Ces incroyables traitements naturels contre Parkinson

Peut-être êtes-vous fatigué, comme moi, d’être confronté à ce triste préjugé.

Les traitements naturels seraient des médecines « douces », bonnes à soulager les « bobos », les « petites douleurs », les « inconforts ». Bref, des « remèdes de bonne femme », comme le disent certains de façon si méprisante.

La réalité est tout autre : c’est au contraire sur les maladies les plus graves que l’impact des méthodes naturelles est généralement le plus spectaculaire.

Prenez la terrible maladie de Parkinson.

Vous avez sans doute en mémoire les images de la dégradation progressive de l’état du pape Jean-Paul II, jusqu’à sa mort en 2005.

C’est le même scénario, implacable, que vivent toutes les victimes de Parkinson. Cela commence par de légers tremblements, des muscles un peu trop rigides, de petits soucis d’équilibre… pour finir des années plus tard en fauteuil roulant.

A ce jour, aucun remède validé n’est capable de stopper cette dégénérescence.

Mais il est possible de la ralentir fortement, et de vivre de longues et belles années… surtout si l’on s’appuie sur les traitements naturels contre Parkinson, validés scientifiquement !

Et vous allez voir : certaines de ces solutions sont des habitudes et des pratiques que tout le monde gagnerait à suivre, non seulement pour éviter de contracter Parkinson, mais aussi pour vivre mieux… et plus heureux !

Le traitement médical de référence contre Parkinson est une substance naturelle !

La L-dopa est le médicament de référence contre Parkinson depuis pas moins de 45 ans.

Mais ce que les laboratoires pharmaceutiques se gardent bien de vous dire, c’est que la L-Dopa est en réalité une substance naturelle, un acide aminé que l’on trouve dans le monde animal et végétal.

C’est même dans une légumineuse, la « fève du marais » que cette substance a été isolée pour la première fois en 1913. A l’époque, un jeune chimiste suisse, Markus Guggenheim avait même décidé d’expérimenter la L-dopa sur lui-même, pour essayer d’en comprendre les effets. Comme il n’avait pas Parkinson, il n’a rien ressenti… si ce n’est une terrible nausée qui l’obligea à se faire vomir (la nausée est, encore aujourd’hui, un des principaux effets secondaires de la L-Dopa).

Ce n’est que dans les années 1960 que les scientifiques occidentaux ont compris l’intérêt de cette substance contre Parkinson – et les laboratoires ont alors commencé à la synthétiser chimiquement pour en faire une production de masse.

Une avancée décisive pour les malades ? En Occident, oui… mais pas en Inde ! Car cela faisait des siècles que les médecins ayurvédiques avaient un remède efficace contre la maladie de Parkinson [1] . Il s’agit du pois mascate (Mucuna Pruriens), une autre légumineuse dont on a découvert au siècle dernier qu’elle était incroyablement dosée en L-dopa !

Il se pourrait même que cette plante soit plus efficace que la molécule de synthèse. Il faudrait de nouvelles recherches pour en être certain, mais le seul essai clinique qui a comparé scientifiquement

la L-dopa « industrielle » à un extrait de Mucuna Pruriens a donné des résultats… favorables à la plante ! [2]

Un traitement contre Parkinson efficace oui, mais pas éternellement

La L-dopa est un remède unique, car c’est la seule substance au monde capable d’augmenter dans le cerveau la production de « dopamine », une molécule indispensable au contrôle des mouvements du corps.

Or la principale caractéristique de la maladie de Parkinson est précisément une carence en dopamine, qui cause les tremblements que l’on connaît.

La cause de cette carence est bien connue : elle est liée à la destruction lente et progressive des neurones spécialisés dans la production de dopamine, qui sont concentrés dans une petite zone du cerveau (locus niger).

En revanche, personne ne sait pourquoi ni comment ces neurones sont détruits. Tout ce que l’on sait sur les causes de cette maladie, c’est que les pesticides ont une lourde responsabilité dans son apparition – à tel point que les autorités françaises reconnaissent le statut de « maladie professionnelle » aux agriculteurs qui en sont frappés.

Cela donne une bonne indication pour l’éviter – manger bio. Mais ces maigres connaissances de la maladie ne nous disent rien des moyens pour l’arrêter, une fois qu’elle est déclarée. C’est pourquoi les malades n’ont pas d’autre solution que de combattre les symptômes, en essayant de compenser leur manque de dopamine.

Et c’est en cela que la L-dopa est si précieuse. Au départ, son effet est même tout simplement miraculeux. Vous retrouvez votre équilibre, le contrôle de vos membres et la souplesse de vos muscles.

Malheureusement, au bout de quelques années, elle devient de moins en moins efficace. Pire : vous êtes pris régulièrement de mouvements involontaires (dyskinésies), et de blocages musculaires de plus en plus problématiques.

C’est pour cela qu’une autre génération de médicaments a été développée dans les années 1980-1990, avec de vrais bienfaits… mais aussi de redoutables effets secondaires.

Les médicaments qui transforment en obsédé du jeu et du sexe

Pour contourner l’impossibilité (hors L-dopa) d’augmenter la dopamine dans le cerveau, les scientifiques ont eu l’idée de stimuler directement les récepteurs de la dopamine.

L’effet est indirect : la dopamine n’est pas augmentée, mais les récepteurs se comportent comme s’ils venaient de recevoir une dose de dopamine.

Et cela fonctionne. Pas aussi bien que la L-Dopa, mais suffisamment pour que ces médicaments puissent être utilisés comme un soutien utile. Ils sont généralement donnés au début de la maladie, à la place de la L-dopa – l’objectif étant de retarder au maximum le moment où les patients devront prendre la L-dopa, puisque l’on sait que ses effets finiront par s’estomper.

Le « petit » problème est que ces nouveaux médicaments ne conviennent pas à tout le monde, loin de là. Ils ont même la particularité de transformer de nombreux patients… en obsédés des jeux d’argent et du sexe !

C’est ce qui est arrivé à Didier J., dont la vie a basculé quand il a commencé à prendre l’un de ces médicaments, le Requip (ropinirole) , en 2004. [3]

Ce père de famille rangé est soudainement devenu accroc aux jeux sur Internet. Au départ, il ne misait (et perdait) que quelques centaines d’euros par mois. Puis c’est devenu plus sérieux : il passait ses nuits à jouer sur Internet, et a commencé à perdre des dizaines de milliers d’euros. Lui qui n’a jamais eu de dettes de sa vie s’est mis à emprunter autour de lui pour satisfaire cette furieuse addiction.

Concernant la sexualité, c’est un sujet qui fait volontiers sourire. On imagine qu’il est simplement plus amusant et excitant d’avoir plus de libido.

Comme pour le jeu, c’est vrai à petite dose. Mais pas quand tout se dérègle dans votre vie, et que vous commencez à nuire à votre entourage et à vous détruire vous-même.

Ce fut le cas de Didier, qui fut aussi frappé par une libido permanente et insatiable – ce que les médecins appellent « hypersexualité ». Il sortait presque tous les soirs et ne rentrait pas tant qu’il n’avait pas réussi à séduire une personne, femme ou homme, quel que soit son état d’hygiène, de santé, son âge.

Ce n’est que lorsqu’il a arrêté ces médicaments qu’il s’est libéré de cette emprise. Mais entre-temps, il avait aussi largement ruiné sa vie conjugale construite sur des décennies.

Didier a gagné en 2012 son procès contre GSK, la multinationale qui produisait le Requip. Car ce laboratoire pharmaceutique s’était bien gardé de mentionner ces « effets indésirables » dans la notice de son médicament… alors qu’il les connaissait mieux que personne.

En effet, lors des essais cliniques, deux patients sous Requip étaient allés jusqu’à faire de l’exhibitionnisme en pleine rue ! Mais GSK s’était contenté de préciser que son médicament « augmentait la libido », ce qui est tout de même plus « vendeur ».

Les effets ravageurs de cette gamme de médicaments ont depuis été largement documentés. Le plus prestigieux hôpital américain, la Mayo Clinic, estime qu’ils peuvent frapper jusqu’à 18 % des patients. [4]

C’est pourquoi les méthodes naturelles complémentaires sont si précieuses. Elles améliorent la qualité de vie des patients sans le moindre effet secondaire, et peuvent même retarder la prise de L-dopa… ce qui ajoute des années de vie en bonne forme !

Vitamines et épices des traitements naturels contre Parkinson mieux que des médicaments ?

Posez la question autour de vous : une « simple » vitamine serait-elle capable d’agir sur une maladie aussi « lourde » que Parkinson ?

Beaucoup vous riront au nez… mais c’est pourtant souvent le cas.

La vitamine D, un traitement naturel efficace contre Parkinson

Plusieurs études ont montré que les Parkinsoniens étaient généralement carencés en vitamine D. C’était déjà une excellente raison de veiller à combler cette carence – surtout que cette vitamine n’a pas d’effet indésirable. Au contraire, elle vous évite une myriade d’autres maladies, des cancers aux maladies du cœur, en passant par l’ostéoporose et la dépression.

Mais une étude japonaise de 2013, réalisée en double aveugle, a prouvé qu’elle faisait encore mieux que prévenir la maladie : une supplémentation de vitamine D permet de ralentir sa progression ! [5]

Alors, si vous avez Parkinson, mettez-vous immédiatement à 4 000 UI par jour de vitamine D3. Et si vous n’avez pas la maladie : même conseil ! Car c’est l’un des gestes les plus simples que vous puissiez faire pour améliorer votre santé dans son ensemble.

D’autres nutriments sont utiles contre Parkinson. Sans être aussi spectaculaires que la vitamine D, ils ne doivent surtout pas être négligés dans une stratégie nutritionnelle complète : oméga-3 (huile de colza), curcumine, poivrons, café (2 à 3 tasses par jour) et thé vert. [6]

La cannelle de Ceylan, l’épice porteuse d’espoir contre Parkinson

Un des espoirs pour les malades pourrait venir d’une simple épice, la cannelle de Ceylan.

Des chercheurs ont découvert en 2014 que la cannelle pourrait inverser les effets de la maladie de Parkinson dans le cerveau, donc potentiellement, guérir. Malheureusement, ce résultat extraordinaire n’a été observé que sur des souris , et doit maintenant être testé sur l’homme, sans garantie de résultat pour l’instant. [7]

Mais cela reste un formidable espoir pour les malades, d’autant qu’il n’y a aucune raison pour eux, en attendant, de se priver de cette épice : non seulement la cannelle est délicieuse mais elle n’a aucune toxicité.

L’activité physique, traitement naturel contre Parkinson :

Les nutriments sont précieux mais l’approche la plus efficace pour ralentir la maladie est une forme particulière d’activité physique.

Mais alors quel est le meilleurs sport ?

Les exercices que les médecins recommandent généralement à leurs patients sont utiles : endurance, équilibre ou souplesse. Mais leur efficacité contre Parkinson est loin d’atteindre celle de la simple musculation.

En fait, cela fait une dizaine d’années que l’on commence à réaliser le fabuleux impact des exercices à « haute intensité » contre les maladies neurologiques. Car les efforts aigus de la musculation stimulent fortement le système nerveux central, contrairement aux exercices moins intenses, comme l’endurance.

Deux études récentes, une danoise et une américaine, ont confirmé que la musculation avait bien des effets spectaculaires – contre Parkinson. Il a suffi que des patients soulèvent des charges lourdes, deux à trois fois par semaine pendant plusieurs mois, pour qu’ils bénéficient d’une diminution forte et durable de leurs symptômes. [8]

Ce sont des résultats plus que prometteurs, à peine égalés par les médicaments standards. Le seul bémol est que la musculation n’est évidemment pas accessible aux patients les plus atteints. Elle demande par ailleurs de la prudence, comme l’accompagnement d’un coach pour éviter les blessures.

Il en est une autre activité, en revanche, qui peut se pratiquer sans risque et sans limite :

Un Tango contre Parkinson

Danser contre Parkinson ? Cela peut paraître surprenant… mais les patients en redemandent !

Tout a commencé au début des années 2000, quand des New-Yorkais ont créé un programme appelé « Dance for Parkinson ». Le succès a été immédiat : il s’est répandu comme une traînée de poudre et s’est implanté dans plus de 13 pays.

Entre-temps, un neurologue italien a découvert par hasard les effets étonnants d’une danse traditionnelle irlandaise sur la maladie. Il séjournait en Irlande quand il a observé, dans un pub, un malade de Parkinson se mettre à danser frénétiquement, avec souplesse et équilibre. De retour en Italie, il s’est précipité pour monter une petite étude en 2012… qui a montré que cette danse irlandaise était effectivement plus efficace que les exercices physiques habituels ! [9]

Encore plus récemment, des chercheurs de l’Université de McGill, au Canada, ont fait danser le Tango à des patients atteints de Parkinson pendant 12 semaines… et ils ont constaté une forte amélioration de leur équilibre et mobilité, comparé à une activité physique standard ! [10]

Ce succès de la danse s’explique par ses ingrédients clés : elle mêle une activité sportive classique (aéorbic) à des exercices d’équilibre et de souplesse, tout cela accompagné de musiques rythmées qui ont en elles-même un impact positif sur Parkinson. [11]

Et le plus beau, c’est que la danse est une activité amusante – qui donne la motivation pour continuer – et qui se pratique en groupe, avec d’autres personnes, avec la vague d’effets positifs que cela implique pour le réseau social, le moral, la joie de vivre… et la santé.

A vous la parole : dites-moi ce que vous en pensez !

Au total, ne trouvez-vous pas merveilleux de savoir qu’il existe tant de solutions naturelles contre Parkinson, même pour une maladie incurable ?

Je vous serais vraiment reconnaissant de partager avec moi votre sentiment. Pas seulement sur Parkinson, mais sur toutes les maladies qui existent.

Merci de me dire, en commentaire en bas de cet article, si vous aussi vous avez trouvé dans les remèdes naturels des ressources inespérées pour mieux vivre.

Ou, si ce n’est pas encore le cas, si vous pensez qu’ils pourraient vous apporter la clé pour aller mieux. Pour vous ou pour vos proches.

Comme vous le savez, la plupart des solutions naturelles ne sont pas prescrites par les médecins, car trop nouvelles.

Mais n’êtes-vous pas persuadé, comme je le suis, qu’elles feront partie du protocole officiel de traitement dans dix, quinze ou vingt ans ?

il en existe encore d’autres solutions naturelles contre Parkinson, que je n’ai pas mentionnées.

Par exemple, l’acupuncture et le Tai Chi ont montré de très bons résultats contre Parkinson. Un régime expérimental, le « régime cétogène », semble aussi prometteur. J’aurais pu mentionner des solutions complémentaires intéressantes comme le glutathion… voir même le simple « don du sang », indispensable si votre organisme est surchargé en fer, une particularité que l’on retrouve chez beaucoup de Parkinsoniens. [12] [13]

Etes-vous d’accord avec moi qu’il ne faut JAMAIS désespérer ?

Je vous remercie infiniment de me faire part de votre conviction.

Car je voudrais être sûr que je suis bien sur la bonne voie, en résonance avec vous, avec ce Projet Santé Corps Esprit.

Il me tarde de découvrir vos avis en bas de cette page.

Mon enthousiasme est-il trop fort ? Un peu naïf ? Ou trouvez-vous au contraire qu’il est fondé… et qu’il est grand temps de le communiquer autour de nous ?

Merci d’avance pour vos précieux conseils et témoignages,

Bonn santé

Xavier Bazin

Sources

[1] The Magic Velvet Bean of Mucuna pruriens, Lucia Raffaella Lampariello et al. J Tradit Complement Med. 2012 Oct

[2] Mucuna pruriens in Parkinson’s disease: a double blind clinical and pharmacological study, R Katzenschlager et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2004 Dec

[3] Voir l’excellent livre Effets secondaires : le scandale français de Jean-Christophe Brisard et Antoine Béguin (Editions First, 2016).

[4] Frequency of New-Onset Pathologic Compulsive Gambling or Hypersexuality After Drug Treatment of Idiopathic Parkinson Disease, J. Michael Bostwick et al. Mayo Clinic

[5] Randomized, double-blind, placebo-controlled trial of vitamin D supplementation in Parkinson disease, Suzuki M et al., Am J Clin Nutr. 2013 May

[6] Caffeine for treatment of Parkinson disease: a randomized controlled trial,  Postuma RB, Neurology. 2012 Aug

[7] Cinnamon treatment upregulates neuroprotective proteins Parkin and DJ-1 and protects dopaminergic neurons in a mouse model of Parkinson’s disease, Khasnavis S, Pahan K, J Neuroimmune Pharmacol, 2014 Sep

[8] Intensive rehabilitation treatment in early Parkinson’s disease: a randomized pilot study with a 2-year follow-up, Frazzitta G et al. Neurorehabil Neural Repair, 2015 Feb and  The impact of high intensity physical training on motor and non-motor symptoms in patients with Parkinson’s disease (PIP): a preliminary study, Morberg BM, NeuroRehabilitation. 2014 Jan

[9] A comparison of Irish set dancing and exercises for people with Parkinson’s disease: a phase II feasibility study, Volpe D, BMC Geriatr. 2013 Jun

[10] Tango for treatment of motor and non-motor manifestations in Parkinson’s disease: A randomized control study, Silvia Rios Romenets, Complementary Therapies in Medicine

[11] Complementary & Alternative Management of Parkinson’s Disease: An Evidence-Based Review of Eastern Influenced Practices, Danny Bega and Cindy Zadikoff, J Mov Disord. 2014 Oct

[12] Complementary & Alternative Management of Parkinson’s Disease: An Evidence-Based Review of Eastern Influenced Practices, Danny Bega and Cindy Zadikoff, J Mov Disord. 2014 Oct

[13] Treatment of Parkinson disease with diet-induced hyperketonemia: a feasibility study, Vanitallie TB et al., Neurology, 2005 Feb

522 commentaires

DURAND 15 août 2020 - 21 h 57 min

Bonjour,
Votre article m’ouvre des horizons pleins d’espoir et je vais le relire plus d’une fois!
J » ai 72 ans,je suis très active mais depuis 7ans que le diagnostic est tombé je suis horrifiée par les effets secondaires de certains médicaments auxquels j’ai heureusement eçhappe.
Merci donc, de tout coeur

Répondre
Sophie TD 21 juillet 2020 - 19 h 24 min

Bonjour,

Merci pour votre article. Je soupçonne 🙂 mon papa de 84 ans d’avoir la maladie de Parkinson . C’est un grand sportif et peut être que grâce à cet entraînement depuis tant d’années… cela a ralenti les symptômes de cette maladie…🤔🤔🤔
Je m’interroge sur le mucuna …
Sur la pratique du yoga qui peut peut-être aider… quelques exercices bien ciblés a répété plusieurs fois par jour où chaque jour…
J’ai lu aussi que le tricot est efficace et peut aider… le tricot : psychotricité fine .je sais que le tricot aide une partie du cerveau pour la parole & langage ..
Bien à vous,
S TD

Répondre
Jeannine MARTIN 21 juin 2020 - 20 h 56 min

Bonsoir, merci pour vos bons conseils que j’ai déjà eu l’occasion d’appliquer sans pouvoir me passer du « fameux médicament » qui inflige d’horribles douleurs inflammatoires, que je ne prends qu’un jour sur deux !
Je viens de me laisser convaincre de me faire traiter par l’ozonothérapie pratiquée par le cabinet du Dr Thierry Schmitz, traitement efficace pour lequel des français se déplacent de plusieurs centaines de km. Personnellement, j’habite à +/- 5 km de la ville de Wavre où se trouve ce cabinet. Le traitement en sera donc simplifié. J’en espère beaucoup, ce qui ne m’empêche pas de craindre non pas la prise de sang, mais sa réinjection en intraveineuse et ce, à DIX REPRISES PENDANT UNE HEURE !
J’espère pouvoir n’en dire que du bien.
A très bientôt.
J. Martin

Répondre
sauvee 6 mai 2020 - 15 h 41 min

j’ai lu avec attention tous vos conseils et je peux vous garantir que j’ai essayé le curcuma, la cannelle, le mucuna pruriens et avec ma maladie j’ai trouvé une nette amélioration et je continue toujours dans ce sens avec les remèdes les plus simples et les moins dangereux en effets secondaires qui eux sont parfois dévastatrices sur votre corps et votre santé alors merci pour vos conseils et j’espère encore rester en pleine forme avant mes 80 ans

Répondre
Vuillermoz 4 mai 2020 - 17 h 21 min

Je comprends que le porc et la cannelle est à associé en dose de plus en plus modeste dans les portions des uns et des autres

Répondre
Éric Allouche 20 avril 2020 - 9 h 56 min

Bonjour,
Merci pour votre article qui vous redonne de l espoir. Atteint de cette maladie depuis 6 ans , j’ai maintenant 60 ans je voudrais savoir si vous proposer des régimes appropriés concernant ces produits naturels?
Merci d avance et gardons l’espoir et la confiance.

Répondre
Zohré 29 mars 2020 - 0 h 27 min

Bonjour,
Y’a-t-il des causes dues a la prise de médicaments pour diabètique. J’observe depuis quelques mois une progression de periode de tremblement xhez ma mère (69ans)… Je pensais que c’était du sa glycémie mais non son taux est normal… Et je suis entrain de me demander si c’est pas Parkinson. Comment faire testé (dans cette période) pour voir si c’est bien parkinson ? Et si cest le cas quels sont les médicaments a prendre, en cohérence avec son premier traitement ?
Je vous remercie de votre compréhension et de vos retours.
Zoé

Répondre
Madeleine 5 mars 2020 - 0 h 34 min

Je suis au début de la maladie de parkinson, merci
Elle me fait horriblement peur. Vous pouvez m’envoyez d’autres d’informations.
Je suis du Canada.
Je vais me proposer comme cobaye humain.
Je refuse d’avoir cette cochonnerie.
Ça suffit,les problèmes

Répondre
surenaud 22 janvier 2020 - 21 h 25 min

Bonsoir

J’apporte mon témoignage quant aux résultats positifs impressionnants constatés sur une personne de mon entourage porteuse de la maladie de Parkinson.
La méthode est basée sur le tout naturel à base de phytothérapie et avec un mieux etre pour les malades parkinsoniens.
Cette association ARMD soigne d’ autres désordres impactant votre bien etre.

VISITEZ LE SITE
armd-parkinson.fr

Répondre
Ouafaa 15 septembre 2019 - 18 h 36 min

Salut, je suis pour la naturopathie. Les médicaments ont beaucoup d’effets négatifs.

Répondre
Dupont 18 mai 2019 - 10 h 58 min

Merci pour vos infos intéressantes et vos conseils
Ou peut on trouver la cannelle et quelle quantité ?? Par jour ??? Etc …

Répondre
André Ross 30 mars 2019 - 20 h 26 min

Vous seriez surpris peut être de savoir que l’équipe du centre hospitalier de l’univetsite McGill, Ronald Postuma, S. Rios Romenets, ont commis une fraude scientifique dans l’etude dont vous faites regerence dans votre article.

Depuis 2005 et dans us qu’une douzaine d’etudes, des chercheurs americains se sont penchés sur l’effet thérapeutique du tango. G.Earhart, G. Gammon, Duncun, ont validé les bienfaits du tango sur les symptômes non moteurs et moteurs chez les malade de Parkinson.

La principlae fautive dans l’étude que nous dénonçons ici ( Rios Romenets, 2015), exagérément sans scrupule, ne s’est pas gênée de s’attribuer le mérite d’être la première à évaluer l’effet du tango sur les symptôme non moteurs et d’avoir ajouté aux recherches existantes des nouvelles pistes. La science entre les mains des charlatans, s’affirme comme constat lorsqu’on lit les articles diffusés dans les médias concernant cette étude.

N’hésitera pas à nous contacter si vous désirez avoir plus d’informations.

Répondre
nour eddine mersali 16 février 2019 - 23 h 50 min

Bonjour à tous. Prenez de la graine de nigel.
En arabe on l appelle aussi: habbat en baraka , la graine de miracle.
Surtout n hésitez pas précipitée vous sur ce remède que nous à conseillé le prophète de l islam. Disant je cite: cette graine soigne toutes les maladie sauf une, la mort.
Très efficace pour les maladies inflammatoire. Je parle en connaissance de cause.

Répondre
marie ange BALDUCCHI 3 octobre 2018 - 21 h 33 min

bonsoir Monsieur BAZIN, mon époux a 74 ans et est atteint de PARKINSON depuis 4 ans ! il prend depuis 4 ans 3 fois par jour du MUCUNA PRURIENS. IL VOIT TOUS LES 6 MOIS un neurologue le DR ALI AHMAD à l’hôpital STE MUSSE à TOULON, je l’ai inscrit sur FRANCE PARKNSON et tout e cherchant j’avais trouvé de l’ATREMORINE (fève des marais) j’ai continué à chercher car l’ATREMORINE coûte 55 e les 75g.j’ai commandé de la féverole ou gourgande j’en ai cdé 40 grs (6.50).mais étant novice sur ce point, j’ai donné les détails à mon pharmacien Mr Guillaume COLLIGNON qui l’étudie ( ai quand même mis 2 fèves à germer .merci de m avoir LU.
J ‘ai constitué 3 dossiers pour des ades financières ; à la S.S. à la Mutuelle Générale et à la Prévoyance de la Banque postale .ll fait de la randonnée. nous avons fait Compostelle 2 années de suite.il a créait un groupe de randonneurs et recommence la semaine prochaine .de plus 2 fois par semaine il a kiné et 2 fois par semaine fait des cours par un Enseignant en Activités Physiques Adaptées(32.50 l’heure) .Donc il n’est pas inactif!!!! Voilà vous avez mon mail. merci d’avance .j ai même envie d’écrire à la ministre de la santé , car de mon côté je suis AAH à 80 )

Répondre
Rosalie Mione 13 avril 2018 - 4 h 41 min

Merci ! j’ai perdu 2kg en 12 jours et j’ai abandonné !

Répondre
Bouamrane 28 mars 2018 - 0 h 14 min

Merci de m’avoir donné un peu d’espoir et d’enthousiasme. Votre article est très bénéfique et je vais essayer vos conseils merci beaucoup et j’espère vous relire encore cordialement

Répondre
marithé varo 16 mars 2018 - 17 h 20 min

bonjour à vous,
Je suis de votre avis de trouver des remèdes directs dans la nourriture et dans une décision de choisir faire soi même nos recettes en ajoutant des épices naturelles comme le curry cumin laurier herbes aromatiques la vit D les cueillettes d’orties ou salades des champs ou pissenlits et même dans tous arts manuels moteur de tout être humain

Répondre
Par : Par : ROY 21 février 2018 - 19 h 00 min

[…] Par : Par : ROY: […] Par : ROY: Monsieur, à vous lire, je pleure. Je ne sais pas si vous êtes un charlatan. Veuillez me pardonner, mais votre propros me va dr…Source […]

Répondre
Par : ROY 20 février 2018 - 23 h 42 min

[…] Par : ROY: Monsieur, à vous lire, je pleure. Je ne sais pas si vous êtes un charlatan. Veuillez me pardonner, mais votre propros me va droit au coeur, comme, v…Source […]

Répondre
ROY 20 janvier 2018 - 18 h 44 min

Monsieur, à vous lire, je pleure. Je ne sais pas si vous êtes un charlatan. Veuillez me pardonner, mais votre propros me va droit au coeur, comme, voyez-vous, un politicien pourrait tenir un discours dont la teneur, faisant un état des lieux, ne fait qu’émouvoir.
Encore une fois, je vous prie de m’excuser. Je suis ému. Je suis touché par cette maladie depuis 2009. Et mon effondrement passagé vient se télescoper à votre enthousiasme. C’est un peu brutal. Je vais m’en remettre.
Laurent

Répondre
Marie FERRERO 16 janvier 2018 - 21 h 20 min

Oui, je pense que la santé du corps commence par la santé de l’esprit ; ne dit-on pas « un esprit sain dans un corps sain ».
Je pense que les méthodes et produits naturels sont bien meilleurs pour notre corps. Je suis adepte des huiles essentielles et des thérapeutes dit de la médecine douce.

Répondre
Porolle 14 janvier 2018 - 14 h 49 min

Oui, la santé est impactée par le corps et par l’esprit ; tout simplement parce qu’un être humain est constitué d’un cors et d’un esprit.
J’ai vécu des expériences étonnantes dans un club d’autosuggestion positive (la fameuse méthode Coué !) avec des douleurs intenses qui disparaissent avec certaines pratiques.
Quand j’étais jeune, j’allais avec ma grand mère, dans le Morvan, cueillir les plantes qu’elles faisait sécher dans son grenier, ou encore les baies sauvages. Ces cueillettes permettaient de soigner toute la famille pour une année. Et pas seulement les petits bobos !
Que dire aussi du travail avec mon ami hypnologue, avec aussi des résultats constants, probants !
Alors poursuivez sans relâche, vous êtes dans le vrai, continuez, persévérez, abreuvez-nous de vos bonnes paroles, de vos bons conseils.

Répondre
yomède 13 janvier 2018 - 18 h 26 min

je ne suis pas confronté ni mon épouse laquelle a par contre la maladie d’Alzheimer; et comme il n’y a sois disant aucun traitement je lui donne 3 fois par jour une cuillère à soupe de graisse de coco qui me semble lui stabiliser sa maladie.
je suis tout à fait d’accord qu’il y a d’autre moyens que la chimie pour soigner.

Répondre
Saby christian 12 janvier 2018 - 16 h 07 min

Je suis d’accord avec vous.Nous utilisons des produits que nous pensons saints pour notre alimentation, mais ce n’est pas toujours évidents de les trouver.La vitamine D, C, les omégats 3 font partis de nôtre panoplie de consommation ainsi que la propolis et autres pour augmenter nos défenses immunitaires.Par contre, mon épouse est atteinte de ce qu’on appelle la maladie dite d’Horton.(maladie inflammatoire qui touche les vaisseaux) et qui ne se traite qu’avec de la cortisone.Nous aimerions bien savoir s’il existe un traitement avec des produits dits naturels,car la mèdecine traditionnelle est impuissante devant les effets qui en découlent.Merci pour votre réponse.

Répondre
Marie-Thérèse TUAILLON 11 janvier 2018 - 20 h 05 min

Bonjour,
Surtout, gardez votre enthousiasme.
Je découvre votre revue et vos conseils par mon compagnon qui m’a demandé de prendre un abonnement. ce que je viens de faire avec plaisir.

Je suis tout à fait d’accord avec vous pour penser que la médecine naturelle est très riche et très puissante et que beaucoup de laboratoires de recherches abusent de leur position.
D’ailleurs nous en faisons tous les frais…das tous les sens du terme.
Voilà pourquoi je vous rejoins sans plus tarder.

Pour le moment, mon compagnon et moi sommes en bonnes santé ; mon fils 39 ans, pour le moment aussi, mais il est atteint de la myotonie de Steinert (forme de myopathie) comme son père qui est maintenant handicapé à 80 %.

J’espère que vous aurez des conseils à nous donner pour retarder le plus possible l’évolution de cette maladie pour qu’il puisse vivre le plus normalement possible dans les années à venir et adoucir les dernières années de son père (les médecins ne sont pas optimistes…)
Merci à vous
et j’espère vous suivre longtemps
Marie-Thérèse le 11 janvier 2018

Répondre
christiane 9 janvier 2018 - 17 h 35 min

j’ai oublié de dire qu’après tant d’années, le corps était intact. En l’ignorant, je l’ai épargné!

Répondre
christiane 9 janvier 2018 - 17 h 03 min

Je ne me suis jamais préoccupée de ma santé, en fait pour moi le corps n’avait pas d’importance jusqu’à l’arrivée d’une psychiatre dans mon atelier de peintre. Nous avons peint ensemble, des arbres et aussi des maisons, longtemps et peu à peu le corps a repris réalité… Maintenant j’aimerais faire quelque chose pour lui ou tout au moins ne pas lui faire de mal et peut-être m’enthousiasmer à son sujet!

Répondre
roman 9 janvier 2018 - 12 h 24 min

étant atteinte de la sep depuis 2 ans mon neuro me dis etre en bonne vitalité clinique.Je m’aperçois que vous parlez de la curcumine seulement moi je n’aie que du curcuma je soupoudre sur tous mes plats, pas suffisant je pense. je vais essayer lhuile de colza car je cuisine qu’avec lhuile d’holive. pas penser non plus à la cannelle à essayer aussi. merci beaucoup à vous.

Répondre
Retterer 9 janvier 2018 - 12 h 21 min

Vous tombez PILE ! Synchronicite parfaite ! Je suis PARKINSONIEN mille pour cent pour la Naturopathie et paradoxe PHARMACIEN. Prends tous les jours : omega3 ,curcuma, Glutathion,acides gras poly insaturés,vitC ,E , Spiruline , chlorella , mucuna . J utilise un appareil à ondes scalaires ,le bol d air Jacquier ,les huiles essentielles et surtout fais 100km à vélo (VAE) 3 marches à pied par semaine… seul un neurologue me détecte … !!! Prends évidemment l dopa et Sifrol . Ai 77 ans .
Parkinson depuis 5 ans j ai supprimé tout stress et je roule en PORSCHE 991

Répondre
Claudine 7 janvier 2018 - 17 h 12 min

Article très intéressant. Je suis persuadée de l existence des solutions naturelles d’où mon inscription à votre revue.

Répondre
Danielle 7 janvier 2018 - 14 h 03 min

Je suis d’accord qu’il ne faut jamais désespérer, et votre enthousiasme est un cadeau et bien fondé.
Je suis très heureuse de constater que de plus en plus les médecins s’ouvrent à d’autres façons de se soigner, de se respecter et d’oser exprimer leurs découvertes.
Je me suis guérie de l’allergie « asthme, eczéma » et annuler une opération en utilisant des outils travaillant sur l’émotionnel.
Merci pour vos connaissances et partages

Répondre
DUBOIS PAULETTE 4 janvier 2018 - 10 h 52 min

Bonjour,
Je suis de plus en plus convainque que la médecine douce est mieux adaptée à l’être humain, j’en ai moi-même la preuve, depuis que je l’exerce, je ne prends plus aucun médicament, ni pour le cholestérol, le diabète de type 2 et la thyroïde, et je me sens très bien et même mieux, j’ai récupéré de la vitalité et des heures de sommeil, alors UN GRAND MERCI à tous ceux qui œuvres pour nous faire profiter de leur connaissance. Merci mille fois et bravo.

Répondre
gradel jeanne 3 janvier 2018 - 18 h 33 min

Tout à fait d’accord avec vous – peut-être pouvez-vous aider ma petite fille à qui l’on vient de détecter une spondylarthrite ankylosante…… si vous pouviez nous aider afin que sa souffrance s’atténue – elle ne veut pas rentrer dans le protocole « médicamenteux » mais il faut qu’elle prenne des remédes contre cette souffrance – ????? DONC des plantes ou vitamines – je ne sais quoi – j’espère votre aide – merci – salutations

Répondre
Maryse 11 janvier 2018 - 11 h 16 min

Bonjour, atteinte de la SPA depuis l’âge de 13 ans, j’en ai 72 et je n’ai jamais été aussi dynamique, jeune et audacieuse. J’ai rencontré le professeur Seignalet 1 mois avant sa mort et il m’ a dit « lisez mon livre » . J’ai suivi son conseil : régime sans gluten et sans caséine. Plus de produits laitiers, plus de pain etc… Au début ce fut dur ! mais le résultat : étonnant ! J’en étais à un stade d’ostéoporose très avancée, (des fractures constantes) j’ai refais une densitométrie osseuse : Je refais de l’os ! « Combien de yaourt prenez-vous pour en arriver à ce résultat ? » m’a demandé le docteur ? « Plus aucun, plus jamais ! » Comme je fais ce régime depuis 8 ans maintenant, il m’arrive de faire un petit écart, et si le lendemain, des douleurs apparaissent, vite une séance d’ostéopathie et tout rentre dans l’ordre. Bon courage, et ayez la foi !

Répondre
Leonard- Levasseur 3 janvier 2018 - 18 h 15 min

je suis enthousiaste après la lecture de cet article très intéressant,et j’espère que ce sera lu et utilisé par un maximum de personnes. Je l’ai envoyé à une personne qui m’est très chère et j’espère qu’elle sera convaincue ….Merci mille fois à tous ces médecins et chercheurs qui travaillent à redonner courage à toutes ces personnes qui soufrent et attendent de véritables solutions à leur maladie. MERCI !

Répondre
Martine La Rapporteuse 30 décembre 2017 - 20 h 38 min

je suis convaincue des bienfaits de la médecine naturelle, tout le monde à cette possibilité de le constater en modifiant la qualité et l’équilibre de son alimentation en mangeant consciemment.
Notre corps n’est pas une poubelle !!
J’ai 68 ans en retraite professionnelle mais toujours une activité bien organisée. C’est à dire tous les matins je fais du sport physique et/ou intellectuel. Mon emploi du temps est très varié, je m’amuse beaucoup. Je prends tous les jours vitamines D avec K2 + vitamine C, c’est ma base de mes compléments. Hélas j’ai une maladie génétique et compte bien sur vos conseils pour y remédier, pour le moment après divers essais non concluants.
J’ai une polykystose hépato-rénale qui évolue considérablement. Avant de terminer je vous félicite et vous remercie de votre travail et vos conseils. Bravo !

Répondre
borro maryse 29 décembre 2017 - 19 h 01 min

Bravo pour vos commentaires sur diverses expériences
et merci de nous en faire profiter. Je suis tout à fait convaincue des résultats positifs et quelquefois spectaculaires obtenus par les remèdes naturels
et médecines non conventionnelles.
Grace à vous j’ai eu envie d’entreprendre une formation
de naturopathe afin de compléter mes connaissances
et de mettre un peu d’ordre dans toutes les infos reçues.
Encore merci !!

Répondre
Leonard- Levasseur 29 décembre 2017 - 17 h 31 min

j’attends beaucoup de cette « nouvelle » médecine qui n’est nouvelle que pour nous , habitués à consulter nos médecins généralistes dont la formation traditionnelle et le peu de temps dont ils disposent pour s’informer ailleurs que dans leur littérature habituelle, les éloignent de ces recherches sur la phytothérapie etc… JE VOUS REMERCIE DONC de pouvoir m’informer sainement !!

Répondre
Esteve 29 décembre 2017 - 10 h 44 min

Bien sur que je suis aussi convaincue que vous que la nature est remplie de ressources inexploités ou réservés aux personnes sensibles a la médecine douce!
Persuadée aussi que le lobbying pharmaceutique n’a pas intérêt à promouvoir cette alternative, je possède d’ailleurs une boutique dédiée à l’aromathérapie et phytothérapie, très formée a cette pratique ; je n’ai pu appelé ma boutique  » Herboristerie » sous peine de recevoir une amende!!!

Répondre
Monique Maider Chassany 28 décembre 2017 - 19 h 49 min

Non,les médecines naturelles ne sont pas des médecines de grands-mères, secondaires,quine soignent que des petits bobos. Il y a deux ans,j’ai été piquée par un insecte ou autre chose; sur le moment,je n’en ai pas tenu compte mais la tache rouge de la piqûre s’est agrandie et est devenue douloureuse; puis j’ai eu une forte fièvre. Mon médecin étant en vacances, je suis allée à l’hôpital. Là, un médecin m’a donné un traitement que je supportais mal, jusqu’au jour où j’ai vomi une grande quantité de sang. J’ai téléphoné au médecin de l’hôpital pour lui dire ce qui venait de se passer. Il m’a conseillé de ne pas arrêter le traitement sinon je risquais d’être amputée. Mais ayant eu très peur, je ne voulais pas reprendre ce traitement. J’ai cherché un naturopathe et l’ai consulté. Avec des traitements naturels, ça a fini par s’apaiser et guérir. Il faut développer les médecine naturelles et se soigner autrement.

Je voudrais avoir cet abonnement ainsi que le journal « Santé, Corps, Esprit », puis le Parcours E. Je peux laisser tomber « Maîtriser les huiles essentielles », ayant déjà suivi ce programme en début d’année.

Répondre
Sabine Margot-Noblemaire 28 décembre 2017 - 19 h 12 min

Bonsoir, bien sure que je suis d’accord car il faut amener plus de gens vers cette façon de se soigner. CONTINUEZ.

Bonne soirée

Répondre
LOIR Michel 28 décembre 2017 - 12 h 44 min

Né en 1941 et élevé dans la religion, vers l’adolescence j’ai fait ma « crise de foi » et estime que la question n’est pas de « croire » ou non dans les remèdes naturels ou autres. L’important est d’ être ouvert et curieux et s’intéresser à tout ce qui est efficace avec sérieuses preuves à l’appui sur long terme. L’industrie pharmaceutique inspire une légitime méfiance dans la mesure où son moteur n’est pas l’intérêt public mais bien le meilleur rendement financier pour son actionnariat et hauts dirigeants. Alors sans préjugés de foi, pourquoi se priver de ce qui s’est avéré être honnêtement efficace hors spéculations ? Félicitations pour ce travail d’intérêt public.

Répondre
Hope 27 décembre 2017 - 18 h 21 min

Bonjour,
Obnubilé par mon commentaire, je l’ai involontairement validé trop vite et suis resté sans recours d’ajout de bonjour et merci…
Veuillez m’en excuser.
Et, aussi, bravo et merci pour votre article.

Répondre
Hope 27 décembre 2017 - 18 h 02 min

Une dégénérescence de type Alzheimer, diagnostiquée sur mon épouse depuis deux ans, fait l’objet de tous mes soucis.
Donc, j’ai demandé à mon médecin de la suivre en lui retirant progressivement tous remèdes chimiques antérieurs que lui prescrivaient des « spécialistes ». Mon médecin, qui a pleinement adhéré à ma demande, est aussi, outre généraliste, spécialisé en psychosomatique.
A cela, un naturopathe, de talent, la voit régulièrement pour lui prescrire des remèdes conformes aux analyses que vous exposez dans votre excellent article ci-dessus.
Bien qu’appréhendant le caractère réputé irréversible du trouble dont souffre mon épouse, j’ai la forte impression que les résultats sont surprenants.
Exemple : il y a encore six mois, elle était prise de crises dont les symptômes exprimaient un indéfinissable et terrifiant mal-être intérieur… cris, hurlements, essoufflements, sueurs, agressivités…
Maintenant les crises s’espacent et, lorsqu’elles surviennent parfois, elles ne sont plus que mineures.
Aujourd’hui, même si je suis conscient du caractère irréversible du trouble don souffre mon épouse, ce qui précède m’incline à espérer encore.

Répondre
Madibou 28 mars 2018 - 0 h 45 min

Merci beaucoup pour nous informer sur cette médecine naturelle mais j’aimerais avoir des recettes détaillées et si possible des témoignages de ceux qui les ont essayées merci

Répondre
Vaufrey 27 décembre 2017 - 16 h 03 min

Bonjour
Merci, pour les informations.
Je suis très contente de vos informations qui me sont précieuses, je sui Magnétiseuse et j’ai des cas comme Parkinson, Sclérose en plaque, fibromyalgies, et Alzheimer, je suis en contacte avec le gnoma les magnétiseurs de France sur Paris, en espérant en faire partie cette année, je suis tout à fait d’accord avec votre politique.
Car moi même je donne des petits conseils de nutrition, notamment pour la surcharge du foie.
j’ai de très bon résultat.
Avec des actes de magnétisme et alimentaire.
Merci. de votre aide
A très bientôt.
Anne Marie

Répondre
Bono jacques 23 décembre 2017 - 13 h 50 min

partisan de certaines medecines douces à base d’élements naturels, sans négliger certains médicaments ayant fait la preuve de leur efficacité et de leur inocuité

Répondre
Geneviève Ragu 22 décembre 2017 - 22 h 23 min

Bonjour,
Avant de parler de remèdes,il faut peut etre avoir une vie naturelle et saine .L’environnement, l’alimentation,les activités aident notre organisme à mieux vivre. Les produits de la ruches ,les compléments minéraux,les vitamines ,les plantes médicinales et les huiles essentielles font parti de ma vie depuis longtemps.Je suis adepte de vos messages car ils me réconfortent d’en ma façon de vivre.La nature est bien faite,il doit exister des plantes pour soigner beaucoup de maladies…..
Bien cordialement

Répondre
moulin-fournier 22 décembre 2017 - 16 h 14 min

Après une carrière bancaire, j’ai ouvert un cabinet de réflexologie/shiatsu/hypnose ericksonienne/ondiobiologie à Paris pendant 10 ans. J’ai arrêté en 2014 mais je vais recréer une affaire en 2018 sur les Huiles essentielles et les produits d’Hidegarde après formation. Je suis convaincu des bienfaits de la médecine douce,sentiment partagé par un public de plus en plus nombreux. Continuez votre action de découverte. Un puissant lobbying serait nécessaire vis à vis des labos et pouvoirs publics : vos clients pourraient en être les premiers adhérents. Pierre

Répondre
cornet 20 décembre 2017 - 23 h 46 min

il ne faut jamais desespere!
j espere un jour voir une solution pour la maladie de charcot . Dieu nous a cree et il a cree une plante pour chaque maladie , il faut juste trouver laquelle?
ceci dit vous parlez toujours des mêmes maladies,arthrose, parkinson, alzheimer etc………….
c est dommage ou alors vous n avez rien à proposer!
cordialement Martine Cornet

Répondre
galinelli 20 décembre 2017 - 11 h 05 min

Mr Bazin , je suis convaincue que la médication alternative est plus efficace et moins nocive que la traditionnelle , donc je n’ai pas lu votre article sur parkinson jusqu’au bout . Pas besoin de convaincre une convertie , seulement je suis croyante mais pas assez pratiquante , je suis idiote je n’ai recours à cette médication que quand la douleur est installée alors que en prise préventive d’après les témoignages que j’ai lu je serai débarrassée de mes crises d’arthrose.

Répondre
Alex 18 décembre 2017 - 11 h 51 min

Bonjour,
je suis parfaitement d’accord avec vous.
La médecine naturelle devrait trouver toute sa place dans nos vies.

Répondre
Pierre BEAUDOUIN 17 décembre 2017 - 13 h 11 min

Il y a place pour toutes les compétences ! les scientifiques, les médicales, et les traditionnelles. Mais pas pour le mépris affiché par nombre de « spécialistes » qui ignorent ce que leur académie à oeillères ne leur a pas montré. Bravo pour cette remise en cause nécessaire.

Répondre
France RIVE 15 décembre 2017 - 17 h 43 min

Pour moi, même si je ne la pratique pas aussi assidument qu’il se devrait, je pense qu’une bonne hygiène de vie est le meilleur moyen de limiter les risques de maladie et que les médicaments sont dangereux suite aux combinaisons entre eux et tous les effets secondaires qui peuvent se produire et détériorer d’autres parties du corps.
A moi de mettre à profit quelques astuces simples et facile à suivre que je découvrirai au fil des lectures de vos ouvrages…
mon plus gros soucis : arrêter de fumer ! car même si je suis consciente de mon auto-destruction, mon cerveau se bagarre toujours entre l’addiction et la logique pour une meilleure hygiène de vie, de respiration et de santé, en général !

Répondre
catherine simon 29 décembre 2017 - 7 h 03 min

Pour l addiction au tabac, il existe une plante : le kudzu. Vous devriez p. Etre essayer.

Répondre
Adrienne 14 décembre 2017 - 21 h 06 min

Bonjour je suis totalement d’accord Je partage entièrement votre vision au sujet des remèdes naturels qui restent à privilégier.

Répondre
siegfried 12 décembre 2017 - 18 h 27 min

cher Monsieur Bazin,
autant vos informations documentés peuvent revêtir une grande valeur autant votre langage rédactionnel regorgeant de superlatifs pour les méthodes et remèdes naturels et mettant les médicaments allopathiques au pilori peuvent nuire à la cause que vous prêchez et que je soutiens.
Avec ce langage accusateur vous êtes en train de mettre du négatif dans le monde. En même temps vous déclarez que vous SAVEZ et « la médecine ne sait pas. En ce faisant vous vous mettez la grande majorité des médecins à dos. Un peu d’humilité ne ferait certainement pas de mal.

Répondre
HAENNEL 12 décembre 2017 - 16 h 57 min

Bonjour, Cela fait quelques années que je me soigne par homéopathie, mais malheureusement, en août 201″, j’ai eu un cancer du sein, opération (pas d’ablation) , chimiothérapie, radiothérapie et durant 5 ans voir plus, hormonothérapie. Je me serai passé de tous ces produits chimiques, qui m’ont « mis en l’air ». C’est très dur de me remonter.
J’ai fait appel à une homéopathe( compléments alimentaires et granulés) pour contrer tous les effets secondaires de ces drogues, à un magnétiseur, pour contrer les brûlures, et en ce moment, a cause du Levothyrox NF, séances de mésothérapie, acupuncture. Je bois des jus fruits et légumes crus, curcuma, graines de lin, huile olive… Enfin, j’essaie, par des moyens naturels de m’en sortir. Je suis pour 100% de votre avis.

Répondre
anglade 12 décembre 2017 - 14 h 01 min

Bonjour Xavier BAZIN, je suis convaincu depuis l’âge de 20 des bienfaits de la médecine douce et aussi conscient du mal que font les lobbies des grands labo contre notre santé à tous pire les généralistes qui se consacrent qu’à la molécule sans chercher à comprendre si d’autres solutions plus efficaces existent. J’utilise des praticiens en médecine douce mais pour autant je cherche toujours a savoir ou à connaître d’autres méthodes qui pourraient continuer à me maintenir en bonne santé. Merci à vous pour les travaux accomplis et continuer avec vos amis à nous conseiller bonne continuation et au plaisir, Avec toute ma sympathie. ERIC ANGLADE.

Répondre
JEAN Yves ARROYO 11 décembre 2017 - 7 h 24 min

Cher Mr Bazin, vous prêchez un convaincu d’abord sur l’enrichissement éhonté des  » usines À médicaments  » qui sont à des années lumières  » du soucis de la santé des populations. Ensuite il est évident que tout ce qui ne passe pas par leur circuit sont dénoncés outrageusement.Je ne peux trop m’étendre sur plusieurs sujets ,mais SOYEZ assuré que je vous soutiens à 100 %.

Répondre
Paul Bonny 10 décembre 2017 - 21 h 39 min

Bonjour,
J’adhère totalement à votre initiative et vous en suis reconnaissant. Depuis toujours conscient de
faire partie de la nature, j’évite les remèdes chimiques que mon corps ne reconnaît pas. J’ai 80 ans, mon dernier check-up est parfait, seule ombre au tableau : un carcinome basocellulaire sur l’aile droite du nez (opération le 10.01.2018)

Répondre
THOMANN 9 décembre 2017 - 17 h 54 min

Bonjour Mr BAZIN
Je partage entièrement votre vision au sujet des remèdes naturels qui restent à privilégier.
Il est très important et utile de pouvoir partager l’ensemble des connaissances afin de favoriser la vie et de conserver la santé notre bien le plus précieux.
Je vous encourage à persévérer dans cette voie afin de pouvoir aider le plus de personnes possibles.
Nous restons à ce moment là des gens de lumière qui partageons et offrons l’amour aux autres.

Bien à vous

Répondre
anne-marie boudet 9 décembre 2017 - 17 h 23 min

J’ai un diabète détecté depuis un peu plus de deux ans. Je vais depuis quelques mois chez une diététicienne et, grâce à elle, étant également dépressive chronique, j’ai pu abandonné mon médicament contre la dépression depuis plus deux mois. Je n’en ai plus besoin et, malgré une épreuve récente concernant la santé et l’hospitalisation de mon mari, j’ai fait face sans problèmes, sans fléchir et sans « replonger. J’ai alors compris que ce que l’on mange joue un rôle primorial pour notre santé physique et morale.

Répondre
Bernard 9 décembre 2017 - 17 h 04 min

Je suis en train de me rapprocher au plus près d ‘ une vie saine avec une alimentation et un mode de vie me permettant de vivre mieux. Pour le moment je n ‘ ai pas de problèmes de santé, mais je voudrais éviter d ‘ en avoir, et j ‘ apprécie donc tous les conseils que vous nous apportez.
Merci beaucoup

Répondre
Riffet 9 décembre 2017 - 12 h 51 min

La nature est belle et bien faite ,les remèdes naturels m’éloignent du médecin depuis 4 ans, je mange très peu de viande! Quand à faire partie des traitements officiels, vu certaines réactions de mon entourage « petit sourire ironique!! »j’espère ! je ne désespère pas. Merci à vous.
Elisabeth

Répondre
Daniel 8 décembre 2017 - 16 h 20 min

Bonjour, ma maladie de parkinson s’est déclarée en décembre 2013 par un tremblement de la main gauche à 64 ans. Son évolution a été très rapide Je passerais les détails que les malades connaissent que trop. J’ai testé bp de médocs ; Azilect, trivastal, parkinane, modopar, actuellement le stalevo en dosage de : 175mg le matin à 6h30, 100mg à 10h, 100mg à 13h, 150mg à 16h, 150mg à 19h.. Ce qui m’a fait le plus mal c’est la ropinirole Lp 2mg Teva en 2 jours intox gravissime…j’ai arrêté au bout de 2 jours !!!
Depuis je reste sur stalevo mais je fait des test de compléments à savoir, Q10 1200g/j, NADH 5mg/j, phosphatidylsérine (PS) 3gel/j, D3 à 800Ul/j, cannelle (pas longtemps car je ne supporte pas la poudre) et pois Mascate Ayur-vana 3gel/j en complément du stalévo .
Je remercie le docteur Bazin pour son action d’information, et sur son implication généreuse au profit des malades. Il est à espérer que la recherche soit tout aussi impliquée. Je voulais rajouter qu’il y a aussi un allié insoupçonné ; notre propre cerveau qui sollicité par notre volonté quotidiennement peut nous aider à surmonter la dépression voire réduire les effets de la maladie. Si quelqu’un veut rajouter ses infos, je suis preneur.
Salutations à toutes et tous.

Répondre
catherine simon 29 décembre 2017 - 7 h 15 min

Bonjour, la meditation journaliere d une quinzaine de minutes devrait aussi vous aider.
Quand il y a une maladie, il faut changer des choses dans sa vie comme faire du sport si on n en faisait pas, se promener dans la nature , ce qui est energisant ou realiser un desir que l on s est toujours refuse. Etc…
C est a chacun de trouver ce qui lui convient le mieux pour faire « bouger les choses »
Bien a vous

Répondre
CAROTTE SUZANNE 8 décembre 2017 - 14 h 09 min

atteinte du syndrome parkinsonien PSP depuis 7 ans je voudras savoir comment stabiliser la maladie par vos méthodes naturelles JE VOUS REMERCIE DE ME REPONDRE

Répondre
Andrault Renée 6 décembre 2017 - 15 h 03 min

Je suis moi même adepte du yoga depuis plusieurs années , je vais avoir 66 ans ce mois ci , et plus le temps passe moins j’ai de problèmes articulaires , je vois régulièrement un acupuncteur depuis plus de 20 ans , j’utilise aussi les huiles essentielles , la respiration et la méditation font partie aussi de ma vie et je crois en une alimentation de légumes « bio » et j’évite la viande Donc je pense que ce vous écrivez n’est pas dénué de sens et qu’il y certainement des solutions efficaces pour traiter les maladies

Répondre
granger 5 décembre 2017 - 11 h 16 min

bonjour,
pourquoi ne parlez vous pas du Griffonia et du Glutathion ?
merci si vous avez des renseignements sur ces points.

Répondre
Lizotte 4 décembre 2017 - 16 h 35 min

Oui, oui, oui à toutes les questions et cela fait déjà un bien énorme que de voir que l’on est plus seule à croire viscéralement en cela et à la puissance de l’esprit. Quant aux médecins la plupart devraient être passés au karcher!

Répondre
MICHEL 4 décembre 2017 - 13 h 08 min

Oui je suis d’accord avec toi la médecine naturelle est pour moi la meilleur les produits pharma vs aide pour un problème pour vs nuire a autre chose vive le naturelle merci pour tout vos merveilleux conseilles

Répondre
Josette B. 3 décembre 2017 - 21 h 04 min

Merci pour toutes ces informations si précieuses, notre santé est trop importante pour la mettre dans n’importes quelles mains sans réfléchir,
Continuez on a besoin de personnes comme vous pour y voir plus clair.
Josette

Répondre
Valérie 3 décembre 2017 - 19 h 55 min

Bonjour,
Lorsque la maladie est déjà bien avancée, les remèdes naturels ont-ils encore leurs chances ?
Pour ma part je suis diabétique de type 1et reste dans l’attente de tout bon conseil pour stabiliser la glycémie..
Merci

Répondre
Léa 2 décembre 2017 - 13 h 38 min

Bonjour Xavier,
Je viens de vous laisser un commentaire mais il ne s’est pas affiché. S »il fait double emploi avec celui-ci veuillez m’en excuser, sinon je disais en résumé que j’étais totalement d’accord avec vous, hauts les coeurs, il ne faut pas douter, pas une seconde. Merci pour tout ce que vous faites pour nous. Léa

Répondre
Louise LABBE 2 décembre 2017 - 1 h 55 min

c’est rassurant de savoir qu’il existe des moyens

naturels pour soigner cette terrible maladie Merci pour vos remarquable informations

Répondre
Le Meur 30 novembre 2017 - 18 h 16 min

Un bon article concernant les méthodes naturelles pour traiter les malades de Parkinson mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire pour une personne en bonne santé de prendre 4000 ui de D3 .
J’ai pour le moment la chance de ne pas souffrir de cette maladie mais ou avez raison de prévenir des dangers de notre alimentation et les excès de médicaments consommés sans nécessité mais pour satisfaire les laboratoires privés.

Répondre
Chris 30 novembre 2017 - 11 h 57 min

Merci pour ces bons conseil, comme il vaut prévenir que guérir, je me suis fait une petite fiche mémo. La vitamine D m’est prescrite par le gynécologue au dosage de 100 000 UI tous les 3 mois, est-ce aussi efficace ?

Répondre
quinchez 30 novembre 2017 - 7 h 52 min

Complètement d’accord depuis longtemps

Répondre
DIAGUILA FAYE 29 novembre 2017 - 23 h 20 min

Personnellement en tant qu’africain je crois à la médecine naturelle. J’ai 68 ans et Tous les matins je prends de la Curcumine et de la vitamine D3. Je fais assez souvent des cures de citron et gingembre car j’ai une hypertrophie de la prostate bien que je ne ressens rien en ce moment. Donc nous sommes en parfaite cohérence à propos de la médecine naturelle. Je suis assez pressé de voir la suite.
A bientôt
DIAGUILA FAYE

Répondre
HALLOT 29 novembre 2017 - 23 h 12 min

Merci beaucoup Monsieur Bazin vous avez déjà fait un article sur cette maladie qui est très invalidante, j’ai un Frère qui en est atteint mais je ne peux rien car son épouse ma Belle Soeur est totalement médecine conventionnelle mon Frère accepte car il a fait ce choix il n’est maintenant plus en état de choisir mais il l’a fait « rester  » ensemble pour de l’argent il m’appelle souvent mais en cachette de son épouse ses 2 filles ne veulent rien savoir même lorsque je leur dis qu’elles sont coupables pour non assistance à personne en danger il ne veut pas porter plainte pour maltraitance et m’interdit d’aller à la police car il a peur de cette épouse et de plus je n’ai plus le droit d’aller à son domicile

Répondre
Sandrine Seguin 27 novembre 2017 - 0 h 05 min

Merci beaucoup monsieur Bazin pour vos informations. J’ai une amie qui a la maladie de Parkinson. Que pensez vous de l’homoepathie dans le traitement de cette maladie, avez vous des données á ce sujet? Merci en avance pour votre réponse.

Répondre
Marie-France 26 novembre 2017 - 8 h 53 min

Merci pour ces informations.Ayant des problèmes d’arthrose du genou et ne supportant pas les anti inflammatoires ,je pense me tourner vers des produits plus naturels.Grand intérêt de ma part pour vos conseils.

Répondre
Léa 2 décembre 2017 - 13 h 28 min

Bonjour Marie-France. Essayez la pommade ou le gel TRAUMEEL, remède homéopathique SANS effets secondaires. 2 à 3 fois par jour. Cela devrait vous aider.
Amicalement; Léa

Répondre
EVEILLARD ROBERT 24 novembre 2017 - 17 h 31 min

bonjour,c’est ma femme qui a le parkinson depuis 15 ans,avancé maintenant,2 pompe apokidon essayer en 2009 et 2014 sa a été un échec et c’est lourd comme système être brancher tout les jours etc..donc en médicament pour le parkinson ont a :modopar 1cp dispersible a 9h 1gl de 125,1gl mantadix,1 sifrol,ensuite 11h,13h,15h,17h,20h,1gl de 125 ,mantadix 3 xfois par jour,mat,midi,soir,a 22h 1gl lp modopar 125 ,s’ajoute d’autres médicaments,tension,et motildium ……….j’ai lu votre lettre je suis pas convaincu,car l’essaie a été fait sur des souris ont en sait rien encore l’effet souhaité,j’ai fait appel a un magnétiseur qui a fait du bon boulot 6 séances ,il aurait fallu continuer mais c’est très honéreux j’ai dû arrêter dommage elle était bien et n’avait plus de gestes anormaux ,mais ont a toujours un doute car il y a les médicaments donc forcément ont peut dire c’est les médicaments ,moi je crois au magnétise c’est mon point de vue mais voilà,merci pour vos lettres .cordialement .R E

Répondre
Cedric de Vigneron 23 novembre 2017 - 3 h 55 min

Super j’étais très content de lire votre article Je suis d’origine Indien et les bien fait des épices j’en suis conscient j’utilise dans ma cuisine tous les jours. Je peut aussi vous faire part de l’incroyable efficacité de l’ayurveda que je pu constater par moi- même. Bravo pour le bon travail que vous avez pu faire pour en informer un max.des gens, qui ont besoin d’éclairage sur ces sujets.Et ainsi combattre le obscurantisme et le confusion entretenue par les grand groupes pharmaceutiques Bravo encore.

Répondre
de longuevergne 14 novembre 2017 - 10 h 17 min

Je viens d’être diagnostiquer, un peu par hasard, mais j’ai soigné ma mère durant 5ans qui avait un syndrôme extra pyramidal. Effectivement prendre soin de son intestin donc de ce que l’on mange.
J’ai été voir une homéopathe analyse des neuro-transmsetteurs dans les urines..par labo spécialisé pour le moment VIT D , Omega 3 ,anti oxydants magnesium, B1& B9 et traitement homéo.
J’ai même un RV avec un neurologue nutritionniste à courbevoie.
En attendant essayer de se tenir à une activité physique soutenue est le plus dur.
Bon courage à tous.

Répondre
HANNI 12 novembre 2017 - 21 h 04 min

Bonsoir
Je suis médecin, et je suis grande adepte des traitements naturels, que j’utilise pour me soigner ou pour soigner les membres de ma famile, ou que je recommande à mes patients. Voici quelques uns:
– des gelules à base de curcumine pour soulager l’inflammation au cours des poussées d’arthrose ou même d’arthrite.
-infusion de thym et d’origan pour soulager les symptômes de la grippe , d’une efficacité remarquable!
-infusion d’écorce de grenades pour les douleurs digestives, et infusion de graines d’anis pour les balonnements…Pour divers symptômes, je recommande la hidjama, téchnique ancéstrale proche de l’acupuncture, qui consiste à pratiquer des petites saignées en des points bien précis.
Je vous encourage pleinement à poursuivre votre
entreprise et à diffuser le maximum d’informations sur les bienfaits des plantes.
FH

Répondre
Beasse Nicole 10 novembre 2017 - 12 h 17 min

J’ai été diagnostiquée en 2010.je suis très attentive à toutes les recherches.j’avais déjà des Omega 3,de la vitamine D3,bien avant d’être diagnostiquée. J’utilise même des patchs de Nicotine,moi qui n’ai jamais fumé.j’ai essayé le tango il y a 3 ans,mais il faut avoir une régularité que je n’ai pas.Alors,j’ai de la L Dopa ,de la melatonine 10 mg pour le sommeil,mais ça ne marche pas,(les plantes sont sans effet pour moi),j’ai des problèmes de constipation etcétéra…Pouvez vous m’aider ?
Merci de me répondre

Répondre
Draoui 8 novembre 2017 - 12 h 10 min

Fabuleux en effet mais beaucoup reste à faire je vous dit bon courage et merci beaucoup

Répondre
Kwasigrock 30 octobre 2017 - 20 h 19 min

Bonsoir Monsieur Bazin. Merci pour votre engagement ! vous êtes courageux et généreux. Je prends 4000UI de vitamines D3 par jour. Je pratique le Qi gong une fois par semaine. Je chante dans une chorale une fois par semaine et je prépare un diplôme universitaire de praticienne en Thérapies Psychocorporelles. J’ai 58 ans. Et j’ai décidé de me recycler après 36 années d’activité dans le BTP. J’adore lire votre lettre d’infos car elle nous émancipe. Vous êtes un Ouvreur de chemins et un éveilleur de consciences. J’ai toujours allier médecines traditionnelles et alternatives dans mon parcours de santé très compliqué : poliomyélite à 2 ans et son cortège de séquelles, fausses couches répétées PMA sans succès, cancer colorectal, surrénalectomie droite… Je suis en pleine forme avec un souffle de Vie incroyable. J’aime boire à toutes les sources et je vis dans une profonde gratitude. Vous possédez un trésor en vous : l’empathie et ca se sent d n’a vos écrits. MERCI Monsieur Bazin ! Que la force soit avec vous. Recevez toute mon amitié. Evelyne des Hauts de France !

Répondre
Langlet Philippe 27 octobre 2017 - 19 h 06 min

en octobre 1996,je me suis créé un renaissance grâce au régime de Jean Seignalet; j’étais diabètique 2, cardiaque et en gros surpoids.
j’aide un de mes frères Parkinsonien après 10 ans de myolastan: mucuna pruriens, vitamine D3, jus de noix de coco, jus de papaye fermenté puissant anti-oxydant,le Naturastem fait de Chlorella, Spiruline,Klamath pour activer les cellules souches.Il vit depuis 10 ans.Il a 66 ans.

Répondre
nicolas Roos 25 octobre 2017 - 8 h 27 min

Je (69 ans)suis patient de Parkinson depuis 5 annés. Mes problèmes ne sont encore pas grandes (rigoeur des muscles, mouvement bloqué des jambes). J,ai commencé prendre les vitamines D3 il’y a deux semaines. L’effet est formidable jusqu’ici. Aussi mon regard fixé a disparu. Cést beaucoup trop tôt á parler dún succes stable, Je vais quand même aussi essayer la Cannelle de Ceylon. Quel dosage m’ávisez vous? Dáilleurs: á part de Prolopa je prend aussi la Metapexine (1,05 mg). Dois je continuer cela?

Merci infiniment!

Répondre
Honore 20 octobre 2017 - 18 h 40 min

est-ce que les biopsies des tumeurs du pancreas sont dangereux?

Répondre
Geraert 20 octobre 2017 - 12 h 45 min

je suis au début de la maladie , pourquoi pas se soigner de cette façon car le traitement n’est pas facile à supporter . Merci de votre aide

Répondre
Lucie Malichmann 20 octobre 2017 - 8 h 30 min

Votre article m’intéresse beaucoup et je le transmettrai à des amis qui souffrent de cette
maladie. Merci beaucoup de votre action.
Lucie Malichmann

Répondre
Rosinski 18 octobre 2017 - 18 h 27 min

J’ai acheté de la vitamine D3 à la pharmacie et on m’a dit de consommer 2 gélules par jour de 400 UI soit 800 UI. Vous dites d’en prendre 4000 UI. Mon médecin consulté m’a dit que la dose à prendre est fonction de la quantité dans le sang et s’il y a un manque.
La différence est énorme de 800 à 4000 UI. Que conseillez-vous ? Merci pour vos conseils.

Répondre
ottonello brigitte 13 octobre 2017 - 8 h 27 min

c’est rassurant de savoir qu’il existe des remèdes naturels pour contrer cette maladie
il me manque un lien pour commander les produits conseillés et les quantités à consommer
si vous pouvez m’aider, je suis inquiète , on m’a diagnostiqué et prescrit un médicament, quand j’ai lu la liste des effets secondaires j’ai pleuré , je ne veux pas prendre cette saloperie qui me rendra plus malade que je ne le suis…..

Répondre
elguir mohamed 8 octobre 2017 - 11 h 54 min

Interessant et bien documente on vous remercie pour votre effort et surtout votre disponibilite/A bientot

Répondre
Anna 3 octobre 2017 - 17 h 14 min

Moi aussi je suis très intéressée par les médecines douces pour traiter et pour prévenir toutes les maladies.
Bonne continuation à tous!
Merci Xavier pour tous vos conseils!

Répondre
fajol 30 septembre 2017 - 15 h 48 min

essentiels d’avoir ces informations , j’ai eu a mes cotés une amie a qui on a diagnostiqué un parkinson et je me suis trouvée complétement perdue devant toutes les attaques et changements de comportements; agressivité, violence, …parfois lucide au début mais rapidement ancrée sur le déni et des bloquages qui empéchaient tout dialogue.
vos articles sont trés interessants et je vous remercie.

Répondre
marthe andres 25 septembre 2017 - 9 h 26 min

merci de ces informations précieuses cela concerne mon mari qui a la maladie de Parkinson

question : où peut-on trouver ces complémentaires
alimentaires en pharmacie?? ou en magasin bio
aussi peut-il arreter le modopar et prendre que ça…
Merci pour votre réponse

Répondre
vb 24 septembre 2017 - 9 h 24 min

Merci pr ce superbe article !

Répondre
Marie-José BERLEUR 24 septembre 2017 - 1 h 30 min

Bonsoir,
J’ai lu votre lettre avec curiosité et votre enthousiasme fait chaud au coeur. Vous délivrez des informations précieuses avec un style clair et des termes simples accessibles à tout le monde. Beaucoup trop de personnes usent et abusent des médicaments sans se poser les bonnes questions.
J’ai une formation scientifique dans le domaine de la biologie (agrégation, recherche) et je suis très largement convaincue de la puissance des solutions naturelles pour préserver la santé et traiter de nombreuses maladies.
Je suis très contente d’avoir découvert « santé, corps, esprit ». Je vous félicite vivement pour la mission que vous menez. Un énorme merci !!!

Répondre
bernadette beaupere 23 septembre 2017 - 23 h 35 min

bonsoir docteur
Merci profondement de transmettre vos connaissances sur la maladie de P…
j’ai 72 ans le 24 septembre et je suis tombee par hasard sur votre article. j’ai la maladie depuis 22 ans (heritage de mon grand pere paternel )
depuis 1 an, je rencontre un professeur indien qui vient en france et en fonction de ce que je lui transmets (traduction faite par un couple au fur et à mesure de la discussion) il me prescrit de la poudre specialement preparee pour moi : herbal compoud – kaunch – ashuvagandha – brahami puis, sunthi griggulu – puis, rasayanaprash tisane _ puis, huile dashmool ey epice vata.
malheureusement, en cours d’annee j’en avais marre de me soigner alors j’ai arreté un certain temps et il ne faut pas faire ça car la maladie evolue plus vite
j’ai rencontré le docteur hier car il est france 15 j.
et il m ‘a bien expliqué et là je vais me prendre en mains…
en ce qui vous concerne, les conseils precieux que vous nous indiquez où faut il se les procurer et à quel moment de la journee faut il les prendre
zncore une fois, un grand merci pour ce texte precieux
je ne me relis pas je suis trop fatiguee et tenais particulierement à vous repondre
portez vous bien pour nous aider à tous
cdt
bernadette

Répondre
Alfonso Rivera 20 septembre 2017 - 10 h 28 min

Je la maladie de Parkinson Sa fait 3 ans: et prende le simemet de 100 mg 2 fois para jour et voudrais le natural q vous m aconseje
Je vous remerci Alfonso

Répondre
PALLA 17 septembre 2017 - 10 h 36 min

je suis pour les produits naturels, je me soigne avec le ganoderma lucidum contre le psoriasis osseus

Répondre
Lefrancq 16 septembre 2017 - 15 h 22 min

Bonjour Monsieur et merci votre message. Je suis partisan des traitements naturels et mon épouse étant sous azilect, je préfère le Mucuna 50 % L-Dopa que j’ai acheté mais pour s’en servir il faut un inhibiteur apparemment sinon l’effet ne doit pas être excellent. J’ai aussi acheté de la L-Tyrosine mais je ne sais comment m’en servir.
Merci en tout cas à vous
P.Lefrancq

Répondre
njaka miadana 12 septembre 2017 - 14 h 48 min

merci monsieur, je crois aux vertus et efficacité des remèdes naturels, c’est propre et bien assimilés par l’organisme

Répondre
BOTBOL Robert Benjamin 12 septembre 2017 - 9 h 21 min

Le sommeil à un rôle important qui correspond aux ‘ptf’ des ordinateurs:c.est la mise à jour des fonctions principales d.une cpu grâce aux multiples ennuis -et résolus momentanément-rencontres dans TOUS les ordinateurs du même type utilisant le même systeme central .
J.ai l.intuition que de se rapprocher des ingénieurs de maintenance IBM pourrait servir
dans cette lutte contre Parkinson.
Ne: j.ai été sales rép pendant 20 ans à IBM
Ml
J.

Répondre
kamel ataturc 3 septembre 2017 - 19 h 52 min

merci pour ces informations moi personnellement quand l adrenalineest elevee l effet parkins regresse

Répondre
Babel 3 septembre 2017 - 11 h 50 min

Je viens de m’inscrire et vais commencer à suivre les conseils pour rebboster mon cerveau et prévenir alzheimer. J’espère bientît vous donner de bonnes nouvelles car je crois au vertu des plantes mais ne sais pas les utiliser. Avec vos conseils je suis sûr que je vais commencer à maîtriser le sujet. Un grand merci pour tous les efforts que vous déployez avec votre équipe

Répondre
AUGAGNEUR 31 août 2017 - 15 h 53 min

Bonjour, depuis quelques jours je lis vos articles et je les trouve très très intéressants.
Je ne souffre pas de Parkinson mais j’ai été opérée deux fois pour une décompression de la moelle épinière au niveau cervical, du coup je me retrouve tétraplégique à cause d’une poche de liquide rachidien qui s’est formée post-opératoire.
Je ne désespère pas de trouver une solution pour résoudre ce problème.
Cordialement.

Répondre
Louis ROLAND 19 août 2017 - 17 h 41 min

Mes félicitations. quand j’étais plus jeune, j’avais pleinement confiance dans les remède de grand-mère. j’en ai 71, et je me rejouit de lire votre site. Je vous suivrai de très près, soyez sans crainte. Je ne prend qu’un seul et très léger medicament et c’est pour la pression artérielle. Et 4 compléments de vitamimes naturelles. Je soigne ma nouriture principallement bio. Je vous souhaite bonne continuation. Cordialement. Louis.

Répondre
Anne Poirier 15 août 2017 - 19 h 57 min

Votre article m’a beaucoup émue car ma mére est morte il y a 6 mois de 20 ans de maladie de Parkinson, dont la phase terminale s’est traduite par une mort lente de tous les organes, avec un état de conscience jusqu’à l’arrêt cardiaque. Une horreur à vivre !
Née dans les années 30, elle n’a jamais été se senbilisée â l’impact des pestitides sur les neurones. Elle a cependant toujours veillé à avoir une alimentation équilibrée mais c’est nettement insuffisant. Petite rectification sur la description que vous faites du comportement des personnes atteintes de la maladie de Parkinson : ma mére ne tremblait pas mais avait des gestes trés lents, avec une amternance de periodes ON ( le corps fonctionne) et OFF ( le corps se bloque ) ; ce qui pouvait faire dire à certaines personnes non informées, qu’elle n’en faisait qu’à sa tête. Ces symptômes qui touchent certains parkinsoniens sont trop peu méconnus et je tenais à le dire.
Merci à vous pour ces conseils qui, je l’espére, permettront d’épargner à de nombreuses personnes d’être victimes de cette maladie incurable. Je ne manquerai pas à les répandre autour de moi.
Prenez soin de vous, vous tous !

Répondre
Madame BROSE 8 août 2017 - 8 h 24 min

Merci pour toutes ces informations je formule aussi l’espoir du developement de la sante par moyens naturels. Je souffre de Fybromyagie et mon ostéopathe m’a déjà bien aidée par des pressions douces sur le crâne. Mes vibrations tres gênantes ont presque disparu 2 jours apres et ce RESULTAT est toujours bien présent apres 1 mois!.. Autre chose qui m’a soulage ( vous avez dans votre complément article sur l’arthrose parle des aimants bénéfiques sur les douleurs musculaires et comme j’en possédais (marque AURIS) acquis il y a 20 ans apres mon opération d’hernie discale je les ai applique r sur mes jambes et ….. grand grand soulagement !! Merci pour votre courrier et tous vos conseils de sante

Répondre
marc 2 août 2017 - 15 h 15 min

Entièrement raison, chaque maladie est souvent le résultat de nombreuses carences liés à notre mode de vie et de consommation. Chaque individu à une histoire à un mode de fonctionnement propre que est exprimé dans ses gènes sachons le comprendre et l’exprimer dans sa globalité. Nous sommes issus de ce que la nature à produit depuis des millénaires, ne l’oublions pas. Il est grand temps de revenir aux fondamentaux sur les bases biologiques et non chimiques. La nature et les plantes qui ont besoin d’équilibres complexes ont produit et fait des merveilles avec le temps et cela gratuitement dans des environnements devenus de plus en plus austères, malgré l’avancée de la science, elle est encore en avance sur nous, et a encore beaucoup à nous apprendre, vos articles le démontrent très bien. Les molécules que les plantes produisent sont infinies, sachons les reconnaître pour pouvoir les consommer comme vous le préconisez dans vos recherches. Je partage les bases de votre philosophie, les pathologies de l’être humains sont nombreuses, inspirons nous de la nature en équilibrant les énergies, dépenses physique et consommation seine et variés dans un environnement sein et contrôlé pour réussir. L’argent ne doit plus avoir d’emprise sur la santé, lanceur d’alerte bien venu, dénonçons l’industrie du sucre blanc mortel fabriqué à partir de betterave qui recèle des ressources naturelles en vitamine et d’oligo-éléments exceptionnelle perdues. Sachons communiquer comme vous le faites et entourons nous de gens de tous horizons c’est la clé de notre réussite, comme pour la biodiversité que la nature à su développer pour sa survie.

Répondre
falardi 22 juillet 2017 - 20 h 20 min

bonjour,j’ai été très intéressée par votre étude concernant la maladie de parkinson.Pouvez vous me dire comment faire baisser le trop de fer dans le sang,si pui pouvez vous m’envoyer par mail la demarche a suivre.Merci d’avance.Sinon continuez comme ca c’est important pour tout le monde de savoir qu’il y a d’autre solution plus natuturel pour prevenir toute ses maladie.Domage que la télé ne fasse pas plus d’émission médicale a des heures raisonnable au lieu de tjrs nous mettre des bêtisses.cordialement

Répondre
Danielle Lavoie 25 août 2017 - 2 h 58 min

Permettez-moi de vous remercier pour vos conseils sur la santé naturelle. Je donne une note de 4.8 sur 5 à votre article. ( je suis médecin )

Répondre
Laily-fabrizy 19 juillet 2017 - 14 h 21 min

Très bon document, le mental et l’alimentation au service de parkinson en plus des traitements inévitables malgré tout. Finalement votre optimisme n’est pas indécent. Vivre mieux avec parkinson…

Répondre
Dominique Wauthier 17 juillet 2017 - 13 h 48 min

l’histoire de Didier , mentionnée dans votre article, ne dit pas: s’il a remplacé la dopamine par ceBonjour,
mon mari est atteint de la maladie de Parkinson depuis 15 ans et est affecté par certains des effets secondaires dont vous parlez.
C’est bien de parler de médecines naturelles, versus dopamine mais en quelles doses?Et où trouver ce Mucuna Pruriens ? Mucuna pruriens, où il l’aurait acheté et si c’était aussi efficace que la dopamine. J’attends des commentaires ……

Répondre
Vagnat 14 juillet 2017 - 12 h 59 min

Je pense sincèrement que les médecines naturelles peuvent apporter beaucoup aux gens dans un proche avenir et qu’il ne faut pas désespérer de la nature humaine qui finira par comprendre où est son bien être

Répondre
SANNIER André 10 juillet 2017 - 7 h 47 min

Tout jeunes, en primaire on nous informe sur les besoins en vitamine, que l’on trouve bien douvent dans les produits naturels. Je suis convaincu que les méthodes naturelles peuvent nous apporter des aides ignorées par beaucoup d’entre nous. Elles peuvent se révéler bien plus qu’un complément à un traitement pharmaceutique. N’oublions pas que si certains médicaments apportent une solution à la maladie, ils peuvent êtrre aussi la cause de bien d’autres désagréments.

Répondre
Payet Jocelyne 5 juillet 2017 - 13 h 26 min

Mon père a 91 ans et il souffre de la maladie de parkinson depuis plusieurs années et il a une démence sénile qui le rend irritable, dépendant et dépressif Il a des problèmes de communication , ne pouvant s’exprimer Je suis persuadée que les méthodes naturelles seraient plus efficaces car avec les médicaments il a des effets secondaires importants J’attends beaucoup de la nature

Répondre
LEDRU 3 juillet 2017 - 11 h 57 min

mon mari est décédé en février. Il avait 26 années de maladie de parkinson auxquelles se sont ajoutés plusieurs mois de cancer de la prostate avec migrations. J’ai vécu les effets secondaires de cette maladie et ses effets dévastateurs sur le couple, il faut beaucoup s’aimer pour tenir le choc. Je pense qu’il faut aller de l’avant avec les produits naturels qui j’en suis persuadée peuvent avoir des bienfaits. Je souhaite ardemment pour tous qu’on arrive à trouver des solutions.

Répondre
le roux boucher 30 juin 2017 - 20 h 57 min

Moi j’ai eu un soucis de potassium et de diarrhées aigues depuis 28 mois,la médecin m’a prescrit du Diffu-K ,je n’étais vraiment pas bien avec ,nausées et puis tellement faible que je ne pouvais plus marcher sans tituber.Je précise que je suis aussi diabétique.J’ai lu autours de moi qu’avec des fruits je pouvais remonter en potassium ,ce que j’ai mangé.Je suis allée m’acheter une pastèque ,je l’ai mangé en 3 jours et croyez moi ou non ,j’ai pu marcher sans tituber ,j’ai ainsi continué à manger des fruits à toutes saisons et je n’ai plus ni diarrhées aigues et mon taux de potassium est remonté sans aucun traitement médicamenteux.Jamais aucun médecins ne m’avaient parlé de cures de fruits.Ils s’en sont bien gardé ,mais moi je leur dit aux généralistes et gastrologues par quels moyens je m’en suis sortie seule.Je précise que contre mes diarrhées ,j’ai trouvé un traitement d’enfer.Un bol de fromage blanc avec des céréales aux noix.Cà marche et c’est tout ce que je constate ,ma famille a constatée aussi les résultats.Je suis quand même considérée en tant que grande malade gastrologique ,pancréas mort ,diabète ,enfin d’autres pathologies et je me suis démenée seule avec un régime alimentaire que j’ai adopté naturellement en me renseignant seule sur le net.Aucun médecin en m’a aidé ,un seul m’a cru en voyant des résultats spectaculaires,et naturels.Je vous précise que j’ai un traitement sous sandostatine depuis 17 ans,et 37 cachets à prendre par jour donc pour moi il était évident que si je pouvais éviter d’en prendre encore plus.A vous de lire .Nathalie.

Répondre
Marquet 30 juin 2017 - 11 h 35 min

Je ne connais pas la maladie de Parkinson car aucun membre de ma fille et aucun de mes amis n’en sont atteints et cet article m’a aider à mieux la comprendre ,il est clair, concis et les quelques remèdes naturels donnés en exemples éveillent ma curiosité et je vais donc rechercher d’autres articles en parlant . Merci

Répondre
mathilde 30 juin 2017 - 9 h 48 min

Bonjour !! moi je suis convaincu que la nature nous donne tout ce qu’il faut pour rester en bonne santé .
Personnellement j’étais en grave dépression depuis plusieurs années ( suicide de mon frère 2002 qui avait 19ans ) j’ai connu tous ce qu’il y avait de pire : automédication , anti depresseur et neuroleptique en tous genre . Un jour je suis tombé sur un petit pot d’algue afa ( aphanizomenon flos que flos aquae ) cette algue est connu pour ses vertus régénérantes et antidepresseur . au bout d’un mois le changement était stupéfiant . Je ne sais pas si je peux attribuer a 100% cette réussite à l’algue afa puisque évidemment il y a pleins d’autres paramètre qui rentre en compte dans ces cas la , mais en tout ce que je peux dire c’est que je revis ! depuis je suis devenue distributrice des produits syner-j health a base d’algue , je vous laisse le liens vous trouverez pleins d’infos sur cette algue , des viédéos , des témoignages ( les témoignages sont géniaux a lire absolument ) une partie blog actuialité , et des liens pour commander les produits . syner-j-health.e-monsite

je suis végétarienne et je n’ai aucunes carences !

En esperant que ça puisse aider quelqu’un ? !

Je vous souhaites une excellente santé a tous !

Répondre
Mig 28 juin 2017 - 21 h 26 min

Vous m’avez apristpas mal de choses en si peut de temps merci à vous et bonne continuation

Répondre
Godinot 28 juin 2017 - 17 h 32 min

Je me soigne qu’avec des plantes ,de la médecine naturelle . Les soins et la médecine par les plantes sont les seuls vrais traitement depuis toujours !

Répondre
PINOT lucie 26 juin 2017 - 15 h 27 min

Merci ! et continuez…

Répondre
Valentine 26 juin 2017 - 13 h 01 min

Merci Docteur pour toutes ces informations .
Évidemment que je crois à ces méthodes qui me permettent, depuis une dizaine d’années, de vivre bien à 70 ans , après avoir été à bout de souffle toute ma vie .
Les épices, le the vert, se détendre , sourire, l’accupression, la méditation de pleine conscience .
Mon mari est parkinsonien depuis 17 ans, est courageux, travail toujours physiquement, intellectuellement, mais la dyskinésie augmente, de plus en plus . Il rit quand je parle de ces méthodes, il en voit pourtant les résultats sur moi . Je vais le faire danser le tango…..
Merci Docteur de diffuser cette autre manière d’améliorer notre sante . Il n’y a que le diabete 2, metformine et insuline que je n’arrive pas à maîtriser .

Répondre
Raymonde Caron 24 juin 2017 - 14 h 24 min

Bonjour Dr, Bazin,
C’est toujours avec impatience de découvrir vos nouvelles chroniques sur la santé naturelles. Je suis convaincue depuis toujours contre la Big Pharma et je cherche toujours des avenues naturelles pour tous les problèmes bénins ou majeurs de santé. Et cela marche. Je me soigne contre la leucémie chronique depuis 4 ans avec des extraits de plantes, de la spiruline, des jus etc. Tout ce que je trouve de naturels trouvés ici et là pour me guider dans chaque cas… comme de vous lire. Un voisin Ā le Parkinson et il rit de moi quand je lui montre vos conseils,pourtant ces médicament n’améliorent pas au contraire, il tremble de plus en plus. Alors, je vais lui envoyer quand même votre article.
Continuez votre beau travail de recherche et de diffusion de vos résultats.
Merci encore et longue vie.
Des personnes comme vous améliorent le monde de la santé.
Raymonde Caron

Répondre
BABOU 23 juin 2017 - 20 h 39 min

J’adhère à toutes les méthodes qui permettent de ne pas souffrir sans prendre de médicament. merci de vos découvertes de vos connaissances. Ne vous arrêtez surtout pas.

Répondre
beaumont 20 juin 2017 - 19 h 22 min

j’ai parkinson depuis 12 ans
mucunia, Q10 antioxydants divers… défilé des faux espoirs.
pas d’indication de dosage: 100g/jour ou 10 mg ?
il me semble que vous allez un peu vite et suscitez de faux espoirs.
eviter de contracter parkinson,: affirmation criminelle
au moins vous parlez de l’exercice physique …

Répondre
Adriana Florescu 18 juin 2017 - 16 h 15 min

Je vous remrcie de votre gentillesse, et de votre generosite, cher monsieur.
Vous avez fait le geste d’aider aussi ceux qui sont interesses des solutions que vous offrez, mais qui ne peuvent pas payer vos aimables efforts, au moins pour le moment.
J’attends aussi vos miraculeuses solutions pour les malades d’alzeimer’s. Mille remerciments!

Répondre
vidal 10 juin 2017 - 8 h 59 min

bonj

que puis je prendre pour parkinson en naturels
car aucune allopathie ne me convient

au jour d aujourd hui svp je ne peux faire ma toillette et autres aidez moi
sarah.vidal9@orange.fr
suis je en sous dosa ou surd de sinemet 100mg

Répondre
MOREAU 8 juin 2017 - 8 h 08 min

Depuis longtemps, je suis persuadée que les plantes peuvent guérir mais malheureusement même les médecins ne sont formés à ce type de médication. Il faudrait plus d’informations.

Répondre
HOENEN 3 juin 2017 - 20 h 35 min

Merci!!!!

j étais convaincu depuis longtemps que tout ces produits chimiques sont nocifs pour notre corps
je me soigne qu avec des huiles essentielles.
je n ai consulté aucun médecin depuis 7 ans..
j ai 67 ans retraitée je retravaille auprès de personnes agée j attends avec impatience vos conseils. A bientot de vous lire

Répondre
vidal 1 juin 2017 - 10 h 33 min

par quoi dois je commencer pour prendre du macuna et a quelle dosage

je suis completement depassee
des que je prends l allopathie + homeopathie

ma jambe tremble de tt les cotes je suis bloquee
aidez moi svp

sarah

Répondre
Laffont 28 mai 2017 - 18 h 00 min

Merci pour votre articlesur la maladie deparkeson

Répondre
Laffont 28 mai 2017 - 17 h 55 min

Bondocument

Répondre
Dauber 25 mai 2017 - 22 h 46 min

J’ai 89 ans. J’ai commencé par modifier mon alimentation depuis plusieurs années déjà et je me suis mis au vélo d’appartement et aux haltères pour me remuscler et me sentir mieux dans ma peau. Puis je me suis inscrit à une chorale et, depuis trois mois à un club de randonnées. Résultat: Je me sens rajeuni; plus de lumbago ni de douleurs articulaires, mais des projets plein la tête……
Il me faut ajouter à cela que je suis redevenu un fervent paroissien depuis ma mise à la retraite et que la foi reste mon meilleur soutien
Je souhaite à tous ceux qui se sentent « vieux » de pouvoir tenter la même expérience et d’en retirer les même bienfaits.
Merci de vos efforts,
Marcel.

Répondre
Calistia 23 mai 2017 - 21 h 14 min

suis convaincue depuis longtemps et adepte des médecines douces.
j’ai Parkinson depuis plusieurs années , et vous transmets mon traitement :
chaque soir 1 petit verre à liqueur de vin tiède de zedoaire de St Hidelgarde et chaque matin au lever 1 CS huile de coco = no tremblements dans la journée . mais si j’omets de les prendre les tremblements reviennent. Je pense que vous pouvez même augmenter le dosage.
En plus la maladie n’a pas évoluée.
Puisse cette information soulagez les personnes atteintes.
Calistia.

Répondre
georgette 19 mai 2017 - 10 h 29 min

rien de tel que le naturel je prends beaucoup d’homéopathie + cachets du médecin j’ai du cholestérol tension crampes et problèmes circulation j’ai 64 ans

Répondre
rabet thérèse 18 mai 2017 - 7 h 06 min

je suis pour le naturel je consulte osteo homeophate +huiles essentielles fond parties de mes medoc +vitamines d je ne fixe pas le calcium sait tout le medecin 1 consute par an j’ai 68 ans +beaucoup de sport bon courage poursuiver

Répondre
yves PINEAU 18 mai 2017 - 6 h 12 min

bonjour,je suis atteint de la maladie de parkinson depuis 2012 j’ai un traitement qui me provoque de l’hypotension au lever j’ai 16 à 17-10 et 2 heures après la 1e prise du traitement azilect 1mg+modapar100 mg et 50 mg gel ma tension descend à 10 voir 7 ça été le cas samedi et j’ai fait une syncope en me rasant j’ai tombé et me souvient de rien depuis j’ai arrèté azilect je suis mieux qu’en pensez vous merci

Répondre
Holstein 9 mai 2017 - 11 h 02 min

Bonjour, je suis absolument pour les solutions naturelles, mais j’ai le sentiment que vos articles devraient être plus synthétiques. Merci tout de même pour vos articles, bonne journée!

Répondre
VERCHERE 8 mai 2017 - 8 h 25 min

Bonjour,

Merci pour toutes les informations que vous nous transmettez. J’adhère à votre concept totalement. Fibromyalgique depuis 10 ans, après avoir essayé la médecine conventionnelle pendant 2 ans, j’ai tout arrêté car j’étais devenu une autre personne. Tous ces traitements chimiques ne m’avaient d’une part pas soulagée mais d’autre part ils avaient fait de gros dégâts. Depuis je me suis tournée vers les médecines alternatives et j’ai essayé pas mal de choses, il m’en reste beaucoup à découvrir. Mais j’utilise tous les jours des remèdes naturels comme le curcuma, le gingembre, la cannelle, la menthe, le basilic, le romarin, le thym, le lin, les graines de chia, goji, je suis une grande buveuse de thé vert etc. Parallèlement je pratique le réentrainement à l’effort. J’ai commencé par la gymnastique PILATES pour finir par le fitness en passant par le qi gong, la marche, le gainage, le vélo et j’alterne en fonction de ma condition physique. J’ai rajouté à tous cela la méditation de pleine conscience, la sophrologie… Je me documente beaucoup. Là je vais intégrer une autre méthode en changeant mes habitudes alimentaires car j’ai de gros désagrément intestinaux (syndrome du côlon irritable). Et j’essaye qu maximum lorsque la météo le permet de faire des petits travaux à l’extérieur, du jardinage et entretien. Si tout cela m’a beaucoup apporté, en revanche mes douleurs sont toujours présentes, 24h/24 et mes problèmes de sommeil n’ont jamais été résolu. Donc malheureusement je suis obligée de prendre un médicament le soir au coucher si je veux dormir et surtout si je ne veux pas que mes douleurs s’intensifient et me clouent dans un fauteuil roulant. Il y a des jours où je ne peux même pas couper ma viande. Et pour mes problèmes de sommeil j’ai essayé une grande palette de remèdes naturels mais malheureusement sans effet !
Je serai heureuse de vous lire à ce sujet mais en tendant je continue de prendre connaissance de votre lettre car je suis de nature très curieuse et tout m’intéresse. Encore merci à vous et bonne continuation.
Cordialement,

Sandra

Répondre
AMADOU 1 mai 2017 - 8 h 55 min

bjr!! j avoue que j étais surpris par ses méthodes naturelles, mais la plus surprenante est la vit D. nous savons tous que la vit D est apportée à l organisme par le soleil, alors pourquoi ne pas prendre un un bain de soleil chaque fois pour permettre a l organisme de synthétisé cette vitamine si toute fois cela n a pas d inconvénient.

Répondre
Salami 29 avril 2017 - 8 h 33 min

Ce que vous proposez comme solutions alternatives à la synthèse chimique dans le traitement de la maladie est une voie salutaire. L’être humain est un élément de la nature. Aucune maladie n’est orpheline: la nature est une source inépuisable de remèdes tout aussi naturels, il suffit de chercher et qui cherche trouve.

Répondre
Rebmann Claire 27 avril 2017 - 15 h 02 min

J’ai été diagnostiquée de la maladie de Parkinson en septembre 2016. Le médecin ma effectivement donne de la L-dopa, médicament que je n’ai pas supporté et que j’ai arrêté voilà 3 semaines. Depuis je ne prend plus rien. Mais je suis tout a fait convaincue qu’il existe des produits naturels pour soignée et ralentir cette maladie. Car outre la maladie, je fait de la dépression et j’ai peur de ce qui pourrais m’arriver étant seule. Merci pour cet article qui et très intéressant. Mais ou trouver ces plantes ???
Claire Rebmann

Répondre
MILANI 27 avril 2017 - 14 h 31 min

Je trouve votre article fantastique et plein d enthousiasme. Évidement que la médecine douce et naturel peut-être plus bénéfique que tous ces médicaments que nous font avaler tous ces lobbies pharmaceutiques sans même avoir pris la précaution voir même caché les effets pervers de leurs produits.
Je vous souhaite une bonne continuation dans vos recherches.
Cordialement, Vivier MILANI.

Répondre
Jean-Louis DAVID 26 avril 2017 - 9 h 55 min

Je suis pour les solutions naturelles

Répondre
Grimoult 20 avril 2017 - 15 h 29 min

Pour des problème d’arthrose de hanches à 55ans .Sans encouragement, de la part de mon médecin traitant de 58 ans, qui ne connaissait même pas de produits à me prescrire et trouva sur son « Vidal » il me prescrit « Condrosulf » remboursé à l’époque je l’ai pris 5 à 6 ans , amélioration mais l’effet insuffisant je consulte avec radio un chirurgien, me recommandant l’opération des 2 anches. Je résiste et utilise un mixte chondroïtine et glucosamine( passeportsante ) avec une véritable amélioration je Golf 2 fois la semaine 18 trous, et roule à vélo, route et VTT, 2 à trois fois la semaine de 4 à 4500 km par ans j’ai aujourd’hui 69 ans, ne suis pas guéri et même si j’ ai un peu mal après les activités c’est déjà 14 ans de gagné, et conserve le VTT en activité, je ne supporte plus l’aprés ski vraiment trop douloureux . CDT

Répondre
julie 19 avril 2017 - 14 h 33 min

bonjour, il n’y a pas cette maladie dans ma famille aussi bien du coté maternelle,que paternel , mais beaucoup d’arthrose,très mauvaise circulation de sang et depuis peu péricardite. J’en suis a deux ou une crise par ans. Je suis pour la médecine naturelle que me prodiguait déjà ma grand mère

Répondre
frugier 12 avril 2017 - 17 h 47 min

bonjour j’ai connu ça avec ma grand mère du côté de mon père , celui avait à la fin de sa vie des tremblements des mains et moi même je commence a avoir des tremblements des mains pas tous le temps mais ça me le fais on attends avec mon médecin si ça empire ou pas et il est vrai que je voudrais pas finir comme ma grand mère , alors si on peut retarder avec la médecine douce le retardement pourquoi pas .?

Répondre
Olanier 27 mars 2017 - 12 h 32 min

Atteinte de SEP forme secondairement progressive, je me suis retrouvée dans votre article. Justement je recherche des informations sur  » le régime méditerranéen » qui pourrait m’ aider à mieux manger. J’ ai ralentis la consommation de viande rouge, je mange davantage de fruits, de pain aux céréales…
Cordialement

Mme OLANIER

Répondre
HERMAN 25 mars 2017 - 20 h 04 min

Bonsoir, j’utilise à petite doses du curcuma et du gingembre pour les petits problèmes de raideur musculaires. Je suis agréablement surpris que la vitamine D3 soit la clef car j’avais consulté quelques articles de laboratoire spécialisé. Je continue à croire que la nature nous fournit en direct les vrais remèdes. Merci et à très bientôt.

Répondre
JACQUES ANDRE COQUIN 22 mars 2017 - 3 h 11 min

Bonsoir
Je suis un adepte des méthodes naturelles tant pour l’alimentation que pour les soins alternatifs , en ce moment je suis en train justement d’utiliser la curcumine dosée à 95% pour des problèmes de prostate .

Répondre
Ahnou 21 mars 2017 - 11 h 37 min

Le monde entier doit être au courant de ces connaissances que vous nous apportez faîtes vous inviter par les chroniqueurs d’émissions sur la santé faites vous de la publicité tout le monde a le droit à la vérité. Merci de votre initiative

Répondre
Claude 17 mars 2017 - 8 h 38 min

Bonjour. Je suis persuadée que la nature peut nous offrir beaucoup plus que sa beauté et nous guérir le corps et l’esprit beaucoup plus que l’on ne le fait. Le plus dur est de savoir quoi prendre et comment. Merci de nous aider à comprendre cela. Continuez, s’il vous plaît.

Répondre
Duboeuf 10 mars 2017 - 7 h 44 min

Bonjour, mon frère est atteint de Parkinson, diagnostiqué depuis 2 ans, il va avoir 59 ans. J’ai entendu parler de l’algue bleue verte qui aurait une efficacité certaine sur la reconstruction cellulaire. Qu’ en pensez vous et est ce qu’ un complément en spiruline ( je crois que c’ est son nom ) pourrait s’averer intéressante dans ce cas?
Merci pour votre réponse
Cordialement

Répondre
Dankèle ESPES 25 février 2017 - 18 h 02 min

Bravo pour votre rubrique « santé corps esprit » ! je suis moi meme adepte des médecines douces et je voudrais témoigner de deux traitements naturels que j’ai effectués. Un cancer du colon m’a été diagnostiqué en 2005. Mais avant de me faire opérer, j’ai fait un jeune de 42 jours d’après la méthode de RudolF BREUSS, à base de jus de légumes bios et de différentes tisanes à boire tout au long de la journée, sans autre aliment solide. Je n’ai jamais été aussi bien que pendant cette période. . Après mon opération en février 2006, il n’y avait aucune métastase et ma tumeur n’ayant pas été nourrie pendant ce jeune n’avait pas grossi. Mais malgré cela, les oncologues ont tout fait pour me persuader de faire de la chimiothérapie, ce que j’ai refusé catégoriquement, préférant faire une cure des produits du Professeur Mirko BELJANSKI (produites que l’on ne trouve qu’en Amérique soit dit en passant car il y a de nombreuses contrefaçons en Europe, attention !!!!), et ce, pendant un an. Depuis, je fais une cure d’entretien 2 fois par an pour éviter toute récidive et tout va bien pour le moment. Malheureusement je souffre d’une autre pathologie : il s’agit d’une BPCO (broncho-pneumopathie-chronique-obstructive, avec emphysème) et cela en grande partie due au tabac que j’ai pourtant arreté depuis 20 ans ! Pour soigner cette lourde pathologie, là encore j’emploie des produits naturels (teintures mères, préparations diverses Weleda et je prends le vaccin homéopathique de Septembre à Avril pour éviter la grippe qui pourrait être fatale à mon age (j’ai presque 82 ans), d’autant plus que le virus a été particulièrement virulent cette année et a causé des milliers de décès parmi les séniors surtout. Voilà les témoignages que je voulais exprimer dans ce courrier pour vanter les médecines douces mais si bienfaisantes ! Et permettez-moi de vous recommander à vous tous les fumeurs, d’essayer de vous désintoxiquer au plus vite afin de ne pas souffrir un jour d’une terrible BPCO. J’en parle en connaissance de cause. Bien amicalement et naturellement votre !

Répondre
RONDRO-HARISOA L ydia 24 février 2017 - 14 h 04 min

bonjour,
je suis de votre côté car moi même je suis convaincue des bienfaits des plantes, frits et légumes et en consomme beaucoup pour ne pas prendre de médicaments pharmaceutiques. J’ai ne parente médecin généraliste qui prescrit des plantes médicinales ou des fruits et légumes pour guérir ses patients à moindre coût.
Je trouve cela louable et honorable de sa part, de venir en aide à son prochain (coût assez bas des consultations et autant que possible ne pas lui faire acheter des médicaments chers, très chers même)
Merci d’avancer dans ce sens dans votre projet, bon courage.
Un mot sur mon pays où je vis, Madagascar qui recèle des ressources naturelles avec tous ses bienfaits qui n’attendent qu’à être exploités.

Répondre
Couturier 21 février 2017 - 12 h 27 min

Bonjour
Naturellement je suis entièrement d’accord avec vous je ne prend aucun médicament que des plantes ou des huiles essentielles si besoin car je ne suis pratiquement jamais malade.
Je suis praticienne de Zen – Shiatsu est donc je traite corps et esprit en même temps

Répondre
Laure 14 février 2017 - 12 h 45 min

Bonjour, cela pourra sûrement aider certaines personnes et je l’espère…
Il y a un neurologue, Dr Thomas-Lamotte qui fait partie du Cridohm ( centre de recherche indépendant de l’origine des misères humaines) et a constaté que la maladie n’arrivait pas « par hasard » mais toujours suite à de mêmes type d’événements pour chaque maladie…
Ce neurologue partage donc ses études dans des bouquins, il fait des conférences, et des formations pour les professionnels afin de transmettre ses recherches.
À savoir que certes, l’alimentation et notre hygiène de vie sont des facteurs pour les maladie… mais c’est bien un ou plusieurs vécus qui sont à l’origine de ces maladies… Le seul remède qui existe est de mettre en lumière et donc prendre conscience que telle ou telle situation a été mal vécue, puis a engendré un problème de santé. Aucun traitement n’est nécessaire! Guérison en quelques semaines! En revanche les psy sont à éviter…

Pour Parkinson, de mémoire il me semble que c’est en rapport à un éloignement familial… sachant que le déclenchement de la maladie peut être immédiat ou apparaître quelques mois ou années après l’événement mal vécu. Quelqu’un a t-il été perdu de vue/déménagé pour la personne souffrant de cette maladie? Parlez en!

Si j’ai plus de précisions je reviendrai vous les donner.

Répondre
Mélissa ALMANZA 9 février 2017 - 18 h 40 min

Bonjour Xavier,

Je suis ravie de vous lire. Je reçois les écrits de Santé Nature Innovation, Alternatif Bien-être.. vous êtes des mines d’Or pour moi. Je travaille dans le massage, la complémentation alimentaire (w3, ..) et le sport au travers d’un nouveau projet. Le bien-Manger, bien-Bouger, bien-Être constituent 3 piliers essentiels je pense pour se sentir bien, être en forme et en pleine santé. J ai tendance effectivement à m’orienter vers des habitudes alimentaires cétogènes ( gourmandises à part ^^), des associations alimentaires, mais n ‘ai pas forcément assez de recul sur ses bienfaits plus qu’une autre façon de s alimenter. Il existe tellement de discours différents (diététicien, naturopathe, etc etc) qu’il est difficile pour nous de faire un tri. Y a-t-il une seule vérité ? Ecouter son corps dans tous les cas et prendre le temps pour soi. Je lis, fouine, teste et me fais mes opinions de part mes expériences, je partage mes découvertes. C’est une personne qui m’a partagé votre lettre sur les huiles essentielles et les animaux. Je l’en remercie et vous remercie. Vous semblez engagé et généreux dans votre démarche c’est appréciable. A bientôt Xavier.
Mélissa

Répondre
lecourt patrick 27 janvier 2017 - 10 h 51 min

Bonjour
je me suis inscrit hier sur votre site pour recevoir votre newletter,aujourd’hui déjà un article qui me concerne! maladie de Parkinson tout en sachant que pour moi il s’agit du syndrome des jambes sans repos qui apparemment est lié à Parkinson ainsi q’un petit tremblement à la main droite,diagnostiqué par un neurologue ,suivi d’un traitement
ADARTREL (ropinirole) que je n’ai jamais pris vu les effets indésirables .Je vais m’appliquer à suivre vos conseil,vitamines D , oméga 3,L dopa.je vous teindrais biens sur au courant.si jamais vous aviez plus d’info sur le syndrome des jambes sans repos je suis preneur.Merci.Salutations. (je suis surpris de la gratuité de tous vos conseils ?)

Répondre
STEPHANY 12 février 2017 - 10 h 24 min

Bonjour mon ami à la maladie de Parkinson depuis 2 ans il a 60 ans
Il prend de AZILLET SOPHROLOGIE ET SI N’ÉMET qui ne sont pas du tout efficase.
Vous parlez de vitamine C….du GLUTATION..CANNELLE DE CEYLAN. Ou trouvez ces remèdes naturelles et savoir les dosages. Je crois beaucoup a cette nouvelle médecine.
Comment trouver un bon Naturopathe. Nous sommes sur LYON. SVP j ai vraiment besoin de réponses, de votre aide.
J ai déjà envoyé message ya quelques mois resté sans réponse malheureusement.

Répondre
bardot 23 janvier 2017 - 13 h 32 min

Bonjour
Merci de votre lettre et pourtant Dieu sait si je suis inscrite sur plusieurs sites de médecines naturelles!!! Pour quelles raisons la vôtre m’intéresse plus que les autres? Tout simplement car vous ne faîtes pas de rétention d’information. Vous communiquez votre savoir et donnez directement les « produits » et leur posologie. C’est la raison pour laquelle je vous félicite vivement et vous remercie aussi. Il faut savoir qu’une personne atteinte, comme moi, d’une maladie (de Parkinson) qui désire se soigner par des méthodes naturelles dépense beaucoup, beaucoup d’argent!!! Cette personne consultera plusieurs thérapeutes, bons ou mauvais, mais elle paiera sa consultation (environ de 50 à 60 €) et aussi les traitements allant avec, les abonnements aux revues etc. Tout cela n’est pas remboursé et pèse lourd sur un budget!! Alors je vous remercie de ne pas vous servir de vos connaissances pour divulguer, ou mettre l’eau à la bouche juste ce qu’il faut d’info pour obliger quelque part le malade à en passer par là pour obtenir les renseignements.
OUI je suis pour les médecines naturelles, j’y CROIS et je suis ulcérée de voir les médecins, gouvernement entrer dans le jeu des laboratoires, véritables pourritures de notre société, seulement et uniquement intéressés non pas à soigner les malades mais à gagner de l’argent sur le dos des malades!!! Comme dans toute fable la comédie ne durera pas! les malades n’ayant plus rien à perdre mettent en place leur survie. Mais en attendant la cause même de ces maladies continue et nous sommes en train de fabriquer des générations entières de malades jeunes!!! comment notre service de santé va pouvoir les soigner? les indemniser? leur verser une pension d’invalidité? nous sommes en train de mettre en place des milliers de miséreux !!!
Pour en revenir à la maladie de Parkinson, en analysant ce que je lis, ce que j’ai vécu il y a une piste très sérieuse qui a mon avis est peut-être la piste!!! les antibiotiques détruisant les intestins, les métaux lourds (air – eau) sont suffisants pour créer cette maladie. Les intestins dont la paroie devient poreuse laissent passer dans le sang toute la pollution – les métaux lourds vont s’y engouffrer, vont se loger dans toutes les cachettes du corps humain, vont migrer vers le cerveau et détruire, détruire, détruire, chaque jour. C’est une auto-destruction et personne n’en parle. Les chercheurs ne sont pas écoutés, n’ont pas les moyens, à force de trop de protectionnisme même si vous êtes volontaire pour servir de cobaye ce n’est pas possible!!! la France vieillit mal, très mal! nous avons de grandes, belles personnes et nous les baillonnons chaque jour davantage!! Il faut que les malades réagissent et il faut que leur entourage les aident à se battre car ils ont la force que le malade n’a plus!
Alors merci à vous tous!
J’ai rencontré un nombre incroyable de spécialistes en neurologie, en cabinet comme en hôpital. Comme je vous plains Messieurs, Mesdames, comme vous me semblez pitoyables drapés dans vos blouses blanches et votre manque d’ouverture, de recherche, d’intérêt, d’empathie! Ne comptons pas sur eux pour nous soigner, expérimentons les plantes et autres, mangeons sainement, que risquons nous? La guérison est dans la tête et alors? le but de tous les malades est de guérir !! La médecine d’un air méprisant rit de nous et bien prouvons lui que nous rions d’elle en retrouvant notre santé!!!

Répondre
BERTHOUMIEU 18 janvier 2017 - 17 h 41 min

je suis traitée depuis 1 an pour un PARKINSON avec 1 comprimé par jour d’AZILECT , mais je peux vous assurer que depuis que je pratique la marche 8 à 10kms par jour et 3 heures de danses de salon tous les dimanche je vais beaucoup mieux… moins de perte d’équilibre et surtout j’ai récupéré pratiquement totalement la mobilité de ma jambe droite…que je trainais…
Alors BOUGEZ…

Répondre
jACQUELINE JIMES 16 janvier 2017 - 16 h 05 min

Je suis tout à fait d’accord pour l’utilisation de remèdes à base de plantes naturelles. Concernant Parkinson, je ne peux rien en dire n’ayant personne dans mon entourage ayant cette maladie. Mais je suis persuadée qu’utiliser les plantes est un bienfait qu’il faut absolument remettre au gout du jour.

Répondre
jacques 16 janvier 2017 - 10 h 46 min

il n’y a pas que la nourriture et l’auto-médication qui ne peut que mieux fonctionner sur sa personne. Les produits cosmétiques sont malheureusement de la partie pour nous intoxiquer, peut-être même plus rapidement que cela n’y parait…Avez-vous déjà lu la composition du savon, d’une crème, d’une pommade ou d’un masque? La moitié des composants ne devrait jamais figurer sur nos produits de « beauté »… Réfléchissons-y tous.
Merci pour ces mots d’espoir sur les maladies qui dominent le monde

Répondre
Henry Marianne 14 janvier 2017 - 17 h 53 min

Bonjour,
Cela fait dix ans que je me suis totalement, tournée vers les thérapies naturelles. J’ai débuté après un grand raz le bol d’être toujours malade et fatiguée, pour ne pas dire de plus en plus souvent malade… À 45 ans j’avais l’impression d’en avoir 80. Bronchites à répétition, douleurs dans toutes mes articulations… et surtout une fatigue chronique très handicapante. Mon médecin me prescrivait des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des arrêts maladie à tours de bras, me laissant encore plus mal à chaque fois. Pourtant depuis très longtemps, instinctivement j’avais une grande méfiance à l’égard des médicaments allopathiques, mais je ne savais pas vers qui me tourner. C’est dans un premier temps grâce à un herboriste vraiment extraordinaire sur Nice que j’ai enfin pu entrevoir le bout du tunnel. Puis j’ai découvert d’autres forme de thérapies telle que l’EFT, le décodage biologique, l’homéopathie,… Et surtout j’ai revu et corrigé mon alimentation. Il y a plus de trente ans déjà j’ai mis un orteil dans le bio, depuis dix ans c’est une immersion totale, je ne mange plus que bio et je m’intéresse à ce qu’est une alimentation équilibrée et à ce qu’apportent certains « alicaments ». Et depuis dix ans aussi, plus un seul médicament allopathique dans mon armoire de pharmacie (pas même une aspirine ou paracétamol)… Et je me porte beaucoup mieux, les rhumes ne font que passer (et bien souvent je les vois passer au loin car je n’en attrape presque plus!).
Bravo donc pour votre projet, je suis convaincue qu’une mauvaise santé est le signe d’un déséquilibre dans notre vie et un appel à un rééquilibrage, que ce soit nutritionnel, émotionnel, ou autre.
Merci d’être là pour nous aider à redécouvrir ce que nous aurions toujours dû savoir.

Répondre
Durand Gilbertine 13 janvier 2017 - 12 h 18 min

Ici Gilbertine Durand à propos du Projet Santé Corps Esprit.

Je tenais à vous remercier et de vous tenir informé de ce projet. et je suis convaincu qu’il m’apportera quelque chose.

Il est même possible qu’il change ma vie. Ou, au minimum, change quelque chose dans ma vie.

Ce projet me semble bien avancé… Pour qu’il corresponde au mieux à mes besoins, dans ma vie : il faudrait qu’il soit totalement GRATUIT ou pris en charge par la sécurité sociale.

Avez vous pensé à faire des récherches sur l’énurésie,
c’est une maladie lourde, incurable, dont on comprend mal les causes et le mécanisme.

Répondre
Guy 11 janvier 2017 - 20 h 19 min

J’ai 71 ans, opéré il y a 1 an et demi d’un cancer du colon, par contre les suites ont été au-dessus de mes espérances. Ayant entendu parler du graviola, j’ai renoncé à la chimio de confort qui était proposée et aux derniers contrôles tout est absolument négatif. Je fais donc un traitement régulier de 3 semaines tous les 6 mois. Je mes suis aussi débarrassée de mes verrues grâce à une petite fleur jaune, plante sauvage qu’on trouve dans tous les jardins mais dont j’ai oublié le nom dont on retire le suc orange des tiges qu’on applique sur le mal. Voilà un peu quelques expériences personnelles, je fais le moins possible appel aux médicaments chimiques.

Répondre
Collin Bernard 6 janvier 2017 - 22 h 13 min

Je parlais de mon livre « PARKINSON EN LIBERTE-VIVRE SES REVRES »Il sortira dans le courant 2017-avec CD POUR LES EientôtX.-je ppense également créer un site WEB »PARKINSON EN LIBERTE »consacre totalement au Parkinson .
je vous informerai dans SANTE CORPS ESPRIT de la sortie du livre qui devrait être traduit en Neerlandais,allemand,anglais et Espagnol
A Bientôt Bernou

Répondre
Girardet Alain 6 janvier 2017 - 13 h 37 min

Bonjour,que de bonnes méthodes à lire et appliquer avec les produits naturels.Ai 80ans3/4! avec un gros problème de prostate et envisage le pire;une opération!!apres plusieurs operations:prothèse du genou droit, de la cheville gauche,à cœur ouvert(valve mitrale),des yeux,de la main!ça suffit!!!Que pouvez-vous me proposer?suis impatient de vous lire..Cordialement A.Girardet

Répondre
Girardet Alain 6 janvier 2017 - 13 h 25 min

Que de bonnes méthodes à lire et appliquer avec les produits naturels!tous ces témoignages me rassurent…J’ai 80ans3/4!! et ai un gros problème avec ma prostate et helas envisage le pire:operation!!!!Apres plusieurs operations:prothèses du genou droit,de la cheville gauche,du cœur(valve mitral),des yeux,de la main…ça suffit!.que me conseillez-vous ??suis impatient de vous lire!!Cordialement A.Girardet

Répondre
andréo 4 janvier 2017 - 19 h 46 min

Un bon connaisseur en acupuncture pourrait faire aussi des miracles concernant la maladie de Parkinson …
Manger du porc en prévention…
L’acupuncture en prévention….
Pour tout cela il faudrait orienter des recherches
A bientôt

Répondre
gille 2 janvier 2017 - 16 h 14 min

oui les méthode naturel sont l’avenir car il y en a mars que les laboratoires nous empoisonne rien que pour ce faire du frics sur notre dos . Je suis très intéréssé par celle-ci car j’ai des problème de sante , mais l’absortion de medicament ne m’interesse plus car elle deregle l’organisme et bien souvent vous declenche d’autre problèmes patologique

Répondre
Arlet 28 décembre 2016 - 16 h 02 min

Pour une dépression, mon médecin m’a prescrit du. Millepertuis, sachant que je ne supportais pas l’allopathie,
Tout mes symptômes disparurent petit à petit, c’est génial.
Oui Dame Nature à tout prévu. Nous avons tout sous la main.

Répondre
Coreta yah 28 décembre 2016 - 11 h 27 min

Bonjour,
pour moi tout ce trouve dans la nature. A travers les plantes ( racines ou feuilles ), l’eau des roches le mystère du bien être nous souffre un message d’espoir et de suivi.

Cordialement

Répondre
SOME Bruno Jean 26 décembre 2016 - 19 h 20 min

Les médicaments pharmaceutiques viennent pour la plupart de la nature (plantes, roches,..). Donc les remèdes naturels peuvent soigner même mieux certaines maladies que les produits chimiques élaborés dans les laboratoires pharmaceutiques. Ce ne serait donc pas honnête sur le plan intellectuel de traiter systématiquement avec mépris les remèdes naturels s’ils ont fait leur preuve d’efficacité.

Répondre
CLAUDINE 24 décembre 2016 - 17 h 18 min

Bonjour
Je suis épileptique et aussi atteinte de fibromyalgie .
Je dois donc prendre un double traitement assez lourd.
Pour l’epilepsie depuis 1977 et la fibromyalgie depuis janvier 2016.
Je suis quelquefois dans les vappes sachant que j’ai 130 kms à faire pour aller travailler.
J’ai beaucoup de nuits blanches à cause de mes douleurs.
C’est très pénible, j’ai 51 ans !
Que me conseillez vous ?
Merci

Répondre
sacleux chantal 24 décembre 2016 - 13 h 59 min

J a
s problèmes de colopathie depuis des années
j ai pris du curcuma et je me sens bien plus de douleurs dans le ventre . Je le recommande vivement
l homéopathie est vraiment un tres bon
les médicaments produits chimiques ne sont a utiliser
dans les cas extrêmes
si le reste n a pas agit

Répondre
FRUMHOLZ 19 décembre 2016 - 9 h 16 min

Sans oublier le Qi Gong !

Répondre
Jean claude Fossat 16 décembre 2016 - 13 h 05 min

Je suis pour utiliser les produits naturels ,j’évite tout ce qui provient de l’industrie pharmaceutique . Même si je ne suis pas remboursé.
Bravo pour votre démarche qui correspond à une véritable demande.

Répondre
Odile 15 décembre 2016 - 2 h 07 min

Merci pour votre initiative, le monde en a bien besoin ! J’ai connu un Parkinsonnien de 73 ans, suivi par la médecine officielle depuis plusieurs années et dont l’état continuait à se dégrader. Tremblottant, il ne pouvait plus s’habiller seul, ni couper sa viande, ni écrire : si la première lettre était à peu près tracée, la deuxième devenait un trait. Un jour, sa femme a découvert une gamme d’aliments naturels basés sur l’Energétique Chinoise : un ensemble de produits constitués uniquement d’aliments entiers, complets, séchés à basse température … une quarantaine de plantes différentes pour nourrir les cinq systèmes d’organes (Médecine Traditionnelle Chinoise), nourrir les cellules avec un mélange de plantes à base de soja, une infusion pour renforcer les organes d’élimination, … Le couple s’est mis à compléter régulièrement son alimentation avec cet ensemble strictement alimentaire et à donner le mélange nourrissant au vieux chien qui s’est transformé à vue d’oeil. Le parkinsonnien voyait son spécialiste tous les quatre mois pour faire le bilan et renouveler l’ordonnance. Après des mois de consommation régulière, il a commencé à se sentir mieux. Il a décidé de réduire un peu son traitement : tout allait bien, réduire un peu plus, tout allait bien, réduire un peu plus, aîe ! vite, il est remonté un peu. Allant mieux, il a recommencé à réduire un peu le traitement, à remonter quand cela allait moins bien, puis à diminuer à nouveau. A la visite suivante, le médecin lui a annoncé que le traitement médical qu’il lui avait prescrit donnait de très bons résultats et que donc, il allait pouvoir diminuer les doses. « Vous étiez jusqu’ici à 36 unités, je vais vous passer à 30 pour les quatre mois à venir. » « Mais, Docteur, je suis déjà à 24. » Après deux ans de consommation, il pouvait s’habiller pratiquement seul, couper sa viande, réécrire, … Un jour, il nous a dit : Regardez et il s’est maintenu debout, les deux bras à l’horizontale, parfaitement immobile pendant une longue minute. A la fin des conférences, il a pris l’habitude de faire comme nous : empiler trois ou quatre chaises, puis porter la pile au fond de la salle. Il avait 75 ans, était toujours suivi par son médecin, tout en continuant à consommer ces merveilleux aliments.
Autre exemple : une dame à peu près du même âge qui s’entend dire par l’ophtalmo qu’elle a une forme de DMLA particulièrement grave et qu’elle sera bientôt complètement aveugle. Combien de temps ? Difficile à dire, six mois à deux ans. Panique ! Je lui fournis la petite algue orange venue de Suède (haelatoccocus pluvialis), pas seulement la molécule d’asthaxanthine extraite de l’algue, mais l’algue entière, séchée à froid pour bénéficier de la synergie. Trois jours après, elle me téléphone : j’avais une paupière qui vibrait en permanence, c’était l’horreur ! Pénible, horripilant, … ma paupière est redevenue fixe. Depuis, elle n’a plus jamais vibré. Quinze mois après, elle est arrivée chez moi en m’annonçant fièrement : mes lignes horizontales ne descendent plus.Aujourd’hui, sa DMLA n’est plus qu’un mauvais souvenir et elle est toute contente de rappeler qu’elle n’a pas changé de lunettes depuis cinq ans alors qu’elle en changeait tous les deux ans.
Conclusion : Deux exemples qui montrent l’intérêt de consommer une grande variétésd’aliments entiers, sains, non transformés par l’homme pour apporter à notre corps tous les éléments qui lui permettront de se maintenir en bonne santé, voire même de réparer des déficiences dues à des erreurs de vie.

Répondre
FRANCOISE PATRY 4 décembre 2016 - 20 h 45 min

dans la revue Santé Corps Esprit n°5 il est question pour soigner le Parkinson de la L-Tyrosine. j’en ai parlé à mon neurologue qui m’a répondu: « si ça marchait ça se saurait! »……
j’aimerais bien essayer mais je n’ai pas envie de faire de l’auto-medication. Si vous pouviez m’indiquer le nom d’un médecin capable de me guider je vous serais très reconnaissante.
D’avance merci.Je ne manquerai pas de vous tenir informé. F.P.

Répondre
Crow 91 26 novembre 2016 - 18 h 37 min

J’essaye de vivre sans les medicaments, mais cela n’est pas toujours facile !
La nature est pour moi très importante et la medecine naturelle l’est également et je lui fais plus confiance…

Répondre
Christine MELLET 20 novembre 2016 - 11 h 17 min

Pour ma part, je souffrais depuis des années de crises de toux, jour et nuit et aucun médecin me trouvait l’origine (du coup je ne voyais plus aucun médecin depuis 6 ans !) et après une crise d’asthme aiguë (résultat d’un rhume carabiné) j’ai été évacuée à l’hôpital où on m’a « soigné » pendant 3 jours sans que ma toux et respiration aillent mieux. J’ai insisté à rentrer chez moi. Mon fils, propriétaire d’un magasin bio et adepte de soins naturels m’a dit de supprimer tous les produits laitiers et à base de céréales. Depuis (avril 2016) je vais très bien et n’ai pas eu de crises d’asthme cet été malgré la chaleur et les pollen, pollutions diverses etc.
Par ailleurs je souffrais de plus en plus d’une hanche (j’ai 70 ans) au point d’avoir du mal à marcher, impression que ma jambe ne me tenait pas etc. J’envisageais déjà une prothèse de la hanche, malgré moi. Depuis 3 mois je prend 15 gouttes d’extrait de feuilles/bourgeons de cassis chaque matin et voilà !!! je ne souffre presque plus de cette hanche, je peux à nouveau promener mon chien sans mal et ai retrouvé de la souplesse.
Oui, je suis très favorable aux « remèdes » naturelles ou façons de se nourrir qui m’ont, pour l’instant, été salutaires.

Répondre
Lucie 17 novembre 2016 - 20 h 38 min

Je crois au naturel. Je me dis que notre corps, l’exercice la bonne nourriture et les plantes sont ici pour que combinées ensemble nous garder en santé. Le chimique ne fait selon moi que rajouter une autre maladie qui sera guérie par du chimique etc etc et ce, pour les profits(énormes) des industries pharmaceutiques. Je tenterais le naturel avant toute chose c,est certain. J’ai un voisin qui a le parkinson un gros mangeur de viande rouge qui, nourri par les pesticides si on y pense ne fait qu’ajouter les risques.

Répondre
Annick 17 novembre 2016 - 9 h 39 min

Intéressant et sans aucune naïveté. Je partage complètement dans la mesure où déjà, je ne supporte aucun médicament pour me soigner, donc je suis toujours en recherche de remèdes naturels. Une amie à la sclérose en plaques, si vous avez quelques solutions, je suis preneuse.

Répondre
Ganster 13 novembre 2016 - 23 h 41 min

Désolé des fautes en me relisant je me suis rendu compte de mes incohérences grammaticales ??

Répondre
Ganster 13 novembre 2016 - 23 h 39 min

Bonsoir Xavier.

Très très intéressant. Vous n’êtes pas naïfs ce sont les personnes non ouvertes qui ne jugent que par la science qui le sont. Je suis d’accord sur énormément de choses et je suis pour la naturalisé des plantes. Continuez c’est très admirable.
En revanche pour vous répondre en tout honnêteté, je pense que tout est psychologique. Un mal être personnelle et j’irai plus loin , j’ai la conviction qu’il faut vouloir se guerir pour guerir. Baisser les bras et mortel, l’espoir est vital. Je m’explique. On vit dans un cercle vicieux que peu comprennent malheureusement. On est pas bien donc on se morfond et tout s’écroule autour de nous, à coup sûr le déclenchement d’une maladie provient d’un rabaissement moral, d’une anxiété énorme. Alors beaucoup baissent les bras et s’obstinent à croire que c’est leur destiné. FAUX ! Je ne crois pas au fait que l’on a une vie tout tracée mais au fait que le destin se modifient en fonction des décisions que l’on entreprend. Voilà. Dire à quelqu’un qui est malade qu’il ne l’est plus, voilà le secret et vous verrez , même pas un mois après ils ne seront plus malade. C’est tout bête mais il faut être ouverts pour le croire. Tout est psychologique. Mais j’approuve totalement ce que vous faites. Car en prenant ces médicaments , l’espoir renaît et donc la guérison est proche.
Bonne lecture
Des l’impatience du une réponse de votre part. Je vous apporte tout mon soutien. Tellement dommage que l’argent ne suit pas ma route, je vous aurez volontiers aider pour votre projet.
Lauryn Ganster

Répondre
Jacques 13 novembre 2016 - 18 h 58 min

Il y a aussi « STELIOR  » en Suisse ( recherche des metaux lourds ) avec des analyses poussées

Répondre
Jacques 13 novembre 2016 - 18 h 55 min

Je n’ai pas lu tous les commentaires et je risque donc de répéter ce qui a déjà été dit
Lire le livre de Norman Doidge  » Guérir grâce a la neuroplasticité » Il y a 100 pages sur l’histoire de Peppers qui avec la marche a supprimé tous les symptomes du Parkinson sans médicaments A LIRE IMPERATIVEMENT
J’ai un ami qui prends tous les jours 2 gouttes d’huile essentielles de cannelle du ceylan dans du miel ( trés amer) et qui a trouvé de bonnes améliorations ( il fait de la gym tous les jours aussi . Il va reduire a une goutte par jour car il devient hyperactif
Il y a encore  » Institut Paracelse  » chercher sur google
Le Dr Alain Scoohy soigne avec des vitamines et une démarche spirituelle

Répondre
Alice 12 novembre 2016 - 18 h 16 min

Formidable envie de trouver mon bonheur naturellement.En 2009 une depression mageur c,est invitee sournoisememt dans mon esprit,je tente deseperement de diminuer voir supprimer mon traitement medical,sans succes un effet rebond s,invite a chaque tentative .Que faire pour avoir envie d,avoir envie.Une question qui reste sans reponse pour moi,et pourtant je veux quitter cette bequille qui m,apporte trop d,effet indesirable.J,ai vraiment besion de faire aboutir cette demarche choisie afin de ne pas m,empoisonner jusqu,a la fin de ma vie .Alice

Répondre
Horak 10 novembre 2016 - 17 h 58 min

bonsoir j’ai vu un commentaire sur une dame qui prenait du pariet 20mg en prenant moi même depuis des années et souffrant de reflux gastro œsophagien,j’aimerai savoir si il existe une méthode naturelle efficace qui soulage les douleurs et remontées acides.

cordialement pierre

Répondre
brigitte 9 novembre 2016 - 16 h 40 min

Bonjour,
je viens de vous lire. J’essaie à ce jour de prendre de moins en moins de médicaments et de me tourner de plus en plus vers des produits naturels.
Et je suis très intéressée par « santé corps esprit »

Répondre
Damlencourt 9 novembre 2016 - 16 h 39 min

Bonjour,
je viens de vous lire. J’essaie à ce jour de prendre de moins en moins de médicaments et de me tourner de plus en plus vers des produits naturels.
Et je suis très intéressée par « santé corps esprit »

Répondre
David 8 novembre 2016 - 0 h 45 min

Une nouvelle ère se dessine et effectivement les mèdecines dites « douces », même si ce n’est pas le bon terme, sont enfin reconnues au fur et à mesure que la mèdecine traditionnelle montre ses limites.
Vous avez tous mes encouragements et mes félicitations les plus sincères pour continuer de plus belle, ainsi la vie sera aussi plus belle.
Cordialement,

Répondre
Vivre Librement 4 novembre 2016 - 10 h 45 min

« La Nature connaît le grand Secret et sourit. »
Victor Hugo

Répondre
guelfucci 30 octobre 2016 - 10 h 50 min

J ai appris que je suis atteinte d’un Parkinson il y a deux ans. Après avoir lu les conseils du Professeur Joyeux et les votre je ne me sens plus isolée. le neurologue qui « me soigne » ne voit pas la forêt, il compte les arbres ! Il ne m a jamais demandé comment je me sens mais toujours « si je supporte son traitement »,.!… j’ai commencé l’alimentation du Docteur Seignalet il y a dix jours et je me sens mieux. Merci à vous tous qui vous êtes mobilisés et avez le courage de travailler à contre courant des labos-escrocs merci merci . Les effets secondaires de Neupro en 6 mlg ont été redoutables, je voyais des Pierrots dans le jardin comme à Venise et une personne assise dans ma chambre !. Je ne tremble pas , j’en profite pour défoncer mon jardin, …Merci a vous qui vous battez a contre courant des labos-escros. Merci

Répondre
COLLOT Agathe 28 octobre 2016 - 20 h 36 min

Bonjour,

Diagnostiquée atteinte de la maladie de Parkinson depuis +
d’un an, mon traitement actuel se compose essentiellement de TRIVASTAL 50 mg (3 comprimés/jour)
actuellement je souffre de douleurs dans les épaules, de
pertes d’équilibres et d’insomnies importantes, je souhaiterais prendre en parallèle des patchs de guthation et des compléments naturels, où trouver ces compléments ? quelle dose prendre , pouvez-vous m’aider ? Surtout poursuivez votre action qui donne tant d’espoir aux malades – MERCI

Répondre
Jacques 13 novembre 2016 - 19 h 05 min

Du glutathion en patchs chez LifeWave je pense mais ç’est cher

Répondre
FAYET Maryse 27 octobre 2016 - 21 h 40 min

Bonjour,
Je suis atteinte de la maladie de PARKINSON, diagnostiquée depuis 2011, je suis traitée avec STALEVO ET REQUIP,
je souffre de douleurs musculaires permanentes que je soulage avec des anti-inflammatoires. je n’ai pas de tremblements, mais souvent une grande fatigue et
fortes baisses de tension.
Peut-on cumuler les traitements naturels avec les médicaments ?
Merci pour votre lettre concernant cette maladie elle
redonne courage et espoir.
Cordialement

Répondre
lysiane 12 octobre 2016 - 14 h 34 min

Novembre mois sans tabac ? Quand on fume depuis des années c’est plus facile à dire qu’à faire. J’ai fumé pendant 33 ans. J’ai tenté d’arrêter plusieurs fois et puis ….. j’ai essayé l’acupuncture. J’avais 50 ans. C’était mon cadeau d’anniversaire ! J’ai 63 ans passés et voilà 13 ans que je suis libérée de cet esclavage.
Deuxième exemple, je souffre de lombalgies depuis une trentaine d’années. Finis les anti inflammatoires depuis que ma pharmacienne m’a conseillé l’harpagophytum et un ostéopathe en cas de lumbago. Je n’y croyais pas. Et bien ça marche.
Enfin j’ai testé chaque hiver les pulvérisations d’eau de mer contre les rhumes, sans oublier une orange pressée dès l’arrivée du froid. Là encore tout se passe bien.
Je pense qu’on n’a pas fini d’en apprendre sur les bienfaits des remèdes naturels et pour ma part, je n’ai pas fini de m’y intéresser.

Répondre
lebel 19 septembre 2016 - 0 h 55 min

je suis entierement de votre avis et c’est grace a des gens comme vous que je survis malgré que je sois victime de la maladie de LYME depuis 20 ans.
cependant je regrette beaucoup que cette maladie ne soit pas considérée comme aussi grave que le cancer et le sida.Ces borellioses provoquent 29 symptomes qui sont traités individuellement par nos nouveaux representants de commerce que sont devenus nos médecins?????? si j’avais suivi leurs ordonnances il y a plus de 5 ans que je serais en cendre.j’arrete là pour ne pas me retrouver en prison encore qu’a 79 ans j’y serais peut etre mieux soigné

Répondre
NORMAND CHARELS GAGNON 5 mars 2017 - 15 h 22 min

en effet lebel LES NEUROLOGUES SONT PARESSEUX ET NOUS FONT PASSER LES MEMES EXAMENS APRES MOIS

PREMIEREMENT LE NEUROS DEVRAIENT DEMANDER SI ON A CONSOMME DES STATINES CONTRE LE CHOLESTEROL

J AI AL CONVICTION QUE OLE SECTRAL QUE J AI PRIS DEPUIS PLUS D E30 AS EST LA CAUSE DIRECTE DE MON
PARKINSON DIAGNOSTQUE QA 78 ANS J AI PA RLA SUITE ARRETER CETT E SALETE DE SECTRAL ET J AI RETROUVER CEERTAINS MOUVEMENT COMME LA ANGE A AL BRASSE QU E JE NE POIUVAIS PLUS PRATIQUER AVANT

MAINTENANT JA I 85 SAN ETESPERE VIVRE JUSQU A 100 ANS E TPLEIN DE PROJETS A FAIRE

BON VENT

NROMAND

Répondre
Yvonne M 13 septembre 2016 - 12 h 49 min

Bonjour, un grand merci pour cet article des plus intéressants, tout comme l’ensemble de votre travail. Bien sûr que les plantes ont le pouvoir de nous guérir et de nous donner la « pêche »!
Atteinte moi même de la maladie de Parkinson -une forme assez légère qui m’a été diagnostiquée en 2011- , je suis à la recherche de méthodes naturelles qui pourraient remplacer mon traitement actuel. J’habite en Guadeloupe et pour ce qui est de la vitamine D, je ne souffre d’aucune carrence de ce côté là. Je pratique du sport, bien qu’ un vilain accident en 2014, me prive de mon sport préféré, le kayak. En revanche, je me suis mise avec beaucoup d’assiduité à la pétanque pour lutter contre l’akynésie du bras droit. Très efficace, même si qqfois le bras ne fait pas ce que mon cerveau lui commande!!!!!!!!
Reste le pois mascate dont j’avais déjà entendu parler, mais sans grande precision. Je vais m’y mettre sans plus attendre, en espérant pouvoir le substituer progressivement à mon traitement chimique aux effets secondaires détestables…
Ceci étant, je tiens à remercier la Professeure du CHU de Pointe à Pitre qui me suit pour son côté humain, sa simplicité, sa compétence, bien sûr et sa façon de se montrer très proche du ou de la patiente qu’elle a en face d’elle! Et d’ailleurs, elle laisse également son empreinte surll’ensemble du personnel -assistante, secrétaire….-qui est des plus agréables! Merci à elles toutes!

J’espère que dans qqs mois je pourrai apporter un autre témoignage qui viendra confirmer vos dires et qui ne pourra être qu’un encouragement pour tous ceux qui ne croient pas aux vertus des plantes. D’ailleurs, au moment où je vous écris, je prends mon petit déjeuner avec comme boisson du thé vert +morenga, cannelle, gingembre, curcuma, sauge, girofle… bref, vojs l’avez compris, un coktail de plantes et racines qui donnent la forme et préviennent de bien des maladies!
Et maintenant que j’ai fini, je vais aller marcher sur la plage de Trois Rivières!

En vous souhaitant une bonne journée et en vous remerciant pour vos publications!

Yvonne

Répondre
Karolina 8 septembre 2016 - 10 h 16 min

Bonjour,
Je trouve cette article très bien! Moi même étant guérie d’infertilité et du syndrome d’intestin irritable sévère par l’alimentation vivante et les méthode naturelles, je suis aujourd’hui thérapeute holistique et j’accompagne les gens sur le chemin de changement alimentaire. J’ai vu les gens guérir de pire maladies: cancers au stade très avancé, les allergies graves, les maladies psychiques, et plein d’autres… Oui, les changement holistiques dans la vie (corps et émotions…) peuvent guérir presque tout… et les produits naturels sont extrêmement puissants. Je le voie, je le sais! Le pouvoir est en vous!
PS: Je suis enceinte de joli bébé qui va très bien! ça fonctionne!
Chaleureusement
Karolina (Alchimie d’Eveil)

Répondre
Aubry Danielle 5 septembre 2016 - 14 h 36 min

depuis longtemps j ai recours aux médecines douces et dans l ensemble je m en trouve bien et je suis convaincu qu elles sont efficaces et sans tous les dangers de la médecine traditionnelles, vos façons de procéder me reviennent de différents côtés, merci pour votre travail. J ‘ai 3 nièces qui sont atteintes de la chorée d’Huttington et il n y a pas pour l instant de traitement, les médecines sont un espoir.

Répondre
Odile Meunier 30 août 2016 - 12 h 46 min

Pour ma part, ce qui m’interpelle c’est la raison pour laquelle notre ministère de santé et nos dirigeants en général refuse ces solutions naturelles EFFICACES… lobbying pharmaceutique, enjeu de pouvoir et d’argents pour un maintien inéluctable de notre pays dépendant des médicaments chimiques. Notre santé est un enjeu financier et il n’y a pas de vrai politiques publiques pour aller « mieux »… Gardons espoir par vos actions, vos démonstrations et votre envie de vérité, pour que nos corps et esprits redeviennent LIBRES… bravo et merci

Répondre
Demba BA 29 août 2016 - 14 h 04 min

Dans ma langue maternelle ,ainsi que dans la langue la plus parlée dans mon pays(le Sénégal),le mot utilisé pour désigner arbre (ou plante) est le même utilisé pour désigner médicament (remède).
De plus il est fréquent de voir un malade que la médecine conventionnelle estime condamné, guérir grâce aux soins de nos tradipraticiens qui soignent avec des plantes facile à trouver.

Répondre
Durand Marie 20 août 2016 - 8 h 16 min

Tout cela peut m’aider… J’apprécie et vous dis « merci »…

Répondre
hassen-bey 18 août 2016 - 19 h 23 min

je suis une fan des plantes medicinales ainsi que ma grande soeur. nous sommes tres fières de vos articles et de vos remèdes naturels.moi j’ai 2 stents dans mon coeur l’un stent nu et l’autre actif et malgrés cela je doit refaire la coronanographie car il y a problème ;alors j’ai decide de prendre du curcuma avec du gingembre jespere etre mieux. merci professeur pour toutes vos recettes medicinalles naturelles.

Répondre
Céline Lemieux 9 août 2016 - 16 h 02 min

Dès mon plus jeune âge, j’ai réalisé à quel point les plantes agissaient merveilleusement pour nous soulager de tous nos bobos et maladies, car ma mère ( elle aurait 100 ans aujourd’hui si elle était encore vivante) nous soignait avec la NATURE. Je continue de suivre ses traces, car je crois à la médecine naturelle.
Quand nous absorbons des médicaments CHIMIQUES, le corps travaille pour s’en débarrasser, car il n’est pas fait pour absorber du chimique. De plus en travaillant pour s’en débarrasser, il perd de l’énergie.
Et avec le chimique, QUE D’EFFETS SECONDAIRES !

Répondre
Rosita 28 juillet 2016 - 12 h 24 min

Tout à fait convaincue du bienfait des plantes et autres traitements équivalents. IL y a quelques temps, j’avais une amie qui toussait de façon très inquiétante. Après 2 tentatives de prise d’antibiotiques, le résultat s’avérait complètement décevant car rien ne changeait. Puis, le médecin s’est enfin résolu à lui ordonner un traitement homéopathique. Cela parait incroyable, mais 24 H plus tard la toux avait presque disparu et pourtant elle était d’une intensité inquiétante.

Répondre
Réjean 17 juillet 2016 - 5 h 37 min

Les nombreux bienfaits des médecines alternatives devraient etre connu du grand public.
Non seulement préventif mais aussi traitent la cause et non le symptome cela la plupart du temps sans aucun effet secondaire. Bravo pour les infos sur le Parkinson.
Merci pour vos infos.

Répondre
MARIE-LOU MESNIER 15 juillet 2016 - 21 h 16 min

Je souhaite de tout coeur obtenir de votre part des conseils, traitements , concernant la maladie d’Alzheimer et la SEP dont je suis atteinte. Les médicaments prescrits par mon neurologue m’ont « démolie » et je les ai abandonnés. J’ai été très intéressée par votre lettre sur la maladie de Parkinson que je vais transmettre à une Amie atteinte de cette maladie. Un grand merci au Professeur JJOYEUX et à vous Monsieur BAZIN. bonne continuation!

Répondre
Darbin Thérèse 8 juillet 2016 - 17 h 44 min

C’est avec intérêt que je lis les informations que vous transmettez.
J’utilise depuis assez longtemps les huiles essentielles, les fleurs de Bach, la propolis… le yoga, la méditation, accompagnée par de légers sourires moqueurs de mon entourage.
Merci de souligner l’interaction constante entre le corps et l’esprit. Merci pour votre enthousiasme.

Répondre
Labrosse 29 juin 2016 - 12 h 14 min

Mon mari a 57 ans depuis. 2ans il a la maladie de Parkinson il va pas trop mal fatigue oui mais il travaille il marche de son travail à sa voiture 1heure des qu il peut il fait c est trois heures de vélo trois fois par semaine de gym super je pense tant qu il fera du sport ça ira j espère que l on va vite trouver quelques choses on pourra arrêter ces médicaments de merde et que la médecine naturelle soit la pour nous heureusement qu il y a des gens comme vous merci

Répondre
guy chalverat 26 juin 2016 - 19 h 32 min

vos idées et conseils vont dans le bon sens.mais le hic c’est qu’il faut expérimenter sur soi les bienfaits des méthodes naturelles. prothèse du genou droit 70% de succès je refuse la prothèse genou gauche je continue à bouger jardin ballade mais fini les 4000 et marathon acupuncture dmso huile essentielle méditation ho’oponopono etc…
1935

Répondre
François TROJANI 5 août 2019 - 8 h 52 min

le curcuma n’est vraiment efficace, tout comme la vitamine c, que sous formes liposomales.
Tout est bien, mais sans de l’eau très pure bue tout les jours, (70.000 Homs), pas d »assimilation valable.
Quel que soit le remède, il se doit pour être assimilé, d’être hydrolysé…
A+

Répondre
Gilles 18 juin 2016 - 17 h 19 min

On ne peut se procurer le pois Mascate au Canada, est ce que vous connaissez une façon d’en trouver ? Merci, Gilles

Répondre
Turpin Pierre 12 juin 2016 - 19 h 24 min

À mon avis, les médecines alternatives sont très efficaces. Merci pour cette initiative qui rend accessible le partage de la connaissance à celles et ceux qui sont dans cette démarche de chercheurs…
MERCI ,MERCI ET ENCORE MERCI A VOUS.
Pierre

Répondre
Marjolaine Caron 11 juin 2016 - 0 h 14 min

Je souffre d’une autre maladie dégénérative, c’est l’AMS atrophie multi système. Je me demande ce que je pourrais prendre comme aliment naturel qui pourrait m’aider dans mes déplacements. Mes jambes sont de plus en plus raides, mais je marche encore. J’ai 63 ans et j’avais 57 ans quand mon manque équilibre a commencé. Que faire?
Une réponse serait appréciée. Merci.

Répondre
Annie 3 juin 2016 - 15 h 38 min

Pourriez-vous, à l’avenir, donner des informations sur la MIGRAINE que je traîne comme un boulet depuis plus de 30 ans.
A raison de 10 à 13 « Triptans » par mois, j’ai peur des effets secondaires, même différés ! Sans grand recul, personne ne peut prédire les dommages générés par ces médicaments, à fortiori pris à hautes doses… Certes le « handicap » de la migraine ne se voit pas mais il est très invalidant.
Je vous en remercie par avance. Merci également de ne pas indiquer mon nom de famille, mais uniquement mon prénom.

Répondre
christiane Delanchy 2 juin 2016 - 19 h 02 min

Merci Professeur JOYEUX et monsieur Xavier BAZIN, j’ai une grande admiration pour vous je suis très contente de vos précieux conseils, je surmonte grâce à vous d’une maladie rare. un grand bravo

Répondre
missiaem 2 juin 2016 - 11 h 15 min

FINI les antibio, antiinflam. cortisonne, etc… je ne veux plus rien que la nature si bien pourvue. Merci de me remonter le moral pour parkinson, si pénible à vivre. Ce matin je suis devenue la petite souris qui a avalée la cannelle ! On m’avait préconisé un traitement anti parkinson, quand j’ai lu les effets secondaires j’ai téléphoné au médecin pour lui annoncer mon refus de ce  » traitement » aux effets désastreux. Je refuse de devenir un zombi!

Répondre
SANDRA 30 mai 2016 - 21 h 42 min

Merci pour cette initiative qui rend accessible le partage de la connaissance à celles et ceux qui sont dans cette démarche de chercheurs… c’est très intéressant! J’ai soigné ma rosacée avec du vinaigre de cidre et après séchage, application d’aléo vera 99%! Ça a très bien marché sur moi et a disparu en quelques jours! Après, cette expérience une 1ere fois, lorsqu’on sent que cela revient, on fonctionne en prévention. De même, j’ai évité la douleur du bouton d’herpés en appliquant des compresses de silicium organique G5 Loic Ribault matin et soir sur le bouton! Plus de douleur et le bouton parti après 3 jours sans faire de cicatrice.

Répondre
Guy Weyrath 30 mai 2016 - 20 h 49 min

Bonjour,
après un tel lecture, on ne peut qu’être imprégné par l’importance de l’utilisation des plantes sous toutes ses formes. Nous ici à l’exploitation nous produisons des aliments en biodynamie uniquement et sans aucun pesticide ni engrais, nous estimons que l’agriculture bio devrait aller bien plus loin afin de pouvoir servir à la non prolifération des pesticides alors que l’on sait bien que des pesticides sont utilisés en agriculture biologique et pourquoi ne pas les interdire tous simplement car en biodynamie les pesticides n’existe pas et actuellement nous avons des cas concrets de personne qui s’alimente uniquement de nos produits pour lutter contre le diabète et cancer et autres maladie avec à la clef des résultats déjà significatif.
Il est grand temps que le monde se réveille et arrête de croire en la chimie qui ne fait que de créer de nouvelle maladie dans un cadre de profit pour quelques personnes alors que MARIA TREBEN et d’autres ont toujours travaillé en utilisant des plantes sous toutes ses formes avec de vrai résultat.
Je ne peux que vous encouragé à vous battre afin de défendre l’avenir de cette planète qui sont nos enfants et nos petits enfants parce que avons nous pensez un instant ce que nous leur laissons !!!!!
Guy

Répondre
ANNE 30 mai 2016 - 10 h 47 min

bj la solution a nos problème de santee c’est mère nature il suffit juste de savoir qu’elle plante pour t-elle maladie……merçi a vous ,continuer dans cette voie

Répondre
Farrugia Joelle 26 mai 2016 - 4 h 02 min

MERCI ,MERCI ET ENCORE MERCI…..ENFIN ON N’Y VIENT JE SUIS AVEC VOUS DE TOUT COEUR PUIQUE C’EST UNE MEDECINE AVEC LAQUELLE JE SUIS NEE UNE CULTURE CHEZ NOUS
JE ME CHARGE TOUS LES JOURS DE TRANSMETTRE A DES TAS DE GENS VOS MAILS QUI EN SONT ENCHANTES ET QUI PRATIQUENT ET SURTOUT QUI NE CONSOMMENT PLUS DE MEDICAMENTS
NE NOUS ABANDONNEZ PAS

Répondre
rigaud 25 mai 2016 - 9 h 44 min

bonjour quel bonheur de recevoir enfin des conseils naturels j ai une maladie coeliaque et vos conseils seront tres précieux vite je les attends et bravo pour vos engagements de longue haleine merci a bientot

Répondre
Lamock 24 mai 2016 - 20 h 30 min

Bonsoir Xavier .
Je n’ai pas l’ombre d’un doute que les médecines déclarées douces sont d’une grande efficacité dans quasi toutes les maladies . Pour ma part , je suis très intéressé par l’homéopathie qui n’a rendu des services inestimables avec des guérisons très rapides ; dans certains cas , à peine les granules fondus sous la langue et les symptômes avaient disparus . Je suis un fervent adepte des méthodes naturelles . Penser à Maria Trében qui a été une des premières à promouvoir les remèdes de la nature .
Cordialement .

Répondre
ange 23 mai 2016 - 11 h 58 min

Bonjour
Moi je suis entierment convaincu que mere terre nous offres toutes les plantes pour nous soigner naturellement
maintenant ou se renseigner pour savoir quelle plante prendre par ex une tumeur à l’uterus
merci pour votre réponse
et merci pour toutes ces informations qui peuvent aider des gens
Cordialement

Répondre
Jean-Claude 23 mai 2016 - 11 h 32 min

Bonjour. N’étant pas atteint par la maladie de Parkinson, j’ai lu votre article en diagonale! S’agissant des remèdes naturels, je suis d’avis qu’ils sont très bénéfiques à titre préventif. Lorsqu’une maladie grave est diagnostiquée, ces remèdes peuvent apporter beaucoup sur le plan du confort du malade. Pour la guérison, il faut avoir recours aux remèdes pharmaceutiques. J’ai tiré cette conclusion, lorsque ma fille a été atteinte par une leucémie. Il y a un certain temps, je l’avoue.

Répondre
Clarisse 23 mai 2016 - 1 h 05 min

Cher Xavier, tout d’abord un tres grand merci pour partager vos articles. Ayant un penchant pour les remedes naturels je n’ai evidemment pas de mal a considerer et eventuellement mettre en pratique vos conseils. Bonne continuation !

Répondre
rosine alessi 22 mai 2016 - 14 h 15 min

Bonjour
je cherche partout des informations sur le diabete

merci de votre merveilleuse initiative et de votre aide
cordialement
Rosine

Répondre
Sydney 23 mai 2016 - 9 h 32 min

bonjour Rosine ,
Connaissez-vous le « Kombucha » ?
Sydney Lebleuet à voir sur Facebook !

Répondre
Viard 22 mai 2016 - 10 h 26 min

Ma fille de 17 ans souffre du syndrome des jambes sans repos et la neurologue lui a prescrit de la dopamine ça lui ouvre l’appétit . Et à priori elle est susceptible de développer des effets secondaires assez effrayants. Quelle méthode , ingrédient naturel proposez vous pour ce trouble? Merci

Répondre
Mattei JP 22 mai 2016 - 7 h 40 min

je suis favorable a la médecine naturelle. De plus en plus de médecins, professeurs intègrent ces méthodes de soins et il était temps . Je ne peux qu’encourager ce nouvel état d’esprit et cette fronde contre le lobby des labos. J’utilise autant que faire se peut ces méthodes de soins naturels, mais c(est mon manque de connaissance qui me limite dans cette utilisation. Je suis également rarement malade, mais lorsque ça tombe c’est copieux, je souffre d’arthrose à la hanche, je me soigne comme je le peux avec des produits dits naturels, mais je ne prends aucun antiinflammatoire. si qq chose existe autre que la glucosamine, chondroïtine, je suis preneur, je vais tenter le curcuma en complément. Merci au professeur pour cette initiative

Répondre
bonne vie 21 mai 2016 - 18 h 40 min

Bonjour,
Je suis sous pariet 20mg depuis trop longtemps !!!! même si je n’aime pas prendre ce médicament comment gérer autrement ???…….. si j’arrête les douleurs reviennent avec violences……
Courage à tous ceux qui se posent des questions sur le système santé de notre siècle…..
COURAGE à ceux qui prennent positions à propos du système santé de notre siècle.
Bon santé pour tous

Répondre
DUPONT Dominique 21 mai 2016 - 8 h 38 min

Bonjour,

Je vous suis reconnaissante, ainsi qu’au Professeur Joyeux, de nous faire part de toutes vos découvertes en matière de santé.
Je partage vos convictions quant aux pouvoirs des plantes, et dans ce monde mercantile cela fait du bien de trouver des informations gratuites et des alternatives « au tout médicamenteux ».
Merci.
Cordialement.
Dominique.

Répondre
Karpa 20 mai 2016 - 21 h 31 min

Je suis un convaincu sur les effets positifs des remèdes naturels. Par contre, étant un régulier pratiquant de Yoga, je recommande de suggérer régulièrement dans tous vos conseils, la pratique de la respiration abdominale Yoguique. Elle représente la plus grosse part du bien être que les pratiquants de Yoga en retirent. Elle demande un effort au départ, car les occidentaux ne sont pas habitués à ce type de respiration, mais indispensable au bon fonctionnement de tous les organes du corps, à commencer par le cerveau, qui est le plus gros consommateur d’oxygène. Vous savez peut être que l’Inde s’est doté depuis quelques années, d’un Ministère du Yoga. Ce n’est pas anodin!…Michel.

Répondre
TAIX j pierre 19 mai 2016 - 17 h 25 min

Je partage entièrement vos convictions et suis persuadé depuis de nombreuses années que le sport était un remède bien plus efficace que bon nombre de médicaments pharmaceutique. Je suis également persuadé que le corps et l esprit étant étroitement liés doivent être traités ensemble . Vous êtes très certainement dans le vrai pour les traitements naturels qu elle que soit la maladie d ailleurs à quelques nuances prés bien sur . merci pour tout .

Répondre
RICHARD 19 mai 2016 - 17 h 17 min

Merci au Professeur JOYEUX et à vous Monsieur BAZIN pour vos lettres d’information lues avec beaucoup d’attention.
J’ai bientôt 80 ans et suis atteinte de JSR depuis l’âge de 40 ans.
L’homéopathie ne donnant plus de résultats, je suis sous REQUIP 1,25/1,50/jour depuis 2 ans.Vos conseils m’ont éclairée concernant le MUCUNA PRURIENS que je n’osais pas prendre, faute d’informations médicales ; je me soigne donc depuis 8 jours avec une préparation faite par un pharmacien dosée à 50% de MUCUNA PRURIENS et 50% de VALERIANE en EPS, 2 c.c. le soir, en essayant de réduire progressivement le REQUIP.
Je témoignerai à nouveau pour le résultat de ce traitement que j’espère positif.
Cordialement.

Répondre
Marie-France Pesenti Rossi 17 mai 2016 - 21 h 29 min

Je vous remercie pour ces informations concernant la maladie de Parkinson dont souffre Pierre, mon mari, depuis 2005.
Il y a très longtemps que pour ma part, les plantes, des lectures,
et parce que cela me semblait « normal » que je suis en phase avec ceux qui pensent que le corps et l’esprit doivent être soignés ensemble. Le professeur Pollack lui-même avait commencé commencé un travail sur « Parkinson et les émotions ». Je suis ravie et vous remercie très sincèrement pour votre étude, que je transmettrai à d’autres… mes remerciements vont aussi au Pr Joyeux. Il faut que ce que vous proposez soit reconnu. BRAVO et MERCI.

Répondre
Ghislaine 17 mai 2016 - 12 h 43 min

Heureusement que les gens commencent à se réveiller sur ce pourquoi nous sommes malades … On nous empoisonne depuis plus de 50 ans. Je m’adresse aussi à ceux qui possèdent des jardins. ARRETER et STOPPER définitivement les désherbants. Faites comme moi, huile de coude ou eau chaude des pommes de terre etc…C’est bien de consommer du bio mais encore mieux d’agir …….

Répondre
Catherine Bazin 16 mai 2016 - 13 h 19 min

Bonjour
Pouvez vous me parler de votre expérience concernant les patchs de nicotine..,..j ai un rv à Paris pour ce protocole
Merci

Répondre
anne marie 16 mai 2016 - 13 h 15 min

Bonjour,
Je suis envieuse lorsque je lis l’article sur la maladie de Parkinson. J’aimerais qu’il en soit de même pour la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose et le fibromyalgie Et oui j’ai les trois ; autant vous dire que l’anxiété prend le dessus lorsque je suis en crise. Je suis sous Imeth (médicament qui me fait peur). Pendant deux mois je ne pouvais plus marcher tant je souffrais ainsi que de mes mains et une épaule droite qui me fait énormément souffrir. J’ai eu une prothèse de genou en 2014. Je suis en soins de kiné depuis plusieurs mois. Un scanner pratiqué a mis en évidence des bronchectasies bilatérales. Qu’en pensez-vous ? Que pouvez-vous me proposer. Merci pour votre attention et votre réponse

Répondre
Patrick 15 mai 2016 - 22 h 37 min

Merci. Et donc à partir de quel moment et selon quelle protocole, dose, etc faut-il prendre la « fève du marais » et:ou le pois mascate (Mucuna Pruriens) ?

Répondre
francoise 15 mai 2016 - 16 h 10 min

Bonjour, je suis atteinte de Parkinson depuis 7 ans, j’ai 55 ans. Ça fait 25 ans que je prends soin de ma santé sous toutes sortes de forme. Naturothérapie ( étude) , expérimentation d’alimentation saine différente, vitamine, cure, jeune, psycho thérapie….j’ai travaillé très fort sur ma santé, sans beaucoup de succès, mais j’ai quand même la conviction, que je vainquerai ce mal.

Répondre
J DC 14 mai 2016 - 15 h 31 min

La 1° question -indépendamment de l’évidence des soins naturels & leur efficacité dont je ne repèterai pas ici « le secret  » – est que ces maladies neurodégènératives déambulatoires ont toujours toutes prouvé qu’elles atteignaient surtout (je ne dis pas exclusivement ) des gens plus tournés sur eux que la moyenne ,parfois inconsciemment d’ailleurs ,puisque certains restent portés de bons services.La 2° est que tout dépend du diagnostique individuel & de la capacité du patient à se remettre en cause (cela le regarde!)
S’il est trop tard pour commencer par s’attaquer aux causes on palliera de suite aux effets mais en tout état de cause cela comprendra d’abord des tas de choses que l’allopathie a toujours voulu ignoré en médecine énergétique -acupuncture comprise en son totum – dont l’hydratation ,mais bien plus complète que celle des revues écolo .On y a adjoindra alors toute phytothérapie & compléments alimentaires adaptés a) au cas du patient b) au nom académique de la maladie en occident.On sera alors surpris de voir la vitesse à laquelle le mal régresse -même s’il s’obstine – & de la constance avec laquelle la guérison partielle ou totale progresse .Tout dépend ,répétons le ,de la bonne volonté de la personne ,de sa capacité à se remettre en cause au plan psy ,& des obstacles que met le monde officiel occidental aux médecines énergétiques de façon apparemment légale .Mais il n’y a pas de poudre de perlimpinpin
-féve des marais ou pas -pour soigner ces pathos :c’est une synergie !Tout le reste n’est que théâtre extérieur !

Répondre
J DC 14 mai 2016 - 14 h 57 min

La 1° question -la notion de pratiques naturelles ne pouvant pas même se remettre en cause – est que ces maladies dégénératives déambulatoire ont plus encore que les

Répondre
ariane musikas 14 mai 2016 - 13 h 29 min

j’ ai pratiqué 2 fois par an, 10 jours de jeûne, pendant de nombreuses années. je souffre d’asthme, mais après mes périodes de jeûne cette maladie disparait pendant 9 mois environ, sans aucun médicament.
A 30 ans, j’étais atteinte de recto colite et grâce à l’alimentation macrobiotique j’ai été totalement soulagée.
je suis adepte des médecine dites douces ,et je conseille vivement à toutes les personnes de reconsidérer leur alimentation.
Merci à santé corps esprit pour vos conseils et votre soutien et de permettre ainsi de faire partie de la même famille.

Répondre
GOISLOT 14 mai 2016 - 10 h 40 min

Vous parlez de la position de « la feuille morte » en yoga. Je la pratique avec succès et vous remercie de l’avoir signalée.

Répondre
Michele Cubeau 14 mai 2016 - 10 h 30 min

Bonjour,
Avec un début de Parkinson, le médecin qui me suit m’a prescrit, entre autres, Apis Mellefica ; étude que le CNRS vient de faire
Ensuite, m’étant fracturé la rotule, en quatre morceaux, je n’ai pas été opérée, ai suivi une intense réeducation et pris un composé de remèdes Véléda (silice; calcarea ..)
A ce jour je vais reprendre la country danse que je pratique depuis 2008.
Je pense que mon corps est habitué aux médecines douces, car mon fils médecin homéopathe, m’a initié à certains remèdes que je trouve particulièrement efficaces. Ensuite l’acupuncture et avoir de l’énergie positive ….

Répondre
Noëlle Legrand 14 mai 2016 - 8 h 09 min

Bonjour,
Pendant un cancer métastasé dont j’ai guéri, je me suis ouverte aux me médecines naturelles et aux techniques de relaxation.
Je souhaite citer deux remèdes particulièrement efficaces : la valériane en homéopathie (Valerianahil) pour les effets secondaires des chimiothérapies sur les mains et les pieds (stoppe les brûlures et démangeaisons).
Le second m’a permis d’arrêter les traitements contre l’acné rosacé : la lotion Tegarome, à base d’huiles essentielles, qui, appliquée et massée matin et soir dès que l’on ressent le moindre début d’inflammation stoppe ou limite fortement celle-ci et l’évolution des boutons. Le lirai votre lettre avec beaucoup d’intérêt. Ma mère est décédée à la d’une maladie de Parkinson et j’aurais aimé qu’elle puisse connaître et essayer les méthodes que vous avez citées ! Merci

Répondre
marie hutin 13 mai 2016 - 21 h 26 min

Bonsoir,
Pouvez vous me dire s’il est possible de prendre du mucuna en plus de Azilect, Siphrol et Sinemet? Medicaments préscrits par le dr Vérin à Rennes. Le problème est de trouver un médecin qui puisse assurer progressivement la transition vers les remèdes naturels. J’ai déjà écrit au professeur Joyeux, et bien que je comprenne qu’il soit assailli de demandes, j’espère néanmoins que vous allez pouvoir me donner l’adresse d’un médecin ou naturopathe très sérieux dans la région de Rennes (35).
Merci de tout coeur
marie Hutin

Répondre
Christian Brigot 13 mai 2016 - 21 h 17 min

un mode de vie sain, sans tabac, alcool et drogue; une alimentation équilibrée et quelques compléments alimentaires de temps en temps ( l’algue de klamath l’un des meilleur au monde car il contient pratiquement tout ce que le corps a besoin pour être en bonne santé.) Voila à mon avis une bonne solution pour éviter la maladie de parkinson et bien d’autres également.

Répondre
bizot 13 mai 2016 - 20 h 36 min

martine le 13 mai
bonsoir quand on souffre et qu’on lit sur des mails qu’il y a des remèdes naturels et effcaces pour la maladie de parkinson je voudrais savoir les dosages et ou se pro curer ces produits
merci pour toutes ces avancées qui nous redonne Espoir en plus de ma foi bien codlt

Répondre
Sylia 13 mai 2016 - 20 h 01 min

Bonjour.
Tout d’abord je tiens à vous remercier pour tous ses témoignages qui font du bien je suis totalement convaincu des bienfaits des plantes et vive la médecine naturelle pour ma part j’ai une cruralgie voilà 1an qui m’a laissé des séquelles a la jambe gauche insensible au touche plus mal au dos qu’elle remède me conseillez vous merci pour votre soutient

Répondre
MARRA 13 mai 2016 - 14 h 31 min

Bonjour,
Je suis persuadé que dans peu de temps certaines plantes apporteront un grand confort et plus aux personnes pour certaines maladies et que la danses est une bonne chose pour tout.
Je suis atteinte de tremblements essentiels et commence depuis 3 semaines un traitement assez lourd est-ce que vous connaitriez certaines plantes qui pourraient m’aider merci

Répondre
fade 13 mai 2016 - 1 h 45 min

Bonsoir,
je souffre depuis une 20° d’années de douleurs au côté droit – coup de couteau – que j’ai combattu par un entraînement intensif au marathon. Ces 4 entraînements / semaine se sont révélés très efficaces pour réduire les douleurs.
J’ai changé de job et dû aller à paris. Je n’ai pas su trouver un sport de remplacement et les douleurs sont devenues 8 sur une échelle de 10. D’autres douleurs, dans la bouche, sont apparues il y a 8 ans et je me suis empoisonné avec de nombreux médicaments. Le seul moment où je ne vais pas trop mal est l’été quand je peux courir tous les 2 jours, nager tous les jours et cuire au soleil. Je vais tenter avec quelle aide? le support de la dopamine et de la vitamine D3, …cet été.

Répondre
Loane 12 mai 2016 - 18 h 40 min

bonjour, j’ai lu avec attention vos conseils concernant l’alimentation, ça interpelle
Je suis reconnue Sclérose en plaque rémittente, à 44 ans et j’ai déjà questionné divers personnes pour savoir si il peut y avoir une relation avec l’alimentation et l’évolution de la maladie; je sais qu’il faut éviter le sel, mais auriez vous des conseils à me proposer. merci pour votre travail

Répondre
MICHEL 12 mai 2016 - 18 h 24 min

Bonjour,
En tant que magnétiseur submergé de demandes de rendez-vous en raison des bons résultats obtenus, je constate que la majorité des personnes malades qui me consultent sont malades des médicaments, comme par ex.les statines pour lutter contre le cholestérol. Je les informe des solutions naturelles à leur disposition et parfois seul l’arrêt d’un médicament non indispensable, procure une disparition des maux et ensuite la prise de produits naturels est suffisante pour recouvrer la santé.
Je suis convaincu que les méthodes naturelles de santé sont très efficaces et que, pour les maladies graves elles peuvent améliorer considérablement la qualité de vie comme par ex. les hépatoprotecteurs pour lutter contre les effets secondaires des chimiothérapies.

Répondre
Bray michele 12 mai 2016 - 16 h 42 min

Bonjour
Diagnostic de PKS en 2007 IDE liberale jusqu en Decembre 2015
Sous sifrol depuis 4 ans
je suis volontaire pour les medecines alternatives et prête à changer mes habitudes
Pouvez vous m aider? Merci

Répondre
BEATRICE BERVOET 12 mai 2016 - 16 h 21 min

BONJOUR Je suis tellement d’accord avec vous je veux témoigner pour mon cas j’ai moi aussi vaincu la Fibromyalgie (que j’avais depuis plus de 20 ans qui m’avait clouée en fauteuil roulant !!! oui…) J’ai SUPPRIME : « LE LAIT.LE GLUTEN .et LA VIANDE ROUGE. » C’est grâce au Professeur JOYEUX que j’ai tenté de le faire et je ne le regrette pas. J’ai remplacé par d’autres choses bien plus saines. J’ai changé la cuisson de mes aliments en utilisant le VITALISEUR DE MARION (c’est GENIAL). Je pratique la méditation, je randonne, je vais à la danse, je nage ..je « bouge »… j’utilise beaucoup les choses naturelles pour me soigner et conserver la forme. Tel que GINGEMBRE & le CURCUMA (mélangé à raison d’une cuillère à café chaque matin dans une petite tasse de lait d’amande) du POLLEN, de la GELEE ROYALE (une ampoule par jour) du SILICIUM ORGANIQUE « sans conservateur » (recommandé Pour la fibromyalgie)….etc…C’est incontestable que les produits NATURELS sont bien plus efficaces et surtout SANS EFFET SECONDAIRES…

Répondre
Bronnec 12 mai 2016 - 9 h 32 min

Très bon article sur Parkinson : activités physiques intenses, extraits de plantes (Mucuna Prurien) L-Dopa et NEPT ( Nicotine à l’Etat Pure Transdermique) sont la base de mon traitement. Patchs de Nicotine depuis 14 mois les effets sont incontestablement positifs. Il serait temps de faire reconnaître cette thérapie. OMERTA?

Répondre
Gisèle 12 mai 2016 - 9 h 21 min

Bonjour
Merci pour ce site et toutes ces informations naturelles.
Merci aussi pour la possibilité que nous avons de dialoguer avec les autres par mail.

Répondre
mme Prignet Lydie 12 mai 2016 - 7 h 47 min

Pourquoi mon commentaire n’apparaît-il pas ?Merci de me répondre

Répondre
fortin.d 12 mai 2016 - 7 h 23 min

bjr
tres adepte de ces pratiques dite naturelles,je me supplemente quotidiennement de septembre à avril/mai de EPP,vitamine D3(4000 un/jour),curcuma(à 97% de curcumine et supprimmé les fromages et laitages ( je ne consomme que des produits à base de chevre ou brebis,en quantité limitée)
resultat: pratiquement plus de probleme de dos & articulations
je continue à lire « pratiques de santé & autres magazines qui me permette de me soigner ,ma famille & moi meme en evitant de prendre des medocs allopathiques ,qui nous detruisent plus qu’ils ne nous soignent
continuez à nous soigner par ces medecines douces et grand merci pour vos conseils

Répondre
Catherine M.G. 11 mai 2016 - 22 h 46 min

Bonjour,
Je suis entièrement d’accord avec cette façon naturelle de se soigner.
J’ai moi-même changé radicalement, à la retraite, mon alimentation, réduit le plus possible le blé, et le lait de vache, la viande.
Bravo ,continuons à nous encourager mutuellement dans cette voie naturelle. Cordialement. Catherine

Répondre
daniel 11 mai 2016 - 22 h 13 min

Bonsoir,
Etant concerné j’ai lu avec attention votre article mais un point me pose problème : vous écrivez « prendre de la vit D3 à raison de 4 000 IU/ par jour »…Or à la lecture de [5] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23485413
il est écrit que les tests portaient sur 1 200 IU/jour…
Pourriez-vous nous en dire plus?

Par ailleurs je ne lis aucune réponse de votre part mais uniquement celles des internautes….Je me trompe peut-être « d’onglet » pour les lire?

Si je peux apporter un minuscule cailloux à l’édifice et concernant les exercice pour conserver l’équilibre vous avez :
https://www.amazon.fr/Megaform-Plateau-d%C3%A9quilibre-Freeman/dp/B00FATBH80/275-8453978-0919343?ie=UTF8&creative=22686&creativeASIN=B00FATBH80&hvdev=c&hvnetw=g&hvqmt=&linkCode=df0&ref_=asc_df_B00FATBH8033789820&tag=googshopfr-21
Publicité gratuite..!
Allez sur le net chercher des exercice avec le plateau de Freeman ou demandez des conseils à un kiné
Cordialement

Répondre
marie france brehier 11 mai 2016 - 21 h 56 min

bonjour….
et merci mille fois pour ce partage que je reçois comme un encouragement….atteinte d’un parkinson depuis 4 ans et d’une maladie de dupuitrain j’ai déjà essayé bcp de choses. le mucuna prurien (en poudre) n’a eu aucun effet, je l’ai testé une fois sous forme de pois(aux usa) cela semblait mieux mais je ne le trouve pas en france sous cette forme. mais je prends,en homeopathie , du cannabis une dose pour un mois ou deux, associé à de l’acupuncture ce qui me permet de refaire du vélo ….le gluthation me semble plus interessant en patch plutôt qu’en gellules. je vais essayer la nicothérapie….est ce interessant?
j’ajouterai qu’être malade est un luxe qui coûte bien cher si on ne veut pas être un petit soldat .
je vais continuer à suivre avec grand interêt toutes vos informations

Répondre
hacquart 11 mai 2016 - 21 h 18 min

Bonjour, Merci pour cette belle initiative et cet engagement!
Ces échanges ne peuvent être qu’enrichissants mais je me pose seulement une question: pourquoi l’homme est-il si malade et a besoin d’autant de béquilles chimiques ou naturelles…?

Répondre
Catherine 11 mai 2016 - 21 h 11 min

Je crois aux méthodes naturelles, pour ma part j’ai souffert d’une grosse dépression il y a plusieurs années. J’ai d’abord été traitée avec des médicaments qui m’ont fait grossir ainsi que d’autres effets secondaires. J’ai eu la chance de connaître un docteur en médecine chinoise et c’est elle qui m’a guérie avec la prescription de plantes chinoises. Depuis je me suis intéressée aux méthodes naturelles et maintenant je me soigne avec les huiles essentielles.

Répondre
Lucas 11 mai 2016 - 20 h 24 min

Vous avez 10000 fois raison , je n’aime pas les médicaments je les évite au maximum , préférant les huiles essentielles , côté plantes je ny connaîs rien mais j’y crois les remèdes de « grand mere « sont les meilleurssssss
Par contre pour soigner l’eczéma je n’ai rien trouver pouf m’en débarrasser malgres toutes les crèmes et huiles essaye , peut être une plante pourrait maider , si quelqu’un a une idée ce serait avec plaisir que j’essayerai ?

Répondre
Brigitte 16 mai 2016 - 14 h 29 min

J’ai eu moi-même de l’eczéma sur le ventre, il a disparu relativement récemment lorsque j’ai pris des algues nori en paillettes avec des légumes à la vapeur. Il me semble que ce sont les algues nori (iode ?) qui ont supprimé mon eczéma.
Par ailleurs, il faudrait peut-être insister sur le fait que notre alimentation est de plus en plus acide (viandes, céréales dont riz, pain, pâtes, pizzas, poissons, sodas multiples, petites crèmes, plats tout préparés, colorants, conservateurs, agents de texture, etc.). Une alimentation acide nous pousse vers toutes les maladies dégénératives, la plupart des autres maladies (bactéries pathogènes) et vers toutes sortes d’inflammations.

Répondre
BUVRY E 11 mai 2016 - 16 h 19 min

Bonjour,
Dans la mesure du possible, je suis une inconditionnelle des traitements naturels. J’utilise déjà des plantes dans la nature,
Je suis intéressée par toutes ces innovations.
Dommage que le coût de ces techniques soit trop élevé pour la plupart du temps. Les fabricants se frottent les mains avec des coûts trop élevés pour nos portefeuilles de retraité.
J’utilise aussi l’acupuncture, l’ostéopathie

Répondre
nicole b 11 mai 2016 - 15 h 35 min

Merci de nous faire partager toutes vous découvertes et recherches sur les médecines naturelles qui je l’espère finiront par être approuvées par le plus grand nombre. Tant de solutions naturelles existent et il est regrettable de tourner le dos à la nature qui nous donne tout.Continuez dans ce sens, je suis très attentive à tous vos écrits .Merci encore

Répondre
Cartereau 11 mai 2016 - 14 h 42 min

Bonjour, Un proche est atteint de la sclérose en plaques, existe-t’il un moyen naturel pour améliorer la qualité de vie de cette personne ?
Soit pour remyéliniser et/ou améliorer l’influx nerveux ?
Merci

Répondre
BEAUGRAND Martine 11 mai 2016 - 14 h 09 min

Bonjour,
Votre projet mérite des encouragements et je suis impatiente de connaitre la suite
En rémission d’un cancer du sein (traité en chimio et radiothérapie), j’ai été aidée par l’homéopathie et acupuncture et même pendant la radiothérapie par un ami qui pansait les brûlures ( je n’en ai d’ailleurs jamais souffert, ceci étant préconisé d’ailleurs par les services de cancérologie).
Après les traitements, j’ai pris aussi des compléments alimentaires comme : le curcuma, flore de ferments, krill, silice.
Je vais beaucoup mieux, ai repris mon travail, (resté longtemps fatiguant).
Alors oui j’attends avec impatience vos conseils, pour entretenir ce mieux être.
Merci pour votre initiative, bien cordialement

Répondre
grell isabelle 11 mai 2016 - 10 h 37 min

Merci de votre initiative , en effet je partage totalement votre article sur les médecines dites parallèles et qui sont des médecines ancestrales qui ont été dévalorisées par les industrielles au profit de la chimie de synthèse ; je fais un cursus de médecine énergétique chinoise  » Zhong-Fu » qui a de très bon résultat sur la pathologie de Parkinson et il y a aussi les propriétés des champignons mise en avant par le laboratoire Hifas da Terra à Bordeaux ; merci à vous

Répondre
nicole 11 mai 2016 - 10 h 14 min

Bonjour,
Mon fils a fait des bouffées de délire aigu, le psychiatre qui le suivait a diagnostiqué de la schizophrénie. Les seuls médicaments proposés dans ce cas sont les neuroleptiques avec les effets secondaires que l’on connait, et inévitable en cas de crises.
Je me suis donc penché sur ce problème et j’ai découvert que de nombreux facteurs environnementaux étaient responsables.
Notamment les métaux lourds. Après deux ans de chélations non remboursées par la SS, il va beaucoup mieux. Les compléments alimentaires VIT B 6,9,3,..,magnésium, oméga 3, BACOPA,… l’ont bien stabilisé et il a repris des études avec succès.
Pour moi la médecine dite douce ne remplace pas, dans certain cas trop lourd l’allopathie, mais elle est indispensable en complément. En ce moment nous essayons l’hypnose pour gérer le stress. Cela a l’air de marcher.
Je suis scandalisée que ces bilans et traitements, métaux, lourds, vitamines…soient à charge des malades victimes de l’environnement.
Nous sommes vraiment sur une médecine a deux vitesses. Celle des riches et celle des plus pauvres.
Donc, je suis partante pour faire changer les choses.

Répondre
Marianne 5 octobre 2017 - 20 h 38 min

Bonjour Nicole, q

Quel moyen de chélation des métaux lourds avez vous utilisé pour votre fils et comment va t-il depuis?
Merci

Répondre
Patricia 11 mai 2016 - 9 h 00 min

Oui Xavier, continuez, le monde a besoin de gens comme vous.

Répondre
Danielle de Nouvelle Calédonie 11 mai 2016 - 8 h 42 min

Bonsoir,
Pourquoi n’y-a t’il plus que 200 commentaires alors qu’il y en avait plus de 2000 ? Et pourquoi on ne peut plus lire qu’une partie limitée de chaque commentaire ? Où sont les commentaires qui manquent ? Pourquoi les commentaires de deux lettres : parkinson et merci sont-ils mélangés ici ?

Répondre
Domingo 11 mai 2016 - 7 h 59 min

Bonjour,
Merci d’être une voix pour la vie plus naturelle, notre alimentation première médecine…
Retour à la base.
Belle journée et aventure à vous.

Répondre
Marie-claude 11 mai 2016 - 7 h 52 min

Bonjour
Merci pour toutes ces informations tres interessantes et tous les bons
conseils.Pour moi je fais tres attention â la nourriture (beaucoup de legumes et de fruis et pas beaucoup de viande viande blanche uniquements et poisson.D’autre part je fais tres attention au gluten .Je me soigne beaucoup avec les plantes et est suivie par un naturophate
Merci encore pour ce que vous faites

Répondre
Marylène Wagner 11 mai 2016 - 7 h 44 min

Bonjour,
je vous remercie de l’intérêt que vous portez aux remèdes naturels et à tout ce qui peut apporter un mieux être aux personnes et aussi à l’environnement.
Moi-même je dispense le massage Bien-Etre pour aider les personnes à se détendre.
j’utilise les plantes le plus souvent possible pour ma santé et la vie de chaque jour.
J’attends la suite de vos recherches.
Merci de nous apporter ce que Dame Nature nous offre.
Marylène WAGNER

Répondre
Tussiot 11 mai 2016 - 6 h 03 min

Bonjour
Merci pour tout dans un premier temps . Après avoir lu en parti le livre du professeur Joyeux j’ai suivi ces conseils, suite à mon divorce , je dormais peu, j’avais de la tension ça n’allait pas , je me suis réveillé je fais de la marche nordique la tension à baissée je dort bien mieux, après il est entendu que je suis grand consommateur de thé vert, il m’arrive de prendre du magnésium etc …. un jus de citron tiède tous les matins. Je donne mon sang j’ai une légère baisse des globules blancs et plaquettes des conseils me serai précieux.
Ceci dit il est entendu que ce Changement dans mes manière de consommer à changé beaucoup de choses.
Maintenant quand parfois je parle de changer de manger BIO certains me disent qu’a m’écouter tout est mauvais. ..
Voilà je devais de laisser ce petit message. J’ai une personne de ma famille qui me conseille il a un métier qui a disparu chez nous il est herboriste en Suisse il en reste quelque un. Voilà et merci

Répondre
marie laure 10 mai 2016 - 22 h 47 min

bonjour, je suis convaincue par les remèdes naturels car je me soigne ainsi que mes enfants de cette manière. auriez vous une solution pour une maman qui a des cystites à répétitions et qu’ils n’ont pas soignée malgré des cures d’antibiotiques. merci

Répondre
katarzyna 10 mai 2016 - 21 h 32 min

Bonjour,
Cette approche correspond à la façon dont nous appréhendons la santé mon mari et moi.
Nous ne rejetons pas la médecine classique bien au contraire, mais nous ne nous prenons pas cette direction dès qu’une maladie se présente.
Nous ne croyons pas à la prévention de maladie au travers des médicaments chimiques.
Nous faisons appel à la méditation pour le repos du mental qui allège le corps, qiqong, l’ayurvéda, l’acupuncture, les huiles essentielles, l’homéopathie, le décodage biologique aussi. Sans oublier le sport.
Mais attention , je suis très exigeante sur la qualité des praticiens que nous consultons.
Et nous mangeons bio.

En 2010, mon mari a été atteint d’un lymphome. dans la période où nous attendions les résultats des biopsies, mon mari est allé consulté un médecin ayurvédique, qui lui a donné des plantes indiennes, ainsi que des tisanes à base de curcuma.
Ceci a calmé le premier soir les toux persistantes qui l’empêchaient de dormir (du fait des adénopathies au niveau du poumon) et au bout d’une semaine les suées nocturnes se sont stabilisées. Il a aussi arrêté la viande, les sucres fabriqués.
Il a commencé les chimiothérapies un peu plus reposé, et s’est lancé dans son sport fétiche, au point d’en reprendre les compétitions, et d’avoir un meilleur classement qu’à ses 20 ans. il a terminé les chimios moins fatigués qu’au début du cycle.
Quant aux radiothérapies, il a utilisé de l’homéopathie pour les brûlures, beaucoup plus efficace que l’allopathie proposée, au point d’arrêter ces médicaments.

Nous avons utilisé les huiles essentielles pour des problèmes de verrues.
J’ai réglé des problèmes de toux persistants (après antibios..) , des problèmes d’uticaire avec de l’acupunture.Mais attention, mon acupuncteur n’est pas un médecin qui met en pratique un livre de recettes (j’en ai rencontré un comme cela), mais un homme qui sent réellement les énergies et est capable de décrypter les émotions qui vous traversent etc.

La maladie de mon mari l’a considérablement changé. Il a remis en question son alimentation, a repris en main sa vie sur ce qui le réaliserait réellement professionnellement et personnellement, a changé sa communication envers les autres (les malades du cancer de mon entourage ne communiquent pas sur ce qu’ils ressentent réellement ) et nous avons réfléchi à tout ce qui pourrait être une pollution pour nous.
Nous avons été marqué par les réalisations de beljanski entre autre…

Voici ma contribution
Bien à vous

Répondre
Jeanne 10 mai 2016 - 21 h 19 min

Bonjour,
Je suivrai tous vos courriers attentivement, j’espère que les produits naturels seront moins controversés à l’avenir.
Depuis que je reçois les lettres de l’IPSN, j’ai réussi à presque guérir une bronchite et sinusite chronique vieille de 45 ans, avec des huiles essentielles, des produits de la ruche et vitamine D.
Maintenant pour tous les bobos de la vieillesse, je privilégie les plantes.
Bonne continuation et bon courage à vous.

Répondre
MICHEL 10 mai 2016 - 19 h 22 min

je crois aux médecines naturelles et je voudrais me soigner comme
cela dorénavant , c’est pour cela que votre projet m’a séduite , et que j’ai hâte qu’il démarre!
Mais je ne me suis pas encore soignée de cette façon , alors que je souffre de graves reflux gastriques .
Sincères salutations

Répondre
Estelle 10 mai 2016 - 19 h 01 min

Merci pour votre initiative, le corps sans l’esprit et l’esprit sans le corps sont les deux faces d’une même pièce et j’ai hâte de lire votre quête à la réunification.

Répondre
Annie Gregoire 10 mai 2016 - 18 h 54 min

Bonjour à tou(te)s, ayant pratiqué différentes disciplines de yoga (physique, mental, du souffle), aussi chrétienne pratiquante, je suis convaincue de l’importance du psychique et du mental dans la santé « globale » d’une personne. J’essaye aussi le plus possible de nous soigner, mon mari et moi, par des méthodes naturelles et je ne demande qu’à en apprendre encore plus dans ce domaine.
Au plaisir de vous lire,
Annie

Répondre
Cristina 10 mai 2016 - 17 h 12 min

Bonjour Xavier,félicitations pour vos recherches!
Je suis convaincue que la médecine naturelle c’est l’avenir.
Le professeur Joyeux m’a beaucoup appris sur l’alimentation comme la première médecine.
Mais une fois qu’on est malade un traitement naturel serais souhaitable…
A ce propos pour une épilepsie avec des crises partielles existe t-il des remèdes naturels pour diminuer la prise de médicaments de l’industrie pharmaceutique classique ou traitements alternatifs?
Merci beaucoup de tenir compte de ma demande.

Répondre
Fanida 10 mai 2016 - 16 h 52 min

bonjour, J’ai été très intéressée par votre étude concernant la maladie de Parkinson.
Par contre Je serais plus intéressée pour lire votre avis sur la maladie d’alzheimer en m’indiquant ce qu’il faut prendre comme remèdes naturels et ce, concernant une personne d’un âge avancé et déjà atteinte par cette maladie ???

Répondre
jeannick Beziaud 10 mai 2016 - 16 h 15 min

A vous tous,
Je vous confirme que le mental et les médecines douces ne font qu’ un pour avoir une bonne santé! Je dirai meme que les médicaments ne devraient être qu’un tremplin pour pouvoir se soigner et que toutes les pensions qui sont versées, en fonction des maladies comme le diabète etc…. ne devraient exister qu’a condition de se nourrir et se soigner en médecine douce en fonction de la maladie, il faudrait favoriser le ginseng pour se régénérer et se protéger de toutes faiblesses !! si je me suis battue pour avoir mes droits que je n’ai toujours pas, AAH c’était pour pour pouvoir me soigner et donner suite à toutes ces évolutions qui n’aboutissent pas !!!Je pense très fort aux personnes comme vous qui se battent pour les bonnes causes!!!Les activités extérieure sont également capitale pour se revaloriser et se régénérer!!Bien à vous!!

Répondre
michel 10 mai 2016 - 15 h 40 min

oui, moi aussi, je suis convaincu que la nature et ses éléments peuvent apporter un plus, un mieux, pour contrer des maladies incurables .
mais pas seulement incurable mais apporter un mieux être dans des pathologies que jusqu’à aujourd’hui, on soignait soit par des médicaments chimiques ou par des interventions chirurgicales… personnellement, cela fait 19 ans que je me suis guéri d’une atrophie du genou (ma rotule était crevassée, sans doute due à un entraînement de course à pied… je souffrais en marchant à chaque pas que je faisais), en 6 mois, j’ai retrouvé l’usage normal de mes jambes ( ou plutôt de mes genoux) avec de la prèle, du bambou, et du lait de chèvre (un bol chaque matin), et un peu de kinésithérapie… j’ai donc évité une opération chirurgicale…
le yoga m’a aussi beaucoup apporté et m’apporte toujours, tant sur le plan psychique ( la relaxation et le bien-être) que physique (pour soulager des sciatiques ou lumbagos en 5 mn, en pratiquant seulement 2 mouvements, en mon lieu de travail, les dames de ménages m’appelaient: « monsieur Lumbago » ) …
Aujourd’hui, à 67 ans, je pratique deux séances de gymnastique par semaine et des randos pédestre de 7 à 20 km (2 à 3 par mois) … Et dire qu’il y a 19 ans, je boitais !!!
votre enthousiasme est fondé, il n’est pas naïf, et il est grand temps de communiquer autour de nous que des produits naturels et / ou des pratiques naturelles peuvent apporter un plus dans le domaine de la santé…
bien à vous tous Michel

Répondre
Sabine 15 mai 2017 - 11 h 06 min

Bonjour Michel,

Souffrant egalement de lombalgies chroniques
Pouvez vous me dire quelles sont les 2 postures de yoga que vous pratiquez ?

Belle journée à vous
Sabine

Répondre
Marie-Noëlle 10 mai 2016 - 15 h 13 min

Je suis moi-même convaincue de la nécessité de combiner approches classiques et médecines complémentaires; j’ai résolu par l’acupuncture des maux aussi variés que: insomnies, lumbago, rhumatisme à l’épaule, sciatique. Et je me suis faite aider par un médecin nutrithérapeuthe pour changer mon alimentation.
J’ai par ailleurs rédigé un petit projet d’ateliers santé pour faire le lien entre toutes ces médecines et les différentes méthodes de travail sur soi que j’ai intitulé: « tout le monde peut aller mieux »
C’est trois pages A4 et un schéma, si vous voulez je vous l’envoie

Répondre
Jeannine Hamon 10 mai 2016 - 14 h 58 min

Je n’utilisais que les médecines dites alternatives mais depuis que j’ai la maladie de parkinson je prends du sinemet ,ce qui me désole.
J’aimerais le remplacer par quelquechose de plus naturel et sans colorant pétrochimique ! Peut être pourrez-vous m’aider …..
J’attends la suite .

Répondre
Catherine 10 mai 2016 - 14 h 56 min

Merci infiniment, il ne faut surtout pas que tous ces remèdes se perdent pour nos enfants.
Toute ma reconnaissance pour les personnes tenaces et courageuses qui nous permettent de garder vivantes, les traditions naturelles.

Répondre
eve 10 mai 2016 - 14 h 16 min

je sors d’un cancer du sein et j’ai utilisée les médecines douces en parallèle pour les effets indésirables et je dois dire que cela a été efficace: magnétiseuse pour enlever le feu et atténuer les peurs kinésiologie pour faire un travail sur la cause de mon cancer et aussi ostéopathie pour les méfaits de la radiothérapie (adhérences créées par les brûlures) et homéopathies pour les effets des traitements je ne vois plus les choses de la même façon maintenant
je ne dissocie plus corps et esprit et je m’intéresse énormément aux médecines naturelles comme l ayurvéda merci pour votre lettre

Répondre
dany 10 mai 2016 - 14 h 05 min

je suis très très intéressée par ces médecines avec des solutions naturelles, seul bémol j’aimerais avoir des renseignements complémentaires précis concernant toutes ces plantes: le curcuma ou la curcumine….. la forme d’absorption, les dosages, afin de lutter contre cette terrible maladie de PARKINSON.
Merci je compte sur vous.

Répondre
Sabrina 10 mai 2016 - 11 h 24 min

Bonjour,
Je n’ai pas d’expérience à partager sauf ma conviction que les remèdes naturels sont la meilleure solution pour notre santé. Je consomme des produits bio presque exclusivement et j’utilise des produits weleda pour ma peau et elle n’est plus réactive ou intolérante depuis que j’utilise ces produits avant j’utilisais des crème prescrites par mon dermatologue. Ce fut le début de ma prise de conscience de l’intérêt des produits naturels ou de s’en approcher au maximum.
Merci pour votre lettre.

Répondre
Francis Junes 10 mai 2016 - 11 h 04 min

Je suis âgé de 72 ans
Depuis LONGTEMPS je me suis pris le devoir de ne plus me taire, dans mon entourage, au sujet des bienfaits des solutions proposées par la médecine naturelle ; Même pour les maladies « dites » incurables.
La Nature est tellement bien faite !!! non ?

J’ai trouvé des remèdes NATUREL pour soigner l’Arthrose avant d’avoir fait connaissance avec la newsletter de J.M Dupuis et tous les autres qui y participent, Merci à eux.
Après avoir participé à une conférence « comment vieillir en bon santé » donnée par le, RENOMME, professeur Joyeux je me suis abonné à la newsletter de Santé Nature Innovation et autres
J’ai aussi découvert des remèdes pour soigner ma Prostate de façon NATURELLE, encore Merci à eux

Les produits NATUREL que j’utilise ne sont « bien sûr » PAS remboursés par CPAM….. Cela pourrait nuire aux intérêts des LOBYS Médicaux Pharmaceutique.
Malheureusement les médecins ont tellement de travail à soigner les malades et en surplus un travail administratif BEAUCOUPS trop important en Nombres d’heures Qu’ils leurs est pratiquement impossible à se rendre aux différents colloques de formation

Je suis entièrement d’accord avec vous que l’ESPOIR FAIT VIVRE et donc ne pas désespérer !!

Je ne suis pas former par de Grandes et Longues étude …. Mais malgré cela j’ai assez de BON SENS que je me permets de vous dire, à mon humble avis….. VOUS ÊTE sur la bonne voie, votre enthousiasme est BIEN fondé

Cordialement
Francis Junes

Répondre
Daniele 10 mai 2016 - 10 h 58 min

Je suis à 100% pour la médecine que propose le professeur Joyeux et je ne trouve pas de médecin qui vont dans ce sens là …………. en tous cas dans ma région .

Répondre
jibet 10 mai 2016 - 10 h 35 min

Extraordinaire tous ces commentaires que j’ai tous lu et que je partage avec antousiasme et apprécie et merci à vous pr.Joyeux et mr. Bazin. continuez ,je suis de tout coeur avec vous . Merci encore.

Répondre
Lili 10 mai 2016 - 10 h 17 min

Avant toute chose BRAVO et MERCI de mettre à disposition de tous de telles informations aussi précieuses les unes que les autres tant elles apportent d’autres solutions pour se soigner VERITABLEMENT ! Depuis déjà quelques années, la médecine conventionnelle semble de plus en plus décriée pour soigner certains maux même les plus banals tant elle semble de moins en moins répondre aux attentes de TOUS ! Se soigner OUI mais sans détraquer ce qui au préalable était sain. Je pense à cette liste immonde de certains effets secondaires de certains produits pharmaceutiques pour ne pas dire « médicaments ». Un tel terme signifierait un produit destiné à apporter un soin à une maladie. Ce qui semble de moins en moins le cas !! Je ne suis pas contre la médecine conventionnelle malgré la dureté de certains de mes propos mais je pense qu’elle devrait mettre son égo de côté et de cesser de croire qu’à elle seule sur son chemin de bataille, pourra venir à bout de certaines maladies via le seul et unique remède thérapeutique chimique. On nous empoisonne suffisamment pour ne pas s’encombrer de trop de médicaments chimiques voire certains toxiques alors que certains remèdes naturels sont autant efficaces voire plus et ce sans effets secondaires. On le voit avec le fameux Roaccutane qui a détraqué la santé de beaucoup alors que bien des remèdes naturels existaient !! Comment de telles effets secondaires énoncées sur la notice puissent alors être à peine considérés par ceux qui l’ont mis sur le marché. Je ne réfute pas la médecine conventionnelle mais ce que je réfute c’est sa dangerosité dans son absence de conscience de mettre les gens en danger quand on accepte consciemment de mettre la santé et donc la vie des gens en danger. Une lueur d’espoir dans ce discours bien sombre mais malheureusement réelle, réside dans le fait qu’en toute discrétion certains remèdes naturels prennent place dans les pharmacies et ce de plus en plus. Ce qui est affligeant c’est la non-reconnaissance malgré tout de l’efficacité des remèdes naturels, du moins pas suffisamment. Mais de plus en plus de personnes de part je pense aussi, une déception des réponses apportées par la médecine que beaucoup se sont tournées vers des médecines alternatives qui ont quelque part apporter ce que la médecine traditionnelle n’a su faire MAIS J’ENTENDS PAR LA pour certains maux. Je n’en fait aucune généralité, mais pour la Santé de Tous pourquoi elle se cloisonne sans travailler avec d’autres formes de thérapie, chacune va alors compléter l’efficacité de l’autre et créer alors une véritable synergie thérapeutique en faveur du malade. Tout est lié entre le Corps physique, le Corps émotionnel et psychique et l’Ame notre sanctuaire intérieur. On sait les ravages d’un mal-être sur le corps physique et sa faculté malheureuse de faire naître certaines maladies qu’il a alors généré. Vos informations et ce travail magnifique en lien avec le Professeur Joyeux est juste génialissime et d’une préciosité indicible pour nous qui parfois sommes parfois considérées comme de véritables cobayes pour les lobbys pharmaceutiques.
Merci pour ce beau travail que je ne manquerai pas de suivre ?
Puisse votre projet être porté par TOUS et pour le bien-être de Tous !!

Répondre
alain 10 mai 2016 - 8 h 58 min

vos propos vont tout a fait dans le bon sens. Trop souvent les médicaments cachent ou soignent la maladie et détraquent une autre partie du corps. En ce qui concerne le sport pour le parkinson, mon père fait des exercices tous les matins ( j’admire son assiduité) et a pu ralentir le développement de la maladie
Je suis donc en faveur des traitements naturels et j’attends la suite de vos propos en particulier sur le parkinson, car j’imagin e qu’il ne suffit pas de manger de la cannelle .

Répondre
ingyan 10 mai 2016 - 8 h 44 min

Je suis reconnaissante envers vous et toutes les personnes qui se penchent sur le fonctionnement ( methabolique, psychique et physique) du patient dans son ensemble pour soigner la maladie et non pas pour faire taire notre corp en faisant disparaitre les symptomes.
En se qui concerne la medecine naturelle (douce), je suis convaincu de son efficacite et pas seulement pour de la bobologie. Je considere la medecine moderne comme une medecine commerciale qui voie le malade non plus comme un patient mais comme un client.
Je vous remercie de travailler a nous informer sur ce que les lobbys pharmacetiques ce donnent tant de mal a nous cacher.

Répondre
Bernard64 10 mai 2016 - 8 h 30 min

Bonjour Xavier Bazin et Professeur Joyeux,
Oui, les médecines naturelles et énergétiques ne sont pas prises au sérieux par le corps médical et la Faculté sûrs de détenir la vérité ,aveuglés dans leurs certitudes et esclaves de la  » mafia pharmaceutique « .
Comme je l’ai indiqué au sujet du  » Merci « , nous sommes à l’image de l’électron Matière-Energie-Esprit et pour bien se soigner, il nous faut nous nourrir de ces 3 éléments que nous trouvons dans les produits naturels et qui sont souvent absents dans les produits de synthèse ou les produits chauffés au dessus de 100°. L’eau de source ( pas celle du robinet ) ou certaines eaux en bouteille ont une fréquence vibratoire correspondant à celle du corps humain; si vous la faites bouillir pour votre café, elle perd sa bonne fréquence et il faut savoir la redinamiser.
C’est pourquoi le Professeur Joyeux tout comme le Docteur Seignalet sont partisans de la cuisson basse température.
Les médicaments de synthèse sont souvent obtenus à haute température et ont donc perdu une partie de l’énergie favorable que possédait la molécule naturelle dont ils sont une copie.
Je me soigne donc avec des produits naturels et je regrette fort que les instances européennes aient rendu leur diffusion difficile.
Je ne peux que vous encourager dans cette voie et je vous dis un grand MERCI !

Répondre
Richard 10 mai 2016 - 8 h 24 min

Il y a Cannelle et Cannelle… Attention !

La cannelle de Chine, principalement utilisée dans les produits industriels contient de la coumarine. Une substance qui peut être dangereuse pour la santé.

La cannelle de Chine (Cinnamomum Cassia) utilisée dans la fabrication de nombreux biscuits industriels, contient de la coumarine. Consommée en grandes quantités, cette substance peut provoquer une hépatite chez les personnes sensibles. Elle augmenterait aussi le risque de cancer.

La cannelle de Ceylan, qui contient de 5 à 20 fois moins de coumarine que celle de Chine, ne présente par conséquent aucun danger, selon le BfR.

Ouvrez l’œil au moment de l’achat. La cannelle en poudre vendue dans les commerces n’est pas toujours de Ceylan.

Répondre
Parmentier 10 mai 2016 - 7 h 52 min

Bonjour,
Merci de cette belle initiative.
J’ai 69 ans pas de problème de Parkinson mais une bronchite chronique qui m’handicape beaucoup Y a-t-il des solutions pour cela qui soient naturelles et ne traitent pas que les symptômes ?
Merci de votre aide.

Répondre
rozes francoise 10 mai 2016 - 7 h 45 min

bonjour et merci au professeur joyeux pour tout les trésors qu’il partage avec nous.Je suis fortement d’accord avec lui quand il dit que les remèdes naturels sont une panacée ,je suis diabétique depuis 14 ans sous remède puis sous insuline depuis 5 mois j’aie adopté un régime a base de jus de légumes ,une alimentation anti mal bouffe et des tisanes de plantes naturelles résultas: j’ai diminué mon traitement de 70% , je ne prends plus d’insuline et mon diabete est enfin equilibré avec de taux trés corrects. Je continue!!

Répondre
RAYMOND LABILLOIS 10 mai 2016 - 2 h 32 min

BONJOUR JE FAIS DU PARKINSON LÉGER A GAUCHE MAIN ET BRAS DEPUIS 5 ANS MAINTENANT ET JE ME CONSIDERE CHANCEUX D’AVOIR UN BON NEUROLOGUE IL M’CONSEILLÉ DE NE RIEN ARRETER DE MON QUOTIDIEN TOUT CE QUE JE FAISAIS AVANT DE PRENDRE UNE PRÉ RETRAITE DONC LE TRAVAIL LES EXERCICES ET LUI ET LA TÉRAPEUTHE M’ONT PRESCRIT DE FAIRE DU TAI CHI ET CA A BEAUCOUP CONTRIBUÉ A AMÉLIORÉ MON ÉTAT PHISIQUE ET MENTAL CA ME FAIS BEAUCOUP DE BIEN ET JE VAIS SUIVRE VOS CONSEILS POUR LA VITAMINE D ET LA CANELLE MERCI CA M’ENCOURAGE A CONTINUÉ EN PASSANT J’AI 68 ANS ET CA DÉGÉNERE MOINS VITE QUAND ON EST PLUS VIEUX

Répondre
Delpit catinot 10 mai 2016 - 1 h 21 min

Que du bonheur. Merci mille fois pour tous ces conseils. MERCI

Répondre
moens pascal 9 mai 2016 - 23 h 55 min

Bonsoir et merci pour vos communications. Bien sûr, je vous encourage à continuer ces échanges qui apportent des solutions à beaucoup de monde.
Personnellement je cultive un jardin en permaculture et je consomme beaucoup de plantes « sauvages » mais je préfère le terme naturelles ! J’ai essayé et constaté pas mal de résultats positifs comme le plantain (piqûres, toux, asthme…) le millepertuis (calmant et régulateur de la dépression) l’origan pour tous mes assaisonnements plante dont on ne peut citer tous les effets tellement ils sont nombreux, la grande consoude (teinture mère) avec laquelle je me suis soulagé d’une tendinite sérieuse qui m’a permis de remarcher normalement, l’ail des ours une merveille en sortie d’hiver, la sève de bouleau reminéralisante, tisanes de frêne, tilleul, menthe poivrée, équinacée purpurea, prêle, reine des prés, aiguilles de pin, feuilles de bouleau, huile de calendula, de millepertuis, d’arnica pour la peau et autre… Je ne peux tout citer, mais je me documente beaucoup, je vous lis beaucoup et surtout je crois aux bienfaits de ces remèdes à mon sens tous préventifs.
Je suis persuadé que les remèdes que vous nous transmettez pour la maladie de Parkinson sont efficace dans la mesure où celui qui les pratique y croit et surtout par ces pratiques « sort un peu » de cette préoccupation de la maladie car pour moi et sans minimiser la difficulté d’affronter tous les jours un handicap corporel; c’est le positivisme et le combat volontaire qui permet de réduire les souffrances et accéder à la guérison. J’ajoute que l’alimentation raisonnée est une source de soins journalier essentiel.
Je vous suggère de faire un dossier sur l’hypnose ou l’auto-hypnose qui je le pense est aussi une méthode pour soulager et se soigner.
Bravo pour vos communications, à vous lire vous éclairez ma vie. Nous avons le devoir de transmettre ces connaissances à nos enfants en les pratiquant et en les conseillant à ceux qui en ont besoin. merci encore et ne vous découragez pas même si pour certains ce sont des remèdes de grand mère !! pascal

Répondre
Anna 9 mai 2016 - 22 h 18 min

Bonsoir,
Je suis tellement contente de vous lire!!, vous et le professeur Joyeux. Je suis pharmacienne, assez « hétérodoxe » et nutritionniste. Je n’ai personne dans mon entourage avec la maladie de Parkinson, mais j’a trouvé que dans une page vous dites des choses sur lesquelles on pourrait écrire des tonnes de livres. Pour moi, Descartes est à l’origine de cette coupure entre corps et esprit, qui a conduit à la Médecine occidentale et officielle telle que nous la connaissons. Par exemple, beaucoup de cancerologues disent que c’est très important (avec études double placebo, etc. etc.) de garder le moral quand on a un cancer. Il faut des études pour dire ça? C’est du sens commun. Mais bienentendu, ce n’est pas le morale haut qui va nous guérir. Et mille et autres exemples.
Quand j’avais fait le master en Nutrition en 2001 on disait déjà que 35% des cancers étaient dus à la mauvaise alimentation. On pourrait suivre, pollution, radioactivité, pesticides….stress…..
Et où elles puisent les grandes corporations pharmaceutiques pour les nouveaux médicaments? Chez les tribus amazonnienes qui connaissent toutes les plantes.
Et quoi dire sur la génétique qui domine encore tellement la Médecine, quand on sait par exemple qu seulement un 10% des cancers du sein sont d’origine génétique? Si on a un diagnostic, mais pas de traitement, on fait quoi?
La majorité des maladies graves on ne peut pas les guérir avec la Médecine que nous avons, elles sont aux mieux chroniques! Mais on peut bien les soulager avec des traitements complémentaires, parfois alternatifs, avec une alimentation adéquate et un exercice précis dans la mesure du possible.
Dans mon cas, j’avais une cholestase chronique sans calculs à l’origine, et reapparue après colecystechtomie due à calculs, apparemment il n’y avait pas de traitement, cela veut dire qu’on finit avec une cirrhose, et c’est la fin. Je suis allée à l’époque jusqu’aux Etats Unis pour essayer de diagnostiquer de quoi il s’agissait. Un grand hepatologue à Barcelona, m’avait donné de l’acide ursodeoxicolique, l’équivalent à une substance naturelle produite par la bile, et ça controlait la maladie. Un des hepatologues les mieux réputés des Etats Unis s’est moqué de moi, en me disant que c’était très cher et que l’effet c’était comme les vitamines!!! J’ai continue encore mon traitement depuis 25 ans et je n’ai pas de cirrhose.
Je vous encourage à poursuivre avec ce bel projet!!!
Anna

Répondre
Maryse C. 9 mai 2016 - 21 h 28 min

Merci pour vos messages et vos conseils. Il y a une quarantaine d’années, j’ai fait l’objet de critiques sévères, voire de menaces quand j’ai dit naïvement au médecin qui suivait mes enfants que je souhaitais essayer l’homéopathie. Je l’ai fait quand même et ne l’ai jamais regretté.
Quand je dois prendre par obligation un médicament allopathique, j’ai toujours beaucoup de craintes des effets secondaires.
Oui, les médecines dites « douces » soignent et peuvent également prévenir de toutes sortes de maux. Je suis également d’accord avec vous sur le fait que la santé est une tout.

Répondre
BEATRICE 9 mai 2016 - 21 h 22 min

Oui, moi aussi, je me soigne par homéopathie.
Je laisse les personnes qui ne trouvent pas cela sérieux, un jour ,
peut être…
Je f

Répondre
danielle 9 mai 2016 - 20 h 55 min

Merci pour vos recherches et votre diffusion
pour ma part, comprendre la santé se trouve dans l’équilibre de nos 5 corps:de nourriture, de l’énergie, du mental, de la connaissance, de JOIE
je propose la pratique du yoga, la correction de la nutrition(cellulaire active), l’équilibre émotionnel par les elixirs floraux du Dr bach, la thérapie BEMER qui ouvre la micro circulation sanguine….
j’ai espoir que toutes les recherches et découvertes dans la sphère universitaire, hospitalière, médicale, vont se conjuguer avec les approches naturelles.

Répondre
marie 9 mai 2016 - 20 h 04 min

bonjour,
votre article m’a interesse au plus haut point.Mon Mari est atteint de
cette maladie depuis 15ans.La L dopa(chimique) a été efficace durant 10 ans environ.Nous allons faire l’essai d’une molécule plus naturelle
peut-être aussi une supplémentation en vitamine D.
Un grand merci pour cet article,c’est un petit coin de ciel bleu au coeur
de notre orage.
Marie

Répondre
Patricia 9 mai 2016 - 19 h 45 min

Bonsoir à tous, atteinte d’une polyarthrite rhumatoïde depuis 18 ans, soignée avec de lourds traitements que j’ai interrompus depuis quelques mois avec succès, je suis végétarienne et fais très attention a mon alimentation, je cultive mon jardin sans aucun pesticides, tous les espoirs sont permis. Merci pour tous vos témoignages.

Répondre
Alain B. 9 mai 2016 - 19 h 04 min

Bonjour et merci pour ces informations très intéressantes. A mon sens ce que l’on appelle aujourd’hui remède de bonne femme est souvent la solution qui était employée par le passé pour soigner une pathologie connue, et il y en a des tas, certains encore connus , d’autres oubliés, et cet oubli profite surtout aux lobbys pharmaceutiques dont l’objectif principal, voire unique, est de faire de l’argent. Il est grand temps de redécouvrir et mettre en application tous ces procédés et techniques venus de la nuit des temps et qui ont prouvé leur efficacité. Je pense en particulier à tout ce que nous a légué l’Egypte antique, mais aussi aux indiens d’amérique, pour n’en citer que deux. Donc je suis client à 200% de ces orientations thérapeutiques, qui d’ailleurs ne remettent pas systématiquement en cause les solutions « modernes » de la médecine, et peuvent à mon avis très largement participer à l’ensemble des actions thérapeutiques. Je suis bien sûr étonné de ce que j’apprends concernant parkinson, et je serais heureux de lire des informations du même style concernant Alzheimer et les diverses dégénérescences cognitives qui m’ont causé beaucoup de souffrance et de mal-être dans l’accompagnement de mes parents. Mais c’est du passé. Continuez, je suis à 200% avec vous.

Répondre
MI-LO 9 mai 2016 - 19 h 01 min

bonsoir,
on m’appelle le microbe ou la ptite chose ou le cul g’lé !!!!
je suis enfin écoutée par mon médecin généraliste depuis que ‘en ai changé il y a 15 mois et par un naturopathe qui me suit depuis fin juin 2015….Il était temps.
J’ai 46 ans et mon corps est arrivé à l’épuisement total. Je suis en arrêt de travail depuis Juin 2015… mais je dois bien avouer que j’aurai dû me faire arrêter avant si j’avais eu le BON interlocuteur face à moi.
Mes 1ers maux dont je me souvienne remontent à l’âge de 6 ans (douleurs de croissance dans les jambes et puis chaque année, installation de rhumes dès le mois d’octobre et jusqu’au printemps – opérée des amidales et végétations l’année de mes 6 ans, rien a changé.
Puis ce sont mes premières cystites vers l’âge de 9 ans.
Puis à 11 ans, me voici un petit bout de femme …. mais c’était sans compter sur une fatigue qui a commencé à s’installer et les migraines arrivées vers 15 ans.
Acné depuis cet âge, jamais disparu.
Début de l’hypo tension, qui oscillera avec des 12’8 (ca va encore)
Et puis s’installent régulièrement des mycoses (vaginales) ET la constipation.
A l’époque je pèse 42 kg pour 1m58
Vers 20 ans je commence à souffrir du syndrome de Reynaud… et j’en souffre encore.
2 grossesses entre 26 et 30 ans.
Depuis mon corps de se relève pas…. (bien souvent 9’6 de tension) et mon mental non plus, avec des syndromes de déprime que je peux aujourd’hui appeler de dépression.
Petit à petit, d’années en années, j’ai l’impression de m’être usées : douleurs d’arthroses vers l’âge de 30 ans, traitement des migraines sous ZOMIGORO durant 5 ans, stoppé d’urgence car 10 cachets par mois… soit 1 migraine tous les 3 mois…. attention : danger pour le foie.
38 ans : cancer du sein, tri-négatif. 3 FEC + 3 TAXOTERE …. période très difficile + 29 scéances de rayons.
Reprise du travail trop vite : 1 mois après la fin des rayons. A mi temps thérapeutique, je travaillais 4 heures et dormait 4 heures l’après midi.
39 ans : les allergies décuplent, l’herpès apparaît ; plus de migraines car je suis sous aménorrhée mais des bouffées de chaleur horribles.
40 ans : le rythme de travail passe à 70%. Je travaille à 10 mn de la maison mais là encore, les retours de journées sont parfois dangereuses au volant de ma voiture. Beaucoup de jours se sont terminés dans le canapé, sans pouvoir assumer mon rôle de mère, de maîtresse de maison.
41 ans : je suis porteuse d’un BRCA2 (gêne du cancer du sein) : on me préconise l’ablation des seins et des ovaires.
44 et 45 ans : 2 ou 3 arrêts d’une semaine par ci par là … je change de médecin et m’oriente vers une généralise, qui est aussi homéopathe, accuponcteur et auriculothérapeuthe. Elle veut comprendre. ouf !
Le destin veut qu’une de mes amies m’oriente vers un naturopathe qui l’a guéri de migraines ophtalmiques.
Je le rencontre.
Il me prend en charge :
==> phyto (germanium, magnésium, Cu Au Ar,…) + homéo + gémothérapie (cassis, aubépine, ….) + pré biotiques + pro biotiques + desmodium + vitD (carence)
==> nettoyage des vaccins (dont 1 nettoyé 3 fois…. résistance !!!)
==> Recherche immédiate des intolérances alimentaires (laboratoire Barbier à Metz) :
58 aliments dont la gliadine….. la maladie de Chrône est écartée. Intestin poreux, irritable ….. Le foie en vrac (gamma gt depuis mes chimios, or je ne bois pas une goûte d’alcool ?)
==> accompagnement homéo au jour le jour si besoin.

Le parcours est dur.
Je me teste.
J’oscille, je vais mieux, je rechute, physiquement et moralement ; je ressens le lien entre intestins pleins, intestins vides et mon moral.
Si vous me croisez dans la rue vous me direz : « tu as bonnes mine ! »
Je ne mange plus grand chose ; je n’ai plus beaucoup de vie sociale : je suis regardée avec des grands points d’interrogations, je suis devenue une extra terrestre aux yeux de la majorité.
Depuis 10 jours, café et chocolat très nettement diminués en vue d’une éradication totale : je sens un mieux. Celà va-t-il durer ?
Des saignements inexpliqués : radio hépatho reinale et ovarienne ==> « vos organes sont parfaits, une vraie jeune fille »
Comment lui expliquer à ce radiologue que je ne vis pas comme une personne lambda, que mes journées doivent être courtes car je me fatigue très vite, que mes migraines sont soudaines et que je ne peux rien planifier … Y comprendra pas ; c’est sûr.

A côté de celà, ma vie est saine ; je tente d’introduire la méditation mais j’avoue ne pas m’y tenir. j’arrive enfin à faire soit 10 mn de marche ou de vélo elliptique, et encore, pas tous les jours …. je dois percéverer.
Je cuisine tout ; plus de sucre ajouté, que des fruits. J’achète tout en frais, bio, local et équitable.
Je pense être sur la bonne voie mais nous nous sentons esseulés ; plus de resto entre amis, plus d’invit. (ou très peu, je ramène ma gamelle …..)
Oui je crois aux médecines douces.
je pourrais vous en dire plus dans quelques mois. 1 an de régime d’intolérance alimentaires avant le prochain test.

Répondre
Lucie 9 mai 2016 - 18 h 52 min

Cher Xavier,
Je vous remercie aux noms de tous ces gens à qui vous avez apporté ces bons renseignements.
J’aimerais beaucoup travailler avec vous dans la nutrition cellulaire qui deviendrait votre autre découverte qui apporterais une santé optimale à la planète entière et je pense que c’est ce que vous voulez……vous seriez le premier à en bénéficier. Toutes ces lettres qui précèdent seraient rempli de reconnaissance…..voulez-vous la santé véritable? Contactez-moi!

Répondre
Sylvie HERLEDAN 9 mai 2016 - 18 h 13 min

Pour moi, tout est lié, notre corps n’est qu’un moyen de nous faciliter l’accès à ce que nous traversons sur le plan psychique, nos conflits intérieurs, nos émotions, la difficulté à gérer notre dualité intérieure. Aussi, le développement de l’écoute, de l’amour, de la complaisance et de la gratitude permettent souvent d’engager le processus de guérison. Par ailleurs, la Terre dans sa générosité a tout mis à notre disposition pour nous aider et nous accompagner dans notre évolution vers le mieux être. Apprenons à développer l’harmonie en nous et autour de nous et engageons la mutation de nos programmations inconscientes. Merci pour vos lettres et l’espoir et l’ouverture que vous apportez aux gens.

Répondre
Sophie 9 mai 2016 - 18 h 11 min

Bravo à tous les deux. Votre parcours est vraiment passionnant. Je lis tout ce que je peux sur les médecines douces, les plantes, huiles essentielles. Je suis en train de changer ma façon de m’alimenter. J’ai de la chance : bientôt 54 ans, je vais rarement chez le médecin. J’ai réussi à ne plus prendre de médicaments contre les allergies aux pollens. je me soigne avec les plantes. Depuis plusieurs mois je dormais très mal et grâce aux médecines naturelles cela va beaucoup mieux. Donc je vous encourage à continuer dans ce sens. Tous les témoignages que nous pouvons lire sont très instructifs et je donne tous les conseils que j’ai pu glaner en lisant les publications de Santé Innovation à tout mon entourage. J’ai acheté les livres du professeur Joyeux pour changer d’alimentation. Donc je vous suivrai dans votre démarche …

Répondre
Lola 9 mai 2016 - 17 h 32 min

Ne croyez vous pas que tous les vaccins que l’on prône pour les personnes âgées et qui contiennent tous de l’aluminium ne seraient ils pas le facteur de toutes ces maladies: Parkinson, Alzheimer…?

Répondre
Dorane 9 mai 2016 - 17 h 32 min

mon mari (77 ans) souffre de tremblements essentiels et prend du mucuna depuis 3 mois sans progrès nous avons une alimentation de type végétarienne et bio que peut il faire de plus . C’est un monsieur qui a toujours été très crispé et au repos ses muscles trémulent… Je vous remercie de votre attention et vous souhaite plein succès pour vos démarches en vue de notre meilleure santé

Répondre
Elibi 9 mai 2016 - 17 h 13 min

Merci pour toutes ces informations. Je suis persuadé que dans les temps à venir nous devrons de plus en plus chercher à nous soigner au naturel, c’est capital.

Répondre
Bardon 9 mai 2016 - 16 h 45 min

merci de ce projet. Rien ne vaut les remèdes mis à disposition par la nature. J’ai eu la chance de me soigner par l’homéopathie dès l’âge de 10ans, Je viens d’atteindre les 80, et je continue dans cette voie. Bravo pour votre courage et encore merci.

Répondre
Anna M 9 mai 2016 - 15 h 19 min

Article très intéressant. J’ai reçu il y a moins de deux ans une greffe hépatique sur une maladie auto-immune qui a détruit mon foie en 3 semaines, j’avais 25 ans à l’époque. Des doutes ont été émis sur la prise d’un anti-inflammatoire 3 semaines avant les premiers symptômes. Actuellement j’ai un traitement lourd avec des anti rejets et de la cortisone pour éviter une récidive auto-immune. Je me dirige vers l’homéopathie, la phyto, la nutrition pour m’aider à mieux vivre. Toutes ces belles recherches sur des problèmes graves et qui touchent une grande partie de la population sont une réelle bénédiction. Vous êtes une belle forme d’espoir. Même si le milieu medical classique est encore aujourd’hui extrêmement loin et fermé à toutes ouvertures d’esprits il faut continuer pour faire évoluer les esprits et permettre à tous les gens comme moi qui souhaiteraient une vision plus globale avec des traitements plus adaptés et moins dirigés par les laboratoires de garder espoir.
Merci, je vous suis maintenant via la newsletter, et bonnes recherches !!

Répondre
carriere 9 mai 2016 - 14 h 56 min

J’ai la chance d’être en bonne santé. Je me nourris sainement. Je lis vos lettres avec plaisir. Mon mari est atteint de fibromyalgie mais n’est pas encore prêt pour la médecine naturelle ! J’essaie de le convaincre ! ! ! Merci pour tous vos conseils !

Répondre
Taoyin 9 mai 2016 - 12 h 43 min

Merci pour toutes ces belles informations. Ne jamais oublier que l’esprit et le corps sont liés et que les traitements naturels vont énergétiquement dans le sens même de la vie

Répondre
Ortiz 9 mai 2016 - 12 h 32 min

Bonjour et grand merci, M. Xavier Bazin et tout l’équipe qui travaille en ce magnifique Proyecte.
Je trouve votre généreux apport, comme la somme des siècle d’expériences, comme la union de la spiritualité avec la science et comme une grande espoir pour l’être humain. Je crois que avant tout maladie, existe déjà la cure, et que les maladies nous offrent l’opportunité d’évoluer en guérissant autres maux.
Adriana

Répondre
Patricia Silberfeld 9 mai 2016 - 12 h 21 min

Oui je crois aux médecines alternatives étant réflexologue depuis plusieurs années. Il est bien regrettable que les médecins traditionnels ne dirigent pour ainsi dire jamais leurs patients vers de telles voies. Pour ma part il est claire que si on ne peut guérir les personnes on peut au moins leur apporter un confort de vie.
Je reste toutefois persuadée qu’avant de passer par l’allopathie il est bien de tenter la médecine douce. Pour les personnes atteintes d’un cancer la réflexologie apporte un bien-être certain.

Répondre
SAVARO 9 mai 2016 - 12 h 20 min

Oui, toutes ses infos sont très utiles à connaitre….et à diffuser au plus grand nombre….. Cultiver son jardin est encore un moyen de bien se nourrir et bien se soigner…..Avec ses produits naturels….Cultivons l’autonomie et l’autarcie…. et soyons solidaires entre nous……Bonne santé à vous.

CATHERINE

Répondre
BERTON 9 mai 2016 - 11 h 07 min

je suis pour les méthode s douces, je suis diabétique quelles sont elles, je suis sous insuline ?

Répondre
PHILIPPE 9 mai 2016 - 10 h 48 min

Bonjour à toutes et à tous,
Monsieur votre présence dans nos vies a de quoi nous rendre « JOYEUX »! Je vous dois un grand merci. J’héberge gratuitement une squatteuse « miss Parkinson » que j’aimerais bien mettre à la porte ! Suivi par un toubib « intelligent » qui a mis en rémission une P.R dont mon épouse souffrait, je m’en tire plutôt bien (méthode de Dr Jean SEIGNALET)… que j’applique aussi avec succès…. sans gluten et surtout pas de laitages. Les changements : hyper activité (à 66 ans je retravaille comme gardien de propriété et mes employeurs ne se sont aperçu de rien). En plus des médicaments allopathiques, je consomme : Poix à gratter, vitamine D, beaucoup d’épices (merci à ma sainte femme!) Oméga + L-Tyrosine…je viens de me faire prescrire : SOMNIPHYT MELATONINE grâce à vous !
Merci pour ces échanges et une suite pleine de promesses.

Répondre
Edith 9 mai 2016 - 10 h 04 min

Bonjour, j’y crois fermement à la médecine naturelle. C’est pour cela que je me suis formée comme naturopathe depuis quelques années.
Si je n’avais pas eu les abeilles je ne sais pas comment je serais maintenant. Opérée plusieurs fois d’hernies discales, sans résultats extra, les douleurs persistaient et la médecine allopathique ne pouvait plus rien pour moi…après avoir tout essayé ! Le médecin qui me suivait ne croyait pas à mes douleurs et pourtant à 34 ans je ne faisais plus 2km sans avoir des douleurs terribles. Il m’a dit : » il faut vivre avec la douleur »
J’ai rencontré un médecin qui m’a proposé de me faire piquer par les abeilles….oh la la… après quelques mois de cogitation, j’ai dit oui. Elles m’ont sauvée. Je vais bien même si parfois j’ai encore des douleurs mais je revis. Merci les abeilles. J’ai également fait un gros travail sur moi et pris conscience de ce que ce mal (m’)à dit (maladie) !
Continuez à nous faire prendre conscience de la valeur des produits naturels, de leur bienfaits pour notre santé.
MERCI

Répondre
ahl lab 9 mai 2016 - 9 h 07 min

Bonjour,
merci pour votre étude sur parkinson, mon père en est atteint et en,même temps diabétique en,même temps que son,traitement il utilise la cannelle très utilise aussi pour régler la glycémie. Je suis musulmane et chez nous la médecine prophétique nous apprend a nous soigner depuis des milliers d’années avec des produits naturels comme la canelle, le costus marin,le fenugrec et bien d’autres plante mais aussi avec la saigné par ventouse une médecine qui m’a été très efficace pour mon mal de dos ou mes migraines. J’aime les produits bio et la médecine naturel car nous avons une approche plus saine pour notre corps qui n’a pas obligatoirement besoin de médicament chimique… Bonne continuation

Répondre
nana 9 mai 2016 - 8 h 27 min

bonjour
je trouve votre article très bien il donne espoir dans la médecine naturelle et c’est très bien mais pouvez vous me dire si dans la médecine naturelle il existe quelque chose pour ouvrir l’appétit je ne pèse que 43 kg et je n’ai jamais faim peut être pouvez vous m’aider
merci j’attend la suite des lettre avec impatience ne renoncer pas

Répondre
carole 9 mai 2016 - 8 h 25 min

Merci pour ce cheminement que du bonheur. Un grand MERCI au Professeur JOYEUX et à vous Xavier BAZIN comment peux ton vous joindre je suis relaxologue

Répondre
RUSAGARA Paul 9 mai 2016 - 8 h 23 min

La nature est la plus grande pharmacie qui existe dans le monde, mais nous n’y faisons pas attention. C’est la raison pour laquelle, ceux qui y font attention, développent des produits industriels qu’ils nous vendent souvent trop chers. Merci encore une fois pour vos dossiers relatifs à la médecine naturelle.

Répondre
Jean-Louis 9 mai 2016 - 8 h 17 min

Bonjour Xavier et bravo pour votre projet.
Pour ma part j’utilise depuis longtemps l’homéopathie et depuis quelques temps des remèdes naturels dont les huiles essentielles pour lutter contre une maladie de lyme et ses effets à long terme, fibromyalgie, fatigue chronique…J’en suis très satisfait, pouvant ainsi supprimer pratiquement tous les médicaments « communs »; je pense avoir encore beaucoup à apprendre sur les médecines douces et vous remercie de votre initiative.

Répondre
Nadia 9 mai 2016 - 8 h 12 min

Je suis convaincue que les vitamines, épices, huiles essentielles,
et autres sont l’avenir de notre santé et qu’elles auront une place majeur dans la médecine de demain, comme vous j’ai beaucoup d’espoir …J’espère voir disparaître la toute puissance des grosses boîtes pharmaceutiques, car je pense que l’on peut éviter énormément de fragilités et maladies grâce à des bilans CORRECTS et des équilibrages en hormones CORRECTS, suplémentations en vitamines, oligo-éléments, ….Aujourd’hui j’ai 58 ans et je suis sur ce chemin car je me suis rendue compte que je tombais en ruine petit à petit et qu’il fallait que cela s’arrête, car vivre jusqu’à 100 ans ne m’attire pas particulièrement, mais je veux vivre en « bonne état » et dans la joie !
Je suis impatiente de voir la suite …… Merci

Répondre
Fabrice 9 mai 2016 - 3 h 29 min

Bonjour a vous.
J’ai une fibromyalgie depuis 4 ans environ qui est apparue a la suite du régime,bien connu, a base de son d’avoine. j ai 54 ans et avant j’etais totalement inféodé a la médecine chimique.
Depuis que j’ai commencé petit a petit a supprimer le lait de vache, puis le gluten, le café et bien d’autres choses.
Ma santé s’est grandement amélioré dans un premier temps, j’ai pu me passer totalement de Mopral,ainsi que de Josir (médicament pour l’adénome de la prostate),mon adénome a meme complètement disparu,j’ai également pu supprimer le Tanganil(pour les vertiges et les acouphènes)et petit a petit, je me suis totalement passé de Prothiaden et de Vératran( médicaments pour la dépression qui m’avaient été prescris par un phsychiatre)et plein d’autres encore.
J étais un exellent client pour les laboratoires pharmaceutiques et les lobbyes en tout genres, mais maintenant j’ai dis STOP! FINI TOUT CA.Je me soigne avec l’aide de médecins homéo et phyto (c’est dommage que ces excellents médecins pratiquent des tarifs de consultations exhorbitants!)ainsi que d’une Nutritionniste qui m’aide beaucoup .
Mais,car,il y a un mais, je souffre toujours et de plus en plus.Le Nutralgic ,la cannelle,le curcuma,les antioxydants et autres Génacol ne me suffisent plus car a la suite du fameux régime j’ai également une très forte acidose,une dénutrition,une déminéralisation.
Actuellement, je suis de plus en plus fatigué,je ne dors plus que 3 heures en moyenne par nuit,et parfois je ne ferme meme pas l’oeil.
Le moins supportable ce sont les douleurs permanentes et continues qui s’amplifient et s’étendent a tout mon corps,ca devient très insupportable,l’extrème fatigue,la faiblesse ,la mémoire qui me fait défaut mais pour l’instant je fais face avec ce que j’ai.
Malgré tout ca,JAMAIS je ne reprendrai de médicaments chimiques, ils m’ont déja trop fais de mal,je fais confiance a la Nature et ses traitements,ENCORE ET TOUJOURS.
Voila, c’est un peu long,c’est mon témoignage,il vaut ce qu’il vaut,mais merci a des personnes comme le Pr Joyeux,Mr Bazin,ma Nutritionniste,le docteur Morel et biens d’autres d’exister et de se battre pour ce qui devrait etre la règle universelle, qui pour l’instant me permet de survivre :soignez vous de facon naturelle

Répondre
Heureux Marie-Béatrice 14 novembre 2016 - 23 h 37 min

J’étais moi-même atteinte très sévèrement de la phybromyalgie. J’ai suivi pendant 6 mois , une fois par semaine, un « coaching » dans un hôpital universitaire: calmants en quantité industrielle (j’ai refusé de les prendre car ils sont sans effet… Un jour, j’ai u l’occasion de rencontrer un médecin exceptionnel,le docteur Bernadette Rassart, qui travaille au Centre Kinos à Louvain-La-Neuve (Belgique), elle a bordé mes douleurs en m’expliquant d’abord que les personnes atteintes de fibromyalgie ont une baisse du niveau de la souffrance dans le cerveau, donc, elles plus vite mal… Mais, me disait-elle, il faut une autre cause pour déclencher les douleurs. En passant toute ma vie en revue, elle a constaté que les dernières années de vie professionnelle avaient été très rudes. Ce médecin a demandé à une kinésiologue, sans lui dire ce qu’elle avait découvert, de donner son propre diagnostic… et il fut le même que celui du médecin. Quand j’ai appris que c’était vraiment ces dernière années de travail qui m’avaient démolie, la fibromyalgie a disparu en au maximum 3 semaines. Je suis sûre qu’il ne faut pas prendre de calmants, d’antidépresseurs ,qui ne m’ont produit aucun effet positif, ni de somnifères, auxquels on risque de devenir dépendant. Rencontrer un médecin qui ne cherche pas simplement à calmer cette douleur perpétuelle (sans y parvenir) mais qui envisage son patient de manière globale en l’aidant à découvrir les « failles » de sa vie est la vraie manière de guérir de cette maladie. Depuis, j’ai proposé à de nombreuses personnes atteintes de ce mal de rencontrer le docteur Rassart et beaucoup d’entre elles m’envoient des messages de guérison et me remercient d’avoir répandu la nouvelle de ma propre guérison et d’avoir donné le nom de celle qui m’avait aidé à guérir. Plus aucun calmant, seulement le conseil de prendre une bonne dose de magnésium tous les jours et de boire chaque jour 1 cuilerée à soupe d’huile de lin de calmeline… Tout mon entourage m’a dit que j’étais comme ressuscitée car je n’avais plus l’air triste, abattue, comme écrasée par la maladie; au contraire, je me tiens plus droite, je souris comme avant et je fais du vélo.

PS Quand on a la fibromyalgie, on croit qu’on ne peut plus rien faire. Au contraire, dès le début, il faut garder des activités importantes: on a aussi mal mais pas plus mal et, pendant le temps où l’on s’occupe vraiment, on ne pense pas à ses douleurs.

Bien à vous

Répondre
Renée 8 mai 2016 - 23 h 14 min

J’attends la suite avec impatience, et surtout plus de précision sur les médicaments, doses, ……. et le nom précis et où les acheter en confiance !!!
Merci de cette initiative qui me rappelle ma grand-mère et ses soins très naturels et sutout très efficaces.

Répondre
Castagna sabine 8 mai 2016 - 23 h 06 min

Merci de partager vos découvertes. La nature est merveilleuse, elle met tout à notre disposition pour notre bien être . Seulement nous l’avons oublié. Les laboratoires chimiques ont permis de faire de grandes avancées mais il est dommage que les herboristeries soient de plus en plus supprimées. Il y a de la place pour tout le monde , chacun devrait pouvoir choisir son mode de traitement.
Je suis aussi persuadée que l’on ne peut totalement soigner le corps (et peu importe la méthode) sans se faire aider psychologiquement et spirituellement.
Encore Merci de prendre le temps de nous informer ou former.
Cordialement

Répondre
Béatrice 8 mai 2016 - 22 h 35 min

J’ai cru comprendre que la Griffonia est facteur déclencheur de la dopamine.

Répondre
FORTUNE 8 mai 2016 - 21 h 50 min

J’ai lu avec attention bon nombre de commentaires. Je suis en phase avec la plupart. Le terme « médecines douces » est réducteur à mon avis. Je suis pour une médecine globale. Le problème c’est la question du temps nécessaire pour mettre en application ces méthodes qui allient le physique et le mental. Surtout pour les jeunes, et leurs jeunes enfants. Mais c’est une bonne chose de faire prendre conscience de la nécessité d’utilser le plus possible les produits naturels.
Je vous dis merci pour ces études.

Répondre
Marie-france 8 mai 2016 - 21 h 24 min

Votre projet est une belle initiative . Chacun a ses problèmes plus ou moins graves et souhaite guérir sans déclencher des effets secondaires .Le rôle du mental sur les troubles organiques semblent réel même s’il n’est pas facile à démontrer et agir sur la sphère mentale , sur son environnement ou son passé n’est pas chose aisée . Vos conseils seront les bienvenus pour aider à évoluer vers une mode de vie plus respectueux de notre machine biologique . Merci d’avance .

Répondre
ZUCCARELLO 8 mai 2016 - 21 h 17 min

Merci pour votre programme.
J’ai 65 ans et je suis en excellente santé.Je viens de prendre ma retraite et au cours de mes années d’activités(44 ans) j’ai toujours été persuadée que de bonnes relations avec les autres permettaient de rester en bonne santé.
Je n’ai jamais pris de médicaments parce que j’ai toujours pensé que c’est notre esprit qui régit notre corps.
pour cela il faut bien se connaître.
Comment voulez vous que les gens se sentent bien :ils ne disent plus bonjour au revoir et merci.Ils se comportent comme s’ils étaient seuls.
Encore merci pour votre programme et portez vous bien

Répondre
Christine VINCENT-SAVARY 8 mai 2016 - 20 h 56 min

Merci d’avoir pris la décision de partager vos expériences avec nous tous.
Je suis convaincue que la maladie indique toujours une mauvaise façon d’aborder la vie, sur le plan physique et sur le plan mental, à celui qui en est atteint.
Depuis que j’ai pris la décision de m’accorder de la douceur j’ai appris à dire « non »et à accepter le « non » de l’autre, parallèlement il n’y a plus eu de place pour les rancoeurs dans ma vie et moins de place pour le stress.
Il y a 3 ans j’ai refusé le traitement pour faire baisser le cholestérol que me conseillait mon médecin et j’ai commencé à modifier ma façon de vivre: la découverte de la marche nordique régulière et la pratique des 18 mouvements du Taï-Chi – Qi-Gong et une modification au niveau alimentaire (cuisson vapeur, viande occasionnellement, équilibre oméga 3-6-9 quotidien ont rétabli la norme.
Il y a 2 ans nouveau refus de ma part à mon médecin de faire baisser ma tension artérielle trop élevée par des hypotenseurs.
J’ai de nouveau réajusté ma nourriture cette fois avec l’aide d’un pendule et testé sans exception tout ce qui entrait dans mon corps en ingérant uniquement ce que me permettait mon pendule.
A mon grand étonnement il m’a fait diminuer progressivement ma prise de Lévothyrox pour un sevrage complet au bout de 2 mois. Depuis presque 6 mois je vis bien sans aucun signes d’hypothyroïdie. Je stimule ma thyroïde par une prise d’algues, le diagnostic de maladie auto-immune posé il y a 8 ans semble caduc aujourd’hui.
Mon pendule m’a interdit beaucoup de légumes tous ceux riches en fer et en vitamine C, ceux riches en sucre et certains pourtant réputés bons pour la santé comme l’artichaut et le fenouil, je suis ses conseils avec gratitude et j’ai parallèlement augmenté ma consommation de lipides de façon importante tout en diminuant les glucides et les protéines (viandes rouge et abats, presque tous les poissons me sont interdits). Ma consommation de café a fait un bon spectaculaire, de 6 à 8 expressos par jour. Je ne peux m’empêcher de penser que je suis guidée depuis 2 ans dans le suivi d’ un régime préconisé dans la maladie de Parkinson, ce que je viens de lire me le confirme et la réponse de mon pendule est sans équivoque lorsque je pose la question.
Je pense que j’ai le potentiel de cette maladie en moi, mais j’ai pris la décision de ne pas en exprimer les symptômes , de me prendre en charge mentalement et physiquement et je fais le nécessaire pour aller dans ce sens.
Merci Monsieur pour votre action et merci à ceux qui y participent.

Répondre
soumaya L 8 mai 2016 - 20 h 50 min

Bonsoir, je crois aussi que la médecine naturelle est une alternative envisageable. Nos ancêtres la pratiquaient et se portaient lieu que nous. Je crois aussi que nous devons tous faire le nécessaire pour que ca soit la première option avant les médicaments. La France est l’ un des pays qui manifeste pour tout et n’importe quoi et surtout constamment, pourquoi ne pas faire une manifestation »symbolique » et ne pls accepter que les laboratoires pharmaceutiques nous traitent comme ils le font et nous pompe notre argent ???!!!!
En tout cas j’ai hâte de recevoir d’autres remèdes aussi spectaculaires pour d’autres maladies et vous remercie pour ce que vous faites malgré les pressions auxquels vous devez être confronté….

Répondre
nadia 8 mai 2016 - 20 h 20 min

Messieurs, merci pour tout ce que vous faites !
Atteinte de syringomyélie et arachnoïdie , j’arrive à 400 mg de Lyrica
en 3 ans ; je refuse d’augmenter, j’ai des douleurs qui deviennent
insupportables nuit et jour .
J’ai traité mes enfants qui ont plus de 4O ans avec homéopathie 9 fois sur 10 ainsi que moi-même . Je garde l’espoir qu’un médicament
autre verra le jour en tant qu’anti douleurs bientôt.
Opérée 3 fois pour implanter un drain dans la moêlle épinière ;
ma maladie est pire qu’un cancer m’a dit le neurologue, car on
soigne le cancer mais rien n’existe pour vous à part les anti-douleurs
Je garde espoir :je fais du Reiki j’ai pratiqué la sophrologie, je mange
bio, sans gluten, sans lait.
Merci infiniment de me venir en aide .
Nadia

Répondre
Françoise H 8 mai 2016 - 19 h 14 min

Bonjour à tous,
Vos messages sont très riches, merci pour tous vos précieux conseils!
J’ai côtoyé assez longtemps des personnes malades de tous âges, mon métier me passionnait! J’ai arrêté de le faire,ne supportant plus les rapports avec les pharmacies et les traitements de la médecine, dite conventionnelle. J’avais vraiment l’impression d’empoisonner les gens, et d’ailleurs c’est après m’avoir traitée de charmante empoisonneuse que j’ai décidé d’arrêter et de passer à une technique, pour soulager sans faire de mal!
J’ai appris une technique très simple et qui soulage toutes sortes de maux et de maladies chroniques, cette méthode vietnamienne s’appelle le Dien Chan; Avec des petits instruments, vous appuyez sur le visage des points pour régler le problème et c’est vraiment très efficace! Vous tapez Dien Chan et vous aurez beaucoup d’articles à se sujet; Je m’occupe essentiellement de mes proches et amis et à chaque fois je suis étonnée des bons résultats.
Je suis aussi passionnée d’aromathérapie et de phytothérapie qui sont aussi des approches très intéressantes.
Pour la maladie de Parkinson de danser le tango c’est une très bonne idée!!
Avec mon mari, assez souvent, nous mettons de la musique assez entraînante , nous nous cachons les yeux et nous dansons.
Nous nous cachons les yeux pour mieux ressentir la musique nous traverser…. C’est une bonne technique pour nous assouplir et surtout pour nous lâcher et ne penser plus qu’à la musique…( quand je broie du noir, je n’hésite pas, cela me fait un bien fou!)
Courage pour les personnes qui souffrent,
Je vous embrasse,
Françoise

Répondre
Baussan 8 mai 2016 - 18 h 18 min

Bonjour à toutes et tous, je suis persuadée que les médecines dites douces sont un formidable espoir pour beaucoup d’entre nous; j’ai 60 ans et suis asthmatique depuis l’enfance…dans les années 80 je me suis tournée vers l’acupuncture et cela m’a bien aidée ..mais je n’ai pas oublié les petits sourires narquois et les  » si ça ne te fait pas de bien ça ne te fera pas de mal !  » ou c’est tout dans la tête …je me sers aussi d’huiles essentielles et d’homéopathie . Si l’on regarde les médecines des pays tels que l’Amazonie, l’afrique, et bien d’autres les plantes sont bien puissantes. Alors merci Pr Joyeux ainsi qu’à vote équipe de nous prendre au sérieux et continuait à nous donner toutes ces informations.Cordialement, Françoise.

Répondre
Ray 8 mai 2016 - 17 h 46 min

Votre courrier m’a fait chaud au cœur. Je pensais être la seule à déplorer la « malpolitesse » actuelle….
On m’appelle « Miss Merci », parce que je préfère dire trois fois merci, plutôt que de risquer de l’oublier.
Mais il est si difficile de côtoyer journellement des gens qui ne connaissent pas ou plus, la politesse et le respect.
J’ai 55 ans et « Merci » a été l’un des premiers mots qu’on m’a appris, mais je constate malheureusement, que des personnes de mon âge, ne savent pas dire merci, alors que je pensais que cela avait fait parti de nos enseignements. Si ces gens l’on oublié, comment peut-on espérer qu’ils l’apprennent à leurs enfants et petits-enfants.
A l’école non plus, on ne donne plus de « cours d’éducation civique », alors que ce serait tellement plus important que d’égratigner notre belle langue, en essayant de l’amputer des attributs qui la rendent si élégante…
Régulièrement je rattrape des personnes qui oublient de dire merci, en le disant à haute voix, à leur place, espérant leur faire réaliser qu’il ne faut pas omettre ce si beau mot.
Même si beaucoup n’ont plus ce réflexe, je n’abandonnerai jamais ce beau mot, il se peut qu’il tombe dans l’oreille d’une personne bien éduquée, à laquelle il fera plaisir…
« MERCI » encore pour votre beau message !
ray

Répondre
lolo neuro 8 mai 2016 - 14 h 12 min

C’est interessant mais avec un tel melange que je ne peux retrouver ce qui me concerne : recevoir et donner
Neuropathie sensitive periferique
peut etre à venir
Merci

Répondre
jakobs jacqueline 8 mai 2016 - 12 h 21 min

Mille mercis pour votre initiative.J’ai hâte de vous lire dans la suite de vos recherches et conseils.Je suis atteinte de tremblements essentiels ainsi que de la maladie d’Hashimoto.J’aimerai être guidée en matière d’hygiène ,alimentation et soins naturels.Si vous préconisez des plantes ou autres,soyez aimable de préciser les lieux où l’on peut se fournir ainsi que les posologies.je suis ravie que vous parliez d’unité corps-esprit…ce que la médecine conventionnelle devrait enfin comprendre et se libérer des mensonges des grands laboratoires qui cherchent à se faire de l’argent avant l’intérêt des malades!
cordialement.
Jacqueline 76 ans

Répondre
Marie-Angèle L. 8 mai 2016 - 11 h 31 min

Non, Xavier, vous n’êtes pas naïf, mais plein de désir de partager le chemin qui vous a rendu votre dynamisme de vie … Pour en rester à l’exemple que vous prenez, la maladie de Parkinson, je voudrais signaler le livre de Manfred Poggel, traduit de l’allemand et paru aux éditions Josette Lyon, « Maladie de Parkinson, ma guérison sans chimie ». Moi-même atteinte d’un Parkinson (diagnostiqué il y a 5 ans à l’âge de 67 ans), j’ai toujours refusé le recours à la L-Dopa ou à des agonistes. Clouée chez moi par une très méchante chute, j’ai dévoré le livre de M. Poggel l’été dernier et y ai trouvé l’écho de mon propre parcours (sauf que j’étais déjà largement engagée dans les médecines naturelles, et totalement convaincue de leur efficacité, alors que Parkinson s’installait « sournoisement », comme on dit) et j’ai reconnu en lui comme un « grand frère » qui me confortait dans le chemin à suivre et m’incitait à explorer d’autre pistes. Non, je ne me « bats » pas contre la maladie, j’essaie d’écouter et de comprendre ce qu’elle a à me dire, à quoi elle m’a fait échapper, sans doute de plus grave, de l’ordre de l’esprit… Mon problème principal étant les chutes, je considère chaque journée, chaque pas même, comme un don, je ne cesse de remercier la Vie que je trouve bien belle malgré mon handicap.
M. Poggel, une fois guéri, a comme vous formé le projet d’aider les autres. Mais son site est en allemand… que je ne lis pas ! Je suis donc ravie de votre démarche et vous encourage !

Répondre
Gérard 8 mai 2016 - 11 h 00 min

Je suis reconnaissant aux médecins et nutritionnistes qui œuvrent autour du Pr JOYEUX, car grâce aux différentes indications proposées j’ai assurément diminué mon diabète type 2 d’une façon sensible.
De plus j’ai réussi à me séparer de panaris alors que les antibiotiques étaient sans effet.
Merci vraiment pour vos conseils(remèdes) efficaces.
Acceptez mon profond respect.

Répondre
de guili andree 8 mai 2016 - 10 h 29 min

Plusieurs fois les médicaments naturels mon aidée pour ma santé. Je crois que, à votre niveau il faut persister sur votre voie, il y a déjà des progrès il faut continuer, vous êtes sur la bonne solution continué. Beaucoup de gens sont derrière vous à vous soutenir, et qu’on en finisse avec ces maladies incurables.
mes amitiés.

Répondre
Acensi 8 mai 2016 - 9 h 40 min

Bonjour , je suis vos lettres avec le plus grand intérêt. Je suis sûr qu’il faut prendre soin de ses 3 niveaux (esprit, corps,mental ) et rester joyeux et optimiste quoiqu’il arrive….savoir remercier ses semblables. …
Merci pour ces trésors que vous nous offrez!
Bien à vous
?Chantal

Répondre
Hélène 8 mai 2016 - 9 h 25 min

Formidable énergie dont vous faites preuve, Xavier et vous aussi Professeur, qui permet à tant de personnes (impuissantes devant les lobbies médicamenteux mais aussi, ceux de certains nouveaux pseudo-naturopathes qui ont senti un filon…) de communiquer !
UN GRAND OUI à votre initiative.
Dès les années 70, j’ai utilisé mes connaissances du yoga puis de la sophrologie (méthode du Pr Cayceda) pour accoucher absolument sans douleur (et sans péridurale) d’une part.
Idem pour entrainer bénévolement des jeunes sportifs de niveau national (à l’époque, on me prenait pour une folle en plus d’être une femme…). Leurs excellents résultats parlaient d’eux-mêmes.
Aujourd’hui, l’arthrose ayant commencé à me ronger (plus un cancer du sein), je sais qu’il faut que j’adopte une hygiène de vie naturelle.
Tous vos conseils concernant cette très douloureuse et handicapante maladie ne pourront que m’aider. En plus des conseils nutritionnels du Pr Seignalet, j’essaie en ce moment les CHAMPS MAGNÉTIQUES PULSES. J’en ressens un soulagement énorme et un bien meilleur sommeil.
On me propose aussi d’essayer un MATELAS (le champ des fleurs) comportant des picots qui appuieraient sur les points de Knapp et aideraient à une meilleure circulation dorsale.
Autre proposition : L’EAU (un grand verre par jour) dans laquelle on a laissé infuser un certain temps des électrodes choisies en fonction des caractéristiques du milieu. Ce n’est pas une blague.
Je serais très contente d’avoir des avis au sujet des manières de lutter contre l’arthrose.
Merci beaucoup par avance. Tant que votre initiative sera totalement spontanée et restera en dehors de tous ces lobbies dévastateurs, vous pourrez compter sur moi. Je serai avec vous.

Répondre
Gilbert GENDRE 8 mai 2016 - 9 h 18 min

Je suis un homme de 90 ans. Je serais MORT depuis longtemps si je
n’avais trouvé la méthode miracle qui m’a sauvé.
Suite à la malnutrition que j’ai subie pendant la guerre je soufrais de
constipation/diarrhée.
J’ai fait un séjour à l’hôpital, il a 20 ans, il été constaté que j’avais des diverticules. Aucun traitement ou remède …Retour au domicile.
J’ai supprimé complètement les diarrhées, mon état général est
revenu au beau fixe en prenant 10 grammes de chocolat NOIR au
cours de tous les repas. Même mes cheveux ont repoussés BRUNS !!!

Répondre
Wenez 8 mai 2016 - 9 h 07 min

Bonjour
Merci de partager ces informations très intéressantes . Je ne suis pas confrontée à une maladie particulière si ce n’est que mon fils est né il y a 15 ans avec une maladie orpheline et je suis persuadée que cet accident génétique est dû à l’alimentation et l’environnement …. Je recherche quotidiennement des solutions naturelles à des maux divers pour ma famille (maux de tête , migraines, nausées, adhérences , douleurs musculaires , maux de dos, troubles de la concentration , fatigue, moral en berne ….). La dernière affection à traiter pour moi fut une infection urinaire. J’ai pris des huiles essentielles mais ce n’est pas passé j’ai dû me résoudre à aller voir le médecin et prendre des antibiotiques. Je crois au pouvoir des méthodes naturelles mais on est surchargé de livres et d’informations plus ou moins contradictoires sur internet et il est difficile de faire le tri pour trouver le meilleur remède . Merci à vous de nous faire partager le fruit de vos recherches.

Répondre
Francis 8 mai 2016 - 8 h 49 min

Voici le témoignage d’une personne que j’ai accompagnée :
Atteinte de la maladie de Parkinson

A bientôt soixante-dix ans et atteinte de la maladie de Parkinson, P. habitait une maison isolée qu’elle partageait avec son fils. Elle m’appela pour savoir si j’accepterais de me déplacer pour l’accompagner en Massage Sensitif®. Dès lors qu’elle était sous suivi médical, je n’y voyais aucun inconvénient. Lorsqu’en effet j’accompagne des patients atteints de pathologies importantes et dans l’éventualité de la survenue d’un problème, je m’assure que la personne est suivie par la médecine conventionnelle.
P. me dit que son fils n’était pas au courant qu’elle avait fait appel à moi. Sa main droite étant entièrement crispée, elle ne pouvait plus se nourrir seule, et cette perte d’autonomie l’affectait physiquement, mais aussi psychologiquement. Imaginez un peu, son monde était à l’envers. Dans la vie « normale », la mère aide son enfant à se nourrir. Le contraire était pour elle « humiliant », et elle ne voulait pas imposer cette situation plus longtemps à son fils.
Au cours de la première séance, je concentrai mon Massage Sensitif® sur sa main paralysée. À l’issue la quatrième séance, P. pouvait à nouveau manger seule. J’avais effectué un travail conséquent au niveau de sa main droite, mais pas seulement. Parce que d’abord et avant tout une personne c’est un tout, à savoir un corps de la tête aux pieds, je travaillai également sur la zone de l’épaule. Les crispations de la main de ma patiente avaient pour origine ses épaules et ses omoplates.

A aujourd’hui, je regarderais aussi les glandes endocrines et notamment la thyroïde car celle-ci a un rôle très important sur notre possibilité de retenir les choses. En plus je vérifierais le système immunitaire afin de lui permettre de retrouver son rôle de protecteur du corps.

Cordialement
Francis

Répondre
Francis 10 mai 2016 - 0 h 19 min

Bonjour Wenez.
Et si c’était votre intestin! Depuis ma naissance j’ai des problèmes divers et variés. Mais avec l’age les symptômes se sont agavés et ce n’est qu’à 59 ans que j’ai trouvé. Ma mère souffrant de problèmes digestifs nous a transmis, mon frère et moi, lors de l’accouchement au travers de sa flore vaginale son acidose. Il faut savoir que l’enfant « contaminé » en souffrira bien plus que sa mère. Ainsi nous avons débuté notre vie sans le savoir avec cet handicap. Mon frère souffrit toute sa vie de problèmes digestifs et d’un certain rachitisme. Pour ma part je ressentais le besoin de dormir beaucoup (j’ai appris depuis que c’était cela ou bien l’hyperactivité), mais aussi de constipation et d’otites chroniques (et oui, liées à l’intestin). Tout cela s’aggrava peu à peu pour nous deux. J’ai découvert que lorsque notre micro-biote était perturbé le moindre stress, antibiotiques, produits chimiques, alimentation industrielles, vaccins, ondes électromagnétiques…. allaient aggraver le phénomène. La bonne flore sera remplacé par des levures qui vont coloniser peu à peu notre intestin, provoquant des intolérances alimentaires qui vont se multiplier et aggraver notre état. J’ai eu de nombreux symptômes de plus en plus handicapants: nausées, otites, eczéma sur tout le corps, sueur abondante et douleurs nocturnes dans les jambes, démangeaisons anales, perte de la vue quelques secondes, perte de toutes motricités durant de longues minutes, vertiges, pertes de mémoire, d’initiative et de concentration, glaires dans la gorge, champignons sur la poitrine, diarrhée, sifflement dans les bronches, insomnie, brûlures très fortes dans la gorge et une fatigue chronique très handicapante, douleurs au foie…. mais pas une seule douleur au ventre! Et pourtant le responsable s’y cachait. Tout commença avec un médecin chinois (généralistes et spécialistes d’une incompétence à toutes épreuves) qui me décela une intolérance au gluten et produits laitiers, mais ne put progresser. L’arrêt de ces aliments me fit un bien fou, mais peu à peu des symptômes revinrent. Sachant que désormais le problème était dans ma nourriture et mon intestin, et que je ne devais pas compter sur notre médecine, je décida de trouver par moi-même. De toutes manières, je n’avais pas le choix. Je fit une hydrothérapie, durant 3 semaines je me suis senti en grande forme et puis rapidement je perdis tout cela. Je m’acharna à retrouver ce bien-être et en fit 3 autres et le résultat fût catastrophique. La « mode » aidant, on me parla des bienfaits des pro et prébiotiques, tout l’été dernier fût gâché par cette tentative. Je les ai pris durant deux mois et demi. Je tomba peu à peu en dépression, le grand trou noir. Alors que je n’avais jamais connu cela, je ne pouvais plu marcher et un immense mal-être m’avait envahi. Heureusement que je ne suis pas allé chez le généraliste!!! Évitant ainsi une chimie autrement plus destructrice. Je contacta le médecin chinois, qui me conseilla de regarder de plus près ma nourriture; heureusement je pensa aux probiotiques et dix jours plus tard les nuages noirs se dissipèrent. Je vous conseille les commentaires d’un spécialiste de l’intestin: le docteur Donatini qui explique cela. Lorsque cette médication arrive dans l’intestin-grêle infecté, il n’y trouve pas sa place et reste dans l’estomac. Et, sans aucune douleur celui-ci gonfle et va comprimer l’intestin et le nerf qui le relie au cerveau. Après divers autres tentatives, je me suis orienté vers un labo (Berthet) qui analysa mes selles, diagnostiqua une invasion de levures, et découvrit que mes aliments n’étaient presque pas assimilés par l’intestin, me conseilla un régime à l’encontre de tout ce que j’ai pu voir. Pas de petit déjeuner, midi et soir un de peu de protéine animale, de légumes peu cuits avec des p de t ou du riz peu cuit en quantité et des fruits peu cuit. Privilégier la qualité mais aussi les viandes et les poissons salés(lacto-fermenté), pas d’huile d’olive mais de la MG animales et boire pendant le repas autant d’eau que de nourriture. Maintenant je doute sur l’efficacité de certains régimes, nous sommes tous différent, il est préférable qu’il soit personnalisé. J’ai découvert que l’acidose détruisait tout les sels minéraux et la vitamine D, ce qui est à l’origine de beaucoup de symptômes. Il semblerait que la moitié de la population serait touché, ce qui expliquerait le manque de vit. D pour un grand nombre. Pour finir ces levures étaient passées dans ma lymphe qui ne marchait presque plu, foie et vésicule, estomac et poumon. Mon frère étant décédé d’un cancer de l’estomac qui ne survient qu’après une colonisation par les levures. 3 mois après ce régime je commence à me sentir mieux mais j’ai conscience que se sera long, vue l’ancienneté du problème, il faut tout reconstruire. Pardon j’étais long, mais si je peux aider des personnes à ne pas aller chez le médecin en allant mieux, j’en serai ravi. Et prenez-vous en charge.
Merci à Santé Corps et Esprit.

Répondre
Nina 22 janvier 2017 - 20 h 25 min

Je voudrais d’abord vous remercier Santé corps et Esprit, Et, remercier FRANCIS pour son témoignage, ça me rassure je croyais que j’étais unique. Je pense qu’on n’a pas fini d’en apprendre sur les bienfaits des remèdes naturels et pour ma part, je n’ai pas fini de m’y intéresser, et qu’on ne finira jamais d’apprendre à connaitre son corps et l’écouter.
Mon cas est un peu semblable au vôtre en quelques points, dès l’âge de vingt ans, mal de tête, vertige, sueurs abondantes, manque de sommeil, baisse de vue temporaire, glaires dans la gorge, toux dans la nuit, sifflement dans les bronches, fatigue chronique, je n’ai aussi aucune douleur dans mes intestins mais ils gonflent beaucoup et vont comprimer le gros intestin et sans constipation, on dirait qu’il n’y a plus de mécanisme,… j’ai fait beaucoup d’examens, sans résultat, de généraliste en spécialistes pendant 30 ans mais en vain. J’ai commencé à faire le lien entre l’intestin bloqué et le glaires dans la gorge. Les médecins ne comprenaient et surtout ne me croyaient pas Jusqu’au jour où ma tension artérielle est montée en flèche, j’ai décidé de laisser tomber tous les médicaments et j’ai annulé tous mes rdv chez les spécialistes qui n’arrivent même pas à mettre un nom sur mes douleurs., et commencent à me suggérer d’aller voir un psychologue. J’ai commencer à chercher des remèdes naturels par ci, par là, les recettes de grand-mère auxquelles je croyais pas.. J’ai commencé par réduire mes parts à chaque repas, je prend un fruit avant chaque repas (jamais après) je consomme beaucoup de tisanes, du poisson tous les jours, des légumes croquants, pas de riz, pas de pâte, que du pain complet et du son de blé, mais la protéine animale obligatoire 1 fois par jour en petite quantité bien sur , la vita D tous les 15 jours, Oméga 3, 6, 9, des épices : curcuma dans tous mes repas, l’ail, du gingembre, de la cannelle.. et d’autres épices. Je me porte beaucoup mieux, mon seul soucis actuel est la tension oculaire.. je n’ai pas encore trouvé de remède.

Répondre
Norma 8 mai 2016 - 8 h 37 min

De même que Guillermine (n° 98) j’ai la maladie de Charcot-Marie-Toth
J’ai découvert que la maladie fait partie de ma lignée familiale. Je me demande comment la médecine naturelle peut m’aider, sauf pour participer au bon état générale. Selon les neurologues il n’y a pas de traitement sauf la rééducation. L’apparition de la maladie a été tardive mais mon second souci est que les muscles fondent sans espoir mais je grossis là où j’aimerais aimé rester mince, mais cela n’est pas un problème pour le médecin que devant des malades en vraie souffrance grossir n’a pas grand importance. Pour le reste je supprimé le blé en raison d’ incompatibilité, le lait de vache et ses dérivés et la viande rouge. Depuis toujours j’ai eu une excellente santé, le CMT a été un coup autant physique que psychologique.

Répondre
RUBIN CHANTAL 8 mai 2016 - 7 h 33 min

bravo pour tout cet investissement ; à la suite d’une erreur médicale je me suis faite aidée par une personne qui pratiquait le shiatsu et qui m’ a formé cela fait 15ans que j’aide des personnes on met en harmonie toutes les énergies de notre corps j’ai pu résoudre ainsi beaucoup de problèmes de santé non résolu par la médecine ou faire sérieusement diminué la prise de médicaments ; il me reste malgré tout cela une tumeur dans une surrénale dont j’ai beaucoup de peine a supplantés les effets pour moi même; hypertension; prise de poids malgré une diététique ; déclenchement de diabète; j’ai tout essayé en méthode naturelle et plantes je me fais traiter tous les 15j en shiatsu si vous avez une solution je suis à l’écoute

Répondre
Isabel Delaet 8 mai 2016 - 6 h 28 min

Merveilleux, ces solutions vont tout à fait dans le sens qui m’intéresse.
Je suis admirative de votre ténacité et de l’étendue de votre documentation. Surtout ne baissez pas les bras, vous nous êtes indispensable.
Avez vous une idée pour soulager la POLYNÉVRITE, maladie orpheline dont souffre gravement ma mère et dont j’ai moi même les premiers symptômes à la suite de diverses Siguatera et d’une Chigungunia.
J’ai vu que vous avez de milliers de courrier, aurez vous le temps de me repondre? En tous cas je vous remercie d’avance.
Très cordialement isabel

Répondre
Sylvie Gonce 8 mai 2016 - 2 h 30 min

Bonjour,

Je suis très intéressée par cette médecine.
Pouvoir être soigné sans risquer qu’un autre organe que celui qui est malade ne soit endommagé ou que le risque d’effets indésirables soit écarté est une bonne nouvelle ! Et combien de médicament allons-nous pouvoir laisser chez les pharmaciens et être en meilleure santé ! Voilà ce qu’on peut attendre de cette médecine ! C’est prometteur !

Répondre
PASSICOS marie 7 mai 2016 - 22 h 01 min

Merciiii de ce beau partage que je ferai ciruler autour de moi,
Je suis Kine Ostéopathe et biokinergiste et je suis bien placée pour faire le lien,je crois beaucoup aux remèdes naturels et médecines douces
Mais toujours envie d’apprendre plus pour aider mes chers patients.
Je vous suivrais de près pour faire suivre cette belle chaîne
C’est dur de faire changer les habitudes de chacun mais je garde l’espoir et de m’appuyer sur vos recherches m’aidera
Alors merci

Répondre
René COTTYN 7 mai 2016 - 21 h 15 min

Bravo et merci pour toutes ces informations essentielles pour vivre mieux et plus longtemps comme pour ralentir la maladie ou tout simplement mieux vieillir. Bien sûr les laboratoires ne sont pas nos alliés dans la recherche sur les produits naturels car cela ne rapporte pas autant que les molécules chimiques. Pour ce qui est de l’état, il ne joue plus son rôle et laisse les grands groupes industriels dicter leur loi et nous abreuver de produits coûteux et souvent dangereux. Encore merci à vous et surtout…..continuez.

Répondre
Flober 7 mai 2016 - 20 h 17 min

Oui, vous êtes sur la bonne voie. Tout, sauf l’anéantissement par des remèdes inappropriés.

Répondre
Gilandre 7 mai 2016 - 18 h 40 min

Je suis un homme de 90 ans. Antérieurement j’ai eu de graves
problèmes de diarrhée, je serais mort depuis longtemps si je
n’avais pas trouvé le remède, J’ai fait des séjours à l’hôpital
il a été constaté que j’avais des diverticules, pas de remède.
je me suis guéri en prenant 10 grammes de chocolat NOIR au
cours de chaque repas. Mon état général est très nettement
amélioré. J’étais devenu chauve, mes cheveux ont repoussés
bruns !!!

Répondre
tayebi mohammed 7 mai 2016 - 15 h 41 min

je me suis guérit d’un cancer microcarcinoid à l’aide de miel, d’activité physique, de spiritualité, et de quelques épices comme le curcuma, le gingembre, le cumin noire,.. et d’autres encore.

Répondre
Guillermain 7 mai 2016 - 15 h 24 min

Bonjour.
J’ai attrapé une S.L.A. Bulbaire (maladie de Charcot)
je peux encore écrire alors j’en profite pour vous demandez si vous avez une solution?
Cordialement

Répondre
Marc Bertetto 7 mai 2016 - 13 h 56 min

Bonjour Professeur Joyeux
Bonjour Xavier Bazin
Félicitation pour votre action
Ce petit mot pour avoir votre sentiment au sujet du noyau d’abricot amer, appelé moins couramment (vitamine B 17) ces noyaux d’abricots amers nous guérirez de certain Cancer à raison de 4 à 6 par jour. cette chimiothérapie , détruirait les cellules cancéreuses tout en respectant nos cellules saines. voir aussi au sujet du cancer, les traitements par perfusion de vitamine C à haute dose. Cher Xavier Bazin, Merci de bien vouloir nous rendre compte de ces observations

Répondre
Maribé 7 mai 2016 - 13 h 46 min

Article fort intéressant d’autant qu’infirmière j’ai pu observer des phénomènes imputés aux traitements par L-Dopa (addictions au jeu notamment même si ces cas étaient peu fréquents). Pour revenir au sujet de toute façon à l’origine la plupart des médications étaient à base de plantes et la chimie à synthétisé les molécules mais le résultat était « artificiel » et manquait « d’âme » et on y ajouté des conservateurs, des arômes artificiels et moult cochonneries inutiles….alors revenir au naturel….sans doute ! Toutefois, je ne crois pas qu’il faille mettre à la poubelle toute la pharmacopée actuelle, avoir une attitude objective et savoir faire le tri. N’empêche que j’adhère totalement à l’idée d’explorer d’autre voies. Atteinte d’un CREST Syndrome depuis bien longtemps (sclérodermie limitée) je veille beaucoup à mon hygiène de vie et particulièrement à l’alimentation et j’ai naturellementcherché des informations et j’ai trouvé qu’il y avait pléthore de sites qui dénigrent la médecine traditionnelle et les laboratoires mais n’hésitent pas à proposer une quantité de compléments alimentaires forts coûteux dont on ne sait à quelles surveillance ils sont soumis !!!! Ceci dit avec vigilance je reste réceptive à toute information, prête à glaner tout ce qui me paraît cohérent et étayé. Oui votre projet est intéressant et je comprends votre enthousiasme, oui je crois à l’importance du mental, je crois qu’il faut toujours garder espoir. Continuez vos recherches, elle intéresseront beaucoup de monde.

Répondre
Françoise 7 mai 2016 - 13 h 14 min

Bonjour,
Je suis ravie de votre initiative avec le Pr Joyeux.
Je suis tout aussi ravie du temps à passer pour arriver en bas de cette page, signe du nombre déjà important de personnes qui vous approuvent et donc apprécient d’autres Médecines.
Bien sûr je suis absolument convaincue des bienfaits des médecines douces, naturelles, surtout la Médecine Traditionnelle Chinoise mais aussi la Médecine Ayurvedique.
Je crois aussi à la force de la Pensée, déterminante pour aller vers toute guérison, tout mal physique ayant, pour moi, une cause émotionnelle…
Donc Merci pour ce que vous faites, et surtout… continuez !…
Cordialement.

Répondre
FrançoiseLandré 7 mai 2016 - 13 h 06 min

Merci pour toutes ces recherches ,et oui ,les remèdes naturels sont l’avenir ,à commencer par une bonne alimentation et la satisfaction de se prendre en charge soi- même.

Répondre
Stephane K 7 mai 2016 - 12 h 21 min

Bonjour et bravo pour votre publication
Vos article sont bien documentés et semble complets. Ils sont claires et didactiques.
Merci

Répondre
basuyaux Michel 7 mai 2016 - 11 h 49 min

Indiscutables théoriquement et pratiquement , vos conseils naviguent trop sur les généralités et ne proposent pas de conseils diététiques concrets,au cas par cas ou s’appliquant à des groupes de cas voisins . D’autres parts ,il y a tellement de médecins dits compétents mélangés à pas mal d’arnaqueurs incompétents,qu’il est très difficile de trouver le bon capable de résoudre votre cas particulier ….!!!!

Répondre
mathieu josy 7 mai 2016 - 11 h 26 min

bonjour
Très inspirée par l idée que nous développons nos maladies….et que nous ne les attrapons pas!!!je reste très ouverte à tout ce qui concerne les traitements parallèles dans le cas ou l une d entre elles se déclare!!!!les cellules savent et ce n est pas en les matraquant que nous pouvons nous guérir!!c est une histoire avec notre corps et…notre esprit!!la résonance avec les plantes et l alimentation…est indubitable.Jai 72 ans et je suis en train de « remonter » le temps au niveau des stress successifs que j ai eus dans ma vie afin de m offrir une vraie guérison à l encontre de tous les clichés établis!!Bien à vous!!Josy

Répondre
Yolande 7 mai 2016 - 11 h 22 min

Oui je crois à des suppléments et choses plus naturelles pour guérir, éloigner ou retarder les maladies. J’aime beaucoup vos correspondances et je les mets en pratique, je crois aussi qu’il y a dans la nature une solution à tous les problèmes de santé. Continuez votre bon travail et aussi à nous informer. Merci

Répondre
delhumeau 7 mai 2016 - 10 h 23 min

Bonjour,

c’est formidable mais dire que l’on connaît ces remèdes naturels depuis longtemps mais l’industrie pharmaceutique a tout gâché. Nous avons tous à redécouvrir comment nous nourrir bio et avec des remèdes naturels ! continuez à nous informer !
Connaissez vous des remèdes naturels pour lutter contre la sclérose en plaques ?
Merci

Répondre
A.M. 7 mai 2016 - 8 h 06 min

J’approuve pleinement ce Projet S.C.E. avec quelques suggestions.
Ce que je pense a déjà été bien exprimé dans les témoignages numérotés (à relire, s.v.plaît) suivants, dénommés :
Encouragements – Pas de problème
16 – 22 – 25 – 30 – 31 – 32 – 34 – 37 – 46 – 47 – 51 – 61 – 75 – 81.

Pour le futur site, je souhaiterais
– une périodicité de la NewsLetter, pas trop fréquente, avec une seule PATHOLOGIE abordée

– une MUTUALISATION avec un PARTENARIAT de complémentarité, de partage des connaissances et compétences avec
Alternative Santé – Santé Initiative Innovation – Principes de santé – Plantes et santé – Michel Dogma ETC

– TROUVER une DISTINCTION et une CLARIFICATION de ce qui relève de la SANTÉ, du CORPS et de l’ESPRIT (Cf Méthode QQOQCP http://www.ouati.com/qqoqcp.html)

– Pour les sources/études/thérapies/thérapeutes et les produits, ne pas les citer sur le site, mais les TRANSFÉRER, à la demande des personnes, par d’autres voies
OU les regrouper dans une autre rubrique du site

Nous croulons sous les INFOS.
Oui, internet est aussi un merveilleux outil qui permettrait cela.
Plein de bons Voeux et d’encouragements!

Répondre
michel Ch. 6 mai 2016 - 23 h 29 min

Mon mari est atteint de parkinson depuis un an. On nous a déjà parlé du pois mascate mais où le trouver et à quelle dose le prendre ?
Et la vitamine D à quelle dose ?

Votre lettre nous donne beaucoup d’espoir. Continuez.

Répondre
Nadira Kais 6 mai 2016 - 22 h 38 min

Bonjour je suis vos conseils parce qu en 2011 25 janvier j ai offert un rein a mon fils donc il vie avec mon rein j avais au paravant un traitement pour la tension tenormine et atacant c est le seul medicament que je prends je fais tres attention pas de viande ni aucunes proteines que du gingembre curcuman frais tout est naturel vous m avez aide beaucoup merci que dieu vous protège merci

Répondre
suzel 6 mai 2016 - 18 h 57 min

Belle initiative et je vous encourage à continuer. Il n’est pas bon que l’on désespère cela nous fait baisser les bras. Je pense qu’il y a certainement une solution pour chaque maladie sans que cela ne soit nécessairement des médicaments allopathiques. Bonne continuation!

Répondre
jacqueline joncheray 6 mai 2016 - 18 h 00 min

Je suis très intéressée par votre lettre sur le parkinson bien que je ne suis pas concernée directement. par contre je voudrai avoir des renseignement sur la maladie de charcot auquelle la medecine ne peut rien faire. Un ami en est atteint. Peut-être pouvez-vous me renseigner à ce sujet. Avec mes remerciements

Répondre
portella 6 mai 2016 - 17 h 57 min

bonjour je pratique s les soins naturels cure thermal intestins et rumatismes chatel guyon station dans le massif central par ailleurs je prends que des vitamines et plus de medicaments ou tres peu a l occasion mais beaucoup de mes problemes de sante persistes et jai du mal a le suporter mais je crois plus au naturel qu au chimique mais je suis destabiliser par mes problemes recurents c est dur d en parler la d une maniere virtuelle merci beaucoup pour votre aide claude

Répondre
SANDRINE BASTIEN GRENIER 6 mai 2016 - 16 h 08 min

Voilà un très beau projet ! Je ne peux que l’encourager. Depuis mon enfance, je jouis d’une bonne santé (j’ai 51 ans aujourd’hui). J’ai toujours mangé sainement, ne mange plus de viande depuis plusieurs années, ne prend quasiment aucun médicament, bois beaucoup d’eau, aime beaucoup le vin… et tout cela me réussit grandement. J’ai réalisé et expérimenté l’importance d’un mental en bonne santé (j’évite de rester dans des énergies négatives)… Il est évident que notre société doit « s’ouvrir » à une conscience plus large, plus globale sur la santé. Que tous ceux qui souffrent dans leur corps ou dans leur tête puissent trouver des remèdes, et modifier leurs habitudes pour aller mieux est formidable. Merci à vous Xavier Bazin, et excellente route…

Répondre
Capelle 6 mai 2016 - 15 h 13 min

Bonjour,
Merci pour cette lettre qui nous donne encore un peu d’espoir!
Je voudrai savoir tout d’abord oú on pouvait se procurer le pois de mascatte. Et à qu’elle posologie le prendre.
Pour la vitamine D 4000 UI par jour, mais pdt combien de temps.
La cannelle de ceylan , peut on l’utiliser en huile essentielle, et à qu’elle dose.
Car mon mari à 47 ans et il est atteint de la maladie de parkinson depuis l’âge de 30 ans.
Merci par avance
Me capelle

Répondre
Michel 23 février 2017 - 23 h 50 min

BONSOIr

Nous avons trouvé le pois mascate ou mucuna en pharmacie et mon mari en prend 2 cuillères à café par jour.
Bon courage
Chantal

Répondre
Porte 6 mai 2016 - 15 h 10 min

je suis malade de la sep depuis 2007 je suis d’accord avec le proffesseur c’est vraiment une bonne methode la plus naturelle pour ce soigner . j’ai hate d’en savoir plus je ne peux plus prendre de medicament pour ma maladie et souffre en silence. deja fais le tour des quatres molecules existante donc ma maladie n’est plus soignee et vie sans anti douleurs .

Répondre
TAMBI gilbert 6 mai 2016 - 14 h 18 min

Bonjour Monsieur

Je partage totalement vos propos mais je butte sur un petit problème.
Pour Parkinson, vous évoquez la « macuna pruriens » ! j’ai bien étudié la médecine ayurvédique (en Inde) mais je ne connais pas cette plante. Je viens de regarder dans mon book : INDIAN MATERIA MEDICA,.. Inconnu. Très étrange, je suppose que cette plante doit avoir un autre nom.

Juste pour la confirmation, j’ai 73 ans, je n’ai pas pris un seul médicament allopathique depuis au moins 25 ans. J’ai également abandonné les traitements ayurvédiques depuis 15 ans. En France on ne trouve pas les produits frais nécessaires pour fabriquer de bons médicaments ayurvédiques. Il ne faut pas oublier que notre nourriture est totalement différente de celle consommée dans ces pays donc des médicaments n’auront pas les mêmes effets. En France, essayez de trouver des légumes issus de cultures traditionnelles, beaucoup plus intéressants que les légumes dits bio. Et suivez les conseils des compléments sur ce site.

Aujourd’hui, la plupart des solutions naturelles ne sont pas prescrites par les médecins, car trop nouvelles. Non, ce qui est trop nouveau est la médecine actuelle basée sur le profit des gens concernés.

Je ne suis pas persuadé que ces méthodes millénaires feront partie du protocole officiel de traitement. Il suffit de savoir qui tire les plus gros profits du système actuel pour s’en assurer.

Répondre
danielle 6 mai 2016 - 13 h 38 min

mille merci pour votre initiative.
je fais depuis plus de 20 ans des cures de G5 (silicium organique)de loic le ribault (très contreversé) et je n’ai plus aucune douleur articulaire ,même le gel est efficace pour le moindre bobo.
j’attend vos conseils avec impatience .

Répondre
Norma 8 mai 2016 - 8 h 42 min

J’ai acheté le Mucuna Pruriens dans un magasin Bio. Je vous confirme qu’il existe et que ce produit a été conseillé par un médecin à mon mari.

Répondre
Anneso leroux 6 mai 2016 - 13 h 15 min

Bravo pour vos recherches, je ne supporte plus qu’on nous oblige à nous vacciner ou encore pire, nous faire croire que les génériques valent les princeps, qui eux meme ne valent deja pas grand chose! Ou nous dire que le lait de vache est bon pour nos enfants, quelle horreur…
Personnellement j ai remarqué que mon allergies aux sulfites ( qui me procure des toux ashmatiformes necessitant de la ventoline) s’améliore quand je fais une cure de citron-eau chaude-miel le matin, et qu’elle disparaît quelques temps quand je fais une cure de détox du colon (gélules avec mélange de plantes) mais elle revient quelques jours apres l arrêt de la cure ( qui dure 20 jours environ) . Bonne continuation!
ANNESOPHIE

Répondre
Mireille 6 mai 2016 - 13 h 11 min

Votre approche corps/esprit m’intéresse beaucoup, moi-même, je reste toujours en relation avec le corps qui est mon véhicule terrestre –
mon corps mental et mon corps émotionnel,
j’ai appris cette méthode avec Nazzerine Sara , présente sous you-tube, cela à changé ma vie, je vis aujourd’hui dans le respect de mon équipe ! évidemment, je me porte mieux.

Répondre
Melle Christine D 6 mai 2016 - 13 h 02 min

Ce qui me parait intéressant, en général, dans vos lettres, c’est la recherche d’autres pistes de soin que l’on aurait du mal à trouver de façon aussi synthétique. Je peux à loisir les essayer ou ne pas y adhérer. C’est aussi selon la facilité d’accès à ces soins, car il n’est pas toujours aisé de se procurer tels ou tels types de plante, d’épice, d’activité! Il y a aussi la charge de mettre en place soi-mème, de manière cohérente, la cure , en tenant compte de son corps dans son ensemble et tous ses maux. C’est avec discernement et un regard critique que j’aime m’ouvrir à votre lecture et parfois m’approprier votre aide. Sur les pistes pour lutter contre Parkinson, je ne suis pas concernée, mais peut-être la prochaine lettre???? Merci de votre travail!

Répondre
Melle Dezan Christine 6 mai 2016 - 12 h 28 min

Ce qui me parait intéressant, en général, dans vos lettres, c’est la recherche d’autres pistes de soin que l’on aurait du mal à trouver de façon aussi synthétique. Je peux à loisir les essayer ou ne pas y adhérer. C’est aussi selon la facilité d’accès à ces soins, car il n’est pas toujours aisé de se procurer tels ou tels types de plante, d’épice, d’activité! Il y a aussi la charge de mettre en place soi-mème, de manière cohérente, la cure , en tenant compte de son corps dans son ensemble et tous ses maux. C’est avec discernement et un regard critique que j’aime m’ouvrir à votre lecture et parfois m »approprier votre aide. Sur les pistes pour lutter contre Parkinson, je ne suis pas concernée, mais peut-être la prochaine lettre????

Répondre
Toto 6 mai 2016 - 12 h 10 min

Bonjour et merci Xavier Bazin pour ces publications. Il n’y a aucun doute que le corps et l’esprit doivent être traités ensemble et non séparément. J’encourage toutes formes d’études et de publications qui vont dans ce sens.

En ce qui me concerne, mon corps a toujours exprimé mon anxiété/stress par de l’eczéma. En tentant de le guérir j’en suis venu à avaler une cuillère à soupe d’huile de chanvre culinaire (riche en oméga 3).
Est ce que quelqu’un maitrise le sujet, et le lien entre huile de chanvre et eczéma? Conseillez vous une crème cosmétique à base d’huile de chanvre en application locale?

J’ai arrêté ce traitement après 3 semaines de prise (résultats plus ou moins concluant). Depuis, j’ai fréquemment des montées de stress importantes accompagnées de palpitations… Peut on faire un lien?

Cordialement,

Répondre
Gisèle 12 mai 2016 - 9 h 16 min

Bonjour Toto
Je vois que vous souffrez d’eczéma,
En générale l’eczéma et le marqueur d’une séparation,
ensuite il y a l’endroit ou il se manifeste, quand…..ETC
Le ressenti de cette séparation est bloquée dans votre corps.
Il se peut que votre peau soit en manque de contact avec ….

Bien cordialement
GE

Répondre
gaston 6 mai 2016 - 10 h 44 min

Allez-vous prochainement parler de la fibromyalgie, maladie où corps et esprit sont intimement liés?

Répondre
gaston 6 mai 2016 - 10 h 41 min

Article intéressant, mais pas tout à fait assez précis à mon avis pour celles et ceux qui recherchent vraiment des conseils applicables immédiatement.
D’autre part, et c’est là le point qui me fait hésiter à m’inscrire à la lettre d’information, où est la partie concernant l’esprit? Je m’attendais à des conseils psychologiques en plus des conseils pour le physique.
Cette lettre est intéressante mais ne correspond pas vraiment à mes attentes.
Cordialement!

Répondre
OBRECHT 6 mai 2016 - 10 h 05 min

06/5/2016 Bonjour,
Merci Xavier Bazin pour votre invitation à partager notre sentiment sur votre Projet. Mon épouse et moi sommes de tout coeur avec vous. J’ai enfin pu guérir d’un ulcère à l’estomac en abandonnant « oméprazole » et pris 1 mois « Wei te Ling », de la pharmacopée chinoise…
J’ai raté récemment le « coaching » de l’Atelier des Plantes, mais j’espère qu’une prochaine opportunité nous sera offerte.
Nous avons un ami qui souffre de la maladie de Parkinson depuis près de 10 ans. Il a moins de 50 ans et est en fauteuil roulant depuis quelques mois. Je lui transmets votre message. J’espère qu’il prendra contact avec vous.
En attendant, accepteriez-vous de nous répondre par mail personnellement pour un autre problème ?
Merci. Jak.

Répondre
Martine D 6 mai 2016 - 9 h 30 min

Bonjour
Je me tourne de plus en plus vers les médecines alternatives.
Je suis atteinte de la maladie de biermer et de haschimoto et jai beaucoup de cholestérol.
Je me tourne vers la médecine chinoise et l acupuncture.
Je mange bio et j’ai supprimé les produits laitiers , je limite ma consommation de viande à 2 fois par semaine .
Je fais du yoga
Je suis atteinte de la maladie de biermer et de haschimoto
jattends beaucoup plus de bons resultats avec toutes ces méthodes, plutôt qu avec tous ces produits chimiques qui calment 1 côté pour détruire l autre .
Merci et bravo pour tout ce que vous faites
Md

Répondre
Sébastien M. 6 mai 2016 - 9 h 26 min

Bonjour,
Je pense que le combat se trouve dans la diffusion de ces informations pour espérer éveiller le plus grand nombre à ces médecines. Plus de diffusion pour avoir plus de personnes au courant des réelles conséquences de la médecine des laboratoirs.
Que la santé ne soit plus une source d’enrichissement des cyniques laboratoires, mais un accès à une vie agréable pour tous.

Répondre
Ceylanite 6 mai 2016 - 8 h 47 min

Je suis atteinte du syndrome des jambes sans repos.
On m’avait conseillé de prendre du L-dopa, pour calmer les douleurs dues aux impatiences.
Il s’avère que cela fonctionne très bien pendant à peu près une semaine, ensuite il y a un effet secondaire assez désagréable, il devient impossible de trouver le sommeil la nuit, je suis dans un état d’éveil identique à celui de la journée.
J’ai une grande énergie et ne ressens pas de fatigue, ce qui est bien quand on en a besoin ponctuellement, mais pas sur une longue période.
Donc, oui, le L-dopa est efficace sur les SJSR, mais modifie le cycle du sommeil.

Répondre
Marianne 6 mai 2016 - 7 h 50 min

Bonjour et merci pour votre article très intéressant.
Dans un autre domaine, j’ai souffert de la fibromyalgie pendant de nombreuses années. J’avais 18 points douloureux sur 22, reconnus par un professeur, et je prenais du Tramal en gouttes et gélules, avec d’autres médicaments. J’étais tellement « droguée », que je ne pouvais manger 1 yogourt sans renverser le contenu sur mes habits, je n’arrivais pas à ma bouche. Après une séparation que me fût salutaire, j’ai commencé à danser…..cela fait 13 ans, JE NE PRENDS PLUS AUCUN MEDICAMENT, JE VAIS BIEN ET JE N’ARRÊTERAI JAMAIS LA DANSE. Si cet exemple peut aider 1 personne, j’en serai ravie.
Belle journée à toutes et tous.

Répondre
dominique 6 mai 2016 - 7 h 07 min

Bonjour, je vous ai laissé un commentaire hier matin et malgré sa pertinence, je ne le retrouve pas ici!!!!!!

Répondre
Aline G 6 mai 2016 - 6 h 09 min

Votre initiative tient pour moi du miracle. « Finalement  » une personne, vous M. Bazin a pu realiser mon souhait.
Celui de pouvoir témoigner de la possibilité de liquider une fibromyalgie invalidante, impossible, douloureuse, déprimante, inaccessible aux antidépresseurs.
Celui de témoigner et de pouvoir prévenir et guérir par différentes approches des maladies auto immunes réputées comme insoignables.
Ce que j’ai mis en route aussitôt le diagnostic medical posé et l’échec rapide des antidépresseurs a été de pouvoir suivre de bons guides.
« Tout n’avait pas encore été essayé » a ete la phrase miracle car donnant enfin de l’espoir et avec la capacité de réfléchir et de mettre en route diverses approches.
Le livre excellent du professeur Jean Seignalet
« l’Alimentation ou la troisième médecine  » a été le livre que j’ai parcouru jour et lors des nuits d’insomnie. Prise de compléments alimentaires conseillés par une professionnelle. Des massages ayurvediques, de l’acupuncture, l’Eutonie de Gerda Aleksander, la technique F. Aleksander, un séjour de 2 semaines dans un centre medical de bains thermaux Et d’activités physiques et un soutien psychothérapique indéfectible.
Une fois sortie de ce calvaire des douleurs, mon envie de passer le message de guérison possible plus loin a ete fait auprès de mes connaissances.
Pourquoi ma proposition de pouvoir temoigner auprès de l’association des fibromyalgiques n’a pa été entendue?? Probablement car je n’ai pas voulu m’y inscrire?!
Pourquoi les personnes atteintes du même problème depuis des années avec une piètre qualité de vie signalées par des proches ne m’ont jamais contactées? Mystère! Ce n’était pas le moment.

Répondre
BLANCHARD 5 mai 2016 - 21 h 44 min

À l’âge de 42 ans je suis rentré dans une dépression, je voyais tout en noir, je voulais mourir, combien de médecins, combien de spécialistes j’ai pu voir en consultation, pour sortir de ce trou noir, mais rien n’a été fait, pour que je puisse retrouver la santé,, très sportif, plongée sous-marine toute l’année, course à pied, vélo, voilà que j’ai fait la connaissance du professeur Henri joyeux, celui-ci m’a pris en main, il m’a fait faire, deux examens digestive, 1 pH métrie, et une scintigraphie œsophagienne , les examens confirment que j’avais une hernie hiatal , celle-ci me contrariait le nerf sympathique, ma dépression venait de la, le professeur Henri joyeux m’a opéré, et tout est rentré dans l’ordre, c’est à partir de 45 à que je suis rentré au comité de la ligue contre le cancer, pour aider les malades, aujourd’hui à 73 je continue à être délégué, pour aider la recherche contre le cancer , mais aussi pour aider les malades , à 69 ans je suis devenu commissaire du rosaire de lourdes , pour aider les malades à trouver la force auprès de Notre-Dame de Lourdes , ma dépressi