Important : avez-vous eu la rougeole ?

Emmanuel Macron a donc osé : l’année prochaine, 8 nouveaux vaccins seront obligatoires pour les nouveau-nés, en plus des 3 existants.

C’est son Premier Ministre lui-même qui l’a annoncé en grande pompe, le 4 juillet, lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale !

Il donne raison à la précédente Ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui avait déclaré haut et fort « la vaccination, ça ne se discute pas ».

Le problème c’est qu’en matière de santé, TOUT doit se discuter, scientifiquement.

Pensez aux antibiotiques : ils ont beau avoir sauvé des centaines de millions de vie, heureusement qu’on s’est permis de les discuter !

Car on est passé du « tout antibiotique » (dans les années 1970-1980) au bien connu « c’est pas automatique ! ».

Pourquoi c’est pas « automatique » ? Parce qu’on s’est aperçu (un peu tard) que ce médicament miracle avait aussi sa part d’ombre.

Chez le jeune enfant, les antibiotiques en excès ravagent la flore intestinale… et finissent par le rendre encore plus vulnérable aux infections – d’où les otites à répétition, par exemple.

Les adultes ne sont pas en reste : on sait aujourd’hui que la prise d’antibiotiques provoque une année entière d’effets secondaires [1], via la perturbation du microbiote.

Et puis il y a les cas graves, rarissimes, mais qui existent.

Il suffit d’une réaction allergique grave à un antibiotique pour que le patient meurt… à cause du traitement censé le guérir[2].

Mais le pire, ce sont les risques « collectifs » de l’abus d’antibiotiques.

A force de les utiliser à tort et à travers, on a fait naître des super bactéries multi-résistantes, qui pourraient tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an en 2050 ! [3]

Quand vous dîtes tout cela, aujourd’hui en 2017, personne ne vous accuse d’être « anti-antibiotique ».

Mais bizarrement, quand vous pointez certains risques des vaccins, on vous catégorise immédiatement comme « anti-vaccin » !

Pensez que le Professeur de médecine Henri Joyeux, qui n’a rien contre les vaccins en soi, a été radié de l’Ordre des Médecins en juillet 2016, simplement parce qu’il a pointé les dangers potentiels du vaccin contre l’hépatite B, ainsi que les risques des adjuvants comme l’aluminium !

La vaccination est-elle devenue une religion intouchable ??

Mais dites-moi : par quel miracle la vaccination serait-elle le seul acte médical au monde qui n’aurait que des bienfaits, et aucun effet secondaire ?

Pourquoi la critique des vaccins relève-t-elle du sacrilège, plutôt que de la discussion scientifique raisonnable et apaisée ?

N’en déplaise à Marisol Touraine et à Emmanuel Macron, je compte bien discuter de la vaccination avec vous, amis lecteurs.

Le moment venu, je vous appellerai aussi à vous mobiliser contre l’obligation vaccinale généralisée qu’on nous prépare.

Mais d’abord, je tiens à partager avec vous des faits dont on ne parle jamais.

Comme les antibiotiques, les vaccins peuvent susciter des problèmes individuels (lot défectueux, effets indésirables, réactions allergiques, etc.), mais aussi des problèmes collectifs.

Je vous parlerai plus tard des effets secondaires individuels des vaccins, gravement sous-évalués.

Aujourd’hui, je tiens à vous parler d’un problème « collectif » trop souvent passé sous silence, qui concerne le vaccin contre la rougeole.

Et figurez-vous que c’est un problème qui avait été anticipé depuis belle lurette !

Il y a 67 ans, la prophétie de l’OMS

Ecoutez-bien l’avertissement solennel de l’Organisation mondiale de la santé, en 1950 (il y a 67 ans !) :

« [Si un vaccin contre la rougeole était mis au point], son emploi devrait être limité, à moins qu’il ne soit prouvé qu’il confère une immunité pour toute la vie au prix de risques très restreints.

Une méthode assurant une immunité de quelques années seulement aurait pour effet de retarder l’apparition de la maladie (alors que c’est pendant la seconde enfance qu’elle présente le moins d’inconvénients et de dangers) jusqu’à l’âge adulte, où elle a un caractère plus sérieux. » [4]

Derrière un langage un peu compliqué, il y a un avertissement lumineux.

La rougeole est une maladie bénigne chez le jeune enfant, mais parfois grave chez l’adulte : elle peut causer des pneumonies sévères ou, pire encore, des infections du cerveau (« encéphalites »).

L’avantage d’avoir la rougeole étant enfant, c’est que vous ne pouvez plus l’attraper à l’âge adulte : vous êtes définitivement immunisé.

Ce que nous dit ici l’OMS, c’est qu’il serait dangereux de diffuser un vaccin contre la rougeole s’il ne protégeait pas 100 % de la population, à vie.

En échappant à la rougeole pendant l’enfance grâce au vaccin… le risque est qu’on l’attrape à l’âge adulte, au moment où elle peut faire de réels dégâts.

Eh bien c’est peut-être ce qu’on est en train de vivre en ce moment !!

Car nos autorités n’ont tenu aucun compte de cet avertissement de l’OMS !

Un vaccin qui n’est pas efficace à 100 %

On sait pourtant qu’aucun vaccin ne peut être efficace à 100 %, pas plus celui contre la rougeole qu’un autre.

S’agissant du vaccin contre la rougeole, voici ce qu’a déclaré le Dr Poland lui-même, pourtant président de la Société internationale des Vaccins et ayant des liens notoires avec le laboratoire pharmaceutique Merck :

« Plusieurs études ont démontré que 2 à 10 % des personnes immunisées avec deux doses du vaccin contre la rougeole n’arrivent pas à développer des niveaux protecteurs d’anticorps, et que cette immunité peut diminuer au cours du temps et résulter en une infection. 

Par exemple, pendant les éruptions de rougeole aux États-Unis entre 1989 et 1991, 20 à 40 % des individus affectés avaient été immunisés avec une ou deux doses du vaccin. Pour une éruption en octobre 2011 au Canada, plus de 50 % des 98 individus avaient reçu deux doses du vaccin anti-rougeole. » [5]

Donc, selon cet éminent chercheur « pro-vaccin », 2 à 10 % des vaccinés ne sont pas suffisamment protégés contre la rougeole.

Et cela peut suffire, selon lui, à expliquer pourquoi la maladie « ressurgit » régulièrement.

De fait, en 1989, 1363 cas de rougeoles se sont déclarés à Québec, dans une population vaccinée à 99 %… Et 85 % environ de ceux qui étaient infectés avaient bel et bien été vaccinés. [6]

Conclusion du Dr Poland : « le fait que la couverture vaccinale soit incomplète n’est pas une explication valable de l’éruption de rougeole dans la ville de Québec ».

Autrement dit, contrairement à ce qu’on veut vous faire croire, ce n’est pas forcément la « faute » des non vaccinés si des cas de rougeoles ré-émergent.

Mais on peut même aller plus loin.

D’une certaine manière, ce sont les non-vaccinés qui sont mis en danger par le système de vaccination généralisée.

Comme le vaccin ne pourra jamais éradiquer totalement la rougeole, il empêche les non-vaccinés de se prémunir pendant l’enfance contre cette maladie dangereuse à l’âge adulte !

Et ce n’est pas tout : la vaccination généralisée pourrait aussi empêcher les mères de transmettre leurs précieux anticorps à leur bébé !

Les mères vaccinées protègent moins bien leurs nourrissons !

La mère transmet à son bébé des anticorps de deux façons : par le placenta, pendant la grossesse, puis par l’allaitement.

Le problème c’est que la vaccination produit moins d’anticorps que la « vraie » maladie… et les mères vaccinées transmettent donc moins d’anticorps contre la rougeole à leur nouveau-né. [7]

Pourquoi c’est important ?

Eh bien parce que la vaccination contre la rougeole n’est possible et recommandée qu’à partir de l’âge de 12 mois.

Le bébé ne peut donc pas être protégé par le vaccin avant l’âge d’un an : jusqu’à cet âge, sa santé dépend donc de la protection de sa mère… qui sera moins bonne si elle n’a pas eu la rougeole, même si elle est vaccinée !

Ce n’est pas un risque théorique. Il se trouve que c’est avant l’âge d’un an qu’un enfant infecté par la rougeole a le plus de risques de développer une complication rare mais sérieuse, la « panencéphalite sclérosante subaiguë » (PESS). [8]

A moins d’une éradication totale de la rougeole, la vaccination pourrait donc provoquer davantage de cas de PESS chez les enfants de moins de 12 mois… au moment où ils sont le plus fragile !

Mais on l’a vu, faute d’un vaccin efficace à 100 %, l’éradication de la rougeole est impossible.

Au total, la vaccination contre la rougeole aurait donc l’effet (particulièrement) pervers de mettre davantage en danger :

  • Les nourrissons de moins de 12 mois ;
  • Les adultes insuffisamment immunisés par le vaccin ;
  • Et les adolescents et adultes non vaccinés.

Mais, me direz-vous, d’un point de vue purement froid et rationnel, « coût/bénéfice », peut-être que cela vaut la peine de « sacrifier » ce petit groupe, peu nombreux, pour le bien du plus grand nombre ?

Ce n’est pas impossible… mais ce n’est pas sûr du tout !

Cela en vaut-il vraiment la peine ?

Rappelons que la rougeole n’a jamais été un grave problème de santé publique.

Avant la généralisation de la vaccination au début des années 1980, on comptait une trentaine de morts par an en France.

C’est 30 morts de trop, bien sûr, mais ce n’est pas le cataclysme qu’on nous annonce régulièrement en cas d’arrêt de la vaccination.

Peut-être même que les énormes sommes d’agent dépensées pour vacciner tout le monde pourraient être utilisées pour des programmes de prévention plus efficaces !

Mais surtout, il est encore trop tôt pour faire le bilan complet.

A court terme, la vaccination a réduit à presque zéro le nombre de morts de la rougeole… mais l’impact à long terme est beaucoup plus incertain.

Comme cela été craint par l’OMS il y a plusieurs décennies, on connaît depuis 2010 une légère recrudescence du nombre de morts de la rougeole… au moment où la génération qui n’a pas eu la maladie pendant l’enfance atteint l’âge adulte !!!

Ces « nouveaux » décès touchent très majoritairement les non-vaccinés (qui n’ont pas pu attraper la rougeole « naturellement » pendant l’enfance) mais également, pour une petite partie, des patients vaccinés !

Vous voyez pourquoi ça se discute !

Sans même parler ici des effets secondaires du vaccin, on voit bien que la réalité scientifique est beaucoup plus nuancée que ce qu’on veut nous faire croire.

Oui, on pourrait parfaitement se passer de la vaccination contre la rougeole, sans le moindre cataclysme pour la santé publique.

Oui, la vaccination a des effets collectifs « pervers », avec des conséquences graves et démesurées pour les non-vaccinés et les vaccinés non-immunisés.

Non, il n’est pas « évident » que le « bénéfice / risque » pour l’ensemble de la population soit favorable au vaccin : c’est possible, mais pas certain.

Dans le doute, les médecins ne seraient-ils pas inspirés de se rappeler de leur serment d’Hippocrate ?

« D’abord, ne pas nuire. »

Dans le doute, encore, nos autorités ne devraient-elles pas respecter ce droit fondamental, écrit noir sur blanc dans la loi Kouchner ?

« Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. »

Monsieur Macron, méditez-bien ces deux phrases. Et arrêtez d’écouter la seule parole de l’industrie pharmaceutique !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : je tiens à saluer Pierre-Jean Arduin pour son livre remarquable Pourquoi vacciner, dont je me suis beaucoup inspiré pour écrire cette lettre.

Et j’encourage vivement tous ceux qui s’intéressent à ce sujet de la vaccination de se procurer son livre, que vous pouvez acheter via son site Internet (je ne touche bien sûr aucune commission) : http://pourquoi-vacciner.fr/livre.php

Vous aimerez sans doute ...

N'oubliez pas de laisser votre note sur l'article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 4,38 / 5




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76 réponses à “Important : avez-vous eu la rougeole ?”

  1. FRANCOIS Marie dit :

    Bonjour,
    J’ai beaucoup aimé votre lettre sur la rougeole et je l’ai fait suivre à Dailygeekshow qui vient de démonter les arguments des soi-disant « anti vaccins ». La liront-ils ? Je ne sais pas, mais je l’espère.
    Merci pour vos avertissements et votre travail
    Marie-Agnès FRANÇOIS

  2. Zory Françoise dit :

    Merci beaucoup pour ce courrier des plus instructif.
    J’ai beaucoup appris en le lisant et cela me permet comme à chaque fois de relativiser, car on nous installe dans la peur au quotidien et on nous culpabilise si nous ne sommes pas de bons petits soldats.

  3. linda dendène dit :

    J’essaie en vain de transmettre que toutes les pétitions concernant les 11 vaccins sont bloquées. Encore celle d’aujoourd’hui. Merci de me faire savoir s’il y a une solution.

  4. Hérault Roland dit :

    je ne suis pas concerné par le probleme de la vaccination ni de pres,ni de loin mais je m’insurge contre cette »dictature »instaurée par un gouvernement aux ordres des labos et de la finance qui ne concerne pas seulement le secteur médical mais bien d’autres encore.La France a élu sans s’en rendre compte un monarque qui ne supporte pas qu’on le contredise et sous une apparence affable,une ouverture d’esprit trompeuse,une intelligence machiavélique-voyez comment il a su s’entourer de personnes qui inspirent confiance!-il veut que la France soit a sa botte et ne conteste pas.Voila qui est Monsieur Macron..

  5. Yolande dit :

    Je veux dire : J’ai envoyé mon chèque de 30 € à votre avocate pour la décision en appel…

  6. Yolande dit :

    Une députée Européenne a dit récemment : La France est un A380 chargé à bloc de passagers et on y fait monter 2 pilotes d’ULM !!! Moi, je monte pas à bord.. Mr Macron, via sa ministre de la santé, épouse du dr de l’Inserm… vient de céder aux lobbies pharma sur le vaccin avec aluminium… toxique pour les bébés! Et ce malgré la décision du Conseil d’Etat pronant le contraire! C’est juste un scandale!!!! Quand Est-ce que les familles françaises vont se réveiller… en se connectant sur les bons sites internet ???? Mrs Bazin et Joyeux, faites vous entendre!!Je vous soutiens

  7. Marie-Noëlle MOLINIE dit :

    je n’ai pas eu la rougeole, je ne suis pas vaccinée.
    Mon frère et ma soeur l’on eue, mes enfants (non vaccinés) aussi.
    Je n’ai jamais eu aucune maladie infantile ! Pourquoi me serais-je fait vacciner.
    Quand j’ai eu mon premier enfant, on m’a dit que je n’était pas suffisamment immunisée contre la rubéole. J’ai écouté les avis que les médecins m’ont donnés, et avant d’avoir un autre enfant, je me suis fait vacciner. Grossesse suivante, toujours pas immunisée…
    L’enfant (+ de 10 ans)de voisins de mes parents est mort des complications d’une rougeole, il était vacciné : diagnostic tardif
    Alors les vaccins…

  8. Laurence B. dit :

    Je me lève pour vous crier haut et fort DANGER !!! La vaccination à 11 vaccins obligatoires c’est littéralement tuer nos enfants ! Je sais de quoi je parle ! Ma fille est morte d’un arrêt cardiaque à l’âge de 18 ans et demi… 2 ans après avoir été vaccinée contre le Papillona Virus. Malheureusement je ne peux pas le prouver… Mais ma fille a eu 2 injections de ce vaccin en juillet et septembre 2012, mais pas la 3 ème injections parce que sont apparus des « petits » symptômes que ma doctoresse relativisait … remontées gastriques, ballonnements, constipation, chute de cheveux, maux de tête, puis dès fin 2012 syndrome de Raynaud, jambes violacées sous la douche, perte de poids que ma doctoresse a mis cela sous une « envie de maigrir » et moi aussi n’ayant pas fait 10 années de médecine…. Ma fille ne montrait pas sa souffrance, elle était restée très active, souriante et avait même réussi haut la main, le BNSSA (brevet de natation de secourisme….) Elle se projetait vers un très bel avenir d’avocate à l’international ! En vacances en famille, le 14 août 2014, arrêt cardiaque au réveil à 5h30… prise en charge tout de suite, massage cardiaque … réanimée par médecin urgentiste après 13 chocs électriques… Transférée sur Ares, puis Bordeaux…. Elle est morte dans nos bras à 17h50…. Juste nos yeux pour pleurer…. Et 6 mois après son décès est apparu devant moi entre le sommeil et le réveil le nom du vaccin anti-cancéreux du col de l’utérus. Je me suis levée, j’ai écrit ce mot + arrêt cardiaque et seulement là j’ai compris….j’ai fait injecté à ma fille un vaccin bourré d’aluminium et ça l’avait insidieusement détraquée à petit feu… La veille de son décès je l’ai juste trouvée un peu pâle et fatiguée mais croyez moi elle avait un cœur de sportive !!! PARENTS vous qui aimez vos enfants protégez les de ces poisons de vaccins, celui-là dans tous les cas. Les seuls obligatoires devraient être le DTPolio et le BCG…. Le reste on oublie, parole de maman !

  9. Sandrine dit :

    Vacciner un bebe contre l’hépatite B, quel est le sens de cette absurdité ?
    Quand on regarde les moyens de transmission d’une telle pathologie il y a de quoi BOndir de rendre Ca obligatoire pour des nourrissons ! Pffff le problème de Tout cE business pharmaceutique cest Que nous arrivons à ne plus faire confiance à la science alors qu’elle ne trompe pas pourtant…

  10. Cindy dit :

    J’ai refusé de faire vacciner ma fille Avec le vaccin (qui en regroupait au moins 5, dont l’hépatite b) il y a plus d’un an. J’ai réussi à le trouver sans l’hépatite B, dans une seule pharmacie dans la banlieue de Lyon. Je me suis faite critiqué par mon médecin. Je m’en fou la meilleure des protections à ete mon lait maternel, ma fille va avoir deux ans elle a été peu malade… je ne suis pas une Anti-vaccin je pense JUSTe Que nous cherchons à nous faire gober n’importe quoi, Que les labos et les pharmaceutiques s’en mettent pleins les fouilles, bien sûr que certains vaccins on permis un net recul de certaines maladies mais il seraient vraiment tant que des études claires soient publiées sur les réels bénéfices/risques de tous ces vaccins.
    Actuellement enceinte je ne ferais pas vacciner Mon futur bebe Avec cE cocktail de vaccin obligatoire! Ou eSt la liberté du choix de soin dans cette obligation ???

  11. Béatrice Koch dit :

    J’ai eu la rougeole vers les années 60. J’étais gamine en vacances chez ma grand-mère et me souviens avoir été éblouie par la lumière du jour dans son jardin. Par la suite j’ai eu une forte fièvre et voyais tout sauter autour de moi dans la chambre aux volets fermés… Mon fils, dans les années 90, a eu une forme allégée de la maladie, signes d’angine et langue en fraise!

  12. Marie france morier dit :

    Comment vous remercier pour la clarte et la pertinence de votre analyse !!!
    Comme chacun de vos article, certes, mais en l occurence l urgence et l evidence de la situation me pousse a me manifester !
    Soyez assuré que Je diffuse largement vos analyses !
    Tenez bon courage !
    Et GRANDE GRATITUDE de nos citoyens !
    Je me permets Une seule remarque : etant donné la quantité d articles edités sur tous ces themes et chacu’n etant TRES developpé, il serait bien de veiller à faire le plus succint possible pour ne pas en decourager la lecture….ce qui arrive parfois …..

  13. Roux dit :

    Article passionnant ! Merci à vous de transmettre aussi clairement ces informations…. d’utilité publique.
    Catherine

  14. Nicole Lanthier dit :

    Bravo pour l’information et continuer votre lutte.
    Malheureusement je ne peux pas signer vos pétitions dans l’encadré vert. Aucune lettre de mon nom n’apparaît quand je veux signer. Est-ce le fait que je suis une québéquoise et non une Européenne ?

  15. FINAZZO dit :

    Bonjour
    je voudrais témoigner, car la prise de STREPTOMICINE un antibiotique dans les années 1970 a la suite d’une infection pulmonaire , m a fait perdre 6O % de mon audition.
    L’hôpital de Nice l’a constaté mais ne m’ont rien dit, même pas de mise en garde pour m’éviter de perdre plus dans le futur.
    Aujourd’hui je n’ai que 20% de mon audition et suis appareillée depuis l’âge de 30 ans j’en ai 78.
    Vous dire que ma carrière n’a pas évolué comme je l’aurais voulu et aussi le coût exhorbitant des aides auditives qui encore aujourd’hui grève mon petit budget et en plus l’angoisse de devenir complètement sourde ….. Alors les antibiotiques, les vaccins, les médicaments…..n’en prenez que si il y a danger pour votre vie et encore ……

  16. Servoz dit :

    Contrairement à l’opinion générale, le professeur Joyeux n’a absolument pas été radié de l’ordre des médecins, étant abonné à ses lettres , j’en ai reçu une qui l’indique clairement.
    Il a dû malheureusement revenir sur certaines de ses déclarations car il souhaite continuer à s’occuper de ses patients.
    Il est capital de divulguer les informations justes, merci d’avance .

  17. Docteurjevaccineetdoncjempoisonne dit :

    La rougeole peut entraîner des complications graves nécessitant une hospitalisation. Les complications sévères sont plus fréquentes chez les enfants de moins de un an et les adultes de plus de vingt ans. La rougeole peut entraîner :
    une otite aiguë (complication très fréquente chez le nourrisson), une laryngite ;
    une broncho-pneumonie parfois avec des difficultés respiratoires sévères nécessitant une hospitalisation ;
    une complication neurologique comme l’encéphalite dans un cas sur mille. Elle se manifeste par une fièvre élevée, des maux de tête, des troubles de la conscience et peut entraîner le décès ou des séquelles graves irréversibles dans 30% des cas (troubles mentaux, paralysie, épilepsie) ;
    une conjonctivite qui peut évoluer vers une atteinte de l’œil (kératite) et la perte de la vue ;
    des douleurs abdominales avec diarrhées ;
    un purpura thrombopénique, une myocardite, une atteinte du foie ou des reins sont aussi possibles.
    La rougeole comporte également un risque plus élevé de complications graves chez :
    les femmes enceintes avec risque d’anomalies du fœtus, de mort in utero du fœtus et de rougeole congénitale selon la date de survenue de la rougeole ;
    les personnes immunodéprimées, c’est-à-dire des personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies ;
    les nourrissons de moins d’un an qui ne peuvent pas être vaccinés.

    Donc je vaccine ! Mes enfants le sont et mes patients aussi !

    • Lebourg Philippe dit :

      Merci d’apporter ce point de vue qui ne fait, hélas, que confirmer ce qui est dit dans l’article. De plus, il manque dans votre apport quelques précisions sur les fréquences d’apparition des complications que je vous saurais gré d’offrir aux lecteurs des commentaires. Cessons de cultiver la peur et jouons la transparence. Liberté de vaccination n’est pas interdiction de vaccination… Offrez-vous TOUTE l’information à vos patients pour leur permettre un choix libre et éclairé?
      Merci à X. Bazin pour cette lettre remarquable et pour l’honnêteté de citation de l’auteur du bouquin où il a puisé et re-puisé.
      Salutations.

  18. chantal ledogar dit :

    Et les migrants, sont-ils vaccinés, venant de pays où la vaccination n’est sans doute pas obligatoire, dans des conditions de salubrité publique plus que douteuses et nous faisant courir des risques d’épidémies éradiquées depuis longtemps chez nous.Il me semble que ceux qui nous imposent, alors que l’on à rien à nous imposer dans ce domaine, devraient se préoccuper d’avantage de ce problème et personne n’en parle.

  19. Philipon Sylvane dit :

    Mon témoignage :
    Une de mes filles, qui n’avait pas été vaccinée contre la coqueluche, l’a eue : le médecin qui la suivait à l’époque l’a soignée (en vain !) pendant 3 semaines contre des allergies, en renforçant toujours plus le traitement qui ne marchait pas…jusqu’au où…c’est ma grand-mère qui a posé le bon diagnostic ! Quand il en a convenu, au lieu de reconnaître son erreur, il m’a dit : « je croyais qu’elle était vaccinée ! »
    Une dizaine d’années plus tard, ma dernière fille que, cédant sous la pression médicale, j’avais vaccinée contre la coqueluche, s’est mise à tousser bizarement pendant des mois sans que sa pédiatre (inconditionnelle de la médecine allopatique traditionnelle et de la vaccination maximale) ne parvienne à faire cesser cette toux.
    Au bout de plusieurs mois, elle m’a dit : « votre enfant a eu la coqueluche malgré son vaccin, mais comme elle était vaccinée les symptomes sont modifiés et on ne l’a pas reconnue ! »
    Conclusion : avec deux enfants, l’une vaccinée, l’autre non, même problème : maladie attrapée et non diagnostiquée !
    La vaccination fausse tout, aussi bien la réaction des organismes de nos enfants, que la capacité des médecins à poser un bon diagnostic, c’est grave !

  20. MAMOU JS dit :

    NE PAS METTRE DS LE MÊME SAC VACCINS*&ANTIBIOTIQUES!!! *DT CERTAINS DANGEREUX,PAS TOUS!!!PAR MANQUE DE RECHERCHES SUR LE SOLVANT!!!

  21. TERRISSE Jean-Yves dit :

    Le cas de Québec n’est pas un cas isolé. Il y a eu à Saint-Pierre de la Réunion dans un Etablissement privé, il y a 5 ans, une épidémie de Rougeole chez des Enfants vaccinés. Une cinquantaine d’Enfants touchés par un virus contre lequel ils avaient été protégés 6 fois… Cherchez l’erreur. A vouloir surprotéger on dénature.

  22. Dominique dit :

    C’est scandaleux de vouloir forcer à vacciner surtout quand on sait que les vaccins sont composés d’additifs dangereux comme l’aluminium par exemple qui risquent de provoquer des maladies auto immunes. C’est de la dictature et c’est très grave car on joue avec la santé des gens.

  23. géminel nelly dit :

    j’ai eu la rougeole dans mon enfance et je me porte très bien et j’ai 65 ans mes 3 filles l’ont eu aussi elles sont majeur et vont très bien les vaccins sont complètement stupides et inutiles voir dangereux . j’ai signé et ptg toutes les pétitions concernant ces vaccins

  24. Hermant dit :

    Je souffre depuis 55 ans suite à un vaccin sans compter les surdosage d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires et tous les autres traitements.etc…..
    Donc, les vaccinations à outrance je les refusent.
    J’ai eu la chance de pouvoir allaiter ma fille pendant plusieurs années afin de permettre d’avoir l’essentiel pour ses défenses naturelles.
    Laissez la liberté du choix et du ressenti juste et bon pour son enfant .

  25. Sarina dit :

    J’aimerais que mon commentaire soit publier , car tts se à que à j’ai a dit et Vrai j, e suis très satisfaite de tts ses renseignements éclairés et du TRAVAIL que vous faites pour notre Santé , traitements Naturel et tts ses medicaments dénoncé et réel merci pour votre courage car comme le Professeur Joyeux Radié pour Avoir dit la Vérité , c’est très Grave pour la France que tts c’est lobi industriemédicaux à et Museler tts ses ministres de la Santé ces la camisole de Force qui nous attend si nous réagissont pas , merci encore et que Mr le Président Macron reviens à la Loi de Mr Kouchner être libre de sa Santé et a Mne Macron qui a 1 Grand Cœur qui Veut s’occuper des handicapés je ne pense pas quel est Mesuré se qui se Passe au niveau de cet Loi de la Vaccination macive ? Avant 18mois ,? merci de nous défendre et de continuer à nous éclairer , sa fait 3 ans que je vous suis , Bravo et G Merci à tous

  26. Sarrotte dit :

    Merci de cette contribution qui me semble très sérieuse et qui fait appel à l’intelligence et la responsabilité de chacun. Et donc à la liberté. A ce stade l’obligation prend des allures de totalitarisme. C’est par l’information, l’éducation que nous présenterons une société libre et démocratique. De nombreuses pétitions voient le jour sur Changer.org. ,Il reste à nous exprimer.

  27. Lalami dit :

    Merci X B Bazin et merci Dr Hardouin j merci O PRoF JOYEUX et tts l’équipe suis d’accord avec la loi de Kouchner nous devons avoir la liberté de Notre SANTÉé ne pas obliger à faire vaccin Ni à médicament NI Chirurgie Ni À FIN de VIE FORCÉ déguisé en EUTHANASIE ,LE Père de mes enfants est est mort attaché sur son lit d’hôpital avec hipnovel ret morphineis MI en FIN d VIE SANS son consentement NI ce ENFANTs ,,Aujourd’hui ma belle-fille VACCINER hépatite B à une SCLEROSE en Plaque MOI et MAMAN suite codéine augmentin , nous avons une hépatite B chronique lEt le vaccin de la grippe à FaiLLE nous Tue , Roselyne Bachelot à été suite au refus de la population et médecins de rajouter dans le vaccin de la grippe le A1H1N la réalité aujourd’hui avec la loi de la fin de vie on veut supprimer les vieux et les maladies chroniques et Supprimer les génération avenir les enfants les vaccins nous avons perdu la liberté de nos vies réveillez-vous merci à toute l’équipe médicale alors ténacité Merci

  28. Servais dit :

    s’ils se permettent de nous obliger à vacciner les nourrissons, ne pourrions-nous pas exiger de leur part (et personnellement écrit de leur mains) un courrier nous assurant la non-dangerosité de la vaccination.
    Je pense à Touraine et Macron bien sûr.

  29. Lamot dit :

    Voilà bien une lettre qui devrait être publiée dans tous les journaux. Mais….

  30. Sambardier jocelyne dit :

    Complètement d accord avec vous

    J ai eut petite la varicelle, la coqueluche la scarlatine et la rougeole

    Je suis toujours la…

  31. Swaton francoise dit :

    Courage vous menez pour nous un bon combat nous sommes nombreux derrière
    vous persuadés de la véracité de vos informations et inquiets pour nos bébés
    Madame la ministre Touraine n’est pas la mieux placée pour savoir ce qui est bon pour nos enfants n’ayant pas eu un grand succès avec l’education des siens
    Et monsieur macron qui n’a pas eu d’enfant n’est pas non plus bien placé pour connaître l’amour viscéral qui lie
    Un nouveau né à son père et sa mére

  32. Lea dit :

    J’ai 35 ans, j’ai été vaccinée dans mon enfance contre la rougeole. Il n’empêche qu en 2010 j’ai eu la rougeole et ai frolé de très près l’encéphalie. Grâce à dieu et aux médecins je m’en suis sortie sans aucune séquelle.
    Cet épisode a fini de me convaincre quant à la protection douteuse des vaccins. Aujourd’hui mère de famille, je souhaite éviter la survaccination à mes enfants et la médication à outrance . Ils sont suivis pas une pédiatre homéopathe et sont en grande forme. Moins de toxicité dans leurs petits corps ne sera que bénéfique pour eux.

  33. Patrice dit :

    Chez le jeune enfant, les antibiotiques en excès ravagent la flore intestinale… et finissent par le rendre encore plus vulnérable aux infections…

    Malheureusement, il n’y a pas que pour les jeunes enfants. C’est à tout âge même si l’on n’y a pratiquement jamais recours 🙂

  34. nadine Job-Huert dit :

    OUi, j’ai eu la rougeole. Avec des complications. c’est un des pires souvenirs de mon enfance. j’ai eu aussi les oreillons, et avec j’ai eu une pancréatite. J’avais 6 ans, je me souviens encore de cette douleur. Etant pédiatre, je connais les réactions à ces vaccins, et je les tiens pas pour négligeables. par contre j’ai connu quelques enfants décédés d’encéphalite post rougeole. Alors comment être affirmatif à ce sujet….

  35. Laurette Cayla-Boucharel dit :

    Demain nous fêtons le 14 juillet : remettre au goût du jour la « Liberté » dans le domaine des vaccinations, quel beau projet. Mais la liberté du choix, nécessite d’être correctement informé. Merci de nous assurer cette information loin des chapelles ou des intérêts divers.

  36. Valon dit :

    Je ss une maman ide qui n’à pas vacciné mesé enfants par le ror elles ont fait la rougeole dieu merci ss complications mais j’ais connu lors de mon activité prof un enfant de 3 ans atteint de l’encéphalite rougeoleuse aussi je conseille à mes enfants de faire vacciner mes petits enfants par le ror

  37. Rousselot dit :

    Si au lieu de cette hysterie pro-vaccination, le gouvernement s’activait avec Big Pharma pour une réelle prise en compte de la maladie de Lyme … comme l’Allemagne le fait. Ah oui mais non parce que là on guérirait vraiment des gens. Or ce n’est pas le but n’est-ce pas ?

  38. christiti dit :

    Le message laisse entendre que la vaccination serait efficace ! Je vous invite à lire le livre de de Brouwer, Vaccination, erreur médicale du siècle. Vous y trouverez matière à réfléchir. Ce n’est pas le seul à remettre en cause cette pratique criminelle. Lisez aussi Michel Georget, et bien d’autres.

  39. Marie CEVESSE dit :

    Je li avec toujours autant de plaisir les recommandations du DrBAZIN pourquoi les politiques ne questionnent ils que les pours,la France est faite de pours et de contres,et leurs idées ne sont pas négligeables. Laissons le choix comme pour les 4 jours de classe ou non.Cordialement.

  40. Christianne dit :

    j’ai également eu la rougeole, la coqueluche en étant bébé, la varicelle …. et je me porte bien mieux que ceux qui ont eu ces vaccins de m… pour faire plaisir aux labos et remplir les poches de certains ministres de la santé et je ne vois pas le rapport avec la polio et la variole de certains commentaires.

  41. Louis dit :

    si vous lisez l’anglais…… De Neil Z. Miller, journaliste and directeur de « Thinktwice Global Vaccine Institute »
    un article sur les dangers des vaccinations abusive…oui c’est documenté

    http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2017/07/02/critical-vaccine-studies.aspx?utm_source=wnl&utm_medium=email&utm_content=art5&utm_campaign=20170713Z3&et_cid=DM150433&et_rid=2077343402

  42. Rossi dit :

    Les anciennes maladies reviennent avec les migrants ! Elles obligent nos gouvernants à vacciner nos enfants contre 11 maladies.
    La solution consiste à placer en quarantaine les nouveaux arrivants comme dans le passé il y avait dans chaque port des lazarets ! C’est encore à nous plutôt à nos enfants de payer une note supplémentaire dû à l’immigration. Plutôt que de vacciner nos enfants il vaudrait mieux garder les immigrés en quarantaine pour les laisser incuber et soigner les malades.
    Au fait combien y a-t-il de réfugiés, d’immigrés, d’envahisseurs ? Le comptage est-il fait ?
    Les réfugiés ont la vocation de rentrer chez eux le calme revenu !
    Les immigrés employables restent chez nous, quand aux envahisseurs je laisse le soins à chacun de choisir le traitement.
    Attention ne pas confondre principe de précaution et racisme, le raccourci est bien pratique !
    Nos gouvernants font passer leur intérêt avant celui des Français !
    Les abstentionnistes l’ont bien compris !!!

    • Lebourg Philippe dit :

      <>.
      Mais où voyez-vous le calme revenu? N’avez-vous pas remarqué que le nombre de conflits et de victimes de pauvreté (induite, pas naturelle!) est en augmentation? Ne voyez-vous pas qu’il y a une convergence d’intérêts de certains pour créer les conditions d’un affrontement à l’intérieur de nos pays « protégés »? Voulez-vous absolument tomber dans tous les pièges de la pensée unique et si rassurante (au départ)? Essayez de penser avec le cœur et de vous renseigner sur les causes profondes! Les pansements, c’est bon pour les bobos, pas pour les hémorragies.

  43. Dupuis dit :

    je pense que c’est quand même grâce à la vaccination qu’on a éradiqué la polio et la variole.

    • christiti dit :

      Ce n’est pourtant pas la vérité ! On en est même très loin. Il faut voir les vraies courbes de diminution de ces maladies et des autres. Voir par exemple Sylvie Simon ou Michel Georget.

  44. Decaux anne marie dit :

    Je suis grand mère .MEs cinq enfants n’ont jamais eu d’antibiotique pendant leur enfance et j’ai évité le plus possible de vaccins.
    JE les ai élevés à l’homéopathie et avec une nourriture saine.
    Je suis très choqués que l’on impose une vaccination obligatoire.

  45. alain dit :

    Si tu savais comment qu’ c’est doux, de vivre et puis comment qu’ c’est rose
    Tu boirais ton biberon d’un coup, pour engraisser monsieur Guigoz,
    et si tu bois bien ton lolo, si tu veux la mettre en sourdine,
    on t’ paieras bientôt des p’tits pots, pour engraisser monsieur Blédine
    Fais dodo Colas mon p’tit frère, fais dodo mon petit loupiot
    t’auras pas le phyloxéra grâce au vaccin systématique pour engraisser les scélérats de l’industrie pharmaceutique.
    Jean FERRAT
    Tu vois rien a vraiment changé depuis que tu nous a quitté!
    Jean FERRAT
    Faut-il considérer nos dirigeant comme des ennemis du peuple?

  46. Marie joseph Grange dit :

    Ne nous obligez pas, laissez nous la liberté de notre santé, nous savons intuitivement ce qui est bon ou pas pour nous, ne pensez pas qu’au gain, soyez éthique.
    Merci d’être clairvoyant.Merci

  47. Dominique dit :

    Bonjour,
    Renseignez vous sur ce qui se passe en Italie.
    De nombreuses manifestations contre la vaccination obligatoire..
    Mais aucun merdia n’en parle, cela pourrait donner des idées à nos concitoyens …

  48. Portal dit :

    La rougeole, un de mes fils l’a eue dans son enfance : une tisane de coquelicot en est venue à bout très rapidement.

  49. Bugeau dit :

    Bonjour,

    Madame Macron s’engage à agir par tous « ses » moyens pour lutter contre l’autisme pendant que son mari décide de 8 vaccins obligatoires supplémentaires… Cherchez l’erreur (Trouvez… l’horreur!). Vous serait-il possible de vous prononcer vous-mêmes, s’il vous plaît, face à cette collusion entre politiques et labos pharmaceutiques en stigmatisant cette étrange synchronicité? Aux Etats-Unis, plusieurs Etats envisagent de ne pas respecter la loi Reagan sur les vaccins pour faire face au développement exponentiel de l’autisme en lien, notamment, avec les adjuvants vaccinaux… Et en France, on ne demande qu’à rejoindre la criminelle politique vaccinale américaine…
    A quand un vaccin contre le mensonge?

    GB. simple con…citoyen… (mieux informé que les responsables politiques????)….

  50. graziani emmy dit :

    Sur mes 4 enfants un seul a été vacciné et a do,c eu le vaccin contre la rougeole ainsi que les rappels. 3 ont eu la rougeole durant la petite enfance et cela s’est très bien passé sans complications.
    A 32 ans, celui qui a été vacciné a fait une rougeole avec des complications pulmonaires sérieuses et a mis presque 2 mois pour se mettre. Par ailleurs, c’est le seul qui a fait des otites à répétition, des angines sans parler des nombreuses rhino-pharyngites et encore aujourd’hui (38 ans)
    je suis contre les vaccinations obligatoires, ayant vécu toute ma vie les conséquences d’un handicap de mon frère aujourd’hui agé de 65ans. En effet vacciné contre la variole à l’âge de 3 mois, il a fait une encéphalite très mal soignée à l’époque et est donc resté handicapé mental. Aussi je me bats pour éviter que les vaccinations ne soient plus obligatoires comme dans la plupart des pays européens et que les parents puissent seul décider de l’avenir de la santé de leurs enfants.
    merci de mobiliser tant de personnes et j’espère que nous ferons reculer Macron dans sa décision.
    cordialement

  51. Beatrice Couturier dit :

    J’ai 70 ans, je suis en pleine forme, jamais malade.Quand j’étais petite, j’ai eu la rougeole, la varicelle, les oreillons, la coqueluche des angines et des crises de foie.
    Jamais bien ça, je n’allais pas à l’école Je restais bien au chaud et on ne m’a jamais donné d’antibiotiques. C’est comme ça que j’ai moi même construit mon immunité !

  52. FERJOU dit :

    Bonjour,
    Je partage tout à fait vos réserves sur le vaccin rougeole et j’ai signé une pétition contre l’obligation dont on parle. Je dit bien « on » car pour le moment les projets sont flous et personne ne sait qui de la ministre de la santé, du 1er ministre ou du président, porte réellement ce projet. Je pense qu’il serait plus juste de ne pas désigner le président comme promoteur éventuel. Je ne suis pas sûr qu’il soit un grand militant pro-vaccination !
    Cordialement à vous.

    • Lebourg Philippe dit :

      Désolé de vous contredire: le président choisit le premier ministre et a une influence directe sur les actions du gouvernement dans notre V-ème République. On ne pourra pas le (laisser) dire « responsable mais pas coupable ». La véritable aménité, la bienveillance et le non-jugement (surtout a priori) doivent s’exercer sans obscurcir sa vision des _faits_.

  53. Claire HONNAY dit :

    Les enfants vaccinés sont protégés. Les enfants qui ne le sont pas, peuvent être malades. J’ai eu la rougeole dans les années ’60.
    Mais les enfants non vaccinés, même si ils sont malades représentent quel danger pour les enfants vaccinés?
    Il me semble aucun !
    Donc il faut informer objectivement et laisser la liberté aux parents de faire le choix en adéquation avec leurs convictions.
    UN ENFANT NON VACCINE n’est pas un danger !!

  54. Cheynet dit :

    Bonjour comme d habitude l argent prime sur tout notre ami macron grand ami avec les laboratoires ne pouvaient faire autrement que défendre ses grands groupes, honte à lui ou est notre démocratie

  55. Josy Casteleyn dit :

    J’ai vécu au Congo Belge 37 ans, j’y suis née, je ne sais pas si j’ai été vaccinée, mais je l’ai eue 3 X !
    La dernière fois, j’avais 45 ans ici en Belgique. Le médecin que j’ai appelé n’en revenais pas. J’ai été assez malade, mais mes enfants nés là bas aussi, ont été vraiment TRÈS malades, avec otites et tout.
    Je ne sais plus si dans les années ’60 s’ils étaient vaccinés.

  56. blanco dit :

    la rougeole a aussi un effet secondaire bénéfique : elle nettoie l’organisme; et il se voit des enfants allergiques, asthmatiques qui sortent d’une rougeole guéris de ça aussi.
    Quand une maladie infantile arrivait à la maison , maman nous encourageait à l’attraper par contact avec celui qui avait commencé et certains y échappaient! immunité naturelle? pourquoi vacciner?

  57. Benoît Sirois dit :

    Bonjour,
    J’estime important de faire ici ce simple témoignage, qui illustre bien votre lettre sur les vaccins. La mère de ma fille, qui est technicienne de laboratoire en hématologie depuis plus de 35 ans, dans un des plus grands centre hospitalier universitaire de la région de Montréal, a toujours refusé lorsque c’était possible les vaccins qui lui étaient proposé par son employeur, afin de la protéger dans le cadre de son travail, identifié à risque bien entendu. J’ai toujours respecté sa décision, jusqu’au moment où elle a également refusé les vaccins qui étaient proposés à notre fille. À ce moment là, ma perception était que cette décision me revenait aussi en partie. Elle m’a demandé de lui faire confiance, parce qu’elle avait tellement vue de cas graves de personnes vaccinées qui avaient eu de sévères complications, que cette décision de ne pas vacciner notre fille était ce qu’elle estimait le mieux pour elle. Notre fille a aujourd’hui 29 ans, et se porte à merveille (poids santé, Yoga, saine alimentation), ainsi que sa mère, qui n’a jamais eu de maladie suite à une exposition dans un milieu à risque. Je suis très heureux aujourd’hui de lui avoir fait confiance.

    Benoît

  58. prouveur dit :

    Si la loi Kouchner n’a pas été abrogée, on ne peut être condamné pour opposition aux vaccins…A moins que le roi en décide autrement!

  59. de guili andrée dit :

    Je suis d’accord avec vous au sujet des vaccins, , ils pensent à leurs enfants et petits enfants, Je ne suis pas certaine. j’ai eu la rougeole à l’âge de 8 ans , j’ai 73 ans a cette époque on n’appelait pas le médecin je suis toujours l’à . Mais quand l’argent parle!.
    Cordialement.

  60. Carré Françoise-Lucie dit :

    Bonjour,

    Il faut éviter de relayer cette rumeur selon laquelle le Pr Joyeux aurait été radié – il s’agit d’une manoeuvre de désinformation pour discréditer le lanceur d’alerte qu’est Mr Joyeux – Il a fait appel et est en procès, tout simplement – ça, vous pouvez le faire savoir – Merci –

  61. Demmerle irene dit :

    Je voudrais vous parler du vaccin de la diphtérie
    J’ai 75 ans, j’ai été vaccinée vers 7 – 8 ans et le lendemain j’étais paralysée des jambes.
    A l’hôpital où j’ai été transportée, le médecin a dit, on va essayer quelque chose et apparemment C’était efficace, je marche. J’avais toujours une douleur aux hanches mais je pensais à une arthrose précoce. A 40 ans j’ai suivi un régime de cru et au bout de quelques mois je me trouve avec une grosse température immobilisée au lit, jusqu’à ce que je puisse me vider aux toilettes (ça sentait la levure de bière), la température s’est envolée et j’étais guérie.
    Pas de rapport avec la rougeole mais un vaccin obligatoire la diphtérie.
    Merci pour toutes vos informations
    Bien cordialement
    Irene Demmerle

  62. Catherine PREVEL dit :

    Bonjour,
    J’ai lu récemment dans une Newsletter du Professeur Henri Joyeux (lui-même) qu’il n’avait jamais été radié de l’ordre des médecins. Alors peut-être faudrait-il remettre les pendules à l’heure. D’autant que des personnes se fiant aux informations des médias, prennent le professeur Henri Joyeux pour un charlatan (j’en connais et pas forcément antipathiques). Y a t-il un remède contre la calomnie : « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ». Bonne journée à vous

  63. Chiron dit :

    Ce courrier est très clair. Nous le lisons et nous le comprenons. Mais comment allez vous le faire parvenir à Macron, Buzin et compagnie ? Car le plus important, c’est que eux en prennent conscience et aient l’honnêteté et le courage de revenir en arrière sur leur décision.

  64. ROBERGE dit :

    Oui, j’ai eu la rougeole, la scarlatine…et la diphtérie ! et j’oubliais les oreillons. C’était après la guerre..la seconde.

  65. ROBERGE dit :

    Je me souviens, quand j’étais gamine, (74 ans aujourd’hui) qu’effectivement les parents ne s’alarmaient pas quand on déclarait une maladie infantile, et presque au contraire ; souvent ils souhaitaient presque qu’on l’attrapent tôt, afin qu’elle soit moins virulente plus tard et qu’on n’en parlent plus.
    Merci d’assurer cette veille…

  66. nairi dit :

    Je partage l analyse de ce praticien concernant le vaccin pour la rougeole et la rubéole et les oreillons aussi
    les seuls « obligatoires »et encore polio tétanos diphtérie ça parait bien suffisant!
    tous les autres cest pour engraisser les labo …

  67. christine Villac dit :

    Enfin un article sensé, sérieux et argumenté sur ce projet des onze vaccins obligatoires!
    Cela change agréablement du mélange des genres conspirationniste et violemment anti-Macron que l’on peut lire par ailleurs!

    Merci infiniment pour votre sagesse et votre discernement!

  68. RICK dit :

    Bjr,
    Je n’ai peut être pas bien saisi mais sur le passage suivanter, est que ça ne serait pas justement le contraire?

    « Ces « nouveaux » décès touchent très majoritairement les non-vaccinés (qui n’ont pas pu attraper la rougeole « naturellement » pendant l’enfance) mais également, pour une petite partie, des patients vaccinés ! «