Etude sur la chloroquine : les masques TOMBENT !

Dans toute cette tragédie du Covid-19, il y a au moins une bonne nouvelle.

Cette crise met en pleine lumière les graves dysfonctionnements de notre système médical !

Et les yeux des Français sont en train de s’ouvrir à vitesse grand V sur beaucoup de sujets cruciaux.

Ainsi, cela fait des années que je vous dis que la majorité des études scientifiques sont manipulées, biaisées, voire truquées par l’industrie pharmaceutique.

C’est ce qui explique que la plupart des médecins prescrivent des médicaments « inutiles et dangereux », sans même en être conscients.

Le problème est que c’est un sujet très technique… et Big Pharma est devenue experte pour « bidonner » les études scientifiques sans trop laisser de traces.

Résultat : cela passe largement au dessus de la tête de la plupart des gens… et même des médecins !

Mais cela commence à changer, en ce moment même.

Car les Français ont un exemple évident, sous leurs yeux.

Je veux parler de la fameuse étude du Lancet, publiée vendredi dernier, qui conclut que l’hydroxychloroquine est dangereuse pour les malades hospitalisés.

Je suis heureux d’entendre des voix puissantes s’élever contre l’incroyable manipulation autour de cette étude :

  • De nombreux médecins, organisés autour du collectif « Laissez-les prescrire», ont dénoncé le trucage de cette étude dans les médias ;
  • Un ancien Ministre de la Santé, Philippe Douste Blazy a dit en direct à la télévision que la plupart des études scientifiques sont faussées ;
  • Et bien sûr, le Pr Raoult lui-même est en première ligne pour dénoncer la grossière manipulation du Lancet : écoutez-le ce soir à 18h, sur LCI !

Je vais vous dire dans une seconde pourquoi ils ont raison, pourquoi c’est une étude « poubelle ».

Mais d’abord, je tiens à vous donner cette excellente nouvelle qui vient de tomber :

Dernière minute : l’Académie de Médecine est pour la vitamine D !!!

Oui, j’ai le plaisir de vous annoncer que le vendredi 22 mai, l’Académie de Médecine a publié un communiqué intitulé « Vitamine D et Covid-19 ».

Dans ce texte, les Académiciens expliquent que les morts du Covid-19 ont souvent une carence en vitamine D.

Et ils affirment que la vitamine D, « en atténuant la tempête inflammatoire et ses conséquences », pourrait être utile pour éviter les morts du Covid-19.

Du coup, l’Académie de Médecine émet deux recommandations essentielles :

  • doser rapidement le taux de vitamine D sérique chez les personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de Covid-19, et administrer, en cas de carence, une dose de charge de 50.000 à 100.000 UI qui pourrait contribuer à limiter les complications respiratoires ;
  • et apporter une supplémentation en vitamine D de 800 à 1000 UI/jour chez les personnes âgées de moins de 60 ans dès la confirmation du diagnostic de Covid-19.

Bref, l’Académie de Médecine confirme ce que je vous disais depuis le début de l’épidémie !

Je vous rappelle ce que je vous écrivais le 3 mars dernier :

« Plusieurs vitamines sont simples à avaler, pas très chères… et très utiles contre les infections virales de l’hiver.

La plus importante est la vitamine D – mes fidèles lecteurs le savent déjà, mais je compte sur tous ceux qui lisent cette lettre pour la transférer à tout leur entourage !

En pleine saison de grippe et de coronavirus, c’est le moment ou jamais de refaire vos réserves ! »

Et près de 3 mois plus tard, au moment où l’épidémie se termine, l’Académie de Médecine se réveille pour vous dire la même chose !

Mieux vaut tard que jamais… mais ce qui est fou, c’est qu’une chaîne de télévision ou journal de presse écrite n’a repris cette information cruciale !

La vitamine D ne coûte rien, est sans danger… on sait depuis le début qu’elle pourrait être très utile contre le Covid-19… et l’Académie de médecine vient de le reconnaître…

…mais absolument personne ne vous en parle : ni les médias, ni le gouvernement.

Au contraire, ils ont passé ces derniers jours à s’agiter sur une étude « poubelle » qui descend en flamme l’hydroxychloroquine !

Chloroquine : pourquoi ils se réjouissent d’une étude truquée

Je vais vous démontrer pourquoi on ne peut pas croire un mot à l’étude récente du Lancet.

Mais avant cela, il faut comprendre pourquoi les médias et les gouvernants se sont jeté dessus comme des morts de faim !

Immédiatement, le Ministre de la Santé Olivier Véran a demandé au « Haut Conseil » de revoir ses recommandations.

Et les médias ont parlé tout le week-end de cette étude soit-disant « accablante » pour le Pr Raoult et son protocole.

C’est assez ahurissant… surtout lorsque l’on compare cette agitation au silence assourdissant sur la vitamine D.

Mais quand vous y réfléchissez bien, c’est assez logique, vu l’ampleur des enjeux.

Je rappelle que le Premier Ministre et le Ministre de la Santé ont interdit aux médecins généralistes de prescrire l’hydroxychloroquine, le 26 mars dernier, en pleine épidémie.

Donc si on arrivait à prouver que ce médicament est efficace contre le Covid-19, ce serait absolument dramatique pour eux.

Comme le dit l’anthropologue médical Jean-Dominique Michel, « cela ouvrirait la porte à des poursuites massives pour non-assistance à personne en danger et même homicide involontaire ou par négligence : c’est case « Cour d’Assises » pour les ministres et directeurs de santé impliqués »[1].

Bref, nos gouvernants ont tout intérêt à faire le plus de bruit possible, dès qu’une étude se montre défavorable à ce médicament, même si elle ne vaut rien sur le plan scientifique.

Et bien sûr, c’est également l’intérêt direct de l’industrie pharmaceutique, qui perdrait énormément d’argent si l’hydroxychloroquine se montrait efficace : non seulement l’anti-viral hors de prix de Gilead deviendrait inutile… mais la perspective d’un vaccin distribué à 7 milliards d’individus s’éloignerait aussi.

Encore une fois, ce qui me réjouit dans toute cette sombre affaire, c’est que les Français ont, sous les yeux, un exemple éclatant de la perversion du système.

Pour bien le comprendre, il faut reprendre l’histoire au début :

« L’histoire la plus fantasque que j’ai entendue en médecine de ma vie »

Je rappelle que je suis totalement neutre dans cette histoire d’hydroxychloroquine.

Le 3 mars dernier, je vous ai transmis mon protocole naturel détaillé pour faire face au coronavirus, en prévention et en traitement.

Ce protocole était ce que vous pouviez faire de mieux, par vous-même, et je suis convaincu que les études viendront le confirmer, les unes après les autres, comme pour la vitamine D.

Dans ce protocole 100 % naturel, je ne conseillais pas la chloroquine, qui est un médicament.

Tout ce que je vous avais dit de cette molécule, à l’époque, c’était ceci :

« Je trouve quand même très étonnant que nos grands pontes et autorités de santé soient très réticents à vous proposer ce médicament, alors que c’est clairement le plus prometteur à ce jour ».

De fait, parmi les médicaments allopathiques, l’hydroxychloroquine était manifestement le plus intéressant, et de loin.

Je rappelle les faits, très simples :

Début février, des scientifiques montrent que ce vieux médicament est efficace in vitro contre le Covid-19.

Dans la foulée, les autorités chinoises annoncent que la chloroquine a montré une efficacité sur une centaine de patients atteints du coronavirus.

A ce moment-là, c’est la seule molécule au monde ayant une efficacité prouvée contre le coronavirus.

Pour des médecins de bon sens comme le Pr Raoult, il était évident qu’il fallait utiliser ce remède sans tarder.

Car l’hydroxychloroquine présente deux avantages énormes pour un médecin :

  • C’est un médicament peu cher et très facile à fabriquer : il est donc possible de traiter massivement les malades, dans tous les pays du monde ;
  • Et c’est un des médicaments les plus sûrs qui existent, sur lequel les médecins ont des dizaines d’années de recul : donc même si l’on n’est pas sûr à 100 % qu’il fonctionne, il n’y a quasiment aucun risque à le prescrire aux malades.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que son efficacité est « garantie à 100 % », ou qu’il serait impossible de « trouver mieux » !

Mais dans l’urgence, et en attendant d’avoir des études plus approfondies, il paraît clair que ce traitement devrait faire plus de bien que de mal.

Mais c’est alors qu’une chose extraordinaire se produisit.

Les autorités de santé et les médias ont commencé à diaboliser ce médicament banal, en le présentant comme extrêmement dangereux.

C’est le Pr Raoult qui en parle le mieux :

« L’histoire de l’hydroxychloroquine est l’histoire la plus fantasque que j’ai entendue en médecine de ma vie.

Un médicament qui existe depuis 80 ans, qui a été prescrit peut-être à un tiers de la population du monde.

Qui en France a été vendu à 36 millions de pilules par an, et d’un coup, toutes les autorités commencent à dire que c’est quelque chose d’épouvantable, criminel, qu’on va tous mourir d’arythmie cardiaque parce qu’on prend ce médicament.

Je n’ai jamais entendu parler d’un truc aussi fantasque que ça, c’est inouï, inouï »[2].

Le Pr Raoult l’a répété dans son audition devant la commission des affaires sociales du Sénat :

« J’ai pu observer un délire, qui est le plus stupéfiant sur le plan médicamenteux, de toute ma carrière, pourtant longue, sur le danger extrême de l’utilisation de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine.

L’émotion formidable, sur les risques de la chloroquine et l’hydroxychloroquine, témoigne d’une absence complète de contrôle de l’information raisonnée, voire la manipulation de l’opinion et je mesure mes termes »[3].

De fait, l’hydroxychloroquine est un des médicaments les plus sûrs qui existent…

…surtout lorsqu’il est pris pendant seulement 10 jours, comme c’est le cas pour les infections au coronavirus.

Une étude réalisée sur plus de 900 000 personnes traitées par hydroxychloroquine a montré qu’il n’y avait eu aucune surmortalité ou problème cardiaque avec ce médicament[4].

D’ailleurs, l’hydroxychloroquine était encore en vente libre au début de l’année 2020 !

Et pourtant, malgré tout ça, cela fait des semaines qu’on vous parle des graves « dangers » de ce médicament.

C’est stupéfiant tellement c’est « énorme ».

Mais la bonne nouvelle est que cela devrait ouvrir les yeux des Français sur la toute-puissance de Big Pharma :

La main invisible de Gilead et les intérêts de Big Pharma

Devant les sénateurs, le Pr Raoult a expliqué très clairement d’où venait cette « folie » sur l’hydroxychloroquine :

« Je pense qu’il existe un problème très fondamental de conflits d’intérêts concernant la médecine dans ce pays.

Un tableau vient d’être produit par un de mes collaborateurs concernant les universitaires de maladies infectieuses et leur prise de position pour ou contre la chloroquine et en quantifiant le rapport avec Gilead sur les 6 dernières années (sachant que Gilead essayait de vendre un médicament nommé remdesivir et présentait une hostilité très particulière à l’hydroxychloroquine ou la chloroquine).

Résultat : la position officielle des collègues était parallèle à leur lien d’intérêts avec Gilead. »

Je rappelle que le laboratoire Gilead est un des laboratoires les plus puissants au monde.

C’est Gilead qui a commercialisé le Tamiflu en 2009 – un médicament peu efficace et très contestable, comme je l’ai expliqué récemment[5].

C’est ce même Gilead qui a essayé de positionner son nouvel anti-viral hors de prix – le remdésivir – comme le remède principal contre le Covid-19.

Et comme par hasard, plus un chercheur a de liens d’intérêts avec Gilead, plus il se montre hostile à la chloroquine.

Il faut dire que les enjeux financiers sont immenses.

Selon les calculs du Pr Raoult, ce sont 9 milliards d’euros d’actions de Gilead qui ont été échangées pendant cette période Covid !!

Or l’évolution du cours de Bourse de Gilead était directement liée à l’efficacité perçue de la chloroquine… et donc aux déclarations du Pr Raoult ! 

Mais il n’y a pas que Gilead. Il y a bien d’autres laboratoires pharmaceutiques qui « arrosent » nos chercheurs…

…comme Abbvie, par exemple, qui produit le Kaletra, l’autre molécule testée dans l’étude Discovery… alors que les Chinois en avaient déjà démontré l’inefficacité contre le Covid-19.

Au total, les professionnels de santé français ont reçu depuis 2013 :

  • 18,5 millions d’euros de la part de Gilead,
  • Et 45 millions d’euros de la part d’Abbvie[6].

Et devinez quoi ?

Le principal auteur de l’étude récente du Lancet – étude très défavorable à l’hydroxychloroquine – a des liens d’intérêts avec le laboratoire Abbot… qui n’est autre que le « papa » d’Abbvie[7].

Bref, cette étude commence avec un énorme conflit d’intérêts :

Voici pourquoi on ne peut pas croire un traitre mot de l’étude du Lancet

Je ne vais pas vous détailler ici tous les biais, manipulations et trucages de cette étude qui conclut au danger de l’hydroxcychloroquine – d’autres l’ont fait très bien, et je vous y renvoie si le sujet vous intéresse[8].

Je voudrais juste souligner deux choses très simples.

Cette étude n’est pas un essai clinique : on a juste comparé des statistiques de malades ayant pris de l’hydroxychloroquine par rapport à des malades qui n’en ont pas pris.

Problème : on ne peut pas savoir si les patients à qui on a donné de l’hydroxychloroquine étaient aussi malades ou plus malades que les autres !

Et on d’excellentes raisons de penser que les patients à qui ont a donné de l’hydroxychloroquine était plus gravement malades que les autres… ce qui expliquerait pourquoi ils meurent davantage !

Car il faut savoir que dans la plupart des hôpitaux, l’hydroxychloroquine est donnée aux patients à titre compassionnel, donc pour les malades les plus gravement atteints[9] !

D’ailleurs, l’étude nous dit que les malades traités par hydroxychloroquine ont été trois fois plus nombreux à être placés sous ventilateur !

C’est bien la preuve qu’ils étaient plus malades au départ, car il n’y a aucune raison d’imaginer que l’hydroxychloroquine puisse causer une aggravation immédiate et massive de l’état d’oxygénation des patients.

Voilà pourquoi cette étude est « poubelle » et ne nous dit absolument rien de l’efficacité ou non de l’hydroxychloroquine !

En réalité, seuls des essais cliniques randomisés peuvent nous donner une réponse définitive.

Et cela tombe bien, car il y en a deux grands essais de cette nature en ce moment même : Discovery et Recovery.

Or ce qui se passe avec ces études est l’autre preuve définitive que les conclusions de l’étude du Lancet sont de la pure manipulation.

Pour Discovery, je rappelle que l’étude a été lancée il y a 2 mois, et a déjà intégré près de 800 patients.

On n’en connaît toujours pas les résultats, mais une chose est certaine : l’hydroxychloroquine n’a pas eu d’effet négatif sur la mortalité.

Car si c’était le cas, je peux vous dire qu’il y aurait déjà eu un communiqué pour dire qu’il faut arrêter de donner ce médicament aux patients !

Pour Recovery, l’autre grand essai clinique, c’est encore plus clair.

Suite aux résultats soit-disant « inquiétants » de l’étude du Lancet, les auteurs de Recovery ont publié un communiqué, ce dimanche[10] !

Ils ont pris la peine de vérifier les résultats intermédiaires de leur étude… et ont conclu qu’il n’y avait aucune raison d’arrêter de donner l’hydroxychloroquine aux malades !

Et encore une fois : ils n’auraient pas hésité une seconde à tout arrêter si les résultats de l’hydroxychloroquine étaient inquiétants !

Attention : je ne suis pas en train de dire que l’hydroxychloroquine est forcément efficace.

Je rappelle que, dans Discovery et Recovery, comme dans l’étude du Lancet, ce médicament est donné très tardivement, après l’hospitalisation, donc 10 à 15 jours après l’infection.

Il est tout à fait possible que ce médicament soit inefficace, à ce stade avancé de la maladie.

Mais il n’y a aucune raison de penser que ce médicament puisse faire du mal aux patients, à partir du moment où les précautions minimales sont prises !

La conclusion de l’étude du Lancet est donc totalement manipulée !

Ce qui pose une autre question : comment un journal aussi prestigieux a-t-il pu publier une étude aussi biaisée ?

Le patron du Lancet le dit lui-même : la moitié des études sont bidonnées

Pour le comprendre, il suffit écouter rédacteur en chef du Lancet lui-même.

Voici ce qu’il a déclaré, haut et fort, il y a quelques années :

« Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres.[11] »

Ce problème affecte toutes les grandes revues médicales… y compris un autre grand journal reconnu, le New England Journal of Medicine.

Lui aussi a publié une étude « poubelle » récemment.

Cette étude concluait, sans la moindre preuve, à l’intérêt de l’anti-viral hors de prix de Gilead, le remdésivir[12].

Pourquoi ? Là encore, c’est son ancienne rédactrice en chef, le Dr Marcia Angell, qui en parle le mieux :

« Il n’est simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique qui est publiée. Je suis désolée de cette conclusion, à laquelle je suis parvenue lentement et à contre-cœur au cours des deux décennies que j’ai passées à la rédaction du New England Journal of Medicine. [13]»

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de ce sujet, et que je vous livre ces citations.

Mais en ce moment, ces paroles prennent un relief singulier.

Encore une fois, c’est la « bonne nouvelle » de la crise actuelle : on a sous les yeux l’illustration éclatante du dérèglement du système !

D’ailleurs, la semaine prochaine, j’irai encore plus loin et je vous révèlerai ce que cache toute cette désinformation.

L’hydroxychloroquine ne menace pas seulement Gilead et les fabriquants de vaccins.

Croyez-le ou non, l’affaire de ce médicament ancien et peu coûteux met en danger le système dans son ensemble !

Nous verrons cela la semaine prochaine, en détail – restez connecté, cela va déménager !

Bonne santé !

Xavier Bazin

Sources

93 commentaires

ISABELLE DELAFON 6 juin 2020 - 0 h 41 min

Un certain Rockfeller, ainsi que Georges Soros auraient financé le journal Le Monde pour qu’il incendie le Pr Raoult et l’hydroxyclhoroquine.
D’une pierre deux coups : 1) renflouer un journal en perte de vitesse, 2) empêcher par tous les moyens d’utiliser son traitement efficace, peu cher.
La crypto-conséquence sous jacente, outre le défaut de soins, d’où tous ces morts par Covid 19, la réduction de la population mondiale, objectif la puce RFID par le vaccin (et peut migrer dans le corps) moyen de flicage et contrôle des faits et gestes de toute personne vaccinée. Le chiffre 666, des codes barres : les actuels contiennent 2 séries de 6 chiffres. 666 serait 3 séries de 6 chiffres, soit 6 6 6 . Comme on a la réduction embryonnaire, on a aussi la « réduction de la population mondiale » .
L’étude « officielle » est de l’absolue mauvaise foi : l’essai a été fait dans les conditions contraires à celles préconisées par le Pr Raoult, pour tirer doctement des conclusions qu’on connaissait.
Quant à la Vitamine D, c’est du même acabit ! Pourquoi a-t-on interdit d’aller se promener au soleil ? Pour atteindre un certain « quota » de morts Covid 19 ?

Répondre
Bousquet 4 juin 2020 - 22 h 21 min

Bonjour, Auparavant, dans ce pays, pour être mis sur le marché, un médicament devait subir les tests de l’A.M.M.
Cette autorisation de mise sur le marché était validée après de nombreux mois qui permettaient de mesurer les limites de telle ou telle molécule.
Comment se fait-il qu’il n’en soit question pour celle-ci dans le cadre du traîtement du Covid 19 ? Et ? Comme il est dit, cet ancien médicament a dû montrer sa limite depuis de nombreuses années. Même si cette pandémie, est quant-à elle une inconnue pour le monde médical dans son entier. Ce qui n’autorise pas GILEAD à faire et dire n’importe quoi ! Au risque de laisser les malades sans soin actif.

Répondre
Marie Claude 2 juin 2020 - 22 h 33 min

L’auteur de ce texte qui sait tout, connaît tout, a tout prédit, serait-il adepte de la théorie du complot…
« On ne nous dit pas tout » disait Anne Romanov, mais là, l’humour était clairement annoncé.
C’est peut-être un pastiche d’Anne Romanov…
« On ne nous dit pas tout », savez-vous que
l’auteur du texte aurait même changé de nom !
P.S. J’ai la franchise d’afficher mon vrai nom

Répondre
Decendit 1 juin 2020 - 9 h 08 min

Très long , il suffit d’exploiter des chiffres chose qu’à refusé Raoult un CQFD me semble plus clair que (vous ne pouvez pas comprendre car vous n’êtes pas un scientifique )parole de ce dernier … Quand on prend les autres pour des cons on ne peut pas dire que ça rapproche les gens . Les très grands cerveaux ont été des humbles et généreux et tous ont été des philosophes …CQFD

Répondre
France Lefebvre 31 mai 2020 - 13 h 48 min

Je lis vos lettre avec beaucoup d’intérêt et depuis le début du COVID j.ai augmenté ma viraminecD et le magnésium ÷ la vitamine C..sans oublier une cure d.homeopathie et pour moi pour le moment tout va bien..Mais v.est un scandale de voir ce qui se passe
Les laboratoires sont des voyous….Ca me fait penser au Dr Montagné avec la découverte du virus du SIDA il était traité de fou et aujourd.hui …on voit qu.il avait raison mais toujours sans vaccin je pense que les médicaments qui soignent enfin qu.ils essaient de soigner graissent allègrement les labos..Pourquoi la Securite Sociale n a pas son mot à dire ??
Merci de vos efforts pour nous informer mais cela’inquiete beaucoup pour la jeunesse.

Répondre
MARGUERITTE 29 mai 2020 - 14 h 46 min

Excellente lettre Qui résume tout.Nous attendons avec impatience celle annoncée .

Répondre
Miz 29 mai 2020 - 10 h 12 min

une partie des études sont fausses dit le Lancet mais cela vaut pour tous même pour Monsieur Raoult qui s’est servi des réseaux sociaux i.e des personnes qui n’y connaissent rien, mais qui ont un avis sur tout!…je ne sais pas qui a raison mais cette méthode populiste est accablante et peu digne du monde médical de la recherche.

Répondre
M OU MME NGUYEN TOI THIEN 28 mai 2020 - 21 h 54 min

Je ne comprends pas pourquoi les journalistes s’acharnent sur le Pr Raoult? alors qu’ils épargnent l’ancienne ministre Mme Buzyn qui a déclassé la CHLOROQUINE dans les médicaments vénéneux? Si on comprend l’intention de ce déclassement, on aura la réponse de tout

Répondre
sonnieye 28 mai 2020 - 14 h 52 min

pour info :sur afrik.com
article 1 : coronavirus:institut pasteur et oms,le scandale!
2,cvid-organis.artemisia-madagacar coup de gueule de rajoellina qui dit « merci à raoult. »

Répondre
ANNE TERRIN 27 mai 2020 - 11 h 29 min

Merci pour cette remise au point, qui rejoint de nombreux médecins !!
Il y en a marre, de cette médecine mortelle !

Répondre
Terha Fabienne 27 mai 2020 - 11 h 04 min

Article fort intéressant et très convainquant. C’est un énorme scandale qu’il faut dénoncer. Merci pour cet éclairage essentiel et de grande qualité qu’il faut partager en masse.

Répondre
Michel MARTIN 27 mai 2020 - 8 h 43 min

Maintenant que les médecines naturelles ont démontré leur supériorité (plantes, huiles essentielles) dans la lutte contre des virus, je note que contre la peste porcine qui est virale et qui se développe fortement en ce moment, il n’y a aucun traitement http://www.efsa.europa.eu/fr/topics/topic/african-swine-fever. Est-ce que les plantes pourraient être efficaces contre ce fléau? Armoise, sureau, cyprès, origan….

Répondre
MICHEL 27 mai 2020 - 7 h 29 min

Le fichage des malades du Coronavirus et leur famille est une imposture historique !
Le fachisme ne passera pas

Répondre
Signoret 27 mai 2020 - 7 h 20 min

Enfin une étude claire.Les valets des labos pharmaceutiques qui nous baladent depuis 50 ans, veulent leur part de gâteau sur des médocs chers.
Quelle honte. On interdit un produit efficace pas cher pour un inefficace très cher.
C’est un génocide.
Il faudra rendre des comptes.

Répondre
Pfyffer 27 mai 2020 - 6 h 20 min

Il se peut que vous ayez raison mais je n’aime pas le ton haineux sur lequel vous argumentez.

Répondre
MAX JANNON 27 mai 2020 - 3 h 39 min

Merci Xavier pour avoir le courage de nous reveler toutes ces verites et fausses informations.
mais fait tres attention a ta personne car des milliards sont en jeu et ils n’hesiteraient pas a simuler un accident ou un reel enlevement afin de te faire taire et pouvoir continuer leur buisiness qui est reelement semblable a du trafic de drogues.

Répondre
BIDI 27 mai 2020 - 1 h 57 min

Discovery n’est pas devenu un essai européen seul le Luxembourg a fourni un patient.
Par ailleurs c’est un échec car les patients sous hydroxychloroquine refusent d’intégrer l’essai.
Pour la publication de the lancet il ne s’agit pas d’un nouvel essai mais du même qui au mois de mars nous donnait la même conclusion. Dans la conclusion l’auteur dit qu’il faudrait reprendre l’essai avec plus de patients sous chloroquine ce qui veut tout dire

Répondre
Y.B. 26 mai 2020 - 22 h 55 min

Selon une étude très sérieuse et fiable d’une filiale dénommée l’ANE7, spécialement créée par un labo qui a préféré resté anonyme, et pour compléter utilement les préconisations de prescription, dès les premiers symptômes, du Pr Raoult, l’hydroxychloroquine a été administrée à des morts dont aucun n’a survécu.
En conséquence, il est prouvé que le protocole reste à 100% dangereux.
Info à transmettre à Pujadas pour sa prochaine émission.
#lamentablejememarre:))

Répondre
Leclercq stephane 27 mai 2020 - 20 h 03 min

Administré à des morts dont aucun n a survécu…..a mourir de rire cette phrase

Répondre
Brun 26 mai 2020 - 21 h 47 min

C’est un plaisir de vous lire .merci pour la vérité !
Le Covid-19 par la sécrétion d’aldosterone entraine une hypokaliémie qui majore le risque cardiaque (torsade des pointes entre autre).
Par ailleurs l’hydroxychloroquine prévient l’effet thrombogene des anti corps anti phospholipids induits par le Covid-19. Enfin la substanceP n’est plus dégradée par l’Ace2 stimulant alors l’il6 et l’interféron cause de l’inflammation de la paroi vasculaire .

Répondre
Legrain 26 mai 2020 - 18 h 13 min

Ok, convaincue!
Problème où se procurer ce médicament, je suis belge , pas moyen!
Donnez moi une solution, qui peut me procurer du plaquénil ?

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 17 h 57 min

la meilleure preuve que c’est bon cette chloroquine c’est que le president des usa TRUMP EN PREND TOUS LES JOURS !

Répondre
Joceline Creyf 26 mai 2020 - 17 h 50 min

Bonjour,
Je ne suis pas française mais belge et approximativement dans la même problématique sans pour autant crier au complot mais attentive à ce vers quoi nous nous dirigeons.
Je suis âgée de 66 ans j’ai encore ma tête (oui oui) mais il est certain que vivre de telles situations alors que nous ne demandons plus que la tranquillité est assez difficile à constater.
Je n’ai qu’une question : que pensez vous de la position que l’OMS a prise concernant la chloroquine ? Merci. Bonne suite à vous.

Répondre
Pierre-Emmanuel 26 mai 2020 - 17 h 41 min

Cher Xavier,
Merci beaucoup pour tes excellentes lettres, et pour celle-ci en particulier. La ficelle est vraiment grosse, mais elle a son public.
Juste un détail « New England » est une région des US, et la revue est américaine, non « britannique ».

Répondre
Edy F. 26 mai 2020 - 17 h 08 min

Nous avons affaire à une vaste fumisterie, une manipulation de masse orchestrée par l’OMS et les gens qui sont derrière, à savoir Big Pharma, Big tech et autres Bill Gates. Aidés par des sous-fifres comme Macron et ses ministres. Tout cela n’est qu’une question de pouvoir et de gros sous. Une tentative de main-mise sur la population mondiale, afin de nous asservir et de mieux nous contrôler, en utilisant la peur et la coercition comme instruments pour asseoir leur pouvoir.
Ils ont failli réussir mais ils sont allés trop loin et de plus en plus de gens prennent conscience de ce qui se passe malgré tous les mensonges véhiculés par les médias mainstream, les agences de presse, les labos pharmaceutiques, qui appartiennent tous à la même clique qui entend dominer le monde et nous traiter comme du bétail.
Oui, tout le système est pourri de fond en comble et tout est à changer. Du boulot en perspective pour les générations futures. Mais ils ne passeront pas, ils ne réussiront pas à nous marquer et à nous tracer comme du bétail. Ils ont perdu mais ils ont néanmoins de nombreux morts à leur actif, ce qui ne peut que réjouir Bill Gates, qui ne rêve que de réduire la population mondiale, et Macron, qui déteste les vieux et les improductifs et a tout fait pour les faire crever en nombre.
Voilà où nous en sommes. C’est maintenant le combat de l’ancien monde, les gens assoiffés de pouvoir et d’argent par les biais de la standardisation, de la chimie et de la technologie, contre le nouveau monde, celui du respect de la nature et de la dignité humaine, celui de la bienveillance et de la diversité. A nous de choisir !

Répondre
annick lavaud 26 mai 2020 - 16 h 52 min

Bonjour
je vous remercie pour votre revue.
Merci aussi pour le protocole contre le COVID .J’ai pris ce que vous aviez conseillé surtout vitamines D ,Zinc,magnésium et des huiles essentiels.Tout vas bien.
J’espère que beaucoup de médecins et scientifiques se lèveront contre Big pharma et ses vendus

Répondre
Deleruelle monique 26 mai 2020 - 16 h 29 min

Bonjour.Je suis entièrement d’accord avec vous avec la nivaquine puiquon la fabriquait longtemps ou j’ai travaillé A l’usine Famar anciennement Spécial st Genis Laval 69230, hélas cette usine n’ayant pas de repreneur et surtout pas UN COUP DE POUCE de L’état, ferme ses portes le mois prochain et ma fille également .Je suis frustrée
Cordialement

Répondre
louberssac 26 mai 2020 - 16 h 07 min

on nous prend pour des benêts !
continuez a vous tirer des balles dans les pieds.

Répondre
Bastard 26 mai 2020 - 16 h 02 min

Bravo félicitations pour vos propos 👍

Répondre
Totor LARISMULE 26 mai 2020 - 15 h 49 min

C’est fou le nombre de personnes qui prennent aujourd’hui de la vitamine D.
C’est une bonne nouvelle car il s’agit d’un geste aussi simple que bénéfique pour la santé.
Le problème est que peu de gens ont conscience que ce geste peut aussi s’avérer inutile et même dangereux si vous manquez de cet autre nutriment vital : le magnésium.
Une étude vient de paraître aux Etats-Unis à ce sujet dans le Journal of American Osteopathic Association. Elle nous éclaire sur le lien subtil et mystérieux entre ces deux nutriments dont on croyait pourtant tout savoir. [1

Répondre
Laborde 26 mai 2020 - 15 h 27 min

Tout cela est très bien je ne comprend pas pourquoi ceux qui ont des preuves sûres ne monte pas un collectif pour faire éclater la vérité
Se n’est pas pour défendre le professeur Raoult mais pour que les malades est le bon médicaments et surtout quand on peut faire faire des économies à la sécurité sociale Il pas laissé manipuler par ceux qui recherche que l’argent

Répondre
Edy F. 26 mai 2020 - 17 h 29 min

C’est déjà le cas. Vous pouvez aller voir sur le site formations.émergences.net

Répondre
Gautier 26 mai 2020 - 15 h 26 min

Je suis atterrée,attérrée de notre bêtise de nos gouvernants des bla-bla bla-bla-bla des pertes de temps de tous ces morts pour rien . Surtout en sachant que beaucoup de pays se sont servis de ce protocole médicamenteux du Docteur Raoult preuve à l’appuie .il y a de quoi avoir la nausée . Oui c’est vrai que nos gouvernants que nous élus méritent les assises qu’ils aient était conscient ou pas

Répondre
Dumas 26 mai 2020 - 15 h 25 min

Merci !
J écoutais hier quelques « éminents personnages » médecins et journalistes s’affrontant à ce sujet …et un de dire ,concernant la chloroquine , « C’est comme se moquer des gens en leur disant que des huiles essentielles pourraient avoir un effet quelconque »…mon sang n a fait qu un tour…ppfff jamais ils ne parleraient de leurs possibles efficacités au tout début et même avant toute attaque virale!!! Ils nous prennent pour des sots qui croient à la pilule miracle au stade terminal?????????
Courage!!!

Répondre
Dubois Brigitte 26 mai 2020 - 15 h 21 min

Affligeant de voir toutes ces attaques contre le professeur Raoult et l’hydroxychloroquine. Alors que le professeur Raoult et beaucoup de médecins dont le Dr Douste-Blazy ont déclaré dès le départ qu’il fallait donner ce médicament au tout début de la contamination par le covid 19 pour éviter que le virus ne se développe chez la personne atteinte, on s’obstine à faire des essais sur des personnes en réanimation donc très gravement atteintes et très fragiles. LAMENTABLE! N’y aurait-il pas moyen de demander à tous les patients qui ont été guéris par ce médicament de témoigner, d’écrire à toutes ces sommités de la médecine qui vont empêcher que les français soient soignés avec ce médicament ou tout au moins qui vont en interdire l’essai de guérison? ET si on interdit ce médicament que va-t-on donner contre le paludisme, il faudrait aussi peut-être informer le public que des milliers de personnes ont pris de la nivaquine pendant longtemps pour lutter contre le paludisme, cela quelque soit leur âge et nous n’avons jamais entendu parler d’effets secondaires à ce point dramatiques!!! Mais je pense que certains laboratoires sont déjà prêts à nous sortir un médicament miracle contre le paludisme, absolument identique à la nivaquine mais sous un autre nom!
Une fois de plus j’aimerais pouvoir choisir librement le médicament qui serait susceptible de me guérir, même s’il n’est pas efficace à 100%,
on sait très bien que l’efficacité de chaque médicament dépend de chaque individu.
Merci pour toutes vos informations, bien à vous.

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 18 h 03 min

vous n’avez qu’à regarder sur you tube :tout marseille est aux anges pour le professeur Raoul.
ils ont dit que sur 800 patients atteints tous ont été guéri sau f3 ou 4 à qui il a fallu donner autre chose.donc plus de795 guéris ça fait 795 morts en moins ,car sinon il aurait fallu les ajouter aux 30000 du pays.et ça c’etait que au début de raoult..

Répondre
Margenstern 26 mai 2020 - 15 h 13 min

Je suis d’accord avec vous. Le battage médiatique autour de l’article du Lancet est scandaleux. Alors que le professeur Raoult dit lui-même que l’hydroxiclhoroquine ne sert à rien dans les formes graves de la maladie, l’étude se cantone à des cas où cette molécule a été donnée à des malades gravement atteints. Un biais scandaleux. On voit où le bât blesse : une molécule tombée dans le domaine publique utile, mais quel crime de lèse-profit! Alors que le rem…vir se vend des centaines, que dis-je, des milliers de fois plus cher, voilà quelque chose d’utile sans compter un hypothétique vaccin à plus de 7 milliards de doses payés en dernier ressort par les contribuables de tous les pays. Quant à la dangerosité d’un médicament connu depuis des dizaines d’années : ou on a menti dans le passé ou on ment maintenant, mais dans tous les cas il y a mensonge et, comme on sait à qui profite le crime, le mensonge est ce qui est proféré aujourd’hui par le choeur des grands médias

Répondre
Yvette 26 mai 2020 - 14 h 34 min

Acceptez-vous que je transmette en partie vos informations à des médias dans l’espoir qu’ils réagissent ? ( media part …) Car je pense stérile de garder ces infos pour nous sans rien essayer de faire.

Répondre
devin 26 mai 2020 - 13 h 57 min

Les informations apportées ici sont souvent très intéressantes. Mais pourquoi avoir sans arrêt ce ton digne de journaux sensationalistes comme « détective » ou « France Dimanche » ? Pourquoi délayer à ce point l’information que le lecteur a envie de décrocher tellement il en à marre de ce style « bonimenteur vendeur de soupe » ? Sobriété et concision amélioreraient la crédibilité du discours !!!

Répondre
jacques giraud 26 mai 2020 - 13 h 55 min

le plus grave des virus,c’est le FRIC .

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 18 h 08 min

un imam a dit : « j’ai vu le paradis : c’est tous les pauvres qui le remplissent!…

Répondre
amblard 26 mai 2020 - 12 h 39 min

conclusion :
il ny a que des études « poubelle » exceptées celles (lesquelles ?) conduites par les adeptes de la chloroquine.
Quelle chance on a d’avoir des gourous et adeptes de si grande qualité pour qui la croyance tient lieu de preuve.
Pauvre Descartes, il doit se retourner dans sa tombe…

Répondre
Richard un GUGLIOTTA 26 mai 2020 - 12 h 26 min

LE MICROBE N EST RIEN LE TERRAIN EST TOUT
UN POINT C EST TOUT

Répondre
sonnie 26 mai 2020 - 18 h 10 min

antoine Béchamp l’avait dit avant pasteur il disait que pasteur etait un plagiat. (c’est sur wikipedia).

Répondre
prout 9 juin 2020 - 16 h 19 min

Mdr la reference wikipedia !

Répondre
fleur 30 mai 2020 - 11 h 52 min

si vous parlez du covid, ce n’est pas un microbe mais un virus …Rien a voir !!!!!

Répondre
Schmitt 26 mai 2020 - 11 h 57 min

En effet l Étude du Lancet est mal conçue et a donc des biais et n aurait pas dû être publiée. Toutefois il est exagéré de critiquer l industrie pharmaceutique qui est une des plus éthiques au monde! Le développement d un médicament coûte très cher , près d un milliard de dollars! Ce développement est contrôlé de manière stricte en interne, Et en externe , aussi par des comités d’éthiques et à l enregistrement et aussi en cas de publication . Tout effet secondaire doit être déclaré . Bien sûr les cliniciens qui participent à l essai clinique sont renumeres pour leur travail mais c est très malsain d impliquer qu ils sont achetés ! Ils restent indépendants! Ce qui aussi choquant et dangereux pour les patients est la confusion systématique dans les médias entre choroquine, un antipaludéen et l hydroxychloroquine , un anti-inflammatoire , utilisé pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et le lupus! Enfin vous avez raison de pointer que l Hydroxychloroquine n est sans doute efficace qu au début de la maladie ! L étudier sur des patients avancés n a pas de sens! Mais pour l étudier au début il faudrait tester les malades avec peu de symptômes ce qui n est pas possible dans plusieurs pays mais pourrait être possible dans un essai clinique où le test serait payé !

Répondre
YVES BATTAGLIA 26 mai 2020 - 11 h 21 min

Si la chloroquine est « si dangereuse », une réponse s’impose par « class action » et plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui depuis des décennies.
20 millions de plaintes x 100.000 € mini de préjudice à indemniser = 2000 milliards d’€ ; de quoi retourner immédiatement certaines convictions qui ne seront pas à une incohérence près :))
Faudrait savoir … dangereux … ou pas ? :))

Répondre
Metral 26 mai 2020 - 11 h 17 min

A force on ne sait plus quoi croire
On se croit dans 1 cours d’école avec des enfants qui se disputent 1 jouet
Sauf que la il ne.s agit pas de jouets mais de vies
On sait depuis des années que les lobbies guident notre pays
Les intérêts financiers prévalent sur notre santé

Répondre
Manivel 26 mai 2020 - 11 h 07 min

Je ne peux plus vous lire.
Quelle arrogance !!

Répondre
posidonien 26 mai 2020 - 11 h 03 min

merci de ces très utiles précisions ! le bourrage de cranes à propos de cet article de Lancet est hallucinant ! la meute des commentateurs à la botte est déchaînée…. Cela me fait penser à l’époque où l’OTAN après nous avoir répété que les serbes étaient des nazis a bombardé ce pays dans la plus grande inefficacité, sauf à créer le kosovo cette variété de tumeur….

Répondre
Alain PROTTE 26 mai 2020 - 10 h 58 min

La perte de confiance dans la parole gouvernementale, non seulement dans le domaine médical mais aussi dans le domine politique est immense.
Comment expliquer toutes ces mesures sur le confinement, si ce n’est pour obtenir une soumission de tous les instants de la population?

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 18 h 17 min

on est confiné car peut etre que dans l’air on est attaqué par x…invisible qui envoie des ondes mortelles,alors chez soi on est en securité ! c’est ce que je crois car c’est surement ça : plein de jeunes meurent dehors d’une crise cardiaque,regardez les faits divers,en courant meme un gendarme est mort en voulant attraper un voyou..depuis un an des tas de jeunes meurent en nageant dans des lacs :comme ça ..crise cardiaque qu’on nous dit..les dauphins s’echouent sur les plages comme çà…

Répondre
complotiste2 26 mai 2020 - 10 h 53 min

Bien sûr il faut en prendre comme D.Trump avec un verre d’eau de Javel dans un salon de bronzage.

Répondre
ARNOUX 26 mai 2020 - 10 h 48 min

Impossible de partager cet article, abonné je l’ai reçu par e-mail ,le partage a été bloqué pour chacun le mes 5 destinataires.

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 18 h 20 min

SI SI c’est bon la vitamine D. il faut bronzer votre anus au soleil pour en prendre un maximum de vitamine D .d’ailleurs tous les militaires le font.

Répondre
Daniel DUMONTIER 26 mai 2020 - 10 h 41 min

Depuis le début de cette pandémie, ma femme 76 ans et moi 79 avons RENFORCE notre prise de Vitamine D comme la puissance de la Curcumine, et nous sommes effarés de voir que les attaques contre le Professeur Bernard DEBRE et autres comme le Docteur RAOULT continuent

Répondre
Madeleine Chevassus 26 mai 2020 - 9 h 56 min

bonjour
L’affaire du Lancet est très choquante:
pourquoi vouloir faire entrer hydroxychloroquine dans un banc de test classique très long et qui ne respecte pas les conditions d’emploi préconisées par le Pr Raoult? c’est à dire tout au début ou même en absence de symptômes initiaux. Tout à fait en fin de vie il se peut que hydroxychloroquin ne soit pas le remède idéal, il ne doit pas être prescrit dans ce cas.
hydroxychloroquine: remède éprouvé depuis des dizaines d’années, remède pas cher, remède disponible et testé. Rapporte peu à Big Pharma. Tout médecin doit pouvoir le prescrire. Si ça avait été le cas, combien de morts auraient été évités?
voir Marseille: : beaucoup moins de malades et de victimes que dans d’autres régions..
Les tests à double aveugle sont si longs et coûteux qu’ils ne déboucheraient…. qu’après la pandémie, c’est du grand n’importe quoi dans le cas de figure COVID-19. Ces tests sont peut-être adaptés pour traiter certaines maladies chroniques, mais ils ne débusquent pas les futurs effets secondaires qui éclatent après une utilisation d’une certaine durée, et souvent les cas à pb sont passés à la trappe, ce qui rend ces tests mensongers.
Actuellement (reflux de la pandémie en France), on tarde à trouver des volontaires pour des cohortes COVID-19.

Tout ceci ressemble à des manigances de personnes haut placées cherchant à placer coûta que coûte un autre médicament 50 fois plus cher!!!!!!!!!!!!!!!!! et qui de toute façon arriverait trop tard.

Répondre
Papadakis 26 mai 2020 - 9 h 50 min

Merci pour cette analyse honnête ; et oui il faut parler d honnêteté lorsque l on se rend compte que tout est basé sur l argent .
On se fout pas mal de la bonne santé du peuple , mais plutôt une bonne aubaine pour se faire encore plus de « fric »
Ce monde est dégoûtant , dicté par l avidité de quelques uns

Répondre
Yvette 26 mai 2020 - 9 h 46 min

Je souhaite que vous transmettiez vos remarques à l’émission de Elise Lucet, en demandant une grande étude-investigation sur ce sujet .

Répondre
françois 26 mai 2020 - 9 h 32 min

bonjour
merci pour vos commentaire et nous
dire la vériter sur les groupe pharma qui nous
dise que des mançonge

Répondre
Arlette Knoepflin 26 mai 2020 - 9 h 28 min

Moi ce qui m’inquiète c’est le futur vaccin qui je l’espère ne sera pas obligatoire car je donnai des cours de yoga dans le cadre de la FFEPGV avec la Covid il sera peut-être obligatoire pour être en contact avec le public. J’ai 80 ans je ne prends aucun médicaments et j’ai cette chance car j’ai pris confiance toujours qu’un régime de vie le plus naturelle possible était la solution. continuez. Merci.

Répondre
LY YO 26 mai 2020 - 9 h 15 min

bonjours
money money big pharma surtout ne pas guérir le patient il ne rapporte plus rien……..

Répondre
HAASE Jean-Pierre 26 mai 2020 - 9 h 11 min

Merci Monsieur Bazin pour ce brillant décryptage.
Réjouissons nous de voir que nombre de nos concitoyens commencent enfin à ouvrir les yeux et que nombre de voix s’élèvent pour dénoncer cette supercherie.

Répondre
Jean Aymard 26 mai 2020 - 9 h 06 min

Elle n’a fait que confirmer ce que je pensais de certain laboratoire avec la complicité de certain politiques et médias » Tous pourris » et si vous le pouvez enquêter sur la suppression du « Dénoral »????
J’invite les Français à réclamer la mise en accusation de tous ces assassins et de sévères sanctions et si la justice est vraiment indépendante une véritable enquête à l’armé d’enquêter aussi suite au morts du Ch. Degaulle

Répondre
Jean-Marc Cerutti 26 mai 2020 - 9 h 04 min

Le New England Journal of Medicine est américain.
La Nouvelle Angleterre est au Nord-est des USA.
Voir : https://www.nejm.org/about-nejm/about-nejm?query=footer ; https://fr.wikipedia.org/wiki/The_New_England_Journal_of_Medicine.
C’est une erreur, qui fait un peu amateur si on essaie de plus d’informer sur des études que l’on trouve biaisées, et qu’il faut rectifier pour ne pas avoir l’air d’une source fantaisiste et non crédible.

Répondre
DEPARIS 26 mai 2020 - 9 h 03 min

Pourquoi critiquer ce médicament ? Simplement à cause de L’ARGENT les labos veulent trouver un Vaccin et le vendre hors de prix… Voilà comment on coule la Sécurité Sociale.
On essaie en disant que ce médicament n’est pas efficace…. Sur si les personnes à qui on le prescrit sont à l’article de la mort.

Répondre
CUNIN 26 mai 2020 - 8 h 41 min

Le mal va prendre tellement d’ampleur que tout le monde le verra!
Il arrive à grands pas le temps de la moisson où le blé sera séparé de l’ivraie.
Bientôt les grands de ce monde qui auront servi leurs intérêts de manière putride vont périr!
Que la lumière soit faite sur la Vérité!
Ouvrez les yeux, reveillez-vous et sauvez vos âmes… il n’y a qu’un chemin, et ce n’est pas le plus large… Bonne journée à tous. Marie

Répondre
Lejeune 26 mai 2020 - 8 h 39 min

Ce qui est incroyable avec vous c’est que vous faites une obsession avec « big pharma « 
Sans jamais avancer aucune preuve !
Alors selon vous une organisation mondiale aurait interdit la commercialisation de la chloroquine en laissant mourrir des gens pour que certains laboratoires s’enrichissent de quelques milliards
Au détriment de ce que coûtent les centaines de milliers de milliards a l’économie mondiale
Vous avez des noms et des preuves de tout cela a nous donner bien sure !!
Vos propos deviennent plus dangereux que le virus lui même.
Je me désabonne !

Répondre
boughera-albrecht 26 mai 2020 - 9 h 56 min

Encore un trolls qui est envoyé par la sphère macromania Pour polluer les sites comme ce virus…

Répondre
EF Waves 29 mai 2020 - 12 h 26 min

Continuez à dormir et à croire les médias controllés par l’élite.

Répondre
Robert DUBOC 26 mai 2020 - 8 h 39 min

Merci pour cette dernière lettre SCE:
M Trump aurait supprimer les aides financières à l’OMS, et il déclare prendre de l’hydroxychloroquine, de là à penser qu’il s’agit d’une manoeuvre de rétorsion de la part de cet organisme, pas très clair, semble-t-il, dans ses décisions face au Covid ? (connivence avec l’industrie pharmaceutique ? )
Quand à la Vitamine D3, c’est tellement évident, mais il faut – encore – la demander à son médecin, car apparemment, ce n’est pas encore dans leur logiciel, tout comme la Coenzime Q10, ou le magnésium , et c’est pas demain que cela changera…
Bonne journée
RD

Répondre
Louise Jura 26 mai 2020 - 10 h 21 min

tout à fait d’accord ils ne sont même pas capables d’ordonner / de rembourser vitamines et minéraux cruciaux…………
Quant à l’article de Xavier Bazin, il a le mérite d’exister mais il est trop long et trop dispersé pour avoir un véritable impact, dommage.
Le problème est que les pontes des entités de décision santé / ordre des médecins sont très figés sur des positions et des connaissances d’un autre âge, leur formation continue est faite par les labos !!! et en même temps ils nous laissent dans le caniveau avec leurs effets secondaires et les maladies qu’ils ne prennent pas en charge comme: fibromyalgie, EM/SFC, maladie de Lyme, Alzheimer Parkinson etc.. Sclérose en plaque, toutes les maladies auto-immunes où ils ne font rien ou un replâtrage, ou bien ils disent « c’est dans la tête » parce qu’ils ne savent pas faire.
De plus dès qu’il y a 2 maladies chroniques à la fois, c’est la catastrophe, ce n’est pas prévu ans les protocoles.
Il est urgent de changer

Répondre
jacqueline Knight Sverzut 26 mai 2020 - 8 h 37 min

Tout à fait d’accord sur la manipulation de l’industrie pharmaceutique sur la santé dans le monde.
Je voudrais attirer votre attention sur le Germanium, seulement celui produit artisanalement par le Dr Asai au Japon, qui vu son âge, a dû laisser des successeurs. Ce produit est étonnant pour la ré oxygénation des cellules humaines et animales.

Répondre
Heinimann Michel 26 mai 2020 - 8 h 33 min

Cordial merci pour votre courage et la qualité de votre article

Répondre
Zier Gérard 26 mai 2020 - 8 h 29 min

Assez de vos propos indécents en ce qui concerne la vraie médecine. Vous jouez aux apprentis sorciers, rien de ce que vous prônez n’a jamais été démontré d’une manière scientifique. Un certain monsieur ose parler d’études foireuses, alors que ce terme devrait s’appliquer à toutes les vôtres.
Vos conclusions vont à l’encontre de toutes les études sérieuses sur le plan mondial.
Arrêter de berner les gens et de jouer sur leur naïveté.

Répondre
Daniel Cointrel 26 mai 2020 - 8 h 28 min

Ce que vous nous expliquez est vraiment passionnant ! Je n’ai qu’une seule chose à vous dire : bravo et merci !

Répondre
Chauwel 26 mai 2020 - 8 h 21 min

chloroquine et déremboursement de l’Homéopathie MEME COMBAT !
Préservons les intérêts de BIG PHARMA et consorts
il ne faut surtout pas faire de l’ombre à cette source de revenus de ces labos pharmaceutiques

Répondre
Georges MUNCK 26 mai 2020 - 8 h 20 min

Il faudrait imposer aux journalistes et émissions télé d’indiquer avant les émissions télé pour les professeurs avec leur bla-bla le conflit d’intérêt avec les labos, les montants de subventions reçues pour mieux comprendre et faire confiance s’il n’y a pas de conflit d’intérêts.

Répondre
Bouslama 26 mai 2020 - 8 h 16 min

Bonjour
Qui prouve les bienfaits de votre médicament et de ces compositions?
Cordialement

Répondre
GLARDON 26 mai 2020 - 8 h 10 min

IL reste au demeurant que ceux qui lisent cet articles n’ont pas eu besoin de le lire pour être convaincu du bien fondé du médicament, et que les autres, ceux qui bavent leur bile sur Raoult ne le liront hélas pas.

Répondre
Christine Benal 26 mai 2020 - 8 h 09 min

Un grand merci pour toutes ces informations qui nous alertes mais nous ouvrent les yeux
Et quel gâchis de la part de nos dirigeants !

Répondre
Drion 26 mai 2020 - 8 h 07 min

Bonjour cher Xavier et merci pour toutes ces informations. Mais la minorité des Français se doutait et avait imaginé le scénario. Mais que peut on faire contre le Roi et ses disciples voyoux qu’ils sont tous.
Bon courage et encore bravo

Répondre
Denzer 26 mai 2020 - 8 h 06 min

Avez-vous entendu parler que le virus serait en fait une bactérie détectée grâce à des autopsies pratiquées en Italie alors que l’OMS avait donné l’ordre de ne surtout pas pratiquer d’autopsie et de préférence incinérer les corps? Cette bactérie causerait des coagulations intra-vasculaires disséminées (thromboses) à combattre avec des anticoagulants, antibiotiques et anti-inflammatoires.

Répondre
Drion 26 mai 2020 - 8 h 05 min

Bonjour et merci cher Xavier pour toutes ces informations qu’une bonne majorité des Français avait compris ou imaginé. Mais que peut on faire contre le Roi et ses disciples !!!! Bon courage

Répondre
Rongier 26 mai 2020 - 8 h 01 min

Je reçois depuis longtemps vos lettres et là, vous m’avez déçue. Vous vous dîtes « neutre » par rapport à la chloroquine ; tout ce que l’on remarque est que vous ne l’êtes pas vis à vis du Pr Raoult, qui agit comme un vrai gourou (regardez les réactions « pro Raoult » de tous les « médecins »  en puissance sur les réseaux sociaux. Savez-vous que le tapage médiatique de ce mégalomane (qui devrait avoir mieux à faire que d’accorder des interviews sur toutes les ondes) a provoqué une pénurie de Plaquénil ?
Laissez ce médicament à ceux qui en ont besoin.

Répondre
LUDWIG J-J 26 mai 2020 - 7 h 53 min Répondre
Chériconi 26 mai 2020 - 7 h 53 min

Cette lettre est dangereuse, irresponsable. Je ne vous lirai jamais plus ! Dans le même panier je mets le, pourtant respectable, pr Montagnet, pour son éloge des fluoroquinoles ! Scandaleux ! Renseignez-vous auprès des victimes, seuls comptent leurs temoignages.

Répondre
sonnieye 26 mai 2020 - 18 h 30 min

on s’en fout que vous ne le lirez plus,mais que diable laissez nous ,car nous on est tres content dele lire ,merci monsieur Bazin !

Répondre
Simon Renquin 26 mai 2020 - 7 h 37 min

J’adore… Donc, si je vous cite bien :

« En réalité, seuls des essais cliniques randomisés peuvent nous donner une réponse définitive. »

Hors, dans votre lettre du 18 mars, vous plébiscitez sans aucune retenue l’etude du Pr Raoult. Sans vouloir niez l’hydroxychloroquine (nous l’utilisons bien chez nous en Belgique…) qui n’était pas vraiment randomisée au contraire…

Donc les etudes mal menées par des grands laboratoires, c’est mal, mais les études mal menées par des indépendant, c’est bien…

Je ne sais qu’en penser…

Répondre
Dupuy Bernard 26 mai 2020 - 7 h 36 min

Bonjour, souvent sympa de vous lire …

Hydroxychloroquine mauvaise ? C’est donc pour ça qu’on la refilé dans de nombreux pays … où ça marche !!!

Pourriez-vous « enquêter » sur cette réalité d’efficacité à l’étranger ?

Merci d’avance, B.D

Répondre
L'Imprécateur 26 mai 2020 - 7 h 27 min

Je suis particulièrement outré par cet acharnement sur le protocole Raoult. Je ne pensais pas, et vous n’êtes pas le premier à le dire, que notre médecine soit tombée aussi bas, oubliant tout simplement le serment d’Hippocrate pour de sordides intérêts financiers. C’est lamentable.
J’espère que le moment venu, tous ces gens passeront devant la cour d’assises pour « mise en danger de la vie d’autrui », sans circonstances atténuantes.

Répondre
Anne Perret 26 mai 2020 - 6 h 38 min

Merci pour vos newsletters. Vitamine D, zinc, etc…tant de solutions peu chères qui pourraient aider dans cette épidémie…
Donc en enfermant les personnes âgées a l intérieur sans pouvoir profiter de vitamine D naturelle (soleil), nous les avons rendues encore plus vulnérables….
Genial.
quel gouvernement criminel.

Répondre

Laissez un commentaire