Black mould on wall closeup

Alerte : y-a-il des TRACES NOIRES sur le mur de votre chambre ?

Ces toxines, vous ne pouvez pas les voir à l’œil nu.

Vous pouvez rarement les sentir.

Mais elles sont là, peut-être dans votre maison.

Et si c’est le cas, vous avez intérêt à agir vite :

Car ces toxines sont capables de provoquer d’innombrables problèmes de santé – asthme, allergies, sinus encombrés, fatigue chronique, sensation de brouillard, trous de mémoire, nausées, vertiges, douleurs musculaires et articulaires, irritation, troubles de la vue…

Et au bout d’un certain temps, elles peuvent même contribuer à vous fabriquer un Alzheimer ou un Parkinson !

Je veux parler des toxines libérées dans l’air par les moisissures.

Les autorités sanitaires américaines et européennes commencent enfin à s’inquiéter…

…mais on est encore très loin d’avoir réalisé l’ampleur des dégâts !

Vous allez comprendre dans une seconde pourquoi c’est une bombe sanitaire.

Mais d’abord, je voudrais casser un mythe trop répandu : non, les moisissures ne se développent pas seulement dans les logements insalubres !

Le couple de stars le plus riche au monde frappé par les moisissures !

La preuve la plus éclatante, ce qui est arrivé au richissime couple de chanteurs, Beyoncé et Jay-Z.

Ils viennent d’acheter une maison en Californie à 90 millions de dollars – ce qui vous donne une idée de leur fortune.

Pourtant, leur luxueuse maison d’avant, à Beverly Hills, était contaminée par des moisissures dangereuses !

Tellement contaminée, que le célèbre chanteur Jay-Z en est tombé malade[1] :

« Dans notre maison précédente, il y avait de la moisissure dans le mur et nous n’en savions rien… Je suis rarement malade et j’ai été malade pendant deux, trois semaines ».

Finalement, Beyoncé et lui ont demandé à une entreprise spécialisée d’inspecter leur maison de fond en comble… et c’est comme ça qu’ils ont découvert ces moisissures cachées !

Enceinte de jumeaux, Beyoncé était terrifiée par le risque que ces moisissures faisaient courir à leur santé…  et le couple a immédiatement déménagé dans un hôtel, le temps de trouver une nouvelle maison[2].

Vous voyez, absolument personne n’est à l’abri.

Selon l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI), 15 % des foyers présentent des contaminations visibles[3].

Mais beaucoup d’autres ont des moisissures dans des zones « non apparentes » : derrière les meubles, les revêtements ou à l’intérieur des parois.

Une catastrophe sanitaire encore trop sous-estimée 

Pendant longtemps, les médecins ne se sont pas intéressés à ce sujet.
Mais les études scientifiques commencent à s’accumuler :

    • Une vaste enquête à Taïwan a montré que la majorité des cas d’asthme allergique des enfants étaient causés par les moisissures des salles de classe[6] !
    • Des scientifiques ont montré que les toxines libérées par les moisissures pourraient favoriser le développement de la maladie de Parkinson, en interférant avec la dopamine produite par le cerveau[7] ;
    • Le syndrome de fatigue chronique est désormais associé au « syndrome de l’habitat malsain », causé par les toxines de moisissure[8] ;
    • Le grand pionnier de la recherche contre Alzheimer, le Dr Dale Bredesen, alerte contre les dangers pour le cerveau des mycotoxines produites par les moisissures[9] ;
    • Une étude américaine a lié les moisissures toxiques aux troubles de l’humeur et même à de franches dépressions[10] !

Pour le grand spécialiste du sujet, le Dr Ritchie Shoemaker, ces toxines sontmême plus dangereuses que les pesticides et les métaux lourds.

Voici pourquoi :

Mais pourquoi sommes-nous mis en danger par ces toxines ???

Les toxines de la moisissure sont des champignons… un peu spéciaux.

S’ils sont si répandus aujourd’hui, c’est sans doute à cause de la chimie à outrance des années 1970.

À cette époque, on a commencé à répandre des fongicides (pesticides anti-champignons) un peu partout : dans l’agriculture, bien sûr, mais aussi dans certaines peintures.

Et c’est ainsi que les champignons sont devenus plus agressifs !

Vous savez que les terrifiantes « super-bactéries » sont apparues à cause de l’utilisation massive d’antibiotiques.

Eh bien c’est le même problème : à force de massacrer les champignons à coups de fongicides, de nouveaux champignons plus toxiques sont apparus et ont infesté notre environnement[11].

Heureusement, la plupart des gens se remettent sans problème d’une exposition à ces champignons : leur système de détoxification est capable de repérer ces toxines et de les éliminer normalement.

Le drame, c’est qu’une minorité d’entre nous est génétiquement vulnérable.

Pour le spécialiste du sujet, le Dr Shoemaker, 1 personne sur 4 est à risque de problèmes de santé chroniques en cas d’exposition à ces toxines !

Pourquoi ? parce qu’un quart de la population a des gènes HLA qui l’empêchent de reconnaître et se débarrasser de ces toxines : celles-ci restent alors dans le corps et déclenchent un « syndrome de réponse inflammatoire chronique »[12].

Voilà pourquoi il est très important d’agir maintenant pour ne pas prendre de risques inutiles !

Première action : une inspection générale !

La priorité, c’est de faire un examen minutieux de votre maison ou appartement, à la recherche de petites taches noires de moisissure.

Faites tout particulièrement attention aux endroits ci-dessous[13] :

    • au sous-sol,
    • sous l’évier de la cuisine ou de la salle de bains,
    • sur le mur ou le plancher adjacent à la baignoire ou à la douche,
    • sur le bord inférieur des fenêtres,
    • dans les placards,
    • et tous les autres endroits humides dans la maison.

Si vous détectez des moisissures en grand nombre, faites rapidement appel à un professionnel.

Vous pouvez aussi agir par vous-même en asséchant les surfaces contaminées et en les désinfectant avec du bicarbonate de soude.

Toutefois, il y a un geste à ne surtout pas faire : c’est de frotter les moisissures à sec, car vous risquez de disperser les toxines dans toute votre habitation !

Deuxième action : la chasse aux moisissures !

Après votre inspection générale, ne vous réjouissez pas trop vite si vous ne voyez rien… car les moisissures peuvent se cacher à l’intérieur des murs.

Voilà pourquoi il est impératif de suivre ces quelques règles basiques contre ces toxines :

D’abord, aérez bien tous les jours, au moins 10 minutes par jour – avez-vous déjà entendu dire que l’air intérieur est 10 fois plus pollué que l’air extérieur ?

Eh bien c’est vrai, alors n’oubliez jamais d’aérer abondamment !

Ensuite, faites très attention à l’humidité de votre logement – les champignons adorent ça ! N’hésitez pas à acheter un appareil qui mesure l’humidité (cela coûte entre 10 et 50 euros), et veillez à ce que toutes vos pièces affichent des taux d’humidité compris entre 30 et 50 %, jamais au-dessus ! Prudence aussi si vous faites sécher vos vêtements dans votre logement ou si vous avez des plantes d’intérieur.

Pour la même raison, évitez les moquettes et tapis dans les zones humides (salles de bains, cuisine, buanderie)… et installez si possible des ventilations mécaniques dans ces pièces-là.

Enfin, si vous voulez prendre les meilleures précautions, vous pouvez installer dans votre logement un filtre à air de qualité HEPA, qui élimine toutes les particules polluantes ultra-fines, y compris les moisissures. Et bien sûr, vous pouvez aussi utiliser un bon diffuseur à huiles essentielles pour assainir régulièrement votre habitat !

Voilà pour la prévention « mécanique ».

Mais il est tout aussi important de renforcer votre système immunitaire, pour le rendre plus fort contre ces toxines[14] !

Troisième acte : renforcez votre corps ! 

Et comme toujours, cela passe d’abord… par la nutrition :

Les probiotiques (complément alimentaire ou aliments fermentés) sont précieux, car les « bonnes bactéries » de votre intestin tiennent en respect les « mauvais microbes » telles que les moisissures et les levures.

Pensez à consommer de l’ail régulièrement, c’est un des plus puissants nutriments antifongiques. Il nettoie en plus les voies respiratoires et stimule votre système immunitaire ! Privilégiez l’ail cru entier (réduit en jus avec un presse-ail ou un extracteur)… et tant pis pour vos rendez-vous galants !

Saupoudrez vos plats de gingembre et de piment de Cayenne, ce sont deux autres « superaliments » précieux pour votre santé générale… et contre les mycotoxines en particulier !

Avec tout ça, vous devriez être enfin protégé contre ces méchantes moisissures !

Et souvenez-vous : ce n’est pas parce qu’on ne vous en parle pas à la télé que cela n’existe pas !

Les grands médias finiront par en parler, bien sûr… mais ce sera dans 5 ou 10 ans… et ce sera trop tard pour certains d’entre nous !

Alors gardez de l’avance !

Sources

31 commentaires

simon 21 juin 2018 - 14 h 04 min

merçi pour l’information je vais y faire la chasse

Répondre
deutsch 21 juin 2018 - 13 h 39 min

Je souhaiterais que l’on m indique des professionnels sérieux en mesure de venir détecter chez moi ces vilaines moisissures merci

Répondre
Anne 21 juin 2018 - 13 h 33 min

Eh bien voila la reponse a tous les maux de cette humanite.. a quoi bon en savoir plus desormais que la cause de toutes les depressions et maladies inflammatoires est identifiee?
Inflammatoires et meme genetiques, bravo!! Vous pouvez donc arreter d informer, il n y a plus rien a dire et surtout, que se construisent beaucoup d immeubles en verre et aluminium pour remplacer tout ces habitats vestustes… on s en fiche des millenaires précédentes, pourvu que la solution soit la!!
Appel aux promoteurs qu ils viennent sauver l humanite car meme les hotels dans les « relais et chateaux «  n echappent pas aux spores…

Répondre
Kister Jean-Louis 21 juin 2018 - 11 h 48 min

Merci à vous Monsieur d’apporter au pauvre peuple ignare et conditionné par des médias « à la botte » des informations précises et surtout utiles dont nous avons déjà pu, à maintes reprises, en juger la véracité.
Le monde honnête devrait vous délivrer le prix Nobel de « Bienfaiteur de l’humanité »
Encore Grand Merci de vos Belles Lettres
Très cordialement
Jean-Louis Kister (un vieux de la vieille qui sait reconnaître les bons fruits et ceux qui sont pourris)

Répondre
Maria Sens 21 juin 2018 - 9 h 55 min

Grand merci pour tous les bons conseils que j’ai
déjà reçus!

Répondre
Rosenthal 21 juin 2018 - 8 h 10 min

Bonjour
Vous suggerez de s’adresser à un professionnel pour ces problemes de moisissure. Mais quel genre de specialiste faut-il chercher? Un simple plombier ou peintre sont ils capables de résoudre cela ou bien y a t il des personnes plus spécialisées?
À t on une chance d’en trouver en province?

Répondre
Boissinot 21 juin 2018 - 7 h 51 min

Article très utile. Dieu merci, j’applique déjà tout ce que vous préconisez mais j’ignorais que c’était aussi important. En plus chez moi, le taux d’humidité est plutôt bas, ce qui a également ses inconvénients, d’ailleurs. Un grand merci.

Répondre
Hélène 21 juin 2018 - 5 h 38 min

Bonsoir ou bonjour,
Tout ceci est bel et bien bon mais ça dépend un petit peu d’où on vit. Je vis en Martinique où le taux d’humidité est bien supérieur à la métropole (moins pire qu’en Guyane il est vrai). Chez moi ça va c’est au niveau de la mer et très rarement dans le nuage, mais sur le morne à 5 km de chez moi c’est pas la même. Effectivement dans le studio de danse de mon amie chorégraphe certaines traces noires s’installent sur les murs. La seule solution est de passer du grésil dessus et une peinture à laquelle on rajoute un fongicide (naturel de préférence). Chez elle quand il pleut le papier ressemble à du sopalin au point de vue texture. Mais il existe plein de solution naturelles venues des pays tropicaux, fumigation par exemple de plantes qui absorbent l’humidité. Mais bon c’est pas pareil que dans un immeuble parisien c’est certain.

Répondre
Guay Jeannine 20 juin 2018 - 22 h 32 min

M. Bazin

Merci pour cette alerte à la moisissure.Je souligne que vous avez toujours des lettres très pertinentes
et utiles.Continuez votre participation à la santé des gens, c’est important pour la période que nous vivons.
Jeannine

Répondre
Lilia 20 juin 2018 - 19 h 10 min

Je voulais juste vous remercier de renseignements si importants, qu’on ne le connait pas toujours. Merci beaucoup

Répondre
1 2 3 4

Répondre à sonnieye Annuler la réponse