Alzheimer : avez-vous vu cette étrange réaction ?

 

« Pour ou contre le déremboursement des médicaments contre Alzheimer ? »

Je suis sidéré de voir que des médias « officiels » osent encore poser la question.

Car cela fait au moins 10 ans que tous les gens sérieux l’ont démontré :

    • Non seulement les 4 médicaments officiels anti-Alzheimer ne marchent pas : dans le meilleur des cas, leurs effets sont minimes et « cliniquement discutables », selon la Haute Autorité de Santé[1] ;
    • Mais en plus ils sont dangereux pour les patients : ils peuvent causer des fractures, des morts subites, des crises cardiaques, et des réactions allergiques mortelles[2].

Et pourtant, cela fait 10 ans :

    • Que la Sécurité Sociale continue de les rembourser, comme si de rien n’était ;
    • Que la plupart des médecins continuent de les prescrire aux malades d’Alzheimer ;
    • Et tout cela, avec la bénédiction des gouvernements successifs !

Tout récemment, la Ministre Agnès Buzyn a enfin pris la décision attendue depuis 10 ans.

Elle a décidé le déremboursement de ces médicaments inutiles et dangereux.

Avant, ils étaient remboursés à 100 % si vous aviez Alzheimer.

Au 1er août 2018, ils seront donc remboursés à 0 %.

C’est une excellente chose, même si Madame Buzyn aurait mieux fait de les retirer du marché, purement et simplement.

Mais ce qui m’a vraiment bouleversé, dans cette affaire…

…c’est la réaction des médecins et associations de patients.

Veulent-ils du mal aux malades d’Alzheimer ?

Tout récemment, près de 200 médecins (neurologues, gériatres et psychiatres) ont publié une tribune solennelle en UNE du journal Le Figaro.

Sans la moindre honte, ils demandent à la Ministre de renoncer à dérembourser les médicaments contre Alzheimer.

Je cite leur « lettre ouverte », adressée à la Ministre :

« Nous vous demandons de revenir sur cette décision qui dessert la prise en soins actuelle et future des malades en étant susceptible d’altérer la confiance que portent les patients, leurs familles et les professionnels dans les processus de décision en matière de santé. »

Pour tout vous dire, j’ai cru au départ à un « coup » monté par Big Pharma.

Mais j’ai vérifié : les médicaments contre Alzheimer sont tous « génériqués ».

Ils ne rapportent donc pas énormément à Big Pharma : seulement 100 et 150 millions d’euros par an… ce qui est une « paille » pour ces multinationales qui brassent des milliards de profits.

Alors d’où vient le problème ?

Probablement de l’ignorance scientifique de tous ces « grands pontes » de la médecine.

Je dis « ignorance », car je ne veux pas croire qu’ils savent que ces médicaments sont dangereux et qu’ils veulent quand même les donner à leurs patients.

Mais comment une telle ignorance est-elle possible, sur un sujet qu’ils sont censés maîtriser sur le bout des doigts ?

La seule explication, c’est cette citation lumineuse :

« Il est difficile pour un homme de comprendre une chose, si son salaire dépend de ce qu’il ne la comprenne pas »[3].

Et en effet, il y a un enjeu d’argent.

Si ces « spécialistes du cerveau » arrêtent de prescrire des médicaments, les patients victimes d’Alzheimer n’ont plus aucune raison d’aller les voir régulièrement !

Ce sont donc des centaines de milliers de consultations qui vont s’évaporer, du jour au lendemain… et autant de revenus en moins pour les spécialistes !

Mais à mon avis, c’est aussi et surtout une question d’honneur.

Comment admettre qu’ils ont « mal traité » leurs patients ?

Comment voulez-vous qu’ils reconnaissent publiquement qu’ils ont prescrit pendant des années des médicaments inutiles et dangereux ?

Aucun médecin n’a envie de penser qu’il a fait du mal à ses patients… c’est humain !

Et c’est la même chose pour les associations de patients !

Car figurez-vous qu’elles se mobilisent aussi contre le déremboursement !

La grande association « France Alzheimer » a même lancé une pétition contre la décision de la Ministre…

…alors que ces médicaments fragilisent les malades au lieu de les aider !!

C’est le monde à l’envers.

Mais là encore, l’explication est simple.

Les associations de patient sont financées en grande partie par les firmes pharmaceutiques.

Elles pensent bien faire, mais en réalité elles sont de simples marionnettes dans la main des « pontes » et « leaders d’opinion » liés à Big Pharma.

Il n’est donc pas étonnant que ces associations réagissent exactement comme les « spécialistes » !

Mais ce que je trouve encore plus malheureux, dans cette affaire de déremboursement…

…c’est que la Ministre a raté une occasion unique !

C’était de profiter de ce déremboursement pour proposer des alternatives efficaces !

Pourquoi ne vous parle-t-on pas des remèdes naturels qui marchent ?

Certes, les alternatives naturelles classiques ne font pas de miracles.

Mais elles sont mille fois préférables aux médicaments bientôt déremboursés !

Prenez le cas de cette plante chinoise, l’huperzine A (Huperzia serrata), qui fait l’objet depuis quelques années de recherches scientifiques intensives en Chine.

Aujourd’hui, la conclusion des scientifiques chinois est formelle : l’Huperzine A permet une meilleure autonomie des malades d’Alzheimer et améliore leur mémoire [4], avec moins d’effets secondaires que les médicaments actuels.

Une autre alternative intéressante est le ginkgo biloba. On sait depuis des années que cet arbre extraordinaire a la capacité de booster la mémoire (c’est d’ailleurs l’un des remèdes naturels le plus utilisés en Allemagne).

Aujourd’hui, il est prouvé scientifiquement que le ginkgo a des effets positifs contre Alzheimer [5], sans le moindre effet toxique connu (il faut simplement faire attention en cas de problème de coagulation, car le ginkgo a pour effet de fluidifier le sang).

Ne serait-il donc pas préférable de prescrire cette plante inoffensive plutôt que le médicament dangereux ?

Et que dire de la vitamine E ?

La vitamine qui ralentit (un peu) la maladie

Dans une étude portant sur 561 patients atteints d’une forme modérée d’Alzheimer [6], le groupe qui a reçu le médicament Mémantine n’a connu aucune amélioration.

Mais le groupe qui a reçu chaque jour 2 000 unités de vitamine E (alpha-tocopherol), lui, a bénéficié d’un ralentissement de la maladie de 20 %.

C’est un gain modeste mais pas négligeable pour les malades : cela représente environ 6 mois supplémentaire d’autonomie, sur une période de deux ans et demi.

La vitamine E est d’autant plus recommandable que ses (légers) bienfaits contre Alzheimer ont été prouvés par de nombreuses études. [7]

Et il n’y a pas que les plantes et les vitamines : certaines épices aussi sont hyper prometteuses !

L’épice multi-usage pour les malades d’Alzheimer 

Dès 2010, un essai clinique a prouvé que le safran améliorait les capacités cognitives et l’autonomie de malades touchés par Alzheimer, avec très peu d’effets secondaires. [8] [9]

Le safran est d’autant plus intéressant qu’il a un autre bénéfice inattendu : il vous redonne le moral !

Dans des essais cliniques contrôlés, le safran a fait mieux que l’Imipramine [10] et le Prozac [11], deux anti-dépresseurs « de référence ».

Or il n’est pas rare que les malades d’Alzheimer souffrent également de dépression.

Dans ce cas, on leur prescrit généralement des anti-dépresseurs, des médicaments qui viennent s’ajouter aux autres, avec tous les risques d’interactions dangereuses que vous pouvez imaginer…

Le safran paraît donc être un remède de premier choix : naturel, légèrement efficace contre Alzheimer ET les dépressions associées !

Et il existe encore beaucoup d’autres méthodes naturelles porteuses d’espoir pour les malades d’Alzheimer.

Et tant de remèdes naturels à explorer ! 

Dans cette lettre, je n’ai parlé que des remèdes dont l’efficacité a été testée scientifiquement, contre les médicaments existants, pour vous montrer à quel point il est scandaleux de continuer à autoriser la prescription de ces médicaments dangereux.

Mais si vous avez Alzheimer, il y a des stratégies encore plus intéressantes à essayer.

Je ne peux pas entrer ici dans le détail (j’y reviendrai), mais voici déjà quelques conseils de base qui ont fait leurs preuves [12] :

    • Pour ralentir la progression de la maladie, soignez votre alimentation : réduisez les sucres au maximum, évitez totalement les produits industriels, privilégiez l’huile d’olive et les aliments riches en omégas-3 ;
    • Essayez de supprimer le gluten et la caséine, ce sont des aliments pro-inflammatoires qui peuvent accélérer la maladie ;
    • Si vous aimez le café ou le thé vert, ne vous en privez surtout pas ; même chose pour le vin rouge, riche en resvératrol (un verre à chaque repas) ;
    • Gorgez-vous de myrtilles (bio), ces puissants antioxydants dont les effets positifs sur les démences séniles viennent d’être prouvés scientifiquement ;
    • Essayez deux épices, une anti-inflammatoire (curcumine) et l’autre anti-diabète (cannelle de Ceylan) dont les effets sur Alzheimer sont plus que prometteurs ;
    • Assurez-vous que vous n’avez pas la moindre carence en vitamines B, D, E, en zinc et en magnésium ;
    • Faites au moins 30 minutes d’activité physique par jour ;
    • Évitez à tout prix ces médicaments qui causent Alzheimer : la famille des anti-acides, anticholinergiques, statines et benzodiazépines ; [13] 
    • Soignez votre stress et votre sommeil (c’est le moment ou jamais de vous mettre au yoga !).

Au total, retenez bien :

    • Que vous ne devez JAMAIS prendre de médicaments chimiques contre Alzheimer..
    • Et qu’il vaut bien mieux faire appel à des alternatives naturelles, plus efficaces et sans effet secondaire.

Et surtout, sachez qu’il existe aujourd’hui des protocoles naturels complets, un peu plus contraignants mais capables d’inverser le cours de la maladie !

Je suis en train d’examiner minutieusement tout cela, je vous en reparlerai très bientôt.

D’ici là, bonne santé !

Xavier Bazin

Articles similaires

Sources

[1] Médicaments de la maladie d’Alzheimer : la HAS révèle les résultats de sa réévaluation

[2] Weight Loss Associated with Cholinesterase Inhibitors in Individuals with Dementia in a National Healthcare System, Sheffrin M et al., J Am Geriatr Soc. 2015 Aug

[3] Cholinesterase Inhibitors and Hospitalization for Bradycardia: A Population-Based Study, Laura Y. Park-Wyllie et al., PLOS Medicine, sept 2009

[4] Shu-huai Xing, Chun-xiao Zhu, Rui Zhang, Li An. Huperzine A in the Treatment of Alzheimer’s Disease and Vascular Dementia: A Meta-Analysis. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine Volume 2014 (2014), Article ID 363985. La dose recommandée est de 50 à 200 µg par jour.

[5] Ginkgo biloba and donepezil: a comparison in the treatment of Alzheimer’s dementia in a randomized placebo-controlled double-blind study, M. Mazza et al., European Journal of Neurology, May 2006. La dose efficace serait de 240 mg d’extrait par jour.

[6] Di Santo SG, Princelli F, Adorni F, Caltagirone C, & Musicco M (2013). A meta-analysis of the efficacy of donepezil, rivastigmine, galantamine, and memantine in relation to severity of Alzheimer’s disease. Journal of Alzheimer’s Disease.35:349-361

[7] La Fata G, Weber P, & Mohajeri MH (2014). Effects of Vitamin E on Cognitive Performance during Ageing and in Alzheimer’s Disease. Nutrients. 6:5453-547

[8] Akhondzadeh S, Sabet MS, Harirchian MH, et al. Saffron in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease: a 16-week, randomized and placebo-controlled trial. J Clin Pharm Ther. 2010 Oct;35(5):581-8

[9] M. Farokhnia, M. Shafiee Sabet, N. Iranpour, et al., “Comparing the efficacy and safety of Crocus sativus L. with memantine in patients with moderate to severe Alzheimer’s disease: a double-blind randomized clinical trial,” Human Psychopharmacology: Clinical and Experimental, vol. 39, no. 4, pp. 351–359, 2014

[10] Akhondzadeh, S., Fallah Pour, H., Afkham, K., Jamshidi, A.H., Khalighi-Cigarodi, f., 2004. Comparison of Crocus sativus L. and imipramine in the treatment of mild to moderate depression: a pilot double-blind randomized trial [ISRCTN 45683816]. BMC Comp. Alt. Med. 4, 12

[11] Noorbala, A.A., Akhondzadeh, S., Tamacebi-Pour, N., Jamshidi, A.H., 2005. Hydro-alcoholic extract of Crocus sativus L. versus fluoxetine in the treatment of mild to moderate depression: a doubleblind, randomized pilot trial. Ethnopharmacol 97, 281–284

[12] Dale E. Bredesen. Reversal of cognitive decline: A novel therapeutic program. Aging, Septembre 2014

[13] Voir ma lettre précédente sur les médicaments qui causent Alzheimer.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 réponses à « Alzheimer : avez-vous vu cette étrange réaction ? »

  1. Fossas says:

    Votre article m intéresse car je suis presque sûre d avoir cette maladie. D’ailleurs qui me conseilleriez vous d aller voir comme médecin dans le sud, afin de faire des tests et un traitement naturel.
    Je suis pour les médecines douces et je préfère éviter les traitements traditionnels. Merci pour votre article.

  2. Legrand Andrée says:

    Trés intéressée par des alternatives naturelles à la chimie pour traiter le « soupçon » d’Alzheimer qui affecte mon époux. Traité par patch de Rivastigmine Exelon ! Merci d’avance.

  3. Marie says:

    Mon époux, psychiatre, a participé il y a quelques années et pendant plusieurs mois, à une étude européenne sur l’efficacité réelle ou supposée des médicaments supposés lutter contre la maladie d’Alzheimer.
    Conclusion? Aucune efficacité, AUCUNE.

  4. Beaudun says:

    Lettre tres interressante. Pas trop longur et avec conseils possible a mettre en oeuvre soi meme.

  5. Oosterbaan says:

    Heureuse D’AVOIR RÉSISTER aux pressions de ceux qui voulaient prescrire à un de mes proches les médicaments contre les troubles de la mémoire.
    J’ai tjs privilégié le ginko bio , le bacopa , le romarin, et le curcuma., et les plantes de mon jardin.
    Certes les troubles persistent mais aucun effet secondaire n’ aggrave la situation. le lithium oligosol est très efficace contre les troubles de ‘humeur.
    Les paroles de notre ministre de la santé m’ont réconfortée en me donnant raison en quelque sorte.

  6. D Lombart says:

    Très intéressant votre article merci continuez de nous informer !!

  7. cher Monsieur Bazin

    Qu’il est réconfortant, en cas de souci sur l’évolution de son état, de lire des informations et conseils « désintéressés », éclairant et aidant.
    Je vous suis TRES reconnaissante
    Denise Delay ( 76 ans)
    j’ai créé en 2010 l’association signalée ci-dessous

  8. merci pour cet article trés convinquant que je ferai lire à mon médecin généraliste (assez ouvert aux médecines alternatives ) ; j ‘attends avec impatience les autres parutions sur ce sujet et sur d’autres pathologies !!!

  9. cacquevel says:

    Bonjour,j’ai mis un commentaire au sujet de ma belle mère, qui prend un médicament pour la maladie d’azlheimer, depuis 10 ans, ses fils ont arrêté les visites chez le neurologue, elle n’a pas la maladie d’azlheimer. Les tests sont toujours parfaits.depuis 10 ans. A96 ans,elle prépare ses repas ,fait son repassage. ,se douché seule. Elle a une aide ménagère 2 h par semaine. C’est absolument honteux,prochaine mise au point chez la generaliste pour le renouvellement, d’ailleurs ,elle a annoncé le de remboursement à la dernière visite, mise au point assurée, à la prochaine visite.

  10. MONRIBOT says:

    Bonsoir,
    Ma maman est atteinte d’Alzheimer depuis 2009. Ayant été sensibilisé aux diverses pathologies liées au vieillissement et en particulier sur la maladie d’Alzheimer elle a donc été dépistée très tôt. Touchée au niveau temporal et pariétal à l’époque, elle a été traitée très rapidement. Nous étions averties que le traitement n’agit pas sur tout le monde. Mais sur elle ça marche vraiment.
    Son médecin traitant a cessé son activité, il y a un an environ. Le nouveau médecin traitant a décidé de suspendre le traitement en s’appuyant sur les éléments que vous citez (Nombre de patients sont traités alors que cela ne leur apporte rien). Or pour maman ça marche et les résultats de cet arrêt ont été très rapides :
    1. Dégringolade de la mémoire, peu de discussion, elle s’enfermait sur elle-même (laissez-moi tranquille)
    2. Une apathie évidente s’est installée
    3. Une agressivité notoire s’est révélée. Elle s’est mise à taper, a essayé de mordre la kiné et les infirmiers, (refus de participer pour la kiné par ex, refus de se lever le matin, ou de prendre la douche). Elle a donné des coups de pieds à ma sœur, insultes répétées (aux aidants et à la famille), même moi je n’ai pas été épargnée. Nous ne la reconnaissions plus.
    Au bout d’une semaine, les infirmiers qui travaillent en cohésion avec le médecin ont signalé tous ces changements. Le traitement a donc été remis en place et tout est rentré dans l’ordre dans les jours qui ont suivis. Et j’ai retrouvé ma maman.
    Après 9 ans de maladie, Maman nous reconnait, elle mange seule, bien qu’elle soit déficiente visuelle et elle vit chez elle avec ma sœur qui est handicapée (âge mental 16 ans). Bien entendu, elles sont entourées, infirmier(e) matin et soir, préparation des repas et un peu de ménage sauf le dimanche. Elles vivent chez elles et sont très fusionnelles. Je ne dis pas que c’est facile tous les jours mais c’est mieux pour leur moral et de ne pas être déracinées.
    Ma maman a 90 ans maintenant et nous avons fêté son anniversaire récemment avec des amis de jeunesse, de son village, son frère, des neveux et nièce. La fête fut belle, et elle était heureuse de revoir tout ce monde. Elle a parlé avec tous, elle irradiait de bonheur et c’était beau à voir. J’espère que les choses continueront ainsi longtemps. A part cette pathologie, elle n’a ni diabète, ni cholestérol, elle a une tension de jeune fille et a bon appétit elle boit régulièrement et en quantité suffisante. Elle peut tenir une conversation simple. Bien sûr depuis quelques temps, il faut parfois répéter et elle a des soucis à la marche, mais se déplace dans la maison. Quand elle me voit elle demande des nouvelles de ma santé, de ma petite fille, donc son arrière-petite-fille, de mon mari, de ma fille…. Que demander de mieux ? Après 9 ans je trouve que cela ne marche pas trop mal et même plutôt bien. Toutefois nous sommes aidés : elle est suivie régulièrement et efficacement pour l’instant et uniquement par le médecin traitant. Le gérontologue, elle l’a vu une fois au début il y a 9 ans et c’est tout.
    Alors bien que je sois complètement d’accord avec vous quand les résultats attendus ne sont pas au RV, JE PENSE QUAND MEME QUE CHAQUE CAS EST DIFFERENT. Quand les résultats sont positifs, comme c’est le cas pour ma maman, il est important et nécessaire de continuer à rembourser. Dans le cas contraire, elle ne pourra plus se traiter, et vu ma situation je ne pourrais pas l’aider financièrement. Irions nous vers une médecine à 2 vitesses ??? celle des gens aisés et les autres ??? Bravo !
    Je suis retraitée, et ne suis ni médecin, ni du milieu médical et je ne fais pas partie d’association liée de près ou de loin à la maladie. Je ne suis donc pas influencée. Je constate simplement les faits.
    Et j’espère surtout, vous avoir donné matière à réfléchir sur la manière de mener votre combat sans créer d’injustice sociale et d’accès aux soins.
    Toutefois je reste ouverte à vos suggestions de « soins différents ».
    Bien cordialement

  11. Vagne Alain says:

    Mon épouse vient de rencontrer son Neurologue nous lui avons demandé pourquoi il continuait à prescrire de l’Aricept alors que la HAS avait demandé et obtenu le déremboursement, il nous a été répondu que compte tenu de l’état tout à fait débutant de son azlheimer, prémices de cette maladie, des résultats de non évolution de cette maladie avaient été reconnu par la prise de ce médicament.
    Me référant à l’ouvrage d’eric Muller ‘Azheimer vaincu’ nous avons optés pour une synergie alimentaire:
    – sachet de MULTIDYN senoir le matin complex multi vitaminique et d’oligo-élément
    – cuillère à café odyn un antioxidant à midi
    – sachet de Magdyn le soir préparation hautement dosée de magnésium
    qu’en pensez vous? est ce la posologie qu’il faut?

  12. Lanneau says:

    Mon mari est atteint de la maladie de Parkinson accompagnée de troubles cognitifs. Ces troubles ont été largement amoindris par les patch d’Exelon, c’est un constat. Actuellement, le gériatre qui le suit me signifie que l’Exelon lui permet de ne pas avoir d’hallucinations… et ce n’est pas le gériatre qui effectue les prescriptions !
    Que penser ?
    L’Exelon déremboursé va voir son prix augmenter, du simple fait du taux de TVA….
    Que se passera t’il pour mon mari sans ce traitement ??

  13. Madame VEREL GEO says:

    Mon mari prenait de l’Aricept , il avait des crampes, ensuite des patchs d’Exelon à 4,5 mg et 9 cela lui a valu
    un mal être quotidien. Nous avons arrêté tout cela depuis 1 an et demi et franchement il ne se porte pas plus mal. Maintenant il rencontre une musicologue et fait de la musique. Le prix n’est pas le même mais au moins il ne se drogue pas avec ces affreux médicaments.

  14. Franchement merci docteur pour tous ces renseignements mon mari a déjà stoppé les fameux médicaments qui ne servent à rien et vous le confirmez;
    tout ce qu’il y a de plus naturel est ce que je recherche pour lui. Merci. Si vous avez du nouveau merci de me le communiquer.

  15. Gayvallet says:

    Ce que je voudrais savoir c est vers quel médecin faut il se tourner pour bénéficier de la médecine douce ? Et surtout comment faire lorsque la personne est déjà prise en charge dans une maison de soins depuis 4 ans ?

  16. Geo des bois says:

    Formidable mme B enfin un ministre logique ! Faire la même chose pour les soins psy des autistes et relancer le projet qui guérit vraiment. Sortir les bons médecin s de prison pour y mettre les conventionnés à BPh. S ‘ attaquer fermement à Lyme et dérivés au lieu d’envoyer les malades en psychiatrie. Merci pour ces lettres.

  17. GHESQUIERE Claudie says:

    Bonjour, Permettez moi d’exprimer mon désaccord quant à l’inefficacité des médicaments contre la maladie d’Alzheimer. Maman est décédée il y a 5 ans de cette maladie et je dois vous dire que lorsque la maladie a été détectée par la neurologue, Réminyl lui a été prescrit. Au bout d’environ 3 jours de prise du médicament, elle s’est sentie beaucoup mieux et nous avons vu une grosse différence sur son comportement. Bien sûr, ce médicament ne guérit pas mais il se révèle efficace sur les effets, sauf bien sûr si le malade se trouve à un stade avancé de la maladie. Quant à la vitamine dont vous parlez, avant d’avoir REMINYL, on lui en a prescrit mais cela s’est révélé totalement inefficace. Maintenant je ne dis pas que les traitements naturels ne procurent pas de bien mais au même titre que REMINYL ils ne guérissent pas. L’entourage psychologique du patient joue beaucoup aussi sur les effets de la maladie. Même si nous avons été contraints de la placer dans une maison de retraite, nous allions la voir chaque jour tour à tour (ses 3 filles) et elle avait envie de vivre. En définitive, elle est décédée à 86 ans au bout d’un traitement avec REMINYL, mais elle n’est pas décédée de la maladie d’Alzheimer, mais d’une occlusion intestinale. Voilà mon témoignage qui ne se veut pas agressif, mais constructif

    Cordialement

    Claudie GHESQUIERE

  18. Decruejouls says:

    Comment pouvez vous affirmer de tels commentaires !!
    Je suis aidante auprès de mon époux diagnostiqué en 2007 à l’age De 57ans et je peux affirmer que grâce à son traitement on a une stabilisation j’ai pas dit guérison mais une vie à peu près normale
    L’annonce du de remboursement l’a profondément touché et voilà ce qu’il m’a dit
    (Si on les emmerdent ils n’ont qu’à nous piquer)
    Désolée mais trop c’est trop

  19. Bonjour
    Entierement d accord avec vous.
    Tous ces medicaments ne font que nous detruire.
    J ai eu le cas avec ma mere pendant 10 ans prendre medicaments contre cholesterol alzheimer et anti depresseur sans aucun resultat
    La maladie n a fait qu empirer.

  20. Lorsque la gériatre a erescrit à ma mère, atteinte d’Alzheimer, au début de la maladie ces médicaments, ma sœur médecin, mais éloignée géographiquement, a aussitôt « interdit » à ma mère de les prendre!!!et a diminué par 2 ses anti dépresseurs etc….
    No comment!!!!!

  21. josiane says:

    bonjour,
    VOUS AVEZ RAISON IL Y A BEAUCOUP D’ALTERNATIVES NATURELLES POUR RALENTIR LA MALADIE .
    IL Y A AUSSI L’HUILE DE NOIX DE COCO, BIO BIEN SUR PRESSEE À FROID.
    DIDIER LEBAIL EN PARLE MAIS J’AVAIS DEJA LU D’OÙ VIENT CETTE DECOUVERTE.
    IL FAUT EN PRENDRE 2À 3 C. À SOUPE PAR JOUR. C’EST TRES FACILE CAR ON PEUT L’EMPLOYER EN CUISINE.
    SI ÇA PEUT AIDER !

  22. Fayolle Guy says:

    un remède de base : l’huile de coco, qui permet au cerveau de s’alimenter en sucre (un demi-verre, le matin à jeun)

  23. NONDEDEU Renée says:

    Bonjour, Enfin une excellente nouvelle. Mon mari est atteint depuis plus de dix ans et il y a bien longtemps que j’ai demandé à arrêter les traitement soi-disant anti-Alzheimer tellement ça le rendait malade. Et c’est à cause des profits des labos que ces médicaments étaient remboursés : une honte !! Et les médecins non informés, continuent de les prescrire. A quant la santé des patients avant le fric ? Merci pour ce message.

  24. très bonne analyse pertinente et juste dans tous les sens et aussi
    très bien rédigée
    « habituel » avec les lettres du Dr Bazin (proximité orthographique avec Mme le ministre!! mais aux antipodes dans l’esprit! )
    amicales confraternités Dr HEIM Bernard
    allopathe « doux »retraité en cours de « réeducation »médicale naturelle

  25. Pousset says:

    10 années de perdues ! Pourquoi cette maladie explose t’elle? Les réponses ,votre article est très clair ; ce n’est pas le bien être des personnes malades qui préoccupe mais les affaires ! Business is business ! Bravo j’attend de lire la suite

  26. Leprince says:

    Je viens de lire l’article sur le de remboursement des médicaments contre helzeimer, et vous citez des solutions d’origines naturelles, mais, déjà qu’ils ne sont pas remboursés, est-ce qu’ils se trouvent facilement ? Et à quels prix ?

  27. Pauc says:

    Grand merci pour vos lettres ! Il y a presque tout dans la nature .. mais faut chercher et trouver .Alors, merci pour ces conseils .
    Je note tout .

  28. inverser la maladie…..j en doute…
    je trouve que le combat pour cette maladie est faible et je sais de quoi je parle
    bien à vous

  29. Saurat says:

    Bonjour
    Mon Marie a un Alzheimer jeune
    Je suis très médecine naturelle et il se fait suivre par un neureulogue et un médecin en médecine parallèle
    Il prend des Omega 3 et 6 , du gilko biloba… et donepezil.
    Même si il y a un risque avec les effets indésirables il veut prendre ce médicament car c est son espoir qu il va aller mieux …comment dire à un patient qu on arrête les recherches …et l espoir pour lui c est ce qu il le maintient
    Quand je lis votre courrier , je me dis que vous n avez jamais été aidant d un malade Alzheimer
    Il continuera à le prendre car c est important pour lui de le prendre tous les jours … vaut il mieux décéder sénile et toute la souffrance que cela implique à tous ou d un arrêt cardiaque …
    je comprend tout ce que vous écrivez mais ne parlez jamais de ce que vous ne vivez pas au quotidien

  30. Emma W. says:

    Merci pour cet article honnête et génial .
    Casiment à bout de souffle nous avons tous besoin que la  » vie » prenne le dessus !

  31. M. Chevassus says:

    bonjour,
    excellent article; comment ces médicaments ignobles ont pu être ordonnés pendant si longtemps à des personnes sans défense?
    je vous cite:
    Je dis « ignorance », car je ne veux pas croire qu’ils savent que ces médicaments sont dangereux et qu’ils veulent quand même les donner à leurs patients, et bien si!
    De même pour la plupart des médicaments psychiatriques, qui ne servent pas à guérir, et notamment ceux qui conduisent au suicide. Si le suicide rate, on transforme le patient en légume, comme ça, il ne dira rien..
    Merci pour ce que vous faites, mais il y a encore pas mal de boulot!
    Bien à vous
    Louise Jura

  32. Pagès Michel says:

    Memantine,
    Ne m’en parlez pas . Mon épouse a fait trois chûtes à la suite des prises de mémantine. Une avec fractures (épaule et bras) et l’autre avec une grave blessure au bras. Vous vous en doutez, j’ai décidé de ne plus lui donner ce médicament même à l’encontre de sa doctoresse avec laquelle j’ai eu plusieurs arguments .

  33. Solange LAFOSSE says:

    Je suis entièrement d’accord avec vous : les médicaments contre la maladie d’Alzheimer sont inefficaces et dangereux : j’ai un exemple personnel avec Exélon qui’il a fallu interrompre car il provoquait de la bradycardie.
    Ces médicaments devraient être retiré du marché.
    Vous avez sans doute connaissance du protocole ReCODE mis au point par le neurologue américain Dale Bredesen. Son livre « La fin d’Alzheimer » vient de paraître en Français. Malheureusement, il est difficile de trouver un médecin fançais prêt à soigner un malade avec ce protocole !!!

  34. guidez chantal says:

    Tout est clair c’est une évidence ! Le médica ment…..

  35. guidez chantal says:

    Tout est clair c’est une évidence !

  36. Bonjour Monsieur Bazin,
    Courrier très intéressant, car les médecines naturelles me passionnent, Agée de bientôt
    67 ans, je prends chaque matin 1 sachet de Kardegic
    puis-je prendre du Gingo Biloba ? Sachez que mon père a été atteint de nombreuses années de la maladie d’alzeimer. J’étais seule et très souvent à ses cotés jusqu’à sont dernier souffle ! Alors que j’étais atteinte de Polyarthrite rhumatoïde
    en rémission, mais Fibromyalgie qui me pèse, d’où très peu de sommeil non réparateur =
    Toujours fatiguée, douleurs fréquentes, et manque de mémoire qui m’inquiète ! sans paler
    de ma colopathie, avec des diarrhées de plus en plus fréquentes, qui me privent de crudités et légumes ! Ici je ne connais pas de médecins pour
    mon cas particulier, alors que j’ai une grande peur de la maladie d’alzeimmer en plus.
    Pourriez-vous me venir en aide svp.
    Je connais bien l’homéopathie, mais pas suffisamment la phythothérapie, que je voudrais
    apprendre sur le terrain, n’ayant pu le faire plus jeune ! Vous pouvez afficher mon courrier, si celà peu servire. Continuez a nous informer, merci.
    Je souhaite une réponse, Très cordialement.
    Christine

  37. Merci pour toutes ces précisions.Mais comment faire si on prend ces médicaments depuis 5 ans?Comment arrêter le traitement?Merci

  38. FEREOL says:

    Nous donnons à notre mère de la papaye, du curcuma, et parfois on lui fait boire de l’aloès verra quand elle veut bien le boire. Merci pour ces conseils.

  39. Rosine BOURGEOIS says:

    Bouhhh! Je suis tellement triste en ayant lu votre article sur Alzheimer. Ma mère a été démente (pas de résultats positifs pour cette maladie au début), puis, après un long séjour chez ma sœur, nous avons du la placer. Les médicaments, elle en prenait depuis que je suis petite. Son adage, c’était « je mangerais le pharmacien avec mes médicaments » tellement elle en prenait. Bref, pour sa maladie, ça a été aussi des médocs. Elle n’avait eu que 2 fractures jusqu’à ses 85 ans, et tout à coup, tous ses os étaient fragilisés, on avait beau lui donner des sources de calcium naturels, rien n’y a fait… Elle est décédée en 2015 à l’âge de 86 ans. Elle me manque. Paix à son âme. Et bonne chance pour les prochains, grâce à vos articles.

  40. lamiche says:

    Dans ma Famille, du côté 2 mon Père 5 personnes sont décédées de la maladie et ont étés soignées avec des médicaments contre. Tous étaient très sportifs à haut niveau et 3 n’ont jamais été soignés avec des médicaments. Maintenant, 1 autre toujours du côté de mon Papa est atteinte et est sportive. Son métier: Maître Nageur…

  41. cacquevel says:

    Bonjour,ma belle mère 96 ans,prend un médicament pour la maladie d’alzeimer depuis plus de 10 ans,elle vit seule prépare son petit déjeuner, se douché seule, etc. A la sortie de la visite ,elle dit ,vous voulez savoir si ma tête marché , »eh bien vous ne tenez pas l’héritage demain dit elle à ses fils ».

  42. Carthery says:

    Bonjour
    J’ajoute à ces protocoles naturels le traitement en Mycotherapie de Reishi+ hericium en extraits concentrés standardisés à partir du carpophore de ces deux champignons ( pied+ chapeau).
    Ce protocole protège les fonctions neuronales, équilibre la fonction des récepteurs de la dopamine, module l’inflammation et à de surcroît une action sur la régénération de l’épithélium intestinale dégradé de fait dans ce genre d’affection.
    Bien cordialement

  43. Tison Didier says:

    Il existe des protocolesnàturels complets capables d’inverser le cours de la maladie…
    VRAIMENT ???

  44. thiebaut says:

    Ma mère a la maladie d’alzheimer . Sans me prévenir, un medecin de la maison de retraite lui a arrêté son médicament. Elle ne parlait plus et ne réagissait plus. Je ne m’en suis aperçu que 6 mois après, en colère j’ai exigé qu’on lui redonne son médicament, et une semaine après ma mère reparlait (mais des phrases incohérentes, malheureusement) et est redevenue vivante. Alors, elle n’est qu’un exemple tant d’autres. Elle est décédée à l’âge de 92ans, sa maladie a durée plus de 12 ans et jusqu’au bout elle a été très attentive à tout et à tous.

  45. Maugain says:

    Bravo monsieur Hervé Bazin pour vos combats!
    A quand une lettre sur l ostéoporose des femmes?

  46. Jacqueline Tarragoni says:

    Bonjour à vous,
    Il n’y a aucun médicament pour Alzheimer. En Suisse 3 qui sont dit » de confort » pouvant ou pas, freiner la maladie pour un temps…pour avoir été confrontée â ce genre de maladie pendant 12 ans . La recherche avance très doucement et la vie continue à travers la démence…quel drame. Un deuil blanc pour la personne qui accomagne. Face à notre propre mort il nous faut continuer et dans le regard de l »Autre tout passe et c » est la seul communication, courage à tous et toute

  47. Je suis entièrement d’accord avec tous vos sujets. Mais il existe un livre : « nous sommes tous des cobayes » (je ne me souviens plus le nom de l’auteur) mais c’est exactement ce que nous sommes tous pauvres êtres humains entre les « pattes » de ces gros bourgeois Big Pharma. Je suis entièrement pour la médecine NATURELLE. Mais elle coûte cher et je n’en ai pas les moyens. Merci de vos lectures très appréciables

  48. Sandrine Perez says:

    Bonjour,

    Je pense que les médicaments en question, ils continueront à la les prescrire. Pour les gens en hospices à cause de leur faible revenus et de leur maladie, c’est vécu comme une catastrophe. Je suis au RSA et je me suis occupée de ma mère atteinte d Alzheimer pendant des années, j’ai dû la mettre en hôpital car j’ai 50 ans et je ne pouvais plus m’en occuper, tant physiquement, que moralement, je n’ai pas d’argent pour lui payer son traitement. Je pense qu elle ne pourra plus se faire soigner. Elle a 93 ans, et je trouve triste qu elle reste dans son état jusqu’à sa mort….

  49. alessandro pendesini says:

    Bonjour
    « Probablement de l’ignorance scientifique de tous ces « grands pontes » de la médecine.
    Je dis « ignorance », car je ne veux pas croire qu’ils savent que ces médicaments sont dangereux et qu’ils veulent quand même les donner à leurs patients.
    Si ces « spécialistes du cerveau » arrêtent de prescrire des médicaments, les patients victimes d’Alzheimer n’ont plus aucune raison d’aller les voir régulièrement !
    Ce sont donc des centaines de milliers de consultations qui vont s’évaporer, du jour au lendemain… et autant de revenus en moins pour les spécialistes ! »
    Voila qui est pertinemment bien dit !!!

    A noter que (sauf quelques rares exceptions) ni les médecins, ni les hôpitaux, ni les pharmaciens, ni le corps soignant et surtout, surtout les multinationales pharmaceutiques N’ONT AUCUN INTERÊT A QUE LES GENS SOIENT EN BONNE SANE’…….Ne cherchez pas ailleurs, c’est cela la triste réalité !
    A P

  50. Je ne verrai sans doute jamais la chute de ces lobys assoiffés de fric, pas du tout soucieux de la santé du monde et de la préservation de la planète, étant donné que j’ai déjà 85 ans, mais je garde l’espoir d’une révolution humaine contre ces assassins dominateurs et par conséquents surpuissants devant qui TOUS les gouvernements se plient par obligation ou par intérêt aussi.

  51. Marie Laurence Harmenil Ega says:

    Bonjour,
    Un grand merci pour ces informations. Mais pourriez-vous me communiquer des coordonnées de médecins spécialistes qui pratiquent ces traitements. J’habite le Var et j’ai aussi des contacts en Région Parisienne.
    Merci par avance.

  52. TORREJON-BECKER Chantal says:

    Bonjour. Dans votre lettre vous indiquez ce qu’un malade ayant cette pathologie devrait prendre en lieu et place des médicaments prescrits. Or, quand j’en ai parlé au neupsychologue de ma mère qui l’a suit depuis 5 ans, j’ai été « remise à ma place ». Donc ne sachant pas où et comment je pourrai me procurer les différents produits que vous citez, pourriez vous me l’indiquer? Voir des noms de medecins que je pourrai rencontrer pour qu’ils me fassent ce genre de prescription? Me préciser le protocole dont vous parlez? J’habite en banlieue parisienne. Merci pour vos lettre passionante et de votre retour à mon message

  53. BAILEN says:

    Bonjour et merci pour ces informations. Je n’ai jamais voulu de traitement pour la maladie de ma maman. J’essaie de bien équilibrer ses repas, de l’accompagner avec le plus d’amour possible, de la faire marcher même si c’est compliqué, de la faire boire régulièrement, de lui raconter les choses de la vie de tous les jours, de lui donner de l’homéopathie pour l’apaiser, voilà. Pour le moment, tout cela marche très bien et demain…demain sera un autre jour. Bien cordialement

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité