Ebola Vaccine

Ebola : épidémie ou arnaque ?

 

Personnellement, je ne suis pas un spécialiste du virus Ebola…

…mais je tiens à vous signaler cet article remarquable signé par mon confrère Yves Rasir, rédacteur en chef du journal Néosanté.

Je vous préviens tout de suite, ce qu’il écrit est décoiffant !

Lisez son texte jusqu’au bout et dites-moi ce que vous en pensez en commentaire.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Extrait ci-dessous :

 

Ebolarnaque, saison deux

Qui revoilà ? Le virus Ebola !  Après le plantage de l’apocalypse Zika, il fallait s’attendre au retour du grand péril viral Made in Africa. Les marchands de panique reprennent du service et repassent à l’offensive médiatique pour nous faire croire que les  prémisses d’une épidémie (quelques dizaines de décès enregistrés au Congo) vont déboucher sur une catastrophe sanitaire d’ampleur planétaire.
Les images d’infirmiers noirs en tenues de plastique  jaunes et vertes retournent en boucle comme en 2014,  lors de la flambée de cas enregistrés en Afrique de l’Ouest. Et ce sont bien sûr les grands prêtres blancs en blouse blanche qui défilent au micro pour agiter le spectre d’une nouvelle hécatombe. Les ingrédients de ce deuxième volet de la saga Ebola sont les mêmes : mensonges, exagérations, délires pasteuriens et prédictions foireuses. Les scénaristes ne se sont pas foulés et nous resservent les mêmes plats avariés. La suite de la série s’appuie cependant sur un changement de script important : cette fois,  Big Pharma va terrasser Ebola grâce au vaccin qui n’existait pas dans la saison une. Le vaccin est expérimental, c’est-à-dire qu’il n’a pas encore été sérieusement testé et que ses effets secondaires ne sont pas évalués, que les Congolais vont donc servir de cobayes, mais  c’est un détail sur lequel la presse glisse rapidement.  Elle nous vante déjà l’efficacité du produit vaccinal et nous vend l’urgence justifiant de bafouer  toutes les règles de prudence. Dans ce feuilleton cousu de fil blanc, il est écrit que des milliers de victimes vont succomber sous les assauts de l’ennemi mais que la science triomphante va faire office de cavalerie et sauver des millions de gens d’une mort certaine grâce à la vaccination massive. Tout est en place pour que cette grande « ebolarnaque » passe comme une lettre à la poste.

>> Pour lire la suite de l’article cliquez ici <<

 

 

Sources

99 commentaires

Binet 13 juin 2018 - 8 h 05 min

Une enquête réaliste et des conclusions tout à fait plausibles. Il était urgent et important de publier cet article. Très courageux. Bravo et merci.

Répondre
Jean-Michel Larrieu 8 juin 2018 - 9 h 43 min

OK, je préfère que l’auteur ait raison et qu’on s’inquiète pour rien (enfin, pour cher).Le terrain est tout, le virus n’est rien, logiquement: peu importe sa propagation.N’empêche, dans un lycée technique proche de chez moi, il y a 150 cas de tuberculose (dont on parle le moins possible, histoire de ne pas effrayer:qu’est-ce que ça a de grave, 150, actuellement dans un seul établissement (quid des autres?)…alors faut-il vraiment que la « gentille » Ebola vienne en + ? Sans compter la peste ou la rage: heureusement qu’on a eu l' »idéologie » pasteurienne, quand même.

Répondre
Zazah 8 juin 2018 - 7 h 08 min

Grand merci pour cet article que j’ai partagé. A Madagascar on aurait (conditionnel de rigueur) utilisé « la peste » à des fins similaires, pas très humanitaires.

Répondre
hervejean 7 juin 2018 - 16 h 09 min

Etant un vieux medecin avec 50 ans de pratique medicale,ayant aussi travaille dans l’humanitaire ,je ne peut evidemment qu’etre triste et découragé devant l’ignorance et la désinformation savamment entretenue par le « systeme » (medias politiques lobbies pharmaceutiques) qui reussissent a neutraliser tout esprit de reflexion, d’analyse , et de synthese dans 99% de la population.Les citoyens sont inexorablement amenés a reagir comme des chiens de Pavlov .Tous les grands medias totalement corrompus deversant un flot d’articles soi-disant medicaux ou scientifiques ecrits par des medecins, professeurs ,specialistes ,ignares ,d’un niveau de connaissances medicales d’une médiocrité stupefiante, corrompus ,sans la moindre ethique ni deontologie, au service d’une industrie pharmaceutique responsable de centaines de millions de mort (et je pese mes mots) a travers la planete,si l’on prend par exemple les 20 dernieres
annees. J’affirme que big pharma associé aux lobbies agro-alimentaires sont bien plus meurtriers que ne l’ont été les 2 plus grands meurtriers de l’histoire ,Staline et Mao.Mais pour en etre conscient, il faut avoir un minimum de logique ,de pragmatisme et d’intelligence, toutes qualites qui ont ete detruites par le « brainwashing » inlassable commandité par notre « systeme ».

Répondre
hervejean 7 juin 2018 - 15 h 30 min

D’une grande honnete,et d’une grande qualite ,cet article nous rappelle une fois encore que les vrais dirigeants du monde (illuminatis ,cabaliste ,lobbies industriels, systeme financier, politiques, mondialistes) ,ainsi que leur valet europeen, considerent la polulation mondiale comme des esclaves ,et sont la replique parfaite des nazis ….en pire encore.

Répondre
Corine 6 juin 2018 - 12 h 38 min

Dame nature vite vite reprends tes droits

Répondre
claudine 6 juin 2018 - 12 h 09 min

Ce monde est bien inquiétant.

Répondre
Lavigne 6 juin 2018 - 9 h 20 min

Je ne crois plus rien de tout ce que peuvent raconter les journalistes qui font la pluie et le beau temps a leur façon !!!

Répondre
Brenac 6 juin 2018 - 9 h 12 min

Bonjour, j’apprécie vos informations et serais ravie de continuer à pouvoir les lire. Hélas ! et je l’avais déjà signalé, l’écriture gris clair de vos mails est carrément illisible pour moi. Pourquoi n’utilisez vous pas la couleur noire ? Suis-je la seule à me plaindre de ce petit problème ?
Cordialement.

Répondre
Jean-Pierre MAQUET 5 juin 2018 - 20 h 43 min

Ce texte me réjouis! Parce qu’il démontre que je suis sur la bonne voie sur les questions de santé.
Fable 1: Il ne faut pas oublier que Pasteur a reconnu à la fin de sa carrière, au sujet de l’origine des maladies:
« Maintenant je pense que c’est Bernard qui a raison » (Claude Bernard disait que les maladies étaient causée par un « terrain » déficient);
Fable 2: Ebola et VIH même combat= les « autorités médicales officielles avait aussi prévu que le Sida allait se répandre comme une traînée de poudre… et elles se sont arrangée pour nous y faire croire avec un test Elisa qui ne démontre rien de plus que vous avez des anticorps d’une des 200 situations de faux-positif; mais BigPharma n’a pas chômer en produisant la tri-thérapie… Maintenant il y a un test ElisaPlus qu’on ne fait qu’a un patient qui a eu au moins cinq ans de tri-thérapie… et ce test est systématiquement négatif… et la médecine officielle dit que c’est parce que le traitement a été efficace!
Fable 3: le plus souvent inoffensif ! … comme tout les agents dit « pathogènes »… si le terrain est bien équilibré ils ne trouvent pas de cellules malade à se « mettre sous la dent »…
Fable 4: J’applaudis !!!
Fable 10: – religion pasteurienne dont s’est désisté Pasteur lui-même, comme je l’ai dit à propos de la Fable 1 … mais Big Pharma s’était déjà emparé de l’affaire, ainsi que le public qui a réagit comme un enfant (… c’est pas moi M’sieur qui ne me suis pas bien nourri, c’est lui, le méchant microbe) et c’est pour cela que la réflexion de Pasteur n’était pas arrivée jusqu’a nous.
La dernière phrase est superbe et j’y souscris sans retenue!
Cordialement.

Répondre
Régine Fiquet 5 juin 2018 - 17 h 56 min

J’en avais ce pré-sentiment,mais je n’osais pas l’exprimer de peur de passer pour une paranoïaque
je suis donc tout a fait d’accord avec ce message.
Merci, d’avoir confirmé mon idée. Mais, quelle déception sur ce monde de fric que nous vivons.

Répondre
autin max 5 juin 2018 - 17 h 45 min

bonjour
Dans un modèle d économie ou une entreprise doit croitre indéfiniment ,il faut de plus en plus de malades ( vrais ou artificiels ) pour que les labos pharmaceutiques puissent croitre en vendant toujours plus de médocs ( si possible de plus en plus chers ).D ou la nécessité d inventer de nouveaux besoins …….de rentabilité fabuleuse !!!

Répondre
le gurun 5 juin 2018 - 17 h 45 min

je suis d’accord avec cette déclaration car Big Pharma nous fait le coup à chaque fois et devrait changer de scénario. Pour ceux et celles qui sont informés, on ne se laisse pas berner. Big Pharma a fait la même chose avec la grippe aviaire, le zika, toutes les vaccinations infantiles inutiles… et comme par hasard, on est tous encore là et en bonne santé

Répondre
Jules 5 juin 2018 - 11 h 25 min

Pour être d’accord avec cet article, il faut être totalement incompétent en matière de biologie, de médecine, etc…
Les scientifiques, ils savent, tandis que les gurus et autres adeptes de sectes douteuses nous font croire …

Répondre
genevieve 5 juin 2018 - 10 h 21 min

bonjour Xavier je suis de la Cote d’Ivoire effectivement en son temps les organisations internationales se sont demandees pourquoi il n’ya pas eu d’ebola chez nous alors que ici lors des rites funeraires on manipule beaucoup les corps et surtout a Abidjan la capitale economique les chauves sont legions ici. tous les matins ils migrent pour venir au plateau et le soir ils repartent quand vous vivez au plateau c’est le vas et viens quotien des chauves-souris. la vaccination n’a jamais ete vraiment efficace dans les diarrhees la preuve en est qu’on ne recommande plus le vaccin contre le cholera parce qu’il n’est pas efficace. c’est l’hygiene qui est le meilleur moyen de lutter efficacement contre les diarrheiques. Apres on a parle de la fievre Lassa qui a aussi les memes signes que la maladie ebola. je le dis encore c’est l’hygiene et encore l’hygiene qui est le meilleur medicament et pas autre chose bonne journee a bientot

Répondre
Emma W. 5 juin 2018 - 9 h 38 min

Bravo pour cet article ! Les missionnaires voulaient avoir le dernier mot sur les âmes ,l’industrie pharma fait de même avec les corps .Nostalgie du pouvoir? Je ne suis pas étonnée . Cela fait 20 ans que je « vis « avec les données de Jean-Jacques Rocca dans  » Sois malade et tais-toi « .L’afrique est maltraîtée , ce n’est pas du neuf. Votre article est intéressant car pour la première fois je lis du background info sur ce mystère ebola. L’argent dépensé en vaccins supperflus pourrait servir à organiser un système d’eau potable , mais non , sollutionner n’est pas à l’ordre du jour. Le lien entre les reins et le foie malades et la guerre mérite une médaille d’or !

Répondre
Fred M 5 juin 2018 - 9 h 21 min

M. Bazin et M. Rasir n’ont visiblement jamais mis les pieds en Afrique, encore moins dans le cadre des missions humanitaires, et il ne se privent pas de dire/transmettre des erreurs énormes.

Pour rétablir les faits :
– Le virus Ebola se transmet relativement facilement (moins que celui la grippe mais plus que le VIH)
– Sa létalité est très forte. Même 25%, c’est quand même une personne sur quatre. M. Rasir semble considérer cela comme négligeable O_o. Et bien rayez une personne sur 4 de votre entourage… En général c’est autour de 50 %.
– Sans intervention (humanitaire entre autres), il se répandra petit à petit dans l’Afrique, puis en Europe, par voie terrestre. Il n’y a qu’a voir les données épidémiologiques sur place et extrapoler (ce qui est de la science, pas du baratin)
– Une infirmière espagnole est morte, en Espagne à son retour.
– La médecine africaine moderne et les équipes humanitaires sur place réagissent mieux et ont des procédures plus efficaces que leurs équivalents en occident, simplement et tristement par habitude. C’est une des raisons du décès de l’infirmière.

Inventer des méfaits sur l’industrie pharmaceutique ne fait que terriblement affaiblir la portée du discours sur les réels et énormes problèmes dus à cette même industrie ; tout comme le terme bigpharma qui fait délire conspirationniste. Et c’est grave si l’on veut réellement faire évoluer la médecine.

Répondre
Michael 5 juin 2018 - 9 h 03 min

Bonjour et merci pour cette lettre car comme vous, je suis totalement fatigué, choqué par ces mensonges et ce lavage de cerveau institués par l’OMS ( et Sanofi, entre autre). Eux peuvent remercier nos gouvernants et nos médias qu’ils tiennent dans leurs mains, à coup de millions, pour diffuser ces inepties.

Répondre
CLAIRE-CHANTAL UGEUX 5 juin 2018 - 7 h 05 min

Enfin quelqu’un qui fait allusion au Dr. Hamer et dont l’approche médicale simple et logique permettra de mieux comprendre l’effet d’épidémie tant utiliser pour convaincre les masses à se faire vacciner de peur d’être contaminé.Comme vous l’avez très bien dit en parlant des reins et du foie qui l’un est relié au territoire donc la guerre et la perte de son pays donc sa terre et la famine provoquée par la guerre et c’est le foie qui encaisse. Hamer n’est plus des nôtres peut-être que maintenant on le reconnaitra comme c’est le cas pour beaucoup. Sa médecine est tellement simple et logique qu’elle est accessible à tout le monde mais ne rapporte pas d’argent c’est là le problème.
Claire-Chantal Ugeux.

Répondre
Le Floch Francois 5 juin 2018 - 5 h 37 min

Bonjour Monsieur Bazin,

jusqu’où irez-vous pour courir après le « scoop anti-système », il devient évident que vous êtes prêt à soutenir des énormités… refuser de considérer Ebola comme un réel danger alors qu’il est indiqué dans le paragraphe que le virus est mortel dans 25 à 90% en Afrique vous déconsidère totalement… à moins que vous n’ayez même pas pris le temps de lire le contenu du message que vous faites suivre…

Un peu plus de sérieux ne nuirait pas !

Francois Le Floch

Répondre
Mireille 4 juin 2018 - 22 h 43 min

Entièrement d’accord, bien sûr, avec tout ce que vous dites, et merci de le dire. Par contre, habitant dans une île caraïbe, j’ai été particulièrement concernée par le virus du Zika , comme une bonne partie des gens vivant sur cette île, car les moustiques porteurs prolifèrent en saison de pluie. J’ai souffert le martyre , c’est vrai , mais ça passe, surtout avec l’aide de ces merveilleuses plantes médicinales que nous offre la nature sous les tropiques.
Encore merci pour la clairvoyance de votre article

Répondre
pion 4 juin 2018 - 20 h 02 min

excellent ! le monde dans lequel nous vivons et mourons est vraiment inquiétant et pas pour les raisons qu’on croit .

Répondre
Lang Eliane 4 juin 2018 - 16 h 46 min

Très bel article. Cohérent. Impossible de le partager sur ma page FB. Dommage.

Répondre
SOUMASSIERE 4 juin 2018 - 16 h 30 min

Décoiffant est bien le terme qui convient ; pour une fois qu’un article est clair, structuré et basé sur des connaissances réelles et non sur des contre-vérités que l’on trouve partout, j’i trouvé cela passionnant et très instructif !
Merci de nous l’avoir transmis

Répondre
bertrand 4 juin 2018 - 15 h 00 min

Merci pour cet éclairage sur un sujet très important.
je ne pensais pas que la manipulation pouvait atteindre un tel niveau ! chapeau au rédacteur pour ses connaissances et son courage .

Répondre
Claude Breil 4 juin 2018 - 14 h 20 min

Excellente analyse, qui pointe bien les contradictions et les errements de la politique commerciale de la santé, et la totale amoralité des « complexes politico-pharmaceutiques ». La question suivante est de savoir qui « accompagne » les groupes pharmaceutiques, quels investisseurs profitent de la panique économique de ces pays dévastés pour s’implanter sur place.

Répondre
Berna 4 juin 2018 - 13 h 34 min

A Jouffroy says du 3 juin
Vaccin après la dengue ?
Qui dit qu’après la maladie, il s’agit bien d’un vaccin et non d’un sérum pour éviter l’issue fatale ?
mais qu’avant la maladie, le vaccin contribue au contraire à la contracter ???
Les diverses observations de maladies nouvelles ou de morts foudroyantes consécutives à la vaccination le donnent à penser sérieusement.
Et depuis quand quelqu’un qui n’est pas vacciné, ne porte pas le germe d’une maladie, peut-il contaminer les autres, dont le terrain immunitaire est affaibli, avec cette même maladie ???
Un peu de bon sens, et de résistance à l’endoctrinement pseudo-médical, mais bel et bien financier…

Répondre
Saturnin 4 juin 2018 - 13 h 26 min

Le virus Ebola, a été dénoncé lors d’une conférence à Paris, en 2007 ou environ, américain, il était traduit.
Ebola est un produit de laboratoire. Comme toutes les maladies nouvelles qui apparaissent.
Dernièrement, un informateur a précisé que Plum Island était l’endroit stratégique de fabrication de tous ces vaccins pour le bien de l’humanité…

Répondre
AAron 4 juin 2018 - 13 h 26 min

« Vous je sais pas, mais moi les ébolarnaques, zikarnaques, sidarnaques et autres séries télévisées à la con commencent sérieusement à me gonfler. »
MOI AUSSI!!!!!!

Répondre
Joubert Fernand 4 juin 2018 - 13 h 26 min

J’applaudie des deux mains et des deux pieds, bravo pour le courage de cet homme. Si nous étions plus nombreux à crier ces vérités… mais hélas j’ai peur qu’on fasse taire cet individu qui crie dans le désert. Le Dieu de notre monde c’est le profit.
Bravo !

Répondre
Berna 4 juin 2018 - 13 h 21 min

Le virus Ebola, a été dénoncé lors d’une conférence à Paris, en 2007 ou environ, américain, il était traduit.
Ebola est un produit de laboratoire. Comme toutes les maladies nouvelles qui apparaissent.
Dernièrement, un informateur a précisé que Plum Island était l’endroit stratégique de fabrication de tous ces vaccins pour le bien de l’humanité…

Répondre
Fritz Gleib 4 juin 2018 - 12 h 14 min

Donnée vraie, donnée fausse ? Sûrement madame Buzyn et autres hiérarques s’indigneraient des affirmations dans cet article.
Ils CROIENT, même si c’est faux. Elevés dans cela. J’ai connu plein de gens pour qui vaccination était un doux mot, le « tion » de la fin du mot s’élevait comme un chant d’espoir. « Vaccin », le mot magique, une petite piqure et c’est tout. La douleur future s’éloigne à tout jamais. Et les malheureux qu’ils soient riches ou pauvres sont égaux devant la mort. Que ne donneraient-ils pas pour avoir cette assurance : un vaccin contre le cancer par exemple…
Puis, pour nous autres majoritairement sur ce type de blog, vaccin est devenu synonyme d’empoisonnement.
Les mots sont redéfinis.
Je ne parle pas science. C’est sûr que l’approche naturelle me paraît avoir un grand avenir et je l’utilise et j’ai des améliorations.
Mais il n’y a pas d’absolu (à part faire des bénéfices, gagner du fric ! et satisfaire les actionnaires pour garder sa place et son énorme salaire, même si c’est soi-disant sauver les gens en leur foutant la tête dans la merde)
(Cela dit « la santé naturelle » fait aussi du fric avec la kyrielle d’abonnements aux noms tellement synonymes qu’on ne peut plus les différencier)

Mais le vrai problème est le DOGME.
La médecine est aussi dogmatique que l’église catholique au moyen-âge.
C’est la dernière forme du monothéisme avec l’OMS comme papauté.
Nouvelle forme de gouvernement : la PHARMACOCRATIE.
Moi, j’aurais tendance à être un Huguenot.
De tout manière j’ai horreur du monothéisme (l’hérésie d’Aton)
L’idée d’unicité de quoique ce soit, d’une vérité couvrant toute la réalité n’est qu’une chimère quel que soit le contenu.
Mais les gens ont besoin d ‘être rassurés. Chez nous (Huguenots de la médecine), on croit en la vitamine D3 et au curcuma, comme d’autres croient aux vaccins. On a besoin d’avoir un avenir radieux dans ce monde ou dans l’autre.
Et ça rempli les poches des ceux qui vendent ce rêve, la plupart du temps en y croyant.

Répondre
Puymartin 4 juin 2018 - 12 h 10 min

Cette mise en scène par les médias et différents lobbies ressemble à celle utilisée pour imposer « les 11 vaccins » aux bébés. On fait peur aux gens, on leur fait bien comprendre que les portes se fermeront pour leur enfant s’il n’est pas vacciné, sans qu’aucune étude est précisée l’impact d’une telle dose de vaccins sur le corps des tout petits (même schéma que pour le grippe espagnole, on bombarde le corps mais les conséquences peuvent être terribles)…Le terrain est en train de se préparer pour la rougeole (1 cas vaut bien une vaccination de tout le pays !! ).
Autre sujet intéressant : la consommation « optimale » en produits laitiers ! Vaste fumisterie ! Tant pis pour les conséquences pourvu que les actionnaires de Lactalis and Co aient les poches bien remplies…Le livre de Thierry Souccar (Lait, mensonges et propagandes) ouvre bien les yeux sur le sujet…
Merci pour cet article très instructif.

Répondre
Calaber François 4 juin 2018 - 12 h 09 min

Article très très long pour dire ce que chacun devrait déjà savoir. Alors je vais faire plus court et j’espère plus efficace, et ce, pour la seconde fois, après l’épisode de 2014.

En 2014, je suis tombé sur un article dans le magasine Bio-contact écrit par une femme française dont j’ai oublié le nom et la fonction aujourd’hui. Elle y disait qu’elle s’était vue interdire la distribution des 40 kg de chlorure de magnésium qu’elle avait apportés alors au Gabon. Interdiction qui émanait des ONG sur place, dont médecin du monde. Ces même ONG qui l’avaient dénoncée aux autorités locales comme dangereuse jusqu’à ce qu’elle soit chassée du pays en question.
Pendant ce temps là, les radios et télés nous inondaient d’une info récurrente à savoir que du personnel hospitalier où de services humanitaires français avait du être rapatrié en France suite à l’infection par ébola, et qu’après 2 jour de soins ici, leur jour n’étaient plus en danger.
Voilà ce qui m’interpellait moi, on nous disait partout que c »est un virus létal sans remède mais après deux jour de soins ici le personnel s’en sort mais au Gabon, des millions vont mourir.
Alors j’ai écrit à cette femme, qui m’a tout appris des bien fait du chlorure de magnésium, de sa version bio qu’est le nigari à peine plus cher, et elle m’a donner le protocole pour me préserver avec d’un tas de maladies, dont la maladie de Lyme.
Alors pourquoi tout ce foin et pourquoi tous ces morts? Pare ce que le nigari et le chlorure de magnésium ne coûtent quasiment rien, donc ce n’est pas rentable pour big Pharma.
Ce qui me gène, c’est que j’ai alors relayer cette information à SNI Edition qui n’en a rien fait, ni publication ni recherche, et qui vient aujourd’hui nous refourguer ce vieil article frelater pour faire du sensationnel.

Répondre
TERZIAN 4 juin 2018 - 11 h 59 min

courageux et bien documenté !

Répondre
Labaune 4 juin 2018 - 11 h 51 min

partout dans le monde ou le pouvoir et la finance sont aux mains des sionistes , tous les moyens sont bons pour créer de nouvelles maladies , virus et microbes qu’ils essayent sur tous les continents , pour pouvoir mettre un vaccin qui ne soigne pas vraiment mais qui permettent aux victimes de pouvoir survivre a ces maladies mortelles , ils peuvent éliminer un grands nombres de gens et de vendre un grands nombres de vaccins , ils font la pluie et le beau temps , ils obligent les Gouvernements a acheter leurs vaccins qu’ils ont mis au point pour soigner les populations , sinon c’est la pandémie avec des propagations de ces virus et maladies inconnues en modifiant leurs ADN pour en faire une arme de destruction massive pour ceux qui ne sont pas soignés immédiatement dans les heures qui suivent la contamination

Répondre
gras pediatre 4 juin 2018 - 11 h 47 min

E B N
S VP
JE ME GARDERAI DE CON CLURE

Répondre
Urie 4 juin 2018 - 11 h 31 min

Merci infiniment pour votre empathie pour ce peuple qui subissent et continue de subir. Grace a vous , nous decouvront des mensonges que l’on nous cache depuis tres tres longtemps ( voir plus ) … vos conseils, et procedures de soins me semble vraiment humains , Merci, Merci pour votre vision de vie pour vous , et pour les autres. Bonne continuation

Répondre
E. Delle Piane 4 juin 2018 - 11 h 23 min

J’ ai lu avec beaucoup d’ intérêts l’ article au sujet d’ Ebola et je dois avouer que je ne suis pas du tout surpris par le contenu du décalogue d’ Ebola, qui relate certaines procédures vraiment scandaleuses qui malheureusement ne sont pas rares.
Habitant depuis plus de 40 ans en Suisse, j’ ai eu le loisir de me familiariser avec l’ immoralité et la gourmandise des Grands de la Pharma, dont le but principal n’ est autre que celui de gonfler à démesure leurs profits. Et pour faire cela, ils n’ hésitent pas à mentir sans pudeur.
Le business de la santé a pris désormais des allures de toute puissante machine à fric, à laquelle curieusement personne semble avoir le courage de s’ opposer efficacement.
Et puis on s’ étonne de l’ explosion des coûts de la santé ! Savez-vous que mon assurance-maladie de base uniquement, me coûte la bagatelle de 560 Frs, alias 460 Euros par mois et ce prix ne comprend même pas les soins dentaires ?
Je ne pense pas voir un jour l’ assainissement de ce secteur, trop profitable à ceux qui, toujours plus avides, se foutent comme d’ une guigne de la santé leur prochain et bafouent sans vergogne l’ éthique la plus élémentaire. Oui, car à part les profits pharaoniques réalisés, ils alimentent aussi la corruption, les faux témoignages, le mensonge, le tout désormais à l’ échelle planétaire.
Merci d’ avoir accueilli l’ epression de ma mauvaise humeur, EDP

Répondre
BUILLES 4 juin 2018 - 11 h 11 min

EBOLA = enfant naturel de
BIG PHARMA!
Supprimez les laitages et tout ce qui contient du gluten et vous supprimer plus d’une centaine de maladies.
Et qui va faire la gueule ? MONSANTO(qui vous empoisonne avec ses OGM), BAYER (qui fabrique les médicaments ), BIG PHARMACIE (qui verra son CA fondre.
Soignez vous avec les plantes, les huiles essentielles, l’homéopathie, la MTC et autres médecines douces.

Répondre
de Crombrugghe 4 juin 2018 - 11 h 04 min

Tout cela est certainement très juste mais que pouvons nous faire pour répandre cette vérité et la faire entendre du grand public ?
Merci à vous , Gaëlle

Répondre
jacques verry 4 juin 2018 - 10 h 42 min

bonjour, je veux bien le croire car la démonstration se tient.
aussi je me demande pourquoi l’ auteur n’ aurait pas été appelé au Congo, c’ eut été plus simple de démêler la situation d’ autant qu’ avant de soigner, il faut d’ abord nourrir la population car la famine y est installée. Il faut que l’ organisme soit bon récepteur d’ éventuel vaccin .

Répondre
Tavares 4 juin 2018 - 9 h 17 min

Bravo et merci, parfaitement d’accord avec ce message.

Répondre
christ 4 juin 2018 - 9 h 11 min

entièrement d’accord, je vois qu’on peut extrapoler tout ça sur les campagnes vaccinales françaises, qui sont faites maintenant qu’il n’y a pas d’épidémie.
Merci les labos, et bonne poches ouvertes!…..

Répondre
Lafeuille 4 juin 2018 - 8 h 26 min

Tout a fait d’accord avec cette infolettre disant la triste v érite sur les vaccins soit disant pour irradier cette soi-disant maladie et autres en passant au lieu d’apprendre la base de l’hygiène à tous ces pauvres peuples vivant dans la misère après la cupidite après la soit-disant volonte des la bos pharmaceutiques et toutes les sangsues décimant des populations et qui sont intouchables malgre les inepties racontees et soutenues par les medias!!!Quelle abomination et honte a ceux qui soutiennent ces actes innomables à commencer dans notre pays!!!!!!!!!!!!

Répondre
Leimgruber 4 juin 2018 - 7 h 51 min

Merci de nous démontrer si précisément comme Big Pharma nous manipule. Ces comportements sont criminels et doivent être largement dénoncés.

Répondre
Jenifer 4 juin 2018 - 7 h 32 min

Merci bien pour ce bel article… Tout ce qui est dit est tellement vrai. En plus, ça nous ouvre les yeux, surtout nous qui sommes ouest-africain…

Répondre
Carroll christine 4 juin 2018 - 7 h 22 min

Excellent article qui montre bien comment on cherche à nous maintenir dans l’angoisse, ds la crainte de l’imminence d’un nouveau FLEAU ou comme ici en en agitant un ancien.
Merci pour votre article “décoiffant” en effet!
Christine C.

Répondre
Eliane 4 juin 2018 - 7 h 18 min

Cet article est très intéressant. Il est dommage que son auteur adopte souvent un ton vulgaire culminant avec sa conclusion: « ça me gonfle! » Dommage cela réduit la puissance de son message.

Répondre
Blin 4 juin 2018 - 7 h 11 min

J’ai lu un peu en diagonale , je l’avoue .
En effet , j’ai tout de suite compris les intentions de l’auteur :
1/. Dénoncer les intoxications mentales auxquelles se prêtent facilement les Médias .
.
2 / Constater la gangraine que les puissances des laboratoires pharmaceutiques sont susceptibles de laisser se propager , dans la population pour faire du business avec la santé .

Répondre
Staszewski 4 juin 2018 - 5 h 29 min

J’ai moi même participer comme volontaire cobaye pour l élaboration du prétendu vaccin . suite à un appel via le Magasine de la Santé sur France 5 il a deux ans .Dans les premières semaine un candidat aurait eu une forte réaction à la deuxième injection. Le protocole a été arrêté et nous sommes suivit maintenant via un contact téléphonique Je mesuis sentie concernée lors de cet appel car je pense toujours que l’Afrique est trop malmenée C’est une sensation virale ,de cœur comme ci je venais de là-bas et qu’il fallait que je fasse quelque chose pour ce peuple !!! Aussi parce qu’elle est la cible de bien des maux et convoitises économiques de part ces ressources en sous sol Bien sur j’avais une retenue par rapport à cette fameuse épidémie qui était grossie et amplifiée par Les média !!Depuis une réflexion d’une connaissance m’ annonçant la récidive Ebola dans un article « un seul » je me suis sentie à la fois trahie et en colère car cela m’a confirmé le lobby pharmaceutique !!! Bien sûr au niveau de l’étude rien ne nous a été Depuis l’étude et une injection du fameux vaccin je ne suis plus donneurs de sang tant que je n’ai pas confirmation de ce que j’ai reçu vaccin ou placebo !!! Je ne fais pas un mea-culpa J’ai répondu ok pour cette étude parce vraiment j’y ai cru au début et je souffrai de voir ces personnes malades et encore atteintes par un étrange virus qui jele sais existe bel et bien dans ces régions et dont personne avant ne soulevait la dangerosité si ce ne fut que tous ces labos pharmaceutiques et autre industriels Merci pour votre article Soutenons l’Afrique et tout son peuple chacun à notre niveau

Répondre
Sekkal 4 juin 2018 - 0 h 32 min

Quand on veut qu’une information soit utile et à la portée de tout le monde il ne faudrait pas utiliser un texte d’une longueur à décourager sa lecture.On veut exprimer une opinion il faudrait être concis.

Répondre
b p 3 juin 2018 - 21 h 52 min

Faire oublier les risques engendrés par les multi-vaccins, l’abrutissement et autres effets provoqués par la nouvelle formule du Levothyrox, l’autorisation du glyphosate … il fallait bien invoquer un nouveau danger ou par manque d’imagination faire les tiroirs. Établir un vrai contrôle citoyen sur des productions aussi chargées de conséquences sur la santé que sont certaines branches de la chimie, devient une urgence.

Répondre
Gérard Livre 3 juin 2018 - 21 h 33 min

Entièrement d’accord avec votre article.

Les arnaques médicales sont nombreuses aussi chez nous !

Une règle d’or, ne pas croire à 100% ce que vous chante un médecin (généraliste ou spécialiste), en cas de doute pas d’hésitation, prendre un second avis, voire un troisième et bien se documenter surtout.

Quant aux vaccinations, l’épisode Bachelot ne s’oublie pas, entre autres.

Répondre
bernard dupuy 3 juin 2018 - 21 h 17 min

Il me semble avoir vu une interview du Dr Wilhem, où il expliquait avoir aidé à résoudre localement ce problème, avec quelques huiles essentielles…
Bien sur, une « épidémie » n’est pas à prendre à la légère, mais « le marteau piqueur » n’est pas forcément indispensable !
L’exploitation de l’Homme par l’homme continue !

Répondre
alix Ddugué 3 juin 2018 - 21 h 03 min

en entendant cette nouvelle sur ce virus sans fouiller pour trouver de la documentation ,j’ai pensé comme ce que vous dites ,merci de me donner la documentation

Répondre
MOREL 3 juin 2018 - 21 h 00 min

MERCI pour cette information détaillée dont nous privent les média « officiels », et pour cause : ils sont au service de big farma !

Répondre
Nanon 3 juin 2018 - 20 h 24 min

Il nous manquait une grande peur. La voilà enfin : l’Ebola nouveau est arrivé ! Bizarre, bizarre, mon cher cousin, cela me rappelle des choses…

Répondre
Simon 3 juin 2018 - 19 h 54 min

Ceci nous rappelle que la presse médiatique n’est plus fiable puisque contrôlée par les grandes entreprises qui mentent en fonction de leurs intérêts. Ensuite, que Big Pharma ne recule devant rien pour atteindre ses buts. Il faut savoir que la Santé est un fer de lance important et essentiel pour ceux qui se veulent futurs maîtres du monde puisqu’ils veulent réduire la population mondiale substantiellement. D’où leur motivation récursive. Le danger pourrait aussi venir du fait que, voyant leur plan déjoué, ils ne veuillent avoir raison pour justifier leurs dires. Il leur suffirait d’un petit largage de virus ébola ou autre sur les régions concernées (genre chemtrails) et d’une pierre deux coups : moins d’humains sur terre et preuve de leurs infos. En plus de l’appât du gain, voir ce dont ils seraient capables : syti.net/Topics.html

Répondre
Jouffroy 3 juin 2018 - 19 h 54 min

Le tetanos tue 100 % de mortalité. La rage tue 100% de mortalité premier vecteur de la rage dans le monde morsure de chauve souris ..elle mordent oui et l être humain aussi c est pas une légende une réalité. Venez en Guyane vous saurez Il faudrait songer à vous cultiver avant d écrire des témoignages sordides d enfants gâtés….ebola tue …avez vous déjà eu la dengue non certainement pas moi oui et merci aux vaccins d’ exister pour sauver nos vies et celles de nos enfants .. permettez moi de vous demander de vous informer scientifiquement en matière d immunologie avant d attaquer de manière chronique la façon occidentale le monde de la vaccination et de la recherche medicale. Grace cette merveilleuse invention l homme sauve des vies ..et la votre ailleurs …mon témoignage diffère des autres et j en suis désolée ..je tenez à le partager je suppose qu’ on ne va pas le diffusez .cordialement .

Répondre
Mamihya 3 juin 2018 - 18 h 10 min

Bonjour. Grand merci pour cette mise au clair. Big Pharma fait tout pour accroitre sa marge financière sur le dos des africains, avec l’aval de nos chers amis colonisateurs pour exterminer le peuple noir à travers les campagnes de désinformation sur les maladies, à travers les vaccinations.

Répondre
Gabriel-Claude Nahmani 3 juin 2018 - 18 h 04 min

Nous sommes perpétuellement soumis aux arnaques, quelles qu’elles soient, médicales ( et l’exécrable revue Prescrire dont vous vantez toujours la « valeur » en est une), mais aussi journalistiques (et les Éditions ENI se sont spécialisées pour « dénoncer, critiquer, pourfendre, inquiéter tous ceux qui ne savent pas (càd les médecins, les groupes pharmaceutiques qui profitent…), mais n’oublions pas les arnaques financières ( dont certains d’entre vous ici sont coutumiers en proposant des tas d’enseignements « nouveaux, salutaires…aux ignorants que nous sommes tous…selon vos points de vue) Je reconnais que bien des articles sont de bonnes informations, mais critiquer en permanence tout ce que la science médicale nous a permis de vivre…sainement (vous, moi, nos ancêtres, nos descendants…m’apparait excessif et injuste: il faut savoir manier, avec dextérité, le BON ET LE MAUVAIS. ( Ébolarnaque ? mais aussi…Macronarnaque, Yemenarnaque, Trumparnaque, nous sommes en permanence…Arnaquer et acceptons de l’être quand l’esprit critique fait défaut ( il manque beaucoup en lisant bien des réflexions ci-dessous, avec les éternelles considérations sur les Big Pharma !

Répondre
CHRISTINE LEFRANC 3 juin 2018 - 17 h 57 min

Je suis entièrement d’accord avec cette analyse. D’ailleurs chaque fois que les médias annoncent une épidémie (rougeole ou autres) je pense tout de suite que c’est pour vendre leurs vaccins.
Mais que pourrait-on faire pour empêcher cela, quels sont les moyens dont nous disposons, à part signer les pétitions et les faire passer ? Ne pourrait-il pas y avoir une association avec des milliers d’adhérents qui pourrait peut-être lutter contre ces assassins de labos (avec certains membres du gouvernement que je ne nommerai pas et qui les appuient) ?

Répondre
philibert dominique 3 juin 2018 - 17 h 51 min

Un grand bravo pour cet article qui a le mérite de dénoncer très clairement le rôle de big pharma et de certains médias dans la désinformation du public.

Répondre
myriam masselin 3 juin 2018 - 16 h 11 min

merci pour toutes ces infos qui je dois le dire suscite chez moi , une bien grande colere et tristesse pour toutes ces populations qui sont deja victimes des cruautés humaines !

Répondre
Viviani 3 juin 2018 - 16 h 00 min

Oui, je suis au courant, cela ne m’etonnes pas, c’est bien que certaines personnes dévoilent la vérité, cela fait partie du plan de réduction de la population, un grand merci a vous de révéler certaines vérités, que l’amour et la lumière vous illumine.

Répondre
Bisch 3 juin 2018 - 15 h 56 min

Lettre très instructive!!
Je ne suis pas surpris de ce que j’y ai lu!! Il y a bien longtemps que je sais (inconsciemment) que l’industrie pharmaceutique, si elle n’est pas derrière les grandes maladies mortelles des 20ème et 21ème siècle, se sert de ça pour engranger encore plus de bénéfices plutôt que de soigner réellement les populations.
La misere, les maladies, la faim, les épidemies n’ont qu’une seule et même origine: les guerres incessantes inter-ethniques ou religieuse!!!
Réglons le problème de la vente des armes (utopie) et le monde changera de visage!!

Répondre
Elisabeth Bourquard 3 juin 2018 - 15 h 34 min

C’est vrai, je reste toujours étonnée de lire où se trouve la souche Ebola !Pourquoi ne vient t’elle pa s en Europe alors que nous sommes armés pour l’irradier?
Merci de nous ouvrir les yeux sur ce triste marché aux alouettes. Vos messages sont une bénédiction.

Répondre
Enclos 3 juin 2018 - 15 h 13 min

Je ne sais pas si c’est de l’arnaque ,ou si c’est un virus qui a été lâché par mis temps d’autre comme tous autres virus (sida et d’autres où je ne connait pas les noms) .Tout cela pour faire des études sur des humains et pour faire marcher les labos et il ne trouve pas la solution c’ est comme le cancer on ne trouve aucune solution pour le guérir . (Et ou va l’argent DIEU SEUL LE SAIT)

Répondre
Larivière robert 3 juin 2018 - 15 h 02 min

Ici en Europe les températures sont plus faibles.
les habitants de ces pays d’Afrique et autres doivent êtres informés des risques plus élevés à cause des températures élevées, propice aux développement des virus et bactéries.
Dans le passé, en Europe on a eu des épidémies, à cause de la mal propreté et de nourritures avariées.

La nature commence par l’infini petit et invisible à l’œil nu.
Vous devriez pensée aux hémophiles O+ O-
L’évolution de la planète et du singe que l’on était dans le passé.

Répondre
valerie armanet 3 juin 2018 - 15 h 00 min

hélas,Ebola n’est pas la seule fable du monde médical,milieu de menteurs et de manipulateurs,voire même parfois de tueurs cautionnés et protégés par le Système en place!

Répondre
michel 3 juin 2018 - 14 h 44 min

l’arnaque du siècle

Répondre
Emma 3 juin 2018 - 14 h 19 min

Un petit article pour aller dans le sens de l’article:
Enquête journalistique: les États-Unis développent des armes biologiques dans les laboratoires à travers le monde
Gabriella Lima
Sott.net
dim., 08 avr. 2018 16:40 UTC
Un rapport récent de la journaliste bulgare Dilyana Gaitandzhieva a mis en évidence que les États-Unis produisaient des virus, des bactéries et des toxines mortelles, violant ainsi la Convention de l’ONU sur l’interdiction des armes biologiques.

© Inconnu
La journaliste bulgare Dilyana Gaitandzhieva, connue par son enquête sur des livraisons d’armes occidentales aux terroristes en Syrie, a publié une autre révélation majeure, cette fois-ci concernant des laboratoires secrets américains opérant sous le couvert des centres médicaux dans 25 pays du monde.

Les faits exposés dans le rapport confirment le développement d’armes biologiques par l’armée américaine. Des experts militaires présents dans ces laboratoires sous statut diplomatique sont impliqués dans les études sur les virus les plus dangereux. Il est remarquable que la plus forte concentration de ces « institutions médicales » soit localisée aux frontières avec la Chine et la Russie.

Seul le territoire ukrainien abrite 11 laboratoires dont l’accès est strictement limité. Même le gouvernement du pays ne dispose pas d’informations complètes sur les activités des laboratoires, alors que Kiev est obligé de transférer des copies de ses développements et des souches bactériennes pathogènes au Pentagone, selon des accords bilatéraux. Ce n’est pas étonnant qu’un taux de mortalité en raison des maladies virales telles que l’hépatite A, le choléra ou la grippe porcine, soit le plus élevé dans des régions où se trouvent des laboratoires biologiques. Imaginez donc qu’en 2016, seulement pendant quelques mois, un virus inconnu similaire à la grippe a tué plus de 300 personnes en Ukraine.

Outre des virus mortels, les spécialistes américains élaborent des méthodes de leur propagation et livraison. Ainsi, au printemps 2017, les habitants de la Tchétchénie ont vu un drone disperser de la poudre blanche à la frontière avec la Géorgie. De plus, les chercheurs libèrent des insectes infectés qui provoquent ensuite des maladies contagieuses voire mortelles parmi la population locale. Par exemple, plusieurs cas de fièvre hémorragique de Crimée-Congo ont été signalés en Géorgie bien que cette maladie ne fût typique que pour des pays d’Afrique centrale.

Les laboratoires biologiques sont parrainés par L’Agence de réduction des menaces (Defense Threat Reduction Agency (DTRA). Les entrepreneurs principaux qui assurent la construction et l’équipement des installations sont des entreprises américaines privées comme Southern Research Institute, CH2M Hill, Battelle et Metabiota.

Malheureusement, le rapport de Dilyana Gaitandzhieva est passé inaperçu. De surcroît, les participants de la conférence sur la biosécurité tenue début mars au Parlement européen, ont ignoré ce sujet sensible. Le porte-parole du Département américain de la santé, Robert Kadlec, a été incapable de répondre aux questions épineuses de la journaliste et a semblé extrêmement confus.

Il est difficile à imaginer que dans quelques années, des scènes des films hollywoodiens sur la mutation des gens et de terribles épidémies virales pourraient être une réalité.

Commentaire : Chacun est libre de faire sa propre conclusion sur ce sujet en vérifiant les liens-sources de l’article original. Ici le lien

Répondre
CHARTIER SIDELKHEIR 3 juin 2018 - 14 h 06 min

J’étais il à y quelques jours à la pharmacie, la pharmacienne a demandée à son avis à une cliente, une française qui vit en Afrique, dans la zone actuellement à l’honneur des médias à cause d’Ebola. Voici sa réponse : « c’est comme si on s’affolait parce que dix canadiens ont attrapé la grippe ! »

Répondre
Pr. salim Djelouat 3 juin 2018 - 13 h 49 min

bonjour
Moi-même j’avais dénoncé à l’époque la soi-disant épidémie du virus H1N1 et L’OMS, comme organisme voyou à la solde des politiques et des laboratoires, donc il faut s’attendre que cet organisme nous sorte une nouvelle épidémie mondiale, qui va décimer le monde ? Quel monde, surement pas celui de la finance et des voyous dont l’OMS est le bouffon

Répondre
Nfaly Toure 3 juin 2018 - 13 h 42 min

Moi ,je l’ai tout simplement comparé au fantôme imaginaire « la peste »dans la ville d’Oran en Algérie dont Albert Camus a fait cas dans l’un de ses romans écrit,des thèses cousus n’importe comment pour désolidariser l’humanité et profiter de ces discordes

Répondre
Ricci 3 juin 2018 - 13 h 39 min

BRAVO A VOUS A VOTRE COURAGE CAR VOUS OPPOSER AUX GRANDS GROUPES PHARMACEUTIQUES ET TOUTES CES ONG D’ESCROCS C’EST ALLER AU DELÀ DES RISQUES.
J’AI VECU EN AFRIQUE ET J’AI VU COMMENT CES
MOINS QUE RIEN JOUAIENT SUR LA PEUR DES PAUVRES POPULATIONS CRÉDULES ET ADMIRATIVES « ILS VIENNENT NOUS SAUVER !
CONTINUEZ VOTRE VOIX CROYEZ MOI PORTE.
BRAVO ENCORE JE VOID ADMIRE

Répondre
Trannois 3 juin 2018 - 13 h 12 min

Lecture,réflexion ,,,pouvez vous m »aidez, un menbre de la famille est atteint du S..A.M.,,,les docteurs tentent une chimio violente, mais déclarent leurs limites,,, si ne fonctionnent pas ,,,,

Répondre
BILLI 3 juin 2018 - 12 h 26 min

Bonjour,

Félicitations pour cet article très sensé.

Il y a 4 ans, un infirmier malien a apporté en Guinée du chlorure de magnésium qu’il a administré à de nombreuses personnes, qui ont toutes guéri de leurs symptômes.

A votre disposition pour de plus amples renseignements.

Répondre
Vie 3 juin 2018 - 11 h 51 min

Bonjour
Merci de ce partage . C’est important d’informer, une qu’est-ce me vient . Que pouvons-nous faire pour éviter cela? Maintenant qu’on a la connaissance. Laisser cet e-mail sans réagir c’est accepter, être complice par inaction.
De mon côté je me sens impuissante et ne vois pas quel action mener pour que l’histore ne se répète pas une fois encore avec un tel désastre humanitaire.
Merci

Répondre
gerard lemoine deffontis 3 juin 2018 - 11 h 12 min

ebola est une très grave maladie

je suis retraité de l’INDUSTRIE
CHIMIQUE ET PHARMACEUTIQUE ,
nous ne fabriquons pas des maladies,
l’INDUSTRIE
CHIMIQUE ET PHARMACEUTIQUE n’est pas en chute
libre LOIN-DElà , si un jour c’est le cas
personne ne pourra se soigner ,
ce ne sont pas les blogs de charlatans
qui le feront, fuyez les blogs de charlatans ,
car ils ne connaissent RIEN

Répondre
Éric G. Delfosse 10 janvier 2020 - 1 h 15 min

Merci Gérard.
Je savais que l’on pouvait compter sur toi pour rétablir … TA vérité (qui est celle des labos pharmaceutiques qui te nourrissent).

Répondre
ibnshuraih 3 juin 2018 - 11 h 02 min

A la recherche d’un juste milieu quand deux formes d’intégrismes s’opposent.

Répondre
Ntumba Mukenyi 3 juin 2018 - 10 h 28 min

Bonjour,je viens de lire votre papier. De prime abord votre title choque et voudrais que l’on me continue pas la lecture.
Qui vas arnaquer? Est ce pauvre pays an qui n’a de precieux que sa vie,ou cette communaute qui a besoin qu’on l’aide a vaincre cette Maladie.
Etait dans votre milieu aseptise et doublet de France, vous ne pouvez avoir que pareille reaction.
Allez sur place, vous constaterez qu’il n’y a pas arnaquer.
Vous m’avez choque, moi qui vit avec ce populations au quotidian. Retires moi de votre mailing.

Répondre
Longly Béatrice 3 juin 2018 - 10 h 27 min

Bravo et merci, Monsieur Rasir !
ça fait du bien de voir qu’il y a des gens sensés sur Terre.
Merci pour votre lucidité, votre courage et votre honnêteté.
Et merci à SCE pour la diffusion de cette lettre.
Je souhaite que les gens qui ont le pouvoir de le faire aient le courage de s’attaquer aux vrais problèmes (la qualité de la vie, source de santé).
Encore merci.

Répondre
Ayer Emmanuelle 3 juin 2018 - 9 h 56 min

Bonjour ,
Je trouve vos informations pour très intéressantes et c est une vision de la santé que je partage complètement , cependant vos propos devraient se limiter à divulguer l info juste et vraie en évitant de parler avec virulence car cela est totalement contre productif …. je comprend votre colère mais elle n a rien à faire dans vos lettres info . Ainsi je ne vais pas oser partager cet article . Si vous y mettez de la conscience de l amour et de la clarté je le partagerai car c est de la communication positive et cela rallie tout le monde . La colère elle n amènera que flambées de colères contre la vision naturelle . Merci de votre attention.

Répondre
Barbara56 3 juin 2018 - 9 h 54 min

Le réchauffement climatique, la raréfaction des ressources vitales (Air, eau, marchandisation de l’eau) sont à l’origine des migrations de masse dont nous ne voulons pas… Il est des investisseurs qui veulent croire à rendements mirifiques et (en même temps ) propres et salvateurs… Dans ce lot de «bénévoles », il y a des forcément des popu-nationalistes ravis de contrer la surpopulation terrestre des teints sombres annoncée grâce à des épidémies « inventées » puis «éradiquées ». et il se peut que votre fonds de pension y contribue à l’insu de votre âme et conscience.
Prions mes frères, prions…

Répondre
MOULIN 3 juin 2018 - 9 h 22 min

En service militaire de 1961 à 1965 au Congo Brazzaville
j’ai eu l’occasion à l’époque d’entendre parler déjà d’Ebola. L’article que je viens de lire ne me surprend vraiment pas. J’en retire que la vérité dans tout çà est bien les dernières lignes du N° 7 : Hygiène-Maltrution
Famine (j’ajoute = j’ai vu des gens mourir de faim) .
et finalement la conclusion faisant allusion « aux fusils »
est malheureusement bien vraie !

Répondre
DEBAUMONT 3 juin 2018 - 8 h 51 min

Merci pour ce rappel de la duplicite des pseudos organismes de sante ,des gouvernants et de journaleux qui pratiquent un matraquage intensif pour justifier les prebendes qu’ils perçoivent ,ce sont des gens de peu.

Répondre
Coyard josette 3 juin 2018 - 8 h 42 min

Votre sujet : Ebola. Je fais un rapprochement avec l’article du magazine Le Point « Luc Montagnier et Joyeux » et celui du Monde contre les huiles essentielles : vous me sapez le moral bien au-delà de ce dimanche. Sans tomber ds le complotisme et la paranoïa, j’ai…eu confiance. ..jadis.

Répondre
Perfetti Francine 3 juin 2018 - 8 h 33 min

Une lettre peine de bon sens et dont les conclusions pourraient être superposées à d’autres soi disant épidémies. Les maladies sont moins cruelles que les humains qui tirent les ficelles du profit.
Les seules épidémies vraiment contagieuses ce sont les guerres et les conflits armés qui déciment des populations déjà affaiblies par le manque d’eau et de nourriture.

Répondre
Leblanc 3 juin 2018 - 8 h 32 min

Bonjour
Bon commentaire cela va avec l obligation a 11 vaccins pour les enfants en France. Voir mon commentaire assez long laisser sur le site.
Cordialement

Répondre
Leblanc 3 juin 2018 - 8 h 29 min

Bonjour
Merci très bon article
Il montre bien que c est de notre état de santé que dépend le développement d u ne maladie suite a une contamination et’que la contamination n entraîne pas la maladie. Que la cause du décès n est pas facilement identifiable que cette cause peut venir simplement de notre état de santé antérieur qui s aggrave car incapable de se défendre et que la contamination n est seulement que la goutte qui fait déborder un vase déjà plein ou l équilibre est sur le point de se rompre.
Et que l argent et les profits sont encore le moteur de la guerre. La vaccination c est apparemment ce qui rapporterai le plus donc faudrait bien en trouver d autres. Elle apporte en plus la maladie ce qui permets de vendre ensuite d autres produits dérivés médicaments désinfectant et équipements divers . En France l obligation a 11 vaccins pour les enfants sont du même ordre d idée car cela va fabriquer des malades en puissance pour les années et décennies a venir mais tout le monde n aura pas les moyens de se soigner sauf si c est financer par les impôts pris a ceux qui pourront travailler car en bonne santé apparente et risque de régler en partie le régime des retraités car les personnes disparaîtront plus jeunes.
Cordialement

Répondre
lamure 3 juin 2018 - 7 h 19 min

Oui c’est ecoeurant de machiavélisme tous ces gens politiques corrompus et bigpharma avide de fric seront bientôt poursuivis pour crimes contre l’humanité
En tout cas c’est mon vœux le plus cher
Amitiés

Répondre
Pierre 2 juin 2018 - 23 h 51 min

Merci pour cet article qui m’ouvre les yeux . Depuis quelque temps pourtant, ma confiance dans les médecins et surtout les labos pharmaceutiques est en chute libre ! Nous vivons une époque où seul l’argent compte et où certains n’hésitent pas à créer des problèmes, nous prenant pour des idiots, et remplir encore et encore leurs poches (à croire qu’elles sont percées !) .
Bonne continuation .

Répondre
Vinm 2 juin 2018 - 18 h 10 min

Bonsoir,
Que faites vous des morts??????

Répondre
Beverina 2 juin 2018 - 18 h 00 min

Pour moi le ébola n est pas venu par hasard.N y avait il pas un labo quelque part. Encore une expérience sur des cobails humains. C est comme la grippe alerte elle arrive vrai ou faux. Je m intérroge. Nous avons l impression qu’ il nous envoie un nuage de virus.COMME la MÉTÉO AVEC LES CHEMTRAILS. ILS VEULENT TOUT METRISER. A FORCE DE JOUER ÀUX APPRENTIS SORCIERS.ILS NOUS POURISSENT LA VIE.

Répondre
colombe 2 juin 2018 - 13 h 39 min

Toujours le même scénario consistant à faire psychoter les masses , leur faire avaler leur discours de sauveur et profiter de la peur ainsi générée et de la confiance qu’ils ont instillée pour se remplir les poches . Ecoeurant , ignoble , sacrifier des personnes pour de l’argent!

Répondre
Zennou 2 juin 2018 - 13 h 37 min

Très belle article sur Ebola, c’est terrible comment nous détruisons des peuples tout ça pour de l’argent…

Répondre

Laissez un commentaire