Essai clinique

Comment ils ont DIABOLISÉ l’hydroxychloroquine du Pr Raoult

Cher(e) ami(e) de la Santé,

En 40 ans de carrière, le Pr Raoult n’avait jamais vu une chose pareille :

« L’histoire de l’hydroxychloroquine est l’histoire la plus fantasque que j’ai entendue en médecine de ma vie »

Un médicament qui existe depuis 80 ans, qui a été prescrit peut-être à un tiers de la population du monde, qui en France a été vendu à 36 millions de pilules par an.

Et d’un coup, toutes les autorités commencent à dire que c’est quelque chose d’épouvantable, criminel, qu’on va tous mourir d’arythmie cardiaque parce qu’on prend ce médicament.

Je n’ai jamais entendu parler d’un truc aussi fantasque que ça, c’est inouï, inouï » [1].

Il a raison : cette histoire est invraisemblable, inouïe.

Inouïe, la façon dont les autorités ont cherché à diaboliser un des médicaments les plus sûrs au monde, alors qu’il était prometteur contre le Covid-19.

Les grands médias, l’Organisation mondiale de la Santé, le gouvernement français, les prestigieuses revues médicales…

…tous se sont rendu coupables d’une sidérante « manipulation de l’opinion », selon les termes du Pr Raoult.[2]

Il est temps de vous raconter cette affaire en détail, et croyez-moi, vous ne serez pas déçu du voyage :

Il y a 6 mois, l’hydroxychloroquine était reconnue mondialement comme un médicament sûr et efficace

Avant la crise du coronavirus, l’hydroxychloroquine (Plaquenil) avait une excellente réputation.

Cette molécule figure en bonne place sur la liste des « médicaments essentiels » de l’Organisation mondiale de la Santé[3].

C’est aussi un médicament que l’on connaît de longue date, car c’est un dérivé de la chloroquine, utilisée depuis les années 1950 par des centaines de millions de personnes dans le monde, en prévention du paludisme.

Aujourd’hui, l’hydroxychloroquine est très utilisée par les rhumatologues pour soigner les maladies articulaires inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde.

C’est un médicament courant, banal, donné aux femmes enceintes, aux enfants et aux personnes âgées.

Tous les médecins généralistes en ont prescrit au moins une fois dans leur vie.

Et avant mars 2020, jamais on n’a dit à ces médecins que ce médicament pouvait causer un risque cardiaque à leur patient, au point de devoir prescrire un électrocardiogramme avant de commencer le traitement.

Pour vous dire à quel point le Plaquenil était jugé « sûr » : il était en vente libre en France jusqu’au 15 janvier 2020 !

(A ce sujet, je ne suis pas du tout opposé à la décision récente d’avoir retiré ce médicament de la vente libre. Pour une raison simple : si vous avalez une boîte entière de Plaquenil d’un seul coup, c’est la mort quasi-assurée, exactement comme pour le paracétamol – un autre médicament dont je milite de longue date pour qu’il soit donné sur ordonnance uniquement).

Le grand avantage d’un vieux médicament comme l’hydroxychloroquine, c’est qu’on en connaît parfaitement les risques éventuels, et les contre-indications.

Des millions de patients victimes de polyarthrite en ont avalé 200 à 600 milligrammes tous les jours, pendant des années.

Vous avez bien lu jusqu’à 600 milligrammes par jour, pendant des années, sans problème…

…alors que, contre le Covid-19, le Pr Raoult en donne 600 milligrammes pendant 10 jours seulement !

Vous imaginez bien que vous avez beaucoup moins de risques sur quelques jours que sur des années !

Des effets indésirables rares, connus et parfaitement évitables

Sur 10 jours, le seul risque d’effet indésirable grave concerne le cœur : il arrive que l’hydroxychloroquine cause un trouble du rythme cardiaque (arythmie).

Mais c’est très très rare, peut-être 1 cas sur 10 000.

C’est tellement rare qu’une grande étude réalisée sur plus de 900 000 personnes traitées par hydroxychloroquine n’a pas trouvé la moindre surmortalité ou le moindre problème cardiaque avec ce médicament[4].

Et en plus, si l’on ne veut prendre aucun risque, il existe une solution simple pour éviter à coup sûr cet effet indésirable :

  • Ne pas donner ce médicament à ceux qui souffrent de problèmes cardiaques graves ;
  • Et pour tous les autres, par surcroît de précaution, effectuer un électrocardiogramme avant et après la prise du médicament, pour voir si le rythme cardiaque a été modifié.

C’est exactement ce qu’a fait le Pr Raoult à Marseille…

…et il n’a pas eu le moindre problème cardiaque chez plus de 4 000 patients qu’il a traités à l’hydroxychloroquine + azithromycine.

Avec les énormes précautions qu’il a prises, et avec des médicaments aussi sûrs, c’était parfaitement prévisible.

Et c’est précisément pour cette raison que l’hydroxychloroquine m’a paru prometteur dès le début : parce que c’est un médicament sans risque, quand il est bien utilisé !

Il était évident qu’on n’avait rien à perdre à l’essayer, dès les premiers symptômes, même si on n’avait pas encore d’étude définitive à 100 % sur son efficacité !

Prenons l’exemple d’un homme de 86 ans, qui souffre d’hypertension et de diabète.

Si c’est homme est testé positif au coronavirus, il a un risque de mourir très élevé, supérieur à 10 %.

Pourquoi lui interdire de recevoir le protocole du Pr Raoult – qui comporte un risque microscopique (moins de 0,001 %) d’avoir un problème cardiaque ???

C’est du simple bon sens.

Mais ce n’est pas du tout comme ça que les choses se sont passées.

Le 27 mars, le gouvernement français a pris deux décisions scandaleuses, voire criminelles :

  • Il a interdit aux médecins généralistes de prescrire l’hydroxychloroquine aux malades du Covid-19… et interdit aux pharmacies de ville de leur délivrer ce médicament ;
  • Et il a restreint considérablement la possibilité de prescrire ce médicament à l’hôpital, en le réservant aux cas les plus graves, et après accord d’un « collège de médecins ».

C’est fou, ahurissant, incompréhensible.

Mais ce n’était que le tout début de la « guerre » contre l’hydroxychloroquine.

Le plus incroyable est venu après :

HALLUCINANT : des médecins testent l’hydroxychloroquine à des doses MORTELLES !

Tout a commencé au Brésil, à l’hôpital public de Manaus.

En mars dernier, des médecins ont testé un dosage ahurissant de chloroquine : 600 mg deux fois par jour pendant 10 jours…

…soit deux fois la dose du Pr Raoult, avec une molécule moins sécuritaire (la chloroquine plutôt que l’hydroxychloroquine).

Et contrairement à ce qu’a fait le Pr Raoult à Marseille, ils n’ont pas hésité à donner cette dose énorme de chloroquine à des malades ayant de graves troubles cardiaques.

Résultat : dès le début du mois d’avril, les chercheurs ont dû arrêter l’essai clinique, qui était en train de causer des morts[5].

Et c’était totalement prévisible, vu les doses énormes utilisées.

Est-ce une forme de « complot » contre la chloroquine, un vieux médicament génériqué qui ne rapporte rien à l’industrie pharmaceutique ?

Ou bien est-ce seulement de l’incompétence crasse, criminelle ?

Je ne sais pas.

Mais ce qui s’est passé au Brésil s’est passé également en Grande-Bretagne.

Dans le grand essai clinique britannique appelé Recovery, les chercheurs ont donné – tenez-vous bien – 2 400 mg d’hydroxychloroquine aux malades le premier jour !

« Recovery utilise une dose que jamais personne n’a utilisé de 2,4 grammes le premier jour c’est-à-dire 4 fois la dose que l’on utilise à l’IHU », s’est ému le Pr Raoult[6].

Les manuels de médecine indiquent pourtant qu’un patient moyen qui avale 2 grammes d’hydroxychloroquine en 24 heures doit être hospitalisé d’urgence !

C’était de la folie de prévoir une telle dose d’hydroxychloroquine.

Mais cela a eu au moins un effet positif : faire la preuve que c’est une molécule sans danger !

Car figurez-vous que malgré ces doses énormes, données à des malades gravement atteints, les chercheurs n’ont pas noté de problèmes cardiaques.

Comme l’a dit le Pr Raoult sur twitter : « L’essai Recovery montre bien une chose : avec une dose initiale quatre fois supérieure à celle que nous utilisons à Marseille, supérieure au maximum autorisé dans les livres de recommandations (cf Vidal), l’hydroxychloroquine n’est pas toxique pour les patients ».

Ce résultat positif n’empêche pas de se poser la question : pourquoi les Britanniques ont-ils « surdosé » ?

Et pourquoi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a-t-elle pris la même décision absurde ?

Oui, l’OMS aussi a utilisé un surdosage d’hydroxychloroquine dans sa grande étude Solidarity !

La dose initiale donnée aux malades est de 2 000 mg sur les premières 24 heures[7], soit un dosage supérieur à la limite de toxicité !

C’est du « grand n’importe quoi », d’autant que dans tous ces essais, l’hydroxychloroquine est donnée très tardivement, longtemps après le début de l’infection, ce qui lui donne peu de chances d’avoir un effet thérapeutique, car les anti-viraux doivent être donnés le plus tôt possible.

Au total, ces dosages sont dangereux et incompréhensibles.

Mais on est allé un cran supplémentaire dans l’absurde avec l’étude du Lancet :

SCANDALEUX : ils publient une étude frauduleuse pour faire croire à la dangerosité de l’hydroxychloroquine

Ce qui s’est passé fin avril dans la revue médicale The Lancet est franchement sidérant.

The Lancet, c’est un des journaux médicaux les plus prestigieux au monde.

Tout chercheur rêve de publier un jour une étude dans cette revue, qui est très sélective.

Et pourtant, cette revue a publié une étude entièrement frauduleuse…

…qui annonçait que l’hydroxychloroquine provoque 30 % de morts en plus chez les malades du Covid-19 !

Et le pire, c’est que la fraude était évidente !

En un coup d’œil, le Pr Raoult a vu que cette étude était « foireuse », et l’a dit publiquement.

Moi-même, modeste Xavier Bazin, dès le 27 mai, je vous ai expliqué pourquoi c’était une étude « poubelle »[8].

Et en effet : le 4 juin, The Lancet a dû retirer cette étude frauduleuse, dont les chiffres ont probablement été purement et simplement inventés !

Après enquête, on a appris que ces chiffres sont sortis d’une entreprise totalement inconnue nommée Surgisphere, qui déclare ne compter que quelques salariés, dont un auteur de science-fiction, et une ancienne actrice de films d’adultes !

Mais la fraude était évidente dès le départ.

Avec tout ce qu’on savait sur la sécurité de l’hydroxychloroquine, il était évident que ces chiffres inquiétants étaient faux.

Même les éditeurs du Lancet le savaient pertinemment, puisqu’ils avaient reçu les résultats de Marseille avant de publier leur étude « poubelle ».

Écoutez-bien ce que dit le Pr Raoult, c’est glaçant :

« La même semaine, la revue The Lancet a reçu trois articles : notre article sur 3 700 patients, où aucun mort n’était imputable à l’hydroxychloroquine ; l’étude fantasque des Pieds nickelés américains, dont tout le monde pouvait voir qu’elle n’était pas vraie ; une troisième étude, dont j’ai fait la revue, qui rapportait une expérience de l’association internationale des rhumatologues. Or les gens du Lancet ont rejeté les deux études démontrant qu’il n’y avait pas d’accidents avec l’hydroxychloroquine, et publié l’étude des Pieds nickelés. Je ne suis pas paranoïaque mais là, on commence à se poser des questions ! »

Et il n’y a pas que The Lancet qui a fait preuve d’une infinie mauvaise foi.

Dans les jours qui ont suivi la publication de cette étude frauduleuse, tout le monde s’est précipité pour abattre l’hydroxychloroquine :

  • L’Organisation Mondiale de la Santé a demandé aux médecins d’arrêter d’utiliser ce médicament, et a stoppé son grand essai clinique Solidarity ;
  • Le Ministre de la Santé Olivier Véran a décidé d’interdire l’utilisation d’hydroxychloroquine à l’hôpital, alors qu’elle était déjà très restreinte ;
  • En Belgique, en Suisse et dans d’autres pays, les traitements par hydroxychloroquine ont été largement ralentis ou arrêtés.

Tout ça, sur la base d’une étude manifestement frauduleuse, et qui n’était même pas randomisée contre placebo !

Le pire, c’est que cette affaire du Lancet n’est pas isolée.

D’autres études « bidonnées » ont essayé de faire croire à la dangerosité de l’hydroxychloroquine.

Comme cette étude américaine sur des vétérans américains[9], où l’on a donné l’hydroxychloroquine à des patients en état critique, dont beaucoup sont morts, évidemment… et où l’on a osé comparer ce résultat avec le taux de survie de patients en bien meilleur état !

Je pourrais encore vous parler d’autres études manipulées[10], dans le même sens, mais je m’arrête là.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que toutes ces études biaisées ou frauduleuses ont eu des effets énormes sur l’opinion publique, les médecins et les autorités de santé.

A chaque fois qu’une de ces études sortait, elle faisait les gros titres de la presse !

A chaque fois, le Ministre Olivier Véran les brandissait comme un trophée, pour justifier sa décision absurde d’interdire aux médecins de ville de prescrire ce médicament.

Voilà le monde dans lequel nous vivons.

Et pour conclure, je voudrais citer les paroles percutantes d’un des épidémiologistes les plus reconnus au monde, le Dr Harvey Risch :

« En tant que professeur d’épidémiologie à la Yale School of Public Health, j’ai rédigé plus de 300 publications évaluées par des pairs et j’occupe actuellement des postes de direction au sein des comités de rédaction de plusieurs revues de premier plan.

J’ai été déconcerté de constater qu’en pleine crise, je dois me battre pour un traitement soutenu pleinement par les données, mais qui pour des raisons n’ayant rien à voir avec une compréhension correcte de la science, a été mis à l’écart. 

Je parle, bien sûr, du médicament hydroxychloroquine. Lorsque ce médicament à prise orale, peu coûteux est administré très tôt dans l’évolution de la maladie, avant que le virus n’ait eu le temps de se multiplier de manière incontrôlable, il s’est révélé très efficace, surtout lorsqu’il est administré en association avec les antibiotiques azithromycine ou doxycycline et le complément nutritionnel zinc.

À l’avenir, je crois que cet épisode « non nécessaire » concernant l’hydroxychloroquine sera étudié par les sociologues de la médecine comme un exemple classique de la façon dont les facteurs extra-scientifiques ont pris le pas sur les preuves médicales claires »[11]

Bonne santé,

Xavier Bazin


Sources

94 commentaires

CHAUMAT 15 septembre 2020 - 8 h 01 min

C’est un des scandales actuels de notre société…. Mais que dire de celui de la 5G… Il parait que la 5G exciterait des nanoparticules contenues dans les vaccins… Il y a de qui rêver… Les lobies industriels utilisent tous les moyens pour nous manipuler que ce soit en ce qui concerne la santé ou simplement notre mode de vie…

Répondre
Claudine 3 septembre 2020 - 13 h 03 min

Oui, j’ai un commentaire : FAITES une pétition qui pourra être largement diffusée avant qu’il ne soit trop tard. Beaucoup plus de signatures seraient obtenues pour prouver à nos dirigeants que nous n’acceptons pas d’être des cobayes et avons encore le droit de décider en matière de notre santé… bientôt peut-être nous aurons aussi un vaccin contre les pesticides et autres substances nocives qu’ils nous font respirer ou manger ???!!!
Il ne faut pas laisser la porte ouverte à ces trafics.

Répondre
Voituriez 1 septembre 2020 - 8 h 39 min

Que justice soit rendue, que ces faits soient révélés aux peuples le plus tôt possible
Cette affaire est véritablement scandaleuse

Le préjudice qu’a subit le professeur Raoult, est intolérable

Répondre
Boissely 23 août 2020 - 7 h 25 min

Alors pourquoi cette mascarade qui dans un avenir plus ou lointain se révélera être un scandale ?
Lobbies pharmaceutiques ?
Politique commerciale ?
Que sais je encore
Une chose est sûre il y a eu manipulation pour servir les intérêts de certains
C’est inquiétant

Répondre
Maccaud Raymond 22 août 2020 - 14 h 59 min

Quand donc la justice fera une enquête pour condamner les responsables de centaines de morts lié à leur malhonnêteté

Répondre
Olivier 22 août 2020 - 14 h 25 min

Aucune etude n a demontré l efficacité de la chloroquine contre le covid 19, et je n ai toujours pas compris pourquoi le si grand Pr Raoult n a pas ete capable de mener une etude scientifiqie irreprochable? Il critique le setieux de toutes les etudes des autres mais n est pas capable d en faire une qui soit irreprochable…

Répondre
Michel BARBE 22 août 2020 - 10 h 49 min

Diaboliser, non! Sacraliser, non plus! L’hydroxychloroquine est utile contre le paludisme mais n’a pas d’indication dans la polyarthrite rhumatoïde. Quant a la prescrire aux femmes enceintes, c’est extrêmement discutable pour ne pas dire criminel!
L’hydroxychloroquine a-t-elle une activité antivirale?
Pas d’effets concluants et un risque cardiaque possible: il convient d’être prudents. Les allégations de produit « miracle » sont le fait de personnes « qui savent » et interdissent la contestation.
Quant à ceux qui crient à la manipulation qu’ils se demandent qui manipule qui?

Répondre
Ingold 21 août 2020 - 19 h 51 min

Sans études médicales j’ai compris dès le début les intérêts financiers en jeu .
Messieurs les professeurs payés par les laboratoires je vous accuse de crimes contre l’humanité j’espère qu’un jour vous devrez rendre des comptes.sans oublier les hommes politiques complices !

Répondre
CANINO 21 août 2020 - 17 h 52 min

QUELLE HONTE !!! Qu’espèrent-ils ? J’ai l’impression qu’il y a anguille sous roche !!!
ILs finiront bien par faire crever tous les : »VIEUX  » ! On nous impose de rester cloîtrés chez nous, pendant ce temps nous perdons la mémoire à ne voir personne…
Comment faire lorqu’on est seuls sans personne pour nous aider et nous faire les courses ?… Que se passe-t-il dans ce monde de DINGUES ???

Répondre
ladsous michel 21 août 2020 - 17 h 24 min

bonjour; je me rends compte que la fierté de certains médecins est a geometrie variable surtout quand ils deviennent ministres ….on peut raconter n importee quoi sous couvert de fidélité au…petit chef et au dessus..quelle pitié

Répondre
Vanhoecke 21 août 2020 - 16 h 45 min

Nous sommes gouverner par l’industrie pharmaceutique il n’y a que l’argent qui compte je me demande si un des ministres ou le président tombe malade quel médicament seront prescrits bien le secret d’état sera établi pour nous le peuple peut mourir mais quand même pas de trop car les caisses de l’état seront un peux plus vide que maintenant vive la médecine des escro

Répondre
schlienger 21 août 2020 - 15 h 18 min

comme d’habitude, les gouvernements , ainsi que les médias qui sont « aux ordres », ont relayé de fausses informations sur le seul traitement efficace contre le Covid 19…c’est vrai que c’est beaucoup mieux de dépenser des sommes pharaoniques pour des hospitalisations, avec des médicaments qui ne fonctionnent pas..!!..comme ça, on tue un maximum de gens, et on économise leurs retraites..

Répondre
Nella -13 21 août 2020 - 10 h 53 min

Bonjour,
je soutient le professeur RAOULT
J’AI LUE pas MAL D’articles,et je suis consternée
de voir que les personnes âgées , coûtent cher,ont oublient que ces personnes âgées,ont travaillés toute une vie plus durement car il n’y avait pas la technologies pour les aider ,et elles ont cotisés tout au long de cette vie pénible,cherchez l’erreur
dans quel monde est ons

Répondre
Edy F. 21 août 2020 - 9 h 29 min

Le virus a été fabriqué par l’institut Pasteur avant d’être répandu à Wuhan. Le but étant de créer une pandémie puis un vaccin pour le compte de Bill Gates et des firmes pharmaceutiques Sanofi et Astrazeneca avec la complicité de l’état français et de l’OMS, entre autres. Ce virus contient des séquences de la malaria, raison pour laquelle ils ont bloqué l’hydroxychloroquine, qui détruit le génome du virus.
C’est du crime organisé pour aboutir à un contrôle total de la population via la 5G et les nanoparticules contenues dans le vaccin. C’est un complot mondialiste contre les peuples, je vous le dis depuis longtemps.

Répondre
CHRISTIANE PARAYRE FAVRETTO 21 août 2020 - 8 h 09 min

Ah !!!! Enfin, vous prenez position face aux scandales d’état avec le traitement diabolisé contre le covid 19,( que les professeurs Raoult et Perronnes seuls contre tous,n’ont pas eu peur face aux corrompus de la médecine et aux politiques mondiaux, l’OMS,les menaces de mort etc…) qui, actuellement est le seul à guerrir !!!….
J’espère bien que vous prendrez plus vite position pour dénoncer le pourquoi …. : ils veulent imposer leurs nouveaux vaccins !!!!!!!!!! ….. et donc se remplir les poches etc…

Répondre
Bégué 21 août 2020 - 8 h 05 min

Merci pour ces informations. Même si j’ai pris conscience de ce qui se passe. Il est très important de continuer à informer la population de se qui se passe. Espérons que la réalité gagnera les consciences pour que la Vie puisse s’exprimer librement, en conscience et dans la bienveillance.
Bon courage et encore merci pour ces informations.

Répondre
Bosquet 21 août 2020 - 6 h 27 min

Article trop long pour dire des lapalissades . Au total ça sert à quoi Mr Bazin ? Remuer les médecins pour que tous soient dans la rue , virer ;e président du conseil de l’ordre qui n’a pas moufté à cette interdiction de prescrire , voilà ce que j’aurais attenu en tant que médecin d’un plus influent que moi .

Répondre
azema 20 août 2020 - 15 h 36 min

Je suis tout à fait d’accord , on a diabolisé l’hydroxy chloroquine pour remplir les poches de Bigpharma avec des traitements beaucoup plus chers et beaucoup moins éficasse pour déstabiliser un peu plus l’économie et remplir les poches de tous les politiques véreux

Répondre
pascal27 20 août 2020 - 8 h 09 min

Bonjour
Beaucoup de publications vont dans le sens de ce que vous avez développé dans cette lettre.
comme : http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/20907
Rédigée par George C. Fareed, MD Brawley, Californie Michael M. Jacobs, MD, MPH Pensacola, Floride Donald C. Pompan, MD Salinas, Californie,
12 août 2020
Anthony Fauci, médecin
Institut national des allergies et des maladies infectieuses
Washington, D.C

Je me demande dans quel monde vivons-nous ? L’homme finira par s’autodétruire… La nature n’a pas besoin de nous pour continuer à évoluer et s’adapter. L’histoire de nos peuples est d’une « intelligence » désolante dans bien des domaines. Faut-il connaître la guerre pour redevenir plus humble ?
Cordialement et continuez à informer, il y a tant à déconstruire… Je reste néanmoins persuadé que l’intelligence du bon sens vaincra tôt ou tard.
pascal

Répondre
CHRISTIAN GILLES 20 août 2020 - 7 h 29 min

40 ans « d’ aconissement » par TV et programmes d’écoles racornis : 40% qui se pensent au dessus et 40% qui obéissent ! çà donne ce grand bo…l. Reste 20% qui regardent et qui ne peuvent rien faire !

Répondre
TAUPIN 20 août 2020 - 3 h 15 min

Cela fait plus de deux ans que je prends du plaquenil. Cette année j’ai déjà fait deux échographies cardiaque, et tout va bien.

Répondre
anne 2 septembre 2020 - 14 h 15 min

Voilà un exemple, il est bien de le préciser, il serait bon que les malades ayant bénéficié de ce médicament et démontrent enfin qu’il y a cabale.
Les médias, pour une fois, pourraient accepter d’écrire la vérité toute simple, en toute liberté.

Répondre
Chieragatti 19 août 2020 - 22 h 48 min

Le cas n’est malheureusement pas isolé on peut même dire qu’il frise la généralité… la science était sous tutelle religieuse sous l’ancien régime… depuis l’instauration du régime de la mondialisation néolibérale financière (années 70) origine du désengagement et de la disparition des États souverains, elle est sous tutelle de la finance pilotée par une poignée de psychopathes : l’exemple de l’arnaque scientifique sur la responsabilité du gaz carbonique sur l’évolution du climat en est un exemple frappant… le but la gouvernance mondiale par la peur …

Répondre
Olivier Legros 19 août 2020 - 22 h 18 min

Cher Docteur, je suis de votre avis : interdire la prescription d’hydroxychloriquine fût un acte criminel et injustifiable, de surcroît de la part d’un médecin qui a fait le serment d’hypocrate. Comment l’État peut-il ainsi se mêler de la relation patient-medecin et d’empêcher les médecins de soigner les malades sans proposer d’alternative ! En gros on nous a dit « restez chez vous et ne faites rien, si vous n’arrivez plus à respirer appelez les urgences ».

Répondre
Zemb Erika 19 août 2020 - 20 h 10 min

Bravo pour cet article.C’est absolument honteux de la part du gouvernement, des revus scientifiques serieuses et d’autres organismes qu’on croyait serieux de publier des choses pareilles. Merci pour votre courrage!!!!

Répondre
VANNI CHALLIER 19 août 2020 - 20 h 10 min

Sans la mortalité providentielle des Seniors, le système de retraite implose :
Tout nouveau retraité (avec espérance de vie de 80 ans en moyenne) n’a cotisé dans toute sa vie que 40% de ce qu’il va percevoir.
Avec une retraite à 65 ans, et une espérance de vie de 67 H et 70 F en 1950, celà faisait 2 ans plein et 13 ans réversion, soit 8,5 ans plein. cf. retraite 62 ans : 18 plein + 10 réversion soit 23 ans plein, avec -3 ans de cotisation = catastrophe !!!

Répondre
DRESSAY 19 août 2020 - 20 h 02 min

Bravo Professeur RAOULT, honte aux Laboratoires !!!!
Toujours une histoire de gros sous !!!!! Honte aux Politiques qui nous prennent pour des moutons !!!

Répondre
gerard larderet 19 août 2020 - 19 h 51 min

l ydroxycloroquine est un produit efficace mais trop vieux et pas cher donc pas rentable pour les labos
donc il faut le diaboliser voir meme l’interdire afin de promouvoir un produit similaire cher et protegé par des brevets
quand allons nous faire sauter ces lobby qui nous pourissent la vie et la santé ,car pour les labos un medicament nest pas fait pour guerir mais pour soulager et garder le client potentiel, ils traitent les symptomes mais pas obligatoirement les causes

Répondre
Marie-Pia Sebrechts 19 août 2020 - 18 h 06 min

Merci pour vos articles que je lis avec intérêt. On m’a diagnostiqué un Lupus récemment et j’ai commencé le traitement à la Plaquenil 200mg après une visite chez le cardiologue. 1/jour pendant 10 jours et maintenant 2/jour matin et soir. Je n’ai pas de soucis majeurs.
Cordialement

Répondre
rrêter de construire des hopitaux pour des maladies de civilisations , il faut acheter des baskets et des vélos et transpirer tous les 2 jours , on creuse toujours sa tombe avec ses dents !!!aour 19 août 2020 - 17 h 40 min

Bravo Mr BAZIN
Mais il faut aller plus loin , l’occasion « _covidiesque » est inesperée pour faire bouger les lignes , il faut monter une chaine de TV participative , éradiquer tous les biens pensants de la médecine officielle « celle qui par ex m’a envoyé 3 ans à l’hôpital » et maintenant je me soigne au curcuma racine,gingembre ,cannelle et petits poissons » il faut a

Répondre
Edy F. 19 août 2020 - 17 h 38 min

Petite histoire de l’hydroxychloroquine :

Dans un article du journal Libération du 21 mars 2020, on apprend que la révision du classement de l’hydroxychloroquine (Plaquenil) fait suite à une demande faite par Sanofi à l’ANSM en 2018 (aucun moyen de contrôler cela). Sanofi étant le seul fabricant en France du Plaquenil.

Le 13 janvier 2020, l’hydroxychloroquine est classée par l’administration Buzyn en liste II des substances vénéneuses, soit délivrable uniquement sur ordonnance. Mais la décision a été prise par l’ANSM dès le 12 novembre 2019, sous prétexte d’un potentiel génotoxique jamais prouvé, par association avec la chloroquine déjà classée en liste II depuis longtemps pour les mêmes raisons.
Il semble qu’il y ait eu ensuite pénurie de Plaquenil dans les pharmacies (organisée ?).
Pour rappel, premiers cas de covid en France courant janvier et séquençage du génome du virus suspecté par l’institut Pasteur le 29 janvier. Premier cas déclaré par la Chine le 31 décembre 2019. Mais jeux de Wuhan fin octobre, des athlètes français s’étant plaints de bizarres symptômes à la suite de cela.

Le 23 mars 2020, on interdit aux médecins de ville de prescrire. Et les hôpitaux sont invités ou obligés à n’utiliser l’hydroxychloroquine que dans les cas graves, ce qui, d’après Raoult, ne sert strictement à rien. Sinon, peut-être, hypothèse personnelle, à tuer les gens plus rapidement.
Le 27 mai 2020, le ministre Veran interdit totalement l’utilisation de l’hydroxychloroquine.
Le 31 juillet 2020, l’union européenne réserve 300 millions de doses du vaccin Sanofi. Hasard ? Coïncidence ?

Difficile, évidemment, d’y voir une relation de cause à effet directe, ces gens, Big Pharma, n’étant pas complètement idiots. Car, sinon, c’est du crime organisé. Je vous laisse en tirer vos propres conclusions.
On s’interroge encore sur le rôle de M. Raoult dans tout ce micmac. A-t-il refusé de marcher dans la combine ?
Dans son dernier discours il dénonce la manipulation globale et commence à admettre que les tests PCR ne sont pas fiables et qu’il y a, d’après lui, un faux positif sur cinq. Dit également qu’il n’y a plus de morts covid et insiste sur le fait que son traitement est le seul valable et que l’hydroxychloroquine est sans danger.

Répondre
alec boyer-vidal 19 août 2020 - 17 h 14 min

le professeur Raoult est un personnage trés sympathique et sans doute trés competent.Mais appartient-il à une revue comme celle-ci de s’installer dans un débat dont elle ne maitrise aucun des paramètres et par conséquent condamnée à rapporter des informations plus ou moins discutables véhiculées par la presse?
cordialement;

Répondre
Lomberget 19 août 2020 - 17 h 13 min

Tout ça ce n’est qu’une question de pognon c’est aberrant je ne fait plus confiance aux laboratoires pharmaceutiques qui veulent te vendre des médicaments qui n’on pas fait leurs preuves et qui coûtent des milliards à l’état .avec la chlorequine ils pourraient faire des economies

Répondre
nicole SENAUX 19 août 2020 - 16 h 56 min

encore des preuves que l’on nous manipule.
tout cela rien que pour l’argent ces pourritures de laboratoires qui sont prêts à lisser et faire mourir des gens uniquement pour s’en mettre plein les poches
HONTE A TOUT CE SYSTHEME QUI N’A AUCUN ETAT D’ÂME ANOUS LAISSER MOURIR

Répondre
Marie-Paule Trey-Balansa 19 août 2020 - 16 h 20 min

Le professeur Raoult est très sérieux et absolument crédible La grosse majorité des marseillais n’ont pas attrapé le covid 19. C’est le seul chercheur honnête et il est approuvé par les médecins honnêtes. Les autres sont vendus ou ont des intérêts avec les gros laboratoires. Notre santé est une industrie, ne l’oubliez pas .

Répondre
grossert ann 19 août 2020 - 15 h 58 min

épatant ce xavier comme d hatitude

Répondre
Romanens 19 août 2020 - 15 h 58 min

Merci ! J’avais compris mais le tableau est maintenant encore plus clair !

Répondre
Cara 19 août 2020 - 15 h 46 min

Merci de dire tout cela et d’avoir résumé cette collection de faits qui montre à quel point l’industrie pharmaceutique a noyauté tous les médias et les gouvernements. Un scandale inouï. Dans quelques années j’espère que tous les responsables seront assignés en justice. Mais je n’y crois pas vraiment ils sont trop infiltrés.

Répondre
La Louze Claude 19 août 2020 - 15 h 16 min

Je ne suis pas du tout compétent dans ce domaine, mais j’ai été très étonné de constater un subit acharnement contre un médicament dont j’entendais parler pour la première fois depuis quelques jours.
Et toute la presse a suivi !!! (deuxième étonnement)
J’ai alors décelé une analogie avec les combats politiques assez fréquents, déchaînés afin de barrer la route à un adversaire …
J’ai donc pensé qu’il devait y avoir « anguille sous roche ».
J’attends la suite.

Répondre
Feuillet 19 août 2020 - 15 h 06 min

Bravo une nouvelle fois et ce n ´est certes pas fini car côté conflit d intérêt il y a de quoi faire
Une petite suggestion si vous permettez : la gestion de l assurance maladie et les «  oublis » de remboursement voir les mensonges et arguments fallacieux notamment vis à vis des personnes vulnérables et la fraude connue par tous à la carte vitale qui coûte des millions d euros et etc etc
Méfiez vous des « bien pensants » et de ceux qui parce qu ils font des profits astronomiques et i décents croient qu ils seront impunis à vie et pour l instant, malheureusement , ils ont « raison »
Toujoursest il que je vous lis avec attention et quoiqu’on puisse penser du Pr Raoult les sceptiques et autres godillots du pouvoir n ont qu à se procurer la littérature médicale Sénégalaise ou demander à des médecins Sénégalais ce qu ils pensent de l Hydroxychloroquine eux qui traitent leurs patients contre le Palu… bien à vous et avec vous

Répondre
LUSTIK 19 août 2020 - 14 h 46 min

Tout ça pour de l’argent ! la chloroquine n’étant pas chère et efficace, il a fallu la bannir ou la faire bannir du monde la santé. C’est une histoire abracadabrante, où la mission de guérir les malades est remplacée par le moyen de se faire beaucoup plus d’argent. Tous milliardaires paranoïaques de par le monde, se sont passé le mot. Et on n’hésite pas à vouloir promouvoir l’euthanasie, pour diminuer le nombre d’habitants, mettre en avant la 5G, pucer la population, pour obtenir un contrôle total et absolu de l’humanité. Ce n’est pas un film de science fiction, mais bien la réalité, hélas 3 fois hélas. Ce ne sont pas des mesures sanitaires qui sont prises, mais bien plutôt des mesures politiques, qui agissent avec l’ultracrepidarianisme que l’on sait , c’est à dire totalement incompétents qu’ils sont en matière médicale, pour oser affirmer qu’il faut des traitements très chers pour éradiquer cette pandémie. Voilà comment on en est arrivé à manipuler la population, créer un syndrome de peur, pour que les plus vieux, les retraités, finissent par quitter la planète, pour permettre aux caisses de l’état de se renflouer.
Nous marchons sur la tête !!!

Répondre
Collin Annie 19 août 2020 - 14 h 17 min

Mais quelle est la vraie raison de diaboliser au niveau mondial ce médicament ?

Répondre
VILCOQ 19 août 2020 - 13 h 59 min

C’est dégoûtant,écoeurant,nous subissons une médecine de profit financier,souvent je me demande ou est passée la médecine d’autrefois,aurait-elle remplacé le serment d’Hypocrate contre celui d’Hypocrite ?, j’en ai bien peur…..

Répondre
Tognetti 19 août 2020 - 13 h 34 min

J’aimerais pouvoir transférer ce document à mes contacts, sans devoir passer par Facebook n’y ayant pas de compte.
Pourquoi ne pas ouvrir cette possibilité à WhatsApp ou sms, sans passer par des mails ?

Répondre
Houée 19 août 2020 - 12 h 07 min

Je suis consterné par le retrait de la chlorique et. J’ai laissé des directives pour avoir ce traitement dans le cas où j’attraperais le COVID. J’espère que l’on tiendra compte de ma demande.

Répondre
lely 19 août 2020 - 12 h 03 min

vous n’avez pas parlé du doliprane qui est très toxique et que suite aux dires du professeur Raoult comme par hasard la distribution en pharmacie du doliprane a été restraint..

Répondre
nicoleau 19 août 2020 - 11 h 31 min

Bonjour,
Ma fille en prend depuis plus de 4 ans pour un lupus rhumatoïde et elle n’a aucun effet secondaire.
Merci pour votre parution

Répondre
siegberger 19 août 2020 - 11 h 29 min

Je prenais de la Nivaquine 15 jours avant chaque voyage sous les tropiques, ce qui empêchait la multiplication des éventuels protozoaire du paludisme… et bien sûre quotidiennement là bas.
C’est une espèce d’antiseptique qui pénètre dans les cellules et empêche leur multiplication.
En prenant tous cette peine pendant 2 semaines on aurait probablement éliminé le virus actuel.

Répondre
Corinne MILLET 19 août 2020 - 11 h 23 min

Merci pour ces explications très claires.
Lejeune, certes le professeur RAOULT a dit des « bêtises » mais en comparaison avec toute la kyrielle de médecins que l’on a vu (et voit encore) défiler sur nos écrans et à la radio, c’est celui qui en a dit le moins et qui contrairement aux autres a agi.
J’aimerais que tous ces individus qui ont mis sciemment la population en danger pour des raisons plus que douteuses et surtout financières rendent des comptes.
Quant aux journalistes aucun n’a fait son travail, à savoir investiguer. Ils se sont contenter de répéter bêtement ce que les plus hautes instances leur soufflaient de dire, c’est consternant et affigeant.
Il n’y a pas eu d’autopsies et c’est très dommage car beaucoup de personnes sont décédées de toutes autres choses et malgré tout ont été déclarées Covid, de plus il aurait été intéressant de savoir si des décès n’auraient pas été provoqués par des soins inappropriés (mauvais traitements, mauvais dosages, etc…).
Je suis écoeurée par tout ce cirque, on se croirait chez Guignol. La médecine n’en sort pas grandie.

Répondre
Lecun 19 août 2020 - 11 h 21 min

J ai toute confiance au professeur ,et je pense exactement comme vous .nos politiciens sont en dessous de tous plus aucune confiance pas de confiance pour leurs vaccins, maintenant on doit prendre sa propre vie en main et ne plus écouter ses Guignols qui ne sont là que pour nous rendre malade voir nous éradiquer

Répondre
de Briey 19 août 2020 - 11 h 18 min

Comment expliquer que tout le corps médical (ou presque) ne se révolte pas ? Vos articles successifs devraient pouvoir se trouver sur un site pour sa diffusion la plus large possible. il serait aussi intéressant de citer d’autres autorités médicales que le Dr Raoult, notamment dans les pays où le Remsevir est inaccessible à la grande majorité des gens. Et qu’en est-il en Chine ?

Répondre
Morenville 19 août 2020 - 11 h 17 min

Bravo pour votre article .Evident que derrière ces faits se cache une organisation criminelle Que laisseront nous a nos enfants ? Le Covid est moins dangereux que les vaccins vite faits hélas.

Répondre
Teuliere 19 août 2020 - 11 h 10 min

Nous sommes dirigés par une multitude de bons à rien, qui se permettent de donner des avis sur tout . Il ne faut pas tenir compte de ces incapables qui vont avoir des comptes à rendre dans un futur très proche.
A mon humble avis mai 68 sera à côté , une gentille kermesse .
J’espère de tout cœur me tromper…!

Répondre
LEMAÎTRE J-C 19 août 2020 - 10 h 43 min

Faisons confiance à la raison à la vérité morale d’une guerre organisée contre la bactériologie Covid-19 et l’activité économique mondiale, politique et conflictuel. Cette vérité nous attend, elle nous livre tout entier à nos responsabilités. Nous devons vaincre les masques de la honte et de la soumission, d’une dictature progressive et diabolique du vingt-et-unième siècle …J.C.L.

Répondre
Drion 19 août 2020 - 10 h 35 min

Bonjour mon cher Xavier,
Merci pour vos informations (je ne sais comment elles ne sont pas censurées d’ailleurs!!) Mais je pense que vous avez compris que le but des gouvernements d’un complot est de tuer ou faire mourir les plus agés et les fragiles qui coûtent aux sociétés.
Malheureusement il y a une bande de crétins qui croient aux lois et services médicaux gèrés par les états. Rien à en tirer. Bien à vous et encore merci pour vos efforts inutiles pour informer des mules.

Répondre
Paulette et Jean-Claude LEMAITRE 19 août 2020 - 10 h 23 min

C’est merveilleux tout cela !
Que tout le monde se mobilise,
la peur n’évite pas le danger,
qu’attend-on pour vivre enfin en vérité, et,
se tourner vers le Maître, Il a donné sa Vie pour tous et chacun, cela ne suffit pas ?
Choisis la Vie ou la mort. Il n’y a pas deux alternatives ! Tu veux ou tu veux pas….

Répondre
Roggy 19 août 2020 - 10 h 16 min

J’espère bien que ce scandale va éclater au grand jour pour dénoncer les manipulations du pouvoir de cette nouvelle médecine gouvernée par la finance.
Déjà je suis régulièrement scandalisée quand je vois sur les écrans les publicités faites par les lavoratoires pour vendre leur médicaments.
Après on dénonce l’automédication !!!!!
On marche sur la tête depuis un grand moment en matière de médecine.
Laissons les médecins qui ont été formés pour ça prescrire ce qui est bon pour leur malade

Répondre
Pino Favale 19 août 2020 - 10 h 14 min

Bonjour, c’est incroyablement crasseux et criminelle !

Répondre
Leboucher 19 août 2020 - 10 h 05 min

Mais pourquoi vous ne bougez pas plus?
Vous laissez Raoul Didier se débattre seul..
Je ne sais pas faite qqs chose..par exemple coller cette lettre en grand sur tous les murs…ça nous changeras des tags de merde…allez envahir les cabinets des médecins et leur expliquer..etc
On dirait que vous êtes pas sur de ce que vous avancer car vous ne réagissez pas..désolée ..

Répondre
Monaldi 19 août 2020 - 10 h 04 min

D’après le quotidien Sud-Ouest, date de publication oubliée, la seule « usine » française fabricant l’hydro chloroquine a été rachetée en juillet ou en août par une société libanaise !!!

Répondre
Marie Bourion 19 août 2020 - 10 h 03 min

Bonjour,
Merci pour cette excellente lettre sur le bourrage de crâne insensé de nos dirigeants contre le traitement de la covid par l’hydroxychloroquine. Je l’ai posté sur mon mur Facebook avec plaisir.
Tout ça pour favoriser le Remdesivir et les copains de Big Pharma, c’est véritablement un scandale au niveau mondial. J’espère que tous les acteurs de cette manipulation seront un jour imputables.
Marie

Répondre
XAVIER 19 août 2020 - 10 h 02 min

Bjr.Pendant 7 ans(1981/1987 en Afrique équatoriale), j’ai pris de la NIVAQUINE à raison de 1 pilule par jour, 6 jours par semaine (soit 2200 pilules environ, car en cas de crise, c’était sur 5 jours : 5 pilules le 1°jour, puis 4 le 2°, puis 3,2 1et continuation au régime initial). J’ai 82 ans et je peux dire que ce régime ne m’a pas perturbé, je me porte relativement bien.Vive le Pr RAOULT et Mr BAZIN. Sentiments choisis.JMX.

Répondre
Payne 19 août 2020 - 9 h 54 min

Je ne comprends pas comment le Président Macron a permit tout celà. Je croyait qu’on avait voté pour lui pour que ce genre de comportement cesse.
La seule explication serait que Big Pharma ait versé quelques millions à son parti. Mais ce n’est pas une excuse.
Quel dommage.

Répondre
MICHEL WIRA 19 août 2020 - 9 h 47 min

N’y a t-il pas moyen, avec tous les vecteurs dont on dispose aujourd’hui, de faire éclater ça au yeux de tout le monde, dans le monde entier. Pourquoi n’arrive t-on pas à tout simplement convaincre et faire sortir la vérité.

Répondre
Thomassin 19 août 2020 - 9 h 41 min

merci pour votre excellent article. Actuellement nous sommes en plein enfumage, pour des questions évidentes de gros sous.Bon courage à vous.
J’ai 87 ans et depuis la guerre vécue dans mon enfance je n’avais jamais vécu quelque chose de si horrible. Je suis en EPAH, donc libre….mes enfants m’aident à ne pas désespérer.

Répondre
Lejeune 19 août 2020 - 9 h 34 min

Je vous rappel que ce même professeur Raoult
Nous disait en janvier que le virus ne passera pas les portes de l’Europe et ensuite il nous disait que le virus sera fini en Mai
On a vu !!!

Répondre
Pascal 19 août 2020 - 9 h 33 min

Bonjour et merci pour votre article. Vous décrivez bien là un énième exercice de propagande. Et ça marche , malheureusement.

Répondre
Lejeune 19 août 2020 - 9 h 30 min

Vos propos sèment le doute !
C’est vous qui devenait dangereux
Mr Bazin,
Vous lire devient anxiogène
Je vais me désabonner de votre secte

Répondre
Pino Favale 19 août 2020 - 10 h 18 min

Pauvre mouton et/ou grenouille !

Répondre
Drion 19 août 2020 - 10 h 38 min

Cher monsieur, il n’y a aucun doute ou vous n’avez rien compris. Les menteurs sont les gouvernements du monde qui veulent se débarsser de gens agés et des fragiles qui leur coutent trop cher. !!!

Répondre
nicoleau 19 août 2020 - 11 h 34 min

Ceux qui pensent que ce site est une secte doivent mieux se renseigner sur le nouvel ordre mondial qui arrivera si nous ne bougeons pas MAINTENANT !
Nous serons pucés par le vaccin et enfermés dans un état totalitariste.

Répondre
Lejeune 19 août 2020 - 9 h 27 min

Ce gourou qui nous disait en janvier que le virus ne passerait pas les portes de l’Europe et qui nous disait également qu’il aura disparu en Mai ;))

Répondre
duhau christian 19 août 2020 - 9 h 21 min

c’est une honte de ne pas soigné les malades du covid 19 juste prendre du doliprane au debut et attendre les effets avant d’aller voir le medecin,je trouve ça scandaleux quand on sait que la chloroquine a des résultats positif.

Répondre
Leboucher 19 août 2020 - 10 h 12 min

Je suis d’accord..Je l’ai subit…je trouve cela inadmissible de la part des médecins qui nous laissaient dans le désarroi et la peur seul sans aucun traitement..après une consultation téléphonique guère sérieuse…je ne comprends pas comme il n’y a pas de traitement de trouver ..on pouvait prendre celui de Raoult…avec ces dosages..
Le peuple est vraiment les cobayes de tous ces incapables

Répondre
Petitjean 19 août 2020 - 9 h 12 min

Je comprends très bien toutes ces explications mais on ne nous dit pas clairement pourquoi une telle attitude? Y a t il queque chose a cacher?

Répondre
Saffre Marie france 19 août 2020 - 9 h 10 min

de tout coeur avec vous Mr Bazin on nous prend pour des idiots c’est triste

Répondre
sistiana 19 août 2020 - 9 h 05 min

Bonjour,
Perso j’ai pris de la nivaquine pendant une quinzaine d’années suite à des allergies au soleil suspectes d’être un lupus (ce qui n’a pas été avéré).
1. J’ai toujours parfaitement supporté ce médicament
2. Son efficacité a fait que je l’ai pris pendant aussi longtemps et 30 ans après je suis toujours vivante et en bonne santé. So what ?

Répondre
Madeleine Chevassus 19 août 2020 - 8 h 58 min

Voici la France dans laquelle nous essayons de rester en santé! Merci Pr Raoul
Très bon article – Madeleine

Répondre
Jourdain 19 août 2020 - 8 h 56 min

A chaque fois, le Ministre Olivier Véran les brandissait comme un trophée, pour justifier sa décision absurde d’interdire aux médecins de ville de prescrire ce médicament.
Non, c’est une décision criminelle. C’est le seul mot adéquat M Bazin !

Répondre
eric vancraynest 19 août 2020 - 8 h 56 min

Attention à lui, qu’il ne se suicide pas d’une balle derrière la tête !

Répondre
Carbonnel 19 août 2020 - 8 h 45 min

Quand on est persuadé qu’aujourd’hui seul le traitement du professeur Raoult est efficace, comment fait-on pour pouvoir en bénéficier ?
Merci.

Répondre
Challier 19 août 2020 - 19 h 37 min

Aller en Afrique dans un pays où la vente est libre.

Répondre
Philomila Akepsimas 19 août 2020 - 8 h 26 min

Bonjour Xavier,
Merci pour cet article très important et intéressant…..en plus il a l’avantage de résumer tous les détails de la « saga » Hydroxychloroquine.
Je connaissais tout cela,mais cet article je le trouve très limpide!!!!!
Je l’ai partagé largement
Encore Merci
Amicalement Philomila

Répondre
Audisio 19 août 2020 - 8 h 18 min

Bonjour,
Votre article sur la hydroxychloroquine est très intéressant et détaillé. Il met en valeur la « soumission » inacceptable de nos gouvernants aux intérêts privés des laboratoires pharmaceutiques qui n’apprécient guère la concurrence d’un medicament utile pour l’humanité et surtout susceptible de la soigner de cette terrible pandémie. La chloroquine est donc devenue un médicament mortel et dangereux à interdire à tout prix!… Et M. Veran a appliqué les ordres!…
C’est une véritable honte nationale, cette prohibition sans fondement! J’espère que ce gouvernement de pitres devra rendre un jour des comptes face à la nation!…
Un lecteur attentionné.

Répondre
daniel laurens 19 août 2020 - 8 h 17 min

la medecine travail avec l’etat il font ce que l’on leur dit de dire pour nuire a la santé des gens les personnes agées doive mourir pour avantager la caisse de retraite

Répondre
daniel laurens 19 août 2020 - 8 h 25 min

il faut pas que la medecine l’emporte pas sur le coronavirus car les personnes agés doive disparaitre pour regonfler les caisses de retraite payer par les personnes agés

Répondre
Heullant 19 août 2020 - 8 h 06 min

Pour des raisons d’interêt, le gouvernement et tous ceux qui ont fait de fausses études, sont peut être passibles d’être  poursuivis Pour «  non assistance de personnes en danger » et bien d’autres motifs

Répondre
VANNI CHALLIER 19 août 2020 - 19 h 41 min

Et même, mise en danger délibérée de la vie d’autrui.
Dans certains pays cela mérite la mort par tortures, car, il s’y ajoute le crime de trahison.

Répondre
MAX JANNON 19 août 2020 - 7 h 52 min

Merci Xavier pour avoir le courage de denoncer publiquement les mensonges et fausses accusations des entreprises pharmaceutiques.
Mais fait attention a ta personne : Ils ont tue’ Gallilee car il a dit que la terre etait ronde.
Ils ont egalement tue’ Coluche car il serait passe’ au premier tour lors des elections presidentielles.
Merci pour ton courage,nous t’aidons a te battre contre ces geants menteurs qui ne pensent qu’au profit.

Répondre
Danièle Nugues 19 août 2020 - 7 h 51 min

Merci pour cet article qui; je l’espère; aidera les gens à se réveiller !

Répondre
FRUGIER 19 août 2020 - 7 h 48 min

Bonjour,
Un grand merci pour ce document particulièrement édifiant sur la « responsabilité » de ceux qui ont pris de telles décisions.
Concernant l’affaire du porte avions Ch. de Gaulle dont les médias officiels ne parlent plus depuis longtemps, bien entendu, savez-vous comment l’équipage a été soigné? Le traitement du GRAND et COURAGEUX PROFESSEUR Raoult a-t-il été utilisé en catimini?
Cordialement.
JL FRUGIER

Répondre
Christophe CLEMENT 19 août 2020 - 7 h 24 min

Jusqu’où ira l’industrie pharmaceutique pour éliminer un médicament qui ne lui rapportera rien ?

Répondre
Trey Paule 19 août 2020 - 16 h 23 min

Le professeur Raoult es un chercheur de qualité et honnête, mais je suis d’accord, seuls les médecins honnêtes sont d’accord avec lui. Notre santé est une industrie ne l’oubliez pas.

Répondre
VANNI CHALLIER 19 août 2020 - 19 h 46 min

Jusqu’à stipendier des gouvernements, pour commettre le crime de trahison.
Lors des scandales financier de l’époque
Stavisky, Oustric, Hanau, on disait :
Au nom du Pèze et du Fric,
Priez pour Saint Oustric.

Répondre

Laissez un commentaire