image

L’Occident est-il en train de se tirer une balle dans le pied avec les vaccins anti-covid ?

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Comme prévu, l’Agence européenne du médicament a donné son feu vert au vaccin AstraZeneca, malgré les alertes sur ses effets indésirables graves.

Je dis « comme prévu », car cette agence est criblée de conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique.

Sa propre directrice, Emer Cooke, a travaillé dans les années 1990 comme lobbyiste de Big Pharma, au sein de l’Association européenne des groupes pharmaceutiques.

C’est sous sa direction que l’Agence européenne a autorisé le remdésivir à l’été 2020, un médicament inefficace et dangereux, mais porté par la puissance du laboratoire Gilead.

Avec AstraZeneca, l’Agence européenne est même allée jusqu’à affirmer faussement que les accidents de coagulation sanguine (qui ont causé des morts) n’étaient pas liés au vaccin…

…alors que les autorités scientifiques norvégiennes, elles, ont conclu exactement le contraire, avec une certitude totale [1] !

Décidément, je pense que l’Occident perd la raison avec les vaccins anti-Covid.

Dans l’Union européenne, le passeport vaccinal est déjà programmé pour le mois de juin [2].

Aux États-Unis, le « patron » de la réponse sanitaire parle maintenant de vacciner les enfants de 6 mois et plus [3]– et le laboratoire Moderna est déjà en train de tester son vaccin sur des bébés [4].

En Israël, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a reconnu qu’il se préparait à l’éventualité de « revacciner tous les 6 mois », contre les variants.

Est-ce bien raisonnable ? 

Faut-il rappeler à qu’on est encore au début de l’essai clinique de phase 3, avec ces vaccins expérimentaux (cette phase 3 ne se terminera qu’en 2022) ? 

Faut-il rappeler qu’il s’agit de technologies nouvelles (ARN messager et adénovirus OGM) qui n’avaient encore jamais été expérimentées massivement sur des populations et qui n’ont rien à voir avec les vaccins traditionnels ?

Il faut savoir qu’à ce jour, nous n’avons toujours aucune preuve scientifique définitive : 

  • Que ces vaccins réduisent le risque de cas sévères et de morts de la Covid-19 ;
  • Et que ces vaccins réduisent le risque de transmission de la Covid-19.

Et bien sûr, on n’a aucune preuve qu’ils sont sûrs et sans effets indésirables graves.

C’est vrai pour AstraZeneca comme pour Pfizer ou Moderna.

Je rappelle que les essais cliniques réalisés sur ces trois vaccins étaient trop limités pour pouvoir détecter un effet indésirable très grave dans 1 cas sur 5 000 ou 10 000.

Si, par hypothèse, le vaccin tuait 1 patient sur 10 000 – par exemple d’embolie pulmonaire ou d’hémorragie cérébrale – on ne pourrait pas le savoir avec les essais cliniques réalisés !

Et le drame, c’est qu’après coup, une fois la vaccination lancée, c’est encore plus difficile à prouver.

Car on peut toujours discuter à l’infini de la relation de « cause à effet » entre le vaccin et l’effet indésirable.

Je rappelle que l’Agence du Médicament a nié tout lien avec le vaccin dans le cas d’un homme mort seulement 2 heures après son injection [5]

Un étudiant en médecine de 24 ans, jusqu’alors en pleine santé, vient de mourir d’une thrombose à peine 10 jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca, et les médias prétendent contre toute évidence que « rien ne permet de faire le lien entre le décès et le vaccin » [6] !

Donc, au moment où je vous écris, le bénéfice de ces vaccins est incertain… et leur risque mal connu.

Avec une telle incertitude sur le « bénéfice-risque », on devrait quand même avoir le droit de poser des questions !

Mais non. 

Plus aucune critique n’est admise, parce qu’on a fait croire aux gens que le vaccin était la seule solution pour le « retour à la vie normale ».

Résultat : ceux qui jettent le doute sur l’intérêt de la vaccination sont perçus comme de dangereux énergumènes, qui risquent de décourager les gens à se faire vacciner, et donc prolonger (soi-disant) le cauchemar du confinement et des restrictions !

C’est diabolique, et très efficace pour décourager la critique des vaccins.

Mais c’est faux, archi-faux.

Comme le dit le Pr Raoult depuis le début, les vaccins ne sont jamais une « baguette magique » pour stopper une épidémie.

Au mieux, les vaccins représentent un des « outils » qui pourraient permettre de limiter le nombre de morts.

Au pire, les vaccins sont peu efficaces, avec des effets indésirables graves.

Il y a même un scénario catastrophe où ces vaccins pourraient causer des virus « super-mutants » dévastateurs pour l’humanité (je vous en reparle à la fin de cette lettre) !

Quoi qu’il en soit, il est évident que nous n’avons pas besoin de vaccins contre la Covid-19 pour retrouver une vie normale.

La Suède a une « vie normale », sans masque, sans confinement et avec les restaurants ouverts, sans avoir eu besoin du vaccin.

En France, on pourrait revenir à une vie normale demain matin, sans le moindre risque pour nos hôpitaux, si seulement on faisait de la prévention (vitamine D) et du traitement précoce (ivermectine).

Bref, les vaccins ne sont pas la clé du « retour à la normale », et on doit avoir le droit de les critiquer.

Avant même le début de la vaccination de masse, on savait que ces vaccins seraient inefficaces sur les variants – donc très peu utiles.

Mais depuis quelques semaines, on en sait davantage sur leur impact réel.

Avec ces nouvelles informations, il est clair qu’il y a 4 gros problèmes avec ces vaccins :

Problème (1) : ces vaccins semblent augmenter la transmissibilité et la létalité du virus dans les premières semaines

Personne n’ose en parler dans les médias, à part la courageuse chercheuse Alexandra Henrion-Claude, ancienne directrice de recherche à l’INSERM [7].

Mais le début de la vaccination de masse a coïncidé un peu partout avec un phénomène TRÈS troublant.

Figurez-vous que les pays qui ont vacciné le plus massivement et le plus rapidement ont tous connu un énorme pic d’infections et de mortalité.Regardez les courbes de décès dans les 3 pays qui ont le plus vite vacciné : 1) Israël, 2) Émirats Arabes Unis et 3) la Grande-Bretagne :

En Israël, la vaccination de masse a commencé le 19 décembre : un pic encore jamais atteint de mortalité a été observé fin janvier
Aux Emirats, la vaccination de masse a commencé le 5 janvier, à un moment de stabilité épidémique ; il s’en est suivi un pic jamais atteint de contaminations et de décès, à fin février
En Grande-Bretagne, la vaccination de masse a commencé début décembre, à un moment de stabilité épidémique ; il s’en est suivi un pic encore jamais atteint de mortalité, à mi-janvier

Au départ, j’ai pensé que c’était une coïncidence.

Mais le même phénomène a eu lieu à Gibraltar, petit territoire britannique qui a vacciné encore plus massivement qu’Israël : alors qu’il n’y avait eu que 10 décès Covid au total en 2020, Gibraltar a déploré 44 morts Covid en deux semaines, en pleine campagne vaccinale [8].

Même problématique, aussi, dans deux petites îles épargnées par la Covid… jusqu’à l’arrivée du vaccin (l’île de Man, dans la mer irlandaise et Bonaire, aux Antilles).

Et que dire de ce qui se passe en ce moment au Chili ? 

Cela fait un mois que je regarde ce pays avec attention, car le Chili a réalisé depuis février une vaccination massive de sa population, à une vitesse similaire à celle d’Israël.

Résultat : là-bas aussi, on observe soudainement une augmentation du nombre de contaminations et de décès (plus importante que chez son voisin argentin, qui n’a quasiment pas vacciné).

Avec tous ces éléments, j’estime qu’il est probable que les vaccins aggravent la situation, avant (peut-être) de l’améliorer.

Cela n’aurait rien d’étonnant scientifiquement : 

  • La logistique de la vaccination peut faciliter les contaminations, du fait des contacts avec les soignants (pensez à ce couvent de nonnes qui n’avait eu aucun cas positif, et qui a soudainement eu un cluster entier suite à la vaccination, peut-être parce que les vaccinateurs ont introduit le virus dans le couvent [9]) ;
  • Les vaccins qui se donnent en deux doses peuvent risquer de donner des anticorps facilitateurs après la première dose : ce sont des anticorps qui ne sont ni assez nombreux ni assez puissants, et qui pour cette raison risquent d’aggraver le problème plutôt que de le résoudre ;
  • Enfin, il est possible que les vaccins réduisent les symptômes sans diminuer la transmission, ce qui rend les personnes infectées plus à risque de transmettre le virus, car elles ne savent pas qu’elles sont contaminantes (on s’isole moins quand on n’a pas de symptômes et qu’on se sait vacciné).

Bref, on ne sait pas si, les premières semaines, ces vaccins ne feraient pas plus de mal que de bien sur l’épidémie et la mortalité liées à la Covid-19 – ce qui serait le comble.

Et même après la deuxième dose, on ne sait toujours pas à quel point ces vaccins sont efficaces contre les décès et hospitalisations :

Problème (2) : ces vaccins n’ont clairement pas l’efficacité promise de 90 %

Dès le départ, il était évident que l’efficacité de 90 % était une fable, un conte pour enfants.

D’abord parce que les essais cliniques ont été manifestement manipulés pour obtenir le meilleur résultat possible [10].

Et ensuite parce que les essais cliniques avaient inclus très peu de patients de plus de 75 ans… et aucun patient de plus de 85 ans.

Or on sait depuis toujours que les vaccins marchent peu ou pas sur les plus âgés, ceux qui ont un système immunitaire défaillant.

Donc même si les vaccins avaient vraiment une efficacité de 90 % sur les personnes jeunes et en bonne santé, il était clair que l’efficacité serait très inférieure chez les plus vulnérables.

Et en effet, on n’a toujours pas observé d’effet majeur du vaccin sur la mortalité.

Prenez la diminution du nombre de décès en Israël, après le grand pic du mois de janvier.

Cette baisse est-elle liée à l’efficacité du vaccin ? 

C’est ce que vous disent tous les médias, en chœur. 

Mais ce n’est pas évident du tout.Voici l’évolution des décès, sur la même période, en Israël et dans des pays qui n’ont pas ou peu vacciné :

Évolution du nombre de morts par habitant en Suède, Tunisie, Israël, Afrique du Sud et Suisse

Voyez-vous une diminution spectaculaire du nombre de morts en Israël, par rapport aux autres ? 

Non ? Eh bien c’est le signe que les vaccins marchent peu ou pas pour éviter la mortalité. 

Cela devrait être évident pour tout le monde : si les vaccins avaient 90 % d’efficacité, cela se verrait comme le nez au milieu de la figure.

Je rappelle que 90 % des Israéliens de plus de 70 ans sont vaccinés avec 2 doses depuis près de 2 mois… or 90 % des morts de la Covid-19 sont concentrés sur les plus de 70 ans.

Donc, si le vaccin avait 90 % d’efficacité, il ne devrait quasiment plus y avoir de morts en Israël ! 

Or non seulement la baisse du nombre de morts est similaire à celle de pays qui n’ont pas vacciné… mais au moment où je vous écris, Israël a toujours plus de morts qu’au début du mois de décembre !

Bref, l’exemple israélien est tout sauf probant quant à l’efficacité des vaccins.

Problème (3) : Au moins 50 fois plus d’effets indésirables graves que le vaccin contre la grippe

Sur tous les vaccins expérimentaux (Pfizer, Moderna et AstraZeneca), le nombre d’effets indésirables graves est élevé.

(A mon avis, la raison pour laquelle AstraZeneca a été pris pour cible est que ce vaccin n’a pas été autorisé pour les plus de 65 ans dans beaucoup de pays… ce qui a conduit à l’utiliser exclusivement sur des sujets jeunes, au système immunitaire plus vif et qui réagissent donc plus vigoureusement à la vaccination et ses effets indésirables).

Des bases de données recensent les effets indésirables de tous les vaccins, en Europe et aux Etats-Unis.

Elles ne sont pas parfaites, car ce sont des « signalements » spontanés, sans preuve de cause à effet.

Il n’empêche : ces données montrent globalement 50 fois plus d’effets indésirables graves après les vaccins Covid qu’après les vaccins contre la grippe [11] ! Et beaucoup plus de décès !

Il est donc évident que ces vaccins sont beaucoup plus risqués que ceux contre la grippe. 

Chez les jeunes de moins de 60 ans, qui n’ont pas grand-chose à craindre du coronavirus, le bénéfice-risque de ces vaccins est donc clairement défavorable.

Ce n’est pas un hasard si les soignants eux-mêmes refusent de se faire vacciner, en France (un tiers d’entre eux seulement a accepté la vaccination !).

Ils savent un peu mieux que les autres les risques du vaccin… et connaissent très bien le risque réel de la Covid-19 pour eux-mêmes.

Cette réticence des soignants est d’autant plus révélatrice qu’ils ont plus de risques que la moyenne d’être infectés ! 

Donc les personnels soignants, relativement jeunes et en bonne santé, ont clairement plus peur du vaccin que de l’infection, et ils ont raison !

Le dernier problème n’est qu’une hypothèse… mais une hypothèse glaçante.

Problème (4) : ces vaccins pourraient créer un ÉNORME risque pour l’humanité

Je dis depuis des mois que la vaccination massive accélère le risque d’apparition de nouveaux variants qui échappent aux vaccins.

Ce n’est contesté par personne.

Comme le vaccin ne porte que sur un tout petit élément du virus (la protéine Spike), il y a de forts risques que des mutations se produisent sur cette protéine-là, ce qui crée un variant qui échappe au vaccin.

Conséquence : même si ces vaccins étaient efficaces au départ, ils ne le seraient pas longtemps.

Personnellement, cela ne me faisait pas très peur, car : 

  • On peut prévenir et soigner la Covid-19, quel que soit le variant, avec la vitamine D et l’ivermectine notamment ;
  • L’infection naturelle crée une protection plus durable que celle de la vaccination, puisque les anticorps portent sur tous les éléments du virus, et pas seulement sa protéine Spike.  

Donc, en faisant de la prévention et du soin, l’épidémie devait de toute façon s’effacer au printemps, et ce coronavirus allait rejoindre tranquillement la liste des infections hivernales sérieuses mais gérables, comme la grippe.

Mais un scientifique de renommée mondiale vient de lancer un cri d’alarme très inquiétant.

Il s’agit du Dr Geert Vanden Bossche, un virologue belge qui ne peut pas être accusé d’être « anti-vaccin », puisqu’il a travaillé avec l’association GAVI (le regroupement des Big Pharma au sein de l’OMS) et la fondation de Bill Gates. 

Ce virologue a écrit une lettre ouverte à l’OMS publiée ce 12 mars 2021, intitulée : « Arrêtez immédiatement la vaccination de masse contre le Covid-19 » [12].

Je le cite : 

« Ce type de vaccins prophylactiques sont complètement inappropriés, et même très dangereux, lorsqu’ils sont utilisés dans des campagnes de vaccination de masse pendant une pandémie virale. 

Les vaccinologues, les scientifiques et les cliniciens sont aveuglés par les effets positifs à court terme des brevets individuels, mais ne semblent pas s’inquiéter des conséquences désastreuses pour la santé mondiale. »

Sa crainte est que la vaccination conduise « les variants circulants à se transformer en un monstre sauvage ».

D’après ses calculs, la vaccination massive produira un « mutant » très différent du virus d’origine, à tel point que même ceux qui ont été infectés naturellement ne seront plus protégés !

Si c’est le cas, ce serait en effet très problématique, car cela nous renverrait à la case départ de l’épidémie.

En France, environ 30 % de la population au moins a déjà été infectée, ce qui nous prémunit contre les grosses vagues épidémiques du printemps (Ile de France, Grand Est) ou de l’automne dernier (PACA, Rhône-Alpes, Hauts-de-France…) 

Mais si un nouveau variant, apparu sous la pression de la vaccination massive, parvenait à échapper à l’immunité naturelle, on se retrouverait à nouveau face à un risque de débordement des hôpitaux !

Ce n’est pas une théorie fantasque, et encore moins une théorie du complot.

C’est ce que prévoient de grands experts comme le Dr Geert Vanden Bossche.

Mais il y a aussi une autre « catastrophe », dont il ne parle pas, qui pourrait être causée par la vaccination de masse.

Il s’agit du risque de « recombinaison virale », donnant naissance (elle-aussi !) à un « super-mutant » extrêmement dangereux.

Je rappelle que les virus ont une capacité assez unique à se « recombiner » entre eux, de façon naturelle.

Un des virus les plus connus au monde s’est d’ailleurs créé de cette manière. Il s’agit du virus de la grippe H1N1 de 2009, constitué de trois souches différentes de la grippe : une souche porcine, une souche humaine et une souche aviaire.

Les recombinaisons sont peu fréquentes, car elles supposent qu’un organisme soit infecté par plusieurs virus en même temps, ce qui se produit rarement.

Mais quand vous vaccinez une personne déjà infectée par d’autres virus, vous pouvez avoir plusieurs virus ou éléments de virus dans la même cellule, en même temps.

D’où le problème des nouveaux vaccins ARN ou ADN : en insérant dans nos cellules le code génétique d’une partie du coronavirus, on prend le risque que ce fragment puisse se recombiner avec d’autres virus présents dans nos cellules au moment de la vaccination.

Jusqu’à présent, je pensais que ce risque était « théorique », à la probabilité faible.

Mais il y a un fait nouveau : des chercheurs britanniques viennent de détecter des virus recombinés [13] !

Du coup, même des médias classiques comme Midi-Libre tirent la sonnette d’alarme :

« Coronavirus : après les variants, faut-il s’alarmer de l’arrivée des recombinants ? » [14]

Il s’agit ici de recombinants apparus « naturellement », mais c’est la preuve que le risque de recombinaison virale avec ce nouveau coronavirus n’est pas théorique.

Au total, vous voyez que la vaccination massive n’est pas sans poser question !

Prendre de tels risques serait sans doute acceptable face à une épidémie aussi mortelle que la peste noire.

Mais face à la Covid-19, cela paraît absurde, parce que la létalité est faible et que nous avons des solutions simples et extrêmement efficaces en prévention et traitement.

Si vous en doutez encore, je vous invite à lire cet article signé du Dr Ménat et du Dr Reliquet, sur le site de l’excellente l’association AIMSIB : 

Un monde sous ivermectine, essai d’anticipation

Le cauchemar de la Covid-19 pourrait déjà être derrière nous.

Le problème est que l’Occident, sous la pression de Big Pharma, a choisi de vacciner plutôt que de soigner. 

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

132 commentaires

Christiane 17 avril 2021 - 18 h 25 min

C’est bien mais comment peut-on se faire soigner avec de l’ivermectine . Les médecins utilisent t’il ce traitement?
Merci pour vos infos.

Répondre
NANOU 6 avril 2021 - 14 h 37 min

Article intéressant . Après libre à chacun de faire sa propre analyse sans se lancer de jurons de toute sorte qui favorise la division.
Les vaccins ont prouvé leur efficacité pour certaines maladies … Reste que chacun devrait avoir le choix de se vacciner ou pas sans être jeter tel un pestiféré s’il n’adhère pas à la vaccination.

Répondre
LOUIS peron 2 avril 2021 - 17 h 55 min

les autres pays du monde n’ont rien à voir avec Mme EMER COOKE pourtant ils utilisent massivement ces vaccins (Angleterre Brésil USA etc) et puis les gens qui n’y croient pas et bien ne se vaccinent pas ce n’est pas une obligation !!!!

Répondre
Begon Alain 2 avril 2021 - 12 h 28 min

Bonjour,
C’est impensable et INADMISSIBLE que les medias grand public ne puissent diffuser ce type d’information
SAUF SI l’on sait qu’ils sont pratiquement tous liés aux lobbys de la telephonie qui sont ainsi les proprieraires des principaux medias et la chaine public lié au Macronisme qui est lui même « pied et poing » lié à ces lobbys de la telephonie et des labos pharmaceutiques
MERCI SVP DE REPONDRE A MA QUESTION qui pourra etre utile à plusieurs personnes comme moi convaincu qu’on peut se passer des Vaccins si on a deja une bonne IMMUNITE grace aux Vitamine D3, C, le ZINC (+selenium, quercetine) et si l’on utilise l’IVERMECTINE d’abord en prevention dans ce cas A QUELLE DOSE ?
Par exemple :0,2mg/kg soit environ 4 comprimés de 3mg pour un poids de 70kg mais à QUEL RYTHME hebdomadaire ou mensuel pour que la prevention soit efficace
-ET en cas d’infection par le « covid » quel dosage faut il appliquer est ce le même que pour la prevention? ET SUR QUEL DUREE?
– CES INFORMATIONS sont trés importantes à communiquer pour tout le monde
– Mon medecin qui a accepté de me prescrire l’ivermectine n’a pas pu me donner le dosage en cas de Covid
-MERCI également de nous preciser si l’IVERMECTINE n’a pas été interdite par les autorités sanitaires comme c’était envisagé pour cette fin MARS et comme cela a été fait en fevrier 2020 par décret pour l’hydrochloroquine !
Cordialement
Alain Begon

Répondre
DUBOIS 31 mars 2021 - 11 h 53 min

bravo pour cette lettre très instructive et qui confirme la dangerosité de ces vaccins. Cela confirme et me conforte dans ma première décision de ne pas me faire vacciner ne sachant pas ce que contient les doses vaccinales. Pour moi dès le début ce n’est qu’un business de laboratoires (criminels et plus gros scandale du 21 ème siècle)

Répondre
Cantier 30 mars 2021 - 20 h 31 min

DE FILS A PERE

Jacques, mon fils, 40 ans, me disait :
– Qu’ils aillent donc se faire vacciner, ça fera des imbéciles en moins sur la terre.
Et comme je lui demandais de s’expliquer, il ajouta :
– Papa, regarde : tout le monde est d’accord à présent sur le fait que depuis les années 50, et même avant, le monde agricole s’est fourvoyé. Pourtant, quel engouement c’était quand on constata l’amélioration des rendements grâce à l’utilisation des engrais chimiques ! C’était la panacée, la manne céleste tombée sur la terre !
– Tombée des tracteurs, tu veux dire. Mais je vois, dis donc, que tu connais la bible ! Mais je te suis, vas-y, j’écoute !
– Bref, c’était l’assurance de parvenir à éradiquer la faim dans le monde. Cependant cette densité des épis a eu pour conséquence que le blé, l’avoine, l’orge, bref toutes les graminées et autres se sont vues attaquées par des petites bêtes. Eh bien, demande à Michel Leclaire, il t’expliquera comment la terre s’est peu à peu appauvrie, s’est même durcie, si bien que la plante ne pouvait plus y puiser les ingrédients capables de la rendre résistante aux maladies.
– Ah ! Je vois où tu veux en venir : de ce fait on a voulu utiliser des pesticides et des fongicides. Tu veux dire que c’était manière de vacciner les plantes, de lutter contre les petites bêtes comme tu dis.
– Exactement. Et tu sais le résultat sur la qualité des aliments.
– Et ce qui s’ensuit…
– Oui, l’affaiblissement des organismes des animaux et des hommes. Il nous a fallu plus de 50 ans pour commencer à nous réveiller, se dire qu’il fallait élaborer une nouvelle agriculture, ou plutôt retrouver la sagesse de nos ancêtres, s’occuper des forces vitales, biologiques, de la terre et des plantes.
– Bon ! Poursuis ton résonnement : reviens aux vaccins.
– Eh bien, c’est ça qui me scie. Les gens ne voient pas que chacun de nous a une terre personnelle, oui je dis bien, en parlant de notre corps, une terre personnelle, car nous possédons jusque dans nos os tous les éléments constitutifs de la terre, y compris le zinc, l’or, l’argent. Et tout le monde sait que, comme la terre, nous sommes constitués de 70% d’eau à peu près.
– – Bon ! Mais les vaccins…
– – Ne fais pas le naïf, tu as très bien compris : les vaccins, ce sont nos pesticides. On nous inocule des produits chimiques et bactériologiques. Et de même qu’il a fallu, d’année en année augmenter la dose des pesticides et trouver de nouveaux agents de traitement parce que les petites bêtes se faisaient de plus en plus grosses, et les plantes de moins en moins vigoureuses, de même on va nous vendre des millions de doses de vaccins parce que nous saurons de moins en moins résister aux maladies.
– – Tu leur fais peut-être un procès d’intention un peu osé, mais je te l’accorde, c’est une perspective peu réjouissante. Surtout quand on sait que les vaccins arrivent souvent après la tempête. Et qu’entre temps, d’autres virus inconnus risquent de nous tomber dessus.
– – Mais c’est bien ça, regarde les vaccins contre la grippe, c’est de la foutaise, ce n’est jamais la même grippe qui est dangereuse.
– – D’accord, mais tout de même, si en 1918 on avait eu le vaccin, il n’y aurait pas eu ces millions de morts de la grippe espagnole.
– Papa, Papa, arrête ! Tous ces gens sont morts à cause des conditions hygiéniques déplorables de l’époque. Les organismes étaient épuisés par l’effort de guerre. Et je ne te parle pas du stress ! L’affaiblissement physique et par la suite psychologique, voilà ce qui crée l’apparition des « petites bêtes », comme nous disons.
– Jacques, je réfléchis à une chose : je sais que les vaccins sont des moyens de nous mettre en mémoire des organismes agresseurs, des attaquants. Imagine que tu défendes un château. Tu te souviens qu’il a déjà été attaqué par des zoulous. Tes soldats ont été avertis et se sont focalisés sur l’image des Zoulous. Mais si ce sont des Lamalechs qu’ils voient venir…
– … les soldats ne se méfieront pas, obsédés qu’ils sont par les Zoulous. C’est tout à fait ça, mon cher Papa, nos défenses immunitaires générales s’affaiblissent peu à peu en face de l’imprévisible. Mais, dis-moi, tu prends de l’âge, et parfois je m’inquiète pour toi parce que je sais que ton organisme s’affaiblit. Comment te sens-tu ?
– – Ca va, je tiens le coup.
– – Chouette ! Au fait, papa, une question à te poser.
– – Vas-y !
– – Connais-tu la moyenne d’âge des morts du Covid ?
– – Non !
– – Dis un chiffre, pour voir.
– – Je sais pas, moi, disons entre 55 et 60 ans.
– – Je suis allé chercher sur internet : 81 ans pour les hommes, 84 pour les femmes.
– – Mais… c’est des âges de fin de vie, ça !
– – Oui, des âges où les forces de vie se retirent naturellement, des âges où autrefois on n’avait pas besoin d’y chercher la présence d’un quelconque Covid, des âges où on a peur de mourir parce qu’on sent la Grande Faucheuse toute proche.
– – Sans compter que « Dieu est mort », plus de perspective après la mort, le gouffre, l’horreur !
– – Sauf pour toi, mon cher Papa.
– – Oui, Jacques, la vie continue, je vais simplement me défaire de mon vêtement charnel, pour une plus grande nuit d’où je reviendrai. Je voudrais tellement, alors, pouvoir renaître dans un organisme maternel sain !
– – Comme je te comprends ! Et vois-tu, papa, maintenant que grâce à vous nous avons de bonnes conditions de vie sanitaire, ce qu’il nous faut à tout prix, c’est retrouver… je dirais… une hygiène de vie morale. Et je me dis que le plus dur, c’est d’arriver à penser par soi-même.
– – Que veux-tu dire ?
– – Sans qu’il le sache, l’individu est sous la chape d’un penser collectif. En fait, au-dessus de notre psychisme individuel existe un psychisme collectif. Il peut engendrer une occultation ou un durcissement de la pensée. Je pense qu’il y a des esprits forts qui ont compris ça, et jouent avec.
– – Tu veux parler de ceux qui font de la propagande…
– – Exactement. Tu dis bien. La propagande, qu’elle soit religieuse, politique ou économique, c’est une belle saloperie. Aujourd’hui nous avons affaire à une propagande sanitaire qui est un véritable rouleau compresseur. Tout le monde s’y met, chacun persuadé de bien faire. J’ai ri, mais d’un rire un peu jaune, quand j’ai entendu notre beau ministre de la santé dire avec l’étonnement que je crois le plus sincère car le plus naïf, qu’il découvrait que les français avaient une âme, car une âme en détresse. Après tous ses efforts à nous jeter à la face des hécatombes de morts, soir après soir depuis 9 mois, il accouchait de cet aveu incroyable qu’il ne soupçonnait pas notre être émotif.
– – C’est vrai, Jacques, il suffit d’un nom qu’on gonfle comme un énorme ballon, le juif, l’hérétique, le covid, et vous devenez le maître du monde. Hier encore la grippe était passée dans nos mœurs, on avait entre 50000 et 70000 morts par an, on n’en faisait pas un drame. Aujourd’hui le simple nom de covid a créé une paranoïa incroyable. Moi j’attends qu’une radio, ou une chaine télévisée dise un jour avec fierté et joie quel nombre de naissances il y a eu pendant le même temps. D’autant que dans cette ambiance, les chiffres risquent de tomber bien bas l’an prochain!
– – Notre société ne peut pas continuer sur cette lancée. Il va falloir changer.
– – Facile à dire de changer. L’homme est quand même pris dans un engrenage.
– – Eh bien, papa, il faudra changer d’engrenage. Tous les engrenages. Et d’abord commencer par croire en soi, quoi qu’il advienne.
– – Et sans haine, n’est-ce pas ?
– – Oui, sans haine.
– – Même pour les imbéciles ?
– – Ah ! Ah ! Tu m’as pris au piège, mais d’accord, même pour les imbéciles. Après tout ils ne sont pas obligés de le rester.
Alain Cantier

Répondre
martine trichot 30 mars 2021 - 11 h 56 min

bonjour, le problème, c’est que quand on parle de ça, les gens semblent devenus complètement sourds, ou bêtes……comment remédier à cette surdité?

Répondre
Elgolli 29 mars 2021 - 22 h 05 min

Je suis entièrement d accord avec vos conclusions. Je souhaite seulement dire que je préfère me vacciner avec un virus atténué ENTIER, pour bénéficier des anticorps de toutes les parties du virus. En somme à l ancienne.

Répondre
Michelle 28 mars 2021 - 20 h 15 min

C est une honte ce qui se passe avec cette vaccination, les gens courent après ce vaccin mais s ils savaient qu’ils courent après la mort de leur âme, je pense qu ils ne se vaccineraient pas. C est trop bizarre, et il faut que les humains se réveillent et face bloquent. Ils ne mourront pas de la COVID mais des vaccins.

Répondre
CHARLES 28 mars 2021 - 18 h 19 min

TRÈS édifiant, lamentable et effrayant. A 87 ans souhaitant que ma vie ne dure plus tôt, j’ai eu tort de refuser la vaccination!!!!!
Je ne transfert pas cette lettre, mes connaissances, femmes et hommes âgés, se sont lancer allègrement dans cette « arnaque »
Inutile de les affolés plus

Répondre
Thérèse Moys 28 mars 2021 - 13 h 55 min

A mon avis interprétation tronquée des faits: Le pic de décès en GB ne peut certainement pas être imputé à la vaccination!! Celle-ci a commence à un rythme assez faible début puis mi décembre, les décès sont dus à la coupure du lockdown pour Noël dans un pays où on enregistrait déjà une très sérieuse augmentation des contaminations. Et maintenant ou le rythme des vaccinations a énormément augmenté, chute des décès, évidemment aussi liée au confinement , mais certainement pas d’augmentation malgré les vaccinations.
J’ai moi-même eu les 2 doses de Pfizer, et les réactions défavorablesdont des plus rates.cessez de vilipender les vaccins pensez à toutes les vies sauvées depuis le début de cette méthode et aux maladies disparues:variole,poliomyélite etc

Répondre
Messaoudi 27 mars 2021 - 23 h 15 min

Très intéressant, oui, mais surtout angoissant.
Ce n’est pas Big Pharma qui a choisi de privilégier le vaccin au lieu du traitement précoce à base de nivaquine ou d’ivermectine, c’est Macron et son pseudo conseil scientifique, pour la simple raison que big Pharma ristournera aux décideurs des sommes vertigineuses, alors que la chloroquine ou l’ivermectine ne coûte que quelques euros par jours… L’ennui et cela donne l’occasion de s’inquiéter, c’est que le peuple a peur et que maintenant seul le vaccin est attendu par tous… sauf moi.
En même temps, notre gouvernement a fait tout ce qu’il fallait pour cultiver la peur du Covid ( je ne peux pas féminiser cette saloperie) imposer des mesures liberticides et je ne vois qu’une révolution pour sortir de cette impasse.
Le Covid n’est plus qu’un simple problème sanitaire, c’est une situation politique dramatique et ce ne sont ni Macron ni Véran qui nous en sortiront.

Répondre
viallard 27 mars 2021 - 13 h 17 min

Voici mon avis, je précise que je n’ai jamais reçu un vaccin de ma vie.

C’est très grave, vos affirmations gratuites. C’est clair que la vitamine D est le remède miracle ! d’ailleurs, à partir d’aujourd’hui ce sera mon seul et unique médicament !
Arrêter de jouer avec les mots, et de mettre des mystères ou il n’y en a pas : quel phénomène TRÈS troublant et étrange de voir les pays les plus touchés par le civid 19, vacciner en masse…… C’est pourtant une évidence !! quoi de plus logique de vacciner un max quand un virus circule ?…. je crois que c’est pourtant en utilisant cette méthode que l’on a réussi à éradiqué un certain nombre de maladies….
Oui, tous les vaccins comportent un risque, comme tous médicaments, y compris la vitamine D.
Arrêtez vous ramassis de conneries.
Actuellement les seules solutions sont les gestes barrières et le vaccin, surtout à cause des gens qui ne respectent pas les gestes barrières.

M.Viallard. Je n’attends surtout pas de réponse de votre part.

Répondre
SNYDER 26 mars 2021 - 18 h 56 min

L’acide l-ascorbique improprement nommée vitamine c alors qu’elle est un glucosite, est la meilleure réponse pour prévenir ou guérir de toute affection respiratoire virale, a condition de prendre des doses journalières importantes. La médecine orthomoleculaire préconise une dose journalière de 3x1000mg en prévention de toute affection respiratoire pendant la période hivernale soit beaucoup plus que ce que contiennent les fruits (orange,citron,kiwi,acerola). Il faut donc se supplémenter par voie orale par ailleurs. Cordialement

Répondre
Le Guay Pierre 26 mars 2021 - 14 h 36 min

Enfin une synthèse qui tient réellement la route ! Bon sang ! Faut-il que l’être humain soit si imbu de sa personne pour ne pas comprendre l’évidence de tous ces assemblages approximatifs. ………? Serions-nous décérébrés à ce point ?

Répondre
CANIVENQ 26 mars 2021 - 14 h 10 min

MARTINE GAUTHIER-PILARSKI Vous affirmez que 100000 français sont morts du Covid sans prendre en compte la surmortalité « possible » liée au Covid. Entendez que ces 100000 morts seraient morts de toute manière car atteints de commorbidités. De plus 100000 morts en 12 mois de « pandémie » font 8333 morts/mois ou 277 morts/jour pour une mortalité connue de environ 1700 morts/jour en France, soit au mieux et peut être une surmortalité de 6 % et encore si vous acceptez de croire à la propagande des ARS. On ne ferme pas un pays parce que des personnes vulnérables meurent … naturellement. Martine, vous avez un problème d’intelligence que vous masquez par une hypocrite sensibilité à la mort d’autrui. Vous devriez vous poser la question de l’analyse des résultats avant que de déplorez un résultat qui affecte votre aveuglement suicidaire. Bien cordialement Noël

Répondre
CANIVENQ 26 mars 2021 - 14 h 01 min

Merci et bravo !

Répondre
Edy F. 26 mars 2021 - 12 h 03 min

Ce ne sont pas des vaccins, ce sont des injections expérimentales d’organismes génétiquement modifiés, avec, pour conséquence possible, la mort du cobaye.

Répondre
Jarrige 26 mars 2021 - 11 h 10 min

La Suède vaccine, contrairement à ce qui est dit dans l’article. La suède a simplement suspendu AstraZeneca quelques jours.

Répondre
Annie Gibet 26 mars 2021 - 10 h 41 min

Pourquoi vous ou une personne de votre entourage ne lancez-vous pas une petition contre cette vaccination folle qui nous conduit à la catastrophe, avec les éléments probants que vous possédez? Dans votre lettre vous prêchez des convertis. Il est urgent que les personnes informées comme vous informiez le plus grands nombre vous n’êtes pas médecin et ne risquez pas les foudres de ces incompétents du conseil de l’ordre !!! Il est urgent d’agir…car Jupiter est droit dans ses bottes et il n’y a rien à en attendre.

Répondre
Caravel 26 mars 2021 - 10 h 24 min

Bonjour,
Je lis votre lettre depuis longtemps et j’ai une suggestion à faire pour éviter de diviser les lecteurs en 2 camps qui finiront par se haïr…
Les « progressistes pseudo-scientifiques » reprochent des sources issues trop de la presse… par contre, la « bonne presse » elle, manipule l’opinion.
La majorité des lecteurs sont capables d’analyser un graphique. Pour une information honnête, je propose que sous chaque graphique commenté soit ajouté le lien permettant de retrouver le graphique publié. Cela contribuerait à calmer les esprits.
Amicalement pour les pro et les anti…

Répondre
Jean-Pol 25 mars 2021 - 23 h 09 min

Contrairement à ce qui est dit dans l’article , la Suède compte sur la vaccination pour lutter contre la pandémie et a commencé à vacciner ….

Répondre
Maryline 25 mars 2021 - 21 h 25 min

mais le pic de mortalite est en train de baisser aussi drastiquement dans ces pays !!!!!sur vos courbes
alors comment l’expliquez vous ?
merci

Répondre
Bahuau 25 mars 2021 - 18 h 52 min

Un illuminé qui deblatere sans apporter de preuves.

Répondre
monpote 25 mars 2021 - 17 h 41 min

Bonjour, j’ai 67 ans et merci à Dieu, en pleine forme ! Je n’ai jamais fait un vaccin contre la grippe, ni autres, seuls étant bébé, mais là, je n’avais pas droit au chapitre. Je me soigne depuis des années avec des plantes, combinant aussi huiles essentielles. Je suis dégoûté par les gens qui fabriquent des nouveaux virus au lieu de « chercher  » de vrais remèdes! Et quand certains médecins, un peu plus éclairés et moins trouillards, osent soigner avec des remèdes peu chers, qui n’engraissent pas les « multilabos » on les fusillent presque. C’est complètement crapuleux de voir de telles complicités à des niveaux…et de constater les décès résultants de leur tambouille vaccinatoire, honte à ceux qui sont responsables de tuer des innocents ! Et passeport vaccin! Hitler n’aurait pas fait mieux. Beurkkkk société de M…..

Répondre
MARTINE GAUTHIER-PILARSKI 25 mars 2021 - 16 h 55 min

Franchement vous n’êtes pas sérieux? Vous parlez de quelques cas de décès liés de manière hypothétique aux vaccins, vous ne parlez pas des presque 100000 morts français qui sont eux biens dus au virus. Jusque là je vous suivais mais dans ce cas je ne suis pas d’accord. Vous voulez de plus nous faire croire que nous nous en sortirons avec la vitamine D? Je connais les vertus de cette vitamine et même si elle permet de renforcer les défenses elle n’est pas suffisante pour éviter la contagion. Votre message est irresponsable!

Répondre
Catherine Dumesnil 25 mars 2021 - 15 h 56 min

Bonjour,
Merci pour vos lettres, toujours bien documentées.
Dans celle d’hier (24 mars), on trouve 13 chiffres entre crochets qui renvoient normalement à des notes en fin de texte. Comment se fait-il qu’on ne les trouve pas. Cela ne me dérange pas personnellement, mais j’aurais voulu transmettre cette lettre à des amis pro-vaccin et je crains qu’ils ne remarquent tout de suite que l’information n’est pas complétée et que cela nuise à leur perception du message. Que faire ? Merci de votre réponse.
Cordialement

Répondre
Breton 25 mars 2021 - 14 h 59 min

Pourquoi seulement facebook? On devrait également être en mesure de partager sur twitter par exemple. Je suis désabonnée de FB donc je ne peux pas partager cet important message.

Répondre
Claude DUCHIER-LAPEYRE 25 mars 2021 - 13 h 11 min

Pensez vous que le vaccin russe sera moins toxique puisque , si j’ai bien compris , il serait fabriqué de façon plus traditionnelle , avec d
des virus  » désactivés  » ? Il semblerait également que le vaccin chinois soit efficace puisque la vie a repris , là bas , de façon normale .
( Bien sur , sous toutes réserve car venant de la chine nous ne sommes jamais sùrs de rien !) merci pour vos infos car nous sommes nombreux à être inquiets et à ne pas souhaiter ces injections  » obligatoires  » si nous voulons reprendre une vie normale .

Répondre
gaudiliere 25 mars 2021 - 12 h 41 min

Lettre pleine d’informations : je prends de la VD depuis plusieurs année , svp, où trouve t-on l’ivermectine

Répondre
devin Brigitte 25 mars 2021 - 11 h 21 min

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre lettre. Sous la pression de ma famille (83 ans) j’ai un RDV pour le vaccin Pfizer le 31 mars, très réticente et encore plus après voir lu votre article, en effet j’ai en sommeil le virus epstein barr. IgG anti-VCA positif au 1/2560 anti EBNA positif au 1/80 et anti-EA positif au 1/10
Qu’en pensez vous ?Je ne sais plus à quel Saint me vouer !! mon médecin étant vaccin à fond

Répondre
yvonne van de schoor 25 mars 2021 - 11 h 11 min

Les vaccins ont sauvé des millions de personnes dans le Monde, par vos commentaires, vous encouragez des personnes à ne pas se faire vacciner et, c’est criminel, les complotistes, il y en a déjà assez. La vitamine D est dangereuse si on en prend trop, l’Ivermectine, c’est comme la Chloroquine, encore une expérience. En fait, personne ne sait comment ça va tourner.Il faut que le monde se vaccine, ce n’est qu’un avis parmi tant d’autres. Je suis vaccinée et me porte très bien et j’étais une personne à hauts risques.

Répondre
Christiane 25 mars 2021 - 3 h 33 min

Super intéressant, merci !
Ça mérite d’être partagé à grande échelle !!!

Répondre
Christian Bellorget 25 mars 2021 - 1 h 15 min

C’est du complotisme ,vos théories fumeuses et dangereuses vont à l’encontre des résultats positifs des vaccinations . Je suis vacciné depuis le 1er Mars et je me sent plus en sécurité à présent . Les histoires d’intérêts financiers pour certains , c’est une autre affaire .

Répondre
catherine guerin 25 mars 2021 - 1 h 11 min

toutes les options menent à la mort,donc ;je vais l’attendre sans chercher plus a comprendre,a part le fric de big pharma volé au peuple,je ne comprends plus rien

Répondre
Sylvie Fourault 24 mars 2021 - 23 h 47 min

Bonjour,
Je me permets de vous demander comment faire si l’on souhaite anticiper pour soi même où nos proches une prescription médicale dans l’hypothèse ou nous débuterions des symptômes du Covid.
C’est très angoissant de se dire que nous n’avons pas accès aux médecins qui acceptent de nous établir ce type d’ordonnance avec Hydroxichloroquine ou Ivermectine, azythromicine.
A qui s’adresser, comment faire?
Je suis Infirmière et vous suis depuis longtemps, suis abonnée à bon nombre de revues.
Merci de m’indiquer l’attitude svp

Répondre
Tastard 24 mars 2021 - 23 h 43 min

Je suis contre le fait de se faire vacciner
Beaucoup de personnes s imaginent que lorsqu elles seront vaccinées elles vivront comme avant
Combien d entr elles auront des problèmes de santé et en mourront
Tous ces vaccins sont fait pour enrichir les gros labos
Soignons nous naturellement et des les premiers symptômes
La vitamine D le meilleur des remedes

Répondre
SCHOPP 24 mars 2021 - 23 h 16 min

Bonjour,
Pourquoi faites-vous référence à des articles que vous ne citez jamais à la fin de votre article ? Dans la dernière lettre reçue sur les vaccins, vous faites référence à 14 articles qu’on ne trouve pas sous votre article. Comment voulez-vous qu’on puisse convaincre qui que ce soit sans ces références ? C’est la 2ème fois que je vous fais cette remarque. A quoi sert de truffer votre article de numéros de références, si les références ne peuvent être consultées ?
Bien à vous
Véronique

Répondre
Helfers Jacqueline 24 mars 2021 - 22 h 18 min

Entièrement de votre avis, et nous humains, sommes les souris de laboratoire depuis la sortie des vaccins ?pris en otage par OMS Pas de recul, trop d’effets non pris en compte(mutations) , ce n’est que du pharma-Bizness… Et des docteurs, tel Prof. Raould et autres sont discrédités, car les labos n’y gagnent pas leurs milliards…..
De plus, m’a tjr intrigué comment veulent ils se fier à des tests de moins de 3j?ou tests rapides aux écoles et autres, alors que le temps incubation de 5 à 14j,qu’on m’explique le non-sens du raisonnement

Répondre
Myga 24 mars 2021 - 22 h 04 min

Bonsoir, comment ne pas être consternés, avec ce que l’on entend, de la bouche des politiques, et de certains scientifiques Qui dit la vérité ? avons nous le droit d’avoir des doutes avec toutes ces commentaires incertains ? si vraiment , ceux qui dirigent sont en conflit d’intérêts avec les grandes firmes pharmaceutiques, y compris des médecins , pourquoi ne pas y mettre fin ? on attend quoi ? j’ai entendu parler, qu’un nouveau procès de Nuremberg pourrait être mis en œuvre, contre ceux qui sont irresponsables, en obéissant bêtement au marché, et ses lois scélérates ? ce sont des millions de vies humaines qui sont en jeu ! De nombreux politiques ont été vaccinés, quelquefois en direct ! pour l’exemple ! ont-ils vraiment reçu une injection avec un vaccin ? ou un placébo ? si ce que l’on apprend avec Mr Bazin est vrai c’est grave !

Répondre
LOPEZ TOLA Fernando 24 mars 2021 - 19 h 44 min

Merci pour votre excellent article. Il faut être renseigné. Il faut savoir les pour et contres. Il ne faut pas se laisser manipuler, notre santé ne peut pas être à la merci des grands laboratoires. Continuez à nous tenir informés de tous ce qui se passe avec les vaccins.

Répondre
Paccoud 24 mars 2021 - 19 h 36 min

Je lis avec attention votre lettre et prends depuis plusieurs mois de la vitamine C/D et zinc mais je ne comprends pas que presque tous les responsables scientifiques de renom se rangent du côté de la vaccination et le variant anglais fait peur.
Mes enfants qui sont de jeunes parents éduqués et responsables de sociétés nous invitent à se faire vacciner car ils paient chers pour les plus de 60 ans qui ne pensent selon eux qu’à eux!
À vous lire éventuellement

Répondre
Hilaire jean-Pierre 24 mars 2021 - 19 h 01 min

Vos arguments nous incitent depuis l’apparition des vaccins à ne pas nous faire vacciner mais quid de la pression notre entourage et de la société pour qui nous sommes des égoïstes? Ne risquons-nous pas à terme de ne pas pouvoir aller au théâtre, au cinéma et à l’étranger si nous ne sommes pas vaccinés et munis d’un passeport vaccinal? Doit-on se résoudre à un confinement sans fin et à la marginalisation?

Répondre
Daniel TAHON 24 mars 2021 - 19 h 01 min

Un article qui interpelle pour plusieurs raisons. Le lobying a détruit beaucoup de sagesse et la Covid-19 posera sans aucun doute de gros problèmes à l’avenir : quid des garanties vaccinales et sanitaires ? Tous les pays agissent de manière différente mais sans concertation. Regardons ce qui se passe en Europe : le politique est plus intéressé par l’argent que par la responsabilité et la conscience : que de gâchis financiers depuis un an et qui va trinquer ? Le petit peuple bien sûr !

Répondre
burgat 24 mars 2021 - 18 h 50 min

les Anglais sont tous morts aprés avoir été vacciné…méfiance..et vive le pissenlit!

Répondre
Carpente 24 mars 2021 - 18 h 34 min

Pourrait on avoir d’autres liens que Facebook?

Répondre
marie-claude Duparc 24 mars 2021 - 18 h 03 min

je viens d’avoir hier ma première injection avec Astra Zénéca, je ne serai protégé que partiellement dans 3 semaines.
Puis- je prendre ce que vous préconisez, à savoir l’ivermectine et la vitamine D jusqu’à la seconde injection, ainsi que pendant les 3 semaines suivant ma seconde injection ?
Merci d’avanced’une réponse rapide.

Répondre
marie-claude Duparc 24 mars 2021 - 17 h 36 min

J’ai été vacciné avec le vaccin Astra Zénéca depuis quelques jours, dois-je continuer à prendre de la vitamine D, et puis-je prendre de l’ivermectine ?

Répondre
Lartigau Marie-Claire 24 mars 2021 - 17 h 27 min

Bonjour,
Facebook m’empêche de partager vos mails !!! Incroyable. Je tenais à vous prévenir. Je vais retenter de faire suivre votre dernier message (mais j’ai bien peur, qu’ils me l’interdisent comme la dernière fois). Mes amis ne pouvaient pas voir sur mon mur.
Je vous tiens au courant après ma nouvelle tentative.
Merci.
Cordialement.
Marie-Claire Lartigau

Répondre
MARIE CLAUDE DRIESSEN 24 mars 2021 - 17 h 20 min

Bonjour,
je vais me désabonner à votre lettre car je pense que vos données ne sont pas actualisées; Nous sommes fin mars et en GB la contamination baisse beaucoup ! pour éradiquer un virus la vaccination est nécessaire et est la seule solution pour permettre à ceux qui auront le virus de ne pas faire une forme grave. cela est dit et redit par le médecin lorsque une personne se fait vacciner . de plus il est bien dit de garder le masque et de continuer à faire les gestes barrières. car même vaccinée la personne peut transmettre le virus. La vitamine D est prescrit par les médecins !
cordialement

Répondre
BARTHELEMY 24 mars 2021 - 17 h 16 min

ayant plus de 85 ans , n’ayant pas confiance ; nous attendons avant de se faire vaccinés???nous sommes en très bonne santé grâce à des repas, lègumes, fruits, très peu de viande, poissons, boissons, eau, peu de vin(Bio) ne supporte pas les sulfites, compléments D3, Zinc, contre coup, jouvences, etc..marche,

Répondre
Michelin 24 mars 2021 - 17 h 14 min

Ayant été détectée “positif” avec des symptômes de fièvre et courbatures j’ai eu la chance , des le premier jour de suivre un traitement Cortisone 4 jours et Azythromycine pendant 10 jours .
J’ai cédé mon lit d’hôpital à la personne qui n’a pas eu cette chance………
Un grand MERCI à mon médecin généraliste.

Répondre
Adrien lecours 24 mars 2021 - 17 h 05 min

MERCI POUR TOUTE CES INFORMATIONS JE VAIS EN TENIR COMPTE BONNE JOURNÉE

Répondre
Antoinette Blatter 24 mars 2021 - 16 h 52 min

bonjour,
Mais où trouver l’invermectine? Il faut une ordonnance que votre médecin ne veut pas vous donner.
Merci de me renseigner.

Répondre
Marie-Pierre Hullot 24 mars 2021 - 16 h 48 min

Merci pour toutes ces infos mais en pratique , si j ‘attrape la covid, où puis-je trouver rapidement (!!) de l’ivermectine ?? ma fille et sa famille l’ont ( 4 sur 6 pour le moment !) ordonnance du médecin : doliprane, et mise en garde : » attention au cap des 8 à 10 jours !!! » ça me rend folle! renseignez-moi

Répondre
Bruntz 24 mars 2021 - 16 h 41 min

J’ai entendu hier à la télévision, une seule fois un commentaire du service anti-infectieux de Dijon qui s’occupe de la pharmacovigilance et qui cite des effets secondaires multiplié par quatre depuis les dernières semaines peut-être pourriez-vous aller voir de ce côté là

Répondre
JACQUELINE JEUNE 24 mars 2021 - 16 h 40 min

Il est clair que les humains sont trop nombreux, n’est-ce pas le moyen idéal de réguler les populations

Répondre
FRANCOISE DUNAND 24 mars 2021 - 16 h 23 min

Bien entendu je suis contre cette vaccinatio! J’ai 83 ans et ne suis toujours pas vaccinée et je vais très bien Volià j’aimerai savoir ou je pourrais trouver de L’ivermectine ? Quant à la vitamine D j’en prends régulièrement. Merci de me répondre.

Répondre
Michel Chenebeau 24 mars 2021 - 16 h 09 min

Bonjour,
Avez-vous pris connaissance de la communication récente de l’IHU de Marseille sur les réinfections de personnes vaccinées ?
(lien ci-dessous)
Le professeur Hervé Tissot-Dupont fait le constat que les réinfections sont nombreuses, et que donc même vacciné nous pouvons être contagieux. Est-ce avec des formes grâves ?
Il y a également un article de Médiapart, où on apprend que 6 résidents d’un Ehpad sont décédés après la première injection : conclusion le vaccin n’est pas aussi efficace qu’on le dit dès la première injection.
Peu de bruit également sur la non détection de ce variant par les tests PCR classique. Des séquençages ont montré qu’il circule sur la région parisienne.
(2) Infection COVID chez les vaccinés – YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=2Mc3PCKyHe8

Répondre
Grimonp 24 mars 2021 - 15 h 44 min

Quel tissu de conneries ! Et vous vous êtes payé par qui pou l’écrire ?

Répondre
PREVEL JOËLLE 24 mars 2021 - 15 h 41 min

Bonjour
Je lis vos articles très régulièrement. Ils sont intéressants mais néanmoins très anxiogènes. Il se peut que vous ayez raison mais nous mettre face à ces problématiques alors que nous sommes impuissants n’a pas grand intérêt. Qui croire? Voilà mon humble avis ! Même si les laboratoires sont puissants sont-ils tous protégés par ce qui représente le corps médical ?
À bientôt

Répondre
Bonnenfant 24 mars 2021 - 15 h 21 min

merci de continuer à nous informer .J’ai eu un A.V.C 26 mars ( un trou dans la matière blanche )en 2015 et avec toute ces info en me faisant vacciné je risque un AVC hémmorragique encore plus rapidement .Merci les preneurs d’otages .
Heureusement je me suis concocter une protection à base d’huiles essentielles et d’extraction de plantes.

Répondre
Herve chatmalin 24 mars 2021 - 14 h 57 min

Merci d’ouvrir les yeux à une multitude !… Encore que c’est pas gagné, formatés qu ils sont par les médias !
Maintenant j’aimerais pouvoir copier le lien de cette page afin de la diffuser autour de moi… Pouvez-vous me le donner svp, afin que chacun puisse juger par lui même ce qui lui convient ?… Par avance merci et bonne continuation !…

Répondre
Nadege Colin 24 mars 2021 - 14 h 54 min

je me pose la question suivante: si la vit D est aussi efficace pourquoi les personnes vivant dans les pays ou îles où il fait beau toute l année sont elles autant que nos pays contaminée?

Répondre
monpote 25 mars 2021 - 17 h 53 min

il faut peut-être se demander si et à quel point les atrocités qui se passent ne seraient pas voulues et « un peu » provoquées

Répondre
Barrière martine 24 mars 2021 - 14 h 53 min

J’ai le COVID 15 jours après le 2ieme vaccin fait à mon conjoint…je n’avais fait aucune imprudence et sors toujours avec le masque juste pour des courses rapides. Comme il est devenu cas contact à cause de moi on l’a testé et il est positif faible sans symptômes et pendant ce temps je suis bien malade !!! Même mon médecin reconnaît ce que vous dites….

Répondre
irene 24 mars 2021 - 17 h 56 min

Preuve que le vaccin protège donc des formes graves comme annoncé par les scientifiques ?

Répondre
Nicole FLAVIER 24 mars 2021 - 14 h 49 min

Excellente réflexion sur les vaccins et le COVID. Merci de libérer la parole! Quelle fenêtre de liberté de penser et de s’informer, dans ce monde de lavage de cerveau et de pensée unique, où l’on vous traite de conspirationniste si vous réfléchissez un peu trop!

Répondre
SAMASSA Sandra 24 mars 2021 - 14 h 41 min

Bonjour,

Je vous rejoins totalement. Ce qui se passe actuellement est pure folie.

Répondre
Curcuru 24 mars 2021 - 14 h 21 min

Foutre la panique et le doute

Répondre
Gisele ESPOSITO 24 mars 2021 - 14 h 14 min

Merci , Monsieur Xavier Bazin , pour ce texte clair , détaillé , édifiant ! En effet , tout ce qui se passe est effrayant , et le complot qui vise à l’eugénisme , commence à porter ses fruits , malheureusement !Tant qu’il y aura des moutons ignards ( j’ai d’ailleurs répondu à l’un des commentaires qui vous lançait ; « Honte à vous  » ) qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez , et critiquent avec imbécilité les propos d’un homme de science , on n’avancera que difficilement sur la voie de la vérité ! De toutes façons , des moutons , il en faut , pour qu’un jour , on puisse démontrer avec éclat , cette vérité !

Répondre
Begon Alain 24 mars 2021 - 14 h 06 min

COMPLETEMENT D’accord avec cette Analyse de la pandemie auquel je crois depuis le debut que vous l’avez evoqué
Parfaitement INTOLERABLE qu’on est pu interdire tout traitement contre le covid et de n’avoir qu’autoriser les vaccins qui enrichissent les labos avec l’argent des citoyens
Je crois à 100% que le renforcement de notre immunite suffirait à se premunir du covid
Vitamine D3, ZING, vitamine C ,selenuim, quercetine
MERCI de nous preciser quelle dose D’IVERMECTINE à prendre en PREVENTIF et en CURATIF en cas d’infection du covid ceci avant que lIVERMECTINE ne soit elle aussi interdite

Répondre
irene 24 mars 2021 - 13 h 59 min

Leurrer et non lever.

Répondre
Nicole Robert 24 mars 2021 - 13 h 59 min

J,ai 74ans j,ai fait des AIT je suis sous Kardegic doit je me laisser vacciner avec Astra zeneca

Répondre
de Bonhome léopold 24 mars 2021 - 13 h 58 min

Vous êtes un criminel vous devez rejoindre monsieur Trump, le manque de précaution aux E-U a plus de 500.0000 morts par manque de soins et très curieusement Mr. à demandé à ces électeurs de se Vacciner et lui même est également vacciné. Bien à vous.

Répondre
Michel Chenebeau 24 mars 2021 - 16 h 15 min

Bonjour,
Avez-vous pris connaissance de la communication récente de l’IHU de Marseille sur les réinfections de personnes vaccinées ?
(lien ci-dessous)
Le professeur Hervé Tissot-Dupont fait le constat que les réinfections sont nombreuses, et que donc même vacciné nous pouvons être contagieux. Est-ce avec des formes grâves ?
Il y a également un article de Médiapart, où on apprend que 6 résidents d’un Ehpad sont décédés après la première injection : conclusion le vaccin n’est pas aussi efficace qu’on le dit dès la première injection.
Peu de bruit également sur la non détection de ce variant par les tests PCR classique. Des séquençages ont montré qu’il circule sur la région parisienne.
(2) Infection COVID chez les vaccinés – YouTube

Répondre
Gérard 24 mars 2021 - 13 h 50 min

Bonjour,

Je me demande bien pourquoi ces infos ne sont pas communiquées aux journalistes, et pourquoi n’allez-vous pas discuter dans l’émission « touche pas à mon poste » !
Ce serait plus utile que d’inonder les gens impuissants.
Cordialement

Répondre
Viviane Zatko 24 mars 2021 - 13 h 44 min

Excellent résumé de la situation, merci.

Répondre
JACQUES MOINE 24 mars 2021 - 13 h 35 min

Mon CV médical : valve aortique, 3 stents diabète type 2 + en ce
moment 2 ulcères variqueux a la jambe. J’ ai peur de me faire vacciner même avec Pfeizer.
Votre avis alors que je viens de lire votre texte et que mon entourage lui me conseille la vaccination. Dois jouer à la roulette russe… Cordialement JM

Répondre
Jacques Deschamp 24 mars 2021 - 13 h 20 min

Bonjour, avec tout cela on ne sais plus quoi pensé( ni à quel Saint ce fier … ? Bonne journée malgré tout à tous et très bonne SANTE . Jacques

Répondre
PRINCET Nicole 24 mars 2021 - 12 h 48 min

merci Dr Ménat, c’est renversant, si seulement nos dirigeants voulaient ouvrir les yeux on pourrait avancer dans le bon sens

Répondre
Mallet 24 mars 2021 - 12 h 35 min

Très bon article, clair et bien argumenté. Merci !

Répondre
THERESE 24 mars 2021 - 12 h 14 min

INTERESSANT
MOI JE REFUSE LE VACCIN J’AI DEMANDER A MON PNEUNOLOGUE DE ME PRESCRIRE IVERMECTINE IL A REFUSER EN DISANT QUI N’AVAIT PAS ASSEZ D’ÉTUDE DE FAIT SUR CE MÉDICAMENT.
JE PREND 4000 UN VITAMINE D3 AVEC 45MG K2.
MERCI POUR TOUT VOS RENSEIGNEMENT PRECIEUX.

Répondre
Paul Caruso 24 mars 2021 - 12 h 13 min

S’il vous plaît faites passer vos infos aux médias français Tri, A2, Ici, BFMTV, etc…les français doivent savoir qu’on les manipule . Je ne veux pas me faire vacciner, mais nos politiques ont prévu un passeport  » vert « .
BIG BROTHER nous manipule et nous mènera comme des pantins !
Merci

Répondre
jourdain 24 mars 2021 - 12 h 03 min

VOUS DITES : « A mon avis, la raison pour laquelle AstraZeneca a été pris pour cible est que ce vaccin n’a pas été autorisé pour les plus de 65 ans dans beaucoup de pays… ce qui a conduit à l’utiliser exclusivement sur des sujets jeunes, au système immunitaire plus vif et qui réagissent donc plus vigoureusement à la vaccination et ses effets indésirables). » Votre explication n’est pas tres clair.
Sinon.. oui le VACCIN TUE.. nUL BESOIN d’être compétent pour s’en rendre compte !

PAS TRES CLAIR

Répondre
TOUSSAINT Liliane 24 mars 2021 - 12 h 00 min

Je viens de lire votre courrier ça fait peur après lecture car mon mari et moi avons déjà reçu la première dose du vaccin Moderna et la suivante est pour le 10 avril. Après vous avoir lu je suis vraiment dans la peur.
Que faire ?

Répondre
irene 24 mars 2021 - 17 h 43 min

Finir votre vaccination en allant au rendez-vous pour la deuxième dosé comme la majorité des scientifiques (et non  »journaliste scientifique ») le recommandent. Ils le font sur la base d’études étayées, relues par des pairs. Ils savent de par leur formation les conclusions rapides que l’on peut faire à tort en lisant des graphiques ou des données partielles. Ne concluez pas sur un article sans sources scientifiques et faisant en plus une lecture partielle des quelques références en anglais qu’il cite, le reste étant des articles grand public.

Répondre
Rosy denis 24 mars 2021 - 11 h 55 min

De plus en plus surprise !! Tout ça par intérêt bravo big pharma de détruire le monde à petit feu

Répondre
Brotero Duprat 24 mars 2021 - 11 h 42 min

Vous dites que vous n’avez pas peur parce qu’on peut se soigner avec la vitamine D et l’Ivermectine. Très bien pour vous mais mon généraliste ne veut rien entendre. Pour lui tout ça c’est de la poudre de Perlinpinpin !
Vers qui pourrais-je me tourner si j’ai le covid ?

Répondre
Michel LOIR 24 mars 2021 - 11 h 41 min

Cette information fait elle l’objet d’une campagne massive auprès des autorités gouvernementales des pays concernés ainsi que des autorités médicales et des médias diffuseurs d’infos ? Par ailleurs la pression pourrait venir de la population elle-même écartée du débat. Les virologues et autres médecins et scientifiques réputés en la matière devraient s’ unir en front commun et initier une pétition laquelle approuvée par des millions ce citoyens convaincus de l’ ineptie des vaccinations serait adressée aux autorités impliquées dans les décisions à commencer par l’ OMS. Pouvez-vous aussi nous expliquer si ces commentaires sont lus, par qui et si une suite leur est donnée ? Merci d’ avance.

Répondre
serge 24 mars 2021 - 11 h 30 min

mais qui dit la verite dans tout cela?qui croire? donnez cette lettre aux medias….

Répondre
raoul Banny 24 mars 2021 - 11 h 24 min

Bonjour
moi c’est plutôt une question qui me vient a l’esprit , étant donner que quoi que l’on dise , quoi que l’on fasse ou quoi qu’on écrive de toute façon big pharma et les états font ce qu’ils veulent ! alors comment faire vraiment pour pas tous mourir du covid des variants et des recombiné !!! Merci

Répondre
Charlot Catherine 24 mars 2021 - 11 h 14 min

Votre article renvoie à des références numérotées mais elles sont absentes…

Répondre
KNOPP 24 mars 2021 - 11 h 08 min

après la lecture de cette lettre je pense sérieusement à mettre fin à mon abonnement à SANTE CORPS ESPRIT.
Inciter à ne pas se faire vacciner à partir d’une lettre d’un professeur inconnu et de courbes que l’on ne peut lire car le texte est trop petit et en anglais est un peu facile. C’est donc Big Pharma qui dirige le monde de la Chine aux US en passant par l’Europe? Et SANTE CORPS ESPRIT a raison face au monde entier?
Des commentaires plus réfléchis auraient pu m’intéresser. Pas un déversement d’arguments non vérifiables.

Répondre
Thielemans 24 mars 2021 - 22 h 37 min

Il y a aussi des professeurs renommés comme le professeur Raoult,le professeur Peronne,etc, qui pensent comme Xavier Bazin.

Répondre
monpote 25 mars 2021 - 18 h 14 min

Les gens ont la mémoire vraiment courte ! Le sang contaminé, que l’on n’a pas eu de scrupule à l’injecter à des personnes qui ont ensuite développer le SIDA simplement pour avoir fait une confiance aveugle au corps « médical sans scrupule »
J’ai 67 piges et j’ai vu des bébés sans bras, uniquement leurs mains à l’épaule, miracle du softenon, thalidomide qu’il contenait …
Et pourtant des médecins comme le professeur Raoul, Joyeux et autres avaient mis en garde, mais on a continué le massacre !
Je résiste au virus depuis un an, mais ne résisterais pas à leurs injections mortelles, donc, la réponse est claire.
Si certains illuminés se permettent de traiter de criminel ceux qui ont le courage de parler, je leur conseille de jouer avant leur vaccin à la roulette russe…..

Répondre
Chatelin 24 mars 2021 - 11 h 07 min

Bonjour,
Je lis régulièrement vos articles qui dénoncent les laboratoires et leurs intérêts financiers qui priment sur la santé mais au final ayant 74 ans je reste totalement indécise:
1 si je me fais vacciner les risques de décès augmentent ( mutation du virus, système immunitaire affaibli …) avec une immunité éphémère
2 à vous lire finalement il vaut mieux s’abstenir mais plutôt prévenir ( vitaminé D, Zinc, …) mais le risque de contamination est importante malgré tous les gestes barrière et les risques augmentent avec l’âge.
Résultat dans les 2 cas, vaccination ou pas, on risque de tomber de Charybde en Scylla .
Alors,que faire? Risques, bénéfices, on ne sait plus quelle décision prendre.
Merci de vos informations qui ont le mérite de nous ouvrir les yeux sur les turpitudes du monde économique et médical.

Victime du changement de formule du levothyrox , j’ai parfaitement compris les intérêts financiers de MERK pour ce changement de formule au détriment des malades de la thyroïde. Je comprends d’autant mieux les manipulations dont nous sommes les victimes impuissantes.
Cordialement

Répondre
Schepper 24 mars 2021 - 11 h 06 min

Pourquoi commencer la vaccination (à risques) par les plus faibles, les aïeuls… s’ils décèdent, vu les effets secondaires incertains et ingerables actuellement, il ne coûteront plus à la société en soins de santé et pension. Si l’on avait commencé par la jeune génération montante, les risques graves décelés auraient stoppé les vaccinations… Les parents se seraient opposés catégoriquement à ces pratiques vu les hauts risques encourus !!!
Pourquoi en Belgique traîne t-on toujours à prendre les bonnes decisions ou sans réflexion profonde de voir les aléas ???

Répondre
Renard 24 mars 2021 - 11 h 01 min

L’ivermectime ne s’obtient que sur ordonnance. Comment en obtenir si le médecin traitant refuse de vous en prescrire? D’autant plus que les études faites sur des molécules susceptibles de guérir de la Covid sont ralenties ou stoppées par les autorités.

Répondre
Divry 24 mars 2021 - 10 h 57 min

Très intéressant je suis pour les vaccins mais maintenant je me pose beaucoup de questions merci pour cette information

Répondre
irene 24 mars 2021 - 10 h 53 min

Bonjour,

Référence 8 : l’article de vérification de faits conclut qu’il n’y a pas de rapport scientifique entre l’augmentation du nombre de morts à Gibraltar et la vaccination.
Référence 13 le seul article scientifique (et je n’ai pas vérifié s’il s’agit d’une revue avec relecture par mais reconnue) dit que les variants observés sont dus probablement à la présence du virus en même temps chez de très nombreuses personnes (épidémie non maitrisée qui a abouti à un confinement en GB). À aucun moment le vaccin n’est évoqué d’autant que l’ARN messager est un tout petit bout du virus et non le virus en entier qui est l’objet des observations de l’article.
Le reste des références : aucune scientifique.
Que des biais, que des lectures partielles pour conclure ce qui vous arrange et vendre, gagner des abonnés sur l’émotion et en particulier la peur.
Rien de scientifique et beaucoup de propos allant à l’opposé des conclusions scientifiques actuelles. Du coup vos lettres sur d’autres sujets sur lesquels je lis moins ont perdu totalement de leur crédibilité.

Répondre
LOUVET 24 mars 2021 - 10 h 49 min

HEUREUSEMENT QUE VOUS N’EXISTIEZ PAS AU TEMPS DE LA RAGE, DU TETANOS, DE LA VARIOLE, DE LA POLIO PARCE QU’ON SERAIT VRAIMENT DANS LA MERDE !!!!!!!!!!!
HONTEUX !!!!!!!!

Répondre
Thielemans 24 mars 2021 - 22 h 20 min

A cette époque là,ce n’étaient pas des vaccins à OGM !

Répondre
Alphonse DEDES 24 mars 2021 - 10 h 43 min

J’ai lu votre lettre avec beaucoup d’intérêt. Lettre qui suscite la réflexion.
Et quelques questions se posent.
Quelques professeurs de renom s’opposent à ce vaccin; un grand nombre d’autres le conseillent et certains se sont faits vacciner.
Sont ils suicidaires ?
Des dizaines de millions de vaccins ont été pratiqués: combien de décès, d’effets secondaires parmi eux ?

Répondre
alain saluaux 24 mars 2021 - 10 h 36 min

MAIS LE GOUVERNEMENT LE S’EST CAT CETTE MASCARADE C’EST DE NOTRE ENFOIRE DE MACRON DE MERDE QUI avais PROGRAMER DEPUIS LONGTEMPS ALLEZ SUR LES RADIO ODySSEZ OU RADIO SUD VOUS VEREZ BIEN CE QUE DISE LES MEDECIN PROFESSEUR QUI ONT ETAIT LIMOGER OU MIS DE COTE PARCEQUE ILS DISENT LA VERITE

Répondre
Danielle Corthier 24 mars 2021 - 10 h 30 min

Bonjour,
Si nous contractons la covid 19, comment savoir quel médecin acceptera de nous prescrire de l’ivermectine rapidement dans notre environnement ? la majorité des médecins n’étant pas favorable à cette prescription.
Merci de votre réponse.

Répondre
Simone Norberg 24 mars 2021 - 10 h 19 min

MERCI, cher Xavier B., de cette remise à l’heure des pendules, actuellement totalement chaotiques. Votre analyse me semble aussi bien documentée et proche de la vérité que possible à ce stade de cette sombre aventure. Je transmets votre lettre à plusieurs personnes de mon entourage.

Répondre
irene 24 mars 2021 - 10 h 59 min

Bonjour Madame, quel dommage de se laisser lever par quelques références sans prendre la peine de les lire ou vérifier. On se laisse tous leurer parce qu’on aimerait faire partie des gens qui savent avant les autres. Nous avons une responsabilité de vérifier les informations avant de les rediffuser en croyant partager des propos scientifiques qui ne le sont pas en réalité.

Répondre
irene 24 mars 2021 - 10 h 59 min

Leurrer et non lever.

Répondre
Langenfeld Maryse 24 mars 2021 - 10 h 17 min

Bravo ! Je vous suis chaque jour et lis votre courrier avec beaucoup d’intérêt! Mais comment se procurer le bon produit : l’ivermectine ? Sur internet? Merci en tous cas pour vos analyses claires et courageuses et qui nous racontent enfin autre chose que la vaccination de masse !

Répondre
Stefano Caboni 24 mars 2021 - 10 h 04 min

Comment peut-on lutter contre l’obligation à se faire vacciner?

Répondre
Michel 24 mars 2021 - 9 h 59 min

Pour l’instant je ne me fait pas vacciné

Répondre
calle 24 mars 2021 - 9 h 58 min

BIEN SOYEZ PLUS CLAIR VOUS ME PARAISSEZ ETRE L’EXPERT LE PLUS !!!!! ALORS QUE FAIRE ?? QUE PROPOSEZ VOUS ??? QUEL TRAITEMENT ??? MONTEZ AUX CRENEAUX ET FAITES VOUS CONNAITRE AUPRES DES DECIDEURS !!!!ET «  » » »GUEULLEZ «  » » »et faites connaitre votre position a moins que vous craignez la contradiction scientifique !!!

Répondre
Lucien Reyser 24 mars 2021 - 9 h 58 min

tout ce tralala n’est que du grand cinéma

Répondre
Mignot 24 mars 2021 - 11 h 11 min

Bonjour
J’apprécie votre analyse différente de ce que nous sommes abreuvés en permanence
Actuellement je ne suis pas vaccinée je prends vitamines C et D et du zinc tous les jours
Ma question OÙ EN EST LA Chine Merci pour votre réponse

Répondre
Michel Chenebeau 24 mars 2021 - 16 h 17 min

Bonjour,
Avez-vous pris connaissance de la communication récente de l’IHU de Marseille sur les réinfections de personnes vaccinées ?
(lien ci-dessous)
Le professeur Hervé Tissot-Dupont fait le constat que les réinfections sont nombreuses, et que donc même vacciné nous pouvons être contagieux. Est-ce avec des formes grâves ?
Il y a également un article de Médiapart, où on apprend que 6 résidents d’un Ehpad sont décédés après la première injection : conclusion le vaccin n’est pas aussi efficace qu’on le dit dès la première injection.
Peu de bruit également sur la non détection de ce variant par les tests PCR classique. Des séquençages ont montré qu’il circule sur la région parisienne.
(2) Infection COVID chez les vaccinés – YouTube

Répondre
Maheo Katherine 24 mars 2021 - 9 h 57 min

Vous n’avez donc pas honte de dire des contre vérités comme vous le faites…. c’est vous qui faite de la désinformation et de la pub pour vos produits ou bouquins honte à vous
Vous prenez les français pour des cons ignards

Répondre
Gisele ESPOSITO 24 mars 2021 - 13 h 50 min

Vous vous prenez pour qui , pour contredire ce médecin qui nous met en garde et fait en sorte de nous protéger , et dont les analyses sont claires et les sources et déductions encore plus claires et chiffrées ? Honte à VOUS !

Répondre
SELF 24 mars 2021 - 15 h 01 min

Les gouvernants décideurs européens (dont ceux français) devraient TOUS montrer l’exemple en se faisant vacciner par tous les vaccins du covid en même temps, et cela devant témoins (par exemple, devant des personnes telles que le Dr Raoult ou devant M. Bazin… bref, des gens qu’on pourrait croire et non pas des mafieux gouvernementaux qui nous prennent pour des « cons ignares ». Ces témoins crédibles à nos yeux certifieraient la véracité des vaccins injectés pris au hasard parmi tous les lots de fabrication de pfizer, d’astra-zeneca et aussi de moderna).
En effet, si on est capable d’injecter 11 vaccins (plus de 70 souches en réalité!!!) en même temps dans le corps de nos bébés, ce n’est pas une mixture composée de 3 malheureux vaccins totalement inoffensifs et qui ont toute la confiance de l’oms, qui va poser problème!
Ensuite, on attend un peu…. …. … …et s’il n’y a vraiment aucun effet grave indésirable, alors on pourra envisager de proposer ces vaccins à tout celui qui en veut bien, comme par exemple, à Maheo Katherine qui n’attend que ça.

Répondre
Michel Chenebeau 24 mars 2021 - 16 h 19 min

Bonjour,
Avez-vous pris connaissance de la communication récente de l’IHU de Marseille sur les réinfections de personnes vaccinées ?
(lien ci-dessous)
Le professeur Hervé Tissot-Dupont fait le constat que les réinfections sont nombreuses, et que donc même vacciné nous pouvons être contagieux. Est-ce avec des formes grâves ?
Il y a également un article de Médiapart, où on apprend que 6 résidents d’un Ehpad sont décédés après la première injection : conclusion le vaccin n’est pas aussi efficace qu’on le dit dès la première injection.
Peu de bruit également sur la non détection de ce variant par les tests PCR classique. Des séquençages ont montré qu’il circule sur la région parisienne.
(2) Infection COVID chez les vaccinés – YouTube

Répondre
Barlet 24 mars 2021 - 9 h 54 min

Bonjour, j’ai lu votre article avec intérêt, je ne sais plus que penser. Par contre, je suppose que les personnes vaccinées ne soient plus vigilantes aux gestes barrières pourtant essentiels. Pourquoi à la télévision, au lieu de faire des pubs pour vendre des voitures, on ne ferait pas des pubs montrants comment porter un masque correctement et ne pas le triturer avec des mains non-désinfectées et le fourrer dans sa poche sale. Sur moi j’ai toujours plusieurs masques tissus et plastiques chirurgicaux de pharmacie, avec plusieurs pochettes plastiques pour ranger les sales a part.

Répondre
desmarest jean-pierre 24 mars 2021 - 9 h 47 min

Bonjour,je suis surpris que les robots désinfectants,tueurs de virus,ne soient pas utilisées en masse ! il en existent des petits (appartement,bureaux etc etc et des gros pour les grandes surfaces,usines,SNCF,lycées ,hôpitaux etc etc toutes les situations sont envisagées!! Des entreprises Françaises font cela très bien EX !octopus robot , Bio-uv ,UV germi !,c’est incompréhensible et aucun danger pour l’humain!!

Répondre
Lapina 24 mars 2021 - 9 h 43 min

J’adhère totalement à vos propos …l’ennui est qu’il sera très difficile de les rendre audibles face au rouleau compresseur médiatique aux ordres…On a déjà accepté 11 vaccins sur des nourrissons quasiment sans sourciller alors sur des adultes… Personnellement je ne me ferai pas vacciner quitte à perdre mon emploi! Le jour où la médecine aura fait de réels progrès , qu’elle maîtrisera le cancer , parkinson, alzheimer, l’arthrose, …l’acné et j’en passe et des meilleures,je reverrai ma façon d’envisager les choses.

Répondre
Stefano Caboni 24 mars 2021 - 10 h 07 min

Personnellement je suis contre les vaccins.

Répondre
Pacaux France 24 mars 2021 - 9 h 40 min

Bonjour
Je viens de lire l’article et je suis scandalisée , encore une fois.
Je suis soignante, et ne suis toujours pas vaccinée , et passe pour une folle aux yeux de mes collègues vaccinés.
Que pouvons-nous faire, pourquoi le gouvernement n’a pas accès à ce type d’informations ?
Cordialement

Répondre
Lou 24 mars 2021 - 10 h 39 min

Le gouvernement a bien accès à toutes ces infos, mais cela va à l’encontre des ordres reçus par ses maitres.
Il ne s’agit pas QUE du Gvt français, mais de la plupart des pays qui sont de toutes façons régis dans l’ombre pas les puissants.
Ils n’ont cure de l’humanité, ils souhaitent de toutes façons la réduire et ne garder que les plus productifs qui marchent dans le rang sans jamais sourciller.

Répondre
marie-monique procureur 24 mars 2021 - 9 h 37 min

Les personnes ayant eus une dose puis la deuxième sont contaminés donc contaminants et devraient être mis en quarantaine tout simplement.

Répondre
Philippe Aubert 24 mars 2021 - 9 h 31 min

Que se passe-t-il dans les corps énergétiques et en particulier dans votre âme après le « vaccin »?

Expérience d’une thérapeute qui travaille depuis de nombreuses années avec l’énergie, avec la guérison énergétique, avec les corps subtils, mais surtout avec le rayonnement de la lumière et la fréquence de la vibration du coeur, siège de notre âme, pour atteindre un contact profond avec le moi supérieur.
 
«J’ai donné une séance à une personne qui a fait la première et deuxième dose du vaccin. 

J’avais déjà traité cette personne énergiquement, mais je ne savais pas qu’elle avait fait la vaccination. 

Quand j’ai commencé avec le traitement, j’ai tout de suite remarqué le changement, de l’énergie très lourde émanant de ses corps subtils. 

Le plus effrayant, c’est quand j’ai travaillé sur le chakra du cœur, je me suis connectée avec son âme, eh bien elle était détachée du corps physique, elle n’avait plus de contact et c’était comme si elle flottait dans un état de confusion totale, mais elle n’avait plus de contact direct avec le corps et avec la personnalité. 

Un endommagement de la conscience qui perd le contact avec la partie physique, donc avec notre machine biologique, il n’y a plus de communication entre eux.

Pendant le traitement, cette âme me disait qu’elle ne ressentait plus le corps et avait l’impression de flotter dans un profond malaise. 

L’énergie avec laquelle je travaillais, donc l’énergie de son champ énergétique, était très lourde, et on pouvait ressentir ces substances très polluantes pour les corps subtils.

J’ai continué le traitement en envoyant de la lumière au chakra du cœur, donc à l’âme de la personne, mais il semblait que l’âme ne pouvait plus recevoir ni lumière, ni fréquence, ni énergie. Ce fut une expérience très forte pour moi.

Alors j’ai compris qu’effectivement cette substance sert à détacher la conscience pour que cette conscience ne puisse plus interagir à travers ce corps qu’elle possède dans la vie, où il n’y a plus de contact, plus de fréquence, plus de lumière, plus d’équilibre énergétique ni de l’esprit. 

Puis j’ai commencé à pleurer pour cette âme parce que c’est quelque chose qui m’a profondément touchée, une expérience très forte. 

Je n’ai rien dit à la personne, car je ne savais pas comment le dire et si elle aurait compris.

J’ai réalisé que cela ne polluait pas seulement les corps subtils ou le corps physique, mais que c’était quelque chose qui avait à voir avec notre âme. Le but est d’endommager et d’essayer de détruire le contact avec la conscience. 

Ce que Steiner a dit est exactement ça. Il ne s’agit pas seulement de compromettre le système immunitaire.

Mise à jour –    Deuxième traitement de la personne

Il y a eu un nouveau changement et encore une aggravation, tant pour la lourdeur que pour l’énergie qui transmet son champ énergétique, mais surtout il y a eu une diminution très importante de la fréquence. 

Actuellement sa situation physique ne présente pas de symptômes sur le corps physique.
 

Quant à la situation qui se manifeste au niveau énergétique et surtout de l’âme, il y a eu la confirmation que l’âme a été éjectée hors du corps physique, elle est toujours liée par le soi-disant cordon, mais elle confirme toujours qu’elle n’a plus d’interaction avec le corps physique, émotionnel et mental, il n’y a plus aucun type de communication. 

L’âme n’est plus capable de gérer ces trois corps, de poursuivre son processus d’incarnation et d’évolution, précisément car ce contact a été interrompu.

Comme c’est une chose nouvelle qui ne s’est jamais produite, et donc la conscience de l’âme ne sait pas ce qui se manifeste, l’âme est dans une situation où elle ne sait pas pourquoi elle a été éjectée.

Elle est consciente que cela s’est produit après la première dose du vaccin, qu’elle n’a plus aucune forme de communication, qu’elle ne peut plus utiliser ces corps dont nous nous sommes revêtus pour rester sur terre. 

L’évolution et les expériences que la personnalité transmet à l’âme, tout ça a été interrompu.

Répondre
caubit 26 mars 2021 - 0 h 27 min

merci pour ces explications je suis entiérement contre les vaccins et c’est pas facile de lutter contre la pression des personnes ignorantes qui pensent tout savoir j’ai trouvé les réponses aux questions que je me pose depuis que l’on parle du virus mais aborder la guérison énergétique merci !!!

Répondre
Pauline 24 mars 2021 - 9 h 30 min

Très intéressant merci pour ces infos

Répondre
Pauline 24 mars 2021 - 9 h 28 min

Très intéressant

Répondre

Laissez un commentaire