Dr-Good-Daily-BAZ

Jeûne : la dernière BÊTISE du « médecin préféré des Français »

Michel Cymes est l’animateur télé préféré des Français.

Mais Michel Cymes est aussi… médecin.

Dès qu’il s’agit de parler « santé », le Dr Cymes est partout :

  • Il a animé pendant 20 ans le « Magazine de la Santé » sur France 5 ;
  • Il a une chronique médicale sur RTL à une heure de grande écoute ;
  • Il continue d’animer « Les pouvoirs extraordinaires du corps humain » sur France 2.

Et il a même un « journal » de santé à son nom, « Dr Good ».

Il est vrai qu’à première vue, il est sympathique, drôle, voire gentiment provocateur.

Le seul « petit » problème…

… c’est qu’en matière de santé, il a une fâcheuse tendance à dire de grosses bêtises.

Petit palmarès des plus grandes « énormités » du Dr Cymes

Je ne jette pas la pierre au Dr Cymes pour avoir pris de la drogue pendant ses études de médecine.

Tout le monde peut faire des erreurs de jeunesse… même si la façon dont il en parle aujourd’hui est tout de même un peu troublante :

« En première année de médecine, très peu d’étudiants prennent des substances illégales. Parce que vous ne connaissez pas très bien la médecine et que vous ne savez pas ce qu’il faut prendre ou pas. Mais moi, je reconnais aujourd’hui que pour préparer l’internat, c’est à dire en sixième année de médecine, j’ai pris des amphétamines ».[1]

Non, ce que je lui reproche, ce sont ses déclarations et conseils qui font du mal aux patients :

Cela commence par une grosse ânerie sur la nutrition :

  • Selon lui, « aucune preuve scientifique montre que le ‘sans gluten’ améliore l’état de santé »

Ce mépris pour le « sans gluten » me paraît irresponsable quand on voit le nombre de personnes qui ont eu la sensation de revivre dès qu’elles ont supprimé le gluten.

Et la science a compris pourquoi. Il se trouve que la gliadine du gluten produit un effet désastreux sur votre intestin : il le rend plus perméable, plus poreux[2].

Dans ce cas, supprimer le gluten aide à restaurer la barrière intestinale… et à retrouver la santé !

Autre énormité :

  • « Hors de la pilule, il n’est point de bonne contraception »

Non seulement c’est faux (le stérilet, par exemple, est au moins aussi efficace)…

…mais c’est oublier que la pilule augmente le risque de cancer du sein[3] et de crise cardiaque[4].

Et le pire, c’est que Michel Cymes ne s’est pas arrêté là…

Dans la foulée, il a attaqué en diffamation le gynécologue Martin Winckler qui avait réagi en écrivant ceci :

« Michel Cymes manifeste un mépris extraordinaire pour les neuf dixièmes des méthodes contraceptives et leurs utilisatrices. Comme quoi, on peut être médecin ET journaliste, et proférer des inepties en direct. »[5]

Heureusement, Michel Cymes a perdu son procès (j’espère que cela le découragera de m’attaquer en diffamation pour ma lettre de ce jour !).

Énormité suivante :

  • Il s’est prononcé en 2011 « pour le dépistage systématique du cancer de la prostate »

C’est très troublant car même la Haute Autorité de Médecine déconseille depuis longtemps ce dépistage systématique[6] !

Encore tout récemment, une étude publiée dans le British Medical Journal[7] a montré que le dépistage systématique du cancer de la prostate par dosage du PSA n’a aucun effet sur la mortalité.

Pire, pour 1 000 hommes dépistés, avec les analyses et traitements inutiles que cela cause, vous avez :

  • 1 homme hospitalisé pour sepsis ;
  • 3 hommes devenus incontinents ;
  • Et 25 hommes avec une dysfonction érectile !

Bref, encore une belle bêtise du « Dr Good », avec de lourdes conséquences pour les patients.

Mais ce qui m’a le plus agacé, je dois bien le dire…

…c’est sa récente diatribe contre une pratique millénaire, pratiquée par d’innombrables peuples et religions :

Et maintenant, il ridiculise ceux qui font des jeûnes !

Voyez plutôt ce qu’il a écrit noir sur blanc :

« Il y a quelques jours, lors d’une conférence à Lorient, une jeune femme du public m’a demandé si le jeûne avait des vertus pour notre santé. Réponse : non !

Excepté pour la santé – financière – de ceux qui arrivent à vous soutirer plusieurs centaines d’euros en vous vendant des cures de vide ! Des cures « détox » qui me hérissent le poil car basées sur du vent : on n’y avale rien pendant plusieurs jours, ou au mieux du bouillon. Un séjour accompagné d’un encadrement pseudo-psychothérapeutique qui prône la méditation et éventuellement un peu d’exercice physique. Bref, le plein de vide ! Pour quels résultats ? Aucun ! »[8]

Alors… que dire….

…cher Michel Cymes, permettez-moi de m’adresser à vous directement.

Manifestement, vous n’avez pas le temps ni l’envie de vous plonger dans les dizaines d’études scientifiques qui montrent l’intérêt du jeûne, long ou intermittent (mais je vous les donne quand même en note de bas de page, au cas où[9]…).

Peut-être n’avez-vous plus les neurones assez connectés pour comprendre les nouveaux concepts médicaux, comme l’autophagie (récompensée par un prix Nobel en 2016), ce fabuleux « nettoyage intérieur » favorisé par le jeûne.

Mais si vous avez simplement une bonne heure devant vous (et un peu d’ouverture d’esprit), permettez-moi de vous donner un petit conseil.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est de vous installer confortablement dans votre canapé… d’ouvrir grand les yeux et les oreilles…

… et de regarder le formidable documentaire réalisé par Arte intitulé « Le Jeûne, une nouvelle thérapie  ».

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici le résumé qu’en fait le journal Le Monde :

« De mieux en mieux (re) connu, le jeûne y accompagne même de plus en plus souvent l’arsenal thérapeutique traditionnel à l’hôpital. Polyarthrite, arthrose aiguë, asthme, diabète, hypertension et allergies : nombre de maladies chroniques invalidantes sont atténuées, et peuvent même disparaître, après une à trois semaines de jeûne, rapportent médecins et chercheurs qui travaillent dans ce domaine ».[10]

Alors regardez bien ce documentaire…

… et si vous êtes de bonne foi, je suis sûr que vous reviendrez sur vos propos.

En médecine, on peut toujours se tromper, car la science évolue en permanence.

Mais l’important, c’est de reconnaître ses erreurs !

A vous de jouer, cher Dr Cymes.

Il est temps de mériter votre statut de « médecin préféré des Français ».

Sources

[1] Michel Cymes avoue avoir pris des amphétamines pendant ses études de médecine, Kalai Chan, Septembre 2018, Femme Actuelle

Vincent Lacoste et William Lebghil à l’affiche de « Première année », Septembre 2018, France Inter

[2] Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity, Hollon J, Puppa EL, Greenwald B, Goldberg E, Guerrerio A, Fasano A., Nutrients, February 2015, Us National Library of Medicine

[3] Contemporary Hormonal Contraception and the Risk of Breast Cancer, Lina S. Mørch, Charlotte W. Skovlund, Philip C. Hannaford, Lisa Iversen, Shona Fielding, and Øjvind Lidegaard, December 2017, The New England Journal of Medicine

[4] Thrombotic Stroke and Myocardial Infarction with Hormonal Contraception, Øjvind Lidegaard, Ellen Løkkegaard, Aksel Jensen, Charlotte Wessel Skovlund, and Niels Keiding, June 2012, The New England Journal of Medicine

[5] LA PAROLE, ÇA SE PREND ! Michel Cymes contre Martin Winckler, Mars 2013, Martin Winckler

[6] Dépistage du cancer de la prostate, Juin 2010, Haute Autorité de Santé

[7] Prostate cancer screening with prostate-specific antigen (PSA) test: a systematic review and meta-analysis, Philipp Dahm, July 2018, TheBMJ

[8] MON COUP DE GUEULE: NON AU JEÛNE !, Michel Cymes

[9] Fasting and cancer: molecular mechanisms and clinical application, Nencioni A, Caffa I, Cortellino S, Longo VD, Nature reviews. Cancer., November 2018, US National Library of Medicine

Intermittent Fasting: The Choice for a Healthier Lifestyle, Ganesan K, Habboush Y, Sultan S, Cureus, July 2018, US National Library of Medicine

The effect of fasting or calorie restriction on autophagy induction: A review of the literature, Bagherniya M, Butler AE, Barreto GE3 Sahebkar A, Ageing Research Reviews, November 2018, US National Library of Medicine

Protein Restriction, Epigenetic Diet, Intermittent Fasting as New Approaches for Preventing Age-associated Diseases, Hanjani NA, Vafa M, International journal of preventine medicine, June 2018, US National Library of Medicine

From Religion to Secularism: the Benefits of Fasting, Venegas-Borsellino C, Sonikpreet, Martindale RG, Current nutrition reports, July 2018, US National Library of Medicine

[10] Le jeûne, une alternative au « tout-médicament », Février 2016, Le Monde

170 commentaires

Michau 7 novembre 2018 - 8 h 18 min

Vous avez tout à fait raison ce médecin ORL a aussi critiqué l homéopathie d une façon très virulente et je suis ravie qu enfin on s oppose à ces dires , ce monsieur n a pas l esprit ouvert et a attrapé la grosse tête ! Lorsqu il professait en cabinet les patients se plaignaient qu il parlait sans arrêt……de lui et n écoutait pas leur demande! Merci de mettre enfin en lumière les limites de monsieur Cymes

Répondre
DAVID 7 novembre 2018 - 8 h 18 min

BRAVO

Entièrement d’accord avec vous.
Merci de nous tenir informés de la réactions du Dr Good pas si Good 😄

Répondre
Marie 7 novembre 2018 - 8 h 12 min

Bravo pour cette lettre on ne peut plus claire ! Je trouve cette attitude pleine de mepris extrement dangereuse et pleine auto suffisance. Je l ai entendu s exprimer sur l osteopathie où il montrait une fois encore son mepris pour les medecines nouvelles ou anciennes. Pour etre un bon soignant il faut d abord avoir du respect de la curiosite de l empathie de l ouverture. Medecin prefere des francais ? Cela ne fait qu augmenter la pression au niveau de sa tête ! aucune place a l humilite…condition sine qua non…a l accès a la connaissance.

Répondre
Rudelin 7 novembre 2018 - 8 h 09 min

Il est bien dommage que des personnages aimés des gens, tiennent de tels discours.
Pas besoin d’être médecin pour comprendre.
Le commun du mortel dont je fais parti, comprend et effectivement il devrait regarder l’émission d’arte sur « le jeun ».
Il devrait écouter son ben sens, s’il lui en reste, sans animosité mais il entraîne avec lui des personnes non renseignées, surtout qui lui font confiance.

Répondre
E. DUBUC 7 novembre 2018 - 8 h 08 min

je suis tout à fait d’accord avec vous. M. CYMES n’est plus un médecin mais un journaliste que l’on voit dans trop d’émissions, il ferait bien de redescendre un peu sur terre….pour redevenir un vrai médecin.
Sous des couverts de sympathie il énonce des énormités.

Répondre
christine castagna 7 novembre 2018 - 8 h 04 min

Entre ce que vous dites et ce que disent les autres médecins, ce que je conclue, c’est qu »‘on ne sait plus qui croire et que l’on est, en tant que patient, et donc pas spécialiste, extrêmement désorienté… on ne sait plus qui croire à force de petits mots ironiques des deux côtés !

Répondre
Rodet Denise 7 novembre 2018 - 8 h 03 min

Cet homme est tellement imbu de sa personne et de son « savoir »(!!!) que je le trouve dangereux : par sa position « dominante » il décourage les gens de se tourner vers des médecines qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires, qui sont respectueuses du corps et qui ne pourraient que leur être bénéfiques en complément ou pas. Et puis pendant qu’on fait de la télé, on ne soigne pas !!! Je pense qu’il est grassement payé (par qui ?) et qu’il a intérêt que ça dure longtemps !!!!!

Répondre
HERMITTE 7 novembre 2018 - 7 h 54 min

Bravo ! D’avoir eu le courage d’affronter cet être narcissique stupide qui ne cherche que la célébrité et qui répète les messages du Système ! Merci pour cet acte d’hygiène publique !

Répondre
Francoise Guerlais 7 novembre 2018 - 7 h 34 min

Cymes est ODIEUX tellement gonflé de lui-mème il ridiculise la médécline c’est un clown présent sur toutes les chaîn’es donne la nausée TROP C’EST TROP !!!!!

Répondre
Kameli 7 novembre 2018 - 7 h 27 min

Bonjour je suis tout à fait d’accord avec vous.
Intolérante au gluten, docteur cymes n ai pas compétent à ce sujet.

Répondre
1 2 3 17

Laissez un commentaire