Levothyrox : les « complotistes » avaient raison !

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Une nouvelle expertise judiciaire confirme à 100 % l’énormité du scandale Levothyrox.

Je vous avais déjà raconté cette affaire en détail il y a trois ans, au moment où elle a éclaté (ici et ici).

Comme pour la crise de la Covid, les piliers de notre système sanitaire sont « mouillés » : la ministre de la santé (Agnès Buzyn), l’Agence du Médicament et les « grands pontes » spécialistes de la thyroïde.

Tout ce petit monde était déjà aux ordres du laboratoire Merck.

Comme toujours, la vérité finit par sortir, progressivement.

Et comme d’habitude, la presse fait semblant de s’étonner.

Il y a quelques jours, par exemple, le journal Libération s’indignait des méthodes de Merck et des autorités[1] :

« Ce long rapport provoque un sentiment désespérant, tant on a le sentiment que rien n’a bougé depuis l’affaire du Mediator », conclut l’article.

Mais c’est le même journal, Libération, qui nous dit depuis des mois que le Pr Raoult n’est pas sérieux, qu’il faut faire confiance à Olivier Véran quand il interdit l’hydroxychloroquine ou impose le masque à l’extérieur. 

Et c’est le même journal qui ne voit rien de louche au feu vert donné à l’injection de vaccins expérimentaux à des enfants qui ne risquent pourtant rien du Covid !

On ne tire jamais les leçons des scandales sanitaires – et c’est pour ça qu’ils se répètent, encore et encore… jusqu’à ce « bouquet final » qu’a été la crise de la Covid-19.

Il faut donc revenir sur cette histoire du Levothyrox, très éclairante sur la face noire de notre système de santé.

En commençant par celui qui a tiré les ficelles, le laboratoire Merck : 

Merck veut changer de formule du Levothyrox, pour gagner plus d’argent

Comme toujours avec Big Pharma, tout est lié à l’argent.

Au début des années 2010, le laboratoire Merck veut modifier la formule de son Levothyrox, pour deux raisons principales : 

  • Le brevet de sa formulation arrive à échéance en 2019 – pour continuer à faire des sur-profits, Merck doit impérativement changer sa formulation ;
  • Merck veut s’attaquer au marché chinois, et a donc besoin d’une formule sans lactose (car beaucoup d’Asiatiques sont intolérants au lactose).

Le problème est que changer de formulation du Levothyrox est tout sauf anodin pour les patients.

Car des millions de personnes prennent ce médicament tous les jours en Europe.

Et c’est un médicament « à marge thérapeutique étroite » : cela veut dire qu’un léger changement de formulation peut avoir de graves conséquences pour les patients.

Tous les médecins le savent : beaucoup de patients mettent du temps avant de trouver la dose de Levothyrox qui leur convient à eux. 

C’est pourquoi ce médicament bénéficie d’un statut d’exception : dans la plupart des cas, les pharmaciens n’ont pas le droit de vous donner le médicament générique, même s’il coûte moins cher à la Sécurité Sociale.

C’est parce que le générique, même s’il contient la même molécule active, contient d’autres excipients qui peuvent modifier son impact sur les patients !

Bref, il était évident qu’il serait TRÈS DÉLICAT de donner aux patients une nouvelle formule contenant de nouveaux excipients.

Dans un monde normal, indépendant de Big Pharma, les autorités sanitaires auraient donc dû s’assurer : 

  • Que cette nouvelle formule corresponde bien à un besoin sanitaire et pas seulement un intérêt financier ;
  • Qu’elle soit testée soigneusement sur des milliers de patients, avant de la mettre sur le marché ;
  • Que les patients soient avertis avant de leur donner la nouvelle formule, pour qu’ils sachent à quoi s’en tenir s’ils subissent des effets indésirables ; 
  • Et bien sûr que l’ancienne formule soit maintenue en circulation au cas où la nouvelle ne conviendrait pas à certains patients.

Mais tout cela aurait coûté beaucoup d’argent au laboratoire Merck !

Pour Merck, mieux vaut bâcler les études et imposer la nouvelle formule à l’insu des patients, tout en arrêtant rapidement la fabrication de l’ancienne formule pour rationaliser la production.

Merck cherche à faire de l’argent au plus vite… et cela n’a rien de surprenant de la part d’une société anonyme, dont les actionnaires exigent uniquement de la rentabilité financière !

Ce qui est sidérant, c’est que la ministre, les autorités de santé et les grands pontes se couchent devant les exigences des multinationales du médicament, au mépris de la santé publique ! 

L’Agence du Médicament, coupable au départ, coupable à l’arrivée

Pour changer sa formule, Merck devait trouver un « prétexte » à peu près raisonnable.

Ce prétexte lui a été donné sur un plateau par un certain Professeur Philippe Lechat, au nom de l’Agence du Médicament… et comme par hasard, ce Professeur était un ancien de Merck[2] !

Ce Pr Lechat a donc écrit « spontanément » (défense de rigoler) à Merck pour lui demander de changer de formulation, avec une argumentation bancale puisque l’ancienne formulation faisait le bonheur de millions de patients.

Cette affaire est tellement louche que l’Agence du Médicament a refusé de rendre public le rapport de 2012 qui avait servi de justification au lancement de la « nouvelle formule » !

Mais le pire est venu après.

L’Agence du Médicament a autorisé le passage à la nouvelle formule sans avoir fait des études sérieuses pour vérifier que c’était sans risque pour les patients !

Il faut savoir que le Levothyrox est pris majoritairement par des femmes de plus de 60 ans.

Et pourtant, pour étudier la nouvelle formule, Merck l’a testée sur 200 jeunes hommes Sud-Africains qui n’avaient pas le moindre problème de thyroïde… et sur 72 heures seulement !

On dirait un gag, mais c’est bien ce qui s’est passé…

…et l’Agence du Médicament a trouvé ça suffisant, pour autoriser le changement de formule !

Il faut écouter la réaction récente du Dr Philippe Sopena, ancien fondateur du syndicat des médecins généralistes de France, interrogé par Libération : 

« Ce qui s’est passé est ahurissant. Cette nouvelle formule n’a jamais été auparavant testée sur le moindre malade, alors que l’on sait que pour la thyroïde la question du dosage est importante et délicate. Cette légèreté est incroyable.

Avec les nouveaux excipients, le rapport nous montre bien des interactions multiples, et les impuretés qu’elles produisent n’ont même pas été explorées. Les experts notent que Merck n’a même pas tenu compte de certains résultats discordants entre l’ancienne formule et la nouvelle formule. »

Pire encore : l’Agence du Médicament a autorisé le changement de formule à l’insu de la plupart des médecins (à peine informés) et des patients (pas du tout informés).

Il était évident qu’on allait au-devant d’une catastrophe pour les patients.

Et quand cette catastrophe parfaitement prévisible s’est produite, l’Agence du Médicament (ANSM) n’a pas tiré la sonnette d’alarme, au contraire !

Comme l’explique le Dr Sopena :

« Les experts montrent que l’ANSM a fermé les yeux sur ces manquements. Pourquoi ? On espère que l’enquête pénale le montrera. 

La prudence a minima de la part d’une Agence dite de sécurité sanitaire aurait voulu qu’elle fasse valider par ses laboratoires l’absence d’impact de ces modifications. Et non. Et que s’est-il passé ? L’ANSM n’a cessé de vanter la meilleure qualité et la plus grande stabilité de la nouvelle formule ».

Et ce n’est pas tout : avec la ministre de la Santé, nos autorités ont même essayé d’étouffer l’affaire !

La ministre et l’Agence nient et masquent le problème au lieu de le régler !

Le premier réflexe des autorités et des Ministres, c’est toujours de se couvrir.

Ainsi, Agnès Buzyn a déclaré en septembre 2017, au début de la crise : 

« Il n’y a aucun scandale. C’est une crise liée à un défaut d’information et à un défaut d’accompagnement. La nouvelle formule est même beaucoup plus stable que la précédente ».

Quant à l’Agence du Médicament, elle a même essayé de couvrir les méfaits de Merck !

Tenez-vous bien : en septembre 2018, l’Agence du Médicament a rendu public le document officiel « d’autorisation de mise sur le marché » de la nouvelle formule…. Mais elle a effacé des informations essentielles, notamment le lieu de production et le nom de l’entreprise qui fabrique la nouvelle formule !

Le Dr Claude Pigment, lui-même vice-président de l’Agence du Médicament de 2013 à 2018, s’en était indigné : 

« Le journal en ligne Les Jours affirme que l’Agence a volontairement attendu l’entrée en vigueur de la loi sur le secret des affaires pour se donner le droit de caviarder ces informations.

Leur suppression rend impossible d’étudier la traçabilité du Levothyrox dans les pharmacies – associations et avocats cherchaient alors à connaître le lieu de fabrication de la nouvelle formule, avançant que celle-ci pourrait être faite à partir d’une substance active frelatée produite en Asie[3]. »

Et cet ancien dirigeant de l’ANSM – donc au cœur du système – conclut : « l’impression que les autorités utilisent le secret des affaires pour défendre le laboratoire est désastreuse ».

Mais le coup de grâce, dans ce scandale, a été donné par des médecins – pas les médecins de terrain, bien sûr, mais les « grands pontes ».

Les « grands pontes » à la rescousse pour ENFONCER les patients ! 

Au lieu de reconnaître le problème devenu évident, les grands pontes de l’endocrinologie, liés à Big Pharma, ont accusé les patients de créer leurs symptômes par leur imagination !

Trois mois après le début de la crise (trois mois !), plusieurs grands spécialistes ont signé une tribune dans Le Monde pour dire que les souffrances des patients venaient de l’effet « nocebo »[4] !

« Nous pensons que les symptômes rapportés témoignent essentiellement d’un effet nocebo. Tout était réuni pour créer suspicion et angoisse ».

L’effet nocebo est l’inverse de l’effet placebo : quand vous craignez qu’un médicament puisse vous faire du mal, il arrive que vous développiez certains symptômes.

Cet effet peut exister, mais pas dans le scandale du Levothyrox, car la plupart des patients ont subi de graves effets indésirables alors qu’ils ne savaient pas qu’il y avait eu un changement de formulation !

Le journal Le Monde a bien illustré l’absurdité de cette réaction des grands pontes[5] :

Vous voyez jusqu’où va l’aveuglement ou la désinformation de ces grands pontes « PUPH » (« professeurs des universités-praticiens hospitaliers »), beaucoup trop souvent en lien d’intérêts avec Big Pharma ?

Leçons pour la Covid-19 – il est URGENT de démasquer Big Pharma !

Conclusion : comme je le dis et le répète, on ne peut plus faire confiance aux autorités de santé et aux grands pontes pour prendre soin de notre santé – la plupart sont devenus de simples marionnettes dans les mains de Big Pharma.

Des médecins « classiques » comme le Dr Philippe Sopena le confirment enfin, noir sur blanc (je me sens moins seul !) :

« Au final, l’affaire du Levothyrox est un exemple caricatural de ces liens confus entre les Big Pharma et les autorités sanitaires.

L’Agence n’a pas joué son rôle. La ministre a soutenu l’Agence, et au final ce sont les malades qui trinquent. Quant aux grands médecins qui ont dit que tout cela n’était dû qu’à un effet nocebo, ils feraient bien de reconnaître leurs erreurs. »

Alors dites-moi :

Après le Levothyrox, feriez-vous confiance aux mêmes « pontes » et « autorités » de santé pour étudier honnêtement les effets indésirables des vaccins ?

Ont-ils honnêtement étudié les effets indésirables du Levothyrox, ou essayé de les couvrir ? Que pensez-vous qu’ils vont faire avec les vaccins Covid ?

Quant à Merck, feriez-vous une confiance aveugle à ce que raconte ce laboratoire ?

Eh bien c’est pourtant ce qu’a fait l’Organisation mondiale de la Santé, dans la crise de la Covid-19 !!

Il se trouve que Merck est l’un des principaux fabricants de l’ivermectine – un vieux médicament génériqué depuis longtemps, sur lequel Merck ne gagne que quelques centimes par boîte (une misère pour ce laboratoire).

Or l’ivermectine – je vous l’ai dit et répété – a des résultats prodigieux contre la Covid-19, en prévention, en traitement précoce et même en traitement à l’hôpital.

Si ce traitement était généralisé, ce serait l’effondrement de deux grands « business » à plusieurs dizaines de milliards : le marché des vaccins expérimentaux, et le marché des nouveaux anti-viraux hors de prix.

C’est ainsi que l’organisation Gavi « L’alliance du vaccin » (contrôlée par Bill Gates), a acheté de la publicité sur Internet pour… discréditer l’ivermectine – car c’est un concurrent majeur pour les vaccins[6] !

Quant au laboratoire Merck, il prépare un médicament anti-viral breveté contre la Covid-19, qu’il essaiera bientôt de nous vendre à près de 1 000 euros la dose[7] (contre quelques centimes pour l’ivermectine).

Et voilà pourquoi Merck a publié un communiqué pour essayer de discréditer l’ivermectine, sans le moindre argument scientifique solide !

Et savez-vous qui a relayé ce communiqué grotesque de Merck ? La scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé elle-même[8] !

Vous voyez comment ça se passe ?

C’est toujours la même histoire : au plus haut niveau, les autorités et les grands pontes relaient – consciemment ou non – la propagande qui sert les intérêts de Big Pharma.

Cela n’a rien à à voir avec notre santé, tout à voir avec l’argent, le prestige et la pensée moutonnière.

Partagez cette lettre autour de vous, il est urgent d’ouvrir les yeux.

Continuez de vous procurer mon livre Big Pharma démasqué, offrez-le autour de vous, parlez-en à vos amis, c’est très important.

Je vous rappelle que je ne touche pas un centime sur ce livre (mes droits d’auteur sont reversés à la Fondation Hippocrate pour soutenir la médecine indépendante et intégrative).

Plus ce livre circulera, plus il sera difficile de nier l’évidence sur la corruption actuelle : 

Nous devons agir, sans quoi les scandales sanitaires vont se répéter, encore et encore !

Je compte sur vous.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

108 commentaires

GAUCHER 10 juillet 2021 - 18 h 47 min

Bravo ! Non, non, vous n’êtes pas seul, vous savez…nous sommes nombreux, les médecins de terrain, à penser de la même façon, mais par contre, nous avons peur des représailles et donc nous nous taisons le plus souvent dans le but de rester utile à nos patients sans prendre le risque d’être nous aussi « démasqués » auprès des autorités qui ont le pouvoir de nous interdire d’exercer d’une manoière ou d’une autre.

Répondre
Michelle Allégier 25 juin 2021 - 11 h 58 min

Bonjour et merci pour votre courage et le mal que vous vous donnez pour faire connaître la vérité et la défendre. Je suis atterrée par notre époque,. Cordialement. Michèle

Répondre
SAGE COLETTE 21 juin 2021 - 20 h 47 min

ça me fait froid dans le dos, de lire tout ceci :où allons nous ? je suis sous lévothyrox depuis plus de 10 ans : mais on peut ètre certain que seul l’argent a de la valeur r pour tout ces gens : HELAS !!!!

Répondre
Marie Vanderbeeck 19 juin 2021 - 20 h 16 min

Monsieur Bazin, un tout grand merci pour vos courriels ainsi que la publication de votre ouvrage. Pour l’avoir acquis, lu et relu avec un immense intérêt, je me suis réjouie de l’avoir vu mentionné en bibliographie par le journaliste indépendant belge Alexandre Penasse (Kairos) : car en Belgique aussi, nous sommes victimes du silence complice de trop de professionnels de la santé. Surtout, ne baissez jamais les bras. Avec toute ma gratitude pour votre courage, bien à vous, Marie Vanderbeeck

Répondre
ARTEON odile 18 juin 2021 - 22 h 57 min

Bonsoir
J’adhere a 100% .Concernant le levothyrox il existe une alternative trés peu couteuse et naturelle ;
Pouvez vous nous donner des informations sur ce produit
Par avance merci

Répondre
Josette Brousse 18 juin 2021 - 16 h 27 min

Je suis tellement écoeurée du comportement de merck vis a vis des victimes de la nouvelle formule de Levothyrox j’en fais partie que lire qu’une personne ayant travaillé chez Merck ait pu travailler ensuite a l’ansm ça me rend furieuse car on est toujours malade alors qu’avec l’af je n’ai jamais eu de problème une fois le bon dosage trouvé là c’est un cauchemar au quotidien de vivre avec les effets secondaires
Qu’on nous rende l’AF puisqu’elle est encore fournie dans certains pays
Nous sommes les cobayes non renumeres et surtout involontaires de cet empoisonnement
Mais les actionnaires s’enrichissent et c’est le but
Je leur souhaite le pire

Répondre
marie-claude vaslet 18 juin 2021 - 14 h 27 min

je prends un medicament : »L-Thyroxin Henning depuis plusieurs anneés Quel est le lien avec Levothyrox ?

Répondre
Remond 18 juin 2021 - 10 h 56 min

Nous sommes impuissants devant une telle magouille

Répondre
JADOT Claude (M.D.) 18 juin 2021 - 10 h 23 min

Merci Monsieur Bazin,
pour tous vos études, toujours utiles pour rétablir la vérité.
cordialement
Dr. Claude Jadot

Répondre
Morel Marie -Helene 18 juin 2021 - 9 h 15 min

Très intéressant !

Répondre
GUILLEMIN Agnès 18 juin 2021 - 9 h 03 min

Concernant le Levothyrox.
Je ne sais pas qui écrit ce torchon.
Il n’existe pas de générique pour le Levothyrox.
La formule même changée ne change absolument pas le dosage du principe actif.
Alors oui que les laboratoires essaient de changer les excipients pour gagner des sous possible. Mais ça ne change pas le principe actif.
Et les Vrais Professionnels de Santé savent que les Patientes qui prennent du Levothyrox ont des pathologies de la Thyroide qui influnce fortement leur etat psychique et beaucoup ont des etats depressifs non pris en charge par les Médecins.
Arrétez de dire n’importe quoi et de POLEMIQUER POUR TOUT SANS VOUS POSER ASSEZ DE QUESTIONS

Répondre
JADOT Claude (M.D.) 18 juin 2021 - 10 h 37 min

Chère Agnes Guillemin
N’avez-vous jamais eu des doutes sur l’attitude de firmes pharmaceutiques dont le SEUL but est de gagner le plus d’argent possible,
même en faisant prendre des risques importants aux patients-cobayes.
Comme médecin, j’ai travaillé dans plusieurs services universitaires et je peux vous dire que la préoccupation constante des chefs de service est d’obtenir des financements, non pour le fonctionnement du service dans l’intérêt des patients, mais pour trouver une molécule ou un système auxquels ils pourront attacher leur nom. Oui le système universitaire est largement pourri et répond au plus offrant.
Si vous ne répondez pas dans le sens attendu, les firmes ont des relais assez puissants pour vous faire virer et éjecter comme un malpropre, quand bien même vous auriez été nommé à vie.
Cessez, je vous en prie de voir la vie médicale et pharmaceutique en rose. C’est un monde impitoyable (pire que Dallas)

L’attitude des politichiens dans le traitement de la covid est simplement criminelle.
Bien à vous
Dr. Claude JADOT

Répondre
Lemaire 17 juin 2021 - 20 h 06 min

Quelle honte! Jouer ainsi avec la crédulité des gens et surtout avec leur santé !!

Répondre
Josiane Dawans 17 juin 2021 - 19 h 07 min

Incroyable ,ils nous prennent pour des moutons…………et le pire certains les croient encore??????????,

Répondre
Hélène VINCENT 17 juin 2021 - 17 h 22 min

BRAVO ! MERCI !
Il faut que les citoyens soient informés pour exiger que cesse cette collusion mondiale et au niveau des états entre des autorités coupables et les multinationales du médoc.

Répondre
Raymond 17 juin 2021 - 15 h 18 min

Grotesque !, la honte sans vergogne et la perversion aux manettes de la médecine française !

Répondre
edgar 17 juin 2021 - 11 h 16 min

et pour ceux qui se sont fait vacciné sans savoir, y a t il un remède ou vont ils simplement mourir d’ici quelque temps…???

Répondre
herve 17 juin 2021 - 10 h 59 min

Merci pour vos infos régulières sur le système de santé français. Personnellement, si je vous racontais mon histoire, vous comprendriez pourquoi vous prêchez une convaincue mais, en France, où on est en Démocratie parait-il, « la parole est d’argent mais, le silence est d’or » si on est un citoyen lambda qui veut dénoncer certaines choses. Aussi, je me tais pour avoir un peu la paix car, j’ai payé cher par le passé pour avoir voulu « l’ouvrir » !

Répondre
paule heili 17 juin 2021 - 10 h 56 min

alors je ne suis pas cinglée c’est pas dans ma tête j’ai plus de migraines qu’avant et pourtant les migraines avaient diminuées depuis ma retraite avec la nouvelle formule les migraines sont revenues et surtout difficiles à anticiper je suis plus énervée je perd plus de cheveux mais d’près les médecins tout cela c’est dans ma tête à la limite je suis folle cela me rappelle le long processus avant qu’un médecin m’explique à 20 ans que je faisait des migraine et en cherchant dans mes ancêtre ma grand mère paternelle en avait ainsi que mon père donc migraines génétique un neuro m’a expliqué comment les diminuer en ayant une vie de moniale heure des repas fixe sieste de 20 minute pas plus éviter le stress etc. la nouvelle formule du Levothyrox avec mannitol et acide citrique à tout chamboulé .

Répondre
Galli 17 juin 2021 - 10 h 37 min

Pour moi j’ai eu une embolie massive , depuis je prend du L Thyroxin Hénin de chez Sanofi et tout va bien .

Répondre
Maurice BASQUIN 17 juin 2021 - 9 h 56 min

« Levothyrox les LANCEURS D’ALERTES avaient raison » et non pas les complotistes qui est un terme utilisé par les gouvernements et les merdias pour discréditer les opposants et empêcher un dialogue constructif.

Répondre
bloumels 17 juin 2021 - 7 h 09 min

Helas ! Notre société est corrompue a tous les niveaux… Nous ne pouvons plus etre confiant envers notre propre medecin, l’éducation nationale part en vrille depuis des années, notre alimentation est devenue le parcours du combattant pour ne pas s’empoisonner… Où allons nous ?
Beaucoup de gens ne veulent pas regarder la vérité en face, incapables d’imaginer autant de malveillance envers l’humain… La réalité fait mal, mais il faut continuer a se battre, merci a vous d’informer le public .

Répondre
nambotin gobbi joelle 17 juin 2021 - 6 h 34 min

Bravo pour cet article !

Répondre
Joanne 17 juin 2021 - 6 h 34 min

Lisez les nouvelles de dr. Sirkus et dr. Mercola sur covid-19!

Répondre
VIDAL Guy 17 juin 2021 - 5 h 47 min

EXCELLEMMENT BIEN…ET JUSTEMENT RÉSUMÉ
BRAVO!!

Répondre
max AUTIN 19 juin 2021 - 10 h 18 min

OUI D ACCORD ….et MERCI a Mr BAZIN pour son COURAGE

Répondre
Soudani 17 juin 2021 - 1 h 54 min

Hé oui et dire que j’ai voté pour lui merci président pour tout se que vous faites pour nous… à la base j’étais a la recherche du scandale du livothyrox et merci pour cette information

Répondre
Luc NIEDERST 17 juin 2021 - 0 h 42 min

les preuves s’amoncellent et rien n’y fait !
Aujourd’hui quand on entend que l’autorité de santé doit d’abord vérifier …. on rigole, mais jaune !
Et on paye des laborentines pour ça, des chercheurs et des professeur ? ? ?

Répondre
Françoise Lacombe 16 juin 2021 - 23 h 51 min

Merci de lutter contre la corruption et l’avidité des laboratoires et de ceux qui les entourent. Ou trouver des médecins qui exercent la médecine avec honnêteté ?

Répondre
LEGGIO Adriana 16 juin 2021 - 23 h 48 min

Je suis en train de lire votre livre, je ne découvre pas ce que vous ecrivez car je m’informe depuis le début de cette crise mais cet ouvrage sera une des preuves des scandales qui eclateront un jour.
Bravo pour tout ce que vous faites et votre courage.

Répondre
Gutzwiller 16 juin 2021 - 20 h 22 min

Non je ne fais confiance ni aux grands pontes ni aux autorités pour le vaccin en dehors du problème Merck !
Merci pour votre travail, vos articles sont toujours très intéressants et instructifs ! Merci de nous éclairer !

Répondre
mireille 16 juin 2021 - 19 h 42 min

bonjour à tous
le scandale du levothyrox est une partie du probléme et il faur aller plus loin encore en dénonçant toutes les ablations d’ organes inutiles. Pour big farma tous les moyens sont bons pour nous découper en tranche de saucisson.
Ils nous ont menti en ce qui concerne les radiations et les pseudo cancer de la thyroide bon nombre d ‘ ablation auraient pu etre évitées.
bien sur je revandique mon appartenance au clan des conspirationistes
bien à vous

Répondre
QUÉRET Marie-France 16 juin 2021 - 18 h 55 min

Opérée à deux reprises suite à des nodules thyroïdiens, il a fallu m’enlever la thyroïde (cancer). Mais j’ai commencé à avoir de gros problèmes de santé lesquels ne sont toujours pas résolus après la prise de Lévothyrox nouvelle formule. Mais aucun médecin n’a voulu changer mon traitement et j’ai en permanence des maux de tête, une grande fatigue, des yeux douloureux, problèmes de sommeil etc… Alors comment se procurer autre chose que le Lévothyrox ? Merci !

Répondre
Jaidi Chantal 16 juin 2021 - 18 h 47 min

Merci de nous tenir au courant de ce qui se passe réellement, en lisant cela on ressent une grande colère car en qui peut-on avoir confiance, ,nous sommes vraiment des marionnettes entre les mains de ces laboratoires . Finalement les médicaments sont là non pas pour vous guérir mais pour vous obliger à les prendre toute votre vie.

Répondre
Monfort 16 juin 2021 - 18 h 30 min

Je suis tout à fait d’accord avec vos propos mais je me sens impuissante pour agir contre big pharma
Que faut il faire ?
Je ne me suis pas faite vaccinée contre le covid mais je le sens très seule, tout le monde se fait vacciné autour de moi

Répondre
BERTRAND Chantal 16 juin 2021 - 17 h 57 min

Bonjour! J’ai lu avec beaucoup d’ intérêt votre lettre car je prends du Levothyrox depuis 2011. Vous avez les mots justes pour dénoncer cette manipulation détestable d’un grand laboratoire. J’ai pris de l’Ivermectine mais j’ignorais que c’était fabriqué par le Laboratoire Merck… J’aimerais tellement utiliser un produit naturel pour palier mon hypothyroïdie. Si vous avez la solution, je suis preneuse!!! Bien courtoisement Chantal BERTRAND

Répondre
liliane saint-leger 16 juin 2021 - 17 h 50 min

je ne veux pas du changement pour ce medicament que je prends depuis des années

Répondre
agnans louis 16 juin 2021 - 17 h 06 min

oui beaucoup !!

Répondre
Mauclerc 16 juin 2021 - 16 h 42 min

Merci pour cette vérité que vous avez le courage d’exposer

Répondre
Jean 16 juin 2021 - 16 h 41 min

Cette analyse sur le Levothyrox, qui vient après d’autres affaires, décrit parfaitement la chronologie et le déroulement de l’histoire, qui a laissé sur le carreau des dizaines de patients de ma clientèle, dont la souffrance n’était pas feinte ou psy. Et l’histoire continue avec le machin qu’on veut nous inoculer, à l’aveugle, alors que des traitements parfaitement efficaces existent. Les médecins sont interdits de soigner. Des conseils de défense de nature militaire secrète, décident de nos vies dans le plus grand secret des sous-sols des Ministères. C’est la guerre. Tous derrière les chefs. Passeront ils un jour en Conseil de guerre?

Répondre
deutschmann 16 juin 2021 - 16 h 31 min

merci pour ces informations claires compréhensibles respectueuses des patients et du citoyen

Répondre
GIrault 16 juin 2021 - 16 h 24 min

J’ai voulu me procurer votre livre sur BIg Pharma, mais les frais de ports etc. coûtaient bien plus que le livre lui-même, c’est pourquoi je ne l’ai pas acheté. Un jour j’irai à la FNAC pour l’acheter.

Répondre
BRETILLARD Monique 16 juin 2021 - 16 h 06 min

Comme tout ceci est exact.
J’ai eu un gros problème (cardiaque) avec le nouveau Levothyrox en 2017 et maintenant je suis aussi aux anticoagulants.

Répondre
Noëlle Lerouge 16 juin 2021 - 15 h 49 min

Il est bien évident que les laboratoires font ce qu’ils veulent. J’étais hospitalisée à l’époque du scandale du levothyrox et l’hôpital a refusé de changer sous prêtexte que c’était le protocole et que je devais continuer à prendre le levothyrox alors que mon acupuncteur m’avait conseillé de prendre à la place levothyroxine henning. il a fallu attendre ma sortie de l’hôpital et pendant ce temps là je subissais les effets secondaires sans pouvoir rien faire… A la sortie j’ai changé mon traitement et ça va mieux. Vous pensez bien que le vaccin ils peuvent toujours attendre pour me piquer comme tous les moutons….. !!!!

Répondre
brare 16 juin 2021 - 15 h 46 min

Oui, nous sommes pieds et poings liés aux médicaments que Big Pharma nous impose : C’est comme pour certains médicaments antidépresseurs qui nous font faire des rebonds dangereux dés qu’on veut les diminuer pour ensuite les arrêter .

Répondre
herve 17 juin 2021 - 11 h 02 min

Oui, vous avez tout à fait raison s’agissant des anti-dépresseurs ou des anxiolytiques.

Répondre
YVETTE PASNON 16 juin 2021 - 15 h 37 min

j ai comme beaucoup connu les méfaits de la NF du N Levothyrox .Avant le carnage ….et cela .pendant ,20ans aucun soucis 6 mois de la NF et malade a crevée tellement que j ai développer une leucémie et oui j ai toujours été persuader que cette leucémie venait de là d ailleurs cela été dit redit mais bien sur rien n a été fait A L’époque j ai porter plainte a la gendarmerie rien aucune nouvelle .Aujourd hui je suis en rémission je suis sous LTHYROXIN mais cela me convient pas je vais être sous Euthyrox des lundi j ai eu aussi le T Caps idem malade bref ..OU EST NOTRE ANCIEN LEVOTHYROX OU EST IL ……

Répondre
nicole-emmauelle 16 juin 2021 - 15 h 19 min

Bonjour ! au mois de juillet je crois de l’année dernière, sur France Inter le matin, j’ai entendu un commentaire sur l’affaire du Lévothyrox. Le journaliste a fait référence à l’action entreprise par Maître Leguevaques, à la condamnation du laboratoire à verser 1000€ par plaignant. Mais aussi à l’existence d’un laboratoire en France qui aurait repris la production de l’ancienne formule tombée dans le domaine public, dont la production serait envoyée en Italie, n’ayant pas obtenu d’AMM pour la distribuer en France. Ce serait vraiment scandaleux si cela s’avérait exact. L’un d’entre vous aura peut-être des informations à ce sujet ?

Répondre
BERTOULD Gilles 16 juin 2021 - 15 h 19 min

bonjour Mr Bain,
j’admire ce que vous faites.
simple à comprendre
documenté
analyse profondément des fausses études de big pharma

j’ai bien sur votre dernier livre…vous me l’avez envoyé gratuitement, je crois.

une demande: il semblerait s’en ce moment, il sort des études prouvant qu’on est mieux protégé quand on est vacciné que quand on ne l’est pas…j’aimerais bien lire une analyse bien solide de votre part sur ce sujet (ces études qui le prouvent).

merci de tous vos efforts..vous êtes l’un des seuls, avec Dr Menât, qui nous donne du sérieux et du solide.
j’ai aussi admirer votre intervention sur sud radio..chapeau

Répondre
francoise ferry 16 juin 2021 - 15 h 19 min

j’aimerai connaitre les vrais inconvénianr du lévotirox que je prends depuis 15ans merci de me renseigner.

Répondre
Francisco Patrício 16 juin 2021 - 15 h 01 min

Évidemment la vérité doit être répandue pour le bien de l’Humanité !

Répondre
PETIT 16 juin 2021 - 14 h 31 min

Bonjour,
Merci beaucoup pour toutes les informations que vous nous envoyez régulièrement, je les partage avec ma famille et mes amis.
Je vais me procurer votre livre dans une petite librairie locale. Je crois en la médecine préventive et non curative, de ce fait aucun membre de ma famille a couru se faire vacciner!
Continuez de nous instruire car c’est la meilleure façon d’être libre!

Répondre
Marie 16 juin 2021 - 14 h 24 min

Nous avons la chance en Belgique d’avoir toujours l’ancienne formule du Levothyrox qui s’appelle ici L.Thyroxine et que je prends depuis plus de 20 ans. Il est fabriqué par Christiaens à Bxl et je dois dire que j’en suis très heureuse ! Au vu des effets secondaires de votre nouveau produit, douleurs musculaire terribles et autres, j’avoue que j’ai eu peur en 2017 qu’on nous le change aussi car je souffre de fibromyalgie et mes douleurs son très invalidantes, assez pour m’obliger à prendre ma retraite 3 ans avant l’âge normal, car le médecin conseil ne voulait plus me donner l’autorisation de travailler tellement je souffrais ! Imaginez donc le cauchemar !

Répondre
jouan 16 juin 2021 - 13 h 38 min

dans votre lettre on trouve des chiffres qui habituellement, dans un article scientifique, renvoient à une bibliographie…ici ces chiffres ne renvoient à rien , puisqu’il n’y a pas de bibliographie en fin d’article et ça ne donne rien quand j’essaie de cliquer dessus…
à quoi servent donc ces chiffres ?
où est la bibliographie ?
ceci n’est ni un commentaire négatif, ni une suspicion…c’est une question honnête qui vient d’un besoin tout à fait normal de connaitre les sources de ce que vous affirmez, ne serait-ce que pour les lire pour appronfondir le sujet.

Répondre
Jean-louis POLIDORI 16 juin 2021 - 13 h 02 min

Bravo et merci,
Bon travail et surtout belle opiniâtreté dans le cadre de la lutte contre big-parma. J’ai partagé votre lettre sur ma page facebook en ajoutant ma vision politique de cette affaire.
Très cordialement

Répondre
Chantal Taffignon 16 juin 2021 - 12 h 31 min

incroyable
c’est une honte

Répondre
Burnier 16 juin 2021 - 12 h 25 min

Merci pour ces précisions, diabolqiues ! MAis que faire pour que ce monde arrete de délirer ! Comme avec la surpexploitation du bétail, des vaches et dulait qui tue des agriculteurs partout et engraisisent toujours les mêmes salopards….

Répondre
GAUTHIER 16 juin 2021 - 12 h 18 min

Bonjour thyroïde enlevee en 2019 j’ai pris tous les traitements je n’en supporte aucun problème digestif douleur dos baisse vue mal aux yyaux mains la liste est longue on nous empoisonne TSH 15,53 et aujourd’hui 10 passé où peut porter plainte j’ai la colère on est plus nous meme insomnie la tête dans le brouillard impossible certains jours de sortir conduire c’est un SCANDALE des pourritures des Pinocchios regardez les témoignages dans les forums

Répondre
Catherine Auberger 16 juin 2021 - 12 h 06 min

Je ne sais plus quoi faire.avec une intolérance au mannitol, je suis coincée.j ai essayé d’autres produits sans succès.1 conseil?

Répondre
DUFOUR 16 juin 2021 - 12 h 02 min

Je vous suis depuis des années et je suis tout à fait convaincue par votre raisonnement, sources à l’appui
Et NOTRE santé dans tout çà ? Ca n’est pas leur « problème » …
Tout n’est qu’un question d’argent : plus ils en ont, plus ils en veulent …
J’ai partagé sur FB et je vais aussi transférer votre lettre à mes contacts, dont certain(e)s sont très loin d’être convaincu(e)s.
Quant à votre livre … il dit « TOUT » et plus encore !!
Continuez à défendre notre santé, nous sommes avec vous … CONTRE EUX !!

Répondre
Sebbah 16 juin 2021 - 11 h 58 min

Je pense malheureusement que vous avez raison ! Je viens d’acheter votre livre , impossible de le trouver dans les fnacs mais disponible sur amazone avec bien du retard tout de même …. Étrange tout de même! Et la vaccination des tous jeunes démarre , c’est une catastrophe ….. car je ne suis pas anti vaccin mais la je pense que le bénéfice risque est inverse pour les jeunes personnes y compris les jeunes adultes en bonne santé

Répondre
Guy way 16 juin 2021 - 11 h 46 min

Super de voir à quel point les président de la république respectif sont vendu aux grands laboratoires et ont un pied sur leur ventre,en plus l’agence sanitaire est elle aussi vendue au labo.Mr Waÿ GUY

Répondre
duthion 16 juin 2021 - 11 h 40 min

Simplement merci pour cet article concernant le SCANDALE DU LEVOTHYROX DONT J’AI ÉTÉ UNE DES VICTIMES

Répondre
Christelle Dg 16 juin 2021 - 11 h 39 min

Bonjour Xavier
Merci pour vos lettres toujours pleine de bon sens
Combien de scandales faudra-t-il encore pour que les « autorités » enlèvent leurs œillères?
Aujourd’hui il me parait impossible de leur faire confiance. J’ai énormément de mal à comprendre ces personnes qui se font piquer, pour être libres, sans se préoccuper de leur avenir. Les français sont-ils devenu à ce point des moutons ? combien sommes nous à résister et combien de temps pourrons nous le faire?

Répondre
Marie 16 juin 2021 - 14 h 40 min

J’ai 68 ans Christelle, et oui, je me suis « fait piquer » et plutôt 2X qu’une, avec Pfizer. Vous voulez savoir pourquoi ? Eh bien parce qu’étant une personne qui a plusieurs maladies je suis confinée depuis un an, sans « bulle » car sans famille et comme amis seulement des personnes comme moi, on se rencontre de loin en promenant notre chien. D’ici quelques mois, partout en Europe, celui qui ne sera pas vacciné ne pourra plus rien faire, car même s’ils ne rendent pas la vaccination obligatoire, il vont nous avoir autrement ! Êtes-vous donc naïve à ce point de croire que votre vie sans vaccin va redevenir « comme avant » ? On attend que la campagne de vaccination touche à sa fin et vous verrez ! Je vous prédis un retour en force de la maladie dès les vacances terminées ! Les faux certificats de vaccination commencent à circuler, combien de personnes vont revenir de vacances infectées ? N’oubliez pas que c’est comme ça que cela a commencé avec les vacances au ski de l’hiver 2020, et que cela a empiré avec les congés de Pâques ! Il y aura toujours des gens qui se croient à l’abri de tout et qui se permettent tout sans souci des autres, on en reparle en septembre !

Répondre
Jacques Graindorge 16 juin 2021 - 11 h 33 min

Vous avez employé le terme de bouquet final pour le covid19. D’après des lanceurs d’alerte américains sont programmés les covid 21 ,23, 25, 28 dont certains sont dénommés autrement. Gates et Mélinda nous ont annoncé que le 21 serait beaucoup plus mortel que le 19. Etant donné les appareillages identifiés, le nouvel

Répondre
Eveline 16 juin 2021 - 11 h 24 min

bonjour ,
A propos du Levothyrox : devant prendre de la levothyroxine à vie ; puisque je n’ai plus de thyroide ,
j’ai demandé à mon médecin de me prescrire les Tcaps de Genevrier .
Eh bien la sécurité sociale continue à rembourser le lévothyrox et pas les tcaps !
(l’avantage de ce produit c’est qu’il n’y a aucun excipient )
sans commentaires !
Ps j’ai acheté votre livre , remarquable …..

Répondre
Yazid Malek 16 juin 2021 - 11 h 13 min

je suis outré de voir ce genre de comportement soit disant de grands professeurs en médecine qui veillent sur notre santé mais en
réalité c’est toujours l’argent qui prime , je remercie infiniment c’est enquêteurs qui eux sont là pour nous et pour notre santé et la
santé du monde car maintenant il n’y a pas de frontière quand il s’agit de santé.

Répondre
THOMAS Simone 16 juin 2021 - 11 h 11 min

KJez sjuis oersuadéd que le nouvbeau lévothyrox ne contrenait pad =$s de tyroxine !

Répondre
Eva MOUROT 16 juin 2021 - 10 h 51 min

Merci d’ouvrir les yeux à beaucoup de monde. Moi je ne me fais pas d’illusion et je ne dis pas amen.

Répondre
ELUZIN JEAN PIERRE 16 juin 2021 - 10 h 46 min

J’ai pris du levotyrox pendant 2 ans , des gonflements sur les muscles de mes avants -bras trés mal dans mes mains , et les docteurs me disaient que c’etait nerveux . en 2004 il y avait des gouttes pour remplacer le lèvothyrox , que j’ai prie pendant 8 mois et du jour au lendemain , plus de gouttes et je suis passé au cynomel depuis 15 ans à une dose de 0.025mg . depuis plus de gonflement ni de problemes comme avec le lèvotyrox .mais ma tyroide se dereglee ,donc grosses fatigues , baisse de tension , manque de sucre , des tests à l’hopital , en clinique , et toujours le méme rèsultat , tant que la tyrohide ne sera pas reglee se sera comme ça . j’etais chauffeur routier ‘ le medecin du travail ainsi que celui de la CPAM de bayonne me declare inapte il fallait changer de travail . ayant trouve un autre travail mon docteur ma envoye chez un neurologue à cause de violents vertiges et m’a declare que c’etait des atteinte vestbulaire.et il m »a mis sous tanganil 2.puis 4.puis 6 par jour cela m’ a regle en partie mes vertiges mais surtout ma thyrohide

Répondre
Cécile Vangrieken 16 juin 2021 - 10 h 44 min

Merci merci merci pour toutes bisous recherches et vos articles! Grâce aux personnes comme vous, je me sens moins seule. Vous validez par vos publications ce que je peux seulement ressentir au plus profond de moi, cette intuition que cela ne tourne pas rond (et depuis trop longtemps !).
Continuez s’il vous plaît 🙏
Nos enfants vous remercieront ❤️

Belle journée,
Cécile Vangrieken

Répondre
charvier gilles 16 juin 2021 - 10 h 42 min

bonjour

j ai achete votre livre et j ai pris plaisir a le lire …. je suis d’accord avec vous …. continuez a publier et denoncer
toute cette MAFFIA .
cdlt .
gilles charvier

Répondre
levacher 16 juin 2021 - 10 h 42 min

tout à fait d’accord avec cette lecture – une honte – on sacrifie des humains pour l’argent – à supprimer – les méthodes naturelles sont mieux-

Répondre
DANIELLE LHOTE 16 juin 2021 - 10 h 19 min

Le pot de fer contre le pot de terre
Courage

Répondre
r tout se passe bien 16 juin 2021 - 10 h 09 min

Je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez contre le levothyrox que je prends sans problème depuis bientôt 20 ans – vous semez le doute et la zizanie – mon endocrinologue Avignon me conseille de continuer – car tout se passe bien

Répondre
BRISSON Michel 16 juin 2021 - 10 h 08 min

c’est scandaleux : quand on clique sur le Livre pour l’acheter on tombe inexorablement sur le site Amazone qui, en matière d’éthique est du style de BigPharma et qui est depuis longtemps définitivement rayé de ma liste de Fournisseurs. J’ai acheté directement sur le SIte de Trédaniel, au même prix que chez Amazone d’ailleurs

Répondre
Dumas 16 juin 2021 - 10 h 05 min

Je suis moi-même victime du levothyrox, je suis d’accord avec vous et n’ai absolument pas confiance au lobo concernés et au dirigeant de la santé, quelle honte de nous prendre pour des cobayes, pour gagner de l’argent sur notre dos.
Il faut les démasqués et les empêcher de continuer avec d’autres medicaments.
Je me pose des questions sur la covid , et je me méfie de leur conseils.
J’ai beaucoup souffert pour l’affaire du levothyrox, des effets indésirables, je croyais que je devenais folle !

Répondre
Guy QUILLET 16 juin 2021 - 12 h 47 min

Merci pour ces informations, et merci pour votre engagement citoyen.

Répondre
Camille GUBELMANN 16 juin 2021 - 10 h 04 min

c’est à la fois désespérant et révoltant ! Combien de temps faudra-t-il encore pour arracher les inconscients du conditionnement moutonnier propagé par les mass médias ? Le dialogue avec eux est toujours délicat car vouloir les éclairer, leur proposer une autre analyse qui met à jour les mensonges, falsifications dont ils sont victimes remet en cause leur vision des choses, vision sur laquelle ils ont organisé leur mode de vie. C’est les obliger à se remettre en cause.
Merci à vous M. Bazin pour votre inlassable travail pour alerter les gens.

Répondre
Marie-Claire MUCELLI 16 juin 2021 - 10 h 04 min

C’est sidérant ! Mais ça fait longtemps que je vous suis, donc que je ne me fais aucune illusion sur la bienveillance de cette industrie à l’égard des malades.
Ma conviction est que nous devons apprendre à prendre en mains nous mêmes notre propre santé. Une bonne alimentation, un mode de vie sain sont les premiers garants de notre santé. La santé c’est une démarche personnelle de nos jours faute d’une politique de santé au service de la vie.

Répondre
D. Domenger 16 juin 2021 - 10 h 03 min

Merci infiniment pour cette lettre qui explique clairement la manipulation dont nous, malades de la thyroïde, sommes victimes.
Bien à vous

Répondre
Jacquin 16 juin 2021 - 9 h 57 min

je fais partit de ces patients qui en souffrent tous les jours malgré un changement de laboratoire

Répondre
WAYAN JC 16 juin 2021 - 9 h 56 min

Il serait temps d’engager une pétition nationale sur le site et de la présenter au ministre Veran.

Répondre
Gardette josiane 16 juin 2021 - 9 h 49 min

Il faut rester sur l ancienne formule…on m à mise sous L-Thyroxcin et j ai beaucoup souffert de mal aux jambes, manque de sommeil et prise de poids
Changé depuis 1mois et demi de ma propre initiative et je me sens beaucoup mieux

Répondre
Kurnickyj Irène 16 juin 2021 - 9 h 48 min

Heureusement qu’il y a des gens comme vous pour nous ouvrir les yeux sur la vérité ! Depuis que je vous lit je suis devenue plus courageuse et méfiante sur les médicaments je me soigne le plus naturellement possible et je me sent mieux, merci et n’arrêtez pas de nous informer bravo pour votre courage et merci

Répondre
BENARD 16 juin 2021 - 9 h 36 min

Pour sortir du schema de ceux qui avec de grandes phrases et de grands mots arrivent à noyer notre monde,
Moi je ne dirai que MERCI à ceux qui veulent seulement nous guider.
A chacun d’être responsable ensuite.

Répondre
MASQUELIEZ 16 juin 2021 - 9 h 33 min

Je prends du LEVOTHYROX ancien depuis l’an 2000 sans problème, on le trouve encore mais pour combien de temps. Merci de continuer vos actions.

Répondre
Acchiardo 16 juin 2021 - 9 h 30 min

Que dire de plus , c’est le problème pour tout à notre époque l’humain , on s’en fiche ce qui compte c’est l’argent , triste époque

Répondre
Daniel ARNOLD 16 juin 2021 - 9 h 24 min

Cela confirme une fois de plus ce que j’ai toujours pensé à propos de cette mascarade sur le covid et la plus part des médicaments !
Un grand merci pour cet article très intéressant !

Répondre
Michèle Beudin 16 juin 2021 - 9 h 19 min

Beaucoup plus de douleurs depuis le changement de levotyrox
Nous sommes de cobails

Répondre
Mouflard Pascale 16 juin 2021 - 9 h 19 min

Bien résumé et argumenté.
Quel monde !!!
Convaincue depuis longtemps, j’aimerais
que nos médecins de terrain, s’ouvrent enfin à la défiance envers ce système,( grands pontes, politiques Big Pharma et media,) rongé de corruption …Et s’affranchissent du formatage dépassé de leurs Maîtres. Qui sont les vrais complotistes ???

Répondre
RL 16 juin 2021 - 9 h 18 min

Votre dernière lettre sur le Levothyrox doit être diffusé globalement !
Ce que vous écrivez est vrais et je eu l’expérience que le prouve.
Le retour à l’ancienne formule après 3 ans de la nouvelle a eu des effets drastiques réparateurs après quelques jours seulement.
Maintenant, il faut trouver vite comment se procurer de l’Ivermectine et publier le protocol pour son utilisation contre le Covid-19…
Merci à vous !

Répondre
Audebert Yves 16 juin 2021 - 9 h 16 min

Merci MR Bazin pour toutes ces études sérieuses qui demandent un énorme travail de recherche.

Répondre
POUSSARD 16 juin 2021 - 9 h 12 min

C’est éclairant

Répondre
CHEVALIER 16 juin 2021 - 9 h 10 min

Avec mes compliments, je vous remercie d’avoir rédigé et nous avoir transmis votre Lettre qui dénonce la grande corruption qui a tué et qui tue impunément encore des Êtres humains souffrants .
Il est temps que cette engeance qui se nomme « Big Pharma et ses complices de haut niveau disparaissent de l’horizon. Ces individus doivent être condamnés , sans tarder, ils sont indignes , et pourtant certains dirigeants de cette entreprise maléfique on tété décorés par nos gouvernants ! Cherchons aussi lesquels sont coupables de cette grave erreur..et débarrassons-nous de ces malfaisants.

Répondre
Demaria 16 juin 2021 - 9 h 05 min

Bonjour
A plusieurs reprises j’ai signalée que ma thyroïde avait été remise au niveau avec des produits naturelle mais ça n’intéresse personne c’est devenu un bizness pour tout le monde même ma tante qui prend le levothyrox ne m’a pas écoutée. C’est lamentable l’humain est vraiment un mouton.

Répondre
Andréa 16 juin 2021 - 12 h 10 min

L’essentiel est de pouvoir – tant qu’il est encore possible – de choisir entre médecine traditionnelle, qui nous empoisonne, et la médecine NATURELLE et les hôpitaux y ont recours de plus en plus, heureusement, car les résultats sont bien là pour certaines affections …

Répondre
Benion Chantal 16 juin 2021 - 9 h 02 min

Oui j’ai bien lu votre lettre très vrai tout ça mais peut on acheter les produits comme lvermectine sans ordonnance car moi j’ai perdu mon mari et il à continuer à prendre le Levothyrox que nous achetons en Italie je vous remercie

Répondre
Samra Rachel 17 juin 2021 - 11 h 23 min

Grand Merci pour vos recherches et continuez à nous prévenir des dangers de certains médicaments. Vous êtes la lanterne qui éclaire le chemin….

Répondre
Rose Marie Oster Grellety 16 juin 2021 - 9 h 02 min

Vraiment regrettable de devoir passer par Amazon pour acheter ce livre. Il faut être cohérent et pousser l’analyse du système au bout nos connaissances.
Je n’achèterai rien par Amazon.

Répondre
Denis Claude 16 juin 2021 - 8 h 49 min

Bravo pour votre travail de recherche et de dénonciation de ces pratiques scandaleuses. Je suis toujours décu quand on ne cite que le nom de l’entreprise, parce que « Merck » c’est personne. Qu’est-ce qui empêche de citer le nom du CEO ou du président de Merck ? Par exemple pour le scandale de l’amiante c’est bien le patron d’Eternit le suisse Schmidheinyqui qui a été condamné à Turin (après moulte rebondissements). Publier les noms des responsables correspond à la réalité et est sans doute plus gênant pour ces personnes et leurs connaissances. Une des grandes « maladies » de notre époque c’est que presque aucun responsable, patron, politique … n’assume les conséquences de ses actes, comme le décrit N.N. Taleb (« Jouer sa peau »). Ceci apparaît clairement dans votre texte.

Répondre
Rieg 16 juin 2021 - 8 h 27 min

Oui je suis d accord

Répondre
Claude Henry MATHIEU 16 juin 2021 - 8 h 15 min

je donnerais bien mon avis, mais j’ai peur de Big brôther.
Mais, j’ai une remarque au sujet des vaccins qui, d’après le ministre de la « maladie » sont surs et efficaces malgré le peu de recul, alors que tous ces « savants ont mis 70 ou 80 ans? a se rendre conte que l’hydroxychloroquine est un médicament « dangereux et toxique!!! Brrrrrr alors qu’il a été en vente libre pendant des décennies!

Répondre
Andréa 16 juin 2021 - 12 h 06 min

Peur de Big Brother ??? Dans ce cas, on n’avancera jamais à rien !! Et … « la peur n’évite pas le danger » !! Alors choisissez votre camp, moi c’est fait ! Je suis POUR la vérité et les lanceurs d’alerte, quel qu’en soit le prix !!!

Répondre
Royer 16 juin 2021 - 7 h 49 min

Merci beaucoup de nous dire ces vérités. J’ai eu de très gros problèmes en 2017 à cause du nouveau levothyrox, lorsque j’ai entendu l’actrice Anny Duperey à la télé dénoncer ce scandale, j’étais très en colère mais je comprenais enfin pourquoi je ne dormais plus, la perte de mes cheveux les douleurs articulaires etc…. encore merci !

Répondre
Rosello Alain 16 juin 2021 - 7 h 41 min

BONJOUR
Ministres agence du Médicament, font se qu’il veule, mais notre justice que fait elle ,et nos gouvernent rien n’est fait, tout continu avec les vaccins

Répondre
Marie 16 juin 2021 - 14 h 50 min

Le gouvernement se garde bien d’aller contre Big Pharma, c’est une des puissances qui ont mit votre président « sur le trône » !!!

Répondre

Laissez un commentaire