cancers (prostate etc…) Beaucoup à dire 6 mois attente pour un dermato (ALBI) Mon traitement anti cancer Coute 2900 € par mois (ZYTIGA 500mg) …

  25. Edy F. says:

    Ben ouais, tout est pourri. Cela s’appelle le capitalisme et ses dérives.. Le système est gangrené de partout, c’est la seule et unique réalité. Il nous faut construire jour après jour sur ces ruines si nous voulons être en paix..

  26. vionnet says:

    Cher Xavier
    Je n’ai aucun doute et qu’une certitude: mon médecin de famille n’est pas corrompu et non seulement cela
    mais il un être exceptionnel dont l’écoute et la connaissance me tiennent vivante et existante depuis plus de vingt ans que je vis en cette région.
    Il est bien au delà une personne dont l’éthique et le partage solidaire sont un exemple rare.
    Ce monsieur est Charles Cohen et il exerce la médecine homéopathique à Montpellier

    Ayant depuis mon enfance été élevée et soignée selon des méthodes naturelles, je n’ai jamais eu à faire avec ceux dont il est question et ne consomme pas les produits mentionnés
    Raison pour laquelle je vous lis et vous écoute aussi
    Coïncidence? Hier nous avons assisté à une conférence sur l’homéopathie dans le cadre d’une campagne d’information dans toute la France et ce matin je lisais votre courrier dont il m’a envoyé le texte
    Merci pour votre constance et vos conseils éclairés que je diffuse chaque fois que j’en ai l’occasion
    Cordialement

  27. jean marie gras says:

    les 11 vaccins obligatoires chez les moins de 2 ans sont un grand progrès rien a voir avec BIG PHARMA

    1. Monique PIERRE says:

      Onze vaccins pour des bébés, un progrès ? Vous en reviendrez peut-être quand certaines maladies , comme l’autisme, …. vont se déclarer, et vous pourrez dire: « merci à l’aluminium et au nombre de vaccins infligés à des bébés de 0 à 2 ans ».

    2. SEP says:

      Un  » grand progrès  » pour l’empoisonnement et la régulation des populations. Nouvel ordre mondial oblige. renseignez-vous à ce sujet, faites des recherches….

  28. meschini says:

    merci, mais on connait tout cela et après on fait
    quoi ? tout le monde sait mais il faut quelqun pur porter le drapeau, alors allons y!

  29. FAIVRE says:

    Tout est une question d’argent. On préfère mettre la vie des gens en danger et empocher de grosses sommes d’argent. Elle est belle la FRANCE…

  30. jeanine SMADJA says:

    C’est vraiment honteux et désolant mais beaucoup de gens le savent, sont révoltés mais sont impuissants devant ces grandes industries pharmaceutiques, il faudrait que l’ORDRE DES MEDECINS METTENT LEUR NEZ ET FASSE ARRETER CES INFAMIES

  31. merci des infos
    desolation pour nous que faire a notre niveau

  32. Emma W. says:

    Cette lettre n’est pas une lettre ! C’est un micro livre extrêmement bien documenté !!! Grand Merci !!!

  33. Favale says:

    Bonjour Xavier,
    Mais alors, les médecins deviennent des assassins ?
    parce que au lieu de nous soigner ils nous empoisonnent !
    De plus les médicaments ont tous des effets indésirable et ils ne servent à rien.
    Enfin, je veux dire que peu de médicaments soigne.
    Pino Favale

  34. Bonjour,

    Bravo pour votre intégrité et votre courage à dénoncer cette corruption qui constituent des « crimes contre l’humanité » !

    Merci aussi à un certain Nicholas Culpeper (18 octobre 1616 – 10 janvier 1654) botaniste, herboriste, médecin et astrologue anglais, qui a failli passer au bûcher parce qu’il avait osé (entre-autre) traduire toute la pharmacopée du latin (réservé au érudits) en anglais. La connaissance des simples étaient réservée au initiés, il l’a rendu accessible au quidam !

    Félicitations encore,

    Guy

  35. Stéphane LEVÊTEAU says:

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette synthèse hautement déprimante, je dirais même cauchemardesque.
    J’ose imaginer où tout cela va nous mener…

    Ce monde où seul le fric compte n’a pas de limite, comme un gosse livré à lui-même.
    Vous dites que « c’est un peu déprimant » Sérieux ?
    Imaginez quelque peu les ramifications ? Le désastre que cela cause à tous les niveaux ?
    La tâche pour inverser l’ordre me paraît tellement gigantesque que hormis informer mes proches pour qu’enfin eux aussi acceptent de prendre une voie certes inconnue mais tellement plus sage.

    La peur de l’inconnue (ou de la mort, rien de bien nouveau, effet), voilà la problématique de notre société pantouflarde.

  36. BRAHIMI says:

    Ben oui comme disait ma grand mère…mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade….
    Pour ma part j essaie simplement rester vivante et autonome en bonne santé
    J aime bien lire vos coups de gueule qui, malheureusement, confirment que, un petit nombre de riches gouvernement des millions de gens « démunis » d une manière ou une autre….

  37. Levoisin says:

    Merci beaucoup pour cet excellent et courageux article sur la corruption de la médecine.
    Cela commence à transpirer : les scandales des 12 vaccins contenant aluminium administrés aux nourrissons, les déserts médicaux de plus en plus criants (la loi sur les retraites ne va pas arranger les choses), les médicaments jugés dangereux non retirés du marché, la GMA-PMA remboursés intégralement aux « patients » à savoir les femmes célibataires et les homosexuels en « manque » d’enfant (ce n’est pas une maladie) au détriment des autres malades….et j’en passe.
    Oui, vous avez bien raison de crier au scandale !!! c’est écoeurant de rompre le serment d’Hippocrate ainsi.

  38. Grandchamp René says:

    Bonjour,
    « Les pots de vin » n’avaient ils pas été interdits il y a quelques années….?

  39. kolla says:

    qui n’est pas corrompu on France

  40. odile Villalba says:

    Merci pour ces informations . Comment peut-on faire évoluer des pratiques aussi fortement enracinées dans les habitudes de soins ?

  41. boitouzet claudine says:

    tout en sachant tout ce que vous avez écrit que pouvons nous faire ,nous,qui ne connaissons rien de la médecine.
    vous nous faites peur et regardons notre médecin d’un autre oeil.nous devons quand même lui faire confiance.
    donc nous suivons ses prescriptions tout en prenant en plus,des produits naturels indiqués dans vos revues…..
    je suis vos articles avec attention et vous remercie .
    cordialement

  42. Marco says:

    Merci pour cette synthèse qui ouvrira peut-être les yeux aux plus naïf! Cependant vous n’allez pas encore assez loin car votre article devrait se conclure sur un questionnement: combien de malades sont morts des suites de cette corruption généralisée?

  43. NICOLAS says:

    Deux réactions :
    – la première, SOIT, mais ensuite ?
    – la seconde, que dit « l’avocat de La Défense ? »

  44. Tordjman says:

    Pour une fois, je ne suis pas d’accord Avec vous. Je vous conseille la loi Sapin 2 qui interdit ce genre de pratique.
    N’hésitez Pas à vous renseigner en tapant sur Google Compliance et rapport laboratoire et médecin.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité