Comment Gilead a caché la dangerosité de son médicament anti-covid

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Dans ma dernière lettre, j’ai commencé à vous raconter l’incroyable histoire du « match » entre le remdésivir et la chloroquine, entre le laboratoire Gilead et l’IHU du Pr Raoult, entre Big Pharma et la médecine de bon sens.

L’affaire est passionnante, sidérante mais aussi très grave.

Car Big Pharma et Gilead viennent de gagner la première manche.

Il y a quelques jours, ils ont obtenu l’autorisation de mise sur le marché de leur médicament hors de prix, le remdésivir.

Ce médicament a beau être toxique et globalement inefficace, c’est désormais le seul traitement autorisé contre le Covid-19 en France, en Suisse, dans l’Union européenne en général et aux Etats-Unis.

Cela veut dire que vous risquez désormais de recevoir des injections intra-veineuses de ce médicament, si vous avez le malheur d’être infecté et hospitalisé pour le Covid-19.

Pendant ce temps, en Inde, en Chine, en Corée du Sud, au Maroc, en Algérie, au Brésil et dans beaucoup d’autres pays, la plupart des médecins soignent leurs malades avec le protocole du Pr Raoult ou des traitements naturels, avec des résultats très satisfaisants.

Mais dans le monde médical, depuis janvier dernier, tout a été fait pour dénigrer l’hydroxychloroquine à 5 euros la boîte…

…et tout a été fait pour pousser le remdésivir, à 2 000 euros le traitement.

La semaine dernière, je vous ai raconté comment les dés ont été pipés en faveur du remdésivir de Gilead dès le départ.

En France, ce médicament a été recommandé par le Haut Conseil à la Santé publique dès le 5 mars dernier, alors qu’on n’avait pas le moindre début de preuve de son efficacité.

Trois semaines plus tard, nos autorités interdisaient aux médecins de ville de prescrire l’hydroxychloroquine, alors que c’était un médicament aux résultats prometteurs et aux effets indésirables parfaitement maîtrisés !

C’est totalement absurde et condamnable.

Car le remdésivir est un médicament inefficace… et très toxique :

INEFFICACE : même ceux qui sont payés par Gilead le reconnaissent !

C’est la Pr Karine Lacombe qui l’a avoué devant la commission parlementaire de l’Assemblée Nationale le 25 juin dernier : le remdésivir ne sauve pas de vies.

On peut être sûr qu’elle dit la vérité sur ce point, car Karine Lacombe a touché des sommes énormes de Gilead et d’autres laboratoires pharmaceutiques comme Abbvie.

Pour vous dire à quel point cette experte est biaisée en faveur du remdésivir depuis le début, voici ce qu’elle avait expliqué à la télévision le 24 mars dernier :

« On a mis en place beaucoup plus rapidement que prévu les essais qu’il fallait et on montrera très rapidement que la chloroquine ne marche pas et que d’autres marchent »[1]. »

Contre toute évidence à l’époque, elle était certaine que la chloroquine ne « marcherait pas »… et elle était tout aussi certaine d’autres médicaments seraient efficaces… le remdésivir et le Kaletra, des médicaments produits par Gilead et Abbvie, qui sont des laboratoires dont elle a touché de l’argent !

Mais… patatras, ces deux médicaments se sont révélés inefficaces.

Devant la commission parlementaire, Karine Lacombe a été obligée de le reconnaître :

« Malheureusement, nous n’avons pas encore de traitement ayant fait ses preuves chez les patients montrant des signes de gravité, c’est-à-dire nécessitant une hospitalisation »[2].

Elle a précisé que le remdésivir pourrait réduire la durée d’hospitalisation, mais en reconnaissant que ce n’est pas une grande avancée :

« En tant que clinicienne, garder le patient à l’hôpital cinq jours de plus ne me gêne pas, s’il guérit.

Ce qui m’importe, c’est de savoir si la molécule a un effet sur la mortalité. Or à ce jour les données publiées ne montrent pas d’effet du remdésivir sur la mortalité. »

Et en effet, en plus de Discovery, deux grandes études ont conclu à son inefficacité : une étude chinoise publiée dans The Lancet[3]. fin avril, et une étude américaine publiée dans le NJEM[4].fin mai.

Pour les médecins qui ont gardé un peu de bon sens, c’était parfaitement prévisible.

Car le remdésivir est un anti-viral, et les anti-viraux ne fonctionnent que lorsqu’ils sont donnés très tôt, dès le début de l’infection.

« Nous le savons depuis la grippe : le Tamiflu, mis au point par Gilead, n’est efficace que pendant les deux premiers jours », avait rappelé le Pr Raoult devant la même commission d’enquête[5].

Peut-être que le remdésivir pourrait être efficace si on le donnait aux patients au tout début de l’infection.

Mais c’est impossible en pratique, car il doit être injecté en intra-veineuse, donc à l’hôpital.

Et surtout, il serait fou de le donner à des patients très tôt, donc à des patients « peu malades », car c’est un médicament extrêmement toxique :

TOXIQUE : c’est évident mais ils ont tout fait pour le cacher !

Depuis les premiers essais cliniques du remdésivir sur Ebola, on sait que ce médicament est toxique pour les reins.

Tout récemment, une étude française en a donné une illustration spectaculaire.

Cette étude a décrit ce qui est arrivé à des patients gravement malades et traités par remdésivir à l’hôpital Bichat à Paris[6].

Sur 5 patients qui ont reçu ce médicament :

  • 2 patients ont eu une insuffisance rénale grave, à tel point qu’ils ont dû recevoir une transplantation rénale ;
  • 2 autres patients ont dû arrêter le traitement car l’état de leur foie était en train de se dégrader rapidement.

Donc 80 % des patients ont dû arrêter le remdésivir pour cause d’effet indésirable grave… et la moitié d’entre eux ont dû recevoir un nouveau rein !

Et c’est ce traitement que l’Union européenne, les États-Unis et la France viennent d’autoriser contre le Covid-19 !!!

En Inde, un responsable du Ministère de la Santé s’est aussi inquiété récemment des dégâts du remdésivir :

« Nous avons reçu de multiples rapports d’hôpitaux publics et privés de patients traités par remdésivir et ayant souffert d’élévation de marqueurs sanguins qui peuvent conduire à une insuffisance rénale »[7].

Mais Gilead a réussi à masquer les effets secondaires dans son étude « phare » parue dans le NJEM – l’étude qui a conduit les autorités de santé à autoriser le remdésivir.

Maquiller les effets indésirables est un grand classique de Big Pharma – je vous avais raconté comment des « experts » achetés l’industrie pharmaceutique avaient maquillé les tentatives de suicide causées par le Prozac, en évitant soigneusement de les mentionner dans leur rapport, et en parlant à la place de « cas de surdose de médicament »[8].

Dans le cas du remdésivir de Gilead, c’est le détective Raoult qui a découvert le pot-aux-roses.

Dans une vidéo publiée le 6 juin dernier, il explique comment l’étude « phare » sur le remdésivir a pu conclure à son absence d’effets indésirables sérieux[9] :

« Dans les effets secondaires, les auteurs de l’étude font un truc que j’ai jamais vu, ils mélangent l’insuffisance rénale avec la constipation et la nausée.

Quand vous comparez le groupe placebo avec le groupe qui a eu du remdésivir, il n’y a pas de différence significative quand vous additionnez tous ces effets secondaires.

Mais il y a une différence significative quand vous ne prenez que l’insuffisance rénale – plus nombreuses dans le groupe remdésivir évidemment. »

C’est sidérant non ?

Grâce à un tour de passe-passe statistique, les auteurs de l’étude peuvent conclure qu’il n’y pas de différence significative entre le nombre d’effets indésirables du groupe placebo et celui qui a reçu le remdésivir…

…alors que quand on creuse les chiffres, on voit que le médicament a causé davantage d’insuffisances rénales, ce qui est très grave !

C’est la preuve, une fois de plus, que des experts biaisés ou de mauvaise foi peuvent faire dire ce qu’on veut aux chiffres.

Et c’est exactement ce qui s’est passé « pour » le remdésivir et « contre » la chloroquine.

Pourquoi, comment ? Quel était leur intérêt ?

Ces experts ont-ils été « achetés » par Big Pharma ?

Existe-t-il encore des experts impartiaux ? A qui peut-on encore faire confiance ?

Je répondrai à ces questions dans ma prochaine lettre !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

62 commentaires

Framery 1 septembre 2020 - 15 h 58 min

Ce qu’il faut espérer c’est qu’il y ait un mise en examen pour mise en danger de la vie d’autrui et que la justice mette en évidence les sommes qu’ont touché les mis en cause….Mais c’est l’éternel bataille du pot de terre contre le pot de fer… Et le vaccin..N’en parlons pas !

Répondre
Jean Poswick 23 août 2020 - 22 h 29 min

Ca donne raison à Ghislaine Lanctôt « Il ne faut s’adresser à la médecine officielle qu’en dernier recours, car c’est la pire ».

Répondre
Louise 12 août 2020 - 17 h 16 min

La Bible dit qu’un tiers de la population mondiale va mourir quand les chrétiens seront partis. Il n’est pas trop tard pour aller en salle d’embarquement avant qu’il ne soit trop tard!

Répondre
JACQUES 12 août 2020 - 8 h 13 min

Mais quand va-t-on mettre toutes ses personnes corrompus en examen …..Et a l’occasion toutes ses sociétés qui versent les pots devins.

Répondre
Patrice Meroz 4 août 2020 - 4 h 39 min

Et l’on se moquait des médecins de Molière.
Il serait peut-être temps de nettoyer les écuries d’augias! Les principes les plus élémentaires de la démocratie sont bafoués ! Sommes-nous devenus une république bananière !?

Répondre
Bernard Popot 3 août 2020 - 20 h 33 min

L’information c’est bien, l’action c’est mieux.
Ce n’est pas la première fois que je lis de telles monstruosités !!?
Que fait on?, une pétition ? Que pouvons nous faire ?
Quelle serait la meilleure action pour influer sur notre système de santé, sensé nous protéger mais qui nous empoisonne tout en nous « trayant  » au passage (2000€ le traitement)
Merci pour l’information mais j’attends de vous maintenant de nous proposer quelque chose. Si vous ne le faites pas je vais finir par croire que que vous avez peur ou que vous participez au système que vous dénoncez.
Cordialement

Répondre
Kilinc Marianne 16 août 2020 - 14 h 35 min

Pourquoi ne voyons-nous que des médecins et des scientifiques pro-port du masque sur tous les plateaux télés, pourquoi les juristes de ce pays ne s’unissent ils pas avec les médecins et scientifiques sans conflit d’intérêts pour dénoncer les multiples atteintes à nos droits ? Que pouvons-nous faire, simples citoyens, si ceux qui sont censés nous défendre et nous protéger restent muets ? Aucun organisme, aucune structure en France capable de se dresser devant ce gouvernement qui nous dénie même le droit de respirer ?

Répondre
Bianchi 1 août 2020 - 8 h 00 min

Tout ça est révoltant ! C’est la vie de nos semblable
Heureusement grâce à vous il y a une rumeur
Une levée de bouclier ,continuez à nous informer
C’est essentiel !
Les gens vont se détourner du monde bigpharma
Pour aller vers du naturel
Soigner pour guérir et non entretenir pour s’assurer de traiter à long terme ….spéculant sur ce que peut rapporter une maladie ?
Merci ne lâchez rien nous sommes avec vous
Bon courage !😊

Répondre
Edy F. 31 juillet 2020 - 16 h 56 min

Big Pharma est en guerre contre les peuples. Ils ont les moyens d’acheter qui ils veulent, entre autres l’OMS à qui nous devons cette énorme arnaque du covid19, une soi-disant pandémie pour un soi-disant virus qui n’existe pas. Tout est manipulé, tout est faux. Raoult et son hydroxychloroquine ont été l’épine dans leur pied, le caillou dans la chaussure. Ils censurent YouTube, Facebook, tweeter, tout ce qui peut leur nuire. Ils ont les gouvernements et les médias dans leurs poches. Ils veulent notre peau et nous rendre malades par tous les moyens, nous tuer au besoin. Seul l’argent compte. Big Pharma et l’OMS, dont bill Gates est propriétaire, sont des criminels coupables de crimes contre l’humanité, des ordures en col blanc. Ils sont à éliminer de la surface de la terre si nous voulons un monde propre. Sinon, c’est la dictature assurée.

Répondre
Vince 30 juillet 2020 - 22 h 12 min

Wouaw, dans les commentaires ça me sidère qu’il y a encore à ce stade des personnes qui considèrent que le traitement de Raoult, avec des soit disant résultats spectaculaires (comme il le qualifiait), est efficace. Si c’était le cas, on l’utiliserait à ce stade mondialement … Ha non pardon c’est vrai c’est une énorme conspiration mondiale … on préfère laisser les gens mourir au lieu de les soigner avec le remède à résultats spectaculaires …

Répondre
joel qUILLE 30 juillet 2020 - 15 h 49 min

Il faut faire une pétition pour demander aux parlementaires d’interdire cette pratique: ministres, députés, sénateurs etc voire aussi le peuple en faisant une campagne d’information nationale.

Répondre
Dr J Petitjean 30 juillet 2020 - 15 h 32 min

Il y a un erreur sur les 5 malades traités a Paris par Remdesivir 2 ont du arrêter pour effets secondaires et deux autres ont été dialysés ( rein artificiel) et non pas greffés cette erreur entache votre communication qui par ailleurs est excellente et tout a fait pertinente

Répondre
stéphane petit 30 juillet 2020 - 11 h 30 min

qui a , payé giléad ? et combien iiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Répondre
stéphane petit 30 juillet 2020 - 11 h 13 min

pr raoult est bien seul il a raison sur toute la ligne !! mais big pharma sont des escrocssssssssssss

Répondre
ziegler 30 juillet 2020 - 8 h 56 min

Merci pour cette recherche de vérité que l’on nous cache

Répondre
joulia 29 juillet 2020 - 23 h 59 min

bonjour
si ces informations sont officielles pourquoi personne n’a porte plainte comme dans le cas des cigarettes cause de cancer

Répondre
Denny 29 juillet 2020 - 22 h 21 min

Oui…en effet ! Ils « jouent » avec notre santé c’est indéniable ! C’est une honte sans pareil ! Tout cela pour de l’argent ! Mais, je suis sereine…ma croyance en un Createur me permet de relativiser et de plus ces gens là auront leur punition et c’est tant mieux !
Un site très important….JW.ORG si vous voulez en savoir plus…

Répondre
Thierry Lhussier 29 juillet 2020 - 20 h 28 min

L’argent rend aveugle, bien tristement !

Répondre
Gisbert Bölling 29 juillet 2020 - 20 h 17 min

INSEE nous invite de « faire parler les chiffres du COVID avec discernement – ce que PERSONNE ne fait :
« Pour un patient atteint par exemple d’une infection pulmonaire, d’une affection respiratoire ou d’un diabète, la grippe peut précipiter le décès sans être comptabilisée comme la cause directe. Le décès serait alors survenu mais quelques semaines ou mois plus tard. » La surmortalité du printemps 2020 sera vraisemblablement compensée par une sous-mortalité en 2021 – comme c’était déjà le cas après la canicule de 2003 ON NOUS ROULE DANS LA FARINE !!!

Répondre
Lobel 29 juillet 2020 - 19 h 58 min

Bravo continuez à nous informer.

Répondre
Quetimporta 29 juillet 2020 - 19 h 23 min

Quand les gens vont se convaincre qu’il y a une véritable intention de tuer, de réduire la population ? Ces dégénérés milliardaires nous detestent, dans presque tous les médicaments il y a des molécules dangereuses, ni parler des vaccins ! Mais il faut se laisser tuer en silence parce qu’eux ont l’argent et le pouvoir. P’tain, il faut organiser la resistence, sans violence, nous opposer. Et mettre en prison les mafieux criminels!!! C’est maintenant ou jamais, le moment est crucial

Répondre
PIGOREAU MOGNO 29 juillet 2020 - 18 h 57 min

Cest une honte ,nous savons que tous les labos arrosent et + plus precisement ce gouvernement qui a géré le covid 19 comme une girouettes et pour cause…tout à retardement ,cela à ni queue ni tete pas de masques ..pas de quoi manger farine allemande ,friuts espagnols’vaches pourries ameri que … etc PAUVRE FRANCE

Répondre
SERANDON-LASSALLE 29 juillet 2020 - 17 h 50 min

On se moque de nous ; peu importe la santé pourvu que l’on se fasse du fric. telle est la devise d BIG PHARMA, Honte à ceux et celles qui collaborent à ce système, je doute qu’ils se laissent prescrire ces poisons.
VIGILANCE! VIGILANCE!

Répondre
Justice 29 juillet 2020 - 17 h 24 min

Bonjour
Ces informations seront un jour confirmés mais trop tard pour certains malheuresement
Aussi nous assisterons à un nouveau scandale grave plus important que le sang contaminé et le mediator à l échelle mondiale. Il y aura crime contre l humanité. La France dans le cadre de la loi doit appliquer les principes de précautions santé en raison des doutes importantes sur ces médicaments. C est simple et clair
Merci

Répondre
Gorky 29 juillet 2020 - 17 h 21 min

Tous ces gens sont des criminels qui devraient
être traduits devant la cour de justice de La Haye.

Répondre
Danielle LE CANN 29 juillet 2020 - 16 h 34 min

Serait-ce une guerre bactériologique?
honte à tous ces « pontes » de la médecine!!!!!!

Répondre
Jeanne 29 juillet 2020 - 16 h 30 min

Que peut-on faire…? RIEN comme toujours. En parler et informer c’est très bien, mais nous que va-t-il nous arriver? Si demain (ou aujourd’hui) le virus nous atteint que devenons-nous ? Quelle opposition au traitement ? Nous sommes tous en danger ……..et à qui demander de l’aide…..? à nos élus ? Connaissent-ils
le prix de notre vie, celui d’une vie qui s’éteint…..? Je suis aneantie devant autant de désinvolture de la part des élus qui devraient nous protéger.
Le mot HONTE pour eux me convient.

Répondre
Ferrand 29 juillet 2020 - 16 h 13 min

Bravo
J’espère que le Dtr Raoul ne va pas se laisser faire
Plus c’est cher plus cela rapporte à l’état c’est honteux tant qu’on peut soigner autrement
Il faut trouver le médecin qui prescrit la cholroquine

Répondre
Lopez Evelyne 29 juillet 2020 - 16 h 01 min

C’est complètement révoltant et indigne de notre société qui met en avant les valeurs humaines jusque dans les publicités !
Nous aspirons tous à la vérité. Nos médecins travaillant sur le terrain y voient clair faisons leur confiance. La majorité parlera et dira la vérité aux patients
L’être humain peut être magnifique s’il vise la solidarité s’il vise le haut !
Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasses !

Répondre
Perez 29 juillet 2020 - 14 h 40 min

C est honteux de jouer avec la santé des hommes bravo pour nous transmettre toute s ces informations cordialement

Répondre
pascal27 29 juillet 2020 - 13 h 22 min

Bonjour
c’est ce que l’on appelle le « nouvel ordre mondial » crée et géré par le puissants de ce monde depuis longtemps et relayé en France par sarko puis Hollande et le p’tit dernier ! Nous en bas on n’a pas le droit de comprendre et d’évoluer, nous devons consommer et payer !
Regardez notre dépendance alimentaire qui navigue entre 15 et 50% après avoir été exportateur nous devenons importateur tributaire d’autres pays pour nous nourrir grâce à une main-d’œuvre moins chère exploitée dans les pays non démocrates ! Comment ferons-nous en cas de pénurie et de confinement aux frontières ???
Honte à tous ceux qui participent à ce futur génocide !
Désolé d’être « aigre » mais il y a de quoi !!

Répondre
AUTELET 29 juillet 2020 - 13 h 20 min

Mais la première chose à faire et surtout en Belgique,c’est de savoior quels ministres ont des mandats dans ces sociétés pharmaceutiques,car croyez moi IL Y EN A avec des mandats d’administrateurs!!!Je pense que vous devriez essayer de savoir et que le devoir des journalistes est d’informer AUSSI à ce sujet et pas toujours dans l’intérêt des gouvernants.ils s’enrichissent sur le covide avec des traitements inadaptés.Il serait temps que le peuple se réveille face à ces pantins qui nous plument et nous tuent

Répondre
Philippe Lévi 29 juillet 2020 - 12 h 34 min

je ne comprends pas vraiment …
vous avez plus de 90% de chances de vous soigner sans médicament !
hydroxychloroquinine n’est pas un remède naturel ! c’est aussi BIG PHARMA !!!! et en plus son efficacité n’est absolument pas prouvé !
la santé naturelle ne passe pas par Sanofi et hydroxychloroquinine !

Répondre
Palmisano 29 juillet 2020 - 12 h 27 min

Incroyable comment les gens sont-ils encore si dupe devant The Big Pharma qui est le supermarché de la mort….😠
Mais ont-ils le droit dans le cas d’une hospitalisation de nous faire ingurgiter ce traitement sans no notre consentement ?
Nous devons partager encore et toujours ces lettre d’information…. il faut absolument que les gens prennent conscience…. 😞

Répondre
Philippe Lévi 29 juillet 2020 - 12 h 24 min

« Pendant ce temps, en Inde, en Chine, en Corée du Sud, au Maroc, en Algérie, au Brésil et dans beaucoup d’autres pays, la plupart des médecins soignent leurs malades avec le protocole du Pr Raoult  »

je connais assez bien la situation au Brésil … si « la plupart » des médecins soignent avec Hydroxychloroquinine … vu les résultats cela n’a rien de bien concluant !!!
Aux USA où ils ont soigné avec la même molécule, ils ont été obligés d’arrêter vu le manque d’évidence de résultats …

Répondre
JC 29 juillet 2020 - 20 h 03 min

Pourquoi regarder si loin ? Marseille publie bien des résultats ?

Répondre
antoine beltrandi 29 juillet 2020 - 11 h 22 min

tout cela est très grave, il faut condamner ces malfrats, et le gouvernement en premier.
C’est à se demander si ce virus n’a pas été fabriqué pour justement sortir des vaccins sans aucune efficacité prouvée et vendu à prix d’or.
D’ailleurs Sanofi s’est engagé à vendre soixante millions de vaccins à la Belgique sans avoir d’abord prouvé leur production et leur efficacité
Ensuite on voit bien la manipulation du gouvernement qui interdit la chloroquine médicament qui existe depuis des décédés sans preuve de quelconque effets indésirable. Il apparaît là une preuve de manipulation évidente. On est devenus fous.

Répondre
Guislain LAURENT 29 juillet 2020 - 11 h 21 min

Bien dommage que d’avantage de français ne réagissent pas face à un tel scandale. Faudra-t-il faire comme Mr BEAUFETON : créer une association ( contribuables associés ) pour dénoncer la gabegie du pouvoir et de l’exécutif pour mettre fin aux pouvoirs des administrations qui nous rongent depuis tant d’années! Des pétitions…. des pétitions

Répondre
Ruelle 29 juillet 2020 - 10 h 50 min

Bonjour,
Je suis scandalisé par ces pratiques qui mettent l’intérêt financier et le profit au dessus de la santé des patients.
ces pratiques ne peuvent-elles pas être sanctionnées comme elles le mériteraient ?
D’autre part, avons-nous un moyen de nous protéger contre l’utilisation, contre notre gré, de tels traitements ?
Comme l’autorisation de prélever nos organes en cas de décès, peut-on faire une déclaration de refus de se voir administrer un ou plusieurs produits bien précis.
Je pense aussi aux témoins de Jéhovah qui refusent toute transfusion sanguine.
Merci pour votre action et pour l’information que vous nous dispensez.

Répondre
Candice 29 juillet 2020 - 10 h 35 min

Merci pour ces informations, c’est sidérant. C’est l’affreuse réalité de l’industrie pharmaceutique. Comment les politiques peuvent-ils cautionner ça.
C’est pitoyable . Quelle avidité au prix de la santé des gens. C’est déconcertant. C’est du crime organisé.

Répondre
josette Hannonî 29 juillet 2020 - 10 h 27 min

ils ont le droit de vendre du poison , le pouvoir de l’argent. tous des corrompus des vendus.ils me dégoûtent.

Répondre
Philippe Lévi 29 juillet 2020 - 12 h 34 min

Sanofi et son hydroxychloroquinine aussi !

Répondre
stéphane petit 30 juillet 2020 - 11 h 27 min

idiot

Répondre
Madelaine 29 juillet 2020 - 9 h 28 min

Si je comprends bien le message, la liberté de prescrire n’existe plus pour les médecins en France! donc plus d’homéopathie, plus de gymnastique corrective, plus de traitement naturel sous la supervision d’un médecin qui s’est formé spécifiquement! c’est un véritable drame pour les patients et pour la profession. Merci pour vos messages toujours très édifiants, courage et persévérance.

Répondre
Po ledom 29 juillet 2020 - 9 h 20 min

Il serait temps que vous tous medecins scientifiques se réunissent avec les patients et fassiez comme les médecins américains Allemands espagnols (Twitter) et qune marée humaine envahisse partout les centres hospitaliers presse convoquée et cameramens privés pour inonder la toile des magouilles montées du haut de l’état. Rien ne peut plus changer si les français ne bougent pas.

Répondre
CHRISTIANE greffiel GREFFIEL 29 juillet 2020 - 9 h 15 min

Scandaleux, il faut tenir bon et faire signer des pétitions a grande échelle….. il y en a mare de tous ces labos ,qui ne pense qu’au fric…..et la santé des gens?????mare de servir de cobaye

Répondre
Philippe Lévi 29 juillet 2020 - 12 h 28 min

faites comme on vous le dit ici … choisissez le chemin de la santé avec les produits naturels !

ne soyez plus dépendant chronique des médecins et de leurs médicaments !

c’est trop facile de ne pas se prendre en charge et ensuite de réclamer !

Répondre
Dionisi 29 juillet 2020 - 9 h 10 min

Bonjour.. Je suis inquiète pour l’avenir.. Aller à l’hôpital pour mourir empoisonnée. Par ce remdezivir. De malheur… Tous pourris… Chi ci si po fa… NuNDa…. Bonne chance à tous.. Sortez masques 🎭….. Amicizia Gabriele… Miss chloroquine… En vie…

Répondre
Michelle LOPEZ 29 juillet 2020 - 9 h 02 min

Il n’existe pas de pétition contre cela ?????

Répondre
Maflor 29 juillet 2020 - 8 h 47 min

Bonjour, Dans votre lettre reçue ce 29 juillet, vous citez des faits comme s’ils étaient du jour. Or, vos données datent du 29 mai. Comment la situation a-t-elle évolué depuis? Y a-t-il des groupes de médecins, des associations ou autres personnes qui ont pu approfondir le sujet et nous montrer des pistes pour lutter contre une pareille perversité, soit médicales, soit politiques, soit économiques ou juridiques.
Une fois que nous dénonçons les faits et que nous avons traversé la désolation, il s’agit de se dresser avec des forces qui surprendront l’adversaire!

Répondre
Nicolas Widmer 29 juillet 2020 - 8 h 38 min

Bonjour, Ceci est tellement énorme qu’une large pétition contre cette corruption évidente est réellement nécessaire. Transparancy International et Anticor devraient être sensibilisés à cette situation afin de porter plainte contre ces décideurs !
Ne serait-il pas utile de mobiliser tous les médecins qui ont soigné avec le protocole Raoult ?
Mais en toute situation de ce style il faut agir contre ! C’est une question de santé publique !
Cordialement,
Nicolas WIDMER

Répondre
Philippe Lévi 29 juillet 2020 - 12 h 29 min

faites donc !

Répondre
Gérard BRAY 29 juillet 2020 - 8 h 28 min

Je suis contre BIG PHARMA.

Répondre
Hellen 29 juillet 2020 - 8 h 20 min

Bonjour, Je n’ai pas eu corona… machin… par contre, j’ai 74 ans, je suis en bonne santé… mais j’ai toujours été fragile du foie… ce qui fait que je m’inquiète, car si, par malheur, j’ai bien dis par malheur, cela m’arrivait de l’avoir… je refuserai ce traitement qui ne veut au final que la mort des Français… et ça, ceux qui ne l’ont pas encore compris, sont à plaindre… et si je veux l’autre traitement du Professeur Raoult… comment faire pour passer outre, ou autrement dit : « comment contacter le Professeur Raoult et avoir son traitement?????? Merci d’avance de votre réponse… petite anecdote… « j’ai fais partie d’une génération qui a eu des vaccins obligatoires pour aller à l’école… à chaque vaccination, ma fièvre montait presque à 42 degrés et le médecin avait fini, par me signer les ordonnances comme si j’avais été vaccinée, alors qu’il refusait de me vacciner au vu des effets secondaires… à l’époque les médecins signaient les ordonnances, car il n’y avait pas de « carnet de santé » qui ont été inventés plus tard… j’en ai eu pour mes enfants… ou alors, il faudra à l’heure actuelle que je fasse tous les médecins de ma région pour savoir lequel me signerait des ordonnances sans me vacciner, en mettant la vignette collée sur l’ordonnance et le vaccin dans les toilettes???!!! merci de votre réponse…!!!

Répondre
LEFEBVRE 29 juillet 2020 - 14 h 38 min

Votre médecin n’a aucune raison de faire des « faux » en écriture, il lui suffit de faire un certificat de contre-indication, s’il estime que votre état de santé le justifie.

Répondre
Sabadie Marie-Odile 29 juillet 2020 - 8 h 06 min

Si on tombe malade, peut-on exiger d’être traitée à l’hydroxychloroquine ?

Répondre
LEFEBVRE 29 juillet 2020 - 14 h 45 min

NON, vous ne pouvez pas imposer à un médecin de vous prescrire de l’hydroxychloroquine ni aucun autre médicament, il est totalement libre de ses prescriptions et s’il prescrit un médicament hors AMM, il engage sa responsabilité professionnelle de la même façon que votre garagiste s’il répare votre voiture sans respecter les règles de l’art.

Répondre
nicole CHADID 29 juillet 2020 - 7 h 13 min

C’est quand même incroyable que la santé des gens soit liée à des gros problèmes d’argent. Peut-on refuser d’être traité avec ce médicament ou bien nous l’impose-t-on ?

Répondre
LEFEBVRE 29 juillet 2020 - 14 h 48 min

On peut parfaitement refuser. En tout état de cause, il n’a que peu d’efficacité reconnue et a peu de chance de vous être proposé en dehors d’essais cliniques.

Répondre
MONIQUE BOROPERT 29 juillet 2020 - 6 h 53 min

Ça fait peur… merci de votre courage.

Répondre
Jault Burford 29 juillet 2020 - 6 h 41 min

Bonjour
Très surprise en vous lisant de voir que les personnes atteintes du covid en insuffisance rénale ont été greffés !!! Dans la vie courante les insuffisants rénaux attendent des mois avant de pouvoir obtenir un rein!???????? Vous perdez vraiment en crédibilité…….
Cordialement

Répondre
castor vinuesa 29 juillet 2020 - 6 h 34 min

il me semble que votre medecin peux vous prescrire ce q il veux…et malheureusement la ou sont prescrits ces medicaments les resultats ne sont pas helas tres efficaces……helas….

Répondre

Laissez un commentaire