Discovery

Mensonges de l’AFP sur l’essai Discovery et la chloroquine – ma réponse

Cher(e) ami(e) de la Santé,

La semaine dernière, j’ai frappé fort et, je crois, touché juste.

Je vous disais qu’il était criminel d’avoir arrêté brutalement deux essais clinique français sur l’hydroxychloroquine, alors qu’ils tendaient à montrer l’efficacité de ce médicament.

Eh bien cela n’a pas plus à tout le monde.

L’AFP a pris la peine de publier un article entier pour réfuter mon argumentaire[1].

Voici ce que clame l’AFP, en tête de son article :

« La gestion de Discovery par les autorités sanitaires françaises serait « un scandale », dénonce un article de santé-corps-esprit.com publié le 14 octobre, repris par de nombreuses pages et partagé plus de 7.000 fois sur Facebook.

Parmi les quatre traitements évalués c’est « l’hydroxychloroquine du Pr. Raoult qui obtient les meilleurs résultats », affirme l’article.

Mais, alors que Discovery « était en train de démontrer la supériorité de l’hydroxychloroquine ! », les autorités sanitaires françaises ont interdit d’inclure de nouveaux patients, rendant « statistiquement » contestables ces résultats pourtant « saisissants », accuse-t-il.

« Tout cela est faux », conclut l’AFP.

En réalité, je vais vous démontrer que tout cela est vrai.

Cet article de l’AFP est une grossière manipulation, et je vais vous en donner la preuve.

Cela sera peut-être un peu technique par moments, car je suis obligé d’être très précis.

Mais cela vaut vraiment la peine de voir jusqu’où ils vont pour maquiller les faits et censurer la vérité.

Car savez-vous ce qui se passe quand l’AFP décrète qu’un article est faux ?

Eh bien le réseau social Facebook vous empêche de partager l’article !

Voilà une belle manière d’empêcher que les Français lisent mes révélations, au moment où elles commençaient à faire le tour d’Internet (plus de 7 000 partages, selon l’AFP) !

Mais venons-en aux faits :

L’AFP donne la parole aux accusés qui, ô surprise, se déclarent innocent !

Dans ma lettre, j’ai formulé une accusation : ceux qui ont arrêté Discovery et Hycovid ont eu une attitude criminelle, ou en tout cas anti-scientifique.

Cette accusation faisait écho à l’appel du Pr Raoult sur CNews :

« Je fais appel aux journalistes d’investigation, je voudrais bien savoir pourquoi les deux essais comparatifs avec l’hydroxychloroquine faits dans ce pays, Discovery et l’essai fait à Angers (Hycovid) ont été arrêtés prématurément tous les deux, alors que l’hydroxychloroquine donnait des résultats supérieurs au placebo. »[2]

Dans cette affaire, il y a deux grands coupables :

  • L’Agence du Médicament (ANSM), aiguillonnée par le ministre Olivier Véran, pour avoir décidé de stopper les essais cliniques français sur l’hydroxychloroquine le 26 mai, notamment Discovery;
  • Et les auteurs de l’étude Discovery, pour avoir décidé d’arrêter définitivement leur étude sur l’hydroxychloroquine le 17 juin, alors qu’elle était plutôt favorable à ce médicament.

J’ai expliqué dans ma lettre pourquoi ces décisions d’arrêter Discovery étaient absurdes.

Mais savez-vous qui l’AFP a interrogé pour me contredire ?

Je vous le donne en mille : les auteurs de Discovery !

Oui, ceux-là même que j’accusais dans ma lettre d’avoir eu une attitude criminelle !

Je disais aussi que les auteurs de Discovery étaient biaisés depuis le début, puisqu’ils ne voulaient même pas tester l’hydroxychloroquine au départ !

Tout s’est passé comme s’ils avaient voulu favoriser le traitement à 2 000 euros de Gilead, contre le médicament à 5 euros du Pr Raoult.

D’ailleurs, plusieurs auteurs de Discovery et membres du Haut Conseil ont eu, ou ont encore aujourd’hui des liens avec le laboratoire Gilead, qui commercialise le fameux médicament à 2 000 euros, le remdésivir.[3]

Donc, pour l’AFP, il n’est pas sérieux de se contenter d’interroger ces gens.

Ils sont clairement juges et parties, et il aurait fallu interroger aussi des experts indépendants.

Cela me rappelle le journal 20 minutes, qui, pour réfuter (faussement) ma lettre sur les dangers du paracétamol, avait interrogé les représentants de l’industrie du médicament[4] !

Bref, vous le voyez, cet article de l’AFP commence mal, sur la méthode.

Mais sur le fond, la manipulation est encore plus grossière :

Discovery montre-t-elle un avantage à l’hydroxychloroquine, oui ou non ?

L’AFP et les auteurs de Discovery nient catégoriquement que l’étude était favorable à l’hydroxychloroquine :

« Les premiers résultats ne montrent en réalité « aucun effet » du traitement à l’hydroxychloroquine sur la maladie, expliquent des responsables de Discovery à l’AFP. »

Aucun effet ??

Voici la preuve que l’hydroxychloroquine avait bien un effet :

Discovery
Graphique publié par les auteurs de l’étude Discovery, montrant leurs résultats préliminaires

Ce n’est pas une image très facile à lire, mais voici ce qu’elle nous révèle.

On y apprend que les patients sous hydroxychloroquine ont davantage survécu que ceux des autres groupes, 15 jours et 29 jours après le début du traitement.

On n’a pas le détail des chiffres (ce qui est en soi scandaleux), mais une analyse fine des pixels[5] permet de dire qu’il y a eu :

  • 19 morts sur 151 dans le groupe de contrôle, qui n’a pas reçu de médicament ;
  • 13 morts sur 150 dans le groupe qui a reçu l’hydroxychloroquine.

Cela fait 31 % de morts en moins, ce qui est encourageant pour l’hydroxychloroquine !

Le seul problème, c’est qu’il n’y a pas assez de patients pour que ce résultat soit « significatif » d’un point de vue statistique.

Mais comme je le disais dans ma lettre, c’est une raison de continuer l’essai et d’inclure plus de patients !

Surtout que l’hydroxychloroquine montre aussi un effet positif sur la sévérité de la maladie, ce qui est cohérent avec son effet sur la mortalité.

Sur une échelle de 7 points, l’étude montre une réduction de 17 % de la sévérité des symptômes, là encore non significative statistiquement, faute de patients en nombre suffisant.

Mais si vous en croyez l’AFP, ces résultats ne veulent rien dire :

« Toutes les « interprétations » tirées de ce visuel sont « ridicules » ou de « mauvaise foi » s’insurge Dominique Costagliola (NDLR : un des auteurs de Discovery). On ne conclut rien sur ce graphique car l’étude n’a pas la puissance pour juger sur le critère clinique”, explique-t-elle à l’AFP.

Discovery n’a pu en effet analyser que 150 patients par groupe au lieu des 600 prévus dans le protocole publié fin mars.

Cet échantillon est bien trop faible pour « conclure quoi que ce soit sur un critère clinique », explique Dominique Costagliola de l’Inserm.

Encore une fois, cet argument est « fort de café ».

Ceux qui nous disent que le nombre de patients est trop faible pour pouvoir conclure…

…sont les mêmes qui ont décidé d’arrêter l’étude, et de ne plus inclure de nouveaux patients !

Mais reprenons leur argument « massue », selon lequel on ne pourrait pas « conclure quoi que ce soit » de ces résultats – je cite à nouveau l’AFP :

« La première question qu’on se pose devant un résultat c’est « est-il significatif ? », autrement dit, « est-ce que ce résultat est lié au hasard ? » », explique à l’AFP, Nathan Peiffer-Smadja infectiologue aux hôpitaux de Paris.

« Si c’est lié au hasard, on ne regarde pas le reste. C’est une règle de base dans la statistique et les essais cliniques. Ici, Discovery ne montre aucun effet de l’hydroxychloroquine ».

Mais c’est de la mauvaise foi : les résultats montrent que ce traitement est encourageant !

Quand on est un statisticien honnête, voici comment on devrait réagir : « c’est un début intéressant, il y a moins de morts avec le traitement actuellement, il faut absolument poursuivre l’étude pour confirmer (ou infirmer) l’existence de l’effet »[6].

Surtout que les auteurs de Discovery devaient savoir que l’autre grande étude française menée à Angers montrait une réduction de près de 50 % de la mortalité avec l’hydroxychloroquine – là encore non significatif statistiquement, faute de patients en nombre suffisant.

Cela faisait deux signaux extrêmement encourageants pour l’hydroxychloroquine, et d’excellentes raisons d’aller au bout de ces études, au lieu de les stopper !

Cela, l’AFP et les auteurs de Discovery le savent pertinemment.

Alors ils essaient de dévier la discussion sur une question totalement hors sujet :

L’AFP vous parle de « charge virale » : ce serait drôle si ce n’était pas tragique

L’AFP consacre un quart de son article à parler de « charge virale ».

C’est du grand comique, car le protocole de l’étude Discovery ne prévoit pas du tout d’étudier cela !

Parmi les objectifs affichés de l’étude, il y a la sévérité de la maladie, le besoin du patient en oxygène, son placement ou non sous ventilation mécanique, la durée de son hospitalisation et sa mortalité.

Bref, que des critères cliniques qui nous disent si le patient va mieux ou non.

La « charge virale » est un critère biologique, qui n’a aucun intérêt ici !

Mais comme les auteurs de Discovery ont des résultats significatifs sur ce sujet, ils s’en donnent à cœur joie, avec la complicité de l’AFP :

« Il n’y a aucune différence d’évolution de la charge virale, quel que soit le groupe », explique le 15 octobre à l’AFP Dominique Costagliola, membre du comité de décision de Discovery et directrice de recherche à l’Inserm.

« Sur plus de 300 patients étudiés, dont plus de 150 sous hydroxychloroquine il est clair que l’hydroxychloroquine n’a aucun effet sur la charge virale » ajoute cette spécialiste en recherche clinique.

« L’hydroxychloroquine n’a aucun effet » confirme, par courriel, le 16 octobre, le professeur Bruno Lina, un des responsables de Discovery et membre du Conseil scientifique. »

Et l’AFP conclut en m’enfonçant un poignard dans le dos :

« Affirmer comme sante-corps-esprit, que l’hydroxychloroquine « obtient les meilleurs résultats » dans Discovery est donc faux concernant la charge virale ».

Mais je n’ai JAMAIS dit une chose pareille, car la charge virale est hors sujet !

Je rappelle que Discovery étudie des patients hospitalisés, donc à un stade relativement avancé de la maladie.

A ce moment-là, ce n’est plus tellement le virus qui fait des dégâts, mais une réaction inflammatoire incontrôlée, ainsi que des thromboses et des troubles de la coagulation.

 Or l’hydroxychloroquine a des effets reconnus pour régulerl’inflammation, réduire les problèmes de coagulation et limiter les thromboses (dans le lupus).

C’est ce que rappelle un excellent éditorial publié tout récemment dans le prestigieux International Journal of Infectious Disease[7] :

« Pour comprendre les effets positifs de l’hydroxychloroquine obtenus dans les grandes études observationnelles, l’hypothèse d’une action anti-inflammatoire ne doit pas être écartée ».

Donc, parler de charge virale ici est ridicule et hors sujet.

Pourquoi l’AFP le fait, alors ?

Parce que cela leur permet de vous manipuler !

Avec ce segment hors sujet sur la charge virale, l’AFP se permet d’utiliser 5 fois la citation « aucun effet » de l’hydroxychloroquine dans les premières lignes de l’article !

Le lecteur pressé n’y verra que du feu, et pensera que l’hydroxychloroquine n’a pas montré d’effet sur la mortalité ou la sévérité de la maladie !

Et si vous comparez au remdésivir, le médicament à 2 000 euros de Gilead, vous voyez que la mauvaise foi est totale !

Car le remdésivir ne montre pas non plus le moindre effet sur la charge virale dans l’essai Discovery !

C’est assez sidérant, quand on sait que le remdésivir est un anti-viral pur (contrairement à l’hydroxychloroquine qui a un effet anti-inflammatoire) : s’il ne baisse pas la charge virale, il a donc très peu de chances de marcher !

Et pourtant, le 17 juin dernier, c’est bien l’hydroxychloroquine que les auteurs de Discovery décident d’arrêter…

…et le remdésivir du laboratoire Gilead qu’ils décident de continuer à tester – alors que ce médicament n’avait « aucun effet » sur la charge virale !

On aimerait bien savoir pourquoi les auteurs ont pris cette décision « deux poids, deux mesures », mais bizarrement, l’AFP a oublié de leur poser la question !

Ce niveau d’incompétence et de désinformation est grave, très grave de la part de l’AFP.

En publiant un article à charge, l’AFP atteint à mon honneur, ainsi que celui de toute l’équipe de Santé Corps Esprit.

Et surtout, c’est le traitement prometteur du Pr Raoult que l’AFP assassine, une fois de plus !

Alor s’il vous plaît, transmettez cette lettre à tout votre entourage, par email et par les réseaux sociaux.

Rétablissons la vérité, contre ces mensonges médiatiques. Cela n’a jamais été aussi urgent !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : pour être 100 % complet, je précise que l’AFP conclut son article avec une autre manipulation.

Elle porte sur une question moins cruciale, mais tout de même intéressante :

Qui a décidé d’arrêter l’étude : Olivier Véran, l’Agence du Médicament, ou les auteurs de Discovery ?

Une fois de plus, l’AFP dit que j’ai « faux », alors que j’ai dit la stricte vérité :

« Pourquoi alors Discovery n’a pas inclus plus de patients pour permettre une telle analyse ? Car « nos autorités sanitaires l’ont interdit ! » ou « n’ont jamais donné le feu vert », assure l’auteur de l’article de santé-corps-esprit.com. Cette affirmation est fausse. »

Je ne comprends pas comment ils osent dire une chose pareille.

C’est un fait incontestable que c’est l’Agence du Médicament qui a décidé de stopper tous les essais cliniques français sur l’hydroxychloroquine, le 26 mai dernier – y compris Discovery.

Cette décision faisait suite à la publication d’un article frauduleux du Lancet, qui concluait faussement au danger de l’hydroxychloroquine.

Et il est clair que cette décision de l’Agence du Médicament a été inspirée par Olivier Véran.

Dès la publication de l’article du Lancet, le ministre a saisi le Haut Conseil pour qu’il revoie sa position sur l’hydroxychloroquine.

Pour le Ministre, c’est une manière habile de se cacher derrière un collège d’experts, mais l’intention était claire.

Et le résultat espéré a eu lieu : l’essai Discovery et les autres essais français sur l’hydroxychloroquine ont tous été stoppés le 26 mai dernier, par une décision de l’Agence du Médicament[8].

Maintenant, que s’est-il passé par la suite ?

Début juin, la fraude du Lancet a éclaté au grand jour, et il n’y avait plus aucun prétexte pour ne pas tester l’hydroxychloroquine.

Logiquement, Le 3 juin, l’Organisation Mondiale de la Santé a décidé de reprendre l’évaluation de ce médicament dans son grand essai Solidarity.

En France, c’est aussi ce qui aurait dû se produire.

De fait, le 4 juin, voici ce qui est annoncé dans la presse :

« Le comité directeur de Discovery (…) va envisager de reprendre les inclusions dans le bras hydroxychloroquine », a indiqué jeudi l’Inserm, qui chapeaute l’étude.»[9]

Donc, des experts indépendants ont recommandé de reprendre l’étude sur l’hydroxychoroquine.

Le problème, c’est qu’ils ne peuvent pas le décider de leur propre chef.

C’est l’Agence du Médicament qui a suspendu les essais – elle seule peut les autoriser à reprendre !

Voici au moins deux éléments qui le prouvent :

  • Le communiqué de l’INSERM du 4 juin : « L’hydroxychloroquine pourra être réintroduite dans Discovery après le feu vert des autorités compétentes» (c’est à dire l’Agence du Médicament) [10] ;
  • Et cette déclaration dans le journal Le Monde de Yazdan Yazdanpanah, le père de Discovery : « Il faut attendre l’avis de l’ANSM, mais je ne pense pas que cela pose problème »[11].

Et pourtant, cela a bien dû poser problème.

Car je n’ai trouvé aucune trace, nulle part, d’un avis favorable de l’ANSM à la reprise des essais.

Jusqu’à preuve du contraire, j’avais donc raison de dire que les autorités sanitaires n’ont jamais donné leur feu vert à cette reprise !

Si l’AFP veut me contredire sur ce point, j’attends qu’ils me présentent l’avis de l’ANSM en ce sens !

Ce qui est vrai, c’est que cela n’aurait pas changé grand-chose, car les auteurs de Discovery ont décidé d’eux-mêmes d’arrêter l’hydroxychloroquine, le 17 juin.

Et c’est purement scandaleux :

Arrêt de Discovery : les arguments fallacieux de ceux qui ont pris cette décision

Comment peut-on arrêter de tester l’hydroxychloroquine, qui était en train de montrer une possible baisse de 30 % de la mortalité et de 17 % de la sévérité ?

Évidemment, c’est très, très difficile à justifier.

On peut toujours répondre que ce résultat n’était pas significatif statistiquement, mais comme je l’ai déjà dit, c’est une raison d’inclure davantage de patients, pas d’arrêter l’étude !

Donc, les auteurs de Discovery sont gênés aux entournures pour justifier leur décision du 17 juin.

Alors ils sont allés chercher un « argument » invraisemblable, repris par l’AFP sans le moindre esprit critique :

« La décision d’arrêter les inclusions pour le groupe hydroxychloroquine est prise par la direction de Discovery le 17 juin sur la base des recommandations de son étude mère Solidarity, et non sur un blocage des autorités françaises. »

Voyons ensemble si cela se tient. 

Solidarity, c’est le grand essai de l’Organisation mondiale de la Santé, auquel a fini par se raccrocher Discovery.

Selon l’AFP, les auteurs de Discovery auraient décidé d’arrêter de tester l’hydroxychloroquine, au motif que ce traitement n’aurait pas montré d’efficacité dans Solidarity.

Mais cela n’a aucun sens.

Car l’essai Solidarity n’utilise pas du tout les mêmes dosages d’hydroxychloroquine que Discovery.

Dans Solidarity, comme d’ailleurs dans l’essai britannique Recovery, on a donné aux patients des doses toxiques d’hydroxychloroquine !

Tenez-vous bien : ces deux grands essais ont donné à des malades graves 2 grammes d’HCQ le premier jour (et même 2,4 grammes pour Recovery), puis 800 milligrammes par jour[12].

Ce sont des doses dangereuses, quand on sait que le manuel médical de référence recommande l’hospitalisation d’urgence en cas d’ingestion de 2 grammes d’HCQ sur 24 heures !

Alors vous imaginez l’effet que ça peut avoir sur des patients gravement malades de la Covid ?

Avec ces doses toxiques, il n’est pas surprenant que Recovery et Solidarity aient conclu à l’inefficacité de l’hydroxychloroquine.

Mais l’étude Discovery, elle, utilisait des doses raisonnables : 800 mg le premier jour, puis 400 mg.

C’est beaucoup moins que Solidarity… et il était donc absurde de s’appuyer sur les piètres résultats de Solidarity pour arrêter l’hydroxychloroquine dans Discovery.

Surtout que dans Discovery, rappelons-le, les premiers résultats étaient favorables à l’hydroxychloroquine !

Et qu’il n’a jamaisété prévu de s’appuyer sur Solidarity pour prendre la moindre décision !

En réalité, le protocole de Discovery prévoyait d’arrêter l’essai dans seulement deux cas : si un médicament semble dangereux, ou s’il semble manifestement inefficace (« futility »)[13].

Or les résultats préliminaires de Discovery ne remplissent aucune de ces deux conditions, au contraire (avec un intervalle d’efficacité allant jusqu’à 1,81 – bien au-dessus des 1,25 qui était la borne supérieure prévue pour conclure à la « futilité »).

Donc, l’arrêt de l’hydroxychloroquine était stupide, criminel… et contraire au protocole.

Et d’ailleurs, même si je n’ai pas de preuve sur ce point, cela m’étonnerait que le Ministre de la Santé Olivier Véran n’ait pas eu son mot à dire dans l’arrêt de Discovery le 17 juin.

C’est une étude essentiellement française, menée sous l’égide d’un organisme public (l’INSERM), donc il paraît peu probable qu’une décision aussi importante ait été prise sans l’aval du Ministre.

Peut-être qu’on en aura la preuve, avec la perquisition judiciaire qui vient d’être menée au Ministère de la Santé ?

En tout cas, la Justice est notre dernier espoir d’obtenir la vérité sur cette affaire.

Car manifestement, les médias officiels, comme l’AFP, ont décidé de l’étouffer.

Et au passage, de vous désinformer.

Voilà pourquoi il est urgent de réagir : transmettez cette lettre vérité à tous vos contacts !

Sources

104 commentaires

Watelet 1 novembre 2020 - 8 h 23 min

Binnjour, j’étais tellement triste d’avoir reçu la censure de l’AFP et de Facebook suite au partage de votre article bombe discovery…. J’ai très peur de toutes ces manipulations, ce niveau de violence par des voyous qui s’eccupent soi disant de notre santé aujourd’hui

Répondre
Ardizio Denise 25 octobre 2020 - 22 h 08 min

bonsoir ,

Je vous remercie de votre courrier de clarification . Nous pouvons nous interroger sur le sujet < où se trouve le pilote de l'avion qui gère la crise sanitaire? peut-être les lobbys pharmaceutiques et non plus les médecins qualifiés qui sont sur le terrain. je voudrais signaler que depuis quelques semaines le climat social, familial et professionnel vivent dans une peur incroyable , d'insécurité.
des personne testées positives au Corona ( souvent des jeunes ) ont peur de leur environnement , de contaminer leur propre entourage.. pas très rassurant pendant que nos politiques choisissent les lobbys pour ne pas soigner les individus où les laissent mourir comme nos aînés en mars dernier. Qu'est que nous pouvons faire ..;à notre niveau.. de simple citoyen..
Merci pour votre présence et surtout continuer votre travail de clarifier cette crise sanitaire ..

Denise Ardizio
Sophrologue Caycédien

Répondre
CHARLIER 25 octobre 2020 - 20 h 48 min

Comment ne pas être d’accord avec la thèse du Docteur BAZIN, je suis un fan de ces lettres si instructives et tellement enrichissantes, outré comme on se doit tous l’être par cette dictature sanitaire qui nous est imposée et qui nous étreint par ce lobby d’un commerce sans scrupules exercé par la Pharmacie industrielle. Chaque année , près de 300 000 personnes sont victimes des graves, souvent très graves des effets secondaires des produits pharmaceutiques et il faut le dire, en FRANCE , près de 20 000 d’entre ces personnes en meurent. Grâce à des méthodes digne d’un régime politique totalitaire.
Ce système est fondé sur une réalité trompeuse basé sur de fausses promesses
Et pour clôturer cet ensemble de méfaits on met en place des lois protectionnistes en faveur de cette industrie modèle.
Retenons que le nombre de décès dus à la pharmacologie n’est dépassé que par deux autres causes. Les maladies cardiovasculaires ( Infarctus, attaques cérébrales, ect..et le cancers. Mis à part le fait que l’industrie que pharmaceutiques dont le chiffre d’affaire se chiffre par milliards, qui a mis sous sa coupe de nombreuses autres branches et groupe professionnels, et les a mis sous sa coupe:
La médecine: Dépendance par le biais d’une participation au chiffre d’affaire de l’industrie Pharma et le « coût des ordonnances. ET oui!
la presse : Dépendance par l’intermédiaire des contrats publicitaire se chiffrant en millions
L
La POLITIQUE: Dépendance rendue possible permet par des dons et par les lobbystes. Demander à Mr MACRON!
Que nos maladies permettent de co-financer toutes ou en partie ces nobles corporations Tout de même quand on sait que 80% de ce médicaments n’ont apportés aucune preuve de guérison. Tout cela devrait normalement nous conduire à une révolte collective?!; On se demande même pourquoi cette réaction dans cette envie collective de faire sauter la marmite ne s’est pas encore produite?
Je vais même plus loin,, avec le temps et l’expérience il apparaît clairement que la plus grosse tuile que les français ont subis depuis 1945 c’est la création de la Sécurité sociale. La vache à lait de tous nos maux. et la tirelire dorée de l’émigration

Répondre
Arlette MARTY 25 octobre 2020 - 12 h 01 min

J’ai bien lu tout l’article .Il me semble que la prescription d’hydroxychloroquine est essentielle dans les débuts de la maladie d’après ce que le professeur Raoult a maint fois expliqué.D’autre part il est prouvé que l’aggravation pulmonaire de la maladie n’est plus le virus mais des bactéries pneumococciques comme dans la grippe espagnole .Alors au lieu d’attendre un vaccin anti viral qui n’est pas encore au point,pourquoi ne vaccine-t-on pas en masse contre le pneumocoque qui éviterait la réanimation??? Personne ne parle de celà.J’ai 76 ans et me suis fait vacciner.Cordialement .AM

Répondre
François 24 octobre 2020 - 10 h 27 min

Je vous suggère de constituer un dossier étayé et complet (vous ne semblez pas manquer d’éléments) et de vous mettre en rapport avec Médiapart d’une part et de démarcher un(e) député(e) pour demander, pétition en ligne à l’appui, une enquête parlementaire sur ce sujet qui implique un ministre et l’ANSM …
Chemin long et pavé d’embûches … cf Médiator qui n’a abouti que par la détermination d’une femme !!

Répondre
Brigitte 24 octobre 2020 - 8 h 52 min

On a bien compris qu il y a qu en france que ca guerit pas. cherchez pourquoi

Répondre
Perpère 21 octobre 2020 - 20 h 25 min

Bravo et encore bravo , nous avons besoin de gens comme vous qui aient le courage de dénoncer la manipulation, le mensonge et la corruption de nos dirigeants et sois disant élites .

Répondre
de RUFFRAY Patricia 21 octobre 2020 - 19 h 16 min

Tout cela est proprement scandaleux. Je soigne mon immunité car je compte dessus (HE, vit C, vit D zink etc..). J’avais envisagé en cas de symptômes de covid d’aller me faire soigner chez un homéopathe qui exerce en Allemange (je suis à 20km )mais à ce jour, les frontières sont à nouveau fermées. Au cas où, j’irais quand même. J’ai 70 ans sportive, sans médicaments et je vois régulièrement mes petits enfants, milite pour le « non port du masque » que je trouve plus dangereux que tout……….je n’ai pas peur du virus et n’ais jamais pris un vaccins grippal et n’attrape jamais un rhume de l’hiver. SOIGNEZ VOTRE IMMUNITE ET TOUT IRA BIEN RESISTONS ET MERCI A VOUS DE NOUS DONNER DE VRAIS INFORMATIONS NON MANIPULEES.

Répondre
Victor 21 octobre 2020 - 13 h 13 min

Bonjour,
Bravo pour ce commentaire bien renseigné et très instructif , certes un peu long , mais qui confirme bien qu’il y a toujours des conflits d’intérêts et que la santé des Français a peu d’importance pour certains individus dont la seule préoccupation est la grosseur de leur porte-monnaie .

Répondre
Me VALOUIS 21 octobre 2020 - 11 h 55 min

Bonjour
j’ai lu votre lettre avec intérêt. voicice que modestement j’en pense

Je ne suis pas assez informée et savante pour juger, mais, sachant que de nos jours l’argent « dirige » le monde
et que par le passé d’autres protocoles rapportant plus d’argent étaient favorisés, pourquoi pas également cette fois ?

IL FAUDRAIT que la Vérité puisse toujours être révélée et que les « Décideurs » soient plus circonspects, plus honnêtes et parfois moins frileux… cela vaut pour tous les domaines (…) mais il est difficile d’être courageux et ne pas préférer se voiler la face.

Personnellement j’ai trouvé courageuse l’attitude du Pr Raoult qui a tenté quelque chose alors qu’ un certain attentisme semblait régner, même si je conçois qu’il faille être prudent.
( Lorsque un feu est déclaré, les pompiers ne font-ils pas au plus vite pour l’éteindre ?)

Répondre
Poncelet 21 octobre 2020 - 10 h 55 min

Pourquoi ne pas faire une étude randomisée
internationale hors de la France ?
Les USA, la GB,l’Allemagne,laBelgique
ont des chercheurs indépendants.
On ne sait même pas si dans ces pays,
on continue à utiliser l’hydroxichloroquine
pour soigner des malades !
Nous voulons la vérité et c’est très courageux
de votre part de continuer à vous battre

Répondre
Evelyne K 21 octobre 2020 - 10 h 53 min

Et l’AFP conclut en m’enfonçant un poignard dans le dos :
« Affirmer comme sante-corps-esprit, que l’hydroxychloroquine « obtient les meilleurs résultats » dans Discovery est donc faux concernant la charge virale » ??? Celui qui écrit cela se tire une balle dans le pied !!!
Un peu d’analyse stylistique : si l’affirmation est fausse concernant la charge virale, a contrario l’affirmation est vraie pour tout le reste !!! CQFD !!!
Merci pour votre combat pour la santé de tous et non pour la santé financière des sociétés pharmaceutiques !

Répondre
Marie 21 octobre 2020 - 9 h 05 min

Bravo Monsieur Bazin ! On ne lâche rien ! On est à vos côtés dans ce travail pour faire éclater la vérité afin de soigner les patients sans engraisser les Labos discovery et autres. Merci

Répondre
Romi 21 octobre 2020 - 7 h 45 min

bonjour a vous je suis 100% avec vous et vous accorde toute ma confiance .Néanmoins je me pose la question suivante pourquoi vous et les dirigeants de votre revu que je reçois depuis des années qui êtes très bien informés ne vous entourez vous pas d’un collectif de personnalités indiscutables et avec tous vos arguments et les preuves que vous détenez pour vous faire diffuser par des grandes revues type « paris match  » « mariane  » le  » canardenchainé  » ou autre . Et qune plainte ou plusieurs soit déposés pour mise en danger de la vie d’autrui sous l’influence de tous ces laboratoire qui non content d’utiliser l’argent public nous empoisonne !

Répondre
FLAMANT LEONARDI 21 octobre 2020 - 7 h 40 min

Qui a raison, qui a tord ? Trop d’indécision gouvernementale, alors comprendre qui ? Ces laboratoires qui défendent leurs actionnaires et ce médicament qui a déjà fait ses preuves et pas cher, ALORS !!!
Et pourquoi peut-ON intervenir sur le réseau Facebook, ici pour ce sujet, (le réseau social Facebook vous empêche de partager l’article !) et laisser passer des informations pour d’autres ?

Répondre
stéphane petit 21 octobre 2020 - 10 h 42 min

comme toujours « L ‘ARGENT ROI » et macron/brigitte

Répondre
Monique PIERRE 20 octobre 2020 - 23 h 55 min

Je suis totalement de votre avis . Voilà ce qui se passe lorsqu' »on » met un ver dans le fruit ! Une honte!

Répondre
Jean-Pierre 20 octobre 2020 - 23 h 41 min

Connaissez vous l’association « bon sens » dont fait parti le professeur Perronne et bien d’autres , qui a été créer pour rétablir la vérité et mener des actions contre cette manipulation qui sévit en France et ailleurs .Vous pouvez aussi envoyer votre mail à Silvano Trotta qui est aussi membre de l’association mais qui a une chaine sur Odyssée.com (raiseau social indépendant et sans censure ) ,il pourrait diffuser les informations que vous divulguez .Bien à vous

Répondre
de KERGARIOU Bertrand 20 octobre 2020 - 23 h 37 min

Étant retraité, j’ai pu prendre le temps de lire cet article. Mais avez-vous regarder votre montre en l’écrivant? Mes destinataires potentiels travaillent ou poursuivre des études supérieures. Je n’en connais pas qui le liront. C’est plus difficile de démontrer comment les autorités et les journalistes mentent à leurs auditeurs, que de répandre ces mensonges. La situation est dramatique … et sur bien d’autres sujets !
BdK

Le 20/10/2020 à 07:30, Xavier Bazin – Santé Corps Esprit a écrit :

Répondre
gerard larderet 20 octobre 2020 - 22 h 03 min

bonsoir, il est clair que le traitement du pr Raoult dérange car il est efficace et pas cher;
comme le but est de faire un maximum de profit et de créer une psychose afin de museler
toute contestation a travers l’état d’urgence sanitaire; donc un traitement immédiat
et sans intérêt financier ne saurait etre validé quelque soit le résultat des tests
(‘quand on veut tuer son chien on l’affame pour le rendre agressif et on dit qu’il a la rage)
une enquête auprès des personnes soignées et guéris par le traitement du pr Raoult
et après une large difusion des resultats pourrais peut etre changer la donne
bon courage pour le combat

Répondre
bernard 20 octobre 2020 - 21 h 23 min

l’AFP pourrait elle revenir au principe fondamental du journalisme d’investigation: une indépendance et une recherche de la vérité en prenant le temps d’investiguer sans faire de copier/coller d’information pré machée ?
Sinon, il faudra la prochaine fois faire intervenir l’equipe de FRANCE SOIR qui à priori se donne les moyens d’une telle liberté et d’indépendance.

Répondre
LEH Catherine 20 octobre 2020 - 20 h 36 min

Merci et bravo ! Je vais essayer de partager…
On vous supprime sur les réseaux sociaux, alors qu il y a 2 jours quelqu un a posté un message contre cette jeune femme Victorine, en excusant son meurtre : elle n etait pas habillée décemment ! Son message est resté 2 jours sur Facebook… cherchez l erreur ! Vous vous attaquez à Big pharm, donc aux intérêts financiers, alors qu une femme… aucune importance !

Répondre
FOUGEROUX 20 octobre 2020 - 19 h 37 min

Comme d’habitude , le fil rouge de cette histoire est « LE PROFIT  » , et peut importe que les patients subissent des effets secondaires !!!!!
Il est quand meme plus  » juteux  » de commercialiser un produit a 2000€ qu’a 5€………

Répondre
veronique prophete 20 octobre 2020 - 19 h 33 min

Bravo pour ce droit de réponse. J’avoue avoir été perturbé par la censure subie en partageant votre article sur mon Face book.
C’est terrible ce qui se passe en France et dans le monde.

Répondre
Evelyne K 21 octobre 2020 - 11 h 00 min

J »ai aussi été profondément choquée en constatant que FaceBook avait censuré mon partage – en Belgique. C’est clairement un boycott organisé. Vive la démocratie… Mais continuons le combat pour la santé de tous !

Répondre
Courtois 20 octobre 2020 - 19 h 01 min

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément  » C’est trop long votre bla-bla !!

Répondre
luki 22 octobre 2020 - 22 h 28 min

vous portez mal votre nom, Courtois 😂

Répondre
Nicole Perreau 20 octobre 2020 - 18 h 55 min

je ne comprends pas la promptitude à censurer les articles favorables à l’hydroxine quand on laisse se propager les appels au meutre des islamistes…

Répondre
BOYRIE René 20 octobre 2020 - 18 h 53 min

Merci pour cet article et les autres,je suis complètement avec vous!

Répondre
NEZONDE JEAN CLAUDE 20 octobre 2020 - 18 h 40 min

En complément à ce que j’ai écrit ce matin, le professeur Raoult aurait pu sauver beaucoup plus de vies s’il s’était présenté plus propre sur lui dans les médias. Dans mon entourage, beaucoup de personnes qui cherchaient un prétexte pour ne pas l’écouter, m’ ont fait remarquer sa dégaine non conventionnelle (euphémisme ! ).
L’habit ne fait pas le moine, mais peut contribuer à l’aura de l’orateur !
Merci et continuez à parler hcq , azytromicine et souhaitons que les praticiens cherchent maintenant, non pas à suivre big-pharma mais à soigner suffisamment tôt cette maladie.

Répondre
annick lavaud 20 octobre 2020 - 18 h 28 min

Merci pour ce témoignage.
Franchement ,ils me dégoutent ces manipulateurs .

Répondre
Ladan Michelle 20 octobre 2020 - 18 h 15 min

Je suis une adepte de la médecine au naturelle j ‘utilise l’homéopathie ,l’ aromathérapie , et les plantes médicinales. Merci de vos articles qui font du bien pour contrer les mensonges de l’ ARS et compagnie. Vous avez mon soutien dans votre démarche.

Répondre
LEONARD 20 octobre 2020 - 18 h 14 min

allons nous vers un nouveau scandale comme celui du sang contaminé ?

Répondre
LANGLAIS 20 octobre 2020 - 17 h 59 min

Attendons la réaction de l’AFP.
C’est le genre d’article que j’attends d’un journaliste d’investigation et non pas le « GRATUIT » accrocheur de trop de messages, qui n’a de gratuit que le nom. Ce procédé dissuade le lecteur de s’abonner, bien qu’il sache que nul ne vit d’amour et d’eau fraiche .
Cordialement

Répondre
GISELE ORDASSIER 20 octobre 2020 - 17 h 10 min

Merci pour tout ce que vous faites. Je rencontre un problème quand je veux transférer à mes enfants et/ou proches, c’est « rejeté ». Je ne comprends pas d’où cela provient ? Avez-vous une réponse ?

Répondre
viviane cochaux 20 octobre 2020 - 16 h 49 min

Bonjour, Oui, trop c’est vraiment trop. J’ài adhéré à l’excellente Association » REACTION19″ (pour 10 euros), très/très recommandable, ne pas hésiter!!
Depuis, je sais ce qu’est le droit, le droit, rien que le droit, grâce à l’excellent Maître Carlo Alberto BRUSA! Il est un Veilleur. Nous sommes des milliers à l’avoir rejoint. https://reaction19.fr/

Répondre
Chanchah Daisy 20 octobre 2020 - 16 h 28 min

Bonjour Hervé,
Toute heureuse d’apprendre au travers de votre post que l’hydroxychloroquine arrivait en tête , je me suis précipitée pour en faire part à mes contacts aussi bien s Facebook que s Linkedin. Je n’ai pas tardé à recevoir de l’un comme de l’autre de ces réseaux sociaux un « avertissement » pour avoir divulgué de fausses informations … ce qui, bien entendu, a permis à certains de glousser.
Entièrement convaincue qu’il s’agit de fausses informations ben voyons, je me permets d’attirer votre attention sur une vidéo ( que vous connaissez peut-être déjà ) du Professeur Pierre Hillard ainsi que celle diffusée à la suite de la manifestation à Berlin le 10 octobre où nous avons le privilège d’entendre l’avis de médecins intègres venus du monde entier ( alliance mondiale des médecins)
Désolée si c’est une répétition pour vous

Répondre
CODRON Jacques 20 octobre 2020 - 16 h 27 min

« La semaine dernière, j’ai frappé fort et, je crois, touché juste.
Je vous disais qu’il était criminel d’avoir arrêté brutalement deux essais cliniques français sur l’hydroxychloroquine, alors qu’ils tendaient à montrer l’efficacité de ce médicament »
Désolé, mais impossible de trouver cette lettre !!!

Répondre
Grogno 20 octobre 2020 - 16 h 06 min

Bonjour et merci pour nos engagements. Hier encore Facebook ne permettait pas de partager vos lettres… or je suis très surprise car aujourd’hui j’ai pu partager cette dernière lettre… mais que se passe t’il?
J’avais écris un commentaire En réponse à Facebook. Je leur rappelais les droits de ´homme, la liberté d’expression et ce qu’était une démocratie…
Sincèrement je ne pense pas que ce soit mes commentaires qui ait permis le partage de vote lette d’aujourd’hui. Mais peut être que plusieurs personnes leurs ont donne leurs opinions au sujet de leurs pratiques? en tous les cas MERCI pour vos lettres et pour votre travail d’information.

Répondre
Edy F. 20 octobre 2020 - 22 h 06 min

Tous les médias mainstream mentent et manipulent, ils sont payés et financés pour soutenir cette plandémie, cette vaste escroquerie mondiale du covid19 perpétrée par l’oligarchie mondialiste et sataniste.
Leur but est de nous injecter ce soi-disant vaccin OGM, qui aura pour effet de réduire l’humain à l’état d’esclave, d’objet connecté et de mort en sursis.
C’est un crime contre l’humanité.

Répondre
Alain Beausire 20 octobre 2020 - 15 h 36 min

Bonjour,
RELISEZ BIEN CE QUE DIT XAVIER BAZIN!
Il ne porte aucun jugement pour ou contre l’hydroxychloroquine! Il s’insurge, à juste titre, contre les procédures subjectives et anti-scientifiques des autorités de santé!
Deux poids deux mesures, c’est exactement ce qu’il faut dénoncer.
Un autre sujet pourrait faire partie de ces « ambiguités » (pour le moins) dans les choix des autorités de santé:
– Le seul test au monde permettant de mesurer la réelle immunité au Covid-19, test de séro-neutralisation, appelé « Lenti S », a été mis au point et testé avec succès par le laboratoire Pasteur-TheraVectys, depuis le mois d’avril au moins; voir pour cela l’article « https://www.liberation.fr/france/2020/04/26/nous-avons-mis-au-point-le-seul-test-qui-mesure-le-degre-d-immunite_1786485 » et « https://www.huffingtonpost.fr/entry/un-test-serologique-mesurant-limmunite-face-au-coronavirus_fr_5ea6b1a2c5b66d0b7b43ab52 ». Ainsi que le 24 avril 2020 par l’Institut Pasteur lui-même, « https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/developpement-evaluation-quatre-tests-serologiques-detection-anticorps-anti-sars-cov-2-deux-tests », cherchez « Lenti S » pour tomber sur le bon paragraphe.
– Malgré mes demandes, je n’ai obtenu aucune réponse du ministère, ni de Santé Publique France, ni de l’Institut Pasteur, ni de TheraVectys! Aucun média (AlloDocteurs, 20Minutes, Libération,…) ne daigne répondre non plus!!

Répondre
Nkimask 20 octobre 2020 - 15 h 33 min

Je salue aussi votre courage et votre persévérance à informer et à expliquer ce qui se cache derrière ces manipulations.
Il est pour le moins scientifiquement incompréhensible d’arrêter les tests sur l’hydroxychloroquine alors que ses résultats sont prometteurs. En statistique (qui est ma formation initiale), on cherchera à confirmer (ou infirmer) les premiers résultats comme vous l’avez dit. C’est parce qu’ils risquaient fort d’être confirmés d’après les données du Professeur Raoult qu’ils ont été arrêtés.
On se rend compte combien l’industrie pharmaceutique (et les autres multinationales) est puissante
L’article signalé par Claude Canivez a été déjà supprimé par Médiapart. La censure réagit très vite.
Merci.

Répondre
Hugues 20 octobre 2020 - 13 h 53 min

Bravo pour votre courage. Espére qu’une nous serons de plus en plus nombreux à défendre les vrais causes. Toute ma gratitude à poursuivre.
Cordialement
Je signale ce jour qu’après avoir transmis à 5 personnes votre texte, impossible de continuer. C’est la deuxième fois que cela se produit, je pense qu’il y a de la surveillance dans l’air.

Répondre
JEAN-LUC MOUCHETTE 20 octobre 2020 - 13 h 45 min

Je suis prêt à participer financièrement à toute action que vous entreprendriez devant les tribunaux contre les propos diffamatoires tenus par l’AFP à votre égard. Avec tout mon respect pour votre travail remarquable.

Répondre
Bouzon 20 octobre 2020 - 13 h 31 min

Bonjour, les deux noms choisis sont intéressants : l’un, Discovery, ouvre la porte à beaucoup de possibilités.
L’autre, Solidarity, la ferme en faisant appel à l’émotionnel maladif des gens, à l’entraide qui infantilise souvent au lieu d’aider vraiment, chez les gens non individualisés.
Merci d’être là,
Anne

Répondre
Brigaud 20 octobre 2020 - 13 h 23 min

Bravo pour votre travail sur la transparence des informations et merci de ce partage que je diffuse largement. Merci pour vos « traductions » des mensonges scandaleux et manipulateurs, continuez on plus que besoin d’equipe comme la vôtre. Prenez soin de vous

Répondre
Amatteis 20 octobre 2020 - 13 h 20 min

Tous des pourris. Ils ne veulent pas nous guérir ils veulent nous empoisonner avec leurs cochonneries Surtout ne pas se faire vacciner. Si vous achetez NEXIUS vous trouverez tous les composants du vaccin tueur Bonjour les dégâts Vive Professeur RAOULT. PERRONE TOUBIANA qui eux ne sont pas à la solde des Bigpharma. 🤙🤙🤙🌺

Répondre
ABegon 20 octobre 2020 - 13 h 16 min

Cette reaction de l’AFP n’a rien d’etonnant qui va dans le même sens que celui de tous les medias grand public qui nous désinforment en permanence et sont chargés de le faire encore plus pendant cette crise du covid-19
Il est URGENT de demander en PRIORITE que le Décret du 26 mars dernier(modifié à 2 reprises) d’Olivier Veran soit supprimé et que soit ainsi retabli la possibilité que tous les medecins puissent prescrire librement le traitement qu’ils jugent utile à leur patient (serment d’Hypocrate) C’est à dire en particulier le traitement experimenté du Professeur RAOULT (avec l’hydroxychloroquine) qui leur avait été interdit par ce Decret de maniere purement SCANDALEUSE Ce qui aurait pu eviter des milliers de mort en particulier en region Ile de France Alors qu’il a été utilisé uniquement dans les hopitaux parisiens pour des patients au dernier stade de la maladie, contrairement aux preconisations du Pr Raoult qui le preconise des le debut des symptomes pour pouvoir être efficace
Etait ce pour essayer de pouvoir demontrer que l’hydroxychloroquine n’avait pas d’efficacité et et ainsi banalisé ou ecarter le traitement du Raoult avec un medicament qui ne rapporte rien au Big Pharma
Mais surement pas pour donner une chance aux patients de guerir

Répondre
Harel 20 octobre 2020 - 13 h 14 min

Bravo pour votre travail et votre courage
Ce sont des démarches comme la votre qui limitent la » casse »
Merci , continuez

Répondre
SPERBER 20 octobre 2020 - 13 h 13 min

Bonjour !
Il est très rassurant que des scientifiques tels que vous osent sortir des « sentiers battus ».. J’habite un petit village du Pic St Loup au nord de Montpellier et je vous assure que nous sommes nombreux à échapper au syndrome de la panique décidé par notre gouvernement. Combien de fois me suis-je demandé : »Mais comment osent-ils nous mentir de la sorte? » … Ben, ils ont lobotisé une partie de la population ces 40 dernières années à coup de mal bouffe, les médias (tellement bienveillants!) et la télé où l’on prônce la bêtise à un point….J’ai 63 ans (de naissance) moins de 40 dans ma vision du monde, j’ai donc connu Tchernobyl (qui s’est arrêté à nos frontières!) et vécu de plein fouet le SIDA en 1987 (avec le DC de mon conjoint en 1991)…. Je reste confiante envers une certaine jeune génération qui n’a pas envie de reproduire ce que nous leur laissons…
Merci 1000 fois pour toutes vos recherches, vos précisions sur ce Covid et sur toutes les magouilles de Big Pharma.
Bien cordialement,
Klaudia.

Répondre
Serge Russo 20 octobre 2020 - 13 h 06 min

Il est concrètement visible que M Macron a géré cette pandémie uniquement en fonction de ses Intérêts et selon son Porte monnaie. Le total manque d’empathie pour qq un saut de que Lui même allié à l’éducation centrée sur Son Moi Personnel, ne lui a jamais, durant cette crise comme auparavant, permis d’imaginer la souffrance et la Mort, dont il est Seul Responsable, puisqu’il se dit Président de la république, du Peuple dont IL se moque éperdument
Dictature, caprices et intérêts particuliers sont les gestionnaires de Notre France depuis son arrivée

Répondre
CLAISSE Dominique 20 octobre 2020 - 12 h 51 min

Bonjour, savez-vous si des essais sur l’HCQ sont menés autre part dans le monde et quels en sont les résultats ?
Merci pour cet article

Répondre
C. Clément 20 octobre 2020 - 12 h 45 min

Merci pour toutes ces précisions qui nous éclairent bien. Merci pour vos actions. Bravo.
Continuez !

Répondre
Dom 20 octobre 2020 - 12 h 33 min

Discovery… ou AFP… ou Véran… ou encore…
Ce que je peux dire c’est que le virus a fait très peu de dégâts en Afrique noire. Et pour cause, on est tous imbibée de quinine depuis des décennies. Au Congo, le nombre de cas depuis 7 mois est inférieur au nombre de cas journaliers en France !!! Il faut dire qu’ici, on ne connait rien d’autre que la chloroquine ! Résultat, en tout, 300 morts ! (16 fois moins que le nombre de victime de la malaria ! dont on ne parle jamais !)
Tout cela ne représente-t-il pas un résultat concluant de tests sur plusieurs dizaines de millions de personnes ?!?!?!

Répondre
arellano 20 octobre 2020 - 12 h 17 min

continue a nous informer, il sont en train de nous enfumer avec le covid mais Big Pharma rémunère bien tous ces pontes qui viennent sur les plateaux télé, nous matraquer leur vérité nous sommes de plus en plus a vous soutenir, ainsi que le professeur Raout. ne lacher rien continuer a nous renseigner sur vraiment ce qui se passe..

Répondre
Grillet 20 octobre 2020 - 12 h 14 min

AFP : MALHONNÊTE et pire: CRIMINELLE.
Quand on mettra à la tête de ce genre d’organisation des gens intelligents et qui se posent des questions au lieu d’obéir bêtement à des ordres crétins, on pourra peut-être leur faire confiance.

Répondre
Jacky Michaud 20 octobre 2020 - 12 h 06 min

vos révélations sont encourageantes pour poursuivre la chasse aux profits par les grands groupes qui veulent nous gouverner. Les virus ne sont pas nos seuls combats dans cette affaire, espérons encore que la justice ne sera pas empêchée de faire son travail et puisse poursuivre les responsables de cette énorme manipulation quelle que soit leurs fonctions. Merci de continuer le combat.

Répondre
Anne-Marie BOZON 20 octobre 2020 - 12 h 03 min

Je pense , et je ne suis pas la seule ,que l’Hydrochloroquine prônée par le PR Raout , est très valable , mais évidemment , je ne suis pas scientifique…je suis le commun des mortels ….
J’ai vu que Donald Trump a pris l’hydrochloroquine , en préventif…je sais que ce n’est pas conseillé , mais Donald Trum fait la loi , chez lui … et il a été hospitalisé à peine quelques jours et le voilà revenu, plus combatif que jamais ….
Ne serait-ce pas une preuve de l’efficacité du médicament du Professeur Raout ?
Amicalement
AMB

Répondre
REGINE TERREE 20 octobre 2020 - 12 h 01 min

Bonjour je vous approuve entièrement et fais suivre vos lettres ; courage on continue ; merci pour votre lutte

Répondre
Florence Boudreau 20 octobre 2020 - 11 h 42 min

Et si le but non avoué était d’augmenter le nombre de morts?…Quand un article dénonce la vérité on préfère tirer sur le messager…C’est partout pareil…C’est semble être la nouvelle norme…

Répondre
Creteau 20 octobre 2020 - 11 h 40 min

SVP , Préparez une pétition que nous pourrons signer pour vous soutenir. Ils vont trop loin. Ils faut les arrêter.

Répondre
NEZONDE JEAN CLAUDE 20 octobre 2020 - 11 h 23 min

Bonjour et félicitations pour vos études, voici une adresse à consulter ;
https://fr.theepochtimes.com/apres-une-etude-italienne-une-etude-belge-montre-lefficacite-de-lhydroxychloroquine-dans-le-traitement-contre-le-coronavirus-1510262.html
Vous pourriez ainsi parler de cette expérience Belge sur l’HCQ avec un échantillon de 8500 personnes, qui constate une réduction de 30% de la mortalité hospitalière.

Répondre
Brandon 20 octobre 2020 - 11 h 19 min

Mr Bazin
Il y a lieu autre scandale en GB. Recovery finance par Gates, OMS etc
400 coronavirus tués par surdose de HCQ.
Médecins et nurses coupables.
Autistes, seniors, enfants avec retards d’apprentissage.
Dr Meryl Nass est le médecin américain qui le a dénoncé

Répondre
Madeleine BRUNA-ROCHE 20 octobre 2020 - 11 h 09 min

Votre publication contient des fausses informations
Les médias de vérification indépendants Agence France Presse ont indiqué que les informations de votre publication étaient partiellement erronées. Pour empêcher la diffusion de fausses informations, nous avons ajouté un avertissement à votre publication.
Vous pouvez consulter les autres rapports des médias de vérification indépendants qui étudient les cas de fausses informations sur Facebook.

AGENCE FRANCE PRESSEMédia de vérification
Non, l’essai clinique Discovery ne démontre pas la supériorité de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19
Selon des publications partagées plus de 7.000 fois en 48h, l’essai Discovery, mené par l’institut français Inserm, a été stoppé par les autorités sanitaires françaises alors qu’il « était en train de démontrer la supériorité de l’hydroxychloroquine » comme traitement contre le Covid-19. C…
Tous les médias de vérification qui travaillent avec Facebook doivent être signataires du réseau international de vérification des informations et suivre son Code de principes.
Découvrez comment Facebook travaille avec des médias de vérification indépendants pour arrêter la divulgation de fausses informations. Regardez la vidéo dans les pages d’aide. VOICI cela que j’ai reçu il y a 3 jours, car j’avais partagé sur Facebook le jour même reçu

Répondre
jourdain 20 octobre 2020 - 11 h 08 min

Il serait temps M Bazin de passer à autre chose au lieu et place de radoter TOUJOURS la même chose : on le sait tous ici, ce traitement marche suffisemment bien. On ne va pas en parler pendant des mois et des mois avec des nouveaux articles de votre part. Peu de gens le savent, et ce n’est pas 7 000 partages qui changent quoi que ce soit face à une masse d’abrutis qui ne percutent pas !
Quant à la manipulation de l’AFP.. elle est classique. Du « hors sujet ». Libération a fait le même coup avec l’illégalité de l’amende de 135 euros en juillet établie par Maître Brusa. Avec du vrai, il fabrique du faux, en axant leur réflexion sur … un autre problème. Méthode très efficace. le pire, c’est que c’était des docteurs en droit.. qui mentaient. Disaient n’importe quoi. Je ne sais pas ce qui se passe, mais tout semble corrumpu et achété. je partagerais l’article..😉

Répondre
Hmdll 22 octobre 2020 - 23 h 17 min

D’un.cotè des scientifique qu’il.ne.faudrait pas croire , et de l autre des auteurs d articles qui survivent grace a nos cliques et partage … Je me.demande quand la médecine va devenir un sujet sérieu dans ce pays et pas juste un.moyen de rajouter une piece dans la.machine et faire du papier a base de courbe dont.on ne comprend rien, qu’il faudrait analyser au pixel, de chiffres « technique » que seul l’auteur peu comprendre … j’ai l’impression de lire un article qui m’explique que la terre est plate tellement c’est remplis d’interpretation vraiment limite ( pour exemple ton histoire de disco qui aurait été arreter pour pas avoir le nombre de patient correct et s’en servire comme justification . On peut se dire ça, ou se dire que si l etude ne peut aboutir, les seul.a pouvoir y mettre une fin sont les dites personnes. Et du coup toute ton histoire tombe a l’eau sur ce point. Et tout est un peu comme ça dans cet article. )
Qu’on vienne me montrer une vrai preuve, et pas chercher a faire un document rmc decouverte qui nous explique comment les extraterrestres auraient fait les pyramide, Stonehenge, les moai et la tour effel.
Cette chasse a l’etat est aussi un.peu pénible a.force, et n’aide en rien a nous proteger du coup on ce demande a quoi elle peu bien servir 🤔

Répondre
max AUTIN 20 octobre 2020 - 11 h 03 min

BONJOUR MERCI une fois de plus pour cette info…HONTE a la presse menteuse et criminelle et aux responsables de la santé d une malhonnèteté COUPABLE…salutations Mr BAZIN!.

Répondre
Vanderhaeghe I. 20 octobre 2020 - 11 h 01 min

De tout cœur avec vous ! Quand on parle de liberté d’expression dans notre pays…quand on parle d’évasion fiscale…quand on parle de respect…etc etc etc ici on arrive au summum, le pire de ce que peut être la race humaine : l’argent au détriment de la santé !

Répondre
Bardan 20 octobre 2020 - 11 h 00 min

J ´ai bien aimé votre article, et je vous souhaite du courage et de l ´énergie car vous devez poursuivre.

Répondre
Gaillard 20 octobre 2020 - 10 h 54 min

Je sais que cela ne va pas vous enlever votre colère que je trouve tout à fait légitime mais vous n’êtes pas le seul car peu à peu sur you tube des lanceurs d’alertes qui disaient la même chose que vous ,se sont fait censurer. C’est inadmissible

Répondre
GERARD ESTRAYER 20 octobre 2020 - 10 h 52 min

Comment se fait il que personne ne parle du traitement de D.Trump ? Ce vieux obèse s’en est sorti comme une fleur ! ! !
Aurait il été traité par la chlorochine ? Il en avait commandé des millions de doses me semble t il

Répondre
vales 20 octobre 2020 - 10 h 50 min

Bravo Xavier! continuez, nous avons besoin de votre courage. Allez jusqu’au bout pour une transparence reelle du futur de tout ce qui touche la santé.
Odile

Répondre
crepin 20 octobre 2020 - 10 h 50 min

Bravo pour votre courage :….Il y a que les MOUTONS qui peuvent croire encore a leurs MENSONGES ….
Tous ces VOYOUS qui se remplissent les poches sur la misere de la maladie devront passer par la case PRISON car ils ont
laisser mourir nos AINES et on sait bien pourquoi…

Répondre
Richard 20 octobre 2020 - 10 h 49 min

+Ayant moi-même contracté un lupus je suis sous Plaquenil depuis 2 ans avec 400mg par jour. Mon médecin généraliste soutenait la position du Pr Raoult et m’avait avertie depuis plusieurs mois de la dépendance des laboratoires aux « grands intérêts » financiers. J’ai demandé à l’interniste qui me suit si des études avaient été faites sur les lupiques atteints de covid. Il n’y avait selon lui que peu de différence dans l’évolution de la maladie entre les malades lupiques et les autres mais précisait que le nombre de patients inclus était insuffisant. C’était en juin, la pression était énorme en milieu hospitalier, et je n’avais pas les éléments de votre lettre.
Merci. Perséverez!

Répondre
Gerard ESTAYER 20 octobre 2020 - 10 h 41 min

La semaine dernière , sur une chaine télé , il a été dit que le Remsividir n’ayant aucune éfficacité sera retiré des traitements !
Merci pour vos courriers
Gérard Estrayer

Répondre
tidjinn 20 octobre 2020 - 10 h 41 min

Vous savez bien que nous sommes en guerre contre ces Ayatollahs de la pensée unique ; leur arme principale, la médiatisation de fake news ! ils veulent imposer leur croyance pour asservir la population. Il faut donc que les gens se réveillent !!! Un lien à voir http://wp.savoirplus.org/jaccuse/ et celui là aussi http://wp.savoirplus.org/category/crise-2020/

Répondre
Broch 20 octobre 2020 - 10 h 37 min

Bravo à vous ! Vous avez des Q pour affronter toute la clique : Médias, l’AFP, ANSM et les membres du GOUROUverNOUSMENT tous des conspirateurs, ils ont des morts sur leurs consciences et tout cela pour le FRIC… Je suis entièrement en accord avec ce que vous dites…Depuis le début de la pandémie ça sent le roussi

Répondre
huard 20 octobre 2020 - 10 h 28 min

j’ai essaye de transferer à mes abonnes mails :c’est refuse . je crois que tu es interdit;;

Répondre
Maryse RENZI 20 octobre 2020 - 10 h 26 min

Que cette FRANCE va mal avec tous ces politiques et tous les « maffieux » qui tournent autour et dont l’objectif prioritaire est le profit et non pas  » la France et les Français  » Mr Macron ! Honte à vous tous !!!
ET BRAVO MR BAZIN !

Répondre
Ricauret 20 octobre 2020 - 10 h 22 min

L AFP ferait bien de se la fermer combien de fois ils se sont trompé balayer devant votre porte avant de porte un jugement fallacieux en plus

Répondre
Roberto Doddoli 20 octobre 2020 - 10 h 04 min

cette inertie et prises de positions (mensongères) repetée des autorités sanitaires, montrent bel et bien des intérêts promus par un lobbyisme acharné de la part des laboratoires concerné !
Quand on arrivera, finalement, à vivre dans une société (démocratique soi-disant) libérée de ces éternels « handycappeurs » ?

Répondre
pierre Grimal 20 octobre 2020 - 9 h 59 min

bonjour
votre demonstration est tellement limpide qu’elle devrait déboucher sur une plainte contre le ministre Veran et ou contre l’agence du medicament.Pourquoi ne pas constituer un collectif de citoyens pour engager cette action ou au moins alerter nos députés respectifs.

Répondre
Nadine Mageren 20 octobre 2020 - 9 h 58 min

Heureusement qu’il y a des personnes comme vous pour oser dire les choses telles qu’elles sont et ainsi rétablir la vérité. Vous n’avez pas peur et c’est tant mieux pour nous et notre santé. Vous avez beaucoup de courage. On ne peut que vous encourager à continuer. Tant de choses nous sont cachées.

Répondre
CHARLES LONCOUR 20 octobre 2020 - 9 h 56 min

Merci pour votre dévouement tout aussi courageux que le corps médical.

Répondre
GRASSET 20 octobre 2020 - 9 h 44 min

Bonjour,
J’ai partagé votre lettre la semaine dernière sur Facebook et bien sûr elle a été retirée ! Ils ne m’empêcheront pas de partager vos lettres très intéressantes et ils n’arriveront pas à nous museler, nous ne sommes pas Dupes !!
Merci pour toutes vos infos intéressantes.
Cordialement.

Répondre
POSTEL 20 octobre 2020 - 9 h 37 min

Si l’HCL est efficace, pourquoi TOUS LES PAYS, parmi lesquels les plus avancés, ont-ils renoncé à son utilisation, même aux doses prescrites par le Pr RAOULT ? Ils se trompent TOUS ? Ils sont TOUS sous l’influence de 3BIG PHARMA ?

Répondre
Boileau 20 octobre 2020 - 11 h 39 min

Tous les pays, c’est faixx. Renseigne-toi mieux. De préférence pas auprès des opposants à l’hydroxychloroquine….!

Pourquoi ? L’article rétracté du Lancet a semé le doute. Recovery a achevé le travail. Recovery…

Et je te retourne la question : si l’HCQ ne fonctionne pas, pourquoi des essais sont encore en cours, en passe d’être lancés, ou est-elle conseillée par de nombreux professionnels de santé à travers le mode ? Ils se trompent tous ?

Répondre
léa 20 octobre 2020 - 15 h 10 min

Malheureusement oui, ils sont pour la plupart sous l’influence de Big Pharma. Quand on comprend qu’il y a des dessous de table de milliards d’euros aux gouvernements pour qu’ils appuient les thèses « officielles » de l’OMS, qui je le rappelle est totalement corrompue par l’argent et est dirigée par un ancien criminel de guerre….

Répondre
léa 20 octobre 2020 - 16 h 38 min

Malheureusement oui, ils sont pour la plupart sous l’influence de Big Pharma. Quand on comprend qu’il y a des dessous de table de milliards d’euros aux gouvernements pour qu’ils appuient les thèses « officielles » de l’OMS, qui je le rappelle est totalement corrompue par l’argent et est dirigée par un ancien criminel de guerre….

Répondre
Tounkara Mamadou 20 octobre 2020 - 9 h 34 min

Vos articles sont d’une extraordinaire importance pour moi. J’en apprends beaucoup sur la santé et la gestion de son système.
Toutefois, je trouve que vos explications me paraissent trop longues. Les détours et autres tirades sont de nature à diluer l’essntiel qui, ma foi, est long à venir, voire à comprendre.
Bien sincèrement,
Mamadou Tounkara, Canada

Répondre
XAVIER 20 octobre 2020 - 9 h 27 min

Bjr. Fade de bouc vous censure, mais n’est pas disposé en censurer les « tchétchènes » et autres djihadistes parasites. Continuer à nous informer, courage et merci.

Répondre
Raymonde LOUISON 20 octobre 2020 - 9 h 26 min

Edifiant , en qui avoir confiance ,je crois en vous, courage

Répondre
masson 20 octobre 2020 - 9 h 25 min

merci pour tous ces détails et pour cette excellente analyse…..je vous transmets tout mon courage…j’ajouterai un détail perso….ma meilleure amie travaille à l’inserm et a refusé de faire parie de l’étude car elle savait que « les dés étaient pipés dès le départ… »coeurdialement » Dominique Masson

Répondre
Carole Jeannon 20 octobre 2020 - 9 h 24 min

Bravo !
Vous faites un travail d’information remarquable.
Votre engagement envers la vérité soutenue par les faits est un
rempart contre l’offensive anti hydroxychloroquine.
L’un des derniers !
Ce qui se passe autour de la Covid-19 passe toutes les fictions
de contrôle autoritaire.

Continuez à parler, on vous écoute, une communauté vous entoure
et vous soutient.

Toute mon admiration pour votre courage et votre lucidité.

Répondre
XAVIER 20 octobre 2020 - 9 h 22 min

Bjr! FB vous censure mais ne censure pas les « tchetchènes » et autres djiadistes ! Courage et merci. JMX.

Répondre
Millet 20 octobre 2020 - 9 h 18 min

Bonjour,
Je viens de lire votre article, vous avez entièrement raison Monsieur , en tant que lectrice de tous vos articles,et ceux
de vos compères ,j’ai une très grande croyance en vous.
Ne baissez pas les bras,on vous soutiens à 200/100!!!!!!!
Et j’ai également une grande confiance dans le professeur ….!!!!!!!
Cordialement

Répondre
de Carvalho 20 octobre 2020 - 9 h 12 min

Ils s’enfoncent…s’en rendent-ils compte? Mais à la fin c’est fatiguant !

Répondre
Carteaud 20 octobre 2020 - 9 h 06 min

J’avais partagé sur Facebook et surprise le tout à disparu.. Que faire ?? Je n’ai aucun poids pour me battre.. Quand je vois tous ces propos haineux sur Facebook et que rien n’est effacé, je me pose des questions….

Répondre
Claude Canivez 20 octobre 2020 - 8 h 52 min

Bonjour
Hier j’ai trouvé cet article, du 18 octobre : « Buzyn a pris de la chloroquine ! » https://blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/181020/buzyn-pris-de-la-chloroquine.
Extrait de l’article : « Buzyn a pris de la chloroquine. Karine Lacombe aussi. Des rumeurs circulent sur le fait que Macron a aussi avalé ce médicament. Les députés contaminés au covid ont tous eu recours à la chloroquine : Jacob, Ciotti, etc.. Mélenchon dans son blog reconnaît voir eu les services du Professeur Raoult. Aujourd’hui, ils sont tous en excellente santé.
Peloux vend la mèche, affirmant que ses collègues médecins y ont également eu recours. »
(Suggestion : faites un copié-collé de l’article, pas sûr qu’il reste en ligne longtemps)

J’ai vérifié : Médiapart est un des rares journaux indépendants (maintenant, dès que je lis un article, je vais voir à qui appartient le journal : édifiant !).
D’autre part, j’ai trouvé aussi ces articles, qui datent de mars-avril, venant de deux sources d’info, crédibles ici parce qu’elles « jouent contre leur camp » (en fin mars, début avril, elles ne savaient pas encore quel serait « leur camp ») :
RTL, 5 avril : https://www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-s-il-est-atteint-du-covid-19-melenchon-prendra-de-la-chloroquine-7800362521
BFMTV, 25 mars : https://www.bfmtv.com/paris/replay-emissions/bonjour-paris/coronavirus-dans-les-ehpad-le-medecin-patrick-pelloux-plaide-pour-l-utilisation-de-la-chloroquine_VN-202003250061.html
Et aussi :
EGORA (Revue médicale), 26 mai : https://www.egora.fr/actus-pro/medias/59361-en-catimini-segolene-royal-et-patrick-pelloux-suppriment-leurs-tweets-en

Et si vous n’arrivez pas à exprimer l’expression qui qualifie tout ça, tellement c’est gros et effrayant, le juriste allemand Me Reiner Fuellmich l’a fait : https://www.youtube.com/watch?v=o7y8HxNVRvo.

Ceci dit, même si tout cela risque de susciter la haine et des révoltes violentes, de mon point de vue, c’est la dernière chose à faire : il faut que cette gigantesque manipulation s’arrête, pas que les gens s’entretuent.

Répondre
michel hibon 20 octobre 2020 - 8 h 20 min

de toutes les façons nous savons que les dés sont pipés depuis très longtemps et qu’ils ne vont pas arrêter de faire de la désinformation a tout va, pour asservir complètement le peuple ce peuple de demeurer qui ne veux rien entendre.
est sourd celui qui ne veut rien entendre c’est bien connu….

Répondre
kleber 20 octobre 2020 - 8 h 16 min

bravo et merci! c’est courageux de dire cela, surtout face aux pouvoirs politique, médical et des médias. ils sont tous complices pour ne laisser entendre et paraître que la doctrine unique. Pourtant il reste des personnes assez intelligentes pour se faire leur propre avis en lisant des avis contradictoires.

Répondre
Cosson Nell 20 octobre 2020 - 11 h 46 min

J’espère que ce n’est pas pour que les laboratoires ce fassent de l’argent encore une fois au détriment de notre santé. La supériorité du savoir prime avec la désinformation. Pour qui nous prenons nous.

Répondre
Baradat Jean Philippe 20 octobre 2020 - 8 h 03 min

1 le monde médical n’a Rien contre les Virus
2 les huiles essentielles tuent les vrus
3 pour des raisons financières nos gouvern
ants ne veulent absolument pas tester mon cocktail. TVB16 que J’UTILISE ANS COMPTER
4 Or il est sans effets secondaires, bon marché et ne s’avale pas mais il TUE. TOUS LES VIRUS !
CAR LE PROBLÈME EST DE TUER LES VIRUS !!!
MACRON ET SA CLIQUE SONT Responsables des décès et des souffrances des français
À toutes fins utiles
Cordialement

Répondre
morel 20 octobre 2020 - 7 h 30 min

Ne vous inquiété pas, nous vos lecteurs croyons en vous. Courage

Répondre

Laissez un commentaire