Stop

Virus, stop à l’hystérie

C’est de la FOLIE !

  • Beaucoup de villes françaises imposent désormais le port du masque dans la rue, en dépit du bon sens et des études scientifiques ;
  • Encore plus invraisemblable : dans des villes comme Montpellier, Lille ou Nice, vous avez l’obligation de porter le masque sur votre vélo[1] et dans votre voiture[2] !
  • Des policiers, gendarmes et CRS font des descentes brutales dans des bars ou des supermarchés pour imposer violement le port du masque – regardez les vidéos à la fin de ce message ;
  • Et on commence même à parler de reconfinement dans les départements les plus touchés[3]  – Marseille y aurait échappé de peu !

Et le Premier Ministre Jean Castex nous annonce tranquillement que ça va continuer comme ça « tant que nous n’aurons pas trouvé un vaccin »[4] !!!

Alors que toutes ces mesures extrémistes sont inefficaces et anti-scientifiques !

Mais le plus fou, c’est qu’elles arrivent à un moment où il n’y pas de péril grave !

Comme le dit le Pr Laurent Toubiana de l’INSERM, « nous n’avons pas une épidémie infectieuse, nous avons une épidémie d’angoisse »[5] !

Et en effet, les chiffres le montrent clairement.

Voici l’évolution du nombre de personnes en cours d’hospitalisation pour Covid-19 depuis la mi-mars[6] :

Une image contenant horloge

Description générée automatiquement

Et voici le nombre de nouvelles personnes admises en réanimation, dans les 6 départements les plus touchés[7] :

Et enfin, l’évolution du nombre de morts liée à la Covid en France :

Une image contenant carte, capture d’écran

Description générée automatiquement

Vous voyez qu’il n’y a pas de raison de s’affoler !

Alors bien sûr, vous allez me dire qu’il y a beaucoup de cas positifs de Covid.

Mais ce n’est pas un gros problème en soi !

Ce qui compte réellement, c’est le nombre de malades et de morts !

Le Pr Toussaint l’a parfaitement expliqué sur Cnews : « l’essentiel, dans une pandémie, est de savoir le nombre de morts qu’elle entraîne et de savoir également le nombre de cas sévères, de patients hospitalisés, et en particulier en réanimation »[8].

Et la réalité, comme l’a dit le Pr Toubiana sur LCI, c’est qu’à l’heure actuelle, « il n’y a pas d’épidémie, il y a des gens porteurs d’un virus, ils ne sont pas malades. Une épidémie sans malades, je ne sais pas ce que c’est »[9].

Et de toute façon, même si l’épidémie revenait réellement, il n’y aurait jamais la moindre justification à imposer le masque seul dans sa voiture ou autres absurdités de ce genre !

Même quand le danger est réel, il faut faire preuve de bon sens et d’équilibre !

Si tout et n’importe quoi devient justifié au nom de la santé et de la sécurité :

Pourquoi ne ferme-t-on pas les routes, qui causent 3 000 morts par an ?

Pourquoi n’interdit-on pas l’alcool, qui cause 41 000 morts par an ?

Pourquoi n’interdit-on pas le tabac, qui cause 75 000 morts par an ?

Pourquoi ?

Parce qu’on a envie de vivre dans une société libre et humaine !

Parce qu’on n’est pas prêt à renoncer à notre mode de vie à n’importe quel prix !

Parce que vivre, c’est prendre quelques risques !

En l’occurrence, avec la Covid-19, gardez toujours en tête que le risque reste très faible.

Je rappelle que, même si vous êtes contaminé, vous avez 99 % de chances de vous rétablir sans problème !

Si vous avez moins de 45 ans, le risque de mourir est statistiquement inférieur à celui de mourir d’un banal accident, comme il en arrive tous les jours[10].

Et même si vous avez plus de 80 ans, si vous êtes en bonne santé, vous n’avez toujours que 2 ou 3 % de risques de mourir en cas d’infection[11].

Or je rappelle qu’à cet âge-là, n’importe quelle infection sérieuse – comme la grippe – comporte forcément des risques de mourir !

Certes, il existe une catégorie de personnes particulièrement vulnérables au virus : ce sont les hommes de plus de 80 ans ayant une pathologie chronique (diabète, hypertension…) : ceux-là ont 20 % de risques de mourir en cas de contamination, soit 1 risque sur 5.

Mais il ne faut pas surestimer le danger pour les autres !

Même les hommes de 70-80 ans souffrant déjà d’une pathologie chronique n’ont que 4 % de risque de mourir en cas d’infection !

Alors s’il vous plaît, n’ayons pas peur. N’ayez pas peur.

Bien sûr, il faut adopter quelques gestes barrière de bon sens – je n’ai rien contre les masques quand ils sont utilisés intelligemment.

Bien sûr, il faut veiller à renforcer ses défenses immunitaires avec de la vitamine D, C, E, du zinc et du sélénium.

Bien sûr, en cas d’infection avérée ou d’état grippal, il faut immédiatement utiliser des remèdes très intéressants comme les huiles essentielles, la propolis et la quercétine.

Mais il n’y a aucune raison de paniquer : à l’heure actuelle, il n’y pas d’épidémie grave !

Prenez soin de vous, de votre sommeil, de votre alimentation, exposez-vous au soleil pour la vitamine D, faites de l’activité physique, éteignez la télé… et respirez !

PS : je vous avais promis des vidéos « choc », alors voici :

La première montre un pauvre salarié de Carrefour, violemment interpellé après s’être fait rappelé à l’ordre parce qu’il ne portait pas son masque correctement : ici

La seconde montre un bar parisien violemment évacué par un groupe de CRS armés jusqu’aux dents… au même moment où les forces de l’ordre laissaient faire les casseurs sur les Champs-Elysées : ici.

Et pour finir sur une note un peu plus humoristique, regardez ce petit film de 3 minutes réalisé par Léo Grandperret : ici.

On ne saurait mieux illustrer les dégâts causés par la psychose et l’hystérie collective !


Sources

Laissez un commentaire

121 commentaires

1 11 12 13