Boire la « bonne » eau : un vrai casse-tête

Saviez-vous que votre corps était composé à 99,1 % d’eau ?

Eh oui : 99,1% des molécules du corps humain sont des molécules d’eau.

Et le reste ? Ce sont des « ions », essentiellement.

Les ions sont les sels minéraux comme le potassium, le magnésium ou le sodium : ils représentent 0,5 % de nos molécules.

Ce qui conduit le chimiste Marc Henry à dire drôlement :

« Un être humain, c’est un tube traversé par de l’eau et des ions. Les organes, le reste, ce sont les ‘décorations de Noël’, mais le sapin, c’est l’eau et les ions ».

Si vous n’avez pas l’habitude d’entendre ceci, c’est normal.

Habituellement, on vous dit que l’eau représente 60 à 70 % du poids du corps.

C’est vrai, mais la proportion de molécules d’eau (99,1 %) est le chiffre le plus important pour votre santé.

De fait l’eau est partout :

  • Les deux tiers de notre eau sont logés à l’intérieur même de nos cellules (liquide intracellulaire) ;
  • Un peu moins d’un quart de notre eau entoure nos cellules (liquide interstitiel) ;
  • Et le reste est contenu dans le sang qui circule dans notre corps (5 litres d’eau pour un homme de 70kg)

Vous comprenez pourquoi 2 ou 3 jours sans boire suffisent à dépérir !

Une évidence : l’eau doit être votre boisson « reine »

Nous perdons « naturellement » entre 1,5 et 3 litres d’eau chaque jour.

Il est donc vital de compenser cette perte par des aliments et des liquides contenant de l’eau.

Je reviendrai à la fin de cette lettre sur les aliments à privilégier – et vous verrez qu’il est au moins aussi important de « manger » de l’eau que d’en boire.

Mais s’agissant des « liquides » à avaler, je tiens à rappeler cette évidence : l’eau doit être votre principale boisson quotidienne !

Vraiment, oubliez les boissons sucrées comme les jus de fruits et les sodas, sauf « jour de fête ».

Une étude toute récente publiée dans le journal Alzheimer & Dementia l’a encore confirmé : en plus de leurs dégâts sur votre poids ou sucre sanguin, les boissons sucrées sont associées à une perte de volume cérébral, une perte de mémoire et probablement Alzheimer au bout du chemin. [1]

Alors bien sûr, si vous adorez vous presser une orange le matin, ce n’est pas moi qui vais vous dire d’arrêter ce petit plaisir.

Une seule orange représente moins d’un demi-verre (environ 100 millilitres), donc cela ne risque pas de vous faire beaucoup de mal, à moins d’être diabétique.

Mais vous devez quand même savoir que ce demi-verre contient l’équivalent de 2 sucres… comme un coca-cola ! (mangez des fruits entiers plutôt que des jus, car les fibres du fruit permettent de ralentir le passage du sucre dans le sang).

Votre principal « liquide » doit donc être de l’eau, à température ambiante ou bien sous forme de tisane, infusion ou thé.

Là où cela se complique un peu, c’est lorsque vous devez choisir quelle eau boire.

Une certitude : l’eau du robinet, c’est NON

Certes, l’eau du robinet ne risque pas de vous « empoisonner », en tout cas pas à court terme.

Car dans les pays occidentaux, les stations d’épuration font un excellent travail pour éliminer toutes les bactéries dangereuses de l’eau courante.

Le seul problème, c’est que pour tuer les « mauvaises » bactéries, les stations d’épuration utilisent généralement du chlore.

Le chlore tue les bactéries dans les stations d’épuration… mais il tue aussi les bonnes bactéries de votre propre organisme !

Si vous en avalez, le chlore risque donc de perturber votre flore intestinale remplie de bactéries indispensables à la santé… avec des conséquences douloureuses à long terme (je vous renvoie à ma lettre sur l’intestin si vous n’en êtes pas convaincu).

Et puis le chlore est connu pour augmenter le « stress oxydatif » de vos cellules… ce qui augmente votre risque de cancer [2] – et de fait, les nageurs de piscines chlorées ont davantage de cancers de la vessie. [3]

Une autre petite « surprise » des stations d’épuration est qu’elles peuvent utiliser du sulfate d’alumine pour assainir l’eau… ce qui fait que de l’aluminium en petite quantité peut se retrouver dans votre eau du robinet.

Je rappelle que l’aluminium est un « neurotoxique », ce qui veut dire qu’il peut endommager votre cerveau.

Ce n’est pas un simple risque « théorique » : en 2000, l’étude PAQUID menée par l’INSERM en Gironde et Dordogne avait même révélé que des taux élevés d’aluminium dans l’eau du robinet pouvaient multiplier par deux le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Et ce n’est pas tout.

L’autre grand problème des stations d’épuration, c’est ce qu’elles ne font pas.

La plupart des stations ne filtrent pas les pesticides et résidus médicamenteux, que vous retrouvez donc dans votre eau du robinet.

Et c’est comme ça que vous vous retrouvez à avaler quotidiennement des doses infinitésimales de pilule contraceptive, de doliprane (paracétamol), d’anti-dépresseurs et d’antibiotiques.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais un rapport officiel de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), datant de 2011. [4]

Dans certaines communes françaises, le niveau d’un herbicide très dangereux, l’atrazine, dépasse même les seuils autorisés (regardez plutôt ce reportage inquiétant).

Mais même lorsque les seuils officiels sont respectés, personne ne peut vous garantir qu’un tel « cocktail » de produits chimiques soit inoffensif.

Et quand on voit que certains poissons d’eau douce se « féminisent » sous l’effet de tous ces polluants, je me dis qu’il vaut mieux éviter de boire cette eau-là !

Dernière chose à savoir sur l’eau du robinet : les tuyaux peuvent contenir des « phtalates » (un perturbateur endocrinien) ou pire encore, du plomb (un dangereux neurotoxique) si votre système de canalisation est ancien – pour en avoir le cœur net, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre syndic !

Alors faut-il vous précipiter sur l’eau en bouteille ?

Une conviction : l’eau en bouteille est clairement un « moindre mal »

Je sais bien que le plastique des bouteilles est mauvais notre planète, hélas. Et que boire de l’eau de source pèse lourd sur les petits budgets.

Je reconnais aussi que le plastique des bouteilles n’est pas 100 % idéal pour la santé.

Des substances comme l’antimoine, le formaldéhyde ou l’acétaldéhyde pourraient migrer dans l’eau lorsque la bouteille chauffe un peu – évitez donc de mettre vos bouteilles d’eau au soleil ou à côté d’un radiateur !

Mais soyons clairs : par rapport à de l’eau du robinet non filtrée, il n’y a pas photo.

Car depuis 1991, les bouteilles d’eau (en PET) ne contiennent plus les dangereux phtalates. Et à la différence des grosses bombonnes d’eau que vous trouvez dans certains bureaux (à éviter !), elles ne contiennent pas non plus de bisphénol A.

Surtout, les eaux de source et les eaux minérales ne contiennent pas (ou quasiment pas [5]) de toxiques dangereux comme les pesticides, les résidus de médicament ou des métaux dangereux comme le plomb ou l’aluminium !

Évitez simplement de boire tous les jours des eaux trop riches en fluor, comme Vichy St Yorre et Vichy Célestins.

En revanche, contrairement à une idée reçue, vous pouvez boire des eaux riches en bicarbonates de sodium, comme Badoit ou Quézac, sans risque pour votre cœur : elles ne risquent pas d’augmenter votre tension artérielle [6] (c’est le chlorure de sodium qui est mauvais, pas le bicarbonate).

Donc pour moi, pas de doute : l’eau minérale ou l’eau de source est à privilégier par rapport à l’eau du robinet.

Mais on peut faire encore mieux :

L’idéal ? Filtrer l’eau – mais pas n’importe comment !

Avoir chez soi un bon système de filtration de l’eau est idéal sur tous les plans : c’est économique, c’est bon pour l’environnement et c’est bon pour la santé.

Le seul problème, c’est qu’il est bien difficile de s’y retrouver dans tous les systèmes de filtration qui existent.

Le plus simple – mais le moins prudent – ce sont les carafes filtrantes, type Brita.

Elles ont le mérite d’enlever parfaitement le chlore de l’eau du robinet, ce qui est déjà une très bonne chose.

Mais pour les autres polluants toxiques, l’efficacité est loin d’être parfaite. [7]

En plus, ce type de filtre peut relâcher des substances douteuses au tout début (ne jamais boire les 2 premiers litres)… et en fin de vie : lorsqu’ils sont usés, les filtres peuvent relarguer les toxines filtrées dans votre eau (il faut donc bien les changer à temps !).

Si vous choisissez ce type de filtre, mieux vaut les installer directement sur votre robinet de cuisine, car les résultats de filtration semblent un peu meilleurs qu’en carafe.

Mais si vous le pouvez, l’idéal reste d’installer chez vous un filtre à « osmose inverse », qui assainit PARFAITEMENT votre eau.

Avec l’osmose inverse, vous êtes certain de n’avaler aucun résidu toxique dans votre eau !

Au départ, c’est vrai que cela représente un sérieux investissement financier. Mais au bout de quelques années, vous l’aurez largement rentabilisé par rapport à de l’eau en bouteille.

Et voilà, vous savez tout sur l’eau que vous devriez boire.

Tout ? En fait, non, pas tout à fait.

Je vous ai dit l’essentiel… mais pour vous, mes chers lecteurs passionnés de santé, j’aimerais aller encore plus loin sur la question de l’eau idéale.

Et je voudrais vous parler de deux sujets très délicats, qui ne font pas consensus scientifiquement.

Je vais vous les exposer sans parti pris, en espérant que les plus « sachants » d’entre vous apporteront leurs lumières en commentaire de cet article.

Commençons par la question des minéraux contenus dans l’eau, qui déchire les partisans des médecines naturelles.

Deux camps irréconciliables : eau minéralisée vs eau peu minéralisée

Certains naturopathes et scientifiques recommandent de boire uniquement de l’eau très faiblement minéralisée.

Ils ne prônent pas pour autant de l’eau totalement « pure » ou « distillée », mais ils déconseillent fortement des eaux contenant beaucoup de minéraux, comme Contrex par exemple.

Ils ne recommandent même pas l’eau d’Evian, pourtant peu minéralisée.

Seule l’eau du robinet filtrée ou des eaux comme Montcalm ou Mont Roucous trouvent grâce à leurs yeux.

L’eau, disent-ils, est faite pour « nettoyer », pas pour apporter des minéraux. Selon eux, les minéraux de l’eau seraient mal assimilés par l’organisme et finiraient par « l’encrasser » !

Là, il y a peut-être un élément de leur raisonnement qui m’échappe (dites-le moi en commentaire !), mais une chose est sûre : il n’est pas vrai scientifiquement que les minéraux de l’eau, comme le magnésium ou le calcium, soient particulièrement mal absorbés – de nombreuses études l’ont démontré. [8]

Dans l’autre camp, on recommande au contraire de boire des eaux riches en minéraux, pour combler des carences éventuelles.

Par exemple, si vous manquez de calcium, la Contrex peut vous en apporter une dose intéressante. Si vous aimez les eaux gazeuses, la Badoit est assez bien équilibrée en minéraux, tandis qu’une eau comme la Salvetat est intéressante pour sa richesse en silice.

Dans ce camp-là, on se méfie beaucoup des eaux trop faiblement minéralisées.

Mon ami le Dr Jean-Paul Curtay aime citer un cas extrême de leur danger : si vous courez un marathon, vous perdez énormément de sels minéraux via la transpiration… et si à ce moment-là vous buvez un litre d’eau pure (sans minéraux), vos cellules risquent de se gorger d’eau et vous allez vous mettre à gonfler… dans le cerveau, cela peut provoquer un œdème cérébral… qui peut vous tuer !

Voilà les deux camps qui s’affrontent… mais il n’est pas si difficile de les réconcilier.

Une chose est sûre : évitez l’eau pure après une activité physique intense, et privilégiez une eau minérale.

En dehors de ce cas particulier, mon avis est que vous pouvez parfaitement boire de l’eau très faiblement minéralisée au quotidien… du moment que vous faites le plein de vitamines et de minéraux par ailleurs !

J’en arrive au deuxième grand « dilemme » de l’eau idéale, encore plus sensible :

Le mystère de la vie : faut-il boire de l’eau « vivante » ?

Tout un courant de pensée défend l’idée que l’eau devrait idéalement être « redynamisée » pour exercer les meilleurs effets pour la santé.

L’eau en bouteille, de ce point de vue, serait de « l’eau morte », dépourvue d’énergie.

Ce serait même confirmé par certaines unités de mesure (comme le « Bovis ») qui permettraient d’évaluer l’énergie vibratoire des aliments et de l’eau… et qui confirmeraient l’intérêt de la « dynamisation » de l’eau.

Honnêtement, je m’avoue incompétent sur ce sujet.

Si j’avais l’esprit borné, je dirais que ce n’est pas sérieux car non reconnu par la communauté scientifique.

Mais voilà, je sais aussi que des tas de choses qui nous paraissaient mystérieuses et non scientifiques au départ ont fini par être démontrés de façon rigoureuse.

Les microbes, invisibles à l’œil nu, paraissaient invraisemblables aux médecins… jusqu’à la révolution pasteurienne. Même chose pour les ondes, les particules quantiques, et tant de découvertes qui ont révolutionné la science.

Du coup, je ne rejette absolument pas l’idée qu’il serait bon de « dynamiser » l’eau.

Pour tout vous dire, je suis même régulièrement tenté de me procurer une fontaine à eau filtrante et redynamisante – même si je ne peux pas être certain de ses bienfaits.

Une page Internet très bien faite recense les différents modèles existants sur le marché : http://www.lemieuxetre.ch/eau/eau_solutions_intro.htm#fontaines

Je vous invite à la lire tout en gardant votre esprit critique – l’auteur a peut-être raison mais il m’est impossible de vous le garantir !

Encore une fois, si vous-même avez des convictions (et des arguments) sur le sujet, n’hésitez pas à les partager avec tout le monde ici.

Une dernière conclusion : n’oubliez pas de manger l’eau !

Pour finir, je voudrais vous parler d’une eau qui met TOUT LE MONDE d’accord : c’est celle des fruits (entiers) et des légumes (entiers ou en jus) !

C’est une façon ultra-naturelle de s’hydrater et d’ingérer de l’eau « vivante », naturellement riche en vitamines et minéraux !

Des médecins de pointe comme le Dr Mercola estiment même que l’eau des fruits et légumes aurait des propriétés spécifiques (ce serait de « l’eau structurée »), bénéfiques pour la santé.

Voilà pourquoi vous devez tirer pleinement profit de cette forme d’eau plébiscitée par tous :

  • Toute l’année, mangez beaucoup de fruits et légumes – et surtout des légumes !
  • En hiver, buvez de la soupe très régulièrement ;
  • Et en été, n’hésitez pas à vous gorger de pastèque (peu sucrée) pour vous hydrater, ainsi que de salades de légumes remplis d’eau comme le concombre ;

…Et faites comme moi, préparez-vous un grand jus de légume bio le matin au réveil ! Un jus de concombre, fenouil, courgettes, carottes, betteraves, voilà de l’eau qui guérit !

Sources

284 commentaires

monique Viallet 27 juin 2017 - 8 h 33 min

Je suis ravie de cette lettre et des éclaircissement qu’elle apporte à chacun à propos de l’eau . En effet, l’eau de notre corps est celle que nous buvons. Si elle est de mauvaise qualité ou plus ou moins nocive, la maladie peut finir par nous toucher, dans le cas contraire, une eau saine va,à la fois,nous redonner la santé et nous maintenir en bonne santé. A propos des eaux minérales, une eau prise à sa source avant d’être mise en bouteille possède des minéraux encore végétalisés, donc bons pour la santé. Mais dès que l’eau est mise en bouteille, ses minéraux se désagrègent et constituent les fameux « résidus secs » dont la teneur doit éviter de dépasser les 120mg par litre. Ces résidus secs constituent des minéraux désagrégés, morts, qui n’apporteront plus rien de bon à l’organisme, sauf, des déchets qui vont venir saturer nos cellules agissant potentiellement sur leur vie. Or d’une cellule ( qui peine à rester en vie) à un organe, il n’y a … qu’un pas !
Cependant, il y a moyen de choisir son eau minérale également : Montroucous ne contient que 20mg de résidus secs par litre, ce qui la rend très fluide. Si elle est très fluide, bien entendu, elle va pouvoir circuler facilement et rapidement dans nos cellules et les nettoyer efficacement. Elle est vraiment recommandée pour les bébés, mais aussi pour toute la famille.Montcalm et volcania font également partie des meilleures eaux, comportant le moins de déchets possibles. Donc, il suffit de savoir si l’on veut à tout pris avaler des minéraux même complètement désagrégés ou si l’on veut régénérer notre corps avec une eau plus pure parce que moins « encombrée ». Il existe aussi La rosée de la reine qui a la particularité d’être dans un plastique plus sain.
Pour le reste, osmose inversée,eau dynamisée, structurée…sont des solutions très valables bien sûr, mais plus onéreuses au départ.
On pourrait aussi parler de l’eau calcaire qui peut être une calamité dans certains endroits, car lorsque nous mangeons des légumes qui ont cuit dans une eau très calcaire, nous avalons le calcaire qui a enveloppé les légumes grâce à la chaleur de la cuisson….! D’où la possible apparition de calculs…
Je n’ai rien à ajouter pour ce qui concerne les minéraux bien en vie, des jus de légumes nous en apportent beaucoup à condition aussi qu’ils soient frais.
De plus,commencer son repas par des crudités permet d’éviter la leucocytose digestive à l’organisme. En effet, si l’on commence le repas par des aliments cuits, les leucocytes se précipitent sur ces aliments parce qu’ils sont morts et qu’ils les reconnaissent comme des intrus à abattre. Tandis que lorsqu’on commence son repas par des crudités, le phénomène ne se produit pas, car les aliments sont encore vivants, et ce, même si l’on poursuit le repas avec des aliments cuits. Nous voyons qu’il y a des solutions… Ya qu’à…!
A votre santé ! Et bon appétit !

Répondre
ratie 27 juin 2017 - 8 h 26 min

Votre article est vraiment très interressant. Mais je reste cependant dubitative.Pendant des années j’ai bu de l’eau osmosée mais j’ai compris qu’elle enlevait tous les minéraux,bons et mauvais.Maintenant je bois de l’eau filtrée avec charbon et shungite et ensuite dynamisée 10 minutes dans une cruche à vortex. J’aimerais bien avoir votre avis. Merci d’avance.

Répondre
Alain B 27 juin 2017 - 8 h 21 min

Bravo pour vos informations sur l’eau, c’est vrai que c’est un vrai casse-tête lorsqu’on nous recommande de boire de « l’eau pure » ! Cependant pas plus tard que hier je regardais cette vidéo sur Youtube où il est question des bienfaits de l’eau distillée désignée comme eau pure ! Et oui, il y a beaucoup de logique dans ce qui est dit là :
https://www.youtube.com/watch?v=5s6OtX1oFO4
Cordialement et merci pour les beau travail que vous faites. Alain

Répondre
Olivier BERNARD 27 juin 2017 - 8 h 20 min

Après des années sans y prêter attention, je me suis aperçu que la solution se trouvait à côté de chez moi !

J’habite dans les Hautes-Alpes: beaucoup de villages ont leurs fontaines publiques qui délivrent une eau de source non polluée et parfaite pour la consommation.

Nous avons même dans certain villages des fontaines qui affichent « eau potable » ce qui signifie que la qualité de l’eau est contrôlée systématiquement et ceci pour une bonne raison: cette eau est distribuée au robinet par le réseau public.

Comme ce n’est pas le cas dans mon village, je vais remplir mes bidons à la fontaine du village voisin: il suffisait d’y penser !

Ça paraît évident, pourtant aucun de mes voisins ne le fait… et le supermarché vend des milliers de litres d’eau en bouteille !

Répondre
Monique Candel Mailly 27 juin 2017 - 8 h 18 min

je me permets d’ajouter une eau peu ou pas connue en métropole et pour cause ! j’ai eu la chance de passer 4 ans en Guyane Française et de promener dans les forêts avec des autochtones qui m’ont enseigné les lianes remplies d’eau qui est excellente au goût et étanche bien la soif ! n’étant aucunement scientifique je suis incapable de dire ce que cette eau peu apporter à part l’hydratation mais je n’ai jamais eu à m’en plaindre et honnêtement au goût elle n’a rien à envier à nos eaux du robinet filtré correctement ou en bouteilles ! juste pour info ! cordialement – Monique

Répondre
Daniel 27 juin 2017 - 8 h 10 min

Bonjour,
Un des problèmes de l’osmose inverse et le rejet d’une grande quantité d’eau aux égouts, et je pense inenvisageable pour toute une habitation et garde très peu de minéraux. Je cherche depuis très longtemps et je suis tombé sur un appareil appelé Cristalinn et Dynam’Eco qui semblent assez intéressants.

Répondre
Goulais J.L. 27 juin 2017 - 8 h 04 min

Vous conseillez la filtration à osmose inverse : en fait, cela produit une eau morte et mortifère pour l’organisme humain. De nombreux articles sur Internet en parlent. Mais dans la « vraie vie », j’ai un ami qui a fait une violente crise d’eczéma dès les premiers jours d’utilisation de ce système de filtration et qui a cessé dès son arrêt. Pour info, le directeur de l’entreprise qui lui avait vendu ce système avait lui aussi de l’eczéma, mais n’avait pas fait le rapprochement. Il semble donc important de redynamiser l’eau (agitation, pierres, aimants, etc). Après des années d’utilisation personnelle, un des meilleurs systèmes de filtration pourrait être le Doulton. Mais d’autres existent.

Répondre
Stéphane 27 juin 2017 - 8 h 03 min

Bonjour et merci pour l’article.
C’est un sujet délicat. AquaPure n’est pas de cet avis sur l’osmose inversée: http://aquapure.fr/fr/hydr0blog/8_osmose-inverse
Je sais bien qu’il cherche à vendre leur produit, mais leur avis et intéressant non ? Qu’en pensez-vous ?

Répondre
Plée Dominique 27 juin 2017 - 8 h 02 min

Il est certain qu’une eau très pure est mauvaise pour la santé car elle élimine par effet osmotique les minéraux du corps. Inversement, une eau chargée en minéraux fatigue les reins et provoque souvent des calculs (surtout les eaux riches en calcium et bicarbonate). L’assimilation des minéraux contenus dans l’eau ne se fait bien que si le corps reçoit en même temps les vitamines associées (D pour calcium, C et B12 pour fer, B6 pour magnésium) ; si les minéraux sont associés aux chlorures, ce n’est pas terrible. En conséquence, l’eau des végétaux est bien meilleure et reste plus longtemps dans l’organisme, Il faut donc choisir de boire une eau de minéralisation moyenne sans nitrates, sans chlorures, mais cela dépend aussi des moments. Après une forte suée, privilégier une eau plus chargée.

Répondre
Dominique MALLERET 27 juin 2017 - 8 h 00 min

Merci pour toutes ces informations ; pouvez-vous m’indiquer une marque d’eau « très faiblement minéralisée », ainsi que vous le conseillez dans votre lettre, car je n’ai pas le temps de lire toutes les étiquettes sur ce sujet en faisant mes courses ! Merci beaucoup

Répondre
1 2 3 4 29

Répondre à Ulrich Vincent Annuler la réponse