piqure

Révélation : comment les vaccins sont « approuvés »

Ce qui s’est passé récemment dans ce bâtiment-là, près de Washington, est l’illustration de tout ce qui « cloche » dans notre système de santé.

Nous sommes dans les locaux de la fameuse Food and Drug Administration (FDA), l’équivalent de notre agence nationale du médicament.

Le 28 juillet 2017, un groupe de « spécialistes » de la vaccination et de l’immunologie devait y rendre un avis officiel sur un nouveau vaccin contre l’hépatite B.

Feu vert ou feu rouge pour ce nouveau vaccin ? Est-il sans risque ou potentiellement dangereux ?

Voilà la question posée à ces 16 experts.

Et la réponse qu’ils ont donnée est hallucinante :

Des maladies auto-immunes très inquiétantes

C’est la firme Dynavax qui a développé ce vaccin, destiné aux adultes âgés de 18 à 80 ans.

Son avantage sur le vaccin déjà existant est qu’il est donné en deux injections seulement, plutôt que trois.

En revanche, il contient un adjuvant totalement nouveau, créé et breveté par Dynavax, qui n’avait encore jamais été testé.

Pour convaincre les autorités de santé d’autoriser son nouveau vaccin, la firme a donc réalisé un grand essai clinique rassemblant près de 8 000 adultes « cobayes ».

Un groupe a reçu le nouveau vaccin, tandis que l’autre groupe a reçu le vaccin actuel.

Notez bien qu’on n’a pas comparé ce nouveau vaccin à un placebo. On ne saura donc jamais à quel point il est dangereux.

Tout ce qu’on peut savoir, c’est s’il donne plus ou moins d’effets indésirables graves que le vaccin actuel (qui est lui-même tout sauf inoffensif, voir ma lettre à ce sujet).

Et pourtant, les résultats se sont révélés très inquiétants.

Parmi ceux qui ont reçu le nouveau vaccin, 9 ont développé des maladies auto-immunes sérieuses (une « paralysie faciale » dans 5 de ces cas) – contre 1 seul dans l’autre groupe.

Ces maladies rares et inattendues n’avaient « pas d’autre cause plausible que le vaccin » (je cite le rapport)… mais bizarrement, les experts ont conclu que le vaccin n’était probablement pas coupable !

C’est déjà « fort de café ».

Mais le pire, ce sont les problèmes cardiaques.

7 fois plus d’infarctus, mais « circulez, il n’y a rien à voir »

Dans des études préliminaires, les chercheurs avaient déjà relevé 5 embolies pulmonaires avec le nouveau vaccin, contre 0 avec l’ancien vaccin.

Et dans la grosse étude avec 8 000 personnes, ce fut pire encore : on a compté 7 infarctus sévères avec le nouveau vaccin, contre 1 seul avec l’ancien vaccin.

Et ce n’est pas tout : il y avait aussi 3 fois plus de risques d’insuffisance respiratoire aiguë !

Au total, on comptait 2 fois plus de morts dans le groupe ayant reçu le nouveau vaccin !

Voilà les faits.

Vous pouvez les vérifier par vous-même dans l’énorme rapport de la FDA (en anglais), disponible ici.

C’est sur ces faits que les 16 « pontes », convoqués par la FDA le 28 juillet dernier, ont dû répondre à la question :

« Ce vaccin est-il sûr et sans danger » ?

Eh bien croyez-le ou non, ils ont répondu un grand OUI à la quasi-unanimité !!!

Je n’invente rien : 12 ont répondu « oui », 1 a répondu « non » et 3 se sont (courageusement) abstenus (source ici).

Immédiatement, les patrons de la firme Dynavax ont débouché le champagne… et l’action en bourse de l’entreprise a bondi de 70 % !

Le feu vert définitif devrait avoir lieu en novembre prochain, grâce à cette « caution » d’experts « au-dessus de tout soupçon ».

Et c’est ainsi qu’on aura bientôt sur le marché mondial un vaccin plus dangereux encore que l’actuel vaccin contenant de l’aluminium !

Mais le laboratoire pharma Dynavax n’a aucun souci à se faire.

Aucun médecin ne fera jamais le rapprochement entre l’infarctus de son patient et le vaccin à l’hépatite B injecté quelques jours plus tôt !

Et si jamais des victimes élèvent la voix, on les fera taire en leur disant ceci : « votre maladie n’a rien à voir avec le vaccin, les experts sont unanimes pour dire qu’il était sans danger » !

PS : Si vous avez apprécié ce message, merci de le transmettre autour de vous, et de le partager sur Facebook. Internet est un outil admirable pour rompre l’omerta médiatique et informer nos proches et nos concitoyens.

Sources

Laissez un commentaire

44 commentaires

Cottarel Françoise 15 septembre 2017 - 14 h 01 min

comment faire pour se protéger des vaccins,,,???
les médecins insistent pour vous vacciner,si vous refusez ils vous culpabilisent…et vous accusent de risquer de propager les maladies….la formation des médecins est surement faite par les laboratoires Pharmaceutiques,et notre ministre de la santé a surement des liens avec Big Pharma……

Répondre
TSANG 15 septembre 2017 - 13 h 38 min

Merci encore de nous faire partager ce témoignage d’Isabelle Adjani, tellement pertinent! J’ai fait comme elle avec mes propres enfants; j’ai limité au Tétanos car habitant à la campagne à l’époque, il pouvait y avoir des risques). Mais point à la ligne. Ils n’ont jamais eu d’antibiotiques de leur vie non plus. Ils sont tous majeurs et adultes aujourd’hui et bien portants, rarement malades et très attentifs vis-à-vis de l’allopathie, sans la rejeter totalement non plus. Je suis contente qu’au moins, ils aient appris à s’informer sur ce sujet. C’est sûrement le plus beau cadeau qu’on puisse leur faire, de prendre la responsabilité de ne pas écouter les pédiatres, médecins allopathes avec des intérêts financiers dans les laboratoires pharmaceutiques et agissant comme des lobbies très puissants. Quand j’entends I. Adjani parler de crime contre l’immunité et l’humanité à terme, je pense quelle a très bien posé le problème. Chapeau bas pour ce magnifique témoignage! Si on pouvait lui transmettre le mien, je serais très contente. Car il faut être très courageux pour résister contre la pression des média, des labos, des chercheurs en cheville avec les labos, les formateurs dans certaines universités et facs de médecine, les politiques, les lobbies économiques… au point d’impliquer ses propres enfants que l’on aime.

Répondre
Godart 15 septembre 2017 - 12 h 34 min

Les camps de concentrations chez nous c’était pendant la guerre de 40-44 avec Hitler..donc stop aux expériences sur les corps humains.. Vous n’avez point honte, Monsieur Macron ?? Pensez à vos ancêtres et un peu de respect pour les humains que nous sommes, les droits de l’hommes vous connaissez ??? Je ne pense pas !!

Répondre
Godart 15 septembre 2017 - 12 h 31 min

Ca tombe bien pour les vaccins, hourra, hé bien dans ce cas, ce sont tous ces comiques et son roi Macron, qui ira à dache, pour les vaccins obligatoires..quitte à aller en prison, cela sera NON…et si tous les Français tiennent tête en même temps à ces ordures, vu qu’il y a saturation dans les prisons, il est grand temps de refuser à se faire prendre pour des vaches à lait..Bleu-Blanc-Rouge- Liberté – Egalité – Fraternité..si on continue ainsi cela sera le cimetière ou la prison..donc à nous de « soulever la bastille » !! Macron, stop à vos conneries surtout que les vaccins sont surtout là pour vous remplir les poches.. C’est une honte !

Répondre
desrayaux 15 septembre 2017 - 11 h 31 min

J’ espère que ces faits sont réels, et non pas une publicité contre en utilisant une actrice. Pourquoi se sert ont d’Isabelle Adjani pour lire un texte??? Ceci dit, par qui l’enquête à été faite? Je suis ok sur des déclarations faites par Adjani sur la partie prenante de la ministre avec un laboratoire ou un institut. Pourquoi les journalistes ne le font pas eux mêmes, ne sont ils pas là pour ça?
Des choses qui devraient être dites haut et fort par la presse n’est pas fait.
C’est bien de dénoncer, mais allons plus loin sur les radios sans se servir des gens connus.
Bien cordialement

Répondre
Joulou Marie Françoise 16 septembre 2017 - 9 h 58 min

éleveuse de chats depuis 40 ans , je fais une nouvelle expérience , plus de vaccins mais des nosodes , plus de puces électroniques , plus de produits chimiques , soit antipuce ou vermifuge , plus d’antibio , et plus d’anti inflammatoires , nourritures fraiches mais ce , depuis toujours , mes 3 petites nouvelles viennent d’avoir leurs chatons mais PAS de lait , ce sont des primipares , les femmes ont-elles ce problème ?merci pour votre réponse

Répondre
Christian 15 septembre 2017 - 9 h 44 min

À part une vidéo d’Isabelle Adjani, est-ce qu’il y a une quelconque référence à une source dans cet article ?
Non ?

-> poubelle

Merci d’être un peu plus rigoureux la prochaine fois…

Répondre
Jean-Marc 15 septembre 2017 - 22 h 41 min

La source (FDA) est bien citée (lien vers le rapport), cherchez donc un peu.

a+

Répondre
Annie Bauer 15 septembre 2017 - 8 h 29 min

MERCI pour vos renseignements cat l’état nous prend pour des demeurés, des fainéants des riens

Répondre
COPPIN 15 septembre 2017 - 8 h 23 min

Ils ressemblent à des médecins des anciens camps de concentrations….de l’humain, ils n’en ont que faire.

Répondre
Guillard 15 septembre 2017 - 8 h 01 min

merci à vous de mettre le monde en éveil.je profite de cette occasion pour parler du nouveau lévothyrox qui me rend la vie difficile mais mon médecin pense que c’est dans la tête car le mannitol pas plus que l’acide citrique ne posent problème sauf que regardant l’émission ALLO DOCTEUR sur la5 j’entends un des médecins présents prononcer le mot STEARATE DE MAGNESIUM que personne ne relève.je suis allée me renseigner et je pense que c’est de ce côté qu’il faudrait peut être aller chercher?!!!Je compte sur vous pour cela,merci d’avance

Répondre
auric 15 septembre 2017 - 10 h 27 min

Avant-hier une cascade de mensonges proférée par un pro-vaccins a coulé ds. le journal de la santé!!

Répondre
Evelyne Lapouge 15 septembre 2017 - 7 h 58 min

Justement, quand quelqu’un ou une associations ou plusieurs vont-íls enfin porter plainte contre les laboratoires pharmaceutiques pour crimes contre l’Humanité, et pas seulement por les vaccins? Ainsi que contre tous ceux qui nous empoisonnent à petit feu depuis plus de 50 ans, ainsi que contre tous ceux qui les laissent faire ou leur donnent le feu vert pour ce faire ? Quand ? Qui ?

Répondre
Danielle Lecole 16 septembre 2017 - 12 h 27 min

Le peuple en manifestant . Mais le 9 septembre il n’y avait pas grand monde dans les rues .
En refusant les vaccins pour les enfants , quitte à faire de la prison ; ils ne pourront pas enfermer les centaines de milliers de parents ! Et les pays étrangers trouveront cela étrange
Dans beaucoup de pays la vaccination n’est pas obligatoire . Pourquoi en France un tel acharnement ? On connaît la réponse .

Répondre
1 2 3 5