Dangers paracetamol

Dangers du paracétamol : le Pr Raoult aggrave son cas !

Décidément, le Pr Raoult n’a pas fini de dynamiter le système médical.

En un coup d’œil, il a vu que l’étude du Lancet sur les dangers de l’hydroxychloroquine était « foireuse ».

Dix jours plus tard, le 4 juin, la fraude était révélée au grand jour, et l’étude retirée du journal The Lancet – un fait très rare.

Non seulement les chiffres ont été manipulés, mais ils ont même peut-être été fabriqués…

…tout ça pour faire croire aux gens que l’hydroxychloroquine est un médicament qui tue !

Le Pr Raoult a tout de suite vu que les chiffres ne « collaient » pas.

De mon côté, je vous ai écrit dès le 27 mai que c’était une étude « poubelle »[1].

Et pourtant, au même moment, des Professeurs de Médecine se sont relayés sur les plateaux télé pour dire que l’étude du Lancet était « impeccable ».

« Cette étude est en fait de très bonne qualité », a déclaré sur CNews Philippe Juvin, chef des urgences à l’hôpital Georges-Pompidou.

« L’article n’est pas foireux, il est tout à fait bien écrit », a dit sur BFM TV lePr Christian Funck-Brentano, pharmacologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Sans oublier le Ministre de la Santé lui-même, Olivier Véran, qui a immédiatement interdit l’utilisation de l’hydroxychloroquine, sur la base de cette étude trafiquée !

Sidérant, non ?

La réalité, c’est que nos « grands pontes » n’acceptent pas qu’un médicament ancien et peu coûteux comme la chloroquine puisse concurrencer les nouveaux vaccins ou anti-viraux hors de prix.

Comme je vous l’ai expliqué dans ma dernière lettre, notre système médical repose entièrement sur la recherche permanente de molécules nouvelles, brevetables et rentables pour les labos.

Si la chloroquine s’avérait être efficace, ce serait dramatique pour le système, car ce serait la preuve qu’il y a beaucoup de molécules anciennes ou naturelles, non brevetables, qui sont intéressantes…

…et qu’il faudrait donc arrêter de tout miser sur des nouvelles molécules ou de nouveaux vaccins et s’ouvrir aux médecines alternatives, traditionnelles et naturelles.

En bref, derrière l’affaire de la chloroquine, ce sont les profits exorbitants de Big Pharma qui sont menacés… et par ricochet, les contrats juteux dont profitent les professeurs de médecine liés à l’industrie pharmaceutique.

Il fallait un homme indépendant comme le Pr Raoult pour avoir le courage de briser ce tabou.

Et le plus beau, c’est qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin !

Depuis quelques semaines, il brise un autre tabou sur les dangers du paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, etc.) !

Cela me fait très plaisir, là aussi, car c’est une position que je défends depuis des années :

Le paracétamol, un poison ? Petit retour en arrière

Il y a plus de 3 ans, début 2017, je vous avertissais des dangers méconnus de ce médicament dans une lettre intitulée « Paracétamol : lisez ceci avant d’en avaler le moindre gramme »[2].

Je citais l’un des toxicologues les plus respectés au monde, le Dr David Juurlink, qui avait lâché une bombe en disant : « Si le paracétamol était mis sur le marché aujourd’hui, il ne serait pas autorisé à la vente ».

Et en effet, déjà en 2017, on avait des études accablantes sur certains dangers du paracétamol.

Mais le problème est que le paracétamol est devenu un tabou intouchable !

Pas seulement parce que le paracétamol est NUMERO 1 des pharmacies en France.

Pas seulement parce que les multinationales pharmaceutiques gagnent plus de 6 milliards de dollars avec ce produit.

Mais surtout parce que reconnaître ses dangers serait un aveu catastrophique pour le système médical !

Comme je vous l’écrivais en février 2017 :

« Pour l’industrie pharmaceutique, le paracétamol est comme un domino : s’il s’effondre, il entraînera beaucoup d’autres médicaments dans sa chute. Car le paracétamol a longtemps joui d’une « bonne réputation » – si même lui est inefficace et dangereux, que penser des autres médicaments ?

Pour nos autorités de santé, c’est leur crédibilité qui est en jeu : comment ont-elles pu recommander son utilisation massive pendant si longtemps, et l’autoriser en vente libre ?

Quant aux médecins qui ont prescrit ce médicament de bonne foi pendant des années, ont-ils vraiment envie qu’on leur dise qu’ils ont mis leurs patients en danger ? »

A l’époque, évidemment, ma lettre n’a pas plu à tout le monde.

L’industrie pharmaceutique avait même répliqué avec un article hallucinant de mauvaise foi publié dans le journal 20 Minutes[3] (un article, toute proportion gardée, aussi « bidon » que l’étude frauduleuse du Lancet contre l’hydroxychloroquine du Pr Raoult).

Mais depuis, les études défavorables au paracétamol ont continué de s’accumuler.

L’État de Californie s’apprête à classer ce médicament parmi les produits « cancérigènes »[4].

Alors les autorités de santé françaises ont bien été obligées de se réveiller :

Petit à petit, l’Agence du médicament a dû agir contre le paracétamol

Comme souvent, ce sont des « faits divers » qui font avancer les choses.

Vous vous souvenez peut-être de Naomi Musenga, cette femme de 22 ans qui a téléphoné aux urgences, et qui est morte quelques heures plus tard, parce que le SAMU n’a pas pris son appel au sérieux.

Eh bien le Procureur de Strasbourg a reconnu en juillet 2018 que la cause de sa mort était « une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours » [5].

Un an plus tard, en juillet 2019, l’Agence du Médicament a exigé que toutes les boîtes de paracétamol comportent cette mention obligatoire :

            SURDOSAGE = DANGER – Dépasser la dose peut détruire le foie 

C’était un petit progrès.

Medicament Paracetamol

Puis, en janvier 2020, l’Agence du Médicament a mis fin au « libre service » du paracétamol.

Depuis le début de l’année, les pharmacies doivent placer les boîtes de paracétamol « derrière le comptoir », ce qui oblige les clients à le demander au pharmacien pour l’obtenir.

Medicament Doliprane

Là encore, c’est un pas dans la bonne direction, mais trop timide.

Pr Raoult : « le paracétamol devrait être uniquement prescrit SUR ORDONNANCE »

Depuis le début, je pense qu’il faut aller plus loin dans la restriction de ce médicament.

C’est triste à dire, mais on ne peut pas faire confiance aux pharmaciens pour limiter les dégâts.

Selon une enquête du journal UFC-Que Choisir, une pharmacie sur quatre (24 %) conseille des doses dangereuses, supérieures à 4 grammes par jour[6].

C’est très grave, car certaines personnes au foie fragile peuvent finir à l’hôpital avec seulement 2 à 3 grammes par jour.

Voilà pourquoi je demande que le paracétamol ne soit accessible que sur ordonnance.

Mais depuis le début, je me sens très seul dans ce combat.

Alors vous imaginez à quel point j’ai été heureux de voir que le Pr Raoult partageait mon point de vue !

Il l’a dit plusieurs fois, dans la presse et à la télévision :

« Les effets secondaires du Doliprane sont bien pires que ceux de la chloroquine »[7].

« Le Doliprane est plus dangereux que l’hydroxychloroquine (…). C’est la première cause d’intoxication dans les pays modernes au monde. C’est dangereux le Doliprane. Ça tue beaucoup »[8].

Et le 26 mai, sur LCI, il est allé un cran plus loin, expliquant que le paracétamol devrait être prescrit par des médecins, sur ordonnance[9] !

C’est du bon sens… mais là aussi, presque personne ne le dit publiquement, à part le Pr Raoult !

Là encore, Ce Professeur de Marseille fait preuve d’un immense courage contre la pensée unique.

Il y a juste une dernière chose qu’il ne dit pas (ou pas encore ?) sur le paracétamol.

C’est que ce médicament a probablement aggravé l’état des malades du Covid-19 :

Donner du paracétamol au malade du Covid-19 : une décision CRIMINELLE

Vous le savez, je pense qu’il était particulièrement dangereux de prendre du paracétamol en cas d’infection au Covid-19.

Donner du paracétamol à des malades du Covid-19 est doublement dangereux, car :

  • Ce médicament supprime la fièvre, qui aide à lutter contre le virus ;
  • Et il vide vos réserves de glutathion, votre autre grand allié pour guérir de l’infection !

Sur l’intérêt de la fièvre pour guérir les infections, je vous invite à regarder l’explication du Dr Ménat, dans cette vidéo qui a fait près de 200 000 vues sur Youtube.

Je rappelle que la fièvre sert précisément à tuer les virus et les empêcher de se multiplier, car ils supportent mal les hautes températures.

Et on sait que notre système immunitaire fonctionne mieux lorsque la température du corps est élevée, donc pendant la fièvre !

La fièvre est un de nos premiers systèmes de défense, et il est donc dangereux de la « casser »…

…surtout face au coronavirus chinois qui peut faire de gros dégâts lorsqu’il envahit les poumons et d’autres organes !

Mais ce n’est pas tout.

Il se trouve que le paracétamol nous prive d’une autre défense naturelle capitale : le glutathion !

Écoutez bien ce que dit le Dr Jean-Paul Curtay : « pour fonctionner, les globules blancs ont besoin d’un « allumeur », qu’on appelle le glutathion »[10].

Je rappelle que les globules blancs sont les cellules de notre système immunitaire qui luttent contre les virus.

Or, poursuit le Dr Curtay, « le paracétamol effondre nos taux de glutathion ».

C’est un fait bien connu des médecins, si bien qu’en cas d’intoxication au paracétamol, l’antidote est précisément de donner au malade un précurseur du glutathion.

Donc, en vidant nos réserves de glutathion, le paracétamol affaiblit notre système immunitaire et favorise la propagation du virus dans notre corps !

Pire : des médecins ont constaté aussi que notre glutathion est très utile pour nous protéger en cas de tempête inflammatoire[11] !

Donc, si on vide vos réserves de glutathion avec du paracétamol, on vous laisse encore plus vulnérable face aux chocs inflammatoires… et vous avez plus de risques de mourir !

Le Pr Raoult l’a dit et répété : ne pas traiter les malades et se contenter de leur donner du paracétamol était une forme de non-assistance à personne en danger.

Mais je pense que c’est encore pire que ça : donner du paracétamol aux malades du Covid-19 a probablement aggravé l’état de certains, et peut-être causé des morts !

Donc, nos « grands pontes » liés à l’industrie pharmaceutique s’acharnent depuis le début contre l’hydroxychloroquine, alors que c’est un des médicaments les plus sûrs au monde et qu’il avait une chance d’aider les patients à guérir…

…mais ces mêmes « sommités » de la médecine ne voient absolument aucun inconvénient à donner du paracétamol aux malades, alors que ce médicament qui n’a strictement aucun effet antiviral et qu’il risque au contraire d’aggraver la maladie !

Quand je vous dis que le système marche sur la tête…

Espérons qu’il y ait, à l’avenir, davantage de « Pr Raoult » qui osent briser les tabous !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

65 commentaires

Michel 19 juillet 2020 - 20 h 11 min

on le sait bien avant que le covid machin arrive que le paracétamol est dangereux! donc ce que dévoile le professeur est pour le grand public qui fait toujours confiance au toubib, il a raison de le faire car le peuple est borné

Répondre
Mr. et Md. Ballet 19 juillet 2020 - 18 h 44 min

Je suis tout à fait d ‘accord avec cet écrit ! Le Professeur Raoult est des rares à qui on peut faire une TOTALE
confiance et qui mets notre santé AVANT tout intérêt pécuniaire ou autre

Répondre
Annie Duret 17 juillet 2020 - 22 h 28 min

bonsoir !
que peut on prendre à la place du paracétamol en cas d
e douleur ou de fièvre ?
merci

Répondre
Serge viersé 16 juillet 2020 - 21 h 41 min

Examens de fatigué en Catalogne: d’office cloro, ici on y va.mon test systématique parce que aux urgences,me donne clean.Mais suis content de l’avoir reçu. Bonsoir

Répondre
M.Pierre 9 juillet 2020 - 23 h 04 min

La malhonnêteté est omni présente à tous les nivaux de la population, du +bas au + haut . Quelle honte pour la France !

Répondre
Cruau 4 juillet 2020 - 4 h 22 min

Le problème est qu’on est très démunis en matière d’antalgiques efficaces! Anti-inflammatoires très surestimés et réellement dangereux, opioïdes dont tramadol actifs mais rapidement addictifs!
Que reste-t-il, question simple à laquelle personne ne peut ou ne veut répondre!

Répondre
clavier 16 juillet 2020 - 9 h 58 min

l’aspirine sous la forme Aspegic excellent antalgique avec ces contre indications bien sur

Répondre
OKE 27 juin 2020 - 9 h 56 min

Vraiment, les scientifiques biens intentionnés sont les seuls capables de nous sauver

Répondre
Michaud 19 juin 2020 - 17 h 53 min

Bonjour, ce serait bien d’arrêter d’employer COVID 19 pour parler de ce corona, COVID-19 veut dire Certificat Of Vaccination IDentity avec 19 1=a et 9=i,
soit AI pour AI=Intelligence Artificielle.

Ce n’est pas le nom du virus mais celui du
Plan international d’asservissement et de réduction des populations
élaboré depuis des dizaines d’années et lancé en janvier 2020 lors du dernier DAVOS.

Le virus lui même se nomme Sras-Cov-2

Répondre
Marie 8 juillet 2020 - 10 h 54 min

Cher Michau,

TOUT-A-FAIT d’accord avec vous. DAVOS n’est qu’un prétexte pour réunir les ELITES SCIENTIFIQUES CORROMPUES de ce monde.

Méfiez-vous des médecines PAYEES par les entreprise PHARMACEUTIQUE! Pratiquez la médecine naturelle du soleil qui consiste à ne se soigner que grâce aux rayons UV du soleil : c’est prouvé dans une étude (je vous enverrai les sources). J’ai perdu la vue suite à au CHEMTRAIL (vaccins délivrés par fumée d’avion) mais à part cela, le soleil me guéri, je suis en parfaite santé!

Pas besoin de PARACETAMOL DANGEREUX!!!

Le COVID-19 nous cache bien des choses!

Prenez soin de vous, cher Docteur,
Marie

Répondre
Jean HUNTZIGER 18 juin 2020 - 10 h 38 min

La pensée unique ?
Il me semble que vous connaissez.
Désolant.
Vous appliquez les principes de Big Pharma, le mur du silence … Excellent !

Jean

Répondre
Jean HUNTZIGER 18 juin 2020 - 10 h 25 min

TOUS les médicaments sont toxiques !

Quand cela sera admis, la santé aura fait un grand pas !

Mais voilà, la culture du moindre effort du consommateur est ce qu’il faut pour que les labos se frottent les mains.
Que faire ?
Respecter les lois de la nature et tout le monde se portera bien mieux !
Mais là on s’attaque à un très gros morceau, autant vouloir déplacer l’Everest à la petite cuillère !

Jean

Répondre
Marie D 8 juillet 2020 - 11 h 00 min

Cher JEAN,

Quel plaisir de vous lire! OUI tous les médacemments sont TOXIQUES : la preuve : ils contiennent souvent des produits NOCIFS, destiné à nous affaiblir encore plus, pour ainsi reprendre des médicamments…. La boucle est bouclée.

Liste des produits toxiques que j’ai repéré : aluminium, mercure, formaldéhide, arsenic, monoxide de dihydrogène, chlorure de sodium (du CHLORE de piscine!)

La nature fait pourtant bien les choses. Nos ancêtres vivaient MIEUX. Moins longtemps, CERTE, mais vivaient en contacte avec la NATURE et c’est peut-être ça le plus important.

De plus, je doute fort des FAUSSES statistiques sur la mortalité générale avant l’arrivée des médicaments. Ces chiffres ont-ils été traffiqué par BIG PHARMA ???

J’OSE le penser..

Bien à vous, cher Docstore

Répondre
Claude GRIVET 14 juin 2020 - 14 h 40 min

J’ai 82 ans et je prends sur prescription de mon médecin 2 DOLIPRANE 1000 alors qu’il m’a autorisé jusqu’à 3. Pourquoi je prends ces 2 DOLIPRANE 1000 depuis 10 ans alors que je suis en parfaite santé. Simplement parce je fais 3 parcours de golf par semaine, pas en voiture électrique mais à pied soit 8 à 9 kms et 16 à 18.000 pas à chaque parcours. Cette pratique me vaut des douleurs de la tête aux pieds et le DOLIPRANE me soulage. Dois-je arrêter le DOLIPRANE, ce qui reviendrait à arrêter le golf car je n’aurais pas de bénéfique sur ma santé si je les faisais en voiturette. Pendant le confinement limité à 1 km autour de chez mis, je marchais 7 jours sur 7 au moins 5 kms par jour. Une dernière précision : je suis le seul des plus de 70 ans de mon club de 800 membres à n’avoir aucune prothèse ni hanches ni genoux. Votre conclusion me laisse à penser au final que vous voulez faire la publicité de Caroline PAROT et de la phytothérapie. Pourquoi prescrit-on maintenant du DOLIPRANE (3 x1000 par jour) aux cancéreux en couts de traitement?

Répondre
Guillemard 14 juin 2020 - 8 h 47 min

Très bon article , pertinent et sincère , on nous demande de manger bio et on nous autorise de prendre des médicaments qui altère la santé , un véritable non sens

Répondre
Schaer Jean-Philippe 11 juin 2020 - 23 h 41 min

Merci et bravo!
Des exposés de cette qualité, périodiquement sur TF1ou la 2, la France se porterait mieux. Idem pour mon pays la Suisse et pour bien d’autres!
Le soutien au professeur Raoult fait également un vieux bien!
Cordialement,
J-Ph Schaer

Répondre
Bessot B ' 11 juin 2020 - 22 h 15 min

Les complotistes ont encore de beaux jours devant eux… Ainsi que tous ceux qui savent mieux que les autres

Répondre
papidom 11 juin 2020 - 17 h 23 min

bravo pour votre lettre,mais comment se fait-il qu’aucun média ne parle ou peu des malades et des morts du covid 19 a MADAGASCAR qui est pourtant plus pauvre que la france?

Répondre
Dupuy 11 juin 2020 - 13 h 36 min

Je suis allergique au paracétamol, mais toute la famille en prend pour sa plus grande satisfaction. Si c’était aussi dangereux que vous le proclamez, il y aurait encore plus de mort qu’avec leCovid 19
Alors s’il vous plaît n’écrivez pas nimporte quoi.

Répondre
Le Petit Prince 1 août 2020 - 12 h 02 min

Bonjour

Y’a + de morts à cause du doliprane mais il nr faut surtout pas en.parler

Les cancers du foie, les hépatites fulminante, personne n’en parle. On va dire « mort d’un cancer »

La toxicité du paracétamol est connue depuis bien avant 1983. Pourquoi je dis 1983 ? Car j’ai eu une hépatite fulminante due au paracétamol et pourtant je n’avais pris que 3 comprimés par jour de doliprane 100 pendant 5 jours. Je N avais pas de problème de foie avant.

Le directeur du laboratoire m’a retrouvé le précis de médecine dans lequel était noté cette nocivité du paracétamol.
Donc Raoult n’a rien trouvé. On le savait déjà bien avant que Raoult artive

Je vous laisse imaginer les foies des personnes qui en prennent souvent

Répondre
Maïté 11 juin 2020 - 10 h 16 min

Aucune confiance au ministre de la santé et tous ces lobbies pharmaceutiques
Vraiment une honte de JOUER avec la santé de la population pour du fric
Nous sommes conscients de tout cela et chacun essaie de faire confiance à ses propres convictions merci pour messages

Répondre
denise Papayoannou 11 juin 2020 - 10 h 03 min

De même qu’il était évident – pour beaucoup – que l’automédication imprudente est fort décommandée , que l’on ne devrait jamais dépasser le 1 mg /voire 2 mg. de paracetamol .

Le traitement proposé par le Prof Raoult agit positivement au début des malaises , probablement pas en cours de maladie.Pouvez vs confirmer. MERCI !! Denise

Répondre
Francine Haton 11 juin 2020 - 8 h 52 min

Bonjour ! Je voulais publier votre article sur FB ,mais le titre est équivoque ,il laisse à penser que c’est le cas du Professeur Raoult qui s’aggrave ,alors que c’est celui du Paracétamol ! Dommage !
Bonne journée !

Répondre
Samsoudine 11 juin 2020 - 6 h 27 min

Très bon article.
Mais très mauvais titre, car les détracteurs vont tout simplement faire une lecture tronquée.
Et cela risque de nuire au Pr Raoult.

Répondre
Bernard MOREL 11 juin 2020 - 3 h 34 min

Au début des années 1960, j’ai vu mon grand-Père paternel, paysan vivrier savoyard ayant auparavant élevé une flopée de garçons sur 10 ha « en haut de la montagne » entourés par la forêt et à près de 3 kms du village, se couper en aiguisant sa faux pour couper l’herbe pour les lapins, belle entaille entre pouce et index. Gnôle pour désinfecter + feuille de « sans-pareil », appelait il la salsepareille, parlant + le piémontais que son français limité et bande autour de la main. Le lendemain, j’ai, de mes yeux, vu une simple ligne rouge à la place de la plaie… Mon Père se soignait son hypertension avec le gui, le risque de problème de prostate futur avec l’épilobe à petites fleurs, etc, etc… Il est mort debout, à 91 ans, ne mettant ses lunettes que pour lire, marchant sans canne, etc, etc… et toute sa vie : pas d’alcool ni tabac, etc, etc…
Mon message est refusé par votre bazar… décourageant…

Répondre
Portet 20 juillet 2020 - 12 h 46 min

Guy Beart l’a chanté :  » celui qui dit la vérité, il doit être exécuté…. » C’est un peu la même chose. Le Pr Raoult dit la vérité, l’ ARS le cloue au pilori. C’est scandaleux. Alors que l’hydroxychloroquine peut et à sauvé des vies à Marseille . Où est le problème ? Les lobbies pharmaceutiques……

Répondre
MAX JANNON 11 juin 2020 - 3 h 26 min

Merci Xavier,merci Pr Raoult,vous avez eu le courage de denoncer les mensonges,les profits et meme les crimes des grandes entreprises pharmaceutiques en etant seuls et sans arme face a ces armees d’empoisonneurs munis de missiles nucleaires.
j’aimerais d’autre part la verite sur le danger evident des transfusions sanguines.

Répondre
Cretien 11 juin 2020 - 1 h 46 min

Vous l’avez dit: certains pontes médicaux marchent sur la tête. J’ai de façon abjecte été accusé de racisme antisémite par la direction de l’hôpital Bicêtre après qu’il m’a fallu intervenir in extremis pour sortir mon père d’un coma carus (prémortel) en lui administrant moi-même le traitement que les neurologues de cet hôpital lui avaient refusé. Mon père s’était ainsi rétabli en quelques semaines et avait pu récupérer à 30/30 au MMSE ses capacités intellectuelles. Il a avait été transféré depuis le Service de neurologie du professeur Gérard Saïd vers l’Unité de Soins Normalisés (sic) du docteur Jean-Yves Beinis à l’hôpital gériatrique Charles Foix, au fallacieux prétexte qu’à Bicêtre son état ne s’était pas amélioré malgré le traitement (qu’en réalité il n’avait pas reçu), qu’il occupait par conséquent inutilement un coûteux lit de spécialité. Les neurologues de l’hôpital Bicêtre avaient non seulement refusé de lui administrer le traitement spécifique, aussi simple que peu coûteux de la maladie de Biermer, mais avaient passé la consigne au docteur Beinis de ne faire que semblant devant moi, qui suis médecin, de le lui administrer alors que c’était sur le diagnostic de cette maladie que mon père avait été hospitalisé en neurologie. Cf. via Google les articles quelques 775 articles mis en ligne sur le « blog de leon » à partir de 2009, dont le premier, qui porte le n° 34640255 html est intitulé « Maltraitance des personnes âgées ». La direction de l’hôpital Bicêtre, c’est-à-dire en fait le professeur Gérard Saïd et la direction de l’AP -HP m’avaient accusé d’avoir moi-même « sciemment fabriqué » (sic) la maladie de mon père par « antinsémitisme ». Une accusation aussi ignoble que stupide qui aurait dû conduire l’hôpital Bicêtre et le professeur Gérard Saïd à en faire le signalement aux autorités judiciaires en vertu de l’article 40 du CPP, ce dont ils se sont gardés alors que le professeur Saïd m’en avait menacé après que je mesuis adressé à la CADA pour avoir accès à son dossier d’hospitalisation à Bicêtre, à faux déclaré perdu par la secrétaire du Service du professeur Saïd et la direction de l’hôpital Bicêtre.

Répondre
Abdelwahed Chtarto 10 juin 2020 - 23 h 25 min

Merci infiniment cher Dr,
Vous avez de la chance de mettre vos connaissances et votre audace au profits des communs des gens. Depuis que le Pr. Didier Raoult a parlé de la combinaison hydroxychloroquine et l’azithromycine, j’ai publié un avis sur wathsaApp, pour:
1- Approuvé le rationnel de procédé médicamenteux
2- Dire que, peut peut-être, ça serait la pandémie la moins coûteuse dans l’histoire
3- j’avais des craintes sur l’adoption des pays industrialisés de la proposition du Pr. Didier Raoult.
Les géants du biopharma se sont acharnés sur le développement d’un vaccin au lieu d’approuver cette combinaison de médicament qui marche. Tout simplement pour un profit purement financier. Et pourtant tous les virologues savent qu’un vaccin contre un virus à ARN est presque une aventure perdue d’avance. Il faut savoir Monsieur que des pays comme le Maroc, utilisent l’hydroxychloroquine et ça marche. Nous somme, malheureusement, sous l’emprise d »un loubby qui a la bénédiction de tous les pays influents. Un loubby qui par son autoriété, nous oblige à céder. Il ne tient par le côté le plus sensible et le important pour notre bien-être, notre santé. Nous voulons que la santé soit un secteur sous la souveraineté de l’état et nous espérons avoir des chercheurs honnêtes difficile à intimider par des suceurs de sang.

Dr. Chtarto Abdelwahed, PhD

Répondre
Portet 20 juillet 2020 - 12 h 52 min

Bravo dr, si tous les vrais médecins pouvaient prendre connaissance de vos propos, cela ferait avancer la bonne santé des français.

Répondre
Elisabeth PERRIN 10 juin 2020 - 22 h 50 min

Bonsoir,
Merci pour vos lettre et vos conseils,
je suis entièrement d’accord avec vous.
Bien cordialement.
Marie

Répondre
Ouali 10 juin 2020 - 22 h 10 min

Bonjour,
Est-ce dangereux de prendre du doliprane très rarement comme par exemple 1 g par jour et une fois par semaine pour les migraines, aussi les enfants en cas de fièvre les médecins prescrivent toujours du paracetamol pour baisser la fièvre sinon ils risquent une convulsion que proposez vous pour leurs faire baisser la fièvre ?

Répondre
SOPHIA SPILIOTOPOULOS 10 juin 2020 - 21 h 47 min

Un grand merci pour ces infos très intéressantes et utiles. Je voudrais bien profiter des conseils sur les moyens anternatifs anti-douleur, mais je ne comprends pas pourquoi vous privilégiez les vidéos. Croyez-vous que tout le monde est disponible à l’heure annoncée et qu’il a le temps de les regarder? Pourquoi ne pas nous envoyer vos conseils par mail? C’est plus pratique. On peut les consulter chaque fois qu’on en a besoin.

Répondre
Kerros Catherine 10 juin 2020 - 21 h 33 min

Bravo à vous et merci pour cet éclairage sur les dangers du paracetamol
Soutenons le Pr Raoult

Encore merci pour vos publications
Catherine Kerros

Répondre
vanni challier 10 juin 2020 - 21 h 16 min

Raoult vient de sortir une expression très parlante.
Les fausse élites qui nous gouvernent sont des Pieds Nickelés.
Identifions donc, Ribouldingue, Croquignol et Filochard.
Pour les douleurs articulaires, je prends du Rhus Toxicodendron 5Ch, de l’harpagophytum en poudre et j’étale du Flexosil (silicium organique+ prêle)

Répondre
Portet 20 juillet 2020 - 12 h 54 min

D’accord avec vous

Répondre
bitard 10 juin 2020 - 20 h 44 min

C’est triste à dire mais sans être médecin, il y a bien longtemps que je pensais que derrière l’affaire de la chloroquine, ce sont les profits exorbitants de Big Pharma qui sont menacés… Cela fait mal au coeur de voir qu’avant l’humanité on joue avec l’idole de l’argent…
Et quand on connait (et a vu sur parent) les effets secondaires du paracétamol… réfléchissons …

Répondre
Colette LAUGT 10 juin 2020 - 20 h 30 min

Bravo pour cet article!
je boycote le doliprane distribué à tout le monde aux urgences et en chirurgie, depuis au moins 10 ans, comme tous les produits Sanofi d’ailleurs. En cas d’inflammation ou de douleur, ou les 2, je mange la moitié d’une racine de curcuma et c’est terminé!

Répondre
JP 10 juin 2020 - 20 h 12 min

Je souffre heureusement rarement de maux de tête accompagné ou non de fièvre. Concernant les maux de tête même en cas de forte douleur, l’HE de menthe poivrée est dans mon cas super efficace en application directe sur les tempes et le front. Soit quelques gouttes avec un massage pour faire pénétrer l’huile essentielle.

Répondre
Pic 10 juin 2020 - 20 h 07 min

Bravo pour votre courage !

Répondre
Claudia Plante-Jourdain 10 juin 2020 - 20 h 06 min

Bonjour,
Entièrement d’accord avec vous, je privilégie les plantes et huiles essentielles pour les soucis de santé courants.
J’ai trouvé un excellent anti douleur dans la reine des prés (qui contient de l’acide salicylique comme l’aspirine). Elle est très efficace pour mes maux de tête, bien sûr je la prends bio.

Répondre
LANTIEZ 10 juin 2020 - 19 h 58 min

bonjour à tous et à toutes

je suis sous anti coagulant PREVISCAN
DONC ne peux plus prendre d’anti inflammatoires pour me soulager d’une lombalgie discale.
que faire ?
merci pour votre réponse.
Mme LANTIEZ

Répondre
Blache jeanie 10 juin 2020 - 19 h 56 min

Entièrement d accord avec vous. C est exactement ce que j ai pensé en lisant les contre indications et effets indésirables du Paracétamol !

Répondre
Olivier 10 juin 2020 - 19 h 41 min

et l’Aspirine???
je constate que vous faites de la publicité …………pour ????

Répondre
Chantal Morère 10 juin 2020 - 16 h 34 min

Bonjour,
Merci pour toutes les informations que vous nous communiquez. Pour ma part j’ai un question à poser. Le cardiologue m’a prescrit 1 comprimé d’acide acétylsalicylique (Résitune) à 75mg quotidiennement pour éviter l’AVC, dans le cadre d’arythmie (Fibrillation Auriculaire). J’ ai déjà subi deux interventions au cœur pour cette pathologie.
Qu’en pensez-vous? Je n’ose pas cesser cette médication en raison du risque encouru dixit les médecins.
Merci de me donner votre avis.
Cordialement
Chantal Morère

Répondre
delmotte 10 juin 2020 - 15 h 10 min

bonjour merci pour votre article, a vrai dire je n ai pratiquement jamais pris du paracetamol et je suis effarée de voir l usage qu en font certains parents surtout qu il est aromatisé maintenant pour les plus jeunes ! Notre homéopathe nous prescrivait du cephyl , qu on ne trouve plus d’ailleurs, et on le prenait à dose « homéopathique » je pense que c était moins dangereux de toute façon

Répondre
ARMAND 10 juin 2020 - 13 h 47 min

Bravo pour cette mise au point sur le Paracetamol, mais quand j’ai horriblement mal au genou en attendant que le chirurgien m’opère, que puis-je prendre à la place?
Je suis très versée en médecine naturelle mais ce que je prends en aromathérapie ou autre se révèle insuffisant.
Votre suggestion, je vous prie…

Répondre
rigo 10 juin 2020 - 11 h 44 min

Pablo escobar était 1 saint a cote de ces pseudos pontes de la médecine

Répondre
PATRICIA AUROUET 10 juin 2020 - 10 h 51 min

Bonjour
Excellent article merci, une fois de plus vous cerner bien tous les mensonges élaborés par le gouvernement pour les lobbyes pharmaceutique, concernant le Glutathion comment peut on l’augmenter? ayant un système immunitaire capricieux lié à une pathologie touchant la moelle épinière, Je ne vois jamais d’article sur ce sujet, ayant une gammapathie monoclonale à IGG, merci à l’avance d’une réponse, bien cordialement
Patricia

Répondre
Didi 10 juin 2020 - 10 h 31 min

Bonjour Monsieur Bazin, votre article est formidable! Merci pour tant de clarté et de sincérité. Bonne continuation.

Répondre
HERTZOG Lady 10 juin 2020 - 10 h 13 min

L’allopathie est très agressive avec multiples effets secondaires, l’homéopathie est critiquée et méprisée chaque jour davantage !!! Difficile de se protéger alors que les praticiens de médecines douces se font de plus en plus rares ! C’est très triste et dangereux ! Mais il faut positiver malgré tout !!!

Répondre
MARCOTTE 10 juin 2020 - 9 h 16 min

il a été dit que c’est l’IBUPROFENE qu’il ne fallait pas prendre avec la chlo….car c’est un anti-inflammatoire et pas le paracétamol!
Qui et que croire?

Répondre
Gabriel-Claude 10 juin 2020 - 9 h 03 min

J’apprécie, régulièrement, vos messages, ce dernier en particulier, mais je doute fort quand même qu’en cas de douleurs assez vives, comme celles du conflit cervico-scapulaire post-traumatique dont je souffre depuis 10 jours, le recours aux plantes soit plus réellemnt efficace en rapidité que l’exécrable paracétamol qu’il m’arrive de prendre, rarement, à doses faibles et 1 à 2 fois parfois: je regrette quand même l’ancien Di-antalvic dont raffolaient mes anciens patients…En cas d’urgence, le doliprane est quand même plus utile, quoi que disent bien des « spécialistes » !

Répondre
Florence Ego 10 juin 2020 - 8 h 53 min

Ceci n’est pas un commentaire à votre article avec lequel je suis tout à fait d’accord.

Je voulais vous proposer un sujet de recherche : pourquoi depuis le corona virus ne trouvre-t-on plus de savon de Marseille (surtout liquide ou en paillette), un véritable savon de Marseille, pas des gels douches ou des bases lavantes ?
Merci d’avance si vous nous informez sur cette drôle de disparition.
Bien sincèrement,
Florence Ego

Répondre
joarlene973@gmail.co;B 10 juin 2020 - 8 h 43 min

Bonjour
Merci pour votre franchise et les contenus de vos messages. Depuis des années je suis contre toute forne de médicatiments car je me fis en général à mes intuitions. Les rares fois où je suis faible ou fièvreuse, j’écoute mon corps et me repose immédiatement.
J’espère de tout coeur que le monde ouvrira les yeux et que le lobby des entreprises pharmaceutiques s’effondre une bonne fois pour toutes.
Merci,
Bien à vous,

Répondre
DUPEYRON Simone 10 juin 2020 - 8 h 37 min

Bonjour,
J’ai lu votre article sur le paracétamol avec intérêt
Récemment, avril 2020, selon les examens passés : endoscopie avec cytoponction, scanner et hier IRM, une tumeur se révèkle sur la tête /corps du pancréas
rencontre avec le chirurgien le 23 juin
En attendant le médecin me conseille de prendre du Doliprane jusqu’à 4 par jour, antalgique de base selon lui. Quel est votre avis ?

Répondre
bracht hermine 10 juin 2020 - 8 h 20 min

je suis une adepte des produits naturels . J’ai 85 ans
et ne prends pas de médicaments allopathiques.
Je souffre depuis 10 ans de la maladie de lyme
hypertension, apnée du sommeil, herpès, problème
de jambes lourdes. Je suis épuisée par les douleurs
chroniques . Au secours
Cordialement HERMINE BRACHT

Répondre
Jean HUNTZIGER 18 juin 2020 - 10 h 35 min

à l’attention d’Hermine Bracht,

Madame,
Si je puis vous donner un conseil.
Rectifiez votre alimentation, pas seulement en consommant du bio, mais en respectant, autant que faire se peut, les lois de la nature.
Je pratique depuis 50 années …
Faites-moi un message et je vous aiderai
Jean H

Répondre
ALINE DEVILLARD 10 juin 2020 - 8 h 05 min

Alors dites moi.,quand 0n souffre de fybromialgie comme moi, on prend quoi? Moi le paracétamol me soulage !

Répondre
Bernadette ARGENSON 10 juin 2020 - 7 h 56 min

Si le paracétamol est dangereux et que l’on ne peut pas prendre d’aspirine, quel médicament est bon pour soulager les douleurs ?

Répondre
Geneviève CAMUS 10 juin 2020 - 7 h 12 min

Bonjour,chez moi plus de doliprene depuis des années ,j’utilise un sirop de curcuma ,camu-camu,spiruline et autres ,J’avais des douleurs depuis 10 ans dues àun tassement vertebral,elles ont disperu, j’ai mal à la tête ,je prends du curcuma ,je me fait mal je prends du curcuma ,Mais je connais une personne qui a des stocks de doliprande chez elle ,qui en prend tous les jours et quand je dis stock c’est 30 boitesC’est devenu une drogue pour lui.

Répondre
Jean-Pierre THOMAS 10 juin 2020 - 7 h 05 min

Bonjour
Dangers du paracétamol : le Pr Raoult aggrave son cas !

mauvais titre on pourrait penser que c’est le professeur RAOULT qui se met dans le pétrin

Répondre
vanni challier 10 juin 2020 - 21 h 24 min

Le titre est ironique et accrocheur, car Raoult aggrave la haine des pieds Nickelés qui nous épuisent par leur incompétence et leur malhonnêteté, en sus de leur suffisance.
Rappelez-vous, Sa Suffisance M. Raymond Barre !

Répondre
Dominique31 11 juin 2020 - 3 h 20 min

Totalement d’accord !

Ce titre est bien malvenu !
En ces temps où bien des « petites phrases » sont prises trop souvent au premier degré, l’ironie d’un tel titre est dangereuse pour le Pr Raoult, qui n’a été que trop attaqué, et bien à tort.

Alors que votre texte est tout à l’honneur du Pr Raoult. Merci pour lui, et merci pour nous.

Personnellement, j’ai la chance de ne pas supporter le paracétamol. Cela m’a évité bien des dangers.

Répondre
max 11 juin 2020 - 10 h 54 min

Arrêtez cette grosse BLAGUE , SVP…Raoult est partenaire de SANOFI et veut imposer le vaccin grippal au MERCURE neurotoxique à tous les gosses…c’est facile d’égratigner le paracetamol, il prend pas bcp de risques puisque l’Etat l’a déjà fait avant lui…Il prone aussi 3 ou 4 vaccins supplémentaires au « onze » : notamment le HPV pour les garçons…

Répondre

Laissez un commentaire