Huiles essentielles et cancer : un formidable espoir

C’est une bombe.

Et celle qui l’a lancée, une héroïne des temps modernes.

Je veux parler du livre Huiles essentielles et cancer. [1]

À peine le livre refermé, j’ai immédiatement contacté son auteur, le Dr Anne-Marie Giraud.

Pour lui exprimer mon admiration, et la soutenir dans son combat pour les malades du cancer… et pour la vérité.

Car j’en suis convaincu aujourd’hui : les huiles essentielles pourraient être une des pistes les plus prometteuses depuis 40 ans pour combattre le cancer.

Depuis plusieurs années, je lis avec passion les études scientifiques qui démontrent que certaines huiles essentielles sont capables de tuer les cellules cancéreuses (cytotoxique) et de les empêcher de progresser (antiprolifératif).

Le problème, c’est que ce qui est prometteur dans une éprouvette n’est pas toujours efficace dans la « vraie vie », loin de là.

Et c’est justement pour ça que l’expérience personnelle du Dr Giraud est riche d’enseignements, elle qui a suivi 5 000 malades du cancer depuis près de 20 ans !

Accompagnement ou aide à la guérison ?

Attention, le Dr Giraud ne vous dira jamais qu’elle contribue à « soigner » le cancer, et encore moins à le guérir.

Ce que fait le Dr Giraud, c’est accompagner les patients cancéreux, pour améliorer leur qualité de vie et limiter les lourds effets secondaires des traitements officiels.

Tant mieux, si, au passage, cela améliore leurs chances de survie, mais il est interdit de le dire.

Dans notre système de santé, la « guérison » appartient uniquement aux oncologues et à leurs traitements : chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie, etc.

Entre vous et moi, je n’ai jamais totalement compris la barrière rigide placée entre « accompagner » et « aider à guérir ».

Si le patient cancéreux dort mieux, souffre moins, est moins fatigué, a un meilleur moral et un meilleur système immunitaire, ne pensez-vous pas que cela devrait améliorer ses chances de survie ?

Ce que craignent probablement nos autorités, c’est que les malades se jettent dans les bras de thérapies alternatives douteuses et renoncent totalement à leurs traitements médicaux.

Si c’est cela, je peux les comprendre : dans la plupart des cas, renoncer aux traitements conventionnels est extrêmement dangereux, car aucune alternative naturelle crédible n’a (encore) été validée scientifiquement.

Mais cela n’empêche pas d’utiliser les huiles essentielles en complément, bien au contraire !

Qu’elles aident à guérir ou non, une chose est sûre : leurs effets pour améliorer la qualité de vie des malades sont tout simplement spectaculaires.

Un succès évident sur les brûlures en cas de radiothérapie

Prenez la radiothérapie (les rayons), qui peuvent causer de graves brûlures.

Eh bien la capacité de l’huile essentielle de Niaouli à protéger votre peau est de plus en plus reconnue.

Toujours en avance sur son temps, le Professeur Joyeux, cancérologue, l’a recommandé publiquement, dès 2011 :

« L’huile essentielle de Niaouli et bien d’autres huiles végétales prescrites par mon excellente collègue le Dr Anne-Marie Giraud à Aix-en-Provence est d’une extrême efficacité pendant la radiothérapie. » [2]

De fait, les patients du Dr Giraud n’ont que des témoignages positifs à partager. C’est par exemple le cas d’Agnès, victime d’un cancer du sein à 33 ans :

« J’ai utilisé une préparation d’huiles essentielles pour pallier les effets cuisants des rayons.

Comme cela n’était pas toléré par le centre qui me faisait la radiothérapie, j’appliquais la préparation aux huiles essentielles juste après les rayons, dans les toilettes de l’hôpital.

Je n’ai présenté aucune brûlure au niveau de la zone d’irradiation, même pas la moindre rougeur. La peau est toujours restée très souple.

Aucune trace, aucune marque ne laisse supposer que j’ai eu droit à une série de trente séances de radiothérapie ! Chaque fois que je vais faire ma mammographie, j’ai droit à la même exclamation : « on ne pourrait jamais croire que vous avez eu des rayons ! ».

Quinze ans après, je ne me sépare plus de ma trousse d’huiles essentielles. J’ai appris à faire confiance à ces grandes dames que la nature nous offre. »

Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres : les huiles essentielles ont bien d’autres bienfaits en cas de cancer !

Efficace contre les nausées, les infections, et en cas d’opération

Plusieurs études scientifiques récentes ont donné raison aux grands pionniers de l’aromathérapie : les huiles essentielles sont redoutablement efficaces contre les nausées, les infections de la bouche, et pour aider à la cicatrisation des plaies. [3]

Or ce sont des problèmes de santé qui frappent souvent les malades du cancer, à cause des traitements.

Il n’est donc pas surprenant que le Dr Giraud observe d’excellents résultats sur ses patients :

  • La chimiothérapie est connue pour causer nausées et vomissements – mais ces désagréments sont très bien combattus par l’huile essentielle de Citron;
  • Lorsque vous passez sur le billard, vous risquez d’avoir des hématomes… et la cicatrisation peut-être plus ou moins longue. Dans ces deux cas, l’huile essentielle d’Hélichryse italienne fait des merveilles pour les malades ;
  • Autre effet fréquent des médicaments contre le cancer : les inflammations de la bouche, avec son cortège d’effets désagréables (aphtes, mycoses, etc.). Pour limiter les risques, un simple mélange de trois huiles essentielles (Lemongrass, Tea tree et Niaouli) a de très bons résultats.

Voilà pour la protection de votre corps. Mais la maladie et les traitements malmènent aussi votre esprit.

Elles regonflent votre énergie et votre moral !

Dès l’annonce de la maladie, vous êtes plongé dans la peur et l’angoisse.

Puis, la lourdeur des traitements provoque souvent de la fatigue, de la dépression et des troubles du sommeil.

Pour le Dr Giraud, c’est le moment ou jamais de profiter du soutien psycho-émotionnel des huiles essentielles.

Et en effet, là encore, les études scientifiques sont formelles :

  • L’huile essentielle de lavande vraie supprime l’anxiété et vous rend serein. Cela a été testé avec succès… dans la salle d’attente d’un dentiste, où l’inquiétude est à son comble ! [4]
  • Et elle ne fait pas que réduire l’anxiété : en nettoyant vos angoisses, elle améliore nettement la qualité du sommeil [5] ;
  • L’huile essentielle de menthe poivrée, elle, n’a plus à faire ses preuves pour réduire la douleur : elle a notamment prouvé son efficacité sur les migraines [6], les maux de tête[7] et le côlon irritable [8].

Pour le Dr Giraud, il ne fait aucun doute que les huiles essentielles aident les patients à conserver leur « énergie vitale » dans l’épreuve :

« Combien de personnes m’ont témoigné qu’après une semaine ou seulement quelques jours de prise d’huiles essentielles, elles retrouvaient une vitalité même au décours d’une chimiothérapie. »

C’est déjà un résultat inespéré. Mais le Dr Giraud va encore plus loin, en vantant l’effet des huiles essentielles sur le système immunitaire.

Comment la chimio affaiblit votre système immunitaire 

Car le système immunitaire est un allié essentiel pour combattre le cancer.

Nous avons tous en permanence des cellules cancéreuses ou pré-cancéreuses, qui sont détruites par les « patrouilles » de notre corps.

Il y a par exemple les « lymphocytes T8 » et les cellules NK (Naturals Killers), qui sont des globules blancs, bien connus pour être capables de tuer les cellules cancéreuses.

Le problème, c’est que la chimiothérapie fait généralement baisser le nombre de nos globules blancs.

Car pour le moment, ces traitements ne permettent pas de distinguer une cellule « saine » d’une cellule « cancéreuse ». Tout ce que la chimiothérapie sait faire, c’est tuer en priorité les cellules à renouvellement rapide.

C’est le cas des cellules cancéreuses, qui sont donc détruites par la chimio. Mais c’est le cas aussi de nos globules blancs !

Résultat : non seulement les globules blancs ne peuvent plus combattre aussi efficacement les cellules cancéreuses, mais en plus, la chute du système immunitaire rend l’organisme plus vulnérable aux microbes : voilà pourquoi les patients ont très souvent des infections.

Autant dire qu’il est capital de soutenir votre système immunitaire en cas de cancer, et a fortiori en cas de chimiothérapie… et c’est ce que semblent faire très bien les huiles essentielles.

Comment les huiles essentielles vous protègent

D’après le Dr Giraud, l’Huile essentielle de Ravintsara a d’excellents résultats pour diminuer la toxicité de la chimiothérapie sur le système immunitaire.

Ses confrères cancérologues sont souvent surpris de constater que les globules blancs de ses patients se maintiennent à un bon niveau, malgré la lourdeur des traitements.

Écoutez plutôt le témoignage de Bénédicte, qui a bénéficié de l’accompagnement du Dr Giraud :

« En avril 2012, à l’âge de 53 ans, on me découvre une tumeur cancéreuse du sein. Mastectomie (ablation du sein), puis chimiothérapie. J’ai souffert pendant les trois semaines suivantes d’une immense fatigue, avec un épisode de fièvre, des nausées et une chute globale des globules blancs encore persistante juste avant la deuxième cure.

Compte tenu de mon état général, on a failli reporter la seconde cure et j’étais particulièrement inquiète à l’idée de revivre et d’amplifier cet état déjà dégradé. Toutefois, à partir de la seconde cure, un traitement à base d’huiles essentielles m’a été prescrit. J’ai alors supporté les 3 cures restantes avec une fatigue beaucoup moins prononcée et une récupération vraiment spectaculaire. Habitant près de Grenoble, j’ai pu reprendre sans peine, entre chaque cure, mon activité favorite, la randonnée en montagne, avec des dénivelés de 800 m au moins.

Mes résultats sanguins sont restés excellents et je me souviendrais longtemps de l’étonnement que j’ai vu sur le visage de la cancérologue devant mes résultats d’analyses !

Aujourd’hui en 2016, je continue à prendre ces huiles essentielles à doses plus faibles. Elles m’ont apporté une aide immense, elles continuent à me soutenir. »

Francis aussi a tenu à témoigner à quel point les huiles essentielles ont pu l’aider :

« J’ai eu, à l’âge de soixante-deux ans, un cancer colorectal en 2012, avec une chirurgie et une chimiothérapie assez lourdes. Le traitement aux huiles essentielles m’a permis de suivre ma chimio en ayant des résultats sanguins excellents (vu le contexte) et des effets secondaires très supportables.

Tant les infirmières du centre de chimiothérapie ainsi que les médecins qui me suivent ont été étonnés par mon état général peu dégradé au regard de la chirurgie lourde et du traitement de chimiothérapie.

Aujourd’hui en juin 2016 je vais mieux et je continue les huiles essentielles qui contribuent à me garder en forme. »

Bien entendu, ce ne sont « que » des témoignages, et il faudrait d’urgence lancer des études de grande ampleur pour confirmer tout cela.

Mais mon intuition me dit qu’il y a là une source d’espoir gigantesque.

Pas seulement pour mieux supporter les traitements médicaux. Mais aussi, j’ose le mot, pour aider à guérir du cancer.

Et si les huiles essentielles aidaient à guérir ?

Cela n’aurait rien de « mystérieux ».

Si les huiles essentielles stimulent votre système immunitaire, il serait logique qu’elles l’aident à combattre et détruire les cellules cancéreuses. Mais elles pourraient aussi agir par d’autres voies qui restent à découvrir.

Une chose est sûre : les patients du Dr Giraud ont une survie nettement supérieure à la moyenne.

Je précise que tous ses patients ont reçu un traitement combiné, c’est-à-dire associant le traitement conventionnel du cancer à un traitement d’huiles essentielles.

Je précise aussi que les statistiques que je vais vous présenter ne sont pas une preuve scientifique.

En effet comme le précise bien le Dr Giraud dans son livre : « les résultats présentés ne démontrent en aucun cas que le traitement par les huiles essentielles est responsable des éventuelles différences de durée de survie par rapport aux données de la littérature médicale. En effet, les différences pourraient être liées au mode de vie des patients, à leur environnement,…à leur combativité contre la maladie…»

Mais même en gardant cela en tête, les chiffres que le Dr Giraud présente dans son livre restent impressionnants.

Dans le cas du cancer du sein de stade IV, elle rapporte que la survie moyenne de ses 302 patientes était de 46,6 %, 5 ans après le diagnostic.

C’est assez remarquable, quand on sait que la moyenne « générale » de survie n’est que de 24,5 %.

Mêmes résultats étonnants pour d’autres cancers, comme celui du côlon, stade IV : elle rapporte que la survie moyenne de ses 141 patients est de 42 % de survie à 5 ans contre 11 % en moyenne.

Encore une fois, ce ne sont pas des preuves scientifiques.

Mais cela mériterait de lancer dès que possible des essais cliniques comparant les groupes de patients traités uniquement par les traitements conventionnels et ceux traités par les traitements conventionnels associés aux traitements d’huiles essentielles.

Et en attendant, pourquoi ne pas en faire profiter les malades ?

Car l’immense avantage des huiles essentielles est qu’elles ne réduisent pas l’efficacité des traitements classiques.

Le Dr Giraud mentionne une étude en recherche fondamentale qui montre que les huiles essentielles augmenteraient l’efficacité de la chimiothérapie, tout en diminuant sa toxicité sur les cellules saines.

Mais attention. Cela va sans dire, mais je préfère le préciser : il est très important d’être accompagné par un médecin ou thérapeute confirmé.

Je ne parle pas ici d’un accompagnement via un programme Internet, aussi remarquable soit-il.

Contre cette maladie, je vous recommande absolument un accompagnement en face à face chez un spécialiste de l’aromathérapie en plus de votre traitement.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Articles similaires

Sources

[1] Anne-Marie Giraud, Huiles essentielles et cancer, Editions Quintessence, 2016.

[2] Pr Henri Joyeux, Stress et cancer du sein, Editions du Rocher, 2011.

[3] Sur les nausées se reporter à Aromatherapy as treatment for postoperative nausea: a randomized trial. Hunt R. et all. Anesth Analg 2013 Sep.

[4] Dental patient anxiety: Possible deal with Lavender fragrance. Zabirunnisa M. et all. J Res Pharm Pract 2014 Jul

[5] An orally administred lavandula oil preparation (Silexan) for anxiety disorder and related conditions: an evidence based review. Kasper S. Int J Psychiatry Pract 2013 Nov

[6] Essential plant oils and headache mechanisms. Göbel H. et all. Phytomedicine 1995 Oct.

[7][Effectiveness of Oleum menthae piperitae and paracetamol in therapy of headache of tension type] Göbel H. et all Nervenarzt 1996 Aug

[8] Enteric-coated, pH-dependent peppermint oil capsules for the treatment of irritable bowel syndrome in children. Kline RM et all. J Pediatr 2001 Jan



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

87 réponses à « Huiles essentielles et cancer : un formidable espoir »

  1. franchement je suis satisfait de cette decouverte ,etant originaire de la guyane ,je compte bien me lancer dans la fabrication dhuile essenciel avec les plante medicinal et aromatique.merci a toute l equipe sante corp esprit.

  2. THOMAS says:

    J’ai lu avec attention votre article sur le pouvoir des HÉ pour améliorer l »état général du patient lors des traitements contre le cancer. Le Pr JOYEUX vanterait le Niaouli lors d’une radiothérapie.
    Toutefois, j’ai appris récemment que dans le cas de cancers hormono-dépendants, certaines HÉ sont absolument à proscrire comme le Niaouli (ainsi que la Camomille matricaire, la Sauge sclarée, le Cyprès de Provence…).
    Il serait pertinent de bien informer les lecteurs et d’annoncer les contre-indications formelles à respecter. Le fait d’indiquer, avant l’utilisation des HÉ, qu’il y a lieu de demander conseil auprès d’un médecin aromathérapeute est insuffisant.

  3. Béatrice Huguet says:

    Je veux un remède pour dormir car je suis insomnies

  4. sudan says:

    bjr, je suis abonné et aux new-letters… Suis homme de la cinquantaine, et convaincu depuis toujours des produits naturels, pour le bien être de nos corps…
    un produit de synthèse n’aura jamais les propriétés naturels que nous offre la nature.

  5. nicaise says:

    votre baratin et vraiment gros çà me rappelle les camelots casseurs de vaisselles a la foire de Beaucroissant en Isére lorsque enfant ma grand-mére m’y emmenait faites simple car les beau parleurs c’est gonflant & pourtant je suis d’accord avec vous, mais je vous en prie la simplicité c’est mieux.

    1. Sall says:

      Visiblement vous vous avancez sans savoir de quoi il en retourne. D’ou vient l’aspirine ? Les cardiotoniques ? Certains traitement pour parkinson issu de la cabergoline ?
      Lisez, renseignez vous avant de vous lancez dans un jugement aussi niait que ridicule, ensuite vous aurez alors le plaisir de donner votre opinion sur un sujet que vous connaissez.

  6. Marie says:

    Bonjour ,
    Je suis convaincue que les huiles essentielles aident à guérir en ayant fait moi même l’expérience.
    Il y a 5 ans, j’ai eu une hypertension artérielle provoquant d’affreux maux de tête et compressions au niveau de la poitrine. Mon médecin traitant m’avait prescrit un traitement (dont j’ai oublié le nom, normal !) à vie m’a-t-il dit et surtout à prendre régulièrement, tous les jours. Ce qui devait arriver arriva, je me suis retrouvé un jour sans comprimé…mais en attendant de retourner voir mon médecin, j’ai mis de l’huile essentielle d’ylang ylang (odeur divine au demeurant) deux gouttes sur mes poignets . Ne ressentant pas les méfaits d’une hypertension, j’ai continué jusqu’au RV avec mon généraliste. Ma tension était normale et à l’heure où je vous adresse ce message, je suis guérie .
    les bienfaits sont dans la nature !!
    Ce site est précieux et un grand merci aux professionnels et à leur conseils.

  7. Rodinger says:

    Suite à la radio thérapie j’ai une vessie
    Iradique et je dois aller uriner toute
    Les 1/2 heures c’est insupportable
    Avez vous une solution??

  8. nouail anne says:

    bonjour
    j’ai un cancer du pancreas et il reagit tres peu ala chimio je dois recommecer d’autres seances mais j’aimerais utiliser des huiles essentielles mais je ne sais pas lesquelles

  9. Bree says:

    Bonjour
    Très ravie d entendre parler du Dr Anne marie Giraud car c est un médecin et une personne exceptionnelle…outre sa fonction de Dr qui ne vous demande pas d arrêté votre TRT en cours elle va savoir associé les huiles essentielles pour votre cancer,ce qui est mon cas!!!!
    Je conseille de la consulté,des gens viennent de France et de l’étranger tellement son discours ainsi que sa manière de soigné cette maladie qui fait peur encore aujourd’hui est surprenante mais surtout éfficace et rassurante!!!!
    Je lui dit un Grand Merci.
    Bree

  10. ferrand says:

    ou trouver un bon professionnel qui puisse conseiller sur les huiles essentielles (dosage, type d’utilisation) notamment pour les nausées provoquées par une chimiothérapie et la perte d’immunologie ?

  11. martinet says:

    Bonjour
    j’ai été très intéressée par les articles sur les huiles essentielles et j’aimerais pouvoir m’en inspirer malheureusement ayant un cancer hormono dépendant (sein), il y a un grand nombre d’huiles essentielles qui me sont interdites, les homones like, et là on n’en parle jamais dans vos articles.
    Il serait peut être intéressant de faire un article sur les HE déconseillées voire interdites quand on a ce type de cancer.
    merci
    cathy

  12. ANNIE says:

    Très intéressée par votre article, mais un peu déçue que l’on n’évoque jamais le cancer des ovaires et de l’utérus.

  13. LEVIF says:

    tout à fait d’accord je les ai expérimentée et ça a fonctionné

  14. dimdammeister says:

    Waw, tres bon article. Bravo!

  15. Wencelius says:

    je partage tout à fait votre point de vue

  16. Brigitte says:

    Bonjour,
    Je souhaiterais avoir votre réaction et votre avis sur le test récent d’ UFC Que Choisir concernant la pollution de nos intérieurs. Les sprays bio aux H.E. sont très mal « notés » du fait de l’émission de molécules chimiques propres aux H.E.
    Bien plus mal notés que des sprays de grande distribution et totalement chimiques…
    Que pensez-vous des résultats de ce test ?
    Voici le lien actif : https://www.quechoisir.org/comparatif-spray-assainissant-et-desodorisant-n805/
    Merci à vous (et continuez ainsi à nous informer !)
    Cordialement,
    Brigitte – Nantes

  17. Fernandez says:

    Bonjour
    Je voudrais savoir s’il existait une huile pour les oreilles ayant vu 6 professeurs orl car j’ai un acouphène qui se déclenche quand il y a du bruit et quand je m’isole le bruit s’en va
    Merci de m’aider

  18. caquineau yolande says:

    merci poour votre lettre qui ouvre la porte à un immense espoir, si seulement dame nature pouvez nous guérir de ces terribles maladies , il faut y croire, les travaux avançent , les esprits doivent suivrent!!!

  19. Dr. Bernard Lefèvre says:

    Cher Confrère,
    Sauf erreur de ma part il semble que vous n’ayez rien dit sur Beljanski et son traitement du cancer par l’écorce de PAO.
    Si c’était le cas, pourquoi ?
    Personnellement j’ai été témoin de guérisons avec sa méthode ou du moins de très longues rémissions comme chez Mitterrand…
    Cordialement

  20. Chesnot Roseline says:

    je me sers des huiles essentielles courantes. Merci de les faire connaitre Se soigner sans médicaments c’est fantastique. Je n’ai pas trouvé de livre facile mais assez complet pouvez-vous m’aider ?

  21. Martin josiane says:

    Bonjour, entre vous, L’ISPN, pure santé, on est 1 peu perdu. Étant notre couple en invalidité ts 2, et à découvert ts les mois, perdus dans 1 petit village et sans moyens de locomotion, comment fait-on ?

  22. guinard dominique says:

    Bonjour je suis toujours interressé de ne pas souffrir et encore moins faire souffrir .Je m’explique j’ ai un don de magnetisme et serieusement je m’aide des huiles aussi de massage qui rejouissent mes amis ,je veux dire par ce message la nature est magnifique car d’un coté l’homme la detruit et de l’autre elle nous soigne ainsi que son createur qui aide desgens comme moi è aider d’autre gens .La vie est trop belle suffit d’un sourire ,d un rayon de soleil de regarder un oiseau entrain de chanter et bientot les fleurs qui vont eclorent pour nous faire un parfum naturel ou un fruits dans quelques semaines pour nous nourrir de bonne chose .Merci a tout ces gens qui essayent de faire du bio surtout pour les legumes et les fruits car se sont nos premier medicament .Merci de m’avoir lu .Dominique.

  23. ESTRADE GERARD says:

    Merci pour tous ces précieux conseils .Pourriez vous nous citer quelques aromatherapeutes serieux dans la regions RHONE ALPES?

  24. Dr Delphine LESCHI ANSEL says:

    je suis une radiothérapeute adepte des huiles essentielles pour mes patients et je les prescrit aussi.
    mais je déplore que vos témoignages activent des peurs ..les rayons ne sont pas cuisants comme vous l’écrivez .. les technologies de pointe, limitent justement les « brulures « en gommant les surdosages, responsables des effets indésirables appelés épidermites…30 séances c est une dose de 60 gy qui ne brule pas …sauf surdosage lié à une morphologie particulière ou une sensibilité qui apparaît rapidement.
    les huiles essentielles sont utiles certes, mais la confiance également ..le psychisme est très important pour la guérison ..

  25. montigny says:

    Merci pour les infos concernant les huiles essentielles toutefois votre article ne dit pas comment les utiliser et dans quel proportion soit mélangé à une huile végétale ou pur selon le type de maladie ou application.

  26. Pierre CARON says:

    Bonjour,
    J’ai ma belle soeur qui est atteinte d’un cancer de l’utérus opérée chimio et qui doit retourner en chimio encore plus « lourde » car une biologie est trèe inquiétante.
    Existe t’il un thérapeute dans la région de CAEN (Calvados) qui pourrais la soulager avec le H E ?
    Merci de votre réponse et un grand « bravo » pour tous vos articles.

  27. regnier eliane says:

    je suis ravie que vous parliez d’ANNE MARIE GIRAUD et de son livre… j’ai été suivi moi aussi en 2014 suite à un cancer du sein… j’ai bénéficié de son traitement.. aujourd’hui je vais bien.. bien évidemment j’espère que cela va perdurer, mais c’est une personne qui connaît parfaitement ce sujet et pour cause…
    je lui souhaite du succès et qu’elle continue comme cela encore longtemps.

  28. HIRON EVELYNE says:

    bonjour,
    je suis absolument convaincue des effets positifs des huiles essentielles., mais il y a un mais…En région parisienne, essayez de trouver des adresses de médecins et autres praticiens pour aider des personnes atteintes de cancer, de dépression nerveuse etc.. un parcours du combattant .. Comment faire ? je vous pose la question. merci à vous pour vos articles qui amènent à réfléchir et à prendre sa santé en main. Evelyne HIRON

  29. BAHARI NELLY says:

    Bonjour,
    merci pour tous vos conseils précieux!
    j’aurais besoin d’une adresse d’un médecin naturopathe
    qui peut aider dans la lutte contre le cancer du poumon;
    merci de bien vouloir m’indiquer quelques noms à Paris
    qui pourraient m’aider dans cette démarche;
    surtout pour lutter contre la chute des globules blancs et
    le psoriasis qui envahi suite à la chimio!
    merci pour votre réponse,
    bien à vous
    Nelly

  30. haddoud says:

    Pourriez vous nous indiquer qu’elles sont ces huiles essentielles utiles contre le cancer et à quelle dose ?

  31. Geneviève Cadène says:

    Très bien tout cela ! Mais où trouver  » un aromothérapeute sérieux  » ?

  32. Jean-Paul says:

    L’insupportable fatras des Huiles Essentielles

    Je veux bien croire à l’efficacité des Huiles Essentielles, pourquoi pas !
    Mais à chaque fois que leur usage est mentionné pour tel ou tel symptôme, y compris dans la revue « Santé Corps Esprit », systématiquement un ou plusieurs noms d’HE est mentionné sans aucune précision sur les doses, le mode d’utilisation (application, diffusion, ingestion, autre) et les proportions des mélanges quand c’est le cas. Il faudrait donc s’en remettre à un « phytothérapeute » qui doit avoir sa propre recette sans aucune référence probante.
    Ça décrédibilise et rend totalement inutilisables ces « miracles de la nature » dont personne n’est fichu d’indiquer clairement l’utilisation qui probablement dépend du vent et de la pousse du gazon. Ce serait trop simple de faire un tableau Symptôme / HE / Effet / Posologie / Mode d’utilisation ? Parce que ça n’existe nulle part.

    1. Sall says:

      Je ne connais pas le Dct Giraud en revanche je suis ébahit de voir les questions posées sur les dosages ou autres ! Les doses dépendent comme cela devrait systématiquement l’être pour l’allopathie du poids de la personne entre autre mais aussi du fonctionnement de ses émonctoires « foie, reins , poumons » de leurs fragilités ou pas, de la biologie interne de la personne , de son homéostasie en bref ! Nous avons la chance d’avoir quelques rares Dct qui nous donnent gracieusement bon nombre de pistes et vous êtes là avec vos reproches et exigences ! Vous voulez quoi une consultation gratuite pour tous ?

  33. JACOTOT says:

    Dans les témoignages, vous ne donnez pas le nom des H.E.utilisées par les patients au quotidien pour rester en
    forme.
    Bonne journée à vous.
    Michel JACOTOT

  34. francis says:

    je commence a être déçu ,car si on vous demande d’aller plus loin,c.a.d. nous indiquer un nom de spécialiste pour nous aider,vous vous débinez et nous renvoyez vers un médecin local!
    ne donnez pas d’espoir si vous ne pouvez assumer la suite,
    car cela veux dire que votre intéret c’est de vendre du
    baratin.Désolé mais vous vous êtes loupé!
    francis vaneck

  35. francis says:

    je commence a être déçu ,car si on vous demande d’aller plus loin,c.a.d. nous indiquer un nom de spécialiste pour nous aider,vous vous débinez et nous renvoyez vers un médecin local!
    ne donnez pas d’espoir si vous ne pouvez assumer la suite,
    car cela veux dire que votre intéret c’est de vendre du
    baratin.Désolé mais vous vous êtes loupé!

  36. Marchand monique says:

    J ai lu votre lettre qui m interpelle.
    Mon fils de 43 ans souffre d un cancer au cerveau.
    Grosse opération en novembre 2015.
    Chimiothérapie, radiothérapie, et à nouveau chimio.
    Son gros problème C est une immense fatigue les 15 jours qui suivent la chimio. Sauf cette fois ci, où il n arrive pas à récupérer. Et nouvelle chimiothérapie dans 4 jours…
    Quelle huile essentielle pourrait il prendre, si il peut, et vous ne dites pas comment la consommer???
    À l’avance je vous remercie pour vos éclaircissements.
    Cordialement

  37. hamonic christiane says:

    où trouver le bon spécialiste pour un accompagnement
    ou bien pour un conseil

  38. marolleau aliette says:

    j’aimerais savoir ou je peux acheter les huiles ,magasin bio pharmacie autre? j’ai souvent des migraines,des problèmes de cervicales:pouvez vous m’aider,merci

  39. RAFFAAT de BAILHAC Jacques says:

    article particulièrement intéressant et montre une fois de pluale pouvoir des HE lorsqu’elles sont appliquées correctemen.
    Dans mon cas personnel je souffre d’une anémie sévère (2.8 au lieu de 4.1 m3). Le scanner et colo,ou gastrocopies ne donnent aucun moyen de me redonner des globules rouges. A part l’alimentation y a t il des HE qui favoriseraient les fonctions hématopoietiques ?

    1. Annie SAULT says:

      Le Dr Anne Marie GIRAUD m’ a soignée pour une anémie de Biermer cela fait maintenant plus de 15 ans que je prend les HE et je me porte bien , je la vois 2 fois par an et je n’arreterai pas je la recommande a tout le monde,

  40. Nicole Lanthier says:

    Merci pour ces conseils et ces témoignages gratuits.

    Cela est vraiment un plus dans l’accompagnement des traitements. C’est réconfortant. J’en ai acheté quelques unes: la lavande, le Tea tree, la Menthe poivrée et cela aide.

    Nicole

  41. dubois says:

    merci pour vos in formations j ai 71 ans a par le levothtyrox je me soigne qu avec les merveilleuses huiles essentielles depuis 3ans merci

  42. FRANCOISE JACQUOT ZANICHELLI says:

    Merci pour vos informations d’une valeur inestimable. J’aimerais pourtant savoir s’il y a des neurologues qui proposent des traitements de médecine naturelle pour les neuropathies. Jusqu’à présent je n’ai trouvé qu’une ignorance complète des praticiens qui essayent d’emblai de vous préscrire des médicaments dangereux pour l’épilepsie alors que mon problème n’a rien a voir avec cela. Je serai bientôt incapable de marcher mais je suis fermenent décidée à ne pas me laisser empoisonner par des médicament alopathes. Pourriez-vous me donner les noms de spécialistes de médecines naturelles?
    Un grand merci

  43. Michèle Geneaux says:

    Bonjour, un grand merci pour toutes ses informations.
    Je désire avoir les coordonnées du Docteur Giraud et le titre de son livre.
    J’ai un lymphome, j’hésite à faire la biopsie car j’ai peur, Est-ce indispensable?
    Je vis en Suisse, merci pour votre réponse.
    Michèle 28.04.1944.

  44. Bailly says:

    Est il possible de connaître les aromatherapeute sérieux et reconnu dans nos différentes régions et particulièrement dans l’herault et le gard.
    Merci pour votre réponse

  45. Bailly says:

    Est il possible de connaître les aromatherapeute sérieux et reconnu dans nos différentes régions. Et plus particulièrement dans l’herault et le gard.
    Merci pour votre réponse.

  46. olivier says:

    marre de voir ces docteurs faire des stages de naturopathie pour apprendre l’usage des HE alors que nous les naturopathes nous n’avont aucun droit ni de prescrire ni d’être remboursé ni même de nous former aux techniques des blouses blanches à travers des stages qui ,eux ,nous sont interdits ; et de voir tous ces commentaires qui refusent la chimio mais qui reviennent toujours vers le medecin avec sa médecine symptomatique inutile et délétère .
    Spectacle désolant à l’instar des programmes santé des candidats à la présidentielle qui n’ont toujours pas compris que les déserts médicaux existaient parce que cette médecine symtomatique est inefficace et dangeureuse

    1. Dr Delphine LESCHI ANSEL says:

      olivier, les médecins qui font des stages en aromathérapie sont des médecins ouverts et convaincus..
      dommage toute cette haine …tout ce manque de reconnaissance, c est pas de la faute des médecins ouverts…mais bien des autres allopathe bornés.
      c est l’hôpital qui se moque de la charité .. vous vous trompez de cible … l’union fait la force ..

      1. Sall says:

        Vous avez raison mais vous savez trés bien que les Dct ne veulent pas la reconnaissance des médecines naturelles et pour cause c’est une chasse bien gardée ! D’ailleurs pendant des décennies ils ont fait passé ces praticiens pour des charlatans , ils se sont même arrangés pour pousser au suicide certains de leur confrère qui prônait ces médecines ! Ils les ont fait passer pour dingues ! Et aujourd’hui ou cela chauffe un peu pour leur derrière ils se mettent à vouloir pratiquer la médecine intégrative ! Intégrative des médecines naturelles !!!!!!! Cela est honteux absolument honteux ! Surtout lorsque l’on sait le nombre de mort du à l’allopathie, la chimiothérapie et autres ! Bien sur il y a quelques Dct comme le Dct Giraud mais ils sont bien rares !!!!

  47. Chapelle bernadette says:

    Merci de nous l’informer sur les huiles …je m’en sert depuis longtemps…pourriez -vous nous indiquer celles qui ne faut pas prendre lorsque l’on est sous anti vitamine k..(previscan). Jamais on ne parle de ce problème et pourtant…je fais partie de ces personnes …bien amicalement

  48. Beatrice TOURNIER says:

    Merci pour cette lettre d espoir
    mais j aimerai savoir comment trouver ces therapeuthes en huiles essentielles
    sont ils des medecins
    Des naturaupathes
    A quelles rubriques sont ils inscrits sur internet
    merci pour votre reponse

  49. Pujol says:

    Merci pour votre travail et vos infos sur les huiles essentielles mais où trouver un spécialiste d aromatherapie sur Perpignan nous sommes très pauvres en médecine parallèle !!!!!
    Merci pour votre réponse
    MP

  50. carole says:

    bonjour , une chose qui touche aussi les patients suite à la chimiothérapie ce sont des douleurs affreuses aux extrémités des doigts et dans les pieds . mon amie en souffre depuis presqu’un an alors qu’on lui avait dit six mois maximum, elle n’en dort pas la nuit, ceci l’empêche évidemment de remonter la pente alors que ses soins sont « terminés » , avez vous quelque chose à proposer avec le HE ? ça serait génial…..

  51. MOULU says:

    J’étais déjà pour ! me voilà définitivement convaincue (je m’en sers depuis pas mal de temps) et merci pour le livre que je vais acheter. Cordialement.

    Me MOULU Paulette

  52. BELTRAN says:

    La richesse de vos informations aident les malades à se prendre en main, c’est pourquoi je voudrais apporter les miennes afin de savoir ce que vous en pensez.
    Adepte des huiles essentielles je suis totalement d’accord. Par contre qu’elle est votre appréciation sur les autres produits d’accompagnement pour le cancer : les élixirs floraux; l’homéopathie; la diète aux jus de légumes; les probiotiques; MedulosD8; l’Alkyglycérol; Moduplex; Desmodium, etc..;les oligoéléments comme Cuivre-Or-Argent, etc…; les sels de Schüssler; l’aloé verra; l’aloé arborescent; spiruline, ail commun et ail des ours; VtC…, l’isothérapie; les amandes de noyaux d’abricots; la plante africaine Gnidia Kraussiana en teinture déterpénée; du Viscum Album fermenté Pini et Quercus.
    Agé de 79 ans j’ai une LLC et je refuse à suivre le traitement en chimio : Chloraminophène, en raison de la destruction des cellules saines et des effets secondaires. Tous ces produits cités plus hauts , d’après mes informations apportent une aide importante aux cancéreux, et je ne sais quoi utiliser, avec l’accord de mon médecin référent qui préfère la Viscum Album en injection (utilisé surtout en Allemagne). Qu’en pensez-vous et sur quoi vous est-il possible de me diriger
    Bien cordialement
    Répondre

  53. QUENTIN says:

    Excellent comme d’habitude.
    MAIS pourquoi nous écrire sur une telle largeur de page qui oblige à glisser la ligne à chaque phrase… ?

  54. pivetta Danièle says:

    Bonjour,
    Il y a quelques mois on m’a diagnostiqué un nystagmus vertical, j’aimerais savoir si les huiles essentielles pourraient m’aider SVP. Merci. Cordialement
    J’apprécie beaucoup vos courriers
    D. Pivetta

  55. ANQUEZ says:

    Bonjour,

    Je suis convaincue du bienfait des huiles essentielles, mais 47 euros/mois qui peut paraitre dérisoire à certains pour d’autres cela est onéreux, donc j’agis au coup par coup selon mes besoins

    Cordialement

    Lou

    1. Sall says:

      Le problème est bien là ! les gens n’ont pas l’argent pour se soigner naturellement alors il ne reste que la consultation chez le Dct et la chimie !

  56. Simphal says:

    Un grand merci pour la qualité et la diversité de vos lettres d’information.
    Merci d’avoir le courage de publier des idées dont personne n’ose parler car nous sommes sous le joug de la pensée unique dans tous les domaines en France.
    Cancer naissant du colon à 66 ans,avec métastases dans deux des trois ganglions retirés , chirurgie et chimiothérapie ,bref, 2016 a été rude mais éclairé par vos lettres qui sont à la pointe des recherches.elles m’ont soutenue.
    Est ce que je pourrais avoir une indication de praticien AT dans le sud ouest ?je peux me déplacer de Bayonne.
    Bien cordialement
    Christine

  57. Anne Marchal says:

    Je suis en traitement d ‘ hormonothérapie depuis un an, j’ai un cancer du sein stade IV et
    je suis une fan des huiles essentielles depuis longtemps.
    Je veux par ce message dire combien je crois aux bienfaits des huiles essentielles et j’encourage tout un chacun a y avoir recours même pour rhume, mal de gorge, brûlure, hématome. … ça fait des merveilles.

  58. emmanuelle schuler says:

    Bonjour, je tenais à appuyer votre courrier avec mon témoignage: je sors d’un cancer du sein… j’avais dans ma pharmacie quotidienne: Menthe poivrée et citron, tea-tree, lavande, hélychrise (pour les cicatrices) et enfin ravintsara pour me booster!

    heureusement que j’avais déjà toutes ces huiles dans ma pharmacie, elles font partie de ma vie depuis 2 ans avant mon cancer… je n’avais donc aucun doute!!! De toute façon, je vais dire que lorsque le verdict est tombé, je me suis tournée vers toutes les médecines naturelles autorisées par mon oncologue pour essayer de remonter la pente qui a été plus que raide!!! merci à tous pour vos témoignages!

    1. regnier eliane says:

      bonjour Emmanuelle,
      je vois que vous êtes dans le même esprit que moi et depuis mon cancer du sein en 2014, je ne fais que me soigner avec des huiles et des produits naturels..CURCUMA
      a haute dose, co-enzyme Q10, vitamine C naturelle, etc…
      je vous souhaite bon courage et bonne chance
      cordialement
      Eliane

  59. nouail anne says:

    bonjour
    on ne dit pas comment et les doses pour prendre ces huiles essentielles et les paharmaciens ne connaissent pas beaucoup ce produit

  60. BERNARD M says:

    Bravo au dr Giraud d’avoir OSE ecrire son livre fruit de ses expériences Merci a vous de nous le faire connaitre ,combien de temps encore pour que MEDECINS CHERCHEURS ET TOUTES LES MEDECINES PARRALLELES travaillent ensemble pour le bien du patient et non des Laboratoires(MERCI POUR VOTRE TRAVAIL QUI VA DANS CE SENS

  61. Mart says:

    Binjour, je voulais juste vous signaler qu il faut arrêter de croire que les rayons brûlent .
    L’effet de ceux-ci sont :
    – blocage au niveaude la membrane basale de l’épiderme ce qui induit une non production de cellule de l’épiderme dont peu de renouvellement .
    Une cellule produite par la membrane basale met environ 3 -4 semaines à devenir une peau morte
    -Ce qui a pour effet de réduire l’épaisseur de celle ci
    – il y a donc une hypersensibilité et risques plus grands d’irritations du aux frottements induits par des vêtements
    – c est tres Simple à comprendre Si on regarde une peau hyper fine chez une personne âgée par exemple Elle est hyper fragile et risque de s’abîmer à tout moment

    Quand on regarde ce bloca
    – Lès réactions induites sont comparables à une brûlures
    Peau qui rougie du à la réaction inflammatoire des cellules
    Hyperreactivité par ex du aux frottements ( sillon sous le sein par ex) peut occasionner des cloques

    Mais ces réactions sont maintenant plus rares, en effet la radiothérapie à beaucoup évolué et Lès balistiques prennent en compte la dose à la peau
    Les appareils ont des systèmes qui permettent d’optimiser et de mieux homogénéiser les doses aux volumes traités . Autre ex : Lès points d’entrée des faisceaux peuvent être sur 360 degrés par une rotation de l’appareil autour du patient ce qui donnent une dose à la peau mieux réparties et donc moins toxique

    Je travaille dans un centre de cancérologie et oncologie depuis plus de 20 ans et je peux vous assurer que les effets secondaires sont moins vifs pour la plupart des gens . Je ne dis pas qu ils ne sont plus là mais plus rares dans les effets Lès plus importants.

    Je souhaitais justement préciser cette notion de non brûlure car c est important de faire comprendre celà aux patients car pour eux cette notion de brûlure véhiculée est très anxiogène

    Je tiens à préciser aussi Que des gestes simples d hygiene peuvent limiter les effets .
    Et Que je conseille aussi Lès huiles essentielles mais aussi les fleurs de Bach pour la gestion des émotions aux patients et aussi l’arrêt de l’inflammation que je peux voir ayant une formation en plus de naturopathe. Cette dernière technique est d’ailleurs utilisée directement en suisse dans les services de cancérologie .

    1. Sall says:

      Je ne sais ce qu’il en retourne de la radiothérapie en revanche de la chimio, toutes les personnes que j’ai connu ayant eu une chimio sont mortes en moyenne 1 an après.
      Comment pouvez vous m’expliquez que l’être humain ayant un système HLA puisse survivre à un tel poison ? De plus le cancer ne se présente que si le système immunitaire n’a pas été performant , alors comment peut on soigner un cancer en détruisant au passage l’immunité ?
      Plutôt contradictoire

  62. Bernadette Jambers-Deckers says:

    Comment se procurer le livre dur les huiles essentielles ?
    Je viens de subir l’ablation de mon second sein et j’ai bcp d’ennuis de lymphe, j’ai eu de la fièvre bref étant au stade 4 en lisant votre message je me suis retrouvé comme la dame qui témoigne . Pouvez vous me procurer ce bouquin et me dire le prix ? Avec tous mes remerciements , bien à vous.
    Mme Bernadette Jambers Deckers

  63. Bonniec says:

    Il faut noter que certaines huiles essentielles ne sont pas compatibles avec un cancer du sein hormono dépendant .

  64. BINESSE Marie -Annick says:

    Bonjour ,
    J’ai lu votre article , j’aimerai savoir si c’est possible d’obtenir des résultats pour une glycémie un peu élévée que je veux traiter sans Metformine et j’ai une amie proche qui est atteinte d’un cancer du pancréas , y a t’il des huiles essentielles ; habitant en bretagne , connaissez vous des adresses de thérapeutes qui maîtrisent les huiles essentielles , merci pour vos articles publiés , je vous souhaite une bonne journée et vous remercie d’avance pour votre réponse

  65. EVELYNE GELIN says:

    Bonjour, merci pour cet article fort intéressant. Je suis suivie depuis 5 ans pour un cancer du colon et je suis persuadée que les médecines naturelles améliorent la santé pendant les traitements. En effet, je suis suivie par un homeopathe acupuncteur qui a pu palier à l’engorgement de mon foie par les chimiothérapies et me permettre d’être en bonne forme. Mais il s’avére que mon système immunitaire serait déficient car j’ai des récidives. Aussi, pourriez vous me donner l’adresse d’un aromatherapeute compétent sachant que j’habite au sud de l’Essonne à 15 kms d’Évry. Merci pour votre reponse pour toutes vos lettres fort intéressantes. Evelyne

  66. Jaio says:

    Le titre concernant la bombe contre le cancer est exageré. Si la longevité est de 41% supérieure il faudrait aussi nous dure de combien de temps car dans le monde de la médecine, si on vit un jour de plus que 5 ans, on en profite tout de suite pour gonfler les statistiques et ici, avec ce titre on subodore déjà l’exageration. Si l’aromathérapie aide à soigner l’humeur elle ne guerit pas.

    1. Sall says:

      Vous êtes du corps médicale ?

  67. Maubras says:

    cet article est trés intéressant….j’utilise moi même les huiles pour les bobos du quotidien et en prévention hivernale… j’aimerai connaitre des médecins qui utilisent
    cette méthode thérapeutique….en connaissez vous dans le lot et garonne ?
    merci
    A. Maubras

  68. Petra Wardenaar says:

    Bonjour,

    J’ai eu un cancer du seinen 2014. Mon professeur oncologue m’a fait un biopsie, et 2 mois plus tard j’ai été opérée. J’ai été choquée que personne m’a conseillé de voir un psy pour commencer, et encore plus de la nourriture qu’on vous donne; biscotte, confiture, plats surgelés. J’avais l’impression qu’il se prenait pour dieu: il allait me guérir sans le moindre effort de ma part. Tout en me nourrissant avec les copains du tumeurs.
    J’ai trouvé un oncologue mis dehors par l’ordre des médecins qui m’a suivi par prise de sang très complet et soigné avec la phytothérapie. Au contrôle à l’oncopole on m’a annoncé qu’il n’avait pas tout retiré. On voulait encore me retirer un petit bout de mon sain.
    J’ai dit que je ne voulais pas, je leur ai demandé de faire un mastectomie, je ne voulais pas faire les traitements lourds, et esthétiquement mon sein était foutu de toute façon. Je m’étais fait la violence de développé le tumeur, je ne voulais pas encore plus de violence.
    À l’oncopole je n’ai pas eu le droit de prendre la phytothérapie, il y a carrément eu un docteur qui m’a dit que la phytothérapie est dangereux pour le cancer.
    Je me suis sentie harcelée, ridiculisée et on a tout fait pour me faire croire que j’étais irresponsable.
    J’ai rencontré plusieurs professionnels de l’oncologie qui, eux-mêmes atteint d’un cancer, ont fait le même choix que moi.
    Le sécu m’aurait payé des milliers pour me ‘bombarder’, mais les centaines que j’ai eu besoin pour me soigner, je les ai tout sorti de ma poche.
    Pour moi c’est un maffia. Très fort pour les opérations, mais nulle pour les soins. Si j’avais eu de l’argent je serai parti en Inde ou en Chine pour me faire soigner ou on n’essaye pas de ‘tuer’ la maladie et un paquet d’autres choses, mais de trouver l’origine et de bouster l’organisme de se défendre.
    Et ma fois, si je dois mourir, je vais mourir…avec ou sans traitements lourds…le nombre de gens qui meurent après les traitements dévaste est assez élevé. Je préfère la qualité que la quantité.
    Grâce aux gens comme vous je n’ai pas été complètement délaissée, je vous en remercie!

    1. regnier eliane says:

      bonjour,
      je suis dans le même cas que vous, mais j’ai eu la chance de rencontrer ANNE MARIE GIRAUD et cela m’a beaucoup aidé, j’ai été opérée une première fois et trois semaines après on me disait qu’il restait des éléments et qu’il fallait me faire une mastectomie.. je l’ai fait ma chirurgienne en a profité pour me faire une restauration à l’aide de mon grand dorsal, ce qui m’a permis d’être esthétiquement bien avec moi même.
      je ne voulais pas de chimio, pas de radiothérapie, les opérations étaient déjà bien suffisantes.
      j’ai continué à prendre des huiles essentielles et des produits naturels. j’ai eu des chirurgiennes SUPER à l’hôpital NORD de MARSEILLE.
      j’ai 72 ans pour le moment je peux dire que je vais bien
      je vous souhaite une excellent santé.
      cordialement
      Eliane

  69. Blanco says:

    Mon mari qui a le cancer du péritoine a été suivi par le Dr AM Giraud et je confirme que cela l a beaucoup aidé pour supporter sa chimiothérapie.

  70. Moisan Maria-Luisa says:

    Merci Xavier
    Je viens de lire votre article et je m’apprête à le diffuser auprès des femmes qui ont, ou ont eu 1 cancer du sein. Nous faisons partie de l’association Solution Riposte Bretagne, combattre le cancer par l’escrime et bcp d’entre nous sont en traitement. Votre article tombe à pic. Traitement + HE +escrime « cancer » tiens toi à distance de nos sabres ?. Je vous renouvelle « nos » remerciements j’admire votre dévouement et je salue votre grandeur d’Ame. Toujours à vous lire.

  71. alain says:

    Bonjour je pratique l’aromathérapie depuis 1964, soit l’âge du Dr Giraud que je connais bien. Inventeur de la lunette olfactive Médaille d’Or salon des inventeurs à Genève et de la cigarette olfactive. Titulaire de plusieurs brevets, je m’occupe depuis 2 ans de la maladie de Lyme avec des protocoles complémentaires à l’antibiothérapie avec plusieurs médecins qui s’intéressent à cette terrible maladie. Ces protocoles se retrouvent dans différents pays, alors pourquoi pas en France, les champs magnétiques pulsés, les aimants, l’infrathérapie, l’aromathérapie ont faits leurs preuves depuis des décennies et des millénaires.

  72. Saint-Louboué says:

    même question que celle de LAURENCE LE MOIZAN , mais pour PAU (64)
    Merci . Recevez mes plus vives félicitations pour ce travail remarquable.

  73. Kopp Audrey says:

    Bonjour
    Je suis dans le Bas-Rhin et souhaiterai que vous me conseillez un praticien en aromathérapie confirmé…. pour un accompagnement contre le cancer justement ….
    je suis à 100% convaincue dû bienfaits de ces trésors de la nature et ai moi-même enclenché depuis près de 2 ans maintenant ce système de soins pour les maladies bénignes du quotidien avec ma famille et ça marche vraiment !
    Merci beaucoup pour votre réponse

  74. Rigolleau Nicole says:

    Cher Docteur,
    C’est avec beaucoup d’intérêt que je dévore la revue santé corps esprit.
    Depuis 5 ans j’utilise les huiles essentielles qui m’ont été conseillées par ma pharmacienne ainsi que les compléments alimentaires.
    La novice que je suis les utilise avec prudence pour les petits « bobos ».
    Il serait très utile de nous indiquer une liste de thérapeutes confirmés que nous pourrions consulter en cas de pathologies plus sérieuses afin d’appliquer tous vos bons conseils en toute sécurité.
    Merci d’avance. Nicole

  75. Anne Legendre says:

    Bonjour Monsieur
    Votre article est très intéressant. Pouvez-vous m’indiquer des adresses de praticiens en aromathérapie à Paris et banlieues et Nantes et sa région.
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.
    A L

  76. gisele bost says:

    Bonjour
    Perso je préfère l’homéopathie et je me sers du livre Cancer et homéopathie du Dr Lionel Bagot
    Ouvrage très très détaillé.

  77. LAURENCE LE MOIZAN says:

    Bonjour
    Je suis dans le Morbihan,je recherche un praticien en huiles essentielles.pouvez vous m’en indiquer un.
    Sinon,est ce que le docteur giraud reçoit e cabinet??
    Merci
    Laurence Le Moizan

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité