NOUVEAU : Des champignons « magiques » pour votre cerveau

 

Décidément, la médecine n’avait rien compris aux champignons.

Jusqu’à récemment, les champignons étaient juste des « ennemis à abattre » – pour se débarrasser des mycoses, dermatoses, candida, etc.

Mais on réalise aujourd’hui que certains champignons sont aussi des remèdes sidérants pour guérir !

C’est exactement le même retournement que pour les bactéries.

Au 20ème siècle, les bactéries étaient « l’ennemi suprême », responsable de tous les malheurs.

Puis, les médecins se sont aperçus que notre intestin, notre bouche, notre peau et même nos yeux sont bourrés de bonnes bactéries, essentielles à notre santé globale !

Et aujourd’hui, les gélules de probiotiques (bonnes bactéries) font partie des remèdes les plus innovants découverts ces 20 dernières années !

Eh bien pour les champignons, c’est la même histoire.

Je voudrais vous parler aujourd’hui de leur effet « hallucinant » (c’est le cas de le dire, vous verrez) sur la dépression et l’anxiété.

Mais d’abord, un petit mot sur les pouvoirs étonnants de nos « champignons-médecins » :

Les antibiotiques sont fabriqués par
des champignons !

On l’oublie parfois le premier antibiotique, découvert par Sir Alexander Flemming…

…était produit par un champignon, Penicillium Notatum !

C’est donc un champignon qui a déclenché la plus grande révolution médicale du 20ème siècle !

Pas seulement parce que les antibiotiques ont sauvé des centaines de millions de vie…

…mais aussi parce qu’ils ont transformé la médecine, pour le meilleur… et pour le pire !

Pour beaucoup de gens, les antibiotiques furent la preuve que la « pilule miracle » existe.De fait, ce remède était capable de guérir en quelques jours des maladies épouvantables comme la tuberculose, la pneumonie, la syphilis ou le tétanos !

A côté de cette efficacité stupéfiante, les plantes médicinales et autres « remèdes de grand-mère » semblaient faire pâle figure.

Et c’est ainsi, hélas, qu’on a balayé des siècles de traditions, au profit de la « science » et de la pharmacie chimique.

Mais c’était oublier un petit détail.

La découverte des antibiotiques ne doit rien à la chimie.

Cette substance miracle est créée par la nature.

Si le champignon Penicillium Notatum fabrique des « antibiotiques », c’est pour se protéger lui-même des bactéries pathogènes.

Ce que les scientifiques ont fait, c’est récupérer cette substance à notre profit !

Et c’est la même chose pour tous les antibiotiques !

Lorsqu’ils ne sont pas créés par des champignons…

Ils sont fabriqués par… des bactéries (comme les Streptomyces)… pour se protéger d’autres bactéries !

Bien sûr, il y a bien une « prouesse scientifique » dans cette affaire.

L’industrie chimique a permis de synthétiser et produire en masse ces substances guérisseuses !

Mais elle ne les a pas « inventées » ou « créées chimiquement ».

Je tiens à le répéter : les antibiotiques sont découverts dans la nature… comme tous les remèdes vraiment efficaces !

Et parmi ces remèdes, les champignons font partie des plus excitants pour l’avenir de la médecine !

Ces champignons asiatiques sont très prometteurs contre le cancer !

Il faut dire que les champignons sont des êtres vivants très étranges.

Ce ne sont pas des plantes… parce qu’ils n’ont pas de chlorophylle.

Ce ne sont pas des animaux non plus… puisqu’ils ne bougent pas.

Mais ils ont bien un pouvoir « très spécial » : un champignon peut coloniser des centaines de mètres carrés… à lui tout seul !

C’est peut-être pour cela que les Européens ont longtemps associé les champignons au diable et à la sorcellerie.

En Chine et au Japon, au contraire, la médecine traditionnelle a toujours considéré les champignons comme un ingrédient central pour guérir.

Voilà pourquoi les champignons thérapeutiques les plus étudiés viennent d’Asie… avec des effets très encourageants contre le cancer :

  • Le reishi a été qualifié « d’agent de chimiothérapie naturelle »[1], et son efficacité a déjà été validé sur les adénomes du côlon[2] ;
  • Le maïtaké, surnommé « champion de l’immunité », aurait des effets intéressants contre le cancer du sein[3] ;
  • Quant au shiitaké, il aurait lui aussi des propriétés anti-cancéreuses, au moins in vitro[4].

C’est prometteur, mais il reste encore beaucoup d’études à faire sur ce sujet.

En revanche, il y a une variété de champignons qui a déjà révolutionné la médecine.

Il s’agit des « champignons magiques », parfois appelés « hallucinogènes ».

Magique ! Ces champignons ouvrent les « portes de la perception »

Au départ, ces champignons très spéciaux étaient « mal vus » par les médecins.

Mais comme l’explique le Dr Olivier Chambon, médecin psychiatre, cela vient d’un malentendu :

« Plutôt que d’utiliser le mot « hallucinogène », il faudrait parler de substances « visionnaires », car elles permettent de voir d’autres réalités en élargissant notre champ de conscience.

C’est tout autre chose que des plantes hallucinogènes qui provoqueraient des hallucinations sans existence réelle, ou que des substances stupéfiantes, comme les amphétamines et l’alcool, qui rétrécissent la conscience.

Les substances visionnaires ou psychédéliques permettent, elles, d’éveiller et d’éclaircir la conscience »[5].

La substance « visionnaire » la plus prometteuse à ce jour s’appelle la psilocybine.

Elle est fabriquée par plus de 180 espèces de champignons, partout dans le monde.

Grâce à l’imagerie cérébrale, on a pu observer ses effets extraordinaires sur le cerveau[6] !

Regardez l’image ci-dessous : à gauche, vous voyez les connexions d’un cerveau « normal »… et à droite, les connexions incroyables d’un cerveau sous psilocybine !

A gauche, un cerveau « normal », à droite, un cerveau sous psilocybine (Petri et al/Proceedings of the Royal Society Interface).

Le plus incroyable, c’est que cette substance ne se contente pas d’augmenter la quantité de connexions.

Elle offre aussi un saut qualitatif : la psilocybine connecte certaines régions du cerveau qui ne se parlent jamais en temps normal !

Les scientifiques parlent d’une « expansion de l’esprit », comparable à celle des rêves. On peut dire que la psilocybine ouvre de nouvelles « portes de la perception » !

Et ses effets sur la dépression ne semblent rien moins que miraculeux !

Enfin un remède révolutionnaire contre les dépressions graves !

Une étude fondatrice en a fait la preuve, parue dans le prestigieux Lancet Psychiatry[7].

12 patients atteints de dépressions graves et résistantes aux médicaments, ont reçu deux doses de psilocybine, à 7 jours d’intervalle.

Les patients n’ont eu aucun effet indésirable ou inattendu.

Au contraire, 7 patients sur 12 sont sortis de la dépression… alors qu’ils se débattaient avec la maladie depuis des mois et des mois !

Des effets durables dans le temps, confirmés après plusieurs mois !

Tout cela, avec seulement deux doses, prises sur une semaine !!!

« Il s’agit d’un succès sans aucun équivalent qui pourrait révolutionner le traitement de la dépression », selon Amanda Feiling, de la Fondation Beckley, qui a participé à l’étude.

Le même résultat exceptionnel a été obtenu dans une autre étude réalisée avec 20 patients[8].

Après avoir pris la psilocybine, certains ont dit avoir ressenti une sorte de réinitialisation de leur cerveau…

…Exactement comme le « reset » ou reboot » d’un ordinateur : lorsqu’il se bloque, il suffit parfois de le redémarrer pour que « tout redevienne à la normale ».

Selon le Professeur Robin Carhart Harris, qui a mené cette étude :

« La psilocybine pourrait donner à ces patients le coup de pouce dont ils ont besoin pour rompre avec leur état dépressif, et ces résultats d’imagerie accréditent cette analogie du ‘redémarrage’ »

Voilà ce qui en fait un remède si efficace contre l’angoisse et la dépression… y compris si vous avez un cancer !

Ces champignons fonctionnent A L’INVERSE des anti-dépresseurs !

Dans une autre étude contrôlée, contre placebo, la psilocybine a diminué de 80 % les sentiments dépressifs de patients atteints d’un cancer.

Ce sont des résultats époustouflants et durables, confirmés 6 mois après la prise de psilocybine ![9]

Écoutez plutôt ce qu’en dit le psychiatre Charles Grob :

« Durant le traitement, nous avons observé que les patients étaient presque capables de se séparer de leur identification à la maladie et de se percevoir autrement que comme quelqu’un qui allait mourir.

Ils étaient capables de redonner un sens à leur vie et de retrouver l’identité qu’ils avaient auparavant. »[10]

Ces effets sont spectaculaires car ces substances s’attaquent à la cause de la maladie.

C’est le contraire des anti-dépresseurs, qui se contentent d’agir sur les symptômes, souvent en créant une sorte « d’indifférence émotionnelle ».

La psilocybine fonctionne à l’inverse, puisqu’elle relance la perception émotionnelle de votre cerveau !

C’est ce qu’a prouvé une étude utilisant l’imagerie cérébrale[11] : la sphère du cerveau spécialisée dans les réactions émotionnelles est davantage activée chez les dépressifs ayant le plus bénéficié des effets bienfaisants de la psilocybine :

« Je me suis senti tellement plus léger, comme si quelque chose avait été libéré, c’était une purge émotionnelle, le poids, l’anxiété et la dépression étaient partis », a raconté un des participants ;

« J’ai ressenti un sentiment d’acceptation : plus d’acceptation de la souffrance, de l’ennui et de la solitude », a commenté un autre patient, « une volonté d’essayer d’accepter les moments négatifs mais aussi une nouvelle appréciation des moments merveilleux » [12].

C’est ça, la vraie sortie de la dépression.

Ce n’est pas devenir indifférent à tout et se déconnecter du monde.

C’est commencer à accepter toutes les émotions, bonnes et mauvaises… et c’est exactement ce qu’a réussi la psilocybine !

Malgré Big Pharma, ne vous lancez pas seul !

L’espoir est immense, vous le voyez.

Et pourtant, je suis obligé de vous adresser un message de prudence.

N’essayez jamais seul des « champignons magiques » – faites-vous suivre par un médecin !

Car les champignons « magiques » (illégaux, je le rappelle) contiennent d’autres substances que la psilocybine, moins étudiées.

Ils peuvent causer de vrais « bad trip », des expériences très désagréables, voire dangereuses[13] !

Par contre, si vous êtes accompagné par un thérapeute, ces substances ont l’immense avantage de ne provoquer aucune addiction chimique, aucune dépendance physiologique !

L’idéal, évidemment, serait que ce traitement soit développé partout, accessible à tous.

Mais je crains vraiment que Big Pharma ne l’entende pas de cette oreille.

Le calcul est rapide à faire. Comparez la rentabilité de :

  • deux petites doses seulement d’une substance naturelle comme la psilocybine…
  • … contre des pilules d’anti-dépresseurs brevetés, pris tous les jours, pendant des mois, voire des années !

Je suis sûr qu’ils feront tout pour discréditer la psilocybine et empêcher les études de grande ampleur.

Alors ne soyez pas dupes, et résistez à la désinformation.

Restons connectés, et avançons ensemble vers le progrès médical, le vrai !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Articles similaires

Sources

[1] Ganoderic acids suppress growth and invasive behavior of breast cancer cells by modulating AP-1 and NF-kappaB signaling, Jiang J, Grieb B, Thyagarajan A, Silva D, May 2008, US National Library of Medecine

[2] A water-soluble extract from culture medium of Ganoderma lucidum mycelia suppresses the development of colorectal adenomas, Oka S, Tanaka S, Yoshida S, Hiyama T, Ueno Y, Ito M, Kitadai Y, Yoshihara M, Chayama K., March 2010, US National Library of Medicine

[3] Grifola frondosa polysaccharides induce breast cancer cell apoptosis via the mitochondrial-dependent apoptotic pathway, Zhang Y, Sun D, Meng Q, Guo W, Chen Q, Zhang Y, October 2017, US National Library of Medicine

[4] Mushrooms, tumors, and immunity: an update, Borchers AT, Keen CL, Gershwin ME, May 2004, US National Library of Medicine

[5] Interview publiée dans le journal Plantes & Bien-Etre numéro 16, Septembre 2015

[6] Homological scaffolds of brain functional networks, G. Petri, P. Expert, F. Turkheimer, R. Carhart-Harris, D. Nutt, P. J. Hellyer, F. Vaccarino, October 2014, Journal of the Royal Society Interface

[7] Psilocybin with psychological support for treatment-resistant depression: an open-label feasibility study, Dr Robin L Carhart-Harris, PhDMark Bolstridge, MDJames Rucker, MD †Camilla M J Day, MD †David Erritzoe, MDMendel Kaelen, BScMichael Bloomfield, MDJames A Rickard, PhDProf Ben Forbes, PhDAmanda FeildingProf David Taylor, PhDProf Steve Pilling, PhDProf Valerie H Curran, PhD, Prof David J Nutt, DM, May 2016, The Lancet

[8] Psilocybin for treatment-resistant depression: fMRI-measured brain mechanisms, Robin L Carhart-Harris, Leor Roseman, Mark Bolstridge, Lysia Demetriou, J Nienke Pannekoek, Matthew B Wall, Mark Tanner, Mendel Kaelen, John McGonigle, Kevin Murphy, Robert Leech, H Valerie Curran, and David J Nutt, Ocotober 2017, US National Library of Medicine

[9] Psilocybin produces substantial and sustained decreases in depression and anxiety in patients with life-threatening cancer: A randomized double-blind trial, Roland R Griffiths, Matthew W Johnson, Michael A Carducci, Annie Umbricht, William A Richards, Brian D Richards, Mary P Cosimano, Margaret A Klinedinst, November 2016, Journal of Psychopharmacology, SAGE journals

[10] Guérir grâce aux hallucinogènes, Bouchara Ouatik, Avril 2018, ici Radio Canada

[11] Increased amygdala responses to emotional faces after psilocybin for treatment-resistant depression, LeorRoseman, Lysia Demetriou, Matthew B.Wall, David J.Nutt, Robin L. Carhart-Harris, December 2017, ScienceDirect

[12] Magic Mushrooms Do The Opposite of Anti-Depressants, But That May Be Why They Work, PETER DOCKRILL, January 2018, Science Alert

[13] DÉPRESSION : L’hallucinogène psilocybine pas toujours magique contre l’anxiété, 2016, Santé log



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 réponses à « NOUVEAU : Des champignons « magiques » pour votre cerveau »

  1. Suryadevi says:

    Oui c’est bien intéressant tout cela et vous auriez pu aussi ajouter le cordyceps qui permet une plus grande captation de l’oxygène ce qui a été démontré par les athlètes chinois; et quant à la prise de psilocybine, elle génère des états modifiés de conscience qu’il est important d’apprendre à naviguer; il y a donc des précautions à prendre d’une part lorsqu’elle est ingérée tel qu’être à jeun ou après un jeûne court et surtout dans un environnement sécurisant et calme si possible en extérieur (jardin ou pleine nature) d’autre part elle génère un certain type de toxines donc il est important -d’une part d’espacer les prises de plusieurs jours ou semaines ou mois suivant les individus pour éviter l’effet cumulatif de ces toxines qui entraînerait d’autres effets indésirables contre productifs et -d’autre part de ne pas oublier d’aller déloger ces toxines le lendemain ou dans les trois jours suivant avec une décoction de fenugrec pas très agréable au goût mais indispensable pour régénérer l’organisme à tous les niveaux.

  2. Fatima Achour says:

    Bonjour
    Dans votre lettre du 7 août, vous parlez de champignons, et ce qui a retenu mon attention, c’est le psilocybine, mais où peut’on trouver ce produit,j’habite à montréal, mon fils souffre depuis très longtemps de cette maladie, et mon Dieu,, comme ce produit pourrait l’aider, et vivre enfin une vie décente. J’attends votre réponse avec impatience, et aussi bravo et merci bcp pour vos lettres,je n’en rate jamais une, merci à l’infini.
    Fatima

  3. Vm says:

    Wikipedia
    La psilocybine est un hallucinogène. Elle modifie les perceptions de celui qui en consomme et peut, par exemple, induire des distorsions visuelles, auditives, donner une impression de fusion entre différents sens (synesthésies), provoquer un état euphorique, extatique, etc.

    L’ivresse lors de fortes doses est caractérisée par des visions extraordinairement colorées, en mouvements kaléidoscopiques où l’usager peut se perdre dans un monde imaginaire[10],[11].

    Les effets incluent des troubles de l’humeur, des sensations de détachement physique, .

    Les effets incluent des troubles de l’humeur, des sensations de détachement physique, une mydriase accompagnée quelquefois de nausées[12]. La psilocybine a un effet inhibiteur sur les processus cognitifs et affectifs dans le cas d’émotions négatives, effet lié à son action sur l’amygdale [13].

    Dans le cas d’un bad trip, les effets seront plutôt négatifs, l’euphorie et l’extase pouvant laisser place à l’angoisse et la peur.

    La psilocybine ne provoque pas de dépendance physique, et sa toxicité somatique est quasi nulle.

    En revanche, comme toute substance hallucinogène, elle peut être la cause d’accidents psychiatriques graves et durables, parfois dès la première prise. On parle alors de « syndrome post-hallucinatoire persistant », à savoir angoisses, phobies, état confusionnel, dépression voire bouffées délirantes aiguës. Toutefois, pour cette substance comme pour la mescaline et quelques autres « drogues », les témoignages d’usagers insistent souvent sur une dimension très mystique des expériences. Il est même démontré actuellement par des recherches modernes, que la psilocybine, prise dans un cadre médical, permet de traiter des troubles obsessionnels compulsifs, les algies neuro-vasculaires de la face, la douleur et l’anxiété des patients atteints d’une maladie grave à un stade terminal, et permet la survenue d’expériences spirituelles ayant des retombées positives durables dans la vie des individus[14].

  4. Anne FOSTER says:

    Bonjour Monsieur Bazin

    J’avoue que je suis étonnée par votre lettre de ce jour. Je connais peu de choses sur la psilocybine mais j’en sais assez pour savoir que ce produit est hallucinogène et interdit par la loi. Ce qui est plus grave c’est que vous en parlez comme s’il s’agissait d’une simple tisane.

    Par curiosité, je suis allée sur Internet et j’ai découvert qu’on peut se faire livrer un kit pour faire pousser ces champignons dits « magiques » moyennant une somme relativement modeste. Mais comment savoir si le fournisseur est sérieux.? Et puis, une fois qu’on a fait pousser ces champignons, quelle quantité consommer? C’est jouer à Mickey mouse habillé en Merlin l’enchanteur! Quand j’étais aux Beaux Arts dans les années ’60, le LSD a peut-être fait des merveilles pour l’imagination des artistes, mais il a aussi fait des ravages rendant les plus fragile schizophrène, paranoïaque ou accro.

    Votre légèreté me dépasse. Vous devriez, au moins, mettre en garde vos lecteurs afin de les dissuader de faire les apprentis sorciers.

    Cordialement,
    Anne Foster.

  5. Merci docteur pour cette information j’ai 82 ans et je vois souvent des amis qui perdent la tête et cela me fait peur donc nous sommes avec vous tenez nous informe cela nous redonne du moral
    Recevez l’expression de notre gratitude

    J.BOURGEOIS

  6. Bjr
    Difficile de s’y retrouver dans toute cette prose qui finit immanquablement par nous proposer du consumérisme ! on remplace l’industrie pharmaceutique traditionnelle par une autre industrie … Je retrouve, bien sûr, des affirmations dont je peux attester des sources mais…. trop, c’est trop ! et on finit par ne plus vous suivre et douter !

  7. siegl says:

    J’apprécie vivement vos courageux articles car bien que quelquefois nous soyons au courant d’autres possibles, ce n »est pas rien de « dénoncer » le souci constant de profit de Big Pharma. Cela permet au moins d’essayer et de faire connaître au plus grand nombre d’entre nous que la réalité n’est pas celle qu’on voit le plus, et je veux rêver que le temps nous offrira d’authentiques sorties quand le problème de l’éternisation sur terre aura été résolu !

  8. magny says:

    bonjour, je viens de lire votre document sur les champignons.
    je voudrais savoir où contacter un thérapeute qui pourrait me soigner avec la psilocybine des champignons.
    auriez vous la gentillesse de me communiquer ses références . Paris, Amiens, Beauvais,….

  9. Genevieve cléda says:

    Bonjour et merci.
    Je suis psychologue et psychothérapeute depuis plus de 20 ans. Votre article, ainsi que d’autres ayant traité d’outils que je connais très bien pour les utiliser, comme l’hypnose, la relaxation, … me permettent d’évaluer à partir de mon expérience, ce que vous avancez.
    J’utilise ce chemin pour me situer dans les autres champs que vous abordez mais, qui sont inconnus de ma pratique.
    Et je suis sincèrement confirmée, nourrie, percutée et motivée par l’ensemble de votre production.
    C’est extrêmement précieux dans ce monde si peu critique et tellement normé.
    Je me demande comment vous faites pour exercer cette forme de militantisme. Bien adaptée à notre monde actuel!
    Merci. Puissiez vous continuer et garder la ligne si difficile de l’équilibre et de la juste mesure. La crédibilité en dépend.
    Par ailleurs , il naît des attentes, des espoirs, des demandes de certains de vos commentaires.
    Qui ne peuvent recevoir de réponse car vous informez, dénoncez, mettez en garde et vous ne pouvez pas toujours apporter l’action concrète qui permet au lecteur d’intégrer dans sa vie votre propos. Par exemple dans ce cas ci,n’y a pas l’adresse d’un soignant ni le nom d’une boîte contenant le bon dosage pour le champignon qui soulagera la dépression, la schizophrénie, la bipolarité…. bref la souffrance bien réelle et quotidienne du lecteur.
    Frustration, peine, déception, ou colère?
    Vous montrez un chemin possible, le paysage sur ce chemin est décrit mais hélas, nous devons rester sur le carefour. Faute d’accès. Oui. C’est encore l’étape du militantisme.
    Espérons, sincèrement, que l’action que vous conduisez finira par produire les changements accessibles dans notre quotidien.
    Cette action, comment lui donner plus de force? Plus de poids? Plus de concret?
    Pourtant, il faut continuer.

    Genevieve

  10. Schl'enfer aline says:

    Ou se procurer ces traitements??? (Gélules je pense ? ?)…merci

  11. LOSTANLEN says:

    Article passionnant fait d’une analyse pleine d’intelligence et de bon sens. Cette découverte ne peut passer inaperçu et je pense que quelque soit le frein apporté par les lobbys pharmaceutiques la découverte de la psilocybine connaitra la gloire tout comme la pénicilline l’a connue en son temps.

  12. Francis says:

    En lisant cette article, moi aussi, il m’ est venu à l’idée que la psilocybine devrait être essayée contre l’autisme, puisque c’est un problème de connections neuronales.

  13. Danielle QUEVAL says:

    Mon mari est dépressif depuis 2014 cela serait bien si nous pouvions le soigner avec ce champignon.

  14. delage says:

    qu’elle avancée pour la science ,car cela est vrai big pharma devra mettre la clef sous la porte ,mais je ne porte pas peine pour eux ,ils retomberont sur leur pieds bien a vous

  15. Rosalia Brito da Silva says:

    Bonjour. C’est bien beau tout ça mais où trouver ces champignons?

  16. Ricard says:

    merci Mr. Bazin, je trouve que le Monde entier, devrait être au courant de cette découverte de la médecine, aussi, je vous encourage vivement à diffuser cela sur tous les réseaux sociaux, afin que le maximum de gens soient au courant et finissent par peser sur le lobby pharmaceutique (effet boule de neige

  17. PERRIN says:

    C’est bien joli de nous donner ce merveilleux article sur les champignons magiques ,espoir énorme, et patatras à la fin de l’article ,déception, il ne faut pas le prendre seul ,mais aucun conseil pour trouver quel thérapeute peut le prescrire…..je lis vos articles et votre revue depuis plus d’1 an ,pourquoi ne pas aller au bout…..
    Cordialement

  18. Merci pour cette précieuse information. Pouvez-vous me donner le nom d’un médecin qui accepte de faire un suivi avec de la psilocybine en France ou à l’étranger?
    Mon mari souffre d’une dépression sévère depuis 9 ans et rien n’y a fait. Il passe par des moments épouvantables….
    Merci pour ces éventuels renseignements
    Très cordialement

  19. cecilio says:

    hola, pour vous dire qu’il y a 42 ans j’ai mangé 4 champignons magiques avec de la confiture en attendant le bus pour retourner a Tegucigalpa avec une amie.
    pour vous epargner du temps, j’ai passer toute la nuit sur un trip qui m’a fait voir mon existence d’une maniere completement diférente et je me suis reveillé debout dans ma chambre. meme chose avec ma copine.
    depuis cette nuit la j’ai arreter de fumer, de boire, de draguer, de paresser et j’ai commencer a mettre de la spiritualité dans ma vie. meme année j’ai commencé a me mettre a la medecine naturelle et voila 42 ans apres je continue avec la medecine naturelle, nutricion… et je ne suis jamais revenu a ma vie anterieur et je n’ai jamais remanger des champignons. Ici ils sont tres commun a l’époque des pluies. Ils poussent dans les bouses de vaches.
    Ma copine elle a flipé. elle est miskite et tres sensible.
    Voila je donne miles de gracias aux elementaux des champignons qui m’ont ouvert les yeux sur le but de mon existence.
    saludos
    cecilio

  20. Laura says:

    Bonsoir,

    Ce champignon est-il indiqué dans le traitement de la dépression des personnes bipolaires pour lesquelles la prise d’antidépresseurs accentue le risque de suicide? Des études ont-elles déjà été menées à ce sujet?
    Merci pour votre retour et pour votre article.

  21. bonsoir vous pensez bien que cela m’interpelle car ma fille a été en psychiatrie pour psychose et le ttt qu’elle a bousille le cerveau donc e me renseigne de tous cotés pour voir quels sont les méthodes naturelles ..

  22. Fonty says:

    Dommage que vous nous ramenez toujours dans le giron des médecins qui bien souvent n’y croient pas
    Vous pouvez en prendre mais faut pas…..
    C’est bien on sait que ça existe
    Désolé
    F Fonty

  23. Michel CAROFF says:

    Merci pour la communication de cette avancée dans les moyens de lutte contre les ravages de la dépression.
    Comment est -il possible d’en faire l’essai ? Existe-t-il des thérapeuthes dignes de confiance en mesure de guider les patients qui souhaiteraient tenter cette voie ?

  24. DELARUE says:

    Je trouve cet article très intéressant mais qu’en est-il des personnes allergique aux moisissures et donc aux champignons? Merci beaucoup

  25. Françoise Tavares says:

    Merci pour cet article
    Si on considère que l autisme est un trouble des connections neuronales ( hyperconnection ou déficit de connections) est ce que la psylocybine pourrait rétablir les bonnes connexions et favoriser enfin une amelioration de cette maladie handicapante qui de surcroit est en augmentation ?
    Ou s adresser pour obtenir le produit et vers quel thérapeute se diriger ?

  26. Divet says:

    Bonjour,

    Est-ce que les « champignons magiques » pourraient être bénéfiques pour guérir de la maladie de Parkinson ?

    Merci pour vos lettres,
    Bien à vous, Marie-Noëlle

  27. Alexis says:

    J’ai bien reçu toutes vos lettres et je suis ravie de prendre connaissance si Ilya un bon produit pour la dépression je pense le trouver en pharmacie et voir un thérapeute pour ma fille , merci.

  28. vuillermoz says:

    Bonjour, merci pour ces révélations, mais ce qui m’interpelle c’est le pourvoir des champignons a reconnecter le cerveau en exploitant d’autre zones de celui ci, alors pourquoi ne pas exploiter cette piste pour les malades attend de Alzheimer ou est ce encore une maladie « programmée ». Cordialement

  29. Solente says:

    Bonjour. Cette information est très sympathique mais comment se procure-t-on ces 2 doses de psilocybine? Est-ce que je vais voir mon médecin traitant en lui demandant de me faire une ordonnance? Le produit est-il disponible dans les pharmacies? À qui doit-on éventuellement s’adresser pour bénéficier d’un encadrement lors de la prise des doses de psilocybine? Sans réponses à ces questions vous conviendrez que l’information reçu est de peu d’utilité . Merci d’avance

  30. JEAN-MARIE says:

    Bonjour,
    Ces champignons seraient-ils bénéfiques à un Schizophrène?
    Merci d’avance,
    Cordialement

  31. Courteille Nicole says:

    Vous ne parlez pas du prix élevé de ces champignons.

  32. alexandra says:

    bonjour, je suis convaincue des bienfaits des champignons « magiques », cependant ni mon medecin traitant ni mon homeopathe ne connaissent leur utilisation… Vous conseillez d’être suivi par un médecin pour les utiliser mais vers qui puis je me tourner?Je vis à Marseille ,une grnde ville donc,y a t il une chance que je trouve quelqu un pour m’aider?
    merci pour votre lettre ,j apprends tous les jours et surtout je transmets!

  33. Susan says:

    Il y a beaucoup de possibilite mais comment la publique generale (comme moi meme) peut avoir acces ? Comment trouver les specialists qui peuvent m’aider ?

  34. Merci infiniment pour tous ces articles qui nous permettent de découvrir d’autres solutions que le chimique, bien sur en étant accompagné…..
    de mon coté cela m’a permit d’aller vers les médecines alternatives réputées et aussi prometteuses dans certains domaines ou la médecine ne progresse plus….

  35. Bonjour !
    Merci pour vos précieux conseils.
    Résidant à l’étranger (Dakar, Sénégal) je dois me rendre à Paris pour contrôles médicaux (cancer du sein suivi depuis 4 ans).
    Pouvez-vous indiquer des adresses de thérapeutes (médecine chinoise), car vous conseillez de voir un thérapeute mais si l’on n’en connaît pas, c’est difficile. Bien cordialement

  36. Louise Jura says:

    A priori c’est tout de même mieux qu’un abrutissement de 25 ans aux antidépresseurs qui génèrent des suicides, des pustules puis le lithium.

    Quant au lithium, il s’agit d’une fabrique de légumes!

    Ceci alors qu’aucun contre-pouvoir médical ne nous protège devant ce type d’abus psychiatrique,

    surtout quand ce dont vous souffrez n’a rien de psychiatrique, et qu’aucun examen de médecine physique n’a été effectué avant cette mise à mort à petit feu.

    Tous des Tartuffe

  37. Dufau says:

    Très encourageant et intéressant ! Il serait bon sans doute aussi de se rappeler les travaux de Stan Grof, qui utilisa à des fins thérapeutiques un certain nombre de substances et avec des résultats certains…
    Merci

  38. anne says:

    Bonjour,
    C’est très intéressant, mais sans possibilité de mobiliser les masses. De plus, il faut beaucoup de temps pour prouver l’exactitude du bien-fondé de ces affirmations et les masses n’ont pas cette patience. Combien de ces révélations sont-elles passées à la trappe sauf pour les produits pharmaceutiques ? Bien à vous,
    Anne.

  39. Bonjour,
    A l’appui de votre article sur la psilocybine , quel fournisseur recommanderiez-vous ?
    Merci
    Patrice CONCHON

  40. SALMON says:

    Bonjour,
    j’ai lu votre article sur les champignons, en particulier la psylocybine.
    Ma question est où je pourrais me procurer ce champignon afin de vérifier les effets sur la conscience.
    Merci de votre réponse.

  41. Maryse Doess says:

    Quelle incroyable information …!
    Fantastique !
    S’il s’avère que cela puisse révolutionner le traitement d’un certain nombre de pathologies, je suppose que l’essentiel (pas simple …) concerne les médecins qui sauront s’en informer, en comprendre les tenants et les aboutissants avec précision et rigueur. Dans quels services de médecine et de psychiatrie ces produits pourront-ils être testés, par quels biais, dans quels champs de recherche, voilà toute une nouvelle aventure qui s’ouvre.
    Je suis psychothérapeute depuis 40 ans, et les souffrances rencontrées chez des patients dont la dépression avait anéanti toute la force vitale depuis des années furent et sont encore parfois de vraies gageures..
    Ne doutons pas de la puissance de Big Pharma pour empêcher la mise en pratique de cette découverte prometteuse, mais gardons la foi en la force de soignants ouverts qui sauront néanmoins dépasser leurs criminels interdits ?
    Je serai très intéressée par la suite des développements concernant cette découverte, que je ne manquerai pas de partager largement avec les collègues médecins et psychologues qui s’y intéresseront sans aucun doute.
    Merci de ce message !

  42. Van Crombrugge Yves says:

    Quel article super intéressant .
    Comme pour toutes les médecines de quelque nature que ce soit  » occidentale  »  » orientale ,  » , il faut être pris en charge par un médecin compétent dans l’alternative thérapeutique choisie .
    Gare à l’auto-médication et/ou une prise en charge par un médecin non apte à maîtriser le choix thérapeutique proposé.

  43. Delesse says:

    je lis tjrs avec autant d’intérêt les articles que vous m’envoyez. Je suis par contre assez embarrassée de la longueur démesurée. Il y a des jours que je n’ai pas eu le temps de les lire et je dois les supprimer.
    Ce qui me fait mal au coeur ….
    pourriez vous faire plus court ?
    cordialement

  44. Baeckelandt Joëll says:

    Où et à qui s’adresser dans l’immédiat pour accéder à ce champignon /psylocybine. Je serais vivement intéressée d’en savoir plus à ce sujet.

    D’avance merci.

  45. ALLIOT DIDIER says:

    Bonjour, très bonne info et commentaire, le probleme si nous savions réellement ce qu il existe et qui pourrait etre mis sur les marchés sans qu il y est derriere cet argent , la rentabilité, le profit a gogo etc etc , dommage car ce genre d innovation pourrait profiter aux plus faibles a ces peuples démunis de tout, de plus en plus nous vivons dans un monde de pourri , d argent et encore d argent cela deviens équerrent .Merci pour vos infos.
    CDT.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité